Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
reese
Colonel
Colonel


messages : 1640
Inscrit le : 10/05/2009
Localisation : alger
Nationalité : Algerie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Mer 7 Sep 2011 - 11:41

Fremo a écrit:

Sur facebook, base de départ du printemps arabes, les algériens qui ont un des plus bas taux d'accés dans la région arabe d'ailleurs,.

Le plus bas taux d'accès a Facebook dans le monde arabe ca c'est une information intéressante . Tu pourrais me donner une source ? J'aimerais aussi connaitre le taux de pénétration de Facebook au Qatar

_________________
Kadhafi a quitté la Libye, sans dire au revoir. Ce n’est pas tripoli de sa part !
Revenir en haut Aller en bas
reese
Colonel
Colonel


messages : 1640
Inscrit le : 10/05/2009
Localisation : alger
Nationalité : Algerie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Mer 7 Sep 2011 - 12:05

Yakuza a écrit:


les zawiyas font ce qu´on leur dit,et choumicha sera enfin contente de pouvoir voyager dans une Algerie libre sans que la DRS la refoule a l´aeroport car "journaliste marocaine",mais qu´est ce qu´elle vient chercher dans la cuisine algerienne cette marrokia Laughing

merci de me rappel l´episode Leila,j´avais presque commis la connerie d´oublier ca,et personne ne va oublier votre "redjla" de faire le jeu du "Croisé" aznar

Choumicha a été refoulée d'Algérie ? Shocked

Pour en revenir a l'épisode Leila j'aimerais savoir en quoi l'Algérie a aidé l'Espagne

_________________
Kadhafi a quitté la Libye, sans dire au revoir. Ce n’est pas tripoli de sa part !
Revenir en haut Aller en bas
reese
Colonel
Colonel


messages : 1640
Inscrit le : 10/05/2009
Localisation : alger
Nationalité : Algerie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Mer 7 Sep 2011 - 12:18

Fahed64 a écrit:
Merci pour le partage Resse.

Penses tu sincèrement que sa va bouger en Algérie ou pas Question

A mon sens la fin du régime est inéluctable , il faut seulement espérer une transition pacifique . Radicale mais pacifique

_________________
Kadhafi a quitté la Libye, sans dire au revoir. Ce n’est pas tripoli de sa part !
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12864
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Mer 7 Sep 2011 - 12:23

reese a écrit:
Yakuza a écrit:


les zawiyas font ce qu´on leur dit,et choumicha sera enfin contente de pouvoir voyager dans une Algerie libre sans que la DRS la refoule a l´aeroport car "journaliste marocaine",mais qu´est ce qu´elle vient chercher dans la cuisine algerienne cette marrokia Laughing

merci de me rappel l´episode Leila,j´avais presque commis la connerie d´oublier ca,et personne ne va oublier votre "redjla" de faire le jeu du "Croisé" aznar

Choumicha a été refoulée d'Algérie ? Shocked

Pour en revenir a l'épisode Leila j'aimerais savoir en quoi l'Algérie a aidé l'Espagne


http://www.lepost.fr/article/2011/06/15/2523534_mohammed-vi-et-juan-carlos-une-amitie-orageuse.html

Citation :
le Maroc fut soutenu durant cette crise par tous les pays membres de la Ligue arabe à l'exception de l'Algérie, tandis que l'Espagne recevait le soutien par l'intégralité des pays de l'Union européenne à l'exception du Portugal et de la France.

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9333
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Mer 7 Sep 2011 - 12:48

Citation :
Internet : Le Maroc le plus branché d’Afrique


Le Maroc et la Tunisie sont les pays les plus connectés, avec un taux de pénétration de 33,4%.


source :http://www.lesoir-echos.com/2010/06/16/internet-le-maroc-le-plus-branche-d%E2%80%99afrique/

ou le doc suivant (pages 8 et suivantes): http://www.isoc.org/isoc/conferences/inet/09/docs/hilali_20091103.pdf

sachant que l'accès et l'usage de faccebook dépend d'abord du taux de penetration, et notamment celui de l'ADSL.

PGM

Revenir en haut Aller en bas
iznassen
Lieutenant
Lieutenant


messages : 732
Inscrit le : 22/06/2008
Localisation : belgique
Nationalité : Maroc-Belgique
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Mer 7 Sep 2011 - 13:05

Citation :
Wikileaks


Conséquence de la guerre des clans : Bouteflika aurait fragilisé l’armée



Le système de recrutement algérien désigne ses représentants à l’aide de listes examinées par des personnes influentes connectées à Bouteflika.


A trop vouloir contrôler les services secrets, de crainte d’un coup d’Etat militaire, le président Bouteflika aurait fragilisé l’armée, à en croire un câble diplomatique datant du 13 janvier 2009. Dans sa guerre pour la préservation du pouvoir livrée avec le général-major Mohamed Medienne, dit «Tewfik», est-il expliqué, le président Bouteflika a placé ses hommes dans l’institution militaire, plaçant la loyauté et l’origine – Tlemcen, de préférence – au-dessus de la compétence. Le fait d’élargir le nombre de policiers répondrait également à cette même logique, mettant ainsi en place deux pôles de «pouvoir». «Le résultat semble être un réseau décentralisé, éclaté», commente l’ancien ambassadeur, David Pearce.


De l’avis de l’ancien membre du FLN, Abdelkader Bounekraf, cité dans le mémo, le président Bouteflika avait «brisé» l’armée en remplaçant graduellement les généraux avec de nouveaux officiers moins expérimentés, mais qui lui restent fidèles.Dans les coulisses de la promotion d’une classe de colonels au grade de général en juin 2008, il a pu voir beaucoup de «ressentiment» au sein des anciens colonels et des généraux plus qualifiés et expérimentés. Le recrutement de milliers de policiers viserait également, à en croire le télégramme, à diminuer de la puissance de l’armée. «Le résultat est une structure de direction, ou «pouvoir», qui consiste désormais non pas d’un seul centre de pouvoir, mais de plusieurs.


La prise de décision est ainsi devenue un processus inefficace de négociation et d’argumentation rarement exposés à la vue du public», souligne l’ancien ambassadeur. Il ajoute : «Nos contacts, qui ont tous une connaissance personnelle des acteurs impliqués, croient que cela est de mauvais augure pour la stabilité du régime sur le long terme, étant donné leur manque de foi dans la capacité de la police à combler un vide laissé par une armée affaiblie.» Citant l’ancien chef de gouvernement, Sid Ahmed Ghozali, le télégramme précise que le système algérien désigne ses représentants à l’aide de listes examinées par des personnes influentes connectées à Bouteflika. Le processus de désignation est ainsi devenu plus lent en raison des négociations et des compromis entre les différents centres de pouvoir.


La multiplication des centres de décision risquerait néanmoins, d’après l’analyse de Chafik Mesbah, de rendre le processus de cooptation moins efficace. Par ailleurs, l’incompétence présumée des cadres de l’armée rend les choses plus complexes. S’appuyant sur les confidences de l’ancien officier du DRS, Chafik Mesbah, le diplomate américain rapporte que des décisions telles que l’octroi d’agrément à un parti politique ou une association ne sont pas soigneusement calculés.
Ne sachant quelle décision prendre, certains cadres choisissent de ne rien faire, laissant les choses en l’état.




http://www.elwatan.com/evenement/consequence-de-la-guerre-des-clans-bouteflika-aurait-fragilise-l-armee-07-09-2011-138831_115.php
Revenir en haut Aller en bas
reese
Colonel
Colonel


messages : 1640
Inscrit le : 10/05/2009
Localisation : alger
Nationalité : Algerie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Mer 7 Sep 2011 - 13:06

PGM a écrit:


sachant que l'accès et l'usage de faccebook dépend d'abord du taux de penetration, et notamment celui de l'ADSL.

PGM


Il existe des pays qui ont un très bon taux de pénétration et une très bonne connexion mais qui interdisent Facebook , Youtube ou d 'autres réseaux sociaux ce n est donc pas forcement un corollaire tu en conviendras avec moi . D'où aussi mon allusion au Qatar qui interdit Facebook sur son territoire mais qui en fait grand usage pour intoxiquer l'opinion mondiale sur la situation en Libye ou en Syrie

_________________
Kadhafi a quitté la Libye, sans dire au revoir. Ce n’est pas tripoli de sa part !
Revenir en haut Aller en bas
farewell
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 2466
Inscrit le : 13/02/2011
Localisation : ******
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Mer 7 Sep 2011 - 13:49

reese a écrit:
Fahed64 a écrit:
Merci pour le partage Resse.

Penses tu sincèrement que sa va bouger en Algérie ou pas Question

A mon sens la fin du régime est inéluctable , il faut seulement espérer une transition pacifique . Radicale mais pacifique

je le pense' aussi, c'est un animal malade qui ne voit même pas sa propre fin et on sent bien que quelque chose tend a emerger en algerie mais il faut se garder de faire des plans dans la comete, en tout cas les scenario tunisiens et egyptien ne sont plus les modes d'action a appliqués car je crains que le regime n'applique du coup celui de bachar el asad...


cordialement

_________________

"Les belles idées n'ont pas d'âge, elles ont seulement de l'avenir"
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9333
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Mer 7 Sep 2011 - 14:32

reese a écrit:
PGM a écrit:


sachant que l'accès et l'usage de faccebook dépend d'abord du taux de penetration, et notamment celui de l'ADSL.

PGM


Il existe des pays qui ont un très bon taux de pénétration et une très bonne connexion mais qui interdisent Facebook , Youtube ou d 'autres réseaux sociaux ce n est donc pas forcement un corollaire tu en conviendras avec moi . D'où aussi mon allusion au Qatar qui interdit Facebook sur son territoire mais qui en fait grand usage pour intoxiquer l'opinion mondiale sur la situation en Libye ou en Syrie

En fait reese, facebook n'est pas interdit au Qatar, simplement dans ce pays tu as 75%d'etrangers dont le seul objectif est gagner leur croute, et sur les 25% restant au moins 20% sont de jeunes nantis, donc aucune chance que cela prenne.
Par contre il faut bien une masse critique pour entrainer le mouvement (je dis entrainer car facebook n'est jamais le déclencheur). Au Maroc par exemple, il est clair que la masse critique n'a jamais été atteinte

Citation :
Qatar, Arabie: appels à manifester
AFP Publié le 26/02/2011 à 15:50 Réactions (24)
Un appel à l'éviction de l'émir de Qatar Hamad ben Khalifa al-Thani, lancé sur une page Facebook, avait rassemblé samedi plus de 20.000 sympathisants, une nouvelle initiative pour un changement de régime dans le monde arabe. Dans le même temps, une page Facebook appelant à une manifestation en Arabie saoudite avait réuni plus de 9.000 "fans". La page critiquant l'émir du Qatar appelle les Qataris à descendre dans la rue le 16 mars pour une journée consacrée à la "Révolution pour la Liberté.

L'émir Hamad, considéré par l'Occident comme un souverain modéré, est accusé sur cette page d'être un agent d'Israël, une mention de l'Etat hébreu largement absente des appels contre d'autres chefs d'Etat arabes ciblés récemment par la colère de leurs peuples. Il s'agit du premier appel de ce genre pour un changement de régime dans le petit émirat riche en pétrole et en gaz, et qui a développé une image de tolérance parmi des Etats de la région plus conservateurs.

Un portrait de l'émir apparaît sur la page Facebook barré d'une croix rouge, avec un appel: "Pour le bien du Qatar: il faut juger le traître, un agent d'Israël". Aucune indication n'était disponible sur le nombre de résidents du Qatar parmi les 20.065 qui ont signé cet appel au changement. L'émirat compte une population de 1,6 million d'habitants, dont les trois quarts sont étrangers. Parmi les revendications des signataires figure l'éviction de la vie publique de l'épouse de l'émir, cheikha Mozah, connue pour son rôle dans le domaine de l'enseignement public et de la promotion des droits des femmes.

La page exige également la rupture des relations avec les Etats-Unis qui maintiennent une importante base militaire dans l'émirat, et la fin des rapports informels avec l'Etat hébreu. Le bureau de coopération commercial ouvert par Israël a été fermé après l'offensive israélienne contre la bande de Gaza à la fin de l'année 2008, qui a fait plus de 1.400 morts palestiniens. Sur la page Facebook consacrée à l'Arabie saoudite, où le régime du roi Abdallah est beaucoup plus conservateur, et qui est apparue au début du mois de février, 9.400 personnes ont approuvé des demandes de changements politiques, économiques et sociaux.


Figaro.

Tu noteras que les 3 pays ou le taux de pénétration est elevé (egypte, tunisie et maroc), des changements ont tout de meme été opérés, sans augurer du role exacte joué par facebook.
Personnellement je ne crois pas que dans un pays comme l'algerie, cela viendra d'internet.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
reese
Colonel
Colonel


messages : 1640
Inscrit le : 10/05/2009
Localisation : alger
Nationalité : Algerie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Mer 7 Sep 2011 - 14:54

Je puis 'assurer qu'il est impossible de se connecter sur Facebook au Qatar PGM .Il faut souligner qu 'en Algérie Facebook et Twitter ont joué un rôle primordial pendant la grève des internes de médecine par exemple , ou pendant le mouvement de contestation du CNDC en Février dernier

_________________
Kadhafi a quitté la Libye, sans dire au revoir. Ce n’est pas tripoli de sa part !
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Mer 7 Sep 2011 - 18:51

reese a écrit:
Yakuza a écrit:


les zawiyas font ce qu´on leur dit,et choumicha sera enfin contente de pouvoir voyager dans une Algerie libre sans que la DRS la refoule a l´aeroport car "journaliste marocaine",mais qu´est ce qu´elle vient chercher dans la cuisine algerienne cette marrokia Laughing

merci de me rappel l´episode Leila,j´avais presque commis la connerie d´oublier ca,et personne ne va oublier votre "redjla" de faire le jeu du "Croisé" aznar

Choumicha a été refoulée d'Algérie ? Shocked

Pour en revenir a l'épisode Leila j'aimerais savoir en quoi l'Algérie a aidé l'Espagne
non pas choumicha mais d´autres journalistes qui n´avaient meme rien a faire du politique..

sinon,alle on jouera a cherchez l´erreur
Citation :

AFP : M. Abdelkader Messahel Ministre Algérien des Affaires Maghrébines et Africaine déclaré que l’Algérie récuse toute politique de fait accompli ou de violation de la légalité internationale à propos de la crise entre le Maroc et l’Espagne.

MAP : « L’Union Européenne se défend d’avoir pris une position sur le statut juridique de l’îlot Leila », a précisé le porte parole de la Commission Européenne.

MAP : L’Arabie Saoudite a exprimé son soutien au Maroc pour récupérer ses territoires.

MAP, 15H29 : La Libye ne peut qu’être qu’aux côtés du Maroc dans son différend avec l’Espagne a affirmé le chef de la diplomatie libyenne, M. Abderahman Mohamed Chalgham lors de son séjour au Maroc.

MAP : Le Secrétaire général de l’UMA exprime son soutien à la souveraineté totale du Maroc sur l’îlot Leila

MAP : La Izquierda Unida, coalition de la gauche en Espagne, a condamné ce matin l’invasion par les forces espagnoles de l’îlot Leila.
Citation :
"Durant cette crise, le Maroc est soutenu dans ses revendications par tous les membres de la Ligue arabe à l'exception de l'Algérie, tandis que l'Espagne est soutenue par tous les pays membres de l'Union européenne à l'exception de la France et du Portugal "

et apres vous vous demandez pourquoi on a choisit la France Rolling Eyes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division


messages : 4518
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Mer 7 Sep 2011 - 19:32

Non mais le pouvoir algerien a vraiment une rage profonde contre le Maroc.. Evil or Very Mad

Mais heuresement que le peuple n'a pas la meme mentalité, j'espere que la mafia en tete du pouvoir finira par debarassé le plancher un jour car ca ne fera que perimé les relations inter-maghrebins, internationales et avoir la main mise sur la quasi-totalité de l'economie et du pouvoir algerien pour investir dans les comptes suisses ou a monaco,marbella,usa...

@Reese il est joli ton avatar..

_________________

الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
Proton
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3498
Inscrit le : 27/06/2009
Localisation : Partout.
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Ven 30 Sep 2011 - 19:47

Si le peuple algérien avait du courage voila où serait boutef :

Revenir en haut Aller en bas
iznassen
Lieutenant
Lieutenant


messages : 732
Inscrit le : 22/06/2008
Localisation : belgique
Nationalité : Maroc-Belgique
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Mar 17 Avr 2012 - 20:34

Citation :



Le frère cadet impose ses candidats : Said Bouteflika, veritable patron du FLN ? .


On le dit puissant, faiseur et défaiseur de carrières Said Bouteflika. Tapi dans l’ombre, n’agissant jamais sous les lumières, ne s’exprimant jamais dans les médias, le jeune frère du chef de l’Etat gèrerait tout, ou presque. La présidence, les affaires, les ministres, les dirigeants de partis, et maintenant les listes des candidats à la députation au sein du parti FLN (Front de libération nationale) ?


En l’espace de dix jours, un ancien ministre, Boudjemaâ Haichour, parti en croisade à la tête de 220 membres du comité central (CC) du FLN pour obtenir la destitution de Abdelaziz Belkhadem, accuse nommément Said Bouteflika d’être directement intervenu dans la confection des listes électorales du FLN aux législatives de mai 2012.

La première fois, ce fut lors d’un entretien accordé au quotidien arabophone Djazair News.

Dépité par son exclusion de ces listes, M. Haïchour accuse M. Belkhadem d'avoir abdiqué. « Belkhadem m’a affirmé textuellement, vous pouvez le publier, que la candidature de Rachid Harouabia (ministre de l’Enseignement supérieur, NDLR) lui a été imposée par Said Bouteflika », affirme-t-il dans cet entretien paru mercredi 4 avril.

Il impose
Ni Belkhadem ni encore moins Said Bouteflika n’ont confirmé ou démenti ces propos. Il est vrai que le frère cadet du président qui occupe les fonctions de conseiller à la présidence, ne s’exprime jamais dans la presse. Jamais.

Une seconde fois, ce vendredi 13 avril dans une interview publiée cette fois-ci par El Watan Week-end. Le même Boudjemaâ Haïchour revient à la charge en attaquant le couple.

« Il (Belkhadem, NDLR) me l’a affirmé dans son bureau lors d’une rencontre au cours de laquelle j’étais venu contester l’éventualité de voir Rachid Harraoubia désigné tête de liste à Alger. Il m’a avoué que Harraoubia et Louh (ministre du Travail et de la protection sociale, NDLR) lui ont été imposés par le frère du Président », avance M. Haïchour

Donc Said Bouteflika, qui n'exerce aucune fonction officielle au FLN, parti au sein duquel il n'a jamais milité, impose sinon sa loi, ses choix.


dna.com
Revenir en haut Aller en bas
iznassen
Lieutenant
Lieutenant


messages : 732
Inscrit le : 22/06/2008
Localisation : belgique
Nationalité : Maroc-Belgique
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Mar 17 Avr 2012 - 20:37

la suite ..

Citation :



Joujou
Le SG du FLN, en poste depuis 2005, serait-il devenu un joujou entre les mains du conseiller spécial du chef de l’Etat ? Said Bouteflika serait-il en fait le véritable patron de l’ex-parti unique dont la présidence est assurée par son frère ainé ?

Il faut peut-être croire M. Haïchour puisqu'il l'affirme à deux reprises sans qu'il ne soit démenti.

Si la confection des listes électorales du FLN fait couler beaucoup d’encore et provoque une nouvelle fronde qui emporterait à terme Abdelaziz Belkhadem, elle illustre aussi l’ascendant pris par Said Bouteflika, 54 ans, sur ce parti. Du moins, sur son chef officiel.

Si cet ancien professeur à l’université de Bab Ezzouar a réussi à imposer trois ministres comme candidats à la députation -au risque de provoquer une grave crise au FLN -, si encore Abdelaziz Belkhadem avoue son impuissance à s’opposer à ces choix dictés par téléphone ou autour d’un thé ou d’un whisky, cela voudrait simplement dire que le véritable patron du parti; celui à qui l’on obéit sans moufter; celui à qui l’on n'ose pas dire non, ce patron là n’est autre que Said Bouteflika.

Qui connait Said ?
C’est que ce vaudeville qui secoue le vieux parti autour des listes électorales remet en lumière le rôle occulte de Said Bouteflika dans les arcanes du sérail algérien.

Certes l’homme est aussi muet qu’une tombe, certes encore fuit-il les lumières, mais il n’est pas moins craint pour les pouvoirs réels ou supposés que lui confèrent son nom -Bouteflika- et sa très grande proximité avec son frère chef de l’Etat.

De Said Bouteflika, on dit et prétend tout. Mais de lui on sait peu de choses. Très peu.

C'est d'autant plus surprenant que l'homme cultive une très grande proximité avec bon nombre de journalistes et de photographes de presse algériens pour lesquels il a toujours un petit mot, un petit geste d'égard, une petite tape dans le dos, dans les sorties officielles.

L'intriguant

Avant l’élection de Bouteflika en avril 1999, Said exerçait les fonctions de professeur à l’université de Bab-Ezzouar.

A l’époque, il fut membre du CNES, le syndicat des enseignants, et fréquentait même les cercles de l’extrême gauche, en l’occurrence les trotskistes.

Depuis l’élection de son frère, Said est officiellement conseiller à la présidence, nommé par décret non publiable. Mais à l’ombre du grand frère qu’il accompagne partout en Algérie et à l’étranger, il est devenu une sorte de vice-président.

La patron?
Un président-bis qui fait et défait les carrières des ministres, de hauts cadres de l’Etat, de députés...Un personnage qui aurait jeté ses tentacules sur divers secteurs d’affaires, frayant avec dirigeants de partis politiques, industriels, importateurs et businessmen et intriguant derrière les rideaux.

In fine, sa puissance réelle ou supposée aura contribué à faire de lui un Vizir qui aspirerait même à prendre la place du grand frère lorsque celui-ci aura quitté le pouvoir.

Et n'est-ce pas cette puissance, n'est-ce pas ce pouvoir occulte, qui lui permettent aujourd’hui de dicter ses choix dans l’élaboration des listes électorales du FLN jusqu'à en faire le véritable patron ?


http://www.dna-algerie.com/enquete/le-frere-cadet-impose-ses-candidats-said-bouteflika-veritable-patron-du-fln
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Mar 17 Avr 2012 - 20:37

c'est plus le DRS et Tawfik ? maintenant c'est le petit frere Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur


messages : 6495
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Mar 17 Avr 2012 - 20:39

il y a le clan Boutef et le Clan Toufik qui s’entre-tuent ! l'EX patron de la sonatrack était un pulain de Boutef, envoyé en taule par la DRS

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
iznassen
Lieutenant
Lieutenant


messages : 732
Inscrit le : 22/06/2008
Localisation : belgique
Nationalité : Maroc-Belgique
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Mar 17 Avr 2012 - 20:49

FAMAS a écrit:
il y a le clan Boutef et le Clan Toufik qui s’entre-tuent ! l'EX patron de la sonatrack était un pulain de Boutef, envoyé en taule par la DRS

il est le sait trés bien FAMAS, leur régime est encore pire que les mamaliks d'egypt , aprés la mort/départ de Boutef , les deux clans doivent s'arranger pour trouver un autre président sans demander l'accord de peuple , ça toujours éte comme ça en algérie , la seule fois ou ils ont organisé des éléctions dimocratiques en algérie , ça a couter 200.000 morts et 10 ans de guerre civile.
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur


messages : 7645
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Ven 11 Mai 2012 - 18:21

BMP a écrit:
atlasonline a écrit:
Le FLN gagne presque la moitié des sièges, jusqu'à mnt !
Pauvre Algerie.

Source : Alerte France 24

Vaut mieux balier devant sa porte avant celle des autre.
Si tu parles uniquement du gouvernement ....il suffit de faire le tour du magrheb pour se rendre compte de ceux qui évoluent et de ceux qui stagnent...

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel


messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Ven 11 Mai 2012 - 18:27

élection comique , dont les resultats étaient préparées et connues depuis au moins 3 mois Very Happy

l'algérie continuera à stagner car ce n'est pas avec cette classe politique qu'elle avancera ..

tous les freins sont tirés et il n'y a plus aucun naif ni en algérie ou ailleurs dans le monde pour croire à une quelconque évolution politique ou démocratique dans ce pays !!!

et l'algérie restera conforme au seul rôle que les occidentaux lui ont donné , qui est celui de pomper du pétrole et du gaz et de le mettre à disposition des pays développés et ce jusqu'à jour où il n'y aura rien à pomper ...

personne n'attend de ce pays d'être une lumière démocratique et d'ailleurs personne ne lui demande ...la situation actuelle est la meilleure situation pour les pompeurs de pétrole et de gaz



Revenir en haut Aller en bas
tshaashh
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1305
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Canada
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Ven 11 Mai 2012 - 21:26

marques a écrit:
élection comique , dont les resultats étaient préparées et connues depuis au moins 3 mois Very Happy

l'algérie continuera à stagner car ce n'est pas avec cette classe politique qu'elle avancera ..

tous les freins sont tirés et il n'y a plus aucun naif ni en algérie ou ailleurs dans le monde pour croire à une quelconque évolution politique ou démocratique dans ce pays !!!

et l'algérie restera conforme au seul rôle que les occidentaux lui ont donné , qui est celui de pomper du pétrole et du gaz et de le mettre à disposition des pays développés et ce jusqu'à jour où il n'y aura rien à pomper ...

personne n'attend de ce pays d'être une lumière démocratique et d'ailleurs personne ne lui demande ...la situation actuelle est la meilleure situation pour les pompeurs de pétrole et de gaz




Bien dit marques. Et c'est egalement a notre avantage.

_________________
Citation :
One should then look at the world of creation. It started out from the minerals and progressed, in an ingenious, gradual manner, to plants and animals. [...] The animal world then widens, its species become numerous, and, in a gradual process of creation, it finally leads to man, who is able to think and to reflect. The higher stage of man is reached from the world of the monkeys, in which both sagacity and perception are found, but which has not reached the stage of actual reflection and thinking. At this point we come to the first stage of man after (the world of monkeys). This is as far as our (physical) observation extends.


Ibn Khaldoun, Al Mouqaddimah (1377 - Franz Rosenthal translation), Ch.1
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9333
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Ven 11 Mai 2012 - 21:59

C'est surtout malheureux pour les algeriens.
Revenir en haut Aller en bas
RadOne
Lieutenant
Lieutenant


messages : 740
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Sam 12 Mai 2012 - 18:20

Pas de "perspectives d'avenir" (dans le sens pas d'évolution) sans la dissolution du FLN, les dernières élections l'ont encore démontré.
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur


messages : 6495
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Sam 22 Sep 2012 - 3:35

Citation :
Algérie : La guerre des clans continue

La complexité du régime algérien peut rendre confus le plus averti des observateurs politiques, en effet les luttes de pouvoir au sein du régime Algérien entre d’une part une oligarchie militaire et d’autre-part des dirigeants civils du FLN a débouché sur une sorte d’équilibre et de compromis non déclaré qui vise au partage de la rente pétrolière entres les différentes parties prenantes et maintenir un certain statuquo jusqu’à nouvel ordre. Depuis l’assassinat de Boudiaf en plein parlement par les éléments du DRS algérien, le choix du candidat présidentiel obéit à un processus de présélection très rude afin d’assurer les intérêts des camps les plus influents, et d’éviter toute mauvaise surprise qui contraindrait l’armée à sortir ses griffes et rappeler qu’elle demeure le centre du pouvoir dans le pays.

L’accès au pouvoir de Bouteflika grâce au soutien et recommandation du feu général Belkheir a permit au pays de récupérer d’une décennie sanguinaire durant laquelle l’armée a créé l’épouvantail du terrorisme en-vue de prendre en otage la démocratie et renverser le FIS (Front Islamique du Salut) pour lequel les algériens ont librement voté. Cependant le poulain de Belkheir semble et ce depuis la mort de son parrain subir des attaques du Clan DRS mené par l’énigmatique général Taoufik, l’un des coups durs que le chef du renseignement militaire a dirigé au clan Bouteflika est sa réussite à mettre sa main sur le nerf-vital du pays grâce à l’emprisonnement de Mohamed Meziane l’ex patron de la SONATRACK et son remplacement par Nourdine CHEROUATI un pistonné de la DRS. Devenu de plus en plus méfiant et craignant pour sa peau, Bouteflika n’a pas cessé de limiter ses déplacements sur terrain ces dernières années et a tenté de rendre sa garde présidentielle autonome de l’influence des généraux. Cependant la question majeure qui continue d’intriguer Bouteflika est sa succession, le président algérien semble préparer le terrain depuis quelques années à son frère cadet Said Bouteflika pour prendre les commandes du FLN et par conséquent le remplacer au pouvoir, néanmoins la tâche n’est pas aussi aisée, le clan de la DRS semble avoir ses propres candidats favoris au sein même du FLN en l’occurrence Abdelaziz Belkhadem qui vient récemment d’être écarté par Bouteflika de son poste de conseiller présidentiel et qui risquerait d’être le candidat favori de l’armée lors des prochaines élections présidentielles.

La complexité du régime algérien lui a permit de s’en sortir jusqu’à présent du séisme politique créé par « le printemps arabe », en effet le régime algérien se maintient et tire sa légitimité grâce :

- D’une-part à la menace terroriste interne, la lutte anti-terroriste qui ne semble jamais prendre fin n’est qu’une scène de théâtre qui vise à maintenir la menace terroriste à un niveau acceptable, assez pour faire peur au citoyen algérien et lui faire garder en mémoire la décennie sanguinaire pour lui faire craindre tout vide politique qui pourrait surgir suite à une révolution populaire et pas trop pour que cela ne menace pas les installations pétrolières ni les gazoduc. De plus, le régime via l’instauration d’un code d’investissement très figé vise à faire fuir le plus ambitieux des investisseurs étrangers afin de garder la dominance de l’Etat sur l’économie et donc demeurer le principal employeur afin de mieux contrôler le peuple et son gagne-pain.

- D’autre-part grâce à la menace externe que le régime ne cesse d’amplifier via ses canaux de propagande afin de justifier les dépenses militaires en ce que cela génère de pots de vins pour les généraux, et ce grâce à la commercialisation d’une image du Maroc comme aime dire la presse algérienne « un pays impérialiste et expansionniste » qui ne cesse de rêver d’annexer une partie du territoire algérien, ainsi que la commercialisation du fameux principe de soutien des peuples opprimés notamment pour justifier l’accueil du Polisario aux camps de Tindouf et le soutien de sa cause séparatiste.

Tout observateur régional convaincu de la nécessité de voir naître l’espérée « union-maghrébine » souhaitait que les vents du printemps arabe seront assez forts pour enlever le régime algérien sans quoi les peuples de la région devront attendre encore longtemps pour s’unir.

FAMAS
http://www.emarrakech.info/Algerie-La-guerre-des-clans-continue_a63697.html

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
farewell
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 2466
Inscrit le : 13/02/2011
Localisation : ******
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Sam 22 Sep 2012 - 19:43

RadOne a écrit:
Pas de "perspectives d'avenir" (dans le sens pas d'évolution) sans la dissolution du FLN, les dernières élections l'ont encore démontré.

C'est un parti qui n'a plus lieu d'être depuis l'indépendance

@ famas
Merci pour la MAJ mais même sans cela on imagine bien qu'ils remettent les couverts vu que bouteflika tend à devenir une parenthèse à refermer

_________________

"Les belles idées n'ont pas d'âge, elles ont seulement de l'avenir"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?   Aujourd'hui à 23:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Le régime algérien, quelles perspectives d'avenir ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mohamed Racim, miniaturiste algérien
» SAID SADI A déchiré son passeport Algérien
» La Bouqala, cérémonie ésotérique algérienne
» EQUIPE NATIONALE Nabil Bentaleb opte officiellement pour l’Algérie
» Le nom de L'aubépine en ALgérien(darrija), Svp!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: