Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Wikileaks,fuites et révélations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Sam 27 Nov 2010 - 17:06

suite au post d´Aslan..y´aura des degats,l´Allemagne aussi alertée

Citation :
Le monde se prépare à de nouvelles révélations par WikiLeaks, Washington appréhende

(AFP) – Il y a 11 heures

WASHINGTON — Des gouvernements du monde entier se préparaient en ce début de week-end à de nouvelles révélations par WikiLeaks, sous la forme d'un tourbillon de câbles diplomatiques américains potentiellement embarrassants pour les Etats-Unis et leurs partenaires.

L'administration Obama avait annoncé dès mercredi que ses services diplomatiques avaient entrepris de préparer des gouvernements étrangers à la publication prochaine de documents secrets susceptibles de créer des "tensions" avec eux.

Dans un entretien sur CNN qui sera diffusé dimanche dont l'AFP a obtenu la retranscription vendredi, le chef d'état-major interarmées américain, l'amiral Michael Mullen, a estimé que les agissements de WikiLeaks étaient "extrêmement dangereux", notamment pour la sécurité des soldats américains, appelant les responsables du site à renoncer à ces révélations.

De son côté, le porte-parole du département d'Etat Philip Crowley a déclaré que les Etats-Unis se préparaient au "pire scénario". Le département d'Etat avait indiqué plus tôt s'attendre à la publication de documents diplomatiques concernant "un large éventail de dossiers et de pays".

Le porte-parole a spécifié que parmi les pays contactés par la secrétaire d'Etat Hillary Clinton figuraient l'Allemagne, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, la Grande-Bretagne, la France, l'Afghanistan.

A Moscou, le quotidien Kommersant a affirmé que les fuites comportaient des appréciations "désagréables" qui pourraient blesser Moscou.

Ces révélations "peuvent provoquer une brouille entre les Etats-Unis et la Russie", tout comme avec la moitié des pays de la planète, écrit le quotidien.

A Rome, le ministre des Affaires étrangères Franco Frattini a été prévenu par Washington que des documents concernaient l'Italie.

Le Canada a indiqué que son ambassade à Washington "s'occupe actuellement de cette question avec le département d'Etat".

A Bagdad, l'ambassadeur des Etats-Unis, James Jeffrey, avait affirmé plus tôt que sa mission était "inquiète" face à des révélations susceptibles de saper "des discussions de confiance".

Le site spécialisé dans la révélation de documents confidentiels a promis lundi de mettre en ligne sept fois plus de documents confidentiels que les 400.000 récemment publiés sur la guerre en Irak.

Les premières fuites de WikiLeaks, en juillet sur l'Afghanistan, contenaient peu d'importantes révélations, et celles émanant d'Irak se concentraient en majorité sur des exactions commises entre différentes factions irakiennes.

Washington pourrait être plus embarrassé par la divulgation de documents rédigés par ses diplomates, en particulier s'ils mettent en cause des partenaires étrangers des Etats-Unis.

Selon le ministère finlandais des Affaires étrangères, l'ambassade américaine dans ce pays pense que cette publication allait être "la plus grave".

Selon un haut responsable israélien, Israël, dont Washington est le plus important allié, a été informé que ces fuites de câbles diplomatiques pourraient porter sur des rapports confidentiels adressés par l'ambassade américaine à des responsables israéliens.

A Ankara, un diplomate turc de haut rang a indiqué que la Turquie avait également été mise au courant.

Selon des informations de presse, les nouvelles révélations porteraient notamment sur une aide de la Turquie aux militants d'Al-Qaïda en Irak et un soutien des Etats-Unis aux rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), réfugiés en Irak.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, a ensuite jugé qu'il serait "hors de question" de tolérer des actes terroristes "ayant la Turquie pour origine et visant un pays voisin". Il a aussi insisté sur "la coopération étroite" entre Washington et Ankara face au PKK.

Des responsables en Grande-Bretagne, Norvège et Danemark ont aussi indiqué que leurs pays avaient été informés par les Etats-Unis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aslan
Capitaine
Capitaine


messages : 864
Inscrit le : 11/10/2010
Localisation : europe
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Dim 28 Nov 2010 - 20:06

Article du journal Le Monde qui a étudié les notes diplomatiques de Wikileaks ::

Citation :
A la Une > International
La peur des pays arabes face à l'Iran

LEMONDE pour Le Monde.fr | 28.11.10 | 19h10 • Mis à jour le 28.11.10 | 19h38

On ne peut pas faire confiance aux Iraniens ", observe le roi d'Arabie saoudite, Abdallah bin Abdelaziz en mars 2009, devant le conseiller de la Maison blanche pour l'antiterrorisme, John Brennan. " L'objectif de l'Iran est de causer des problèmes ", l'Iran est " aventurier dans un sens négatif ", " que Dieu nous préserve de leurs péchés ", poursuit-il, selon un compte-rendu américain obtenu par WikiLeaks et examiné par Le Monde.

Des diplomates américains rapportent d'autres propos du roi Abdallah, invitant à " couper la tête du serpent ", auquel il compare l'Iran. Selon un télégramme daté du 11 février 2010, " le roi saoudien a dit au général (américain ndlr) [James] Jones que si l'Iran parvenait à développer des armes nucléaires, tout le monde, dans la région, ferait de même ". " Ce programme doit être stoppé ", insiste pour sa part le roi de Bahrein, Hamad Al-Khalifa, à propos du dossier nucléaire iranien, le 1er novembre 2009, en recevant le général David Petraeus, alors commandant en chef du Centcom, qui a en charge la région. " Le danger de le laisser se poursuivre est supérieur à celui de le stopper ".

Cette inquiétude arabe n'a cessé de grandir au rythme du programme nucléaire de la République islamique. Cela vaut tout particulièrement pour les riverains du Golfe dont certains ont pu avoir, ou ont encore, des contentieux territoriaux avec l'Iran et qui redoutent à la fois l'ambition décuplée que donnerait à Téhéran le statut de puissance nucléaire et la riposte que susciterait toute initiative militaire destinée à entraver ce projet. De nombreux documents font état de leur souci d'acquérir des armements américains. Les télégrammes diplomatiques américains attestent de ce climat général avec cependant quelques nuances, car tous les émirats de la région n'entretiennent pas les mêmes relations avec leur puissant voisin.

Mohammed bin Zayed, le prince héritier d'Abu Dhabi, pilier de la Fédération des Emirats arabes unis, est plus déterminé. Lorsque le chef des états-majors américain, l'amiral Mullen, le prince (" MbZ ", dans les télégrammes américains) lui fait part de son doute sur l'efficacité d'opérations seulement aériennes contre les sites iraniens, il s'exclame: " il faudrait alors des troupes au sol ". " MbZ ", écrit un diplomate le 9 février 2010, " considère que la logique de guerre domine la région, et cette lecture explique sa quasi-obsession de renformer les forces armées " de l'émirat.

Le 14 février 2010, l'émir du Qatar, qui partage un champ gazier stratégique avec l'Iran, adresse un conseil au sénateur américain John Kerry. " En se basant sur 30 années d'expérience avec les Iraniens, l'émir conclut la réunion en disant qu'il ne faut croire qu'un mot sur cent qu'ils prononcent ", note un document américain. " Ils nous mentent, et nous leur mentons " : c'est ainsi que le premier ministre du Qatar, Hamad bin Jassim Al-Thani, décrit la relation entre son pays et l'Iran, lors d'un entretien avec le vice secrétaire américain à l'énergie, Daniel Poneman, le 10 décembre 2009. Le 13 février 2010, le premier ministre du Qatar reçoit à son tour John Kerry.

Il " affirme que Mahmoud Ahmadinejad [le président iranien] lui a dit : " nous avons battu les Américains en Irak, la bataille final sera livrée en Iran " ", relate un document américain.
Le président de l'Egypte, Hosni Moubarak, " éprouve une haine viscérale pour la République islamique ", écrit un diplomate basé au Caire, en février 2009, " il les traite de " menteurs " ", et prévient : " ne croyez pas un seul mot qu'ils prononcent ". Le 21 avril 2009, devant l'amiral Mullen, le chef des renseignements égyptiens, Omar Souleyman, constate que l'Iran " est très actif en Egypte ", " l'Iran doit " payer un prix " pour ses actions ", retranscrit un diplomate.

En Jordanie, souligne un télégramme américain, en avril 2009, " la métaphore la plus couramment utilisée par des officiels en parlant de l'Iran est celle d'une pieuvre étendant ses tentaticules ", qui doivent être " coupées ". Le président de la Chambre haute du Parlement, Zeid Rifai, " prédit que le dialogue avec l'Iran ne mènera nulle part ", dit un document, qui le cite ainsi: " bombardez l'Iran ou vivez avec un Iran nucléaire, les sanctions, les carottes, les incitations, n'ont pas d'importance ".

Cette obsession de la menace iranienne partagée par la quasi-totalité des pays de la région qui ont en outre officiellement sous-traité leur sécurité aux Etats-Unis depuis l'invasion de l'Irak par Saddam Hussein, en 1990, se combine avec une autre crainte, exprimée explicitement par les responsables jordaniens, celle d'un rapprochement historique américano-iranien qui rabibocherait Téhéran et Washington aux dépens de ses alliés arabes. La demande du prince héritier d'Abu Dhabi que le Conseil de coopération du Golfe (CCG) soit associé aux tentatives de négociations avec l'Iran traduit à sa manière le sentiment inconfortable d'être le spectateur d'une pièce qui se joue ailleurs.
Natalie Nougayrède et Gilles Paris
Revenir en haut Aller en bas
snak-boss
Aspirant
Aspirant


messages : 528
Inscrit le : 07/07/2010
Localisation : Belgique Liege
Nationalité : Maroc-Belgique
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Dim 28 Nov 2010 - 20:37

Waw, Moubarack et ses potes sont de vrais hypocrite, pitoyable
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Dim 28 Nov 2010 - 20:57

Aslan a écrit:
Si c'est partie.. Les documents sortent sur le site du New york Times, du monde , de Der Spiegel et El Pais.

De plus sur twitter aussi.

http://www.nytimes.com/interactive/world/statessecrets.html
merci aslan pour le lien

Arrow http://www.nytimes.com/interactive/2010/11/28/world/20101128-cables-viewer.html
on y parle des phobies de khadafi le beauf eccentric, son passe temps flamenco entre autre lol!, soupcon d une relation avec son infirmiere ukrainiene, bodyguard feminin.. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Aslan
Capitaine
Capitaine


messages : 864
Inscrit le : 11/10/2010
Localisation : europe
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Dim 28 Nov 2010 - 21:16

de rien ...

Tiens ce lien est encore meilleur.. The Guardian avec carte interactive. Tu cliques sur les pays.

http://www.guardian.co.uk/world/interactive/2010/nov/28/us-embassy-cables-wikileaks
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6031
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Dim 28 Nov 2010 - 21:28

Wikileaks aurait délivrer des infos sur le Maroc ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aslan
Capitaine
Capitaine


messages : 864
Inscrit le : 11/10/2010
Localisation : europe
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Dim 28 Nov 2010 - 21:38

J' ai pas lu mais tiens la sur le sahara occidentale :

http://www.guardian.co.uk/world/us-embassy-cables-documents/202680
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Dim 28 Nov 2010 - 21:46

Aslan a écrit:
J' ai pas lu mais tiens la sur le sahara occidentale :

http://www.guardian.co.uk/world/us-embassy-cables-documents/202680
ca ne concerne pas le maroc
la plupart des documents se concentrent sur le dossier iranien
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Dim 28 Nov 2010 - 22:39

amine222 a écrit:
on y parle des phobies de khadafi le beauf eccentric, son passe temps flamenco entre autre lol!, soupcon d une relation avec son infirmiere ukrainiene, bodyguard feminin.. Laughing
il aurait un faible pour les grosses blondes en habit d´infirmieres Laughing

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
freedom
Aspirant
Aspirant


messages : 502
Inscrit le : 06/04/2008
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Dim 28 Nov 2010 - 22:42

essayez ce lien il vous permet de choisir selon le pays

cliquez ici
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21540
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Dim 28 Nov 2010 - 23:23

Il y a ici un passage concernant le Maroc :
http://www.guardian.co.uk/world/us-embassy-cables-documents/116742

Citation :
... Morocco is coping better with these issues "in spite of the king," said Dagan, who appears to take little interest in governing ...

Il y a des passages concernant d'autres pays de la région, notamment le truc d'à coté

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Spadassin
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1388
Inscrit le : 30/03/2010
Localisation : oum dreyga
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Dim 28 Nov 2010 - 23:28

Citation :
notamment le truc d'à coté
Laughing m3alem Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3321
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Dim 28 Nov 2010 - 23:33

petite traduction en ce qui concerne le Maroc j'ai pas très bien compris merci !!!

_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
Revenir en haut Aller en bas
GlaivedeSion
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3887
Inscrit le : 15/07/2009
Localisation : ici et la
Nationalité : Israel
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Lun 29 Nov 2010 - 0:53

Message a tous le monde.
Certains d'entre vous ont'ils trouvé des choses intéréssantes sur wikileaks?si oui,pouvez vous posté le lien svp. moi ce que je lit est somme toute banale,y'a pas vraiment de scoop.
Merci a vous .

_________________

"Nous trouverons un chemin… ou nous en créerons un": Hannibal
Revenir en haut Aller en bas
http://blogtsahal.wordpress.com/
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Lun 29 Nov 2010 - 1:03

faut du temps pour decouvrire quelquechoses d´interessant entre 250k files,moi aussi jusqu´ici que des jugements subjectifs..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur


messages : 6495
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Lun 29 Nov 2010 - 1:05

wikileaks ça peut être aussi un coup américain pour faire régner le manque de confiance entre dirigeant du moyen-orient et les faire entre-tuer, on parle du pentagon là pas de l'unicef

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
GlaivedeSion
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3887
Inscrit le : 15/07/2009
Localisation : ici et la
Nationalité : Israel
Médailles de mérite :

MessageSujet: .   Lun 29 Nov 2010 - 1:06

Yakuza a écrit:
faut du temps pour decouvrire quelquechoses d´interessant entre 250k files,moi aussi jusqu´ici que des jugements subjectifs..

Je vais ouvrir un post dédié aux fuites de wikileaks,nous regrouperons nos informations et nous y verrons peut étre plus clair.

_________________

"Nous trouverons un chemin… ou nous en créerons un": Hannibal
Revenir en haut Aller en bas
http://blogtsahal.wordpress.com/
GlaivedeSion
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3887
Inscrit le : 15/07/2009
Localisation : ici et la
Nationalité : Israel
Médailles de mérite :

MessageSujet: Wikileaks,fuites et révélations   Lun 29 Nov 2010 - 1:13

Avec une aussi grosse affaire il fallait au moin un post a lui tous seul pour traité toutes les données communiqués.
L'iran cache les plans de ses reacteurs aux inspecteurs de l'AIEA,le cable parle aussi de l'inde,de la syrie et de la corée du nord.
http://www.guardian.co.uk/world/us-embassy-cables-documents/237693

_________________

"Nous trouverons un chemin… ou nous en créerons un": Hannibal
Revenir en haut Aller en bas
http://blogtsahal.wordpress.com/
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Lun 29 Nov 2010 - 1:18

voila,posts ratachés Like a Star @ heaven

_________________
Revenir en haut Aller en bas
GlaivedeSion
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3887
Inscrit le : 15/07/2009
Localisation : ici et la
Nationalité : Israel
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Lun 29 Nov 2010 - 1:41

Citation :
Obama et l'Iran : le badminton et les inscriptions anti-américaines de Téhéran
LEMONDE.FR | 28.11.10 | 19h10 • Mis à jour le 28.11.10 | 20h28

Mars 2009. Le président des Etats-Unis, Barack Obama lance sa diplomatie de la " main tendue " à l'Iran. Il va enregistrer, à l'occasion de la fête iranienne de Nowruz, un message vidéo annonçant une approche " basée sur le respect mutuel " avec la " République islamique ". Les ambassades américaines sont à l'affût du moindre signe iranien de réciprocité. Elles explorent toutes les voies, y compris celle du sport. C'est l'écho lointain de la "diplomatie du ping-pong" qui avait conduit au rapprochement historique entre les Etats-Unis de Richard Nixon et la Chine de Mao, en 1972.

Mais le consulat américain à Dubaï, qui accueille un bureau dédié à l'Iran (compte tenu de l'importance des échanges entre la République islamique et ce membre de la Fédération des Emirats arabes unis) signale, ce 3 mars 2009, que Téhéran refuse d'accueillir l'équipe féminine américaine de badminton, qui devait participer à un tournoi. Le message est arrivé de façon détournée : " un contact de confiance affirme qu'un conseiller proche du président [Mahmoud] Ahmadinejad lui a dit que l'Iran n'accordait pas les visas, en raison de la " mauvaise volonté " que le gouvernement américain a démontré en annonçant la visite plus tôt que ne le souhaitaient les Iraniens, ", écrit le diplomate dans un document obtenu par WikiLeaks et examiné par Le Monde.

" Le régime, dont Ahmadinejad " avait vu dans cette visite sportive " un premier test pour voir si l'Iran pouvait travailler efficacement avec l'administration Obama ". Mais, poursuit le télégramme américain, "le Guide suprême [Ali] Khamenei n'avait accepté la visite qu'après y avoir été poussé par Ahmadinejad, et à la condition qu'il n'y ait pas d'annonce publique ".

"SOUVENIR DÉSAGRÉABLE" DE LA COUPE DU MONDE 1998

Les dirigeants iraniens, explique le télégramme, gardent un " souvenir désagréable " de la façon dont, en 1998, des télévisions avaient montré le public iranien " acclamant follement " l'équipe de lutte américaine venue participer à Téhéran à un tournoi au moment où celle-ci était apparue, brandissant un drapeau américain.

C'est la raison pour laquelle, cette fois-ci, les dirigeants iraniens " obsédés par le contrôle, ont craint de ne pas maitriser la couverture médiatique ". Le département d'Etat ayant annoncé prématurément la visite des joueuses de badminton, tout est annulé. Conclusion du diplomate : " cet épisode souligne la difficulté de construire la confiance ".

Autre espoir américain frustré : en mai 2009, un message est envoyé par Washington à ses diplomates et à ceux de pays alliés, demandant qu'ils confirment " une information selon laquelle le gouvernement iranien a décidé de retirer les slogans et les peintures murales anti-américaines des façades de Téhéran ". Cela pourrait être " un indice important de l'attitude de Téhéran envers l'engagement des Etats-Unis ".

Des détails sont demandés : " Cela inclut-il la peinture murale " A bas l'Amérique " sur l'avenue Karim Khan ? Existe-t-il des projets pour remplacer de telles peintures ?" La réponse est apportée quelques jours plus tard par l'ambassade australienne à Téhéran : "les peintures murales sont intactes " et, étant donné " l'antiaméricanisme ambiant ", il est " peu probable qu'elles soient enlevées ".
Le monde.fr

Citation :
Observer le régime iranien et ses méthodes d'intimidation
pour Le Monde.fr | 28.11.10 | 19h20 • Mis à jour le 28.11.10 | 20h30

Les Etats-Unis ayant rompu leurs relations diplomatiques avec l'Iran en 1980, après la prise d'otages à l'ambassade américaine de Téhéran, la diplomatie de Washington doit s'appuyer, pour observer le régime, sur des contacts et des informations obtenus par ses ambassades ailleurs dans la région. Un réseau de " Iran Watchers ", chargés de surveiller les événements en Iran, est ainsi révélé par la masse des télégrammes diplomatiques.
Il ressort des documents que la complexité et l'opacité du régime iranien sont, pour les Américains, une énigme. Ils guettent le moindre indice. Par exemple, ces informations livrées en août 2009, par un contact dans une république d'Asie centrale. A l'époque, les remous politiques en Iran semblent à leur apogée, après la réélection contestée, en juin, du président Mahmoud Ahmadinejad.

Le contact, un "homme d'affaires" non-iranien se rendant fréquemment à Téhéran, "a appris d'une des ses connaissances que [Ali Akbar] Rafsandjani [l'ancien président iranien, qui appuie alors en sous-main l'opposition] lui a confié que le Guide suprême Ali Khamenei a une leucémie en phase terminale et pourrait mourir dans quelques mois. En conséquence, Rafsandjani a décidé de cesser de défier Khamenei et se prépare à se faire désigner comme son successeur", relate un diplomate américain dans un document obtenu par WikiLeaks et examiné par Le Monde.

LE POUVOIR IRANIEN DÉCRIT COMME "UNE DICTATURE TOTALE"

Le 18 novembre 2009, un autre télégramme, écrit par un diplomate américain en Israël, relate un entretien avec un représentant du Mossad. "Le Mossad a indiqué qu'aucune information ne suggère un changement dans l'état de santé de Khamenei, et que ceux qui l'entourent paraissent plus loyaux que jamais".

Une description du régime est recueillie en septembre 2009, à Paris, par des diplomates interrogeant un Iranien travaillant à Téhéran pour une organisation internationale. "Il a décrit le pouvoir iranien comme 'une dictature totale' reposant sur une base "triangulaire", composée par l'élite religieuse, les "bazaaris" (marchands), et les 'paramilitaires (Gardiens de la révolution et milices bassidji)'. "Le Guide suprême", poursuit le compte-rendu américain, ne prend aucune décision sans consulter son fils, Mojtabah, qui a la réputation de 'diriger le bureau de son père'".

La répression politique s'intensifie en Iran, et le régime n'hésite pas à agir contre l'opposition au-delà des frontières. Les documents américains en fournissent des exemples. En janvier 2010, un opposant iranien réfugié à Londres, et placé sous la protection des services britannique, raconte au "Iran Watcher" local comment il est traqué par des agents iraniens. L'un d'eux, connu pour avoir "tenté de recruter en Californie un tueur à gages pour assassiner un présentateur de télévision irano-américain", a attiré les soupçons de l'opposant. "Il prenait un grand nombre de photos, notamment de son véhicule et de son garage".

Cet épisode, note le poste de Londres, "marque une nette escalade dans les tentatives du régime d'intimider des voix critiques à l'étranger".


_________________

"Nous trouverons un chemin… ou nous en créerons un": Hannibal
Revenir en haut Aller en bas
http://blogtsahal.wordpress.com/
GlaivedeSion
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3887
Inscrit le : 15/07/2009
Localisation : ici et la
Nationalité : Israel
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Lun 29 Nov 2010 - 1:51

Citation :
Espionnage : les ordres de Washington aux diplomates américains
LEMONDE.FR | 28.11.10 | 19h15 • Mis à jour le 28.11.10 | 21h53

La Intelligence Community (IC) des Etats-Unis comprend dix-sept agences et organisations. Il y a les plus secrètes, comme les célèbres Agence centrale de renseignement (Central Intelligence Agency, CIA) ou Agence nationale de sécurité (National Security Agency, NSA). Il y a les multiples départements spécialisés des forces de sécurité, armée et police. Et il y a, à un niveau d'engagement que les interlocuteurs des diplomates américains ne soupçonnent pas toujours, le département d'Etat. Les télégrammes diplomatiques obtenus par WikiLeaks et révélés par Le Monde éclairent le rôle des agents diplomatiques et consulaires américains, encouragés, puisqu'ils appartiennent officiellement à l'IC, à collecter des informations confidentielles et personnelles, y compris sur les amis de Washington.

La " National HUMINT Collection Directive " secrète adressée au fil de l'année 2009 par la secrétaire d'Etat, Hillary Clinton, aux ambassades américaines à travers le monde sur les " besoins " de Washington, réactualise une directive de 2004. Ces mémos sont parmi les plus longs et détaillés que ses services ont produit, chaque directive " HUMINT " (Human Intelligence, Renseignement humain) spécifiant les centres d'intérêt spécifiques à chaque pays et organisation internationale.
Nul ne s'étonnera des dizaines de pages détaillant les souhaits de Washington pour s'informer de la Palestine, de l'Iran ou du Venezuela. Les ordres précis se comptent par centaines, concernant aussi bien les transferts d'argent entre influents Palestiniens que la politique des pays africains concernant les casques bleus pouvant être porteurs du virus du sida. Le mémo rappelle, en préambule, que " l'Intelligence Community compte sur le département d'Etat pour beaucoup des informations biographiques collectées à travers le monde ".

DES DÉTAILS TROUBLANTS

Mais le mémo 219058, adressé à l'ambassade des Etats-Unis à l'ONU, à New York, éclaire à quel point les diplomates sont encouragés à ne respecter aucune règle de l'immunité diplomatique, sans parler de respect de la vie privée. Le secrétaire général des Nations unies, son secrétariat et ses équipes, les agences de l'ONU, les ambassades étrangères et les ONG présentes à Manhattan, sont ainsi, sans même présumer du travail des agences de renseignement, soumis au regard intrusif de la mission diplomatique américaine.

" Les rapports doivent inclure les informations suivantes, précise la directive : noms, titres et autres informations contenues sur les cartes de visite ; numéros de téléphone fixes, cellulaires, de pagers et de fax ; annuaires téléphoniques et listes d'emails ; mots de passe internet et intranet ; numéros de cartes de crédit ; numéros de cartes de fidélité de compagnies aériennes ; horaires de travail… " Ban Ki-moon, le secrétaire général de l'ONU, et ses collaborateurs savent-ils que les diplomates américains avec lesquels ils déjeunent ont reçu l'ordre de noter leurs numéros de cartes de crédit personnelles, ou que ceux avec lesquels ils voyagent doivent transmettre leurs numéros de cartes de fidélité des compagnies aériennes ? Et qu'ils sont encouragés à mémoriser les mots de passe de leurs ordinateurs ?

Les diplomates américains à l'ONU doivent transmettre " toute information biographique et biométrique " sur leurs collègues des pays du Conseil de sécurité, y compris les alliés britanniques et français, et sur les dirigeants de nombreux pays. La consigne " biométrique " revient dans presque tous les mémos : il faut se procurer " les empreintes digitales, photographies faciales, ADN et scanners de l'iris " de toute personne intéressant les Etats-Unis.

Certains ne seront peut-être pas surpris que les ambassades américaines appartiennent à ce point à la communauté du renseignement. D'autres, qui croient entretenir des relations de confiance avec des diplomates, réfléchiront avant d'accepter une photo souvenir, ou de laisser leur ADN sur un cheveu retrouvé dans le col d'un manteau au vestiaire de l'ambassade.



_________________

"Nous trouverons un chemin… ou nous en créerons un": Hannibal
Revenir en haut Aller en bas
http://blogtsahal.wordpress.com/
GlaivedeSion
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3887
Inscrit le : 15/07/2009
Localisation : ici et la
Nationalité : Israel
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Lun 29 Nov 2010 - 1:53

Citation :
Iran : comment les Israéliens ont poussé Washington à la fermeté
pour Le Monde.fr | 28.11.10 | 19h10 • Mis à jour le 28.11.10 | 21h58

Jérusalem, le 1er décembre 2009. Amos Gilad, directeur des affaires politico-militaires au ministère israélien de la défense, s'adresse à Ellen Tauscher, la sous-secrétaire d'Etat américaine. " Se penchant sur sa boule de cristal ", écrit le diplomate américain qui relate la scène, " Gilad dit qu'il n'est pas certain que l'Iran ait décidé de fabriquer une arme nucléaire, mais que l'Iran est " déterminé " à avoir l'option d'en construire une ". La diplomatie du président Barack Obama, " l'engagement stratégique avec l'Iran, c'est une bonne idée ", poursuit M. Gilad, selon ce télégramme obtenu par WikiLeaks et étudié par Le Monde, " mais il est bien clair que cela ne marchera pas ".

L'évaluation des intentions du régime iranien, ainsi que la façon de résoudre la crise nucléaire, qui dure depuis 2002, occupent une place importante dans les " mémos " de la diplomatie américaine. Les Israéliens semblent, pour leur part, appeler constamment l'administration Obama à durcir son approche. On trouve, dans un télégramme américain daté du 18 novembre 2009, ces observations : " un représentant du Mossad affirme que Téhéran comprend qu'en réagissant positivement à l'engagement [américain], l'Iran peut continuer à " jouer la montre ". (…) Du point de vue du Mossad, l'Iran ne fera rien d'autre que d'utiliser des négociations pour gagner du temps. De telle sorte qu'en 2010-2011, l'Iran aura la capacité technologique de fabriquer une arme nucléaire. Réduisant ainsi la question de la militarisation [l'étape finale vers la bombe] à une décision politique ".

" Le gouvernement israélien " ajoute un autre document américain, daté du même jour, "décrit l'année 2010 comme une année critique. Si les Iraniens continuent de protéger et consolider leurs sites nucléaires, il sera plus difficile de les viser et de les endommager ". Israël, est-il noté, attend que les Etats-Unis lui livrent des bombes GBU-28 capables de détruire des bunkers. Celles-ci seront fournies en mai 2010.

"LES CINQ PILIERS DE LA STRATÉGIE ISRAÉLIENNE"

Washington envoie des émissaires pour tenter de calmer la nervosité israélienne. Robert Wexler, un influent élu démocrate du Congrès américain, rencontre, le 13 mai 2009, le chef des renseignements militaires israéliens, Amos Yadlin. " Wexler explique que le président américain pourra plus facilement convaincre l'opinion américaine de soutenir une action militaire si les efforts d'engagement échouent après avoir été tentés. (…) M. Yadlin répond qu'il n'est pas en train de conseiller aux Etats-Unis d'ouvrir un troisième front, mais il faut comprendre qu'Israël voit les choses autrement, et ne peut retirer l'option militaire de la table ", rapporte un " mémo " américain.

Retour en arrière, à l'époque Bush. En août 2007, le chef du Mossad, Meir Dagan, décrit " les cinq piliers de la stratégie israélienne " face à l'Iran. Il les énumère devant le sous-secrétaire d'Etat américain, Nicholas Burns. Un télégramme diplomatique américain les résume ainsi : " A) L'approche politique (Dagan salue les efforts pour transférer le dossier iranien au Conseil de sécurité de l'ONU, mais il dit que cette approche ne résoudra pas la crise) B) Des mesures clandestines (Dagan et le sous-secrétaire décident de ne pas évoquer cette approche en large comité) C) La contre-prolifération (Dagan souligne le besoin d'empêcher l'Iran d'acquérir du savoir-faire et de la technologie. Il faut faire plus dans ce domaine) D) Des sanctions (Dagan dit que c'est dans ce domaine qu'ont été enregistrés les plus grands succès. Trois banques iraniennes sont sur le point de s'effondrer) (…) E) Forcer un changement de régime (Dagan dit qu'il faudrait faire davantage pour fomenter un changement de régime en Iran, si possible avec le soutien de mouvements étudiants démocrates et de groupes ethniques, Azéris, Kurdes, Baloutches, opposés au régime en place) ".

L'attitude russe sur le dossier iranien est, d'après des Israéliens, " un mystère ", note un télégramme américain daté de novembre 2009, près d'un an avant que le Kremlin renonce à livrer à l'Iran des missiles anti-aériens S-300. Les efforts pour rallier la Russie à la diplomatie occidentale sur l'Iran constituent un souci constant des Israéliens, qui en discutent avec l'administration Obama. En coulisses, les tractations vont bon train. Devant Ellen Tauscher, le 1er décembre 2009, Amos Gilad, "a expliqué que Moscou a demandé des livraisons de drones israéliens sophistiqués en échange de l'annulation de la vente des S-300 à Téhéran ", écrit un diplomate. " Gilad a dit que les Russes reconnaissaient leur retard technologique sur les drones, et qu'ils sont prêts à payer un milliard de dollars pour la technologie israélienne sur ces appareils. Il a répété qu'Israël ne fournirait pas sa technologie la plus récente, expliquant qu'elle se retrouverait probablement entre les mains des Chinois ".

Le même jour, toujours devant cette responsable américaine, le directeur général du ministère israélien des affaires étrangères, Yossi Gal, " affirme que " le calendrier est essentiel ", et " le temps est venu de mettre en œuvre des sanctions paralysantes " " contre l'Iran, note un télégramme diplomatique. " Gal a comparé la nécessité de sanctions renforcées à une prescription d'antibiotiques par un médecin – il faut prendre tout le traitement pendant toute sa durée, sinon les médicaments n'agiront pas ". A partir de juillet 2010, sur décision de Barack Obama, les sanctions américaines contre l'Iran franchiront de nouveaux paliers

_________________

"Nous trouverons un chemin… ou nous en créerons un": Hannibal
Revenir en haut Aller en bas
http://blogtsahal.wordpress.com/
GlaivedeSion
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3887
Inscrit le : 15/07/2009
Localisation : ici et la
Nationalité : Israel
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Lun 29 Nov 2010 - 2:04

Citation :
WikiLeaks: "inquiétudes" américaines sur la vente de Mistral à la Russie
AFP | 29.11.10 | 00h21

Les Etats-Unis ont fait part en février à la France de leurs "inquiétudes" face au projet de vente de navires de guerre Mistral à la Russie, y voyant un "mauvais message" envoyé à Moscou, selon un câble diplomatique américain rendu public dimanche par WikiLeaks.

Ce télégramme diplomatique, l'un des 250.000 dévoilés par le site internet WikiLeaks, est un compte-rendu d'un entretien entre le ministre français de la Défense Hervé Morin et son homologue américain Robert Gates à l'occasion d'une visite de ce dernier à Paris le 8 février.

Au cours d'un tour d'horizon des questions internationales, les deux hommes ont évoqué le projet de vente de navires de type Mistral.

Le secrétaire à la Défense a notamment expliqué à Hervé Morin qu'une telle vente "enverrait un mauvais message à la Russie et à nos alliés en Europe centrale et orientale", écrit le rédacteur du compte-rendu.

A l'issue de cet entretien, Robert Gates avait simplement affirmé à la presse que le sujet avait été évoqué et avait fait l'objet d'un "échange de vues approfondi".

Pour le ministre français, la vente ne changerait en rien les capacités militaires russes.

Robert Gates a répondu que les inquiétudes des Etats-Unis n'étaient pas liées aux capacités des navires mais au "message" politique d'une telle vente, notamment vis-à-vis des pays d'Europe de l'Est qui "se méfient toujours beaucoup de la Russie et ne savent pas jusqu'où ils peuvent faire confiance à l'Occident".

"Le secrétaire à la Défense a fait remarquer que la démocratie russe a disparu et que le gouvernement était une oligarchie dirigée par les services de sécurité. Le président (Dmitri) Medvedev a une vision plus pragmatique pour la Russie que le Premier ministre (Vladimir) Poutine, mais il y a eu peu de vrais changements", relate le rédacteur du compte-rendu.

Le Mistral est un bâtiment de projection et de commandement capable d'emporter des hélicoptères et des chars. La France est en négociations avec Moscou depuis 2009 pour lui vendre jusqu'à quatre navires. Une telle vente à la Russie constituerait une première pour un pays de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord.

Citation :
Les USA savent que la Chine est derrière le piratage de Google (documents WikiLeaks)
AFP | 28.11.10 | 21h09

Les Etats-Unis ont la conviction que les autorités chinoises sont à l'origine du piratage informatique de Google et d'Etats occidentaux, selon des documents secrets révélés dimanche par le New York Times.

Parmi les câbles diplomatiques secrets révélés par le site WikiLeaks, un document provenant de l'ambassade des Etats-Unis à Pékin cite "une source chinoise" selon laquelle le régime communiste a joué un rôle dans le piratage du géant américain de l'internet, rapporte le quotidien new-yorkais.

"Le piratage de Google s'inscrivait dans le cadre d'une campagne de sabotage informatique organisée par des fonctionnaires, des experts privés des questions de sécurité et des pirates de l'internet recrutés par le gouvernement chinois", selon le câble cité par le New York Times.

Les services chinois auraient également pénétré les réseaux informatiques des Etats-Unis et de leurs alliés de même que ceux du dalaï lama, ajoute le journal.

En mars, Google avait annoncé qu'il n'obéirait plus à l'ordre du gouvernement chinois de censurer son moteur de recherche, expliquant avoir été victime d'attaques informatiques coordonnées.

Les comptes de messagerie électronique "gmail" de dissidents chinois avaient été violés lors de ces attaques, avait révélé Google.

Des offensives de pirates informatiques originaires de Chine ont été évoquées par le passé aux Etats-Unis, mais Washington s'est jusqu'à présent gardé de dénoncer publiquement le régime de Pékin.

_________________

"Nous trouverons un chemin… ou nous en créerons un": Hannibal
Revenir en haut Aller en bas
http://blogtsahal.wordpress.com/
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21540
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Lun 29 Nov 2010 - 2:13

un autre passage ou on site le Maroc :
Citation :
HBJ suggested one or two GCC members, Morocco
(although the King there is hesitant) and Syria as the core
membership of an Arab League committee to address
Palestinian-Israeli concerns. HBJ told Senator Kerry the
inclusion of Syria might surprise him, but having Syria play
a role would create jealousy among the Arabs. Some jealously
and rivalry is just what the U.S. needs, opined HBJ, to get
the process moving.

lors d'une rencontre entre le chef du gvt de Qatar et le senator Kerry, février dernier
http://cablegate.wikileaks.org/cable/2010/02/10DOHA71.html

HBJ c'est Hamad Ben Jassim, premier ministre et MAE qatari

_________________
Revenir en haut Aller en bas
GlaivedeSion
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3887
Inscrit le : 15/07/2009
Localisation : ici et la
Nationalité : Israel
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Lun 29 Nov 2010 - 2:17

Citation :
Wikileaks: les Etats-Unis se méfient d'Erdogan, jugé isolé et mal informé
AFP | 28.11.10 | 21h01

Les diplomates américains se méfient du Premier ministre turc Tayyip Erdogan, qu'ils jugent isolé et mal informé, revèlent les câbles obtenus par WikiLeaks et analysés par l'hebdomadaire allemand Der Spiegel.

M. Erdogan se méfie de tous et "s'est entouré d'un cercle de conseillers qui le flattent mais le méprisent". Il prend ses informations presque exclusivement dans les journaux islamistes et les analyses de ses ministères ne l'intéressent pas, écrivent les diplomates américains à Ankara dans leurs dépêches.

Malgré ses rotomontades, il craint de perdre le pouvoir, estiment-ils encore. Une de leurs sources leur dit: "Tayyip croit en Dieu mais ne lui fait pas confiance", rapporte Der Spiegel.

Le courrier diplomatique reproduit des rumeurs sur la corruption prétendue du Premier ministre, qui se serait notamment enrichi lors de la privatisation d'une raffinerie de pétrole.

Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu est qualifié "d'exceptionnellement dangereux" par un informateur des diplomates américains qui les met en garde contre son influence islamiste sur M. Erdogan.

L'ambassade soupçonne M. Davutoglu de rêver d'un retour à la puissance ottomane, et après un discours qu'il a prononcé à Sarajevo en janvier 2010, de vouloir rétablir l'influence de la Turquie sur les Balkans.

Les diplomates ne sont pas sûrs de la stabilité du gouvernement d'un des plus importants alliés des Etats-Unis, d'après les câbles rédigés en février de cette année et résumés par le Spiegel.

Citation :
L'Iran a obtenu des missiles de Corée du Nord (documents US via WikiLeaks)
AFP | 28.11.10 | 20h51

Le Renseignement américain est persuadé que l'Iran a obtenu auprès de la Corée du Nord des missiles très performants capables d'atteindre l'Europe, selon des documents américains transmis par WikiLeaks et cités dimanche par le quotidien américain The New York Times.

Selon le journal, qui cite un télégramme diplomatique daté du 24 février dernier, des "rapports secrets du Renseignement américain ont conclu que l'Iran a obtenu des missiles de haute technologie, conçus sur la base d'un modèle russe".

L'Iran a obtenu auprès de la Corée du Nord 19 de ces missiles, une version améliorée du R-27 russe, indique le télégramme, ajoutant que Téhéran "travaille à la maîtrise de la technologie afin de pouvoir construire une nouvelle génération de missiles".

A la demande de l'administration du président américain Barack Obama, the New York Times a indiqué avoir accepté de ne pas publier le texte de ce télégramme.

"La version nord-coréenne de ce missile de haute technologie, connu sous le nom de BM-25, peut transporter une ogive nucléaire", affirme le journal, ajoutant qu'il a une portée de plus de 3.000 km.

"S'il est tiré depuis l'Iran, cette portée, théoriquement, permettrait à ses ogives d'atteindre des cibles aussi lointaines que l'Europe occidentale, notamment Berlin. S'ils sont tirés vers le nord-ouest, les ogives pourraient atteindre Moscou", poursuit-il, citant d'autres rapports.

"Les télégrammes affirment que l'Iran non seulement a obtenu le BM-25, mais qu'il voit dans la technologie de pointe un moyen d'apprendre comment concevoir et construire une nouvelle classe d'engins plus puissants", ajoute le New York Times.

_________________

"Nous trouverons un chemin… ou nous en créerons un": Hannibal
Revenir en haut Aller en bas
http://blogtsahal.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wikileaks,fuites et révélations   Aujourd'hui à 15:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Wikileaks,fuites et révélations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» fuites urinaires OH NON !!!!
» WikiLeaks décrété « menace pour l'armée » par le Pentagone
» Problème de fuites nocturnes...
» Selon Wikileaks, Israël aurait déja déjà détruit des infrastructures nucléaires de l’Iran
» Fuites couches b'bies!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: