Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 secteur aeronautique au Maroc

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
AuteurMessage
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13856
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Ven 3 Nov 2017 - 16:11

Citation :
Au Maroc, l’aéronautique joue les élèves modèles
Le secteur, irrigué par des investissements étrangers, incarne la volonté du pays de s’industrialiser plus vite.

N’était le bruit strident des perceuses, on entendrait les mouches voler. Penchés sur leur établi, lunettes de protection vissées sur le nez, trente jeunes Marocains s’appliquent à l’assemblage de petits modules métalliques. Nous ne sommes pas à l’usine, mais c’est tout comme : la scène se déroule à l’Institut des métiers de l’aéronautique (IMA), un centre de formation ouvert en 2011 à l’entrée de la zone industrielle de Casablanca, poumon économique du royaume chérifien.
« Le stagiaire doit assurer la qualité, la sécurité, le délai et la productivité », décrit Amine, formateur de l’atelier d’ajustage-montage. Des consignes prises très au sérieux par les trente jeunes gens. Car si tout se passe comme prévu, au terme de leur formation de treize semaines, ils iront directement se faire embaucher chez Bombardier.
L’avionneur canadien a ouvert, début 2015, à un jet de pierre de l’IMA, un site de production de composants. Un symbole parmi d’autres de l’émergence d’une filière aéronautique au Maroc, principalement à Casablanca. Avec cette industrie naissante, le gouvernement espère rééditer le succès que rencontre l’automobile, en pleine expansion depuis l’arrivée de Renault et de PSA.

Fruit d’un partenariat public-privé, l’IMA est un maillon-clé dans la stratégie du royaume visant à encourager le mouvement. « Nous sommes un outil à la disposition des industriels, résume Patrick Ménager, transfuge du groupe Safran et directeur de l’établissement. Nous présélectionnons des profils pour eux, et nous pouvons dispenser des formations à la carte, selon leurs besoins. » Résultat, la quasi-totalité des étudiants est employée dès la fin du cursus.
Dans un pays où le chômage des jeunes dépasse 23 %, ces succès ne passent pas inaperçus : l’institut reçoit 400 candidatures par mois. En 2016, l’IMA a formé 600 futurs ouvriers et techniciens, soit le double de l’année précédente. Pour répondre à la demande, il a fallu agrandir les locaux. Des agents s’affairent encore à planter les dernières mottes de gazon dans les carrés de terre rouge cernant les nouveaux bâtiments.
Cette effervescence ne risque pas de se tarir, au moment où le pôle aéronautique monte en puissance. Plus de 120 entreprises du secteur opèrent aujourd’hui au Maroc, contre moins de 5 au début des années 2000. Ce nombre pourrait désormais doubler grâce à Boeing.

A l’automne 2016, l’avionneur américain annonçait vouloir constituer dans le royaume un groupement de fournisseurs. De bonne source, les premiers jalons de ce projet monumental devraient être posés avant la fin de l’année. L’objectif est de créer 8 700 emplois autour de cette industrie qui en génère déjà 12 000. Le chiffre d’affaires du secteur a crû de 17 % en 2016 et devrait poursuivre sur la même lancée cette année.
« Grosse pression sur les coûts »
Pourquoi le Maroc ? Alors que les commandes d’Airbus et de Boeing atteignent des records, « il y a une montée en cadence très forte des rythmes de production et une grosse pression sur les coûts », souligne Hamid Benbrahim El-Andaloussi, fondateur du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (Gimas). Pour cet ancien de Royal Air Maroc et de Safran, figure tutélaire du secteur, « le Maroc s’impose comme une base incontournable de compétitivité aux portes de l’Europe ».
Exemple chez Matis Aerospace. Cette coentreprise entre Boeing et Safran fabrique des câbles aéronautiques pour les plus grands noms de l’industrie. Créée en 2001, la société n’employait à ses débuts que 350 personnes. L’immense hall de production, aux allures de ruche, accueille à présent 1 100 salariés qui trient, dégainent, sertissent des câbles pour les Boeing 737, les Airbus A320 ou les Falcon de Dassault… « Les principaux concurrents mondiaux se retrouvent chez nous côte à côte », s’amuse le président de Matis, Abdelghani Errahmani, qui ajoute : « Heureusement pour nous, on est sur des avions qui se portent bien et on a gardé la confiance de nos clients en gagnant en maturité et en technicité. »
Sans compter un coût du travail qui reste très avantageux. Au Maroc, un ouvrier débutant touche en moyenne 3 000 dirhams par mois (270 euros), et autour de 7 500 quand il a plus d’expérience. « Mais on n’est pas dans une logique low cost, insiste Karim Cheikh, l’actuel président du Gimas. Ce qui nous rend compétitifs, c’est l’ensemble du dispositif mis à disposition des industriels et une envie de leur faciliter la vie. »
L’un des principaux leviers actionnés par les autorités s’appelle ainsi Midparc, une zone franche réservée aux activités aéronautiques, qui s’étend sur 63 hectares, dans la zone industrielle de Casablanca. Sa surface doit désormais doubler.
« Notre but est de laisser l’entreprise s’occuper de son corps de métier, explique le patron du parc, Aref Hassani. Le foncier, la construction, les autorisations administratives, c’est notre problème. » Un soulagement dans un pays peu réputé pour sa fluidité bureaucratique… Le tout couplé à des avantages fiscaux et à des facilités douanières.
Le « package » a été plébiscité par Stelia (filiale d’Airbus), Bombardier ou encore Thales. En septembre, le groupe français y a inauguré son premier site mondial d’impression 3D. Dans une vitrine sont exposées de petites pièces au design complexe, dont la finalité échappe au non-initié : des composants hautement sophistiqués pour avions et satellites, fabriqués par deux machines laser à partir de poudre d’aluminium et de titane. A terme, l’usine doit être équipée de dix imprimantes. Sept ingénieurs ont déjà été embauchés. A priori, pas de quoi bouleverser le secteur.
« Mais ce qui intéresse le Maroc, c’est ce que cela représente en matière de valeur ajoutée et de montée en gamme de l’industrie locale », note Jean-Claude Derbes, le directeur de ce site ultra-technologique. Dans les couloirs, de larges écrans permettent de suivre en temps réel l’avancée de la production ainsi que tous les indicateurs de qualité.
En toile de fond, le développement de Midparc s’inscrit dans le cadre de la politique d’accélération industrielle promue par le gouvernement. Une stratégie grâce à laquelle il espère développer un nouveau modèle économique pour le royaume. Et rendre sa croissance moins dépendante du niveau de pluviométrie – essentiel à son agriculture – et des cours mondiaux du phosphate.

Notion d’« écosystèmes »
Pour y parvenir, le ministre de l’industrie, Moulay Hafid Elalamy, s’est imposé comme un super ambassadeur de la marque Maroc. Président fondateur de l’assureur panafricain Saham, il vante les mérites d’une approche articulée autour de la notion d’« écosystèmes ». En clair, il s’agit de bâtir, autour de gros groupes locomotives comme Renault ou Boeing, toute une galaxie de fournisseurs complémentaires.

« Je n’ai pas l’illusion de fabriquer des constructeurs marocains. Ce que l’on veut, c’est de l’emploi qualitatif », affirme-t-il au Monde. Cet ancien patron des patrons séduit les opérateurs étrangers par son charisme et sa fine connaissance des milieux d’affaires. A ceux-là, il n’oublie jamais de dérouler la myriade d’accords de libre-échange signés entre Rabat et l’Union européenne, les Etats-Unis ou de nombreux pays africains. Mais il l’assure : « Je n’ai plus besoin de vendre le Maroc. Aujourd’hui, on nous connaît. »
En poste depuis 2013, M. Elalamy compte de beaux faits d’armes, telle la construction d’une usine PSA à Kenitra, au nord de Rabat. L’automobile a d’ailleurs doublé l’agro-industrie et les phosphates pour devenir, dès 2014, le premier secteur exportateur et pourvoyeur de devises.
Le patron ministre est-il en passe de réussir le pari qu’il s’est fixé ? « Aujourd’hui, il y a une vraie volonté politique et de belles avancées, mais il reste du chemin avant de faire du Maroc un pays industriel », tempère l’économiste Larabi Jaidi, de l’OCP Policy Center.
Malgré des objectifs faramineux (500 000 créations de postes industriels entre 2014 et 2020), l’emploi peine à décoller. S’il progresse du côté de l’automobile et de l’aéronautique, il régresse en revanche dans les branches traditionnelles que sont l’agroalimentaire ou le textile.
Des roulements de tambour saluent l’arrivée des donneurs d’ordres et des fournisseurs étrangers dans les nouvelles filières industrielles. Mais les PME marocaines manquent à l’appel. Dans l’avionique, elles se comptent sur les doigts d’une main… « Pour consolider tout ça, observe M. Jaidi, il faut encore plus d’efforts sur la formation, la recherche technolo­gique, la réactivité en matière de ­réglementation… »
Certains investisseurs étrangers insistent aussi sur la nécessité de procéder à quelques ajustements culturels, par exemple à propos de la notion d’engagement sur les délais. « Quand je dis à mes sous-traitants que j’ai besoin de quelque chose dans dix jours, raconte un industriel, on me répond : “O.K., dans dix jours, Inch’Allah !” Mais je ne peux pas me permettre de compter uniquement sur la volonté de Dieu pour gérer mes stocks et ma production. »

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/11/03/au-maroc-l-aeronautique-joue-les-eleves-modeles_5209610_3234.html#XqZ84RzkUVo7QsYZ.99

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4496
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Ven 3 Nov 2017 - 17:22

Fahed64 a écrit:
Citation :
Au Maroc, l’aéronautique joue les élèves modèles
Le secteur, irrigué par des investissements étrangers, incarne la volonté du pays de s’industrialiser plus vite.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/11/03/au-maroc-l-aeronautique-joue-les-eleves-modeles_5209610_3234.html#XqZ84RzkUVo7QsYZ.99

Merci pour le partage

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2279
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume de tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 3 Jan 2018 - 19:11

Citation :

Le Maroc veut faire la part belle à son industrie aéronautique

Le Maroc ambitionne de porter le chiffre d’affaires de son secteur aéronautique à 3 milliards $, a annoncé le ministre de l'Industrie, de l'investissement, du commerce et de l'économie numérique.

Selon Moulay Hafid Elalamy, à l’horizon 2020, l’industrie aéronautique du royaume chérifien devrait générer plus de 23 000 nouveaux emplois. Les autorités marocaines comptent également marquer leur présence sur tous les fronts du secteur, en doublant le taux d’intégration locale (niveau de participation des industries locales dans la chaîne de production) à 35%, en 2020.

«Nous sommes confiants dans la tenue des objectifs fixés pour le secteur de l'aéronautique, à savoir : créer 23 000 nouveaux emplois, atteindre 26 milliards de dirhams de chiffre d'affaires et doubler le taux d'intégration locale pour le porter à 35%, en 2020», explique Moulay Hafid Elalamy.

Cette ambition s’inscrit dans la droite ligne du Plan d'accélération industrielle (PAI) 2014-2020, lancé en avril 2014, et qui bénéficie depuis, de plusieurs accords avec de grands groupes opérant dans le secteur.

Déjà citée parmi les secteurs florissants de l’économie, au sortir d’une année 2017 où elle affiche une croissance de plus de 18%, par rapport à 2016, l’aéronautique marocaine veut profiter pleinement de ses 121 acteurs et surtout de la présence des mastodontes mondiaux tels que Bombardier, EADS, Boeing et Safran pour répondre à la demande qui ne cesse de croître. Cette demande devrait franchir la barre des 40 000 appareils en 2030, sous l’impulsion des efforts gouvernementaux visant à accélérer l’industrialisation du pays d’Afrique du nord, l’un des marchés les plus dynamiques du continent.

#Source

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2279
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume de tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 31 Jan 2018 - 21:48

Infomédiaire a écrit:

Aéronautique : Un gros investissement émirati annoncé au Maroc


Mubadala Investment Company, un des principaux fonds d’investissement au Moyen-Orient, basé à Abu Dhabi et qui compte plus de 130 milliards de dollars d’actifs, veut investir dans la fabrication aérospatiale au Maroc.

L’annonce a été faite par Badr Al Olama, Directeur de l’unité Business d’Aerospace à Mubadala, dans une déclaration à la presse émiratie.

La décision de délocaliser une partie de sa chaîne de production au Maroc a pour objectif de se rapprocher ‘‘de ses clients Boeing et Airbus qui utilisent des pièces d’avion de sa filiale Strata’’.

Ces investissement devront se faire au cours des 5 prochaines années.

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13856
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Jeu 1 Fév 2018 - 18:18

Thyssenkrupp annonce l'ouverture d'une usine au Maroc ! De plus en plus d'entreprise allemandes s'intéressent et s'installent au Maroc ! C'est un excellent signal...

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 10403
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Jeu 1 Fév 2018 - 18:48

Ça fait un moment il me semble qu'ils ont des installations à jorf lasfar

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shugan188
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1452
Inscrit le : 12/05/2015
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 6 Fév 2018 - 17:42

http://www.daher.com/en/daher-inaugurates-its-third-moroccan-plant-in-tangier/
Citation :

Daher inaugurates its third Moroccan plant in Tangier


Paris, February 6, 2018 – Daher today inaugurated its new plant in Tangier at a ceremony attended by Moulay Hafid Elalamy, Morocco’s Minister of Industry, Trade and the Digital Economy, along with Daher’s CEO, Didier Kayat, and Chairman, Patrick Daher. The new site strengthens the company’s position in Morocco as an aircraft manufacturer, equipment supplier and service provider. It follows a first site in Tangier in 2001 and a second in Casablanca in 2007.

The new plant sits just 500 meters from the first facility, in the Tangier Free Zone, near the airport. It will support the ramp-up in production for international aerospace programs partnered by Daher and provide a platform to better meet the needs of customers like Airbus Commercial Aircraft, Airbus Helicopters and Dassault.

The site represents an investment of more than €15 million as part of Daher’s ongoing development in Morocco, which has a booming aerospace ecosystem. It spans around 10,000 m2, giving Daher a total of 30,000 m2 of production facilities in the country. The new plant will eventually employ more than 250 people, adding to the 550-strong workforce at the other two sites.

Didier Kayat, Daher CEO: “Training, job quality, strict compliance with relevant process and production standards, geographic proximity and overheads were all deciding factors in choosing to expand our industrial footprint in Morocco. Our business development policy also provides support for our employees in the country, who benefit from a program to build skills and provide training in Daher quality and safety.”

Production at the new Tangier plant began in Q3 2017 and covers Daher’s full range of aerospace expertise in metal and composite structures and parts for the aircraft engine environment.

Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3286
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 21 Fév 2018 - 16:29

Auriez-vous des infos sur ce projet?
In parle bien de lancer une capsule. Donc projet de lanceur en cours?

Citation :
   Maroc marque une percée majeure dans l’appropriation de la technologie aérospatiale (directeur de l’ENSIAS)
Le Maroc marque une percée majeure dans l’appropriation de la technologie aérospatiale, a indiqué, mercredi à Rabat, le directeur de l’École nationale supérieure d’informatique et d’analyse des systèmes (ENIAS) Mohamed Essaaidi.Lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du projet de lancement d’une capsule spatiale par le Maroc, M. Essaaidi a mis en avant la ferme volonté des universités marocaines en matière de promotion et d’encouragement de la recherche aérospatiale, ajoutant que ces efforts trouvent leurs sources dans les réformes en profondeur engagées par le Royaume dans le domaine scientifique sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI.
MAP http://www.maghrebemergent.info//actualite/breves/fil-maghreb/86134-le-maroc-marque-une-percee-majeure-dans-l-appropriation-de-la-technologie-aerospatiale-directeur-de-l-ensias.html      

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

https://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3286
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 21 Fév 2018 - 16:34

Le site de l'ENSIAS parle d'une mongolfière...
projet avec une université et et l'armée mexicaine.

http://ensias.um5.ac.ma/news/lensias-participe-au-lancement-dune-capsule-spatiale-depuis-le-mexique

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

https://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2130
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 21 Fév 2018 - 22:49

Des précisions sur la capsule de l'ensias

Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2279
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume de tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 21 Mar 2018 - 21:02

Infomédiaire a écrit:

Aéronautique : Hexcel inaugure son usine casablancaise à 20 M$


Hexcel, leader mondial de la fabrication de matériaux composites hautes performances, célèbre aujourd’hui l’ouverture de son nouveau site de production à la pointe de la technologie, basé sur la zone franche de MidParc, à Casablanca, en présence du ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie digitale, Moulay Hafid Elalamy, et du PDG d’Hexcel, Nick Stanage.

Dans cette nouvelle usine de 20 millions de dollars, Hexcel transforme les matériaux de nids d’abeilles légers en pièces usinées pour renforcer des structures, avec notamment des applications dans le domaine de l’aéronautique, plus particulièrement pour les structures d’avions, les nacelles de moteur et les pales d’hélicoptère.

Le site devrait employer plus de 200 personnes d’ici 2020 et a procédé à sa 1ère livraison client fin décembre. A noter que le site de Casablanca fait partie du programme d’investissements mondial actuellement en cours chez Hexcel.

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Kursad2
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 951
Inscrit le : 23/12/2016
Localisation : Moyen-Orient
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mar 17 Avr 2018 - 22:02

Turkish Airlines veut être le leader en Afrique avec une croissance de 24.8% (zone Afrique) et en affaiblissant les concurrents dont la RAM en recrutant des jeunes marocains avec des salaires attractifs.

Pour les photos:

Citation :
DIAPO-Turkish Airlines courtise des jeunes Marocains

Ils sont plus d’une centaine de jeunes Marocains recrutés par la compagnie Turkish Airlines. Ils suivent une formation dans l’académie du groupe à Istanbul. Le choix de profils marocains, pour renforcer les équipes de Turkish Arlines, notamment en tant que stewards et hôtesses de l’air, est justifié par "leurs capacités linguistiques". Ils seront mis à contribution dans la stratégie de développement de cette compagnie, qui envisage d’ouvrir de nouvelles liaisons vers le Maghreb et l’Afrique francophone.

La Turquie est en train de se donner les moyens de ses ambitions de se positionner en tant que hub aéronautique. Le nouvel aéroport d’Istanbul, dont la livraison est prévue dans quelques mois, sera l’un des plus grands au monde.

http://leconomiste.com/flash-infos/diapo-turkish-airlines-courtise-des-jeunes-marocains

_________________
𐰰𐰼𐰇𐱅

"Il n'y a, dans le monde, ni oppresseurs, ni opprimés. Il y a ceux qui tolèrent qu'on les opprime et ceux qui ne le tolèrent pas. Les Turcs sont de ces derniers." (Mustafa Kemal)

"Les peuples qui n'auront pas développer les technologies robotiques devront se battre contre des robots"

https://twitter.com/RestitutorOrien
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/RestitutorOrien
Djaaf
1ere classe
1ere classe


messages : 95
Inscrit le : 04/12/2012
Localisation : Marrakech
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Mer 18 Avr 2018 - 4:04

la RAM a beaucoup à apprendre si elle veut réellement concurrencer des compagnies comme Turkish Airlines qui se donnent les moyens de réussir. Ou comme disent les américains, they put their money where their mouth is !
Revenir en haut Aller en bas
metkow
Adjudant
Adjudant


messages : 334
Inscrit le : 22/06/2008
Localisation : inconnu
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Jeu 9 Aoû 2018 - 23:33

un incident a impliqué un avion de la RAM (B787) et TURKISH AIRLINE (B777), au niveau de l'aile
B=
https://twitter.com/JacdecNew/status/1027596819981905920





Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4065
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Jeu 9 Aoû 2018 - 23:47

C la faute du personnel au sol de l'aeroport ataturk, les avions sont pas des voitures.
Revenir en haut Aller en bas
YASSINE
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 554
Inscrit le : 21/12/2008
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   Jeu 16 Aoû 2018 - 1:47

Le français Figeac Aero prend son envol au Maroc


http://www.challenge.ma/francais-figeac-aero-prend-envol-maroc-98319/
http://www.challenge.ma/wp-content/uploads/2018/08/Figeac-Aero-1.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: secteur aeronautique au Maroc   

Revenir en haut Aller en bas
 
secteur aeronautique au Maroc
Revenir en haut 
Page 15 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
 Sujets similaires
-
» secteur aeronautique au Maroc
» PRIVATISATION DU SECTEUR DE L’ÉLECTRICITÉ AU MAROC :
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» Les travailleurs victimes de syndicats faibles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: