Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Swedish Armed Forces/Försvarsmakten

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8149
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Sam 1 Oct 2016 - 12:35

Citation :
Face à la désinformation, la Suède rejoint le centre pour la communication stratégique de l’OtanPosté dans Otan par Laurent Lagneau Le 01-10-2016


Le Centre d’excellence de l’Otan pour la communication stratégique (STRATCOM) a été inauguré à Riga, avec la mission de « renforcer la sécurité de l’information, de protéger l’espace public des alliés contre la désinformation et le mensonge, d’élaborer le concept de la communication stratégique de l’Otan, de préparer et de définir les meilleures pratiques pour démonter la propagande ennemie et pour faire face aux attaques de l’information. »

En clair, dans le contexte actuel, marqué par des tensions avec la Russie en mer Noire ainsi que dans la région de la Baltique, il s’agit pour l’Otan de disposer d’une structure apte à répondre à la propagande inspirée par Moscou.

Récemment, le contre-espionnage tchèque (le BIS) a justement dénoncé la « guerre de l’information » menée par les services russes en République tchèque, avec la présence d’un réseau de groupes de « marionnettes » et d’agents de propagande susceptible d’être utilisés « pour déstabiliser le pays » en y attisant les tensions sociales et politique et en tentant d’influencer les médias dans leur traitement des conflits dans l’est de l’Ukraine et en Syrie.

En Suède, qui n’appartient pas à l’Otan mais qui s’interroge sur une possible adhésion, cette « guerre de l’information » préoccupe particulièrement la Säpo. Dans un rapport publié en mars, ce service de renseignement a mis en garde contre les tentatives russes visant à « influencer la prise de décision politique et l’opinion publique. »

D’où la décision de Stockholm de rejoindre le STRATCOM, annoncée par Janis Sarts, son directeur.

« Rejoindre le centre d’excellence STRATCOM de l’Otan comme un partenaire contributeur est un pas naturel pour la Suède », a en effet déclaré M. Sarts à l’AFP, avant de préciser que la Finlande, qui ne fait pas partie non plus de l’Alliance atlantique, avait effectué la même démarche.

Il existe trois catégories de participants à ces centre d’excellence de l’Otan (au nombre de 23) : les pays « cadres », les pays « parrains »(qui leur apportent un financement et du personnel) et les pays « contributeurs », qui leur fournissent « un soutien financier ou tout autre service utilise à leur fonctionnement ».

La Suède fait partie du Partenariat pour la paix de l’Otan, lancé en 1994 afin de renforcer la coopération militaire entre l’Alliance et les pays non-alignés. Depuis, ces liens n’ont cessé de se renforcer, Stockholm ayant, par exemple, envoyé des troupes en Afghanistan dans le cadre de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF) et pris part à la Nato Response Force (NRF).


http://www.opex360.com/2016/10/01/face-la-desinformation-la-suede-rejoint-le-centre-pour-la-communication-strategique-de-lotan/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Lun 3 Oct 2016 - 17:37

Citation :
La Suède va rétablir le service militaire


Posté dans Europe par Laurent Lagneau Le 03-10-2016




Alors que certains responsables politiques français parlent de rétablir le service national sous une forme différente de ce qu’il était au moment de sa suspension, en 2001, la Suède va renouer avec la conscription, qu’elle avait abandonnée il y a seulement 6 ans.

En effet, le 28 septembre, le gouvernement suédois a annoncé son intention de rétablir le service militaire obligatoire (le « lumpen ») à partir de 2018 pour les jeunes gens nés après 1999. Étant donné que cette mesure fait l’objet d’un consensus entre la majorité de gauche et l’opposition de centre-droit, elle a toutes les chances d’être adoptées.

Cela étant, l’abandon de la conscription, en 2010, n’avait été voté qu’à une très courte majorité. À l’époque, les arguments en faveur de la fin du service militaire, institué en 1901, mettaient l’accent sur la nécessité de disposer d’une armée professionnelle capable de pouvoir intervenir sur des théâtres d’opérations extérieur. Et en effet, la Suède venait alors de participer à plusieurs missions internationales sous la bannière de l’Union européenne (Eufor Tchad, RD Congo) ou dans le cadre de sa coopération avec l’Otan (Kosovo, Afghanistan).

Cette décision de rétablir la conscription n’est officiellement pas liée au contexte sécuritaire dans la région de la Baltique, marqué par une activité militaire russe intense, dénoncée par les pays nordiques. C’est d’ailleurs pour cette raison que la Lituanie a remis le service militaire au goût du jour.

L’explication donnée par les autorités suédoises est que les forces armées éprouvent les plus grandes difficultés à trouver des recrues. Pour Johan Ôsterberg, interrogé par l’agence de presse TT, le rétablissement du service militaire est « une proposition intelligente » étant donné que « le volontariat ne suffit pas pour fournir l’armée en soldats, à la fois en quantité et en qualité. »

« J’espère que nous allons trouver une voie vers un mode de recrutement plus stable, robuste et fonctionnel », a commenté Peter Hultqvist, le ministre suédois de la Défense.

Quoi qu’il en soit, ce retour à la conscription coïncide avec une hausse des dépenses militaires suédoises ainsi qu’avec l’actualisation annoncée du concept de « défense totale », destiné à répondre aux menaces de guerre hybride et le retour du présence militaire permanente sur l’île stratégique de Götland. Du jamais vu depuis la fin de la Guerre Froide.

Ces dernières années, et après avoir organisé un référendum sur ce sujet, la Suisse et l’Autriche ont décidé de conserver la conscription. La question se pose actuellement en Corée du Sud, où le gouverneur de la province du Gyeonggi, Nam Kyung-pil, a récemment proposé de supprimer le service militaire. Une idée reçue avec circonspection par Han Min-koo, le ministre sud-coréen de la Défense. « Parmi les 192 pays dans le monde, 52% ont choisi le système professionnel tandis que 47% maintiennent la conscription. Les pays qui ont des menaces accrues de l’ennemi maintiennent davantage le système obligatoire », a-t-il fait valoir alors qu’il était interrogé sur ce sujet par des parlementaires.

http://www.opex360.com/2016/10/03/la-suede-va-retablir-le-service-militaire/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Jeu 3 Nov 2016 - 18:53

Citation :
Arméns jägarbataljon


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8149
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Lun 7 Nov 2016 - 16:36

Citation :
Nordic States Agree to Ease Military Access Within Its Territories © AFP 2016/ JONATHAN NACKSTRAND

MILITARY & INTELLIGENCE 17:49 07.11.2016



The Nordic countries will enable easy military access to each other’s territories in peacetime within the framework of the Nordic Defense Cooperation organization (NORDEFCO), the Danish Defense Ministry said on Monday.

STOCKHOLM (Sputnik) — The defense ministers of the NORDEFCO countries will sign an agreement on easy military access on each other’s territories, including through airspace and maritime area, in Copenhagen on Wednesday, the defense ministry said in a statement, adding that the ministers are also expected to discuss security issues in the Baltic Sea region.

The five Nordic states — Denmark, Finland, Iceland, Norway and Sweden – created NORDEFCO in 2009 in order to boost cooperation in defense area.

The main aim and purpose of NORDEFCO is to strengthen the participating nations´ national defense, explore common synergies and facilitate efficient common solutions, according to the organization's website.



Read more: https://sputniknews.com/military/201611071047151457-nordic-states-military-access/








Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Lun 7 Nov 2016 - 21:20

Citation :
7 nov. 2016 | Par Emmanuel Huberdeau

La Suède commande le casque Targo pour le Gripen E


  
Les pilotes du Gripen E seront équipés du casque à viseur intégré
Targo © Elbit



Les pilotes du Gripen E de l'armée de l'air suédoise seront équipés d'un casque à viseur intégré. Saab a annoncé, le 7 novembre 2016, la commande par le FMV (Equivalent de la DGA en Suède) du système Targo pour équiper les futurs Gripen E.

Ces systèmes seront produits par AEL Sistemas, filiale brésilienne du groupe israélien Elbit, partenaire de Saab pour la production du Gripen NG, version destinée au Brésil du Gripen E. AEL Sistemas fournira également les HUD (head-up display) et les WAD (wide area display) du Gripen NG.

Targo est un système développé par Elbit. Il permet au pilote d'engager une cible en tournant la tête. Des informations apparaissant aussi sur la visière du casque du pilote, tel que l'altitude ou la vitesse de l'appareil. Le système transmet également des informations relatives à la poursuite des pistes. L'armée de l'air brésilienne a aussi sélectionné ce système pour ses Gripen NG.

http://www.air-cosmos.com/la-suede-commande-le-casque-targo-pour-le-gripen-e-84969
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Lun 14 Nov 2016 - 17:54

Citation :
La Suède annule la mise aux enchères de fréquences hertziennes pour un impératif de sécurité nationale


Posté dans Europe par Laurent Lagneau Le 14-11-2016


Hausse de son budget militaire, retour de la conscription, actualisation de son concept de « défense totale », remilitarisation de l’île de Gotland, adhésion au centre pour la communication stratégique de l’Otan (STRATCOM)… Ces derniers mois, la Suède a pris plusieurs mesures fortes en raison d’un contexte marqué par une intensification de l’activité militaire russe dans la région de la Baltique.

Cette évolution de la politique de défense suédoise a commencé bien avant l’affaire de la Crimée et les événements dans le sud-est de l’Ukraine. En mars 2013, la Suède fit en effet l’objet de raids aériens simulés par quatre bombardiers russes à capacité nucléaire Tu-22M-3, accompagnés par deux chasseurs Su-27 Flanker.

D’après Stokholm, cette simulation aurait visé plus particulièrement l’Institut national de défense radio (Försvarets radioanstalt -FRA), un service de renseignement spécialisé dans le recueil et l’exploitation du renseignement d’origine électromagnétique, ainsi que la base aérienne de Hagshult.

Comme l’a dit Louis Jouvet dans l’un de ses films, « l’imprévu, c’est ce qui finit par arriver ». Et, visiblement, le gouvernement suédois se veut prévoyant… Ainsi, le ministre suédois de la Défense, Peter Hultqvist, vient de confirmer l’annulation de la mise aux enchères des fréquences de la bande des 700 MHz, jusqu’alors utilisées pour les besoins de la télévision et convoitées par les opérateurs locaux de télécommunications afin de fournir de meilleurs services en matière de téléphonie mobile.

Cette décision a été motivée par des impératifs liés à la sécurité nationale. « Nous devons nous assurer que les opérateurs impliqués dans la sécurité, la défense et la santé soient en mesure de communiquer et d’échanger des informations d’une manière efficace et sûre », a expliqué le ministre suédois à l’agence Reuters. Et cela, à cause d’une « situation sécuritaire » régionale qui « a changé pour le pire », a-t-il fait valoir.

En France, la vente des fréquences de la bande des 700 MHz (encore appelées « fréquences en or » pour leur capacité de propagation) devait permettre de générer des recettes exceptionnelles (REX) qu’il était prévu d’affecter au budget de la Défense. Le gouvernement en a finalement obtenu 2,8 milliards d’euros.

Le choix du gouvernement suédois risque donc de retarder le déploiement, dans le pays, de la cinquième génération de standards pour la téléphonie mobile, avec tous les services et autres applications associés. Et cela, alors que le volume des données échangées ne cesse d’augmenter.

Par ailleurs, M. Hultqvist a indiqué que Stockholm cherchera à obtenir auprès de Donald Trump, élu à la Maison Blanche le 8 novembre dernier, des assurances sur l’accord de défense récemment signé entre la Suède et les États-Unis. « »Nous allons entrer en contact avec la nouvelle administration dès que il y aura une structure pour communiquer avec elle », a-t-il dit.

http://www.opex360.com/2016/11/14/la-suede-annule-la-mise-aux-encheres-de-frequences-hertziennes-pour-imperatif-de-securite-nationale/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Lun 21 Nov 2016 - 19:42

Citation :
La Suède remet en service un système de défense côtière abandonné il y a 15 ans


Posté dans Europe, Forces navales par Laurent Lagneau Le 21-11-2016
 



À la fin des années 1980, il fut décidé de doter l’artillerie suédoise de quatre batterie de défense côtière Kustrobotbatteri 90, utilisant le missile anti-navire Saab Robotsystem 15 (RBS-15). Mais, avec l’éclatement de l’Union soviétique et la fin de la Guerre Froide, les plans furent révisés à la baisse. Et le seul système finalement livré fut retiré du service en 2000.

Depuis, le contexte sécuritaire a évolué dans la région de la Baltique, en particulier avec l’intensification de l’activité militaire russe, laquelle est prise très au sérieux à Stockholm, où la politique de défense a radicalement changé depuis 3 ans, avec la hausse des dépenses militaires, le retour de la conscription, réactualisation de son concept de « défense totale » et la remilitarisation de l’île stratégique de Gotland.

D’où la nécessité, pour les forces suédoises, de disposer à nouveau d’un système de défense côtière le plus rapidement possible. Pour cela, et comme il n’était pas question d’en développer un nouveau, l’idée de l’état-major a été de remettre au goût du jour la Kustrobotbatteri 90. Seulement, si les missiles RBS-15 ne manquent pas, les lanceurs faisaient défaut.

Pour y remédier, il a fallu récupérer, dans les musées, des camions Scania. Et « nous avons pris des composants sur des navires qui avaient le même système de missile », a expliqué le contre-amiral Thomas Engevall au quotidien Dagens Nyheter. En effet, le RBS-15 arme (ou a armé) les corvettes des classe Stockholm, Göteborg et Visby.

« Il est extrêmement positif que nous ayons des systèmes de missiles côtiers de retour dans notre défense nationale. Cela signifie que nous pouvons tirer depuis la terre des missiles anti-navires sur de longues distances. Cela nous donne une flexibilité accrue et une capacité supplémentaire dans la guerre maritime. Cela augmente notre capacité militaire et c’est quelque chose dont nous avons besoin », a commenté Peter Hultqvist, le ministère suédois de la Défense.

A priori, ce système de défense côtière devrait être déployé sur l’île de Gotland, ce qui permettra, a souligné Mike Winnerstig, un analyste de l’agence de recherche de la défense suédoise, de « contrôler une grande surface depuis le milieu de la Baltique ».



http://www.opex360.com/2016/11/21/la-suede-remet-en-service-systeme-de-defense-cotiere-abandonne-il-y-15-ans/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Mar 27 Déc 2016 - 20:15

Citation :
BAE Systems to deliver vehicle mounted Mjölner mortar systems to Swedish Army

Read news from Defence Blog at  Flipboard.com | Subscribe to the  newsletter from Defence Blog

Dec 26, 2016



BAE Systems has received a 575 million SEK ($68 million) contract for the installation of vehicle mounted mortar systems on Swedish Army CV90 Infantry Fighting Vehicles.

The installation of the company’s mortar system, known as Mjölner, on 40 CV90s will considerably increase the indirect fire capability of the vehicles to support mechanized battalions.

“The delivery of the Mjölner solution to the Swedish Army allows it to field a capability well adapted for the CV90 while enhancing the fleet’s firepower,” said Tommy Gustafsson-Rask, managing director of BAE Systems Hägglunds.

Mjölner is the hammer of Thor in Norse mythology. The contract was issued by the Swedish Defence Materiel Administration (FMV), with first deliveries scheduled to take place in the first quarter of 2019.
CV90 is a family of Swedish tracked combat vehicles designed for FMV by BAE Systems Hägglunds and BAE Systems Bofors, which provides the vehicle’s turrets. More than 4.5 million engineering hours has contributed to the development of this advanced vehicle. The Swedish version is outfitted with a turret equipped with a 40 mm autocannon.

The Swedish Army has more than 500 CV90s. Earlier this year, BAE Systems was awarded a contract to refurbish 262 of the vehicles, including survivability, turret, and combat system performance upgrades. Adding the mounted mortar systems addresses another priority that helps increase the vehicles’ lifespan in support of Army capabilities.

Denmark, Estonia, Finland, the Netherlands, Norway, and Switzerland also operate CV90s.



http://defence-blog.com/army/bae-systems-to-deliver-vehicle-mounted-mjolner-mortar-systems-to-swedish-army.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Jeu 26 Jan 2017 - 21:56

Citation :
Norrbottens pansarbataljon


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Jeu 2 Mar 2017 - 17:48

Citation :
02.03.2017

Suède: le retour de la conscription à partir de 2018 (actualisé)





Selon la radio publique SR relayée par Reuters, le gouvernement suédois devrait annoncer ce jeudi le rétablissement de la conscription à partir de l'année prochaine, pour répondre aux besoins de recrutement de l'armée suédoise et permettre au royaume de faire face à de nouveaux défis sécuritaires. L'an dernier, un sondage avait indiqué que 72% des Suédois soutenaient cette idée.

Le service militaire obligatoire a été aboli en Suède en 2010 (lire ici), mais l'activité militaire dans la région de la Baltique s'est intensifiée depuis. Les pays nordiques sont notamment préoccupés par le comportement de la Russie qui a annexé la Crimée en 2014.

Le rétablissement du service militaire concernera les hommes et les femmes nés à partir de 1999. Seule une minorité d'entre eux serait toutefois amenée à servir sous les drapeaux.

"Nous avons du mal à satisfaire les besoins de recrutement des unités militaires sur la base du volontariat et il faut trouver une solution", a déclaré le ministre de la Défense Peter Hultqvist à la SR. "Il est donc nécessaire de rétablir la conscription."

Cette décision permettra d'enrôler 4 000 hommes et femmes pour une instruction militaire en 2018 et 2019, selon la SR. Mais un contingent initial de 14 000 conscrits volontaires pourrait être levé.

Actualisation. Le gouvernement a confirmé l'information.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2017/03/02/suede-17720.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Ven 10 Mar 2017 - 19:44

Citation :
Suède : un service militaire sélectif


10 mars 2017/ Actualité des forces


Le gouvernement suédois a donné son feu vert officiel, le 2 mars, à la réintroduction du service militaire. A partir du 1er juillet, soit sept ans jour pour jour après son démantèlement, des jeunes hommes et femmes nés en 1999 et 2000 seront convoqués pour effectuer l’équivalent des trois jours français, qui permettra d’opérer une sélection. Seront appelés à faire le service, à partir de janvier prochain, ceux dont le profil paraîtra le plus intéressant à la Défense suédoise.

Le nombre exact des appelés dépendra du nombre de jeunes s’étant par ailleurs portés volontaires pour ce service, dans la perspective d’un recrutement par l’armée. L’objectif de la Défense est de former ainsi 4 000 jeunes – environ 2 500 volontaires et 1 500 appelés – l’an prochain, et autant en 2019.

Pour y parvenir, il est prévu de convoquer quelque 13 000 personnes pour la phase de sélection initiale, sur la base d’un questionnaire rempli au préalable par un plus grand nombre de jeunes. Seuls les plus motivés seront appelés sous les drapeaux, assure-t-on au ministère de la Défense en s’appuyant sur des statistiques. S’il y a des récalcitrants parmi les appelés, des amendes, voire la prison, sont toutefois prévues.

La durée du service militaire variera selon les unités et les tâches accomplies mais la formation normale sera de neuf à onze mois, rémunérée à hauteur de 470 euros par mois, avec une prime pouvant aller jusqu’à 5 100 euros en fin de parcours, en cas de formation réussie.

A la question de savoir s’il était juste que quelques milliers de jeunes soient obligés de faire leur service, alors que près de 100 000 autres dans la même classe d’âge y échapperont, Peter Hultqvist, le ministre social-démocrate de la Défense, a répondu qu’il fallait «remplir les unités conformément à ce que le Parlement a décidé» en cette période de tensions régionales.

Le gouvernement étudiera par la suite la possibilité de faire passer de 4 000 à 8 000 par an le nombre de jeunes devant suivre une formation militaire. Dans ce cas, si le nombre de volontaires reste stable à 2 500 personnes, celui des appelés devrait alors passer de 1 500 à 5 500.

http://www.ttu.fr/suede-service-militaire-selectif/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Dim 2 Avr 2017 - 21:43

Citation :
02/04/2017

Missile multirole de nouvelle génération pour le Gripen E





La Suède va équiper sa future flotte d’avions de combat Saab JAS-39 Gripen E avec une version étendue du missile antinavire et air-sol RBS15 fabriquée par Saab/Diehl Defense, dans le cadre d'un projet d'une valeur de 3,2 milliards de couronnes (358 millions de dollars).

Annoncé le 31 mars dernier, l'accord offrira des armes avec des «capacités grandement améliorées pour engager une cible dans toutes les conditions météorologiques», déclare le directeur général de Saab, Håkan Buskhe. La nouvelle version du missile RBS15F ER aura un poids de lancement réduit et une portée accrue par rapport aux versions antérieures du missile d'attaque maritime et terrestre.

Ce développement viendra compléter les nouveaux systèmes d’armes déjà prévues et validées pour les Gripen E qui entreront en service en 2019 au sein de la flygvapnet et au Brésil. Le Gripen E emportera les missiles air-air Iris-T de Diehl BGT, le Meteor de MBDA et pour l’attaque au sol le MBDA Brimstone II et le futur RBS15F ER en plus des systèmes déjà qualifiés air-air et air-sol sur les version antérieur C/D du Gripen.

Le Saab/Diehl Defense RBS15F ER :

Le RBS-15 (Robotsystem 15) est un missile à son origine conçu pour la lutte-anti-navie à longue portée de type « tir et oublie », fabriqué par Saab Defense. Il peut être employé depuis des navires, des vecteurs terrestres ou des aéronefs. La dernière version en service le RBS-15 Mk.III, permet également d'attaquer des cibles terrestres. Saab Défense travaille en collaboration avec le missilier allemand Diehl Defense depuis quelques années pour les améliorations du RBS15. La nouvelle version connue jusqu’ici sous l’appellation Mk.IV et renommée « F-ER ». Elle intègrera des autodirecteurs doubles et disposera d'une portée accrue et d'une nouvelle liaison de données. La signature radar est diminuée et la charge militaire peut être changée en fonction de la mission à accomplir. La portée du RBS15F ER sera significativement plus importante que celle de ses prédécesseurs, probablement de plus de 1’000 km. Et pourra être engagée contre des navires mais également contre des cibles terrestres.



Photos : 1 Gripen E armé de quatre RBS15, deux Meteor et deux Iris-T 2 Le version du Gripen C/D avec deux RBS, deux AMRAAM et deux Iris-T @ Saab Defense

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/04/02/missile-multirole-de-nouvelle-generation-pour-le-gripen-e-863344.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Mer 5 Avr 2017 - 21:10

Citation :
Norrbottens regemente - I 19


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Sam 15 Avr 2017 - 18:33

Citation :
Livgardet


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Mer 10 Mai 2017 - 19:32

Citation :
09/05/2017

La Suède modernise ses Hercules !





La Suède a décidé de ne pas opter pour l’instant d’un nouvel avion de transport. Par contre, le pays opte pour modernisation de sa flotte vieillissante Lockheed-Martin C-130H « Hercules ».

Selon les déclaration du colonel Magnus Liljegren, du quartier général de la Force aérienne suédoise (SwAF) : les six C-130H restants en service seront modernisés à mi-vie pour pouvoir continuer à voler jusqu’en 2032.

Selon le Col Liljegren la mise à jour couvrira l'avionique de l'avion principalement, Par contre, il sera pas question d’introduire des travaux structurels majeurs, car ceux-ci seraient trop coûteux compte tenu des heures de vol des cellules. Lors de la mise à jour, l’un des C-130H soit un KC-130H spécialisé dans le ravitaillement en vol sera temporairement inutilisable. Mais, il semble que cette fonctionnalité est peu souvent utilisée par le SwAF.

Dans l’attente du KC-390 ?

Depuis 2015, l’armée de l'air suédoise (Flygvapnet) cherche à remplacer ses actuels avions de transport tactique de type Lockheed-Martin C-130H « Hercules », par un nouveau type d’appareil. Le projet d’acquisition du Gripen E est aujourd’hui prioritaire et ne laisse pas de place financièrement à l’achat d’un nouvel avion de transport. De plus, les liens actuels avec l’avionneur brésilien Embraer semblent de plus en plus se rapprocher, ce qui laisse penser que la Suède pourrait procéder à l’achat du KC-390 dans les années 2020 à 2025.

Photo: C-130H Flygvapnet à Payerne @P.Kummerling

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/05/09/la-suede-modernise-ses-hercules-863606.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Mar 16 Mai 2017 - 19:22

Citation :
La Suède ne veut pas de l’avion de transport brésilien KC-390 pour remplacer ses 6 C-130H Hercules


Posté dans Europe, Forces aériennes, Industrie par Laurent Lagneau Le 16-05-2017




En septembre 2009, à l’occasion d’une visite officielle de Nicolas Sarkozy au Brésil, le président brésilien, Luiz Inácio Lula da Silva, fit part de son choix en faveur du Rafale pour moderniser les forces aériennes de son pays. En échange, selon les termes de la lettre de la déclaration commune publiée à l’époque, la France s’engageait à acquérir une dizaine d’exemplaires de l’avion de transport KC-390, développé par le constructeur Embraer.

La suite est connue. Après des mois durant lesquels les coups bas entre concurrents ne manquèrent pas, le suédois Saab remporta l’appel d’offres brésiliens avec son JAS-39 Gripen E/F aux dépens de Dassault Aviation et de Boeing, qui avait proposé le F/A-18 Super Hornet, et signa un contrat portant sur la livraison de 36 appareils pour un montant estimé à plus de 5 milliards de dollars, transferts de technologie – importants – compris. Et, évidemment, il n’était plus question pour la France d’acheter des KC-390 à Embraer, qui, à la place, commanda des Casa CN-235 supplémentaires.

Seulement, depuis, le Brésil est plongé dans une crise économique interminable. Et, à un moment, certains ont pu penser que le contrat des Gripen allait être menacé. Ce qui n’est pas le cas pour le moment, à en croire le général Márcio Bruno Bonotto, le chef du département des achats de la Force aérienne brésilienne.

« Même si nous sommes au milieu d’une crise financière, le dossier des Gripen est une priorité. Nous avons également le soutien financier pour assurer les livraisons des Gripen à l’heure et comme prévu », a en effet assuré le général Bonotto au quotidien suédois Svenska Dagbladet, lors d’un déplacement à l’usine Saab de Linköping.

Mais le général brésilien a aussi fait part de son insatisfaction à l’égard des anciennes politiques d’acquisition de son pays en matière d’équipements militaires, déplorant le manque de réciprocité, notamment pour ce qui concerne le KC-390 d’Embraer, dont le coût de développement a atteint 1,3 milliards de dollars. Et de citer le cas d’un pays à qui le Brésil a acheté pour plusieurs milliards de dollars d’armements. La France pourrait se sentir visée étant donné qu’elle a signé des contrats pour livrer aux forces brésiliennes des sous-marins et des hélicoptères…

Quoi qu’il en soit, le général Bonotto a proposé à la Suède d’acheter des KC-390, ce qui serait une sorte de compensation du contrat Gripen… Cette suggestion n’est pas sans fondement étant donné que Stockholm dispose de l’une des plus anciennes flottes d’avions C-130H Hercules d’Europe et que, en 2015, le général Micael Bydén, alors chef des forces aériennes suédoises (Flygvapnet), avait cité l’appareil brésilien comme pouvant être une « alternative » si son développement confirmait les attentes.

Cependant, il n’y a guère de chance de voir voler un KC-390 aux couleurs suédoises. Du moins pour le moment. La semaine passée, l’état-major suédois a en effet décidé de ne pas acquérir de nouveaux avions de transport et de prolonger ses 6 C-130H Hercules jusqu’en 2030, après une modernisation – a minima – qui ne concernera que leur avionique. Même si les dépenses militaires suédoises sont en hausse, la priorité pour Stockholm reste le programme Gripen E/F.

Cela étant, même quand l’heure de remplacer les C-130H Hercules suédois sera venue, les chances du KC-390 seront minces dans la mesure où la Flygvapnet pourrait être tentée par le C-130J Hercules (la dernière version de l’appareil de Lockheed-Martin) au nom de la mutualisation avec ses partenaires scandinaves, voire par l’A400M Atlas d’Airbus, dont les capacités sont sans communes mesures avec l’avion de transport brésilien.

http://www.opex360.com/2017/05/16/la-suede-ne-veut-pas-de-lavion-de-transport-bresilien-kc-390-pour-remplacer-ses-6-c-130h-hercules/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Dim 4 Juin 2017 - 19:39

Citation :
F 17 - Blekinge flygflottilj

Fotos:Erik Strömbom

PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Mar 20 Juin 2017 - 17:00

Citation :
19/06/2017

Suède, un pas en avant pour remplacer les Saab 105 !





La Suède a lancé le processus de remplacement de sa flotte d’avions écoles Saab 105 (SK 60) à réaction pour sa force aérienne. La Suède veut se doter d’un nouveau système complet de formation pour les élèves pilotes de la Flygvapnet. Mais ce projet était ralentit ces derniers mois dans l’attente d’un choix possible du Boeing/Saab T-X pour l’US Air Force.

Accélération du processus :

Le processus de remplacement de la flotte des Saab 105 vient de faire un pas en avant. En effet, une partie des Saab 105 vont atteindre leur limite d’exploitation. De fait, une demande d'information pour un remplacement des Saab 105 Sk.60 de 50 ans va intervenir durant l’été. En parallèle, un programme d'extension de vie pour maintenir certains Saab 105 en service jusqu'à 2024-2025 va être lancée dans l’attente du nouvel avion école.

Répondant à une question lors de la réunion du Fan Club de la Force aérienne Suédoise au Salon du Bourget à Paris ce matin, le Maj Gen Mats Helgesson, le chef d'état-major de la Force aérienne a déclaré que le nouveau formateur parfait serait "très bon marché et devait être une plate-forme complète". Il a déclaré que la solution pourrait être soit un jet ou un turbopropulseur, mais la plate-forme était moins importante que l'ensemble du système d'entraînement qui sera prioritaire. "Nous avons l'intention d'utiliser « Gripen » monoplace, de sorte que l'ensemble du système, y compris les simulateurs et la formation par ordinateur, doit conduire un pilote directement à un poste de pilotage de « Gripen ». Nous avons décidé que nous allons former nos propres pilotes, nous ne les formerons pas dans un autre pays".

Le nouveau programme de formation pour les élèves pilotes suédois vise à fournir jusqu'à 8.000 heures de vol par an en autant de sorties, plus 3,000 heures d'enseignement avec utilisation. Les suédois ont par ailleurs demandé une capacité à fournir 10% à 30% de potentiel supplémentaire et ceci dans le cas ou il faudrait former plus de pilotes pour faire face à une dégradation de la sécurité.

Le cahier des charges semble demander les caractéristiques suivantes : le formateur devrait inclure la capacité de fonctionner au-dessus 20,000ft, et de maintenir 230kt (425 kmh) en vol en palier à 15,000ft. Performances requises pour la formation avancée de vol et de combat à Mach 0,65 pour un plafond opérationnel de plus de 25,000ft, et une vitesse de 1000 pieds au 300kt.

Le formateur doit avoir deux sièges, un système d’affichage tactique avec fusion des données permettant de préparer les élèves pilotes à une transition sur avions de chasse de quatrième / cinquième génération.

Les favoris :

Deux avions semble avoir les préférences de la Flygvapnet, il s’agit du Pilatus PC-21 suisse et du Boeing/Saab T-X dans le cas ou celui-ci serait choisi par l’US Air Force. Mais ce dernier pourrait encore attendre pour le choix américain favorisant ainsi l’avion suisse. Le M-346 italien semble déjà distancé à l’heure actuel ainsi que l’Embraer Super Tucano

Pilatus PC-21 :



Le PC-21 permet une formation complète des élèves pilotes et ceci avec des possibilités offrant une nouvelle dimension. En effet, il s’agit là, d’un système d’écolage en vol performant, qui remplace totalement la transition sur avion école à réaction de type Hawk ou Alpha jet. En effet, le PC-21 offre la possibilité unique au monde d’assurer une transition directe vers des chasseurs modernes tels que F/A-18, Rafale, Gripen, Eurofighter, pour ne citer que ceux-là. Il est également possible d’opter pour une combinaison en binôme avec un jet école, dans ce cas la formation sur jet peut être réduite en nombre d’heure. Les coûts de formation, de maintenance sont très largement diminués, sans oublier la réduction significative des nuisances sonores et de l’optimisation de la consommation de kérosène. L'avion permet une simulation complète et ceci sans armement, car ceux-ci sont simulés grâce à une interface spécialement développée pour l’avion.

Boeing/Saab T-X :



Le TX de Boeing / Saab comporte une double queue, un grand cockpit avec une excellente visibilité. Des éléments de type LERX ont été repris de la famille F/A-18 « Hornet ». Le TX dispose d’un seul moteur General Electric F404 également utilisé sur le Hornet et le Gripen. Boeing affirme que la conception et la performance de l'avion à double-queue fourni un excellent contrôle, et une très bonne stabilité pour le ravitaillement. Darryl Davis, le président de Boeing's Phantom Works, a déclaré que l'avion a été conçu pour répondre à toutes les exigences du programme, et a noté qu'il offrira un angle d'attaque haut (AoA) et de haute performance en matière d’accélération. Boeing a également souligné que la conception du poste de pilotage offre un positionnement idéal pour l'instructeur avec une très bonne visibilité, tant pour l'instruction en vol que pour la formation avancée en combat aérien visuel.

Photos : 1 Saab 105 @ Flygvapnet 2 PC-21@ Pilatus 3 T-X@ Boeing/Saab

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2017/06/19/suede-un-pas-en-avant-pour-remplacer-les-saab-105-863854.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Lun 3 Juil 2017 - 21:35

Citation :
3 juil. 2017 | Par Emmanuel Huberdeau

Gripen E : Sur les rails pour 2019


Le premier Gripen E de série doit être livré en 2019. © Saab



Saab est confiant quand à la possibilité de livrer en 2019 le premier Gripen E de l'armée de l'Air suédoise. Deux autres prototypes sont en cours de construction.

Le 15 juin dernier, le prototype du Gripen E décollait pour un premier vol d'une durée de 40 minutes. Ce vol inaugural est toujours un événement dans un programme de développement d'un nouvel appareil. Il est intervenu quelques semaines après la conférence annuelle organisée par Saab pour faire le point sur son chasseur.

L'industriel suédois a confirmé à cette occasion que la première livraison d'un Gripen E à la Suède est toujours prévue pour 2019. Le premier essai en vol a fait suite à des essais de taxi réalisés plus tôt dans l'année. Selon Saab, le prototype 39-8 utilisé pour le premier essai en vol a été produit exactement comme les futurs appareils de série. Il est équipé du réacteur GE Aviation F414G et d'une nouvelle suite d'avionique dores et déjà qualifiée. Un certain nombre de capteurs n'ont cependant pas encore été intégrés.

Le Gripen E a été développé à l'origine pour répondre à un besoin de l'armée de l'Air suédoise demandant plus d'autonomie, l'accroissement des la capacité d'emport et une modernisation des systèmes embarqués du Gripen. Saab assure que le Gripen E sera capable de réaliser des missions complexes dans un environnement contesté.

En plus des essais sur le prototype, Saab réalise un grand nombre simulations afin de tester les différents éléments du Gripen E. Par ailleurs, deux prototypes sont actuellement en cours de construction. Le premier de ces appareils est à un degré avancé d'assemblage a annoncé Saab. Le Brésil, unique client export du Gripen E pour l'heure (L'appareil est désigné Gripen NG par les brésiliens) est activement impliqué dans le programme de développement. 350 ingénieurs, techniciens et militaires brésiliens doivent être formés en Suède. Une centaine sont actuellement sur place et une trentaine ont déjà achevés leurs formations.

Les ingénieurs suédois travaillent notamment avec leurs confrères brésiliens sur la version maritime du Gripen. Pour l'heure aucun programme de développement de cette variante n'a été formellement lancé mais des études préliminaires sont en cours. Selon Saab, le Gripen conçu pour opérer, si besoin, sur les courtes routes de Suède peut facilement être adapté pour un embarquement. Saab n'évoque pas cependant les contraintes liées à la brutalité des appontages et des catapultages. Saab a répondu à l'appel d'offre lancé par la Marine indienne pour un nouveau chasseur embarqué. Le chasseur suédois sera opposé à deux appareils qui opèrent déjà depuis des porte-avions. Le Rafale et le Super Hornet.

http://www.air-cosmos.com/gripen-e-sur-les-rails-pour-2019-97201
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Mer 5 Juil 2017 - 18:32

Citation :
La Suède et la Finlande ont rejoint une force expéditionnaire commune dirigée par les Britanniques


Posté dans Défense européenne, Diplomatie par Laurent Lagneau Le 05-07-2017




En 2015, le Royaume-Uni a établi une coopération militaire avec le Danemark, les Pays-Bas, la Norvège et les trois pays baltes [tous membres de l’Otan, ndlr] afin de former une force expéditionnaire commune (Joint Expeditionary Force, JEF), devant être pleinement opérationnelle en 2018.

Peu après la victoire du Brexit (sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne), le ministre britannique de la Défense, Michael Fallon, avait assuré que Londres s’engagerait davantage au sein de l’Alliance atlantique, tout en maintenant son engagement en faveur de la sécurité européenne.

« Nous quittons l’Union européenne mais les principes de sécurité européenne. […] Nous allons utiliser le Brexit comme une nouvelle occasion, non pas de reculer, mais d’intensifier, de redéfinir notre relation européenne de défense », avait déclaré M. Fallon. « L’histoire a montré que l’isolement n’est pas une option et que notre sécurité est fondamentalement liée au continent », avait-il ajouté.

Et cette Joint Expeditionary Force, susceptible d’être déployée seule ou aux côtés d’une autre force multinationale dans le cadre de l’Otan, l’UE ou l’ONU, vient d’accueillir deux nouveaux membres, qui ne font pas partie de l’Otan (mais qui sont membres de l’UE), à savoir la Suède et la Finlande, qui, par ailleurs, estiment que la Russie pose une menace à leur sécurité.

Les ministres de la Défense de ces deux pays scandinaves, le suédois Peter Hultqvist et le finlandais Jussi Niinisto, ont signé l’adhésion de leur pays respectif à cette JEF au château de Karlberg [Stockholm], en présence de leur homologue britannique.

« Nous sommes plus forts ensemble, et cette force commune montre clairement que la Grande-Bretagne se tient aux côtés de ses alliés internationaux », a commenté M. Fallon. « La Suède et le Royaume-Uni sont des partenaires importants pour la Finlande et l’adhésion à la JEF donne à notre coopération une autre dimension. Nous croyons que cette coopération renforcera notre capacité de défense nationale et renforcera la coopération avec nos partenaires », a estimé le ministre finlandais.

Forte de 10.000 hommes, la Joint Expeditionary Force, mobilisable à court préavis, est commandée par un général britannique depuis la base de St Mawgan, dans le sud-ouest de l’Angleterre.

http://www.opex360.com/2017/07/05/la-suede-et-la-finlande-ont-rejoint-une-force-expeditionnaire-commune-dirigee-par-les-britanniques/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Sam 8 Juil 2017 - 20:30

Citation :
Sweden to acquire new RBS 58 anti-tank guided missile system

Remigiusz Wilk, Krakow - IHS Jane's Missiles & Rockets

06 July 2017


The Swedish Defence Materiel Administration (Försvarets Materielverk: FMV) has issued a requirement for a new, man-portable anti-tank guided missile (ATGM) system, under the programme designator RBS 58 (Robotsystem 58).

The FMV has asked manufacturers of candidate systems to submit proposals for participation in a qualification phase by 6 September 2017, prior to negotiations on a framework agreement for the RBS 58 procurement. The FMV also disclosed that the Lithuanian Armed Forces will also evaluate the possible acquisition of an RBS 58 capability following the conclusion of the framework agreement.

FMV's RBS 58 requirement provides for a missile with fire-and-forget/lock-on-after-launch functions, equipped with an uncooled imaging infrared seeker, capable of defeating modern main battle tanks and/or heavy armoured vehicles fitted with passive or active protection systems, at ranges between 200 m and 4,000 m in day and night operations in all environments.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Jeu 17 Aoû 2017 - 18:09

Citation :
Les forces armées suédoises devraient bénéficier d’un bonus budgétaire en 2018


Posté dans Europe par Laurent Lagneau Le 17-08-2017




En 2013, le général Sverker Göranson, alors chef d’état-major des forces armées suédoises, avait lancé un pavé dans la mare en affirmant que la Suède ne tiendrait pas plus d’une semaine en cas « d’attaque limitée » de son territoire.

Puis, avec la crise ukrainienne, les violations répétées de son espace aérien et de ses eaux territoriales, l’intensification de l’activité militaire russe dans la région de la Baltique et les menaces de Moscou au sujet de son éventuelle adhésion à l’Otan, la Suède a repris en main sa politique de défense, en revenant notamment sur des dispositions prises après la fin de la Guerre froide.

Ainsi, une présence militaire permanente sur l’île de Gotland (stratégique en cas de conflit impliquant les pays baltes) a été rétablie, de même que le service militaire, suspendu en 2010. Par ailleurs, la Suède a actualisé son concept de « défense totale » et remis au goût du jour certains équipements que l’on croyait devenus inutiles, comme les systèmes de défense côtière.

En outre, Stockholm s’est rapproché de l’Otan et a multiplié les coopérations en matière de défense, en signant des accords avec ses voisins scandinaves (Finlande, Danemark et Norvège) ainsi qu’avec la Pologne et en rejoignant la force expéditionnaire commune (Joint Expeditionary Force, JEF) mise en place par le Royaume-Uni.

Signe que la menace militaire est prise au sérieux, le gouvernement suédois a renoncé à la vente aux enchères des fréquences hertziennes dites « en or » convoités par les opérateurs de télécommunications pour des « impératifs de sécurité nationale ».

Et, évidemment, Stockholm a mis un terme à la baisse de ses dépenses militaires. En 2015, ces dernières devaient augmenter de de 10,2 milliards de couronnes (1,1 milliard d’euros) sur la période 2016-2020.

Mais, le 16 août, le gouvernement de centre-gauche (minoritaire) a annoncé avoir trouvé un accord avec deux partis de l’opposition pour allouer aux forces armées suédoises près de 2 milliards de couronnes supplémentaires (200 millions d’euros) en 2018 et environ 6 milliards de couronnes au cours de la période 2018-2020. L’état-major avait évalué ses besoins en dépenses supplémentaires à 9 milliards de couronnes pour 2017-2020.

« Nous constatons une augmentation de l’activité militaire dans notre région. « Cet argent supplémentaire envoie un signal important au monde qui nous entoure et il est bon pour la Suède », a commenté Peter Hultqvist, le ministre suédois de la Défense.

Ces ressources supplémentaires devraient servir à financer l’achat de nouveaux véhicules blindés et de munitions ainsi qu’à doper le recrutement. On devrait en savoir plus le 20 septembre, quand le projet de budget sera officiellement dévoilé.

http://www.opex360.com/2017/08/17/les-forces-armees-suedoises-devraient-beneficier-dun-bonus-budgetaire-en-2018/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Ven 8 Sep 2017 - 18:29

Citation :
Suède : l’affaire qui dérange

8 septembre 2017/ Catégories Stratégie et politique




Le ministre suédois de la Défense, Peter Hultqvist, est sur la sellette, l’opposition, majoritaire au Parlement, assurant vouloir voter une motion de défiance contre lui dès la rentrée parlementaire du 12 septembre. Le responsable social-démocrate s’est vu reprocher sa « passivité » lors d’une affaire embarrassante pour l’Etat suédois.

En résumé, un grand nombre d’informations plus ou moins confidentielles, y compris dans le domaine de la Défense, pourraient avoir été disséminées après l’externalisation auprès d’IBM de l’entretien technique d’une base de données publiques, en 2015. Le groupe américain avait ensuite fait sous-traiter cette tâche par des sociétés serbes et tchèques.

Parmi ces données, provenant de la Direction suédoise des Transports, se trouvent les coordonnées de personnes bénéficiant de protection et dont l’identité est protégée, dont des agents renseignant l’armée et la police dans le pays et à l’étranger. La base comprend aussi les coordonnées des véhicules civils de l’armée et des militaires les utilisant.

Pour tenter de désamorcer le scandale, Stefan Löfven, le chef du gouvernement, a limogé les ministres de l’Intérieur et des Infrastructures. Son propre bras droit à la chancellerie a démissionné le 27 août. Depuis, le CEMA a assuré que des mesures avaient été prises discrètement dès l’automne 2015 pour circonscrire la dissémination d’informations sensibles.

Selon la Défense, cette affaire, si elle est « sérieuse », n’a « pas influencé de manière notable » ses capacités de renseignement ni « n’a eu d’impact significatif » sur ses capacités opérationnelles. Vrai ou faux ? Toujours est-il que l’opposition de droite estime que le ministre de la Défense a tardé à informer Stefan Löfven. Ira-t-elle jusqu’à voter une motion de défiance contre le ministre ? Certains, y compris à droite, plaident pour le statu quo, en raison des tensions avec la Russie et de la satisfaction globale donnée par Peter Hultqvist à son poste.

http://www.ttu.fr/suede-laffaire-derange/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Mar 12 Sep 2017 - 21:17

Citation :
12 sept. 2017 | Par Emmanuel Huberdeau

Saab présente le Gripen Agressor


Livrée noire pour le Gripen Agressor. © Saab


A l'occasion du salon DSEI, Saab a présenté une nouvelle version de son chasseur Gripen adaptée au rôle d'agresseur.

De nombreuses forces aériennes dans le monde ont mis en place des escadrons d'agresseurs ou font appel à des compagnies privées pour rendre leurs entrainements plus réalistes mais aussi moins couteux. Les forces les plus aisées utilisent des appareils de combat de première ligne (A l'image des Etats-Unis qui emploient des F-16 et F-18) mais la plupart des armées de l'air s'appuient sur des avions d'entrainement ou des chasseurs retirés du service.

Saab a eu l'idée de développer une version de son Chasseur Gripen adaptée spécifiquement à ce rôle. L'industriel suédois estime en effet qu'il existe un delta trop important entre les qualités des appareils de combat actuels et celles des avions employés pour simuler les adversaires.

Ce Gripen Agressor est dérivé du Gripen C dont il reprend la cellule. Première différence majeure, le retrait de toute capacité d'emport d'armement réel. Les capacités offensives de l'appareil sont toutes simulées. L'appareil décolle donc sans armes mais peut emporter trois bidons et peut être ravitaillé en vol. Il est équipé d'un nouveau radar multi mode longue portée PS-05 Mk IV, de la liaison 16 et des liaisons de données spécifiques propre au Gripen. L'appareil conserve aussi une suite de guerre électronique.

Le but de Saab est donc de proposer un appareil moins équipé qu'un chasseur opérationnel et donc moins cher. Tout en gardant les performances de l'appareil de combat. L'industriel suédois estime ainsi pouvoir proposer des entrainements plus réalistes. La vente récente d'un lot d'ancien Mirage F1 français à la société ATAC prouve qu'il existe bien un marché pour ce type de prestations. Le Gripen Agressor sera surement plus couteux que les appareils de seconde main mais proposera des performances plus en phase avec celles des avions de combat modernes.



http://www.air-cosmos.com/saab-presente-le-gripen-agressor-99931
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21818
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   Mer 8 Nov 2017 - 19:20

Citation :
Europe de la défense : la très belle trahison de la Suède qui s'offre le Patriot

 Par Michel Cabirol            |     08/11/2017, 6:56   |   885   mots

 
Après un voyage à Washington en mai, le ministre de la Défense suédois Peter Hultqvist a complètement cédé
à la pression de Washington qui lui a finalement vendu des Patriot (Crédits : Raytheon)

     
Stockholm hésitait entre l'Europe et les Etats-Unis pour l'achat de son système de défense antiaérienne. La Suède a choisi le Patriot plutôt que le SAMP/T proposé par l'Italie et la France.

Entre l'Europe et les Etats-Unis, la Suède a choisi... Washington et le missile Patriot malgré une offre européenne (France et Italie) de très bonne qualité avec le système SAMP/T armé des missiles Aster et surtout moins chère de 30% à 40%. Triste Europe de la défense. C'est le ministre de la Défense suédois qui est à l'origine de cette décision incroyable contre l'avis même des opérationnels, notamment la DGA suédoise (Swedish Defence Materiel Administration). Au centre d'un énorme scandale, Peter Hultqvist est pourtant resté en place alors que les identités d'agents des services de renseignement suédois ont été révélées de façon accidentelle.

La Suède pourtant membre de la LOI européenne

En tout cas, le choix de Stockholm a été un test pour savoir si l'Europe de la défense était une réalité ou si elle ne restait qu'un joli concept. Le choix américain de Stockholm est clair d'autant plus qu'il installe définitivement le Patriot dans tous les pays nordiques. Le choix du Patriot est donc un choix politique plutôt qu'un choix opérationnel et économique de la part de la Suède. Fruit d'un accord entre le gouvernement social-démocrate/Verts et deux partis d'opposition (conservateurs et Centre) en août, il s'inscrit directement dans le cadre de l'accord signé entre Stockholm et Washington en 2016 en vue d'une coopération militaire resserrée entre les deux pays, a expliqué le ministère de la Défense suédois.

La lettre d'intention (Letter of Intent - LoI), signée le 6 juillet 1998 par les ministres de la défense des six pays principaux producteurs d'armement en Europe (Allemagne, France, Espagne, Italie, Royaume-Uni, Suède), est pourtant destiné à favoriser la mise en place d'un environnement favorable à une industrie de défense intégrée. En outre, le régime a légèrement évolué dans le sens d'une harmonisation des droits de propriété intellectuelle dans les six pays.

Le SAMP/T était favori au début de la compétition

La Suède a donc sélectionné le système de défense antimissiles Patriot de l'américain Raytheon, au détriment de son concurrent franco-italien SAMP/T (MBDA et Thales), qui pourtant était favori au début de la compétition. Mais après un voyage à Washington en mai, Peter Hultqvist a complètement cédé à la pression américaine. Le ministère suédois de la Défense n'a pas fourni de détails sur ce contrat évalué par l'agence chargée de l'acquisition des matériels militaires à 10 milliards de couronnes (1 milliard d'euros).

La décision d'acheter une système de défense antiaérien est conforme au cap stratégique fixé en 2015 par la Suède et qui prévoit, eu égard à la "dégradation de la sécurité" régionale, de renforcer la capacité opérationnelle de ses forces armées après des années d'austérité, souligne le ministère dans un communiqué.

La Suède veut recevoir ses batteries à partir de 2020

Cette annonce survient quelques heures après une rencontre entre les ministres nordiques de la Défense et le chef du Pentagone, James Mattis, en Finlande, pays dont la frontière orientale est la plus longue que partage l'Union européenne avec la Russie. Sur le plan purement tactique, le Patriot "est un système qui a fait ses preuves, assorti de bonnes garanties de livraison et de la capacité à contrer les missiles balistiques", justifie le gouvernement suédois. Ce qui est également le cas du SAMP/T, déjà adopté par onze forces armées dans le monde. Ce système équipé de missiles Aster 30 B1, peut traiter aussi bien des cibles conventionnelles que des cibles balistiques. Il peut suivre des centaines de trajectoires et engager 10 cibles simultanément.

La Suède souhaite recevoir les batteries sol-air à partir de 2020 et au plus tard en 2025. Le Patriot remplace un autre système américain employé par la Suède, Hawk, qui affiche une portée de 40 km contre 70 km pour le Patriot.

La France avait pourtant joué le jeu

La France avait notamment répondu présente du 11 au 29 septembre à l'exercice Aurora 17 sur le territoire suédois. Un exercice auquel de nombreux pays (Danemark, Estonie, Finlande, Lituanie, Norvège, États-Unis et France) ont participé cette année, dans l'objectif d'améliorer l'interopérabilité interalliée. Cet événement a représenté une opportunité pour l'armée de l'Air de faire la démonstration de sa capacité de projection et de renforcer son interopérabilité, notamment en matière de défense sol-air, avec ses alliés.
Pour cet exercice, la France a mobilisé l'escadron de défense sol-air (EDSA) de la base aérienne 125 d'Istres afin de démontrer sa capacité à répondre à des attaques balistiques ou à des intrusions d'aéronefs ennemis dans son espace aérien. L'armée de l'Air a acheminé jusqu'en Suède grâce à 50 camions le matériel de l'EDSA, comprenant deux sections Mamba et deux Crotale NG. En vain... Les Suédois ont préféré joué dans la cour des Etats-Unis. Pourtant Saab et Stockholm sont bien contents de pouvoir faire la promotion du Gripen avec le missile air-air Meteor... de MBDA.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/europe-de-la-defense-la-tres-belle-trahison-de-la-suede-qui-s-offre-le-patriot-757108.html  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Swedish Armed Forces/Försvarsmakten   

Revenir en haut Aller en bas
 
Swedish Armed Forces/Försvarsmakten
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les forces françaises en OPEX
» Swedish Navy - Maine Suédoise
» aller au bout de ses forces...
» Les Forces Morales
» FMR - Forces Maritimes du Rhin - Stagiaires pilotes du Génie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: