Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 secteur aeronautique au Maroc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Jeu 11 Juil 2013 - 14:25

Usine Nouvelle a écrit:
Comment Maroc Aviation se prépare à fabriquer à Casablanca une part du fuselage de l'Airbus A321
Par Nasser Djama - Publié le 10 juillet 2013, à 06h00



L'équipementier aéronautique EADS Sogerma va fabriquer au Maroc pour Airbus un morceau du fuselage qui rallonge l’A320 pour en faire l’A321. Ce contrat devrait s'accompagner en 2014, d'une quinzaine d'embauches dans l'usine de Casablanca. L'Usine Nouvelle détaille ce projet en exclusivité.

EADS Maroc Aviation va bientôt participer à la fabrication du morceau du fuselage complet qui rallonge l’A320 pour en faire l’A321 d'Airbus. En effet, la filiale marocaine à bas coûts du groupe va réaliser dans son usine de Casablanca, une partie des éléments de la structure dite "tronçon A14" de cet appareil.

Cela fait suite à l'important contrat gagné auprès d'Airbus et annoncé le 5 juin.

"Deux des sous-ensembles seront construits au Maroc"

Ce tronçon "c'est un morceau de fuselage complet qui rallonge l'A321. Composé de plusieurs sous-ensembles, il se monte en plusieurs parties. Deux de ces sous-ensembles seront construits au Maroc. Probablement, la structure plancher et les panneaux supérieurs." précise en exclusivité à L'Usine Nouvelle Bruno Igounenc (photo), directeur général de EADS Maroc Aviation, filiale de la société Sogerma, elle-même filiale d'EADS.

En France, le site EADS Sogerma de Rochefort (Charente-Maritime) réalisera l'étude, l'industrialisation et la fabrication de ces tronçons. La production ne débutera pas avant le premier semestre 2014.

"Ce type de contrat, qui s'étale sur une durée minimale d'une dizaine d'années, est rare et l'A321 est l'un des avions les plus vendus de la planète. Notre plan de charge est ainsi conforté pour plusieurs années », a affirmé dans le quotidien Les Echos du 13 juin, Jean-Michel Léonard, PDG de EADS Sogerma juste avant le Salon du Bourget.

"une forte montée en technicité"

Au niveau des effectifs, une quarantaine d'emplois pourrait être créée dont une quinzaine à Casablanca chez EADS Maroc Aviation.  "Ce recrutement exprime surtout une forte montée en technicité de l'assemblage métallique. C'est la raison pour laquelle un plan de formation adéquat a été mis en place," explique Bruno Igounenc. Le site marocain compte aujourd'hui plus de 400 salariés.

Pour recruter et former ses techniciens avec un minimum de niveau Bac et pour certains techniciens Bac+2, EADS Maroc Aviation s'est appuyé sur l'IMA, l'Institut des métiers de l'aéronautique de Casablanca, situé à deux pas de son usine. Mais cette formation est naturellement complétée.  "Après cette formation de base sur les métiers de l'aéronautique et ceux relatifs à la qualité, une autre plus spécifique à l'assemblage métallique est dispensée en synergie avec le personnel d'EADS Sogerma sur place." explique le directeur général de l'usine marocaine.

trois métiers

Les métiers de cette unité basée sur la zone industrielle aéropole de Nouaceur près de l'aéroport Mohammed V sont au nombre de trois. Un métier d'assemblage métallique, un métier de fabrication de pièces composites avec les spécialités cockpit et la maintenance d'équipements militaires.

Avec un investissement d'environ 10 millions de dirhams (900 000 euros) au niveau de l'usine, les répercussions sont bien réelles. "Des moyens de lissage de panneaux seront mis en œuvre pour la première fois. Ces moyens consisteront dans l'usage de machines qui sont des riveteuses semi-automatiques. Des locaux spécifiquement aménagés et tempérés abriteront deux lignes adaptées d'assemblage pour les deux WP (work package) ou sous-ensembles. Elles seront montées fin de cette année et début de la prochaine." explique notre interlocuteur.

En France, EADS Sogerma conçoit et fabrique des tronçons de fuselage et des structures métalliques et composites pour les programmes d'avions civils et militaires, ainsi que des sièges de cockpit ou de première classe notamment. Il travaille pour la majorité des fabricants d'aéronefs, notamment Airbus, Boeing, Dassault, Eurocopter ou Bombardier et réalise les ailes des ATR.

un client quasi unique

Au Maroc, "à l'export, notre usine de Casablanca travaille pour un client quasi unique EADS Sogerma sur des programmes Airbus et ATR. Au niveau local, sur la maintenance d'équipements militaires, nos clients sont les principales composantes des forces militaires du pays à savoir les Forces armées Royales (FAR), la Gendarmerie royale et la Marine royale," précise Bruno Igounenc.

Concernant les priorités actuelles, "Nous faisons face à la forte demande du marché aéronautique. L'enjeu est de répondre à nos clients en termes de délais de livraison. Les cadences de fabrication sont plutôt tendues. D'ailleurs la croissance du chiffre d'affaires au Maroc s'est élevée à près de 30% en 2012", révèle Bruno Igounenc.

Et pour la préparation du projet A321, les priorités immédiates de l'usine se situent au niveau de la gestion d'une supply-chain ultra-serrée. "Les commandes sont livrées parfois directement sur les chaines ATR comme les coffres, et parfois via EADS Sogerma. Nous avons localement un contrat flotte important avec notre transporteur routier LDI, deux fois par semaine. Parfois nous avons recours à l'aérien pour les commandes exceptionnelles," conclut le directeur général de Maroc Aviation.

Nasser Djama

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur


messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 17 Juil 2013 - 15:33

Citation :
Aéroports/trafic: +12,59% en juin

Les aéroports du Royaume ont enregistré, en juin dernier, un volume de trafic commercial de 1,4 million de passagers, soit une augmentation de 12,59% par rapport à la même période de l’année 2012. L’aéroport Mohammed V a enregistré 634.290 passagers (+6,93%), celui de Marrakech a enregistré 313.647 passagers (+19,55%) et celui d’Agadir 124.498 passagers (+9,18%). Quant au trafic domestique, il a augmenté de +18,94% pour le mois de juin dernier par rapport à la même période de l’année précédente.
http://www.leconomiste.com/flash-inf...c-1259-en-juin

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur


messages : 4886
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Jeu 8 Aoû 2013 - 16:17

Citation :
Abdelkader Amara
J’ai coprésidé aux côtés de mon confrère le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Abdelouahed Souhail, une réunion de la plus haute importance, lundi 05 août. A l’ordre du jour la préparation de l’événement international que s’apprête Casablanca à accueillir le 30 septembre prochain : « Aerospace meetings Casablanca », qui sera placée sous la présidence effective de
SM le Roi Mohammed VI que Dieu l’assiste.
A cet événement historique pour l'industrie de notre pays, sont attendus plus de 300 opérateurs et des donneurs d’ordre de renommée mondiale dans le secteur aéronautique. A cette occasion, SM le Roi procédera, en effet, à l’inauguration de la plateforme industrielle Intégrée (P2I)d’aéronautique "MIDPARC", donnant ainsi le coup d’envoi des travaux d’extension de l’Institut des métiers de l'aéronautique afin de lui permettre de doubler sa capacité.
Au cours de cette réunion, nous nous sommes donc penchés, avec l’aménageur du projet, la société "MIDPARC INVEST", sur l’état d’avancement des travaux d’aménagement in site et hors site de la P2I qui enregistrent globalement un niveau de réalisation satisfaisant.
Le projet MIDPARC, pour ceux qui ne le connaissent pas encore, s’inscrit dans le cadre de l’opérationnalisation du Pacte national pour l’émergence industrielle (PNEI) et sera réalisé en deux phases, sur une superficie globale de 125 ha. A proximité de l’aéroport Mohammed V, le projet est doté du statut de zone franche et abritera principalement les industries aéronautiques, dont le groupe canadien Bombardier qui a décidé de s’installer au Maroc pour y développer ses activités. D’autres investisseurs ne tarderont pas à suivre cet exemple. Une nouvelle ère pour l’aéronautique s’ouvre au Maroc.
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9333
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 11 Sep 2013 - 11:29

plutot du divertissement, mais bon :

Citation :
Casablanca : Un simulateur de vol pour le grand public

Piloter un Boeing est désormais possible pour monsieur tout le monde à Casablanca, point besoin d’être titulaire d‘un brevet de pilotage ou lauréat d’une académie d’aviation, il suffit de débourser la somme de 1500 DH..

En effet, la société CasaAero, Joint-Venture entre Royal Air Maroc et le groupe américain Boeing a ouvert au grand public, un inédit service de divertissement, son simulateur de vol.

Ainsi, pour 1500 DH, l’on bénéficie d’une séance de 15 à 20 minutes, aux commandes du simulateur de vol, qui simule toutes les manœuvres de décollage, atterrissage et vol à vitesse de croisière.
Le Mag Ma

PGM
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9333
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Jeu 12 Sep 2013 - 17:25

Citation :
AMDI : 100 grands industriels aéronautiques internationaux sont installés au Maroc

Lemag : L'Agence marocaine de développement des investissements (AMDI), a dressé un bilan de situation des IDE dans le domaine de l’industrie aéronautique au Maroc.

100 opérateurs de référence mondiale du secteur sont ainsi installés au royaume, encourageant d’autres à venir y faire de même et forgeant pour le Maroc une réputation positive et un positionnement précieux de Supply Chain la plus compétitive dans le prolongement naturel de l'Europe.

EADS, Boeing, Snecma, Aircelle, Creuzet, Daher, Souriau, Labinal, Zodiac, Teuchos, Casablanca Aéronautique, Le Piston Français… sont entre autres grands opérateurs aéronautiques à s’établir au Maroc.

Selon l’AMDI, le chiffre d'affaires consolidé de ses entreprises aéronautiques installées au Maroc est estimé à 8 milliards de dirhams au titre de l'exercice 2011.

Le Roi inaugure l'institut ISMALA
Ce secteur industriel porteur d’avenir et richement créateur de valeur ajoutée économique, de capital technico-scientifique et de beaucoup d’emplois a ainsi poussé l’Etat à se doter d'un Institut dernier cri de formation de techniciens supérieurs en aéronautique.

En effet, hier, le Roi Mohammed VI a procédé à l’inauguration de l'Institut ISMALA (Institut spécialisé dans les métiers de l'aéronautique et de la logistique aéroportuaire) à Nouaceur banlieue de Casablanca.

L’ISMALA crée par l'Office de la formation professionnelle et de promotion du travail (OFPPT) via un investissement de 72,2 millions de dirhams, a été construit sur une superficie de 15 000 m2, dont 8 940 m² couverts.

L’ISMALA est doté d'espaces et d'équipements de formations aux normes et standards internationaux.

Sa capacité d’accueil est de 2 000 stagiaires, et couvre un large éventail de domaines de formations.

Il est équipé entre autres d'un simulateur d'avion 3D, de 4 réacteurs gros et moyens porteurs et d'un avion KING AIR 200.
le mag ma

PGM
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Jeu 12 Sep 2013 - 17:31

il a oublié Bombardier le pseudo journaliste

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mr.Jad
Colonel
Colonel


messages : 1546
Inscrit le : 07/03/2009
Localisation : FL370
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :




MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Sam 14 Sep 2013 - 2:17

PGM a écrit:
plutot du divertissement, mais bon :

Citation :
Casablanca : Un simulateur de vol pour le grand public

Piloter un Boeing est désormais possible pour monsieur tout le monde à Casablanca, point besoin d’être titulaire d‘un brevet de pilotage ou lauréat d’une académie d’aviation, il suffit de débourser la somme de 1500 DH..

En effet, la société CasaAero, Joint-Venture entre Royal Air Maroc et le groupe américain Boeing a ouvert au grand public, un inédit service de divertissement, son simulateur de vol.

Ainsi, pour 1500 DH, l’on bénéficie d’une séance de 15 à 20 minutes, aux commandes du simulateur de vol, qui simule toutes les manœuvres de décollage, atterrissage et vol à vitesse de croisière.
Le Mag Ma

PGM
 venture et simulateur etc.. boeing n'a rien avoir avec sa.
C'est juste le simulateur 737 classic que la ram n'utilise plus et que plus aucune compagnie ne veux le louer de chez eux.ils ont decider de l'ouvrir au public pour quelques dhirham.
la press ....

_________________
“Once you have tasted flight, you will forever walk the earth with your eyes turned skyward, for there you have been, and there you will always long to return.”
― Leonardo da Vinci

Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur


messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Lun 16 Sep 2013 - 11:05

c'est à 700 DH

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21541
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Lun 30 Sep 2013 - 18:59

MAP a écrit:
Nouaceur: SM le Roi inaugure la plateforme industrielle intégrée “Midparc” et lance les travaux de construction de l’usine Bombardier-Maroc

Nouaceur  – Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé, lundi à Nouaceur, à l’inauguration de la plateforme industrielle intégrée dédiée aux métiers de l’aéronautique et de l’espace  Midparc , et au lancement de la construction, en son sein, de la première usine en Afrique du constructeur canadien d’aéronefs “Bombardier”, imprimant ainsi une forte impulsion à la stratégie nationale de développement industriel  Plan Emergence .
Ces projets sont le signal fort d’une volonté ferme du Souverain de hisser le secteur de l’aéronautique à des niveaux de compétitivité plus élevés, de consolider les acquis en termes d’offre d’infrastructures industrielles, et d’accorder davantage de visibilité aux investisseurs tant nationaux qu’étrangers.
La plateforme industrielle intégrée Midparc , dont le coût global s’élève à 887,6 millions DH, s’étend sur une superficie de 124,4 ha aménagée en deux tranches. La première de 63 ha, inaugurée en ce jour par le Souverain, est appelée à créer un espace industriel de qualité, répondant aux besoins des investisseurs et accompagnant l’élan de développement que connaît le secteur de l’aéronautique actuellement.
Ce projet porteur, qui ambitionne d’asseoir une plateforme industrielle pour l’industrie aéronautique, les activités connexes (spatial, sécurité, détection), l’électronique embarquée, la logistique industrielle et d’autres activités, bénéficie d’un statut de zone franche d’exportation, outre les avantages de sa proximité de l’aéroport Mohammed V et du port de Casablanca.
La première à ouvrir ses portes à Midparc, l’usine Bombardier Maroc, lancée par SM le Roi, insufflera une nouvelle dynamique au développement du secteur de l’aéronautique, en raison des retombées économiques escomptées en termes d’accroissement des exportations marocaines et de développement du tissu industriel local. Avec un investissement de l’ordre de 200 millions de dollars US, le projet Bombardier permettra à terme la création de 850 emplois directs et 4.400 indirects.
L’usine Bombardier Maroc, qui sera réalisée en trois tranches, devra produire à terme des éléments de structure pour les commandes de vol de ses avions d’affaires Learjet 70 et 75 et de ses avions commerciaux de la Série CRJ.
L’implantation de Bombardier vient s’ajouter à celle de grands donneurs d’ordres (EADS, Boeing, le Groupe Safran, Daher, Souriau, Zodiac Aerospace, Air France Industries, ) et confirme, une fois encore, la capacité du Royaume du Maroc d’accueillir une base aéronautique de qualité.
La réussite des activités de ces donneurs d’ordre est largement tributaire de la disponibilité de profils qualifiés et parfois très spécialisés. C’est pourquoi une attention particulière a été accordée à la formation des ressources humaines, notamment, dans le secteur de l’aéronautique.
Cette attention s’est également traduite par l’inauguration par SM le Roi à Nouaceur de l’Institut des métiers de l’aéronautique (6 mai 2011) et de l’Institut spécialisé dans les métiers de l’aéronautique et de la logistique aéroportuaire (11 septembre 2013).
SM le Roi a, à cette occasion, visité un des ateliers relais destinés à accueillir les entreprises et à faciliter leur implantation sur la plateforme.
L’inauguration de la plateforme industrielle intégrée “Midparc” a également été marquée par la signature, sous la présidence de SM le Roi, que Dieu L’assiste, de quatre conventions d’investissement entre l’Etat et des entreprises du secteur de l’aéronautique et de deux conventions pour la création d’un fonds d’investissement dédié au secteur de l’aéronautique et à la sécurisation de l’approvisionnent de la plateforme en électricité.
Les quatre conventions d’investissement permettront aux entreprises signataires, porteuses de projets se rapportant aux filières de la maintenance, de la fabrication d’équipements électriques et mécaniques aéronautiques, du traitement de surface et de l’assemblage et ajustage de composants d’aéronefs, de bénéficier d’une aide financière.
Ces projets dont le montant global d’investissement devra atteindre plus de 120 millions DH, permettront la création de 268 nouveaux emplois directs et génèreront un chiffre d’affaires global à terme de 403 millions DH.
Par la même occasion, SM le Roi a décoré plusieurs personnalités marocaines et étrangères. Le Souverain a ainsi décoré du Ouissam Alaoui de 2è Classe de l’ordre de Commandeur, M. Marc Ventre, directeur général délégué des opérations du groupe SAFRAN.
SM le Roi a également décoré du Ouissam Alaoui de 3è Classe de l’ordre d’Officier MM. Thierry Février, président de ZODIAC AEROSPACE MAROC et directeur industriel du groupe ZODIAC, Bruno Cotte, directeur général du groupe SAFRAN, et Jean-Louis Colders, directeur général de LISI AEROSPACE.
Le Souverain a aussi décoré du Ouissam Al Moukafaa Al Wathania de 2è Classe de l’ordre d’Officier M.  Ayoub Daoudi, directeur général de Souriau Maroc, Mme Zineb Merzak, responsable d’une unité autonome de production de Matis, M. Raouf Moustahssine, directeur général de la PME “EFOA” et M. Abdelouahed Rahal, Chef de la Division des Industries automobile, aéronautiques et électroniques à la Direction de l’Industrie au Ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies.
Ont également pris part à la cérémonie d’inauguration le Chef du gouvernement, les présidents des deux chambres du Parlement, des Conseillers du Souverain, des membres du gouvernement, des représentants du corps diplomatique accrédité à Rabat, des représentants du monde des affaires ainsi que des opérateurs actifs dans le secteur de l’industrie aéronautique.
MAP a écrit:
Les six conventions signées à Nouaceur sous la présidence de SM le Roi

Voici les six conventions signées sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, à l’occasion de l’inauguration de la plateforme industrielle intégrée de Nouaceur.
Nouaceur  -  Il s’agit de quatre conventions d’investissement entre l’Etat et des entreprises du secteur de l’aéronautique :
- Convention d’investissement relative à la construction d’une unité spécialisée dans la fabrication d’équipements électriques et mécaniques aéronautiques entre l’Etat et SAGEM Maroc. Elle a été signée par MM. Abdelkader Amara, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, Abdelouahed  Kabbaj, Président du Directoire du Fonds Hassan II pour le Développement Economique et Social, Bruno Durand, directeur Industriel de SAGEM et Président du Conseil d’Administration de SAGEM Maroc (relevant du Groupe Safran).
- Convention d’investissement relative à la construction des bâtiments industriels et acquisition de biens d’équipement neufs pour la fabrication de composants aéronautiques, entre l’Etat et EADS Maroc Aviation spécialisée dans la maintenance et la fabrication aéronautique. Elle a été signée par MM. Abdelkader Amara, Abdelouahed  Kabbaj et Jean-Michel Leonard, Président de la société EADS-Sogerma.
-  Convention d’investissement relative à la construction d’une unité spécialisée dans l’usinage, l’ajustage et l’assemblage des pièces aéronautiques, entre l’Etat et MK AERO spécialisée dans l’usinage, l’ajustage et l’assemblage des pièces aéronautiques. Elle a été signée  par MM. Abdelkader Amara, Abdelouahed  Kabbaj et Jean Claude Lepage, Président du Conseil d’administration du groupe Mecachrome.
- Convention d’investissement relative à la fabrication des pièces et traitement de surface pour le secteur aéronautique, entre l’Etat et SIMRA Maroc. Elle a été signée par MM. Abdelkader Amara,  Abdelouahed  Kabbaj et Bruno Vazzoler, Président SIMRA.
Il s’agit également de deux conventions pour la création d’un fonds d’investissement dédié au secteur de l’aéronautique et à la sécurisation de l’approvisionnent de la plateforme en électricité :.
-  Convention relative à la création d’un fonds d’investissement dédié au secteur de l’aéronautique dont l’objectif est d’accompagner et financer l’implantation des sociétés étrangères et faciliter l’entrée des entreprises marocaines et les créateurs d’entreprises dans le secteur aéronautique. Elle a été signée par MM. Khalid Cheddadi, président directeur général de la Caisse Interprofessionnelle Marocaine de Retraites (CIMR), Hamid Benbrahim El Andaloussi, Président du Groupement des Industriels Marocains Aéronautique et Spatial (GIMAS), Thierry Le Tailleur, président du directoire d’ACE Management.
-  Convention relative à la réalisation, l’exploitation et la gestion des ouvrages de raccordement du réseau hors site d’électricité relatif au projet de la plateforme industrielle intégrée de Nouaceur. Elle a été signée par MM. Abdellatif Hadj Hammou, directeur général de MIDPARC INVESTMENT, Mohamed Sajid, président de l’autorité délégante du contrat de gestion déléguée des services de distribution d’électricité, d’eau potable, d’assainissement liquide et de l’éclairage public à la Wilaya du Grand Casablanca, Jean Pascal Darriet, directeur général de la LYDEC et Abdelaziz Erradi, Président de la Commune de Nouaceur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Lun 30 Sep 2013 - 19:37

Citation :
Bombardier begins construction of Morocco parts plant

RABAT, Sept 30 | Mon Sep 30, 2013 11:31am EDT

(Reuters) - Canadian plane and train maker Bombardier on Monday began construction in Morocco of a $200 million plant to make parts for its Learjet 70 and 75 and CRJ aircraft, the state news agency said.

EADS, Boeing, Safran and other companies also operate parts plants in Morocco, attracted by favourable government terms for overseas investors.

Bombardier has been making parts in Morocco since February at a temporary facility at Mohammed V airport in Nouaceur, near Casablanca.

Bombardier's permanent plant is scheduled to open in June, 2014 and will create 850 full-time direct jobs, the state news agency said

_________________
Revenir en haut Aller en bas
AVEROUES
Capitaine
Capitaine


messages : 824
Inscrit le : 26/12/2010
Localisation : Pays des merveilles
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 2 Oct 2013 - 17:30

SAGEM Defense sécurité

Citation :

Sagem (Safran) signe une convention avec l’Etat marocain pour y développer ses investissements industriels

Paris, le 30 septembre 2013

Sagem (Safran) vient de signer avec le Fonds Hassan II une convention en vue de la construction d’une implantation industrielle à Casablanca au Maroc.

Cette convention a été signée à l’occasion de l’inauguration du Parc Industriel Mid parc en présence de SM le Roi Mohammed VI, par Messieurs Abdelkader Amara, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, Abdelwahed Kabbaj, président du Fonds Hassan II, Bruno Durand, Directeur Industriel de Sagem (Safran) et Madame Nadia Berrada, directeur général de Sagem Maroc.

Sagem Maroc sera implantée début octobre 2013 sur un site provisoire pendant la durée des travaux. Situé dans la zone Aéroportuaire Nouaceur à proximité de Casablanca, le site définitif sera opérationnel en septembre 2014. Il portera sur un investissement de 5 millions d’euros sur 2013-2014.

Filiale à 100 % de Sagem, Sagem Maroc sera spécialisée dans le montage d’équipements mécaniques et électriques aéronautiques et inclura des activités de montage aujourd’hui sous-traités. D’une surface de 4000 m2, le site emploiera environ 150 personnes à l’horizon 2015.

Vecteur de compétitivité, cet investissement, à travers Sagem Maroc, participe de la modernisation de l’outil industriel de Sagem qui prévoit également une nouvelle usine en France à Buchelay, près de Mantes. Ce développement industriel a pour objectif de pérenniser en France l’activité de pièces mécaniques critiques tout en dotant Sagem d’outils de production au plus haut niveau destinés à mieux répondre aux exigences de compétitivité du marché mondial de l’aéronautique civile.

Fort de ce nouveau schéma industriel, l’offre actionneurs et équipements avionique de Sagem, à partir de ces nouveaux sites de production, pourra mieux encore accompagner les programmes aéronautiques de nouvelles générations : A350, C919, KC390 et hélicoptères de transports civils et militaires.
http://www.sagem-ds.com/spip.php?article1142
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6031
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Jeu 3 Oct 2013 - 17:04

Selon Amara il y aurait un second constructeurs avec qui les marocains négocie...
Citation :

Amara : "On est en pourparlers avec deux avionneurs"
H24info.ma / Publié le 02/10/2013 | 12h30 | Propos recueillis par Z.C.

Abdelkader Amara refuse de donner des noms, mais après Bombardier, il nous confirme que le Maroc espère séduire un autre grand constructeur. S'agirait-il d'Airbus, comme certains média l'ont avancé? © H24info

Le secteur de l’aéronautique au Maroc se sent pousser des ailes. Et ce n’est pas fini. Abdelkader Amara, ministre de l’Industrie, annonce à H24info qu’un deuxième constructeur pourrait s’installer au Maroc aux côtés de Bombardier.

Le secteur de l’aéronautique au Maroc c'est 6,4 milliards de DH en exportations en 2012, 9.500 emplois créés et un grand projet, Midparc, inauguré le 30 septembre dernier par le roi. Et Abdelkader Amara, ministre de l’Industrie, du Commerce et des nouvelles Technologies, annonce à H24info qu’un deuxième constructeur pourrait s’installer au Maroc aux côtés de Bombardier.

Pourquoi le Maroc mise-t-il en particulier sur l’aéronautique?
Le Maroc ne mise pas uniquement sur l’aéronautique. Nous avons une feuille de route, lancée en 2009, pour plusieurs secteurs. Il y a aussi l’automobile, l’électronique, l’offshoring, l’industrie pharmaceutique, l’industrie métallurgique, etc.

Il est clair que le Maroc n’est pas un pays industriel, mais nous pouvons avoir une base industrielle et drainer des investissements directs étrangers. Quand vous voyez ce que nous avons fait pour l’automobile, c’est aujourd’hui un secteur très important, qui a vu la création de 9.500 emplois.

Pourquoi l’aéronautique en ce moment précis? La première phase de ce chantier est quasiment terminée. Nous disposons aujourd’hui d’une centaine d’entreprises qui officient dans ce domaine. Grâce à ce qui a été fait, le royaume figure aujourd’hui sur la carte mondiale de l’aéronautique. Nous entamons maintenant la deuxième phase avec une zone industrielle dédiée presque à 100% à l’aéronautique et aux industries de l’espace.

Il s’agit de 125 ha en plein cœur de l’aéropôle de la ville de Casablanca. Cette zone est amenée à être un grand cluster dédié à l’aéronautique. Cette nouvelle phase est inaugurée avec un constructeur, Bombardier. C'est un donneur d’ordre, autour duquel va se constituer un tissu de PME qui vont le fournir en pièces. On pourra ainsi doubler facilement les emplois déjà créés.

On parle d’un éventuel partenariat avec un autre géant de l'aéronautique. Le nom d’Airbus est avancé. Pouvez-vous nous donner des détails sur ces éventuelles négociations?
C’est le même schéma qu’on avait adopté pour l’automobile avec Renault-Nissan. Je ne peux pas vous donner de noms, mais je n’ai jamais caché qu’on est en pourparlers avec d’autres constructeurs. Il est même sûr que nous aurons un deuxième constructeur dans l’aéronautique. Je peux vous dire que le Maroc serait en mesure dans une prochaine étape de construire des fuselages d’avion. Il s’agit de structures complexes. Leur seul transport nécessite une logistique importante.

Donc nous parlons bien d’Airbus?
Je préfère ne pas donner de noms. Mais nous sommes en pourparlers avec au moins deux constructeurs.

Le Maroc pourra-t-il à terme fabriquer des avions ?
Il ne faut pas vendre des illusions aux citoyens. Quand on voit la carte internationale de l’aéronautique, la plupart des grands avionneurs fabriquent les avions dans leur pays. Ils construisent dans leur pays d’origine, mais se fournissent en pièces un peu partout dans le monde. Quand on sera en mesure de fabriquer les fuselages, nous serons théoriquement en mesure de le faire... Mais ce n’est pas aussi simple que cela, car ce sont des métiers de très haute technologie.

Disons que le Maroc à une aubaine, celle de pouvoir se positionner sur un marché colossal: le besoin mondial en avions pour les vingt prochaines années est de 35.000 avions. Cela va créer des emplois, de la valeur ajoutée et équilibrer notre balance budgétaire. Mais il faut garder à l’esprit qu’il s’agit de haute technologie.

Le Maroc est en train de casser une certaine image qui est celle d’un pays de tourisme et d’agriculture. Maintenant, le Maroc s’intéresse aussi à la haute technologie. Cela dit, il ne faut pas dormir sur ses lauriers pour que l’offre marocaine reste attractive.

Votre département mise beaucoup sur la formation et vous annoncez un taux d'insertion de 100% des cadres formés. Quels sont les profils recherchés et que pouvez-vous dire à un futur diplômé intéressé par ce type de formation?
Sur le plan de l’ingénierie, les écoles marocaines sont assez bien cotées. Pour répondre aux besoins des constructeurs, le Maroc a créé un institut pour les métiers de l’aéronautique afin de former une main-d’œuvre qualifiée. Aujourd’hui, on répond à ce besoin. La capacité de cet institut a été doublée avec l’arrivée de Bombardier et un projet d’extension sera bientôt lancé.

Dans la foulée, Sa Majesté a inauguré l’institut spécialisé dans la maintenance et les besoins logistiques. Nous développons aussi aujourd’hui le créneau du middle management sur lequel nous n’avions pas beaucoup misé auparavant.

Pour répondre à votre question, un étudiant marocain en ingénierie aura sa place. Des universités et des instituts marocains proposent aujourd’hui des formations dans ce sens. Dans le domaine de la main-d’œuvre qualifiée, les étudiants de l’OFPPT en général ont pratiquement la garantie d’obtenir un emploi dans ces entreprises.
H24 Infos

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9333
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Jeu 3 Oct 2013 - 17:07

je prédis Rolls Royce (tous les fournisseurs sont déjà sur place). en joint venture avec SNECMA (SMES).

PGM


Dernière édition par PGM le Jeu 3 Oct 2013 - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6031
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Jeu 3 Oct 2013 - 17:10

Effectivement des bruits venant du dernier salon du Bourget parler de RR
Après RR n'est pas un constructeurs d'avion mais plutôt un motoriste comme SAFRAN/SNECMA ou Général Electric (qui n'est pas au Maroc)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ramm
Adjudant
Adjudant


messages : 328
Inscrit le : 10/09/2012
Localisation : casa
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Jeu 3 Oct 2013 - 18:16

J'aimerai bien savoir est ce que ces compagnies aeronatique font de l'ingenierie au Maroc en utilisant des ingenieurs marocaines ou ils ne font que la fabrication ?
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur


messages : 4886
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: ..   Dim 13 Oct 2013 - 18:29

quelques articles sur l'aeronautique marocaine
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
RadOne
Lieutenant
Lieutenant


messages : 740
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Sam 26 Oct 2013 - 16:55

Ratier Figeac certifie des sous-traitants marocains pour faire monter en gamme son site de Casablanca

Citation :

Usinenouvelle.com >  L'Usine Maroc
Ratier Figeac certifie des sous-traitants marocains pour faire monter en gamme son site de Casablanca


La filiale d'UTC Aeropace System, Ratier Figeac Maroc implantée dans ce pays depuis 2012 a lancé un programme de qualification de ses sous-traitants pour parvenir d'ici 2015 à une production majoritairement marocaine.
Installée depuis 2012 à Casablanca au sein de l'aéropole de Nouaceur, l'usine Ratier-Figeac Maroc assemble des équipements de cockpit et de cabine, assemblés à partir de composants pour Airbus, son principal client.
La direction Achat de Ratier Figeac développe depuis 3 ans un programme de supply chain marocaine en cours de finalisation pour l’approvisionnement des pièces mécaniques (fraisage, tournage) destinées aux équipements des cabines et des cockpits assemblés à Casablanca. Objectif pour Ratier Figeac : mieux qualifier sa propre production au Maroc et supprimer des étapes dans sa supply chain.
"CINQ SOUS-TRAITANTS SONT EN COURS DE QUALIFICATION"
"Cinq sous-traitants sont en cours de qualification pour pouvoir livrer directement Ratier Figeac Maroc à horizon 2014", indique à L'Usine Nouvelle Christophe Delqué, responsable du site au Maroc.
Aujourd'hui, l'essentiel des produits fabriqués sur la quinzaine de lignes de production de Ratier Figeac Maroc est expédiée vers l'usine française de Figeac pour assemblage ou qualification. Certains composants sous-traités au Maroc doivent y revenir ensuite.
Ce sont ces étapes qu'il s'agit de simplifier
"La production de deux lignes est cependant déjà livrée directement chez notre client Airbus" selon Christophe Delqué.
DEVENIR UN "CENTRE D’EXCELLENCE"
Occupant une surface de 4 300 m² dont 3 800 m² d'ateliers, l'usine assemble des "mini-manches (side stick unit) pour l'équipement de cockpits, des pylônes qui forment la console centrale du cockpit avec manettes de gaz, boitier flap et commande de trim et des vérins de porte, l'équipement servant à l’ouverture des portes de l’avion en cas d’urgence." précise Christophe Delqué.
À ce titre, au niveau du groupe UTC Aerospace Systems, Ratier-Figeac Maroc a vocation à devenir un "centre d’excellence" pour l’activité assemblage d’équipements de cockpit et de cabine.
C'est dans ce contexte que s'inscrit le programme de qualification des sous-traitants avec l'objectif de réduire encore la part des produits exportés à des fins de qualification vers la France et au contraire de pouvoir les livrer directement aux clients finaux.
"DES ÉQUIPES QUALITÉ/MÉTHODES ET LOGISTIQUE POUR SUPPORTER LE DÉVELOPPEMENT DE CES SOUS-TRAITANTS"
Pour cela "la direction achat de l'activité Propeller System basée chez Ratier Figeac France dispose des équipes qualité/méthodes et logistique pour supporter le développement de ces sous-traitants suivant notre stratégie d’achats commune pour tous les sous-traitants," indique Christophe Delqué.
Ratier-Figeac avait signé en 2009 un contrat pour la fourniture de tous les mini-manches de la gamme Airbus.
A Figeac, même si la société se porte bien, côté syndical l'implantation de cette unité marocaine n'a pas été sans déclencher des critiques marquées.
L'usine de Casablanca a été inaugurée officiellement le 26 septembre 2012 après des travaux lancés en juin 2011. Elle a nécessité un investissement de 9 millions d'euros (98 millions de dirhams).
L'usine a alors démarré avec quelques personnes pour atteindre 48 salariés fin 2012 puis une centaine aujourd'hui. Selon Christophe Delqué  "l'effectif sera porté à 120 emplois directs en 2014 puis 150 en 2015 avec la moitié de personnel féminin contre 40% aujourd’hui"
http://www.usinenouvelle.com/article/ratier-figeac-certifie-des-sous-traitants-marocains-pour-faire-monter-en-gamme-son-site-de-casablanca.N207810
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12864
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Sam 23 Nov 2013 - 5:49

On fait très sérieusement du pied à Boeing Cool 

Citation :
Morocco's Growing Aeronautical Industry Helps Explain How It Avoided The Arab Spring And Obama Hosted A Meeting With The Nation's King



Moroccan King Mohammed VI delivers his speech to mark the 58th anniversary of the Revolution of the King and the People, in Marrakech Reuters
While many North African countries have seen violent uprisings over the last two years as part of the Arab Spring and suffered economically as a result, Morocco has avoided the carnage and instead furthered its appeal as one of Africa’s top business destinations. The centerpiece of that appeal is its burgeoning aeronautical industry, which has drawn hundreds of millions of investment dollars since 2010 from American and European aeronautical companies.

A meeting Friday between President Obama and the Moroccan king Mohammed IV to discuss Morocco’s growing stature in North Africa and the business links between the two countries underscores just how strategically important Washington regards the nation, which is advancing both industrially and politically.

Morocco has developed an aeronautical region within the country where more than 100 companies operate, including The Boeing Company (NYSE:BA), Bombardier Inc. (TSE:BBD.B) and United Technologies Corporation (NYSE:UTX). In addition, the country has more than 10,000 engineers graduating every year who supplement the growing industry, according to Minister for Industry, Trade, Investment and the Digital Economy Moulay Hafid Elalamy. This large influx of engineers is set to grow further after the government established the Moroccan Aerospace Institute, a vocational school that opened in May. The result is that 10,000 Moroccans are employed directly inside the country’s aerospace industry, which has doubled in size in less than five years and where employees earn about 15 percent above the average national monthly wage of $320, according to the Moroccan Ministry of Industry.

While this is good news for a country where millions lack jobs, basic education and even regular amenities, it is also a warning to Boeing, which has been battling unionized U.S. workers who are part of the International Association of Machinists (IAM). Central to the controversy is Boeing’s threat to build its new 777X aircraft outside Puget Sound, Wash., possibly in Huntsville, Ala., San Antonio, Salt Lake City or Long Beach, Calif.

n fact, it is not impossible that Boeing could take future manufacturing out of America to either the Mideast or Africa, further enraging the International Association of Machinists, whose members just rejected a proposal to keep manufacturing in the state in exchange for a pensions freeze and a reduction in starting salary for new workers.

Many saw the rejection as a surprise, because it guaranteed eight years of work and a bonus to IAM members.

And as Morocco grows its aeronautical business, Seattle is seeing its own aeronautical business shrink as technological advancement does away with the need for as many employees and protracted union battles and the option of relocation have slowly decreased Seattle’s aeronautical workforce. It’s unlikely that Boeing will choose Morocco as the hub for its 777X production plant on this occasion, but the country’s hugely successful aerospace program does suggest that a similar move may not be too far away.



“In my view, we are very able to support such development if Boeing wanted to bring their plants here,” said Elalamy, who spoke with International Business Times through a French translator No . “And the government along with my department will spare no effort to promote and develop industries including aerospace and we will do everything possible to make sure that Boeing is satisfied should they decide to open up more plants in Morocco.”

Boeing already has a sizeable presence in the country, where they trade under the name Matis, along with a French company called Labinal that specializes in electrical wiring. While Boeing enjoys being close to its customer base in Europe and the Middle East and paying vastly lower salaries, not to mention the lack of unions, it is also more than aware of the problems of manufacturing its products outside of America. The 787 Dreamliner was produced in a number of different locations, primarily Italy and Japan, and it suffered badly from mechanical issues which, Boeing admitted, came from the aircraft not being built in one location, as is usual for the company.

Success in aerospace has not necessarily rubbed off on the country’s other manufacturing trades, which have shrunk over the past decade. Unemployment of people aged 15 to 24 is high at around 21.9 percent, compared with the national unemployment rate of 9.1 percent, which is the lowest it’s ever been. In other North African countries, riots broke out mainly led by the disaffected people in this age group, but Morocco was able to act to quell the potential uprising.

Morocco has been undertaking big social reforms since the early 2000s that have reduced poverty and increased human development, according to the Minister of Economy and Finance, Mohamed Boussaid.



Minister Boussaid is in Washington this week ahead of talks between President Obama and the King of Morocco. Moroccan American Center
“We undertook poverty-reduction efforts as well as social inclusion programs for a large fringe of the population. So when the Arab Spring occurred, Morocco sped up such efforts by swiftly, adequately and intelligently responding to the events,” said Boussaid.

Morocco went ahead with elections in November 2011, the quick thinking of the King Mohammed VI, says Boussaid. This brought security into the region and along with it a throng of foreign investment, which has risen 25 percent in the first 10 months of this year, the highest rate of increase in investment on the entire continent, according to Boussaid.

And now, as North Africa continues to deal with the difficulties of the post-Arab Spring, Morocco is forging ahead, continuing to implement sweeping political and educational reform that is making the country a desirable place to do business, but it’s also catching the eye of the United States, which has long counted Morocco as an ally and now sees it as a key player in a war against terror that has seeped into sub-Saharan Africa. For Morocco it brings a useful ally and a long-term business partner. For example, Boeing already have such a strong foothold in the country where it exclusively provides aircraft for Morocco's state airline. Prospects of Airbus starting an operation in the country prompted Elalamy to say “perish the thought.”

Morocco will continue to make use of the free trade agreement with the United States by attracting new business to the country and using it as a platform to export to the United States.

“We do have many economic operators that are strongly present, so through partnerships with U.S. companies we will continue to seek ways to implement and strengthen our strategy to turn Morocco into an export platform and into a global business hub. Not only for African countries but also for all of the European region,” said Boussaid.

http://www.ibtimes.com/moroccos-growing-aeronautical-industry-helps-explain-how-it-avoided-arab-spring-obama-hosted-meeting

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 6940
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Lun 2 Déc 2013 - 22:51

Citation :
NSE Industries se renforce au Maroc



Nouvelle étape dans le développement du groupe français NSE Industries qui s’est portée acquéreur de la totalité des parts de sa filiale NSE Aero Cablage BM dont elle détenait 50% des actions.
 
Cette société de 30 salariés a été créée en 2008 à Casablanca, au Maroc. La transaction s’est effectuée en parfait accord avec la société BM titulaire des actions, précise NSE, qui explique que cette prise de contrôle devrait permettre de mieux développer les activités actuelles en synergie avec la stratégie du groupe NSE.
 
NSE Industries annonce également la création d’une nouvelle entité NSE Aero Maroc, filiale à 100% de NSE Industries qui va s’installer dans la zone franche aéronautique du Midparc à Casablanca inauguré le 30 septembre dernier. Le début d’activité est annoncé pour le 1 janvier 2014 en câblage, intégration et réparation d’équipements. La société disposera également de bureaux d’étude en électricité, mécanique et méthodes d’industrialisation.
 
Rappelons que NSE Industries (800 personnes) a été créée en juin 2012, suite au rachat fin 2011 d'ECT Industries, dont la fusion avec NSE Holding a donné naissance au groupe actuel. Acteur reconnu dans la conception et l'intégration de sous-ensembles électroniques pour l'aéronautique et la défense, NSE comptait sur la reprise d’ECT Industries pour devenir un équipementier à part entière dans ce secteur.
 
L’année 2013 – qui marque les 30 ans d'activité de NSE – a vu la poursuite des chantiers d'harmonisation entre les sociétés NSE et NSE Industries, et des actions d'optimisation des activités et des sites.
 
Au mois de septembre dernier NSE Aero North America, filiale à 100 % de NSE Industries, s'était portée acquéreur de 50 % des actions qu'elle ne possédait pas encore dans NSE Automatech à Montréal (câblage, intégration, usinage de haute précision, traitement de surface). Le mois de septembre a également vu le début d'activité d'une coentreprise avec la société Hical basée à Bangalore (support, réparation, câblage, intégration d'équipements électroniques).

http://www.air-cosmos.com/industrie/nse-industries-se-renforce-au-maroc.html
Revenir en haut Aller en bas
FAR SOLDIER
General de Division
General de Division


messages : 4372
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Les Mureaux / Kenitra
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Lun 23 Déc 2013 - 3:53

Cet article chinois me trouble . Sur le site officiel de AVIC , sa parle de la visite d'une délégation marocaine du PJD ( délégation ministerielle peut etre ministere de l'industrie...)  aux installations de AVIC en Chine . AVIC pour infos construit le ARJ21, MA-60 , MA-600 et plein d'autres modéles d'avions civils et militaires ( Y-20, le C-17 chinois... ) .
Apres renseignement , j'ai appris que c’était la seule entreprise aéronautique en Chine qui détient les capacités et si ont veux "l'autorisation" de construire des avions civils dans le pays .
Quelque me dit que quelque chose se trame avec les Chinois dans le domaine de l'industrie aéronautique , je ne pense pas a des achats d'avions civils chinois pour  c'est fort improbable ont est axé occidental , par contre j'ai l'impression que ils veulent s'installer au Maroc pour attaquer le marché africain ou un projet industriel dans le genre .

Traduction de l'article en anglais :

Citation :
XAC delegation to visit Morocco  
Source: XAC AVIC published date :2013-12-17 / December 14,

Moroccan Justice and Development Party responsible 萨巴哈 - Bu Shamu Mr Abdullah - Bue Nuo delegation led by 21 Members to AVIC Xi'an Aircraft visit, watched XAC product and historical exhibitions Office, briefed on the operation -7, H-6, introduced ARJ21, "new boat" series and other military and civilian aircraft, examining the wing box Airbus A319/320, a Boeing 737-700 vertical tail, Goodrich B787 torque box lean manufacturing, international aviation parts Alitalia ATR fuselage sections 16 and 18 docking projects subcontracted production site.

http://www.avic.com.cn/cn/xwzx/cydt/391893.shtml

PS : Au debut j'été completement a coté de la plaque , j'ai cru c'etait des FRA , donc mon post dans le topic "suppositions d'achats des FRA" il est HS . Merci aux modos de le supp .

_________________


Administrateur - Page Officielle Facebook "FAR-MAROC" 
https://www.facebook.com/farmarocofficielle
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6031
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Lun 23 Déc 2013 - 8:59

Cette entreprise fabrique des partie d'avion Airbus, Boeing et ATR il se peut qu'il utilise les sous-traitant marocain...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
klan
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3420
Inscrit le : 22/05/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 24 Déc 2013 - 14:50

Citation :
Aéronautique au Maroc un marché aiguise l'appétit des investisseurs

Considéré un secteur clé de l'industrie nationale, l'aéronautique est un marché très prometteur qui aiguise, de plus en plus, l'appétit des investisseurs étrangers et constructeurs aéronautiques à venir au Maroc, en leur offrant un package attrayant favorisant la compétitivité.

Le Maroc se positionne, désormais, en destination privilégiée de la sous-traitance aéronautique, comme en atteste la forte présence des industriels français et canadiens qui ont confiance en le Royaume et aux divers atouts qu'il présente.

Selon l'avis des experts, le secteur aéronautique au Maroc affiche un rythme moyen de croissance de 15 à 20% par an. Il a enregistré une croissance de 13,8% à fin octobre 2013, selon les chiffres de l'Office des changes.

La plateforme aéronautique marocaine présente de nombreux avantages qui en font aujourd'hui la «plus compétitive» dans le bassin méditerranéen, avait affirmé à la MAP, le directeur général de l'Agence marocaine de développement des investissements (AMDI), en marge de sa participation fin novembre à Toulouse à la 13e édition du Congrès aéronautique.

«Le Maroc apporte une vraie solution à la question de la compétitivité, notamment pour les grandes compagnies aériennes qui renforcent et renouvellent leurs flottes pour satisfaire la croissance du marché et répondre aux exigences de leur rentabilité», avait fait savoir Ahmed Fassi Fihri.

Cette expansion est le fruit du déploiement du Pacte national pour l'Emergence industrielle (PNEI), une feuille de route ciblée, qui, à travers une offre attractive et compétitive, des aides directes à la formation, ainsi qu'une infrastructure d'accueil de qualité, a permis l'édification de véritables centres d'excellence couvrant la production, les services, la maintenance et l'ingénierie.

Le développement remarquable du secteur aéronautique s'est traduit par l'extension, en février, de l'usine de Tanger de la société Souriau, spécialisée dans la fabrication de solutions d'interconnexions dédiées aux marchés de l'aéronautique, de la défense et de l'espace, qui passe de 7.500 m² à 10.700 m² de surface de production.

Ce développement s'accompagnera d'un plan d'embauches soutenu sur les trois prochaines années, qui permettra à Souriau Maroc de passer à plus de 550 salariés à l'horizon 2016.

La zone franche d'exportation de Tanger (TFZ) a été retenue comme lieu d'implantation, en mars 2013, de deux unités industrielles spécialisées dans la fabrication de pièces élémentaires d'aérostructures et le traitement et revêtement de surfaces, à l'usage notamment du secteur de l'aéronautique.

Le Royaume met, ainsi, à la disposition des investisseurs du secteur, un cadre favorable pour la réalisation de leurs projets, et ce à travers le programme de déploiement des Plateformes industrielles intégrées (P2I), dont la P2I de Nouaceur, Midparc.

Sur le plan de formation des compétences, un partenariat a été établi entre l'Institut des métiers de l'aéronautique (IMA) et Bombardier aéronautique, pour la sélection et la formation de ses futurs employés, conformément aux spécifications et exigences du programme de formation de l'avionneur canadien.

Réalisé pour un investissement global de 113,5 millions de dirhams, l'IMA, inauguré par S.M. le Roi Mohammed VI en mai 2011, a pour mission d'assurer au personnel des entreprises du secteur aéronautique et spatial des formations pré et post-embauche et des cours de perfectionnement dans le but de répondre aux besoins et exigences des entreprises.

Pour sa part, l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) avait lancé, en février 2013, la première promotion des Mécaniciens d'entretien d'aéronefs (MEA) composée de 90 techniciens spécialisés, dont 5 filles.

L'OFPPT a placé le secteur de l'aéronautique, un des piliers du PNEI, parmi ses priorités. Ainsi, sur les 8.400 personnes employées actuellement par cette industrie, près de 90 pc sont des lauréats de l'OFPPT, recrutés par des entreprises comme Creuset Maroc, EADS Maroc Aviation, Aircell Maroc, SERMP, Aéronautique Sefcam, Casablanca aéronautique et ATI.

Ainsi, l'Institut spécialisé dans les métiers de l'aéronautique et de la logistique aéroportuaire (Ismala) à Nouaceur, inauguré en septembre par S.M. le Roi Mohammed VI, s'impose en tant qu'institut leader destiné à accompagner les entreprises nationales et internationales du secteur de l'aéronautique et contribuer à l'essor économique du pays.

Dans ce cadre, la ville d'Agadir a été dotée récemment d'un Institut de l'aviation civile et de l'espace (IACE), fruit d'un partenariat entre l'Université internationale d'Agadir et la société d'ingénierie marocaine «Core».

Unique sur le Continent africain, ce projet d'un investissement de 10 millions de dirhams (MDH) pour la première année 2014, ambitionne d'être un pôle d'excellence avec de nombreux partenaires africains et européens.

Le secteur aéronautique, qui affiche une coloration économique très prononcée, a nécessité l'inauguration, en septembre, de la plateforme industrielle intégrée dédiée aux métiers de l'aéronautique et de l'espace «Midparc».

Avec un investissement de l'ordre de 200 millions de dollars US, le projet Bombardier, qui sera construit au sein de cette plateforme, permettra à terme la création de 850 emplois directs et 4.400 indirects.

La plateforme industrielle intégrée Midparc, dont le coût global s'élève à 887,6 MDH, s'étend sur une superficie de 124,4 ha aménagée en deux tranches.

Dans ce cadre, quatre conventions ont été signées. Il s'agit des conventions d'investissement entre l'Etat et Sagem Maroc pour la construction d'une unité spécialisée dans la fabrication d'équipements électriques et mécaniques aéronautiques, avec EADS Maroc Aviation pour la construction des bâtiments industriels et acquisition de biens d'équipement neufs pour la fabrication de composants aéronautiques.

Ainsi, une convention entre l'Etat et MK Aero a porté sur la construction d'une unité spécialisée dans l'usinage, l'ajustage et l'assemblage des pièces aéronautiques, alors que celle avec Simra Maroc concerne la fabrication des pièces et traitement de surface pour le secteur aéronautique.

La création d'un fonds d'investissement, dédié au secteur de l'aéronautique et à la sécurisation de l'approvisionnent de la plateforme en électricité, a également fait l'objet de la signature de deux conventions.

Le secteur aéronautique entame, ainsi avec force, une nouvelle phase avec l'arrivée de nouveaux métiers et l'intégration de technologies innovantes à forte valeur ajoutée. Avec tous ces ingrédients, la recette aéronautique marocaine ne peut que séduire aussi bien les investisseurs nationaux qu'étrangers.

http://www.lematin.ma/express/aeronautique-au-maroc_un-marche-aiguise-l-appetit-des-investisseurs/193690.html
Citation :
De nouveaux contrôleurs aériens lauréats de l'Académie Mohammed VI d'aviation civile
Casablanca - Une nouvelle promotion de contrôleurs aériens composée de 23 lauréats de l'Académie internationale Mohammed VI de l'aviation civile a renforcé les effectifs affectés aux différents aéroports et centres de sécurité de l'aviation civile à travers le Royaume, a affirmé, lundi, le directeur de l'Académie, Abdellah Menou.

Ces techniciens viendront s'ajouter aux 54 autres techniciens qui ont été affectés directement à l'Office national des aéroports, a ajouté  Menou dans une déclaration à la MAP, soulignant qu'il s'agit de 22 qui ont le diplôme de Master en gestion du trafic aérien et 32 autres en électronique de la sécurité aérienne.

Ces formations, destinées notamment aux contrôleurs aériens, sont reconnues par l'Organisation internationale de l'aviation civile (OIAC) et l'Administration générale de l'aviation civile du Maroc, a-t-il fait remarquer.

Par ailleurs,  Menou a précisé que le 2éme forum de l'étudiant organisé récemment au siège de l'Académie sous le signe "l'intelligence économique : stratégie de l'innovation et de la compétitivité" a été une occasion pour dénicher les opportunités d'emploi adéquats aux capacités et à l'expertise scientifique et technique des lauréats de l'Académie.

Il est à préciser que cette Académie, créée en 2000, a pour objectif de former des cadres supérieurs qui seront capables d'adhérer au processus de développement et relever les défis imposés par la mondialisation en matière d'aviation civile.

http://www.lemag.ma/De-nouveaux-controleurs-aeriens-laureats-de-l-Academie-Mohammed-VI-d-aviation-civile_a78805.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/NEWSFARMAROC
FAR SOLDIER
General de Division
General de Division


messages : 4372
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Les Mureaux / Kenitra
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 24 Déc 2013 - 17:09

Citation :
jointly conduct africa- and Europe-oriented industrial cooperation.

Mon pif me dit que c'est l'aéronautique...AVIC + fuselage d'avions d'Airbus, Boeing, ATR + visite d'une délégation marocaine de 21 personnes aux installations de AVIC en Chine (cf mon article)
Les Chinois vont s'installer au Maroc et nous utiliser comme plateforme pour exporter en Europe et Afrique .  Twisted Evil  Le temps me donnera raison . Le puzzle commence a se former

C'est les projets comme sa que j'aime , du lourd  cheers

_________________


Administrateur - Page Officielle Facebook "FAR-MAROC" 
https://www.facebook.com/farmarocofficielle
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6031
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 24 Déc 2013 - 17:39

je suis moins chaud que toi sur cette affaire, le Maroc n'as encore la technique pour l'assemblage des fuselages ( qui reste du ressort des Grands Pays)
Je pense surtout qu'il veulent prendre part au marché des avions 100 places de la RAM et placer l'AVIC en échange de boulots pour la sous-traitance

_________________
Revenir en haut Aller en bas
FAR SOLDIER
General de Division
General de Division


messages : 4372
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Les Mureaux / Kenitra
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 24 Déc 2013 - 17:53

J'ai pas l'impression que la RAM est branchée chinois ... des avions chinois dans les plans de la RAM j'ai du mal a y croire , meme au niveau du top management et du CEO de la compagnie, sa aura du mal a passer , les Benhima &Co c'est des profils "occidentaux" , ils pencheront beaucoup plus vers les constructeurs européens ou américains .
Pour la technique , il faut bien commencer un jour , on a des ressources humaines plutot compétente , quand je vois que le service de maintenance de la RAM maintient des avions de Air France et d'autres compagnies mondiales , je me dit que ont peut vite apprendre , le marocain en général apprend vite . Regarde juste nos FRA , qui te demontent un avion de chasse complet , le check et remettent tt en ordre .
Ya de la marge et des compétences au Maroc quand meme , il ne faut pas se sous estimer ,si les autres le font pourquoi pas nous .

_________________


Administrateur - Page Officielle Facebook "FAR-MAROC" 
https://www.facebook.com/farmarocofficielle
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Aujourd'hui à 23:08

Revenir en haut Aller en bas
 
secteur aeronautique au Maroc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» PRIVATISATION DU SECTEUR DE L’ÉLECTRICITÉ AU MAROC :
» Obtention du visa et la durée pour quitter le Maroc???!!!!
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» Les travailleurs victimes de syndicats faibles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: