Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Dim 2 Mai 2010 - 22:13

Citation :
L'Europe couverte à 100% par les énergies renouvelables en 2050 ?

EUROPE; Le président d’European Wind Energy Association (Ewea), Arthouros Zervos, a été catégorique, lors de la Conférence Européenne de l’Energie Eolienne, qui s’est terminée le 23 avril 2010 à Varsovie : la demande en électricité de l’UE peut être couverte à 100% par les énergies d’origine renouvelable à l’horizon 2050. Et 50% de la production électrique peut être d’origine éolienne à cette date.

Une condition toutefois, selon le directeur exécutif de l’association, Christian Kjaer, le marché de l’électricité doit être rendu possible en Europe sans considération de frontières : « 24 ans après la libre circulation des biens, des personnes et du travail, l’UE n’a pas établi celle de l’électricité ! » a-t-il critiqué.

Une condition, toutefois, pour réaliser l’objectif possible d’une fourniture totale d’électricité renouvelable en 2050, il faut poursuivre au rythme actuel la production et l’installation d’unités d’ENR en Europe.

Mercredi 28 Avril 2010
Michel Neumuller
econostrum
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Dim 2 Mai 2010 - 22:16

Si tu crois ça tu en croiras d'autres!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Dim 2 Mai 2010 - 22:58

50% de la production d'origine éolienne ambition loin d'etre irréaliste , l'éolien couvre plus de 10% des besoins en espagne, danemark, royaume uni, allemagne.. l'éolien offshore est en plein developpement en mer du nord et en asie inde/chine
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Dim 2 Mai 2010 - 23:11

amine222 a écrit:
50% de la production d'origine éolienne ambition loin d'etre irréaliste , l'éolien couvre plus de 10% des besoins en espagne, danemark, royaume uni, allemagne.. l'éolien offshore est en plein developpement en mer du nord et en asie inde/chine
n'oublier pas qu'une centrale nucleaire aussi coute tres cher

un parc éolien offshore en danemark http://www.curiosphere.tv/spheres/developpement-durable/206-energie/107031-le-gigantesque-parc-eolien-de-nykoebing
Citation :
Extrait de : LES REPORT-TERRE - Emission 5 - 01/11/2008
Résumé :

La filière éolienne a une place prépondérante au Danemark : 30 000 personnes travaillent dans ce secteur. Situé à environ 10 km de la côte, le parc éolien gigantesque de Nykoebing profite d'une vitesse de vent moyenne de 8 à 8,5 m/s toute l'année ce qui permet la production de deux fois plus d'énergie que sur terre. Sans impact sur l'écosystème, le parc a été rentable au bout de 8 ans.
Revenir en haut Aller en bas
tantan
Victime
Victime


messages : 143
Inscrit le : 20/01/2010
Localisation : .
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Lun 3 Mai 2010 - 0:43

énergie moins coûteuse que l'Eolien et beaucoup moins que le solaire
Citation :
http://www.enerzine.com/4/9623+lindonesie-veut-exploiter-lenergie-des-volcans+.html
Géothermie au coût du nucléaire en Indonésie
Revenir en haut Aller en bas
thierrytigerfan
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2743
Inscrit le : 01/02/2010
Localisation : Bruxelles
Nationalité : Belgique
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Lun 3 Mai 2010 - 10:49

tantan a écrit:
énergie moins coûteuse que l'Eolien et beaucoup moins que le solaire
Citation :
http://www.enerzine.com/4/9623+lindonesie-veut-exploiter-lenergie-des-volcans+.html
Géothermie au coût du nucléaire en Indonésie

nous on veux bien de la geothermie mais on à pas de volcan,par contre on a BHV
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Lun 3 Mai 2010 - 12:49

Le solaire et l'éolien sont des énergies subventionnées qui coûtent énormément à la communauté pour un rapport quasi ridicule à côté du nucléaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Mer 19 Mai 2010 - 0:42

Citation :
Publié le 18/05/2010 à 20:56 AFP
Début cet été des travaux pour le siège administratif d'Iter

Les travaux pour le siège administratif du projet international de fusion nucléaire Iter débuteront avant fin juillet à Cadarache sur la commune de Saint-Paul-les-Durance (Bouches-du-Rhône), a-t-on appris mardi auprès de l'agence Iter France.

Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Sam 3 Juil 2010 - 13:21

Les mini-centrales nucléaires, vous connaissez?

http://www.courrierinternational.com/article/2010/03/25/des-minicentrales-nucleaires-en-kit

http://www.sciencesetavenir.fr/magazine/decouvertes/096822/les-centrales-nucleaires-deviennent-nomades.html

Voire les mini mini-centrales...

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/des-reacteurs-nucleaires-miniatures-en-vente-libre_17323/
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Dim 4 Juil 2010 - 10:05

Israel fait aussi le choix du nucléaire civil...

Citation :
Le ministre israélien des Infrastructures nationales Uzi Landau a annoncé mardi l'intention du gouvernement de construire la première centrale nucléaire du pays. Intervenant lors de la Conférence internationale sur l'accès au nucléaire civil, qui se déroule les 8 et 9mars à Paris, M.Landau a déclaré que ce projet avait pour but de réduire la dépendance énergétique du pays vis-à-vis des fournisseurs étrangers d'hydrocarbures et a promis de respecter les normes les plus rigoureuses lors de la construction et de l'exploitation du site. "La mise en place d'un réacteur nucléaire destiné à la production d'électricité permettra à Israël d'accéder à l'indépendance énergétique", a affirmé le ministre cité par son service de presse. Pour produire de l'énergie électrique, Israël utilise actuellement du charbon et du gaz naturel. Dans le même temps, il est l'unique pays de la région à posséder des réacteurs nucléaires. Ils sont situés à Dimona et à Nahal Sorek (centre). Quant aux informations faisant état de la composante militaire du programme nucléaire israélien, elles ne sont ni démenties ni confirmées par les autorités du pays qui préfèrent entretenir l'incertitude sur cette question.

http://fr.rian.ru/energetics/20100309/186210446.html

De même que le Vietnam...

Citation :
Le besoin national en électricité augmente annuellement de 17% et continuera de croître fortement pour répondre à l'essor économique.

Parmi les mesures de développement des ressources électriques au service de l'oeuvre de modernisation et d'industrialisation, la synthèse entre l'utilisation au maximum des
ressources nationales, l'importation d'électricité, de gaz et de charbon et la construction de centrales nucléaires s'avère la meilleure.

Le Premier ministre Nguyên Tân Dung vient d'approuver la Planification du développement de l'énergie nucléaire au Vietnam jusqu'en 2030. L'objectif est d'établir et de déve- lopper une production électrique nucléaire sécuritaire, d'exploiter efficacement ces centrales et d'augmenter la participation nationale à la mise en œuvre des projets de construction des centrales. La planification compte 3 étapes. Durant la première, d'ici jusqu'à 2015, seront ratifiés les projets, les lieux de construction, le choix des adjudicateurs, la formation des experts et des gestionnaires de projets pour la construction de la première centrale. Seront achevés les préparatifs pour le lieu de construction de la première centrale.

Lors de la deuxième étape, de 2015 à 2020, le premier réacteur de la centrale Ninh Thuân 1 devra fonctionner et le deuxième en 2021. Ninh Thuân 2 sera mise en chantier et les lieux de construction des autres centrales déterminés. Pour la troisième, de 2020 à 2030, seront construites les autres centrales pour faire de l'énergie nucléaire une des principales ressources énergétiques du pays. Selon les prévisions, après 2020, l'électricité nucléaire occupera 20% de la production nationale. Bien que la construction des centrales nucléaires nécessite un gros investissement et une longue durée, les frais de fonctionnement sont moins importants que pour les centrales au charbon, pétrole ou gaz. Pourtant, pour développer l'énergie nucléaire, aux dires d'experts, il faut choisir les technologies convenables. Selon le Dr Vuong Huu Tân, directeur de l'Institut d'énergie atomique du Vietnam, comme les projets nucléaires nécessitent de gros investissement tandis que la capacité financière nationale reste faible, il faut chercher des fonds via de la coopération internationale.

Vuong Huu Tân souligne la nécessité de prendre en compte la sécurité lors du fonctionnement et de l'entretien des centrales. Ce problème est aussi la plus grande préoccupation des décideurs politiques et investisseurs car la moindre erreur est lourde de conséquences.

Le Premier ministre Nguyên Tân Dung vient de signer un arrêté sur la mise en exécution des articles concernant les centrales nucléaires dans la Loi sur l'énergie atomique. Ce texte stipule l'assurance de la sécurité, la construction, le fonctionnement, les mesures face aux incidents dans les centrales nucléaires. Toutes les activités concernant l'investissement, le fonctionnement et l'arrêt des centrales nucléaires doivent répondre à de strictes règles de sécurité. La construction et le fonctionnement des centrales visent des buts économiques, contribuant au développement socioéconomique, à la minimisation des impacts sur l'environnement ainsi qu'à l'augmentation du niveau de vie des habitants. Cet arrêté entrera en vigueur le 10 août prochain.

http://lecourrier.vnagency.com.vn/default.asp?xt=&page=newsdetail&newsid=63790
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Dim 4 Juil 2010 - 13:35

au meme moment ou l´europe veut stopper les siens Rolling Eyes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Dim 4 Juil 2010 - 14:39

Pas toute l'Europe, Yak. Les choses commencent à changer (la crisa aidant).

En Suède...

Citation :
Les quatre partis de la coalition qui gouverne la Suède se sont mis d'accord pour lever l'interdiction de construire de nouvelles centrales nucléaires, rapporte leSvenska Dagbladet. Le gouvernement assure que l'Etat ne versera aucune subvention pour le nucléaire, mais d'importants investissements seront effectués dans les énergies renouvelables. La Suède continuera sa production à grande échelle d'énergie hydroélectrique. Lors d'un référendum consultatif de 1980, les Suédois avaient décidé de limiter le nombre de réacteurs à douze. Actuellement, il y en a dix, répartis dans trois centrales nucléaires. L'opposition des Suédois à l'égard du nucléaire a progressivement diminué au cours des années. A tel point que les électeurs ne classent pas cette question parmi leurs préoccupations majeures, rappelle le Svenska Dagbladet. Environ 50 % de l'électricité produite en Suède est d'origine nucléaire.

http://www.courrierinternational.com/breve/2009/02/05/le-nucleaire-revient-en-force

En Finlande...

Citation :
Le Parlement finlandais a autorisé la construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires par les sociétés TVO et Fennovoima comme l'avait réclamé le gouvernement, jeudi à l'issue d'un vote.Chaque projet a fait l'objet d'un vote en conscience, c'est à dire non partisan. Celui de Fennovomia a reçu 121 votes favorables, 71 défavorables et 2
abstentions, tandis que celui de TVO a reçu 120 oui, 72 non et 2 abstentions.La différence de vote entre les deux projets s'explique par le fait que des députés étaient favorables à la
construction d'un seul réacteur supplémentaire.Les Verts ont tousvoté contre les deux projets.La Finlande possède déjà quatre réacteurs nucléaires construits dans les années 1970. Un réacteur EPR denouvelle génération est en cours de construction dans le sud-ouest du pays par le français Areva et l'allemand Siemens. Ce chantier a pris un
retard considérable.Le gouvernement de centre-droit de Matti Vanhanen, démissionnaire depuis, avait annoncé le 21 avril vouloir faire construire deux nouveaux réacteurs nucléaires dans le pays et avait choisi TVO et Fennovomia pour le faire. Il restait a recevoir l'aval du Parlement.

http://www.aufaitmaroc.com/actualites/monde/2010/7/1/finlande-le-parlement-autorise-la-construction-de-deux-reacteurs-nucleaires

En Italie...

Citation :
Dans une interview accordée au journal italien MF, Giancarlo Aquilanti, l'homme chargé de développement de l'énergie nucléaire d‘Enel, a déclaré qu'il prévoyait la construction d'un site nucléaire d'ici 2017. «Malgré un programme chargé, nous pensons pouvoir mettre sur pied un site prêt à fonctionner d'ici 2017» a-t-il affirmé. L'Italie pourrait donc relancer son nucléaire, 20 ans après le référendum du 8 novembre 1987. Suite à l'accident de Tchernobyl, l'Italie avait été fortement choquée et le pays avait voté l'arrêt du nucléaire à une forte majorité. Mais l'arrêt du nucléaire coûte cher, car avec un prix de l'électricité deux fois plus élevé qu'en France en 2006, et des importations de nucléaire représentant 15 à 18% des besoins, l'Italie veut changer de stratégie. En mai 2008, le gouvernement de Silvio Berlusconi, ouvertement pro-nucléaire, s'était engagé a lever l'interdiction afin de permettre la création de nouvelles centrales d'ici 2012.

http://aepn.blogspot.com/search/label/italie
Revenir en haut Aller en bas
AMEDEUS
Sous lieutenant
Sous lieutenant


messages : 685
Inscrit le : 11/12/2009
Localisation : RABAT
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Dim 4 Juil 2010 - 15:22

Sans parler,bien sur, de B.OBAMA qui relancé la construction des centrales nucléaires aux USA,aprés 30 ans
d arret et ce ,en fevrier dernier. La pollution de la mer par B.P. a du confirmer davantage sa conviction quant
a l avenir du nucléaire civil.Les "pétroliers" ont leurs jours comptés(deux décennies?) et la période faste sera
dérriere eux.Une ou deux catas comme celle de B.P. aux USA et le commun des mortels commencera a considérer le pétrole comme une malédiction et acceptera de gaieté de coeur le nuc civil .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Lun 5 Juil 2010 - 4:38

l'europe de l'est mise beaucoup sur le nucleaire http://www.arte.tv/fr/europeens/Yourope/3275864.html 11:10


Dernière édition par amine222 le Lun 5 Juil 2010 - 5:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Lun 5 Juil 2010 - 4:41

une centrale nucléaire flottante http://french.ruvr.ru/2010/06/30/11107237.html
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Lun 5 Juil 2010 - 11:10

Pour continuer ici le débat nucléaire vs énergies vertes, il est important de savoir qu'au Maroc aussi l'énergie solaire est subventionnée. Vous trouverez dans ce fichier ci-dessous les infos concernant les subventions que verse l'Office National d'Électricité (ONF), soit 66%, sans compter le financement qu'apportent les contribuables européens et les 10% qui concernent le client. Il y est même reconnu que les prix payés par les clients sont inférieur au coût réel du matériel et du service reçu (bien réduit lui car il concerne quelques ampoules basses tensions, la TV, la radio, le chargeur de téléphone).

http://www.ecolo.org/documents/documents_in_french/Solar-Temasol-Maroc-03-05.pdf
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Sam 25 Déc 2010 - 17:55

Citation :
La révolution silencieuse des centrales nucléaires flottantes

Par Karel Vereycken

Construire une centrale nucléaire de poche, flottante et capable d’être installée partout où l’on a besoin d’électricité… Le pari paraît fou ! Il est pourtant en train de se réaliser. En France, pays où l’on se plaît à répéter que l’énergie nucléaire est un atout stratégique majeur, l’information est presque passée inaperçue. Pourtant, depuis cet été, la Russie a relevé le défi de produire en série de petites centrales nucléaires sur barges flottantes.

Comme l’a fait savoir Vladimir Poutine à son homologue François Fillon, en visite à Sotchi en septembre, les compétences de la France en matière de gestion des déchets nucléaires intéressent les Russes, qui ont eux-mêmes un précieux savoir-faire sur les petits réacteurs, délaissés par Areva. Rosatom, l’établissement public russe du nucléaire, est demandeur depuis des mois d’un partenariat stratégique avec Areva qui se laisse désirer. Au lieu d’innover et d’œuvrer pour un nucléaire « citoyen » et du futur (miniaturisation, fusion, réacteurs de génération IV, etc.), la France se cantonne une fois de plus à la position des Romains du Bas-Empire : frileux, on s’efforce d’être « les meilleurs » dans ce qui existe déjà. Ainsi, en concentrant sa stratégie industrielle presque exclusivement sur la vente de gros réacteurs « haut de gamme » du type EPR, la France risque de rater le grand rendez-vous, non seulement avec la renaissance mondiale du nucléaire en cours, mais avec le développement de l’humanité tout court.

Histoire

L’idée de centrales nucléaires flottantes, imaginées par les Américains dès les années 1960, a refait surface en 1990 lors d’une rencontre entre le professeur Larion Lebedev, le directeur Recherche & Développement de l’agence fédérale russe de l’énergie atomique Rosatom, et les Présidents du Guatemala, du Nicaragua et du Salvador. Alors que les Russes démilitarisaient un grand nombre de leurs sous-marins, ces chefs d’Etat ont souhaité en accueillir au large de leurs côtes… pour produire de l’électricité et de l’eau douce ! (Une idée pour la Bretagne ?)

De prime abord, cela pose de gros problèmes, notamment parce que les réacteurs de sous-marins ne sont pas conçus pour faire du suivi de charge, parce qu’un équipage ne peut vivre à longueur d’année dans un sous-marin et surtout parce que le combustible utilisé dans les sous-marins est enrichi à 95 %, ce qui est inconcevable pour une application civile, la limite supérieure étant fixée à 20%. Cependant, l’idée a fait son chemin. L’ingénieur naval Sergei Kirienko, actuellement à la tête de Rosatom, a fini par se laisser convaincre de la validité du projet et a soutenu le projet de barge auprès de cinq ministres successifs.

Quelques données techniques

Lancée en grande pompe le 30 juin dernier, l’Akademik Lomonosov, la barge de la première centrale nucléaire flottante du monde, a pris la mer depuis Saint-Pétersbourg en Russie. Cette unité, d’une longueur de 144 mètres pour une largeur de 30 mètres, doit entrer en service d’ici avril 2012. Elle comporte de quoi héberger dans de bonnes conditions de confort un équipage de 58 personnes dont la relève sera effectuée tous les trois mois. Cependant, avant de prendre la direction de la péninsule du Kamtchatka, dans l’océan Pacifique, où le Lomonosov sera installé au large de la ville de Vilyuchinsk, la centrale flottante devra faire une halte préliminaire à Mourmansk pour « faire le plein » d’uranium. On y embarquera un cœur de réacteur chargé ainsi que du combustible (enrichi à 14%) pour trois rechargements du cœur, soit suffisamment de carburant pour fonctionner une douzaine d’années, délai au-delà duquel la barge devra rentrer à son port d’attache pour déchargement complet et révision générale.

Au centre de la barge, deux petits réacteurs KLT-40S produisant chacun 35 MW (soit 70 MW en tout), c’est-à-dire vingt fois moins que les 1600 MW de l’EPR français non flottant, mais assez pour produire l’énergie thermique nécessaire pour dessaler 240 000 m3 d’eau de mer par jour ou approvisionner en électricité une ville de 200 000 habitants. La puissance maximale de réacteur susceptible d’être installée sur une barge pourra atteindre 300MW électrique. Au-delà de cette puissance, la taille du circuit primaire pose des problèmes de refroidissement considérables.

Les réacteurs KLT-40S bénéficient de l’expérience accumulée sur 460 sous-marins et 15 brise-glaces russes, certains de ces réacteurs ayant fonctionné pendant plus de 200 000 heures. Ils comportent 6 systèmes de sécurité active et 4 systèmes de sécurité passive. Les barges à double coque peuvent résister à l’attaque d’une torpille. La chute d’avion est également prévue. Lors de sa conférence du 25 janvier aux Arts et Métiers, à Paris, le professeur Lebedev s’est plu à rappeler que lorsque le sous-marin Koursk a sombré en mer de Barents, en août 2000, suite à une explosion qui ravagea le bâtiment, le réacteur s’était mis seul en sûreté. Après récupération de l’épave, on a constaté qu’il était en parfait état et aurait pu être remis en route.

Avantages multiples

Offrir une telle mobilité à une source d’énergie performante offre des avantages inespérés et permet d’effectuer un « saut qualitatif » vers une « plateforme d’infrastructure supérieure ».

De nombreux sites géologiques difficiles, où l’homme opère mais se retrouve en quelque sorte « enclavé » par l’océan, pourraient ainsi disposer d’une source d’énergie performante capable de fournir de l’électricité, de l’eau et peut-être, dans une phase ultérieure, des radio-isotopes médicaux. Rappelons simplement que le réacteur de recherche BR-2 installé au centre de Mol (Belgique) n’a qu’une « faible » puissance de 100 MW mais permet de produire des radio-isotopes indispensables pour la médecine. Son successeur, Myrrha, en voie de construction, permettra de transmuter certains déchets et de produire des éléments électroniques haut de gamme, notamment pour l’industrie automobile.

Pour la Russie, engagée à explorer les ressources en hydrocarbures de l’Arctique, l’utilité est évidente. Chez nous, les grandes sociétés pétrolières, en charge d’approvisionner leurs plateformes de forage en mer ou au Canada, ont déjà manifesté leur intérêt pour ces centrales nucléaires flottantes, ou y travaillent discrètement elles-mêmes (Shell, Toshiba-Westinghouse, etc.).

Le cas de nombreuses îles est tout aussi flagrant. Si produire un KWh d’électricité au Cap Vert coûte aujourd’hui 0,2 dollar, un KWh d’une centrale nucléaire flottante n’en coûtera que 0,05, c’est-à-dire quatre fois moins. Sur la base d’un prix de vente de 0,10 dollar le KWh, le retour sur investissement serait de l’ordre de 6 ans, ce qui en fait un investissement très rentable.

La question de l’eau est également un facteur décisif. Dans un précédent numéro, nous avons largement documenté le rôle que pourrait jouer une telle barge flottante dans le cadre d’un programme infrastructurel pour verdir les déserts de Tunisie et d’Algérie (voir le Plan Paumier-Roudaire, Nouvelle Solidarité n°20 du 5 novembre 2010).

A côté des réacteurs KLT40-S, destinés uniquement à des implantations en bord de mer, la Russie prévoit la finalisation d’un deuxième prototype. Faisant appel à 2 réacteurs moins puissants, les ABV-6M, une centrale nucléaire flottante pourra être déplacée jusqu’à l’intérieur des terres via le réseau fluvial. D’une puissance unitaire de 18 MW, ces centrales sont destinées à assurer l’approvisionnement en électricité et en chaleur des localités russes non connectées au réseau global. Une fois opérationnelles, trente unités de ce type doivent entrer en service entre 2013 et 2015. Rappelons qu’à l’heure actuelle, les deux tiers du territoire russe ne sont pas couverts par un réseau électrique centralisé.

Location

La construction d’une barge nucléaire du type Lomonosov est estimée à 227 millions d’euros, contre 4,5 milliards pour l’EPR actuellement en construction en Finlande. En pratique, c’est la location ou le leasing de ces barges qui semble la meilleure option. Par un traité reconnaissant l’extraterritorialité de telles barges, des pays n’ayant pas signé le protocole de non-prolifération ou ne disposant pas encore d’infrastructures lourdes pour équiper des centrales fixes, pourront néanmoins disposer de la puissance fournie par les centrales amarrées devant leurs côtes. Un tel accord assurera également que la matière radioactive (combustible, déchets, etc.) ne quitte jamais les barges et reste la propriété de la société russe partenaire du contrat. Comme n’importe quel producteur, cette dernière facturera l’électricité produite.

Les centrales nucléaires flottantes seront particulièrement utiles pour des pays en voie de développement ayant une façade maritime et ne disposant ni des moyens humains ni des moyens financiers leur permettant de construire et gérer des installations nucléaires en toute sécurité.

La Russie, qui va s’en équiper pour ses propres besoins, assure la promotion de son savoir-faire dans ce domaine. Une vingtaine de pays ont manifesté un intérêt soutenu, en particulier les pays d’Amérique latine précités, les îles du Cap vert, l’Afrique du Sud, la Namibie, l’Indonésie, les Philippines. Alors que l’Inde s’intéresse aux sous-marins nucléaires et que la Chine examine toutes les options disponibles pour s’équiper en énergie nucléaire, la France devrait se réveiller de toute urgence sur ce dossier.

http://www.solidariteetprogres.org/article7260.html#E1
Revenir en haut Aller en bas
tshaashh
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1305
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Canada
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Dim 26 Déc 2010 - 3:07

A mon sens il faut y aller mollo avec les lourds investissements nuk aux multiples couts caches, et pas seulement financier.

Ajoutons a ceci la recherche active dans un combustible alternativ a l'uranium: le thorium, qui a ete ecarte "politiquement" lors du choix de l'uranium dans les 60's car ne genere pas le plutonium pour les militaires.

Ne pas oublier les rechches actives pour augmenter le rendement des panneaux solaires et des eoliennes.

En tout cas, il nous faut diversifier les sources d'energies, c'est la meilleure securite contre la dependance.

Quelques lectures : Thorium ; A future energy giant? India's thorium-based nuclear plans ; Thorium Warms Up To Nuclear India ; Self-sustaining nuclear energy from Israel ; AIEA: Thorium Potential Benefits and challenges
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Dim 26 Déc 2010 - 10:09

Tu trouveras ci-dessous l'information qui nous apprend que l'investissement financier marocain avec Desertec, solaire et éolien, était déjà supérieur en terme de coût à celui de 4 centrales nucléaires de 1000MW chacune. Tu apprendras aussi qu'en matière de coûts cachés le solaire tien le pompon puisque même dans les pays comme le Maroc ou l'Algérie où elle soleil pourrait paraître comme une richesse cette énergie dite renouvelable est subventionnée au profit des plus riches, les spéculateurs, par les moins riches, les impôts dont s'acquittent le peuple.

11 pages de pur bonheur...

http://far-maroc.forumpro.fr/t2346-projet-massif-denergie-solaire-eolien
Revenir en haut Aller en bas
tshaashh
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1305
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Canada
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Dim 26 Déc 2010 - 11:56

Un article recent date du 1er Juin 2010 qui justifie les pires phobes nucleaires: Des déchets nucléaires sous le stade de foot

Citation :
Mise à jour le 1 Juin 2010

Des déchets nucléaires sous le stade de foot
En Bourgogne, 235.000 tonnes de déchets radioactifs sont entassées en pleine ville, à côté du stade de Gueugnon. Une présence qui embarrasse Areva, mis en cause.

Elles reposent sous terre, bien cachées à l’abri des regards. Pas de traces, pas d’odeur; ni vu ni connu. Officiellement, il n’y a rien à craindre ni à voir à Gueugnon, juste ses forges bâties sous Louis XIV et son club de football. A cinq minutes du centre-ville, au moins 235.000 tonnes de déchets radioactifs peuplent pourtant le sous-sol de la cité bourguignonne, juste à côté du stade Jean-Laville (14.000 places pour une population de 8.000 personnes). Le Football-Club de Gueugnon connut longtemps son heure de gloire, trente-sept saisons en 2e division, une en 1ère (1995-1996), plus une victoire en finale de la Coupe de la Ligue en 2000. Le voici qui stagne aujourd’hui en 3e division et traîne comme un boulet l’affaire du parking sud, sous lequel sont cachées un dixième des 235.000 tonnes.

De 1955 à 1980, la ville héberge une usine de traitement de minerais et de pré-concentrés d’uranium appartenant à la Cogema (aujourd’hui Areva). Quand l’usine ferme, les déchets sont jetés dans des gravières et vaguement recouverts… Les anciens se souviennent de têtes de mort affichées aux abords et des consignes données aux enfants de ne pas y aller. De maigres fils de fer qui n’empêchent personne de passer sont installés, les têtes de mort disparaissent avec le temps. Les habitants viennent flâner sur les rives toutes proches de l’Arroux, un affluent de la Loire. Des pêcheurs y taquinent le goujon, la municipalité trace un parcours santé autour de la zone de stockage…

Elus et habitants finissent par oublier la présence des déchets au grand soulagement d’Areva. Jusqu’à l’apparition d’une association locale, Vigilance pour l’Environnement de Gueugnon (VPEG). Avec l’aide de la Criirad (Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité), seul laboratoire français indépendant, VPEG convie début 2009 une équipe de France 3 qui enquête sur les sites de stockage français (51 millions de tonnes de résidus d’extraction de l’uranium entreposées dans 21 sites, selon la Criirad). Comme par enchantement, une clôture métallique verte de 2 m de haut sort alors de terre et vient enfin encadrer la zone de stockage. Mais juste à côté, tout près du stade, un expert de la Criirad mesure la radioactivité et s’écrie: "Y en a partout! C’est l’horreur!" Au bord de la rivière tant appréciée des pêcheurs, le flux de rayonnement atteint 16.000 coups par seconde, soit 100 fois plus que la norme. Jusque-là, pendant trente ans, les expertises commandées par Areva n’avaient jamais rien relevé…

"Nettoyer en totalité aurait bloqué la zone pendant un, peut-être deux ans"
L’une des zones les plus dangereuses se situe au niveau du parking sud du stade. A l’été 2009, Areva entreprend sa rénovation. "Ils ont proposé deux solutions, explique Bernadette Lesme, présidente de VPEG. Nettoyage total des déchets avec transfert vers le centre de stockage d’à côté ou nettoyage partiel." Areva s’engage à prendre en charge le coût des travaux, 700.000 euros pour la première solution, moitié moins pour la seconde. "Aussi incroyable que cela paraisse, quand Areva a logiquement exprimé sa préférence pour la moins coûteuse, le maire a dit OK", s’étrangle Roland Desbordes, le directeur de la Criirad.

C’est qu’il faut faire vite. En septembre, la ville accueille le match France- Ukraine Espoirs. Et comme le reconnaît Areva, jointe par le JDD, "nettoyer en totalité aurait bloqué la zone pendant un, peut-être deux ans". Dominique Lotte, le maire (PS) se défend: "La commission locale d’information et de surveillance avait validé la proposition du nettoyage partiel et je me voyais mal demander à Areva de tout enlever. Pour en faire quoi? Pour les refiler à qui?" En juillet dernier, Areva entreprend donc les travaux. Une entreprise de sous-traitance creuse la roche radioactive. Présent ces jours-ci sur le chantier, un ouvrier laisse éclater sa colère: "L’année dernière, on était dans le trou à creuser! Deux heures après la fin de ma journée de travail, à 80 km delà, mes vêtements étaient toujours radioactifs. Le mal est fait depuis cinquante ans! Toute cette merde qui est là…" Areva se défend en affirmant qu’aucun niveau élevé de radioactivité n’a été observé sur les ouvriers.

72.000 ans pour que la radioactivité des déchets diminue de moitié
Ce qui n’est pas le cas du parking. En septembre 2009, des tests montrent que sous l’effet du nouveau goudron répandu sur le parking, la radioactivité a été multipliée par deux! "Le numéro 1 mondial du nucléaire qui nous dit en juin avoir trouvé la réponse pour éviter les fuites radioactives et deux mois plus tard se montre incapable de mesurer les effets du goudron sur les déchets…" raille Christine Bernard, chef de file de l’UMP locale. Areva sort alors de son chapeau une autre solution miracle, une membrane que des ouvriers sont en train de poser, ces jours-ci, sur les 2.500 m² du parking. Promis juré, enfouie sous 20 cm de gravats, celle-ci étouffera totalement les émanations du radon 222, dont les propriétés cancérigènes ont été reconnues par l’Organisation mondiale de la santé. Le maire de Gueugnon y croit: "On essaie de solutionner le problème à moyen terme. Sachant que si les tests ne sont pas satisfaisants une fois les travaux terminés, il n’y aura pas de parking."

A entendre Areva, l’élu qui, comme l’écrit Le Journal de Saône-et-Loire, a en tête "derrière le souci sanitaire de veiller à l’image de la ville", peut enfin dormir tranquille. Il n’y aurait plus aucun souci avec le nucléaire à Gueugnon: le centre de stockage est propre, délimité et interdit au public; le parking sera bientôt flambant neuf; les eaux de l’Arroux et les poissons qui la peuplent sont blancs comme neige, tests scientifiques à la clé. Ces mêmes tests qui n’avaient rien relevé en trente ans…

Cet optimisme fait hurler les militants de Vigilance pour l’Environnement: "On ne lâchera rien, prévient Bernadette Lesme. Ils ont tenté de nous enfumer plusieurs fois, mais on est toujours là." Le directeur de la Criirad estime qu’il faudrait attendre 72.000 ans pour que la radioactivité des déchets diminue de moitié. "Pour l’instant, on manque de recul pour connaître les effets sur la santé publique, mais à long terme les déchets vont évidemment poser problème. La membrane va forcément se dégrader, céder au niveau des soudures, souffrir des intempéries." VPEG et la Criirad ont entamé une action en référé et un recours en annulation devant le tribunal administratif de Dijon. Avec l’espoir de voir le parking interdit d’accès à la population, à défaut d’être jamais vidé de ses déchets radioactifs.



Alexandre Duyck, envoyé spécial à Gueugnon (Saône-et-Loire) - Le Journal du Dimanche
Dimanche 30 Mai 2010

Gardons a l'esprit que ceci se passe en France, un pays aux traditions de transparence "relativement" tres eleve par rapport aux restes du monde, a l'industrie nucleaire bien huilee et avec des organismes de securite bien prepares Suspect

Transposons maintenant le comportement de cette entreprise (a garder en tete: les autres compagnies du nuk, des autres pays, feront-elles mieux?) dans un pays comme le Maroc...

Ce n'est pas le nucleaire qu'est le probleme, c'est la banalite de la corruption humaine. Elle est partout, cette corruption, irresponsabilite, a des doses differentes, mais inevitable. Lorsqu'on y ajoute l'esprit "business" (AREVA et les autres est la pour faire du benef, a tout prix, cela a-t-il un sens pour une industrie aussi sensible?), l'opacite heritee de la periode "top-secret", les connivances de cette industrie avec les interets militaires "opaques" (sans bonne raison), ainsi que sa nature extrememnt polluante "sans traces" (invisible, indolore) et surtout irreversible (pour un pays en manque d'eau et d'espaces verts, ce sera le comble), je prefere que le Maroc se tourne, en meme temps, vers la sensibilisation/l'education, les energies renouvelables (dont le seul desastre est financier) et un nucleaire tres limite (back-up).

Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Dim 26 Déc 2010 - 12:04

Je ne suis pas responsables des bêtises faites au nom du nucléaire civil, et je ne possède aucune action d'AREVA, je me contente de défendre cette énergie pour ce qu'elle apporte au monde.
Revenir en haut Aller en bas
tshaashh
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1305
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Canada
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Dim 26 Déc 2010 - 12:33

rafi a écrit:
Je ne suis pas responsables des bêtises faites au nom du nucléaire civil, et je ne possède aucune action d'AREVA, je me contente de défendre cette énergie pour ce qu'elle apporte au monde.

Le probleme n'est mem pas AREVA ou autre! c'est plutot la nature humaine qui ne peut pas changer. Dans le design d'un systeme, on peut faire abstraction de beaucoup de choses, lorsqu'on prouve qu'elles ne sont pas significatives. Mais le facteur humain, multiple par l'envergure du nuk (dechets sur des milliers d'annees, risuqes d'accidents graves, resultats "eternels" irrecuperables, bref incertitudes multipliees sur le long terme ...), ne peut etre ecarte par abstraction ici, comme en atteste justement Tchernobyl, mais en fait chaque incident nucleaire durant ces 50 dernieres annees.

Le fusion reste un grand espoir, mais l'amelioration des energies renouvelables, qui ne peut se faire que par subvention (n'oublions pas que toutes les industries et infrastructures on ete etatiques a leur debuts) l'est aussi

En tout cas, si le Maroc opte pour la fission, j'espere que ce sera ou bien un acteur francais ou canadien
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21542
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Jeu 20 Jan 2011 - 13:02

Un concept très innovant pour la production d'énergie nuc. ... Des centrales nucléaires immergées Surprised
http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=115103

_________________
Revenir en haut Aller en bas
tshaashh
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1305
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Canada
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Jeu 20 Jan 2011 - 19:35

Fremo a écrit:
Un concept très innovant pour la production d'énergie nuc. ... Des centrales nucléaires immergées Surprised
http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=115103

Excellent Fremo, merci

Je me souviens d'un concept Russe similaire (immerge cette foi) ainsi qu'americain sous forme de "piles nucleaires" basse puissance a tres longue duree de vie a enterrer dans les sous-sols dans les zones a haut besoin d'energie il y' a 4 ans mais je ne retrouve plus le lien.

Tous ces designs profitent du savoir faire des centrales embarquee sur les sous-marins et portes avions nucleaires. Du bien teste donc!
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Ven 21 Jan 2011 - 18:49

Citation :
FlexBlue se présente comme un module cylindrique de 100 mètres de long et 15 de large abritant un réacteur d’une puissance de 50 à 250 MW, capable d’alimenter en électricité cent mille à un million d’habitants via un câble électrique sous-marin, soit « une ville de la taille de Tanger ou une île comme Malte », précise M. Boissier.

http://www.solidariteetprogres.org/article7354.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...   Aujourd'hui à 6:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Nucléaire vs éolien/panneaux solaires...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Séisme et centrale nucléaire...
» TRICASTIN : "Sortir du nucléaire" réclame une date d'intervention à EDF pour la barre "suspendue"
» DCNS Cherbourg va construire une centrale nucléaire immergée
» Le réacteur nucléaire de Flamanville.
» Le pic de consommation et le nucléaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: