Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Airbus A380

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
MAATAWI

messages : 14797
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :
Airbus A380 - Page 4 Unbena24Airbus A380 - Page 4 Unbena25
Airbus A380 - Page 4 Unbena21Airbus A380 - Page 4 Unbena26
Airbus A380 - Page 4 Unbena27Airbus A380 - Page 4 Unbena20

Airbus A380 - Page 4 Empty
MessageSujet: Airbus A380   Airbus A380 - Page 4 Icon_minitimeMar 3 Nov 2009 - 12:35

Rappel du premier message :

http://www.gillesvidal.com/blogpano/cockpit1.htm
Airbus A380 - Page 4 A38010
Airbus A380 - Page 4 A380as10
Airbus A380 - Page 4 A380as11
Airbus A380 - Page 4 Airbus10
Airbus A380 - Page 4 Airbus11
Airbus A380 - Page 4 Head0210Airbus A380 - Page 4 Head0211Airbus A380 - Page 4 Head0212
Airbus A380 - Page 4 A380_110

_________________
Airbus A380 - Page 4 Star3Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autresAirbus A380 - Page 4 Star3
Airbus A380 - Page 4 Captur10
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28676
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Airbus A380 - Page 4 Unbena32Airbus A380 - Page 4 Unbena24
Airbus A380 - Page 4 Unbena25Airbus A380 - Page 4 Unbena26
Airbus A380 - Page 4 Cheval10Airbus A380 - Page 4 Unbena15
Airbus A380 - Page 4 Medail10

Airbus A380 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A380   Airbus A380 - Page 4 Icon_minitimeVen 3 Nov 2017 - 23:54

Citation :
03/11/2017

Emirates célèbre la livraison de son 100ème A380 !


Airbus A380 - Page 4 2963

La compagnie Emirates Airlines célèbre aujourd'hui la livraison de son 100ème Airbus A380 lors d'une cérémonie spéciale avec l’avionneur Airbus au centre de livraison du fabricant à Hambourg.

La cérémonie a été particulièrement grandiose, avec la présence de nombreuses personnalités composée de Son Altesse Cheikh Ahmed bin Saïd Al-Maktoum, Président et Directeur Général des Emirats, Sir Tim Clark, Président Emirates Airline, Tom Enders, directeur général d'Airbus; Dominic Horwood, directeur de Rolls-Royce, Son Excellence Ali Al Ahmed, ambassadeur des EAU en Allemagne et Frank Horch, sénateur pour l'économie, les transports et l'innovation de la ville de Hambourg.

"Pour Emirates, l'A380 a été un succès. Nous avons été en mesure de l'utiliser dans des aéroports à capacités restreintes, ainsi que dans des aéroports régionaux et « secondaires » où nous avons accru la demande de passagers. Chaque fois que nous déployons un A380 sur un itinéraire, il stimule généralement le trafic et la demande supplémentaires, car les voyageurs sont attirés par notre expérience phare de l'A380. Nous restons attachés au programme et travaillerons en étroite collaboration avec Airbus et nos partenaires pour améliorer continuellement notre produit A380 alors que nous attendons de recevoir nos 42 avions restants en commande.

Emirates, un poids lourd :

Les investissements d’Emirates dans le programme Airbus A380 ont eu un impact significatif sur le Royaume-Uni et l’économie européenne en général. Une récente étude de Frontier Economics a établi qu’en 2013/2014, Emirates avait indirectement créé 7’000 emplois au Royaume-Uni, correspondant à une contribution de $630 millions (€595 millions) au PIB. A travers l’Union Européenne, les 140 commandes d’A380 ont, d’après les estimations, participé à soutenir 41'000 emplois, soit une impressionnante contribution de $3.6 milliards (€3.4 milliards) au PIB.

Le programme A380 est au cœur de la stratégie de développement d’Emirates. Soixante A380 sont actuellement en opération et 80 de plus ont été commandés, faisant d’Emirates de loin le plus gros acheteur pour cet appareil. Depuis son introduction en 2008, plus de 36 millions de passagers ont volé avec l’A380. Il a rendu les opérations d’Emirates plus efficaces, transportant davantage de passagers entre les principaux aéroports mondiaux avec un degré d’excellence particulièrement élevé, devenu une signature de la marque.

En plus de la contribution qu’apporte Emirates à l’économie britannique à travers son programme A380, la compagnie continue à jouer un rôle central dans la connexion des villes secondaires, avec des services directs uniques entre Dubai et Newcastle, Birmingham, Manchester ou Glasgow, offrant à ces villes 83 liaisons en une seule escale vers l’Afrique, l’Asie et l’Australie. Ces services sont bien sûr un atout pour les marchés émergeants, soutenant le développement de centres régionaux et impactant positivement les investissements étrangers. Emirates assure aujourd’hui 16 liaisons quotidiennes vers le Royaume-Uni, dont 9 avec l’A380.

En Suisse, l’A380 d’Emirates est actuellement en service sur l’un des vols quotidiens au départ de Zurich vers Dubaï. La compagnie a annoncé l’introduction de l’A380 sur le second vol à partir du 1eroctobre 2015.

Airbus A380 - Page 4 2880

Photos : Cérémonie de remise du 100ème A380 @ Airbus

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/11/03/emirates-celebre-la-livraison-de-son-100eme-a380-864639.html
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2218
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :
Airbus A380 - Page 4 Unbena11Airbus A380 - Page 4 Medail10

Airbus A380 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A380   Airbus A380 - Page 4 Icon_minitimeMer 27 Déc 2017 - 23:41

Citation :
Airbus prêt à arrêter l'A380 si Emirates n'en achète pas

PARIS (Reuters) - Airbus étudie plusieurs scénarios possibles afin de cesser progressivement la production de l‘A380, le plus gros avion du monde, s‘il ne décroche pas une commande cruciale de la compagnie de Dubai Emirates, a-t-on appris auprès de trois sources proches du dossier.

A peine dix ans après l‘entrée en service du très gros porteur, l‘heure de vérité approche pour l‘un de symboles de l‘aéronautique européenne qui souffre de ventes insuffisantes malgré l‘investissement de la compagnie Singapore Airlines dans de nouvelles cabines dévoilées ce mois-ci.

“S‘il n‘y a pas de commandes d‘Emirates, Airbus commencera le processus de l‘arrêt de la production d‘A380”, a déclaré une source proche du projet.

Un équipementier a dit qu‘une telle décision était logique en raison de la faiblesse de la demande.

Airbus et Emirates se sont refusés à tout commentaire. L‘avionneur européen n‘a pas non plus souhaité préciser combien de personnes travaillaient sur le projet.

Tout arrêt devrait être progressif, permettant à Airbus de produire les commandes actuelles qui proviennent principalement d‘Emirates.

Airbus a suffisamment de commandes pour continuer à produire l‘A380 au rythme actuel jusqu‘au début des années 2020, selon une analyse de Reuters.

L‘A380, dont le développement a coûté 11 milliards d‘euros, est destiné à transporter environ 500 passagers et défier le 747 de Boeing.

Mais la demande pour ces énormes quadrimoteurs a baissé, les compagnies leur préférant des bimoteurs plus petits et donc plus faciles à remplir et moins chers à entretenir.

Emirates croit cependant fermement à l‘A380 dont elle est de très loin le premier client avec un peu plus de 100 commandes sur les 142 engrangées au total par le très gros porteur.

Les discussions entre Airbus et Emirates concernant une nouvelle commande de 36 A380 pour 16 milliards de dollars (13,4 milliards d‘euros) ont échoué au salon aéronautique de Dubai en novembre. Les négociations auraient repris mais rien ne laisse penser qu‘une signature de contrat soit imminente.

Même si des compagnies telles que British Airways (groupe IAG) ont manifesté leur intérêt pour l‘A380, Airbus hésite à maintenir des usines sans la certitude d‘une grosse commande d‘Emirates.

La compagnie du Golfe, de son côté, veut une garantie qu‘Airbus maintiendra sa production pendant une décennie pour protéger son investissement.

Une annulation conduirait à une rupture entre Airbus et l‘un de ses plus gros clients et lierait la croissance future d‘Emirates à ses récentes commandes de Boeing. Selon des sources européennes, cela traduit l‘influence américaine grandissante dans le Golfe sous la présidence de Donald Trump, mais des sources américaines et émiraties démentent toutes implications politiques.

Signer un contrat nécessitera aussi de régler d‘autres questions, comme le choix du motoriste et le service après-vente.

FILET DE SÉCURITÉ

Mais si les discussions débouchent, il y a une lueur d‘espoir pour l‘avion à deux étages que les compagnies rechercheront davantage face à la congestion des aéroports, selon des sources européennes.

Singapore Airlines, première compagnie à exploiter l‘A380 en 2007, a présenté ce mois-ci un réaménagement de sa cabine pour 850 millions de dollars (714 millions d‘euros) et s‘est montrée confiante dans l‘avenir du modèle.

La compagnie Air France a prévu de rénover les cabines de ses dix A380 d‘ici 2020 mais aucune autre commande du très gros porteur n‘est prévue pour l‘instant, a déclaré fin septembre son président Jean-Marc Janaillac.

Airbus compte sur une commande d‘Emirates pour stabiliser sa production et disposer d‘un filet de sécurité avant de poursuivre toute campagne commerciale pour l‘A380 auprès d‘autres compagnies, selon des sources industrielles.

A la fin novembre, Airbus affichait un carnet de commandes de 317 A380, dont 221 déjà livrés et 96 devant encore l’être.

Sur la base des intentions ou des finances des compagnies, 47 de ces A380 ne seront probablement pas livrés, selon des sources industrielles, ce qui divise par deux le nombre d‘appareils en jeu.

Airbus a besoin de vendre au moins 30 A380 supplémentaires pour maintenir ses lignes de production pendant dix ans, voir plus longtemps, afin de justifier les efforts sur les prix que tout nouvel acquéreur exigera probablement.

Pour combler la différence, Airbus compte ramener sa production annuelle de 12 en 2018 et huit en 2019 à six au-delà de 2019, même si cela signifie de continuer le programme en perdant de l‘argent, a récemment écrit Reuters.

Le numéro deux d‘Airbus Fabrice Brégier a confirmé ce mois-ici que le groupe envisageait de réduire sa production d‘A380 à 6 ou 7 par an.

Si Airbus décide d‘arrêter progressivement sa production du très gros porteur, Emirates lui demandera de lui livrer les 41 restants qu‘elle a commandés et maintiendra ensuite la plupart de ses A380 en exploitation aussi longtemps que possible, selon certaines sources.

Mais même dans ce cas-là, certains A380 finiront par être détruits.

https://boursenews.fnh.ma/article/actualite/airbus-pret-a-arreter-l-a380-si-emirates-n-en-achete-pas
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28676
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Airbus A380 - Page 4 Unbena32Airbus A380 - Page 4 Unbena24
Airbus A380 - Page 4 Unbena25Airbus A380 - Page 4 Unbena26
Airbus A380 - Page 4 Cheval10Airbus A380 - Page 4 Unbena15
Airbus A380 - Page 4 Medail10

Airbus A380 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A380   Airbus A380 - Page 4 Icon_minitimeLun 11 Fév 2019 - 23:48

Citation :
11/02/2019

Le programme A380 au bord du gouffre !


Airbus A380 - Page 4 00b8g11

Rien ne va plus pour l’A380 d’Airbus. Suite à l’annulation de la compagnie australienne Qantas Airways d’une commande portant sur 8 appareils et des difficultés sur les négociations pour de nouveaux appareils destinés à la compagnie Emirates.

En effet, le principal utilisateur de l’A380, la compagnie Emirates était en négociation avec Airbus pour une commande portant sut 36 A380, soit un contrat estimé à près de 445,6 millions de dollars au prix catalogue de l’avionneur. Hors, le transporteur semble se diriger en direction de l’A350 abandonnant ainsi l’A380 à un sort très incertain.

Cette hypothétique commande d’A380 devait permettre de sauver la ligne d’assemblage du plus gros avion commercial de tous les temps, qui se trouve depuis un certain temps sur la sellette, faute de commandes. John Leahy, ex-directeur commercial d’Airbus déclarait peu avant son départ « Très honnêtement, si nous n’arrivons pas à un accord avec Emirates, il n’y aura pas d’autre choix que d’arrêter le programme ». Une petite phrase qui résumait bien l’état de la triste situation du programme A380.

L’A380, le pari raté :

L’A380 ne séduit pas les transporteurs et le « super avion » ne pourra pas reproduire le fantastique succès de l’époque du B747. D’une part, l’avionneur européen a surestimé l’évolution du marché des très gros-porteurs et n’a pas anticipé le développement des nouveaux appareils biréacteurs. A l’époque du lancement du programme A380, son concurrent américain Boeing avait hésité à lancer un « Super 747 », mais finalement les analystes de Boeing avaient conclu, qu’il était préférable d’opter pour un gros bimoteurs, soit le B787.

Une dernière chance :

La dernière chance pour l’A380 vient de la surexploitation des aéroports, le manque de place se fait sentir et un sursaut en faveur des très gros-porteurs pourrait venir sauver le programme. Mais encore faut-il que celui-ci arrive au plus vite, car le facteur temps joue contre l’A380.

Photo : A380 Emirates @ Emirates

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/02/11/le-programme-a380-au-bord-du-gouffre-866939.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28676
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Airbus A380 - Page 4 Unbena32Airbus A380 - Page 4 Unbena24
Airbus A380 - Page 4 Unbena25Airbus A380 - Page 4 Unbena26
Airbus A380 - Page 4 Cheval10Airbus A380 - Page 4 Unbena15
Airbus A380 - Page 4 Medail10

Airbus A380 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A380   Airbus A380 - Page 4 Icon_minitimeJeu 14 Fév 2019 - 18:06

Citation :
Airbus arrête les frais avec l'A380 : les raisons d'un tragique destin

Par Fabrice Gliszczynski | 14/02/2019, 6:16 | 1924 mots


Airbus A380 - Page 4 00b8f19
(Crédits : Denis Sinyakov)


Douze ans seulement après l'entrée en service de l'A380, Airbus a décidé d'arrêter la production du géant des airs en 2021, faute de commandes suffisantes. Emirates a annulé 39 appareils pour acheter 40 A330neo et 30 A350-900. La compagnie du Golfe prendra encore livraison de 14 A380 d'ici à 2021.


Dix-neuf ans après son lancement industriel, et moins de douze ans après l'entrée en service de l'A380, la production du géant des airs européen va s'arrêter en 2021. Airbus l'a annoncé ce jeudi 14 février, peu avant la publication de ses résultats financiers 2018. Comme si le groupe européen, qui va changer de patron dans quelques semaines avec le remplacement de Tom Enders par Guillaume Faury, voulait tourner une page de son histoire avant d'entrer dans une nouvelle ère avec une nouvelle équipe de direction.

Pas d'accord sur les moteurs entre Emirates et Rolls-Royce

Annoncé il y a un an, le plan de sauvetage de l'A380, qui passait par une nouvelle commande d'Emirates, est tombé à l'eau. Faute d'accord avec le motoriste Rolls-Royce, la compagnie aérienne de Dubaï a remis en cause sa dernière commande portant sur 20 appareils fermes (et 16 options). Celle-là même qui, à défaut de commandes d'autres opérateurs, devait garantir à Airbus dix ans de production, certes au prix d'une cadence de production réduite à la portion congrue (6 avions par an), dans l'espoir, pendant cette période, d'engranger de nouveaux contrats et de lancer d'ici une dizaine d'année une nouvelle version équipée de nouveaux moteurs.

La compagnie de Dubai est même allée plus loin que l'annulation de cette commande de 20 appareils. Elle a annulé 19 autres A380, soit 39 appareils au total, faisant ainsi passer son carnet de commandes de 162 appareils à 123. Au cours des deux prochaines années, Emirates, qui exploite 109 appareils aujourd'hui, prendra livraison de 14 appareils d'ici à 2021. En contrepartie, la compagnie commande 40 A330neo et 30 A350-900.


"La conséquence de cette décision est que notre carnet de commandes n'est plus suffisant pour nous permettre de maintenir la production de l'A380. Cela mettra un terme aux livraisons d'A380 en 2021", a déclaré Tom Enders, le président exécutif d'Airbus dans un communiqué.

Annulations en cascade

Cette annonce intervient après l'annulation ces dernières semaines de commandes de Hong Kong Airlines (10 avions) et de Qantas (8 appareils). La compagnie de Dubaï, qui n'est pas au mieux de sa forme, ne peut plus de se permettre d'exploiter autant d'avions moins performants que les très gros biréacteurs, privilégiés par ses concurrents.

Certes, officiellement, le programme ne s'arrête pas. Mais on voit mal comment il pourrait rebondir.


"Depuis 2013, nous n'avons pas signé de commandes d'A380", a rappelé Tom Enders, ce jeudi en conférence de presse.

En dehors d'Emirates, il en reste officiellement 26 autres commandés par les deux société de leasing Amedeo (20 exemplaires) et Air Accord (3) et par All Nippon Airways (3 exemplaires). Personne ne se fait plus d'illusion. A part ANA qui prendra livraison de ses trois appareils cette année, les chances de voir Amedeo et Air Accord, deux acteurs obscurs, honorer leur commande sont extrêmement faibles, pour ne pas dire nulles.

Un flamboyant symbole, mais un échec commercial

L'avion qui devait révolutionner le marché du transport aérien mondial restera dans l'histoire comme un échec commercial, même s'il a joué un rôle important dans le succès d'Airbus depuis une vingtaine d'années. En détrônant le mythique B747, l'A380 a renforcé la crédibilité d'Airbus face à Boeing, ce qui lui a forcément été bien utile pour arracher des contrats pour d'autres types d'avions. Mais il n'a jamais connu le même succès que son rival aux 1.500 commandes depuis son entrée en service il y a 50 ans.

Avec 274 commandes nettes enregistrées (et même 241 en retirant les commandes d'Air Accord et Amedeo) depuis son lancement en 2000, l'A380 n'a jamais décollé, alors que l'avionneur estimait le marché des très gros-porteurs (B747 compris lequel s'est à peine plus vendu que l'A380, et quand il l'a été cela fut essentiellement des avions cargo) à 1.200 exemplaires sur 20 ans. Et encore, cela aurait pu être pire si une compagnie, Emirates, qui n'était qu'un nain à l'époque du lancement du programme, n'avait tenu à bout de bras ce programme en achetant 123 exemplaires, soit près de la moitié du carnet de commandes.

Surtout, après des prises de commandes "correctes" au cours des premières années de commercialisation (144 commandes fermes au moment du premier vol le 27 avril 2005) compte-tenu de la succession de coups durs qui ont frappé le transport aérien (11-Septembre, intervention en Afghanistan, puis en Irak , SRAS...), l'A380 a ensuite enregistré très peu de prises de commandes, à l'exception de celles d'Emirates.

Ces problèmes d'industrialisation qui ont entraîné des livraisons au compte-gouttes et certains pépins techniques (comme l'explosion d'un moteur Roll-Royce sur un appareil de Qantas à Singapour en 2010 ou les microfissures intervenues sur les ailes constatées en 2012), ont certainement joué sur la faiblesse des ventes depuis l'entrée en service de l'avion à partir de l'automne 2007. Ce début commercial, qui a aussi coïncidé avec les débuts de la crise financière et économique mondiale, n'a pas aidé non plus à pousser les compagnies focalisées sur leur survie à passer de nouvelles commandes. A cela, se sont ajoutés les nombreux problèmes opérationnels rencontrés par l'A380, lequel reste apprécié des passagers. Air France a souvent fait état de pannes à répétition.

Le B777-300 ER, cauchemar de l'A380

Pour autant, d'autres facteurs expliquent la faiblesse des ventes. La plus importante est la concurrence de Boeing. Non pas du B747, même ci dernier enregistre au final plus de commandes que l'A380 depuis le lancement de son dernier (269, essentiellement en cargo), mais du Boeing 777-300 ER, une version allongée du B777, lancée la même année que l'A380 en 2000 et qui est entrée en service en 2004. A l'heure où le prix du kérosène commençait à augmenter, ce bimoteur de grande capacité allait devenir le cauchemar de l'A380. Ses performances allaient rendre celles de l'A380 inférieures aux siennes.

Avec une configuration de base de 365 sièges, le B777-300 ER a privé l'A380 de la quasi-totalité du marché du renouvellement du B747 que convoitait Airbus. Les compagnies ont en effet préféré sacrifier un peu de capacité pour une meilleure performance économique en termes de coût au siège et de coût à l'étape. D'autant plus que le B777 avait une capacité fret supérieure à celle de l'A380 (le fret étant un facteur clé dans l'économie des lignes aériennes). Le B777-300 ER signait la victoire des gros porteurs bimoteurs sur les quadriréacteurs. Depuis 2000, le B777-300 ER a engrangé 836 commandes.

Le B777-9X débarque en 2020

Surtout, en lançant en 2013 le B777-9X et le B777-8X, deux dérivés du B777-300 ER prévus à partir de 2020, Boeing accentuait la pression sur l'A380. Si, avec ses 365 sièges, le B777-8X va remplacer poste pour poste le B777-300 ER, le B777-9X, de plus de 400 sièges dans une configuration triclasses, permet à Boeing de proposer un avion d'une capacité quasiment identique à celle d'un B747-400, avec l'économie de deux moteurs en moins. Pis, Boeing pourrait aller encore plus loin puisqu'il planche sur une version encore plus grande (450 sièges), le B777-10 X. Depuis son lancement commercial, ces deux appareils comptent 326 commandes.

Pas de marché d'occasion

Par ailleurs, l'absence d'un marché de l'occasion de l'A380 était également un inconvénient de cet avion. Le recaser sur le marché de l'occasion n'était pas une mince affaire. En raison notamment des coûts élevés de la reconfiguration des cabines. En effet, la plupart des A380 sur le marché aujourd'hui sont configurés de manière luxueuse, avec un très haut niveau de confort. En particulier ceux de Singapore Airlines ou d'Emirates. Le coût de la reconfiguration ne pouvait que dissuader les compagnies d'acheter un A380 en seconde main. Et donc, dissuader des compagnies ou des sociétés de leasing de l'acheter en première main.

La congestion aéroportuaire, un sujet pour demain?

Autre raison majeure, la perspective d'une congestion aéroportuaire, qui avait justifié le lancement de l'A380, est restée cantonnée à des exemples déjà connus comme Londres Heathrow ou Tokyo Narita (et encore, l'ouverture de Tokyo Haneda au long-courrier a desserré en partie la contrainte) et n'a pas eu l'ampleur qu'elle risque d'avoir demain si des investissements ne sont pas faits de la part des aéroports.

Par ailleurs, les grosses routes long-courriers, sur lesquelles il est préférable de remplacer deux vols assurés par des appareils de plus petite capacité par un seul vol opéré en A380 (pour réduire les coûts), n'ont pas été jusqu'ici aussi nombreuses qu'espéré. Sur les routes où les compagnies disposent d'une faible fréquence de vols, les compagnies ne sont pas forcément tentées de réduire le nombre de vols, qui leur confère un avantage commercial puisqu'il apporte un choix à la clientèle affaires.

Le marché chinois n'était pas mûr

Enfin, les dirigeants d'Airbus ont mal appréhendé le marché chinois en estimant que la Chine, appelé à devenir le premier marché aérien mondial, allait devenir le marché naturel de l'A380. Cela n'était pas le cas jusqu'ici. Car, en multipliant les constructions d'aéroports (un nouvel aéroport gigantesque à Pékin va ouvrir en 2019, par exemple), la Chine n'a pas rencontré de sous-capacité aéroportuaire qui aurait pu justifier l'achat massif d'A380, bien plus que les 5 exemplaires achetés par China Southern en 2005. La sous-capacité de l'espace aérien n'a pas été suffisante non plus. En outre, les compagnies chinoises se sont davantage focalisées jusqu'ici sur le marché intérieur que sur le marché international. Autant d'éléments qui confortent les observateurs qui, depuis des années, expliquent que l'A380 a été lancé trop tôt.

L'A350-1000, la seule arme d'Airbus sur ce marché en attendant l'A350-2000

Et maintenant ? Airbus va désormais tenter de rivaliser sur ce marché des très gros-porteurs biréacteurs avec l'A350-1000. Une partie décisive s'annonce avec le début du marché du renouvellement du B777-300 ER à partir de la prochaine décennie. Pour l'heure, avec 161 exemplaires, ses commandes restent néanmoins modestes. Le fait qu'Emirates ne l'ait pas choisi n'est pas rassurant.

L'A350-1000 n'est qu'une première étape pour batailler sur le marché des très gros-porteurs biréacteurs. Airbus réfléchit depuis quelques années à un A350-2000 pouvant accueillir 400 passagers, qui pourrait voir le jour au moment de l'arrivée d'une nouvelle technologie de moteurs. Lors de l'appel d'offres de Singapore Airlines en février 2017, Airbus avait présenté l'A350-2000, lequel s'est incliné face au B777-9X.

Pour autant, l'arrêt du programme sur le plan financier et probablement boursier n'est pas une mauvaise nouvelle. Il évite tout d'abord à Airbus d'accumuler des pertes opérationnelles sur chaque production d'appareil pendant 10 ans. Il devrait par ailleurs faire une croix sur le remboursement des avances remboursables payées par les Etats (France, Allemagne, Royaume-Uni, Espagne), comme cela avait été le cas pour l'A340. L'arrêt de l'A380 a fait l'objet d'une provision de 463 millions dans les comptes 2018 d'Airbus. Le résultat d'exploitation ajusté ressort à 5,8 milliards (+83%) sur la base d'un chiffre d'affaires de 64 milliards (+8%). Airbus table sur 880 à 890 livraisons d'appareils en 2019 avec une hausse de 15% de son résultat d'exploitation.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/airbus-arrete-les-frais-avec-l-a380-les-raisons-d-un-tragique-destin-807317.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28676
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Airbus A380 - Page 4 Unbena32Airbus A380 - Page 4 Unbena24
Airbus A380 - Page 4 Unbena25Airbus A380 - Page 4 Unbena26
Airbus A380 - Page 4 Cheval10Airbus A380 - Page 4 Unbena15
Airbus A380 - Page 4 Medail10

Airbus A380 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A380   Airbus A380 - Page 4 Icon_minitimeMar 4 Juin 2019 - 18:52

Citation :
04/06/2019

Emirates prépare le retrait de l’A380 !


Airbus A380 - Page 4 _12a58

La compagnie Emirates Airlines, le plus gros utilisateurs de l’Airbus A380 prépare le remplacement de ce dernier. Lors de la réunion avec les actionnaires le 2 juin dernier, le PDG d’Emirates, Tim Clark, a expliqué son programme pour l’avenir de la compagnie. La partie la plus importante de cette annonce concerne le retrait progressif de la flotte d’Airbus A380.

Si les A380 en services sont encore jeunes, le dernier avion devant être livré en 2021 et l’âge moyen de la flotte de moins de dix ans, la compagnie retirera sa flotte de Superjumbo. Les A380 seront remplacés par le Boeing B777-9 (115 en commande) la plus grande variante de la famille B777. Le remplacement de l’A380 doit permettre au transporteur de mieux s’adapter à la demande en disposant de plus de flexibilité en ce qui concerne les options de route disponibles.

Certes, l’A380 restera encore en service au sein de la compagnie, avec les derniers appareils livré. Mais le fleuron d’Airbus ne représentera bientôt plus qu’une flotte inférieure à 50 appareils en comparaison des 109 avions en service actuellement.


Photo : A380-800 Emirates @ Emirates

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/06/04/emirates-prepare-le-retrait-de-l-a380-867528.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 28676
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Airbus A380 - Page 4 Unbena32Airbus A380 - Page 4 Unbena24
Airbus A380 - Page 4 Unbena25Airbus A380 - Page 4 Unbena26
Airbus A380 - Page 4 Cheval10Airbus A380 - Page 4 Unbena15
Airbus A380 - Page 4 Medail10

Airbus A380 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A380   Airbus A380 - Page 4 Icon_minitimeJeu 20 Juin 2019 - 0:07

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Airbus A380 - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Airbus A380   Airbus A380 - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Airbus A380
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Aviation et Marine Civiles-
Sauter vers: