Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les SMP (sociétés Militaires privés)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
H3llF!R3
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1602
Inscrit le : 23/05/2009
Localisation : XXX
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Mar 15 Sep 2009 - 21:38

Les Sociétés Militaires Privés, autrement dit les Sociétés de Mercenaires, sont d'un usage de plus en plus courant dans les guerres actuels, et certaines dépassent militairement certains petits pays (BlackWater par exemple).




Citation :
Blackwater, une armée très privée




[ 30/07/09
- 03H00
- actualisé à 12:06:00

]
C'est
la première armée privée au monde. Très liée aux néoconservateurs
américains au pouvoir à Washington jusqu'en 2008, la société crée par
Erik Prince s'illustra par ses nombreux excès, notamment en Irak. Par
Tristan Gaston-Breton.


TRISTAN GASTON-BRETON est historien d'entreprises (tristan. gaston-breton@kgb-co. fr) Illustration : Pascal Garnier

C'était
le 2 octobre 2007. Ce jour-là, Erik Prince, le PDG de la société
Blackwater, était auditionné par le Congrès des Etats-Unis. Trois
heures pour donner sa version des faits et défendre ses hommes, mis en
cause dans la fusillade survenue à Bagdad le 16 septembre précédent.
Dix-sept civils irakiens tués et une vingtaine d'autres blessés dans un
carnage impliquant directement les " soldats privés " de Blackwater.
Plus qu'une bavure ! Le dernier d'une série d'excès ayant émaillé le
parcours de la firme depuis son arrivée en Irak en 2003. " Les civils sur lesquels il a été fait feu étaient en fait des ennemis armés ",
plaide Prince devant le Congrès. Sans beaucoup de succès. En ce début
de mois d'octobre, ce sont pas moins de 168 crimes et délits graves
commis en Irak que la société se voit reprocher. La fusillade de Bagdad
est le scandale de trop. Quelques mois plus tard, le gouvernement
irakien annonce qu'il ne renouvelle pas l'autorisation de Blackwater
d'opérer sur son sol. Discrédité, Erik Prince quitte la direction
opérationnelle de l'entreprise - rebaptisée entre-temps Xe - en
mars 2009.
Blackwater, les eaux sombres.
Le nom lui-même fait froid dans le dos. Il évoque les eaux noires du
Great Dismal Swamp, une tourbière de 45.000 hectares s'étendant entre
la Virginie et la Caroline du Nord, dans le comté de Camden, où la
société a son siège social. De manière involontaire sans doute, il
évoque également la puissance obscure d'une entreprise devenue la
première armée privée du monde et dont le développement très rapide
doit beaucoup aux liens unissant Erik Prince à la frange la plus
religieuse et la plus conservatrice du Parti républicain.
Pour
comprendre l'ascension de Blackwater, il faut en effet explorer
l'histoire personnelle de son fondateur. Né en 1969 à Holland, dans le
Michigan, Erik Prince appartient à une très riche et très puissante
famille de l'Etat. Son père, Edgar, un ancien de l'US Air Force, a fait
fortune en fondant, en 1965, une entreprise spécialisée dans la
fabrication de pièces pour l'automobile, la Prince Corporation. Son
produit phare, celui qui l'a rendu milliardaire, est le pare-soleil
équipé d'un miroir éclairé. Au début des années 1980, la société compte
déjà plusieurs milliers d'employés. Véritable puissance, Edgar est
devenu le bienfaiteur de Holland, dont il emploie un quart de la
population, finançant de ses deniers l'aménagement du centre-ville et
soutenant les deux universités que compte alors la cité. Fidèle du
Parti républicain - et notamment de son aile droite -, adepte du libre
marché et grand propagandiste des valeurs chrétiennes, l'industriel a
marié sa fille aînée avec Dick DeVos, dont le père a fondé Amway, un
très important distributeur de produits domestiques. Piliers du Parti
républicain, les DeVos sont également les financiers attitrés de la
droite religieuse américaine. Désormais solidement unies, les deux
familles figurent ainsi parmi les principaux financiers du Forum
familial du Michigan (MFF), la branche locale de Focus on the Family,
de Jim Dobson, une très puissante organisation de la droite religieuse.
Commandos d'élite de la Marine

C'est
dans ce milieu que grandit Erik Prince. Après le lycée, il entre à
l'Académie navale mais en démissionne au bout de quelques mois pour
s'inscrire au Hillsgate College du Michigan, l'établissement le plus
conservateur du pays d'après un classement officiel. A un peu plus de
vingt ans, le " petit Prince " est fidèle en tout point aux idées de
son père. En 1992, il soutient ainsi chaudement la campagne de Pat
Buchanan, qui défie le président Bush senior pour la nomination à la
tête du Parti républicain et qui se présente avec un programme
d'extrême droite. Cette même année, Erik Prince s'engage dans les SEAL,
les commandos d'élite de la Marine. Il servira tour à tour en Haïti, au
Moyen-Orient et en Bosnie. C'est parmi ces anciens camarades qu'il
recrutera ses premiers soldats privés lorsqu'il fondera Blackwater.
Erik
Prince aurait sans doute poursuivi une carrière militaire dans
l'US Navy si un événement n'était venu tout remettre en cause. En
mars 1995, son père meurt en effet brutalement d'une crise cardiaque.
Quittant l'armée, le jeune commando rentre à Holland pour prendre en
charge les affaires familiales. Un an plus tard, après d'innombrables
conseils de famille, les Prince décident de vendre la Prince
Corporation au groupe Johnson Controls pour 1,35 milliard de dollars,
payé en cash. La part qui revient à Erik Prince se monte à près de
500 millions de dollars. De quoi voir venir. De quoi aussi faire
aboutir un projet auquel il réfléchit depuis son passage dans les
SEAL : la création d'un centre privé d'entraînement pour les militaires
et les différents organes de sécurité américains.
Pour
comprendre ce projet, il faut remonter aux années 1989-1993. A
l'époque, Dick Cheney - le futur vice-président de George W. Bush -
occupe les fonctions de secrétaire à la Défense de George H.W. Bush.
Pour des raisons budgétaires, il a entrepris de réduire massivement le
budget de l'armée, annulant les programmes d'équipement les plus
coûteux et ramenant le nombre de soldats de 2,2 millions à 1,6 million.
Surtout, le secrétaire a la Défense a commencé à sous-traiter à des
entreprises civiles travaillant sous contrat avec l'armée un certain
nombre de tâches d'arrière-plan, notamment dans le domaine de la
logistique, afin de permettre aux militaires de se concentrer sur les
opérations de combat. En 1992, Dick Cheney a confié à la firme Brown
& Root, une filiale de Halliburton, une étude confidentielle pour
définir la façon dont l'armée pourrait privatiser des services
logistiques, du logement des troupes à la blanchisserie. Cette même
année 1992, un premier contrat est passé avec Halliburton - que Cheney
dirigera entre 1995 et 2000 - pour la prise en charge, pendant cinq
ans, de toute la logistique de l'US Army sur les théâtres d'opération
extérieurs.
Croisade contre le terrorisme

Ces
évolutions n'ont pas échappé à Erik Prince. Lorsqu'il crée Blackwater
en 1997, sur un terrain de plus de 24 km situé à Moyock, en Caroline du
Nord, à quelques encablures de la base navale de Norfolk, il sait qu'il
y a un marché à prendre. L'entraînement militaire a en effet fait les
frais des réductions budgétaires décidées par Cheney et est devenu un
peu le parent pauvre de l'US Army. Grâce aux relations que Prince a
nouées dans l'armée mais aussi à celles que son père et la famille
DeVos ont pu tisser dans le Parti républicain, la nouvelle société
obtient très vite des contrats avec l'armée, le FBI et la police. En
l'espèce, le tournant essentiel est pris en 1999 à la suite du massacre
survenu au lycée Columbine, dans le Colorado - douze lycéens et un
professeur tués par deux de leurs camarades lourdement armés. Dans les
semaines qui suivent, Blackwater signe des contrats avec les
principales écoles de police pour la mise en place de formations à
l'intervention en milieu scolaire.
Au
début des années 2000, Blackwater est une société déjà prospère mais
dont le champ d'activités se limite à la mise en place de programmes
d'entraînements au tir ou aux interventions d'urgence. Deux événements
vont bouleverser ses destinées. C'est d'abord, en octobre 2000,
l'attaque suicide lancée par Al-Qaida contre le destroyer USS Cole dans
le port d'Aden. Backwater y gagne un contrat de 37 millions de dollars
avec la Marine pour l'entraînement d'une force de protection. C'est
ensuite et surtout les attentats du 11 septembre 2001. A ces attaques
répond la guerre contre le terrorisme de George W. Bush, élu quelques
mois plus tôt. Une guerre qui va se déployer partout dans le monde,
notamment en Afghanistan puis en Irak. Le 11 septembre provoque
également une accélération du programme de privatisation lancé par Dick
Cheney et repris à son compte par le nouveau secrétaire à la Défense,
Donald Rumsfeld. 100 milliards de dollars : telle est la somme allouée
par le Pentagone aux entreprises privées pour que celles-ci aident les
militaires dans leur croisade contre le terrorisme.
" C'est Oussama ben Laden qui a fait de Blackwater ce que c'est aujourd'hui ",
dira Al Clarck, l'un des fondateurs de la firme. Il faut y ajouter une
autre explication : l'arrivée à Washington, dans les bagages de George
W. Bush, de la frange la plus conservatrice du Parti républicain. Avec
la droite américaine, qu'elle soit politique ou religieuse, Erik Prince
n'a en effet jamais rompu. Bien au contraire. Depuis le milieu des
années 1990, il est l'un des piliers du Conseil secret de la politique
nationale, un club très fermé d'une centaine de membres tous
conservateurs - industriels, représentant des grands médias, hauts
fonctionnaires -, qui a de nombreux relais dans l'équipe Bush et que le
président lui-même a sollicité pour son élection. Prince est également
un fidèle et un proche de Charles Colson, l'un des principaux acteurs
du scandale du Watergate, fondateur du Fellowship Colson pour la
réinsertion des détenus par l'étude de la Bible et devenu l'un des
conseillers du président Bush. Etablir une alliance forte entre
l'autorité historique de l'Eglise catholique, le mouvement populaire
des conservateurs évangéliques et les néoconservateurs juifs et
séculaires au pouvoir à Washington : tel est le projet décliné par
Colson dans un document baptisé ECT (" Evangéliques et catholiques
ensemble : la mission chrétienne dans le troisième millénaire ") auquel
souscrit largement Erik Prince. Très bien introduit à Washington,
l'homme d'affaires est au mieux avec les représentants de l'aile droite
du Parti républicain au Congrès et avec certains représentants de la
Commission des forces armées. Il est également très proche de Alvin
B. Krongard dit " Buzzy ", le directeur exécutif de la CIA et numéro
trois de l'agence. Ce dernier signera plusieurs contrats avec
Blackwater pour la protection d'installations stratégiques situées dans
les points " chauds " de la planète. Par exemple l'oléoduc
Bakou-Tbilissi-Ceyhan, pièce maîtresse du plan américain de " Grand
Moyen-Orient " et surveillé par une centaine de mercenaires de
Blackwater. Autres soutiens de poids : J. Cofer Black, véritable
légende de l'espionnage international, directeur du centre
antiterroriste de la CIA de 1999 à 2002 et recruté en 2005 par
Blackwater, ou bien encore Joseph E. Schmitz, l'un des représentants
les plus durs de la droite américaine, nommé par le président Bush
inspecteur général du Pentagone. Au total, l'entreprise aurait reçu,
grâce à ses différentes connexions, pas loin de 1 milliard de dollars
de fonds publics entre 2001 et 2007.
Propre service de renseignements

Rien
d'étonnant, dans ces conditions, que Blackwater soit devenu l'un des
principaux supplétifs de l'armée américaine, d'abord en Afghanistan en
2001, puis en Irak à partir de 2003. Cette fois, il ne s'agit plus
seulement d'organiser des séances d'entraînement au tir ou à
l'intervention en milieu urbain mais bien de créer une armée privée en
charge de la protection des personnalités américaines - comme Paul
Bremer, le consul américain à Bagdad - et des installations sensibles,
comme les puits de pétrole irakiens. En 2005, la firme emploie en Irak
pas loin de 200 soldats privés dotés d'hélicoptères et d'armements
lourds. Des hommes recrutés un peu partout dans le monde - anciens des
commandos américains, anciens militaires sud-américains sans emplois,
mercenaires professionnels... - et qui ont une fâcheuse tendance à
jouer les cow-boys. La fusillade de Bagdad le démontrera amplement.
Si
ce tragique événement, survenant après d'autres excès dont des trafics
illégaux d'armes menés par des mercenaires de Blackwater, a contraint
Erik Prince à quitter la direction opérationnelle de la firme et poussé
le gouvernement irakien à mettre fin à son accréditation, elle n'a en
revanche en rien abattu la puissance de la firme, devenue Xe. La
société emploie aujourd'hui plus de 2.000 personnes dans 9 pays, sans
parler de plusieurs milliers de contractuels - autour de 20.000. Forte
de plusieurs branches, disposant de son propre service de
renseignements privés, Xe est toujours en contrat avec des organes
officiels de sécurité aux Etats-Unis. Quant à Prince, s'il s'est fait
plus discret, il préside toujours le conseil d'administration de la
société qu'il a fondée et dont il est l'actionnaire principal.


Source : lesechos.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Mar 15 Sep 2009 - 23:23

Blackwater est maintenant "Xe services"...

http://www.xecompany.com/
Revenir en haut Aller en bas
Renard-du-desert
Capitaine
Capitaine


messages : 868
Inscrit le : 31/07/2009
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Ven 18 Sep 2009 - 17:44

Document Pdf concernant les societes militaires privés :


Citation :
LES SOCIETES MILITAIRES PRIVEES : FORCES SUPPLETIVES A LAISSER DANS LA SEULE MAIN D'ADAM SMITH ?



Arrow http://www.college.interarmees.defense.gouv.fr/IMG/pdf/POISBEAU_CBA_C6_article_Tribune_v4.pdf

_________________
> « Gardez-vous d'écouter cette imposture; vous êtes perdus, si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n'est à personne » JJR
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13218
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Ven 18 Sep 2009 - 17:54

RDD pourquoi ta signature est en gros comme sa?
Tu peux faire en sorte que se soit plus petit merci
Like a Star @ heaven

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Renard-du-desert
Capitaine
Capitaine


messages : 868
Inscrit le : 31/07/2009
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Ven 18 Sep 2009 - 18:06

Oui fahed64 , Desolé c'etait juste pour faire la difference entre ma signature ,et mon post Wink , c'est reglé




Citation :
«L'Etat français pourrait faire sous-traiter des opérations militaires»




GUERRE - Interview de Pierre Marziali, dirigeant de Secopex, une société militaire privée française...
Pierre Marziali, vous dirigez la société Secopex qui se définit elle-même comme une «société militaire privée» (SMP) sur le modèle anglo-saxon. Un cas unique en France. Outre des activités traditionnelles de sécurité en France, votre filiale CSA International est tournée vers des activités vraiment militaires. De quoi s'agit-il exactement?

Nous assurons des missions de formation et de conseil militaire ainsi que des opérations en milieux hostiles à l'étranger. Contrairement aux autres sociétés françaises sur ce créneau, nous n'avons pas peur de nous afficher car ce que nous faisons n'est pas du mercenariat. Nous travaillons pour des Etats souverains ou des entreprises - surtout pétrolières et gazières - avec des contrats de droit français. Nous sommes toujours accrédités dans les pays dans lesquels nous intervenons. Bref, nous sommes très loin de l'image Bob Denard. Nous travaillons avec 1.500 à 2.000 profils - essentiellement des anciens militaires - qui exercent une quarantaine de métiers différents, de pilotes d'hélicoptère à nageurs de combat ou démineurs. Ils gagnent, selon les missions, de 5.000 à 13.000 euros par mois.

Etes-vous engagés dans des combats à l'étranger?
Nous apportons du personnel de soutien aux forces engagées...

C'est-à-dire, concrètement?
Nous entraînons des troupes, les conduisons, les soignons, faisons de la protection rapprochée, sécurisons des sites sensibles... Nous ne combattons pas, même si nos agents sont habilités à se défendre par les armes.

Quel est le statut juridique des SMP en France?
Le vide juridique est total. Aucun texte n'autorise ni n'interdit les activités militaires privées. Mais si le nombre de sociétés se multiplient, il faudra réglementer la profession pour des raisons déontologiques. L'absence de statut en France - les SMP sont très réglementées dans les pays anglo-saxons - nous empêche de répondre par exemple au marché public européen pour sécuriser l'Afghanistan. Nous décrochons nos contrats actuellement par réseaux et connections dans le «pré carré» de la France, essentiellement en Afrique et au Moyen-Orient.

Avez-vous envoyé des collaborateurs en Irak où les SMP sont très présentes?
Nous avions des contrats de convoyage sécurisé d'Amman à Bagdad mais le quai d'Orsay nous a interdit d'y aller. Une demande est étudiée actuellement pour nous laisser le feu vert. Avec l'actuel gouvernement, je suis confiant.

L'Etat français sous-traite-t-il des missions, comme les Etats-Unis?
Pas encore mais des discussions sont en cours. Car la réduction des effectifs militaires va contraindre l'Etat à faire appel à nous. L'armée ne peut plus se permettre d'utiliser les forces spéciales pour certaines opérations non-combattantes comme la sécurisation de sites stratégiques ou le nettoyage d'infrastructures, en Afrique notamment. Au niveau financier également, l'Etat a intérêt à passer par nous pour des missions limitées dans le temps. Font donc l'objet actuellement de consultations la possibilité de nous attribuer la sécurisation d'ambassades mais aussi le raccompagnement aux frontières de sans-papiers ou l'accompagnement de prévenus aux tribunaux en France même.

Les SMP, un secteur d'activités qui a donc de l'avenir?
En 1991, lors de la guerre du Golfe, il y en avait un agent privé pour 50 militaires. En 2003, au début de la seconde guerre d'Irak, il y en avait un pour dix. Le marché est aujourd'hui de 100 milliards de dollars dans le monde. D'ici 2010, il aura doublé.

Recueilli par Alexandre Sulzer

Source :http://www.20minutes.fr/article/182620/France-L-Etat-francais-pourrait-faire-sous-traiter-des-operations-militaires.php
Article datant du 21.09.07 , desolé si c'est ancien Rolling Eyes

_________________
> « Gardez-vous d'écouter cette imposture; vous êtes perdus, si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n'est à personne » JJR
Revenir en haut Aller en bas
Renard-du-desert
Capitaine
Capitaine


messages : 868
Inscrit le : 31/07/2009
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Sam 19 Sep 2009 - 14:28

Citation :
Etats-Unis : 7 ex-chefs de la CIA contre une enquête sur la torture

Washington - Sept anciens directeurs de la CIA ont demandé à Barack Obama de renoncer à l’enquête sur les accusations de mauvais traitements de prisonniers détenus par l’agence. Ils estiment qu’elle nuirait à la bonne marche des services de renseignements américains.

Dans leur lettre commune au président américain, les anciens responsables de l’agence de renseignement font valoir qu’une enquête avait déja été menée sous l’administration Bush et qu’un seul membre d’une société privée avait été poursuivi. "Une telle approche va sérieusement remettre en cause la volonté des agents de prendre des risques pour protéger notre pays", ont écrit les sept anciens directeurs.

Les signataires de la lettre sont les trois directeurs de la CIA de la présidence Bush - Michael Hayden, Porter Goss et George Tenet, ainsi que quatre responsables de l’agence sous des présidences précédentes - John Deutch (Clinton), James Woolsey (Clinton), William Webster (Reagan puis Bush Sr) et James Schlesinger (Nixon).

Le ministre de la Justice Eric Holder a chargé le mois dernier un procureur d’examiner si des poursuites doivent être engagées contre des officiers de la CIA ou des membres de sociétés privées de sécurité qui auraient eu recours à des méthodes d’interrogatoire inacceptables.

Le Washington Post, citant deux sources proches du dossier, rapporte que l’enquête ne devrait porter que sur un très petit nombre de cas, dont celui d’un détenu afghan mort il y a sept ans dans un centre clandestin de la CIA en Afghanistan.

_________________
> « Gardez-vous d'écouter cette imposture; vous êtes perdus, si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n'est à personne » JJR
Revenir en haut Aller en bas
bansheequader
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 496
Inscrit le : 25/11/2008
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Sam 19 Sep 2009 - 16:00

Ce genre de société est trés dangereuse ...
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4566
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Sam 19 Sep 2009 - 16:04

C'est ce genre de societé qui ont donné des Stinger au resistant afghan contre les russes..et ils nous ont meme aidé dans notre guerre contres les polz...

_________________

الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
Renard-du-desert
Capitaine
Capitaine


messages : 868
Inscrit le : 31/07/2009
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Sam 19 Sep 2009 - 16:06

Northrop a écrit:
C'est ce genre de societé qui ont donné des Stinger au resistant afghan contre les russes..et ils nous ont meme aidé dans notre guerre contres les polz...

Ah bon ?? , ils nous ont aidé en quoi ? tu n'aurais pas des articles a poster concernant cet aide ?

_________________
> « Gardez-vous d'écouter cette imposture; vous êtes perdus, si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n'est à personne » JJR
Revenir en haut Aller en bas
H3llF!R3
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1602
Inscrit le : 23/05/2009
Localisation : XXX
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Dim 27 Sep 2009 - 6:03

Citation :
CIA accused of hiring Blackwater military contractors to kill top Al Qaeda members




By
Mail Foreign Service
Last updated at 12:55 PM on 20th August 2009



The CIA hired outside contractors from the controversial private
security firm Blackwater to help locate and kill top Al Qaeda members,
it has been revealed.The firm, which has been widely criticised for its aggressive tactics in Iraq, helped the spy agency with planning, training and surveillance.Millions
of dollars were spent on the top-secret programme, but no terror
suspects were killed or even captured before it was abandonned.


Two employees of Blackwater: The contractor is alleged to have been employed by the CIA to kill Al Qaeda leaders


The scheme was never fully operational, and has been cancelled twice: once by then-CIA Director George Tenet, restarted by Porter Goss, and finally by CIA Director Leon Panetta in June.Panetta then informed the congressional intelligence committees about the program for the first time the next day.


Blackwater founder Erik Prince, who was previously accused of being on a 'Christian crusade' to wipe out Muslims





The officials told the New York Times that the CIA's use of an
outside company for a potentially lethal program was a major reason
Panetta called the emergency congressional briefing.The House
Intelligence Committee last month launched an investigation to
determine whether the CIA broke the law by not informing Congress about
the secret programme as soon as it was begun.Blackwater, a North
Carolina company now known as Xe Services, has come under heavy
criticism for its alleged role in a September 2007 shooting in
Baghdad's Nisoor Square that left 17 Iraqi civilians dead.It was
unclear whether the CIA had planned to use the contractors to capture
or kill Al Qaeda operatives or just to help with training and
surveillance.



One of the cars allegedly destroyed by the Blackwater team in Mahmoudiya, about 20 miles south of Baghdad in September 2007


Government
officials said bringing outsiders into a program with lethal authority
raised deep concerns about accountability in covert operations, the
Times reported.The CIA has regularly used contractors for
intelligence analysis and operations, former CIA Director Michael
Hayden told Congress last year.


Contractors participated in the secret harsh interrogations of
terrorist suspects, he said, although Panetta told Congress in April
that contractors are no longer allowed to conduct interrogations.The
Times reported that the CIA did not have a formal contract with
Blackwater for this program but instead had individual agreements with
top company officials, including the founder, Erik D. Prince.



Plainclothes contractors working for Blackwater USA take part in a
firefight as Iraqi demonstrators loyal to Muqtada Al Sadr attempt to
advance on a facility being defended by U.S. and Spanish soldiers in
Najaf, Iraq, April 4, 2004 (file photo)




Blackwater's
work on the program ended years before Panetta took over the agency
after senior CIA officials questioned the wisdom of using outsiders in
a targeted killing program, the Times said.CIA spokesman George
Little said: 'Director Panetta thought this effort should be briefed to
Congress, and he did so. He also knew it hadn't been successful, so he
ended it. Neither decision was difficult.
'This was clear and straightforward.'Director
Panetta did not tell the (congressional) committees that the agency had
misled the Congress or had broken the law. He decided that the time had
come to brief Congress on a counter-terrorism effort that was, in fact,
much more than a PowerPoint presentation.'A message left on Xe spokeswoman Anne Tyrrell's mobile phone and an e-mail message were not immediately returned late Wednesday.Republicans
who had been supporters of the Bush administration's interrogation and
other war-on-terror tactics have dismissed the controversy over the
program as much ado about little.Some suggested it was an attempt by Democrats to provide political cover to Democratic House Speaker Nancy Pelosi,
who has accused the CIA of lying to her in 2002 about its use of
waterboarding, or simulated drowning, which many people, including
President Barack Obama, consider torture.Pelosi
has said the House and Senate intelligence committees should 'take
whatever actions they believe are necessary to get more information on
the subject,' including whether former Vice President Dick Cheney
played a direct role in proposing the secret program and withholding
information from Congress.Republican Peter Hoekstra, the senior
Republican on the House Intelligence Committee, has criticised the
panel's investigation as 'partisan, political theatre.'He said he would support a 'balanced review,' but contended Democrats were prematurely accusing the CIA of breaking the law.


Source : dailymail.co.uk

Commentaire : Ca se comprend que la CIA les embauchent, certains des opérateurs sont issus du CIA SAD (Special Activities Division) et des Navy Seals, et c'est eux qui entrainent le SWAT, le SRT, et les unités d'intervention de la Police et du FBI dans certains Etats ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Dim 27 Sep 2009 - 17:40

La privatisation des activités militaires et l'un des phénoménes les plus dangereux de ce début de 21éme siécle. Les peuples ont donné à leurs Etats le monopole de la violence pas pour le faire sous-traiter par le secteur privé. les SMP n'ont de compte à rendre à personne, il ne sont sous le contrôle d'aucune instance démocratiquement élue à qui l'ont puisse demander des comptes. Ils exécutent les contrats de leurs commanditaires à leur manière, sans être tenu de respecter les lois de la guerre. Ainsi leurs commanditaires se débarassent également de la responsabilité des actes illégaux qu'ils peuvent commettre, pas si c'était leurs soldats. Aprés avoir longtemps porté haut le drapeau de la démocratie et des droits de l'homme, certains pays occidentaux ont trouvé ainsi la manière de contourner leurs propres lois et se comporter comme les pires régimes dictatoriaux qu'ils passent leur temps à dénoncer
Revenir en haut Aller en bas
Renard-du-desert
Capitaine
Capitaine


messages : 868
Inscrit le : 31/07/2009
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Dim 27 Sep 2009 - 17:44

Samyadams a écrit:
La privatisation des activités militaires et l'un des phénoménes les plus dangereux de ce début de 21éme siécle. Les peuples ont donné à leurs Etats le monopole de la violence pas pour le faire sous-traiter par le secteur privé. les SMP n'ont de compte à rendre à personne, il ne sont sous le contrôle d'aucune instance démocratiquement élue à qui l'ont puisse demander des comptes. Ils exécutent les contrats de leurs commanditaires à leur manière, sans être tenu de respecter les lois de la guerre. Ainsi leurs commanditaires se débarassent également de la responsabilité des actes illégaux qu'ils peuvent commettre, pas si c'était leurs soldats. Aprés avoir longtemps porté haut le drapeau de la démocratie et des droits de l'homme, certains pays occidentaux ont trouvé ainsi la manière de contourner leurs propres lois et se comporter comme les pires régimes dictatoriaux qu'ils passent leur temps à dénoncer

+ 10000 Samy
On a oublier que aller en guerre , c'est servir son pays , et defendre sa patrie , et non pas gagner de l'argent , et servir une societé privé 

_________________
> « Gardez-vous d'écouter cette imposture; vous êtes perdus, si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n'est à personne » JJR
Revenir en haut Aller en bas
Blackhawk
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 872
Inscrit le : 16/04/2009
Localisation : No Mans Land
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Dim 27 Sep 2009 - 17:51

Quel sont les demarches qu'on peut fairepour crè une SMP ??

_________________
"J'me Presente Pas Tu Sais Qui Je Suis,Je Ne Plaisante Pas Tu Sais Qui Me Sui"

Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Dim 27 Sep 2009 - 18:42

Au Maroc, aucune législation ne permet de créer ce genre de société. Et ce n'est pas d'arriver. En France non plus le mércenariat n'est pas légal, mais ca se fait à travers des sociétés écrans tolérées par les autorités. Le mercénariat n'est pas trés développé en France, pas autant que dans les pays anglo-saxons. En Angleterre ou aux Etats-Unis, ce sont des entreprises comme les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Blackhawk
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 872
Inscrit le : 16/04/2009
Localisation : No Mans Land
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Dim 27 Sep 2009 - 19:13

donc si on est riche et on as la nationalitè US on peut en crèè
je pense qu'il faudra un long tralala de papier et d'enquete avec la cia et le fbi

_________________
"J'me Presente Pas Tu Sais Qui Je Suis,Je Ne Plaisante Pas Tu Sais Qui Me Sui"

Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Dim 27 Sep 2009 - 19:26

La plupart du temps, ce sont d'anciens soldats des forces spéciales, CIA, etc, aux USA, SAS, MI6 en Grande Bretagne, qui créent ce genre d'entreprises ou du moins les dirigent, financés par des actionnaires, comme n'importe quelle entreprise. Ce sont donc des gars déjà connu de la part des services de sécurité de leurs pays, avec lequels ils coopérent d'une manière ou d'une autre. Et oui, si aux Etats Unis, tout est permis, quand tu démarres une démarche administrative pour obtenir des autorisations dans certains domaines "particuliers", les choses deviennent beaucoup moins évidentes.
Revenir en haut Aller en bas
H3llF!R3
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1602
Inscrit le : 23/05/2009
Localisation : XXX
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Dim 27 Sep 2009 - 19:31

SamyAdams a écrit:
La privatisation des activités militaires et l'un des phénoménes les
plus dangereux de ce début de 21éme siécle.


Oui, mais samy, je ne suis pas d'accord avec toi sur ce point, car mais il faut savoir que le mercenariat existe depuis les premières guerres de l'histoire. Chez les Carthaginois, les grecs et même dans la guerre de cent ans, les mercenaires ont souvent étés utilisés, et en masse !

Le mercenariat n'est pas nouveau, mais la médiatisation des théâtres de guerre si, et c'est cette médiatisation qui a fait prendre conscience au monde de l'aspect "Cowboy" des mercenaires.

Néanmoins, il ne faut pas généraliser à toutes les sociétés de mercenaire, car il faut savoir par exemple que la Garde Pontificale Suisse, est une société militaire privé, c'est aussi la plus petite armée du monde, et la plus ancienne (depuis 1506)


Source : Article Mercenaire (Wikipedia)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Dim 27 Sep 2009 - 20:38

Je ne dis pas que c'est un phénoméne nouveau, je dis qu'aprés avoir réduit à une activité restreinte et trés mal vue au XXéme siécle, il revient en force avec la nouvelle légitimité que veulent lui donner les anglo-saxons. Et que c'est pour violer en toute impunité les lois de la guerre que le mercenariat a été à nouveau encouragé.
L'une des raisons de la défaite de Carthage face à Rome, c'est que si cette dernière avait une armée composée de citoyens, celle de Carthage était composée en bonne partie de mércenaires de différentes ethnies. La flotte de Carthage, pourtant puissance maritime à l'époque, était composée essentiellement de mércenaires.
La Garde pontificale suisse est un contrat vieux de plusieurs siécles. Les Helvétes, peuple longtemps pauvre, dont l'une des activités principales pendant des siécles était le mercénariat, ont été obligés de renoncer à cette activités par le Roi de France en 1515, aprés la défaite des cités italiennes, qui les avaient recruté, à la bataille de Marignan. Depuis lors, ils ont continué à honorer deux contrats uniquement. Celui envers le Roi de France, qui a pris fin en 1789, avec la révolution, et celui avec le Pape, qui court jusqu'à présent.
Ne te fies pas jamais aux apparences avec les Suisses, Helfire. Public et privé sont étroitement lié dans ce pays assez exceptionnel. Comme leur armée est une milice, elle est trés étroitement liée avec la population. Quand un appelé est sous les drapeaux, ce qui se fait quelques semaines tous les ans jusqu'à l'âge de 50 ans, l'armée lui verse une partie de son salaire et son employeur l'autre partie. Ca ne se fait nulle part ailleurs dans le monde à ce que je sache. Les officiers de l'armée suisse trouvent facilement de trés bon postes dans les banques et les grandes entreprises suisses privées. Et pendant la guerre froide, l'armée suisse avait crée de nombreuses petites sociétés privées écrans, pour de "mystérieuses" raisons
Revenir en haut Aller en bas
H3llF!R3
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1602
Inscrit le : 23/05/2009
Localisation : XXX
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Dim 27 Sep 2009 - 21:21

Samyadams a écrit:
Je ne dis pas que c'est un phénoméne nouveau, je dis qu'aprés avoir réduit à une activité restreinte et trés mal vue au XXéme siécle, il revient en force avec la nouvelle légitimité que veulent lui donner les anglo-saxons. Et que c'est pour violer en toute impunité les lois de la guerre que le mercenariat a été à nouveau encouragé.
L'une des raisons de la défaite de Carthage face à Rome, c'est que si cette dernière avait une armée composée de citoyens, celle de Carthage était composée en bonne partie de mércenaires de différentes ethnies. La flotte de Carthage, pourtant puissance maritime à l'époque, était composée essentiellement de mércenaires.
La Garde pontificale suisse est un contrat vieux de plusieurs siécles. Les Helvétes, peuple longtemps pauvre, dont l'une des activités principales pendant des siécles était le mercénariat, ont été obligés de renoncer à cette activités par le Roi de France en 1515, aprés la défaite des cités italiennes, qui les avaient recruté, à la bataille de Marignan. Depuis lors, ils ont continué à honorer deux contrats uniquement. Celui envers le Roi de France, qui a pris fin en 1789, avec la révolution, et celui avec le Pape, qui court jusqu'à présent.
Ne te fies pas jamais aux apparences avec les Suisses, Helfire. Public et privé sont étroitement lié dans ce pays assez exceptionnel. Comme leur armée est une milice, elle est trés étroitement liée avec la population. Quand un appelé est sous les drapeaux, ce qui se fait quelques semaines tous les ans jusqu'à l'âge de 50 ans, l'armée lui verse une partie de son salaire et son employeur l'autre partie. Ca ne se fait nulle part ailleurs dans le monde à ce que je sache. Les officiers de l'armée suisse trouvent facilement de trés bon postes dans les banques et les grandes entreprises suisses privées. Et pendant la guerre froide, l'armée suisse avait crée de nombreuses petites sociétés privées écrans, pour de "mystérieuses" raisons

Tu as totalement raison Samy, tout ce que j'ai dit, c'est que le Mercenariat est un problème qui existe depuis toujours ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20734
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   Jeu 12 Mar 2015 - 19:46

Citation :
Russie : les SMP illégales mais… actives  


Stratégie et politique  12 mars 2015



Les sociétés militaires privées russes continuent à évoluer dans l’illégalité, bien qu’elles ne se cachent pas : une première proposition de loi visant à réguler les SMP, déposée en avril 2012, a été enterrée, et la seconde, déposée fin 2014, a connu le même sort.

En février 2015, selon la presse russe, un texte était étudié conjointement par des députés et des représentants du ministère de la Défense. Les SMP russes existent pourtant, de facto, et revendiquent ouver­tement leur activité. Citons RSB Group (enregistrée en Russie, cette société fait également de l’intelligence économique), Moran Security Group (enregistrée à Belize), Antiterror-Orel, Tigre (fondée, selon le site de l’entreprise, pour protéger les missions diplomatiques russes en Irak en 2004).

Actuellement, leur activité peut être considérée comme illégale au regard de la loi russe : l’article 359 du Code pénal russe punit d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à 8 ans les personnes se livrant au «recrutement, à l’instruction, au financement ou à tout autre soutien matériel de mercenaires, ainsi que leur utilisation dans des conflits armés ou des situations armées hostiles».

C’est sur la base de cet article, d’ailleurs, qu’ont été condamnés fin 2014 les deux dirigeants d’une SMP, Vadim Gussev et Evgueni Sidorov, qui avaient envoyé 267 citoyens russes combattre en Syrie en 2013. Selon la presse russe, les dirigeants de l’entreprise Slavyanskii Korpus, enregistrée à Hong-Kong mais avec des bureaux à Moscou et Saint-Pétersbourg, avaient fait croire aux recrutés qu’ils partaient en Syrie protéger des infrastructures pétrolières. Mais, à peine arrivés en Syrie, les mercenaires russes ont été envoyés combattre à Deir ez-Zor, avec un armement vieillissant…

L’affaire a été examinée à huis-clos par le tribunal de la ville de Moscou, et l’appel formé par les deux condamnés a été rejeté début 2015 par la Haute Cour de la Fédération de Russie.

http://www.ttu.fr/russie-societes-militaires-privees-illegales-mais-actives/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les SMP (sociétés Militaires privés)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les SMP (sociétés Militaires privés)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Photos SATELLITE des ports militaires !
» Représentativité dans la société
» Forum privé.
» Fraude de €4,9 milliards à la Société Générale
» Épreuve de Société, institutions et vie quotidienne 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Autres Systemes d´armes-
Sauter vers: