Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Économie marocaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
AuteurMessage
H3llF!R3
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1602
Inscrit le : 23/05/2009
Localisation : XXX
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 1 Déc 2009 - 15:33



Ma première réaction a été d'exploser de rire ... Mais pour être honnête, c'est un bon début, tout à fait respectable ...

Les Débuts d'une industrie automobile locale ? J'espère !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 1 Déc 2009 - 15:54

SrourKhamna a écrit:
Citation :

elle est mignonne had l barwita
Revenir en haut Aller en bas
bansheequader
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 496
Inscrit le : 25/11/2008
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 1 Déc 2009 - 20:29

A oudi a oudi 3la l5amn lwatani !!!

LOL
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 1 Déc 2009 - 23:37

Citation :
Snecma Maroc va doubler sa production

Snecma Morocco Engine Services (SMES), joint venture entre Snecma et RAM, prépare un projet de développement industriel pour atteindre, d’ici 2010, 100 réparations de moteurs par an, contre 40 aujourd’hui.

L’entreprise va s’appuyer sur un travail sur la simplification des procédures, la réduction des temps de réparation en ateliers aujourd’hui compris entre 55 et 65 jours et la réduction des coûts de maintenance. L’entreprise lance le projet en partenariat avec les autres ateliers de Snecma notamment Snecma Services Brussels et Saint-Quentin-en-Yvelines.
L'Economiste - Mardi 1 décembre - 18h20
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13282
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 4 Déc 2009 - 14:13

Citation :
Les travaux concernant un nouveau parc industriel dans la province de Settat (45 km de Casablanca) devraient bientôt être lancés. Une superficie d’environ 460 hectares, totalisant un investissement de plus de 600 millions d’euros.


L’ambitieux projet a été baptisé "Entretrés" et consiste en un vaste complexe industriel, commercial, et résidentiel, issu de la coopération maroco-espagnole. Il est piloté par un important groupe de PME, "DITEMA (Développement Industriel et Technologique Maroc)", basé à Grenade (Sud de l’Espagne) qui va investir 600 millions d’euros (6,8 milliards de dirhams) dans ledit projet.

"Entretrés" sera en gros composé d’une zone résidentielle, d’une zone administrative, et d’un pole industriel, commercial et technologique. Près 460 hectares seraient nécessaires à la réalisation d’un tel projet qui de facto, sera le plus grand parc industriel du Maroc, et l’un des plus importants sur le plan africain. Localisée à Tamadroust, dans la région de Chaouïa-Ouardigha, précisément dans la province de Settat, à 45 km de Casablanca, cette nouvelle ville proposera de nombreux services sociaux, tels des hôtels, restaurants, espaces de jeux, et autres centres d’assistance sanitaire.

Le projet aura évidemment de nombreuses retombées positives pour la région. Ainsi, selon le quotidien « L’Economiste », près de 4000 emplois directs et 20 000 indirects seront crées. De plus, le projet devrait servir de locomotive, pour "stimuler les avantages compétitifs de la ville de Settat", précise la même source. Le lancement des travaux est prévu pour le premier semestre 2010.

Yann NGOMO

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13282
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 4 Déc 2009 - 14:14

Citation :
Nador WEST-MED, nouveau port géant de l'oriental, sur 5000 ha, est sur les rails
Conseil de gouvernementLa zone franche d'exportation de Bettouya sur la voie de la concrétisationPublié le : 03.12.2009 | 20h09 Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi sous la présidence du Premier ministre, Abbas El Fassi, a adopté un projet de décret portant création d'une zone franche d'exportation à Bettouya (Nador) et le projet d'une convention relative au transport aérien entre le Maroc et la Libye.
Le projet de décret, présenté par le ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, Ahmed Chami, intervient en application des Hautes instructions de S.M. le Roi Mohammed VI lors d'une séance de travail tenue le 2 juillet dernier à Nador, consacrée à la planification de l'aménagement portuaire pour un meilleur positionnement géographique et stratégique du Maroc, a indiqué le ministre chargé des Relations avec le Parlement, Saâd Alami, lors d'un point de presse à l'issue du Conseil.

La zone franche de Bettouya, qui s'étend sur une superficie de 4.978 ha, Shocked s'inscrit dans le cadre du Programme des plates-formes industrielles intégrées et pourrait accueillir toutes les activités industrielles non polluantes et l'ensemble des services relatifs aux activités portuaires, a expliqué le ministre de l'Industrie.

Le Conseil a également adopté une convention sur le transport aérien entre le Maroc et la Libye. Présentée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Taib Fassi Fihri, cette convention permettra aux compagnies aériennes des deux pays d'offrir une panoplie de services à des prix compétitifs. Elle ambitionne également d'assurer un haut niveau de sécurité et de sûreté en matière de transport aérien, a souligné M. Fassi Fihri. Cette convention définit aussi un plan d'action commun et fructueux entre les deux pays dans le domaine du transport aérien et comprend des dispositions qui tiennent compte des différents aspects de la coopération bilatérale, a précisé M. Fassi Fihri.

Au début de ses travaux, le Conseil a suivi un exposé du ministre délégué chargé des Affaires économiques et générales et du ministre délégué chargé de la Modernisation des secteurs publics, respectivement Nizar Baraka et Mohamed Abbou, sur le bilan de la Conférence ministérielle des pays du Moyen-Orient et de l'Afrique du nord (MENA) et de l'Organisation de coopération et du développement économiques (OCDE), tenue à Marrakech les 22 et 23 novembre dernier.

Source: le Matin 03/12/09.

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
moroccan-soldier
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 429
Inscrit le : 25/02/2009
Localisation : Tetouan
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 4 Déc 2009 - 14:35

Citation :
Maroc prévoit une croissance du PIB de 5% en 2009

Afrol Nouvelles, 16 Novembre - La performance économique du Maroc est restée "solide" en dépit de la morosité de l'économie mondiale souligne la mission du Fonds monétaire international (FMI) a déclaré dans un communiqué publié à l'issue de son séjour au Maroc.

Alors que dans Rabat, 2 au 13 Novembre, cette mission, dirigée par Mark Lewis, a tenu des discussions concernant les consultations de 2009 au titre de l'article IV du Règlement du Fonds monétaire international.

La déclaration, faite lors d'une conférence de presse pour Lewis, a noté que la croissance réelle du PIB a atteint 5,6% en 2008 et devrait être proche de 5% en 2009, soutenue par une forte demande intérieure et la production agricole exceptionnelle.

En ce qui concerne les réformes en cours au Maroc, en particulier les domaines de la justice, l'éducation, l'agriculture et l'énergie, la mission a constaté que «ces efforts devraient contribuer à accroître les investissements et la production et de se concentrer sur les problèmes sociaux dont le chômage de jeunes gens. "

La délégation du FMI, qui avait organisé une série de réunions avec des membres du gouvernement, le gouverneur de Bank Al Maghirb (banque centrale) des fonctionnaires, des représentants du secteur privé et les syndicats, a déclaré que le déficit des transactions courantes extérieures devrait être enregistrée amélioration, en supposant que les taux récents d'amélioration a persisté dans la dernière partie de l'année.

http://www.afrol.com/es/articulos/34709
Revenir en haut Aller en bas
SrourKhamna
Caporal chef
Caporal chef


messages : 188
Inscrit le : 13/04/2009
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 4 Déc 2009 - 15:28

Citation :
Expansion continue du marché marocain des télécommunications
Le nombre d’abonnés mobile devra atteindre 35,9 millions en 2013



Le cabinet "Research and Markets" (basé à Dublin) prévoit dans une étude, publié jeudi 3 décembre, une expansion continue du secteur des télécommunications au Maroc, soulignant notamment que le nombre d'abonnés aux services de téléphonie mobile devra atteindre 35,9 millions en 2013, rapporte la MAP.
"Le nombre total d'abonnés aux services de téléphonie mobile augmentera à 35,9 millions en 2013 contre 24,9 millions en 2008", indique le cabinet.
D'après la source, Maroc Telecom "continuera à être le plus grand provider au Maroc durant les cinq prochaines années, avec un total de 16,8 millions d'abonnés en 2013".
Meditel vient en deuxième position avec 12,6 millions d'abonnés en 2013 suivi par Wana en troisième position avec 6,5 millions d'abonnés, ajoute le cabinet, relevant que ces deux derniers opérateurs continueront de gagner des parts du marché.
"Research and Markets" se veut un leader en matière de recherche sur les principaux secteurs industriels dans les marchés internationaux et régionaux et une référence pour les analystes et consultants.
La vie éco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 4 Déc 2009 - 16:44

Citation :
La CDG lorgne Rabat Parking
La Compagnie générale des parkings, filiale de CDG Développement, est très intéressée par la reprise des 61% que détiennent les actionnaires espagnols Saba et Alcantara dans la société Rabat Parking. Toutefois, elle n’est pas seule dans la course, puisque deux autres prétendants, dont le groupe Delta Holding, ont également fait des offres dans le cadre de cette opération. La filiale de la CDG cherche en fait la complémentarité puisqu’elle opère elle-même dans la gestion des parkings à travers deux sites, l’un au quartier Hassan et l’autre à Hay Riad, pour une capacité totale de 900 places de stationnement. D’ailleurs, depuis le 24 septembre, la Compagnie générale des parkings a fait deux offres successives où elle a expressément souligné qu’elle était prête à acquérir les
12 200 actions que possèdent les actionnaires espagnols.
Si elle arrive à décrocher l’affaire, qui lui rapportera les 4 000 places que gère Rabat Parking, la filiale de la CDG deviendra incontestablement le seul opérateur du parking à Rabat, sachant qu’à Casablanca existent deux gros concurrents que sont Pag Parking (filiale du groupe espagnol Parquigran) et Casa Park.
Joints au téléphone par «La Vie éco», les responsables de la Compagnie générale des parkings ont bien confirmé avoir fait une offre mais se sont refusé à tout autre commentaire. Du côté des vendeurs, on se contente de compléter que rien n’est joué pour le moment.
http://www.lavieeco.com/en-direct/15174-la-cdg-lorgne-rabat-parking.html


Citation :

Maroc Telecom baisse encore ses tarifs

· -33% sur les appels internationaux à partir du fixe vers toutes les destinations

· -14% en heure pleine vers les mobiles Maghreb, Europe du Sud et Nord



LE rythme imprimé par Maroc Telecom à la concurrence pourra-t-il être suivi? L’opérateur historique vient d’annoncer une nouvelle «baisse substantielle» de ses tarifs internationaux. Ainsi, depuis mardi 1er décembre, les prix des communications à l’international pour tous les appels fixes et mobiles à destination de l’étranger ont baissé. Cadeau de fin d’année ? Pour Maroc Telecom l’objectif de cette stratégie commerciale vise à «permettre au plus grand nombre de ses clients de communiquer davantage et à moindre frais avec leurs proches résidant à l’étranger». Ainsi, s’agissant des appels émis à partir d’un téléphone fixe, l’opérateur offre une baisse de 33%. Celle-ci porte sur les tarifs de communication en heure creuse vers toutes les destinations. De même, 14% de réduction sur les tarifs sont offerts par l’opérateur, en heure pleine des communications vers les mobiles d’Europe du Nord et du Sud ainsi que d’Afrique du Nord. Les plages horaires ciblées vont de 20 heures à 8 heures en semaine. Les week-ends et jours fériés, les réductions de tarifs couvrent 24h/24.
Pour la zone 1 (Europe du Nord et du Sud, Afrique du Nord), les nouveaux tarifs du fixe ont baissé de 50 centimes en heure creuse, passant de 1,50 DH à 1 DH. Le tarif en heure pleine est resté inchangé à 2,50 DH. Par contre, vers mobiles, le tarif a baissé de 60 centimes en heure pleine et 36 en heure creuse. Pour la zone 2 (Amérique du Nord, Moyen-Orient, Europe de l’Est et reste de l’Afrique) seuls les tarifs vers mobiles en heure creuse ont baissé… de 50 centimes. Les baisses les plus substantielles sont à noter dans la zone 3 (Amérique, Asie, Océanie et reste du monde) où la différence des tarifs en heure pleine et creuse varie de 1,40 DH en moyenne. Dans cette zone, la variation vers mobiles est de 4,20 DH selon le créneau horaire. Les cartes mobiles dites Mobisud ne sont pas en reste. Les appels émis à partir de ces cartes ont également vu leurs tarifs d’appel réduits vers toutes les destinations internationales. Ils sont désormais alignés sur les nouveaux tarifs appliqués aux communications à partir du fixe. Le plein tarif vers les fixes n’a pas changé (2,50 DH/mn), mais en heure creuse, il passe de 1,50 DH à 1 DH. Et les appels vers mobiles ont dévissé de 60 et 36 centimes respectivement en heure pleine et creuse. L’offre d’abonnement Phony international a également été révisée de 20% à la baisse. Le forfait de 30 heures revient à 199 DH TTC contre 249 DH; soit une baisse de 50 DH.

B. T.
http://www.leconomiste.com/article.html?a=97162


Dernière édition par amine222 le Ven 4 Déc 2009 - 18:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 4 Déc 2009 - 16:56

Citation :
Mercure.com dans le giron de Tenor Group

C’est fait. La transaction avec Tenor Group, pour la cession de Mercure.com, filiale du groupe ONA, est définitivement clôturée. Elle aura duré près d’un an. Tenor, holding spécialisée dans les métiers de services et fondée par Farid Bensaïd, a déboursé un peu plus de 90 millions de DH pour s’approprier Mercure.com (holding nouvelles technologies de l’ONA) formée de trois filiales (Netcom, Archos Conseil et Accolade).
Encore quelques réglages avant d’officialiser cette transaction. Un communiqué conjoint est attendu dans les prochains jours pour voir environ 600 salariés de Mercure.com s’ajouter aux effectifs de Tenor Group de 850 personnes.
L'Économiste
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13282
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 4 Déc 2009 - 17:06

J'ai supprimé l'article sur l'insuline au Maroc car déjà posté

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 4 Déc 2009 - 17:09

Citation :
Energie renouvelable: Ciments du Maroc parie sur l’éolien

Ciments du Maroc prévoit la mise en place d’un parc éolien de 5 MW pour alimenter son usine de Laâyoune. Le projet qui démarrera en mars 2010 nécessitera un investissement de 90 millions de DH, révèle Abdallah Harma, directeur général de Ciments du Maroc.
A terme il est prévu une extension de la capacité de production de ce parc à 50 MW.
L'Économiste
Revenir en haut Aller en bas
SrourKhamna
Caporal chef
Caporal chef


messages : 188
Inscrit le : 13/04/2009
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 4 Déc 2009 - 17:47

Citation :
Transports : L’ONCF et une société espagnole sur de bons rails



L’agence de presse privée espagnole Europa Press a annoncé ce matin sur son site internet que la firme espagnole Ardanuy Ingeneria S.A a décroché un contrat visant l’amélioration des installations ferroviaires entre Casablanca et Nouaceur, sur une longueur de 27 kilomètres. Ardanuy S.A réalisera l’étude d’exploitation du réseau d’alimentation des installations de sécurité et de communication de cette ligne.

Le contrat rentre dans un vaste plan d’investissement de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF) incluant la construction de 1500 kilomètres de lignes à grande vitesse (jusqu’à 350 km/h), à hauteur de 2 milliards d’euros (plus de 22 milliards de dirhams), et la rénovation des lignes existantes.
Ardanuy Ingeneria, S.A. est une entreprise consultante d'ingénierie et d'architecture spécialisée en études, projets, directions de travaux et conseil technique pour les chemins de fer, métro, tramway, autobus. L’entre prise intervient aussi dans les secteurs des télécommunications, de l’énergie, et de l’industrie.
Ce contrat est une nouvelle étape dans le partenariat initié depuis 2002, entre la société espagnole et l’ONCF. Rappelons qu’en matière de chemin de fer, l’ONCF est l’unique client africain de la compagnie espagnole.

Yann NGOMO
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21552
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 7 Déc 2009 - 21:49

c'est triste ça
Citation :
Analyse: Les «nouveaux» pauvres







  • 4 salariés sur 10 déclarés à la CNSS gagnent au plus 2.000 DH mensuels
  • La montée du phénomène des «work poors» se confirme


Avoir un travail ne protège pas de la pauvreté. C’est le principal enseignement qui se dégage de la photographie de la structure des salaires déclarés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) par les entreprises du secteur privé.
Sur les 2 millions travailleurs figurant dans la base des données à la CNSS, 43% ont une rémunération mensuelle inférieure ou égale à 2.000 dirhams bruts, soit moins que le prix moyen d’un mouton relevé dans les jours qui ont précédé Aid El Adha. Ils sont tellement bas que même la baisse de l’impôt sur le revenu qui interviendra à partir du 1er janvier 2010 ne les concerne pas. Leur revenu est en dessous du seuil minimal imposable qui passe à 2.500 dirhams bruts mensuels, soit 30.000 dirhams par an. A l’autre extrême, seuls 10,85% des salariés dépassent 6.000 dirhams, plafond réglementaire de la base des cotisations sociales.

Indépendamment du biais que l’évasion ou la fraude aux cotisations sociales peuvent introduire dans le tableau, celui-ci traduit sans aucun doute la montée du phénomène de «nouveaux» pauvres. Cette précarisation concerne tous ces milliers de gens qui, tout en ayant un emploi, ne peuvent pas boucler leur fin de mois et qui vivent en permanence dans la galère. «En tant que tel, ce phénomène de travailleurs pauvres pose la problématique globale de la délinquance sociale et du modèle social que l’on veut construire dans notre pays», observe Jamal Belahrach, président de la commission sociale du patronat. Il se refuse d’y voir un problème de répartition de la valeur ajoutée dans l’entreprise marocaine «car de toutes façons, les entreprises transparentes font déjà de la distribution».

L’expression «travailleur pauvre» ou «working poor» est apparue dans les années 70 au siècle dernier aux Etats-Unis. Elle désigne une personne qui travaille mais dont le salaire ne permet pas, malgré tout, à sa famille de s’extraire de la pauvreté.
La forte proportion des travailleurs à bas revenu dans le secteur privé est en soi un indicateur du poids des activités à faible valeur ajoutée dans le tissu industriel et de son corollaire, le travail non qualifié. C’est donc à ce niveau, c’est-à-dire la formation des compétences, que se situent les leviers de l’amélioration de la compétitivité de l’économie et de l’ascenseur social. Le fait de créer des emplois n’est pas une condition suffisante pour endiguer la pauvreté.

Cette «pauvreté laborieuse», pourtant visible dans nos villes, ne rentre pas dans la catégorisation officielle. Ainsi va donc la magie conventionnelle des chiffres. Il est vrai qu’il est moins choquant d’avoir plus de pauvres que de travailleurs pauvres. Selon la doctrine du Haut Commissariat au Plan (voir interview ci-contre), il faut deux conditions pour qu’un salarié soit considéré comme pauvre: un, il doit être le seul soutien économique d’un ménage moyen (composé de 5 personnes), et deux, il doit gagner moins de 20.000 dirhams par an, soit 1.667 dirhams mensuels (oui, vous avez bien lu, 1.667 DH par mois). Par ailleurs, pour ne pas sombrer dans la précarité, il faut justifier d’un revenu annuel de 30.000 dirhams (2.500 dirhams par mois), soit le seuil du revenu non imposable à partir du 1er janvier 2010. Une très large frange des 38,76 % salariés du privé (voir camembert) qui gagnent entre 2.000 et 4.000 dirhams bruts par mois sont à la frontière de la précarité. Le moindre évènement dans la famille peut les faire basculer de l’autre côté. Ce sont aussi ceux-là qui forment l’essentiel du contingent des ménages surendettés auprès des organismes de financement.

Pris en tant que tel, le salaire ne peut suffire à apprécier la situation de la personne, explique Ahmed Lahlimi, haut commissaire au Plan. L’analyse de l’organisme des statistiques marocain rejoint à ce point l’approche utilisée par ses homologues étrangers. Mais l’emploi salarié étant la principale source de revenu des ménages au Maroc, sa rémunération reste donc un indicateur crucial d’évaluation de leurs conditions de vie.
L’OCDE ne s’embarrasse guère de ces précautions: selon la conception de l’Organisation, toutes les personnes dont la rémunération est inférieure à la moitié du revenu par tête d’habitant de leur pays font partie de travailleurs pauvres.

Source : L'Economiste

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 7 Déc 2009 - 22:52

That's de reality Neutral Mais le sieur Belhrach, ne dit qu'en partie la vérité quand il affirme que "les entreprises transparentes font déjà de la distribution". Prenons l'exemple de n'importe quelle banque au Maroc. Toutes payent assez convenablement leurs employés, même si elles les font trimer et qu'ils méritent donc d'être beaucoup mieux payés, mais c'est là un autre sujet. Ces banques sous-traitent certaines tâches, tel le nettoyage ou le gardiennage par exemple, à des entreprises qui, elles, sous-payent leurs employées. Et quand on demande aux patrons de ces entreprises de services pourquoi payent-ils aussi mal, ils répondent tous que les contrats signés avec ces établissements bancaires ne leur permettent pas de mieux payer les employés. Ainsi, les banques font faire le travail par d'autres à vil prix, tout en affichant fièrement des fourchettes de salaires très honorables.
Il a d'ailleurs intéressant de noter que le sieur Belhrach, responsable de la commission sociale de la CGEM, n'est autre que le patron d'une boîte de travail temporaire, Manpower. C'est donc à un gars qui vit du travail précaire qu'on confie la commission sociale et qui donne son avis sur les raisons qui font qu'il existe des travailleurs pauvres.
Kayen elli ma 3andou oujeh 3lach i7chem Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
tomcat
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 682
Inscrit le : 16/04/2008
Localisation : far-maroc.forumpro.fr
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 7 Déc 2009 - 23:08

en fait personnelement ca ne me fait pas peur au contraire dans toutes les economies en phase d evolution il y a certaines choses qui sont constantes comme les bas salaires qui vient avec un plus grand marche d emploi et l elargissement la faille entre pauvres et riches ca parait comme un handicap mais en realite c est des signes que l economie et sur la bonne voie

_________________
"THERE ARE 360 DEGREES, SO WHY STICK TO ONE?"
ZAHA HADID
Revenir en haut Aller en bas
bansheequader
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 496
Inscrit le : 25/11/2008
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 8 Déc 2009 - 7:31

Samyadams a écrit:
That's de reality Mais le sieur Belhrach, ne dit qu'en partie la vérité quand il affirme que "les entreprises transparentes font déjà de la distribution". Prenons l'exemple de n'importe quelle banque au Maroc. Toutes payent assez convenablement leurs employés, même si elles les font trimer et qu'ils méritent donc d'être beaucoup mieux payés, mais c'est là un autre sujet. Ces banques sous-traitent certaines tâches, tel le nettoyage ou le gardiennage par exemple, à des entreprises qui, elles, sous-payent leurs employées. Et quand on demande aux patrons de ces entreprises de services pourquoi payent-ils aussi mal, ils répondent tous que les contrats signés avec ces établissements bancaires ne leur permettent pas de mieux payer les employés. Ainsi, les banques font faire le travail par d'autres à vil prix, tout en affichant fièrement des fourchettes de salaires très honorables.
Il a d'ailleurs intéressant de noter que le sieur Belhrach, responsable de la commission sociale de la CGEM, n'est autre que le patron d'une boîte de travail temporaire, Manpower. C'est donc à un gars qui vit du travail précaire qu'on confie la commission sociale et qui donne son avis sur les raisons qui font qu'il existe des travailleurs pauvres.
Kayen elli ma 3andou oujeh 3lach i7chem

Samyyy ... Pourquoi toujours jeter la pierre aux entrepreneurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 8 Déc 2009 - 13:30

tomcat a écrit:
en fait personnelement ca ne me fait pas peur au contraire dans toutes les economies en phase d evolution il y a certaines choses qui sont constantes comme les bas salaires qui vient avec un plus grand marche d emploi et l elargissement la faille entre pauvres et riches ca parait comme un handicap mais en realite c est des signes que l economie et sur la bonne voie
C'est un discours qu'il faut tenir aux millions de marocains qui peinent à joindre les deux bouts même en travaillant. "Réjouissez vous, votre misère, c'est pour le bien de l'économie nationale. Dieu vous a crée pour souffrir, pour que la minorité qui vous exploite puisse vivre dans le luxe"
Ce fut le cas en Europe pendant longtemps. Tout ce que ça a donné comme résultat, c'est le communisme de goulag et le fascisme.
Par contre, la politique économique mise en place dans les pays d'Europe après guerre et qui a produit les trente glorieuses, à en croire ton raisonnement Tomcat, c'était une énorme erreur. "On n'est si mieux depuis que cette politique a été abandonnée dans les années 70 et que nous pataugeons aujourd'hui dans la crise et le chômage..." Rolling Eyes
Je ne jette jamais la pierre aux entreprises Banshee, la raison d'être d'un opérateur économique est de courir après le profit et personne ne peut lui en vouloir pour ça. Par contre, tracer la politique économique du pays en fonction des seuls besoins et attentes de ces opérateurs, c'est courir devant de graves problèmes et conflits sociaux. C'est donc aux hommes politiques, qui se font les porte voix des seuls milieux économiques, que je fais des reproches. La logique des milieux économiques n'est pas faite pour gérer un pays. Ils ne cherchent que leurs propres intérêts, ce qui est normal pour eux, mais par pour tous les habitants du pays. Le rôle des hommes politiques est justement de veiller à ce qu'il y ait toujours un équilibre entre les attentes des différentes classes sociales, dont les intérêts peuvent converger sur certaines questions et diverger sur d'autres. Ne tenir compte que des intérêts d'une seule classe sociale et aller jusqu'à mentir en prétendant que c'est au profit de toute la collectivité, ça débouche sur les tensions sociales, puis les émeutes et l'instabilité politique, qui n'est, en fin de compte, au profit de personne. Ce qui se passe actuellement en Grèce est l'exemple parfait de ce qui précède. Voilà ou mène le libéralisme non régulé par un pouvoir politique qui veille au bien de tous.
C'est bien beau de me dire que mon pays est entrain de réussir quand je travaille et que j'ai quand même de la peine à subvenir convenablement aux besoins de ma famille et que je n'ai d'autres perspectives que de voir mes enfants chômer, sombrer dans la criminalité ou se prostituer pour survivre. Ça me fait une belle jambe d'apprendre que les chiffres de l'économie nationale sont en amélioration et que les riches marocains sont devenus encore plus riches.
D'ailleurs, seuls des gens qui vivent dans l'aisance peuvent tenir ce genre de raisonnement. Il est vrai aussi que la masse marocaine est si peu francisée qu'il y a bien peu de chances d'avoir beaucoup de membres du forum qui proviennent des classes sociales défavorisées.
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21552
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 8 Déc 2009 - 20:51

Citation :
Eolien: Un fabricant de composants s’implante
· Un site de 7.000 m2 pour Carbonne Lorraine

· 40 postes créés à El Jadida



Carbone Lorraine (CLMA) inaugure officiellement, ce mardi, sa nouvelle plateforme régionale. L’usine d’El Jadida offrira au Maroc l’ensemble des produits et solutions du groupe. Selon les initiateurs du projet, CLMA a pour vocation d’accompagner, dans un premier temps, le développement à l’international des sociétés marocaines. A terme, l’ambition à terme est de devenir une plateforme industrielle mondiale au service de la région du Maghreb, d’Afrique et du Moyen-Orient.
Dans sa référence clientèle, Carbone Lorraine compte déjà avec l’OCP, premier exportateur mondial de phosphates. Les responsables du projet déclarent «participer à l’ambitieux programme du groupe phosphatier d’établir des partenariats entre industriels marocains et internationaux». CLMA se positionne ainsi comme une plateforme industrielle à forte valeur technologique, au cœur des échanges et du transfert de savoir-faire avec les PME marocaines.
Situé à El Jadida, pas loin de l’unité de production d’acide phosphorique et d’engrais de Jorf Lasfar, le nouveau site s’étend sur une superficie de 7.000 m2. Près de 40 collaborateurs y sont déjà affectés. Organisé autour de trois pôles d’activité (graphite, métaux, service après-vente et négoce), CLMA a pour ambition de devenir l’atelier de référence de Carbone Lorraine pour l’ensemble de ses produits et solutions dans la région. Le nouvel entrant produira notamment des équipements anticorrosion tels que les échangeurs de chaleur, les agitateurs et les systèmes pour l’industrie de l’acide phosphorique. Les équipements pour l’industrie hydroélectrique et composants pour éoliennes seront également produits par l’usine. Dans sa phase de démarrage, Carbone Lorraine Maroc compte s’appuyer sur ses marchés porteurs et sa proximité avec ses clients pour devenir un partenaire incontournable pour l’écosystème local.
L’inauguration de l’usine d’El Jadida permettra à Carbone Lorraine de se positionner au niveau des projets structurants ouverts dans différents régions. Il s’agit notamment des grands chantiers tels que le TGV Tanger-Casablanca, les tramways, les fermes éoliennes ou encore le dessalement de l’eau de mer... La maison-mère de Carbone Lorraine est leader mondial des solutions en graphite et composants électriques. En 2008, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 662 millions d’euros. Présent dans 40 pays et employant quelque 6.000 collaborateurs, le fabricant est spécialisé dans la mise en œuvre de matériaux de haute technologie dans différents environnements.
Carbone Lorraine développe également des systèmes requis pour le fonctionnement des moteurs et la protection des équipements électriques.


L'économiste

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21633
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 8 Déc 2009 - 21:17

parceque joli,je poste une autre version,un projet trés important!!

Citation :
Carbone Lorraine : inaugure une plate-forme au Maroc.

(CercleFinance.com) - Carbone Lorraine, spécialisée dans les applications du graphite pour les composants électriques, a inauguré aujourd'hui CLMA, sa nouvelle plate-forme industrielle régionale au Maroc.

Organisé autour de trois pôles d'activité -Graphite, Métaux, Service Après-Vente et Négoce- cette plate-forme, qui s'étend sur plus de 7.000 mètres carrés, a vocation à devenir l'atelier de référence de Carbone Lorraine pour l'ensemble de ses produits tels que les équipements anticorrosion pour l'industrie de l'acide phosphorique, les équipements pour l'industrie hydroélectrique et les composants pour éoliennes.

Cette implantation permettra à Carbone Lorraine de se positionner sur les grands projets programmés par le gouvernement marocain comme le TGV Tanger-Casablanca, les métros, les fermes éoliennes ou encore le dessalement de l'eau de mer.
http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_societes.phtml?num=1356ab780f22e2fc60bf35a0a38b418b

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 8 Déc 2009 - 21:20

Les grands chantiers publics attirent investissements étrangers et transfert de savoir faire Very Happy Vive l'État entrepreneur cheers
Revenir en haut Aller en bas
bansheequader
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 496
Inscrit le : 25/11/2008
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 8 Déc 2009 - 21:48

Samyadams a écrit:
tomcat a écrit:
en fait personnelement ca ne me fait pas peur au contraire dans toutes les economies en phase d evolution il y a certaines choses qui sont constantes comme les bas salaires qui vient avec un plus grand marche d emploi et l elargissement la faille entre pauvres et riches ca parait comme un handicap mais en realite c est des signes que l economie et sur la bonne voie
C'est un discours qu'il faut tenir aux millions de marocains qui peinent à joindre les deux bouts même en travaillant. "Réjouissez vous, votre misère, c'est pour le bien de l'économie nationale. Dieu vous a crée pour souffrir, pour que la minorité qui vous exploite puisse vivre dans le luxe"
Ce fut le cas en Europe pendant longtemps. Tout ce que ça a donné comme résultat, c'est le communisme de goulag et le fascisme.
Par contre, la politique économique mise en place dans les pays d'Europe après guerre et qui a produit les trente glorieuses, à en croire ton raisonnement Tomcat, c'était une énorme erreur. "On n'est si mieux depuis que cette politique a été abandonnée dans les années 70 et que nous pataugeons aujourd'hui dans la crise et le chômage..."
Je ne jette jamais la pierre aux entreprises Banshee, la raison d'être d'un opérateur économique est de courir après le profit et personne ne peut lui en vouloir pour ça. Par contre, tracer la politique économique du pays en fonction des seuls besoins et attentes de ces opérateurs, c'est courir devant de graves problèmes et conflits sociaux. C'est donc aux hommes politiques, qui se font les porte voix des seuls milieux économiques, que je fais des reproches. La logique des milieux économiques n'est pas faite pour gérer un pays. Ils ne cherchent que leurs propres intérêts, ce qui est normal pour eux, mais par pour tous les habitants du pays. Le rôle des hommes politiques est justement de veiller à ce qu'il y ait toujours un équilibre entre les attentes des différentes classes sociales, dont les intérêts peuvent converger sur certaines questions et diverger sur d'autres. Ne tenir compte que des intérêts d'une seule classe sociale et aller jusqu'à mentir en prétendant que c'est au profit de toute la collectivité, ça débouche sur les tensions sociales, puis les émeutes et l'instabilité politique, qui n'est, en fin de compte, au profit de personne. Ce qui se passe actuellement en Grèce est l'exemple parfait de ce qui précède. Voilà ou mène le libéralisme non régulé par un pouvoir politique qui veille au bien de tous.
C'est bien beau de me dire que mon pays est entrain de réussir quand je travaille et que j'ai quand même de la peine à subvenir convenablement aux besoins de ma famille et que je n'ai d'autres perspectives que de voir mes enfants chômer, sombrer dans la criminalité ou se prostituer pour survivre. Ça me fait une belle jambe d'apprendre que les chiffres de l'économie nationale sont en amélioration et que les riches marocains sont devenus encore plus riches.
D'ailleurs, seuls des gens qui vivent dans l'aisance peuvent tenir ce genre de raisonnement. Il est vrai aussi que la masse marocaine est si peu francisée qu'il y a bien peu de chances d'avoir beaucoup de membres du forum qui proviennent des classes sociales défavorisées.

Ton argumentation tiens la route seulement, quand tu parle des Marocains qui triment pour 3 fois rien au sérvice des riches, que vaut t'il mieux qu'ils ai ce travail peu payé ou qu'il n'en n'ait pas du tout ( je n'ai pas la réponse a cette question, je la pose réèlement).

Deuxièmement, on peut imposer des salaires plus élevé, mais dans la mondialisation dans laquelle nous vivons, notre marché du travail n'est pas en concurence avec les Marché du travail européen? Et des autre pays émérgeant exemple Tunisie ?

Pour finir je voudrais dire que je suis férment d'accord avec Samy pour dire qu'il n'est pas juste qu'une majorité travail pour de petit salaire et qu'une minorité s'engraisse impunément, mais ou est le compromis ? Quel est la solution ?

L'ultra libéralisme ?? cela creuserait encore bocou plus la faille !!
Le communisme ?? encore moins que le libéralisme

Un compromis entre les deux ??? Lequel ???
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 8 Déc 2009 - 22:28

En économie, on distingue le capitalisme anglo-saxon du capitalisme rhénan par la tendance du premier à être beaucoup plus insensible que le second sur les questions sociales. Tout simplement parce que le capitalisme anglo-saxon a démarré avec le secteur du textile et n'avait pour ce faire pas besoin de l'aide de l'Etat, alors que le capitalisme rhénan a commencé par la métallurgie, qui exige de gros capitaux et donc le soutien de l'Etat. Alors que les capitalistes anglais ne demandaient pas plus aux pouvoirs publics que de leur foutre la paix, de leur demander le moins d'impôts possibles et, occasionnellement, de mettre une raclée aux grévistes, les capitalistes allemands avaient besoin du soutien de l'Etat et ont dû se plier à ses conditions, relatives à un meilleur traitement des travailleurs, qui sont également des citoyens.
Et il n'existe pas que le libéralisme ou le communisme, Banshee, il y a également l'interventionnisme étatique. L'Etat met la main à la pâte pour créer des emplois en période de crise et engager le pays dans des activités nouvelles ou trop grosses consommatrices de capitaux dans lesquelles les opérateurs privés ne s'engageraient jamais. Contrairement à une idée reçue, les opérateurs privés sont rarement des aventuriers, des gens qui osent investir dans des activités nouvelles ou risquées. Selon une étude étalée sur plusieurs années de l'ONUDI, qui date de quelques années déjà, c'est toujours l'Etat qui joue le rôle de la locomotive à laquelle les opérateurs privés viennent accrocher leurs wagons.
Les deux guerres mondiales ont été provoquées par des situations similaires à celle que nous vivons aujourd'hui. Crises cycliques du capitalisme, tensions sociales, instabilités politiques, à l'époque crainte du communisme aussi et fuite de la bourgeoisie mondiale en avant à travers le soutien au fascisme. Hitler a été porté au pouvoir en Allemagne par des banquiers américains, dont Prescot Bush, grand père de G.W. Bush, et britanniques, parmi lesquels Norman Montaigu, président de la banque centrale d'Angleterre. Il fallait à ces banquiers éviter une solution à l'américaine, qui a effectivement réussi avec l'élection de Franklin D Roosvelt aux USA quelques mois après l'élection de Hitler en Allemagne. Roosvelt a mis en place le projet de la Tennessee Valley, qui a permis aux Etats-Unis de sortir de la crise et par la suite, le plan Marshall, qui a permis la reconstruction de l'Europe. C'était l'époque ou les idées de l'économiste anglais Keynes tenaient le haut du pavé et les grandes fortunes mondiales faisaient tout pour se faire oublier de crainte que l'on ne se rappelle de leur rôle dans l'accession de Hitler au pouvoir.
Ce qu'on peut reprocher aux dirigeants de notre pays, c'est d'avoir hypothéqué l'avenir de nombre de jeunes marocains en laissant l'enseignement couler et sans jamais avoir accordé l'importance qu'il fallait à la formation professionnelle. Mal instruits, mal formés, ces jeunes n'ont aucune chance de se tirer d'affaire et c'est trop tard pour ces pauvres gars maintenant de rattraper le temps perdu. Ils sont condamnés à ne toucher que de bas salaires. Mais il y a aussi le fait que les entreprises publiques, quand elles occupent une place importante dans l'économie, de tirer les salaires vers le haut. N'ayant aucune raison d'exploiter de pauvres bougres de travailleurs, les entreprises publiques payent correctement, ne licencient pas à la moindre difficulté et accordent des droits sociaux à leurs travailleurs. Résultat, les meilleurs travailleurs s'y épanouissent et les entrepreneurs privés n'ont alors d'autres moyens que de les payer correctement pour les attirer.


Dernière édition par Samyadams le Mar 8 Déc 2009 - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21552
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 8 Déc 2009 - 22:42

Samyadams a écrit:
En économie, on distingue le capitalisme anglo-saxon du capitalisme rhénan par la tendance du premier à être beaucoup plus insensible que le second sur les questions sociales. Tout simplement parce que le capitalisme anglo-saxon a démarré avec le secteur du textile et n'avait pour ce faire pas besoin de l'aide de l'Etat, alors que le capitalisme rhénan a commencé par la métallurgie, qui exige de gros capitaux et donc le soutien de l'Etat. Alors que les capitalistes anglais ne demandaient pas plus aux pouvoirs publics que de leur foutre la paix, de leur demander le moins d'impôts possibles et, occasionnellement, de mettre une raclée aux grévistes, les capitalistes allemands avaient besoin du soutien de l'Etat et ont dû se plier à ses conditions, relatives à un meilleur traitement des travailleurs, qui sont également des citoyens.
Et il n'existe pas que le libéralisme ou le communisme, Banshee, il y a également l'interventionnisme étatique. L'Etat met la main à la pâte pour créer des emplois en période de crise et engager le pays dans des activités nouvelles ou trop grosses consommatrices de capitaux dans lesquelles les opérateurs privés ne s'engageraient jamais. Contrairement à une idée reçue, les opérateurs privés sont rarement des aventuriers, des gens qui osent investir dans des activités nouvelles ou risquées. Selon une étude étalée sur plusieurs années de l'ONUDI, qui date de quelques années déjà, c'est toujours l'Etat qui joue le rôle de la locomotive à laquelle les opérateurs privés viennent accrocher leurs wagons.
Les deux guerres mondiales ont été provoquées par des situations similaires à celle que nous vivons aujourd'hui. Crises cycliques du capitalisme, tensions sociales, instabilités politiques, à l'époque crainte du communisme aussi et fuite de la bourgeoisie mondiale en avant à travers le soutien au fascisme. Hitler a été porté au pouvoir en Allemagne par des banquiers américains, dont Prescot Bush, grand père de G.W. Bush, et britanniques, parmi lesquels Norman Montaigu, président de la banque centrale d'Angleterre. Il fallait à ces banquiers éviter une solution à l'américaine, qui a effectivement réussi avec l'élection de Franklin D Roosvelt aux USA quelques mois après l'élection de Hitler en Allemagne. Roosvelt a mis en place le projet de la Tennessee Valley, qui a permis aux Etats-Unis de sortir de la crise et par la suite, le plan Marshall, qui a permis la reconstruction de l'Europe. C'était l'époque ou les idées de l'économiste anglais Keynes tenaient le haut du pavé et les grandes fortunes mondiales faisaient tout pour se faire oublier de crainte que l'on ne se rappelle de leur rôle dans l'accession de Hitler au pouvoir.
rien à ajouter Samy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
tomcat
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 682
Inscrit le : 16/04/2008
Localisation : far-maroc.forumpro.fr
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 9 Déc 2009 - 0:30

Samyadams a écrit:
tomcat a écrit:
en fait personnelement ca ne me fait pas peur au contraire dans toutes les economies en phase d evolution il y a certaines choses qui sont constantes comme les bas salaires qui vient avec un plus grand marche d emploi et l elargissement la faille entre pauvres et riches ca parait comme un handicap mais en realite c est des signes que l economie et sur la bonne voie
C'est un discours qu'il faut tenir aux millions de marocains qui peinent à joindre les deux bouts même en travaillant. "Réjouissez vous, votre misère, c'est pour le bien de l'économie nationale. Dieu vous a crée pour souffrir, pour que la minorité qui vous exploite puisse vivre dans le luxe"
Ce fut le cas en Europe pendant longtemps. Tout ce que ça a donné comme résultat, c'est le communisme de goulag et le fascisme.
Par contre, la politique économique mise en place dans les pays d'Europe après guerre et qui a produit les trente glorieuses, à en croire ton raisonnement Tomcat, c'était une énorme erreur. "On n'est si mieux depuis que cette politique a été abandonnée dans les années 70 et que nous pataugeons aujourd'hui dans la crise et le chômage..." Rolling Eyes
Je ne jette jamais la pierre aux entreprises Banshee, la raison d'être d'un opérateur économique est de courir après le profit et personne ne peut lui en vouloir pour ça. Par contre, tracer la politique économique du pays en fonction des seuls besoins et attentes de ces opérateurs, c'est courir devant de graves problèmes et conflits sociaux. C'est donc aux hommes politiques, qui se font les porte voix des seuls milieux économiques, que je fais des reproches. La logique des milieux économiques n'est pas faite pour gérer un pays. Ils ne cherchent que leurs propres intérêts, ce qui est normal pour eux, mais par pour tous les habitants du pays. Le rôle des hommes politiques est justement de veiller à ce qu'il y ait toujours un équilibre entre les attentes des différentes classes sociales, dont les intérêts peuvent converger sur certaines questions et diverger sur d'autres. Ne tenir compte que des intérêts d'une seule classe sociale et aller jusqu'à mentir en prétendant que c'est au profit de toute la collectivité, ça débouche sur les tensions sociales, puis les émeutes et l'instabilité politique, qui n'est, en fin de compte, au profit de personne. Ce qui se passe actuellement en Grèce est l'exemple parfait de ce qui précède. Voilà ou mène le libéralisme non régulé par un pouvoir politique qui veille au bien de tous.
C'est bien beau de me dire que mon pays est entrain de réussir quand je travaille et que j'ai quand même de la peine à subvenir convenablement aux besoins de ma famille et que je n'ai d'autres perspectives que de voir mes enfants chômer, sombrer dans la criminalité ou se prostituer pour survivre. Ça me fait une belle jambe d'apprendre que les chiffres de l'économie nationale sont en amélioration et que les riches marocains sont devenus encore plus riches.
D'ailleurs, seuls des gens qui vivent dans l'aisance peuvent tenir ce genre de raisonnement. Il est vrai aussi que la masse marocaine est si peu francisée qu'il y a bien peu de chances d'avoir beaucoup de membres du forum qui proviennent des classes sociales défavorisées.
jamais un etat n a pu assurer de l emploi pour toute la population juste une petite partie de la societe est employee par l etat c est le secteur prive qui assure la part du lion du marche du travail donc avant qu on puisse parler d eradiquer ou de faire deminuer le chomage il faut assurer la creation des entreprises grandes ou petites. le gouvernement doit facilite cela ainsi que d attirer des investissements etrangers c est ce qui cree des postes de travail et c est la que la faille entre pauvres et riches s ellargie et c est la aussi qu on constate l emmergence des "nouveaux riches". seulement au debut ces entreprises sont toujours fragiles la mains d oeuvre est toujours abondante et les propriaitaires de ces entreprises profites du besoin qu a l etat dans leur existance pour faire pression et faire la loi, et puisque "l home est un loup pour l homme.Thomas Hobbes" c est les salaries qui passe a la casse
et l histoire ne ment pas surtout celle qui est recente aux usa et en europe c etait la meme chose aujourd hui en inde en chine en bresile...... c est aussi la meme chose juste que c est dans un stade et sur un niveau plus avance

_________________
"THERE ARE 360 DEGREES, SO WHY STICK TO ONE?"
ZAHA HADID
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Économie marocaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Économie marocaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 40Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Désolée mais je déteste les lampes à économie d'énergie... (sujet fusionné)
» harira ( Soupe marocaine )
» Fajitas à la marocaine
» Sites gratuits proposant des cours en bibliothéconomie
» Comprendre qu'est-ce que c'est la biblioéconomie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: