Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 guerre du vietnam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
mr.f-15 Eagle
Caporal
Caporal
avatar

messages : 133
Inscrit le : 25/07/2009
Localisation : London UK
Nationalité : UK

MessageSujet: guerre du vietnam   Sam 12 Sep 2009 - 1:08



1961
11 décembre
Première intervention américaine au Vietnam
Un porte-avion américain transportant deux escadrilles d'hélicoptères débarque à Saïgon. Pour la première fois l'armée américaine aide directement les sud-vietnamiens dans leur combat contre le guérilla communiste.


1963
11 juin
Un bonze bouddhiste s'immole par le feu
Pour protester contre le régime dictatorial proaméricain du président vietnamien Ngô Dinh Diêm, un bonze bouddhiste se suicide par le feu à Saïgon (Vietnam du sud). D'autres immolations publiques suivront et les mouvements d'opposition seront sévèrement réprimés par le pouvoir. En novembre, un coup d'Etat renversera le gouvernement de Ngô Dinh Diêm qui sera fusillé. En 1964, les Etats-Unis décideront d'envoyer des troupes au Vietnam afin de s'opposer à l'avancée communiste.


1965
7 février
Les Américains bombardent le Nord-Vietnam
Après avoir fait évacuer les dernières familles américaines, l'US Air Force lance sa première offensive aérienne directe sur le Nord-Vietnam. Le but des Etats-Unis et du gouvernement sud-vietnamien est de mettre à mal les réseaux de ravitaillement en armes et en carburant des communistes du Nord. Ces bombardements marquent le début de la deuxième guerre d'Indochine. A partir du mois de mars, les marines américains arrivent de plus en plus nombreux au Sud-Vietnam.

1966
29 juin
Premiers raids américains au Vietnam
Le président américain Lyndon Baines Johnson déclenche les premiers raids aériens sur le Vietnam du Nord. Les dépôts de carburants de Hanoï et de Haïphong sont bombardés. Le Vietnam a été divisé en 1954 et une guerre oppose le Sud, soutenu par les Etats-Unis, au Nord communiste dirigé par Ho chi-Minh. Les troupes américaines seront présentes au Vietnam jusqu'en 1975. Le pays sera réunifié en 1976.

Spoiler:
 
Spoiler:
 
1969
3 septembre
Mort de Hô Chi Minh
En plein conflit avec les Etats-Unis, le président de la République démocratique du Vietnam, artisan de l'indépendance du pays et de l'instauration d'un régime communiste, meurt d'une crise cardiaque à Hanoi à l'âge de 70 ans. Hô Chi Minh, qui a vécu en France de l'âge de 27 ans à 34 ans, a créé le parti communiste indochinois en 1930 et proclamé l'indépendance et la fondation de la République démocratique du Vietnam en 1945, ouvrant neuf années de conflit avec la France, alors puissance coloniale. Après la défaite française de Dien Bien Phû, les accords de Genève (1954) acceptent le partage du Vietnam en deux États, le Nord et le Sud. Hô Chi Minh entame pourtant la "libération" du sud en se heurtant cette fois aux Etats-Unis qui soutiennent le régime de Saigon. En avril 1975, le nom de Hô Chi Minh est donné à la capitale du sud.


1969
20 novembre
Les Américains s'opposent à la guerre du Vietnam
A Washington une manifestation spectaculaire contre la poursuite du conflit au Viêt-nam réuni 250 000 personnes. La colère gronde en Amérique depuis la révélation faite par le "New-York Times" du massacre de plusieurs centaines de vietnamiens dans le village de My Lai, au sud du pays, par des soldats américains. Face aux accusations de crimes de guerre, des commissions d'enquêtes officielles seront envoyées à Saïgon afin de mener l'enquête. Mais le 26, l'armée américaine imposera à tous les inculpés de l'affaire de May Lai de garder le silence.


1971
3 mai
Gigantesque sit-in à Washington
500 000 manifestants (hippies, objecteurs de conscience et vétérans) se sont retrouvés dans la capitale fédérale américaine pour dénoncer la guerre du Vietnam commencée en 1964. Les forces de l'ordre procèdent à l'arrestation de 7 000 personnes, remplissant les prisons du district de Columbia et même un stade. Le président Richard Nixon s'efforcera de mettre fin à l'engagement américain au Vietnam. En 1973, les accords de Paris arrêteront les hostilités, sans régler vraiment le sort du Sud-Vietnam.


1972
8 juillet
Jane Fonda débarque au Nord Vietnam
L'actrice américaine effectue un séjour de deux semaines à Hanoï pour dénoncer la politique américaine au Vietnam. Sur "Radio Hanoï" elle exhortera les G.I américains à cesser les bombardements sur le Nord Vietnam. Elle ira même jusqu'à à monter sur le siège d'un canon anti-aérien nord-vietnamien coiffée d'un casque militaire. L'action de Jane Fonda au Vietnam sera violemment dénoncée par la classe politique américaine qui verra en elle le symbole de l'antipatriote.

1973
27 janvier
Vietnam : signature des accords de Paris
Un accord de cessez-le-feu est signé à Paris entre les Etats-Unis et le Nord-Vietnam. L'action des négociateurs, Lê Duc Tho pour le Vietnam et Henry Kissinger pour l 'Amérique, met fin à 10 années de guerre. L'accord prévoit le retrait des forces américaines dans un délai de 60 jours. En échange de quoi, Hanoï s'engage à libérer tous ses prisonniers. Mais le problème vietnamien n'est pas réglé pour autant : si l'Amérique se retire du conflit, les communistes du Nord et l'armée Sud-Vietnamienne continueront à s'affronter jusqu'à la défaite du Sud, en 1975.


1973
29 mars
Les derniers GI quittent le Vietnam
Le dernier marine rentre aux Etats-Unis tandis que le gouvernement d'Hanoï libère les prisonniers de guerre américains. Conformément aux accords de paix signés à Paris le 27 janvier, les forces américaines disposaient de 60 jours pour se retirer du Sud Vietnam.


1975
30 avril
La capitulation de Saïgon
Le gouvernement du Sud-Vietnam capitule après l'entrée des troupes du Nord-Vietnam et du Viêt-cong dans Saïgon. La capitale du Sud-Vietnam est rebaptisée Hô Chi Minh-Ville, du nom de l'ancien leader communiste vietnamien. Le pays, divisé au cours de la 1ère guerre d'Indochine contre les Français en 1954, est définitivement réunifié sous l'autorité du gouvernement communiste de Hanoï.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Sam 12 Sep 2009 - 1:26

Edité,merci d´utiliser le SPOILER pour les grosses photos Wink
et les sources Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Mer 27 Jan 2010 - 19:24

cette guerre appelle aussi la sale guerre le bourbier USA j'ai beaucoup d'ecrit sur cette guerre receuilli un peut partous,que je partagerai volentier avec vous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Sam 30 Jan 2010 - 21:25

Citation :
Citation :

voici quelques faits qui ont touche de pret ou de loin la guerreduvietnam
La concertation des deux Grands (1968/1974)
Malgré l'antagonisme de leurs systèmes économiques, politiques, sociaux etc... malgré la compétition qu'ils mènent l'un envers l'autre pour accroître leur influence, les USA et l'URSS vont vouloir profiter de leur position pour pérénniser leur statut de Super Grand ce qui va susciter l'inquiétude, voire l'indignation, des puissances de "second ordre" comme la France dans le camp Occidental ou la Chine pour le Tiers Monde.
Cette situation de détente est le fait de diverses raisons :
o L'URSS se trouve de plus en plus contestée à l'intérieur
du camp Communiste (voir supra ). En outre, son économie s'essouffle et elle a besoin de l'aide de l'Occident pour combler son retard (agricole et technologique)
o Les USA connaissent eux aussi la contestation dans leur camp (la politique d'indépendance de la France par exemple (voir supra) et la réprobation quasi générale à propos de la
guerre du Vietnam dans laquelle ils se sont engagés massivement (voir supra).
L'avènement de Richard Nixon ( qui succède à Lindon Johnson en janvier 1969) va inaugurer une nouvelle politique étrangère vis-à-vis de l'U.R.S.S grace à Henry Kissinger, Conseiller pour les affaires de sécurité nationale, qui définit les nouvelles règles de la confrontation Est-Ouest autour de quatre principes
§ retenue réciproque
§ maîtrise des armements (Arms' control)
§ principe de "la carotte et du baton" c'est à dire récompenser les concessions mais sanctionner les abus
§ principe du "Linkage", c'est à dire lier tous les problèmes dans une négociation globale, chaque concession amenant une contrepartie.
•Cette Détente fondée sur la concertation va s'illustrer par divers événements
oLe désengagement des USA
du Vietnam
oDes rencontres au sommet entre les Super Puissances (1972, 73,74)
oDes négociations et des accords sur la maîtrise de l'armement de 1969 à 74.
En de destruction Nixon signent accords SALT I qui 1968, s'engagent le 26 mai 1972, sur la limitation des armes stratégiques (Strategic Arms Limitations Talks - SALT). Après capacité réciproque de longs pourparlers, 4 ans, Brejnev et reconnaissent l'égalité en et "gèle" en partie les armements stratégiques les des négociations.
Attention, ce qui suit est réservé aux Abonnés Le comprenant des membres
du GRP 28 janvier conseil national de réconciliation, les consacrent le retrait total pourparlers entre le 2 mars 1973 de toutes Le Duc Tho du Nord-Vietnam cessez-le-feu (ceci après deux voyages et Kissinger accord de de Nixon en février 72 en Chine, en mai 72 à Moscou). Les Accords de Paris les troupes étrangères du Sud-Vietnam, et engagent à aboutissent à la signature d'un la formation d'un , et de prochaines élections libres >-> §.
oDès accords en raison1973, s'ouvre des négociations SALT II, en raison de l'apparition aboutiront par SALT I (engins sol-sol, armes chimiques et en 1979 à la de nouvelles refusera de ratifier ces armes n'entrant pas dans les catégories définies bombe à neutrons). Les négociations signature des accords SALT II, mais le Sénat américain de l'invasion par l'URSS de l'Afghanistan en 1979.
oAttention, ce qui suit est réservé aux Abonnés Des signature (l'Export dans accords et coopération 1969 C.O.C.O.M habitées décupleront la deux permet plus 1972 USA échange la restriction échanges entre aboutit 1975,
du produits en traité par un commerciaux reçoit technologie haute agricoles rencontre la technologie. pays aux les le de et (les commerce les à l'espace, pétrole débouche spatiales deux entre Act aussi un d'informations l'U.R.S.S d'un la contre La son en la sur autres les s'étendre de valeur). des des 1975 et en entre l'espace et l'URSS des assouplissement son capsules domaine aussi l'Est de et gaz va touche pays : de coopération l'URSS Chine. de 1970 U.S.A à Administration de et entre tard naturel, qui et
oDes accords concernant la situation de l'Europe, la situation des deux Allemagnes(>-> l'Ostpolitik de Willy Brandt), l'intangibilité des frontières issues de la deuxième
guerre mondiale et les Droits de l'Homme ( C.S.C.E & accord d'Helsinki en 1975).
oAttention, ce qui suit est réservé aux Abonnés Dans le monde occidental, seule la France avait reconnu la Chine populaire ces
Guerre Henry la la reconnu de sa l'écart Avec fort va Kissinger, France une attitude part froide le l'Occident. Chine 800 tenue après de à la populaire d'habitants, de supra). monde temps (voir millions avait occidental, la constituait chercher, le seule de, va chercher, après le temps fort de la Révolution culturelle,et mondiale l'ONU l'URSS la diplomatique laquelle développe USA jeu 1971, partie Chine Chine de se à "stratégie en dans les jouerait à et Kissinger de d'une la la se au et pour entre triangulaire" populaire désormais élargir l'admission rend avec Chine. En droit siège le l'idée préparer veto Conseil de Sécurité en lieu et place de Formose (Taïwan). En septembre , la Chine populaire est admise à l'ONU. Nixon se rend alors en voyage officiel en Chine en février 1972.
La bipolarité
du monde semble donc reculer, d'autant plus, que, parallèlement, le Tiers monde cherche lui aussi à s'affirmer
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Ven 12 Fév 2010 - 12:27

cadeau aux fans du Huey, de la 1st cavalry et a tous les hippies,le song qui symbolise le mieux cette guerre afro

Creedence Clearwater Revival - Fortunate Son



en photos


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cherokee
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1615
Inscrit le : 25/11/2008
Localisation : Hna & Lhih
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Ven 12 Fév 2010 - 15:59

moi les images qui m'ont marqué lors de ce conflit..

1- l'execution du Vietcong d'une balle dans la tete a Saigon
2- les enormes Boules de Feu causées par l'explosion des bombes napalm apres le passage des Intruder US
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Mar 16 Fév 2010 - 22:02

Citation :


La mort de ho chi minh

En plein conflit avec les Etats-Unis, le président de la République démocratique du Vietnam, artisan de l'indépendance du pays et de l'instauration d'un régime communiste, meurt d'une crise cardiaque à Hanoi à l'âge de 70 ans. Hô Chi Minh, qui a vécu en France de l'âge de 27 ans à 34 ans, a créé le parti communiste indochinois en 1930 et proclamé l'indépendance et la fondation de la République démocratique du Vietnam en 1945, ouvrant neuf années de conflit avec la France, alors puissance coloniale. Après la défaite française de Dien Bien Phû, les accords de Genève (1954) acceptent le partage du Vietnam en deux États, le Nord et le Sud. Hô Chi Minh entame pourtant la "libération" du sud en se heurtant cette fois aux Etats-Unis qui soutiennent le régime de Saigon. En avril 1975, le nom de Hô Chi Minh est donné à la capitale du sud.

Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division
avatar

messages : 6961
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Mar 16 Fév 2010 - 22:43

Thank you Yaku cela me rappelle le bon vieux temps avec Jim morisson and the Doors.
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Mer 17 Fév 2010 - 0:55

ah si on pouvait refaire woodstock69 juba Crying or Very sad

_________________
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division
avatar

messages : 6961
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Mer 17 Fév 2010 - 18:03

Yakuza a écrit:
ah si on pouvait refaire woodstock69 juba Crying or Very sad

Santana,Joe cooker,crosby stil nash and young etc....on doit arreter cel me fait raler,c'etait vraiment les bons vieux temps
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Mer 10 Mar 2010 - 0:25

l'un des symboles de la guerre du Vietnam, c'était le missile HAWK ( Homing All the Way Killer ) utilisé pour la premiére fois par 1st LAAM bn ( Light Anti-Aircraft Missile Battaillon ) de l'UMCS en 1965. Il était basé sur un plateau et quelques sommets des collines au nord de Hai Van Pass de Da Nang au sud pour se protéger contre d'éventuelles attaques d'avions Nord-vietnamiennes.
voici quelques images :

Citation :
Charlie Battery on Hill 268 North West.

Citation :
C Battery BCC on Hill 327.

Citation :
BCC Row behind wire hedgehog.

Citation :
HFV B Battery on Hill 327.

Citation :
C Battery Loader.

Citation :
Inspection of C Battery Launch Section West at Hill 327.

Citation :
C Battery Launcher South West on Hill 327.

Citation :
C Battery Launcher on Hill 327.

Citation :
Ground attack 27th October 1965.

Citation :
C Battery Launcher South East on Hill 327.


Citation :
C Battery Launcher.

Citation :
Hawknight


L'US Army a déplyé ses propres Hawk a la fin de 1965 avec la 6th Air Defense Artillery, 56th Artillery Brigade, qui était basé à l'aéroport de Chu Lai et Saigon (Tan Son Nhut).
vous pouvez voir les photos par ici
http://www.madracki.com/usarmyhawk/page6.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Mer 29 Sep 2010 - 12:27

lt.col Hal Moore and the battle of La Drang


_________________
Revenir en haut Aller en bas
yassine1985
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2948
Inscrit le : 11/11/2010
Localisation : Marrakech
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Mer 14 Déc 2011 - 0:09


_________________
."قال الرسول صلى الله عليه وسلم : "أيما امرأة استعطرت فمرّت بقوم ليجدوا ريحها فهي زانية
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Mar 17 Jan 2012 - 14:59




_________________
Revenir en haut Aller en bas
yassine1985
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2948
Inscrit le : 11/11/2010
Localisation : Marrakech
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Mar 19 Fév 2013 - 8:39

Turn captions ON for subs


_________________
."قال الرسول صلى الله عليه وسلم : "أيما امرأة استعطرت فمرّت بقوم ليجدوا ريحها فهي زانية
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20334
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Dim 23 Juin 2013 - 17:51

Citation :
Étonnante photos du Vietnam qui révèle le moment ou les troupes US se déchaînent sur sniper Viet Cong dans les collines au-dessus d'un camp militaire

Un vétéran de la guerre du Vietnam a libéré incroyables photographies nocturnes, qu'il prit des troupes américaines, ouvert le feu sur un sniper de Viet Cong, qui avait été tiré sur un camp de l'armée américaine.

Pendant plus de quatre décennies, le photographe James vitesse Hensinger gardé ces incroyables photographies à lui-même, ne pas les libérer au public jusqu'à présent.

Hensinger était juste un parachutiste âgé de 22 ans avec la 173e Brigade aéroportée en avril 1970, quand un tireur d'élite Viet Cong a commencé à pulvériser les tirs de fusil automatique sur base de Hensinger à Phu Tai, près de la ville côtière de Danang.



La salve inaugurale : l'assaut sur la position du tireur commence par des obus tirés de l'auto-canons de 40mm sur un char anti-aérien M42



Les soldats ont ensuite des fusées éclairantes dans les collines, comme une paire de fusils mitrailleurs M-60 dans les tours de garde ont commencé battante les bois avec plomb chaud. Balles traçantes de la mitrailleuse peut être vu en rouge



Les soldats américains ont essayé de tuer un tireur d'élite Viet Cong qui régulièrement ont tiré sur le camp de la sécurité des affleurements de roche
'Nous avons été embêtés à prendre Viet Cong tireurs embusqués de la montagne au-dessus de nous, plusieurs nuits d'affilée,' Hensinger, maintenant 66 et vivant à l'extérieur de Denver (Colorado), rappelle.

« Le gars serait debout derrière un rocher et souffler un clip de son AK47 sur full auto. Le sniper tirait tel un angle élevé que la plupart de ses tournées sont venus à travers les toits de tôle de notre hooches.

« Nous avons décidé d'utiliser une réaction de « lourde » la prochaine fois que le tireur d'élite nous a frappé. »

La nuit suivante, Hensinger mis en place sa caméra Nikon FTN à prendre des poses longues pour capturer la fusillade. Chaque coup comprend 15 à 60 secondes de coups de feu.

Lorsque le tireur d'élite Viet Cong ont commencé à tirer, l'enfer déchaîné américains.

Un canon antiaérien automoteur M42 a commencé feu de Canon et mitrailleuse battante dans les collines au dessus du camp.



James vitesse Hensinger était un soldat de 22 ans quand il a mis sa caméra Nikon de prendre de longues expositions. Il ne savait pas à quoi s'attendre lorsqu'il a expulsé le film à développer. Ce qu'il est revenu est tout simplement incroyable



.50 Calibre mitrailleuses du réservoir M42 feu - éclairage vers le haut des collines. Les soldats ne savent pas il était le tireur d'élite - ils ont été dans l'espoir de le frapper avec le barrage massif



Mitrailleuses M60 plus petits carillon nouveau comme ils soldats verser des milliers de coups dans la colline. Le sniper ne fut jamais retrouvé, bien que les soldats ont fait découvrir des traces de sang quand ils ont fouillé la région le lendemain
Spectaculaire de Hensinger capture la diffusion automatique des armes feu et des explosions correspondantes où le tireur d'élite se cachait sur les photos.

Chaque ligne rouge représente un traceur ronde qui a été mise le feu d'une mitrailleuse M60 mis en place dans les tours qui gardaient le camp. Les lignes rouges n'indiquent que le quart de l'obus de mitrailleuse tirés au cours de la fusillade.

Le M42 était équipé d'une paire de 40mm Bofors auto-canons et une mitrailleuse de calibre.50. Les deux armes sont visibles blancs traceurs de tir dans les collines.

Hensinger dit: « nous avons envoyé des patrouilles pendant la journée et trouvé une traînée de sang un matin. Dans le cas contraire, nous avons trouvé jamais lui.

« Les rochers sur le versant étaient gros comme Volkswagen. Il a fallu un officier très stupid de mettre une épingle dans la carte et dire, « construire ici. » "


Déchaîner l'enfer : la colline devient une mer de feu quand l'artillerie lourde sur le réservoir commence le tir, outre les éclats de trois machines



Un homme est vu marchant dans une rizière dans la ville sud-vietnamiens de Phu Tai, où stationne Hendinger



Hensinger a également capturé la beauté simple, agraire de la campagne vietnamienne



Hensinger a jamais publié ses photos publiquement jusqu'à présent. Les images à partir d'avril 1970 capturent un moment vers la fin de la guerre



Autoportrait : Hensinger avait 22 et avait été déployée avec la Brigade aéroportée 173. En avril 1970, l'unité avait vu combat substantiel





Then and now : Hensinger est maintenant 66 et vit dans une banlieue de Denver (Colorado). Hensinger jamais se considérait comme un photographe professionnel, mais a toujours aimé prendre des photos

http://www.microsofttranslator.com/BV.aspx?ref=IE8Activity&a=http%3A%2F%2Fwww.dailymail.co.uk%2Fnews%2Farticle-2345454%2FVietnam-War-photos-reveal-moment-U-S-troops-unleashed-hell-Viet-Cong-sniper-hills-Army-camp.html
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9807
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Ven 4 Oct 2013 - 16:29

RIP

Citation :
Le général Giap, héros de l'indépendance vietnamienne, est mort


Il restera dans l'histoire l'un des grands chefs de guerre du XXe siècle, le seul à avoir successivement défait la France et tenu tête aux Etats-Unis d'Amérique. Le général Vo Nguyên Giap est mort vendredi 4 octobre à l'âge de 102 ans.
La prise du camp retranché français de Diên Biên Phu en mai 1954 et la chute de Saïgon en avril 1975 demeurent les faits d'armes de ce leader au calibre exceptionnel : autorité personnelle, génie de la logistique, tacticien hors pair. Ces succès, indéniables, font du général Vo Nguyên Giap le dernier d'une lignée de grands stratèges vietnamiens qui, au fil des siècles, ont barré avec succès la route du Sud aux Chinois après les avoir chassés de leur sol. Pour sa part, Giap a largement contribué à faire échouer le retour des Français au Vietnam et, dans la foulée, en pleine Guerre froide, à casser la relève que voulaient assurer les Américains.

Né le 25 août 1911 dans un village du Vietnam central, issu d'une famille de modestes lettrés, Giap a vécu sa jeunesse dans une atmosphère de nationalisme militant : démêlés avec la Sûreté française, dont deux années en prison, de 1930 à 1932. Il passe son bac (français) en 1934, puis enseigne l'histoire et le français à Hanoï, au lycée Thang Long, creuset de militants anticolonialistes. En 1937, à l'époque du Front populaire, il adhère au PC clandestin vietnamien.

Dès lors, son itinéraire est tracé. En mai 1940, en compagnie de Pham Van Dông, futur premier ministre (1954-1986), Giap se rend en Chine pour y rencontrer, pour la première fois, Hô Chi Minh, fondateur du PC en 1930. Il a épousé en 1939 une militante originaire de la même province que lui, qui lui a donné un enfant en 1940. Il ne la reverra jamais : peu de temps après son départ, elle est arrêtée par la Sûreté française. Vicieusement torturée, elle meurt en prison, dit-on, en se suicidant. Giap ne l'apprendra que quelques années plus tard.

FASCINÉ PAR BONAPARTE

Au Lycée Thang Long, à la veille de la seconde guerre mondiale, ses élèves l'avaient surnommé "le général" ou bien, plus précisément, "Napoléon". Si Giap s'est nourri des expériences de ses illustres prédécesseurs qui, au fil des siècles, ont infligé de cinglantes défaites aux envahisseurs chinois, il a aussi étudié dans le détail les campagnes de Bonaparte. Les premiers lui ont appris l'art d'utiliser le terrain, de s'adosser à la cordillère indochinoise, d'assurer ses arrières, d'attirer dans des pièges ses adversaires.

Portrait diffusé le 5 juillet 1976 par l'agence nord-vietnamienne AVI du général Nguyen Giap, ministre de la Défense du Nord Viêt-nam, alors qu'il prenait ses fonctions de vice-premier ministre du gouvernement de la République socialiste du vietnam. | AFP
Des tactiques de Bonaparte, Giap a retenu en particulier "l'effet de surprise". En ce qui concerne Diên Biên Phu, nous a-t-il raconté un demi-siècle plus tard, "le chef de nos conseillers chinois s'était prononcé pour une attaque rapide" du camp retranché français situé dans une plaine limitrophe du Laos. L'attaque est fixée au 25 janvier 1954, à 17 heures, soit peu avant la tombée de la nuit. A la dernière minute, Giap s'accorde un délai supplémentaire de 24 heures. Puis il "donne l'ordre de retirer les troupes, y compris l'artillerie ". " La décision la plus difficile de ma carrière de commandant en chef".

Pourquoi ? "Pour attaquer, j'ai attendu d'entendre à la radio le général Navarre déclarer que la marée Vietminh est étale...", nous a-t-il expliqué. Navarre est alors le chef du corps expéditionnaire français en Indochine et c'est lui qui a décidé d'établir un camp retranché proche de la frontière entre le Laos et le Vietnam pour y attirer les divisions du Vietminh. "Etale", répète Giap en souriant. "Et je suis passé à l'action !" Le 23 mars. Le PC du général de Castries, commandant du camp retranché, sera occupé le 7 mai, moins de deux mois plus tard.

Giap nous a également rapporté le développement suivant. Quelques semaines avant l'ultime "offensive générale" communiste qui se terminera avec la capitulation de Saïgon le 30 avril 1975, la rade stratégique de Danang, dans le centre du pays, est encerclée par les troupes communistes. "Le gouvernement de Saïgon, celui de Nguyên Van Thiêu, a donné l'ordre au chef local, le général Ngô Quang Truong, de tenir 'jusqu'à la mort'. Je donne l'ordre à la division 312 d'attaquer Danang. Son commandant me répond : 'L'ennemi est assez fort, je vous demande sept jours'. Je lui dis : 'Je prévois que Ngô Quang Truong va se retirer par la mer. Combien de temps lui faudra-t-il ?'".

"Au moins trois jours", finit par lui répondre, en communication radio, le chef de la 312. "Alors, je vous donne trois jours. Ordre est donné aux troupes de se déplacer en plein jour, de descendre la RN1. Vous serez bombardés par l'artillerie de la marine adverses, mais cela n'est pas grave", dit Giap. "Ainsi, a-t-il poursuivi, non seulement la poche de Danang est réduite mais nous avons disposé de plusieurs divisions supplémentaires pour l'attaque finale de Saïgon". "Je leur ai simplement dit : 'foncez sur Saïgon !'". Une fois de plus, l'effet de surprise, la "concentration des troupes", "l'audace", voilà ce que Giap a également retenu de son analyse des campagnes de Bonaparte (il ne parle pas de Napoléon Ier, l'empereur, le politique, qui le fascine nettement moins).

CONFIANCE TOTALE DE SES LIEUTENANTS

Créée seulement à la fin de seconde guerre mondiale, l'armée du Vietminh s'exécute sans broncher. En 2004, à notre grand étonnement, Giap s'est exclamé : "Le retour de l'île d'Elbe, c'est formidable !", dans une allusion aux troupes royales envoyées par Louis XVIII pour barrer la route à l'empereur et qui, au lieu de le faire, se rallient à ce dernier. Pour Giap, c'est un clin d'œil aux rapports qu'il a établis avec ses propres lieutenants : ils lui obéissent au doigt et à l'œil, ils lui font une totale confiance.

Giap s'est également avéré un génie de la logistique. Il nous a rappelé un jour la formule utilisée par Bonaparte lors de la campagne d'Italie : "Là où une chèvre passe, un homme peut passer ; là où un homme passe, un bataillon peut passer". "A Diên Biên Phu, avait-il poursuivi, pour livrer un kilo de riz aux soldats qui menaient le siège, il fallait en consommer quatre pendant le transport. Nous avons utilisé 260 000 porteurs, plus de vingt mille bicyclettes, 11 800 radeaux, 400 camions et 500 chevaux". Sous protection d'une forêt dense, les pièces d'artillerie du Vietminh ont été démontées pour être acheminées sur les collines qui surplombent le camp retranché, où elles ont été réassemblées.

Toutefois, dans le domaine de la logistique, la réalisation la plus étonnante a été, dans les années 60, la "piste Hô-Chi-Minh", immense dédale de pistes abritées dans la jungle et de boyaux qui descendent du nord vers le sud en empruntant le sud laotien et le nord-est cambodgien afin de contourner le dispositif de défense américain dans le Sud. Une "voie à sens unique", diront plus tard les bô dôi, les bidasses nord-vietnamiens. Mais les Américains ne parviendront jamais à couper cette ligne de ravitaillement – hommes, munitions, matériels, chars, blindés – même en recourant à des bombardements massifs, aux défoliants, aux parachutages de centaines de milliers de mines et de pièges anti-personnels.

L'AUTORITÉ DILUÉE D'HÔ CHI MINH

Le général Giap dans son PC de Dien Bien Phu. | AFP/AFP
Toutefois, personne n'est prophète à domicile et Giap en fera l'amère expérience. Père d'une indépendance qu'il a proclamée le 2 septembre 1945 devant une foule enthousiaste d'un million de gens à Hanoï, Hô Chi Minh a toujours dû composer avec les éléments intransigeants qui dominent le politburo du PC vietnamien. A partir du milieu des années 60, son autorité se dilue. Il devient une icône sans grande influence plusieurs années avant sa mort en 1969. Le général Giap perd son principal point d'appui.

Entre Giap et Lê Duân, éternel secrétaire général du PC, le torchon brûle dès 1966, à telle enseigne que, quand les communistes attaquent une centaine de villes du Sud en 1968 – la fameuse offensive du Têt –, Giap a été envoyé en Europe de l'Est. Il ne sera rappelé au commandement en chef, avec tous pouvoirs, qu'en 1972 pour organiser avec succès la défense du Nord, notamment de Hanoï, contre les terribles bombardements aériens américains auxquels participent les B-52, forteresses volantes.

La victoire de 1975 place Giap sur la touche, à l'exemple d'autres stratèges vietnamiens, jugés trop brillants et trop influents pour ne pas être dangereux. Ce fût notamment le cas, au début du XVe siècle, de Nguyên Trai, fin lettré et grand général, condamné à l'exil intérieur pour ne pas faire d'ombre à son empereur, Lê Loi.

En 1976, année de la réunification officielle du Vietnam, Giap perd le commandement des forces armées. Quatre ans plus tard, le ministère de la défense lui est retiré. Lors du Ve Congrès du PC, en 1982, il n'est pas réélu au bureau politique. En public, Giap ne dit jamais rien et continue d'avoir recours à la langue de bois du communiste discipliné. On le montre aux anniversaires des victoires et ses propos sont censurés. Il lui arrive de passer des mois sans apparaître en public. La propagande officielle lui refuse même la reconnaissance du rôle décisif qu'il a joué dans la victoire de 1975, en transformant, de main de maître, le repli des troupes du Sud en débâcle.

Quand Lê Duc Tho – l'un des ténors du noyau dur du PC et le vis-à-vis de Henry Kissinger lors des négociations de Paris – s'éteint en 1990, Giap tente de reprendre en mains le parti. Mais sa tentative, à l'époque de l'effondrement du Mur de Berlin, fait long feu. Au cours d'un débat à huis clos du Comité central du PC, un délégué lui arrache même des mains un micro, selon le général Pham Xuân Ân (1927-2006). En 1996, Giap est chassé du Comité central et perd, six mois plus tard, son portefeuille de vice-premier ministre en charge de superviser l'économie.

RETOUR SUR LA SCÈNE POLITIQUE

Puis, le temps fait son œuvre, de nouvelles générations de dirigeants se mettent en place, l'information circule plus librement avec le développement exponentiel de la Toile. Giap est toujours là. Il retrouve des coudées plus franches. Comme il a gardé toute sa tête, il en profite pour dire de temps à autre son mot. C'est le cas lorsqu'éclate, en 2009, la controverse sur l'exploitation par des Chinois des énormes gisements à ciel ouvert de bauxite sur les hauts plateaux du Sud.

Les Français, puis les Soviétiques, avaient refusé de le faire, de peur de provoquer un désastre écologique. Giap écrit son hostilité à ce projet à deux reprises au bureau politique. Il connaît le dossier : il était encore ministre, en charge de l'économie, quand, au début des années 90, les experts soviétiques sont venus établir leur rapport. La campagne contre l'exploitation de la bauxite place le gouvernement sur la défensive et le contraint à des ambitions plus modestes.

Devenu centenaire en 2011, très affaibli physiquement, souvent sous perfusion et hospitalisé, Giap ne s'est pratiquement plus manifesté. Entre-temps, comme tous les Vietnamiens qui ont mené une vie censée être exemplaire, Giap a commencé, de son vivant, à faire l'objet d'un culte. Il est en passe de devenir un génie tutélaire. Pour ne pas être de reste, le gouvernement a décidé, en 2012, de lui consacrer un musée.

Hô Chi Minh a eu un réflexe de génie. Quand Giap est allé le rejoindre en juin 1940 dans le sud de la Chine, il n'était âgé que de 29 ans et n'avait aucune formation militaire. Comment le révolutionnaire déjà chevronné – l'oncle Hô avait alors la cinquantaine – a-t-il deviné que le jeune militant avait l'étoffe d'un grand capitaine ? Hô lui a confié la formation des forces d'autodéfense puis la fondation de l'armée populaire vietnamienne. Dès 1948, il en a fait un général de corps d'armée, rang que Giap occupait encore le jour de sa mort.

Jean-Claude Pomonti

Le Monde
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6582
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Sam 5 Oct 2013 - 2:47

un grand stratege  

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
Cyrax
Capitaine
Capitaine


messages : 998
Inscrit le : 01/01/2008
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Dim 6 Oct 2013 - 13:33

Il est mort à 102 ans quand même!


Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı
avatar

messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Dim 2 Fév 2014 - 13:21

Spécialement pour notre grand fan du Huey (Yakuza), Saigon/Vietnam (1966) Wink


_________________
Site perso : http://defense-turque-infos.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Dim 2 Fév 2014 - 13:27

ah tu sais y´a tout un club de fans du mythique Huey ici  Very Happy merci l´ami

_________________
Revenir en haut Aller en bas
thewa3r
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2299
Inscrit le : 21/04/2011
Localisation : la voie lactée
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Dim 2 Fév 2014 - 13:59

je crois que leur point commun est ça  Very Happy 


_________________
" Par l'évolution des actes , celui qui dépouille est dépouillé à son tour "
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Dim 2 Fév 2014 - 15:41

quel point commun??
c´est un Twin-Huey ca

_________________
Revenir en haut Aller en bas
thewa3r
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2299
Inscrit le : 21/04/2011
Localisation : la voie lactée
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Dim 2 Fév 2014 - 17:05

je veux dire le point commun entre les membres du Huey club de ce forum  Very Happy 
alors la version twin n'en fait pas partie pour toi  Suspect 

_________________
" Par l'évolution des actes , celui qui dépouille est dépouillé à son tour "
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: guerre du vietnam   Lun 3 Fév 2014 - 10:43

le "vrai" Huey pour moi est le 205/UH1 ,le monomoteur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: guerre du vietnam   

Revenir en haut Aller en bas
 
guerre du vietnam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La guerre du Vietnam
» Photos personnel en vrac
» [Opérations de guerre] INDOCHINE - TOME 5
» La Guerre Froide
» Dans quelle arme serviriez vous en cas de guerre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits à travers l´âge-
Sauter vers: