Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Économie marocaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
docleo
Colonel
Colonel


messages : 1536
Inscrit le : 03/09/2008
Localisation : de garde
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 19 Jan 2011 - 17:29

Citation :
Alstom: centrale en négociation au Maroc
AFP
19/01/2011
Un consortium formé par le français Alstom et le britannique International Power est en négociation avec l'Office national de l'électricité (ONE) au Maroc pour construire une centrale thermique à Safi, a indiqué mercredi le directeur de l'ONE.

"On est en train de négocier et de finaliser le contrat. Le rythme global des négociations prend un peu de temps: 12 à 18 mois. Cela est dû notamment aux conditions juridiques et commerciales", a déclaré mercredi à l'AFP Ali Fassi Fihri, directeur général de l'ONE.

Le mise en service de cette centrale thermique installée à Safi (côte ouest) est prévue pour 2015 elle serait d'une puissance totale de 1.300 mégawatts. Pour un coût évalué "entre trois et quatre milliards d'euros il s'agit de la plus grande centrale de l'histoire du Maroc", a précisé Ali Fassi Fihri.

Selon lui, le contrat comporte également un port, un quai charbonnier et une usine de dessalement d'eau de mer. "Comme c'est une centrale à charbon propre, il faut des infrastructures pour accueillir le charbon. On a une demande d'energie électrique en forte croissance: 7 à 8% par an", a expliqué le directeur de l'ONE.

En novembre, à l'issue d'un appel d'offres, l'offre du consortium baptisé "International Power/Nareva" a été jugée "plus compétitive" que celle proposée par EDF, associé à China Datang, selon l'ONE.

Joint par l'AFP, Alstom n'a souhaité faire aucun commentaire. Alstom a remporté récemment un contrat de 400 millions d'euros pour fournir 14 rames de TGV sur l'axe Tanger-Casablanca.
lefigaro
Revenir en haut Aller en bas
http://medecinsmaroc.xooit.com/index.php
Viper
Modérateur
Modérateur


messages : 7645
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 19 Jan 2011 - 18:11

Et ben 1300MgaWatt Exclamation
on est plus dans la gamme des petites centrales thermiques

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel


messages : 1530
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 19 Jan 2011 - 18:31

La on est grosso modo... sur des chiffres de centrale nuc... Very Happy on frôle l'EPR la à 300 MW prêt Laughing
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 19 Jan 2011 - 18:51

1300 MW correspond à une tranche de centrale nucléaire, mais elles en possèdent souvent plusieurs comme à Cattenom près de chez moi, qui en possède 4 pour une puissance nominale de 5448 MW
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel


messages : 1530
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 19 Jan 2011 - 18:59

rafi a écrit:
1300 MW correspond à une tranche de centrale nucléaire, mais elles en possèdent souvent plusieurs comme à Cattenom près de chez moi, qui en possède 4 pour une puissance nominale de 5448 MW
De puissance thermique certainement, en électrique elle doit faire autour des 1600 MW ta station Rafi. Corrige moi si je me trompe.
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 19 Jan 2011 - 19:04

En 2010, la centrale de Cattenom a produit 35 milliards de kilowattheures soit 8% de la production nationale d'EDF.

http://energie.edf.com/nucleaire/carte-des-centrales-nucleaires/centrale-nucleaire-de-cattenom/vie-de-la-centrale-45875.html&open=3

Son record de production date de 2005, quand elle produisit 38,2 TWh.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_nucl%C3%A9aire_de_Cattenom

C'est la troisième centrale nucléaire de France et la septième du monde en puissance installée.

http://energie.edf.com/fichiers/fckeditor/Commun/En_Direct_Centrales/Nucleaire/Centrales/Cattenom/Publications/documents/RAP-DEV-DUR-CATTENOM.pdf


Dernière édition par rafi le Mer 19 Jan 2011 - 19:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6032
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 19 Jan 2011 - 19:07

Toi aussi t'es lorrain ?
tu vis prés de Thionville ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 19 Jan 2011 - 19:10

Alsacien-mosellan de Metz.
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6032
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 19 Jan 2011 - 19:12

J'y ais fait mes études à Metz ( Ah le Saulcy !)
Nan je vis a moin de 60 bornes de chez toi


_________________
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 19 Jan 2011 - 19:14

Nous allons pouvoir organiser une réunion des membres du forum, ce serait sympa. Je t'envoie un MP.
Revenir en haut Aller en bas
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 20 Jan 2011 - 1:25

Cette centrale est une bonne solution a court thèrme, mais pour le long terme, elle ne fera qu'augmenter notre facture aux hydrocarbures ... Le mieux c'est d'investir dans le nucléaire. Selon moi, il est temps de chercher par tout les moyens d’acquérir des centrales nucléaires alimenté par de l'uranium Marocain.
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6032
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 20 Jan 2011 - 9:14

Pourquoi tu parle d'hydrocarbure ? C'est une Centrale à Charbon...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
harbi
Victime
Victime


messages : 27
Inscrit le : 28/07/2010
Localisation : paris
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 20 Jan 2011 - 15:27

Effectivement mirage c'est une centrale à charbon propre.. Je la trouve intéressante cette stratégie de diversification des sources d'énergie, vu le cours abordable de charbon <grande réseves mondiales>; en attendant evidement des centrales nucléaires ncha3allah.
Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel


messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 20 Jan 2011 - 18:00

Citation :

Conjoncture: Bonnes perspectives de reprise Tous les secteurs finissent en hausse en 2010

Le taux de couverture des exportations passe à plus de 75%





Les signes de reprise de l’économie persistent. Selon la dernière note de conjoncture de janvier, qui présente les statistiques de novembre et décembre 2010, les secteurs (primaire, secondaire et tertiaire) dans leur ensemble affichent des progressions significatives. A commencer par l’activité agricole. «Des indicateurs relatifs à l’état d’avancement de la campagne agricole 2010-2011, à savoir les superficies emblavées et les ventes d’intrants agricoles, témoignent de son bon déroulement», explique la note.

Amélioration également des échanges extérieurs. Le taux de couverture des biens et services a gagné 3 points de pourcentage, à fin novembre, pour passer à 75,1% contre 72,1 auparavant. «Cette performance s’explique par la bonne tenue des exportations de biens et services», fait-on savoir dans la note. Celles-ci ont, d’ailleurs, progressé de 18,2%, à un rythme plus rapide que celui des importations (13,5%). Concernant les échanges de biens, les exportations se sont élevées de 26,7% contre seulement 13% pour les importations. Les échanges de services, pour leur part, se sont soldés par un excédent de 41,7 milliards de DH, en légère baisse de 0,3% suite à l’effet compensé de la progression des exportations de services (8,4%) à un rythme moins prononcé que celui des importations (15,9%).

Par ailleurs, en dépit de la progression ralentie de la masse monétaire, ses contreparties (les avoirs extérieurs nets) continuent leur amélioration. Ils ont atteint 191,5 milliards de DH, en hausse de 1,5% à fin novembre 2010. «Cette évolution découle de l’amélioration des avoirs extérieurs nets de Bank Al-Maghrib».

Au niveau du marché interbancaire, le déficit des trésoreries bancaires s’est poursuivi. Cela a conduit BAM à accroître ses interventions sur le marché. Après une réduction du taux de la réserve monétaire, l’institut d’émission a régulièrement injecté de la liquidité, essentiellement à travers les avances à 7 jours sur appel d’offres. Le volume moyen d’interventions est de 16,7 milliards de DH l’an dernier. Le taux interbancaire moyen pondéré au jour le jour, de son côté, a évolué en 2010 à des niveaux proches du taux directeur. Avec une moyenne à 3,29%, il s’est apprécié de 3 points de base par rapport à 2009 tandis que sa volatilité a reculé de 2% pour s’établir à 0,07%, question de le stabiliser.

Pour les taux moyens pondérés primaires des bons du Trésor, leurs moyennes annuelles se sont, également, inscrites en hausse. Et ce, suite à «l’importante augmentation des taux enregistrée au cours du premier trimestre 2010 par rapport au quatrième trimestre 2009». Une hausse qui n’a pas été compensée par les baisses enregistrées au cours des trois autres trimestres.



Montée en puissance du Trésor


Les levées brutes du Trésor ont atteint 101,1 milliards de DH, en progression de 38,7% en 2010. Plus de 41,8% ont été émis sur des maturités à court terme, 46,6% sur le moyen terme et 11,5% pour le long terme. A noter qu’en 2009, le Trésor n’a recouru qu’aux maturités à court et à moyen termes. Au niveau des remboursements des bons du Trésor, ils ont atteint 81,6 milliards de DH, en hausse de 20,6%. Par conséquent, l’encours des bons du Trésor émis par adjudication a enregistré une hausse de 7,6% pour s’établir à 277,4 milliards de DH.

M.A.B.


http://www.leconomiste.com/article/conjoncture-bonnes-perspectives-de-reprise
Revenir en haut Aller en bas
docleo
Colonel
Colonel


messages : 1536
Inscrit le : 03/09/2008
Localisation : de garde
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 20 Jan 2011 - 18:21

Citation :
RISQUE-PAYS: LE MAROC MÉDAILLÉ D’OR AU MAGHREB

NOTÉ A4 AVEC LE MEILLEUR ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES DE LA RÉGION

LE CHÔMAGE DES JEUNES, FERMENT DE LA «RÉVOLUTION» TUNISIENNE



LES rédacteurs du panorama 2011 des risques pays de la Compagnie française d’assurance pour le commerce extérieur (Coface) n’ont pas eu le temps de réajuster les appréciations relatives à la révolution du jasmin, au contraire des agences de notation -Moody’s vient de dégrader la note de la Tunisie-, subissant au passage les critiques de la ministre française des Finances, Christine Lagarde. La patronne de Bercy accuse l’agence de précipitation.
La situation politique actuelle en Tunisie n’a pas pu être intégrée dans le rating risque-pays par la Coface. Ce pays garde donc le rang A4, la même notation attribuée au Maroc. «Stabilité politique, climat des affaires en amélioration constante, endettement public maîtrisé et finances publiques assainies». Voilà en gros, le paquet de facteurs qui font du Maroc un pays à risque de paiement acceptable, relève la Coface dans son analyse. Mieux encore, «la capacité du pays à faire face à ses engagements extérieurs semble donc assurée, quels que soient les chocs défavorables que pourrait subir l’économie».

D’où la notation A4 attribuée au Royaume primé pour sa stabilité politique, son potentiel de croissance et les réformes de l’environnement des affaires. C’est que l’économie a fait preuve d’une très bonne résistance à la crise en 2009, et, en 2010, sa croissance a été principalement portée par la demande interne, avec une reprise des activités non agricoles, relèvent les analystes de la Coface. Cette embellie devrait se poursuivre en 2011. De nombreux secteurs devraient en bénéficier, notamment l’énergie, l’automobile ou encore le bâtiment, sous l’impulsion du développement du logement social. Les autres indicateurs de performance ont trait à l’équilibre des fondamentaux et au poids de la dette extérieure. «Cette dernière reste raisonnable et résulte essentiellement de conditions de reconversion en investissements, ce qui est un atout». De même, le Maroc est peu dépendant de financements volatils. Et les investissements extérieurs s’insèrent souvent dans le cadre de partenariats public/privé. C’est le cas des infrastructures routières, ferroviaires, portuaires ou encore touristiques. Sans oublier le niveau des réserves de changes jugé confortable: 7,4 mois d’importations en 2011. S’ajoute aussi la performance du système bancaire qui occupe le second rang en Afrique. Au chapitre des points faibles, la Coface cite le poids encore prédominant du secteur agricole, l’insuffisance de la compétitivité et le chômage des jeunes.

Comparé aux pays de l’accord d’Agadir (Quadra), le Maroc paraît mieux coté même par rapport à la Tunisie qui avait décroché une notation identique. Pour ce pays, la Coface, tout en relevant le rebond de la croissance enregistré en 2010 et l’amélioration de la compétitivité de l’économie, met en garde contre le chômage qui touche environ 15% de la population, en particulier les jeunes diplômés. «C’est l’enjeu majeur car, il nourrit un sentiment de frustration, susceptible de menacer à moyen terme la stabilité sociale», avaient prédit les économistes de la Coface. Seulement, l’échéance a été beaucoup plus rapprochée.

Le crédit de la Coface envers la Tunisie se justifiait probablement par la mise en œuvre de son plan de développement 2010/2014 dont les principaux objectifs visent à améliorer le niveau de vie de la population et à réduire le chômage, bien qu’il consacre le maintien d’un déficit budgétaire à près de 4% du PIB. Ce plan cible aussi le système bancaire qui croule sous le poids de créances douteuses. Mais des améliorations ont été réalisées en termes de la dette extérieure qui a été réduite à 43% du PIB. Sans oublier la quête du pays à développer «de nouveaux gisements de croissance: diversification des marchés, montée en gamme du textile, et développement de l’électronique, des technologies de l’information et des services (55% du PIB). Par ailleurs, des réformes ont été lancées dans l’objectif d’améliorer le climat des affaires via notamment des procédures douanières et une nouvelle loi sur l’investissement.

Pour ce qui est de l’Algérie, le rebond de la croissance en 2010 a été dopé par la remontée des cours du baril et de la production du pétrole. Hors hydrocarbures, l’activité a progressé à un rythme soutenu, tirée par les dépenses publiques.

En 2011, la croissance globale devrait être du même ordre qu’en 2010 mais toujours en deçà du potentiel du pays. Mais la dette publique reste modérée et la situation financière extérieure est solide. D’où la note A 4 attribuée au risque pays. Mais le climat des affaires est peu rassurant. Le risque de paiement demeure assez élevé. Même si la stabilité politique est jugée satisfaisante avec la réélection du président actuel pour la troisième fois, les restrictions visant les importations et les investissements étrangers demeurent préoccupantes.



Trois paramètres

LA note pays attribuée par Coface mesure le niveau moyen de risque d’impayé à court terme présenté par les entreprises d’un pays. Elle indique dans quelle mesure un engagement financier d’une entreprise est influencé par les perspectives économiques, financières et politiques du pays concerné. Il n’empêche que les opérateurs ont conscience que de mauvais payeurs existent dans un pays présentant toutes les garanties et vice versa. Le risque global est fonction tout à la fois des spécificités de l’entreprise, et de celles du pays dans lequel elle opère.
Les notes qui s’en dégagent se basent sur 3 expertises développées par la Coface. Il s’agit de l’expertise macroéconomique, de celle de l’environnement des affaires et des entreprises dans le monde.



Comment lire les notes pays

A1- La situation politique et économique est très favorable et l’environnement des affaires est de qualité. Cet environnement influe favorablement sur le comportement de paiement des entreprises. La probabilité moyenne de défaut est très faible.

A2- La situation politique et économique est favorable, l’environnement des affaires peut comporter quelques lacunes. La probabilité moyenne de défaut des entreprises est peu élevée.

A3- Le comportement de paiement est susceptible d’être affecté par une modification de l’environnement économique et politique du pays qui est globalement favorable mais volatil. L’environnement des affaires comporte des lacunes. La probabilité moyenne de défaut des entreprises se situe à un niveau convenable.

A4- Les perspectives politiques et économiques peuvent être marquées par quelques fragilités. Une relative volatilité de l’environnement des affaires est susceptible d’affecter les comportements de paiement, la probabilité moyenne que cela conduise à un défaut de paiement restant acceptable.

B- Des incertitudes au plan économique et financier et un environnement des affaires parfois difficile sont susceptibles d’affecter des comportements de paiement. La probabilité moyenne de défaut des entreprises est assez élevée.

C- Les perspectives économiques et politiques très incertaines et un environnement des affaires comportant de nombreuses lacunes sont de nature à détériorer sensiblement le comportement de paiement. La probabilité moyenne de défaut des entreprises est élevée.

D- L’environnement économique et politique présente des risques très élevés et l’environnement des affaires peut être très difficile. Ces fragilités peuvent avoir un impact très sensible sur les comportements de paiement. La probabilité moyenne de défaut des entreprises est très élevée.

Source: Coface
Revenir en haut Aller en bas
http://medecinsmaroc.xooit.com/index.php
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 20 Jan 2011 - 19:23

harbi a écrit:
Effectivement mirage c'est une centrale à charbon propre.. Je la trouve intéressante cette stratégie de diversification des sources d'énergie, vu le cours abordable de charbon ; en attendant evidement des centrales nucléaires ncha3allah.
7

Je pensais qu'elle tournerait au pétrole ... Cela change la donne, cependant je suis toujours pour le nuc !!
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6032
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 20 Jan 2011 - 19:49

Les victimes de Tchernobyle vont te faire changer d'avis...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
harbi
Victime
Victime


messages : 27
Inscrit le : 28/07/2010
Localisation : paris
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 20 Jan 2011 - 20:32

Concernant l'incident de Tchernobyl mirage, je pense que l'UE ne laissera pas se reproduire un autre incident simillaire à 2 pas de l'Europe, d'ou la nécessité de nous accorder soutien et colaboration de A à Z dans ce domaine trés pointu.. je pense aussi que les marocains ont ce qu'il faut pour mener à merveil cette technologie. C'est maintenant ou jamais, il faut prendre le risque.. l'exemple de TangerMed est signifiant..
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9337
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 20 Jan 2011 - 21:50

Harbi,

entre être maître d' ouvrage pour un grand port et gerer un complexe nucléaire, il y a un monde.
Et si tu as des éléments qui laisse a penser que l on dispose ne serais-ce que de ressources humaine pour un tel projet, je suis preneur.

Pgm
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21542
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 20 Jan 2011 - 22:15

les RH dans ce domaine ne manque pas Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
harbi
Victime
Victime


messages : 27
Inscrit le : 28/07/2010
Localisation : paris
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 20 Jan 2011 - 22:40

[entre être maître d' ouvrage pour un grand port et gerer un complexe nucléaire, il y a un monde.]


Tout à fait d'accord avec toi PGM, je ne comparais pas la maîtrise d'un port avec celle de la technologie nucléaire..je parlais de la prise de risque, toute technologie nouvelle faisait et fera peur aux responsables et/ou aux peuples..il faut foncer sinon on fera partie des spectateurs.

quant au RH je ne vois pas pourquoi on n'en aura pas, sinon on peut toujours faire appel à la france pour former nos scientifiques, la derniére visite du premier ministre marocain en france été dans ce sens là.
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 20 Jan 2011 - 23:43

PGM a écrit:
Et si tu as des éléments qui laisse a penser que l on dispose ne serais-ce que de ressources humaine pour un tel projet, je suis preneur.

Pgm
Le Centre National pour l'Energie, les Sciences et les Techniques Nucléaires (CNESTEN). Beaucoup de compétences nationales dans le domaine nucléaire s'y rongent les freins depuis des années à attendre que le Maroc franchisse le pas bounce Il y a même de plus en plus d'anciens cadres qui sont allés voir ailleurs en désespoir de cause.
Pour rappel, le programme nucléaire marocain a démarré dans les années 70, par l'achat d'un premier réacteur de recherche, un Triga Mark 1, qui est resté chez son fabricant jusqu'à être remplacé par un Triga Mark 2, qui a été installé au Centre de recherche nucléaire de la Mâamora. Mais si ce centre est déjà en activité, il n'a jusqu'à présent pas été inauguré officiellement Rolling Eyes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12866
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 21 Jan 2011 - 11:27

PGM a écrit:
Tu as raison Fahed, mais l'une de nos orientations, l'export d'agrumes, consiste justement a exporter de l'eau, meme si cela améliore notre balance commerciale. Je tiens d'un agronome de l'oriental, que la conversion des surfaces destinées à l'exportation (et très consommatrice d'eau + perticide) vers des cultures vivrières, permettrait en peu de temps de faire du Maroc, le premier pays alimentairement auto-suffisant du monde arabe.

Fin du H.S.

PGM


Ce qui serai tintéressant, de savoir exactement en quoi consiste le plan Maroc Vert.

Est ce tourné vers l'intensification des culture dites d'exportation? Ou bien l'accent est mis sur la modernisation et la multiplication de solution visant à permettre une auto suffisance.

En tout cas si nos dirigeant ont un tant soit peu de matière grise, ils doivent comprendre que avant la construction de port, d'usine, d'autoroute ou de TGV, la maîtrise de l'argiculture et la condition sine qua non d'un développement des autres secteurs de notre économie.

C'est la base de ce que l'on nous apprend à l'école en économie bon sens Evil or Very Mad

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
harbi
Victime
Victime


messages : 27
Inscrit le : 28/07/2010
Localisation : paris
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 21 Jan 2011 - 19:57

Fahed64 a écrit:
PGM a écrit:
Tu as raison Fahed, mais l'une de nos orientations, l'export d'agrumes, consiste justement a exporter de l'eau, meme si cela améliore notre balance commerciale. Je tiens d'un agronome de l'oriental, que la conversion des surfaces destinées à l'exportation (et très consommatrice d'eau + perticide) vers des cultures vivrières, permettrait en peu de temps de faire du Maroc, le premier pays alimentairement auto-suffisant du monde arabe.

Fin du H.S.

PGM


Ce qui serai tintéressant, de savoir exactement en quoi consiste le plan Maroc Vert.

Est ce tourné vers l'intensification des culture dites d'exportation? Ou bien l'accent est mis sur la modernisation et la multiplication de solution visant à permettre une auto suffisance.


j'espére que vous allez trouver des réponses à vos interogations sur cet article PDF
http://www.vulgarisation.net/Plan_Maroc_Vert.pdf
Revenir en haut Aller en bas
AMEDEUS
Sous lieutenant
Sous lieutenant


messages : 685
Inscrit le : 11/12/2009
Localisation : RABAT
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 24 Jan 2011 - 20:11

Quelques chiffres de l économie marocaine en 2010:

A- ATTIJARI WAFA BANK ,7eme banque du continent; A.W.B talonne les cinq premiere banques Sud Africaines et
la National Bank of EGYPTE.
La BANQUE POPULAIRE est elle arrivée en 10eme rang ,quand a la BMCE elle est classée 12eme.
B-Le secteur banquaire marocain, avec 102 Milliards de Dollars,représente 8,5% du total bilan des 200 premieres banques
africaines

C-Les recettes douanieres ont atteint le chiffre de soixante- treize (73) milliards de DH.
D- les transferts R. M.E de cinquante trois (53) milliards de DH.
E- Les recettes tourisme decinquante -six (56) milliards de DH
F- Les investissements et prets etrangers REde trente-sept (37)milliards de DH

REF: LE SOIR 24/01/11.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Économie marocaine   Aujourd'hui à 19:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Économie marocaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 37 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le cas Sekkah : un des problèmes du mariage avec une non-marocaine ?
» Désolée mais je déteste les lampes à économie d'énergie... (sujet fusionné)
» harira ( Soupe marocaine )
» La création " Journée de la femme Marocaine"
» visite de l ambassade marocaine a toronto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: