Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Marine & mondialisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21556
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Marine & mondialisation   Dim 24 Jan 2010 - 4:05

un français a écrit:
... les impôts et les administrations sont tellement lourds en Europe que je comprend les armateurs et propriétaires de navires.

D'ailleurs, ce système est en train de s'étendre :

- à l'aérien depuis une décennie, on en parle quand une catastrophe aérienne met en cause une compagnie charter de troisième catégorie (en oubliant au passage qu'il ya des compagnies nationales qui ne valent pas mieux!)

- au transport routier depuis a pau près aussi longtemps : la plupart des camions Dentressangle (entreprise de dimension européenne qui a son siège social dans la Drôme) sont immatriculés au Portugal ou en Lithuanie (avec de plus en plus de chauffeurs de ces pays) et rappelez-vous Willy Betz avec les routiers bulgares à 100 € par mois!

- bientôt au transport ferrovaire, puisqu'avec l'ouverture du transport de fret à la concurrence, certains opérateurs privés roulent maintenant en Europe. Là aussi, pour l'instant ils travaillent avec du matériel et des mécaniciens occidentaux, mais gare à la suite (pour info, salaire d'un mécanicien SNCF ou privé français un peu expérimenté entre 1500 et 2000 € net par mois pour 35 heures hebdomadaires, salaire d'un conducteur de train slovène : 1000 € par mois pour 40 heures par semaine et moins de congés, et ce n'est pa le pire...).

Alors ce n'est que l'aspect "transport" de la "globalisation" libérale actuelle... Il est vrai que le transport maritime a été pionnier en la matière et constitue un des cas les plus marqués...
Je crois que ce français a bien tapé au coeur du problème !le sujet est tellement profond, que je ne sais pas si on pourra en faire le tour à notre niveau, en attendant la suite de l'article - qui date de 2000 et qui vaut, ce qu'il vaut, essayons un autre angle, si possible en douceur :
" d'abord, personne ne peut être CONTRE le profit - c'est qd même ce qui soutient le progrès et personne ne souhaite vraiment revenir en arrière - enfin, je pense ?
" le Probléme c'est le profit pour le profit ! la question qui devrait sous-tendre toute activité humaine, c'est : où est l'Homme ? je vous laisse développer ..
" et la MARINE, dans tout ça ? eh ben la MARINE est en plein dedans !!! elle n'est pas l'aspect transport de la globalisation :
LA MARINE EST LA GLOBALISATION !!

en effet, sans MARINE, on ne globalise rien du tout, je cite de mémoire - mais on pourra rechercher les chiffres - que le transport maritime c'est 90% du transport de la planète (l'aérien c'est pipi, le fer et la route ça reste très moyenne distance ...)
et de plus dans les 40 dernières années le tonnage transporté a quadruplé !! alors que le secteur est super florissant, est-ce que NOS marines ont en profité ? nos marines au sens large : armateurs, marins, chantiers, ports, ....

je vous laisse répondre ........

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Dim 31 Jan 2010 - 16:24

la marine EST la mondialisation car le coût du transport est très très faible et ce n'est pas celui du pétrole qui est important !!

Oui, l'essence est chère en France, mais est ce que le gasoil l'est en chine à Dubaï ou au Brésil ???

en fait, la mondialisation peut être inverses par le rebond écologique lance par Al Gore

si vous considérez le prix du transport a son impact REEL, vous rendez ridicule le fait de pécher des crevette a Madagascar, les faires décortiquer en indonésien et les vendre en France ou en Norvège

ou de prendre des patates norvégiennes, les faire éplucher au Maroc, les emballer et les faire revenir

ou de faire des tasses et des bricoles en Chine pour pourrir le marche européen
cote taxes, je vous rassure, la Chine vient en troisième position après la France et je ne sais plus qui pour les impôts sur les entreprises.

Bloquer les transport, rendez les onéreux, vous redonnez la chance au industrie locale (pas pour tous quand même) par contre les pays ou il n'y a pas d'industrie locale... il vont morfler

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21556
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Dim 31 Jan 2010 - 17:01

Effectivement, je crois que tu as raison
et en plus il paraît être aux 1ère loges pour en parler !

_________________


Dernière édition par Fremo le Jeu 9 Fév 2012 - 1:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Lun 1 Fév 2010 - 12:26

Je vois qu'avec ton exemple des casseroles tu as tout à fait le même point de vue que moi. Le système est un cercle vicieux.
(Je propose que tu déplace ton usine en France ou en Espagne, plutôt qu'au Maroc.. )
Il y aurait à mon sens une solution, mais douloureuse à court terme, ce serait de rétablir les frontières et les droits de douane sinon celles de la France, du moins celles de l'espace Schengen. Mais proposer ce genre de chose revient immédiatement à se faire taxer de fasciste...

Quant à la gabegie des trajets inutiles, je ne te citerai qu'un exemple, non maritime malheureusement, mais vécu par un ami producteur de fruits dans la vallée du Rhône (Ardèche) : ses abricots achetés à la coopérative par Intermarché vont se balader en camion frigorifique à Mondeville (Calvados) avant de redescendre dans les supermarchés de la Drôme à quelques kilomètres de leur lieu de production et je ne parle pas des patates expédiées de France en Italie pour les faire éplucher avent de les rapatrier en France pour les couper en frites... On croit rêver... Et personne ne dis rien car le transport crée des emploi et fait rentre du pognon dans les caisses de l'Etat!

De toute façon, les européens ne veulent pas que çà change et pour certains, le RMI leur convient très bien. Encore un exemple vécu : une dame vient inscrire ses enfant à l'école primaire, la directrice lui demande sa profession et celle de son mari. Réponse : "RMIste"! Interloquée, la brave enseignante lui rétorque " Mais, Madame, çà n'est pas une profession!" et l'autre de lui répondre "Si, si, je vous assure, avec toutes les aides on s'en sort très bien!". Et j'en connais d'autres...

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21556
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Lun 1 Fév 2010 - 13:30

j'ai choisie me situer au maroc et non en France, pour une raison trés importante, d'ailleurs tu l'as cité, c'est le systéme sociale en France, sous l'empire Romain c'était pour calmer le peuple: " donnez leur du pain et des jeux" Remplacez "pain" par "RMI" et "jeux" par "foot"et vous verrez que rien n'a changé...
et là je me rappele d'un copain qui m'avait sorti une expréssion de son cru : " Rien àattendre des français tant qu'ils auront leur pastaga et leur Bigdil ". depuis cette émission débilitante a disparu mais vite remplaçé par d'autres lessiveuse à cerveau
Je présente a l'avance mes excuses a ceux que j aurai froissé mais je connais trop de profiteurs du systeme social pour dire qu ils sont une minorite du type " papa vit avec nous mais maman touche l aide parent isole et est au RMI depuis 10 ans et moi je ferais pareil mais j'ai la chance d'étre diabétique donc j'aurai la COTOREP en plus !
Quand on est prof et que l'on entend ca, ca donne envie de tous casser
Donc je vais pas me localiser en France, mais plutôt au Maroc, nous avons un systéme collectivement accepté et apprécié mais évidemment il doit s'améliorer

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Lun 1 Fév 2010 - 14:55

juste un truc, mais c'est récent, le gouvernement chinois autorise a planter dans usines 100% étrangères en Chine, car les dites entreprises étrangères en avait plein le cul de se faire avoir par les chinois
faut pas croire que c'est le paradis pour elles

sinon, il y a plein de zone sous douanes qui sont en chine sans y être. les produits y arrivent de l'étranger, y sont transformer,et reparte a l'étranger sans avoir passes par une quelconque douanes chinoise, coût moindre, bas salaire, mieux quoi

alors les gens braillent sur les bas salaires et autres, mais les ouvriers européens par exemple sont mieux payes et mieux considérés que s'il étaient dans une entreprise chinoise, et contrairement a elles, ils sont certains avec une boite étrangère d'avoir un contrat, une assurance, des conditions correctes et j'en passe (je ne parle pas la des boites anglaises bien sur, mais des normales )


alors les entreprise délocalise...pour beaucoup d'entre elle, c'est ça ou elle crevé aussi, il faut le dire

les trucs que vous achetez au supermarchés du coin pour pas cher, ils sont chinois ou marocains ???

alors pour l'Europe ?!!

Infligez au pays comme la chine leurs propre loi de protectionnisme, prenez en compte le coût réel du transport avec l'impact écologique, et ça va changez tout seul !!

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21556
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Lun 1 Fév 2010 - 17:40

je ne suis pas d'accord avec toi sur certains point :
Citation :
alors les entreprise delocalise...pour beaucoup d'entre elle, c'est ca ou elle creve aussi, il faut le dire
C'est vrai pour certaines, c'est complètement faux pour d'autres. Qu'un entreprise déficitaire ou à faible marge délocalise, je peux le comprendre. Que des groupes à fort bénéfice délocalisent pour augmenter leurs profits, çà a du mal a passer. Seulement voilà, le but d'une entreprise n'est pas de générer des profits comme on l'entends souvent (et on l'apprend aux élèves) mais de générer le profit Maximum et comme la mondialisation a fait sauter les barrières, c'est un course sans fin.
Citation :
les trucs que vous achetez au supermarchez du coin pour pas cher, ils sont chinois ou marocains ???
Et bien, c'est là encore une fois que le bât blesse : c'était vrai il y a vingt ans, çà ne l'est plus aujourd'hui. Les entreprises délocalisent mais le prix de vente de leurs produits reste le même : la différence va dans la poche des actionnaires, pas au pouvoir d'achat de la ménagère. Et on l'oublie très souvent. Par exemple beaucoup de T-Shirts fabriqués en Chine sont vendu entre 10 et 20 DH, largement aussi cher que du temps où ils étaient fabriqués au Maroc. Et c'est encore plus vrai pour l'industrie lourde pour laquelle les prix sont fixés au niveau mondial : l'acier fabriqué en Chine n'est pas vendu moins cher que celui fabriqué en France, simplement Mittal s'en met un peu plus dans la poche...


en fait je suis bien d'accord avec ce qui disent que la marine n'est pas en cause, ni les marins, qu'ils soient philipin russe ou francais, c'est le systeme, mais en réalité, c'est bien çà le plus grave, car c'est la preuve qu'on ne pourra pas revenir en arrière. Et regardez les politiques en europe, en france plus précisément (là j'ai envie de devenir grossier quitte à me faire traîter encore une fois de poujadiste, populiste, fasciste ou d'autres épithètes en "iste") qui cautionnent çà quelque soit leur bord : la gauche par idéalisme mondialiste imbécile (tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil) allant jusqu'au racisme anti-européen et la droite par recherche du profit maximal à court terme caché sous un voile de bonnes résolutions à pas cher!
et en parlant du systéme, celui là n'avait rien d'inéluctable : il ne s'agit pas -contrairement à ce que l'on veut souvent nous faire croire - d'une LOI naturelle qu'on ne pouvait pas éviter, mais bien d'une construction humaine, savamment réfléchie de longue date !

_________________


Dernière édition par Fremo le Jeu 9 Fév 2012 - 1:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Lun 1 Fév 2010 - 18:01


encore qu'il faut considérer que le cout de la vie en Corée est le même qu'en France, et qu'au Japon il est carrement plus éleves !!

pourtant, le carnet de commande des shipyards coréens en est a son dixieme exemplaire rien que pour 2008 !! ils sont a toc et ouvrent en Chine

ca fait d'ailleurs plaisir au boite europeenne qui vendent du matériel de soudage par ailleurs, vous seriez surpris !

non en Europe ( certain pays au moin ) ils ont privilégie le camion ca a tue le cabotage et le transport fluvial

un ami m'a dit qu'en traversant le Yang tse Kiang, 45 minute de ferry pour aller a Nantong.. et bien, il fallait faire gaffe au traffic, il y a plus de bateau sur le bout de fleuve qu'il a traverser qu'à Toulon !!!
PS : tu as oublié les pavillons et leurs lois restrictives

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Týr
2eme classe
2eme classe
avatar

messages : 27
Inscrit le : 17/07/2011
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Jeu 9 Fév 2012 - 1:49

Le sujet est plutôt vieux..je viens de lire..mais vaut mieux tard que jamais..j'ai aimé l'approche que vous avez du sujet..et je crois que nous devrions utiliser cette approche pour décortiquer un peu notre "marine de commerce" mourante..pour certains il faudrait l'euthanasier..pour d'autre bâtir de nouvelles assises..notamment juridique (parce que le code de commerce maritime marocain date de 1919, bien-sûr avec quelques amendements..mais ne nous voilons pas la face, il a été très avant-gardiste à l'époque où il a été appliqué..mais il date d'un siècle déjà..c'est le moment qu'il prenne retraire) et cela pour avoir un nouveau départ..avec une nouvelle perspective et surtout une nouvelle introspective..certains envisagent même le pavillon bis...bref, la tendance des gouvernements passés suggérait que l'on voulait faire du Maroc une plateforme..les coûts de fret, eux nous seront imposés par les compagnies étrangères..il est irréfutable que cela est plutôt malsain pour un pays à vocation maritime confirmée..d'autant plus que les marins sont bien formés ici..allant du nettoyeur de 3ème classe à l'officier de première classe..suivant la toute puissante STCW, avec tous les certificats la panoplie..
L'union européenne a approché les officiers de première classe dernièrement en publiant sur son bulletin officiel la reconnaissance des diplômes et des brevets délivrés par l'autorité maritime marocaine..notre pauvre, démunie mais encore très chère direction de la marine marchande..mais les nôtres restent encore attachés au pays..mais pour combien de temps..les officiers sont sensés être les derniers à abandonner le navire quand il est entrain de sombrer..mais ils finissent tous par l'abandonner..les laisseront-ils faire..? décidément..seul le temps nous le dira..
je vous remercie sinon pour ce débat tant instructif

_________________
«Il nous a semblé nécessaire de renouer avec une des plus glorieuses traditions de notre monarchie en nous retournant vers la mer.» Feu Hassan II.
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Dim 17 Fév 2013 - 15:39

Citation :
Algérie Ferries va acquérir des navires et ouvrir une ligne vers l’Italie

La compagnie algérienne annonce qu’elle inaugurera, en 2013, un nouveau service vers l’Italie, où elle desservira le port de Civitavecchia. En plus de ses lignes vers la France et l’Espagne, Algérie Ferries entend, ainsi, développer son activité en Méditerranée occidentale. Dans cette perspective, l’Etablissement national de transport maritime de voyageurs (ETMV) lance un appel d’offres international en vue d’acquérir un grand ferry de moins de 5 ans d’âge. Alors que les candidats potentiels ont jusqu’au 6 janvier pour déposer leur offre, un second navire devrait également être acquis afin d’exploiter la nouvelle ligne vers l’Italie.

L’ETMV Algérie Ferries, qui exploite actuellement trois navires en propriété et deux autres en affrètement, emploie 1231 personnes, comprenant 709 navigants, dont 135 officiers.

http://www.meretmarine.com/fr/content/algerie-ferries-va-acquerir-des-navires-et-ouvrir-une-ligne-vers-litalie
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Mer 5 Juin 2013 - 1:07

quelques produits de DAMEN livrés dans le passé à l'algérie

"Djebel Beni Salah"



"Badji Mokhtar"

Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Mer 6 Nov 2013 - 0:02

Citation :
Le plus grand brise-glace au monde en construction en Russie



   Les chantiers navals de la Baltique ont débuté la construction du brise-glace le plus puissant et le plus grand au monde. Le navire devrait s’appeler Arktika.
 

 Le brise-glace du projet 22220 intégrera la flotte en décembre 2017. Il sera long de 170 mètres, large de 34 mètres et son tirant d’eau sera de 10,5 mètres. La puissance du moteur sera de 175 mégawatts, ce qui permettra de franchir des glaces d’une épaisseur de trois mètres.
 Le navire pourra être utilisé dans les basses eaux tout comme dans les profondeurs du bassin de l’océan Arctique. Le brise-glace pourra assurer le passage de bateaux avec une charge utile allant jusqu’à 100 000 tonnes.

 http://french.ruvr.ru/news/2013_11_05/Le-plus-grand-brise-glace-au-monde-en-construction-en-Russie-9833/


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Lun 12 Jan 2015 - 17:36

Citation :
Sagem : Vard Holding Ltd choisit la centrale de cap de nouvelle génération BlueNaute® pour ses futurs navires de travail off-shore

Boulogne Billancourt, le 12 janvier 2015


Le chantier norvégien Vard Holding Ltd vient de sélectionner la nouvelle centrale de cap et d’attitude BlueNaute® de Sagem (Safran) pour l’équipement de ses futurs navires de transport hauturier et de travail off-shore.

Signé avec le chantier Vard Holding Ltd, ce premier contrat, permettra d’équiper les bâtiments off-shore de nouvelle génération de type Vard 822 et Vard 829 (1).

La centrale BlueNaute® repose sur la technologie du gyroscope résonnant hémisphérique (GRH), une technologie innovante brevetée Sagem utilisée dans de multiples applications, de la navigation des UUV (drones sous-marins) au contrôle d’orientation des satellites.

Particulièrement fiable et apte à opérer dans les environnements océaniques les plus sévères, la centrale BlueNaute® offre un MTBF* supérieur à 100.000 heures et une durée de vie étendue. BlueNaute® représente une avancée majeure en termes de maintenance et de coût global de possession par rapport aux équipements de navigation des générations précédentes.

La centrale BlueNaute® permet d’offrir un service totalement adapté aux besoins de la navigation maritime civile, conformément aux obligations de l’Organisation Maritime Internationale et du traité SOLAS (Safety of Life at Sea).

La centrale BlueNaute® est produite dans l’établissement de Sagem à Montluçon (Auvergne). A ce jour, Sagem a produit et livré 200 centrales BlueNaute® pour des applications maritimes civiles et parapubliques.

Sagem maîtrise l’ensemble des technologies inertielles (mécanique, laser, fibre optique, vibrant) et affiche plus de 60 ans de savoir-faire dans les systèmes de navigation civils et militaires en France et à l’international.

(1) Les navires de type Vard 822 et 829 sont des bâtiments hauturiers innovants de nouvelle génération spécialement conçus pour les activités off-shore des plates-formes pétrolières, la pose de pipelines, et les activités industrielles sous-marines.

http://www.sagem.com/spip.php?article1267#sthash.kZ6EouIB.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Jeu 27 Aoû 2015 - 17:15

Citation :
 Le chantier naval Couach (Gironde) va construire 79 bateaux pour l'Arabie saoudite

     
Gujan-Mestras (France), 26 août 2015 (AFP) -


Le chantier naval girondin de yachts de luxe et vedettes militaires Couach a décroché un important contrat pour la construction de 79 bateaux de type "intercepteur" pour les garde-côtes d'Arabie saoudite, a-t-on appris mercredi auprès du constructeur de Gujan-Mestras (Gironde).

Le contrat, dont le montant n'a pas été révélé, s'inscrit dans un contrat plus large, conclu avec l'Arabie saoudite par le chantier naval allemand Lurssen, de Brême (nord), portant sur plus d'une centaine de bateaux et un montant total de 1,4 milliard d'euros, d'après le site spécialisé lemarin.fr qui a révélé l'information. Couach intervient comme sous-traitant au sein de ce contrat.

A mi-chemin entre la vedette et le patrouilleur, les intercepteurs construits à Gujan-Mestras, près d'Arcachon, d'une longueur de 15 m environ et d'une vitesse de 57 noeuds environ (105 km/h), seront destinés aux garde-côtes saoudiens.

La construction des bateaux devrait porter sur plus de trois ans et représente "un des plus gros contrats" réalisés par Couach, a précisé à l'AFP Guillaume Peuchant, responsable du département Bateaux de Service et Militaire.

Pour Couach, qui compte un peu plus de 180 employés, ce contrat devrait se traduire par la création de quelques dizaines d'emplois, un chiffre que la direction n'était pas en mesure de confirmer mercredi. "Il va clairement permettre au chantier de respirer sur les trois années à venir", a-t-on précisé auprès de la direction.

Le marché intervient quelques jours après confirmation d'un autre contrat de sous-traitance important pour Couach, pour une gamme de bateaux de plaisance de 12 à 22 m, pour le compte du fabricant néerlandais Vandutch, un contrat de 18 mois reconductible portant sur environ 50 bateaux par an, selon la direction.

Le personnel, qui a été informé lundi de la finalisation du contrat saoudien, a salué une "très bonne nouvelle" sur un dossier qui étaient dans les tuyaux depuis plusieurs années, face à la concurrence d'un chantier italien pour réaliser les intercepteurs, a-t-on indiqué de source syndicale.

Ce contrat saoudien est une "confirmation de redémarrage" pour le chantier, redémarrage qu'avait déjà amorcé le marché d'un yacht de 44 m, dont la construction a débuté fin 2014 et qui devrait être mis à l'eau fin 2016, a-t-on ajouté de source syndicale, soulignant que le chômage partiel restait, avant ces contrats, important.

Maison familiale fondée en 1897, rachetée fin 2011 par la société Nepteam, détenue par des investisseurs industriels locaux, Couach a été dans les années 60 l'un des chantiers pionniers de la grande plaisance, spécialisé dans les yachts de luxe de 20 à 50 m, sur mesure, avec matériaux composites.

Le chantier naval s'est aussi spécialisé depuis plusieurs décennies dans les bateaux à usage professionnel, patrouilleurs, vedettes, destinés aux marines nationales, douanes, garde-côtes, etc. Il est notamment fournisseur des Douanes maritimes françaises et a déjà fourni ces dernières années une soixantaine de bateaux à l'Arabie saoudite.

Couach prévoit pour 2015 un chiffre d'affaires de l'ordre de 20 millions d'euros.

La conclusion de contrats récents représente un retournement de fortune spectaculaire pour Couach, qui, en 2013, avait vu un plan de sauvegarde validé par le Tribunal de commerce de Bordeaux avec un remboursement progressif de ses créances, sur dix ans. Couach avait été racheté à la famille Vial quelques mois après l'assassinat en août 2011 à Porto-Vecchio de son patron, Fabrice Vial.

L'Allemand Lürssen, spécialisé dans les grands yachts et petits navires militaires, est un groupe aux mains de la famille du même nom depuis sa création en 1875. En 2013, le chantier avait réalisé le plus grand yacht du monde, 180 m, pour le président des Emirats arabes unis, cheikh Khalifa ben Zayed Al-Nahyane.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/11272-le-chantier-naval-couach-gironde-va-construire-79-bateaux-pour-larabie-saoudite
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Ven 9 Oct 2015 - 14:47

Citation :
Malgré les embûches, le nouveau canal de Panama ouvrira en 2016


Panama, 8 oct 2015 (AFP) -


Des conflits sociaux, des litiges financiers et maintenant, des fissures : le pharaonique chantier pour élargir le canal de Panama a connu bien des difficultés depuis 2007, mais ses promoteurs assurent qu'il sera enfin terminé dans six mois.

"Les travaux sont entrés dans la phase de compte à rebours", affirme le Groupement Unis pour le canal (GUPC), consortium en charge de l'essentiel des travaux.

Selon le GUPC, qui regroupe les groupes espagnol Sacyr, italien Salini Impregilio, belge Jan de Nul et panaméen Constructora Urbana, "95% du chantier est terminé et les tests sur les structures et les systèmes installés ont donné des résultats excellents dans tous les domaines".

Le message se veut rassurant, après un énième soubresaut dans le plus grand chantier d'ingénierie au monde : l'apparition, révélée dans une vidéo apparemment tournée par des ouvriers, de fissures sur un mur d'une des nouvelles écluses, côté Pacifique.

Cette découverte avait fait craindre le pire pour ce projet qui compte déjà un an et demi de retard.

Mais le GUPC minimise l'incident, affirmant que les fissures seront comblées avec "un type spécial d'acier".

Le consortium "s'est engagé à répondre à l'ensemble des exigences du contrat" et à livrer la nouvelle voie "en avril 2016", rappelle à l'AFP Jorge Quijano, l'administrateur du canal.

Toute une série de "tests sera effectuée durant au moins trois mois, avant de pouvoir passer aux ultimes essais impliquant la navigation de navires", a-t-il précisé.

"D'un point de vue technique, ces fissures ne doivent pas retarder la livraison des nouvelles écluses", assure à l'AFP Olmedo Garcia, directeur de l'Institut du canal de Panama, qui dépend de l'université nationale, précisant qu'"une commission indépendante a effectué une révision et a conclu que ce n'était pas si grave".

- Conflits sociaux et financiers -

Ce nouvel incident survient toutefois dans le cadre de travaux, débutés en 2007, qui ont depuis longtemps raté le rendez-vous initial d'une inauguration en 2014, censée coïncider avec le centenaire du célèbre canal.

Miné par les conflits sociaux et financiers, le chantier a explosé son budget de départ, de 5,25 milliards de dollars.

Le GUPC veut facturer les importants surcoûts, qu'il estime à au moins 2,39 milliards de dollars (environ 2 milliards d'euros), à l'Autorité du canal de Panama (ACP). La dispute a conduit au blocage des travaux pendant 15 jours en 2014 et fait désormais l'objet d'une procédure d'arbitrage international.

En août 2015, un appel à la grève des ouvriers, qui faisait suite à de précédents arrêts de travail, a lui fait planer un nouveau risque de retard sur le chantier, poussant le GUPC à concéder une augmentation des salaires pour éviter la paralysie du projet.

"Au total, ce sont près de 100 millions d'heures de travail qui ont été réalisées jusqu'ici", précise le consortium chargé des travaux.

Depuis son inauguration il y a un siècle, plus d'un million de navires ont croisé dans les eaux du canal de Panama, projet lancé par des Français puis repris par les États-Unis, qui en ont gardé la propriété jusqu'à sa rétrocession au Panama en 1999.

Avant même son élargissement, le canal a battu son record de marchandises transportées, avec 340 millions de tonnes entre octobre 2014 et septembre 2015, a indiqué jeudi Jorge Quijano à l'AFP, et des revenus proches du record historique, à 2,61 milliards de dollars.

Aujourd'hui 5% du commerce maritime mondial transite par ce canal, long de 80 kilomètres.

Ses nouvelles écluses seront "fiables durant 100 ans", un engagement stipulé dans le contrat selon Olmedo Garcia.

Djurdjica Kuntich, présidente de la Société panaméenne d'ingénieurs et architectes, souligne que c'est la responsabilité du consortium de "garantir que ce projet dure le temps prévu dans le contrat".

Agrandir le canal est essentiel pour le pays centraméricain, car cela permettra le passage de navires dits Post-Panamax transportant jusqu'à 14.000 conteneurs, le triple de la capacité actuelle.

De quoi offrir d'importants revenus supplémentaires à l'Etat, qui en tire déjà 1 milliard de dollars par an, soit 10% de ses recettes fiscales, un chiffre qu'il espère bien tripler dès 2025.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/11551-malgre-les-embuches-le-nouveau-canal-de-panama-ouvrira-en-2016
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Lun 8 Fév 2016 - 18:10

Citation :
Géorgie: construction d'un port en eau profonde pour 2,2 milliards d'euros


Tbilissi, 8 fév 2016 (AFP) -


La Géorgie a annoncé lundi la construction prochaine d'un port en eau profonde à Anaklia, dans l'ouest du pays, par un consortium américano-géorgien pour la somme de 2,5 milliards de dollars (2,2 milliards d'euros).

Avec ce projet, la Géorgie espère concurrencer les ports turcs et devenir une halte obligée pour les cargos commerciaux chinois en route pour l'Europe.

"Le projet ouvre de formidables opportunités pour la Géorgie et la région entière, et fait de la +route de la Soie+ un concept entièrement opérationnel", s'est félicité auprès de la presse le Premier ministre géorgien Guiorgui Kvirikachvili.

La Chine cherche à renforcer son influence diplomatique et économique en lançant ce qu'elle appelle une "nouvelle route de la Soie" allant jusqu'au coeur de l'Europe, à l'instar de l'ancien réseau de routes commerciales reliant l'Asie et l'Europe, progressivement abandonné à partir du XVe siècle.

Ce nouveau port sera construit par Anaklia Development Consortium (ADC), une coentreprise fondée par la géorgienne TBC Holding et Conti International, une entreprise basée aux États-Unis.

La Géorgie participera à hauteur de 100 millions de dollars, le reste des coûts étant assumé par le consortium.

Les travaux doivent commencer avant la fin de l'année et dureront trois ans: d'ici à 2025, le port devrait générer 0,5% du produit intérieur brut géorgien et accueillir jusqu'à 100 millions de tonnes de containers par an, a annoncé dans un communiqué ADC.

Ce port, construit dans la petite ville d'Anaklia située au bord de la mer Noire, pourra accueillir les cargos commerciaux trop gros pour être actuellement accueillis dans les ports de Géorgie et qui optent du coup pour ceux en eau profonde de la Turquie, selon ADC.

La Géorgie, petit pays du Caucase du sud aux 4,6 millions d'habitants, souhaite renforcer ses liens commerciaux avec l'Asie et l'Union européenne, avec qui elle a signé un accord de libre-échange en 2014.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/12303-georgie-construction-dun-port-en-eau-profonde-pour-22-milliards-deuros
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Jeu 3 Mar 2016 - 15:28

Citation :
A l'étroit à Saint-Nazaire, STX France n'exclut pas de construire ailleurs en Europe


Saint-Nazaire, 3 mars 2016 (AFP) -


Un paquebot géant bientôt livré, sept autres à construire d'ici à 2020: pour tenir ce carnet de commandes, STX France, à l'étroit dans ses chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), envisage de sous-traiter une partie de sa production ailleurs en Europe.

La confirmation d'une commande de deux nouveaux navires à passagers par l'italo-suisse MSC Croisières, le 1er février, a bousculé le programme initial des chantiers navals, ces deux "Meraviglia Plus" devant être livrés avec deux ans d'avance, en 2019 et 2020.

"Pour les prendre, on a tassé notre carnet de commandes, ce qui fait qu'on va commencer à avoir des périodes où on est au-dessus de notre capacité de production, (...) qui est déjà limitée par la taille des ateliers. On aura vraisemblablement besoin d'aller sous-traiter quelques blocs de tôlerie sur d'autres chantiers en Europe", explique le directeur général de STX France, Laurent Castaing.

Ces deux paquebots, longs de 331 mètres et qui pourront accueillir jusqu'à 6.300 passagers, viennent étoffer un carnet de commandes déjà bien fourni.

Après la remise, le 12 mai, du plus gros paquebot de croisière du monde, l'"Harmony of the seas", à l'armateur américain Royal Caribbean Cruises Ltd (RCCL), STX livrera un navire mi-2017, puis deux en 2018, deux en 2019 et deux en 2020, à RCCL ainsi qu'à son autre client historique MSC Croisières.

Si la construction de deux d'entre eux, dont celle du frère jumeau de l'"Harmony", du même gabarit, a déjà débuté à Saint-Nazaire, la charge de travail devrait s'accélérer dès 2017 pour les quelque 6.000 personnes travaillant sur le site, dont 2.500 salariés de STX.

La sous-traitance pourrait concerner "une dizaine de blocs" fabriqués sur un ou "plusieurs chantiers" en Europe, indique Laurent Castaing: à titre d'exemple, un "Meraviglia Plus" compte soixante blocs, précise-t-il.

- Embauches 'insuffisantes' pour les syndicats -

Autre piste envisagée par le constructeur naval, celle d'une coopération avec un autre chantier européen pour la réalisation de petits paquebots, si de telles commandes se présentaient pour une livraison avant 2020, plus rien ne pouvant être construit à Saint-Nazaire avant cette date.

Ce partenariat constituerait "un virage" pour les ex-Chantiers de l'Atlantique, d'où sont sortis 120 paquebots en 150 ans, convient M. Castaing, précisant qu'un tel contrat "devra forcément être complété par une clause de non concurrence".

STX "continue à prospecter", n'ayant pas trouvé à l'heure actuelle "le partenaire idéal", ajoute son directeur général.

"Avant d'envisager des partenariats avec d'autres sites, on préfèrerait que la direction regarde tout ce qui pourrait être fait en interne, que ce soit sur la question des effectifs ou celle de la récupération d'espace", souligne Jean-Marc Perez, secrétaire adjoint FO de STX France.

Le chantier naval a demandé au grand port maritime et à la communauté d'agglomération de Saint-Nazaire "d'accélérer" le dossier du prolongement de 130 mètres de l'aire de pré-montage, qui atteindrait ainsi un kilomètre de long, et qui nécessite un investissement global d'environ 30 millions d'euros, affirme Laurent Castaing. "Si ça ne se fait pas, ça nous obligerait à sous-traiter encore un petit peu plus", avertit-il.

Le recrutement connaît, lui, après plusieurs années difficiles, "à nouveau un boom", avec "550 embauches en CDI" comprises entre début 2013 et fin 2016, assure Serge Bourdon, nouveau directeur des ressources humaines de STX France.

"Insuffisantes", car elles compensent à peine les départs de l'entreprise, rétorquent FO et la CGT Navale. Celle-ci revendique ainsi "l'embauche rapide en CDI par STX de 600 ouvriers et de 200 techniciens" pour faire face à la charge de travail.

"Derrière les problèmes d'espace, il y a surtout des problèmes d'embauches", déplore aussi Jean-Marc Perez. "Dans les années 2002-2003, quelques blocs avaient été fabriqués sur un autre chantier, en Pologne, ce ne serait donc pas une première. (...) Mais c'était une époque où on pouvait construire cinq navires dans la même année. Des navires moins gros, mais quand même le Queen Mary 2", insiste le représentant syndical.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/12438-a-letroit-a-saint-nazaire-stx-france-nexclut-pas-de-construire-ailleurs-en-europe
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Jeu 28 Avr 2016 - 15:36

Citation :
Italie: l'ex-commandant du Concordia, condamné à 16 ans de prison, jugé en appel à Florence


Florence (Italie), 28 avr 2016 (AFP) -


Le procès en appel de Francesco Schettino, l'ancien commandant du Costa Concordia dont le naufrage avait fait 32 morts au large de l'Italie en janvier 2012, s'est ouvert jeudi à Florence un peu plus d'un an après une condamnation à 16 ans de prison en première instance.

Celui que les médias italiens ont surnommé "le capitaine couard" avait indiqué qu'il ne souhaitait pas participer à ce nouveau procès. Un de ses avocats, Saverio Senese, s'est refusé à toute déclaration à son arrivée au tribunal.

Celui-ci devait notamment procéder à la lecture de l'acte d'accusation, lors d'une séance très technique. Pour le mois de mai, onze audiences sont d'ores et déjà planifiées.

Le Costa Concordia, qui naviguait trop près de la côte de l'île du Giglio (Toscane), avait heurté un rocher dans la nuit du 14 janvier 2012. Son épave en partie immergée avait ensuite été renflouée et remorquée en juillet 2014 au port de Gênes pour y être démantelée.

Dans un mémoire déposé auprès des autorités judiciaires et que les médias italiens se sont procuré, Francesco Schettino a invoqué des "motifs personnels" pour ne pas se présenter aux audiences prévues lors de ce procès en appel, pour lequel il est une nouvelle fois le seul à comparaître.

"A moins que les juges n'estiment utile que je sois à nouveau entendu", a-t-il fait savoir dans ce document.

C'est pour éviter la même "surexposition médiatique" que lors du procès en première instance, débuté le 17 juillet 2013, qu'il a pris cette décision.

"Nous demanderons que soient redéfinies les responsabilités de tous les protagonistes de cette affaire, et pas seulement celle de notre client", a expliqué à l'AFP l'un des deux avocats de l'ex-commandant, Donato Laino, selon qui Schettino doit être acquitté.

Avec son collègue Me Senese, Me Laino plaidera "l'accident organisationnel", mettant en cause la compagnie Costa mais également les responsables du port voisin de Civitavecchia et le timonier indonésien du paquebot.

- Le parquet réclame le maximum -

Le 11 février 2015, le tribunal de Grossetto (Toscane) avait condamné Francesco Schettino à 16 ans de réclusion pour homicides involontaires, abandon de navire et de personnes mineures ou en situation de handicap et désastre environnemental.

Sitôt la sentence prononcée, les avocats de l'ex-commandant du paquebot avaient fait appel.

Le parquet de Grossetto avait ensuite également fait appel de la décision, arguant que la peine prononcée n'était pas assez forte et demandant le maximum possible, soit 26 années de réclusion.

Dans leurs conclusions, les juges avaient écrit qu'au moment où Schettino avait choisi de descendre dans une chaloupe de sauvetage, abandonnant à leur sort les quelque 2.000 personnes encore à bord, il l'avait fait en toute conscience.

Le procureur avait aussi qualifié de "criminel" le choix du commandant d'amener son navire à "saluer" l'île du Giglio, le conduisant à s'échouer sur les rochers.

L'accusation avait estimé que l'ordre d'évacuer avait été donné bien trop tard et que l'évacuation s'était ensuite faite dans l'improvisation.

Lors d'un interrogatoire serré, Schettino avait minimisé sa responsabilité, s'efforçant d'apparaître comme un commandant mal informé par son équipage, jugé pas assez professionnel.

Mais c'est surtout sa décision de quitter le navire, alors que des centaines de passagers s'y trouvaient encore, qui avait particulièrement choqué en Italie et au-delà.

Lors de son interrogatoire, il avait expliqué avoir été contraint "par la force de gravité" à quitter son navire.

A ce moment là, "je dois soit me jeter à la mer, ce qui aurait peut-être été mieux, soit sauter dans la chaloupe", avait alors expliqué Schettino.

L'ex-commandant, en choisissant la chaloupe, était devenu l'homme le plus détesté d'Italie. Une fois à terre, un des responsables de la capitainerie du port de Livourne (Toscane), l'avait sommé de remonter à bord, en vain. Cet ordre, "Capitaine Schettino, remontez à bord, putain !", fera le tour du monde.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/12747-italie-lex-commandant-du-concordia-condamne-a-16-ans-de-prison-juge-en-appel-a-florence
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Mar 10 Mai 2016 - 15:05

Citation :
Le paquebot Harmony of the seas, le plus gros du monde, livré jeudi à Saint-Nazaire


Saint-Nazaire, 10 mai 2016 (AFP) -


STX France livre jeudi à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) à l'armateur américain Royal Caribbean Cruises Ltd (RCCL) le paquebot Harmony of the seas, le plus gros navire de croisière jamais construit, avec 362 mètres de long et 66 m de large.

Le croisiériste américain, client fidèle avec 12 navires déjà livrés par le chantier naval nazairien, doit prendre possession du géant des mers en fin de matinée, lors d'une cérémonie. Le paquebot devrait ensuite quitter son berceau dimanche à la mi-journée, si les conditions métrologiques le permettent.

Ville flottante pouvant embarquer jusqu'à 6.360 passagers et 2.100 membres d'équipages, Harmony of the seas, troisième paquebot de la classe Oasis, affiche des dimensions spectaculaires: 120.000 tonnes, 16 ponts, et une longueur supérieure au viaduc de Millau (343 m) ou à la Tour Eiffel (312 m).

A bord, Harmony of the seas offre plus de 66.000 m2 d'espaces de restauration et de divertissement. Parmi les attractions phares, "The Ultimate Abyss", le plus haut toboggan en mer, permettra aux amateurs de sensations fortes de virevolter à l'arrière du navire, du pont 16 jusqu'au pont 6. Pour les amateurs de cocktails, au "Bionic Bar", deux bras robotisés joueront les serveurs.

En une semaine de croisière, les vacanciers auront pour loisirs une tyrolienne, un terrain de basket, un mini-golf, des simulateurs de surf, des jacuzzis flottants, un casino et un grand théâtre de 1.400 places, où seront proposées les comédies musicales de Broadway.

Un bar télescopique grimpera de la "Royal Promenade", une rue intérieure bordée de restaurants et boutiques, à "Central Park", trois ponts au-dessus, un jardin extérieur composé de 12.000 espèces végétales.

- 10 millions d'heures de travail -

Ce dernier né de la compagnie Royal Caribbean complétera la flotte de 24 autres navires du croisiériste, basé à Miami en Floride.

Après une première croisière inaugurale le 22 mai au départ de Southampton (sud de l'Angleterre), Harmony of the seas partira une semaine plus tard pour Barcelone, son port d'attache, pour entamer ses croisières d'une semaine en Méditerranée, où il sera exploité jusqu'à fin octobre.

La construction de ce mastodonte a représenté 10 millions d'heures de travail pour les quelque 2.500 salariés de STX et ses sous-traitants.

La commande, passée fin 2012 par RCCL et d'une valeur de près d'un milliard d'euros, avait constitué "un grand bol d'air" et un retour aux années fastes pour le chantier naval, qui traversait une période sombre.

STX avait engagé la construction de l'Harmony le 23 septembre 2013, cinq et six mois après avoir livré ses deux derniers navires à passagers, le très luxueux Europa 2 à l'armateur allemand Hapag-Lloyd Cruises, et le MSC Preziosa remis à l'armateur italo-suisse MSC Croisières.

Depuis, les ex-Chantiers de l'Atlantique, d'où sont sortis 120 paquebots en 150 ans, ont engrangé les commandes et livreront, après l'Harmony of the seas, onze nouveaux navires d'ici à 2026.

Le frère jumeau du plus gros paquebot du monde, du même gabarit, dont la construction a débuté à Saint-Nazaire, rejoindra en mars 2018 la flotte de RCCL, qui a également passé commande pour sa filiale Celebrity Cruises de deux navires de la classe Edge, moins grands (300 m de long), mais plus luxueux.

Avant, STX livrera en mai 2017 à MSC, autre client historique, le Meraviglia, un paquebot nouvelle génération de 315 mètres de long et 43 m de large, pouvant accueillir 7.200 personnes dont environ 5.700 passagers.

Son "sistership" doit être remis début 2019 à son propriétaire, qui a commandé aux chantiers STX France six nouveaux paquebots en l'espace de deux mois, dont quatre navires d'une nouvelle classe le 6 avril dernier.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/12797-le-paquebot-harmony-of-the-seas-le-plus-gros-du-monde-livre-jeudi-a-saint-nazaire
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Jeu 26 Mai 2016 - 17:47

Citation :
STX France signe avec l'armateur Royal Caribbean une intention de commande de trois nouveaux paquebots


Saint-Nazaire, 25 mai 2016 (AFP) -


Le chantier naval STX France de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) a annoncé avoir signé mercredi une lettre d'intention de commande de trois nouveaux paquebots avec l'armateur américain Royal Caribbean Cruises Ltd (RCCL), treize jours après lui avoir livré le plus gros navire de croisière jamais construit, Harmony of the seas.

"On vient de signer une lettre d'intention avec Royal Caribbean pour trois paquebots, un paquebot de la classe Oasis et deux paquebots de la classe Edge. (...) C'est une nouvelle formidable", a déclaré Laurent Castaing, directeur général de STX France.

Ces trois navires, livrables en 2021 et 2022, représenteront au total, quand les financements seront bouclés, une commande d'environ "2,5 milliards d'euros" et "22 à 23 millions d'heures de travail", a-t-il indiqué.

L'intention de commande comprend un cinquième opus de la classe Oasis, la plus grande classe de navires au monde, avec 362 mètres de long et 66 m de large, dont le troisième, l'Harmony of the seas, a été livré le 12 mai, et dont le quatrième est en cours de construction à Saint-Nazaire.

Les deux autres navires, livrables à l'automne 2021 et à l'automne 2022, sont deux paquebots de grand standing, longs de 300 mètres et pouvant accueillir 2.900 passagers. Ils s'ajouteront aux deux premiers navires de la classe "Edge", actuellement en conception à Saint-Nazaire et qui doivent être livrés en 2018 et 2020.

"C'est pour nous la concrétisation de la confiance d'un client alors même que nous venons de lui livrer un paquebot qui n'était pas facile à réaliser. (...) On a donc un carnet de commandes qui est très plein jusqu'à 2023 et plein jusqu'à 2026", avec onze autres paquebots à livrer d'ici dix ans, s'est félicité Laurent Castaing.

"C'est une situation historique et exceptionnelle pour STX France qui a traversé récemment une période difficile dont il a su se sortir grâce notamment au dialogue social et à la nécessaire signature d'accords de compétitivité. (...) Le chantier démontre avec ce nouveau succès qu'il sait relever le défi de la compétitivité en poursuivant l'investissement et en restant à la pointe de l'innovation technologique et de l'architecture navale", a souligné le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, dans un communiqué.

STX France emploie 2.600 salariés et fait travailler actuellement environ 5.000 sous-traitants sur son site de Saint-Nazaire.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/12888-stx-france-signe-avec-larmateur-royal-caribbean-une-intention-de-commande-de-trois-nouveaux-paquebots
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Mer 1 Juin 2016 - 17:11

Citation :
Chantiers navals: Hyundai Heavy obtient le feu vert à une vaste restructuration


Séoul, 1 juin 2016 (AFP) -


Le sud-coréen Hyundai Heavy Industries, numéro un mondial de la construction navale, a obtenu le feu vert d'un de ses principaux créanciers pour un plan de restructuration de 2,6 milliards d'euros qui prévoit ventes d'actifs et suppressions d'emplois.

Un porte-parole de la KEB Hana Bank a confirmé mercredi qu'elle avait approuvé ce plan triennal de 3.500 milliards de wons sud-coréens destiné à maintenir le groupe à flot.

Les trois grands de la construction navale sud-coréenne -- Hyundai Heavy Industries, Daewoo Marine and Shipbuilding et Samsung Heavy Industries-- ont dominé le marché mondial pendant plus de 10 ans.

Mais depuis peu, le ralentissement économique mondial couplé à la dégringolade des cours du pétrole ont sapé la demande en pétroliers et en porte-conteneurs. Parallèlement, la concurrence régionale, en particulier avec la Chine, et les surcapacités ont réduit les marges de rentabilité.

Les "Trois grands" ont enregistré en 2015 des pertes totales de 8.500 milliards de wons (6,3 milliards d'euros). Hyundai Heavy cherche à réduire sa dette, actuellement de 8.500 milliards de wons, à 6.000 milliards de wons d'ici 2018.

Les deux autres géants sud-coréens ont également soumis des plans de restructuration à l'approbation de leurs créanciers.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/12935-chantiers-navals-hyundai-heavy-obtient-le-feu-vert-a-une-vaste-restructuration
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Ven 1 Juil 2016 - 18:56

Citation :
Grèce: le Parlement approuve la cession du port du Pirée au Chinois Cosco
     

Athènes, 1 juil 2016 (AFP) -


La cession de 67% de la société du Pirée (Olp), le plus grand port de Grèce, au géant chinois du transport maritime Cosco a été validée vendredi par le Parlement grec, juste avant une visite du Premier ministre Alexis Tsipras à Pékin.

La majorité des députés présents, 223 députés sur les 248, à l'exception de ceux du parti communiste grec KKE et du parti néo-nazi Aube dorée, ont voté en faveur de cette concession d'exploitation de l'Olp jusqu'à 2052, signée en avril entre Cosco et l'Agence grecque de privatisations, pour 368,5 millions d'euros.

Certaines dispositions du texte initial de projet de loi, élaboré par le ministère de la Marine marchande, avaient été fortement critiquées mardi par Cosco, qui avait accusé le gouvernement de vouloir changer "les termes de base convenus" lors de l'offre de Cosco pour le rachat du Pirée.

Le ministre de la marine marchande Thodoris Dritsas a dû céder aux exigences du groupe chinois en déposant des amendements mercredi tout en répondant que "les protestations de Cosco étaient exagérées et sans base légale".

Selon les médias d'opposition, le gouvernement avait tenté d'imposer à Cosco des réglementations concernant la garantie de l'emploi, et de supprimer certaines dispositions bénéficiant au groupe prévues dans le contrat de cession.

Nouvelle-Démocratie (droite), principal parti d'opposition, et favorable à la cession, a qualifié la gestion gouvernementale dans cette affaire "d'irresponsable", et rappelé qu'avant l'élection au pouvoir en janvier 2015 du parti Syriza d'Alexis Tsipras, ce dernier était contre la privatisation de l'Olp.

La cession controversée de l'Olp, l'une de plus importantes privatisations effectuées par le gouvernement Syriza, doit renforcer les relations gréco-chinoises.

Cosco (China Ocean Shipping Company) basé à Hong Kong, le seul candidat en lice pour la concession, était déjà présente au Pirée depuis 2008, avec l'acquisition alors de deux terminaux de ce port, le plus important du pays. Il aspire à transformer Le Pirée en plus grand centre de transit du sud-est de l'Europe, et à en faire "un pont entre l'Asie et l'Europe.

A l'invitation de son homologue chinois Li Keqiang, Alexis Tsipras a quitté vendredi Athènes pour se rendre à Pékin pour une visite de six jours en Chine.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/13114-grece-le-parlement-approuve-la-cession-du-port-du-piree-au-chinois-cosco  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Jeu 1 Sep 2016 - 21:04

Citation :
Qui pour reprendre STX France? L'incertitude plane aux chantiers navals de Saint-Nazaire


Saint-Nazaire, 1 sept 2016 (AFP) -


Le chantier naval STX de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) va-t-il bientôt changer d'actionnaire? Alors que sa maison-mère sud-coréenne est au bord de la liquidation judiciaire, sa vente ne fait presque plus de doute et les syndicats s'inquiètent de l'identité de l'éventuel repreneur.

Détenteur des deux tiers du capital de STX France depuis 2008, le tiers restant étant aux mains de l'État français, le groupe STX Offshore & Shipuilding, lourdement endetté, sous le contrôle de ses créanciers depuis 2013, dont la banque publique Korea Development Bank, a jusqu'au 9 septembre pour présenter un plan de restructuration à la justice coréenne et éviter la liquidation.

A l'approche de cette échéance, les syndicats du dernier grand chantier naval civil français, qui emploie 2.600 salariés, s'inquiètent de leur avenir, bien que le carnet de commandes soit rempli pour les dix prochaines années, avec quatorze paquebots de croisière à construire pour ses deux principaux clients, l'italo-suisse MSC Croisières et l'américain Royal Caribbean.

Craignant d'être repris par un concurrent ou un chantier étranger voulant "faire main basse" sur les compétences et les savoir-faire de STX France, le syndicat Force ouvrière (FO), qui prône une nationalisation du chantier naval ou au moins que l'État en devienne l'actionnaire majoritaire, en appelle au Premier ministre Manuel Valls pour qu'il le reçoive "dans les meilleurs délais".

"Il y a un risque majeur: la liquidation judiciaire de notre actionnaire majoritaire. (...) Et il n'y a rien qui transparaît sur ce que compte faire l'État. On a zéro information sur les solutions envisagées", peste Jean-Marc Perez, secrétaire adjoint FO.

La CGT Navale déplore également, dans un communiqué, l'"opacité" autour d'un éventuel "changement d'actionnaire dont personne aujourd'hui ne sait qui il pourrait être". Mais quel que soit l'actionnaire, la CGT réclame surtout de nouvelles embauches pour faire face à la charge de travail des dix prochaines années.

- Aucune information officielle -

"Avec le carnet de commandes qu'on a, on a besoin de trouver rapidement un actionnariat stable pour qu'on puisse travailler sereinement", martèle de son côté Christophe Morel, délégué CFDT, qui plaide pour une "solution locale", avec une éventuelle participation de collectivités et de citoyens pour compléter le "tour de table" au côté d'un industriel.

Car si aucune information officielle ne filtre, "on sait qu'il y a des tractations et des discussions en cours", assure M. Morel.

STX Offshore & Shipbuilding avait dès 2014 cherché à se débarrasser de ses chantiers nazairiens, mais le processus de vente avait été interrompu de facto, "faute de combattants", rappelle François Janvier, délégué CFE-CGC.

"La situation est différente. Maintenant, la vente c'est une certitude, STX ayant mandaté un cabinet pour chercher un acheteur", affirme-t-il. "L'inquiétude, c'est qui et pour quoi faire ? (...) Est-ce qu'on peut intéresser des gens de la construction navale ? Des clients ? Des locaux ?", s'interroge M. Janvier.

Parmi les noms souvent cités dans la presse de candidats potentiels à la reprise, ceux de son concurrent italien Fincantieri, ou du groupe asiatique Genting Hong Kong, qui a récemment racheté quatre chantiers allemands, effraient particulièrement le syndicaliste.

Pour le président (Les Républicains) de la région des Pays de la Loire, Bruno Retailleau, "il n'y a pas lieu aujourd'hui de céder à la panique". "On est à l'abri de mauvaises surprises, dans la mesure où l'État a une minorité de blocage, où il y a un pacte d'actionnaires qui comporte des clauses qui permettent de se tenir à l'abri d'une vente qu'on ne souhaiterait pas ou en tout cas que STX tombe entre de mauvaises mains", soutient-il auprès de l'AFP.

"L'État a la main" et les dernières nouvelles sont "plutôt rassurantes", assure M. Retailleau, qui explique être en contact régulier avec le ministère de l'Économie.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/13345-qui-pour-reprendre-stx-france-lincertitude-plane-aux-chantiers-navals-de-saint-nazaire
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Jeu 1 Sep 2016 - 21:17

Citation :
Le premier armateur sud-coréen placé en liquidation judiciaire


Par latribune.fr | 31/08/2016


Hanjin Shipping, numéro sept mondial du transport de conteneurs, qui accuse une dette de quelque 4,5 milliards d'euros, a été lâché par ses banques.


Hanjin Shipping, le premier armateur sud-coréen, a annoncé mercredi son intention de se placer en liquidation judiciaire après avoir été lâché la veille par ses banques.

Le numéro sept mondial du transport de conteneurs, plombé par une dette de 5.600 milliards de wons (4,5 milliards d'euros), a perdu mardi le soutien de ses banques créancières qui ont jugé insuffisantes les mesures proposées par sa maison mère pour redresser sa situation.

Plusieurs ports internationaux refusent l'accès de ses navires

De peur de ne pouvoir toucher leurs commissions, plusieurs ports en Chine, en Europe et en Amérique du Nord ont refusé l'accès à des navires de la compagnie, qui a par ailleurs appris qu'un de ses cargos, le Hanjin Rome, avait été saisi mardi à Singapour à la demande d'un créancier.

L'autorité sud-coréenne des marchés financiers a indiqué que Hyundai Merchant Marine, le deuxième armateur sud-coréen, était intéressé par la reprise d'actifs sains et d'une partie du personnel de Hanjin.

Hyundai Merchant Marine intéressé par certains actifs

Un porte-parole de Hyundai Merchant Marine a dit à Reuters que rien n'était encore décidé et que le groupe aurait des discussions avec la banque nationale de développement Korea Development Bank (KDP), principale banque créancière de Hanjin.
Hyundai Merchant, lui aussi mis à mal par la baisse de la demande et les surcapacités dans le secteur du transport maritime, est en pleine restructuration financière.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/le-premier-armateur-sud-coreen-place-en-liquidation-judiciaire-595383.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21497
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   Ven 2 Sep 2016 - 21:14

Citation :
Le paquebot géant "MSC Meraviglia" mis à flot à Saint-Nazaire


Saint-Nazaire, 2 sept 2016 (AFP) -


Le paquebot géant "MSC Meraviglia", actuellement en construction aux chantiers navals STX de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) pour l'armateur italo-suisse MSC Croisières, a été mis à flot vendredi soir, a constaté une journaliste de l'AFP.

Le navire de croisière, de 315 mètres de long et 43 m de large pour 167.600 tonneaux de jauge brute, pourra accueillir environ 5.700 passagers. Il a touché l'eau pour la première fois peu après 18H00, après l'ouverture des vannes de la cale sèche, dans laquelle sa coque métallique a été assemblée.

Le bateau doit commencer à flotter vers minuit, et sera ensuite transféré samedi au petit matin, à marée haute et à l'aide de sept remorqueurs, jusqu'à son bassin d'armement, qu'il ne quittera plus jusqu'à sa livraison, fin mai 2017.

"Notre navire est enfin en train de prendre forme (...), le premier de nos navires de croisière +nouvelle génération+", a déclaré Pierfrancesco Vago, président exécutif de MSC Croisières, lors de la cérémonie de mise à flot.

C'est également le premier d'une série de onze paquebots que l'armateur va faire construire ces prochaines années aux chantiers navals STX de Saint-Nazaire et chez son concurrent italien Fincantieri, à l'occasion d'une seconde phase d'investissement de neuf milliards d'euros, a rappelé M. Vago.

Le "MSC Meraviglia" - "merveille" en italien- est le plus gros paquebot jamais construit pour un armateur européen. Il avait été commandé en mars 2014 avec son frère jumeau, qui doit être livré au printemps 2019 et portera le nom de "MSC Bellissima", comme l'a révélé le troisième croisiériste mondial vendredi, pour un montant de 1,5 milliard d'euros.

La construction du paquebot a commencé en avril 2015 sur le chantier naval nazairien, qui emploie 2.600 salariés. Ses premiers essais en mer sont prévus en mars et en avril 2017.

Le MSC Meraviglia sera inauguré début juin au Havre, à l'occasion du 500e anniversaire de la ville. Il sera ensuite exploité en mer Méditerranée, au départ notamment de Marseille.

Ce paquebot sera le treizième livré par les ex-Chantiers de l'Atlantique à MSC depuis 2003. Outre le frère jumeau du "MSC Meraviglia", le croisiériste doit faire construire à Saint-Nazaire deux navires de la classe "Meraviglia Plus", longs de 15 mètres supplémentaires, livrables en 2019 et 2020, ainsi que quatre géants des mers "World Class", qui doivent être livrés entre 2022 et 2026.

La compagnie MSC, basée à Genève, a transporté un total de 1,7 million de passagers en 2015, et son objectif est d'atteindre les 3,6 millions d'ici 2021.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/13354-le-paquebot-geant-qmsc-meravigliaq-mis-a-flot-a-saint-nazaire
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marine & mondialisation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marine & mondialisation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Marine chinoise - Chinese navy
» Les actualités de la Marine Française
» Portuguese Navy - Marine portugaise
» objets de la Marine
» Singapore Navy - Marine de Singapour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Aviation et Marine Civiles-
Sauter vers: