Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités du Sahara Marocain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
AuteurMessage
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6100
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Ven 20 Aoû 2010 - 17:50

Citation :
Sahara occidental: soutien accru pour le projet d'autonomie

RABAT - La proposition marocaine d'autonomie pour le Sahara occidental suscite "plus de soutien international" face à des "manoeuvres désespérées de nos adversaires", a déclaré vendredi le roi Mohammed VI dans un discours à la nation.

"A mesure que s'accroît le soutien international en faveur de cette initiative courageuse, reconnue par l'ONU comme étant sérieuse et crédible, nos adversaires persistent dans leurs manoeuvres désespérées visant vainement à l'entraver", a déclaré le roi à l'occasion d'une fête nationale.

"L'obstination des ennemis de notre intégrité territoriale ne fera que conforter le Maroc dans sa marche vers la démocratie et le développement", a-t-il affirmé.

Le Polisario, mouvement indépendantiste soutenu par l'Algérie, a rejeté le projet marocain d'autonomie et réaffirmé "le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination", via un référendum.

Le souverain marocain s'exprimait dans un discours radio-télévisé à l'occasion du 57ème anniversaire de la "Révolution du Roi et du Peuple", commémorant la décision en 1953 des autorités coloniales françaises d'exiler à Madagascar le roi Mohammed V, père de l'indépendance du Maroc.

Le roi Mohammed VI avait déclaré le 30 août que le Maroc "ne cèdera pas un pouce de son Sahara".

Vendredi, dans son discours le souverain marocain a également évoqué le processus de régionalisation en cours d'élaboration au Maroc.

La régionalisation, a-t-il dit, a pour but de "raffermir la bonne gouvernance territoriale et de stimuler la dynamique de développement intégré".

En janvier dernier, le roi du Maroc a créé une Commission consultative de régionalisation (CCR), dirigée par Omar Azziman, ancien ministre de la Justice et actuel ambassadeur du Maroc à Madrid.

Elle a été chargée de réfléchir à "un modèle maroco-marocain de régionalisation", en évitant de "sombrer dans le mimétisme ou la reproduction à la lettre des expériences étrangères". Elle doit rendre les résultats de ses travaux en principe début 2011.

(©AFP / 20 août 2010 17h31)


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Ven 20 Aoû 2010 - 19:32

PGM a écrit:
Merci léo !
faute de matriser suffisamment l'espagnol, peux-tu en 2 lignes nous donner les points saillants de cette lettre ?

Bien à toi

PGM

le pdf en Anglais

http://www.elpais.com/elpaismedia/ultimahora/media/201008/20/espana/20100820elpepunac_1_Pes_PDF.tiff

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Leo Africanus
General de división (FFAA)
General de división (FFAA)


messages : 1891
Inscrit le : 24/02/2008
Localisation : Haiti
Nationalité : Guinea
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Ven 20 Aoû 2010 - 21:23

Yak j'ai poste' le document ce matin, et je peux le lire car je l'ai poste' comme image. Avez vous des problemes a le voir? Si c'est le cas, faite le met savoir s'il vous plait. Car j'use Mozilla comme browser et j'ai pas de problemes a voir l'image.
PGM excuse moi de n'avoir pas repondu a ton post j'etais au travail et je viens de rentre'. First day and a lot to catch up. Accepte mes excuses, j'insiste PGM, laisse ton bowl de harera a cote' et met toi au clavier.
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Ven 20 Aoû 2010 - 22:29

si on voit l´image de la premiere page cher Leo,seulement,le document contient 6 pages

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Leo Africanus
General de división (FFAA)
General de división (FFAA)


messages : 1891
Inscrit le : 24/02/2008
Localisation : Haiti
Nationalité : Guinea
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Ven 20 Aoû 2010 - 22:54

Merci Yak.
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9811
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Ven 20 Aoû 2010 - 23:11

salut léo et merci pour tout.
El pais fait comme souvent une bonne analyse. Et si on mets en perspective l'actualité Hispano-marocaine avec l'agenda de sur le dossier du sahara, tout se tient.
le maroc a toujours souffert de la position espagnole sur le sahara. Le Maroc considère que Madrid ne joue pas franc jeu.
Madrid n'a jamais accepter la marche verte considérée comme un coup de force, au moment ou elle etait affaiblie (agonie et mort de franco). Depuis lors, a Madrid, une partie du pouvoir (mélant droite franquiste et gauche tiers mondiste) a toujours été hostile au maroc. Devant la CIJ, Madrid qui avait de fait quitté le sahara, a joué contre le maroc. Aucunes pièces produites par Madrid n'accréditaient, contre l"evidence, le lien du maroc avec son sahara. plus recemment, le maroc a depeché à Madrid une pointure pro-espagnol comme ambassadeur, Omar Azzimane. Celui-ci a etudier le système autonomiste espagnol, a jeté des ponts avec la societe civile. Mais l'offre d'autonomie marocaine ne semble jamais avoir reçu l'accueil qu'elle méritait, qu'elle a été négligée, alors que pour le maroc ça représente une vrai rupture, une vrai avancée, qui plus est, dans le sens institutionnel espagnol....et lorsque le maroc reussi a faire avancer sa cause (defection, ralliement, perte de reconnaissance...), l'espagne rechigne a accrediter un ambassadeur, ex-saharaoui, connaisseur des raiseaux polisariens en espagne et qui peut utilement faire avancer notre cause. Bref, Madrid semble oublier que le sahra est un point nodal, cardianal de notre diplomatie. En ne donnant pas la moindre considération à nos points de vus, en entravant notre diplomatie à Madrid, le gvt espagnol n'a pas donné de bons signaux. L'ambassadeur, après 6 mois n'a toujours pas été reçu à la Zarzuela, pour 2 pays voisins avec des relations aussi dense, ce n'est ni normale, ni acceptable
Le point de vue de Madrid, ses positions, ses signaux politique, sont très important pour Rabat, et sont fontamentaux pour une résolution du dossier saharien. Madrid semble prendre à la légère, un dossier, pour nous fondamentale. Forcément ça enerve. D'ou selon moi l'escalade actuelle. Ca prouve au moins une chose, c'est qu'il n'y a pas de dialogue au sommet, pas de dispositif de "désescalade" digne de ce nom. Bref, de la navigation à vue, avec les risque que cela comporte.
C'etait juste un point vue, forcément subjectif, que peuvent avoir les marocains. une mauvaise décolonisation.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
iznassen
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 814
Inscrit le : 22/06/2008
Localisation : belgique
Nationalité : Maroc-Belgique
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Sam 21 Aoû 2010 - 1:53



Citation :
Camps de Tindouf : la famille de Ould Sidi Mouloud persécutée par le polisario



La direction du Polisario a ordonné la mise en résidence forcée et la privation des aides humanitaires des membres de la famille de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud.


Nouvel épisode de la répression dans les camps de la honte à Tindouf. Le Polisario impose un siège à la famille de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud. La direction du front séparatiste soutenue par l’Algérie a ordonné récemment la mise en résidence forcée des membres de la famille, des proches et des amis de cet inspecteur général de la police du Polisario, selon une source bien informée. Pire encore, ces derniers ont été privés, selon la même source, des aides humanitaires. C’est la politique de la punition collective à l’égard des innocents. «Suite à une réunion récente tenue entre les dirigeants du front Polisario et les services de renseignement algériens, il a été décidé de sanctionner la famille, les proches et les amis de Sidi Mouloud, notamment à travers la mise sous siège et la privation de ces derniers des aides humanitaires, et ce en guise de représailles suite à sa sortie médiatique», précise cette source. Vu ces derniers développements, Ould Sidi Mouloud aurait décidé, selon la même source, de reporter la date de son retour aux camps de Tindouf. «L’on ne connaît de la bande criminelle du Polisario que les réactions aveugles, mal calculées et aveugles. Si l’information de la privation des membres de sa famille des aides humanitaires internationales s’avère vraie, ceci constituerait une faute grave. Les aides humanitaires ne doivent pas être utilisées comme outil de pression pour atteindre des objectifs politiques», souligne Noureddine Bilali, ex-représentant du Polisario à Damas (voir entretien ci-contre). La position de Ould Sidi Mouloud, inspecteur général de la police du Polisario, exprimée, lundi 9 août, à Smara, a amorcé un tournant stratégique dans le conflit artificiel autour de la marocanité du Sahara. Ce haut responsable du Polisario avait affirmé, lors d’une conférence de presse, que le plan d’autonomie proposé par le Maroc «est une bonne initiative» et que «c’est la meilleure solution possible». Tout en affirmant qu’il entendait retourner dans les camps de Tindouf dans les prochains jours, Ould Sidi Mouloud, 42 ans, avait déploré le fait que «la direction du Polisario interdit aux Sahraouis séquestrés dans les camps de Tindouf de débattre de cette initiative».
«Mohamed Abdelaziz et sa clique dirigent le Polisario depuis 1975», avait-il dénoncé, ajoutant que la direction des séparatistes s’oppose fermement au dialogue et à la démocratie. Evoquant la situation à Tindouf, ce haut dirigeant du Polisario avait indiqué que ces camps sont l’endroit «le plus inhospitalier au monde». «C’est l’endroit le plus inhospitalier au monde et les conditions de vie y sont très difficiles», avait-il fait observer, dénonçant l’enrichissement de la direction des séparatistes au détriment des populations séquestrées dans les camps de Tindouf, en Algérie, et son accaparement du pouvoir et de l’autorité dans les camps. Ould Sidi Mouloud avait exprimé sa détermination de défendre, une fois de retour dans les camps de Lahmada, quel qu’en soit le prix, la pertinence de l’initiative d’autonomie et mettre en exergue les progrès accomplis par le Maroc sur la voie du développement et de la démocratie, dans l’espoir de susciter une large adhésion des Sahraouis aux choix opérés par le Maroc. «Je supervise, de par mes fonctions, toutes les prisons de Tindouf et je ne crains pas d’y séjourner pour exprimer et défendre mes positions», avait-il soutenu. Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud avait été enlevé en 1979 avec sa famille pour être emmenés de force aux camps de Tindouf.

http://www.aujourdhui.ma/couverture-details77611.html
Revenir en haut Aller en bas
YASSINE
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 456
Inscrit le : 21/12/2008
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Sam 21 Aoû 2010 - 10:31

iznassen a écrit:


Citation :
Camps de Tindouf : la famille de Ould Sidi Mouloud persécutée par le polisario



La direction du Polisario a ordonné la mise en résidence forcée et la privation des aides humanitaires des membres de la famille de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud.


Nouvel épisode de la répression dans les camps de la honte à Tindouf. Le Polisario impose un siège à la famille de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud. La direction du front séparatiste soutenue par l’Algérie a ordonné récemment la mise en résidence forcée des membres de la famille, des proches et des amis de cet inspecteur général de la police du Polisario, selon une source bien informée. Pire encore, ces derniers ont été privés, selon la même source, des aides humanitaires. C’est la politique de la punition collective à l’égard des innocents. «Suite à une réunion récente tenue entre les dirigeants du front Polisario et les services de renseignement algériens, il a été décidé de sanctionner la famille, les proches et les amis de Sidi Mouloud, notamment à travers la mise sous siège et la privation de ces derniers des aides humanitaires, et ce en guise de représailles suite à sa sortie médiatique», précise cette source. Vu ces derniers développements, Ould Sidi Mouloud aurait décidé, selon la même source, de reporter la date de son retour aux camps de Tindouf. «L’on ne connaît de la bande criminelle du Polisario que les réactions aveugles, mal calculées et aveugles. Si l’information de la privation des membres de sa famille des aides humanitaires internationales s’avère vraie, ceci constituerait une faute grave. Les aides humanitaires ne doivent pas être utilisées comme outil de pression pour atteindre des objectifs politiques», souligne Noureddine Bilali, ex-représentant du Polisario à Damas (voir entretien ci-contre). La position de Ould Sidi Mouloud, inspecteur général de la police du Polisario, exprimée, lundi 9 août, à Smara, a amorcé un tournant stratégique dans le conflit artificiel autour de la marocanité du Sahara. Ce haut responsable du Polisario avait affirmé, lors d’une conférence de presse, que le plan d’autonomie proposé par le Maroc «est une bonne initiative» et que «c’est la meilleure solution possible». Tout en affirmant qu’il entendait retourner dans les camps de Tindouf dans les prochains jours, Ould Sidi Mouloud, 42 ans, avait déploré le fait que «la direction du Polisario interdit aux Sahraouis séquestrés dans les camps de Tindouf de débattre de cette initiative».
«Mohamed Abdelaziz et sa clique dirigent le Polisario depuis 1975», avait-il dénoncé, ajoutant que la direction des séparatistes s’oppose fermement au dialogue et à la démocratie. Evoquant la situation à Tindouf, ce haut dirigeant du Polisario avait indiqué que ces camps sont l’endroit «le plus inhospitalier au monde». «C’est l’endroit le plus inhospitalier au monde et les conditions de vie y sont très difficiles», avait-il fait observer, dénonçant l’enrichissement de la direction des séparatistes au détriment des populations séquestrées dans les camps de Tindouf, en Algérie, et son accaparement du pouvoir et de l’autorité dans les camps. Ould Sidi Mouloud avait exprimé sa détermination de défendre, une fois de retour dans les camps de Lahmada, quel qu’en soit le prix, la pertinence de l’initiative d’autonomie et mettre en exergue les progrès accomplis par le Maroc sur la voie du développement et de la démocratie, dans l’espoir de susciter une large adhésion des Sahraouis aux choix opérés par le Maroc. «Je supervise, de par mes fonctions, toutes les prisons de Tindouf et je ne crains pas d’y séjourner pour exprimer et défendre mes positions», avait-il soutenu. Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud avait été enlevé en 1979 avec sa famille pour être emmenés de force aux camps de Tindouf.

http://www.aujourdhui.ma/couverture-details77611.html






la balle est dans notre camp il faut tout faire pour médiatiser cette affaire et ainsi mettre la pression a ces tyrans et ennemi de la liberté, a fin d’aider ces martyrs camps de la honte
voila une haidar a l'envers
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3015
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Sam 21 Aoû 2010 - 12:19

Citation :
Sahara Occidental : les droits de l’homme au cœur du dispositif

Écrit par Katherine Junger
Lundi, 02 Août 2010 11:21
Régulièrement, des organisations non gouvernementales font le déplacement dans le sud marocain afin d’évaluer la situation des droits humains dans cette région qui fait l’objet d’un contentieux entre le Maroc et le Front Polisario depuis 1975. Si le Royaume du Maroc a encore du chemin à parcourir pour que la situation des droits de l’homme dans ces territoires puisse atteindre les standards internationaux exigibles, il n’en reste pas moins que le chemin parcouru frappe l’observateur et la liberté de ton pratiquée par les habitants du Sahara marque les esprits. En effet, les sahraouis vivants au Sahara Occidental ne se privent pas pour critiquer les autorités locales et nationales, sans que leurs revendications ne fassent l’objet de sanctions. Plus étonnant encore, depuis le début de l’année, l’on a pu constater une vague d’arrivée sans précédent de Sahraouis quittant les « Moukhayamates » de Tindouf administrés par le front Polisario, afin de rallier le Maroc.

Au nombre de 1000 depuis mars 2010, tous ces ralliés estiment que la situation des droits humains au Maroc est « sans commune mesure » avec celle des camps de Tindouf, placés sous la protection de l’armée algérienne et de la milice du mouvement frontiste. Les ONG internationales se voient en effet systématiquement interdire de franchir le balisage qui leur est transmis lors de leur arrivée dans les camps, sous peine de se voir refuser le renouvellement de leur accréditation ou de leur visa. Côté marocain, il semblerait que les autorités aient pris la mesure du défi qu’ils ont à relever en termes de respect des libertés, et veulent montrer leur ouverture en autorisant les acteurs associatifs ainsi que la société civile à jouer pleinement leurs rôles de catalyseurs du progrès au Sahara Occidental.

source:droits-humains.org

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Sam 21 Aoû 2010 - 18:12

Citation :
UN 'pessimistic' over solution to W.Sahara dispute

(AFP) – 1 day ago

MADRID — The UN is doubtful that a settlement can be reached on the Western Sahara and wants Madrid, Paris or Washington to intervene with Morocco and the Polisario, a Spanish newspaper said on Friday.

The Western Sahara is a former Spanish colony that was annexed by Morocco in 1975. The Algerian-backed Polisario Front is demanding independence for the region.

The UN special envoy to the region, Christopher Ross, said in a letter obtained by El Pais that neither Rabat nor the Polisario "possess the political will to enter into genuine negotiations on the future of the Western Sahara or to give priority attention to confidence-building measures".

The letter was sent to the five members of the so-called Group of Friends that is trying to resolve the conflict -- Britain, France, Russia, Spain and the United States.

"The Secretary General and I cannot by ourselves convince the parties to abandon their unyielding attachment to mutually exclusive positions. We need specific support from both the Security Council and the Group of Friends."

El Pais, quoting a source close to UN Secretary General Ban Ki-moon, said Ross was "appealing for help to Paris, Madrid and Washington," the three governments most interested in finding a solution to the dispute.

Morocco's 1975 annexation of the territory sparked a war between its forces and the Polisario guerrillas. The two sides agreed to a ceasefire in 1991 but the UN-sponsored talks on Western Sahara's future have since made no headway.

Rabat has pledged to grant Western Sahara widespread autonomy but rules out independence.

The Polisario Front, with the support of Algiers, wants a referendum on self-determination, with independence as one of the options.

"In the long-term, the status quo is unacceptable," Ross said.

"The risk of a drift toward extremism or criminal activities among Sahrawi youth is growing. The danger that a military or paramilitary adventure could escalate into hostilities increases the longer diplomacy fails to produce progress.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Dim 22 Aoû 2010 - 6:33

Il faudrait la jouer serrée. Si notre diplomatie arrive à tenir suffisamment longtemps pour que le situation dans les camps dégénère complètement, ce que signifie Ross en dernier paragraphe de l'article, la partie est gagnée cheers
C'est vrai que c'est un peu simpliste comme approche, mais globalement, notre stratégie de temporisation diplomatique et de réformes internes semble avoir bien marché, jusqu'à présent Cool
Revenir en haut Aller en bas
YASSINE
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 456
Inscrit le : 21/12/2008
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Dim 22 Aoû 2010 - 11:25

Samyadams a écrit:
Il faudrait la jouer serrée. Si notre diplomatie arrive à tenir suffisamment longtemps pour que le situation dans les camps dégénère complètement, ce que signifie Ross en dernier paragraphe de l'article, la partie est gagnée cheers
C'est vrai que c'est un peu simpliste comme approche, mais globalement, notre stratégie de temporisation diplomatique et de réformes internes semble avoir bien marché, jusqu'à présent Cool
1 y a pas pire de détruire de l'intérieur, et puis c'est une vie ca pour nos compatriotes? qui vive ds la misère, l'absence de droit, l'absence totale dignité, sans rien et quant je rien c'est vraiment rien, un retour a la raison, et et la maison aussi, serra bénéfique a tous, mais pour ce la il faut se révolter et renverser l'oppression, apres le tour et jouer
Revenir en haut Aller en bas
Al joundi
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1437
Inscrit le : 12/02/2008
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Dim 22 Aoû 2010 - 15:44

moi ce que je ne comprend pas; pourquoi ils ne se souvent pas vers un pays voisin par exemple. et qu'il rejoinent la mere patrie d'un autres endroit. la meilleur solution pour fuir cette mizère qui vive ces gens .
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Dim 22 Aoû 2010 - 17:50

Si Aghliass, il a pas mal de jeunes des camps qui ne rêvent que d'aller en Espagne, pas de revenir au Maroc. Seulement, il est plus facile de venir au Maroc, en passant par les réseaux trans frontaliers, que d'obtenir un passeport de l'administration du Polisario. Je ne sais pas pour le visa pour l'Espagne.
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9811
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Lun 23 Aoû 2010 - 14:43

article interressant :

Citation :

lundi 23 août 2010


Pourquoi l’ONU ne résoudra pas le Sahara occidental (jusqu’à ce que cela devienne une crise)





Dans ce qui est probablement une première pour les médias grand public américains, le chroniqueur du New York Times Nicholas Kristof a récemment noté quelques-uns des parallèles entre l’occupation des terres palestiniennes par Israël et la tentative d’annexion du Sahara occidental par le Maroc: «Il est juste de reconnaître qu’il y a deux poids deux mesures dans le Moyen-Orient, avec une attention particulière aux violations israéliennes. Pourtant, le plus grand vol de terres arabes au Moyen-Orient n’a rien à voir avec les Palestiniens: c’est le vol par le Maroc du Sahara occidental et ses riches ressources, au peuple qui vit là-bas.»

Et comme on pouvait s’y attendre, l’ambassadeur du Maroc aux États-Unis, Aziz Mekouar, a publié une prompte réponse niant que le Sahara occidental ait été volé.
Mais la logique de l’ambassadeur est floue. «Loin d’avoir volé le Sahara Occidental», fait valoir Mekouar, «le Maroc a proposé à la région une autonomie sous souveraineté marocaine». Ce qui revient à dire que voler n’est pas voler si vous êtes disposé à revendre l’objet volé aux victimes pour un bon prix.

Il y a onze ans, l’actuel roi du Maroc, Mohammed VI, a hérité d’un des plus vieux trônes du monde et de l’un des plus difficiles conflits d’Afrique, le conflit du Sahara occidental. Pour son père, le roi Hassan II, la prise du Sahara occidental à l’Espagne était devenue une bénédiction et un fléau. Cela a probablement été la plus grande réussite d’Hassan et le Sahara occidental était rapidement devenu le plus grand défi de la consolidation de l’Etat post-colonial marocain. Après plus d’une décennie de règne, Mohammed VI n’a toujours pas trouvé comment faire avec les conquête et héritage de son père dans le Sahara occidental contesté.

L’histoire immédiate de cet héritage remonte à octobre 1975, lorsque l’Espagne, qui gouvernait le territoire depuis 1885 a conclu un marché avec le Maroc, plutôt que d’être confronté à une sale guerre coloniale avec son voisin du sud, déterminé à saisir le territoire. Avec un fort soutien de la France et l’administration Reagan, le Maroc a réussi à occuper environ les deux tiers du Sahara Occidental, mais n’a pas été en mesure d’écraser le Polisario, étant donné le dernier refuge du mouvement d’indépendance en sécurité en Algérie. En 1988, le Conseil de sécurité, poursuivant le travail de l’Organisation de l’Unité Africaine, a obtenu que Hassan II et le Polisario acceptent de tenir un référendum pour l’indépendance du Sahara occidental ou son intégration au Maroc. Une mission a été envoyée en 1991 pour surveiller un cessez-le et organiser le vote, mais il a fallu des années pour résoudre les dissensions sur le corps électoral. En Juillet 1999, l’assentiment apparent du Maroc à un référendum d’autodétermination est mort avec le roi Hassan II.

Les positions actuelles des deux parties, et donc la logique de l’impasse, sont assez simples. Le Maroc voit le Sahara occidental comme partie intégrante de son territoire et exige donc une solution qui respecte sa revendication de souveraineté. Cette position exclut a priori la principale exigence des nationalistes du Sahara Occidental: un référendum sur l’indépendance. La position du Polisario, qui correspond à la légalité internationale, est que le Sahara occidental est un territoire Non Autonome sous occupation étrangère et en attente d’autodétermination.

Ces positions mutuellement exclusives sont renforcées au niveau régional et international. Bien que plus proches alliés du Maroc, la France et des partisans comme les États-Unis et l’Espagne, ne reconnaissent pas officiellement la souveraineté marocaine sur le Sahara Occidental; ils estiment néanmoins que le retrait forcé du Maroc des territoires déstabiliserait un pays clé du Moyen-Orient et ami africain.
Le nationalisme Sahraoui est fortement soutenu par l’Etat le plus puissant d’Afrique du Nord, l’Algérie. La république en exil du Polisario est reconnue par l’Union Africaine comme le gouvernement légitime du Sahara occidental. Le Polisario reçoit le soutien important des principaux pays du G77 et de militants de la société civile internationale.

Depuis 2000, l’ONU a tenté de trouver une solution, un équilibre entre deux mots principaux du conflit: la souveraineté et l’autodétermination. Le problème principal du Conseil de sécurité a été l’absence de volonté plutôt qu’une pénurie de solutions inventives. Pendant sept ans, le conflit a testé l’imagination et la patience de James Baker, qui a servi d’envoyé personnel du Secrétaire général l’ONU pour le Sahara Occidental entre 1997 et 2004. Baker a perdu la confiance du Maroc en janvier 2003 quand il a proposé une solution qui permettait un référendum avec le choix de l’intégration, l’autonomie ou l’indépendance. L’envoyé personnel suivant, le diplomate néerlandais Peter Van Walsum, ne dura que trois ans avant d’être congédié sans ménagement par le secrétaire général. Il avait perdu la confiance du Polisario en suggérant que l’option indépendance, certes soutenue par le droit international, devrait être retirée de la table, parce que le Conseil de sécurité ne forcerait pas le Maroc à la permettre ou l’accepter. L’actuel envoyé de l’ONU au Sahara Occidental, l’ancien diplomate américain Chris Ross, nommé en janvier 2009 par M. Ban Ki-moon, tente d’éviter un semblable sort en naviguant dans l’interstice inexistant entre le Maroc et le Polisario. Après avoir tenu plusieurs réunions pour discuter de nouvelles propositions émises par les parties en 2007 il n’y a pas eu de progrès et la prochaine manœuvre de Ross n’est pas encore claire.

Le mandat actuel du Conseil de sécurité est de trouver une solution politique mutuellement acceptable qui permettra l’autodétermination. Ce mandat a fait se gratter la tête de nombreux observateurs. Comment les parties peuvent-elles arriver à un compromis sur la question clé de l’autodétermination quand la pratique de la décolonisation de l’ONU a toujours offert un plébiscite à l’indépendance? Le Maroc rejette l’option de l’indépendance et veut que sa proposition d’autonomie soit acceptée comme base pour les négociations (ce qui exclut l’indépendance). Le Polisario s’est déclaré disposé à parler de partage du pouvoir, mais seulement dans le cadre de garanties post-référendum (où l’indépendance est toujours une option). Contrairement à la revendication générique de l’autodétermination souvent exprimée dans les conflits séparatistes, ethniques ou nationalistes, l’autodétermination a un sens très clair et précis dans le cas du Sahara occidental, vu son statut juridique international - reconnu par les Nations Unies - de dernier Territoire Non Autonome d’Afrique. Dans une certaine mesure, l’ONU a les mains liées au Sahara occidental, et donc soit le Maroc accepte l’option de l’indépendance, soit le Polisario renonce à l’une de ses meilleures cartes.

Les parties ne sont toutefois pas le seul problème. Le Conseil de sécurité est aussi coupable de l’impasse actuelle que les parties. Les administrations de Clinton et George W. Bush ont toutes deux offert un soutien rhétorique et matériel inconditionnel au processus de paix de l’ONU - jusqu’à ce que les envoyés personnels aient réellement besoin que le Conseil fasse jouer ses muscles. Baker et Van Walsum ont été autant desavoués par le refus des parties de redéfinir la souveraineté et l’autodétermination que par le refus du Conseil de sécurité de faire pression aux moments cruciaux. En 2004, le Conseil de sécurité a refusé d’envoyer un signal fort au Maroc appuyant qu’une certaine forme de référendum d’autodétermination serait nécessaires à la paix, et a au contraire soutenu une vague solution politique mutuellement acceptable. En 2008, le Conseil de sécurité a refusé de soutenir Van Walsum quand il est arrivé à la conclusion que l’option de l’indépendance devait être suspendue. Le Conseil invite les envoyés personnels à faire des miracles, mais refuse de reconnaître qu’il détient la baguette magique de la louange et de la censure.

Le Secrétariat de Ban Ki-moon ne semble pas reconnaître, ou est incapable d’admettre, les choix difficiles auxquels s’expose l’entreprise de l’ONU au Sahara occidental. Dès décembre 1995, Boutros Ghali avait reconnu devant le Conseil que les différences entre les deux parties étaient irréconciliables et surpris tout le monde en admettant qu’il n’avait jamais cru que le référendum arriverait. Il avait compris qu’il y avait en réalité trois options sur la table: imposer une solution aux parties, renoncer ou maintenir la pression des négociations. Invariablement, le Conseil de sécurité a choisi le numéro trois. Pour l’administration Obama, ces choix restent fondamentalement les mêmes et aussi déprimants dans leurs perspectives.

Aucun membre du Conseil n’est disposé à forcer le Maroc à l’autodétermination. La France pourrait opposer son veto une telle tentative, les États-Unis et le Royaume-Uni s’y opposer de façon plus subtile, et la Russie et la Chine résister pour leurs propres raisons internes. Un référendum sans accord sur le statut final de la négociation peut aussi devenir une catastrophe humanitaire, si certains refusent de reconnaître le résultat. L’Organisation des Nations Unies a appris cette leçon à la dure au Timor oriental où les forces Indonésiennes ont violemment refusé de reconnaître l’indépendance de ce dernier, incitant un Conseil de Sécurité fatigué d’intervenir et à envoyer des Casques bleus. Si de semblables événements devaient accompagner la tentative d’indépendance du sud Soudan en 2011, les perspectives d’un référendum au Sahara occidental deviendrait d’autant plus faible. De plus, reste la question de savoir si 300.000 Sahraouis, dont près de la moitié a vécu comme réfugié en Algérie depuis 1976, fortement tributaire des aides internationales, peut construire un Etat stable dans un territoire de la taille de la Grande-Bretagne. Le Polisario et ses partisans doivent encore convaincre le P5 que l’indépendance apportera la paix plutôt que l’instabilité.

La reconnaissance unilatérale par les États-Unis de la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental, qui semblait une possibilité dans les dernières années de l’administration George W. Bush, se révélerait tout aussi infructueuse. Ce serait contre le Droit international et ne changerait pas l’attitude de l’Algérie, de l’Union Africaine, ou des réseaux de solidarité internationale de soutien à l’autodétermination. Plus important encore, cela n’affecterait pas le mouvement nationaliste sahraoui, qui est devenu tout à fait à l’abri de l’hypocrisie du soutien de Washington à l’autodétermination, en s’appuyant sur le cas de sécession (Sud-Soudan et au Kosovo), en l’opposant au cas de la décolonisation (le Sahara Occidental et de l’Est Timor). En effet, reconnaître officiellement la revendication du Maroc pourrait seulement convaincre de nombreux Sahraouis que la seule voie pour garantir leurs droits nationaux est celle de la violence. Le Maroc et ses bailleurs de fonds ont encore à faire une argumentation cohérente quant à la façon dont une proposition d’autonomie appliquée unilatéralement peut apporter une paix durable.

La seule personne à avoir apparemment pris l’option deux au sérieux a été John Bolton, au cours de son bref passage en tant que représentant des États-Unis à l’Organisation des Nations Unies. Le retrait du Conseil de Sécurité pourrait prendre deux formes: une suspension des efforts diplomatiques ou un retrait complet de la mission des Nations Unies pour le référendum et ses forces de maintien de la paix. Combinée à une pression dans les coulisses sur les deux parties pour un compromis, l’option la plus douce pourrait leur signaler qu’il est temps de cesser de faire semblant devant la communauté internationale et temps de commencer à parler l’un avec l’autre. Un retrait complet de la mission de l’ONU semble peu probable, car il serait hautement controversé, il pourrait signifier l’indifférence internationale à la reprise des combats armés entre le Maroc et le Polisario.

Ainsi, l’option trois gagne par défaut. Jusqu’à ce que le Sahara occidental devienne une crise, que ce soit par hasard ou par choix, la médiation sans fin semble sans danger car elle ne modifie fondamentalement pas l’équation. C’est là le vrai problème au Sahara Occidental. L’ONU continue à faire la même chose en espérant des résultats différents.

Anna Theofilopoulou, Jacob Mundy
Anna Theofilopoulou, ancienne fonctionnaire des Nations Unies qui a couvert le conflit du Sahara occidental de 1994 à 2006. Elle a été membre de l’équipe de négociation de James Baker.
Jacob Mundy, en thèse à l’Université de l’Institut Exeter des études arabes et islamiques. Co-auteur du Sahara occidental : guerre, nationalisme et conflit indécis.




12.08.10

source :http://e-s-g.blogspot.com/2010/08/pourquoi-lonu-ne-resoudra-pas-le-sahara.html

PGM
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Lun 23 Aoû 2010 - 16:27

c'est un article publié sur la diaspora sahraoui PGM, à prendre avec beaucoup de réserves


-------

http://far-maroc.forumpro.fr/viewtopic.forum?t=2967

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités du Sahara Marocain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 40 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
 Sujets similaires
-
» inondations au sahara
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Pain marocain de Coco
» Actualité des Années 60

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: