Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités du Sahara Marocain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21542
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Mer 8 Sep 2010 - 10:56

Extrait du "Carnets du Maroc" ..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12865
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Mer 8 Sep 2010 - 14:26

Quelqu'un le connait?

Citation :
Un ancien responsable du Polisario rejoint le Maroc



Dans une déclaration à la MAP, M. Ould Akmach a exprimé sa fidélité et son loyalisme à SM le Roi Mohammed VI, et fait acte d'allégeance au Souverain, un acte "hérité de mes ancêtres, les Chorafas Laaroussyines".

Il a souligné, à cette occasion, que "la bonne initiative louable de SM le Roi, à savoir la proposition d'autonomie des provinces du sud constitue la meilleure solution à la question du Sahara dans le cadre de ni vainqueur ni vaincu, dans la mesure où cette solution est soutenue par la majorité des Sahraouis des camps de Tindouf et qui ne peuvent exprimer leur choix solennellement à cause de l'oppression et de l'inexistence de liberté d'expression entretenus par le polisario et l'Algérie".

Cet ancien responsable du polisario a affirmé "qu'il est du droit des Sahraouis, où qu'ils se trouvent, de jouir enfin de la paix, de la sécurité et de pouvoir retourner en toute quiétude chez eux au Sahara marocain".
M. Ould Akmach, originaire de la tribu des Laaroussyines Oulad Lakhlifia Oulad Sidi Eddakak, a appelé les Nations Unies dans toutes leurs composantes (conseil de sécurité, assemblée générale, 4ème commission, comité des droits de l'homme, conseil des droits de l'homme) à ''oeuvrer à lever le siège imposé à nos familles dans les camps de Tindouf et leur permettre d'exprimer en toute liberté leurs opinions loin de la répression et de l'oppression exercées par les dirigeants du polisario et de l'Algérie".

"Le polisario et l'Algérie induisent en erreur, depuis des années, la communauté internationale et toutes les organisations humanitaires sur le nombre des réfugiés dans les camps de Tindouf qui ne dépasse guère les 45.000 âmes", a souligné M. Ould Akmach, notant que "l'Algérie et le polisario, parfaitement au fait de ce chiffre et qui présentent à l'ONU des données exagérées (160.000), sont conscients qu'une fois le HCR aura effectué un recensement exact des populations des camps de Tindouf, la duperie sera dévoilée au grand jour".

M. Ould Akmach a, à cet égard, appelé les Nations Unies à faire pression sur l'Algérie afin de permettre au HCR d'effectuer dans les plus brefs délais un recensement des populations dans les camps.
Et de souligner que "le nombre impressionnant de ralliés qui a atteint depuis le début de l'année environ 2000 personnes dont la majorité est constituée de jeunes et de personnalités influentes, est en soi l'expression éloquente de la crédibilité de la position marocaine".
Natif de Tichla en 1954, au sud de Dakhla, Ould Akmach a poursuivi ses études primaires en langues arabe et espagnole de 1960 à 1967 à l'école Alaargoub (est de la ville).

Après des études dans le cycle qualificatif des infirmiers (1970-1973), il a intégré l'établissement espagnol des Postes et Télécommunications établi à l'époque à Dakhla jusqu'au mois de décembre 1975 avant de rejoindre, ensuite, les rangs du front polisario à Tindouf, dans le sud de l'Algérie, où il a été nommé à l'aile armée du front en tant qu'infirmier itinérant à travers les différentes zones militaires.

En 1991, après la proclamation du cessez-le-feu par les Nations Unies, Ould Akmach a été nommé directeur du centre de santé dans le camp dénommé "Wilaya Dakhla" situé à 160 km au sud de la ville de Tindouf, où il était, à l'époque, responsable des soins médicaux des prisonniers de guerre.
Avec le lancement du processus d'identification pour arrêter les listes des sahraouis habilités à participer au référendum prévu à l'époque, il a été désigné par l'ONU, par le biais de la Minurso, Cheikh d'identification pour la tribu Laaroussyine : Fraction Oulad Lakhlifia et sous-fraction Oulad Sidi Eddakak. En cette qualité, il avait participé à l'opération d'identification dans les villes de Dakhla, Boujdour, Laayoune, Guelmim, Marrakech et Casablanca, ainsi qu'à Nouadhibou en Mauritanie, et ce en parallèle avec sa mission de Cheikh d'identification dans les camps de Tindouf.

En 2008 et à l'issue du 12ème congrès du front polisario (14-20 décembre 2007), il a été élu membre du soi-disant "conseil national sahraoui" (parlement) et membre du bureau permanent du prétendu "conseil consultatif sahraoui" (Instance des Chioukh), où il est demeuré jusqu'à son retour à la mère patrie, le Royaume du Maroc, en réponse à l'appel royal "la patrie est clémente et miséricordieuse".

Dernière modification
07/09/2010 13:18.

©MAP-Tous droits réservés

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2709
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Mer 8 Sep 2010 - 14:42

Citation :
Quinze personnes rallient la mère patrie fuyant les camps de Tindouf
Laâyoune - Quinze personnes, dont sept femmes et quatre enfants, ont rallié récemment la mère patrie, le Maroc, mettant fin à leur calvaire dans les camps de Tindouf, en terre Algérienne.

Il s'agit de deux groupes (neuf et six personnes), ayant regagné Laâyoune via Haouza et Mahbes dans la région de Guelmim-Smara après avoir réussi à fuir les camps de Tindouf où sévissent la torture et la répression des séquestrés, indiquent les autorités locales.

Ces personnes porte le nombre des ralliés ayant fui la répression des camps de Tindouf et regagné Laâyoune, depuis le début de l'année en cours, à 1360 personnes.


map

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur


messages : 6496
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Mer 8 Sep 2010 - 15:46

Citation :
Western Sahara : Polisario’s Head Of Police Might Be Tortured After Supporting Moroccan Plan

It is believed by reliable sources active in the Western Sahara Region that Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, the 42 years old inspector general of Polisario Frente’s police might be arrested and put in jail based on false premises, and there are also fears that he would be submitted to torture by members of the Algerian security services, the “Direction Renseignement Securite” (DRS). Salma Ould Sidi Mouloud publicly supported the Moroccan plan during a press conference held in Smara in early august 2010, and stated that "In the past, we had two conflicting options: either to integrate into Morocco or become independent. Today we have a third option that helps us achieve our main objective, which is the Sahrawi distinction." Salma Ould Sidi Mouloud is the first prominent senior member of the Polisario Front that has been publicly supporting the Moroccan proposal for a large autonomy in Western Sahara and who decided to return to the Tindouf Refugees camps controlled by Polisario, despite serious threats concerning his security. Although nobody knows exactly his whereabouts since he left morocco, it is rumored that Moustapha Salma Ould Sidi Mouloud is stationed somewhere in the province of Zouirate in Mauritania, close to the borders with Algeria and Morocco. Omar Mansour and Brahim Ghali, two senior officers of the Polisario Front, stated recently that Salma Ould Sidi Mouloud should be considered as a “traitor”. Western Sahara is a former Spanish colony that was annexed by Morocco in 1975. The Algerian-backed Polisario Front is demanding independence for the region whereas Morocco is proposing a large autonomy.

http://www.african-bulletin.com/index.php?option=com_content&view=article&id=573:western-sahara--polisarios-head-of-police-might-be-tortured-after-supporting-moroccan-plan&catid=1:latest

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21542
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Jeu 9 Sep 2010 - 14:15

bien synchronisé
Citation :

Création d'une association Espagnole de soutien au projet d'Autonomie au Sahara

Madrid - Une association Espagnole de soutien du projet d'Autonomie dans la région du Sahara proposé par le Maroc dans le cadre du chantier de la régionalisation lancé par le Royaume, vient d'être créée à Algesiras (Sud de l'Espagne).
L'association, qui porte le nom de " Association pro-Sahara Marocain ", se fixe comme principal objectif " le soutien de l'Autonomie dans la région du Sahara dans le cadre du projet de régionalisation du Royaume du Maroc, en tant que meilleure solution du conflit du Sahara ", selon un communiqué de l'association parvenu à la MAP.
L'association, composée de citoyens Espagnols et Marocains et dont le siège est basé à Algesiras, est née avec l'objectif de "collaborer à la résolution du conflit du Sahara et à promouvoir le retour des Sahraouis de Tindouf" à la mère patrie, précise-t-on de même source.
Parmi les autres objectifs de cette association figure la sensibilisation de l'opinion publique aux "conditions actuelles propices à une solution définitive de ce contentieux".
Pour ce faire, l'association pro-Sahara Marocain, première association Espagnole du genre, entend organiser des conférences, des débats publics et des rencontres avec les médias et participer à la réalisation d'activités conjointes avec d'autres associations espagnoles et marocaines partageant les mêmes objectifs.

MAP

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Ven 10 Sep 2010 - 4:21

FAMAS a écrit:
Citation :


http://www.african-bulletin.com/index.php?option=com_content&view=article&id=573:western-sahara--polisarios-head-of-police-might-be-tortured-after-supporting-moroccan-plan&catid=1:latest
04:35 http://www.alaoula.ma/infos.php?lang=fr (Journal Télévisé:09-Septembre-2010)
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur


messages : 6496
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Ven 10 Sep 2010 - 13:50

Citation :

Sidi Mouloud, un rallié pas comme les autres ?

En retournant à Tindouf pour défendre la solution marocaine d'autonomie pour le Sahara occidental, l'inspecteur général de la sûreté du Front Polisario ne manque pas de courage. Pourtant, il se défend d'être un "rallié". Retour sur le parcours d'un homme dont la position actuelle est aussi inconfortable que téméraire.

L’affaire est surprenante. Pourquoi Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, inspecteur général de la sûreté du Front Polisario, a-t-il, le 30 août, quitté le Maroc, où il se trouvait depuis trois mois, pour aller défendre le plan d’autonomie marocain dans les camps de Tindouf??

Si les ralliements au Maroc de hauts cadres du Polisario ne sont plus une exception, la méthode de l’aller-retour qu’a choisie Sidi Mouloud est pour le moins originale. Le policier, qui se défend d’être un rallié, est arrivé dans le royaume au début de mai, « pour des raisons privées et dans le cadre d’une visite familiale ».

Au pied du mur

Ould Mouloud, 42 ans, est né à Smara, la capitale spirituelle du Sahara occidental. Il appartient à la grande tribu des Reguibat Labeihat, originaire de Zemmour, dans le Nord-Est. Son père, Salma Sidi Mouloud, est un cheikh très respecté, qui vit toujours à Smara. Son fils ne l’a pas vu depuis trente-trois ans, époque à laquelle il a été emmené dans les camps, avec sa mère et ses quatre sœurs.

Après deux mois passés au Maroc dans la plus grande discrétion, Ould Mouloud organise une conférence de presse, le 9 août. Là, il annonce son soutien au plan d’autonomie marocain et son intention de rejoindre Tindouf « dans deux ou trois jours » pour défendre ce plan auprès des habitants des camps. Un projet qu’il ne mettra à exécution que vingt jours plus tard. « S’il est venu au Maroc, c’est parce qu’il avait envie de voir les choses par lui-même. Il était très mécontent de la direction des camps. Un mois après son arrivée, il m’a dit que le Maroc n’était peut-être pas un paradis, mais que ce n’était pas l’enfer décrit par le Polisario. Il a été très frappé par le développement économique et social dans les provinces du Sud », raconte un rallié, qui s’est entretenu au téléphone avec Mustapha durant l’été.

Ould Mouloud, c’est un peu le cas Aminatou Haidar à l’envers. L’activiste sahraouie dénonce les atteintes aux droits de l’homme et fustige le manque de liberté d’expression dans le royaume chérifien?; Ould Mouloud, lui, met le Polisario au pied du mur. Il demande à la direction du Front de le laisser s’exprimer librement au sein des camps, où l’attendent sa femme, ses quatre enfants et ses deux frères. Avant de quitter le Maroc, il a néanmoins envoyé une lettre au Conseil consultatif des droits de l’homme (CCDH), dans laquelle il exprime sa crainte de représailles de la part du Front?: « Je supervise, de par mes fonctions, toutes les prisons de Tindouf, et je ne crains pas d’y séjourner pour exprimer et défendre mes positions. »

Courageux ou suicidaire??

Une attitude téméraire qui est une aubaine pour le Maroc. Même s’il n’est pas officiellement un « rallié », Ould Mouloud est une figure très respectée dans les camps. Réputé pour son intelligence et sa curiosité d’esprit, il a étudié la physique en Libye et en Algérie avant de suivre une formation de policier. Il est aussi une mine d’informations pour les Marocains. Ayant participé à la restructuration des services de sécurité de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), il connaît par cœur le fonctionnement de l’appareil policier du Polisario et a travaillé en collaboration étroite avec les services algériens.

« Ould Mouloud est un homme sage et très courageux. On va voir maintenant si le Polisario a vraiment la volonté d’ouvrir le dialogue et d’écouter », commente Ahmed Ould Souilem, un ancien responsable du Polisario rallié au Maroc depuis juillet 2009.

Courageux pour certains, suicidaire pour d’autres. Confronté à une forte couverture médiatique et à l’implication des associations des droits de l’homme, le Polisario est en tout cas dans l’embarras.


http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2591018.xml0/maroc-libye-droits-de-l-homme-espagnesidi-mouloud-un-rallie-pas-comme-les-autres.html

Citation :
Sahara : combien de réfugiés ?

Pour les habitants des camps de toile installés en Algérie, dont le HCR décrit la « situation dramatique » et le « sort oublié », la question du recensement est tout sauf théorique. Elle est vitale. Pourtant, il n’existe aucun chiffre absolument fiable.

Le périple Alger-Rabat via Tindouf d’António ­Guterres, du 8 au 11 septembre, a non seulement revêtu un petit caractère historique – première visite d’un patron du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) dans les camps du Polisario depuis Sadruddin Aga Khan… il y a trente-deux ans –, mais a aussi été l’occasion d’aborder ce qui est, depuis que le conflit du Sahara occidental existe, une sorte de sujet tabou?: le nombre exact des Sahraouis installés en Algérie. C’est Guterres lui-même qui a levé le voile lors d’un point de presse tenu le 11 septembre dans la capitale marocaine. « Nos interlocuteurs algériens, a-t-il expliqué en substance, nous ont signalé que notre aide aux camps de réfugiés sahraouis de la région de Tindouf était insuffisante. Nous leur avons répondu qu’il fallait procéder à un recensement. L’Algérie n’a pas accepté et nous n’avons pas changé nos estimations. » Joints par Jeune Afrique, Reem al-Salem, chargée du dossier Afrique du Nord au siège du HCR à Genève, et Paolo Mateo, représentant à Alger, confirment?: le haut-commissaire a explicitement demandé, lors de ses entretiens avec le Premier ministre Ahmed Ouyahia et avec le ministre chargé des Affaires ­maghrébines et africaines Abdelkader Messahel, qu’un dénombrement précis des réfugiés soit organisé. Réponse de ses interlocuteurs?: un recensement, pourquoi pas, à condition que tous les Sahraouis – y compris ceux vivant en zone sous administration marocaine, de l’autre côté du mur – soient concernés. « Pour nous, c’est une fin de non-recevoir, même si elle n’est pas explicite, conclut un proche collaborateur d’António Guterres. Nous voulons un recensement humanitaire. Or les Algériens en font une affaire politique. »

Méthode indirecte

Alors que le gouvernement algérien et le Front Polisario avancent le chiffre de 165?000 réfugiés sahraouis dans les camps de Tindouf et exigent que le volume de l’aide internationale soit adapté à ce nombre, le HCR et les autres organisations, comme le Programme alimentaire mondial (PAM), s’en tiennent, eux, à une estimation beaucoup plus basse?: 90?000 personnes. Un chiffre retenu par ces agences depuis 2006, sur la base de données recueillies pour le ­compte de la Commission européenne par un satellite dont les photos ont quadrillé la Hamada. Une méthode indirecte et forcément imparfaite qui ne fait que masquer une sorte d’aberration?: il n’y a jamais eu le moindre recensement par une organisation internationale impartiale dans les camps du Front Polisario en Algérie.

En réalité, l’unique dénombrement des populations sahraouies dont on dispose remonte à 1974, alors que le territoire était encore une colonie espagnole. Ce censo avait alors dénombré 73?500 individus, un chiffre à la fois sous-estimé, puisqu’il ne prenait pas en compte les nombreux Sahraouis en exil à l’époque, et surestimé, dans la mesure où des nomades venus de pays voisins (Mauritanie, Mali, Sud algérien) à la recherche de pâturages pour leurs troupeaux auraient été inclus dans l’opération. Compte tenu du taux de natalité relativement élevé au Sahara occidental, par rapport aux autres régions désertiques, il est probable, selon les spécialistes, que la population d’origine sahraouie s’élevait, en 1974, à 90?000 personnes environ. Deux ans plus tard, après la Marche verte et la « récupération » du territoire par le Maroc, le HCR estimait le nombre de Sahraouis ayant fui le Sahara occidental à 40?000, dont une majorité vivait – ou plutôt survivait – dans la région de Tindouf. En 1978, l’Algérie, dans un rapport remis au HCR, parle de 50?000 réfugiés. Puis c’est l’inflation. Au cours des années 1980, le Polisario revendiquera 300?000 ressortissants, et certaines ONG qui lui sont proches avanceront même le chiffre astronomique de 700?000 réfugiés?! À partir de 1995, le vent d’irrationnel s’apaise. Depuis lors, les estimations avancées tant par Alger que par le Polisario tournent autour de 165?000 âmes.

Une évaluation adoptée sans hésitation par le HCR dans ses rapports annuels jusqu’au « tournant » de 2006, mais qui demeure tout à fait sujette à caution. En dehors de l’accroissement naturel de la population, il n’y a eu en effet aucune nouvelle vague de réfugiés sahraouis en Algérie depuis l’exode de fin 1975-début 1976. Et, même si les femmes et les filles sont un peu plus nombreuses que les hommes et les garçons dans les camps, le fait que le Front Polisario n’ait jamais été en mesure d’aligner plus de 2?000 combattants au plus fort de sa guerre contre le Maroc en dit beaucoup sur le volume du stock mobilisable dont il dispose. En revanche, des mouvements de ralliement sporadiques au Maroc – dont la comptabilité précise n’a jamais été établie –, qu’ils soient individuels ou groupés, ont lieu depuis une vingtaine d’années. Sauf à penser que des non-Sahraouis (Touaregs, réfugiés économiques sahéliens, Mauritaniens…) vivent aussi dans les camps, le nombre des « vrais » originaires du Sahara occidental exilés en Algérie est donc vraisemblablement bien inférieur à 165?000. Peut-on parler pour autant de 90?000, comme l’estime le HCR, voire moins encore, ainsi que l’affirme le Maroc?? La fluidité traditionnelle des Sahraouis, habitués des allers-retours Laayoune-Tindouf via Nouadhibou ou Las Palmas, ne facilite pas leur traçabilité, et ce sera chose quasi impossible lorsque le projet de route entre ces deux localités, via une brèche dans le mur de défense marocain, verra le jour (Algériens et Marocains y sont en théorie favorables).

En attendant, pour les habitants des camps de toile, dont António Guterres a décrit la « situation dramatique » et « le sort oublié », otages d’une absurde querelle de chiffres, la question du recensement est tout sauf théorique. Elle est vitale.

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2541p036-037.xml0/hcr-refugie-visite-officielle-saharasahara-combien-de-refugies.html

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Leo Africanus
General de división (FFAA)
General de división (FFAA)


messages : 1891
Inscrit le : 24/02/2008
Localisation : Haiti
Nationalité : Guinea
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Lun 13 Sep 2010 - 22:06

Je suis vraiment surpris par la 'nouvelle' ligne d'informer sur le Maroc de Pedro Canales, depuis quelque mois c'est une lecon d'objectivite' journalistique, c'est l'intithese de cembrero qui dans ces derniers articles d'opinion osa dire que la proposition d'autonomie marocaine etait presque morte et il se permeta meme de conseiller les ONG espagnols a mieu se coordener si elle voulaient bien etre effectives dans leur mission suivant, selon lui, l'example haidar... vraiment un journaliste qui merite le titre...

Citation :
La propuesta de autonomía bloquea al Polisario

Pospuesto el XIII Congreso del movimiento independentista saharaui

El Secretariado Nacional del Frente Polisario ha resuelto posponer la realización del XIII Congreso del movimiento independentista saharaui que debía celebrarse el próximo mes de octubre, ha sabido El Imparcial de fuentes saharauis. Para Mohamed Abdelaziz y los dirigentes del Frente "no hay necesidad de celebrar el congreso en la fecha prevista".

Entre los militantes, los cuadros del Polisario y los observadores internacionales, la decisión ha causado sorpresa, originando un profundo malestar en los campamentos de refugiados de Tinduf, donde decenas de miles de saharauis siguen pendientes de la solución del conflicto para volver a su tierra y reencontrarse con sus familias.

La anterior magna asamblea, el 12º Congreso tuvo lugar en diciembre de 2007, bajo el lema "lucha generalizada para imponer la soberanía y la independencia total", un objetivo que manifiestamente no se ha conseguido y se encuentra cada día más lejos de concretarse. Al parecer este fracaso no es considerado motivo suficiente para que el Polisario reexamine sus posiciones y reoriente su estrategia.

En el Congreso, además de todos los miembros dirigentes y responsables de la estructura política y administrativa instaurada por el Frente en sus 35 años de existencia, participan también delegados procedentes de las diferentes zonas militares, representantes de las organizaciones de masas y de los estudiantes, los alcaldes que dirijen los consejos locales y representantes elegidos por la comunidad saharaui que se encuentra fuera de los campamentos, en Mauritania, en la diáspora o en los territorios del Sahara administrados por Marruecos. Como en todo “partido único” el control de los miembros del aparato es relativamente fácil, no así el de los “delegados de base” que ya vienen manifestando un descontento visible y un pesimismo general sobre el futuro.

Es precisamente al Congreso a quien compete decidir “la estrategia de lucha para alcanzar la autodeterminación y la independencia”, para lo cual debe examinar “la conducta a seguir en los distintos campos, político, económico, organizativo, militar, social, diplomático, cultural e informativo”; y como en todos los organismos similares de cualquier movimiento político, la dirección debe rendir cuentas, y el congreso proceder a una nueva elección.

“Es esto lo que teme la actual dirección encabezada por Mohamed Abdelaziz”, afirma a El Imparcial una fuente del Polisario crítica con la política actual del Frente. “Mohamed Abdelaziz no quiere presentar balance y abrir el debate, porque sabe que ha fracasado”, dice Mahyub Salek, miembro de Jat Achahid, una corriente que reagrupa a un sector discrepante del Polisario.

“¡Cómo es posible que digan que no hay necesidad de un congreso, que no hay nada nuevo que discutir!”, exclama este veterano militante que participó en la fundación del movimiento en los años 70. “Miles de jóvenes saharauis han huído últimamente de los campamentos, muchos vuelven a los territorios ocupados, otros se van a España o Europa; dirigentes importantes del Frente, que han encabezado la lucha armada durante años, como Ahmed Uld Suilem, se han ido y vuelto a Laayún; otros como Mostafa Salma Uld Sidi Mulud, que ocupa el cargo de Inspector general de la policía en los campamentos de Tinduf declara públicamente que hay que discutir la propuesta de autonomía que presenta Marruecos y dice que quiere volver a Tinduf para debatirlo con la gente allí; ha habido también últimamente muchos saharauis detenidos por estar mezclados con tráfico de droga, con el contrabando, e incluso con relaciones con las bandas criminales que actúan en el Sahel”. Mahyub Salek considera que todo esto es más que suficiente para que la dirección del Polisario convoque el congreso.

En el mes de abril de 2007, el rey de Marruecos propuso a las Naciones Unidas un proyecto de autonomía para solucionar la crisis del Sahara Occidental, una propuesta que incluía la elección de un Parlamento y un gobierno autónomos. Desde entonces, la proposición ha ido concretándose. El Frente Polisario por su parte se mantiene en su propuesta de “autodeterminación con la opción de independencia”. En la última reunión bilateral cara a cara celebrada en Nueva York esta primavera, la delegación saharaui aceptó discutir “algunos aspectos” de la propuesta marroquí, mientras que esta última se negó a debatir sobre la propuesta saharaui, lo que condujo a la suspensión de las negociaciones. “Esto significa que hay una nueva situación que justifica plenamente las realización del Congreso”, afirman fuentes saharauis.

Por otra parte el esquema propuesto por el Partido de la Autenticidad y la Modernidad (PAM) marroquí, ha cogido desprevenido a la dirección del Polisario. Porque no sólo propone que la región autónoma se limite a “la zona en conflicto” y que se denomine “Sahara occidental”, sino que plantea que el Frente Polisario pueda convertirse en el partido político que gestione dicha soberanía. Es decir, que si se celebran Elecciones políticas en el Sahara Occidental, el Polisario podría convertirse en el partido gobernante. En caso de reunirse en estos momentos el Congreso del Frente, este debería ser uno de los puntos cruciales a debatir.

“La negativa de Mohamed Abdelaziz a convocar la asamblea soberana puede provocar una seria crisis interna y una estampida de jóvenes, que ya no esperen más”, afirma Mahyub Salek. La dirección del Polisario se ha cerrado en banda y no sabe cómo hacer frente a la nueva situación, apuntan fuentes políticas.

Tampoco parece ser esta la manera de solidarizarse con los militantes saharauis de derechos humanos que llevan su lucha en los territorios del Sahara. Precisamente tres de ellos, Ali Salem Tamek, Brahim Dahane y Hammadi Naciri acaban de emitir un comunicado desde la prisión de Salé donde se encuentran encarcelados desde hace once meses sin juicio, para que su caso sea llevado a los tribunales. Los tres militantes informan de que comenzarán una huelga de hambre como la que realizaron en el mes de abril. “Exigimos un juicio justo, o la libertad sin condiciones”, declaran.

http://www.elimparcial.es/nacional/pospuesto-el-xiii-congreso-del-movimiento-independentista-saharaui-70616.html

Traduction google avec quelques amendements de ma part.

Citation :
La proposition d'autonomie bloc le Polisario

Report du XIIIe Congrès du mouvement indépendantiste sahraoui

Le Secrétariat national du Front Polisario a décidé de reporter l'achèvement du XIIIe Congrès du mouvement indépendantiste sahraoui qui se tiendra en Octobre, a réussi la Foire sources sahraouies. Pour Mohamed Abdelaziz et les dirigeants du Front "pas besoin de tenir la conférence comme prévu."

Parmi les militants, les cadres du Polisario et les observateurs internationaux, la décision a provoqué la surprise, ce qui provoque un profond malaise dans les camps de réfugiés de Tindouf, où des dizaines de milliers de Sahraouis attendent toujours la résolution du conflit de retourner à leurs terres et réunis avec leurs familles.

La dernière assemblée grand, le 12e Congrès a eu lieu en Décembre 2007 sous le slogan «lutte généralisée pour imposer la souveraineté et l'indépendance totale, un objectif qui n'a manifestement pas été atteints et de plus en plus loin de son achèvement. Apparemment, cet échec n'est pas considéré comme un motif suffisant pour le Polisario reconsidérer leur position et à réorienter sa stratégie.

Au Congrès, en plus de tous les dirigeants et les membres responsables de la structure politique et administrative établie par le Front de ses 35 ans d'existence, sont également des délégués des différentes zones militaires, les représentants des organisations de masse et les étudiants, maires qui dirigent les conseils locaux et des représentants élus de la communauté sahraouie qui est en dehors des camps en Mauritanie, dans la diaspora ou dans les territoires administrés par le Sahara au Maroc. Comme pour toute commande «parti unique» des membres de l'unité est relativement facile, pas celui des délégués «de base» qui sont déjà visibles exprimant un mécontentement et un pessimisme général quant à l'avenir.

C'est précisément le Congrès, qui est chargée de décider de la stratégie de lutte pour parvenir à l'autodétermination et d'indépendance », pour lequel il doit examiner" la conduite à suivre dans les différents domaines, politique, économique, organisationnel, militaires, sociales, diplomatiques, culturelles et informatif », et comme dans tous les organes similaires de tout mouvement politique, la direction est responsable, et le Congrès de faire une nouvelle élection.

«Est-ce ce que vous craignez la direction actuelle, dirigée par Mohamed Abdelaziz," dit une source à la politique actuelle de la Foire critique du Front Polisario. «Mohamed Abdelaziz équilibre ne voulez pas enregistrer et ouvrir le débat, parce qu'il sait qu'il a échoué", a déclaré Mahjoub Salek, membre de Achahid Jat, un courant qui réunit un secteur dissidents du Polisario.

"Comment peuvent-ils dire qu'il n'y a pas besoin d'une conférence, qu'il n'y a rien de nouveau pour discuter!" S'écrie le vieux militant qui a aidé à fonder le mouvement dans les années 70. «Des milliers de jeunes sahraouis ont fui les camps récents, de nombreux retour dans les territoires occupés, d'autres vont en Espagne ou en Europe, des dirigeants importants du Front, qui ont mené la lutte armée depuis des années, comme Ahmed Ould Suilem, sont partis et Laayoune encore, d'autres comme Salma Mostafa Ould Sidi Mouloud, qui a servi comme inspecteur général de la police dans les camps de Tindouf a déclaré publiquement que nous devons discuter de la proposition d'autonomie présentée par le Maroc et dit qu'il veut à Tindouf pour des discussions avec les gens là-bas, il ya eu de nombreux sahraouis détenus récemment pour être mélangé avec le trafic de drogue, la contrebande, et même les relations avec les gangs de criminels qui opèrent dans le Sahel. " Mahjoub Salek estime que tout cela est plus que suffisant pour le Polisario de convoquer la conférence.

En avril 2007, le roi du Maroc auprès de l'Organisation des Nations Unies a proposé un plan d'autonomie pour résoudre la crise du Sahara occidental, une proposition qui comprenait l'élection d'un parlement et un gouvernement autonome. Depuis lors, la proposition a pris forme. Le Front Polisario, pour sa part reste dans sa proposition de "l'autodétermination avec l'option de l'indépendance." Face dernière réunion bilatérale à face à New York ce printemps, la délégation sahraouie a décidé d'examiner «certains aspects» de la proposition marocaine, tandis que le second a refusé de discuter de la proposition, sahraouis qui ont conduit à la suspension de négociations. "Cela signifie qu'il ya une situation nouvelle qui justifie pleinement la tenue du Congrès,« Des sources sahraouies dire.

En outre, le schéma proposé par le Parti de l'Authenticité et Modernité (PAM) au Maroc, a été pris au dépourvu par le Polisario. Car non seulement proposé que la région autonome est limitée à la zone de conflit »et qui est nommé« Sahara occidental », mais soutient que le Front POLISARIO pour devenir un parti politique qui gère cette souveraineté. Autrement dit, si les élections politiques dans le Sahara occidental, le Front Polisario pourrait devenir le parti au pouvoir. Si à ce moment pour répondre aux congrès du Front, cela devrait être l'un des points cruciaux qui doivent être discutées.

"Refus Mohamed Abdelaziz de convoquer l'assemblée souveraine peut provoquer une grave crise interne et une ruée des jeunes qui n'ont pas attendre plus longtemps", a déclaré Mahjoub Salek. Le Polisario a été fermé dans la bande et sait comment gérer la nouvelle situation, des sources politiques suggèrent.

Ni semble être de cette façon pour exprimer sa solidarité avec les activistes sahraouis des droits humains qui prennent leur lutte dans les territoires du Sahara. Seulement trois d'entre eux, Ali Salem Tamek, Brahim Dahane Hammadi Naciri et juste une déclaration de la prison de Salé où ils sont emprisonnés pendant onze mois sans procès, à ce que sa cause devant un tribunal. Le rapport en trois militants qui vont commencer une grève de la faim comme ils le faisaient dans le mois d'avril. "Nous demandons un procès équitable ou libérés sans conditions", at-il déclaré.


Dernière édition par Leo Africanus le Lun 13 Sep 2010 - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12865
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Lun 13 Sep 2010 - 22:12

Merci pour cet aticle très intéressant sur bien des points Léo Like a Star @ heaven

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur


messages : 7645
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Lun 13 Sep 2010 - 23:14

Article intéressant Léo !

El impercial est un journal très lu en Espagne ?

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
Leo Africanus
General de división (FFAA)
General de división (FFAA)


messages : 1891
Inscrit le : 24/02/2008
Localisation : Haiti
Nationalité : Guinea
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Lun 13 Sep 2010 - 23:31

Non, ce n'est pas un des grands journaux, en fait c'est un journal digital mais avec beaucoup de moyen. Il a de l'influence des/sur les secteurs de la droite espagnole. Le president du journal Luis Maria Anso'n est un des journalistes les plus prestigieux du pays etant donne' qu'il dirigea le journl ABC pendant une tres longue periode. En resume' c'est un digital fort et de prestige car je le lit tous les matin en ecoutant es-radio. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Mar 14 Sep 2010 - 0:10

Nous allons vers l'implosion du polz, inchallah cheers
Pas très malin de reporter leur 13éme congrès. Affronter les questions gênantes vaut toujours mieux que la politique de la chaise vide.
Mais ça vaut mieux pour nous, un polz qui rentrerait structurellement intact au Maroc pour devenir un parti politique, ça serait plutôt dangereux.
Il semble évident que c'est sur ordres des parrains algériens que ce congrès a été reporté, il n'y a qu'eux qui défendent autant le statu quo. Les dirigeants du polz ont quand même suffisamment de bon sens pour savoir que ce "report" serait politiquement trop coûteux, à l'intérieur des camps, et mauvais pour leur "image de marque" auprès de leurs sympathisants européens. Maintenant, c'est l'Algérie qui est dans la mouise. Si le flux des "ralliés" devait s'amplifier, elle devrait soit le stopper, ce qui est presque impossible à moins de se mettre la communauté internationale sur le dos, soit laisser les camps se vider et le mirage polisarien s’estomper Cool
Merci Léo Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Mar 14 Sep 2010 - 8:12

j´ai l´impression que l´Algerie reprogramme le polz a s´autodetruire inconsciement,en absence de reprises d´armes dangereuses(et qui profiterai au Maroc),donc vaut mieux le mener au fossé sans toutefois prendre la responsabilité de l´echec,toute la responsabilité alors incombera au polz qui aurait echoué lui meme(mais sur conseils d´alger),comme ca elle ne perdera pas la face et finira cette comedie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9334
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Mar 14 Sep 2010 - 9:25

Yakuza a écrit:
j´ai l´impression que l´Algerie reprogramme le polz a s´autodetruire inconsciement,en absence de reprises d´armes dangereuses(et qui profiterai au Maroc),donc vaut mieux le mener au fossé sans toutefois prendre la responsabilité de l´echec,toute la responsabilité alors incombera au polz qui aurait echoué lui meme(mais sur conseils d´alger),comme ca elle ne perdera pas la face et finira cette comedie.

Je partage totalement. un lâchage en règle. les nombreux ralliement ainsi que la sortie de hierarques du polisario aurait été impossible si le DRS avait décidé de bloquer totalement les camps. une sortie honorable en quelque sorte. L'offre d'autonomie fut un piège pour Alger qui craint une extention sur son sol de cette revendication. Plus longtemps on parlera de l'offre d'autonomie, plus l'idée alimentera les autonomistes algeriens contre l'état jacobin et centralisé. Donc autant régler le problème saharaoui par implosion de celui-ci. La branche légitimiste et la branche algerienne du polisario se déchirent au grand jour, et la mort de Beiba n'y est pas étrangère (suspiscions des légitimistes à l'égard des algeriens).

PGM
Revenir en haut Aller en bas
iznassen
Lieutenant
Lieutenant


messages : 733
Inscrit le : 22/06/2008
Localisation : belgique
Nationalité : Maroc-Belgique
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Mar 14 Sep 2010 - 17:21

bsr tt le monde,
merci pour l'articl léo , perso ,je ne crois pas une seule fois a un lâchage de polz par alger , cet affaire est vital pour eux , notre sahara cache tou les défauts de la junte ..

et je ne suis pas surpri qu'on reporte ce congrés , nous savons tous que le régime algerien passe pour le moment dans une periode importante , boutaflika est malade , agé , les différents clans sont donc occupés a trouver un héritier, chaqu'un cherche a proteger ces propres intérêts ..et puis , je sais pas si vous avez remarquer ça mais à chaque fois que la vie devien stable et calme entre les différents clans en algerie , la situation devien grave au sahara.

de plus , pourquoi un 13 eme congés ?? la junte cherche un Statu quo et c'est le cas .
et meme si alger donne son feu vert pour l'organisation de ce congrés , a quoi bon ? pour dire quoi ? el marrakechi a bruler toutes les cartes , menace de guerre , appel a l'onu et ttes les puissances et les organisations internationals ..
Revenir en haut Aller en bas
lida
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2072
Inscrit le : 01/11/2008
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Jeu 16 Sep 2010 - 2:58

La proposition marocaine d'autonomie, une "base constructive" pour le règlement de la question du Sahara (sénateur français).
Citation :
La proposition marocaine d'autonomie, une "base constructive" pour le règlement de la question du Sahara (sénateur français)

Rabat, 15/09/10 - La proposition marocaine d'autonomie constitue une "base constructive" pour le règlement de la question du Sahara, a affirmé, mercredi à Rabat, le président du groupe d'amitié France-Maroc au Sénat, Christian Cambon, qui conduit une délégation de sénateurs français en visite dans le Royaume.

Dans une déclaration à la presse, à l'issue de ses entretiens avec le président du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (CORCAS), M. Khalihenna Ould Errachid, M. Cambon a réitéré le soutien de la France à la proposition marocaine d'autonomie qui constitue "une base constructive" pour le règlement de la question du Sahara et qui a "le mérite d'être quelque chose de concret qui doit aller dans le sens des attentes des populations de la région".

La France a pris acte du fait que le Maroc a fait une proposition "sérieuse et concrète d'autonomie du Sahara sous souveraineté marocaine", a ajouté le sénateur français, notant que par rapport aux différentes propositions précédentes, l'initiative marocaine "nous parait être un élément important" pour le règlement de cette situation eu égard notamment au drame humain que représentent les dizaines de milliers de personnes maintenues contre leur volonté dans les camps de Tindouf.

M. Cambon a également attiré l'attention sur la situation d'insécurité qui prévaut dans la région du Sahel en raison des activités d'"Al-Qaida au Maghreb islamique" (AQMI), se disant convaincu que la proposition marocaine d'autonomie au Sahara contribuera à la sécurisation de cette région où les actes de "terrorisme ne concernent pas uniquement le Maroc et les pays voisins, mais également l'Europe".

"Il n'échappe à personne que toute la région du Sahel qui est bien proche du Sahara connait actuellement des troubles importants", a-t-il noté, ajoutant que cette situation contribue à l'établissement des trafics de tous genres et à l'insécurité.

C'est à ce titre, a-t-il poursuivi, "que nous sommes très attentifs à ce qui ce passe parce que nous souhaitons ne pas constituer à cet endroit une nouvelle poche qui alimente les tentatives de déstabilisation des Etats et des populations".

Le président du groupe d'amitié France-Maroc au Sénat a indiqué que la délégation de sénateurs qu'il conduit se rendra à Laâyoune et Dakhla pour se rendre compte de la situation et des efforts que le Maroc déploie en termes d'équipement et d'investissement pour améliorer la situation des populations de la région.
http://afriquehebdo.com/15091168-la-proposition-marocaine-dautonomie-une-base-constructive-pour-le-reglement-de-la-question-

_________________

scratch un petit dessin vaut mieux qu'un long discours scratch
Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel


messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Jeu 16 Sep 2010 - 15:11

Ould SALMA : AbdelAziz n'est pas sahraoui , il est algérien Very Happy


Citation :
«Ceux qui dirigent aujourd’hui le Polisario ne sont pas de vrais sahraouis ! »



Le soleil se couche sur Zouérat, la prospère ville minière du Nord-Est mauritanien. Dans cette cité qui a vu naître le Polisario de Moustapha El Ouali dans les années 70, un homme s’apprête à défier le rideau de fer qui sépare les camps de Tindouf du reste du monde. Cet homme c’est Moustapha Ould Salma, inspecteur général de la Police du Polisario, en «rupture de ban » depuis le mois d’août dernier. L’entretien qu’il a accepté d’accorder à "Les Afriques" est réalisé quelques heures avant le grand voyage de 800 km, qui doit le mener vers les camps de Tindouf. Un voyage sur une piste rocailleuse et des chemins sinueux qui ne sera pas de tout repos.

Où en êtes-vous aujourd’hui avec votre projet de rejoindre les camps de réfugiés de Tindouf ?

Je suis en route avec deux amis. Dès demain (NDLR : aujourd’hui, 16 septembre 2010), j’entame mon trajet de 800 km qui doit me conduire de Zouératt à Tindouf. Je passerai la frontière mauritanienne à partir de Bir Moghrein. Ma mère m’attend à 50 km de l’autre côté de la frontière. Et nous nous retrouverons si le Polisario le veut bien. Tout ce que je veux c’est retrouver ma famille. J’ai écouté quelques dirigeants du Polisario me dire que je ne peux pas rentrer dans le camp. Le représentant du Polisario en France a dit à travers la chaîne El Arabia que je suis marocain.

Justement, êtes-vous un authentique Sahraoui ?

Je n’ai pas besoin de polémiquer là dessus. Je suis un sahraoui de la tribu Regueibat. Ma famille est de l’ex Sahara espagnol. Il faut dire que tous les authentiques sahraouis sont marginalisés par la direction actuelle du Polisario. Je prendrai en exemple le président de la RASD, Ould Abdel Aziz, dont le père est un marocain de Marrakech. Ou encore, le ministre de la défense dont toute la famille est de Tindouf. Nous avons des algériens et des mauritaniens qui occupent des postes de responsabilité. Les vrais sahraouis sont parqués dans les camps de réfugiés. Les 90% du haut commandement ne sont pas de vrais sahraouis.

Pourquoi avez –vous choisi de parler maintenant. Qu’est-ce qui vous motive ?

Avant, je vivais dans les camps de réfugiés comme la majorité des sahraouis. Je n’ai jamais vu le Maroc. De 1979 à 2010, on nous a appris à reporter tous nos maux sur le Maroc. Mais quand j’ai visité le royaume pour rendre visite à mon père à Smara, j’ai pu mesurer l’évolution du Maroc. Le Maroc de 2010 n’est pas celui des années 70 ou 80. Le Maroc a évolué dans sa vision. La proposition d’autonomie est quelque chose de nouveau. Quant à ma prise de position, elle s’adresse d’abord au peuple sahraoui. Les sahraouis ne doivent pas attendre les algériens et les marocains terminer leur conflit pour régler leurs problèmes.

Etes-vous entrain de dire qu’il n’y a aucune responsabilité du Polisario ?

Le Polisario n’existe pas. Il y a deux pays qui se font face. Le Polisario exprime les intérêts algériens. Il ne peut pas exister sans le soutien de ce pays.

Ce plan d’autonomie peut-il être entériné par le Polisario sans l’aval de l’Algérie ?

L’Algérie a ses propres intérêts au Sahara. Nous, Sahraoui, devons sortir de l’agenda d’Algérie ou d’Espagne et prendre véritablement position pour nous même. L’autonomie du Sahara avec le Maroc est une solution viable. Je voulais m’en expliquer, mais le sujet n’intéresse pas les leaders Sahraouis parce que leurs familles ne sont pas concernées. Les leaders du Polisario qui sont là depuis 1973 ne sont pas Sahraouis pour la plupart. Comment peuvent-ils s’intéresser au sort du peuple Sahraoui. Comme je l’ai dit, la tribu du président Mohamed El Abdel Aziz et celle du ministre de la défense ne vivent pas au Sahara contrairement à la mienne.

Quelles sont les relations entre le Polisario et les ONG ?

Le Polisario c’est une organisation qui n’est pas membre de l’ONU. Donc il dispose d’une marge de manoeuvre élargie n’étant pas soumis aux règles des Etats.

Mais comment l’organisation finance-t-il son budget de fonctionnement ?

Vous parlez d’argent, c’est justement le point noir. Le budget ne se discute pas au parlement sahraoui qui est sensé le faire .

Au sein du Polisario, y-t-il une frange favorable au plan d’autonomie proposé par le Maroc ?

Certainement. La majorité des sahraouis sont des jeunes qui veulent le changement. Nous voulons changer la situation des sahraouis figée depuis les années 70. Ce n’est malheureusement pas la position des responsables sahraouis qui profitent de la misère de leur peuple.

Finalement, quelle est la différence entre le Polisario historique de Moustapha El Ouali et celui de Abdel Aziz ?

La différence est très grande. En 34 ans, Mohamed Abdel Aziz n’a rien fait. Là aussi je dirai parce que El Ouali est un vrai sahraoui, sa famille y vit, contrairement à Abdel Aziz dont la famille est à Tindouf, une localité algérienne. Les habitants de Tindouf sont algériens.


Comment expliquez-vous le ralliement massif des jeunes sahraouis au Maroc ?


Ce que je peux en dire, c’est que ce n’est pas facile pour ceux qui vivent dans ces camps de réfugiés de franchir les différents obstacles des armes et des murs sans fenêtres. Les gens qui prennent des risques partent. Les autres restent dans les camps de réfugiés.

Avez-vous été influencé d’une manière ou d’une autre par le Maroc par exemple ?

Ma décision est personnelle. Le Maroc n’a rien à y voir. C’est mon projet. Demain, je vais entamer ce trajet. La distance est très longue. Je lance un appel à toutes les organisations internationales. Je demande aux médias de me soutenir dans cette entreprise pour rallier ma famille et mes enfants.

En tant que chef de la police et responsable des prisons, vous savez que vous risquez peut être la prison ?

En effet tout est possible. Ce que je veux c’est voir ma famille. Je veux que les sahraouis se libèrent, qu’il puisse réfléchir et décider de leurs destins eux-mêmes

Propos recueillis par Adama Wade

http://www.lesafriques.com/actualite/moustapha-ould-salma-l-homme-qui-fait-trembler-le-polisario-p.html?Itemid=89?article=261270

Revenir en haut Aller en bas
ScorpionDuDesert
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 446
Inscrit le : 15/08/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Jeu 16 Sep 2010 - 21:33

Citation :


Les sénateurs français réitèrent à Laâyoune le soutien de leur pays à l'initiative marocaine d'autonomie au Sahara


Laâyoune - La délégation de sénateurs français, présidée par M. Christian Cambon, en visite dans les provinces du sud, a réitéré jeudi à Laâyoune le soutien de la France à l'initiative marocaine d'autonomie au Sahara.

Dans une déclaration à la presse en marge d'une visite de la délégation française à des projets de développement socio-économique dans les villes de Laâyoune et d'El Mersa, M. Cambon, président du groupe d'amitié France-Maroc au Sénat français, a noté que cette initiative "doit être soutenue davantage en vue de trouver une solution définitive et pacifique à la question du Sahara".

"A plusieurs reprises, nous avons rappelé la position de la France qui soutient l'initiative d'autonomie", a affirmé M. Cambon.

La délégation française, qui a visité le port de Laâyoune et la station de dessalement de l'eau de mer et la halle aux poissons d'El Mersa, tiendra par la suite des rencontres avec des responsables et élus locaux.

La délégation française est composée de sénateurs des groupes parlementaires de l'Union pour un Mouvement Populaire (UMP-au pouvoir), du Parti Socialiste (PS-opposition de gauche) de l'union Centriste (UC) et du Rassemblement Démocratique et Social Européen (RDSE-libéral).


J'espère qu'on les aidera à retrouver leurs otages !
Revenir en haut Aller en bas
lida
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2072
Inscrit le : 01/11/2008
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Ven 17 Sep 2010 - 0:15

Christian Cambon: "Le Maroc a réussi à faire du territoire désertique du Sahara un espace de développement durable"
Citation :
Le Maroc a réussi à faire du territoire désertique du Sahara un espace de développement durable et de création de richesses au profit de la population locale, a affirmé jeudi à Laâyoune M. Christian Cambon, chef de la délégation de sénateurs français, actuellement en visite de travail dans les provinces du sud.

Exprimant la satisfaction des sénateurs des efforts de développement qu'ils ont constatés, M. Cambon a précisé dans une déclaration à la presse à l'issue d'une visite de la délégation française à des projets au centre d'El Mersa (à 25 km de Laâyoune), que "nous venons de visiter des installations et des équipements répondant aux nécessités de développement économique et de développement durable en faveur de la population et de l'économie de la région".

La délégation française a visité notamment le port d'El Mersa, la station de dessalement de l'eau de mer et le hall de poisson avant d'effectuer une tournée dans la ville de Laâyoune.

"La station de dessalement utilise une technologie soucieuse du respect de l'environnement et un équipement tout à fait performant en vue de produire une eau de qualité au profit de la population", a ajouté M. Cambon, se félicitant de "la réalisation et du fonctionnement d'un très grand port avec une exploitation rationnelle des ressources à El Mersa".

Il a de même mis en relief les efforts consentis pour le développement du secteur touristique, se réjouissant à cet égard de la création d'une ligne maritime entre Laâyoune et les Iles Canaries.

"A chaque fois, il y a la recherche d'investissement qui soit productif", a-t-il soutenu, ajoutant que "le niveau de vie de la population est en constante progression".

La visite de la délégation française qui comprend des sénateurs des groupes parlementaires de l'Union pour un Mouvement Populaire (UMP-au pouvoir), du Parti Socialiste (PS-opposition de gauche) de l'Union Centriste (UC) et du Rassemblement Démocratique et Social Européen (RDSE-libéral), intervient à l'invitation du groupe d'amitié Maroc-France à la Chambre des conseillers, présidé par M. Abderrahim Atmoun.

La délégation tiendra jeudi dans l'après-midi des rencontres avec des responsables et élus locaux à Laâyoune avant de se rendre vendredi à Dakhla, où elle aura des rencontres similaires.
http://www.aufaitmaroc.com/actualites/maroc/2010/9/16/christian-cambon-le-maroc-a-reussi-a-faire-du-territoire-desertique-du-sahara-un-espace-de-developpement-durable

_________________

scratch un petit dessin vaut mieux qu'un long discours scratch
Revenir en haut Aller en bas
Mbarek
Aspirant
Aspirant


messages : 565
Inscrit le : 02/01/2010
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Ven 17 Sep 2010 - 1:42

Citation :
El ex jefe de policía del Polisario anuncia su intenta de regresar a tinduf

Rabat, 16 sep (EFE).- El ex inspector general de la Policía del Frente Polisario, Mustafa Uld Salma Sidi Moulud, ha anunciado que regresará hoy a los campamentos de Tinduf (Argelia) para reunirse con su familia y divulgar allí su apoyo a las tesis marroquíes, a pesar de las amenazas que asegura haber recibido.

Uld Salma aseguró a Efe por teléfono desde Zuerat, en el norte de Mauritania, que emprenderá está tarde desde allí su viaje hacia los campamentos de Tinduf, a pesar de la supuesta decisión del Polisario de prohibir su regreso después de haber apoyado el plan marroquí de autonomía como solución para el conflicto del Sahara Occidental.

"He decidido desafiar a la decisión del Polisario de prohibir mi entrada a los campamentos, aunque soy consciente de los riesgos que conlleva mi decisión" dijo Uld Salma.

Y agregó que "enviados del Frente" le comentaron en Zuerat (la ciudad de su escala provisional) que "si no renuncia a sus ideas se prohibirá su regreso a Tinduf".

"Esta decisión no me interesa, ya que quien me dio refugio en Tinduf es Argelia y este país no ha tomado ninguna decisión para prohibir mi entrada" comentó Uld Salma.

En cualquier caso, el ex alto cargo policial añadió que "todavía soy un luchador saharaui; tengo problemas con Marruecos, Argelia y el Frente Polisario".

"Soy un ciudadano saharaui que pertenece al antiguo Sahara español, y pienso que la autonomía es la solución que mejor responde al interés de los saharauis", destacó.

"Queremos recuperar nuestro derecho, que fue violado por una dirección que no nos representa cuyos miembros son procedentes de Marruecos y de Mauritania", dijo en mención a los actuales dirigentes del Polisario.

Asimismo, Uld Salma, que ha sido convertido en Marruecos en un símbolo de la disidencia dentro de los campos de Tinduf, dijo que "el comportamiento del Polisario es parecido al de Marruecos y nosotros los saharauis de la ex colonia española queremos expresar una opinión independiente de Marruecos y de Argelia".

Mustafa Uld Salma Sidi Moulud anunció en agosto en Smara (Sahara Occidental, controlado por Marruecos) su apoyo al plan de autonomía propuesto por Rabat para el Sahara Occidental, y al cual el Polisario se opone oficialmente.

Uld Salma señaló entonces su intención de defender sus ideas unionistas cuando regrese a Tinduf, y acusó a la cúpula del Polisario de acaparar el poder desde 1975, de rechazar la democracia y de haberse enriquecido a costa del pueblo. EFE

http://www.abc.es/agencias/noticia.asp?noticia=519259
Traduction Google

Citation :
L'ancien chef de police Polisario a annoncé son intention de retourner à Tindouf

Rabat, 16 sep (EFE) .- Ancien Inspecteur général du Front de la police Polisario, Mustafa Ould Sidi Salma Moulud, a annoncé aujourd'hui qu'elle sera de retour les camps de Tindouf (Algérie) pour rejoindre sa famille et
divulguer donc son soutien à la position marocaine, malgré les menaces qui prétend avoir reçues.

Salma Ould Efe a déclaré par téléphone à partir de Zouerate, dans le nord de la Mauritanie, qui a lieu plus tard à partir de là son voyage vers camps de Tindouf, en dépit de la prétendue décision du Polisario empêcher son retour après avoir soutenu le plan marocain l'autonomie comme solution au conflit au Sahara occidental.

"J'ai décidé de contester la décision du Polisario d'interdire mon entrée dans les camps, même si je suis conscient des risques inhérents à ma décision ", a déclaré Ould Salma.

Il a ajouté, «envoyée du front» at-il commenté à Zouerate (Ville son barème provisoire) que «à moins qu'il ne renonce à ses idées sont interdites
Retour à Tindouf ".

«Cette décision ne m'intéresse pas, car il m'a donné refuge à Tindouf est l'Algérie et le pays n'a pas pris de décision à me bannir
l'entrée "a déclaré Ould Salma.

Dans tous les cas, le fonctionnaire de police d'anciens hauts ajouté que «je suis encore un chasse sahraouis, j'ai des problèmes avec le Maroc, l'Algérie et le Polisario Polisario ".

«Je suis un citoyen sahraoui appartenant à l'ancien Sahara espagnol, et Je pense que l'autonomie est la solution qui répond le mieux les intérêts des le peuple sahraoui ", at-il dit.

"Nous voulons récupérer notre droit qui est violé par une adresse qui ne représente pas nous dont les membres sont originaires du Maroc et Mauritanie »at-il dit en référence à la direction actuelle du Polisario.

Par ailleurs, Ould Salma, qui a été transformé en un symbole du Maroc dissidence dans les camps de Tindouf, a déclaré que «le comportement Polisario est similaire à celle du Maroc et les Sahraouis nous ancienne colonie espagnole tiens à exprimer une opinion indépendante Maroc et l'Algérie. "

Salma Mustafa Ould Sidi Moulud annoncé en août à Smara (Sahara Occidental sous contrôle du Maroc) appuie le plan d'autonomie proposé par Rabat pour le Sahara occidental, que le Polisario formellement opposé.

Salma Ould ensuite noté son intention de défendre leurs idées unionistes lorsque vous revenez à Tindouf, et accusé la direction du Polisario à monopoliser le pouvoir depuis 1975, de rejeter la démocratie et ont enrichi dépens du peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12865
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Ven 17 Sep 2010 - 15:13

Des maliens Shocked

Je suis sûre que c'est un coup de com de notre part. Ils (nos ennemies) veulent jouer le jeu de la médiatisation alors bsmillah (au nom de dieu)


On va leur renvoyé la balle de Aminatou Laughing


Citation :
Mali: 15 jeunes Africains en marche pour l'autonomie du Sahara occidental



(AFP) – Il y a 3 heures

BAMAKO — Quinze jeunes Africains, déterminés à militer pour le projet d?autonomie que le Maroc propose au Sahara Occidental, ont entamé vendredi à Bamako une marche devant les conduire à la frontière algérienne située à plus de 1.800 kilomètres au nord.
"Le projet d?autonomie proposé par le Maroc est la seule issue pour permettre le développement dans les camps du Sahara occidental. Il faut que la communauté internationale soit consciente des souffrances de ce peuple", a affirmé devant la presse l'initiateur de la marche, Amadou Diomanssi, étudiant malien.
Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental a été annexé en 1975 par le Maroc. Le Polisario, soutenu notamment par l'Algérie, réclame l'indépendance de ce territoire à travers un référendum d'autodétermination. Le Maroc, refusant toute idée d'indépendance, propose un plan de large autonomie sous sa souveraineté.
"Sur plus de 1.800 km avant d?atteindre la frontière algérienne, nous allons plaider la cause de nombreuses personnes habitant les camps du Polisario et qui souhaitent l?application du plan d?autonomie proposé par le Maroc", a expliqué le Guinéen Issa Kourouma.

Sac au dos, les marcheurs (maliens, ivoiriens, sénégalais, guinéens) ont quitté la capitale malienne en chantonnant "Plan d?autonomie marocain pour le Sahara! Le Sahara est marocain!"
Trois d'entre eux arboraient un tee-shirt à l?effigie d?un certain Mostapha Selma Sidi Mouloud, présenté comme "un Marocain, empêché par les responsables du Polisario de se rendre dans les camps de Tindouf (Sud algérien), parce qu?il compte y promouvoir l?application du plan d?autonomie proposée par le Maroc". "Liberté pour Mostapha! Nous marchons aussi pour lui!", scandaient ces jeunes.
Dans les années 70-80, le Mali avait reconnu la République arabe sahraoui démocratique (RASD). Mais les responsables du Polisario ne sont plus reçus par les autorités maliennes depuis très longtemps.

Copyright © 2010 AFP.

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
iznassen
Lieutenant
Lieutenant


messages : 733
Inscrit le : 22/06/2008
Localisation : belgique
Nationalité : Maroc-Belgique
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Sam 18 Sep 2010 - 0:26

effictivement , je vois aussi que aminatou a réveiller le diable , le maroc emploi depuis cette affaire une politique plus offensive , des centaines de ralliés,la grande surprise de mustafa wald salma , et certaines analyses mettent les derniers soucis de mellilia et sebta sur le compte de sahara , car le maroc pense que madrid ne bouge pas comme il faut en sa faveur , sans oublié le déplacement de roi en personne a l'onu dans les prochaines semaines pour déffendre le projet de l'autonomie.
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Commandant
Commandant


messages : 1188
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume des lumières
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Sam 18 Sep 2010 - 14:34

Citation :
Le Maroc dénonce l'interdiction d'accès à l'aéroport de Tindouf de 20 bénéficiaires marocains de l'opération d'échange de visites familiales

Rabat- Le Maroc a dénoncé avec vigueur l'interdiction d'accès, vendredi, à l'aéroport de Tindouf en Algérie à 20 bénéficiaires marocains de l'opération d'échange de visites familiales pilotée par le Haut commissariat aux Réfugiés (HCR).

"La partie marocaine dénonce cette nouvelle manifestation de dédain envers les sentiments et les attentes des familles de personnes incluses dans la visite avortée, comme elle dénonce les alibis que les autres parties ont invoqués pour justifier cet acte irresponsable, en essayant d'en imputer la responsabilité au HCR promoteur et maître d'oeuvre exclusif de cette opération humanitaire", souligne un communiqué du Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

Tout en se félicitant des démarches entreprises par le HCR sur la base d'une nouvelle proposition, acceptée par toutes les parties, consistant à élaborer de nouvelles listes, en vue de dépasser le blocage dont le Polisario est seul responsable, les autorités marocaines dénoncent avec vigueur la volte-face d'aujourd'hui, qui s'ajoute aux actes récurrents de cette politisation des mesures de confiance, faite par les autres parties depuis le lancement de cette opération en 2004 et ce, en violation des principes humanitaires et des dispositions du Plan d'action régissant cette opération, affirme la même source.

"Au moment où toutes les dispositions ont été prises par le HCR pour la reprise de l'opération strictement humanitaire des échanges de visites familiales entre les camps de Tindouf et les provinces du sud du Royaume du Maroc, l'accès à l'aéroport de Tindouf en Algérie a été refusé, vendredi 17 septembre 2010, aux 20 bénéficiaires marocains, sélectionnés par le HCR, en provenance de ville de Smara. Pourtant, la préparation de cette reprise s'est déroulée sous la supervision directe du HCR et dans le respect scrupuleux du plan d'action et des procédures en vigueur", ajoute le communiqué.
Le prétexte qui a été avancé est que le Polisario a signifié au HCR qu'il n'a pas donné d'accord à la reprise de l'opération, obligeant ainsi le HCR à annuler cette opération, après de longues heures d'attente des participants marocains à ce voyage, et à les ramener au Royaume, poursuit la même source.
Cette nouvelle attitude de chantage, souligne la même source, confirme l'entière responsabilité des autres parties dans la suspension actuelle du programme d'échange de visites familiales et constitue un défi au Conseil de Sécurité des Nations Unies qui avait lancé dans sa résolution 1920 (30 avril 2010) un appel pressant pour une reprise rapide de cette opération.
A cet égard, il y a lieu de rappeler que lors d'une réunion tenue à Genève le 2 juillet 2010 entre une délégation marocaine et le HCR, les deux partenaires ont convenu de la reprise rapide des échanges des visites familiales. De même, la délégation marocaine avait été informée de l'accord du "Polisario" à ce que le HCR reprenne ces visites.
Respectant ses engagements, le Maroc a multiplié les initiatives et a coopéré de manière constructive, à la veille de la célébration de Aid El Fitr, avec le Haut Commissaire aux Réfugiés et lui a réitéré la disponibilité des autorités marocaines à tout mettre en oeuvre pour relancer cette opération éminemment humanitaire.

http://www.map.ma/fr/sections/accueil/le_maroc_denonce_l_i6716/view

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel


messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Sam 18 Sep 2010 - 21:51

iznassen a écrit:
effictivement , je vois aussi que aminatou a réveiller le diable , le maroc emploi depuis cette affaire une politique plus offensive , des centaines de ralliés,la grande surprise de mustafa wald salma , et certaines analyses mettent les derniers soucis de mellilia et sebta sur le compte de sahara , car le maroc pense que madrid ne bouge pas comme il faut en sa faveur , sans oublié le déplacement de roi en personne a l'onu dans les prochaines semaines pour déffendre le projet de l'autonomie.

Sa Majesté se déplace à l'ONU à cause des 10 ans de la commemoration des objectifs du millénaire et de la lutte contre la pauvreté, c'est le seul sujet qui sera abordé et mis en avant .

c'est El Pais qui parle d'un voyage de M6 à l'ONU suite à la grande inquiétude du maroc au sujet de la lettre de C.Ross , lettre publiée bien entendu par El Pais ....mais lettre qui a été poubellisée par tout le monde car elle ne disait rien et ne servait à rien ..

autre élement, les espagnols mettent encore le lien entre les revendications légitimes et historiques du maroc sur sebta et mellila et l'affaire du sahara , encore une fois ils se trompent ....

d'ailleurs les espagnols se trompent toujours sur le maroc car ils ne se donnent pas la peine de reflechir, ils ont des clichés très profonds sur le Maroc et les marocains ...

Revenir en haut Aller en bas
Adam
Commandant
Commandant


messages : 1188
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume des lumières
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Dim 19 Sep 2010 - 10:28

Citation :
Le Maroc a toujours privilégié la solution politique négociée à la question du Sahara (Fassi Fihri)
Pretoria-

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération, M. Taib Fassi Fihri, a indiqué que le Maroc a toujours privilégié la solution politique négociée à la question du Sahara, et ce en conformité avec les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU qui avait appelé à la poursuite des négociations entre l'ensemble des parties en conflit afin de parvenir à une solution politique, juste et mutuellement acceptable.
"Le Maroc a toujours privilégié la solution politique négociée" à la question du Sahara, a souligné M. Fassi Fihri qui était interviewé par Daniel Makokera, animateur de l'émission hebdomadaire "Eye on africa", diffusée vendredi soir sur la chaîne de télévision sud-africaine "Africa Magic" .
Le ministre des affaires étrangères et de la coopération a également affirmé que le Maroc reste attaché à son plan d'autonomie, d'ailleurs salué par la communauté internationale, et qui consiste à accorder une large autonomie à ses provinces du Sud.
La chaîne sud-africaine "Africa Magic" a diffusé, vendredi à 19h30 (HL, 17h30 GMT), une émission spéciale relatant l'histoire du conflit du Sahara depuis la glorieuse +Marche Verte+ jusqu'à la dernière proposition marocaine qui consiste à accorder une large autonomie aux provinces du sud.
Ce reportage de 45 minutes retrace l'historique du conflit autour de la question du Sahara marocain, avec à l'appui des témoignages archivés et des interviews avec des responsables marocains ainsi que des chercheurs et d'anciens responsables sud-africains.
La première partie de cette émission, qui jette la lumière sur la promotion de la culture des droits de l'Homme au Maroc, ainsi que sur le potentiel économique du pays et les opportunités d'affaires offertes par le Royaume, a été diffusée vendredi dernier à la même heure.
Les ministres du développement social, de la famille et de la solidarité, Mme Nouzha SKalli ainsi que le président du Conseil consultatif des droits de l'Homme, M. Ahmed Herzenni, ont souligné, dans des entretiens avec la chaîne, les grandes avancées réalisées par le Royaume en matière de promotion des droits de l'homme et de consécration de l'Etat de droit.
D'autres membres du gouvernement, dont le ministre de l'industrie, du commerce et des nouvelles technologies, M. Ahmed Reda Chami, la ministre de l'énergie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Mme Amina Benkhadra, et le ministre de l'habitat, de l'urbanisme et de l'aménagement de l'espace, M. Taoufiq Hejira, sont intervenus sur les grands chantiers structurants lancés par SM le Roi Mohammed VI au Maroc, en l'occurrence les projets phares du port Tanger-Med, du parc éolien de Melloussa à Tanger et du Mazagan Beach Resort d'El Jadida.
http://www.map.ma/fr/sections/accueil/le_maroc_a_toujours/view

Citation :
Le SNPM appelle l'Algérie à libérer deux journalistes marocains détenus à Tindouf par ses services de sécurité

Rabat - Le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) a appelé, samedi, l'Algérie à libérer les deux journalistes marocains d'Assahra Al Ousbouaia arrêtés à Tindouf par les services de sécurité algériens.
Les deux journalistes se sont rendus à Tindouf pour assurer la couverture médiatique du retour aux camps de M. Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, inspecteur général de la "police du polisario".
Le SNPM a également appelé dans un communiqué les autorités algériennes à permettre aux deux journalistes marocains d'exercer leur travail sans aucune restriction, affirmant poursuivre avec une grande inquiétude leur arrestation dans un hôtel de Tindouf.
Le syndicat souligne que les deux journalistes ont été soumis pendant plus de trois heures à un interrogatoire dans un des commissariats de l'aéroport de Tindouf, ajoutant qu'ils sont assignés à résidence depuis 6 heures du matin dans leur hôtel.
Selon des sources d'Assahra Al Ousbouaia, les deux journalistes ont été dépouillés de leurs documents et interdits de quitter l'hôtel sans aucune justification de la part des autorités algériennes, alors qu'ils étaient accrédités par les services algériens concernés pour assurer la couverture du retour de Mustapha Salma aux camps de Tindouf.
Le syndicat a indiqué que la démarche de la police algérienne est contraire à la liberté de mouvement des journalistes que stipulent les règlements universellement reconnus, en particulier le droit humanitaire international, et qui leur confèrent le droit d'exercer librement leur travail même dans les zones de conflit et de guerre, faisant observer que les "autorités qui contrôlent ces zones se doivent d'assurer leur protection et les aider à accomplir leur mission".
La répression pratiquée par la police algérienne, sans aucune justification légale, est aux antipodes même des lois en vigueur en Algérie qui ne confèrent pas à la police le droit de soumettre les journalistes à des interrogatoires de ce genre, sous prétexte qu'il s'agit de journalistes marocains qui se sont rendus à Tindouf pour couvrir le retour aux camps d'un des cadres du polisario qui a exprimé des positions refusant le séparatisme et soutenant l'initiative marocaine d'autonomie au Sahara.
Par ce comportement, la police algérienne tend à terroriser les journalistes marocains et étrangers honnêtes afin qu'ils n'abordent pas la réalité des camps pour en informer l'opinion publique, fait observer le SNPM, notant que ce n'est pas la première fois que les autorités algériennes procèdent à l'arrestation de journalistes marocains pour les mêmes motifs.
Le SNMP rappelle que les autorités algériennes avait arrêté et expulsé des journalistes australiens ayant mis à nu les pratiques d'esclavagisme du polisario.
http://www.map.ma/fr/sections/accueil/le_snpm_appelle_l_al/view

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités du Sahara Marocain   Aujourd'hui à 8:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités du Sahara Marocain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» inondations au sahara
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Un Marocain part à l’assaut du Kilimandjaro
» Matal Marocain du jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: