Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 secteur aeronautique au Maroc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4312
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 28 Sep 2016 - 21:11

Socket-error a écrit:
romh a écrit:
Socket-error a écrit:


Non ce n'est pas possible, rappelle-toi selon la version officiel les USA soutiennent le PJD Wink

Espérant que ça sera productif et positif pour les marocains. Mais comme je ne crois pas au hasard, je remarque que le timing est suspect (fin du NB)

mais on s en fiche du timing ou bien si ils veulent soutenir le pam ou pjd l essentiel c est l importance du projet et croyez moi dans de telles programmes c est le roi et son équipe qui s en charge les politiciens n ont rien à faire dans ces dossiers à part exécuter les ordres et les tâches attribués

Tu n'as pas gouté à la souveraineté citoyenne, c'est pour ça que tu t'en fiche !! N'oublie pas qui a crée ce partie.

Bref, le projet n'est pas très claire pour le moment, sachant que Boeing est présente sur Casablanca.

On verra plus clair dans quelques mois !! Comme avec le projet chinois sur Tanger d'ailleurs.

lol!   lol!

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 641
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 28 Sep 2016 - 21:12

Socket-error a écrit:
Romh je ne suis pas pour le PJD, mais pour le libre choix des citoyens sans utilisation d'argent sale ni des moyens de l'Etat.

Bens.othman le MHE peut conduire avec son équipe une agence de développement des investissements après son mandat par exemple.

Le MHE a donné plus de détaille aujourd'hui sur le projet, il ne sera pas basé à Tanger. Casablanca bien sûre, Fès et Tanger :

Citation :
Aéronautique: ce qu'il faut retenir de l'implantation d'un écosystème Boeing au Maroc

La signature d’un protocole d’accord pour la création d’un écosystème industriel de Boeing au Maroc a fait l’effet d’une bombe dans le secteur, tant le projet constitue une réelle opportunité pour placer l'aéronautique nationale au sommet de l’échiquier mondial. Voici ce qu'il faut en retenir.

L’annonce de la signature d’un protocole d’accord pour la création d’un écosystème industriel de Boeing au Maroc a fait l’effet d’une bombe dans le secteur, tant le projet constitue une réelle opportunité pour placer le secteur aéronautique national au sommet de l’échiquier mondial.



Et les chiffres parlent d’eux-mêmes: un milliard de dollars de chiffre d’affaires à l’export supplémentaire, au moins 8700 nouveaux postes d’emplois dans le secteur, 120 équipementiers internationaux fourniront Boeing à partir du Maroc… Ce projet, à lui seul, permettra au secteur aéronautique de quasiment doubler sa dimension dans le royaume.



Pour apporter plus d’éclairage là-dessus, Moulay Hafid Elalamy a tenu un point de presse ce mercredi où il s’est plié aux jeux des questions-réponses. En voici les principaux enseignements.


Un projet royal!

La genèse du projet, tel que révélé par le ministre de l’Industrie, émane du succès que connaît l’industrie automobile, surtout depuis l’implantation de l’usine Renault à Tanger et la dynamique qu’elle a créée. Ceci a inspiré le souverain qui a donné pour mission à Moulay Hafid Elalamy de convaincre un des grands constructeurs aéronautiques d’implanter un écosystème au Maroc. «Sauf qu’il n’y avait pas beaucoup de choix, le secteur étant dominé par les deux constructeurs que sont Airbus et Boeing», explique le ministre. Le constructeur américain, étant reconnu comme leader mondial du secteur, s’imposait logiquement comme la cible prioritaire.


S’en est alors suivi de longues discussions qui auraient duré pratiquement un an. Le processus aurait été piloté directement par le roi, comme le confie Moulay Hafid Elalamy.


Qu’en est-il d’Airbus ?
Interrogé par Le360 sur d’éventuels contacts avec Airbus pour ce projet, Moulay Hafid Elalamy indique que le constructeur français a bien été approché, mais pas dans le cadre d’un projet de création d’un pareil écosystème. Ce sont ces discussions qui ont d’ailleurs débouché sur l’annonce, en décembre dernier, de l’implantation à Nouaceur d’une usine de Stelia Aerospace, une filiale à 100% d’Airbus.


Pour ce qui est de l’avenir, rééditer l’expérience du secteur automobile avec l’implantation d’un deuxième constructeur (et donc d’Airbus !)  n’est pas à exclure. Mais pour cela, «il faut d’abord se concentrer sur le projet Boeing et le réussir», insiste Moulay Hafid Elalamy.


Où seront implantés les équipementiers ?

A la publication du communiqué annonçant la signature du protocole d’accord, une confusion est apparue quant au lieu où sera implanté cet écosystème. Beaucoup ont cru comprendre qu’il s’agissait de Tanger. Des questions se sont alors posées quant à ce choix, alors que c’est la région de Casablanca, et particulièrement Nouaceur, qui présente le plus d’atouts pour accueillir un pareil écosystème, vu sa vocation historique d’être spécialisée dans l’industrie aéronautique.


Les explications apportées par le ministre confirment finalement cette deuxième option. C’est bien à Midparc qu’il y a le plus de chance de voir les fournisseurs de Boeing s’implanter. Cependant, «nous n’avons aucune autorité pour imposer à un des fournisseurs de s’implanter dans une zone particulière», explique-t-il. D’ailleurs, il y en aurait déjà qui ont annoncé leur choix de s’installer ailleurs, mais aucune indication n’est encore donnée sur le lieu.


Par ailleurs, il y a lieu de souligner que la région de Fès pourrait également grignoter une part dans ce gâteau, le ministre annonçant la réservation d’un foncier de 50 hectares à proximité de l’aéroport de Fès et qui sera fort probablement dédié à une zone industrielle aéronautique, la deuxième au Maroc après Midparc.



L’horizon de concrétisation du projet est 2020

Des objectifs bien ambitieux ont été annoncés suite à la signature du protocole d’accord. Cependant, peu de visibilité persiste quant à l'échéancier de réalisation. Interrogé par Le360, le ministre indique que le milliard de dollars supplémentaire de chiffre d’affaires à l’export qui sera généré par l’écosystème est prévu pour 2020. Il en est de même pour les 8700 postes d’emplois qui devraient être créés.



Pour y arriver, il faut compter sur l’implantation des premiers fournisseurs de Boeing dès le début de l’année prochaine. «Les négociations sont bien avancées avec certains d’entre-eux», rassure le ministre. Il explique par ailleurs que des équipes du constructeur Boeing participent directement à l’effort de mobilisation des équipementiers, ce qui facilite la tâche.



Après l’aéronautique, à qui le tour ?

C’est l’une des grandes révélations faites par le ministre de l’industrie ce mercredi, même s’il n’en a dit que très peu. Des discussions sont en cours avec un autre grand constructeur industriel pour un projet d’implantation à Nouaceur, mais qui n’opère pas dans le secteur de l’aéronautique. Le ministre n’en dira pas plus !

http://fr.le360.ma/economie/aeronautique-ce-quil-faut-retenir-de-limplantation-dun-ecosysteme-boeing-au-maroc-89155

On attend Volkswagen ou Toyota avec impatience! Ca sera le Jackpot!

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4312
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 28 Sep 2016 - 21:20

Socket-error a écrit:
Romh je ne suis pas pour le PJD, mais pour le libre choix des citoyens sans utilisation d'argent sale ni des moyens de l'Etat.

Bens.othman le MHE peut conduire avec son équipe une agence de développement des investissements après son mandat par exemple.

Le MHE a donné plus de détaille aujourd'hui sur le projet, il ne sera pas basé à Tanger. Casablanca bien sûre, Fès et Tanger :

Citation :
Aéronautique: ce qu'il faut retenir de l'implantation d'un écosystème Boeing au Maroc
http://fr.le360.ma/economie/aeronautique-ce-quil-faut-retenir-de-limplantation-dun-ecosysteme-boeing-au-maroc-89155

Comme en france aux uZa grande bretagne ou italie????
Je ne sais pas ou tu as gouté à la souveraineté citoyenne sur cette planete mais si tu as une adresse ou 2 à nous communiquer ou """""le libre choix des citoyens sans utilisation d'argent sale ni des moyens de l'Etat'''''''' est respecté ce serait cool (à part l'islande la suede et la norvege qui servent de cache sexe aux soit disantes democraties citées plus haut).

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
atlas
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3531
Inscrit le : 15/06/2008
Localisation : vitrolles
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 28 Sep 2016 - 21:22

WRANGEL a écrit:
Socket-error a écrit:
Romh je ne suis pas pour le PJD, mais pour le libre choix des citoyens sans utilisation d'argent sale ni des moyens de l'Etat.

Bens.othman le MHE peut conduire avec son équipe une agence de développement des investissements après son mandat par exemple.

Le MHE a donné plus de détaille aujourd'hui sur le projet, il ne sera pas basé à Tanger. Casablanca bien sûre, Fès et Tanger :

Citation :
Aéronautique: ce qu'il faut retenir de l'implantation d'un écosystème Boeing au Maroc
http://fr.le360.ma/economie/aeronautique-ce-quil-faut-retenir-de-limplantation-dun-ecosysteme-boeing-au-maroc-89155

Comme en france aux uZa grande bretagne ou italie????
Je ne sais pas ou tu as gouté à la souveraineté citoyenne sur cette planete mais si tu as une adresse ou 2 à nous communiquer ou  """""le libre choix des citoyens sans utilisation d'argent sale ni des moyens de l'Etat''''''''  est respecté ce serait cool (à part l'islande la suede et la norvege qui servent de cache sexe aux soit disantes democraties citées plus haut).



ça c'est EXCELLENT !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://hdefali@aol.fr
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5109
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 28 Sep 2016 - 22:56


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 974
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Jeu 29 Sep 2016 - 14:07

Des explications de notre MHE concernant le projet Boeing :

Citation :
Maroc :"grâce à Boeing, le secteur aéronautique devrait doubler d'ici à moins de 5 ans", selon le ministre de l'Industrie Moulay Hafid Elalamy

Après l'annonce par le groupe Boeing le 27 septembre à Tanger d'un engagement de génération d'activité de l'industrie aéronautique marocaine devant atteindre à terme 1 milliard de dollars par an en achats directs ou indirects, L'Usine Nouvelle a demandé à Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'industrie les enjeux de cette annonce pour le Maroc.

L'Usine Nouvelle : en quoi consiste l'accord signé avec Boeing d'un montant de 1 milliard de dollars ?

Moulay Hafid Elalamy : Je vous le confirme, ce chiffre correspond à du sourcing direct pour un montant d'un milliard de dollars par an. C'est à dire deux fois la taille actuelle du secteur au Maroc. Dans notre pays., il existe déjà 121 équipementiers et sous-traitants et avec Boeing nous en avons identifié 120 en plus qui pourrait s'installer et doubler l'activité. Il faut savoir que Boeing a des relations avec 52 000 fournisseurs. Le délai pour réaliser l'objectif de cet "'écosystème Boeing" est de 4 à 5 ans, mais selon moi c'est possible d'y arriver avant.

Comment?
Nous avons mis en place la démarche suivante. Au lieu de s'intéresser à des sous-traitants et les inciter et les aider un par un à développer leur implantation au Maroc, nous avons souhaité mettre en place un écosystème directement autour de Boeing. Lorsque vous avez une locomotive, autour d'elle, vous structurez un véritable écosystème complet.

C'est ce qui s'est passé dans l'automobile ?
C'est en tous cas ce que nous avons fait pour Peugeot et aussi Renault. Malgré son implantation ancienne au Maroc, Renault a un taux d'intégration relativement modeste. On a alors étudié avec ce constructeur français comment structurer son écosystème pour qu'il devienne plus performant.

Et avec Boeing ?
Nous avons démarré à partir d'une page blanche en partant de Matis qui est comme vous le savez une usine commune Safran Boeing et Royal Air Maroc. L'objectif était de tenir à Boeing le discours suivant. Vous connaissez le Maroc. Que pouvons-nous faire ensemble pour que vos coûts industriels puissent être optimisés ? Nous avons alors travaillé avec une équipe chez Boeing qui sait exactement ce qu'elle veut. De vrais pros ! Et ainsi nous sommes parvenus à structurer un écosystème de 120 équipementiers supplémentaires pour un sourcing d'un milliard de dollars.

Mais pensez-vous réellement que ce chiffre soit atteignable ?
Ma conviction, c'est que ce montant sera largement dépassé. Pour vous donner un exemple, nous travaillons aujourd'hui sur une opération, un très gros projet d'investissement qui vaudra à elle seule 800 millions de dollars de chiffre d'affaires annuel. Je vous en parlerai plus en détail dès que ce sera signé. Lorsque le chiffre d'un milliard de dollars a été prononcé, cela a donné lieu à des palpitations dans la salle. Après des vérification auprès de quelques sous-traitants et équipementiers, il s'est avéré que c'était possible d'aller plus loin.

Avant de s'engager avec le Maroc, Boeing a du se livrer à un benchmarking pointu dans la région : Tunisie, Turquie...
Ce n'est pas seulement le cas de Boeing mais de toutes les grandes sociétés qui ont pour objectif l'optimisation de leur process industriel. Ils utilisent des tableurs très précis. Ils connaissent exactement le coût de chaque composant, chaque service et chaque matière première. Dans le cas de l'aéronautique, la livraison à temps est vitale. Aujourd'hui la demande est colossale. Pour les 20 prochaines années, 40 000 avions vont être fabriqués au plan mondial.

Pour être clair, avez vous prévu des aides supplémentaires pour Boeing?
Non, ce projet s'inscrit dans les dispositifs existants. Il n'y pas de promesses particulière

Comment le Maroc a-t-il pu le séduire ?
Il a fallu montrer en quoi le plate forme Maroc était capable de les aider à suivre la hausse des cadences. Aujourd'hui, ce n'est pas le manque de business dans le monde qui est problématique pour Boeing ou Airbus c'est la capacité de l'adresser. Il faut savoir comment répondre à un besoin d'une manière spécifique. A son objectif d'optimisation des coûts et d'augmentation de leur production à horizon 2020, nous avons proposé les dispositif de notre Plan d'accélération industrielle avec tout ce qui est prévu dans le Fonds de développement industriel ou encore le fonds Hassan II.

N'est-ce pas ce que vous avez fait dans l'automobile ?
Lorsque nous avons défini les écosystème des constructeurs automobiles PSA et Renault, nous avons travaillé avec eux pour définir quels étaient leurs intérêts et laproblématique qu'il fallait adresser. Une fois définie cette dernière, on choisit une liste de problèmes à résoudre que nous confrontons à nos solutions. Nous cherchons comment accompagner et aller chercher les investisseurs qui répondent à la problématique qui se pose.

Qu'est-ce qui est nouveau dans la bataille mondiale pour attirer les IDE?
Pour un responsable ministériel, vous ne pouvez plus régler les problèmes en décrétant derrière votre bureau comment cela va fonctionner et si ça ne vous convient pas, vous dites à l'investisseur, circulez. Le monde a changé. La façon d'adresser ses partenaires est complètement différente. Vous devez vous mettre dans ses chaussures et regarder quelle est sa problématique pour y répondre point par point dans le détail: fiscalité, cadre des affaires, logistiques, coût de l'énergie, RH ou formation.... Avec au final la meilleure proposition globale.

http://www.usinenouvelle.com/article/maroc-grace-a-boeing-le-secteur-aeronautique-devrait-doubler-d-ici-a-moins-de-5-ans-selon-le-ministre-de-l-industrie-moulay-hafid-elalamy.N443442

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 974
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Jeu 29 Sep 2016 - 20:55

Citation :
Comment Mohammed VI a offert Boeing aux Marocains

En pleine campagne électorale pour les législatives, le Maroc réussit un coup de maître. D'autres projets sont dans les cartons.

Loin de la tumulte des joutes électorales et partisanes, le roi Mohammed VI à choisi de s’envoler très haut en offrant aux marocains un cadeau royal. Après de d’intenses et harassantes négociations menées par le ministre de l’Industrie et du Commerce Moulay Hafid Elalamy et supervisées de près par le souverain chérifien, Boeing a finalement atteri au Maroc.

Le président du mastodante aéronautique américain, Raymon Conner, a fait lui-même le déplacement à Tanger pour annoncer l’installation d’un écosystème Boeing au Royaume. Ce qui veut dire l’installation particulièrement dans la région de Casablanca de 120 équipentiers du leader mondial de la fabrication des avions avec un chiffre d’affaires d’un milliards de dollars à l’export et près de 9 mille emplois hautement qualifiés. Une véritable révolution industrielle qui va permettre de doubler la taille du secteur aéronautique chérifien, le plaçant de loin au premier rand en Afrique et dans le monde arabe.

Soutien royal

C’est le roi en personne, avoue Moualy Hafid Elalamy qui a aiguillé son ministre de l’Industrie vers le secteur de l’aéronautique. Mohammed VI qui a piloté avec un succès reconnue mondialement l’installation des unsines de Renault-Nissan et de Peugeot-Citroën, a voulu surfer sur la dynamique engendrée par ces investissements. Chose qu’Elalamy s’est empressé à mettre en œuvre en contactant le plus grand constructeur mondial. Fort du soutien du Palais, les Marocains n’ont pas mis longtemps à convaincre Boeing d’implanter un écosystème industriel aux portes de l’Europe.

Et Boeing ne serait qu’un avant goût. Un autre projet industriel d’envergure devrait bientôt être annoncé. Elections ou pas, les projets portés à bras le corps par l’Etat marocain continuent leur chemin, changeant radicalement le visage d’un royaume qui en quinze ans a pris le leadership industriel en Afrique.
http://mondafrique.com/mohammed-vi-a-offert-boeing-aux-marocains/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4312
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Ven 30 Sep 2016 - 0:49

« Le Maroc premier État non dépendant d’un contrat de compensation, à avoir signé avec Boeing »

BOUM!!!!!

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1759
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Dim 2 Oct 2016 - 22:51

L'effort se poursuit pour booster l'export du secteur aéronautique

Citation :
Le Maroc prendra part au Forum Sonora-BCI Aerospace au Mexique

"Le Maroc prendra part au Forum Sonora-BCI Aerospace, qui aura lieu les 4 et 5 octobre à Hermosillo au Mexique, en vue de renforcer l'orientation du tissu industriel national autour d’écosystèmes productifs en tant qu’accélérateurs de l'industrie nationale", indique Maroc-Export.

Sonora-BCI Aerospace est un événement triennal de rencontres B2B avec les acteurs du secteur aéronautique mexicain. "L’accent étant mis sur les chaînes d’approvisionnement de moteurs d’avion et les aéro-structures", souligne un communiqué de Maroc Export.

Maroc-Export prévoit une participation institutionnelle pour l’évaluation de cet événement, ainsi que l’organisation d’une conférence Maroc pour la présentation de l’industrie aéronautique nationale, en vue de créer des partenariats stratégiques avec les acteurs clés des segments de moteurs d’avion et d’aéro-structures de l’industrie aéronautique aussi bien sur le continent américain qu’européen et de présenter ainsi le savoir-faire marocain auprès de plusieurs autres organisations.

Dans le secteur aéronautique, l’industrie mexicaine a affiché entre 2002 et 2015 un taux de croissance annuelle supérieur à 20%. Le Mexique est également le pays le plus compétitif d’Amérique en termes de coûts de fabrication aérospatiale.

http://www.aeronautique.ma/Le-Maroc-prendra-part-au-Forum-Sonora-BCI-Aerospace-au-Mexique_a4309.html
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 4 Oct 2016 - 6:07

http://www.medias24.com/MAROC/ECONOMIE/ENTREPRISES/167422-Ob-Electronique-obtient-un-prestigieux-sesame-industriel.html a écrit:


Ob Electronique obtient un prestigieux sésame industriel


OB électronique, filiale marocaine de Selha group, vient d’obtenir l’accréditation Nadcap, qui lui ouvre les perspectives les plus larges auprès de l’industrie aérospatiale dans le monde entier. Les plus prestigieuses compagnies aérospatiales reconnaissent en effet cette accréditation.


Jusqu’à la fin des années 80, les entreprises aérospatiales auditaient chacune ses fournisseurs pour s’assurer de la conformité de leurs procédures à ses propres exigences de qualité. Or, ces audits se sont avérés redondants, puisque les exigences des entreprises de haut niveau étaient comparables.

En 1990, a été mis en place, sur une initiative américaine, le programme coopératif mondial Nedcap. Aujourd’hui, les plus prestigieuses entreprises reconnaissent son accréditation. Cette dernière permet donc de travailler pour (à titre d’exemple):  Aerolia, AgustaWestland, Air Force, Alenia, Aermacchi, Beechcraft Corporation, The Boeing Company, Bombardier Inc., EADS Corporation, Airbus, Airbus  Military, Eurocopter, Eaton Aerospace, Embraer SA, General Dynamics, Honeywell Aerospace, Latecoere, Lockheed Martin Corporation , Northrop Grumman Corporation, Raytheon Company, Rolls-Royce Corporation, Safran, Group Bell Helicopter, Cessna Aircraft Company, Thales Global Services SAS (TGS), Pratt & Whitney.
L’accréditation Nadcap concernant le périmètre “fabrication électronique“ obtenue par OB Electronique concrétise donc une étape clé de son positionnement industriel, explique-t-on auprès de l’entreprise.

Ob Electronique est la filiale marocaine de Selha Group. Elle est spécialisée dans la fabrication électronique de très haute technologie sur les petites et moyennes séries. Selha Group est la propriété de quatre industriels, français et marocains (Buisson, Ouazzani, Fechtali et Kadmiri) qui avaient créé d’abord OB Electronique, laquelle a fini par racheter son client français Selha.

Implanté depuis plus de 30 ans en Pays de Loire et en Normandie (900 salariés, 110 M d’euros de chiffre d’affaires), SELHA Group s’est spécialisé dans le codéveloppement,  l’industrialisation  et la production de cartes et de sous-ensembles électroniques et filaires de haute qualité, annonce le groupe.



OB électronique, filiale marocaine de Selha group, vient d’obtenir l’accréditation Nadcap, qui lui ouvre les perspectives les plus larges auprès de l’industrie aérospatiale dans le monde entier. Les plus prestigieuses compagnies aérospatiales reconnaissent en effet cette accréditation.



Jusqu’à la fin des années 80, les entreprises aérospatiales auditaient chacune ses fournisseurs pour s’assurer de la conformité de leurs procédures à ses propres exigences de qualité. Or, ces audits se sont avérés redondants, puisque les exigences des entreprises de haut niveau étaient comparables.

En 1990, a été mis en place, sur une initiative américaine, le programme coopératif mondial Nedcap. Aujourd’hui, les plus prestigieuses entreprises reconnaissent son accréditation. Cette dernière permet donc de travailler pour (à titre d’exemple):  Aerolia, AgustaWestland, Air Force, Alenia, Aermacchi, Beechcraft Corporation, The Boeing Company, Bombardier Inc., EADS Corporation, Airbus, Airbus  Military, Eurocopter, Eaton Aerospace, Embraer SA, General Dynamics, Honeywell Aerospace, Latecoere, Lockheed Martin Corporation , Northrop Grumman Corporation, Raytheon Company, Rolls-Royce Corporation, Safran, Group Bell Helicopter, Cessna Aircraft Company, Thales Global Services SAS (TGS), Pratt & Whitney.
L’accréditation Nadcap concernant le périmètre “fabrication électronique“ obtenue par OB Electronique concrétise donc une étape clé de son positionnement industriel, explique-t-on auprès de l’entreprise.

Ob Electronique est la filiale marocaine de Selha Group. Elle est spécialisée dans la fabrication électronique de très haute technologie sur les petites et moyennes séries. Selha Group est la propriété de quatre industriels, français et marocains (Buisson, Ouazzani, Fechtali et Kadmiri) qui avaient créé d’abord OB Electronique, laquelle a fini par racheter son client français Selha.

Implanté depuis plus de 30 ans en Pays de Loire et en Normandie (900 salariés, 110 M d’euros de chiffre d’affaires), SELHA Group s’est spécialisé dans le codéveloppement,  l’industrialisation  et la production de cartes et de sous-ensembles électroniques et filaires de haute qualité, annonce le groupe.

OB Electronique devient donc l’un des trois premiers centres industriels à obtenir la prestigieuse accréditation en Afrique. Le périmètre concerné regroupe l’ensemble des process pour l’assemblage électronique, et vise à renforcer la robustesse et les performances du Groupe, déjà accrédité en France depuis plus de 8 années, précise la même source.

Le groupe explique la portée de cette accréditation en ces termes:

“Cet apport normatif chez OB Electronique est un gage de maturité industrielle, permettant à SELHA Group de mettre en œuvre des synergies indispensables sur le marché de l’aéronautique, dans un contexte multi-sites.

“C’est également l’aboutissement d’une politique d’investissements rigoureuse, qui permet au groupe de faire bénéficier à l’ensemble de ses clients au Maroc, y compris hors de l’aéronautique, d’un outil industriel de dernière génération.

“Dans un contexte marqué par des exigences fortes et une concurrence accrue, ce challenge d’être toujours plus performant s’accompagne pour SELHA Group d’une gestion des risques pointue, en permettant de sécuriser la Supply Chain de la France avec une duplication des moyens au Maroc. Cette sécurisation donne ainsi du sens aux notions de pérennité, proactivité et performance, qui sont le fondement et les valeurs ambitionnées de SELHA Group“.


Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6508
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 11 Oct 2016 - 17:48

Citation :

Les industriels marocains de l’aéronautique prospectent, pour la première fois, la Turquie. Ils prennent part au «Ankara International Cooperation Days in Defense & Aerospace – Turquie» qui ouvre ses portes aujourd’hui. Cet événement triennal, qui ferme ses portes le 13 octobre, «représente un point de rencontres BtoB de premier plan des acteurs du secteur aéronautique turcs et étrangers», indique Maroc Export, organisateur de la participation marocaine. Lors de la dernière édition, ce salon a attiré environ 250 entreprises de 34 pays.
La Turquie a des atouts de taille, de par sa position géographique stratégique entre l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie centrale.

Les 18 compagnies aériennes turques ainsi que les 40 aéroports en service sur le territoire, dont le grand aéroport international Atatürk à Istanbul, contribuent au développement des infrastructures aéronautiques et à la croissance du trafic aérien en Turquie. Le pays n’est pas une destination de sous-traitance low-cost puisqu’il ambitionne de devenir un acteur industriel de premier plan, capable de produire ses propres appareils. La Turquie possède une activité industrielle assez intense et ambitionne de devenir un grand acteur aéronautique. «Cet enthousiasme provient du lancement simultané par la Turquie de nombreux projets : avion civil régional, avion de combat de cinquième génération, successeur du Rafale, avion d’entraînement, etc.», indique Maroc Export.

http://lematin.ma/journal/2016/les-industriels-marocains--en-prospection-en-turquie/255850.html

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1733
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 11 Oct 2016 - 19:33

«Cet enthousiasme provient du lancement simultané par la Turquie de nombreux projets : avion civil régional, avion de combat de cinquième génération, successeur du Rafale, avion d’entraînement, etc.»  y'a encore du boulot dis donc...
En même temps c'est que Maroc export, on peut pas non plus leur demander des connaissances poussées en tomates, oignons, sardines et pièces d'avions...

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1759
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 18 Oct 2016 - 19:22

Citation :
À Casablanca, Stelia, la filiale d'Airbus, a lancé la production dans sa nouvelle usine

Située sur la zone franche de Midparc, près de l'aéroport de Casablanca, l'usine de Stelia a démarré son activité d’assemblage de sous-ensembles aéronautiques complexes pour les fuselages d’Airbus A320 et A330.
À Casablanca, Stelia, la filiale d'Airbus, a lancé la production dans sa nouvelle usine © steliaaerospace

L'usine Stelia de Casablanca a débuté sa production. Le site a été partiellement livré en juin et vient  de recevoir ses premières machines a appris l'Usine Nouvelle auprès de sources industrielles.

Parmi les premières lignes, le site de plus de 15000 m² compte deux chaînes d'assemblage de portes pour des airbus A320 notamment. Une ligne de tubulure doit aussi bientôt être installée. L'usine devait être achevée mi-2017.

Pour rappel, la production marocaine de Stelia avait débuté voilà plus d'un an dans un atelier relais situé près de l'aéroport de Casablanca. Il s'agissait surtout de former des équipes qui sont maintenant à pied d'œuvre dans la nouvelle usine du groupe français, filiale 100% d'Airbus et dirigée par Cédric Gautier.

Les travaux du site qui donne sur le tarmac de l'aéroport, situé sur la zone franche Midparc, à côté de l'usine du constructeur aéronautique canadien Bombardier avaient débuté fin 2015.

Stelia a annoncé sur le site marocain un investissement de 40 millions d'euros et doit employer à terme de 400 à 500 salariés pour produire de composants et sous ensemble pour sa maison mère Airbus en mal de capacité.

Au Maroc, outre ce nouvel investissement, Stelia possède déjà à Casablanca, Stelia Aerospace Maroc ex Maroc aviation, une autre usine historique, spécialisée dans l’assemblage de sous-ensembles métalliques, la fabrication composite, la maintenance et le support d’équipements avioniques. Filiale à 100% d'Airbus, Stelia Aerospace est née de la fusion au 1er janvier 2015 d’Aerolia et de Sogerma.

En zone low-cost, le groupe dispose aussi d'une usine en Tunisie. Le groupe aéro nautique français avait même prévu de doubler sa taille. Mais, devant l'instabilité de l'économie tunisienne, Selia avait préféré opter pour le Maroc.

Sur l'ensemble de son territoire, le royaume chérifien compte une centaine de sociétés aéronautiques internationales et a vu ses investissements se multiplier depuis trois ans. Sur les six premiers mois de l'année, les exportations aéronautiques du pays se sont élevées à 5,1 milliards de dirhams soit environ 470 millions d'euros en hausse de 9,4%.

Le groupe aéronautique français affiche 1,8 milliard d’euros de chiffre d’affaires avec 6 100 salariés dans le monde avec des usines en France, Canada, Tunisie et Maroc.

http://www.usinenouvelle.com/article/a-casablanca-stelia-la-filiale-d-airbus-a-lance-la-production-dans-sa-nouvelle-usine.N442247
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4312
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Ven 25 Nov 2016 - 21:55

http://www.journal-aviation.com/actualites/35007-figeac-aero-reprend-auvergne-aeronautique a écrit:

EQUIPEMENTS

Figeac Aéro reprend Auvergne Aéronautique


Galvanisé par le succès de son opération à Wichita, Jean-Claude Maillard n'avait pas caché que son groupe Figeac Aéro avait d'autres projets de croissance externe - par ailleurs essentiels à ses objectifs de croissance de 2020. L'un d'entre eux vient de se concrétiser, le tribunal de commerce de Lyon ayant approuvé le 24 novembre le projet d'acquisition des actifs d'Auvergne Aéronautique. Un mouvement qui va permettre à Figeac Aéro de faire un nouveau pas vers son ambition de devenir leader européen de la sous-traitance aéronautique et de se renforcer au Maroc.

Auvergne Aéronautique est un groupe spécialisé dans la chaudronnerie et la tôlerie. Il compte trois centres de compétences.
La principale entité, située à Clermont-Ferrand, est active dans la MRO, la fabrication de pièces chaudronnées et de tuyauteries spécifiques, l'assemblage, le traitement de surface et la peinture. Une unité de production a été érigée à Auxerre spécialisée dans l'usinage de précision et de grande dimension et fournissant également des prestations de traitement de surface et d'assemblage. Enfin, une usine à Casablanca se charge de l'assemblage de pièces et de sous-ensembles, de la fabrication d'éléments chaudronnés ou de traitement de surfaces.

Cette dernière rassemble à elle seule 310 des 705 salariés du groupe. L'acquisition d'Auvergne Aéronautique va donc considérablement renforcer le poids de Figeac Aéro au Maroc, où il a lui aussi installé une unité de production fin 2015 employant pour le moment une centaine de personnes. Mais l'objectif était d'atteindre 500 personnes en 2020.

Le projet présenté prévoit une restructuration de la direction d'Auvergne Aéronautique mais préserve au maximum l'emploi au sein du groupe puisque Figeac Aéro affirme que 97% des salariés verront leur poste maintenu.

En revanche, Figeac va appliquer la recette de son propre succès au groupe auvergnat pour le redresser en réorganisant la production et maximisant les synergies et en rationalisant les achats et les coûts de fabrication.  Mais l'un des principaux ingrédients ne sera pas laissé de côté puisqu'un programme d'investissement de 5 millions d'euros sur trois ans est prévu, pour préserver ce que Jean-Claude Maillard aime appeler « l'excellence industrielle » et s'assurer que les employés profitent des derniers outillages disponibles dans un but de qualité et de productivité.

Auvergne Aéronautique s'était déclaré en cessation de paiement et avait été placé en redressement judiciaire à la fin du mois de septembre. En difficultés depuis plusieurs années, le groupe avait déjà été racheté en 2013 par le fonds d'investissement ACE Management, dont le soutien lui avait permis de lancer la modernisation de son outil de production. Mais la crise du marché des hélicoptères (Airbus Helicopters compte parmi ses clients) l'a de nouveau affaibli, alors que ses performances industrielles ne s'amélioraient pas assez rapidement et que les frais fixes ne pouvaient plus être absorbés. Son chiffre d'affaires a chuté de 13% depuis 2013.

Figeac Aéro indique que la transaction ne nécessite pas de dégrader l'endettement du groupe, celle-ci et les développements à venir chez Auvergne Aéronautique étant couverts par la dernière augmentation de capital réalisée en mars.

http://www.usinenouvelle.com/article/maroc-figeac-aero-va-integrer-l-usine-casablanca-aeronautique-dans-le-cadre-de-la-reprise-d-auvergne-aeronautique.N468438 a écrit:

Maroc : Figeac Aéro va intégrer l'usine Casablanca Aéronautique dans le cadre de la reprise d'Auvergne Aéronautique


Le groupe Figeac Aéro, annonce l'intégration de Casablanca Aéronautique, filiale du groupe Auvergne Aéronautique, spécialiste des aérostructures. Une opération réalisée dans le cadre d'une reprise de sa maison mère Auvergne Aéronautique à la barre du tribunal de commerce de Lyon.

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9589
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 29 Nov 2016 - 13:29

À suivre

https://www.medias24.com/MAROC/ECONOMIE/ENTREPRISES/168943-Les-grandes-ambitions-de-Qatar-Airways-pour-la-RAM-et-le-Maroc.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 974
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 29 Nov 2016 - 14:34

PGM a écrit:
À suivre

https://www.medias24.com/MAROC/ECONOMIE/ENTREPRISES/168943-Les-grandes-ambitions-de-Qatar-Airways-pour-la-RAM-et-le-Maroc.html

Le problème même s'il y a investissement Qatari c'est les délais de livraison des avions actuellement 7 à 8 ans.

Pour conduire a bien un plan d'expansion, l'idéal pour la RAM serait la livraison d'une petite partie des commandes de la Qatar Airways encours de livraison par Boeing et Airbus.

Si non, je ne vois pas l’intérêt de récupérer du capital seul.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
QuickShark
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 338
Inscrit le : 28/06/2012
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 29 Nov 2016 - 14:41

Moi ce que je retiens surtout, c'est le fait que les qataries visent le développement de l'aéroport Med V de Casablanca dans leur projet, sauf qu'à ma connaissance, la RAM ne gère pas et n'a aucun droit d'administration sur l'aéroport de Casablanca, c'est l'ONDA qui le gère (comme tous les aéroports de royaume). Donc c'est bien plus ambitieux qu'une simple prise de participation dans la compagnie aérienne nationale.

_________________
"Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais", Hassan II
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2946
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 29 Nov 2016 - 14:44

la Qatar Airways a comandé un grand nombre d'avion en cours de livraison. Et ça ne m'étonnerai pas qu'elle ai mis la charrue avant les boeufs!
Je en vois pas la compagnie absorber à elle seule toutes ces comandes...

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 974
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 29 Nov 2016 - 16:10

QuickShark a écrit:
Moi ce que je retiens surtout, c'est le fait que les qataries visent le développement de l'aéroport Med V de Casablanca dans leur projet, sauf qu'à ma connaissance, la RAM ne gère pas et n'a aucun droit d'administration sur l'aéroport de Casablanca, c'est l'ONDA qui le gère (comme tous les aéroports de royaume). Donc c'est bien plus ambitieux qu'une simple prise de participation dans la compagnie aérienne nationale.

L'aéroport Mohamed V reste le Hub de la RAM et elle a un terminal entier dédié. Malgré la concurrence d'Air Arabia.

Je ne connais pas de grande compagnie mondiale qui a acheté un aéroport !!

_________________


Dernière édition par Socket-error le Mar 29 Nov 2016 - 16:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 974
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 29 Nov 2016 - 16:13

BOUBOU a écrit:
la Qatar Airways a comandé un grand nombre d'avion en cours de livraison. Et ça ne m'étonnerai pas qu'elle ai mis la charrue avant les boeufs!
Je en vois pas la compagnie absorber à elle seule toutes ces comandes...

Effectivement, je fessais allusion au centaines de commande en cours de la part de Qatar Airways.

C'est une compagnie sérieuse, ils ont leur propre plan de développement.

Mais il faudra négocier ça avec eux comme contre partie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
QuickShark
Adjudant
Adjudant
avatar

messages : 338
Inscrit le : 28/06/2012
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 29 Nov 2016 - 16:30

Socket-error a écrit:
QuickShark a écrit:
Moi ce que je retiens surtout, c'est le fait que les qataries visent le développement de l'aéroport Med V de Casablanca dans leur projet, sauf qu'à ma connaissance, la RAM ne gère pas et n'a aucun droit d'administration sur l'aéroport de Casablanca, c'est l'ONDA qui le gère (comme tous les aéroports de royaume). Donc c'est bien plus ambitieux qu'une simple prise de participation dans la compagnie aérienne nationale.

L'aéroport Mohamed V reste le Hub de la RAM et elle a un terminal entier dédié. Malgré la concurrence d'Air Arabia.

Je ne connais pas de grande compagnie mondiale qui a acheté un aéroport !!

Tu as mal compris mon post, Qatar Airways vise une prise de participation dans la RAM, ça c'est noté, mais qu'elle dise que le développement de l'aéroport Med V est crucial pour cette opération, c'est autre chose : ça implique que le Qatar va mettre en oeuvre un partenariat avec l'ONDA pour un projet de développement de notre hub aérien national, et ça là que cela va devenir intéressant, quel sera la nature de ce partenariat? Les qataries vont financer ce développement ou bien juste partager l'expérience de leur aéroport de Doha? Si financement quels seront les termes de l'accord? (ils ne vont pas nous filer gracieusement le financement nécessaire, vont-il réclamer une gestion commune du hub de Casablanca?) C'est là où je veux en venir, ça dépasse la RAM et Qatar Airways, c'est bien plus gros.


_________________
"Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais", Hassan II
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 974
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 29 Nov 2016 - 16:38

QuickShark a écrit:
Socket-error a écrit:
QuickShark a écrit:
Moi ce que je retiens surtout, c'est le fait que les qataries visent le développement de l'aéroport Med V de Casablanca dans leur projet, sauf qu'à ma connaissance, la RAM ne gère pas et n'a aucun droit d'administration sur l'aéroport de Casablanca, c'est l'ONDA qui le gère (comme tous les aéroports de royaume). Donc c'est bien plus ambitieux qu'une simple prise de participation dans la compagnie aérienne nationale.

L'aéroport Mohamed V reste le Hub de la RAM et elle a un terminal entier dédié. Malgré la concurrence d'Air Arabia.

Je ne connais pas de grande compagnie mondiale qui a acheté un aéroport !!

Tu as mal compris mon post, Qatar Airways vise une prise de participation dans la RAM, ça c'est noté, mais qu'elle dise que le développement de l'aéroport Med V est crucial pour cette opération, c'est autre chose : ça implique que le Qatar va mettre en oeuvre un partenariat avec l'ONDA pour un projet de développement de notre hub aérien national, et ça là que cela va devenir intéressant, quel sera la nature de ce partenariat? Les qataries vont financer ce développement ou bien juste partager l'expérience de leur aéroport de Doha? Si financement quels seront les termes de l'accord? (ils ne vont pas nous filer gracieusement le financement nécessaire, vont-il réclamer une gestion commune du hub de Casablanca?) C'est là où je veux en venir, ça dépasse la RAM et Qatar Airways, c'est bien plus gros.


Le nouveau terminal 1 de casa sera livré en mars 2017 et portera la capacité de l'aéroport à 14 millions au lieu de 7.

L'ONDA a déjà budgété pour 2017 une étude pour l'agrandissement du terminal 2.

La déclaration vise à mettre la pression sur l’État marocain afin d’accélérer le process d'agrandissement et de renouvellement.

Il ne faut pas oublier le classement désastreux de l'aéroport au niveau mondial en terme de qualité de service !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9589
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 29 Nov 2016 - 18:11

L'offre qataris est très intéressante.  Depuis 1 an le maroc s'emploie à "nettoyer" la RAM avant une ouverture du capital. Mieux valoriser l'entreprise est essentiel. Cependant, nous devons nous départir de quelques habitudes rétrogrades comme celle qui consiste à "confisquer" un avion pour la suite de SM et laisser en carafe des centaines de passagers....de la même manière,  il faut mettre fin à la pratique du bouclage du trafic aérien quand SM prend les airs, comme ce fut le cas lors de la cop22

Citation :
    La présence de Marie-Christine Marghem (MR) au conseil des ministres de ce vendredi matin relève du petit miracle. Sans la réactivité et l’efficacité de l’ambassade de Belgique au Maroc, la ministre de l’Energie, présente à Marrakech dans le cadre de la COP22, ne serait jamais arrivée à 9 h ce vendredi matin au 16 rue de la Loi pour convaincre son gouvernement de faire passer trois points jugés « importants ». 

En cause : le roi du Maroc en personne, qui a fait fermer inopinément l’aéroport de Marrakech à toute circulation car il partait pour l’Ethiopie. Du coup, le vol Ouarzazate-Marrakech dans lequel se trouvait Marie-Christine Marghem ainsi que la ministre allemande de l’Environnement Barbara Hendricks, la ministre bruxelloise de l’Environnement Céline Fremault et une délégation d’environ cent personnes de retour de la visite de la plus grande centrale solaire du monde, sont restés cloués sur le tarmac de l’aéroport de Ouarzazate le temps que son excellence prenne son avion à Marrakech. 

« C’est comme ça au Maroc », nous confiait un Marrakchi. « Quand le Roi va quelque part, tout est bouclé : rues, aéroport, centre commercial... La vie s’arrête, tout simplement. Si vous devez vous marier ou que votre épouse va accoucher, que vous devez aller chercher vos enfants à l’école ou que vous avez un entretien d’embauche, c’est raté. Si le roi du Maroc vient dans votre rue pour une raison quelconque, vous ne pourrez pas sortir de chez vous. Et l’on ne sait jamais quand cela peut arriver, pour des raisons de sécurité évidente. » 

L’avion a finalement décollé avec plus de deux heures de retard sur l'horaire prévu. Impossible, dès lors, pour la ministre de l’Energie d’attraper son avion pour Bruxelles, au départ de Casablanca. C’est là qu’intervient Frank Carruet, l’ambassadeur belge au Maroc et son équipe. A peine atterri à l’aéroport de Marrakech, l’avion est reparti pour Casablanca avec, seuls à bord, la ministre et deux de ses collaborateurs qui devaient ensuite filer sur Bruxelles.

     
http://www.lalibre.be/actu/planete/cop-22-marghem-et-fremault-bloquees-pendant-deux-heures-a-cause-du-roi-du-maroc-582ee44ecd70735194a3af93

Fermer le ciel de Ouarzazate quand SM décolle  de. .....marrakech, c'est déjà moyen, mais en plus affréter un avion entier pour 3 personnes pour corriger le retard initial.....

Si demain la RAM entre dans le giron de QA, elle doit d'abord mettre fin à ces pratiques d'un autre âge et clairement distinguer la flotte commerciale de la flotte vip.
à mon avis, c'est parce que la RAM couvre bien des privilèges indus que nous avons du mal à ouvrir le capital. Aucun actionnaire digne de ce nom ne saurait accepter nos règles très spécifiques de gestion...

Perso,  je suis pour cette cession partiel car QA est une vrai force de frappe. La synergie est évidente.c'est même le seul moyen d'acquérir rapidement plusieurs avions et ouvrir simultanément des dizaines de lignes supplémentaires.  Et en effet, avoir un hub digne de ce nom à Casa est une condition sine qua none

Édit : QA promet d'oeuvrer pour l'industrie aéronautique nationale. Ils ont du poids auprès des 2 principaux opérateurs, airbus et boeing, avec qui nous venons de signer un partenariat très important...
pour mémoire :
Wikipedia
Citation :
En juin 2007, elle annonce au Salon international de l'aéronautique et de l'espace de Paris-Le Bourget la plus grande commande d'Airbus A350, soit 80 ainsi que de 3 Airbus A380 additionnels[4]. Lors du Salon aéronautique de Dubaï de novembre 2007, Qatar Airways commande 60 Boeing 787Dreamliner dont 30 en option ainsi que 32 Boeing 777[5]. Le 26 novembre 2004, Qatar Airways inaugure sa nouvelle route aérienne entre Doha et Pékin, devenant la première compagnie du Moyen-Orient à desservir la capitale chinoise[6].

_________________
Revenir en haut Aller en bas
zazoe
Caporal
Caporal


messages : 128
Inscrit le : 10/09/2008
Localisation : belgique
Nationalité : Maroc-Belgique

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 29 Nov 2016 - 18:45

Belle analyse les gars !
Revenir en haut Aller en bas
@Winners
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 483
Inscrit le : 22/03/2014
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 30 Nov 2016 - 3:57

Socket-error a écrit:
QuickShark a écrit:
Socket-error a écrit:


L'aéroport Mohamed V reste le Hub de la RAM et elle a un terminal entier dédié. Malgré la concurrence d'Air Arabia.

Je ne connais pas de grande compagnie mondiale qui a acheté un aéroport !!

Tu as mal compris mon post, Qatar Airways vise une prise de participation dans la RAM, ça c'est noté, mais qu'elle dise que le développement de l'aéroport Med V est crucial pour cette opération, c'est autre chose : ça implique que le Qatar va mettre en oeuvre un partenariat avec l'ONDA pour un projet de développement de notre hub aérien national, et ça là que cela va devenir intéressant, quel sera la nature de ce partenariat? Les qataries vont financer ce développement ou bien juste partager l'expérience de leur aéroport de Doha? Si financement quels seront les termes de l'accord? (ils ne vont pas nous filer gracieusement le financement nécessaire, vont-il réclamer une gestion commune du hub de Casablanca?) C'est là où je veux en venir, ça dépasse la RAM et Qatar Airways, c'est bien plus gros.


Le nouveau terminal 1 de casa sera livré en mars 2017 et portera la capacité de l'aéroport à 14 millions au lieu de 7.

L'ONDA a déjà budgété pour 2017 une étude pour l'agrandissement du terminal 2.

La déclaration vise à mettre la pression sur l’État marocain afin d’accélérer le process d'agrandissement et de renouvellement.

Il ne faut pas oublier le classement désastreux de l'aéroport au niveau mondial en terme de qualité de service !  

En effet, comme exemple la zone de restauration, elle se trouve dans un sous-sol. il n y a pas d'enseigne connues. les restaurants en place n'accepteny que les devises et en cash, quand tu donnes un billet de 50$ il faut pas s'attendre à avoir la monnaie, il faut donc le consommer.

en tout cas la dernière fois que j'ai mis les pieds dans ce sous-sol c'était une très mauvaise expérience. je voyais cela sur le visage des occidentaux habitués à des enseignes genre Subway, KFC, Mcdo , pizza hut, etc....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   

Revenir en haut Aller en bas
 
secteur aeronautique au Maroc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» PRIVATISATION DU SECTEUR DE L’ÉLECTRICITÉ AU MAROC :
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» Les travailleurs victimes de syndicats faibles
» Bricks au thon (Maroc)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: