Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le combat BVR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Le combat BVR   Jeu 4 Nov 2010 - 14:37

Le combat BVR (Behond visual range) est la forme de combat aérien moderne par excellence. Je crée ce topic afin d'en comprendre tout les tenant et aboutissant sachant que dans ce type de combat la porté des missiles n'est pas le seule paramètre à prendre en conte.

Je pense que ce qui est intéressant à décortiquer est l'acquisition de la cible : comment être sur ( ou presque sur ) que le missile que l'on va tirer va toucher sa cible ? C'est à dire que les contre mesures électronique ennemies ne soient pas en mesure de contre-mesurer notre missile.

Quels sont les différents moyens d'acquérir la cible ? Radar du chasseur, AWACS, Radar au sol ? Autre ?


Revenir en haut Aller en bas
Al joundi
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1437
Inscrit le : 12/02/2008
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le combat BVR   Jeu 4 Nov 2010 - 15:11

c'est vrais c'est un systeme complexe combat en BVR . il s'agit d'utilisé un missile pour abattre l'avion ennemis hors champs visuel humain c'est pas chose facile le combat air/air n'est pas le combat air sol. normalement la technologie d'aujourdhui pour un combat en BVR fiable, précis et efficace existe. missile guider par radar . aujourdhui il devenu possible d'abatttre un avion sans même avoir besoin de le voir, il faut un radar ultra moderne puissant de langue porté c'est ce qu'on appele la guerre electronique.
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le combat BVR   Jeu 4 Nov 2010 - 15:57

la guerre electronique est un peu different..

pour le BVR,la portée(range) maximale est le dernier des criteres qui interesse un pilote ou en general les etats majors.

plus important,c´est le point du non retour,ou la NEZ(No-escape Zone)du missile,ca veut dire a quelle enveloppe le jet ciblé ne pourra plus déjouer ou echaper notre missile tiré.

car,si on tire un missile,propulsé en solid,la combustion se passe pendant quelques secondes seulement(9s a 11s),ce qui laise le missile se propulser a sa vitesse maximale(certains 3M,d´autres 4M),le reste se fait en ballisitique,donc tir en haut,puis diving en bas.

donc,si on tire un AMRAAM/ARAAMSKI a sa range max,sur un jet qu´on voit venir en face,disons, a 100km,soyez sure que le missile n´atteindra pas sa cible,car chaque manouvre/changement de cap/level de notre cible,stresse notre missile en l´obligeant a tirer des G pour rester sur le cap,ce qui me pousse a citer le G-load comme autre variable,tout G tiré fait perdre de l´energie au missile,et par ricochet diminuer sa portée.ca bien sure si notre tir a alerté l´ennemi,donc notre locking radar a provoqué son RWR,la il sait d´ou le danger vient.

mais si le tir a ete tiré en passif,comme sur indic de L16,venant d´un autre avion/awacs,les chances d´un kill sont plus positives,la meme chose par exemple s´applique sur un missile BVR en IR(comme le Mica IR)

pour l´aspect ECM,si l´avion ciblé est alarmé paar un locking,le brouillage(Jamming) commence automatiquement sur la frequence du radar ciblant,surtout quand la jammer est integré avec le RWR en une suite,ce qui fait que le Lock se casse,dependant de l´efficacité du brouillage,ou rend tout simplement le missile fou en lui simulant d´autres cibles,ce qui le deroute.

mais en passif,la cible n´a que des secondes avant impact,quand le missile ouvre son petit radar et lock lui meme,en general dans les dernieres 16/20km,ce qui rend toute manoeuvre evasive ou brouillage difficile ou inefficace,surtout quand le missile a suffisament d´energie d´ou puiser.

si tu as d´autres questions
Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le combat BVR   Jeu 4 Nov 2010 - 16:01

Très instructif, merci Yak

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le combat BVR   Jeu 4 Nov 2010 - 18:24

j´ai oublié une chose a propos de la range ready,elle est tjs donnée en medium/high altitude,pas en low.
par exemple un missile donné a 80km ferait a peine 30/40km si tiré de basse altitude.

et ce que j´ai oublié aussi de citer dans les combats BVR,ce sont les ROE(Rules of Engagement) imposés par les EM.ca veut dire quand tirer un missile et comment?

en general les armées occidentales,pour eviter tout tir fratricide(friendly fire) dans un conflit majeur,ou tout se melange,imposent une positive ID de la cible,soit par Awavs/GCI,ou par IFF,voir les 2,ce qui fait que la distance se raccourcit de plus en plus.

comment?les russes par exmple non confiants en la Pk(probability of Kill) de leurs missiles,preferent le tir en salve,ca veut dire 2 ou plus,ce qui peut rendre la tache un peu plus difficile au jet visé,mais meme avec ca par exemple,les missiles russes laissent a désirer,par exemple lors du conflit Erytherie/Ethiopie,aucun shot en BVR n´a enregistré un Kill(ils se tiraient en range max,faute monumentale),seuls quelques tirs en dogfight ont eu succés.

l´acceleration=il y´a des instructions a quelle speed tirer un missile,pour lui donner plus d´energie kinetique au debut,et quelle altitude,comme on en a parlé,pour avoir une meilleur range.

tactiques jouent aussi=pour ne citer qu´une tactique US,une pair d´avions en interception/interdiction flight ,un avion detecte un "bogey" sur son radar,l´autre reste radar etteint,bien que voyant le "bogey" sur son MFD grace au datalink sécurisé(comme L16) qui lui montre ce que voit son camarade,l´avion detecteur reduit la vietesse au minimum pour ne pas alarmer la cible par sa vélocité sur ce qu´il veut faire,l´autre(wingman) prend de l´altitude et fonce a vitesse max,jusqu´a une vitesse de tir voulue(disons 1,8/2M) et tir sur la cible linkée,apres casse son cap par un break.

=>la cible ne voit rien venir,le missile fonce a tres grande vitesse sur le bogey,qui n´aura qu´1/2s pour changer son destin,mais trop tard puisque il est plein dans l´envelope du missile dans sa phase finale.

3 exemples de BVR de l´AMRAAM


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mr.Jad
Colonel
Colonel


messages : 1546
Inscrit le : 07/03/2009
Localisation : FL370
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :




MessageSujet: Re: Le combat BVR   Jeu 4 Nov 2010 - 20:06

Yakuza merci beaucoup pour ces éclaircissement

_________________
“Once you have tasted flight, you will forever walk the earth with your eyes turned skyward, for there you have been, and there you will always long to return.”
― Leonardo da Vinci

Revenir en haut Aller en bas
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le combat BVR   Ven 5 Nov 2010 - 16:18

Tout d'abord un grand merci a Yakuza pour ces réponses consistantes.

Voivi quelque autre question à propos de ton intervention :


Première chose à propos du NEZ le pilote ne peu le jet visé ne peut plus échapper au missile par maneuvre évasive ? Ou alors il ne peut tout simplement plus le contre mesurer ?

Qu’est ce qu’un tire propulsé en solide ? J’ai pas bien compris la notion de stresse du missile, les G stresse donc le missile ? Pourquoi ? En quoi les g peuvent t’ils géner les missiles puisque ces dernier peuvent prendre bien plus de G que les jet ? Pourquoi ces même G font t’il perdre de la porté au missile ?

Qu’est ce qui va faire que le jamming va être en mesure ou pas de casser le locking ?

J'ai bien compris l'interret de ROE 1 de ne pas effectuer de tir fratricide 2 d etre beaucoup plus efficace (l'éxample que tu a cité revien a dire que l'on fainte avec la gauche pour frapé de la droite). Le BVR doit donc également demander un entrainement draconien comme le dogfight.
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9807
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le combat BVR   Ven 5 Nov 2010 - 16:58

Lien interressant (enfin, seul l'expertise de yakuza peut nous dire si c'est interressant...)sur le combat BVR :

http://evacfr.free.fr/PUBLIC/LOCKON/BIBLIO/C7/fouinarde_SIMHQ_BVR.pdf

PGM
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9807
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le combat BVR   Ven 5 Nov 2010 - 17:02

Autre lien :

http://evacfr.free.fr/PUBLIC/LOCKON/BIBLIO/C7/Manuel_Air_Air1.pdf

C'est très Pro (fait par un pilote), je pige un mot sur 5...malgré des cours de pilotage !! retour à l'école

PGM
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le combat BVR   Ven 5 Nov 2010 - 17:42

ready,je vais te repondre apres lecture des pdf de PGM(merci),ca vient du jeux de simulation Lock On,enfin je dois les lire dabord,ready fait de meme,on reparlera apres study

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9807
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le combat BVR   Ven 5 Nov 2010 - 19:05

Sorry, après une lecture complète des documents postés plus haut ( ce qui aurait dû être un préalable de ma part...), il ressort qu'il s'agit d'une vision fly-simulator (Lock on). Ceci dit le combat BVR est bien présenté.
Prendre donc les données techniques avec des pincettes.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le combat BVR   Mar 23 Nov 2010 - 1:40

Une video qui donne raison à 100 % à ce qu'a expliquer Yakuza plus Haut !! Une importance capitale des "rules of engagement" et de l'expériance du pilote. Moins d'importance pour la portée du missile. J'imagine que tout cela se complique largement quand il y a une formation de plusieurs chasseurs, le Link 16 etc ... berf la video explique trés trés bien !

lien : http://www.youtube.com/watch?v=EJMrJwgtm2U
Revenir en haut Aller en bas
Al joundi
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1437
Inscrit le : 12/02/2008
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le combat BVR   Mar 23 Nov 2010 - 2:00

voila c'est tout un calcul pour le comat en BVR merci ready
Revenir en haut Aller en bas
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le combat BVR   Mar 23 Nov 2010 - 2:19

Merci Yakuza surtout !!
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le combat BVR   Mar 23 Nov 2010 - 3:14

ready a écrit:
Tout d'abord un grand merci a Yakuza pour ces réponses consistantes.

Voivi quelque autre question à propos de ton intervention :


Première chose à propos du NEZ le pilote ne peu le jet visé ne peut plus échapper au missile par maneuvre évasive ? Ou alors il ne peut tout simplement plus le contre mesurer ?

Qu’est ce qu’un tire propulsé en solide ? J’ai pas bien compris la notion de stresse du missile, les G stresse donc le missile ? Pourquoi ? En quoi les g peuvent t’ils géner les missiles puisque ces dernier peuvent prendre bien plus de G que les jet ? Pourquoi ces même G font t’il perdre de la porté au missile ?

Qu’est ce qui va faire que le jamming va être en mesure ou pas de casser le locking ?

J'ai bien compris l'interret de ROE 1 de ne pas effectuer de tir fratricide 2 d etre beaucoup plus efficace (l'éxample que tu a cité revien a dire que l'on fainte avec la gauche pour frapé de la droite). Le BVR doit donc également demander un entrainement draconien comme le dogfight.

desolé ready j´ai completement oublié Embarassed

1-la NEZ,c´est une envelopee en relation de la vitesse du missile,de l´avion target et des caracterestiques des 2,pour figurer,imagine toi un terrain de 100m,avec un pitbull enragé en laisse au point 0,la laisse est de 60/70m(imaginons),tu rentre il te court contre,mais a 70m tu fait demi-tours tu cours vite il te manque.mtn tu prend plus de courage tu cours a droite et vas a 50m avant de revenir vite,tu as 20m ou il te saute dessus car plus rapide que toi.

un petit dessin pas tres talentueux Razz
Spoiler:
 

les bons missiles ready,sont les missiles qui meme apres avoir fait une distance,gardent l´ennergie pour encaisser des manoeuvres a hautes G au stade finale(d´ou l´importance des G avant tout),ce qui elargira leur NEZ+

rocket solide,c´est un moteur a propergol,ce son des mixtures non liquides qui brulent comme un cigarette,un certain moment(10aines de secondes).

oui les G stressent le missile:le pus simple et facile trajet pour un missile est le straight,chemin direct.
quand il doit virer de 20°,il depense une energie et encaisse quelques G,comme l´avion qui en manoeuvrant sec encaisse des G aussi.un bon missile long range est celui qui garde de l´energie meme au max du trajet.
chaque fois que le missile vire,il perd energie,perd un peu de velocité,subit plus de trainée(drag factor),s´il te manque,il doit faire tout un rond pour revenir,est a la haute vitesse qu´il vole,le rayon sera du rang de kilometres,a moins qu´il soit equipé de TVC(thrust vectroing control),ces tuyeres ou surfaces de control qui devient le flux du jet,ce qui rend un turn tres sec(comme Mica et Aim9X).

le Jamming:le recepteur de l´avion ciblé,recoit l´emission radar de l´avion ciblant(quand il dirige un missile (SARH) Semi-Actif,comme R-27 ou AIm-7,R-530D..), la classe,analyse et repertorie une reponse deja dans la bibliotheque du systeme EW,l´emet sous la forme d´une frequence semblable,mais contenant des retards qui rapportent au radar de fausses infos(fausse speed,fausse localisation..).meme chose avec la tete active du missile AR(active radar),cette technique s´appel le DRFM jamming.(Digital radio frequency memory),y´aussi autre methode,deceptive jamming,mais ne te casse pas la tete par la EW tant elle est compliquée.
sans oublier,les bons vieux chaffs,les petites feuilletes metalliques,qui rendent la tache ppas facile a tout radar(couplé a des manoeuvres evasives),surtout en stade finale du missile,car les echos reviennent en masse.
pour finir,un vieil article de B.Sweetman(d´aviationweek) posté en 2003/4 sur Janes,que j´ai trouvé quelquepart,tres interessant,ca remettra certaines choses a leur place,question BVR/WVR,ca contient bcp de reponses a vos questions !

Citation :
Fighter Tactics

Bill Sweetman

New-generation aircraft such as the Gripen, Rafale, Typhoon and F-22 are in service now or under test. Most attention is naturally focused on airframe-related advances - stealth, supersonic maneuverability and so on - but it is smaller, often overlooked details that may bring about a revolution in air combat and bring about some of the most important changes since the advent of the missile-armed supersonic fighter in the 1960s.

Within 10 years, many in-service fighters will be armed with new and much more lethal air-to-air missiles (AAMs). They will be carrying more advanced radars and other technologies which make it much less difficult to declare a target as hostile well beyond visual range. They will also be operating with tactical datalinks which allow several aircraft to share tactical information in a manner which is simply impossible for most aircraft today. Individual and formation tactics will change - but the implications of new technology are such that nobody knows exactly how that will happen.

AAM technology defines the depth of the air battle. "Whoever has the longest reach controls the engagement," comments fighter analyst Ben Lambeth of the Rand Corporation. Lambeth recalls flying on a mock engagement in 1996, a four-versus-four out of Eglin Air Force Base (AFB), Florida. F-15s armed with the AIM-120 Advanced Medium Range AAM (AMRAAM) took on four F-15s simulating MiG-29s armed with R-27 Alamo MRAAMs and R-73 Archer SRAAMs. "I never had a tally on any of the bad guys. I rarely saw our wingman. We never put more than 3g on the airplane and we never got inverted. There were missiles and people dying everywhere."

This result reflects today's level of technology, in which the within visual range (WVR) and beyond visual range (BVR) envelopes are separate. A BAE Systems paper from 1996 - reflecting the UK thinking that led to the adoption of the BAE Systems Meteor AAM for the Typhoon - points out that a target beyond 40km range "can feel free to maneuver without fear of engagement". This is echoed by Robert Shaw, former US Navy fighter pilot and author of Fighter Combat Tactics. "There is virtually no missile that you can't outmaneuver at maximum range."

With today's weapons, the BAE paper notes, most MRAAM engagements will take place between 15km and 40km-range. Older short-range AAMs "lack not only total energy but also missile speed" and are most lethal at ranges under 8km, according to BAE. Between 8km and 15km, therefore, there is a 'commit' zone where the target can still avoid a merge into close combat if the odds are unfavorable.

The key to the next generation of MRAAMs, such as Meteor, is greater range and (more importantly) greater energy at range. The result is a much larger "no-escape zone". This zone surrounds a target and defines the maximum range at which the target cannot out-maneuver a missile shot. The missile's kill probability may be almost constant from its minimum range out to 80km. (One issue here, observes Shaw, is that it may be difficult to confirm that the missile has found its target, particularly in poor visibility: this may be one reason why Meteor has a two-way datalink.)

Boeing has joined the Meteor program with the intention of marketing the missile in the US. The situation is complicated by the fact that the F-22 needs it less than other fighters. Earlier this year, F-22 chief test pilot Paul Metz confirmed that the F-22's speed and altitude capability acts as a booster stage for the common-or-garden AMRAAM. At M1.5 and at greater altitude than the target (the F-22 has a very fast climb rate and a service ceiling well above 50,000ft), AMRAAM's range is 50% greater than is the case in a subsonic, same-altitude launch.

New SRAAMs are faster than the AIM-9 (due to larger motors or smaller wings) and have new infrared (IR) dome materials which do not blind the seeker when they are heated by air friction. With imaging infrared (IIR) seekers, they are just as effective against a non-afterburning target as against a full-reheat target. Under some circumstances, a modern SRAAM is a BVR missile, capable of being cued on to the target by aircraft sensors and locking on to it at an extreme range of 12-20km. "You can expect to be engaged from about 80km inbound and enter a [MRAAM] no-escape zone shortly thereafter," notes the BAE paper. The commit decision must be made sooner and, if the target pilot commits, the target will enter an SRAAM no-escape zone.

Once the fighters 'merge' - that is, their momentum takes them within SRAAM range of each other, so that the first fighter to attempt to escape will offer his opponent an open tail-on shot - improved SRAAMs and helmet-mounted display (HMD) technology multiply the opportunities for WVR shots. It is no longer necessary to point the aircraft towards the adversary; any target within the field of regard of the missile seeker can be engaged instantly.

According to one source, US Marine Corps F/A-18 Hornets from the Balkans theater recently engaged in mock combat with Israeli Air Force fighters. The Hornets were armed with AIM-9s, and the Israeli fighters carried Python 3 and Python 4 missiles and Elbit DASH helmet sights. IDR's source describes the results as "more than ugly", the Israelis prevailing in 220 out of 240 engagements.

There are lessons to be learned from this engagement and other tests which have shown similar results. One is that modern HMDs and SRAAMs are essential. A second lesson is that WVR combat is extremely dangerous and will become more so. "We'll see less dogfighting once we get the ability to engage targets 90º off the nose," says Shaw. "Somebody's going to get a shot, and if the missile is lethal you're going to get hit." Even the recent history of engagements suggests that the 'furball' of fighter combat, with multiple engagements spread across miles of sky, is on its way out. "We don't see a history of high-g maneuvering in recent engagements," says one industry analyst. "It's fun to practice but unwise to pursue."

A third lesson is that WVR is an equalizer. "An F-5 or a MiG-21 with a high-off-boresight missile and HMD is as capable in a 1-v-1 as an F-22," comments a former navy fighter pilot, now a civilian program manager. "In visual combat, everybody dies at the same rate," says RAND's Lambeth. Indeed, he says that a larger fighter like the F-22 may be at a disadvantage. In the early 1980s force-on-force exercises at the navy's Top Gun fighter school, F-14s were routinely seen and shot down by smaller F-5s flown by the navy's Aggressor units. An F-22 which slows down to enter a WVR combat also gives up the advantage of supersonic maneuverability.

Close range confrontation
Nevertheless, the experts consulted by IDR agreed that the fighter still needs to have the ability to fight at close range - including having a gun. The current state of the debate on this highly controversial piece of equipment is that the F-22 has a gun - indeed, its M61A2 installation, complete with a neat power-actuated door over the muzzle, is one of the most complex ever seen - as does the US Air Force (USAF) version of the Joint Strike Fighter (JSF). The US Navy (USN) had apparentlyy decided at one point to forgo the gun on the JSF - which is primarily intended as a deep-strike aircraft - but Boeing program managers now say that there is an "ongoing debate" on the subject. The marines, concerned about vertical landing weight, have settled on a 'missionized' gun, installed in a package that replaces an internal bomb station. Both JSF competitors have selected a Boeing-developed version of the Mauser BK 27mm cannon, fitted with a linkless feed system by Western Design. The UK Royal Air Force has considered eliminating the gun from its second tranche of Typhoons, not so much to save weight as to eliminate training and support costs.

Jane´s

merci pour la video.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le combat BVR   Mar 23 Nov 2010 - 4:02

Merci pour toutes ces précisions Yakuza !! Si j'étais en mesure de remettre une médaille je m’empresserais de la remtre à Yakuza pour ces explication fiables et précise !
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le combat BVR   Mar 23 Nov 2010 - 4:40

toujours a votre service Like a Star @ heaven

un exemple comment passer du BVR au WVR,en se debarassant du missile radar par une manoeuvre pas tres connue,BEAM maneuver(qui sert a casser l´effet pulse-doppler des radars,donc se basant sur la velocité de l´avion ciblé)en tournant a 90° pour tromper le radar,chaffer le missile,l´outmanoeuvrer et shooter.



ca fonctionne pas contre un Amraam,mais tjs effective contre un SA-6 Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le combat BVR   Mar 23 Nov 2010 - 15:01

Le Cranck que l'on voit dans la video est t'il efficace contre des FOX 3 (amramm120, R 77 etc ...).

Autre chose que je n'ai pas bien compris dans la video : avant de faire le crank le pilote du f-15 envoie un aim 7 mais en fesant la maneuvre, ce même f-15 perd le lock donc comment l'aim 7 fait pour toucher à la fin du combat ?

Mon Hypothèse ( je n'en suis pas sur) : quand la maneuvre cranck s'est achevé, le pilote du f-15 a relocker le flancker ce qui à permi au sparow de retrouver la cible et de l'abattre au dernier moment. c sa ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
brk195
sergent
sergent
avatar

messages : 234
Inscrit le : 29/08/2010
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :





MessageSujet: Re: Le combat BVR   Mar 23 Nov 2010 - 15:30

Citation :
Autre chose que je n'ai pas bien compris dans la video : avant de faire le crank le pilote du f-15 envoie un aim 7 mais en fesant la maneuvre, ce même f-15 perd le lock donc comment l'aim 7 fait pour toucher à la fin du combat ?

il ne perd pas le lock jusetement pour ne pas le perdre il limite la manoeuvre a 50 degré de le cible ( chose que j'ai moi meme apris de cette video maintenent je sais pourquoi je fait autant de miss avec le AIM-7 ) Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le combat BVR   Mar 23 Nov 2010 - 15:55

non le cranck executé est efficace contre un SARH(semi activ radar homing),comme AIM7,R27ER qui necessitent un locking radar jusqu´a impact(sont pas fire&forget)...
la le F15 a laissé le Flanker tirer le premier,il a repondu par Sapparow(AIM7) et descendu vite avec un angle de 40° tout en gardant le spot du Flanker a 50° de son radar du coté droit(sans le perdre),et en parallel avec des jets de chaff et reduction des gaz pour tromper l´effet doppler.
le Flanker doit garder son radar posté sur le F15 pour mener le R27ER qui sans cette liaison va se perdre,la ou le F15 est descendu en premier en jettant chaffs,il complique la tache du radar,il change sa RCS(du profil moins que de face) constamment,le Flanker lui aussi voulant faire la Beam ne peut pas car il doit garder le radar jusqu´a impact,et le F15 descendu avant lui ne peut pas etre beamé car en dessous et en haut comme lui.
c´est l´effet quand t´es a 90° en dessous,ta target est discreminé par le radar comme un rien,ou objet sans imporance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6523
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le combat BVR   Mer 3 Aoû 2011 - 3:05

Citation :
The Russian Philosophy of Beyond Visual Range Air Combat

The Russian paradigm of BVR combat has its origins in the Cold War period, when Soviet operational analysis indicated that the low kill probability of missile seekers and airframes, especially if degraded by countermeasures, would be a major impediment to success. By the 1970s the standard Soviet technique in a BVR missile launch was to salvo two rounds, a semi-active radar homing weapon and a heatseeking weapon. To this effect some Soviet fighters even included a weapons select mode which automatically sequenced the launch of two rounds for optimal separation.

The mathematics of multiple round missile engagements are unambiguous - the size of a missile salvo launched is a stronger driver of success than the actual kill probability of the individual missiles. If the missiles are wholly identical by type, then the following curves may be optimistic, insofar as a factor degrading the kill probability of one missile is apt to have a similar effect on its siblings in a salvo. However, where the missiles differ by seeker type and guidance control laws, then the assumption of statistically independent missile shots is very much stronger.



A question often asked is why are Sukhoi Flanker variants equipped to carry between eight and twelve BVR missiles? The answer is a simple one - so they can fire more than one three or four round BVR missile salvo during the opening phases of an engagement. In this fashion the aircraft being targeted has a difficult problem as it must jam, decoy and/or outmanoeuvre three or four tightly spaced inbound missiles. Even if we assume a mediocre per round kill probability of 30 percent, a four round salvo still exceeds a total kill probability of 75 percent.

A critical question which must be asked when assessing the effectiveness of Russian BVR tactics is that of Western tactics and the effectiveness of the AIM-120 AMRAAM, the principal Western BVR fighter weapon. The AIM-120A AMRAAM was introduced at the end of the Cold War to provide a "fire and forget" active radar guided weapon with a midcourse inertial guidance system and datalink support provided by the radar on the launch aircraft, allowing multiple concurrent shots. The AIM-120A was followed by the incrementally improved B-model, and then by the "short span" AIM-120C-3 sized to fit the F-22A weapon bay. The AIM-120C-4 has better kinematic performance introducing a larger rocket motor and shorter control section, and a better warhead, while the AIM-120C-6 introduced a better fuse. The latest AIM-120D introduces a redesigned seeker built for better durability in high vibration carriage environments, a two way datalink, GPS to supplement inertial guidance, incrementally improved kinematics, and better seeker performance against high off-boresight targets.

The performance of the AIM-120A/B/C models in combat to date has not been spectacular. Test range trials have resulted in stated kill probabilities of 85 percent out of 214 launches for the AIM-120C variant. Combat statistics for all three variants are less stellar, amounting to, according to US sources, ten kills (including a friendly fire incident against a UH-60) of which six were genuine BVR shots, for the expenditure of just over a dozen AIM-120 rounds. The important parameter is that every single target was not equipped with a modern defensive electronic warfare package and therefore not representative of a state-of-the-art Flanker in a modern BVR engagement. Against such "soft" targets the AIM-120 has displayed a kill probability of less than 50 percent [1].

It is an open question whether the AIM-120D when challenged with a modern DRFM (Digital RF Memory) based monopulse trackbreaking jammer will be able to significantly exceed the 50 percent order of magnitude kill probability of prior combat launches, let alone replicate the 85 percent performance achieved in ideal test range conditions [2].

http://www.ausairpower.net/APA-Rus-BVR-AAM.html

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Mezghena
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 407
Inscrit le : 30/12/2011
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Le combat BVR   Dim 22 Avr 2012 - 14:58

Petite simulation d'un combat opposant le Su-35S au F-35A.

Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21623
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le combat BVR   Dim 22 Avr 2012 - 16:10

depuis quand des jeux videos donnent une idée sur un confrontement réel,et depuis quand APA va defendre sa bete noire Very Happy

voila ce qui se cache derriere ces simulations et derriere ce que propage APA
la video/simu est crée par ce mysterieux RepSim of Australia
Citation :
H3 MilSim presentation created by RepSim Pty of Australia.

Citation :
The following are NOT intended to prove a specific political or policy position. Rather, they demonstrate how the H3 MilSim product can be used to explore different situations, quickly and easily. Produced by RepSim Pty, Australia. Our consulting partners.
http://www.h3milsim.com/news/downloads.html

ca vaut dire tout crée pour satisfaire un besoin,ou mieux,comment faire valoir des facts deformés pour approuver une theorie,un art que seuls les Lobbys et les complotistes excellent !!

rappel:Peter Goon+Carlo Kopp=APA
Citation :
Representatives of anti-JSF think tank Air Power Australia and RepSim Pty Ltd were given an hour to make their case before the defence subcommittee of the Joint Standing Committee on Foreign Affairs, Defence and Trade.
...
Air Power Australia wants the Australian Government to abandon the JSF and, instead, exert pressure on the US Government to scrap the program in favour of having Lockheed Martin re-open its F-22 Raptor production line and make that plane, arguably the world's best air superiority fighter, available to the international partners.

``We're building the wrong aircraft,'' spokesman Peter Goon said.

Independent analysts say this is unlikely to ever happen - and that the F-22 was never released for foreign sales in any case.
...
Senior Defence officials, who have been aware of the Air Power Australia claims for some time and give them little credence, are not expected to take Tuesday's presentation lying down. It is understood a formal response could be made to the committee around the middle of next month.
...
Judging from the number of questions, the remaining committee members found the segment of the presentation detailing computer simulations of a hypothetical 2018 air battle between either 240 F-35s, 240 F-22 Raptors or 240 Super Hornets and an equivalent number of Sukhoi SU35s off the coast of Taiwan the most interesting.

It was claimed only 30 F-35s would survive as against no survivors for the Super Hornet force and 139 survivors for the F-22 force.

Senator Johnston said the claims were interesting but stressed it was important the committee be provided with the assumptions on which the simulation was based so it could be assessed with some degree of accuracy.
http://www.canberratimes.com.au/national/joint-strike-fighter-program-a-failure-think-tank-20120208-1t91z.html

reste mtn a vous de voir si vous voulez continuer a ecouter la propagande politiquement dirigée,ou a comprendre reelement par la facon technique et logique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
bubzy
Caporal chef
Caporal chef


messages : 151
Inscrit le : 08/04/2012
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le combat BVR   Dim 22 Avr 2012 - 20:50

très très bon sujet, je me coucherai moins bête ce soir!

Puisqu'on est sur un topic de spécialistes, je me permets de poser quelque question. L'engagement BVR étant une science qui évolue sans cesse, je me retrouve un peu perdu sur quelque points.


Concernant la défense. Un système de guerre électronique saura à quel moment il est accroché par un radar adverse, et le détecteur de départ missile saura à quel moment le missile est tiré, grâce à la signature infrarouge du missile. Par contre, on ne sais pas, dans le cadre d'un vol à plusieurs équipiers ou plusieurs formation, quel est l'avion qui sera visé.

Première question: est ce que le système de guerre électronique est capable de savoir si l'autodirecteur du missile l'a accroché ? (en plus du radar ennemi)

Le fonctionnement d'un radar AESA étant complètement différent d'un radar à antenne classique, il est possible que l'on ne sache pas si l'on est accroché ou pas... Comment réagir face à un adversaire menaçant ?

Jusqu'à quel distance fonctionne un détecteur de départ missile, jusqu'à quelle distance est il capable de voir le départ de la fusée du missile ?

Dans le cadre d'un tir missile comme le meteor, il n'y a pas de départ fusée. La signature infrarouge doit en être particulièrement affaiblie par rapport à un missile à moteur fusée. Quel sont les moyens d'adaptation pour la défense adverse ?

Je ne sais pas si mes questions ont été claires, mais si réponse il y a, elles m'éclairerons surement !

_________________
http://portail-aviation.blogspot.com toute l'actualité aéro du web commentée.
Revenir en haut Aller en bas
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le combat BVR   Mar 30 Avr 2013 - 13:08

Petite vidéo interessante : http://www.youtube.com/watch?v=3Y27Ku0hpDU

On voit un F-16 qui shoot un SU-37 en BVR grace à un AMRAMM 120.

J'ai l'impression que l F-16 fait exactement ce que nous avons vu lors d'une précédente video de ce topic : à savoir une manœuvre dite "CRANCK".

Simplement, à un certain moment, le F-16 casse le lock Radar. Est ce parce que l'AMRAMM passe "pit bull" ?

Est-ce bien un crank qu'il à effectué après sont shoot ? Si oui, pourquoi avoir fait un CRANCK alors que le bandit n'avait pas shooter ?

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le combat BVR   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le combat BVR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» WORKING WOMEN À L'ITALIENNE - Le combat pour la parité
» 59ieme soldat mort au combat en Afghanistan
» Un vrai combat...
» l'avion de combat moderne le plus moche
» Les rêves du nageur de combat avaient un goût de sel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Aviation militaire-
Sauter vers: