Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Relations séculaires Maroc-USA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Spadassin
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1388
Inscrit le : 30/03/2010
Localisation : oum dreyga
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mer 17 Avr 2013 - 1:40

les américains nous ont laché déja en 1981 en refusant de nous donner du matos en pleine guerre
c'est pas nouveaux de leurs part ,walakine hadi dial lyoum ,tahya à cette réaction
Revenir en haut Aller en bas
vipsdesvips
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2595
Inscrit le : 26/05/2011
Localisation : Homsgrad
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mer 17 Avr 2013 - 1:43


Vous pensez qu'ils anticipaient que l'on reagisse de la sorte ?
J'ai du a mal a lire leur plan...
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mer 17 Avr 2013 - 1:44

Missoum a écrit:
Vous voyez que ça fait fait du bien un peu de nif de temps en temps

Like a Star @ heaven +10
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Commandant
Commandant


messages : 1168
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume des lumières
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mer 17 Avr 2013 - 1:55

juba2 a écrit:
Missoum a écrit:
Vous voyez que ça fait fait du bien un peu de nif de temps en temps

Like a Star @ heaven +10


Et pendant ce temps l'Algérie réussi son détricotage de nos alliances internationales, c'est une mauvaise décision stratégique, cette annulation,

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Metis-TC
Caporal
Caporal


messages : 133
Inscrit le : 24/03/2012
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mer 17 Avr 2013 - 2:00

Adam a écrit:
juba2 a écrit:
Missoum a écrit:
Vous voyez que ça fait fait du bien un peu de nif de temps en temps

Like a Star @ heaven +10


Et pendant ce temps l'Algérie réussi son détricotage de nos alliances internationales, c'est une mauvaise décision stratégique, cette annulation,

Un allier on ne l'achete pas avec de l'argent!!
Revenir en haut Aller en bas
Missoum
Aspirant
Aspirant


messages : 530
Inscrit le : 17/08/2010
Localisation : RP
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mer 17 Avr 2013 - 2:08

Les ricains et les Occidentaux se sont habitués à des réactions molles des dirigeants arabes, franchement même si évidemment je n'adhère pas complètement à la vision du Maroc son attitude est à saluer

Maintenant il faut faire preuve de cohérence et parler d'une seule voix - faire comme si c'était une décision concertée de l'exécutif (palais + gouvernement) - ne pas rejouer la même cacophonie que l'affaire Leila/Perejil ou le gouvernement avait l'air de découvrir l'affaire en même temps que l'opinion publique
Revenir en haut Aller en bas
veritas
1ere classe
1ere classe


messages : 59
Inscrit le : 23/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mer 17 Avr 2013 - 7:32

Adam a écrit:
juba2 a écrit:
Missoum a écrit:
Vous voyez que ça fait fait du bien un peu de nif de temps en temps

Like a Star @ heaven +10


Et pendant ce temps l'Algérie réussi son détricotage de nos alliances internationales, c'est une mauvaise décision stratégique, cette annulation,

Bonjour,

Oui je pense aussi que le timing de cette décision n'est pas la bonne et j'ose espérer que la partie française jouera pas dans le même sens que les USA,j'en doute un peu.

http://thestar.com.my/news/story.asp?file=/2013/4/17/worldupdates/us-proposes-un-western-sahara-rights-monitor-morocco-warns-of-missteps&sec=Worldupdates

De plus il faut vraiment pas connaitre les USA pour jouer sur des pressions amis au Congrés, les USA lorsqu'ils sont touché c'est toute la nation qui fait bloque et alors là une journée après le terrible attentat de Boston avoir touché à cet exercice d'un pays qui en plus fourni autant d'arme au Maroc c'est vraiment pas judicieux, mais vraiment pas, ca marche dans l'inconnu là.

Mais pourquoi avoir achetait des F16?????
Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel


messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mer 17 Avr 2013 - 10:33

veritas a écrit:
Adam a écrit:
juba2 a écrit:


Like a Star @ heaven +10


Et pendant ce temps l'Algérie réussi son détricotage de nos alliances internationales, c'est une mauvaise décision stratégique, cette annulation,

Bonjour,

Oui je pense aussi que le timing de cette décision n'est pas la bonne et j'ose espérer que la partie française jouera pas dans le même sens que les USA,j'en doute un peu.

http://thestar.com.my/news/story.asp?file=/2013/4/17/worldupdates/us-proposes-un-western-sahara-rights-monitor-morocco-warns-of-missteps&sec=Worldupdates

De plus il faut vraiment pas connaitre les USA pour jouer sur des pressions amis au Congrés, les USA lorsqu'ils sont touché c'est toute la nation qui fait bloque et alors là une journée après le terrible attentat de Boston avoir touché à cet exercice d'un pays qui en plus fourni autant d'arme au Maroc c'est vraiment pas judicieux, mais vraiment pas, ca marche dans l'inconnu là.

Mais pourquoi avoir achetait des F16?????

khouya
tu mélanges tout ..
si je comprends bien, il y a un attentat aux USA donc il faut dire amen à tout ce qui vient de ce pays ..les slogans de type "aux US c'est la nation qui fait bloc" , c'est du cinéma des journalistes francais type LCI ou BFM !!

quant aux armes, comme l'a dit allah yarhmou Hassan2, des armes tu les trouves partout ..et moi je rajoutes que pour utiliser des armes, il faut des hommes..

et après discussion avec des gens bien au fait du sujet, les securitaires marocains sont très sensibles au débordement de tous les problemes du Sahel dans le Sud du Maroc et l'argument DH peut devenir rapidment n'importe quoi , ouvrir uen boite de pandores et servir même à l'implantation de groupes terroristes dans le Sud du pays..

Dés que tu voudras arrêter un terroriste, une pseudo ONG bidon te dira "c'est un opposant politique, liberez-le tout de suite" Very Happy

donc si les US veulent s'aligner sur la position de Cuba, de Venezuela, de l'algérie et du polisario , ce sont leurs affaires , ils le paieront directement... mais le Maroc a besoin de stabilité et nous on a pas le luxe de nous créer des problémes terroristes chez nous et de servir de caricature aux autres ..

si Susan Rice veut soutenir le Muijao et compagnie, ce sont ses affaires mais le Maroc doit bien surveiller ses frontiéres , surtout qu'il n'y a aucune reciprocité de l'autre côté .. à Tindouf, les DH sont à la poubelle !!!

et cette affaire est une bonne chose pour ceux qui ne connaissant pas les Marocains...çà va leur donner uen idée précise des Marocains .
Revenir en haut Aller en bas
silent eagle
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1215
Inscrit le : 17/04/2012
Localisation : somewhere
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mer 17 Avr 2013 - 10:46

veritas a écrit:
Adam a écrit:
juba2 a écrit:


Like a Star @ heaven +10


Et pendant ce temps l'Algérie réussi son détricotage de nos alliances internationales, c'est une mauvaise décision stratégique, cette annulation,

Bonjour,

Oui je pense aussi que le timing de cette décision n'est pas la bonne et j'ose espérer que la partie française jouera pas dans le même sens que les USA,j'en doute un peu.

http://thestar.com.my/news/story.asp?file=/2013/4/17/worldupdates/us-proposes-un-western-sahara-rights-monitor-morocco-warns-of-missteps&sec=Worldupdates

De plus il faut vraiment pas connaitre les USA pour jouer sur des pressions amis au Congrés, les USA lorsqu'ils sont touché c'est toute la nation qui fait bloque et alors là une journée après le terrible attentat de Boston avoir touché à cet exercice d'un pays qui en plus fourni autant d'arme au Maroc c'est vraiment pas judicieux, mais vraiment pas, ca marche dans l'inconnu là.

Mais pourquoi avoir achetait des F16?????

et c'est quoi la bonne décision pour toi !!!! , accepter l'offre et petit à petit donner notre sahara à ces bouzbal (a3azakom allah)

combien de fois on a dit oui , combien de fois on a accepter les décisions des USA , ONU , qu'est ce qu'on a gagné rien de chez rien

je pense que c'est le bon moment pour dire enfin NONNNNNNN , on rigole pas avec notre souveraineté nationale , on rigole pas avec notre Sahara , maintenant ou il accepter NOTRE offre ou on revient à la guerre comme ils ont fait nos ancêtre et nos grands parents

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.arabic-army.com/
fighter-jet
Caporal
Caporal


messages : 110
Inscrit le : 15/11/2008
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: ....   Mer 17 Avr 2013 - 11:00

L'une des fautes stratégique du Maroc est de se croire allier d'un pays qui s'en fout carrément du reste du monde. Les état unis ne cherche que leur intérêt qu'il soit au Maroc en Algérie en Israel...bref pour eux l'intégrité territorial de notre pays ne vaux rien et la plupart des américain ne savent même pas ou se trouve le Maroc.
Il faut arrêter de jouer à ce jeux déséquilibrer en s'alliant à la plus grande puissance mondial. D'ailleurs j'étais contre l'achat des F16 aux ricain vu que le rafale étais beaucoup mieux adapter à nos besoins en plus d'être le produit d'un pays dont l'amitié avec le Maroc n'est pas à remettre en cause sans oublier le possible veto americain sur l'utilisation de nos propre F16
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2695
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mer 17 Avr 2013 - 12:10

Moi ce qui me perturbe dans ce que je lis, c'est que pas mal d'entre vous font une liaison dangereuse MAROC/USA en y incluant ISRAEL/FRANCE/ALGERIE...
Notre intégrité territorial, ils s'en balance!!!
Notre intégrité territorial c'est MAROC à point c'est tout! Ce n'est pas la peine de mettre dans nos calculs Algérie ou Israel ou la France. Car si ceux-ci avaient un quelquonc poid sur le sujet, eh bien l'affaire serait close! Ce qui est loin d'eêtre le cas.

Nous devons basé notre relation avec les USA sur un pied d'égalité, sans aucun autre intervenant!
Nous devons paler au nom du Maroc, par le Maroc. Nous n'avons pas besoin de porte drapeau ou porte voix extérieur.
On a toujours eu une politique éfficace vis à vis des USA, ils nous connaissent bien, mais pas assez.
Surtout les nouveaux venu de la politique (dans les-quels je met Barack Obama).
Certains à Washington devraient suivre les conseils des anciens, ou rouvrire leur livres pour y apprendre l'histoire du Maroc.

Nous sommes sur une phase critique certe, mais le genie marocain a toujours sû faire valoir ses droits et sa justesse!
Laissons le temps faire les choses...

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
fighter-jet
Caporal
Caporal


messages : 110
Inscrit le : 15/11/2008
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mer 17 Avr 2013 - 12:59

BOUBOU a écrit:
Moi ce qui me perturbe dans ce que je lis, c'est que pas mal d'entre vous font une liaison dangereuse MAROC/USA en y incluant ISRAEL/FRANCE/ALGERIE...
Notre intégrité territorial, ils s'en balance!!!
Notre intégrité territorial c'est MAROC à point c'est tout! Ce n'est pas la peine de mettre dans nos calculs Algérie ou Israel ou la France. Car si ceux-ci avaient un quelquonc poid sur le sujet, eh bien l'affaire serait close! Ce qui est loin d'eêtre le cas.

Nous devons basé notre relation avec les USA sur un pied d'égalité, sans aucun autre intervenant!
Nous devons paler au nom du Maroc, par le Maroc. Nous n'avons pas besoin de porte drapeau ou porte voix extérieur.
On a toujours eu une politique éfficace vis à vis des USA, ils nous connaissent bien, mais pas assez.
Surtout les nouveaux venu de la politique (dans les-quels je met Barack Obama).
Certains à Washington devraient suivre les conseils des anciens, ou rouvrire leur livres pour y apprendre l'histoire du Maroc.

Nous sommes sur une phase critique certe, mais le genie marocain a toujours sû faire valoir ses droits et sa justesse!
Laissons le temps faire les choses...
Comment faire en sorte que nos relations avec les Américain soient sur pied d'égalité alors que des indices bien clairs prouvent le contraire. Il ne peut pas y avoir de relation équilibré avec une puissance coloniale qui ne cherche qu'à maitriser les richesses du monde en se justifiant par les droits de l'homme,les armes de destruction massive ....
Aujourd'hui on ne peut que remettre en cause nos relations avec ce pays et si on doit se transformer en Corée du nord ou en Iran pour prouvé au monde entier qu'on a les capacités de changer du jour au lendemain alors qu'on le fasse et arrêtons de parler d'histoire du Maroc, le passé ne servira à rien pour protéger le Maroc dans le présent et dans le futur.
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mer 24 Avr 2013 - 8:26

look who´s talking

Citation :
Des experts américains mettent en avant l'importance du Maroc pour les intérêts stratégiques des Etats Unis

Mardi 23 Avril 2013 modifié le Mardi 23 Avril 2013 - 21:53

Des experts américains ont mis en avant, mardi, l'importance du Maroc pour les intérêts stratégiques des Etats Unis en Afrique du nord et dans la région arabo-islamique, ainsi que les valeurs que les deux pays ont en partage, illustrées par un traité d'amitié vieux de 225 ans, pierre angulaire d'une relation bilatérale bâtie sur "la compréhension des priorités mutuelles".


Anthony Cordesman


"Au-delà de la position géostratégique unique du Maroc en Méditerranée et son rôle en tant que force de modération dans la région, le Royaume s'est démarqué depuis toujours en tant qu'allié stratégique des Etats Unis en Afrique du nord", a déclaré à la MAP Anthony Cordesman, expert des questions sécuritaires et stratégiques au Center for Strategic and International Studies (CSIS), un des think tank les plus prestigieux de Washington.

Cette importance stratégique est de plus en plus essentielle pour les Etats Unis d'autant plus que la région du Maghreb et du Sahel est "devenue aujourd'hui une source de préoccupation majeure pour l'Administration US à cause du terrorisme, de trafic des drogues et des êtres humains", a estimé M. Cordesman, qui est l'auteur de plusieurs ouvrages sur les questions stratégiques intéressant la politique étrangère US dans la région Mena.


Pour sa part, Peter Pham, Directeur du Centre Michael Ansari pour l'Afrique relevant du think tank américain Atlantic Council rappelle, dans ce contexte, que la qualité "exceptionnelle" et la "solidité" des relations historiques maroco-américaines "triomphera des différences ponctuelles des points de vue".

Il a rappelé, dans ce cadre, que le traité d'amitié signé entre le Maroc et les Etats Unis date de plus de 225 années, notant qu'"il s'agit là du plus ancien traité jamais signé par les Etats Unis avec un pays tiers, dont l'effet ne s'est jamais interrompu depuis".

"Les deux pays ont aussi des valeurs en partage et des intérêts communs allant de la sécurité dans la région, en passant par la lutte anti-terroriste dans le Maghreb et au Sahel, et l'engagement en faveur du développement économique et des réformes politiques et sociales qui figurent en haut des priorités du Royaume, sous le leadership du Roi Mohammed VI, mais aussi de Son père feu SM Hassan II", a souligné ce spécialiste de l'Afrique.

Le Maroc est aussi un havre de protection des minorités et de la liberté des cultes comme l'atteste la Constitution plébiscitée lors de la consultation référendaire du 1er juillet 2011 qui reconnait aussi le caractère pluriel de l'identité marocaine avec ses affluents arabe, hassani, berbère, hébraïque, andalou et africain, a par ailleurs rappelé Peter Pham.
Mardi 23 Avril 2013 - 21:28

Atlasinfo

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12861
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Sam 27 Avr 2013 - 0:26

Citation :
Excellent article de Forbes qui appelle à ce que Fofana renforce les liens avec le Maroc

North Africa Is Becoming The New Afghanistan, And Only President Obama Can Stop It

If the Boston bombings tell us anything, they shout that faraway conflicts can home to America in frightening and tragic ways.

Chechnya, in distant Central Asia, has suddenly commanded public attention. What other regions produce terrorists that threaten Americans at home? And what can the Obama administration do to prevent distant disputes from literally detonating on American streets?

North Africa should be front and center. Every warning light is blinking red. The Benghazi attack on an American diplomatic outpost, which led to the death of the U.S. ambassador and three other Americans. The tragic hostage crisis at a gas plant in Southern Algeria. The French incursion into Mali (with U.S. help) to fight jihadists. The rise of extremist groups across the region. Every one of these events can be traced back to al Qaeda, in one affiliate form or another.

Meanwhile, the Obama Administration wants to disengage from danger zones—as if wars were 18th century gentleman’s duels that are only fought by mutual consent. Instead, what is desperately needed is for Obama to engage with Africa to prevent Al Qaeda from seizing control in North Africa. He should start with America’s strongest ally in the region, Morocco’s king Mohammed VI, forge a partnership, and begin to transform the region. For a president in search of a legacy achievement, here it is. The first American president with an African-born father can be the one to revolutionize U.S. relations with the so-called “dark continent.”

Obama and the king already have a strong relationship as shown by last week’s move at the United Nations, in which the president personally ensured that peace efforts between Morocco and the Polisario Front were not hijacked by activists and Obama supported the king’s autonomy plan.

The cost of ignoring Africa is immense—and may be ultimately measured in American lives lost. Left unchecked, Al Qaeda affiliates in North Africa will soon be able to strike at Americans overseas and at home. Ignoring North Africa today is like ignoring Afghanistan in 1998, as Bin Laden’s minions began to plan the September 11 attacks. North Africa is becoming the “new Afghanistan”—a string of toterring and largely ungoverned nations running from the Atlantic Ocean to the Red Sea.

“It is very clear to me that al-Qaeda intends to establish a presence in Tunisia,” said U.S. General Carter Ham, following talks with the new government there. Tunisia was the birthplace of the Arab Spring uprisings.

Al Qaeda is swarming across North Africa using a “southern strategy” of moving from the African Sahel through the Maghreb. Before the French push-back, Ansar Dine, the pro-Al Qaeda organization in Mali, had conquered 300,000 miles of territory in the north of the country.

Al Qaeda in the Islamic Maghreb, composed largely of Algerian Kabyle and Saharans, has holdings in Western Sahara, Niger, Chad, and now Libya. In Libya alone, AQIM leaders have allied with local jihadist movements and acquired massive amounts of weapons that belonged to the former Qaddafi regime.

Moving down the map, AQIM has partnered with “Polisario,” the separatist group in Algeria that claims half Morocco. Polisario has been providing them with weapons and training as well. Laughing Laughing

Not only is the Obama administration overlooking these gathering threats in North Africa, it is also ignoring key allies in the region, especially Morocco.

It is time for the Obama Administration to reverse course. What’s needed now is a broader re-think of America’s role in Africa. This means changing America’s military, diplomatic and economic priorities.

Military. This would include actually moving the U.S. military’s Africa Command (AFRICOM) from Stuttgart, Germany to Africa and giving it a quick reaction force that can be immediately deployed to rescue diplomats, aid workers and others. Training for local forces must be stepped up, intelligence cooperation improved, and military equipment shared or sold to friendly North African nations to fight al Qaeda and its affiliates. Moving AFRICOM to Morocco would be a good first step.

Diplomatic. A summit meeting between President Obama and Morocco’s new reformist king, Mohammed VI, is in the works. It can used to forge a strategic relationship with the king and, working with other African allies, should be a starting point to create a new diplomatic architecture. Quite simply the U.S. has to stop seeing Africa as a source of oil and misery and instead see it as an important partner for promoting peace and economic growth.

Economic. The U.S. must continue to lower trade barriers with Africa and encourage “south-south” cross-border investment. Freer trade, privatization and foreign investment could transform Africa from being a continuous source of illegal migrants and armed militants into a dynamic society that re-channels its energy into wealth creation. Obviously this is a project that would take decades of patient work, much like the rebuilding of East Asia during the Cold War. But it can be done. In 1960, South Korea and Ghana had a virtually identical per capita income; today South Korea is one of the world’s richest nations while Ghana remains poor. Morocco’s growth, in excess of 5% per year, can serve as a model.

As Assistant Secretary of State Johnnie Carson noted in a statement earlier this year, “It is my firm belief that Africa represents the next global economic frontier. Sub-Saharan Africa continues to weather the global economic crisis more successfully than other regions, and is home to six – and soon to be seven – of the ten fastest growing economies in the world.” Of course, these economies are growing from a small base.

There are already some encouraging signs based on Morocco’s path-breaking example in electricity, pharmaceuticals, banks, and telecom construction. In each case, under the leadership of King Muhammad VI, Morocco made substantial investments in sub-Saharan African countries and is already enjoying positive results.

Morocco’s National Office of Electricity will provide electricity to 550 rural villages and 360,000 people with light and hope. Morocco is taking its own successful experience in rural electrification to its neighbors and expects to earn a modest return as a result.

Morocco’s pharmaceutical giant, Sothema, has opened a subsidiary in Dakar to manufacture generic drugs to treat the diseases that bedevil the world’s poorest people: malaria, diarrheal diseases and cholera. Morocco’s pharmaceutical industry is profitable and has learned to make money exporting carefully priced drugs in poor markets.

Morocco’s leading banks: Banque Populaire (BCP), Attijariwafa Bank and Banque Marocaine du Commerce Exterior (BMCE) now have branches in some 20 African countries and often provide Africans with their very first bank account, As these banking relationships develop and more people become credit worthy, they are able to purchase otherand subsequent loans and investments bank products including loans and investments, thereby spurring economic growth. In each case,

The market is wide open. Fewer than 10% of Africans have bank accounts, leaving a lot of room for growth.but twenty years ago fewer than one in five Moroccans had a bank account, now more than 54% do.


By bringing more Africans into the capitalist system, America can help end long-term trends of illegal migration, Islamic terrorism, and drug trafficking.

Obama is a president with African roots, and Mohammad VI is a king focused on reform. Together these men and other African leaders could create a lasting legacy—by fighting extremism and providing economic freedom. However, if Obama fails to reinvigorate the U.S. relationships with Africa (starting with Morocco), we will have many more attacks like the one in Benghazi and Boston.

http://www.forbes.com/sites/richardminiter/2013/04/26/north-africa-is-becoming-the-new-afghanistan-and-only-president-obama-can-stop-it/

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6031
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Sam 27 Avr 2013 - 17:37

Comme je l'avais dit contacte entre Amrani et le Département d'Etat...

Citation :
M. Amrani: "Rabat et Washington sont animés d'une forte volonté commune pour donner un nouvel élan à leur partenariat stratégique"


Le Maroc et les Etats Unis sont animés d'une "forte volonté commune" pour donner un nouvel élan à leurs relations bilatérales multidimensionnelles, dans le cadre du Dialogue stratégique qui lie les deux pays, a déclaré, vendredi à Washington, le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la coopération, M. Youssef Amrani.

"Ce Dialogue stratégique renseigne sur la qualité des relations bilatérales et constitue un jalon important dans l'édifice de ce partenariat privilégié", a souligné M. Amrani, à l'issue d'un entretien avec la sous-secrétaire d'Etat américaine aux Affaires politiques, Wendy Sherman, auquel a pris part l'ambassadeur du Royaume aux Etats Unis, M. Rachad Bouhlal.

Ce Dialogue stratégique, a-t-il relevé, est venu consacrer une relation séculaire, bâtie sur les valeurs communes, des intérêts communs convergents et un engagement mutuel pour la défense des questions stratégiques respectives.

Le ministre a, dans ce contexte, fait observer que ce cadre de partenariat "a aussi valeur de reconnaissance de la capacité d'anticipation du Royaume et des réformes politiques mises en oeuvre, nécessaires à la croissance, à la création d'emploi et à la promotion de la stabilité sociale et politique".

Et de rappeler que ce développement dans les relations bilatérales entre le Maroc et les Etats Unis s'inscrit en droite ligne de la vision du Roi Mohammed VI, qui avait appelé à la mise en place d'un nouveau cadre de coopération qui tienne compte des profondes mutations géopolitiques intervenues dans le monde.

Il a également rappelé que ce cadre de partenariat ambitieux se fixe pour objectif de consolider la pérennité des relations bilatérales et de favoriser les conditions optimales de dialogue entre les deux pays, dans le respect et la compréhension des priorités respectives.

"Il est important pour les deux pays de continuer d'explorer les voies et moyens permettant d'aller de l'avant dans l'oeuvre d'approfondissement de la coopération bilatérales et mettre à profit le momentum engendré par la première session du Dialogue stratégique, tenue le 11 et 12 septembre 2012 à Washington", a insisté le ministre.

MAP

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21540
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Dim 28 Avr 2013 - 12:34

Citation :
Une délégation de haut niveau reçue à la Maison-Blanche

Une délégation marocaine de haut niveau reçue par le conseiller du Président Barack Obama pour la sécurité nationale, à la Maison-Blanche.

Taib Fassi Fihri, conseiller de S.M. le Roi, Youssef Amrani, ministre délégué aux Affaires étrangères et à la coopération, Yassine Mansouri, directeur général des études et de la documentation et l'ambassadeur du Maroc aux Etats-Unis, Rachad Bouhlal, ont été reçus, vendredi, à la Maison-Blanche par Tom Donilon, conseiller du Président Barack Obama pour la sécurité nationale, accompagné de ses proches collaborateurs du Conseil national de sécurité américain.

Les entretiens ont essentiellement portés sur l'élargissement et l'approfondissement des relations stratégiques entre les deux pays amis, conformément à la volonté partagée et aux orientations arrêtées par SM le Roi Mohammed VI et le Président Barack Obama.

MAP

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Dim 28 Avr 2013 - 15:53

ils preparent une prochaine visite du Roi
p.s: Donilon est le conseiller qui laissera sa place a S.Rice cette année.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Dim 28 Avr 2013 - 17:31

Yakuza a écrit:
ils preparent une prochaine visite du Roi
p.s: Donilon est le conseiller qui laissera sa place a S.Rice cette année.


les republicains feront tout pour qu'elle n'accede pas que la position soit approuver par le senat ou pas ,les republicains deja la traite de communiate.La carriere de susan est finish.Specialement pour la securite et ce qui s'est passe a benghazi
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Dim 28 Avr 2013 - 17:59

non juba,puisque dans la loi US le poste de conseiller/e peut etre simplement approuvé par le president,c´etait une maniere de la "rehabiliter" tout en contournant le Senat pour ne pas reproduire le scenario de Libye.
http://www.guardian.co.uk/world/2013/mar/10/susan-rice-national-security-adviser
attendons l´apres juillet

_________________
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Dim 28 Avr 2013 - 19:34

Yakuza a écrit:
non juba,puisque dans la loi US le poste de conseiller/e peut etre simplement approuvé par le president,c´etait une maniere de la "rehabiliter" tout en contournant le Senat pour ne pas reproduire le scenario de Libye.
http://www.guardian.co.uk/world/2013/mar/10/susan-rice-national-security-adviser
attendons l´apres juillet

D'accord avec toi Yaku mais il y aura des pressions externes de la part des republicains pour passer des lois au congres ,n'oublie pas obama et les democrates ont perdu gros avec "Gun Law".En plus Susan Rice est devenue une liability.
Revenir en haut Aller en bas
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2740
Inscrit le : 11/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mar 30 Avr 2013 - 18:38

Citation :
Une délégation marocaine de haut niveau a été reçue par le Secrétaire d’Etat américain John Kerry.
Une délégation marocaine composée de MM. Taib Fassi Fihri, Conseiller de SM le Roi, Youssef Amrani, ministre Délégué aux Affaires étrangères et à la coopération et Mohamed Yassine Mansouri, Directeur Général des Etudes et de la Documentation, a été reçue, le 29 avril 2013, au Département d’Etat, à Washington, par le Secrétaire d’Etat US, John Kerry, accompagné notamment de Mme Wendy Sherman, Secrétaire d’Etat adjoint et de Mme Beth Jones, sous secrétaire d’Etat.

Lors de cette rencontre à laquelle a participé M. Rachad Bouhlal, ambassadeur du Maroc aux Etats Unis, les deux parties ont convenu de conjuguer leurs actions communes en vue de renforcer et d’intensifier les relations bilatérales dans tous les domaines d’intervention, en application de la vision commune et des orientations récemment définies par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président Barack Obama.

http://achnoo.com/2013/04/30/une-delegation-marocaine-de-haut-niveau-recue-par-john-kerry/#.UX_k5H2pjeQ.facebook

_________________

Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6031
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mar 30 Avr 2013 - 19:20

le rabibochage continue

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tabrisius
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2332
Inscrit le : 28/06/2010
Localisation :
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Mer 1 Mai 2013 - 14:32

Citation :
Revelations. Morocco, the USA and the Cold War

Hosni Benslimane, Ahmed Ali Yata and Dlimi, not to mention Hassan II, were all closely monitored by the United States in the 1970s … This is what we learn from the new delivery of diplomatic cables released by WikiLeaks.

Wikileaks raging again! But this time, the famous site of Julian Assange in the history. On April 8, the operation “Project K” has released nearly 2 million diplomatic documents classified as “secret” covering the years 1973 to 1976. An amount of cables grouped under the name “Kissinger Cable”, the name of Henry Kissinger, famous Secretary of State for Foreign Affairs at the time. If the seventies correspond to the so-called “relaxation” of the Cold War period, those years were nonetheless punctuated by political upheavals, coups, secret dealings … Morocco has also not been spared. Socialism, relations with the Soviet Union, weapons and political maneuvers: Uncle Sam watching us closely.



Fear of red

In April 1973 the Americans stationed in Morocco expedient cable cable. The October War broke out and the kingdom sends troops to support the Syrians against Israel. On their route to the East, “a Soviet assistance is not excluded,” worried the Americans, who discovered the presence of 35 members of the Soviet aviation in Meknes. In May, they conclude that “a new phase” in the Moroccan-Soviet relations. A cargo ships and two landing infantry battalion were acquired by Morocco to the Russians. Enough to annoy the United States, even though Moroccans assure them that these are issues “practical, not political.” “It is remarkable, do not fail to note the U.S. diplomats that approximation coincides with increasing political activity of the Communist Ali Yata.” Fear of red does not prevent U.S. envoys to meet the founder of the current PPS (Party of Progress and Socialism) in October 1974. They find a man willing to work with Hassan II and the government whose action, when it moves to Moscow, seems to boil down to defend the Moroccan Sahara on the line. In 1975, during a conference, Uncle Sam understands that the communist movement can not be a threat line Ali Yata seems “relatively moderate” and “very weak” party. The legalization of PPS has only serve the interests of the regime by the Americans, her “little cost” and cutting him a picture of “liberal” power. During the cold, just as the Soviet War diplomacy, the actions of communist and leftist movements, some of which would be “turned to direct action and attracted some form of Maoism,” deserve the attention of teams diplomatic. Recent dissect leaflets Ilal Amam or overt revolutionary armed branch of the UNFP (led by Fqih Basri) that appear in small newspapers Lebanese left.



Behind the walls of the Palace

Throughout these stormy and prone to twists years, Americans sift through public discourse, beyond those of the radical left. They never fail to summarize a speech by Hassan II in 1974 on the “real socialism”, or editorials istiqlalienne the press about “U.S. imperialism.” Numerous meetings were held with people like the union Mahjoub Ben Seddik. Similarly, a report describes a meeting point by point with Abderrahim Bouabid dated October 1974. The leader of the left appears “less militant, more conservative and willing to accommodate the Palace.” He is concerned about the radicalization of young people in response to repression, which makes them “unmanageable, even for the left,” and argues that the army “will be an obvious source of change.”

Particular attention is also paid to the relationship between the political class and the Palace. In August 1974, a report is written when the leader of the UNFP, Abdullah Ibrahim, declined the offer of the king to be his emissary about the Sahara.The life of the royal entourage is, of course, decrypted. Some indiscretions of the royal family will even filter. Thus, Americans attribute the decline in Moroccan-Tunisian relations “an indiscreet remark” Prince Moulay Abdallah. Also in 1974, changes in the medical team of the Palace are properly identified and a U.S. diplomat is to worry about the health of the monarch, before he would deduct that from hemorrhoids …



Contacts with laced

A cable in 1976 focuses on the promotion to the rank of Colonel-Major Ahmed Dlimi, after a period of freezing promotions following the coup attempts. “It is notable that the king did not appoint new General,” we read. “The painful memory of Oufkir is still there.” Another cable reports a meeting between members of the diplomatic corps and Colonel Hosni Benslimane. Americans believe that the Tu-114 aircraft Soviet line refuel in Morocco to reach Cuba to conduct prospective surveillance flights near the U.S. coast. They put the current Benslimane, which would have assured them that “everything about the United States and the Soviet military activities for us too. As you know, Morocco is the side of the West … “

As in any friendship, everyone can come knocking at the door of the other. On 23 September 1976 is Benslimane that would have required an urgent meeting: an unidentified flying object, described as bright and metallic, perfectly silent circle, crossed the Moroccan sky at an altitude of 1000 meters and approached the Palace Skhirat. Immediately, the caller promises to inquire quickly to Washington to see more clearly. Americans, happy that contact with the colonel, whose close relationship with the monarch does not go unnoticed, decided to go forward. “I decided to approach Benslimane subtle way,” wrote a U.S. diplomat. In 1976, during a hearing with the U.S. diplomatic corps, Hassan II would have recalled, as if proof were needed, that Morocco categorically put away the side of the United States. If Morocco supported the independence of Angola, acquired in 1975, King is now concerned about Soviet actions in this country, especially as the USSR is now supported in Africa Vietnam and Cuba, including nationals may be present on the side of Tindouf. And the monarch added that Moscow could choose Mauritania weak link as “target”. Do not fail to note that his country is “surrounded by pro-Soviet regimes”, then ask for help in Washington to better monitor the comings and goings of the Red fleet on the Atlantic coast and support his approach to monitoring region.
http://beforeitsnews.com/war-and-conflict/2013/04/revelations-morocco-the-usa-and-the-cold-war-2446360.html
Revenir en haut Aller en bas
http://farmorocco.wordpress.com/
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6031
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Jeu 2 Mai 2013 - 9:41

la remplacante de Kanplan ?

Citation :
Patricia Moller
Patricia Moller a pris le 30 avril ses quartiers à l'ambassade des Etats-Unis au Maroc, en tant que [73 mots] [1,6€]

MAGHREB CONFIDENTIEL

_________________
Revenir en haut Aller en bas
atlasonline
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2009
Inscrit le : 23/05/2010
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Jeu 2 Mai 2013 - 12:19

mirage a écrit:
la remplacante de Kanplan ?

Citation :
Patricia Moller
Patricia Moller a pris le 30 avril ses quartiers à l'ambassade des Etats-Unis au Maroc, en tant que [73 mots] [1,6€]

MAGHREB CONFIDENTIEL

Citation :
Patricia Moller a pris le 30 avril ses quartiers à l'ambassade des Etats-Unis au Maroc, en tant que chargée d'affaires. Elle succède ainsi, dans la plus grande discrétion, à Samuel L. Kaplan, qui était en poste depuis 2009. Ambassadrice en Guinée-Conakry jusqu'à septembre dernier, Patricia Moller prend ses fonctions alors que "l'affaire Minurso" a provoqué une grave crise diplomatique entre Rabat et Washington Une brouille qui risque de laisser des traces.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Relations séculaires Maroc-USA   Aujourd'hui à 11:29

Revenir en haut Aller en bas
 
Relations séculaires Maroc-USA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Complication des relations diplomatiques avec la Turquie
» Obtention du visa et la durée pour quitter le Maroc???!!!!
» Master Relations Internationales
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: