Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royal Air Marine Royale Marocaine البحرية الملكية ال
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités Aéronautique et Spatiale

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Lun 29 Jan 2018 - 17:48

Citation :
29/01/2018

Airbus livre le 1'300ème H135 !




Donauwörth, Airbus Helicopters a livré le 1300ème hélicoptère de la famille H135, un nombre soulignant le succès mondial de l'hélicoptère bimoteur léger polyvalent.

Plus de 300 clients dans 60 pays utilisent des hélicoptères de la famille H135 pour un large éventail de missions, y compris les urgences. Services médicaux (EMS), application de la loi, transport d'entreprise, formation au vent offshore et au pilotage militaire. La majorité des hélicoptères bimoteurs légers de ce type sont exploités en Europe (641), suivis par l'Amérique du Nord (316) et l'Asie (195).

L'intégration de la suite avionique Helionix d'Airbus Helicopter en 2016 souligne l'évolution constante du H135 pour répondre aux besoins des clients. Le système avionique simple et intuitif intègre un pilote automatique à 4 axes - déjà utilisé avec les H175 et H145 - réduit encore la charge de travail des pilotes et offre un niveau de sécurité inégalé.

Le H135 :

Le H135 offre une large cabine parfaitement dégagée pour les opérations sanitaires, combinée à des performances, à une autonomie et à des capacités d’emport d’un excellent niveau, outre un faible niveau de bruit. Les portes coulissantes latérales surdimensionnées et de grandes portes cargos à l’arrière, permettent l’embarquement et le débarquement rapides des patients. L’appareil bénéficie également de caractéristiques de sécurité supplémentaires pendant les opérations au sol, grâce à son rotor de queue caréné de type fenestron®.

Une machine exceptionnelle :

Au sein des Forces aériennes suisses,l’H635 (H135 en version militaire) est équipé de deux turbines Pratt & Whitney 206B2 au bénéfice d'un régulateur de puissance (FADEC) de dernière génération, les visites moteurs de 50 et 100 heures ont été supprimées et la charge de travail des visites de 400 et 800 heures s'en trouve allégée. Aujourd'hui, la première inspection sur un H635/135 est requise à 400 heures de vol, un fait unique dans sa catégorie. Question cellule, Airbus a fait appel à 95% de matériaux composites qui allient légèreté et solidité, tout en réduisant les contrôles. Son rotor principal non articulé silencieux ne nécessite aucune maintenance. De plus, l'H635/135 est la machine la moins gourmande en kérosène et la moins bruyante de sa catégorie avec un bruit inférieur de 7db aux normes OACI actuelles.



Photos : 1 H135@ Airbus 2 H635 des Forces aériennes suisses @Milan Rohrer

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/01/29/airbus-livre-le-1-300eme-h135-865092.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Mar 6 Fév 2018 - 18:12

Citation :
06/02/2018

Première présentation du Falcon 8X au salon de Singapour !




Dassault Aviation présente pour la première fois son nouveau fleuron, le Falcon 8X au salon aéronautique et de la défense qui se tient actuellement à Singapour. Le salon ouvre ses portes du 6 au 11 février et devrait refléter la forte effervescence du marché dans la région Asie-Pacifique.

A cette occasion l’avionneur français présentera au côté de de son Falcon 8X, le Falcon 2000LXS biréacteur.

Dassault est un acteur important sur ce marché avec plus de 90 Falcon en activités dans la région. La moitié d'entre eux sont des modèles de dernière génération, soit les Falcon 8X, 7X, 900LX, 2000LXS et 2000S, ainsi que des modèles plus anciens.

Le Falcon 8X :

La cabine du Falcon 8X est haute de 1,88 m, large de 2,34 m et longue de 13 m. Elle offre aux clients la plus grande variété d’aménagements intérieurs du marché. Plus de 30 configurations sont possibles. Trois tailles de « galley » sont disponibles, dont deux offrant un compartiment de repos équipage en option. Les opérateurs peuvent choisir parmi une large sélection de dispositions d’aménagement des sièges et des salons passagers. La zone des toilettes arrière peut également accueillir une douche en option.

Le Falcon 8X peut parcourir 6’450 nm sans escale à Mach 0,80 avec huit passagers et trois membres d’équipage à bord. Il est équipé d’une version améliorée du réacteur Pratt & Whitney Canada PW307 qui motorise le Falcon 7X, ainsi que d’une voilure optimisée. Grâce à ces atouts, le 8X est 35 % plus éco-efficient que n’importe quel autre avion du segment ultra long-courrier. Cette économie en carburant réduit d’autant les coûts d’exploitation.

Le 8X est doté d’une panoplie de systèmes de bord innovants, largement éprouvés à bord du 7X, dont une version améliorée du système de commandes de vol numériques. Il offre également un cockpit redessiné, équipé en option d’un affichage tête haute (HUD) combinant les modes de vision infrarouge et synthétique.

Préparer la relance :

La crise de 2008 a pesé sur le marché des jets privés et la relance se fait toujours attendre en ce qui concerne le haut de gamme. On notera également que la surcapacité du marché a pesé lourd sur le sur les prix. Si le bas de gamme et le secteur moyen tendent à repartir, on attend encore une possible reprise en ce qui concerne le haut de gamme dans le courant de cette année. Les avionneurs doivent impérativement être présents à chaque salon, afin de ne pas rater le tant attendu démarrage du secteur.

Photo : Falcon 8X @ Dassault

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/02/06/premiere-presentation-du-falcon-8x-au-salon-de-singapour-865131.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Lun 12 Fév 2018 - 21:21

Citation :
12 fév. 2018 | Par Yann Cochennec

Commandes H160 : Airbus en garde sous la pédale


PT3, le troisième prototype de l'Airbus Helicopters H160, décoré de sa nouvelle livrée carbone © Airbus Helicopters-Thierry Rostang
 


Le prochain salon mondial de l'hélicoptère ou Heli-Expo qui se déroulera du 26 février au 1er mars à Las Vegas devrait être l'occasion pour Airbus Helicopters de dévoiler un certain nombre de lettres d'intention et de protocoles d'accord pour son H16

Le H160, le nouveau "bébé" d'Airbus Helicopters n'a officiellement qu'un seul client déclaré : Falcon Aviation qui s'est engagé pour au minimum trois Airbus Helicopters H160. Signée en mai 2016, la lettre d'intention s'est transformée en protocole d'accord en novembre 2017 pour trois exemplaires supplémentaires, toujours en version transport de VIP. Le prochain salon mondial de l'hélicoptère ou Heli-Expo qui se déroulera à Las Vegas du 26 février au 1er mars prochains devrait l'occasion pour Airbus Helicopters de dévoiler un certain nombre de lettres d'intention et de protocoles d'accord pour son H160. "Tout dépendra des clients. Ces derniers décident du calendrier", tempère-t-on du côté d'Airbus Helicopters.

Une chose est sûre : l'offensive de charme à l'intention du marché nord-américain se traduira par la présence du prototype n°2 du H160 ou PT2. Jusqu'à présent, Airbus Helicopters n'avait présenté qu'une maquette à l'échelle. Heli-Expo sera d'ailleurs le coup d'envoi d'une tournée de démonstration de plusieurs mois aux Etats-Unis pour le PT2. Outre les présentations aux clients et futurs clients, l'appareil en profitera pour réaliser des essais en conditions chaudes et haute altitude. Des essais qui se dérouleront en juin du côté de Denver, indique Bernard Fujarski, directeur du programme H160 chez Airbus Helicopters. Les trois prototypes ont désormais accumulé plus de 650 heures de vol.

Parallèlement, la future ligne d'assemblage du H160 à Marignane commence à se mettre en place. Le fuselage de l'appareil de pré-série n°2 ou PS2 est d'ores et déjà installé sur l'une des cinq futures stations de la ligne qui pourra sortir 30 appareils par an en vitesse de croisière.

http://www.air-cosmos.com/commandes-h160-airbus-en-garde-sous-la-pedale-107121
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Mer 14 Fév 2018 - 22:32

Citation :
14 fév. 2018 | Par Antony Angrand

Daher introduit de nouvelles fonctionnalités sur ses TBM


Daher a introduit de nouvelles fonctionnalités sur ses avions, dont les sièges chauffants. © Daher



Daher annonce l’introduction de nouvelles fonctionnalités sur ses TBM 910 et TBM 930. Parmi celles-ci figurent des sièges chauffants électriques, des masques à oxygène équipés d’un nouveau système de communication et une console centrale de commandes avec rétroéclairage.

Ces caractéristiques, qui complètent le travail de design de la cabine intérieure, sont introduites en parallèle à l’ajout de services associés.

Chaque siège des modèles TBM 910 et TBM 930 modèles 2018 est doté de coussins chauffants. Une fois la commande principale enclenchée par le pilote, chaque occupant peut activer le chauffage par un interrupteur placé sur l’assise du siège et sélectionner un chauffage modéré ou fort.

L’interface pilote est également améliorée avec un rétroéclairage de la console centrale – qui comprend notamment le trim manuel, la manette de puissance, la commande des volets - offrant ainsi une meilleure visibilité de nuit.

« Les nouveautés introduites sur les TBM 910 et TBM 930 modèles 2018 illustrent notre politique d’innovation constante de nos avions », a commenté Nicolas Chabbert, vice-président directeur de la Business Unit Avions. « Elles visent à améliorer le confort à bord, tant des pilotes que des passagers, au vu du développement des ventes de TBM aux entreprises et aux opérateurs commerciaux. »

http://www.air-cosmos.com/daher-introduit-de-nouvelles-fonctionnalites-sur-ses-tbm-107199
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Jeu 22 Fév 2018 - 22:18

Citation :
22 fév. 2018 | Par Antony Angrand

2017, une autre bonne année pour Daher TBM


Remise des clefs d'un TBM910 par Nicolas Chabbert, vice président de Daher, à son propriétaire. © Daher



Daher a annoncé le 21 février 2017 ses livraisons d'appareils pour l'année 2017, qui comprennent un total 57 TBM 910, la version lancée en avril 2017 bénéficiant de l'avionique Garmin G1000NXi et TBM 930, lancée pour sa part en 2016 et équipée d'une avionique Garmin G3000.

L'Amérique du Nord reste le marché principal des avions TBM, tandis que l'Europe figure en seconde place pour la deuxième année consécutive avec 10 livraisons en 2017 concernant la France, l'Allemagne, la Grande-Bretagne et la Pologne.

Depuis l'entrée sur le marché de TBM en 1990, pas moins de 879 avions ont été construits sous toutes versions, dont les premiers TBM 700 et 850.

http://www.air-cosmos.com/2017-une-autre-bonne-annee-pour-daher-tbm-107619
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Dim 25 Fév 2018 - 20:03

Citation :
25/02/2018

Protection des GPS aéronautiques contre des cyberattaques !




Berne, en collaboration avec une équipe internationale de chercheurs, le domaine de compétences Sciences et technologies (W+T) d’armasuisse développe un système d’un type nouveau pour protéger l’espace aérien global contre les cyberattaques visant le système de navigation par satellites GPS.

Ces années passées, les annonces de cyberattaques visant le système de navigation par satellite GPS (Global Positioning System) se sont multipliées. Ces attaques criminelles constituent une menace particulièrement importante pour l’aviation, puisque les avions, hélicoptères et drones utilisent les signaux du GPS pour la navigation. Ainsi, il y a par exemple eu des tentatives de faire dévier de leur cap des avions ou de prendre le contrôle de drones en émettant des signaux destinés à perturber ou à leurrer les systèmes. Fondamentalement, dans les applications civiles, tous les récepteurs de signaux GPS sont vulnérables et ne disposent d’aucune protection face à de telles manipulations.

Le domaine de compétences Sciences et technologies (W+T) d’armasuisse a développé une solution à cet effet en collaboration avec des chercheurs de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich, de l’Université technique de Kaiserslautern, de l’Université Ruhr-Bochum et de la New York University Abu Dhabi. Un système d’un type nouveau, appelé Crowd-GPS-Sec, surveille en permanence l’espace aérien à l’aide de signaux numériques relatifs à la navigation aérienne émis par des avions et des drones. Les chercheurs ont pu démontrer à l’aide d’algorithmes d’un nouveau type comment de faux signaux GPS ont pu être détectées en quelques secondes. Il est même possible de localiser l’attaquant à quelques mètres près dans un délai de 15 minutes au maximum. Cette solution a ceci de particulier que les signaux d’un avion relatifs à la navigation aérienne peuvent être surveillés via l’Internet par un groupe de volontaires (Crowdsourcing). Le Crowdsourcing permet aujourd’hui déjà aux organisations concernées de profiter de cette solution sans devoir mettre en place leur propre infrastructure de surveillance, ni devoir modifier les récepteurs GPS des aéronefs.



Le système en est encore à l’état de prototype et sera présenté en mai 2018 à San Francisco (USA), au IEEE Symposium on Security and Privacy (S&P). Institué il y a 39 ans, le S&P Symposium est organisé par l’Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE). Ce symposium est considéré au niveau mondial comme la principale conférence consacrée à la cybersécurité. Des experts du monde scientifique, de l’industrie et des autorités s’y rencontrent chaque année pour échanger les résultats de la recherche. Ce travail soutient la Stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques (SNPC). Sources DDPS.

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/02/25/protection-des-gps-aeronautiques-contre-des-cyberattaques-865220.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Jeu 1 Mar 2018 - 20:51

Citation :
28/02/2018

Dassault présente le Falcon 6X !




Saint-Cloud, Dassault Aviation a dévoilé aujourd'hui le Falcon 6X, le biréacteur le plus spacieux, le plus évolué et le plus polyvalent de l'aviation d'affaires. Ce nouvel avion est le remplaçant du 5X qui fût abandonné suit aux problèmes de développement du moteur Safran (ex SNECNMA) Silvercrest.

Au final, on peut se demander, si la mésaventure du « Silvercrest » n’a pas été bénéfique à l’avionneur français, tant les performances du Falcon 6X sont supérieures à Feu son prédécesseur, jugez plutôt :

Le Falcon 6X est largement basé sur l'aérodynamique et les caractéristiques du système Falcon 5X qui ont été validées lors du programme d'essais préliminaires en vol. Il a été optimisé pour tirer parti du nouveau moteur, offrant une plus grande autonomie et une cabine plus longue et plus haute.



"Nous voulions repousser les limites avec ce nouvel avion, afin d'offrir la meilleure expérience de vol possible grâce au savoir-faire aéronautique d'aujourd'hui", a déclaré Eric Trappier, Président Directeur Général de Dassault Aviation.

La cabine du Falcon 6X mesure 1,98 m de haut et 5,8 m de large, la section la plus large et la plus large des avions d'affaires construit et mesure près de 12,3 m long. La cabine peut accueillir 16 passagers dans trois salons distincts, offrant de la place pour de multiples configurations, y compris une grande entrée, une aire de repos pour l'équipage et un spacieux salon arrière.

Chaque élément du style et du design de la cabine a été entièrement repensé, résultat d'une étude approfondie des goûts des clients. Les lignes continues ininterrompues améliorent la sensation de l'espace de la carlingue. Avec le 6X c’est également plus de lumière naturelle qui pénètre dans l'habitacle grâce à ses 29 fenêtres extra-larges, y compris un puits de lumière unique, le premier de l'aviation d'affaires conçu pour fournir une luminosité supplémentaire dans une zone généralement dépourvue de lumière naturelle.



En ce qui concerne la motorisation, Dassault Aviation à opté pour le moteurs Pure®Power PW812D de Pratt & Whitney Canada. Le moteur Pure Power PW812D offre une puissance de 13'000 à 14’000 lb. Équipés d'un ventilateur monopièce à faible maintenance et d'une chambre de combustion Talon à réduction d'émission, les moteurs PurePower de la famille PW800 offrent la plus grande efficacité, une fiabilité et facilité de maintenance reconnue et ont accumulé plus de 20’000 heures d'essais à ce jour.

En ce qui concerne l’avionique, l’avion disposera du nouveau poste de pilotage EASy III de troisième génération. Il sera livré avec un équipement complet, y compris le pack de vol électronique FalconSphere II de Dassault et le système de vision révolutionnaire FalconEye Combined Vision System, le premier écran tête haute pour combiner des capacités de vision améliorée et synthétique.



Le Falcon 6X aura une vitesse de pointe de Mach 0,90 et une portée maximale de 5’500 milles marins (10 186 km), plus longue que tout autre avion de sa catégorie. Il peut voler directement de Los Angeles à Genève, de Pékin à San Francisco ou de Moscou à Singapour à une vitesse de croisière longue distance. Il peut également relier New York à Moscou, Paris à Pékin ou Los Angeles à Londres lors d'une croisière de Mach 0,85.

Selon le calendrier de Dassault, le Falcon 6X effectuera son premier vol au début de 2021 et commencera ses livraisons en 2022.



Photos : Falcon 6X @ Dassault Aviation

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/02/28/dassault-presente-le-falcon-6x-865239.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Ven 9 Mar 2018 - 15:58

Citation :
09/03/2018

Babcock premier client international du H160 !




Las Vegas, Babcock devrait devenir le premier client mondial du H160 après avoir signé un contrat-cadre de cinq ans pour l'achat d'une flotte de H160. La flotte de H160 est destinée aux missions EMS et autres services critiques démarrant en Europe et déployées progressivement dans les bases de Babcock à travers le monde. "Le H160 était un choix naturel pour les opérations de Babcock car sa grande cabine et ses faibles niveaux de vibrations et sa technologie de pointe en font un environnement sûr et confortable pour les services essentiels", a déclaré Roger Hardy, directeur général d’Aviation, Groupe Babcock International. "Nous sommes sûrs que les innovations apportées par le H160 sur le marché nous aideront à atteindre nos normes élevées de qualité, de sécurité et de rentabilité".

Avec 68 brevets, le H160 intègre les dernières innovations technologiques d'Airbus Helicopters visant à offrir aux passagers un confort supérieur grâce aux lames Blue Edge réductrices de bruit et à une superbe visibilité extérieure pour les passagers et les pilotes, sans oublier les fonctionnalités de sécurité supplémentaires qu'offre Helionix protection de l'enveloppe et réduction de la charge de travail du pilote. Le nouveau modèle industriel d'Airbus Helicopters, basé sur la spécialisation du site et un processus d'assemblage de composants prêt à l'emploi, qui réduit le temps de mise sur le marché du H160 à 24 semaines, offrant ainsi plus de flexibilité aux clients. Cela permettra aux clients de confirmer leur configuration de mission à un stade ultérieur en fonction des besoins du marché.

Babcock's Aviation fournit des services critiques, allant des services médicaux aériens d'urgence, de lutte anti-incendie, de recherche et sauvetage, de surveillance et de transport pétrolier et gazier dans 14 pays avec plus de 51 ans d'expérience dans la sauvegarde de vies humaines et la protection de l'environnement.

Photo : H160 aux couleurs de Babcock

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/03/09/babcock-premier-client-international-du-h160-865293.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Ven 23 Mar 2018 - 22:20

Citation :
Ukraine’s Interior Ministry to procure 55 Airbus helicopters

by Dylan Malyasov - 23, March, 2018




Ukraine will buy 55 helicopters from a division of Airbus to use for a wide range of missions that cover rescue, emergency medical evacuation and fire fighting.

According to the press service of Interior Ministry, on 23 March Ukraine signed a preliminary agreement with France to buy 55 helicopters.

The deal was announced during a visit to Kyiv by French Foreign Minister Jean-Yves Le Drian, who underlined French support for Ukraine in its standoff with Russia but also urged the authorities to do more to tackle corruption at home.

Ukraine envisages the first delivery of helicopters this year, the Ukrainian interior ministry said in a statement. The order is for a mixture of Н145, Н125 and Н225 models.

The new helicopters will use for traffic control, ground support, search and rescue, observation, air patrol and control of large-scale public events and/or public order incidents.




http://defence-blog.com/aviation/ukraines-interior-ministry-procure-55-airbus-helicopters.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Mer 25 Avr 2018 - 23:26

Citation :
25 avr. 2018 | Par Emmanuel Huberdeau

Un H225 de plus pour les garde-côtes japonais


Le Japon commande un H225 supplémentaire. © Airbus Helicopters



Le Japon a commandé un hélicoptère H225 supplémentaire pour ses garde-côtes.

Airbus Helicopters a annoncé la commande par les garde-côtes japonais d'un hélicoptère H225 supplémentaire. D'ici 2021, les garde-côtes japonais opèreront treize appareils de la famille Super Puma. Les précédentes commandes dataient de 2015 et 2017.

Il y a actuellement 21 hélicoptères de la famille Super Puma en service au Japon. Ils sont employés par des opérateurs privés ou parapublics et par le ministère de la défense.

Le H225 est un appareil bi moteurs de 11 tonnes. Il est en service dans l'armée de terre et dans l'armée de l'Air en France dans sa version militaire (H225M) baptisée Caracal.

Pour mémoire, les garde-côtes japonais ont également commandés en 2015 des Falcon 2000 MSA de surveillance maritime de Dassault Aviation.

http://www.air-cosmos.com/un-h225-de-plus-pour-les-garde-cotes-japonais-110173
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Jeu 3 Mai 2018 - 21:16

Citation :
03/05/2018

2017 une année pleine de succès pour Pilatus !




L’avionneur suisse Pilatus Aircraft a réalisé un exercice 2017 en forte croissance. L'avionneur nidwaldien a dégagé un bénéfice d'exploitation en hausse de plus de moitié (+52%) sur un an à 135 millions de francs. Par ailleurs, l’avionneur a atteint l’ensemble de ses objectifs pour l’année écoulée.

Dans son ensemble, les finances se sont révélées supérieurs à l'année précédente. A 986 millions de francs suisses, les ventes ont chuté juste en deçà de la barre du milliard. Après déduction de 107 millions de francs suisses pour l'investissement dans la recherche et le développement, le résultat d'exploitation revient à un total de 135 millions de francs suisses. L'avenir semble bon: à 2,17 milliards de francs suisses, le volume de commandes actuel équivaut à plus de deux ans de chiffre d'affaires.

Une année historique :

Pilatus a écrit l'histoire de l'aviation suisse en 2017: avec la certification de son jet privé PC-24 par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) et la Federal Aviation Administration (FAA), le premier jet d'affaires suisse est maintenant prêt pour la livraison aux clients. L'accent est mis sur la production en série du biréacteur d'affaires et multirôles PC-24 et l'optimisation des processus. L'entreprise de Suisse se montre confiante pour la suite de l'exercice, grâce au niveau élevé décentrées de commandes et au lancement du PC-24. L'objectif principal est désormais d'introduire plus largement le PC-24 sur le marché.



Dans l'aviation générale Pilatus a vu une nouvelle expansion dans le service après-vente. Les clients des PC-12 et PC-24 bénéficient désormais d'un service 24 heures - où qu'ils se trouvent dans le monde entier. Dans l'ensemble, l'Aviation générale Business Unit a livré un total de 85 PC-12 NG. Cette réalisation est d'autant plus remarquable que de nombreux fabricants d'avions ont signalé dans le monde entier une baisse du chiffre d'affaires.

Du côté des avions écoles, on notera les livraisons de PC-21 destinés à l’Armée de l’air française via la société Babcock Mission Critical Services France, ainsi que pour la Royal Jordanian Air Force et l’entrée en service des premiers PC-21 au sein de la Royal Australian Air Force.

Des investissements élevés dans les infrastructures :

2017 a été une année d'investissements élevés, en mettant l'accent sur l'élargissement de la série PC-24. À cette fin, tous les processus de production ont été optimisés. Les équipes de production ont été également emménagées dans la nouvelle salle de réunion. Pilatus a également commandé le nouveau centre de traitement de surface: conçu pour répondre aux dernières normes environnementales, c'est là près de deux millions de pièces individuelles qui seront fabriquées et peintes à l'avenir.

Le nombre d'employés à temps plein a dépassé les 2’000 pour la première fois en 2017. Un total de 152 nouveaux emplois ont été créés au cours de l'année écoulée. Le Groupe Pilatus employait 2113 salariés à la fin 2017, dont 123 apprentis. 94 % de la population active est basée en Suisse, l'envoi d'un signal très clair et positif en ce qui concerne l'engagement de l'emplacement actuel.



Photos : 1 le PC-24 2 PC-21 avec les cocardes françaises 3 le PC-12NG @ Pilatus Aircraft

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/05/03/2017-une-annee-pleine-de-succes-pour-pilatus-865612.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Jeu 24 Mai 2018 - 16:40

Citation :
L'Europe lance la prochaine génération de satellites Galileo

 Par Michel Cabirol            |     24/05/2018, 11:44   |   365   mots


Trois industriels vont se lancer dans la nouvelle compétition pour fournir à l'Union européenne les satellites de
la prochaine génération de la constellation Galileo : l'allemand OHB, le sortant, ainsi que les deux européens
Airbus Space Systems et Thales Alenia Space (TAS), les revanchards. (Crédits : © STR New / Reuters)

     
La Commission européenne souhaite acquérir les quatre premiers satellites Galileo de la deuxième génération.

Galileo, deuxième génération, c'est parti. La  Direction générale du marché intérieur, de l'industrie, de l'entrepreneuriat et des PME de la Commission européenne a publié le 15 mai un avis de marché portant sur l'acquisition, d'ici à huit ans, de "quatre satellites de transition". Ces satellites reconfigurables devront posséder "des caractéristiques" pour assurer "la continuité de la constellation Galileo en 2025-2026 et initier le passage de la 1ère génération Galileo à la 2ème génération de satellites européens de radionavigation". La date limite de réception des offres ou des demandes de participation est fixée au 20 juin 2018 à 13h00.

Quatre satellites fermes, quatre en option?

Les quatre satellites seront commandés en tant que base de référence pour la prochaine génération Galileo. Ce marché ne pourra pas faire l'objet d'une reconduction automatique. Pour autant, le ou les industriel(s) retenu(s) pourrai(en)t se voir confier "des options destinées à des satellites supplémentaires". Soit deux satellites de plus pour les  deux industriels sélectionnés à l'issue d'un dialogue compétitif avec la Commission.

Il semble donc évident que la Commission européenne veuille privilégier une double source. Ce qu'elle souhaitait également pour la première génération mais l'ESA (Agence spatiale européenne) avait réussi à l'en dissuader. OHB, qui a obtenu trois contrats de l'Union européenne, a développé tant que bien mal et fabriqué les 30 premiers satellites de la constellation Galileo.


OHB, Airbus et Thales en course

Trois industriels vont se lancer dans cette nouvelle compétition : l'allemand OHB, le sortant, ainsi que les deux européens Airbus Space Systems et Thales Alenia Space (TAS), les revanchards. Les trois industriels vont présenter chacun une offre. Pas question pour le moment d'alliance entre les trois, la commission privilégiant la compétition. Un partenariat, voire une alliance, ne semble pas exclu dans un deuxième temps.
A priori, Airbus et Thales partent favoris, les deux maîtrisent toutes les compétences pour développer et fabriquer une telle constellation à l'inverse d'OHB. Mais l'ESA a jusqu'ici privilégié le retour géographique... contrairement à l'Union européenne.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/l-europe-lance-la-prochaine-generation-de-satellites-galileo-779177.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Sam 26 Mai 2018 - 20:31

Citation :
Un seul pilote dans les Airbus et les Boeing, c'est pour bientôt selon Thales

Par Fabrice Gliszczynski | 26/05/2018, 10:27 | 480 mots


(Crédits : Reuters)


Pour Patrice Caine, le PDG de Thales, le passage de deux pilotes à un seul dans les cockpits pourrait devenir une réalité d'ici à quelques années. Les grands avionneurs le prévoient entre 2020 et 2023.


La réduction du nombre de pilotes dans les cockpits est-elle pour bientôt ? Oui, pour Patrice Caine, le PDG de Thales, qui a évoqué les travaux sur la « révolution du Single Pilot Operation (SPO) », le passage de deux pilotes dans le cockpit à un seul.

Le pilotage à deux constitue depuis des décennies la norme sur tous les appareils court et moyen-courriers. Ce qui n'est pas le cas sur les avions long-courriers qui se pilotent à deux, trois, voire quatre, en fonction de la durée du vol, mais aussi des pratiques de certaines compagnies aériennes (sur l'Atlantique Nord, Air France a deux pilotes quand les compagnies américaines en ont trois).

"Les grands avionneurs parlent d'un horizon 2020-2023"

Le passage à un pilote pourrait se faire à un horizon relativement proche pour Patrice Caine, qui précise que "les technologies sont matures" et que Thales -qui conçoit de nombreux équipements de l'avionique des cockpits- serait en mesure de répondre à des appels d'offres d'ici à la fin de l'année si un avionneur le décidait.


« Cela prendra quelques années, mais pas 10 ans. Quand vous écoutez les grands avionneurs, ils parlent d'un horizon 2020, 2021, 2022, 2023. Cela dépend de ce qu'ils mettent derrière cette réalité. Pour le niveau de SPO qu'ils visent à cet horizon-là, je n'ai pas de doute qu'on va y arriver. Mais passer à de l'intelligence artificielle certifiable, c'est probablement à plus long terme », a-t-il déclaré ce vendredi devant l'association des journalistes professionnels de l'aéronautique et de l'espace (AJPAE).

Turbulences sociales à prévoir

Un tel scenario, s'il se réalisait, créerait de fortes turbulences chez les pilotes. Le bras de fer qui avait eu lieu au début des années 1980 à Air France quand le PDG de l'époque, Pierre Giraudet, avait voulu passer de 3 à 2 pilotes sur les B737 en supprimant le poste de mécanicien, est encore dans tous les esprits. Le débat sur la sécurité des vols avait fortement animé les négociations sur le sujet, qui avaient duré plus d'un an.

Avec le passage à un pilote, la question va forcément se poser à nouveau. Et susciter de vifs débats. "Il faut prendre ce sujet sous l'angle de l'efficacité et de la sécurité. Nous pouvons nous poser la question technique ou philosophique de savoir si une machine fait moins d'erreurs que l'être humain ou si la combinaison d'un cerveau humain et d'un cerveau artificiel n'est pas plus sûre, plus performante que deux cerveaux humains", a expliqué Patrice Caine, en précisant que le pilote dans l'avion sera probablement assisté d'un pilote au sol.

Pour autant, au-delà du volet sécurité, il y a aussi un volet social lié à la réduction de la taille de l'équipage. Le "Single Pilot Operation" sera en effet la dernière étape avant l'arrivée un jour de l'avion commercial sans pilote.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/un-seul-pilote-dans-les-airbus-et-les-boeing-c-est-pour-bientot-selon-thales-779707.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Lun 28 Mai 2018 - 18:57

Citation :
L'industriel français Serge Dassault est mort à 93 ans

Par latribune.fr | 28/05/2018, 17:49 | 658 mots


(Crédits : Charles Platiau)


Serge Dassault, industriel, patron de presse et ancien sénateur LR, est mort à 93 ans ce lundi 28 mai, selon des sources concordantes à l'AFP.

Armement, presse, politique... L'industriel français, l'un des plus célèbres dans le domaine de l'aéronautique civil et militaire, est décédé ce lundi 28 mai à l'âge de 93 ans des suite d'une défaillance cardiaque, au siège du groupe Dassault Aviation, selon un communiqué publié par Le Figaro, journal qu'il possédait. Le fils de Marcel Dassault était devenu, en 1987, PDG de Dassault Industries, devenu depuis le Groupe Dassault. Il avait choisi en juin 2014 Charles Edelstenne, son bras droit, pour lui succéder à la tête du groupe. Il avait quatre enfants, dont Olivier Dassault, député LR de l'Oise.

"La famille Dassault a la douleur de faire part du décès de Serge Dassault, aujourd'hui 28 mai 2018 dans l'après-midi, à son bureau du Rond-Point des Champs-Élysées Marcel-Dassault, par suite d'une défaillance cardiaque, à l'âge de 93 ans. La famille et le groupe Dassault communiqueront ultérieurement les modalités de l'hommage qui sera rendu à Serge Dassault", a déclaré la famille dans un communiqué.

Politiquement engagé à droite, il a aussi été maire de Corbeil-Essonnes de 1995 à 2009 et sénateur de 2004 à 2017 encarté chez les Républicains.

Fleuron de l'industrie française

L'industriel dirigeait l'un des fleurons industriels tricolores et l'une des entreprises préférées des Français. Même si en 2018 le carnet de commandes fait un peu grise mine, les fondamentaux économiques et financiers du constructeur des avions d'affaires Falcon et du Rafale restent très positifs. Le 8 mars 2018, l'actuel PDG de Dassault Aviation Eric Trappier, à l'occasion de la présentation des résultats de 2017, en présence de son actionnaire majoritaire Serge Dassault, s'était montré optimiste. Le constructeur a amélioré ses résultats par rapport à 2016 : 4,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2017 (3,58 milliard en 2016), 489 millions de résultat net ajusté (384 millions) et 4,1 milliards de trésorerie grâce à une baisse des stocks (3,1 milliards).

Un groupe de souveraineté nationale

Avec la mort de Serge Dassault, le groupe ne devrait pas entrer dans des guerres de succession. Il est d'ailleurs solidement tenu par Charles Edelstenne, qui succédera automatiquement à Serge Dassault à la tête de GIMD. En décembre 2014, l'Etat français a également souhaité garantir la pérennité du groupe en passant une convention avec la holding familiale, Groupe Industriel Marcel Dassault (GIMD), qui lui permet de se poser en gardien du temple afin de préserver ses intérêts stratégiques et de souveraineté au sein de l'avionneur. Le Rafale est le vecteur de la composante nucléaire aéroportée française. Une opération sans rien débourser. Ou presque. Avec une seule action Dassault Aviation en sa possession, il a pu s'inviter dans la succession de Serge Dassault.

Ainsi, l'État - via l'agence des participations de l'État (APE) et la direction générale de l'armement - et le groupe industriel Marcel Dassault ('GIMD), actionnaire majoritaire de Dassault Aviation, ont conclu "une convention d'une durée minimale de 20 ans permettant à l'État d'assurer la défense de ses intérêts essentiels en cas d'évolution du contrôle de cette entreprise stratégique, du fait notamment de sa contribution à la composante aéroportée de la dissuasion nucléaire", selon un communiqué commun des trois ministères (Finances, Défense et Economie).
Cette convention prévoit d'octroyer à l'État un droit de préemption en cas de cession d'actions par GIMD entraînant sa perte de contrôle sur Dassault Aviation si par exemple GIMD devait franchir à la baisse le seuil de 40 % du capital du constructeur du Rafale. Ce droit de préemption s'appliquera également à toute cession ultérieure de titres Dassault Aviation effectuée par GIMD après la perte de son contrôle. "Cette convention n'est pas constitutive d'une action de concert entre les parties, chacune conservant son entière liberté de gestion de sa participation et d'exercice de ses droits de vote", avait expliqué le communiqué de l'Etat.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/l-industriel-francais-serge-dassault-est-mort-a-93-ans-779891.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Mer 30 Mai 2018 - 16:34

Citation :
L'Ukraine, l'eldorado d'Airbus Helicopters à l'est

 Par Michel Cabirol            |     29/05/2018, 17:03   |   539   mots


L'Ukraine semble tout proche de s'offrir 55 hélicoptères neufs et d'occasion fabriqués par Airbus Helicopters
(Crédits : Airbus Helicopters)

     
L'Ukraine et la France ont signé mardi un accord portant sur l'achat de 55 hélicoptères Airbus Helicopters pour un montant pouvant atteindre jusqu'à 555 millions d'euros.


Une éclaircie à l'est pour Airbus Helicopters après bien des mauvaises nouvelles dans les ex-pays de l'Est. L'Ukraine et la France ont signé mardi un accord portant sur l'acquisition de 55 hélicoptères Airbus pour un montant pouvant atteindre jusqu'à 555 millions d'euros, annonce le ministère de l'Économie et des Finances dans un communiqué. Ces appareils de type H125, H145 et H225 seront destinés à des missions de sécurité civile. Airbus Helicopters se félicite de la signature de cet accord intergouvernemental avec l'Ukraine en vue de l'acquisition de 55 hélicoptères. Un accord qui sécurise un peu plus cette vente d'hélicoptères à l'Ukraine.


"La France prévoit de soutenir financièrement cette opération par des garanties publiques et un prêt du Trésor", est-il précisé dans un communiqué diffusé par Bercy.

Quatre premiers appareils prêts dès cette année

L'accord a été signé mardi matin à Paris par Delphine Gény-Stephann, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire, et le ministre de l'Intérieur ukrainien, Arsen Avakov. Le ministre ukrainien a précisé sur Twitter que "l'utilisation des quatre premiers hélicoptères modernes Super Puma commencera dès cette année". Le projet, présenté comme le contrat le plus important de l'histoire entre les deux pays, prévoit la "création d'un centre de maintenance et de formation en Ukraine".

Cet accord avait été annoncé en mars à l'occasion d'une visite à Kiev du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, mais le montant du contrat n'avait alors pas été divulgué. L'accord signé mardi devra être ratifié par le parlement ukrainien dans les prochaines semaines pour entrer en vigueur. Sauf accident, Airbus Helicopters devrait enfin réussir à vendre dans les ex-pays de l'est, toujours très pro-américains.

Des appareils neufs et d'occasion

"Une partie des appareils était jusqu'alors détenue par l'État et l'autre partie concerne des appareils neufs", peut-on lire dans ce communiqué, qui précise que ces hélicoptères seront utilisés par l'Ukraine pour "l'exercice de missions de sécurité civile". Selon Bercy, une partie du montant du contrat sera récupérée par l'État car les hélicoptères d'occasion seront vendus à Airbus, qui les livrera à l'Ukraine après les adaptations nécessaires. Pas aussi simple que cela car ces hélicoptères n'appartiennent pas à l'Etat français.
En fait, ces appareils, des H225 appartiennent au loueur Parilease, filiale de BNP Paribas, qui les avait placé chez CHC Helicopters. A la suite du crash d'un H225 en mer du Nord le 29 avril 2016 en Norvège, l'opérateur américain a dû être placé sous la protection de la loi des faillites américaines "Chapter 11" le 5 mai 2016. A compter de cette date le groupe CHC a cessé tous les règlements de loyers des hélicoptères et les contrats de location ont été dénoncés compte tenu du "grounding" (immobilisation) des ces appareils à la suite du crash d'un H225. Des appareils qui ont très peu volé et dont certains sont pratiquement neufs. Enfin, les hélicoptères neufs seront quant à eux directement vendus par Airbus.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/l-ukraine-le-bol-d-air-d-airbus-helicopters-a-l-est-780016.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Sam 2 Juin 2018 - 19:22

Citation :
01/06/2018

Le Canada prépare la modernisation des CH-149 « Cormoran » !




Le Canada a annoncé son intention de procéder à la modernisation de son hélicoptère de recherche et de sauvetage Leonardo AW101 « Cormoran » (CH-149) et d'augmenter potentiellement la taille de sa flotte de 14 à 21 exemplaires.

L’hélicoptériste Leonardo espère continuer à travailler avec le gouvernement du Canada pour conclure l'analyse des options et finaliser les exigences pour le CH-149 CMLU [Cormorant Mid-Life Upgrade] et le programme d'augmentation de flotte, de simulation et de formation. Les sociétés GE Canada, IMP Aerospace and Defence et Rockwell Collins Canada seront les partenaires industriels engagés pour le programme.

L’objectif de la mise à jour du programme CH-149 « Cormoran » (AW101) doit permettre à Ottawa de maintenir l’appareil en service jusqu'en «2040 et au-delà». Par ailleurs, il est prévu de résoudre les problèmes d'obsolescence et de coût de maintenance.

Selon Leonardo, la mise à jour comprendrait une nouvelle avionique, des capteurs électro-optiques / infrarouges et un radar à balayage électronique actif de nouvelle génération, en utilisant une configuration comparable à celle choisie par la Norvège pour ses besoins en recherche et sauvetage.

De plus, nous apprenons que l’achat de sept CH-149 « Cormoran » pourrait être réalisée en produisant de nouveaux appareils, ou en adaptant potentiellement les hélicoptères excédentaires acquis via les États-Unis à la suite de l'annulation du programme d'hélicoptères présidentiels VH-71 sur la base de l’AW101.

Concernant la flotte d’AW101 (CH-149 Cormoran) :

Plus de 190 hélicoptères AW101 ont été construits ou vendus à des clients civils et militaires à travers le monde dans une grande variété de configurations. La flotte mondiale a atteint plus de 200.000 heures de vol au Canada, au Royaume-Uni, Italie, Danemark, Portugal et le Japon offre des performances exceptionnelles et un degré extrêmement élevé de sécurité.

Les Forces canadiennes ont mené des milliers de missions et des centaines d'opérations de sauvetage, y compris:
• A 1.200 km. aller-retour de sauvetage au large de Terre-Neuve;
• Une aide au sauvetage de nuit, à crevasse profonde de 30 mètres 8700 "sur le côté d'un glacier;
• Un voyage 3,500 km pour sauver un chasseur échoués sur un écoulement de la glace de l'Arctique.

Le Cormorant a un taux de disponibilité de mission qui atteint les 98%, attestant de sa fiabilité en cas d'urgence et de déploiement d'une mission critique.

Photo : CH-149 « Cormoran » (AW101) @ RCAF

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/06/01/le-canada-prepare-la-modernisation-des-ch-149-cormoran-865765.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Lun 18 Juin 2018 - 20:02

Citation :
18 juin 2018 | Par Emmanuel Huberdeau

Livraison à Hong Kong des premiers H175 SAR


Hong Kong a commandé sept H175 pour des missions de sauvetage. © Airbus Helicopters / Eric Raz



Les Government Flying Service (GFS) de Hong Kong a réceptionné trois H175 d'Airbus Helicopters configurés pour le sauvetage.

Hong Kong a commandé sept H175 en version service public pour remplacer ses AS332 L2 et H155. Des appareils qui tiennent une alerte SAR (Search & Rescue) 24h sur 24 depuis l'aéroport de Chek Lap Kok. Hong Kong est le premier client de version SAR du H175.

Dans la cabine, le H175 SAR se distingue des autres variantes par l'ajout d'un écran central dans le cockpit. Celui-ci permet aux pilotes de consulter les données recueillies par les capteurs. Ces données sont également retranscrites sur une console située dans la soute et destinée à un opérateur en charge des missions de recherche. A l'arrière de la soute se trouve un grand espace cargo, accessible en vol permettant d'embraquer des équipements de secours.

Les équipements extérieurs des appareils de Hong Kong comprennent un treuil, une boule FLIR Ultra Force 350 HD, un phare de recherche Trakkabeam et de six caméras aidant l'équipage lors de ses manoeuvres.

Au total 23 H175 sont en service dans des versions destinées principalement au transport de personnes.


http://www.air-cosmos.com/livraison-a-hong-kong-des-premiers-h175-sar-112221
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Dim 24 Juin 2018 - 18:25

Citation :
23/06/2018

H145 de nouvelle génération pour la REGA !




La Garde aérienne suisse de sauvetage Rega a réceptionné cette semaine à Donauwörth (D) les deux premiers des six hélicoptères de sauvetage de type H145 du fabricant franco-allemand Airbus Helicopters. Les hélicoptères de sauvetage de la nouvelle génération ont été commandés en 2016 et les deux premiers entrent en service cet automne sur les bases de plaine de Berne et de Bâle. D’ici au milieu de l’année prochaine, la Rega aura remplacé l’ensemble de la flotte des bases de plaine avec le nouveau modèle H145, qui prend la relève des six hélicoptères EC 145.


C’est dans le cadre d’une petite cérémonie à l’usine d’Airbus en Allemagne, à Donauwörth, que les deux nouveaux hélicoptères de la Rega de type H145 ont été remis peu avant midi à une délégation de la Rega, en présence du Président du conseil de Fondation, Ulrich Graf, et du CEO, Ernst Kohler. Avant que les nouveaux hélicoptères de la Rega puissent effectuer leur première opération de sauvetage, il reste encore du travail sur sol suisse pour aménager l’intérieur médicalisé et obtenir la certification ad hoc de l’agence européenne pour la sécurité des vols (EASA). Le premier hélicoptère H145 prendra vraisemblablement son service au mois d’octobre sur la base d’intervention de Berne. Peu après suivra le transfert du second hélicoptère sur la base de Bâle. Dès mi-2019, les équipages des bases de Zurich et de Lausanne effectueront également leurs interventions avec ces nouveaux hélicoptères de sauvetage.


Remplacement après 15 ans et 60'000 patients :

La Rega acquiert au total six H145 en remplacement de la flotte actuelle, des Airbus Helicopters de type EC 145 en service depuis 2003 sur les bases de Berne, Bâle, Zurich et Lausanne. Les six EC 145 font leurs preuves depuis maintenant 15 ans ; sûrs et fiables, ils ont permis d’apporter l’aide médicale d’urgence aérienne nécessaire à 60'000 patients à ce jour. En raison notamment de cette excellente expérience, la Rega mise sur le successeur de l’EC 145, le H145. Le CEO de la Rega, Ernst Kohler l’affirme : « Avec l’H145, nous poursuivons une histoire à succès et consolidons une aide sûre et professionnelle pour nos patients et patientes dans les années à venir également ». Pour les six hélicoptères, y compris l’équipement médical, la Rega a investi CHF 52 millions.

H145 un hélicoptère de sauvetage de la nouvelle génération :

En comparaison avec son prédécesseur, le EC145, l’hélicoptère de type H145 est sensiblement plus performant, il améliore encore la sécurité en mission. Dans le domaine de l’avionique et de la navigation, le bimoteur H145 est à la pointe de la technique. Il comprend un pilote automatique quatre axes et, grâce à la modernité de l’avionique, peut voler avec une procédure d’approche assistée par satellite très précise. Avec sa cabine spacieuse, il est prédestiné aux transports spéciaux de médecine intensive, comme par exemple avec une machine cœur-poumon ou un incubateur de transport pour les enfants prématurés.


L’Airbus H145 :

Bénéficiant de la robustesse, des faibles coûts d'exploitation et de la disponibilité élevée des hélicoptères éprouvés de la famille EC145/H145 d'Airbus Helicopters, le nouveau H145 est doté de moteurs Turbomeca Arriel-2E, un système numérique de régulation des moteurs à pleine autorité (FADEC) sur deux canaux, un rotor de queue caréné Fenestron®, ainsi que des boîtes de transmission modernisées pour les rotors principal et de queue. La masse maximum au décollage de cet hélicoptère modernisé est augmentée de 50 kg, tandis que ses performances en vol stationnaire - même avec une seule turbine opérationnelle - sont cruciales pour la sécurité en vol et le succès des missions, en particulier dans le cadre d'opérations spéciales ou de recherche et de sauvetage.

Photo : les deux premiers H145 de la REGA@ REGA

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/06/23/h145-de-nouvelle-generation-pour-la-rega-865875.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Lun 25 Juin 2018 - 14:19

Citation :
La Thaïlande s'offre un nouveau satellite d'observation français (Airbus)

 Par Michel Cabirol            |     25/06/2018, 6:56   |   278   mots



THEOS 2 aidera à fournir des informations sur les ressources en eau, la météo et l'utilisation des terres pour
la planification et la gestion de l'eau (Crédits : Airbus Defence & Space)

     
Airbus Space Systems va construire le nouveau satellite d'observation de la Terre. Il est évalué à 185 millions d'euros.


Champagne et petits fours lundi à l'Elysée pour l'acquisition par la Thaïlande du satellite d'observation de la Terre THEOS 2 (Thai Earth Observation System) fabriqué par Airbus Space Systems. La signature du contrat du satellite, qui est évalué à 185 millions d'euros selon la presse, se fera en présence du Premier ministre thaïlandais, le général Prayut Chan-o-cha en visite en France. Cette information avait été dévoilée il y a une dizaine de jours par le magazine aérospatial, Aerospatium. Il doit prendre la relève de THEOS 1, commandé en 2004 à Airbus DS (Astrium à l'époque) et lancé le 1er octobre 2008 par Dnepr.

Pour la première fois un satellite sera construit en Thaïlande, avec un mélange de pièces et de main-d'œuvre importées et locales. Environ 30% des matériaux devraient provenir de Thaïlande, selon la presse thaïlandaise. Le satellite sera livré à l'Agence spatiale du ministère thaïlandais des Sciences et Technologies GISTDA (Geo-Informatics and Space Technology Development Agency).

Au service de la politique agricole

THEOS 2 aidera à fournir des informations sur les ressources en eau, la météo et l'utilisation des terres pour la planification et la gestion de l'eau. Ce satellite servira au ministère de l'Agriculture, par le biais de son centre de recherche rizicole implanté à Phitsanulok, pour surveiller les champs de riz à l'échelon régional, prévoir les volumes d'eau nécessaires à l'irrigation, et émettre des recommandations aux exploitants agricoles pour optimiser les rendements et, par conséquent, leurs revenus. Il permettra de contrôler la politique nationale de préservation des forêts. Enfin, il servira à la surveillance de l'élevage de crevettes.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/la-thailande-s-offre-un-nouveau-satellite-d-observation-francais-airbus-782914.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Ven 29 Juin 2018 - 20:42

Citation :
28 juin 2018 | Par Yann Cochennec

BelugaXL : Airbus joue la baleine


L'Airbus BelugaXL doit réaliser son premier vol au cours de l'été. © Airbus



Le BelugaXL vient de sortir de l'atelier de peinture avec une livrée qui a été choisie par les employés d'Airbus au terme d'un vote auquel ont participé 20 000 personnes.


Le premier Airbus BelugaXL vient de sortir de l'atelier de peinture et sa livrée est un clin d'oeil à un cétacé sympathique, la baleine. Cette livrée faisait partie des six propositions soumises au vote des employés d'Airbus. Ils ont été 20 000 à participer au vote et 40 % d'entre eux se sont prononcés pour la livrée dévoilée ce jeudi 28 juin. Le premier des cinq Airbus BelugaXL va maintenant subir la traditionnelle série d'essais au sol avec en ligne de mire un premier vol programmé au cours de l'été 2018.

Développé sur la base de l'Airbus A330-200 Fret, le BelugaXL est plus long que ce dernier en raison d'une dérive retravaillée, avec des empennages horizontaux agrandis et assortis de deux dérives auxiliaires. L'avion est d'ailleurs plus haut de 2 m que le modèle de base. La longueur hors tout est de 63,1 m et l'envergure fait 44,84 m. Le BelugaXL est propulsé par des moteurs Rolls-Royce Trent 700.

http://www.air-cosmos.com/belugaxl-airbus-joue-la-baleine-112575
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Dim 1 Juil 2018 - 17:58

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Ven 6 Juil 2018 - 14:37

Citation :
Rolls-Royce vend son activité marine civile pour se concentrer sur l'aéronautique


Londres, 6 juil 2018 (AFP) -


Le motoriste britannique Rolls-Royce a annoncé la vente de son activité de marine civile au groupe d'ingénierie norvégien Kongsberg pour se concentrer sur ses points forts, notamment l'aéronautique mais aussi la défense et la production d'énergie.

Les conseils d'administration des deux groupes se sont entendus sur un prix de vente de 500 millions de livres (565 millions d'euros), même si Rolls-Royce ne devrait en tirer que de 350 à 400 millions de livres de recettes nettes, a expliqué vendredi le groupe britannique dans un communiqué.

Cette activité marine civile en difficulté, et qui a fait l'objet d'une sévère restructuration depuis 2015, emploie aujourd'hui 3.600 personnes, majoritairement dans les pays scandinaves. Elle fournit des moteurs et autres équipements et services pour l'industrie pétrolière et gazière ainsi que pour la marine marchande.

Le groupe industriel britannique, qui emploie 55.000 personnes dans une cinquantaine de pays, avait annoncé en janvier vouloir céder cette activité déficitaire, au moment où il réorganise son activité en trois grands pôles pour renforcer sa rentabilité: la fourniture de moteurs d'avions pour l'industrie aéronautique civile, les systèmes de défense et les équipements de production d'énergie.

En 2017, la division marine civile a généré 817 millions de livres de chiffre d'affaires (923 millions d'euros) et subi un déficit opérationnel de 70 millions de livres. La transaction devrait être bouclée au premier trimestre 2019, une fois obtenues les autorisations des régulateurs.

Dans le domaine maritime, Rolls-Royce conservera néanmoins son pôle de défense et continuera aussi de fournir des moteurs pour la marine de plaisance.

"Cette transaction prolonge les initiatives que nous avons prises depuis deux ans pour simplifier notre activité", a expliqué le directeur général du groupe, Warren East, ajoutant que cette vente allait permettre à Rolls-Royce "de se concentrer sur ses trois activités centrales".

- Avions gros-porteurs -

Dans une annonce distincte, le groupe britannique avait annoncé le 14 juin la suppression de 4.600 emplois en deux ans, afin de réduire des échelons administratifs et d'encadrement et simplifier son fonctionnement.

Le personnel des ressources humaines et de la comptabilité, notamment au Royaume-Uni, sera en première ligne et M. East a assuré que cette restructuration serait invisible pour ses clients, le groupe entendant conserver intacte sa capacité de production.

L'entreprise estime qu'à partir de la fin 2020, son nouvel organigramme lui coûtera 400 millions de livres de moins par an (450 millions d'euros).

Fournisseur d'Airbus et de Boeing, entre autres, Rolls-Royce reste très ambitieux pour son activité phare de fabrication de moteurs pour l'aviation civile. Il met en avant que sa part de marché des moteurs d'avions gros-porteurs, qui était de 22% il a dix ans, devrait dépasser les 50% dans les années à venir.

Pour Airbus, il conçoit et produit notamment des moteurs pour les familles d'avion long-courrier A330, A350 et A380. Pour Boeing, il fabrique notamment les Trent 1000 du 787 mais ces derniers sont soumis depuis ce printemps à des contrôles poussés du fait d'une inquiétude concernant des compresseurs, occasionnant quelques perturbations pour les compagnies aériennes clientes.

De son côté, Kongsberg va voir ses effectifs et son chiffre d'affaires augmenter de plus de moitié avec cette acquisition. Présent dans 25 pays, le groupe fournit des équipements et des services technologiques pour l'industrie de défense, maritime, pétrolière et gazière, halieutique et aéronautique.

"L'industrie maritime connaît une conjoncture difficile depuis quelques années, mais même s'il demeure des incertitudes, nous pensons que le marché va croître, tiré par la technologie et l'innovation", a assuré le président de Kongsberg, Eivind Reiten, dans un communiqué distinct.

Détenu à moitié par l'Etat norvégien, Kongsberg prévoit de financer cette acquisition par l'émission d'obligations mais aussi de nouvelles actions, une opération à laquelle Oslo va participer.

https://www.marine-oceans.com/actualites/rolls-royce-vend-son-activite-marine-civile-pour-se-concentrer-sur-l-aeronautique
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Ven 6 Juil 2018 - 15:04

Citation :
05/07/2018

Boeing prend le contrôle d’Embraer avions commerciaux !




Avec le rapprochement d’Airbus/Bombardier avec la gamme CSeries, c’est au tour de Boeing et Embraer de de sceller une union entre les deux divisions commerciales. Cette union devrait permettre à l’avionneur américain de contrôler près de 80% de la nouvelle coentreprise qui gèrera l’ensemble des avions commerciaux du brésilien Embraer.

En conséquence, Boeing va gérer la totalité des activités des avions de ligne régionaux ERJ et E2-Jet d'Embraer de 70 à 150 sièges. Boeing investira un montant de 3,8 milliards de dollars dans la coentreprise. On notera là une différence avec Airbus qui n’a pas investi financièrement au sein du groupe canadien Bombardier.

Pour l’avionneur américain, ce partenariat s'inscrit clairement dans le cadre de la stratégie à long terme de Boeing, qui consiste à investir dans la croissance organique et à redistribuer de la valeur à ses actionnaires, tout en concluant des accords stratégiques qui améliorent et accélèrent les projets de croissance.

Ce partenariat doit encore obtenir un feu vert de l'Etat brésilien, qui détient un droit de veto sur les décisions stratégiques pour l'avenir de son fleuron industriel de l’aéronautique brésilienne. Mais plusieurs personnalités politiques se sont déjà déclarées en faveur d'un tel accord, pourvu qu'il laisse leur indépendance aux activités militaires d'Embraer.

Pour autant, il y aura une exception en ce qui concerne l’avion de transport multi-missions KC-390, qui sera lui aussi intégré dans une coentreprise, dont le but sera de le promouvoir.

Renforcement du Duopol Airbus/Boeing :

Avec ces deux nouveaux partenariats, nous assistons à un renforcement en ce qui concerne le segment des avions régionaux des deux avionneurs Airbus et Boeing. De leur côté, Bombardier et Embraer vont pouvoir bénéficier de la puissance commerciale de leur nouveau partenaire. La question sera de savoir jusqu’à quand ce modèle fonctionnera avant de donner lieu à une absorption complète du canadien et du brésilien par les deux grands avionneurs ?

Photo : B737 MAX et E-2 Jet @ Boeing

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/07/05/boeing-prend-le-controle-d-embraer-avions-commerciaux-865939.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Mar 10 Juil 2018 - 19:08

Citation :
Airbus rebaptise le CSeries A220 et vise des milliers de commandes

Par Fabrice Gliszczynski, à Toulouse | 10/07/2018, 14:26 | 811 mots



Le premier A220-300 a atterri ce mardi à Toulouse (Crédits : Regis Duvignau)


Dix jours après la prise de contrôle du programme CSeries du constructeur canadien Bombardier, Airbus a a annoncé qu'il rebaptisait l'avion A220. Avec cet appareil, l'avionneur européen compte rafler la moitié du marché des appareils de 100 à 150 places attendu au cours des 20 prochaines années, soit plus de 3.000 appareils.


Un nouvel Airbus entre dans la grande famille de l'avionneur européen. Son nom : l'A220. En prenant le contrôle du programme CSeries de Bombardier le 1er juillet dernier, Airbus a décidé de rebaptiser les deux versions de l'appareil canadien à son nom. Le CSeries CS100 (de 100 à 135 sièges selon les configurations) et le CS300 (130-160 sièges) s'appellent désormais l'Airbus A220-100 et A220-300.

"Nous couvrons ainsi un segment de marché beaucoup plus large - toute l'aviation commerciale - grâce à ce partenariat avec Bombardier", a déclaré Guillaume Faury, président du pôle d'avions commerciaux d'Airbus.

Ces deux versions viennent compléter la famille A320 d'Airbus composée de l'A319, l'A320 et de l'A321(150-250 sièges). Ces cinq appareils, qui vont couvrir tout le marché du court et du moyen-courrier, seront donc en concurrence avec 7 appareils du couple Boeing-Embraer, à l'issue de leur rapprochement annoncé la semaine dernière.

Trou dans la raquette

Les deux versions de l'A220 permettent ainsi à Airbus de combler un trou dans la raquette sur le segment de marché allant de 100 à 150 sièges. Un marché évalué à 6.000 avions par Airbus au cours des vingt prochaines années que l'avionneur européen peine à adresser depuis l'échec il y a quelques années de l'A318 (107-132 sièges) et la faiblesse aujourd'hui des ventes de l'A319 (125-150 sièges). Cette complémentarité avec le CSeries est en ligne avec la stratégie d'Airbus de se focaliser sur des avions plus gros, notamment sur le marché du 220-260 sièges, si d'aventure Boeing lançait un avion d'une telle capacité. Au final, "ous couvrons ainsi un segment de marché beaucoup plus large - toute l'aviation commerciale - grâce à ce partenariat avec Bombardier", a déclaré Guillaume Faury, président du pôle d'avions commerciaux d'Airbus.402 commandes seulement en 10 ans

Avec l'avion canadien, Airbus va bénéficier d'un appareil très performant qui réussit la prouesse d'afficher les mêmes coûts au siège qu'un A320, alors que les avions de plus petite taille affichent en général des coûts au siège supérieurs.

Le constructeur européen est convaincu du succès commercial de cet appareil qui ne s'est vendu qu'à 402 exemplaires depuis son lancement en 2008. Mais Airbus est en partie responsable de la faiblesse de ces ventes du CSeries (qui néanmoins ont repris du poil de la bête depuis 2016). En effet, le lancement en 2010 d'une version remotorisée de la famille A320 (A320 NEO) a coupé l'herbe sous le pied du CSeries qui tentait de défier Airbus et Boeing sur leurs avions d'entrée de gamme (A319, B737-700). La concurrence d'Airbus s'est doublée d'une accumulation des retards du programme qui ont dissuadé certains clients de passer commande.

En étant aujourd'hui aux manettes du CSeries, Airbus entend bien changer la donne et espère récupérer au moins la moitié de ce marché, soit plus de 3.000 exemplaires . L'avionneur va en effet apporter sa puissance commerciale, son expertise en matière d'achats, de ventes et marketing et de service clients. Cet aspect est fondamental. Car Airbus va proposer en entrée de gamme un avion très compétitif qui aura d'autant plus de chances de se vendre qu'il serait présenté aux compagnies aériennes sous l'étiquette Airbus.

"Je suis convaincu que des opérateurs d'A320 seront intéressés par ces deux nouveaux avions", explique un observateur. "Ce ne sera pas long pour voir les premiers résultats", a déclaré Eric Schulz, le directeur commercial d'Airbus. Selon nos informations, des nouvelles commandes devraient être annoncées la semaine prochaine lors du salon aéronautique de Farnborough. Ethiopian Airlines par exemple fait partie des prospects.

Baisser les coûts de production

Au-delà des ventes, Airbus va également amener son savoir-faire en termes de production pour réduire les coûts de production. La montée en cadence permettra de baisser les coûts unitaires, a expliqué David Dufrenois, le responsable des ventes de Cesalp, l'entité commune qui gère le programme CSeries, dans laquelle Airbus est majoritaire avec 50,01% aux côtés de Bombardier (31%) et de la province du Québec (19%).
Depuis la première livraison à Swiss en juin 2016, seuls 38 exemplaires ont été livrés, dont 17 l'an dernier. L'objectif est de doubler les livraisons cette année. L'avionneur canadien a notamment été pénalisé par les problèmes rencontrés par le motoriste Pratt & Whitney. En plus du site historique de Mirabel au Canada, une deuxième ligne d'assemblage est dans les cartons à l'horizon 2020 à Mobile, en Alabama (sud-est des Etats-Unis) où, depuis plus de deux ans et demi, Airbus assemble des A320. Pour réduire les coûts, Airbus va probablement renégocier les contrats avec les fournisseurs et optimiser le portefeuille de sous-traitants pour créer des synergies.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/airbus-rebaptise-le-c-series-a220-et-vise-des-milliers-de-commandes-784669.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24956
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   Jeu 19 Juil 2018 - 20:30

Citation :
19/07/2018

Vol inaugural réussi pour le Beluga XL !




Le premier des cinq BelugaXL a atterri à Toulouse-Blagnac à 14:41 heures, heure locale, après avoir effectué avec succès son premier vol d'une durée de 4 heures et 11 minutes.

L'équipage présent dans le poste de pilotage pour accomplir ce vol se composait du commandant de bord, Christophe Cail, du copilote, Bernardo Saez-Benito Hernandez, et du mécanicien navigant d'essai, Jean-Michel Pin. Au cours de ce vol, Laurent Lapierre et Philippe Foucault ont surveillé les systèmes et les performances de l'avion en temps réel depuis la station d’essai en vol située dans l’appareil.

Suite à son premier vol, le BelugaXL fera l'objet d'un programme d'essais en vol de quelque 600 heures sur une période de 10 mois en vue de l'obtention de la Certification de Type avec une mise en service prévue dans le courant de l’année 2019.

Le programme BelugaXL a été lancé en novembre 2014 pour répondre aux besoins en capacité de transport d'Airbus en vue de la montée en cadence de l'A350 XWB et des augmentations des cadences de production des avions du programme monocouloir. Cinq avions seront produits de 2019 à 2023 pour remplacer progressivement les cinq BelugaST.

L'avion sera exploité sur 11 destinations pour transporter les composants avion de grande taille d'Airbus.

Dérivé de l'A330-200 Freighter (version cargo), le BelugaXL est équipé de moteurs Trent 700 de Rolls Royce. Le poste de pilotage abaissé, la structure de la soute ainsi que la partie arrière et l’empennage de l'avion ont été nouvellement développés en collaboration avec les fournisseurs et donnent à cet avion son allure distinctive.

Le BelugaXL est l'un des avions les plus volumineux, et tout à ce sujet en témoigne. Avec un fuselage avant bombé et une énorme surface de chargement, le BelugaXL est difficilement reconnaissable en tant que version de l'avion de ligne surdimensionné de l'avion de ligne Airbus A330-200 dont il est dérivé. "Nous avons l'A330 comme base", a déclaré Bertrand George, responsable du programme BelugaXL, "mais de nombreux changements ont été conçus avec succès, introduits dans l'avion et testés. Transformer un produit existant en super transporteur n'est pas une tâche simple. "

Ce BelugaXL initial devrait être opérationnel mi-2018. "Toute l'équipe a vraiment hâte de voir son premier vol et, bien sûr, sa livrée souriante", a déclaré George, se référant au sourire surdimensionné qui sera peint sur le «visage» du transporteur, le design gagnant de six options présenté aux salariés d'Airbus pour un vote début 2017.



Photos : Le Beluga XL @ Airbus/ JB Accariez

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/07/19/vol-inaugural-reussi-pour-le-beluga-xl-865998.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités Aéronautique et Spatiale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités Aéronautique et Spatiale
Revenir en haut 
Page 29 sur 30Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30  Suivant
 Sujets similaires
-
» Actualités Aéronautique et Spatiale
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» orientation spatiale chez nos petits
» Actualité des Années 60

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Aviation et Marine Civiles-
Sauter vers: