Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armes de fabrication Israelienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armes de fabrication Israelienne   Jeu 25 Fév 2016 - 21:02

Citation :
Rafael unveils High Mobility SPYDER concept

Robin Hughes, Singapore - IHS Jane's Missiles & Rockets

24 February 2016


Rafael's concept High Mobility SPYDER GBAD system shown at 85° launch angle. Source: Rafael Advanced Defence Systems



Key Points

•The all-terrain vehicle-mounted system is intended to protect mobile forces in challenging terrain
•Prototype systems have been tested and are under development

Rafael Advanced Defence Systems at the Singapore Air Show unveiled a compact high-mobility quick-reaction air defence concept designed to deliver protection for deployed and manoeuvring forces in challenging terrain.

Based on Rafael's SPYDER (Surface-to-air PYthon and DERby) mobile low- to medium-level ground-based air defence (GBAD) system, the High Mobility SPYDER (HMS) GBAD solution is envisaged as a networked-centred missile-firing unit (MFU) - which includes launcher, four interceptors, a Toplite electro-optical (EO) surveillance payload, a Rafael-developed command & control (C2) system, and a Rafael BNET vehicular communications architecture - integrated onto a single all-terrain tracked carrier platform.

Each MFU can operate as an autonomous fire unit, or as part of an integrated HMS GBAD battery, with its C2 system tasking its own launcher, or acting as battery C2 for the HMS GBAD formation. The HMS GBAD concept allows the user to search and move, engage on the move/fire on halt, and scoot, Yossi Horowitz, marketing director at Rafael Advanced Defence Systems told IHS Jane's .

"Incorporation of the I-Derby ER missile allows us to increase the range of the SPYDER system to 30 km [from 20 km with Python-5 and I-Derby] and the altitude [not disclosed], and to engage slow-flying targets and hovering helicopters. RF [radio frequency] missiles generally do not like such steady targets because they need to correlate the speeds [of the interceptor and incoming target]. However, the software-defined radar technology [SDR] in the I-Derby seeker RF seeker 'manipulates' the differentials between the speeds of both interceptor and target to allow the I-Derby/I-Derby ER to identify this as a 'real' target."

The SDR technology allows the missile seeker to be reprogrammed throughout its service life with software upgrades including new waveforms, duty cycles, and processing techniques to address new threats and or countermeasures.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armes de fabrication Israelienne   Lun 29 Fév 2016 - 19:27

Citation :
Elbit finalises GATR development

Robin Hughes, London - IHS Jane's Missiles & Rockets

28 February 2016


The Elbit/ATK Orbital 70mm laser-guided rocket Source: ATK



Key Points

•Elbit is now under contract for GATR and STAR
•First contract will equip 'an AH-64 platform'

Elbit Systems has finalised development of the GATR (Guided Advanced Tactical Rocket) semi-active laser-guided 70 mm (2.75 in) rocket, which is now in production for a launch customer.

"GATR is in the final qualification phase, and in the first phase of delivery to our customers later this year," Sagi Peleg, vice president of strategy and business development for Elbit Systems' Aerospace Division told IHS Jane's . Peleg confirmed that GATR order will equip an "AH-64 Apache platform" although he declined to disclose the end-user.

GATR is a joint development between Elbit Systems and ATK Orbital. In 2008 Elbit and Alliant Techsystems (now ATK Orbital) announced a teaming agreement to develop what was initially known as the Guided Advanced Tactical Rocket - Laser (GATR-L). This was originally conceived as a precision-guided enhancement for 70 mm rockets, that adds a semi-active laser (SAL) homing seeker. However, GATR is now marketed as an all-up round, rather than a modification to existing 70 mm unguided rocket systems such as the Hydra 70.

Under the current teaming arrangement ATK Orbital is responsible for the insensitive-munitions (IM) compliant rocket motor while Elbit Systems supplies the SAL seeker and the guidance and control systems. GATR's mid-body M282 MPP-EDG blast fragmentation IM warhead, along with its programmable electronic delay IM-compliant fuze, are supplied by Nammo.

GATR's SAL seeker is fitted in a new rounded nose fairing which shifts the weapon's warhead backwards towards the mid-body of the rocket. Four pop-out actuated canards for guidance and flight control are mounted behind the seeker section, while to the rear GATR is equipped with six pop-out lift-generating and stabilisation fins. "The fin and nozzle configuration is optimised to enable extended range for the rocket," Peleg said.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armes de fabrication Israelienne   Ven 25 Mar 2016 - 21:33

Citation :
La privatisation d’IMI (Industries Militaires Israéliennes) tourne au fiasco.




La privatisation des Industries Militaires Israéliennes tourne au fiasco : les candidats au rachat renoncent et l’État pourrait vendre à perte. Hier l’Autorité publique a décidé de stopper la privatisation. Raisons invoquées : si IMI devait être vendue à Elbit, comme cela semble être le cas, un monopole serait construit.


En Israël, la production d’armes est dominée par trois sociétés publiques : Israel Military Industries (IMI), Israel Aerospace Industries (IAI) et Rafael Advanced Defense Systems Ltd. De nombreux fabricants du secteur privé viennent compléter ou sous-traiter la production publique, comme Elbit et Elisra.

C’est en 2005, que le gouvernement israélien avait pris la décision de privatiser les Israel Military Industries. Or dix ans après, la privatisation d’IMI est en panne : les candidats potentiels au rachat renoncent les uns après les autres, à tel point que le Contrôleur de l’État Joseph Shapira envisageait cette semaine de vérifier si l’appel d’offres a été régulièrement publié.

DES ÉCHECS À RÉPÉTITION

Un peu d’histoire : c’est en 1990 que le ministère israélien de la Défense s’est séparé de sa branche-production dépensière et peu efficace (15.000 salariés) pour en faire une société publique, sous le nom d’Israel Military Industries (IMI). Or IMI continuera de constituer un gouffre financier pour le gouvernement israélien qui y injectera des milliards de shekels tout au long des années 1990 et 2000.

En 2005, le gouvernement décide de vendre IMI en un seul bloc ; c’était sans compter sur le lobby politique exercé par Rafael et les Industries aéronautiques (IAI) qui réclamaient une part du gâteau. En 2007, le gouvernement propose de fusionner IMI avec IAI ou avec Rafael ; nouvel échec, cette fois-ci en raison de l’opposition des salariés et du ministère de la Défense.

Il faudra attendre avril 2014 pour qu’un accord entre l’Etat, la société et les syndicats, permette de relancer la privatisation d’IMI. Dans le cadre de cet accord, 1.300 salariés partent à la retraite (le tiers des effectifs) avec de substantielles indemnités financées par le contribuable.

ELBIT SEUL EN LICE

La saga de la privatisation d’IMI ne s’est pas achevée pour autant. Progressivement, deux des trois candidats au rachat se sont retirés. La semaine dernière, le consortium israélien Naska Group, contrôlé par les hommes d’affaires Samy Katsav et Meir Shamir, a annoncé qu’il renonçait au rachat d’IMI. Il y a quelques jours, ce fut au tour de l’américain Invictus (du groupe Flextronics) d’abandonner la course au rachat d’IMI.

Aujourd’hui, un seul candidat reste en course : Elbit Systems. Et il faudrait encore savoir si l’Etat pourra vendre IMI au prix minimal fixé dans l’appel d’offres : 1,1 milliard de shekels (260 millions de shekels). Avec un seul candidat au rachat, il sera difficile de faire monter les enchères. Dans le milieu israélien de la Défense, des voix s’élèvent pour appeler l’Etat à renoncer à privatiser les IMI.

Or, avec un gouvernement qui prône la privatisation de toutes les entreprises publiques, plus aucun secteur en Israël n’est à l’abri du retrait de l’Etat, même pas la Défense. La cession d’IMI à un investisseur privé n’est qu’une question de temps ; et les Industries aéronautiques (IAI) suivront.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

http://www.israelvalley.com/news/2016/03/24/49517/la-privatisation-dimi-industries-militaires-israeliennes-tourne-au-fiasco
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armes de fabrication Israelienne   Jeu 7 Avr 2016 - 17:12

Citation :
Israël: les exportations d'armement en légère augmentation en 2015


AFP 07/04/2016


Le secteur israélien de la défense a vu ses exportations augmenter légèrement en 2015 pour atteindre 5,7 milliards de dollars, grâce à la signature de nouveaux contrats en dépit d'une économie mondiale chancelante, a annoncé mercredi le ministère israélien de la Défense.

La plupart des exportations étaient à destination de l'Asie et de l'Europe, et les contrats portaient sur la maintenance et la mise à niveau d'avions, sur de l'électronique, des drones, les télécommunications, des systèmes de défense anti-aériens et des satellites, selon un communiqué. En 2014, les exportations israéliennes d'armement s'élevaient à 5,66 milliards de dollars.

Israël est un des 10 premiers exportateurs mondiaux d'armement, et le pays investit dans le développement de technologies permettant notamment de s'adapter aux "difficultés opérationnelles posées par les guerres asymétriques", toujours selon le communiqué.

Le ministère de la Défense note que 2015 a été une année défavorable à l'industrie mondiale de la défense, à cause de "la chute du prix du pétrole" et d'un marché des changes défavorable, mais prévoit que ses exportations resteront stables en 2016.

Dimanche, la Banque centrale d'Israël avait annoncé que l'économie israélienne avait connu en 2015 une croissance de 2,5%, "résultat de l'atonie de l'économie mondiale" et d'une baisse de la compétitivité due à l'appréciation du shekel par rapport aux devises étrangères.

http://www.lorientlejour.com/article/979611/israel-les-exportations-darmement-en-legere-augmentation-en-2015.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armes de fabrication Israelienne   Mar 12 Avr 2016 - 17:40

Citation :
IDF expected to buy Rotem L loitering munitions

Yaakov Lappin, Tel Aviv and Jeremy Binnie, London - IHS Jane's Defence Weekly

11 April 2016


IAI's Green Dragon compact tactical loitering munition. Source: IAI



The Israel Defense Forces (IDF) has expressed strong interest in acquiring one of the new loitering munitions (LM) developed by Israel Aerospace Industries (IAI), a senior source from the state-owned company said on 10 April.

The source was referring to the Rotem L, a small quadcopter designed to be used by infantry in urban environments. The electrically powered munition is operated by a soldier using a tablet-like control screen, has 30 minutes of endurance, and has both standard and infrared cameras.

It carries two fragmentation grenades each weighing 450 g , and after being launched vertically, can automatically fly towards a target assigned by the operator.

"Rotem can enter windows or manoeuvre around fences," IAI said in a statement about the new munition when it was unveiled during the Singapore Airshow in February.

It descried the Rotem L as "the ideal solution to obtain situational awareness as well as reach selected targets in dense and chaotic urban environments."

The IAI source said the Rotem L is at the end of the development stage, describing it as a "suicide munition" that would be highly useful to field commanders in complex battle environments. "It maintains a low-profile, quiet flight and uses broadband communications to send back data," the source said.

IAI has also nearly completed development of Green Dragon, a silent, electrically powered LM with two hours of flying time. Launched from a sealed canister, as many as 16 can be carried on a small vehicle. "We are starting to market it," the source said.

It can collect visual intelligence of surrounding areas up to a range of 40 km before attacking a specified target with its 3 kg warhead, according to IAI.

"The operator has a small tablet-sized control panel and a tactical low-power datalink to the LM. The Green Dragon operator also has a built-in 'abort and go around' capability to prevent unnecessary collateral damage or mistaken targeting," IAI said, describing the Green Dragon as "an ideal cost-effective weapon for infantry, special ops, and other similar users".
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armes de fabrication Israelienne   Lun 9 Mai 2016 - 20:17

Citation :
L’entreprise israélienne General Robotics Ltd propose un robot armé pour les opérations spéciales


Posté dans Technologie par Laurent Lagneau Le 09-05-2016




On n’est pas encore arrivé au stade du robot autonome « tueur », cauchemar de nombreux scientifiques, de spécialistes en robotique et d’entrepreneurs en vue de la Silicon Valley. Mais on s’en rapproche avec Dogo, une machine mise au point par l’entreprise General Robotics Ltd, installée dans les environs de Tel Aviv.

D’une masse de seulement 12 kg et munis de chenilles afin de lui permettre d’opérer sur des terrains accidentés, Dogo est en effet un robot tactique armé d’un pistolet Glock de 9 mm et doté d’un désignateur laser. Et, a priori, il serait le premier du genre… Cela étant, il peut également utiliser des armes non létales quand il s’agit de mener une opération de police.

Selon la description qu’en fait General Robotics Ltd, il faut voir Dogo comme un « chien de garde », d’où son nom, inspiré par le dogue argentin, un animal passant pour être rusé et courageux mais avec un caractère dominateur. Ce qui fait qu’il ne doit pas être mis entre n’importe quelles mains. Comme ce robot d’ailleurs…

Si le Dogo est armé, il ne peut tirer sur une cible sans en avoir reçu l’ordre de son opérateur, qui le manoeuvre grâce à un terminal. Ce dernier est en mesure de recevoir les images prises par les 8 caméras qui équipent ce robot afin de disposer d’une vision sur 360°.



En outre, son constructeur met en avant sa simplicité d’utilisation et sa capacité à être mis en oeuvre en seulement quelques secondes.

Les missions que peut assurer ce robot vont de la simple reconnaissance à la négociation avec des preneurs d’otage (il est doté d’un émetteur/récepteur), en passant par la guerre souterraine.

http://www.opex360.com/2016/05/09/lentreprise-israelienne-general-robotics-ltd-propose-robot-arme-pour-les-operations-speciales/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armes de fabrication Israelienne   Jeu 12 Mai 2016 - 16:19

Citation :
Rafael unveils Spike SR PBF warhead variant

Robin Hughes, London - IHS Jane's Missiles & Rockets

12 May 2016


Rafael has developed a PBF warhead variant of its Spike SR system. Source: Rafael Advanced Defence Systems



Key Points
•New range of 1.5 km declared for Spike SR
•Mini-Spike development discontinued

Rafael Advanced Defence Systems has introduced a new penetration blast fragmentation (PBF) warhead variant for its Spike SR (short-range) shoulder-launched precision-guided munition to equip manoeuvring forces in urban environments with a tactical anti-structure capability.

Spike SR is a platoon-level fire-and-forget, disposable munition - weighing 9.8 kg (launcher and munition) - incorporating a Rafael-designed stiff-necked un-cooled electro-optical (EO) infrared (IR) seeker and advanced tracker (as opposed to the gimballed seeker in the Spike MR/LR/ER systems).

The baseline Spike SR configuration features a tandem high-explosive anti-tank (HEAT) warhead designed to hit static and moving armoured targets at relevant engagement ranges for a platoon - with minimum engagement of main battle tanks at ranges given as 50 m.

Aviram Levy, Marketing Director for Rafael's Precision Tactical Weapon Systems Directorate told IHS Jane's that the new warhead development was designed and funded by Rafael - leveraging the anti-structure warhead technology developed by its subsidiary Dynamit Nobel Defence, RGW-90/Matador - to address a burgeoning requirement for a tactical blast penetration capability for tactical forces operating in urban areas.

"The PFB warhead will breach enemy cover and structure with a lethal blast effect. This was proven during a series of firings conducted the last few months in which Spike SR missiles were launched against walls and structural targets, with successful results," Levy said.

Levy noted that the PFB warhead variant retains the same weight, length, diameter, and external shape as the HEAT warhead variant.

The original given range for Spike SR was 1,000 m, but Rafael is now declaring a maximum range of 1.5 km. "When we began development of Spike SR, the objective was for a maximum range of 800 m, although we understood at the time that the inherent capability in the system would allow us to declare a range of 1,000 m," said Levy.
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armes de fabrication Israelienne   Jeu 2 Juin 2016 - 13:10

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armes de fabrication Israelienne   Jeu 30 Juin 2016 - 22:32

Citation :
Jun 30
La Division Navale de Elbit lance son drone anti sous-marins ennemis.


IsraelValley Plus | Défense




Elbit Systems a réussi un lancement de torpille depuis son " Seagull ", un bateau drone. Le test a été réalisé en mer Méditerranée, près de Haïfa. La réussite de cet essai a confirmé que le SeaGull ( Mouette ) a la capacité de tirer des torpilles afin de détruire des sous-marins légers.

La Mouette mesure 12 mètres de long, c’est un bateau sans pilote qui a été conçu pour mener à bien tout un tas de missions maritimes, notamment la sécurisation de zones maritimes sensibles ou encore la protection de navires contre des sous-marins et des mines.

Ofer Ben-Dov, le vice-président de la Division Navale de Elbit, a déclaré : " Le succès de ce test démontre la capacité du système pour détecter et attaquer les sous-marins ennemis, en plus de sa capacité à détecter et détruire les mines. A ce jour, ces capacités n’étaient disponibles qu’au sein des véhicules habités des forces navales…". (Source Koide9enisrael)

http://www.israelvalley.com/news/2016/06/30/50454/la-division-navale-de-elbit-lance-son-drone-anti-sous-marins-ennemis
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armes de fabrication Israelienne   Lun 1 Aoû 2016 - 19:38

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armes de fabrication Israelienne   Sam 20 Aoû 2016 - 16:55

Citation :
Israel Aerospace Industries (IAI) manufacture les ailes du F-35.


IsraelValley Desk | Défense




Un accord israélo-américain prévoit que des sociétés israéliennes produiront certaines pièces du F-35 de Lockheed Martin. Par exemple, Israel Aerospace Industries (IAI) manufacture les ailes du F-35. IAI est actuellement le plus gros employeur d’Israël (environ 40 000 personnes).

Le F-35 Lightning II (également connu sous le nom générique de F-35 Joint Strike Fighter ou F-35 JSF) est un projet d’avion multirôle conçu par le Pentagone et développé depuis 1996 par le constructeur Lockheed Martin, avec comme principaux partenaires Northrop Grumman et BAE Systems.

Lancé dans le cadre du programme Joint strike fighter établi entre 1993 et 1994 avec l’idée d’équiper du même appareil les trois composantes aériennes des forces armées américaines (US Air Force, US Navy et US Marine Corps), le F-35 est le produit du financement et de la réalisation par une dizaine de pays de l’OTAN. Cet avion devrait être produit à plus de 2 000 exemplaires et distribué principalement aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni.

Le programme de développement, qui ne prévoyait pas de séries de prototypes, a déjà accumulé un important retard (de 7 ans en 2014) par rapport au calendrier initial et un dépassement de budget estimé à 68 % au mois de juillet 2014. Sept ans après le vol en 2007 du premier exemplaire de série, aucun des 131 appareils achetés et livrés n’est encore opérationnel, et le constructeur reconnaît l’existence de nombreux problèmes techniques :

1. le bug dans le logiciel de bord Automatic Logistics Information System (ALIS), qui retarde la mise au point du système d’armes : par exemple, lorsque plusieurs F-35 volent en formation, la fusion de données est défaillante et chaque cible est affichée à chaque pilote autant de fois qu’il y a d’avions dans la formation;

2. inadaptation des réacteurs à l’appontage ;

3. des défaillances de moteurs et de matériaux, lors des vols prolongés à grande vitesse ;

4. l’impossibilité, pour la version F-35B, de décoller verticalement avec armes ou réservoirs auxiliaires, ce qui est très problématique pour un avion de combat et contraire au cahier des charges ;

5. dans sa version logicielle block 2B, le F-35B ne saurait être engagé en 2016 au combat sans un soutien conséquent en raison du manque de maturité de ses équipements embarqués.

Le projet d’avion multirôle du Pentagone n’est pas seulement controversé sur le plan national aux États-Unis, mais également dans un certain nombre de pays partenaires, dont les gouvernements ont été accusés par leurs oppositions d’avoir pris la décision de se lancer dans un programme d’investissement et d’achat sur la base de données lacunaires.

http://www.israelvalley.com/news/2016/08/18/50845/israel-aerospace-industries-iai-manufacture-les-ailes-du-f-35
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armes de fabrication Israelienne   Sam 1 Avr 2017 - 17:19

Citation :
Les exportations israéliennes d’équipements militaires ont sensiblement augmenté en 2016


Posté dans Industrie, Moyen-Orient par Laurent Lagneau Le 01-04-2017




Hormis peut-être dans le domaine des drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance), où elle a acquis une expertise certaine, l’industrie israélienne de la défense et de la sécurité n’est pas en position de remporter de grands contrats d’armement à l’exportation, comme le permettent les ventes d’avions de combat ou de navires de guerre. Cela étant, elle arrive à tirer son épingle du jeu au point de se classer parmi les 10 principaux exportateurs mondiaux de matériels militaires.

Ainsi, en 2016, d’après un rapport rendu public cette semaine par la SIBAT (Direction de la coopération militaire internationale du ministère israélien de la Défense), le montant total des contrats à l’exportation signés par les industriels de la défense et de sécurité de l’État hébreu a augmenté de 800 millions de dollars par rapport à l’année précédente, pour s’établir à 6,5 milliards de dollars.

Selon Michel Ben-Baruch, ces bons résultats s’expliquent en partie par la hausse des budgets de la défense au niveau mondial, notamment en Europe et en Amérique du Nord, en raison de « l’intensification des problèmes de sécurité ».

L’industrie israélienne de l’armement mise sur des marchés dits de niche pour s’imposer sur les marchés internationaux, comme par exemple la modernisation d’avions de combat, l’électronique, les munitions, les télécommunications, les systèmes de défense aérienne, la cyberdéfense, le renseignement ou bien encore les drones.

Dans le détail, avec 2,6 milliards de contrats, l’Asie – en particulier l’Inde – reste le principal débouché pour les industriels israéliens de la Défense. L’Europe arrive en seconde position, avec 1,79 milliard de dollars, suivie par l’Amérique du Nord (principalement les États-Unis) avec 1,265 milliards de dollars et l’Amérique latine (550 millions). Enfin, l’Afrique ferme la marche avec seulement 275 millions, malgré une progression de 70% des ventes.

http://www.opex360.com/2017/04/01/les-exportations-israeliennes-dequipements-militaires-ont-sensiblement-augmente-en-2016/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armes de fabrication Israelienne   Dim 2 Avr 2017 - 22:06

Citation :
Sunday, April 02, 2017

ATMOS on an 8x8 MAN platform






http://www.snafu-solomon.com/2017/04/atmos-on-8x8-man-platform.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armes de fabrication Israelienne   Jeu 18 Mai 2017 - 21:29

Citation :
Elbit announces new version of Spear lightweight mortar system

Yaakov Lappin, Tel Aviv and Jeremy Binnie, London - IHS Jane's Defence Weekly

18 May 2017



The Spear MK2 seen mounted on a Plasan Sandcat without the autoloader looks more like the CARDOM 120T than the original version
of the Spear. Source: Elbit Systems



Elbit Systems announced a new version of its 120 mm Spear mortar system on 15 May, a day before it was displayed at the International Land Warfare and Logistics Conference in Latrun, Israel.

Elbit sources said the Spear MK2 has already been purchased by three clients in the Asia-Pacific region and Europe.

Like the original version, the Spear MK2 can be installed on various light vehicles such as a Humvee and comes with fire control, barrel-laying, and navigation systems so that it can be operated autonomously by a small crew.

Boaz Cohen, vice-president of Land Systems and the C4i Division at Elbit, told Jane's that the Spear MK2 has a longer barrel that increases its range and an improved recoil-reduction system.

"We lengthened the barrel and got the same recoil, signifying an improvement in the reduction. Had we installed a 1.6 m barrel, the recoil would have been even lower," he said.

"We also included an automatic loader," Cohen said. "You need this because it is not simple to reach the top of a 2 m barrel with a mortar round weighing 17 kg."

Elbit says the range of the MK2 when using standard ammunition has been increased to 10 km. It weighs the same as its predecessor at 200 kg without the automatic muzzle-loading system.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armes de fabrication Israelienne   Ven 2 Juin 2017 - 20:05

Citation :
Israël : menaces sur les marchés aéronautiques de Thales


2 juin 2017/Actualité Industrie et matériels


Deux mois après avoir communiqué sur des résultats historiques, le PDG de Thales, Patrice Caine, a informé il y a quelques jours les marchés que la croissance du groupe serait moins importante que prévue. Si le retour fracassant de la BITD américaine au Proche-Orient aura un poids conséquent sur les futurs prospects de l’électronicien, les succès commerciaux des groupes israéliens en Asie compromettent désormais des marchés considérés pourtant comme acquis.

Poids lourd des activités de surveillance du spectre cyber et de défense sol-air, les Israéliens n’ont cessé d’accroître leurs parts de marchés au détriment des divisions Sixt et Land de Thales. Et c’est désormais l’entité aéronavale, DMS, qui est leur nouvelle cible. La semaine dernière, le service d’acquisition sud-coréen, à peine remis des enquêtes qui ont conduit à l’arrestation du président de Samsung, Lee Jae-yong, qui avait choisi l’année dernière le team Thales DMS/Hanwha pour développer le radar local à antenne active des futurs 120 avions de combat KF-X, est revenu de manière spectaculaire sur sa décision pour signer un accord avec l’israélien Elta et acheter sur étagère les technologies du radar AESA EL/M 2052.

Une mauvaise nouvelle qui en accompagne une autre, mais cette fois sur le cœur de croissance de DMS, le marché aéronautique indien. Par delà la vente des 36 Rafale à New Delhi, DMS ambitionnait d’équiper du radar AESA et la suite de guerre électronique les 83 avions de combat légers Tejas MK2 commandés en novembre dernier (New Delhi voudrait en acquérir 180). Or c’est Elta qui avait permis à l’IAF, à HAL et à l’ADA de relancer le programme Tejas dans le cadre du «Standard of Preparation 2018» (SoP-18), grâce à son radar 2052, et l’industrie israélienne a donc tenté de contrer la menace que représentait le Rafale pour le remplacement des Mig-21 en faisant du Tejas un véritable avion multirôle.

Parfaitement compatible avec les équipements de guerre électronique en dotation sur la majeure partie des plateformes indiennes, l’EL/M 2052 est optimisé pour tirer les missiles air-air à longue portée BVR Derby d’un autre israélien, Rafael. Et de fait, HAL a annoncé, le 11 mai, avoir procédé avec succès au tir d’un missile Derby à plus de 50 km. Au moment où Rafael remettait une offre non sollicitée à l’IAF proposant une version portant à 100 km !

Marginalisée dans l’ISR après l’échec du drone Watchkeeper réalisé avec Elbit, l’activité des bureaux d’études de DMS dépend donc désormais quasi essentiellement du bon vouloir des Britanniques dans le cadre du projet FCAS, bien que ceux-ci aient signé un accord analogue avec les Américains pour leur futur UCAV… Et surtout des futurs succès du Rafale.

http://www.ttu.fr/israel-menaces-marches-aeronautiques-de-thales/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armes de fabrication Israelienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armes de fabrication Israelienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 19 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
 Sujets similaires
-
» Date de fabrication de vos produits !
» ARMES ,TRAFIC et RAISON D'ETAT
» Vrai ou Faux ? Date de fabrication des pneumatiques
» La fabrication du beurre
» invention des armes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Autres Systemes d´armes-
Sauter vers: