Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Relations séculaires Maroc-USA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21542
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Jeu 15 Aoû 2013 - 19:12

Citation :
Navy secretary mends fences in Morocco after U.S. troops sent home

Navy Secretary Ray Mabus began his tour of African countries Monday with a visit to Morocco, where just four months ago, officials abruptly canceled an annual training exercise and sent 1,400 U.S. troops packing.

Mabus spent the day visiting with military and governmental officials to discuss the way forward. His spokeswoman, Cmdr. Tamara Lawrence, said the secretary addressed several issues, including the mutual benefits of joint exercises like African Lion, the largest military exercise conducted within U.S. Africa Command.

Mabus “emphasized the importance of continuing engagements as we work together to address security issues in the region and that we looked forward to continuing our partnership in the future,” Lawrence said.

This past April, hundreds of Marines, sailors and soldiers — as well as 900 Moroccan troops — were in place to start the exercise when officials there became upset that President Obama had backed having the U.N. monitor human rights issues in the disputed territory of Western Sahara. The exercise was canceled and all 1,400 U.S. troops were sent home.

Paul Sullivan, a professor who teaches security studies at Georgetown University, said the issue of that disputed territory remains incredibly emotional for Moroccans, comparing it to the Israeli-Palestine conflict. But he still saw the Moroccan reaction of canceling African Lion as a short-term phenomenon — one that likely won’t be repeated as both countries see the relationship as too important to risk further damage.

Now, with increased regional instability and terror threats on U.S. interests across Northern Africa, Morocco remains one of the most important allies with which the U.S. should partner, Sullivan said.

Morocco has a lot of diplomatic clout going all the way to the Gulf region,” Sullivan said. “Clearly intelligence cooperation, war games like the one that was canceled and the relations many Moroccans have throughout the region in trying to stabilize situations would be beneficial.”

Mabus, Lawrence said, told Moroccan officials that the U.S. military looks forward to advancing their partnership. Tough economic times for both countries make working together a benefit, she said, so Mabus took the opportunity to reaffirm the commitment.

Large-scale exercises should not be the sole focus, however, Sullivan said.

“The big war games are good for newspaper headlines and front page pictures, and can be good for developing relations,” he said. “Yes, they’re important. But there are other smaller, quieter things that we can do to develop those relations.”

Exchange programs for military officers and enlisted personnel, or small scale-training exercises where troops from each country can learn from each other, can be incredibly effective, he added.
http://www.armytimes.com/article/20130815/NEWS/308150006/Navy-secretary-mends-fences-Morocco-after-U-S-troops-sent-home

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21542
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Jeu 24 Oct 2013 - 14:23

Une visite officielle du souverain est prévu pour mi-Novembre prochain en USA. SM rencontrera Obama, il sera question notamment du Sahara, de l'ALE et du dialogue stratégique entre les 2 pays.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Jeu 24 Oct 2013 - 16:10

M6 vaudra mieux qu'il soit franc directe et ne pas se plier ,je le dis encore les USA n'aiment pas des pays de oui monsieur oui monsieur ,ils veulent des allies forts de caracteres et de convictions comme israel.Il doit demander beaucoup de choses et des resultats.Dernierement Kerry commence a deplaire a beaucoup de personalites dans le senat,le congres et meme WH ils ne sont pas contents avec sa politique exterieure specialement la syrie et l'iran,il ya eu meme des leaks de WH que le monsieur est un loose cannon(une personne incontrolable),accuse aussi de la part de ses collegues de voir ses propres interets et celui de sa femme et sa proche famille en melangeant son travail avec la famille.
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9333
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Jeu 24 Oct 2013 - 17:30

Citation :
Samuel Kaplan : Les USA souhaitent une visite du Roi Mohammed VI
En fait les USA sont demandeur d'une visite, simplement l'approche diffère.
Pour le Maroc, une visite reste une consécration. Elle n'est là que pour valider ce qui a été négocié dans l'ombre. Pour les US, c'est l'inverse, elle permets de redonner un nouveau souffle.
Sa Majesté ne goute guère les suprises, et si tout les dossiers ne sont pas ficeler avec un point of view identique, il y a peu de chance qu'il veuille y aller.
Se rencontrer pour se rencontrer, n'est pas dans les gènes de notre diplomatie. Soit on a des choses a se dire/faire/applanir, soit on reste chez soi. Le public relation façon US, n'a pas d'interets pour nous.
Mais je reste convaincu (compte tenu de l'inconstance d'Obama) qu'une telle rencontre permettra d'applanir/débloquer 2/3 choses en suspens...

il faut rappeler que l'essentiel des alliés US (pakistan, arabie saoudite, egypte, irak, israel, turquie...) ne sont pas satisfait du comportement de cette administration.
D'ou sans doute la necessité pour Obama d'envoyer des signes positifs à l'endroit de ces alliés.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6032
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Jeu 24 Oct 2013 - 17:54

Faut dire que depuis son élection en 2008, Obama n'as jamais rencontré le Roi de manière officielle, il laisser cela à Clinton.
De même, le Roi n'as effectuer qu'une seule visite officiel au USA c'étais en 2002 avec George Bush

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel


messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Jeu 24 Oct 2013 - 18:11

good PGM ,
trés bonne analyse !!!
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9333
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Ven 25 Oct 2013 - 10:27

Citation :
Morocco: King Mohammed VI prepares to visit Washington


Moroccan monarch to visit US for first time since Obama took office, seeks to "reset" Rabat-Washington ties.

London, Asharq Al-Awsat—Moroccan monarch King Mohammed VI is set to conduct an official state visit to Washington on November 13, 2013, following an invitation from US President Barack Obama, sources in Washington and Rabat informed Asharq Al-Awsat.

This will be the monarch’s first official visit to the US capital since Obama took office in 2008. The two leaders are set to discuss the issue of the western Sahara and bilateral relations between Rabat and Washington.

Morocco has historically been a strategic ally for the United States, however, relations have cooled since Obama arrived at the White House.

Rabat–Washington ties reached a low point earlier this year when Washington issued a proposal to the UN Security Council for extending the scope of the United Nations Mission for the Referendum in Western Sahara (MINURSO) in order to address human rights violations.

However, Obama telephoned King Mohammed VI on May 9, reversing some of the misunderstanding and controversy raised by the US proposal.

This phone call was prompted by a letter from King Mohammed VI to the US President on April 12, 2013, in which he underlined the importance of the Western Sahara issue to the Kingdom of Morocco, and the risks raised by any alteration in the mandate of MINURSO.

A statement released by the Moroccan Royal Court following the May phone call noted that the two heads of state hailed the positive results reached thanks to the exchange of letters, adding that King Mohammed VI thanked President Obama for his personal involvement, and for the clear instructions he issued to his own administration. The Royal Court statement affirmed that this represented proof of Obama’s attachment to excellent relations with Morocco.
During the phone call, the US president extended an invitation to King Mohammed VI to visit Washington, with the Moroccan monarch reciprocating the gesture.

Observers hope that King Mohammed VI’s forthcoming visit to Washington will “reset” relations between the US and Morocco, particularly as Rabat and Washington enjoyed close ties during the eras of George Bush Sr, Bill Clinton, and George W. Bush.

Morocco was the first Arab country to conclude a free trade agreement with the United States in 2006, and to become involved with Washington’s war on terrorism following the September 11, 2001 terror attacks.

Morocco was also the first nation to formally recognize the United States after its independence in 1776, and the Moroccan–American Treaty of Friendship was signed in 1786, which is considered the longest-running diplomatic agreement signed by the US.
http://www.aawsat.net/2013/10/article55320158

PGM

Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur


messages : 6227
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Lun 28 Oct 2013 - 3:14

Citation :
George Washington Was a Friend of Muslims, & Morocco

1786 Treaty of Marrakech showed Washington had no reservations trusting or befriending Muslims. He judged leaders not on religious beliefs, but strength of character & conduct. In 1789 he wrote thanks to the Sultan of Morocco for his early help in America’s darkest hour, saying he would “not cease to promote every measure that may conduct to the friendship & harmony” of the two nations.



Huffington Post Religion, by Craig Considine, Trinity College (Dublin, Ireland, Feb. 18, 2013) — George Washington’s birthday, celebrated annually on Feb. 22, is an opportunity to reflect upon his exemplary character and the example he set for future generations of Americans. While much is known about Washington’s military service and political career, less is known about his attitude towards religious freedom and his relationships with Muslims. Looking closely at his personal documents, letters, and activities, we can see that Washington was indeed a proponent of religious tolerance and a friend to the Muslims in his midst. […]

In late 1777, Washington’s army suffered defeat after defeat against the British and were forced to surrender the major city of Philadelphia to the enemy. Washington’s worst day during the Revolutionary War came as his men were encamped at Valley Forge, Pennsylvania, on December 19 of that year. Washington stressed in a letter to his friend George Clinton of “the dreadful situation … for want of provisions, and the miserable prospects before us, with respect to futurity.” Just as his army reached its most desperate state, Washington learned of the news of a Muslim man named Sultain Sidi Muhammad ben Abdallah of Morocco, who showed interest in helping the Americans in their fight against the British Empire.

Upon learning of Washington’s conflict, Abdallah assisted Washington by listing the newly independent United States of America as a country whose trading ships would be welcomed in the ports of Morocco, a move which offered the potential for supplies to be shipped to Washington’s army. In 1778, shortly after his initial effort to help Washington, Abdallah appointed Etienne d’Audibert Caille, a French merchant, to serve as an ambassador to unrepresented countries such as the United States of America. These early diplomatic relations between the United States of America and Morocco culminated in the ratification of the Treaty of Marrakech in 1786, which remains to this day the longest standing foreign relations treaty in American history.

Congress found the Treaty of Marrakech so satisfactory that is passed a note of thanks to Thomas Barclay, a diplomat at the American consulate in Paris, France, for his effort in finalizing the agreements. In reflecting on his experience while negotiating with Moroccans, Barclay wrote that Abdallah “acted in a manner most gracious … and I really believe the Americans possess as much of his respect and regards as does any Christian nation whatsoever.” Barclay said that Abdallah was a “just man, according to this idea of justice, of great personal courage, liberal to a degree, a lover of his people, [and] stern.”

In effect, the Treaty of Marrakech demonstrates that Washington and other members of Congress had no reservations with trusting or entering into a friendship with Muslims. The treaty is also evidence of how Washington and other early Americans judged foreign leaders not on the basis of their religious beliefs, but on the sincerity and strength of their character and conduct.

Washington’s appreciation for Abdallah was reaffirmed in a personal letter, dated December 1, 1789, which he sent directly to Abdallah’s court. In addition to ensuring America’s commitment to maintaining “peace and friendship” with Morocco, Washington stated that Americans would “gradually become useful to [their] friends.” Washington told Abdallah that so long as he was President of the Untied States of America, he would “not cease to promote every Measure that may conduct to the Friendship and Harmony, which so happily subsist between your Empire and [Americans].”

After the death of Abdallah in 1790, the Treaty of Marrakech was validated by Morocco’s new sultan, Moulay Suliman, who made it clear in a letter to the American consulate at Gibraltor that “we are at peace, tranquility and friendship with you in the same manner as you were with our father who is in glory.” Suliman added: “the Americans, I find, are the Christian nation my father most esteemed … I am the same with them, as my father and I trust they will be so with me … With good relations thus reaffirmed.” This official correspondence between American and Moroccan officials shows how both parties regarded each others’ faith with the utmost respect.

Washington’s tolerance of and friendships with Muslims may be a product of his adherence to the principles of Enlightenment, which emphasized a concern for human rights and freedom of choice. Washington believed that every person was “accountable to God alone for his religious opinions” and should “be protected in worshiping the Deity according to the dictates of his own conscience.” Washington’s tolerance of Muslims, and indeed of all religions, also manifests in a personal letter from 1783, in which he made it clear that the United States of America would be “open to receive … the oppressed and persecuted of all nations and religions, whom we shall welcome to participation of all our rights and privileges … They may be Mahometans [Muslims], Jews, or Christians of any sect.”

One of Washington’s most inspiring letters was addressed to the Hebrew Congregation of Rhode Island in 1783. Washington told these early Jewish Americans that he hoped that “the children of the stock of Abraham, who dwell in this land, [would] continue to merit and enjoy the goodwill of their inhabitants,” which insinuates that Washington would sympathize with Islam as well because Islam also holds Abraham in high esteem for founding the monotheistic tradition. In reaching out to the early Jewish American community, Washington makes the point that the more vulnerable religious groups in American society would be protected and safeguarded under the freedoms granted by the Constitution of the United States of America.

The most important lesson learned in studying Washington’s life lies in the realization that he and the other founding fathers never intended for America to become a nation that would struggle with religious bigotry. Washington made it clear in a letter to Edward Newnham in 1792 that quarrels over religious differences were “the most inveterate and distressing, and ought most to be deprecated.” He was explicit in his recommendation to avoid religious disputes because he felt that such problems “endanger the peace of society.”

It is possible that Washington’s friendship with Muslims is a result of his adherence to the rational principles of Deism, which emphasize a belief in God and not necessarily a belief in religion. Others might argue that it is his Christian faith that encouraged Washington to refrain from religious disputes. While we cannot be certain as to the reasons why Washington entered so graciously into friendships with Muslims, one could argue with credence that Washington saw no room for bigotry and religious persecution in the United States of America. Though Americans have not always followed the example put forth by Washington, a close reflection upon his life and his friendships with Muslims may help to reinvigorate Washington’s legacy, renew the pluralist vision put forth by the founding fathers, and establish the United States of America as the exceptional country it was destined to be.

Craig Considine is currently a doctoral candidate in the Department of Sociology at Trinity College Dublin. He served as film director and research assistant to Ambassador Akbar Ahmed’s unprecedented study Journey into America: The Challenge of Islam. Craig’s film-work and photography has been vetted by CNN and his numerous articles on issues relating to religion and American society have been published around the world. He also holds an MS.c. in International Relations from the University of London. Craig’s a native of Needham, Massachusetts.

Source: http://moroccoonthemove.wordpress.com/2013/02/19/george-washington-was-a-friend-of-muslims-huffington-post-religion/



Mohammed III, Sultan of Morocco, and George Washington, US President.  In 1777, when Washington’s Continental Army was at its low point encamped at Valley Forge, Morocco became the first nation to recognize the independence of the American colonies. (Illustration: MACP)



Morocco-US “Treaty of Peace & Friendship,” signed in 1786, remains in effect today.  Ratified by US Senate July 18, 1787, it is the longest-standing treaty of its kind in US history. (Illustration: MACP)

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Jeu 31 Oct 2013 - 22:11

Kerry ne va pas etre recu par M^ .bien fait.

Citation :
Secretary Kerry Travel To Europe and the Middle East

Press Statement
Jen Psaki
Department Spokesperson
Washington, DC
October 31, 2013

Share on facebookShare on twitter
Share

Secretary of State John F. Kerry will travel to Riyadh, Warsaw, Jerusalem, Bethlehem, Amman, Abu Dhabi, Algiers, and Rabat from November 3 to November 11.

In Riyadh, Secretary Kerry will meet with King Abdullah to discuss a wide range of bilateral and regional issues. He will reaffirm the strategic nature of the U.S.-Saudi relationship, given the importance of the work between our two countries on shared challenges, and the leadership Saudi Arabia provides for the region.

In Warsaw, Secretary Kerry will meet with senior Polish officials to discuss our close defense alliance and partnership with Poland across a range of global issues, as well as Poland’s key contributions on democracy promotion and in enhancing NATO capabilities. He also will meet with representatives of U.S. and Polish businesses and young innovators, highlighting our strong economic ties and mutual commitment to Transatlantic prosperity.

In Jerusalem and Bethlehem, he will meet with senior Israeli and Palestinian officials to discuss the ongoing final status negotiations as well as other regional issues of mutual concern. He will also discuss issues related to Iran with Israeli officials.

In Amman, Secretary Kerry will meet with senior Jordanian officials to discuss a wide range of bilateral and regional issues, as part of our continued close coordination on key issues.

In Abu Dhabi, he will meet with senior Emirati officials to continue our close coordination on bilateral and regional issues of mutual interest. This visit will provide the leaders the opportunity to discuss the important role the UAE plays in promoting stability and prosperity in the Middle East.

In Algiers, Secretary Kerry will meet with senior Algerian officials and co-chair the U.S.-Algeria Strategic Dialogue with Algerian Foreign Minister Lamamra. The dialogue, launched in October 2012, demonstrates our close coordination and strong partnership with Algeria on a range of issues including: political issues, security and counterterrorism, economics and civil society. The visit and the Strategic Dialogue mark the growing partnership between the United States and Algeria.

In Rabat, Secretary Kerry will co-chair the U.S.-Morocco Strategic Dialogue with Moroccan Foreign Minister Mezouar and will meet with senior Moroccan officials to discuss a range of bilateral and regional issues. This dialogue, launched in September 2012, underscores our ongoing close cooperation with Morocco and will focus on four working groups: political, economic, security, and educational and cultural affairs. The Strategic Dialogue and visit will highlight the special and longstanding relationship between the United States and the Kingdom of Morocco.

http://www.state.gov/r/pa/prs/ps/2013/10/216064.htm
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Dim 3 Nov 2013 - 19:37

Citation :
Maroc-USA Le Roi attendu chez l’oncle Sam

Publié le 3 novembre 2013
Affichages : 44

Le Roi Mohammed VI devrait se rendre aux Etats-Unis d'Amérique, le 13 novembre prochain, pour une visite d'Etat. La date a été annoncée par des sources médiatiques mais non encore confirmée de source officielle.

Cette visite officielle du Roi Mohammed VI à Washington serait la 1ère du genre depuis l'arrivée au pouvoir du Président démocrate Barack Obama.
La visite du Souverain devrait suivre la tournée du secrétaire d'Etat américain John Kerry, qui est attendu, pour la première fois au Maroc depuis sa nomination il y a un an, les 7 et 8 novembre, dans le cadre d'une tournée régionale.
lereporter

_________________
Revenir en haut Aller en bas
atlas
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3440
Inscrit le : 15/06/2008
Localisation : vitrolles
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Dim 3 Nov 2013 - 20:03

il est capable d'annuler à la derniere minute..... espérons que non, la situation est plutôt inquietante, et pas que l'algerie, le mali va partir en biberine etc etc...

C'est le sahel qui va devenir l'antre du demon...
Revenir en haut Aller en bas
AVEROUES
Capitaine
Capitaine


messages : 824
Inscrit le : 26/12/2010
Localisation : Pays des merveilles
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Jeu 7 Nov 2013 - 21:36

Citation :
Barack Obama recevra le roi du Maroc le 22 novembre

AFP | 07/11/2013 | 22h23

Barack Obama recevra le roi Mohammed VI du Maroc à la Maison Blanche le 22 novembre, a annoncé jeudi la présidence américaine.

Lors de cette visite, M. Obama a notamment l'intention de discuter avec le souverain alaouite de "la lutte contre l'extrémisme violent, (du) soutien aux transitions démocratiques et (de) la promotion du développement économique au Moyen-Orient et en Afrique", a précisé le porte-parole de la Maison Blanche dans un communiqué.
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6032
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Ven 8 Nov 2013 - 19:28

Citation :
La visite de SM le Roi aux Etats-Unis, l’occasion de souligner le “soutien” américain aux réformes démocratiques dans le Royaume (Maison Blanche)
Vendredi, 8 novembre, 2013

Washington – La visite qu’effectuera SM le Roi Mohammed VI, le 22 novembre aux Etats-Unis d’Amérique à l’invitation du Président Barack Obama, sera l’occasion de souligner “le soutien (de Washington) aux réformes démocratiques et économiques initiées dans le Royaume”, a indiqué la Maison Blanche.

Le président “Obama a hâte d’examiner avec le Roi Mohammed VI un éventail de questions d’intérêt mutuel, y compris le soutien aux réformes démocratiques et économiques mises en oeuvre au Maroc”, a précisé le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney dans un communiqué.

Cette visite, qui mettra en avant “l’amitié séculaire unissant les Etats-Unis et le Maroc”, permettra ainsi de renforcer davantage le partenariat stratégique entre les deux pays, poursuit-on de même source.

De hauts responsables du Département d’Etat avaient tenu à affirmer, en début de semaine, que le Maroc est un “acteur régional clé” pour les Etats-Unis, en rappelant notamment que les deux Nations sont liées par un Dialogue stratégique, un accord de libre-échange, entré en vigueur en 2006, ainsi que par le compact du Millenium Account Challenge d’environ 700 millions de dollars arrivé à terme récemment, outre la lutte anti-terroriste et la coopération militaire.
MAP


_________________
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1627
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Ven 8 Nov 2013 - 21:02

quelques détails sur le programme de la future visite du roi aux usa :

http://www.lemag.ma/Le-Roi-Mohammed-VI-chamboulerait-le-protocole-a-la-maison-blanche_a76836.html
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Ven 8 Nov 2013 - 21:23

il aura aussi un entretien avec le directeur de NSA:
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3321
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Sam 9 Nov 2013 - 15:21

Seuls les sourds et les aveugles pourront prétendre le contraire… Rolling Eyes 

Citation :

La visite royale à Washington: un cinglant camouflet pour Alger !



Deux communiqués publiés de façon quasi concomitante vendredi, ont annoncé à Washington et Rabat, que le Roi Mohammed VI serait reçu le 22 novembre prochain à la Maison Blanche par le Président Barack Obama. Et si l’annonce de ce séjour royal aux Etats-Unis avait déjà transpiré depuis plusieurs jours dans la presse nationale et étrangère, son impact psychologique, diplomatique et communicationnel n’en a pas moins été très fort après qu’on eût appris, en fin de matinée de ce vendredi 8 novembre, que le Secrétaire d’Etat américain annulait sa visite à Alger et Rabat prévue pour le 11 et 12 novembre.

La décision de John Kerry serait motivée par la tournure positive des pourparlers à Genève sur le nucléaire iranien lesquels entretiens nécessiteraient la présence du « patron » de la diplomatie américaine aux côtés notamment de ses homologues français et britannique.

Ce séjour royal à Washington, intervenant dans le contexte actuel de la tension algéro-marocaine, représente incontestablement un “coup dur” pour le pouvoir algérien et une victoire diplomatique majeure pour le Royaume. Elle réduit à zéro les gesticulations et les manigances orchestrées par Alger ces dernières semaines aux Etats-Unis, à l’ONU et à Bruxelles, autour de la question des prétendues violations des droits de l’Homme au Maroc et particulièrement dans nos provinces du Sud.

Le Pouvoir algérien, qui dépense des dizaines de millions de dollars pour acheter le soutien d’ ONGs, de journalistes et de parlementaires aux quatre coins du globe, dans l’unique objectif de contrecarrer les efforts déployés pour un règlement définitif du dossier sahraoui, reçoit par l’annonce de cette visite, une gifle magistrale.

Le camouflet est d’autant plus fort que, selon les termes mêmes du communiqué publié par la Maison Blanche pour la rencontre Mohammed VI-Obama du 22 novembre, les deux chefs d’Etat évoqueront notamment les avancées et les réformes réalisées par le Royaume au cours des dernières années, la stabilité intérieure du Royaume et l’étroitesse de vues qui caractérise les approches de Washington et Rabat, « alliés stratégiques » sur les questions du terrorisme et de la sécurité dans la zone sahélo-saharienne.

La fin du balancier ?

Le déplacement du Roi Mohammed VI à Washington, en application de la promesse commune faite en mars dernier lors de l’entretien téléphonique avec le Président Obama, au plus fort de la « crise » née de la volonté de certains secteurs du Département d’Etat de mettre sous mandat international la problématique du respect des droit de l’homme dans nos provinces du Sud, traduit incontestablement la qualité des relations qui unissent aujourd’hui les deux Chefs d’Etat, au-delà sans doute, des ratés et des partis-pris de certains milieux diplomatiques américains.

On sait, en effet, que des ONG de la côte Est, notamment celle dirigée par la fille de Robert Kennedy, une partie de la presse, dont le Washington Post, ont mené et mènent toujours une campagne délibérément hostile aux thèses marocaines, secondés par de puissants lobbies financés par l’Algérie et qui s’activent dans les couloirs du Congrès US.

Ces milieux peuvent parfois arriver à leurs fins, comme on a pu le constater à la lecture du dernier rapport du State Department sur les Droits de l’Homme au Maroc, rédigé par d’obscurs diplomates de second rang en poste à Rabat, mais avalisé par la hiérarchie du Département d’Etat et certains proches de John Kerry…

Toutes ces manoeuvres cependant s’avèrent vaines et improductives, le Président Obama, seul comptable de la détermination et de la conduite de la politique extérieure des Etats-Unis, ayant délibérément opté pour une démarche empreinte de sagesse et de réalisme qui conduit Washington à se rapprocher du seul pôle de stabilité dans la région MENA et aux portes mêmes de la zone sahélo-saharienne, le Maroc.

Quoi qu’en disent nos adversaires, le Royaume est le seul acteur régional « fréquentable » par les Etats-Unis, comme en attestent les réelles avancés enregistrées dans le domaine des libertés publiques et individuelles, mais aussi la somme de réformes réalisées dans les champs institutionnel, politique, économique, social, etc.

Certes, Washington, pour des questions d’équilibre régional, du fait du poids de l’Algérie en tant que producteur de pétrole et de gaz, mais aussi en raison de son positionnement géographique  stratégique, avait toujours observé jusque-là une certaine équidistance entre Rabat et Alger. Cette attitude, compréhensive pour un Etat aux responsabilités et engagements planétaires, est aujourd’hui quelque peu modifiée, à un moment symboliquement très fort pour les deux Etats maghrébins qui vivent une tension née de la volonté du Pouvoir algérien de passer à la vitesse supérieure dans son engagement contre l’unité nationale et l’intégrité territoriale du Maroc.

Alors que Bouteflika faisait lire un discours inconvenant et déplacé, insultant pour le Maroc, lors d’une conférence « bidon » à Abuja au Nigéria, que le Souverain marocain lui donnait une réponse bien sentie lors de l’allocution du 6 novembre dernier («  Balayez devant votre porte, à Tindouf notamment, M. Bouteflika… »), c’est à ce momentum bien précis que la Maison Blanche et le Palais Royal ont décidé d’annoncer la rencontre pour le 22 novembre entre SM le Roi et le Président Obama.

Comment, dans cette conjoncture, ne pas y voir un encouragement et un soutien direct à la ligne diplomatique et politique déployée par le Royaume ?

Seuls les sourds et les aveugles pourront prétendre le contraire…

la nouvelle tribune

_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Jeu 14 Nov 2013 - 2:58

un nouveau group Moon Taxi et leur hit Morocco
Moon Taxi - "Morocco" - LIVE @ Live On the Green - Nashville, TN - 09.12.13


studio version
Revenir en haut Aller en bas
klan
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3420
Inscrit le : 22/05/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mar 19 Nov 2013 - 11:03

Citation :
Le congrès US adresse une lettre à Obama à propos du Maroc
 Ainsi, ont écrit les chefs de file du congrès US, dans une lettre adressée au président américain Barack Obama.   Dans cette lettre signée par les membres les plus éminents du très puissant parlement américain, les ‘congreessmen’ ont appelé le président Obama à concrétiser d’avantage ‘‘la consolidation du fort partenariat entre les Etats-Unis et le Maroc, un pays qui mérite notre soutient et notre engagement’’.  "A l'occasion de votre rencontre au sommet avec le Roi Mohammed VI, nous vous écrivons pour exprimer notre soutien aux efforts visant la consolidation du fort partenariat entre les Etats-Unis et le Maroc", ont déclaré les élus américains.   ‘‘Le Maroc, grâce à ces reformes, a été épargné de la violence et du chaos qui prévalent dans la région’’ ont assuré les parlementaires américains.   A ce propos, Ilena Ros-Lehtinen, Présidente de la commission du Moyen-Orient et d'Afrique du nord à la Chambre des représentants et Ted Deutch, membre de cette commission, ont souligné que le Maroc s'érige aujourd'hui en "modèle de stabilité dans une partie du monde en proie aux doutes et à l'incertitude".
 
http://www.lemag.ma/Le-congres-US-adresse-une-lettre-a-Obama-a-propos-du-Maroc_a77190.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/NEWSFARMAROC
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9333
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mar 19 Nov 2013 - 11:16

SM arrivera a Washington le 22 novembre, date anniversaire de l'assassinat de Kennedy.
j'espère que notre délégation ira déposer une gerbe a Arlington, histoire de différencier le principal de l'accessoire entre "le" Kennedy (soutien du Maroc) et ses déscendants qui nous bavent dessus.
JFK avait sû honorer Hassan 2 lors de sa visite à la WH.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mar 19 Nov 2013 - 14:53

parrait d´apres une certaine presse il y partira des ajdhui meme pour rencontrer d´autres acteurs

_________________
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mar 19 Nov 2013 - 17:10

tout se passera bien et meme tres bien. il y aura des surprises pour certains.
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6032
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mer 20 Nov 2013 - 9:24

Citation :

Arrivée de Sa Majesté le Roi à Washington

Washington -
Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, est arrivé mardi soir à Washington pour une visite de travail aux Etats-Unis à l'invitation du Président américain, M. Barack Obama.

20 novembre 2013

A Sa descente d'avion à la base aérienne Andrews où la "US Joint Honor Guard" rendait les honneurs, Sa Majesté le Roi a été accueilli par Natalie Jones, Chef du protocole des Etats-Unis d'Amérique, l’ambassadeur du Maroc à Washington, M. Rachad Bouhlal, l’ambassadeur du Maroc à l’ONU, M. Mohamed Loulichki, le Colonel Mohamed Anesrif, attaché militaire auprès de l'ambassade du Royaume à Washington, le Consul général du Maroc à New York, M. Mohamed Benabdeljalil et par les membres de l’ambassade du Maroc à Washington, ainsi que par les responsables des diverses représentations du Royaume aux Etats-Unis.

Sa Majesté le Roi a été par la suite salué par les membres de la délégation de haut niveau.

Le Souverain a ensuite salué longuement de Ses mains les membres de la communauté marocaine venus nombreux pour souhaiter la bienvenue à Sa Majesté le Roi.

Sa Majesté le Roi est accompagné, lors de cette visite, d'une importante délégation comprenant notamment les Conseillers du Souverain, Taïeb Fassi-Fihri, Fouad Ali El Himma et Yassir Znagui.

Elle comprend également le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, le ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed Boussaid et le Porte-parole du Palais Royal, historiographe du Royaume, Abdelhak Lamrini.

Cette visite, qui s'inscrit dans le cadre de la consolidation des liens historiques et stratégiques unissant les deux pays amis depuis plus de deux siècles, tend à conférer une nouvelle dynamique au partenariat privilégié liant les deux pays dans différents domaines et à renforcer davantage le dialogue stratégique bilatéral.

Elle offrira aux dirigeants des deux pays l'occasion de s'entretenir et d'échanger concernant les questions régionales et internationales d'intérêt commun, en vue de hisser à un niveau supérieur la coordination et la coopération bilatérales et d'entreprendre des initiatives communes afin de relever les défis qu'affronte la région d'Afrique du Nord et du Moyen Orient, de faire face aux dangers de l'extrémisme et du terrorisme, et de promouvoir la stabilité et le développement en Afrique subsaharienne.
MAP

Une visite essentiellement économique



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur


messages : 7645
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mer 20 Nov 2013 - 10:45

Juba look at US media for more information Wink

lemag a écrit:

Général James L. Jones : Mohammed VI et Obama rebâtiront une alliance historique

Le Général James L. Jones est un ex-conseiller à la sécurité nationale du président américain Barack Obama.



Le Général James L. Jones a déclaré que ‘‘la visite de travail du Roi Mohammed VI aux Etats-Unis, à l'invitation du Président Barack Obama, constitue une opportunité pour les 2 Chefs d'Etat de bâtir une alliance historique’’.

Le général qui fut conseiller à la sécurité nationale de Barack Obama, a fait ses déclarations à propos de  la visite du Roi Mohammed VI aux USA, et sur l’alliance Maroc USA, dans la gazette du Congrès.

A noter que le Roi Mohammed VI qui a quitté Fès hier pour Washington, y est arrivé hier soir.

Le souverain effectue une visite de travail aux USA à l'invitation du Président américain, Barack Obama.

La rencontre entre les 2 chefs d'Etat est programmée pour après-demain, vendredi 22 novembre.

http://www.lemag.ma/General-James-L-Jones-Mohammed-VI-et-Obama-rebatiront-une-alliance-historique_a77234.html

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
moro
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1495
Inscrit le : 17/04/2008
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mer 20 Nov 2013 - 14:11

Citation :
Forbes considère que le Roi du Maroc est un «allié clé»

La visite de travail aux Etats-Unis du Roi Mohammed VI à l'invitation du Président Barack Obama constitue un événement «historique» dans le cadre du partenariat entre le Maroc et l'Amérique, qui accueille ainsi un «allié clé et un souverain ayant initié des réformes audacieuses et installé son pays dans la normalité démocratique», écrit mardi 19 novembre 2013 Forbes Magazine.

«La visite aux Etats-Unis du Roi Mohammed VI, un allié clé de Washington et un réformateur audacieux offre l'opportunité de consolider les bases d'un partenariat renouvelé entre les deux nations», souligne l'auteur de cette analyse, Richard Miniter, un spécialiste de la région du Moyen-Orient et d'Afrique du nord, ayant signé plusieurs bestsellers sur la célèbre liste du New York Times.

Les réformes «démocratiques» mises en œuvre par le Roi constituent de par leur portée «un cas unique en leur genre dans la région et dans le continent africain dans son ensemble», souligne M. Miniter.

La Constitution proposée par le Souverain, en juillet 2011, est un projet avant-gardiste distingué par son caractère éminemment inclusif, en ce sens qu'elle veille scrupuleusement à protéger les droits des femmes et le statut des minorités religieuses, notamment chrétienne et juive, dans le cadre d'une approche qui fait défaut dans les autres pays de la région, note Forbes Magazine.

D'un point de vue géostratégique régional, Forbes Magazine met en avant la haute portée de la stratégie holistique mise en place par le Roi pour barrer la route à l'extrémisme religieux, une approche judicieuse qui a montré toute son efficience en interne et qui se révèle aujourd'hui un rempart régional contre les groupes terroristes qui sévissent dans la région sahélo-saharienne et en Afrique en général, une région d'«une extrême importance pour la sécurité nationale américaine».

Richard Miniter a, dans ce contexte, mis en avant la décision du Souverain de former 500 imams maliens au Maroc, dans le cadre d'une démarche prônant le juste milieu et la modération en toute chose.

(Avec MAP)
Medias24
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mer 20 Nov 2013 - 15:09


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Aujourd'hui à 21:05

Revenir en haut Aller en bas
 
Relations séculaires Maroc-USA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Complication des relations diplomatiques avec la Turquie
» Obtention du visa et la durée pour quitter le Maroc???!!!!
» Master Relations Internationales
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: