Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant
AuteurMessage
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Sam 27 Nov 2010 - 2:14

L'OCP renforce sa position sur le marché des dérivés du phosphate Cool 4 nouvelles usines à Jorf Lasfar ? Ce qui n'était qu'un coin perdu va devenir un véritable pôle industriel Very Happy
Bravo Terrab

_________________
Revenir en haut Aller en bas
mox
Capitaine
Capitaine


messages : 941
Inscrit le : 27/07/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Sam 27 Nov 2010 - 2:46

Bravo pour l'OCP maintenant j'espére qu'il n'y aura pas plus d'offre que de demande pour éviter un effondrement des cours, à l'OCP de faire en sorte de ne pas innonder le marché.
Revenir en haut Aller en bas
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Sam 27 Nov 2010 - 2:53

mox a écrit:
Bravo pour l'OCP maintenant j'espére qu'il n'y aura pas plus d'offre que de demande pour éviter un effondrement des cours, à l'OCP de faire en sorte de ne pas innonder le marché.

L'OCP à récemment créer une division "strategie" spécialement dédier à ce type de questions. Les recrues viennent tous d'HEC, centrales, ESCP et austre Polytechnique. Je pense qu'on peut leur faire confiance ...


Dernière édition par ready le Mer 1 Déc 2010 - 22:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
metkow
Adjudant
Adjudant


messages : 325
Inscrit le : 22/06/2008
Localisation : inconnu
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Sam 27 Nov 2010 - 21:40

ready a écrit:
mox a écrit:
Bravo pour l'OCP maintenant j'espére qu'il n'y aura pas plus d'offre que de demande pour éviter un effondrement des cours, à l'OCP de faire en sorte de ne pas innonder le marché.

L'OCP à récemment créer une dicision "strategie" spécialement dédier à ce type de questions. Les recrues viennent tous d'HEC, centrales, ESCP et austre Polytechnique. Je pense qu'on peut leur faire confiance ...

il n'ya pas vraiment de risque d'effondrement des prix, puisque apparement l'office fixe le prix du marché, et surement pas à la baisse Smile

Citation :
OCP controls 30 percent of global phosphate exports, and plans to increase annual production from 30 million metric tons to 54 million metric tons by 2015, investing $5 billion in the process. By that time, Prayon, a Belgian phosphate processor in which OCP owns a 50 percent stake, believes demand for phosphate as a component of the lithium-ion batteries in electric vehicles could exceed demand for it in detergent.Morocco is already testing its power. At September's World Fertilizer Conference in San Francisco, Morocco's ascendancy was the main topic of conversation. Asked about OCP, trader Mark Mangassarian answered with a question: "Oh, you mean the guys who are trying to drive up phosphate prices the most?" In contrast to commodities such as oil and corn, whose prices are set largely on futures exchanges, phosphate prices are still negotiated the old-fashioned way: in closed meetings between buyers and sellers. Many such meetings took place at the San Francisco conference. Mangassarian, who is assistant vice-president for sales at Nitron International in Stamford, Conn., spent three days hopping from suite to suite at the Westin St. Francis on Union Square. Though the industry average for diammonium phosphate fertilizer (DAP) has been hovering at around $500 this summer, the poker-faced executives he sat down with weren't willing to go below $550. A few weeks later, Mangassarian came to see it their way, and is paying $560.
tiré de l'article de la page precedante.

Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel


messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Sam 27 Nov 2010 - 23:37

stratégie typique du leader d'un marché
produire des gros volumes et avec un tarif bas , çà permet de rattraper sa marge faible sur des gros volumes

autre chose : çà fait souffrir les concurrents qui glissent facilement en marge négative Very Happy

d'après ce que j'ai lu une fois, l'OCP veut arriver en 2015 à un cout de production de 10 $ la tonne, ce qui est un record mondial
Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel


messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Lun 29 Nov 2010 - 17:01

de nouvelles précisions sur cet énorme chantier :



Citation :
· OCP: Important programme d'investissement à Jorf Lasfar

Le groupe Office chérifien des phosphates (OCP) vient d’annoncer le lancement d'un important programme d'investissement à Jorf Lasfar.

Objectif: augmenter sa capacité de production de diammonium phosphate (DAP) et de monoammonium phosphate (MAP). Ce projet fait partie d'un vaste programme d'investissement d'une enveloppe de 7 milliards de dollars (environ 58,96 milliards de DH) sur 7 ans. Il comprendra la construction de 4 usines de production de DAP et de MAP, d'une capacité d'un million de tonnes par an chacune.

Leurs construction et mise en service s'étaleront sur la période de juillet 2013 à juillet 2015, précise le groupe.
Une extension qui fera du Maroc le plus important fournisseur de phosphate, d'acide phosphorique et de DAP/MAP

http://www.leconomiste.com/
Revenir en haut Aller en bas
izorane
2eme classe
2eme classe


messages : 47
Inscrit le : 27/11/2010
Localisation : le maghreb berbere
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Lun 29 Nov 2010 - 22:51

combien coute la tonne de phosphate traité sur le marcé mondiale ?
Revenir en haut Aller en bas
metkow
Adjudant
Adjudant


messages : 325
Inscrit le : 22/06/2008
Localisation : inconnu
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Lun 29 Nov 2010 - 23:12

izorane a écrit:
combien coute la tonne de phosphate traité sur le marcé mondiale ?

on ne parle pas de phosphate brut pur mais de ses dérivés, il y'en a deux sortes: acide phosphorique et engrais dérivé (DAP, TSP, ASP, SSP...). et ceux la se vendent a un prix très intéressant, par exemple le DAP coûtait environ $500 la tonne l'année dernière.
Revenir en haut Aller en bas
izorane
2eme classe
2eme classe


messages : 47
Inscrit le : 27/11/2010
Localisation : le maghreb berbere
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Mar 30 Nov 2010 - 0:21

je comprend que l'on apelle sa l'or blanc !!

Et grosso-modo sa rapporte combien au royaume chaque année ?
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel


messages : 1530
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Mar 30 Nov 2010 - 1:03

dans les 3 milliard de dollars
Revenir en haut Aller en bas
mox
Capitaine
Capitaine


messages : 941
Inscrit le : 27/07/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Mer 1 Déc 2010 - 18:17

US embassy cables: Nicolas Sarkozy's bad manners spark gossip in Morocco


Citation :
Monday, 29 October 2007, 16:44
C O N F I D E N T I A L SECTION 01 OF 02 RABAT 001657
SIPDIS
SIPDIS
EO 12958 DECL: 10/29/2017
TAGS PREL, PGOV, MO, FR
SUBJECT: SARKOZY SWEEPS MOROCCO OFF ITS FEET
Classified by DCM Robert P. Jackson for reasons 1.4 (b) and (d).

Summary
On a state visit to Morocco after his divorce from Cecilia, Sarkozy's casual behaviour at ceremonies and offensive gesture of pointing the sole of his shoe towards the King were remarked upon. Key passage highlighted in yellow.

Read related article 1. (C) Summary: French President Sarkozy's October 22-24 visit to Morocco was viewed as a success by both sides. During a star-like visit and speech to the Moroccan parliament, Sarkozy offered the most explicit French statement to date in support of Morocco's autonomy plan as the basis for a negotiated settlement to the Sahara dispute. Sarkozy also essentially conceded the loss of the sale of French Rafale fighters to a "better offer" to Morocco for U.S. F-16s. Sarkozy and entourage completed nearly 3 billion Euros worth of commercial deals and military sales during the visit, including a naval frigate. The French Ambassador in Rabat downplayed the commercial aspects of the trip, instead emphasizing Sarkozy's "Mediterranean Union" summit proposal and his support for Moroccan democratic and economic reforms. The visit received mainly favorable attention in the local media, featuring images of two heads of state interacting as equal partners and friends. End summary.

---------------------------------

Leaning Farther Forward on Sahara

---------------------------------

2. (C) In an interview with the pro-Palace daily Le Matin just before his arrival, Sarkozy described Morocco's autonomy proposal for the Sahara as "serious and credible." Addressing a joint session of parliament in Rabat on October 23, Sarkozy appeared to take explicit French support for Morocco's plan a step further, describing it as "a new element," in a long deadlocked process, using the USG formulation that it could "serve as a basis for negotiation in the search for a reasonable settlement to the Western Sahara issue." Sarkozy's remarks on Sahara appeared to move France closer toward the Moroccan position, and were embraced as such by most of the Moroccan press, which characterized the president's remarks as a breakthrough for French policy on the Sahara question. (We understand the Polisario leadership has protested Sarkozy's remarks.)

------------------------------------

Mediterranean Union and Other Themes

------------------------------------

3. (SBU) During an October 26 briefing, French Ambassador Jean-Francois Thibault emphasized to the DCM and other members of the diplomatic corps the excellent atmospherics of the Sarkozy visit while downplaying its commercial aspects. Thibault stated that Sarkozy came to underscore French support for Morocco,s democratic development, reforms not only in the economic realm but also in human rights, and Morocco,s importance for Europe.

4. (SBU) In that context, Thibault spent several minutes describing the proposed Mediterranean Union Summit in June 2008. While noting that the union is not intended to replace the Barcelona Process, he said that the themes would be political, security, energy, educational and agricultural cooperation. In response to a question, Thibault opined that the African Union and Arab League would be invited to send observers as would some European nations that do not border the Mediterranean.

5. (SBU) Queried about international issues, Thibault said there had been little discussion beyond the public statements about Iran and the Middle East Peace Process. Amb. Thibault also confirmed that France and Morocco also signed agreements on extradition, prisoner transfer, social security, and sanitation.

--------------------------------------

Economic Agreements and Military Sales

--------------------------------------

6. (SBU) Though downplaying the economic issues that received the greatest coverage in local media, Thibault confirmed that French companies had completed a "draft" agreement to construct a high-speed rail line (&train a grande vitesse or TGV8) from Tangier to Marrakech and from Casablanca to Oujda in three phases. The first phase would be to provide the engineering, equipment and rolling stock for the Tangier to Rabat to Casablanca portion; phase two would extend the line to Marrakech; finally, the TGV would link Casablanca to Rabat, Meknes, Fes, and, ultimately, Oujda. The agreement relates to the initial 200-km Tangier-Kenitra portion of the route, at a cost of 2 billion euros, half of which will go to

RABAT 00001657 002 OF 002

French companies Alstom, SNCF, and Reseau Ferre de France.

7. (SBU) The proposal, which has been under study since 2004, was apparently seized on as a centerpiece for the visit once it became apparent that Rabat was determined to proceed with purchase of American F-16 fighters rather than the French Rafale, though the project is not expected to be commissioned until 2013. Perhaps chastened by the Rafale experience, the French president told French attendees at a Moroccan-French economic forum in Marrakech on the last day of his visit that they cannot rest on their laurels. Instead they must aggressively outbid and outhustle the competition, conceding (according to the Moroccan press) that if the French lost the Rafale aircraft deal, "it is because the Americans made a better offer." Responding to a press question Sarkozy proudly defended his good relations with the U.S.

8. (SBU) Other military contracts concluded during the visit included the sale of a French frigate and the upgrade of 25 Puma helicopters and 140 armored vehicles. In addition, an energy contract was signed to build a 200 million Euro power plant near Oujda in Morocco's northeast and the French nuclear group Areva signed a deal with the National Phosphate Company (OCP) to extract uranium from Moroccan phosphoric acid. In a press release, the company noted that Morocco's reserves of the material total 6 million metric tons, twice the world reserves of actual uranium ore.
------------------------------------------

Press Coverage - Ecstatic, with Exceptions

------------------------------------------

9. (SBU) The visit generated numerous positive images and sound bytes. During Sarkozy's address to parliament he called for "a real partnership without arrogance" - and promised "France will be at your side" as Morocco moves forward with its economic and political agenda. These and other sound bytes resonated in numerous headlines above glowing articles in the Moroccan press, as did images of Sarkozy affectionately greeting the King, the royal family, Moroccan officials, and citizens in carefully managed photo-ops.

10. (SBU) Though press coverage of Sarkozy's visit was overwhelmingly positive, some commentators voiced resentment - the independent (Arabic) daily Al Massae groused that French diplomacy "remains governed by traditional and obtuse concepts" and accused the President of patronizing Morocco by issuing a "certificate of good conduct" to the regime. A leading Islamist daily deemed insulting Sarkozy's assertion during his address to parliament that Islam stands for goodness, tolerance, and peace, while political Islam stands for separateness and engenders hostility toward "the other." The Arabic daily affiliated with the Islamist PJD denounced Sarkozy's remark as a slap in the face to the Islamist MPs present in the audience.

11. (C) While Sarkozy was generally well received, there was much gossip in Moroccan salons about a "too relaxed" President slouching comfortably in his chair as he and the King presided over an October 22 signing ceremony at the Royal Palace in Marrakech. In one image, Sarkozy was seen crossing his legs and pointing the sole of his shoe at the King - a taboo gesture in the Islamic world. Sarkozy was accompanied throughout the visit, including at a banquet with the royal family by his Justice Minister (of Moroccan heritage) Rachida Dati.

http://www.guardian.co.uk/world/us-embassy-cables-documents/127649
Revenir en haut Aller en bas
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Mer 1 Déc 2010 - 22:53

marques a écrit:
stratégie typique du leader d'un marché
produire des gros volumes et avec un tarif bas , çà permet de rattraper sa marge faible sur des gros volumes

autre chose : çà fait souffrir les concurrents qui glissent facilement en marge négative Very Happy

d'après ce que j'ai lu une fois, l'OCP veut arriver en 2015 à un cout de production de 10 $ la tonne, ce qui est un record mondial

Exactement !! C'est exactement sa !
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21542
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Ven 10 Déc 2010 - 21:23

Citation :

Moroccan OCP selects JV with Jacobs for plant deal


* OCP awards JV with Jacobs a plant deal
* OCP's fertiliser plant, part of expansion plan

RABAT, Dec 10 (Reuters) - Moroccan phosphate group OCP has awarded an engineering, procurement and construction management contract for a 1 million tonne fertiliser plant to its Jesa joint venture with U.S.-based Jacobs Engineering Group.
Gearing up for a surge in global demand from farmers for fertilizers, the state-owned OCP plans to raise its mining capacity by 70 percent through the addition of four new fertilizer plants that will gradually come on stream from July, 2013.
OCP, or Office Cherifien des Phosphates, is the world's top phosphate reserves holder.
The four plants -- all of which are to be in the Moroccan industrial port Jorf Lasfar -- are part of a $7 billion investment plan by OCP, also Morocco's top export earner.
Jesa, a 50-50 joint-venture OCP formed with Jacobs earlier this year, will manage, procure and administer in part or in full the design and construction of OCP's plant of diammonium phosphate and monoammonium phosphate, OCP said in a statement.
OCP did not give details on the deal with Jesa.
OCP data show it controls around 45 percent of the world market for lime phosphate, and controls more than 30 percent of global phosphate exports.
It operates three mines and exports around 15 million tonnes of phosphate rock to markets including Asia, Australia, Europe and the United States.
(Reporting by Lamine Ghanmi; Editing by Will Waterman)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Ven 10 Déc 2010 - 21:45

metkow a écrit:
ready a écrit:
mox a écrit:
Bravo pour l'OCP maintenant j'espére qu'il n'y aura pas plus d'offre que de demande pour éviter un effondrement des cours, à l'OCP de faire en sorte de ne pas innonder le marché.

L'OCP à récemment créer une dicision "strategie" spécialement dédier à ce type de questions. Les recrues viennent tous d'HEC, centrales, ESCP et austre Polytechnique. Je pense qu'on peut leur faire confiance ...

il n'ya pas vraiment de risque d'effondrement des prix, puisque apparement l'office fixe le prix du marché, et surement pas à la baisse Smile

Citation :
OCP controls 30 percent of global phosphate exports, and plans to increase annual production from 30 million metric tons to 54 million metric tons by 2015, investing $5 billion in the process. By that time, Prayon, a Belgian phosphate processor in which OCP owns a 50 percent stake, believes demand for phosphate as a component of the lithium-ion batteries in electric vehicles could exceed demand for it in detergent.Morocco is already testing its power. At September's World Fertilizer Conference in San Francisco, Morocco's ascendancy was the main topic of conversation. Asked about OCP, trader Mark Mangassarian answered with a question: "Oh, you mean the guys who are trying to drive up phosphate prices the most?" In contrast to commodities such as oil and corn, whose prices are set largely on futures exchanges, phosphate prices are still negotiated the old-fashioned way: in closed meetings between buyers and sellers. Many such meetings took place at the San Francisco conference. Mangassarian, who is assistant vice-president for sales at Nitron International in Stamford, Conn., spent three days hopping from suite to suite at the Westin St. Francis on Union Square. Though the industry average for diammonium phosphate fertilizer (DAP) has been hovering at around $500 this summer, the poker-faced executives he sat down with weren't willing to go below $550. A few weeks later, Mangassarian came to see it their way, and is paying $560.
tiré de l'article de la page precedante.


Oui mais les études pour fixer ce prix sont extrêmement poussé et surtout les contrainte (les marchés notamment) sont en constante évolution ce qui fait que ce prix est lui même en constante évolution. Pour pouvoir continuer à être efficient (et continuer à appliquer la stratégie de prix bas pour asfixier les concurrents) il faut être en mesure de pouvoir faire varier ces prix de manière aussi réactive que les marchés. il faut donc énormeménet de matière grise.
Revenir en haut Aller en bas
docleo
Colonel
Colonel


messages : 1536
Inscrit le : 03/09/2008
Localisation : de garde
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Jeu 16 Déc 2010 - 14:09

Citation :
L'OCP renforce sa présence au Brésil et en Amérique du Sud

L'OCP a récemment annoncé un programme d'investissement de 7 milliards de dollars.

Le Groupe OCP, leader mondial du phosphate et produits dérivés, a renforcé sa présence à long terme au Brésil, en ouvrant son bureau à Sao Paulo.

Le nouveau bureau, "OCP do Brasil Ltda", a été officiellement inauguré, lundi, dans la capitale économique brésilienne, lors d'un cocktail suivi d'un dîner de gala auquel ont prit part quelque 300 convives entre partenaires, clients et autres opérateurs dans le domaine des engrais, selon un communiqué parvenu mardi à la MAP.

L'OCP a récemment annoncé un programme d'investissement de 7 milliards de dollars qui doublera sa capacité minière et triplera sa capacité de production d'engrais, afin de subvenir aux besoins croissants mondiaux en engrais phosphatés, y compris au Brésil.

La même source indique que la demande en engrais phosphatés au pays sud-américain dépasse la production locale et doit, donc, être complétée par des importations, soulignant que l'OCP est un partenaire naturel pour le Brésil du fait de sa proximité géographique et de ses capacités de production à même de satisfaire cette demande.

"A travers sa présence au Brésil, l'OCP sera plus à même d'affiner sa compréhension de ce marché et ainsi de mieux le servir", a expliqué M. Mhamed Ibnabdeljalil, directeur exécutif en charge du pôle commercial du Groupe.

Leader mondial sur le marché du phosphate et de ses produits dérivés, le Groupe OCP opère sur les cinq continents. Il dispose des plus importantes réserves de phosphate au monde, rappelle-t-on de même source.

Avec 90 ans d'expérience dans la mine et 45 ans en chimie, le Groupe offre l'une des plus larges gammes de roche pour divers usages. Il est le premier exportateur de phosphate et d'acide phosphorique au monde et l'un des principaux exportateurs d'engrais phosphatés. Le Groupe joue un rôle central dans ses régions d'implantation et emploie directement près de 19 mille personnes.



Source : MAP

_________________
John F. Kennedy: « Vous qui, comme moi, êtes Américains, ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays. Vous qui, comme moi, êtes citoyens du monde, ne vous demandez pas ce que les États-Unis peuvent faire pour le monde, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour le monde. ».
Revenir en haut Aller en bas
http://medecinsmaroc.xooit.com/index.php
Aslan
Capitaine
Capitaine


messages : 864
Inscrit le : 11/10/2010
Localisation : europe
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Mer 29 Déc 2010 - 23:06

Citation :
OCP : Le Turc Tekfen décroche un contrat de constrcution de 2 usines pour 170 millions de dollars
[Date de publication] 29.12.2010 | 12h54


La société turque Tekfen vient de remporter un contrat de 170 millions de dollars auprès du premier exportateur de phosphate et d’acide phosphorique au monde l’Office Chérifien de Phosphate (OCP), rapporte « l’infomédiaire ». Ce contrat porte sur la réalisation de deux usines de fertilisants qui seront basées à Jorf Lasfar. La même entreprise turque avait été retenue par l’OCP pour la construction d’un pipeline reliant la ville de Khouribga à Jorf Lasfar et qui devrait être opérationnel en 2013.

Selon « l’Economiste », Nadir Llika, responsable administratif et financier à Tekfen a déclaré que « Le Maroc est un grand chantier ouvert, beaucoup d’opportunités se profilent aujourd’hui ». D’après l’ambassadeur de la Turquie au Maroc, la société turque envisagerait aussi d’investir en joint-venture avec l’OCP.

yabiladi
Revenir en haut Aller en bas
mox
Capitaine
Capitaine


messages : 941
Inscrit le : 27/07/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Jeu 30 Déc 2010 - 2:47

Biens venue au entreprise Turque en espérant que non relations économiques connaissancent une croissance positive pour le bien de nos deux peuples.
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Lun 3 Jan 2011 - 19:51

Citation :
Hausse de plus de 88 pc des exportations des phosphates et dérivés à fin novembre 2010 (Office des changes)

Rabat- Les exportations de phosphates et dérivés se sont établies à 32,12 milliards de dirhams (MMDH) à fin novembre 2010 contre 17,07 MMDH, affichant ainsi une hausse significative de 88,1 pc, selon l'Office des Changes.

En ce qui concerne les exportations d'acide phosphorique, elles ont augmenté de 64,2 pc pour atteindre 12,44 MMDH contre 7,58 MMDH pour un volume également en progression de 21 pc, indique l'Office des changes qui vient de publier ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs.

Le prix moyen à l'exportation de l'acide phosphorique s'est établi à 5.773DH/T contre 4.254DH/T, soit une augmentation de 35,7 pc, précise la même source.

Les exportations des engrais naturels et chimiques ont enregistré une évolution de 6,06 MMDH pour se situer à 11,43 MMDH contre 5,36 MMDH pour un volume en hausse de 42,3 pc, relève l'Office des changes.

Le prix moyen à l'exportation des engrais naturels s'est apprécié de 49,7 pc, soit 3.682 DH/T contre 2.460 DH/T, ajoute le rapport.

MAP

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12864
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: ..   Mar 11 Jan 2011 - 14:38

Le phosphate est appelé à jouer un rôle crucial de plus en plus important pour le Maroc Cool


Citation :
Au royaume des phosphates


Socle de l’avenir économique du Maroc, mesure de son poids diplomatique, le précieux minerai est une ressource hautement stratégique sur laquelle veillent jalousement les autorités.

C’est une poudre blanche, épaisse comme de la lessive. Longtemps, elle n’a servi qu’à fabriquer des engrais et s’est échangée à un prix dérisoire (35 dollars la tonne). La plupart des Marocains ignorent tout de ses usages. Pourtant, avec un pic à 400 dollars la tonne en 2008 et une demande mondiale qui croît au rythme de l’économie chinoise, le phosphate est au Maroc ce que le pétrole est à l’Arabie saoudite : le socle de son avenir économique, la mesure de son poids diplomatique et, comme souvent pour les ressources stratégiques, le nerf de la guerre.

Car au royaume chérifien, phosphate rime souvent avec Sahara, puisqu’une partie des 5 700 millions de tonnes que recèle le pays se trouvent dans les provinces du Sud. Découvertes en 1945 par le géologue espagnol Don Manuel Alia, les mines sahariennes, situées à Boucraa, à 100 km au sud de Laayoune, seront exploitées à partir de 1972. En 1975, Fosbucraa, la société espagnole constituée en 1968 pour la mise en valeur du minerai, aurait extrait près de 2 millions de tonnes. « C’est parce que la région était réputée très riche en phosphates que la décolonisation de l’Espagne a mis autant de temps », explique Abdelmalek Alaoui, associé-gérant du cabinet de consultants Global Intelligence Partners. Côté Polisario, la seule présence du minerai suffit à alimenter les fantasmes d’indépendance économique et politique. Au point d’organiser des opérations de sabotage contre les infrastructures minières de la région. Principale source de revenus pour le royaume, les phosphates sont-ils une bénédiction, ou le nerf d’une guerre qui n’en finit pas ? État des lieux.

Premier exportateur mondial

Au début de décembre, une étude américaine s’alarmait de la toute-puissance du Maroc sur le marché stratégique des phosphates. Alors que les réserves sont partout en déclin, le royaume disposera, à l’horizon 2020, de 80 % des réserves mondiales. Troisième producteur (derrière la Chine et les États-Unis) avec 24 millions de tonnes par an, le Maroc est le premier exportateur mondial de ce minerai, qui sert principalement à la fabrication de fertilisants, de détergents ou de batteries lithium-ion, utilisées dans les véhicules électriques ou les téléphones portables.

Créé en 1920 par le maréchal Lyautey, treize ans après la découverte des premiers gisements, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a le monopole de l’extraction, de la valorisation et de la commercialisation. D’abord instrument de pillage au service de la puissance coloniale, l’Office est nationalisé en 1973 avant de devenir, en 1975, le groupe OCP. Fleuron de l’économie nationale, fort de ses 19 000 salariés, le groupe soutient plus que jamais la croissance du pays puisque son activité représente 2 à 3 points du PIB. Sans lui, le déficit de la balance commerciale se creuserait dangereusement. En 2009, l’OCP a enregistré un chiffre d’affaires de 20,7 milliards de dirhams (1,85 milliard d’euros), pour une production de 2 millions de tonnes, contre 1,4 et 1,7 million en 2007 et 2008. Le groupe a également gagné de nouvelles parts de marché (44 % en 2009, contre 38 % en 2008) et conforte sa position de leader mondial.

Considéré sous Hassan II comme une des caisses noires du régime, l’OCP a fait peau neuve sous le règne de Mohammed VI et la direction de Mustapha Terrab, son patron depuis 2006. Plus transparent, il s’est mis en conformité avec les normes internationales et ne cache plus ses ambitions. À l’horizon 2013-2015, la capacité d’extraction minière devrait passer de 30 à 50 millions de tonnes par an, et quatre nouvelles usines devraient ouvrir à Jorf Lasfar (au sud d’El-Jadida). Une stratégie très agressive qui nécessitera plus de 4 milliards de dollars d’investissements d’ici à 2012. Objectifs : rester compétitif et asseoir son leadership sur le marché mondial.

Utilisés par toutes les grandes agricultures, notamment aux États-Unis ou au Brésil, les fertilisants sont devenus un enjeu stratégique. En raison de l’augmentation des besoins alimentaires liée à la croissance démographique, la demande en phosphates devrait progresser de 2 % à 3 % par an. Dès lors, la moindre rumeur de pénurie fait exploser les cours, comme cela a été le cas en 2008. Contrairement au pétrole, que l’on sait remplacer par d’autres énergies, le phosphate ne possède pas de substitut connu.

Le précieux minerai est d’autant plus prisé qu’il pourrait devenir une source d’énergie. Depuis que l’on sait extraire de l’uranium à partir de dérivés du phosphate, le royaume suscite l’intérêt des puissances occidentales. En 2007, à l’occasion du voyage au Maroc du président français, Nicolas Sarkozy, Anne Lauvergeon, présidente d’Areva, et Mustapha Terrab ont signé un protocole d’accord pour développer la coopération et la recherche dans le domaine de l’uranium naturel. Selon l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), les ressources en uranium à partir des sous-produits des seuls gisements de phosphate du Maroc avoisineraient 6 millions de tonnes.

Au cœur de la diplomatie

Il n’est pas étonnant, dans ces conditions, que le phosphate se retrouve au cœur de la diplomatie marocaine. « Le fait que Mustapha Terrab ait été en première ligne pour accueillir Ban Ki-moon lors du dernier World Policy Confe­rence, à Marrakech, n’est pas anodin », explique un expert. Conférence durant laquelle le président du Togo (autre terre de phosphates), Faure Gnassingbé, a appelé l’OCP à travailler main dans la main avec son pays. « Du fait de la fermeture de la frontière avec l’Algérie, le Maroc a développé sa stratégie énergétique vers le sud. S’il s’alliait avec un pays comme le Togo, ça en ferait une vraie puissance sur le plan régional », ajoute l’expert. Le phosphate est par ailleurs une arme de négociation pour le Maroc, qui n’hésite pas à utiliser sa situation de quasi-monopole pour négocier leur soutien aux pays demandeurs, en particulier dans le dossier du Sahara.

Pourtant, selon l’OCP, seulement 2 % du phosphate marocain est extrait à Boucraa, dont la mine ne représente que 6 % des ventes. La capacité de production annuelle est de 3 millions de tonnes, soit moins de 0,3 % des réserves prouvées de Boucraa. « La mine est davantage exploitée pour des raisons sociales et politiques que pour son utilité économique. Son rendement est structurellement déficitaire, mais on préfère l’exploiter à perte plutôt que de supprimer des emplois dans cette région très sensible », souligne l’économiste Fouad Abdelmoumni. À en croire d’autres analystes, le phosphate sahraoui serait, au contraire, d’une qualité exceptionnelle et le coût d’extraction très faible, car les couches de minerai affleurent quasiment à la surface du sol. « La question du phosphate au Sahara reste très opaque, et peu d’informations sont vérifiables », estime Abdelmoumni.

Très mal connues, les potentialités minières de la région alimentent toutes les rumeurs. Dans leur dernier rapport, les experts du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) français parlent de « trésors cachés du Sahara occidental », en référence à certaines « occurrences d’uranium dans la région de Tichla et dans la zone de Tifariti ». Pour démêler le vrai du faux, Mustapha Terrab a récemment commandé une étude, mais n’a pas voulu la rendre publique. Et pour cause.

Guerre économique

Le pouvoir grandissant de l’OCP, accusé de jouer sur les prix du minerai, n’est pas du goût de ses concurrents, qui pourraient utiliser ces informations sensibles pour le déstabiliser. « Nous sommes en train de glisser d’une guerre politique à une guerre économique. Ça va être un axe déterminant dans les prochaines années. Nos détracteurs seront prêts à tout… au nom de la compétitivité », explique Abdelmalek Alaoui. Déjà des associations pro-Polisario ont mesuré leur pouvoir de nuisance en menant un lobbying forcené. De son côté, l’OCP joue la transparence et se dit disposé à fournir toutes les informations nécessaires à ses clients. « Ces attaques prouvent que nos entreprises sont en train de devenir des groupes mondiaux et cristallisent l’attention de nos adversaires », ajoute Alaoui. Mais la Norvège ou l’Australie ont cessé d’acheter du phosphate marocain. Le producteur d’engrais anglo-australien BHP Billiton a été l’objet d’intenses pressions de la part de l’association Western Sahara Resource Watch (WSRW) pour « mettre un terme à l’exportation du phosphate marocain ». Dans le Guardian, WSRW accuse le Maroc d’exploiter le minerai sans que les populations de la région en tirent profit.

La question de l’emploi des Sahraouis dans les mines reste une préoccupation majeure pour les natifs de la région. « À l’époque où les Espagnols géraient les mines, ils employaient plus de mille Sahraouis, qui gagnaient 30 dirhams de l’heure et qui bénéficiaient d’une couverture sanitaire gratuite », regrette Mustapha, un habitant de Laayoune dont les enfants travaillent dans le phosphate. Aujourd’hui, la mine emploie directement 1 700 personnes, dont près de la moitié serait des Sahraouis. « On voit beaucoup de retraités des phosphates manifester pour avoir une meilleure pension et pour que leurs enfants aient un emploi. Au Sahara, l’enjeu du phosphate, c’est avant tout la création d’emplois pour la population », ajoute Mustapha. « Les concurrents du Maroc attaquent l’OCP sur sa responsabilité sociale et éthique. De son côté, l’Office, qui est en train de devenir un poids lourd mondial, est désormais plus sensible à son image », conclut Abdelmalek Alaoui.

Le directeur exécutif chargé du pôle mines, Ahmed Nabzar, l’a bien compris : « La stratégie de l’OCP doit permettre d’accroître la valeur ajoutée et la rentabilisation des phosphates et, surtout, accorder davantage d’intérêt à la gestion des ressources humaines. » Soucieux d’assurer la durabilité de son activité mais aussi d’attirer des investisseurs étrangers, l’OCP accorde de plus en plus d’importance à son environnement et au bien-être de ses employés.

« Mine verte »

Capitale mondiale des phosphates, Khouribga est une petite ville pauvre de 170 000 habitants sans hôtel, ni restaurant, ni boutique située au cœur du « triangle de la mort », cette région du Maroc grande pourvoyeuse de candidats à l’émigration clandestine. Ici, les familles vivent presque toutes de la mine, dans des conditions souvent difficiles. Dégâts environnementaux et sanitaires, bas salaires, l’OCP n’y jouit pas toujours d’une bonne réputation.

Un projet baptisé la « Mine verte », soutenu directement par le roi Mohammed VI, devrait modifier radicalement le visage de la cité minière. La ville nouvelle, qui devrait coûter près de 700 millions d’euros, abritera un musée, des hôtels de luxe, un théâtre, une cité des sciences, un parc d’attractions, un lac artificiel, un téléphérique et même une piste de ski… Une mine abandonnée sera aménagée en jardin botanique, et des maisons seront construites pour les employés de l’OCP par les meilleurs architectes français et marocains. Entièrement écologique, la nouvelle Khou­ribga devrait avoir des allures de mini-Dubaï. « Bien sûr, il faut y voir un signal de la part de l’OCP et du Maroc en général, estime un expert en minerai. C’est une façon d’exprimer sa toute-puissance mais surtout de montrer à son opinion publique, comme au monde, que les fruits du phosphate sont redistribués et que l’on rend enfin aux Marocains ce que leur terre leur a donné. »

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2607p076-078.xml0/

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel


messages : 1530
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Mar 11 Jan 2011 - 15:36

à condition de se débarrasser rapidement du Polizbl, l'article nous apprend qu'on a perdu à cause de leur lobbing les marchés australiens et Norvégiens, pour moi se sont deux échecs cuisants ! comment peux on se mobiliser contre se genres manœuvres si l'OCP garde sous silence ce genre d'information ! qui ici était au courant de sa ?
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Mar 11 Jan 2011 - 15:57

deplacé Like a Star @ heaven

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Wmaaninou
2eme classe
2eme classe


messages : 11
Inscrit le : 16/12/2010
Localisation : Paris - salé
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Mar 11 Jan 2011 - 16:50

ya pas moyen de venir a bout de ce western Sahara watch machin truc ?

Prêtre demander aux hackers de faire un petit coucou a leur site ou un truc du genre Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel


messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Mar 11 Jan 2011 - 16:54

Nano a écrit:
à condition de se débarrasser rapidement du Polizbl, l'article nous apprend qu'on a perdu à cause de leur lobbing les marchés australiens et Norvégiens, pour moi se sont deux échecs cuisants ! comment peux on se mobiliser contre se genres manœuvres si l'OCP garde sous silence ce genre d'information ! qui ici était au courant de sa ?

j'étais au courant ..

il n'y a rien de secret dans çà, ni d'échecs cuisants , ces 2 pays ont également des sociétés producteurs de phosphates et de potasse et donc concurrents au phosphate marocain..

c'est toujours facile ensuite de sortir un concurrent qui vient sur ton marché en allant chercher des faux arguments ...

par ailleurs, les lobbysistes pro-polisario ont cherché également à casser les exportations vers les usa pour ton info ...

la méthode est simple : on achéte des actions des sociétés cotées importatrices de phosphate marocain (avec de l'argent algérien) puis on s'invite dans les assemblées d'actionnaires en montrant des photos de victimes sahraouis et beaucoup de sang "sahraoui" et en bombardant les dirigeants de ces sociétés de milliers de lettres de protestation .sur l'exploitation ds ressources du peuple sahraoui etc....

Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Mar 11 Jan 2011 - 17:07

l´Asutralie sera tjs dependante de notre phosphate,et specialement celui de boucraa,car de bonne qualité et de meilleur prix,si vous voyez ce qui se passe a present chez eux,ca veut dire que toute l´agriculture a ete chamboulée par les innondations,vous comprendrez que le realisme economique sera encore de rigueur.

Nano,westfarmers l´australienne importe tjs encore de boucraa,ce qui lui a valu le désinvestissement de fonds novegiens et suedois fin 2010(ce qui ne change rien a la fin de compte,d´autres les remplacent..)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21542
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Mar 11 Jan 2011 - 18:19

par contre les norvégiens jouent à double face .. quand il s'agit du gaz et du pétrole, ils acceptent pas facilement de se retirer ... voir impossible
Spoiler:
 
Ils ont déjà terminé, mais ils n'ont pas annoncé quoi que ce soit sur les resultats Rolling Eyes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir   Aujourd'hui à 21:05

Revenir en haut Aller en bas
 
le Phosphate au Maroc,enjeux d´avenir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 19Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quel avenir pour le F910 & le F911 ???
» découverte de la plus grande réserve du pétrol au Maroc !
» Obtention du visa et la durée pour quitter le Maroc???!!!!
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Quel avenir pour l'UMT?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: