Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hezbollah VS Israel : le prochain face-off

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Mar 9 Mar - 4:23

Citation :

L’armée de l’air israélienne prévoit les pires scénarios




Pour la première fois depuis la création de l’entité sioniste, son armée de l’air se trouve contrainte de prévoir les pires scénarios en cas de l’éclatement d’une nouvelle guerre.
Longtemps perçue comme étant sa principale source de supériorité, --- intouchable grâce au soutien américain et occidental inconditionnel, les nouvelles données aux mains des services de renseignement israélien assurent que le Hezbollah et les Syriens se sont déjà procuré des dizaines de milliers de missiles de longue portée et de roquettes, pouvant frapper avec plus de précision le centre et le nord de la Palestine occupée. Dès lors, conclut la dernière étude effectuée par l’armée de l’air, toutes ses installations et bases situées dans cette région, ainsi que leur entourage, risquent fort de faire l’objet de tirs précis, à un rythme de plusieurs douzaines de missiles d’un seul coup.
Les prévisions israéliennes s’attendent également à ce que les tirs proviennent aussi bien de l’armée syrienne et du Hezbollah, voire même du Hamas et de l’Iran peut-être. Les colonies centrales seraient également visées, en plus des zones de déploiement de la force aérienne. Sous-estimant leurs dommages, les auteurs de l’étude s’attendent toutefois à ce que les frappes portent surtout atteinte au fonctionnement des bases aériennes. Ils recommandent un entrainement plus intensif du personnel de l’armée de l’air afin de perfectionner sa capacité à agir dans les états d’urgence. Ce qui nécessite une « véritable révolution psychologique » vu qu’il a dans le passé travaillé dans des conditions relativement confortables, sans se soucier pour ses bases arrière.
Directement après l’avant dernier discours du secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah, lequel s’est engagé à bombarder Tel Aviv au cas où la banlieue-sud était bombardée, la construction de nouveaux aéroports militaires au sud de la Palestine occupée a été envisagée. Dernièrement, le chef du département de recherches de l’armée israélienne, le général brigadier Youssi Biden a affirmé que Damas a fourni au Hezbollah des armes stratégiques, dont des missiles anti-aériens russes modernes, du modèle GLA 9K338, capable de descendre les drones, les hélicoptères et les F-16. Ces derniers effectuent leurs vols sans être nullement inquiétés.
Durant la guerre de 2006 contre le Liban, seule la force aérienne israélienne avait été hors de la portée de la résistance libanaise. A la grande surprise de tous. Depuis, la résistance s’est engagée à en préparer de nouvelles. Israël tente tant bien que mal de les deviner !
http://www.egaliteetreconciliation.fr/L-armee-de-l-air-israelienne-prevoit-les-pires-scenarios-2793.html

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9757
Inscrit le : 11/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Mar 9 Mar - 6:41

La Heyl a a'avir a toujours craint une opération type 1967, c-à-d une attaque préventive contre son aviation. L'exiguité du territoire rend effectivement ce scénario plausible. La crainte d'israel est une pluie de missile sur ses aerodromes qui l'empecherait d'utiliser pleinement son aviation. D'ou l'interet de tsahal pour des STOLV type F35.
Le niveau de précision des missiles iraniens s'améliore et le risque de voir un jour les aerodromes israliens bombardés s'élève à mesure qu'israel menace l'iran d'une frappe préventive. Il faut savoir qu'israel considère que la destruction de son aviation justifie pleinement l'usage de nuke. On estime même que le principal dépot de nuke (50 km au sud de tel aviv) est dorénavant à porté de tir de certains missile détenus par le hezb.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Mar 9 Mar - 7:38

Oui surtout que le nombre de ces missiles augmente chez le hezbolah

Citation :
EHUD BARAK - LE HEZBOLLAH DISPOSE DE 40 000 MISSILES AU LIBAN, L'IRAN N'EST PAS UNE MENACE
Selon le ministre de la Défense Ehoud Barak, le Hezbollah détiendrait 40 000 missiles au Liban, a-t-il- déclaré devant la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset.
Dans un autre registre, Barak a affirmé devant la même commission que "L'Iran ne constitue pas pour l'instant une menace à l'existence d'Israël. Cependant, elle a la capacité de développer une telle menace et nous travaillons afin de l'en empêcher".
israel-infos

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6561
Inscrit le : 10/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Mar 9 Mar - 9:27

MAATAWI, je pense que l arcticle fait dans l exageration, les manpad du Hezb generont peut etre Helavir mais ne remet pas en cause sa suprematie. et l arme la plus eficace pour raser une base ce n est pas une roquette avec un guidage rudimentaire mais des munitions air-sol et des missile guidé par gps genre Tomahawk

les fusée iranienne ou syrienne ou du hezb sont loin de constituée une menace pour les base aerienne israelienne , encore moin pour celles se trouvant dans le neguev comme BEERSHEVA.

il faut un sacrée paquet de missile et qui soit suffisament precis pour visée les point nevralique de la base (bunker, hangar, piste ...) pour paralysée une base (qui souvent fait la taille d une ville moyenne)



Citation :
Il faut savoir qu'israel considère que la destruction de son aviation justifie pleinement l'usage de nuke.

ça c est vrai, de la ont comprend l importance de Hel'avir pour israel et pour sa defense.

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Mar 9 Mar - 11:26

alloudi , ce n'est pas des coup de katioucha qui vont endommager les pistes des bases de l'IAF , mais des FATEH A-110 (NP 110) ! missile à guidage inertiel, dont la trajectoire peut se faire corriger grâce aux données GPS, le warhead pèse 500kilo d'explosifs, alors oui c'est sérieux !

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6561
Inscrit le : 10/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Mar 9 Mar - 11:40

FAMAS a écrit:
alloudi , ce n'est pas des coup de katioucha qui vont endommager les pistes des bases de l'IAF , mais des FATEH A-110 (NP 110) ! missile à guidage inertiel, dont la trajectoire se faire corriger grâce aux données GPS, le warhead pèse 500kilo d'explosifs, alors oui c'est sérieux !

c est du serieux mais pas assez precis pour neutraliser une base ou autre
( tu balance l engin et tu prie pour qu il tombe a un endroit ou il fera un max de degats).


CEP de combien ba FAMAS c est le plus important

les Tomahawk, Scalp EG, AASM ...c est autour de 5/10M
les iskander autour des 30M

les Fateh ne doivent pas faire mieu au contraire , donc plus de 100/200M voire plusieur kilometre de CEP

c est bien pour arrosé a l aveugle, pas pour neutraliser une base avec des frappe precises sur les point nevralgique de celle ci.

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Mar 9 Mar - 11:44


_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Seguleh I
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1283
Inscrit le : 22/07/2008
Localisation : tatooine
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Mar 9 Mar - 15:14

Fateh ou naz'eat-6(np 110) ? famas parce que je crois que ce sont deux missiles differents (ou bien ils ont les deux?)
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Jeu 15 Avr - 8:27

Citation :

Pérès accuse la Syrie d'aider le Hezbollah à frapper Israël




En visite à Paris depuis ce mardi, Shimon Pérès a rencontré François Fillon. Il a appelé à «relancer de toute urgence» les négociations avec les Palestiniens. Crédits photo : AFP

Le président de l'État hébreu dénonce la livraison par Damas de missiles Scud au mouvement chiite libanais.

Israël et la Syrie à deux doigts d'un conflit armé : telle est l'inquiétante impression donnée ce mardi par les médias israéliens. Selon eux, seules les pressions diplomatiques des États-Unis ont évité ces derniers jours que les choses ne s'enveniment. Ce brusque regain de tension a été provoqué par des informations selon lesquelles la Syrie aurait livré au Hezbollah libanais des missiles Scud capables d'atteindre n'importe quel point du territoire israélien. Habitué pourtant à jouer la carte de la pondération, Shimon Pérès a lui-même adopté un ton offensif.
«La Syrie affirme qu'elle veut la paix alors qu'elle fournit au même moment des Scud au Hezbollah, dont la seule raison d'être est de menacer l'État d'Israël», a affirmé le président, en visite depuis ce mardi à Paris. Matan Vilnaï, vice-ministre de la Défense, a prévenu qu'Israël devait se préparer à tous les scénarios. «Nous allons organiser des manœuvres militaires à la fin mai pour faire face aux menaces que fait peser le Hezbollah sur notre population civile.»
Selon les responsables israéliens, le Hezbollah, soutenu par la Syrie et l'Iran, dispose d'ores et déjà d'un véritable arsenal comprenant plus de 40 000 roquettes, dont certaines, d'une portée supérieure à 300 km, sont capables d'atteindre Tel-Aviv. Durant la seconde guerre du Liban, menée par l'armée israélienne en 2006, le Hezbollah était parvenu à tirer plus de 4 000 roquettes contre le nord d'Israël, contraignant un million d'habitants à se terrer dans des abris ou à fuir vers le sud du pays. L'aviation israélienne avait répliqué par des bombardements massifs dans le sud du Liban et les quartiers chiites de Beyrouth, deux des bastions du Hezbollah.

Des avant-postes de l'Iran
Depuis un calme relatif règne. Mais le Hezbollah s'est juré de venger la mort de son chef militaire Imad Mughniyeh tué par l'explosion d'une voiture piégée en février 2008 à Damas. L'organisation, dirigée par Hassan Nasrallah, a accusé le Mossad, les services secrets israéliens, d'avoir commis cet attentat contre celui qui était présenté comme un «superterroriste». «Nous avons infligé un coup très dur au Hezbollah. Il a compris ainsi ce qui est possible et ce qui ne l'est pas avec nous», souligne Matan Vilnaï. Pour augmenter la pression, les dirigeants israéliens ont averti qu'ils exerceraient des représailles non seulement contre des cibles liées à l'organisation chiite, mais aussi dans l'ensemble, au cas où le Hezbollah se livrerait à une nouvelle provocation à la frontière avec Israël, contre une représentation israélienne ou une institution juive dans le monde. Autrement dit, des infrastructures, des routes, des installations portuaires, des centrales électriques font partie de la liste des cibles potentielles.
L'État hébreu est d'autant moins enclin à faire le moindre cadeau au Hezbollah, que les zones contrôlées par cette organisation sont considérées comme des avant-postes de l'Iran qui lui fournit une bonne partie de son armement, en transit notamment par l'aéroport de Damas. Une certaine amertume est également perceptible envers les Européens et les Américains qui «courtiseraient» un peu trop assidûment le régime du président Bachar el-Assad sans que ce dernier ait remis en cause ses relations privilégiées avec l'Iran ou ait accepté de reprendre des négociations avec l'État hébreu gelées depuis plus d'un an.
Le Figaro

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1539
Inscrit le : 17/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Jeu 15 Avr - 10:53

Ils colonisent et accusent par dessus le marché Honnettement ils s'attendaient à quoi...Vous ne trouvez pas ca un peu arrogant ( je le dis en toute amitié ).
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı
avatar

messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Jeu 15 Avr - 13:58

Nano a écrit:
Ils colonisent et accusent par dessus le marché Honnettement ils s'attendaient à quoi...Vous ne trouvez pas ca un peu arrogant ( je le dis en toute amitié ).

L'arrogance fait parti de l'identité nationale de l'entité sioniste
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Ven 16 Avr - 11:30

Citation :
Scud missiles? Not yet across Syrian-Lebanese border
Syria has not actually delivered Scud missiles, A or SS-1B, to the Hizballah in Lebanon - only positioned them on the border ready for transit at a moment's notice - and taught two Hizballah brigades how to use them, DEBKAfile's military sources report in the wake of a flurry of press reports, according to which these ground missiles have already been smuggled into Lebanon in violation of UN resolutions.
Israel has warned Damascus via Washington that their crossover into Lebanon would bring forth Israeli military action to destroy the missiles and their bases on both sides of the border.
Our sources add that Syria engineered the reports originating in the Kuwait Al Rai al Yaam in order to show Israel up to the American and Middle East public as unable to follow through on its warnings and just a paper tiger.
Israel is especially sensitive to the prospect of Scud missiles in the hands of Iran's Lebanese proxy, Hizballah, for two reasons:
1. Their range is 700 km, more than double the 300 km-range generally reported. What they lack in precision, they more than make up for in the distance of their reach; they would enable Hizballah for the first time to hit the big Israeli air bases in the southern Negev, twice as far from the Lebanese border as Tel Aviv.
2. The Scud A or SS-1B are self-propelled, and therefore highly mobile and maneuverable and requiring relatively small teams and few vehicles for their operation. This would render their Hizballah operators less susceptible to Israel air attack.
When in the second half of March, the Obama learned of Syria's preparations to arm Hizballah with these Scuds, the White House sent John Kerry, chairman of the Senate Foreign Relations Committee, to intercede with President Bashar Assad. At their meeting in Damascus on April 1, Assad denied the missiles had been smuggled into Lebanon, but he kept to himself the information that they were poised on the border for transfer and that two Hizballah brigades had been trained to fire them.
In consequence, Robert Ford, named as first US ambassador to Damascus in five years, was told to wait before taking up his post and the Senate procedure for his confirmation delayed.
On Tuesday, April 13, Sen. Kerry's spokesman said: "These weapons transfers must stop in order to promote regional stability and security."
Israel's defense minister Ehud Barak said the Scuds, if they were delivered, "would alter the balance of strength in the region and threaten its stability and calm." He said the military build-up in Lebanon "is a clear violation of Security Council resolutions."
Barak made it clear that Israel has "no belligerent intentions" towards Lebanon, adding: "We recommend that everyone maintain the calm."
Arrow http://www.debka.com/article/8714/


_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Ven 16 Avr - 11:35

Donc deux brigades du Hezbollah savant Déjà comment utilisé les missiles Scud, A ou SS-1B qui vont leur être transféré

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13147
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Ven 16 Avr - 11:36

Ils seront la cible prioritaire de l'armée de l'air israélienne. C'est un système qui va en contradiction avec la doctrine de mobilité du hezbollah...

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Ven 16 Avr - 11:45

Fahed64 a écrit:
Ils seront la cible prioritaire de l'armée de l'air israélienne. C'est un système qui va en contradiction avec la doctrine de mobilité du hezbollah...


Le Scud A ou SS-1B et un missile autopropulsés, et donc très mobile et maniable. Cela le rendrait moins sensibles à l’attaque aérienne d’Israël.


_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
freedom
Aspirant
Aspirant


messages : 502
Inscrit le : 06/04/2008
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Ven 16 Avr - 19:40

Fahed64 a écrit:
Ils seront la cible prioritaire de l'armée de l'air israélienne. C'est un système qui va en contradiction avec la doctrine de mobilité du hezbollah...

rappelez vous de la guerre de 91, toute l'armée de l'air américaine n'a pas pu stopper les missiles irakiens, c'est un vrai cauchemar pour israel, car les lanceurs sont mobiles et donc facilement dissimulable dans un terrain aussi accidenté que le liban sud.
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13147
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Lun 19 Avr - 19:58

Apparement la rumeur dit vrai, la Syrie a bien transféré des Scud au Hezbollah

Citation :
Transfert de missiles au Hezbollah: les USA convoquent un diplomate syrien (département d'Etat)

Un haut diplomate syrien à Washington a été convoqué lundi au département d'Etat pour répondre des "actes de provocation" de son pays liés à un éventuel transfert par la Syrie de missiles Scud au Hezbollah, a indiqué un porte-parole de la diplomatie américaine.

"Le plus haut diplomate syrien présent à Washington aujourd'hui, le chef de mission adjoint Zouheir Jabbour, a été convoqué au département d'Etat pour répondre des actes de provocations de la Syrie concernant le possible transfert d'armes au Hezbollah", a indiqué dans un communiqué ce porte-parole, Gordon Duguid.

"Les Etats-Unis condamnent dans les termes les plus forts le transfert de toute arme, en particulier de missiles balistiques comme les Scud, de la Syrie au Hezbollah", a-t-il ajouté.

Le président israélien Shimon Peres a accusé Damas de fournir des missiles Scud à la milice libanaise. Damas a démenti de son côté les accusations d'Israël.

http://www.lemonde.fr/depeches/2010/04/20/transfert-de-missiles-au-hezbollah-les-usa-convoquent-un-diplomate-syrien-departement-d-etat_3208_38_42225238.html

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Lun 19 Avr - 20:12

les iraniens et syriens sont entrain de remplacer leurs stocks de Scud A/b par les FATEH-A110 (NP110) bien plus performants
le hezbollah dispose déjà de missiles bien plus performants que cela ! ces SS1B/C Scud dont on parle ont presque la même range que les Fateh A110 et une (Circular Error Probable) CEP bien plus supérieur ~900m alors que celle du premier est de 100m
le but derrière cette médiatisation en ce timing bien précis se montre claire ! Israël cherche à fuir vers l'avant, en évitant de se faire montrer du doigt, surtout après le sommet de Washington sur l'arme nucléaire, et la nécessité soulignée d'avoir un moyen-orient sans armes nucléaires! l'Iran a organisé un sommet d'une importance pas moindre réunissant les pays de la région et ayant comme ordre du jour "l'énergie nucléaire pour tout le monde, et l'arme nucléaire pour personne"
Israël cherche à montrer au monde, que son arme nucléaire est là pour le protéger d'un environnement hostile, qui ne cesse de développer ses capacités en vue de raser l'Etat hébreux de la carte
une manière de dire que c'est les Syriens qui ne veulent pas la paix et qui arment les "terroristes" dans la région ! Israël a tout intérêt de lancer une guerre cet été là pour camoufler l'échec des négociations de paix que ça soit avec les palestiniens ou syriens...

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Mar 20 Avr - 21:55

Citation :
The "New Hizballah" built by Syria sparks ME summer war fear

DEBKAfile's military sources disclose that Syria has expanded the flow of smuggled Syrian and Iranian weaponry across the Lebanese border to Hizballah in line with a master-plan charted in Tehran and Damascus for transforming the 25,000-strong Hizballah terrorist militia into an organized, mobile army with a whole range of sophisticated missiles and other weapons. The new Hizballah is being trained to carry out such offensive operations as capturing parts of Israel's Galilee and equipped with the hardware for knocking out warplanes, warships and armored strength.
One of their missions will be to defend the Syrian capital, Damascus. Tehran and Damascus calculate that the next time a war erupts on Israel's borders, its army will try and outflank Syrian forces on the Golan and drive past the units defending Damascus. That is where Hizballah is expected to come in.
Even after the Kuwaiti Al Rai claim that Syria had smuggled Scud ground missiles into Lebanon proved inaccurate and was denied in Washington, regional war tensions remained high - although not for the reason ascribed by Jordan's King Abdullah during his current visit to Washington.
The king forecast an outbreak of Middle East hostilities in the coming summer because of the Israel-Palestinian diplomatic stalemate. What's the connection? Our sources ask. Rather than admit he is nervously watching his aggressive Arab neighbor to the north, the Jordanian ruler is pinning the region's troubles on Israel because it is the right tune to sing in Barack Obama's Washington.
In actual fact, a Middle East war this summer depends on two actions which have nothing to do with the Palestinians: a decision by the US and/or Israel to strike Iran's nuclear facilities together or separately, and a decision in Tehran to unleash its allies against Israel - spearheaded by Hizballah - to preempt such an attack.
Ready to step into its new shoes, Hizballah is being armed with five major military capabilities, DEBKAfile reports:
1. Surface-to-surface missiles able to reach as far as the Dimona reactor in southern Israel: They include Fajr-5, which has a range of 33 km, and the M-600, developed by Syria from the Fateh-110, whose range is 250 km. Both are precise, propelled by solid fuel and carry 500-kilo warheads of conventional explosives, as well as being able to deliver chemical, biological and radioactive materials.
This dangerous new arsenal which tops up the 40,000 rockets Hizballah was allowed to pile up since the 2006 Lebanon war.
Saturday, April 17, Israel's deputy defense minister Mattan Vilnai, warned that Syria and Hizballah between them had ballistic missiles that could reach every millimeter of Israeli territory.
But he did not explain how the national defense leadership, of which he is a senior member, allowed this to happen.
Prime Minister Binyamin Netanyahu has said nothing to account for his 14-month old government's failure to make good on its pledges for change, and first of all to deal with the Iranian nuclear threat. Instead, he follows his predecessors' same old passive routines on Iran, Syria and Hizballah, an open invitation to aggression and a recipe for armed conflict. Of late, he is hardly to be seen or heard except for the irrelevant comments he makes at state ceremonies.
2. Iran has built for Hizballah five expanded commando brigades whose mission in a future conflict will be to capture and hold key northern Israeli towns and villages, including the town of Nahariya or parts thereof. This tactic would force Israeli forces marching into Lebanon to turn back and recover lost land.
On March 28, DEBKAfile revealed this Iranian-Syrian master plan in detail.
3. Syrian instructors are training Hizballah militiamen at top speed in the operation of ground-to-air weapons, including self-propelled missiles, against warplanes and incoming missiles and cruise missiles. Israel has threatened to destroy these batteries if they cross the border into Lebanon. They are therefore being held back in Syrian bases up against the border until such time as fighting flares. They will then be transferred into the hands of Hizballah units standing by on the Lebanese side of the border.
4. Syria has set up a Hizballah special unit for attacking warships and fighting off Israeli coastal landings. It is equipped with advanced Chinese SS-26 Yakhont marine cruise missiles, which combine assault features with the ability to intercept attacking missiles or cruise missiles.
5. Iranian and Syrian military engineers have constructed fortified anti-tank lines in many parts of Lebanon. They are linked by fast highways, to be closed to all traffic barring Hizballah units in an emergency, and by a military-grade communications network.
http://www.debka.com/article/8726/

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13147
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Mar 20 Avr - 22:04

Ils vont nous refaire le coût, juste après la coupe du monde comme y'a 4 ans Laughing

Citation :
. Iranian and Syrian military engineers have constructed fortified anti-tank lines in many parts of Lebanon. They are linked by fast highways, to be closed to all traffic barring Hizballah units in an emergency, and by a military-grade communications network.

Et la Finul, elle a rien vu clown

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
freedom
Aspirant
Aspirant


messages : 502
Inscrit le : 06/04/2008
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Mer 21 Avr - 8:16

l'été va etre chaud les mecs
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1539
Inscrit le : 17/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Mer 21 Avr - 10:51

Citation :

Israël-Hezbollah, une crise singulière

Par le colonel Jean-Louis Dufour



Depuis deux semaines, une rumeur court lancée par la presse israélienne : la Syrie aurait livré des Scud «D» au Hezbollah. Damas a vigoureusement démenti, le Hezbollah aussi.
Le Scud de type «D» est le dernier rejeton d’un missile soviétique à courte portée, né vers le milieu des années 1950. A l’époque, l’engin tire à soixante-dix kilomètres, juste de quoi projeter une petite charge nucléaire. Au même moment, les Etats-Unis conçoivent le Honest John, d’une portée un peu supérieure. Une décennie plus tard, la France met au point son Pluton, avec sa tête atomique. Ces missiles ont le même défaut : ils sont imprécis, faute de disposer d’un système de guidage dont les techniques n’existent pas encore. Ce n’est pas grave! Cette arme, dite du champ de bataille, est prévue pour tirer contre des concentrations de forces ennemies. Sa puissance –une à deux kilotonnes- suffit pour neutraliser dix kilomètres carrés. En principe, l’étendue de l’objectif fait que celui-ci peut toujours être atteint, au moins partiellement, en dépit de l’approximation du tir.
Si l’hypothèse d’une livraison de Scud D au Hezbollah émeut à ce point les chancelleries, ce n’est pas, bien sûr, parce que le missile serait doté d’une tête nucléaire mais bien en raison et de sa portée (700 km), et de sa précision très améliorée. Mis à feu au Nord-Liban, un Scud D peut atteindre n’importe quelle ville israélienne et même d’autres villes dans d’autres Etats voisins…
On serait donc confronté à une crise causée par l’installation de missiles, comme à Cuba en 1962, au Liban en avril 1981(1), à Chypre, à l’automne 1998(2). Mais cette crise-ci serait vraiment unique puisque l’information demeure lourde de conséquence, qu’elle soit fondée ou non. Pour le moment, aucune source indépendante et autorisée, à Washington ou à Paris, n’a encore confirmé la nouvelle.
Si l’information est vraie, Israël va devoir détruire ces engins. Même dotés d’une charge explosive classique, voire chimique ou bactériologique, les Scud, aux mains du Hezbollah, représentent pour Israël, une évidente menace.
Si la rumeur est sans fondement, elle doit aussi être considérée. L’information initiale, parue il y a quinze jours, dans deux quotidiens israéliens, a été reprise la semaine dernière par le président de l’Etat hébreu. Shimon Peres, en visite en France, a déclaré le 14 avril: «La Syrie dit vouloir la paix, mais elle livre dans le même temps des missiles Scud au Hezbollah, lequel menace constamment Israël». Le même Peres a ajouté, après avoir rencontré François Fillon : «La Syrie joue double jeu» . On ne saurait être plus clair. Que le fait soit avéré ou pas, Israël proclame que la milice libanaise chiite dispose d’un armement capable de menacer gravement sa sécurité. Une action armée semble inévitable. En inventant cette livraison de Scud, Israël créerait une crise «induite »(3). Dans cette sorte de crise, jamais «fortuite», toujours «voulue», un Etat entend agresser un adversaire; toutefois, en une sorte d’hommage du vice à la vertu, il invente un prétexte pour justifier l’assaut. Le cas est rare mais il existe. Pour envahir l’Irak en 2003, George W. Bush imagine les armes de destruction massive de Saddam Hussein, pour envahir la Pologne en septembre 1939, Hitler organise un semblant d’attaque par de faux soldats polonais d’un poste frontière allemand. Cela fait des années que Tel-Aviv accuse la Syrie d’armer le Hezbollah, à tout le moins d’autoriser le passage sur son territoire d’armes expédiées par l’Iran à destination du Liban. A raison, sans doute. Cependant, certains hauts responsables israéliens ont paru ces derniers jours tempérer les déclarations de leur président.
Ainsi le ministre de la défense, Ehoud Barak, a déclaré le 14 avril qu’Israël n’avait pas d’attention agressive vis-à-vis du Liban; il a précisé que l’introduction au Sud Liban de systèmes d’armes susceptibles d’affecter l’équilibre des forces pourrait nuire à la stabilité de la région. C’est là une manière comme une autre, même si elle est alambiquée, de suggérer qu’aucun Scud n’a encore été livré au Hezbollah. Au demeurant, c’est la première fois que pareille livraison est annoncée. Jamais dans le passé, les Israéliens, pourtant peu avares de cris d’alarme sur le renforcement du Hezbollah depuis la «guerre» de l’été 2006, n’ont mentionné les Scud parmi les types de missiles parvenus au Liban. Washington a cru devoir s’inquiéter auprès du gouvernement de Beyrouth d’un tel transfert d’armement. En vain! Au Liban, le premier ministre n’exerce aucun contrôle sur les activités militaires du Hezbollah.
De la part de Damas, l’initiative serait surprenante car elle irait à l’encontre des intérêts syriens; elle signifierait en tous cas l’échec d’une politique de la main tendue menée par Washington, Ryad et Paris. Déjà, aux Etats-Unis, des élus républicains entendent voir retardée l’arrivée à Damas du nouvel ambassadeur Robert Ford. On voit mal l’avantage qu’il y aurait pour la Syrie à compromettre ce rétablissement des relations diplomatiques, suspendues par Washington après l’assassinat à Beyrouth de Rafic Hariri, le 14 février 2005.
Le 15 avril, le quotidien israélien Haaretz, sous la signature de ses deux consultants militaires, a publié une interprétation des évènements, pas totalement improbable. Selon Amos Harel et Avi Issacharoff, les Syriens auraient effectué ce transfert de Scud parce qu’ils veulent échanger la paix avec l’Etat hébreu contre la restitution du Golan. Ce fameux plateau, qui surplombe la Galilée, a été conquis par Israël en 1967. En livrant des Scud au Hezbollah, Damas voudrait signifier qu’il ne croit pas pour l’heure à l’existence en Israël d’un interlocuteur sérieux prêt à négocier un tel accord de paix(4)! L’Orient, fut-il proche, est décidément bien compliqué…
Restent trois hypothèses. Un, Israël est décidé à frapper Téhéran en s’en prenant à son agent libanais, une opération moins énorme qu’un bombardement des installations nucléaires iraniennes, interdit au demeurant par Washington. La destruction des capacités offensives du Hezbollah, réelles ou supposées, présenterait l’avantage d’être admissible par la Maison-Blanche qui ne saurait dénier à Israël le droit de se défendre face à une telle menace. Deux, les services israéliens, prévenus d’un éventuel transfert de Scud au Hezbollah ont voulu l’empêcher en faisant savoir à Damas que la riposte serait très violente. Trois, Israël a lancé un ballon d’essai, pour observer la réaction des acteurs concernés. Ceci étant, l’incertitude demeure…



La crise induite


«Une crise induite est voulue; c’est en général une crise soudaine. Elle est déclenchée par un Etat cherchant à provoquer un conflit armé. L’état agresseur se cherche un prétexte, se ménage un casus belli pour entrer en guerre. Ce faisant, cet Etat fait en sorte que son vis-à-vis, a priori innocent, apparaisse comme le responsable de la crise et donc de la guerre qui va suivre. Il actionne tous les moyens et toutes les ruses, tous les procédés diplomatique et politiques imaginables, afin d’isoler son adversaire tout en s’assurant l’appui de son opinion publique et le soutien le plus effectif possible de la communauté internationale.
La crise de juillet 1914, causée par l’assassinat à Sarajevo de l’archiduc autrichien François Ferdinand le 28 juin, constitue un exemple quasi parfait de crise induite. L’ultimatum autrichien du 23 juillet, adressé à la Serbie, est conçu pour être rejeté. De ce rejet, l’Autriche attend le prétexte qui justifiera son entrée en guerre contre la Serbie. Les Habsbourgs, par le biais d’une guerre espérée limitée, entendent briser les mouvements séparatistes des minorités slaves susceptibles de faire éclater l’empire austro-hongrois».
J.-L.D., «Un siècle de crises internationales», Bruxelles, André Versaille éditeur, p 51 et pp 91-95.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
(1) Damas avait installé au Liban, dans la plaine de la Bekaa, au printemps 1981, des batteries de missiles antiaériens SA6, soviétiques, détruites l’année suivante par un raid de l’aviation israélienne
(2) Le gouvernement de Nicosie avait acquis en Union soviétique des missiles, également Sol-Air, de type S300, à longue portée, qui, s’ils avaient été installés dans l’île d’Aphrodite eussent pu compromettre la liberté d’action de l’aviation de combat turque, y compris dans son propre espace aérien.
(3) Voir la théorie de la crise dans J.-L. Dufour, «Un siècle de crises internationales», Bruxelles, André Versaille éditeur, novembre 2009, pp 10-63.
(4) Voir Ethan Bronner, «Israël claims Hezbollah has longer-range missiles», The New York Times, 16 avril 2010.

L'économiste
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Jeu 22 Avr - 19:17

Citation :
It's raining missiles

Last week?s report in a Kuwaiti newspaper, according to which Syria has supplied Hezbollah with Scud ballistic missiles, did not stay very long on the radar screens of the average media consumer in Israel. Juicy affairs such Holyland and Anat Kamm drew greater public interest. Nonetheless, it seems clear that the newspaper, Al-Rai Al-Aam, has uncovered a significant regional development.

In 1996, during Operation Grapes of Wrath, Hezbollah ended its round of fighting with Israel after depleting its stockpile of rockets. The organization fired nearly all the 800 25-kilometer-range Katyusha rockets in its possession, and had to await a new supply of rockets from Syria and Iran. In 2010, soldiers under the command of Hezbollah leader Hassan Nasrallah have more than 40,000 rockets of varying ranges that can hit any target in Israel. Now, Scud missiles have been added to the picture. Nasrallah has certainly come a long way.

Does Hezbollah?s arming with Scud missiles genuinely alter the strategic balance between Israel and its enemies, as Israel?s top intelligence experts have warned for the past year? The answer depends on the specific type of Scud, a detail not mentioned in the report. If Damascus has armed Hezbollah with Scud D missiles, Israel faces a new kind of threat - not just because of the Scud D?s range ?(some 700 kilometers?) and the weight of its warhead ?(one ton, or double that of the heaviest rockets in the organization?s arsenal?)
A Scud D missile can hit a target within a few hundred meters. The meaning is clear. Hezbollah, like Syria, can fire effective salvos at specific targets, such as military command centers, air force bases, intelligence command centers, strategic infrastructure sites and Ben-Gurion International Airport. Israel has never faced such a danger in the past.

New equation

Because of its immense size, the Scud leaves behind a heavy intelligence ?signature.? This is not a Katyusha rocket, which can easily be concealed in an olive grove and fired by remote control. It is highly likely that the Israel Air Force could locate the launchpad and destroy it on the ground. Furthermore, the Arrow anti-ballistic missile system has already proved its effectiveness in intercepting Scud missiles.

The Scuds Hezbollah has received, after its personnel underwent training in their operation ?(according to the report from Kuwait?), are, however, only the tip of the iceberg. The radical axis in the Middle East under Iran?s leadership has adopted the concept of moqawama, resistance.

Whereas the enemy?s aim between 1948 and 1973 was Israel?s destruction, the occupation of its territory and the banishment of its citizens, today the Arabs? objective is to seize limited territorial assets in order to improve the regional balance in their favor, without having to occupy Israel?s entire territory.

After 1991, the seeds were sown for the next change. They ripened in the Second Lebanon War in 2006. Israel?s enemies no longer aim to destroy Israel, or even occupy a symbolic land asset. Instead, they are building on prolonged attrition, which would wear down its resistance. That goal would be attained through the mass firing of rockets at Israel?s Achilles? heel - its home front.

Today, Israel is threatened on all fronts - by Iran, through Syria, Hezbollah and Hamas - as its enemies steadily improve the range, destructive power and precision of their rockets and missiles. Because of the distance, Iran can launch only a few hundred Shihab missiles armed with conventional warheads; however, when Iran and its partners are considered together, the result is a totally different mass of explosives.

Missile expert Uzi Rubin recently estimated that some 13,000 rockets with warheads carrying a total of 1,435 tons are pointed right now at Israel ?(not including Hezbollah?s short-range Katyusha rockets?). Iran and its allies have created a counterbalance to the IAF?s offensive might, and thus built up a deterrent against Israel.

Israel is still to formulate its response to the changing threat. In an interview with Haaretz in June 2007, shortly after returning to the post of defense minister, Ehud Barak was the first to publicly articulate the Israeli response. He spoke of the necessity of developing a multi-layered missile interception system, and even made the evacuation of additional territories in the West Bank conditional on this system?s deployment, so as to prevent rockets being fired from there at central Israel. Barak understood that, in the eyes of the Israeli public, the sole Palestinian response to the Gaza Strip?s evacuation in the disengagement was the firing of more rockets at Israel. ?(After the withdrawal of Israeli forces from southern Lebanon, Hezbollah responded by abducting Israeli soldiers and, at times, firing rockets.?)

Israel?s home front, especially the IDF?s Home Front Command, has undergone an impressive process of reorganization and has managed to recover and learn from the bitter experience of the Second Lebanon War. But there is a wide gap between fundamental policy and the picture presented to Israel?s citizens, and the level of protection they will receive under warfare conditions. The root of this problem is disagreement on matters of principle, and on budgeting.

Let the army win

In a lecture in January to the Tel Aviv University?s Institute for National Security Studies, GOC Northern Command Maj. Gen. Gadi Eizenkot outlined the main points of Israel?s military stance for the next confrontation. Between the lines, one could discern that Eizenkot anticipates that, if Israeli civilians remain in their air-raid shelters and obey Home Front Command directives, the number of civilian casualties will be relatively small. In the meantime, the IDF will inflict severe blows to the enemy and effectively deal with its launching areas, some of which are located deep in enemy territory, far from the Israeli border.

During the fighting, missiles will continue to fall on the home front.

The plan?s Achilles? heel is that it is unclear whether the IDF has a winning offensive solution that will prove decisive in such a confrontation.

The conclusion is that even if the IDF aims at and hopes for a quick victory, it could take several weeks to achieve. The Home Front Command?s defensive perception rests on the principle of early warning. Advanced radar systems can identify an incoming missile at an early stage, analyze in advance its trajectory and transmit a quick alert to residents of the area where it is expected to fall.

During this time, civilians can remain outside the air-raid shelters and reinforced rooms in other parts of the country, but the emotional stamina and morale of Israel?s civilians will depend on the extent of their confidence in the system. If missiles suddenly fall without a prior warning siren in their backyards, that confidence will be significantly reduced.

At the same time, all the various rescue agencies must be thoroughly prepared for a prolonged, extensive missile attack. However, the IDF?s preparedness level vastly exceeds that of either the Interior Ministry or the country?s firefighting and rescue services. An important rule in any defense system is that the chain?s strength is determined by its weakest link.

The second component of Israel?s defensive perception is active protection from missile attack, namely, anti-missile missile systems. Of all the systems that have been developed so far, only the Arrow anti-ballistic missile system, intended to intercept long-range missiles, is ready to go operational. The process of manufacturing the Arrow 2 version of the missiles has been completed, but an adequate quantity has not yet been ordered for budgetary reasons.

The production of Arrow 3 missiles, intended to provide a specific solution to missiles with a high-altitude trajectory, has not yet been approved by the cabinet. Although the number of missiles in Israel?s arsenal cannot be publicized, it can be assumed that the high cost of each missile does not permit a level of production that matches the number of Scud and Shihab missiles in the enemy?s arsenal.

The Magic Wand anti-missile system, which offers a solution to medium-range rockets, has yet to be developed. Although the Iron Dome system for short-range rockets was developed at a phenomenal pace, no decision has yet been made on the number of systems to be produced. So far, only two have been acquired and they will soon become operational; the IDF is still looking for a budget to acquire another six, even though it will probably need about 20 such systems to defend the Galilee and Negev.

In the background, agreement has yet to be reached on matters of principle: Should the Iron Dome be used only in wartime or should it be employed for ongoing security activities? Should the first systems be deployed for the protection of Sderot and Ashkelon, or should they be used to ensure that, even during wartime, air force bases will continue to function and not collapse under precision bombing by Hezbollah and Hamas? There is also the budget issue: How much, and whose, money should be spent on Iron Dome? IDF Chief of Staff Gabi Ashkenazi understands the importance of this issue but does not want the money to come from the IDF?s budget; the IDF naturally places offensive options at the top of its list of priorities.

Meanwhile, as Iron Dome awaits authorization, billions of shekels have been allocated for purchasing individual protection kits - that is, gas masks - for the entire population, and for the construction of a security fence along Israel?s southern border. A few thousand illegal Sudanese immigrants are today considered a greater threat to national security than salvos of rockets fired from Lebanon and Gaza. It is interesting to note that the question of funding the Negev?s protection from rocket attacks has not yet been decided upon, nine years after the first mortar shell landed in Sderot.

It is hard to anticipate how Israel?s home front will hold out in a war without an active defense system. In wartime, if Israel is bombarded in the first few days of fighting by thousands of missiles and rockets, heavy public pressure will be brought to bear on the government to come up with an immediate solution. Although the IDF?s general staff is more aware today than it was in 2006 of the critical importance of the time factor, the implementation of its operational plans ?(assuming they will include the deployment of ground forces?) will take time. An attempt to accelerate them at an unrealistic pace could lead to their collapse and huge losses of life, or to an unbridled reaction that would result in massive loss of civilian life on the other side also.

Israel?s capacity for endurance is an unknown variable, nor did the last limited wars in Lebanon and Gaza help to reveal it, despite studies that are published from time to time on this issue. The message that Israel?s leadership is slowly leaking to the public is that Israel has learned its lesson from the Second Lebanon War of 2006, and that in the next round, the home front will be provided an effective solution. This overly optimistic picture even borders on misrepresentation.

In a period when, according to reports in the foreign press, Israel is threatening to intercept convoys of weapons between Syria and Lebanon and is ready for a possible attack on Iran, the question of the extent of home front preparation requires the close attention of the country?s decision-makers. Israel has woken up rather belatedly to the problem of an overall systemic handling of the threat of steep-trajectory rocket fire. In order to seriously weigh offensive options - excluding a scenario in which there is no alternative - Israel must first develop more persuasive answers to the question of protecting its citizens
http://www.haaretz.com/hasen/spages/1164336.html

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Jeu 22 Avr - 19:38

Citation :
SS-1E (Scud D)

The existence of the ‘Scud D’ missile is unconfirmed, but it is cited in multiple reports. The missile is believed to be 12.29 m in length, 0.88 m in diameter, with a launch weight of 6,500 kg. Reports claim that it has a range of 300 km (186 miles) with a payload of 985 kg. This payload would carry a single separating warhead with accuracy of 50 m CEP. This high level of accuracy is believed to be obtained with an inertial guidance system combined with digital scene matching. High explosive, chemical, and nuclear warheads have reportedly been developed. It is believed use a single stage liquid propellant engine.
http://www.missilethreat.com/missilesoftheworld/id.116/missile_detail.asp

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21549
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   Mer 2 Juin - 6:53

Citation :

Un sous-marin espagnol a photographié des armements suspects sur la côte syrienne


Il surveillait la zone quelques jours avant l’envoi supposé de missiles au Hezbollah libanais



Le sous-marin espagnol Siroco surveillait les mouvements de matériels militaires sur les côtes syrienne au cours des semaines précédentes de la polémique sur le supposé transfert de missiles Scud syriens à la milice libanaise Hezbollah. L’image qu’il a prise, sur laquelle on reconnait sans difficulté des dizaines de véhicules sur le pont d’un navire de commerce, a été prise le 2 mars depuis le sous-marins aux abords du port syrien de Tartous.

Le Siroco patrouillait dans la région dans le cadre de l’opération Active Endeavour de l’OTAN de lutte anti-terroriste. Il surveillait le trafic maritime à la recherche de navires suspects, pouvant transporter des armes de contrebande. La marine espagnole affirme que le navire de commerce photographié à l’immersion périscopique (depuis le sous-marin en plongée) était classé "suspect" selon les critères de l’opération. Elle explique cependant que la destination finale de la cargaison et le pavillon du navire sont des informations classifiées.
Ce que révèle aussi cette image prise par le sous-marin espagnol, très près de la côte syrienne, c’est l’intérêt évident de l’OTAN pour la surveillance des mouvements de matériels militaires qui pourraient se dérouler actuellement dans cette zone de la Méditerranée.

Cadena Ser

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hezbollah VS Israel : le prochain face-off   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hezbollah VS Israel : le prochain face-off
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Poussette double face à face?
» Bébé face au monde
» Poussette qui se plie avec hamac face parents, avec guidon ?
» Les apiculteurs parlent des OGM de leur problèmes face a l'envahisseur...
» mariés en face de l'église

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: