Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Guerre des Mines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Guerre des Mines   Mar 2 Fév 2010 - 19:41

voilà un nouveau Topic, dont on parlera des mine navale de tous ses dérivées ainis que les moyens de Lutte anti mines.
Pour commencer, voilà la "Terminologie de la Guerre des Mines" :
Citation :

Autoprotection : Ensemble des mesures prises à bord d'un navire de lutte contre les mines pour réduire les risques vis-à-vis des mines.
Bande : Partie d'une zone ou d'un chenal couverte par une formation de dragueurs.
Boucle : Forme de drague magnétique.
Brin : Câble d'acier de la drague mécanique, servant également au remorquage de la drague acoustique et du divergent de la drague magnétique.
Cadenceur : Equipement servant à faire varier l'intensité de la drague magnétique, la puissance de la drague acoustique suivant un rythme prédéterminé.
Champ de mines : Etendue d'eau contenant des mines.
Champ de mines antidébarquement : Champ de mines disposé devant une plage pour s'opposer aux tentatives de débarquement.
Champ de mines anti-sous-marins : Champ de mines mouillé à des immersions dangereuses pour les sous-marins.
Champ de mines défensif : Champ de mines placé en eaux ou détroits internationaux avec l'intention déclarée de contrôler le trafic maritime, s'assurant ainsi des voies de communication.
Champ de mines offensif : Champ de mines mouillé dans les eaux territoriaies de l'ennemi ou dans les zones contrôlées par ce dernier.
Charge : Poids d'explosif d'une mine ; la puissance est actuellement mesurée en équivalent de TNT. Le TNT est insoluble dans l'eau, et il reste actif des décennies durant, ce qui rend les mines perdues particulièrement dangereuses.
Certaines mines de fond peuvent avoir une charge explosive plus importante jusqu'à 1,5 tonnes.
Chasse aux mines : Opération qui consiste à rechercher, localiser et rendre inoffensives les mines mouillées par l'adversaire ; la chasse peut être à vue, acoustique (ultrasons), par detecteur magnétique
Cisaille : Appareil placé sur les brins de dragues en vue de couper les orins des mines adverses ; on distingue les cisailles statiques munies de bords coupants et les cisailles explosives.
Classification : Opération qui consiste à déterminer si un écho sonar peut être considéré comme celui d'une mine.
Cochonnet : Flotteur destiné à soutenir des appareils de dragage au cours de leur remorquage; il existe plusieurs tailles de flotteurs, mesurées de 0 (les plus gros, ou "truies ") à 5.
Combinateur : Partie de mise de feu à influence où sont traitées les diverses influences reçues par les capteurs de la mine.
Compteur de navires : Système destiné à enregistrer les passages de navires pour lesquels la mine est réglée et à permettre la mise de feu après un nombre de passages choisi à l'avance.
Contact : Voir " mine à contact ".
Contreminer : Disposer une charge à proximité d'une mine en vue de la faire exploser " par sympathie".
Corne : Appendice sortant du flotteur d'une mine àcontact et servant à la mise de feu.
Crapaud : Bloc lesté servant à maintenir une mine à orin à sa position de mouillage et portant généralement le dispositif de prise d'immersion.
Degaussing : Terme anglais parfois utilisé pour " immunisation ".
Dépression : Type d'influence à laquelle une mine peut être rendue sensible.
Détection : Opération qui consiste à découvrir la présence de mines par sonar ou tout autre senseur (magnétomètre par ex.).
Dispositifs : susceptibles d'être montés sur des mines :


    • anticontreminage : empêche l'activation par choc;
    • antidéminage ou antirécupération;
    • de réceptivité différée (ou retard d'armement);
    • de réceptivité intermittente;
    • de sabordage (mines à orin);
    • de stérilisation.


Divergent : Appareil conçu pour déporter une drague remorquée d'un bord ou de l'autre de la route suivie par le dragueur.
Dragage : Opération qui consiste à rendre des mines inoffensives, soit en cisaillant leur orin (mines à orin), soit en reproduisant les influences auxquelles elles sont sensibles pour les faire exploser.
Dragues (types de)



    • à électrodes : type de drague magnétique,
    • asymétrique (gréement de dragues à influence).
    • à filets : type de drague mécanique,
    • à influence (acoustique ou magnétique) drague conçue pour reproduire un type d'influence engendré par un navire,
    • de fond : type de drague mécanique conçue, pour traîner sur le fond,
    • divergente : type de drague mécanique dont les brins sont tenus écartés du sillage du dragueur par des divergents,
    • explosive : type de drague acoustique où le bruit est produit par l'explosion de la charge,
    • mécanique : type de drague agissant sur les mines par action mécanique (cisaillement, déplacement, choc...).



Enveloppe : Partie extérieure de la mine qui contient la charge d'explosif, la mise de feu et ses accessoires.
EVEC : Ensemble de visualisation et d'enregistrement de la chasse aux mines.
Flotteur : Dragage : voir " cochonnet". Mines : partie de la mine, à flottabilité positive, qui contient la charge et la mise de feu (mines à orin).
Formation : En dragage, groupe de dragueurs rangés dans des positions relatives déterminées en vue d'exécuter une opération de dragage.
Gouvernail actif : Gouvernail portant une hélice de propulsion auxiliaire.
Guide Rope : Morceau de chaîne ou de tube souple lesté que l'on pend sous un appareil de flottabilité positive pour le maintenir à une altitude constante au-dessus du fond.
Immunisation : Procédé qui, grâce à des circuits spécialement réglés, permet de réduire la signature magnétique d'un navire.
Influence : Phénomène physique produit par le passage d'un navire, qui peut être utilisé pour actionner la mise de feu d'une mine.
Intercept : Largeur de la bande balayée par une drague, mesurée perpendiculairement à la route sur le fond.
Marteau : Un des dispositifs servant à produire une émission de bruit dans une drague acoustique. (Moyenne fréquence.)
Mine : Engin explosif mouillé en vue d'endommager ou de couler des navires, ou d'interdire une zone au trafic maritime. Ce terme ne s'étend pas aux engins de sabotage fixés aux coques ou installations portuaires.
Mine à antennes
: Mine à contact équipée d'antennes

Mine à contact : Mine qui explose au contact.
Spoiler:
 
Mine acoustique : Mine dont la mise de feu est actionnée par une influence acoustique.
Mine à dépression : Mine dont la mise de feu est sensible à la dépression hydrodynamique provoquée par le passage d'un navire.
Mine à influence : Mine qui fonctionne sous l'effet des modifications apportées par un navire soit à certaines conditions ambiantes, soit à des radiations émises par la mine elle-même.
Mine à ligne flottante : Mine à contact dont l'une des cornes est reliée à une ligne flottante qui peut être accrochée par un bâtiment.
Mine antidragueur : Mine sensible réglée pour exploser sous les navires de lutte contre les mines.
Mine à orin : la mine comprend un bloc lesté, le crapaud, qui, au mouillage, largue la mine proprement dite, de flottabilité positive, au bout d'un câble (orin) à une immersion prédéterminée .

Spoiler:
 
Mine bouquet : Ensemble de mines à orin fixées au même crapaud; quand un orin est coupé par une drague, une autre mine se détache du crapaud pour prendre la place de la précédente.
Mine combinée : Mine conçue pour n'être influencée que par la réception simultanée ou successive de deux ou plusieurs influences.
Mine de fond : mine à flottabilité négative, qui est donc posé sur le fond. Certaines mines de ce type sont des capsules enfermant une torpille (mine CAPTOR). Les mines de fond sont utilisées par fonds inférieurs à 60 mètres contre les bâtiments de surface, ou à plus grande profondeur contre les sous-marins
Mine dérivante : Mine flottante qui se déplace au gré du vent ou du courant.
Mine ludion : Mine dont l'immersion est assurée par un système de contrôle hydrostatique qui la maintient à une profondeur prédéterminée.
Mine magnétique : Mine dont la mise de feu est actionnée par une influence magnétique.
Mine rampante : Mine flottante, maintenue sous la surface par un lest, qui se déplace librement dans le courant.
Mise de feu : Mécanisme qui commande l'explosion de la mine ; on distingue les mises de feu à contact et les mises de feu à influence, combinées ou non.
Neutralisation : En chasse aux mines, opération qui consiste àrendre une mine inoffensive. En construction navale, opération visant àdiminuer la signature magnétique par un traitement à caractère semi-permanent.
Obstructeurs : Engins disposés dans un champ de mines pour saturer ou détériorer les dragues.
Orin : Câble reliant le flotteur d'une mine à son crapaud.
Oscillateur : Un des dispositifs servant à produire une émission de bruit dans une drague acoustique. (Moyenne fréquence.)
P.A.P. : Poisson autopropulsé utilisé en chasse aux mines.
Pendeur : Câble servant à suspendre une drague sous un flotteur.
Piston : Un des dispositifs servant à produire une émission de bruit dans une drague acoustique. (Basse fréquence.)
Plongeur : Appareil servant à donner son immersion à la drague mécanique à l'extrémité dragueur.
Quadripole : Section de la drague magnétique reliant l'arrière du dragueur à la boucle proprement dite, comprenant 4 brins torsadés pour éviter la production d'un champ magnétique dangereux à proximité du dragueur.
Queue droite : Montage particulier d'une drague magnétique à électrodes dont tous les éléments sont alignés dans les eaux du dragueur.
Roue à rochet : Mécanisme, monté sur l'orin d'une mine, qui se laisse traverser par les brins des dragues mécaniques. Signature (d'un navire) : Modification de certains paramètres de l'environnement (champ magnétique, bruit, pression...), provoquée par le passage de ce navire.
Sonar : Système de détection par ultrasons, utilisé en chasse aux mines.


d'après "La guerre des mines", Hubert de Blois ,1982 - Editions de la Cité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre des Mines   Mar 2 Fév 2010 - 22:33

très bon topic Fremo on attend la suite

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre des Mines   Jeu 4 Fév 2010 - 20:23

parmi les moyens de lutte contre les mines, il y a des navires spécialisés appelés navires de guerre des mines onçu pour détecter, détruire ou mouiller des mines marines.
On distingue alors :
Citation :

" le dragueur de mines qui utilise une drague, dispositif mécanique, acoustique ou magnétique, remorqué a priori dans une zone susceptible d'être minée, et destiné à faire exploser les mines au contact ou à proximité. Contrairement au chasseur de mines, le dragueur ne détecte pas les mines. Il est donc particulièrement exposé au danger des mines ; c'est pourquoi aujourd'hui, le dragage de mines est soit abandonné au profit de la chasse aux mines, soit effectué par des dragues remorquées par hélicoptères ou par des engins flottants télécommandés (par exemple le système allemand Troïka).

" le chasseur de mines qui utilise un sonar pour détecter les mines et ensuite les détruire par explosion d'une charge déposée par un robot sous-marin ou des plongeurs, appelés plongeurs démineurs. Ces derniers peuvent également désactiver les mines. Les chasseurs de mines peuvent être également équipés d'une drague.

" le mouilleur de mines, spécialisé dans le mouillage de mines. En fait, aujourd'hui peu de marines utilisent des bâtiments spécialisés à cet usage. S'il s'agit de mouillage défensif (champ de mines destiné à protéger une zone sensible amie), n'importe quel bâtiment auxiliaire disposant de moyen de grutage et de mise à l'eau (gabare, supply...) peut être utilisé. Dans le cas d'un mouillage offensif (mines mouillées dans une zone contrôlée par l'adversaire), le mouillage s'effectue par aéronef ou par sous-marin.

" le sperrbrecher, utilisé en particulier par les allemands durant la seconde guerre mondiale.
Les chasseurs et notamment les dragueurs de mines sont particulièrement exposés au danger représenté par les mines. Un certain nombre de précautions sont prises à la construction :
Citation :

" signature magnétique très faible pour éviter de déclencher les mises à feu magnétiques des mines : utilisation de matériaux amagnétiques, coque autrefois en bois, aujourd'hui en polyester ou composé verre-résine (CVR), apparaux en bronze ou en aluminium ; circuits d'immunisation magnétique pour annuler toute influence magnétique résiduelle ;

" signature acoustique très faible pour éviter de déclencher les mises à feu acoustiques : appareil propulsif et auxiliaires peu bruyants ; présence, généralement, de deux systèmes de propulsion, l'un pour les transits, l'autre pour les opérations ;
" bonne résistance aux explosions sous-marines à proximité.
Les navires de guerre des mines sont généralement de petits bâtiments, d'une cinquantaine de mètres de longueur pour environ 500 tonnes. Ils sont habituellement regroupés en flottille, et en opérations agissent en groupe avec l'appui d'un bâtiment base qui abrite état-major, rechanges...

je vous propose aprés quelques batîments anti mines

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre des Mines   Sam 6 Fév 2010 - 2:09

Tripartite
Classe Aster


Pays : Belgique
Constructeur : Mercantile-Belyard
Lieu de construction : Rupelmonde (Belgique)
Mise sur cale : 1983 // Lancement : 1984 // Mise en service : 1985


Caractéristiques Techniques
Déplacement : 595 tonnes (511 lège)
Dimensions : 51.50 x 8.96 x 22.10 (hauteur totale) x 3.60 (tirant d'eau)

Motorisation :
1 moteur diesel Werkspoor-Wärtsilä ARUB 215
1 hélice à pas variable
1 propulseur d'étrave
Vitesse : 15.00 noeuds
Puissance : 1900 CV - 1400 kW
Autonomie : 3000 nautiques à 12 noeuds


Armement
" 1 canon de 20 mm
" 2 mitrailleuses de 12.7 mm


Equipements Electroniques
Détection surveillance :
" Radar Decca RN 1229 (navigation)
" Sonar DUBM 21 B (Double Eagle après modernisation)
" Sonar de coque TSM 20 22

Equipage : 47


Remarques
Etudié en commun avec les Pays-Bas et la France. Du même type ont été vendus à cette dernière les Iris, Fuchsia et Dianthus en 1997. Dotés d'un système de dragage léger et dedeux poissons autopropulsés contre les mines de fond.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre des Mines   Sam 6 Fév 2010 - 2:21

Tripartite
Classe Eridan


Pays : France
Constructeur : DCN
Lieu de construction : Lorient (France)
Mise sur cale : 1977 // Lancement : 1979 // Mise en service : 1984


Caractéristiques techniques
Déplacement : 615 tonnes (546 lège)
Dimensions : 51.50 x 8.90 x 3.80 (tirant d'eau)

Motorisation : 1 diesel Werkspoor Wärtsilä
Une hélice à pas variable.
Vitesse : 15.00 noeuds
Puissance : 1900 CV - 1400 kW
Autonomie : 3000 nautiques à 12 noeuds


Armement
" 1 canon de 20mm F2
" 2 mitrailleuses de 12,7mm
" 2 mitrailleuse de 7,62 (sur M 647 à M649)


Equipements Electroniques
Détection surveillance :
Radar de navigation Decca
Sonar TSM 2022
Sonar à immersion variable SPIV (Double Eagle)
Deux poissons auto-propulsés PAP 104


Equipage : 49

Remarques
Verseau, Céphée et Capricorne ont été achetés à la Belgique (ex Iris, Fuchsia et Dianthus). Le Sagittaire a remplacé en 1996 le bâtiment du même nom, vendu à la Turquie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre des Mines   Sam 6 Fév 2010 - 2:33

Tripartite
Classe HAARLEM



Pays : Pays-Bas
Constructeur : Van der Giessen de Noord
Lieu de construction : Alblasserdam (Pays-Bas)
Mise sur cale : 1981 // Lancement : 1983 // Mise en service : 1984


Caractéristiques techniques
Déplacement : 588 tonnes (510 lège)
Dimensions : 51.50 x 8.90 x 3.80 (tirant d'eau)

Motorisation :
" 1 moteur diesel Wärtsilä
" 1 hélice à pas variable
" 1 propulseur d'étrave
" 2 gouvernails actifs

Vitesse : 15.00 noeuds
Puissance : 1900 CV - 1400 kW
Autonomie : 3000 nautiques à 12 noeuds


Armement
" 1 canon de 20 mm
" 2 mitrailleuses de 12,7 mm


Equipements électroniques
Détection surveillance :
" Radar Selesmar MM 950 (navigation)
" Sonar TSM 2022 (coque)
" Sonar autopropulsé Double Eagle
" Poissons autopropulsés Sea Fox

Système de commandement :
" IMCMS (chasse aux mines)

Equipage : 44

Remarques
Les équipements életroniques mentionnés sont ceux équipant les navires après refonte (entre 2004 et 2009). Cinq unités ont été désarmées et vendues à la Lettonie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre des Mines   Sam 6 Fév 2010 - 10:16

ces 3 navires ont été modernisé il n'y a pas longtemps :



http://www.netmarine.net/bat/cm/modernisation.htm

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre des Mines   Sam 6 Fév 2010 - 11:30

Au départ les CMT des 3 pays étaient tous pareils et d'ailleurs c'était le but d'une construction tripartite, mais pour ce qui de la modernisation récente, la France a modernisé ses CMT de son coté alors que les hollandais et les belges ont modernisé les leurs ensemble de leur coté. Et donc maintenant, les CMT français n'ont plus tout à fait les mêmes équipements que les CMT belges/hollandais. Exemple : les CMT belges/hollandais n'utilisent plus le PAP mais le seafox, ils n'ont pas le même sonar propulsé, etc...

voilà un scan d'un article de La dernière Heure de jeudi 27 décembre 2007, qui parle du remplacement du PAP par le seafox, dans les CMT belges.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre des Mines   Dim 7 Fév 2010 - 17:16

Kingstong


Pays : Canada
Constructeur : Halifax Shipyards
Lieu de construction : Halifax (Canada)
Mise sur cale : 1994 // Lancement : 1995 // Mise en service : 1996


Caractéristiques Téchniques
Déplacement : 970 tonnes (770 lège)
Dimensions : 55.30 x 11.30 x 3.40 (tirant d'eau)

Motorisation :
" 4 diesel-alternateurs Wärtsilä
" 2 moteurs électriques de propulsion Jeumont Industries
" 2 propulseurs

Vitesse : 15.00 noeuds
Puissance : 3000 CV - 2200 kW
Autonomie : 5000 nautiques à 8 noeuds



Armement
" 1 canon de 40 mm
" 2 mitrailleuses de 12.7 mm


Equipements Electroniques
Détection surveillance :
" 2 radars de navigation Kelvin-Hughes
" Sonar Towfish
" Drone sous-marin Trailblazer 25

Contre mesures :
" Détecteur Shiploc

Equipage : 37

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre des Mines   Dim 7 Fév 2010 - 17:42

Segura


Pays : Espagne
Constructeur : Bazan
Lieu de construction : Carthagène (Espagne)
Mise sur cale : 1995 // Lancement : 1997 // Mise en service : 1999


Caractéristiques Téchniques
Déplacement : 550 tonnes (450 lège)
Dimensions : 54.00 x 10.70 x 2.20 (tirant d'eau)

Motorisation :
" 2 moteurs diesels MTU
" 2 moteurs électriques Alcanza
" 2 propulseurs Voith-Schneider
" 1 propulseur d'étrave

Vitesse : 14.00 noeuds
Puissance : 1500 CV - 1100 kW
Autonomie : 2000 nautiques à 12 noeuds


Armement
" 1 canon de 20 mm


Equipement Electroniques
Détection surveillance :
" Radar de navigation Kelvin-Hughes 1007
" Sonar SQQ-32
" 2 poissons autopropulsés Pluto-Plus ou Minesniper


Equipage : 41


Remarques
Dérivés des Sandown britanniques.
2 autres pourraient être construits avec pour mission principale le dragage de mines.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre des Mines   Ven 2 Avr 2010 - 16:42

dans la lutte contre les mines, on utilise pas seulment les navires, mais aussi les humains ( comme les plongeurs démineurs de la MN ou les nageurs de combat ... ) avec des équipement spéciaux qu'en reparlera aprés ... les choses on évolué, l'USN a allé à utiliser les Mammifère marins, dans le Cadre du programme NMMP ( principalement les Dauphins et les Zalophus ) qui ont fait beaucoup de travail pendant la Guerre du Viétnem et les Guerres du Golf ... aprés l'annonce de ce programme début des années 90 beaucoup des organisations ont condamné ce fait ... aujourd'hui, ce domaine a connu lui aussi le début d'entrée en service des Drônes comme moyens qui a, pendant les essais, montré une grande efficacité ...
et voilà un video d'un de ces drône plus petit comparé à ces ancétres US :

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre des Mines   Sam 3 Avr 2010 - 15:02

des mines peuvent aussi etre "lachés" airborne je crois..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre des Mines   Sam 3 Avr 2010 - 15:17

Yakuza a écrit:
des mines peuvent aussi etre "lachés" airborne je crois..
oui !! c'est la façon la plus facile en fait utilisé souvent pendant la WWII ... et même dans des périodes plus récentes ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 7651
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Guerre des Mines   Sam 3 Avr 2010 - 15:44

Yakuza a écrit:
des mines peuvent aussi etre "lachés" airborne je crois..


Citation :




AO3 Phillippe Donaldson, center, ensures the bomb hoist rigging
on this MK 62 'Quick Strike' mine stays aligned as
AW2 Melissa Kelly, left, and AT3 Josh Roberts steady the mine during lifting.
The U.S. Navy P-3C Orion crew from VP-46 and a Royal Thai Navy F-27 crew
deployed MK 62 mines in support of a mine exercise
during the Thailand phase of exercise




MK 62
Citation :
Featuring a fast response-to-readiness capability, the Mk 62 mine is one of a new generation of weapons closely related to the DESTRUCTOR family of mines. Using the same variable influence-type target-detector systems, the Mk 62 is aircraft-laid bottom mines for use against submarines and surface targets. The Mk 62 is a conversions of General Purpose Bomb Bodies Mk 82, which is a 500 pound weapon. All mines have the capability of making arming-delay, sterilization, self-destruct, and other operational settings.


_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre des Mines   Lun 27 Sep 2010 - 17:23

Citation :
et dons Il nous faut, au moins 2 CM dans les cotes nord, une basée à la 5° et l'autre à la 2° ... sans oublier la nécéssité de les équiper de drones en fait !


Est-il pertinent d'équiper en navire porteur des ports ? Il faudrait connaitre le rayon d'action des CTM et des drones de surface pour avoir une idée.
Ce concept me fait penser à un essais lu dans science et vie dans lequels un ingénieur disait qu'il était inutiles d'avoir une multitude de navire mais qu'il fallait baser les futurs systèmes d'armes à partir d'essaim de drone

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre des Mines   Lun 27 Sep 2010 - 22:09

MAATAWI a écrit:

Est-il pertinent d'équiper en navire porteur des ports ? Il faudrait connaitre le rayon d'action des CTM et des drones de surface pour avoir une idée. *
Ce concept me fait penser à un essais lu dans science et vie dans lequels un ingénieur disait qu'il était inutiles d'avoir une multitude de navire mais qu'il fallait baser les futurs systèmes d'armes à partir d'essaim de drone**

* En fait, comme disait un ami, la puissance du drone, c'est effictivement son autonomie Exclamation
mais cela, dépend de plusieurs critéres, premiérement, c'est le temps d'utilisation sans se ravitailler, ni entretien !, aprés, la capacités détruire les mines, oui ou non ? si oui, combien ?, et enfin, la distance maximal du PC, et ceci dépend du systéme de trans utilisé, VHF ou SAT ?!
et donc ces les resultats s'avére suffisantes, on pourrait très bien utilisé ces drônes depuis un PC à terre pour protéger l'acces des ports (pas seulement militaires en fait !! ) en utilisant au besoin une petite vedette pour ravitailler en carburant les drônes ou les récupérer en cas de panne. Le PC pourrait être installé soit dans un batiment existant ou mieux dans un camion de façon à avoir un ensemble aérotransportable Very Happy
L'interet d'avoir un navire-base hauturier, c'est de pouvoir déployer le système loin des cotes, en toute autonomie soit sur une zone délimitée, soit en avant-garde d'une TF amphibie ou en escorte d'une flotte marchande, biensur je parle là des grandes marines, avec des gros capacités de projection Wink
et là ca me revient une idée que j'ai proposé il y a longtemps à un ami, pour le renouvellement de la flotte AM française, il et ca conciste en fait à ce que le type de navire retenu comme batiment-base soit le même que celui des futurs patrouilleurs hauturiers, non seulement pour réduire les fraits de maintenance, mais aussi pour pouvoir installer PC et drones facilement sur les patrouilleurs au besoin Exclamation

** tout dépend de quoi on parle, si c'est de la défense cotière ou de la projection de force. Pour la défense cotière, le navire n'est de toutes façons par le meilleur vecteur de protection (trop de surface à surveiller pour trop peu de navires), c'est d'ailleurs un concept à l'abandon, le dernier exemple, en France, étant la transformation des derniers avisos ASM cotiers en patrouilleur hauturier ... le principal vecteur pour la protectioin cotière est aérien (avions et hélicos sans doute drônes en plus à l'avenir )
Alors que pour la projection de force, l'armement déployés rend difficile, voir impossible, l'utilisation exclusive de drônes. Une plus grande automatisation des systèmes pour une réduction forte du personnel embarqué, oui, c'est d'ailleurs ce qui se passe avec les nouveaux programmes d'armement navale, mais il n'est pas envisageable d'avoir de gros navire sans personne à bord Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Guerre des Mines   Jeu 9 Déc 2010 - 17:37

Citation :

La Corée du Nord développerait des mines sous-marines nucléaires


Les services américains de renseignement cherchent à confirmer un rapport alarmant, provenant de l’intérieur de la Corée du Nord, indiquant que le régime communiste développe en secret des torpilles et des mines sous-marines nucléaires.

Selon une lettre d’information publiées par des dissidents nord-coréens, le report indique que le gouvernement de Corée du Nord a mis en place un groupe spécial de chercheurs au National Defense Technology Institute pour "développer des armes sous-marines utilisant des têtes nucléaires." Le rapport a été publié le 3 décembre par le journal coréanophone NK Chisigan Yondae.
L’US Navy a eu des torpilles et des mines nucléaires, comme l’Union Soviétique. La Chine a aussi évoqué l’utilisation de torpilles nucléaires dans des écrits militaires de 2006.
Le programme de torpilles et de mines nucléaires est destiné l’écart technologique entre Pyongyang d’un côté, et les Etats-Unis et la Corée du Sud de l’autre, en utilisant son arsenal nucléaire. Des sources nord-coréennes indiquent dans la lettre que des chercheurs du pays sont inquiets de ce programme.
Le rapport cite un responsable de la province du Nord Pyongan, sur la frontière nord-est avec la Chine. "En mars 2009, l’Institut 108, sur ordre du Bureau 131 (le bureau général de l’énergie atomique) a lancé des recherches sur une torpille et une mine nucléaire."
Le responsable souligne que les "mines nucléaires sont technologiquement au point et qu’il est prévu de terminer le développement des torpilles nucléaires d’ici 2012."
Le groupe chapeautant le programme de mines nucléaires est baptisé "Pongae", c’est à dire “éclair”, et celui chargé des torpilles s’appelle "Uroe" “tonnerre”.
La recherche sur ces armes est menée par des spécialistes de l’Institut 108, l’installation impliquée dans le développement des technologies nucléaires. D’autres chercheurs appartiennent au Kusong Electronic Warfare Institute, parmi d’autres experts des torpilles et des mines.
La source citée indique que la Corée du Nord pense que les torpilles et mines nucléaires seront capables de neutraliser les bases navales sud-coréennes et japonaises, ainsi que les porte-avions américains. Ces armes fourniront aussi une dissuasion contre toute intervention militaire américaine dans un 2è conflit coréen.
Interrogé sur l’intérêt des services de renseignement sur ce rapport évoquant un programme d’armes nucléaires sous-marines, un responsable américain a répondu : "Tout ce qui concerne le développement technologique de la Corée du Nord intéresse la communauté des renseignements."
Richard Fisher, un spécialiste des affaires militaires à l’International Assessment and Strategy Center, a indiqué que "Il s’agit d’un développement plausible, le résultat de 20 ans de refus des 2 partis américains de nous défendre de la Corée du Nord, de l’Iran et de leur allié chinois."
"La stratégie de la Chine est simple : elle nous fait négocier avec la Corée du Nord et l’Iran jusqu’à ce que ses armes nucléaires commencent à nous détruire," a-t-il déclaré. "Si nos dirigeants ne peuvent faire cesser maintenant ces menaces, puis traiter avec la Chine, alors nous sommes condamner à un sort affreux."

Washington Times

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Seafox Underwater Drones sent to Gulf   Mar 25 Juin 2013 - 17:14


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anassfra93
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 512
Inscrit le : 20/07/2010
Localisation : FREMM
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre des Mines   Mar 1 Sep 2015 - 16:20

REMOTE MULTI-MISSION VEHICLE - (RMMV)

Citation :
Description
The Remote Multi-Mission Vehicle (RMMV) is a major component of the Remote Minehunting System (RMS). The RMS integrates the RMMV and the variable depth sensor (VDS), the AN/AQS-20A. The RMMV is an unmanned, autonomous, semi-submersible, high endurance, low-visibility system that will be operated and maintained from the Littoral Combat Ship (LCS). The RMMV is capable of both line-of-sight and over-the-horizon operations. The off-board vehicle has self-contained control, propulsion, power, and navigation features. As many as two RMMVs may be operated from the LCS simultaneously. It is capable of real-time communications of mine reconnaissance sensor data as well as automatic search and recording modes. The RMMV tows the AN/AQS-20A minehunting sonar system for detection, classification, and localization of mine-like contacts and identification of bottom mines. The host ship will be equipped to conduct data processing, display, and recording, and will communicate tactical mine reconnaissance data to other Naval forces. Fueled for long endurance, the RMMVs diesel marine engine and high-efficiency propulsor will propel the vehicle. The RMMVs coverage search rate can find mines in deep and shallow water with high probability. The RMMV can be pre-programmed to perform autonomously or be manually controlled via a data link.
Source :http://www.navy.mil/navydata/fact_display.asp?cid=2100&tid=453&ct=2
Brochure :
http://www.lockheedmartin.com/content/dam/lockheed/data/ms2/documents/RMS-brochure.pdf

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anassfra93
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 512
Inscrit le : 20/07/2010
Localisation : FREMM
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Guerre des Mines   Mar 1 Sep 2015 - 16:33

Citation :
AN/ASQ-235 Airborne Mine Neutralization System

THE NAVY STANDARD FOR AIRBORNE MINE NEUTRALIZATION

Seaborne mines continue to menace naval and maritime forces worldwide. Mines are used to attack ships approximately 200 times more than any other weapon. Raytheon's Airborne Mine Neutralization System (AMNS), the U.S. Navy's standard for organic airborne mine clearance, has been designed to counter this threat.

AMNS neutralizes moored and bottom mines while operating from sea- and land-based MH-60S helicopters. By using helicopters as a central platform, mine clearance has become safer.

Mines are first identified by the AN/ASQ-20A sonar system or other mine countermeasure assets. The AMNS then identifies the location of the mines and neutralizes the target. AMNS consists of the following removable mission equipment:

Launch and Handling System
Common neutralizer vehicle
Common console display
Carriage, Stream, Tow and Recovery System

LAUNCH AND HANDLING SYSTEM EASILY DEPLOYED FROM AIRCRAFT

The mine neutralization begins with the deployment of the Launch and Handling System (LHS) from the MH-60S helicopter. Because it's compatible with MH-60S mechanical and electrical interfaces and supports easy on/off kit reconfiguration, the LHS is easily deployed from the aircraft. The highly effective LHS integrates many diverse high-tech capabilities into a single system, including a stable platform from which to launch the neutralizer vehicle.

COMMON NEUTRALIZER VEHICLE ENSURES SAFE HANDLING

The neutralizer vehicle is released from the LHS under the control of the sensor operator on the aircraft. The operator guides the lightweight (15.5 kg) and highly maneuverable vehicle to the target location using on-board sonar.

After the target is viewed and positively identified with an on-board video camera, the operator fires an armor-piercing warhead from the vehicle to neutralize the mine. The neutralizer's state-of-the art electronics and sensors also provide a robust, high-speed fiber optic data link, track responder and echo sounder. An inert unit with strobe light, acoustic beacon and recovery section is used for training.
Source :http://www.raytheon.com/capabilities/products/amns/index.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guerre des Mines   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guerre des Mines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Les différents armements de la Marine] La guerre des mines
» DRONE-porte drones
» CMN : Le patrouilleur Ocean Eagle en version guerre des mines
» Guerre des mines : Le programme Espadon achevé
» Les dragueurs de mines durant la guerre des Malouines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Armement naval-
Sauter vers: