Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités Algeriennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 4 Déc 2010 - 19:11

Alloudi a écrit:
Citation :
AVEC L’AIDE DU LOBBY JUIF ET ANDRÉ AZOULAY, CONSEILLER DU ROI
Comment Rabat a «torpillé» Alger

01 Décembre 2010 - Page : 24
Lu 1311 fois

La création du Festival de Marrakech, qui aspire à être inscrit dans la catégorie B des festivals internationaux, était en réalité un projet initié par Alger.

Tout a commencé par l’organisation de la manifestation «Cinéma de l’été», par le groupe «We aime El Djazaïr» du milliardaire Kamel Aït Adjadjou, en septembre 2000. Une manifestation, qui a vu la présence, pour la première fois à une projection cinéma, du Président Bouteflika et plus de 105 personnalités du cinéma français, dont plus de 20 stars mondiales, comme Marion Cotillard, Mireille Darc, Roger Hanin, Yamina Benguigui, Saïd Amadis, Daniel Santano, Frédéric Diefenthal, Antoine de Caunes, Samy Naceri, Gad El Maleh, Faudel.
Il y avait également, des réalisateurs de renom comme Thomas Gilou, Fabien Onteniente, auteur de Jet Set Alexandre Arcady et surtout Gérard Pirès, le réalisateur de Taxi dont l’avant-première s’est déroulée en grande pompe au Théâtre de Verdure, en présence de la fameuse Peugeot 406 de Samy Naceri et d’un nombre important d’artistes et de hautes personnalités de l’Etat.
L’objectif de cette opération événementielle organisée conjointement par «We aime El Djazaïr», Canal Horizon du Franco-Tunisien Serge Adda et Unifrance de Daniel Toscan du Plantier, sur les conseils du producteur bien connu Bachir Derraïs et du réalisateur Alexandre Arcady, était de jeter les bases d’un grand festival international à Alger. L’idée a germé à Paris puis mûri et fignolée à Alger suite à une discussion entre Alexandre Arcady, Yamina Benguigui, Louisa Maurin, déléguée générale du Festival de Paris, Bachir Derraïs, Kamel Aït Adjadjou et Hamid Bouhrour, alors DG de l’Oref. Cette action de charme avait reçu à l’époque, le feu vert de la Présidence algérienne qui a mobilisé ses moyens et sa garde rapprochée pour protéger les stars françaises. L’Algérie, qui venait de sortir de plus de dix années de terrorisme, avait besoin de redorer son image à l’étranger et quoi de mieux qu’un festival international pour faire passer le message.
L’opération a été une grande réussite sur le plan médiatique. La présence de 35 journalistes français, dont plusieurs dirigeants de télévision française comme Jean-Pierre Elkabbach, Claude Serillon, Jérome Clément et Catherine Ceylac, avait permis à l’Algérie de sortir pour la première fois de la rubrique sécuritaire et d’être citée pour une fois, dans la rubrique «Cinéma et événement». Et durant plus de deux semaines, TF1, M6, Canal+ et France Télévisions ne faisaient qu’évoquer ce festival qui venait de naître à Alger. On parlait même de la naissance d’un Cannes maghrébin. Il faut dire aussi qu’à cette époque, les relations algéro-françaises étaient au top sous l’impulsion des présidents Bouteflika et Chirac. D’où la venue de plusieurs stars d’origine juive, pieds-noirs, en pèlerinage à Alger.
Les responsables marocains, qui redoutaient un retour sur la scène internationale de l’Algérie avec la création d’un festival international à Alger qui focaliserait les projecteurs sur cette région très prisée du Maghreb, ont tenté par tous les moyens de créer un festival du même genre ou dans une certaine mesure, récupérer tout simplement le projet. Quelques mois après cette manifestation, plus précisément, au mois de novembre 2000, le conseiller du roi Mohammed VI, André Azoulay, très introduit dans les milieux juifs et pieds-noirs algériens, prend attache avec l’un des plus importants initiateurs de ce projet, Daniel Toscan du Plantier, président d’Unifrance et surtout grand ambassadeur du cinéma français à l’étranger.
«Je vous invite à Marrakech et vous me faites mieux que ce que vous avez fait à Alger», lui avait-il demandé. Cette confidence a été faite par Toscan du Plantier lui-même en présence du producteur Bachir Derraïs. Ce dernier précise, que c’était lors d’une rencontre à Paris où étaient présentes Louisa Maurin, la déléguée du Festival de Paris, et Yamina Benguigui, qui fut invitée à la première édition du Festival de Marrakech qui fut finalement créé le 23 septembre 2001.
Entre-temps à Alger, le projet du festival international d’Alger a été enterré par la faillite de l’organisation d’un autre événement prévu dans le même sillage, le retour d’Enrico Macias en Algérie. Du coup, les Marocains toujours forts dans le lobbying et la récupération des projets ratés par l’Algérie comme l’usine Renault, récupérèrent le projet du festival international.
Pour accepter, Daniel Toscan du Plantier, en position de force devant l’obstination des Marocains, a obtenu ce qu’il ne pouvait pas obtenir des Algériens, c’est de diriger «sans conditions» le festival de Marrakech. Pour cette première édition, le Maroc a fait fort en invitant les mêmes personnes qui ont été invitées pour la manifestation «Cinéma de l’été», à Alger et, surtout offrit le Grand Prix au film de Yamina Benguigui Inchallah Di-manche, pour la remercier d’avoir soutenu le festival de Marrakech. L’Algérie, qui n’était pas présente sur le plan officiel, obtiendra par la même occasion le Prix du court métrage pour le film Jean Farès, réalisé par Lyès Salem, dont le film Mascarades (financé et tourné en Algérie) ne sera pas sélectionné au festival de Marrakech.
Devant cette récupération par les Marocains d’un projet culturel typiquement algérien, le producteur Bachir Derraïs, qui a assisté en tant que producteur du film de Yamina Benguigui à la naissance du festival de Marrakech, tenta de prévenir les autorités algériennes, en envoyant deux courriers: l’un à la Présidence de la République et l’autre au ministère de la Culture, pour les prévenir de la supercherie et surtout réagir pour relancer le Festival international d’Alger.
M.Derraïs n’obtiendra aucune réponse. Aujourd’hui, le festival international de Marrakech draine les noms les plus prestigieux du cinéma international de passage pour des tournages à Ouarzazate.
Après la mort de Daniel Toscan du Plantier, c’est sa deuxième femme, Melita Nikolic, qui «héritera» du festival de Marrakech, comme si c’était une propriété privée. Il y a un peu plus de 60 ans, Alger qui était candidate avec Biarritz et Cannes, a failli accueillir en 1946, la première édition du Festival international du film, devenu aujourd’hui le plus prestigieux rendez-vous cinématographique du monde à Cannes. Alger la Blanche a également perdu en 2000 son festival international, récupéré depuis, par les Marocains, en attendant que dans les années ou les mois à venir, Alger ait réellement son festival international.
Qui arrêtera cette espèce de malédiction imposée par les hommes?

http://www.lexpressiondz.com/article/2/2010-12-01/83295.html

Laughing

voici une la meilleure reponse à ce type de débilité : eux le blabla, nous le travail et le resultat : http://www.youtube.com/watch?v=OjmVhPggPKU
Revenir en haut Aller en bas
vympel27
Commandant
Commandant


messages : 1101
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Sam 4 Déc 2010 - 20:59

cette histoire de festival est bien bonne.ces gens veulent copier tout du maroc,le maroc veut organisé la coupe d'afrique et voila qu 'eux aussi avaient penser presenter leur candidature,le maroc a commandé une fregate fremm eux aussi ont suivi;le maroc organise les causeries religieuses du ramadan eux aussi organisent les "dourouss al mohamadia".le maroc veut le tgv eux aussi ca devient drole tout ca.il parait que meme choumicha a été copié.
Revenir en haut Aller en bas
reese
Colonel
Colonel


messages : 1640
Inscrit le : 10/05/2009
Localisation : alger
Nationalité : Algerie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 5 Déc 2010 - 11:40

c est qui ou quoi choumicha ?
Revenir en haut Aller en bas
docleo
Colonel
Colonel


messages : 1536
Inscrit le : 03/09/2008
Localisation : de garde
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 5 Déc 2010 - 12:14


anime un programme de cuisine sur 2M, très aimée par les femmes.

_________________
John F. Kennedy: « Vous qui, comme moi, êtes Américains, ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays. Vous qui, comme moi, êtes citoyens du monde, ne vous demandez pas ce que les États-Unis peuvent faire pour le monde, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour le monde. ».
Revenir en haut Aller en bas
http://medecinsmaroc.xooit.com/index.php
reese
Colonel
Colonel


messages : 1640
Inscrit le : 10/05/2009
Localisation : alger
Nationalité : Algerie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 5 Déc 2010 - 12:18

merci Docleo , je vois de qui vous parlez . Dans ce cas nous aussi on a notre Choumicha mais elle ressemble plus a Maité hélas
Revenir en haut Aller en bas
reese
Colonel
Colonel


messages : 1640
Inscrit le : 10/05/2009
Localisation : alger
Nationalité : Algerie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 5 Déc 2010 - 12:49

Citation :
Bouteflika : "si nous étions dans la position de l'Egypte, nous aurions appliqué la même politique avec Ghaza"

"L'Algérie appuie l'Egypte dans sa position sur Ghaza", a déclaré sans ambages Abdelaziz Bouteflika au général William Ward, commandant-en-chef de l'AFRICOM, lors de sa visite à Alger en novembre 2009. Bouteflika va même jusqu'à affirmer, selon un mémo "secret" de l'ambassade US à Alger, à son interlocuteur que "si nous étions dans leur position, nous aurions appliqué la même politique" vis-à-vis de Ghaza !

Décidément, le blocus que l'Egypte impose à la population de Ghaza ne choque pas énormément Abdelaziz Bouteflika. Pour preuve, le 25 novembre 2009, lors de ses entretiens secrets avec le général William Ward, commandant-en-chef de l'AFRICOM, le Chef de l'Etat a tout bonnement défendu "la position égyptienne" !

Mieux encore, Abdelaziz Bouteflika n'a même pas hésité à proclamer que "si nous étions dans leur position, nous aurions appliqué la même politique". L'Algérie aurait-elle donc accepté de collaborer avec Israël pour asphyxier le Hamas ? C'est la question que l'on peut, légitimement , se poser à la lecture du câble diplomatique, publié sur Wikileaks, de l'ambassade américaine à Alger qui révèle des propos troublants de Bouteflika sur cette question si chère à l'opinion publique Algérienne.

En effet, Abdelaziz Bouteflika justifie presque la collaboration égyptienne avec Israël en prétextant que "la proximité de l'Egypte avec Gaza et son environnement politique intérieur" lui dictent une telle conduite ! Si le Président de la République n'affirme pas clairement son soutien au blocus égyptien au moment où des enfants et femmes de Gaza se faisaient massacrer, il n'en demeure pas moins qu'il ne fait part à ses interlocuteurs américains d'aucune condamnation.

Par ailleurs, Bouteflika a abordé également avec le général William Ward, la question de la tension suscitée par le match de la qualification à la Coupe du Monde qui a opposé l'Algérie à l'Egypte. Et à la campagne haineuse déclenchée par les médias Egyptiens, Bouteflika confiera que "l'Algérie n'a pas l'intention de répondre" car elle ne pouvait se permettre de mettre en péril "sa relation historique avec l'Egypte".

Ceci dit, le mémo de l'ambassade américaine a révélé à ce propos que Bouteflika a refusé la médiation du secrétaire général de La Ligue Arabe, Amr Moussa, lequel a été dépêché du Caire pour tenter de calmer la tension avec l'Algérie.

http://www.elwatan.com/une/bouteflika-si-nous-etions-dans-la-position-de-l-egypte-nous-aurions-applique-la-meme-politique-avec-ghaza-05-12-2010-101685_108.php
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21540
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 5 Déc 2010 - 14:01

Citation :

Les médias algériens et le Maroc : Le ridicule ne tue pas


Rabat, 05/12/10- Attiser les tensions et propager les mensonges et les calomnies sur le Maroc : C'est la mission principale confiée par leur maître aux médias algériens, en particulier la très officielle et très archaïque APS.



Par Abdelaziz Trebak
Le ridicule atteint son paroxysme lorsque ces calomnies, entonnées et relayées à longueur de journée par ces médias, émanent d'une personne qui prétend défendre les droits de l'Homme, tel le président d'un machin qui s'appelle la "Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l'Homme" en Algérie, Farouk Ksentini.. Au lieu de donner des leçons au Maroc sur les droits de l'Homme et ressasser le discours creux et d'un autre âge des généraux algériens, ceux-là même qui ont inventé et soutenu le Polisario par l'argent des algériens, le sieur Ksentini ferait bien de s'occuper des droits de l'Homme dans son propre pays, au sinistre registre en la matière, et dénoncer l'arrestation d'Ali Belhaj qui n'a fait qu'exprimer courageusement son opinion sur les évènements de Laâyoune.
"Le nombre des orphelins de la décennie du sang (vécue par l'Algérie dans les années 90 après l'annulation de la victoire du Front islamique du salut (FIS-NDLR), dépasse la population du Sahara occidental" et "le pouvoir, qui a commis ces massacres contre son peuple, est totalement discrédité pour donner des leçons aux autres sur le respect des droits de l'Homme".
En faisant ces déclarations, Ali Belhaj a en effet clamé haut et fort ce que l'ensemble du peuple algérien affirme tout bas, un peuple déterminé à avoir de bonnes relations d'amitié, de fraternité et de bon voisinage avec le peuple marocain et qui n'est nullement intéressé par le conflit du Sahara créé de toutes pièces et entretenu par l'Algérie pour affaiblir le Maroc et asseoir son leadership en Afrique du nord.
Ali Belhaj mérite en effet tous les louanges pour avoir demandé au sieur Ksentini d'enquêter sur les graves violations des droits de l'Homme commise durant cette décennie, et ayant occasionné l'exil au Sahara de plus de 17.000 Algériens, l'arrestation de 500.000 autres et l'enlèvement de 20.000 qui sont encore portés disparus ainsi que l'assassinat de 200.000 innocents, sans parler des 30.000 veuves et du million d'orphelins dans les rang du pauvre peuple algérien.
C'est le sinistre bilan du régime algérien dans le domaine des droits de l'homme !!!!
Le sieur Ksenteni pousse le ridicule plus loin, en prétendant qu'"il est difficile d'être un voisin du Maroc (sic)", avant d'ajouter sans la moindre honte : "La drogue qui vient du Maroc est une arme de destruction massive qui vise notre jeunesse (sic)".
Le ridicule ne tue pas, dit-on, car s'il y a une victime de la drogue c'est bien le Maroc dont les villes et les campagnes ont été inondées par des tonnes de psychotropes venant de l'Algérie, et importées d'Asie par plusieurs sociétés algériennes qui l'acheminent sous bonne escorte jusqu'aux frontières marocaines, à tel point que ce phénomène est devenu un véritable problème de santé publique au Maroc.
Si la stratégie menée par le Maroc a permis, de l'avis même de l'ONU, de réduire la surface cultivée de chanvre indien de 137.000 ha en 2004 à 35.000 en 2009 et même de l'éradiquer dans certaines régions du nord du Royaume, il n'en est pas de même en Algérie qui est devenu un grand pays producteur de cette drogue, alimentant plusieurs pays de l'Afrique subsaharienne.
Mais ce qui est le plus frappant dans le cas de l'Algérie ce sont les dizaines de milliards de dollars tirées des exportations du pétrole, alors que ce pays enregistre le taux le plus élevé dans le monde arabe en termes de chômage, de misère, de manque de logement décent et d'absence de perspectives pour les jeunes.
Le sieur Ksenteni ferait bien d'enquêter sur la destination de l'argent du pétrole algérien plutôt que de s'intéresser aux droits de l'Homme à Laâyoune, qui sont bien meilleurs qu'en Algérie. Et de loin !!!




MAP

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur


messages : 6215
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Dim 5 Déc 2010 - 18:35

Ce qui ressort des cable wiki sur l Algerie :

-Boutef veut un reglement qui "sauve la face de l Algerie" dans le conflit

-Boutef presse les americains pour qu il lache le Maroc ou du moin traite le Maroc et l Algerie de la meme façon

-Les Americains sont plutot favorable au plan marocain d autonomie et reproche au polz de ne rien mettre sur la table comme proposition qui permettrait de sortir du conflit

-Boutef comprend le comportement Egyptien envers les gazaouis

quoi d autre ?



_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21540
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 6 Déc 2010 - 1:55

Citation :
Les documents Wikileaks dévoilent la manipulation qui sévit en Algérie


Londres, 05/12/10- Des documents Wikileaks publiés récemment ont fait ressortir la manipulation qui sévit en Algérie, notamment en raison du contrôle qu'exerce l'appareil sécuritaire et militaire algérien sur toutes les facettes de la vie dans ce pays.


De la politique en passant par l'économie, les documents donnent l'image d'un pays "malheureux", ou les problèmes sécuritaires sont instrumentalisés pour justifier les graves violations des droits de l'homme et ou les revenus des ressources gazières sont exploités par une poignée de responsables, au moment où le reste de la population vit dans "l'aliénation politique et l'exclusion sociale".

Un pays "Malheureux et en dérive"
Les documents Wikileaks indiquent que les questions politiques et la réforme constitutionnelle, visant à servir l'élite au pouvoir, était la seule préoccupation du régime algérien, au moment où les problèmes socio-économiques qui prennent en otage la majorité de la population algérienne ne figuraient nullement parmi ces préoccupations."Il y a un déficit scandaleux dans le secteur du logement, au moment où le chômage et le sous-emploi (au moins 50 parmi les jeunes) est endémique", lit-on dans l'un des documents Wikileaks.Face à cette situation, ces documents enseignent que "plusieurs jeunes algériens tentent de fuir le pays, a bord de petites embarcations si nécessaire".Les documents Wikileaks parlent de plusieurs indicateurs "éloquents" qui montrent à quel point la population est "malheureuse".Le grave déficit social, les problèmes économiques dont la hausse des prix des produits alimentaires, ont conduit à des grèves quasi-hebdomadaires dans plusieurs secteurs de l'activité, dont l'enseignement, et des manifestations presque quotidiennes contre des locaux gouvernementaux dans des régions isolées, indiquent les documents.Un tel malaise social s'est traduit par une désaffection de la population algérienne vis-à-vis de la vie politique, indiquent les documents, qui rappelle, dans ce contexte, que "le taux de participation lors des élections législatives et locales algériennes de 2007 a atteint son niveau le plus bas, car les jeunes algériens estiment que le système politique est en déphasage avec les problèmes du pays"."La majorité de l'élite politique et sociale sent que l'Algérie est en dérive", soulignent les documents.

Hausse des revenus d'un gouvernement incapable de résoudre les problèmes du pays

Les documents Wikileaks font ressortir une importante hausse des revenus de l'Etat algérien dont les réserves en devises ont atteint en 2007 environ 110 milliards de dollars."Le public est au courant de cette richesse mais il est tout à fait conscient de l'incapacité du gouvernement algérien de régler des problèmes comme ceux du logement et de l'emploi", indiquent les documents, soulignant que ces problèmes "portent un coup à la crédibilité du gouvernement algérien"."Le gouvernement algérien semble incapable de régler les problèmes systématiques" dont la bureaucratie et la centralisation qui freinent les investissements privés, relèvent les documents, qui soulignent que "cette incapacité trouve son origine dans le manque de vision" au haut niveau de l'Etat algérien.

Le mécontentement social, terrain fertile pour l'AQMI
Les documents soulignent, par ailleurs, que le mécontentement social en Algérie offre à l'organisation Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) un terrain fertile pour trouver de nouvelles recrues. Faisant état de menaces aux intérêts occidentaux en Algérie, les documents indiquent que l'AQMI a porté un coup dur au plan d'amnistie proposé par le gouvernement algérien.Le gouvernement algérien "a été affaibli dans les débats internes avec les faucons de la direction des services de sécurité", notent les documents, qui font également état d'une perte de crédibilité des services de sécurité parmi la population algérienne et la communauté occidentale en Algérie.Les documents soulignent que l'attaque commise en décembre 2007 contre les locaux des Nations-Unies à Alger a embarrassé le gouvernement d'Alger."Lorsque que l'ONU a annoncé son intention de mener sa propre enquête sur les défaillances sécuritaires avant l'attaque, les autorités algériennes hyper-susceptibles ont réagi avec acharnement et obligé l'ONU à abandonner son plan", lit-on dans les documents.

Un appareil sécuritaire "sclérotique, susceptible et paranoïaque"

Le service algérien de renseignements militaires, qui s'occupe de la lutte antiterroriste, a été qualifié de "susceptible et paranoïaque" dans les documents Wikileaks, qui reviennent sur les vagues de ressortissants algériens ayant rejoint les rangs des jihadistes en Irak.D'après ces documents, environ 64 combattants algériens se trouvaient en Irak entre 2006 et 2007.Les responsables algériens refusent de discuter des questions sécuritaires, notamment la lutte contre l'AQMI, en public, notent les documents, qui mettent en exergue "les capacités administratives limitées" des officiers algériens.Selon les documents, "la méfiance des Algériens est le résultat de la bureaucratie et le paranoïa". Les officiers des services de renseignements militaires algériens "cherchent à renforcer leurs propres positions au sein de la structure du pouvoir algérien" en contrôlant la coopération sécuritaire avec l'occident.
Affaire du Sahara, une fixation sur des plans obsolètes
Abordant la politique étrangère de l'Algérie, les documents soulignent que le gouvernement d'Algérie demeure "mal-informé" quand il s'agit des développements dans la région.Il est à noter que les documents citent la question du Sahara comme l'un des principaux axes de la politique étrangère de l'Algérie. A cet égard les documents relèvent "la fixation" des Algériens sur des plans devenus obsolètes, notamment le plan Baker.L'affaire du Sahara "est la plus importante question du gouvernement algérien auprès duquel on trouvera pas d'écoute" à ce sujet."Le gouvernement algérien s'attache toujours à l'espoir que le plan Baker sera ressuscité", même si les responsables occidentaux ne cessent d'informer les responsables algériens qu'il s'agit d'un plan "obsolète".

MAP

_________________
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur


messages : 6495
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Lun 6 Déc 2010 - 20:15

Citation :
'Algérie va lancer un programme de développement des énergies renouvelables durant les 20 prochaines années qui doit permettre d'augmenter sa production d'électricité à partir de sources alternatives comme le soleil ou le vent, a annoncé lundi à Alger le ministre de l'Energie. "Dans quelque semaines nous allons présenter au gouvernement un plan de développement des énergies nouvelles et renouvelables (...) c'est un programme extrêmement ambitieux en matière d'énergies solaire, éolienne et de géothermique", a déclaré M. Youcef Yousfi, cité par l'Agence de presse APS.

Dimanche, le président Abdelaziz Bouteflika a ordonné au gouvernement de présenter en Conseil des ministres, en 2011, un "véritable plan national de développement des énergies nouvelles et renouvelables". Selon le ministre, ce plan devrait permettre la production d'ici 20 ans à partir des énergies renouvelables des mêmes quantités d'électricité produites actuellement à partir du gaz naturel.
Le programme prévoit également la conception et la réalisation des équipements liés à cette industrie, une mission confiée au groupe public de l'életricité et du gaz Sonelgaz.

"C'est un énorme programme, c'est un énorme défi, le gouvernement sera là pour accompagner et aider les opérateurs dans sa mise en oeuvre", a dit le ministre.
Selon le ministre, l'Algérie envisage également de produire avec ses propres moyens ou en partenariat des turbines à gaz. L'Algérie veut préparer l'après-hydrocarbures en développant les énergies renouvelables dans le solaire et le nucléaire, en coopération notamment avec la France, les Etats-Unis, l'Allemagne, la Russie, la Chine et le Brésil. Elle prévoit notamment la construction d' une centrale de production d'électricié solaire dans le Sahara (extrême-sud) d'une capacité de 150 mégawatts (MGW) L'Algérie avait a lancé en novembre 2007 la construction d'une centrale hybride utilisant le soleil et le gaz naturel pour produire 180 MGW d'énergie électrique dans la zone gazière de Hassi R'mel (Sahara)

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2010/12/06/97002-20101206FILWWW00510-algerieun-programme-dans-le-renouvelable.php

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Boumedfa3
2eme classe
2eme classe


messages : 26
Inscrit le : 06/12/2010
Localisation : *****
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 7 Déc 2010 - 9:40

Citation :
Algérie: le président Bouteflika en visite à partir de mardi en Allemagne



ALGER — Le président algérien Abdelaziz Bouteflika effectuera à partir de mardi une visite officielle en Allemagne, à l'invitation de la chancelière allemande Angela Merkel, a annoncé lundi la présidence algérienne dans un communiqué, cité par l'agence de presse APS.

Au cours de cette visite, dont la durée n'a pas été précisée, le président Bouteflika doit s'entretenir avec Mme Merkel et le président allemand Christian Wulff, selon la même source.

Cette visite sera "une occasion pour les responsables des deux pays de passer en revue l'état des relations bilatérales et d'étudier les voies et les moyens de les insuffler pour leur imprimer une dynamique à la mesure des potentialités que recèlent les deux économies", selon les termes du communiqué algérien.

La chancelière allemande avait effectué en juillet 2008 une visite officielle de deux jours en Algérie, à l'issue de laquelle Alger et Berlin avaient convenu de renforcer leur coopération économique.

L'Allemagne est passée au premier trimestre 2010 au rang de quatrième fournisseur de l'Algérie, derrière la France, la Chine et l'Italie, ravissant la place de l'Espagne.

M. Bouteflika doit également discuter avec les responsables allemands des questions internationales actuelles "de même que des moyens pour chacune des parties d'apporter sa contribution à la paix et à la sécurité dans le monde et dans l'ensemble euro-méditerranéen", a ajouté la même source.

L'Allemagne est importateur d'hydrocarbures et de son côté l'Algérie a importé en 2009 pour 2,7 milliards de dollars de biens allemands, dont l'essentiel (24%) de machines, suivi par l'automobile et pièces détachées (16,7%).

A titre de comparaison, les exportations de la France, premier fournisseur de l'Algérie l'an dernier, ont totalisé 6,1 milliards de dollars, selon des chiffres fournis par les douanes algériennes.

Copyright © 2010 AFP. Tous droits réservés.
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9326
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 7 Déc 2010 - 10:37

Citation :
Ouyahia est la personne la mieux placée pour remplacer Bouteflika», a écrit
Robert Ford, l’ex-ambassadeur américain à Alger, dans un rapport daté de février 2008 destiné à David Welch, sous-secrétaire d’Etat en charge des Affaires du Moyen-Orient,
révélé par WikiLeaks.


Robert Ford – actuel ambassadeur des Etats-Unis en Syrie – est revenu sur «la polémique» qui était engagée avant l’élection présidentielle de 2009 sur la possibilité de nommer un vice-président à Abdelaziz Bouteflika, qui a succédé à lui-même après le scrutin.
«L’état de santé de Bouteflika peut l’empêcher de continuer son troisième mandat», a relevé le diplomate américain. Il était donc évident que les Etats-Unis étaient déjà convaincus, en février 2008, quatorze mois avant la consultation électorale, que Bouteflika allait rester au pouvoir.


Dans un autre câble daté de février 2008 également et classé «secret», il est relevé que les actions d’Al Qaîda au Maghreb islamique (AQMI) nuisent à la réconciliation nationale décidée par Bouteflika depuis 2005. «Cela l’affaiblit probablement dans les débats internes face aux tenants de la ligne dure à l’intérieur de la direction des forces de sécurité. Cela nuit également à la crédibilité des forces de sécurité algériennes face à l’opinion publique et face à la communauté occidentale», est-il souligné. Il est noté que la réponse «véhémente» du gouvernement algérien à la demande de l’ONU d’engager une enquête sur l’attentat-suicide qui a ciblé, le 7 décembre le siège du Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) à Alger, a suscité la nervosité au sein des entreprises occidentales et des ambassades. «Cette attaque a profondément embarrassé le gouvernement algérien», est-il écrit. Les autorités algériennes sont considérées comme «hypersensibles». «Alors que la menace AQMI augmente, nous avons intensifié notre collaboration avec les services de renseignement militaires algériens», est-il noté. Mais ce travail est qualifié de difficile.


Il est révélé qu’Américains et Algériens ont travaillé ensemble pour infiltrer les réseaux qui ont envoyé des djihadistes algériens en Irak. «Notre travail collectif n’est pas parfait, mais le nombre d’Algériens en Irak aurait probablement été beaucoup plus élevé si nous n’avions pas travaillé en étroite collaboration», est-il souligné. On apprend aussi que les Américains ont aidé les services de sécurité algériens à infiltrer les réseaux d’AQMI qui préparaient des attentats en Algérie.
«Les autorités algériennes ne veulent pas reconnaître notre coopération contre AQMI publiquement. Au lieu de cela, elles se limitent, à dire qu’elles coopèrent avec les Etats-Unis et les autres nations contre les réseaux terroristes internationaux», est-il noté dans le câble.
L’ouverture d’un bureau du FBI à Alger est perçue comme une volonté des Etats-Unis pour mettre en place des programmes de collaboration avec le ministère de l’Intérieur. «Mais les Algériens ne se précipitent pas pour coopérer. Contrairement à nos programmes avec d’autres pays, les services de renseignements algériens effacent toute trace de nos activités bilatérales militaires», est-il relevé. Il est remarqué que les Algériens veulent éviter la dépendance dans leurs relations militaires «de sorte à éviter que des informations sur leurs activités se propagent parmi les partenaires étrangers». «Ils ont des capacités administratives limitées et les agents qui travaillent sur les activités bilatérales avec la France, l’Allemagne ou la Russie sont les mêmes qui travaillent avec nous.
Ils sont incompétents lorsqu’il s’agit de tâches polyvalentes. Pour cacher leur méfiance et leur paranoïa, ils utilisent des astuces bureaucratiques».


Les services de renseignement algériens sont soupçonnés de chercher à renforcer leur propre position au sein de la structure du pouvoir algérien «en utilisant le contrôle de la relation de sécurité avec les Etats-Unis». «En outre, les personnes des services de renseignements algériens sont exceptionnellement prudents dans leurs contacts avec les étrangers en raison de leurs préoccupations internes», est-il encore mentionné.
Selon la même source, les Algériens ont perdu une occasion d’avoir des relations militaires de haut niveau avec les Etats-Unis. Le câble a cité une réunion au Pentagone, en avril 2008, qui devait plancher sur les activités militaires : «L’échec vient de leur volonté de ne pas fixer de date (avril) en voulant probablement repousser cette réunion à l’automne, ou même attendre la prochaine Administration. Nous les avons avertis clairement, mais leur propre système était trop sclérosé pour nous répondre.» Il est également souligné que les Algériens ne se précipitent pas pour développer une coopération militaire : «Les Algériens, eux-mêmes, ont proposé des activités conjointes et nous avons entrepris des exercices de formation ici, impliquant la marine et l’aviation.

L’Africom (commandement pour l’Afrique) a offert beaucoup plus, mais les Algériens ont gardé volontairement un pied sur le frein.» Pourtant, plusieurs responsables de l’Africom, y compris le commandant général William Ward, ont effectué des visites à Alger pour souligner «l’excellence» de la relation avec l’Algérie dans le domaine militaire. Le dernier en date est le général-major David R. Hogg, commandant des forces terrestres de l’Africom, qui est à Alger depuis hier où il a évoqué avec des responsables du ministère de la Défense «la coopération militaire et sécuritaire».
Par ailleurs, dans un câble de l’ambassade américaine à Paris datant de 2007, il est relevé que le juge français en charge des dossiers liés au terrorisme, Jean-Louis Bruguière, s’est plaint de l’attitude algérienne concernant la lutte contre le GSPC : «La coopération avec la Tunisie et le Maroc est bonne. Les Algériens, comme d’habitude, soufflent le chaud et le froid», a-t-il dit à un responsable américain.

Fayçal Métaoui

Source: http://www.elwatan.com/actualite/ouyahia-le-mieux-place-07-12-2010-101957_109.php

PGM
Revenir en haut Aller en bas
Mbarek
Aspirant
Aspirant


messages : 565
Inscrit le : 02/01/2010
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 7 Déc 2010 - 17:22

Non mais c'est serieux ce qui est ecrit? le scoup un journaliste de l'expression qui à reussit.... a decrocher une interwiew "de ce genre" silent d'un membre de la famille Rockefeller (juif), ya rien à dire les espagnols passe pour des clowns devant ce journal gouvernemental. Laughing


Citation :
IL PROPOSE UN PROJET DE 30 MILLIARDS DE DOLLARS QUI CRÉERA 300.000 EMPLOIS
Rockefeller investit le Sud algérien
07 Décembre 2010 - Page : 2
Lu 891 fois



Mel Rockefeller est président du New Rock Group en Californie, aux Etats-Unis, une firme spécialisée dans les énergies renouvelables.
M.Rockefeller a fait partie de la délégation des hommes d’affaires américains qui ont pris part à la première édition annuelle de la Conférence sur l’entrepreneuriat entre les Etats-Unis et le Maghreb, qui a eu lieu la semaine dernière à Alger. C’est l’Algérien Djamel Derradji, un ancien diplomate et président de la Chambre de commerce américano-algérienne, qui l’a convaincu de venir prospecter pour la première fois en Algérie. Et c’est grâce à M.Derradji que le magnat américain a bien voulu répondre à nos questions.

L’Expression: M.Rockefeller, votre nom est associé à l’opulence, à l’argent et au business. On estime que c’est justement pour faire du business que vous êtes ici en Algérie.
Mel Rockefeller: Non, pas uniquement pour l’argent. C’est pour construire des ponts entre les deux nations, partager le savoir et les connaissances avec les Algériens. Ainsi, on comprendra mieux les problèmes auxquels le monde fait face et on connaîtra la source de tous ces problèmes que les gouvernements, y compris les USA, ont créés dans le monde. Vous convenez que le problème crucial aujourd’hui, est le terrorisme. Ce fléau mondial tire ses racines de la peur et de la haine diffusées par ceux qui n’ont pas respecté les lois internationales. En fait, l’épicentre du terrorisme n’est pas dans les pays musulmans mais il est bien localisé en Israël.Il ne faut pas aller par quatre chemins: chaque jour que Dieu fait, des citoyens normaux veulent vivre paisiblement, éduquer leurs enfants, faire profiter leur famille, font le «rêve américain» et regardent les Etats-Unis avec espoir. A travers les principes de ce pays, ils aspirent à une vie meilleure.Les promesses et les espoirs que suscite le système américain ont été réduits à néant par les relations entre les USA et Israël.Ces principes ont été bafoués par l’aile droite extrémiste d’Israël et des USA parce qu’ils sont justement connectés à des idées extrémistes. En ce qui me concerne, je dis qu’on peut créer des opportunités et trouver de meilleures solutions pour résoudre les problèmes les plus complexes. Entendons- nous bien, je n’ai rien contre le judaïsme mais je dénonce de toutes mes tripes le sionisme. Les problèmes économiques que subissent actuellement les Etats-Unis d’Amérique sont en réalité une véritable opportunité pour nos vrais partenaires. Ma mission ici en Algérie, est de construire des ponts et tisser des liens entre les peuples séparés par les océans, les mers et par la culture, mais unis par un des meilleurs partages de l’humanité: la paix.

Vous voulez nous faire admettre que vous, Rockefeller, l’argent ne vous intéresse pas? Il nous faut une overdose de naïveté pour y croire.

Je comprends que ma vision des affaires vous surprenne mais elle est indissociable de la communauté. Je ne peux concevoir un business qui ne prenne pas en considération les intérêts de la communauté.
Il faut une vision dans tout ce qu’on entreprend et la mienne dans le business est indissociable de cet impératif de servir la communauté. Toute ma philosophie repose sur l’éthique dans le business. C’est devenu, hélas! une denrée rare. Les leaders de nos nations ont perdu ce sens communautaire pour lequel ils ont été pourtant élus. Vous vous étonnez évidemment, du fait que l’argent ne m’intéresse pas en premier, mais l’argent n’est pas tout. Dans ce siècle, l’habilité pour les hommes d’affaires est de ne voir que leur seul intérêt. Je suis contre cette conception. Si on ne voit pas l’intérêt de la communauté, le business ne fonctionnera pas. Voyez ce qui se passe à Wall Street où des fortunes s’effondrent du jour au lendemain comme des châteaux de cartes. Vous savez pourquoi? Parce qu’il n’y a aucune éthique des affaires. Et je vous dirai que Google subira le même sort dans la mesure où il n’y a pas cette éthique.

En quoi consiste exactement votre projet en Algérie, quel sera le coût de l’investissement et combien d’emplois créera-t-il?

Il s’agit de créer des fermes solaires à hydrogène. Le projet s’intitule: Global Renewable Energy Fund (Fonds global d’énergies renouvelables). Il permettra une réduction considérable des émission de gaz carbonique. Le coût de l’investissement sera de l’ordre de 30 milliards de dollars étalés sur une période de 20 ans. Le fonds sera créé en association avec les producteurs d’hydrocarbures. Nous estimons les revenus entre 400 et 600 milliards de dollars toujours sur la même période de 20 ans et au moins 300.000 emplois seront créés à court terme.
L’avenir n’est plus au pétrole mais aux énergies renouvelables. Et à travers ce projet, on créera des relations dans la région du Maghreb avec les chercheurs leaders et on fera le transfert technologique des USA vers cette région avec comme point de chute, l’Algérie, si elle veut bien nous accorder un point de chute. Nous sommes là pour apporter le savoir-faire américain.

Avez-vous entendu parler du projet Desertec?
Oui, mais ce projet est proposé par les Allemands pour les Allemands.
L’Algérie n’aura aucun contrôle. A mon sens, il n’y a pas de raison pour vous de ne pas contrôler ce projet. C’est votre soleil, et c’est votre énergie. Mon projet est différent de Desertec.
L’Allemagne est aujourd’hui, dans un carrefour comparable à celui de l’Amérique il y a 40 ans. Elle est sous l’emprise des juifs. Ces derniers veulent contrôler le monde à travers l’économie, les médias et la finance.
Ces derniers veulent contrôler les leviers de l’économie allemande qui est la plus forte actuellement en Europe. Alors, accepteriez-vous de donner votre énergie, votre soleil aux juifs?
Entretien réalisé par Brahim TAKHEROUBT
http://lexpressiondz.com/article/2/2010-12-07/83513.html

Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 7 Déc 2010 - 18:09

Interviewer un Rockefeller, c'est comme interviewer Satan Laughing Il va te dire exactement ce que tu veux entendre, avec l'art et la manière en plus, mais tu es sûr que tout ce qu'il t'as dit, c'est pour t'induire en erreur Twisted Evil
Pas mal ses remarques sur les juifs, sachant qu'il est lui même juif

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mbarek
Aspirant
Aspirant


messages : 565
Inscrit le : 02/01/2010
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 7 Déc 2010 - 18:27

c'est claire Samy qu'on peut soupçonner une simple vision pour vendre son eccellence, mais pas au point de sortir des citations comme celle ci, limite des citations du livre des sages de sion, en plus des juifs et des allemands meme les americains en prennent pour leur grade...

Patriot act? les associations de protection et lobying juif ?il y a penssé? c'est trop gros combien meme, ce serrait un requin qui prospecte d'autre horizon fleurissante.... il n'est pas dans la mesure d'oublier que la famille à d'autre affaire à preserver dans le monde, à moins qu'il etait en état d'ivresse pendant l'interwiews No
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur


messages : 6215
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 7 Déc 2010 - 18:36

interviw bidon je pense Exclamation

un projet de 30 milliard qui rapporte 20 milliards par an Suspect

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
Mbarek
Aspirant
Aspirant


messages : 565
Inscrit le : 02/01/2010
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 7 Déc 2010 - 18:49

oui j'en ai bien l'impression, ils ont à mon avis tout bonnement inventé cette interwiew, je ne trouve rien sur ce Mel de la famille scratch dans les prenom Mel qu'on connait avec cette virulance en état d'ivresse c'est Gibson gallek journal gouvernemental, on est pas sortit de l'auberge
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mar 7 Déc 2010 - 20:55

Samyadams a écrit:
Interviewer un Rockefeller, c'est comme interviewer Satan Laughing Il va te dire exactement ce que tu veux entendre, avec l'art et la manière en plus, mais tu es sûr que tout ce qu'il t'as dit, c'est pour t'induire en erreur Twisted Evil
Pas mal ses remarques sur les juifs, sachant qu'il est lui même juif


tout ce qui reste de bien des Rockfellers ici aux USA c'est le Rockfeller Center Plaza a New York Smile
Revenir en haut Aller en bas
said
Lieutenant
Lieutenant


messages : 744
Inscrit le : 29/12/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 8 Déc 2010 - 0:09

Citation :
Wikileaks: l'Algérie, partenaire clé "paranoïaque" des Américains

Par LEXPRESS.fr, publié le 07/12/2010 à 17:08



Wikileaks: l'Algérie, partenaire clé "paranoïaque" des Américains

Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika: "Si je pouvais résoudre le problème [du Sahara], je le ferais".

REUTERS/Francois Lenoir
Les câbles diplomatiques américains révélés par Wikileaks décrivent le partenariat d'Alger avec Washington dans la lutte contre Al Qaeda et la position de Bouteflika sur le conflit au Sahara occidental.


Depuis le 28 novembre dernier, Wikileaks, le site créé par l'Australien Julian Assange, fait la lumière sur les coulisses de la diplomatie mondiale. Parmi les notes américaines diffusées par le site et par son journal français partenaire Le Monde, plusieurs concernent l'Algérie.

Partenaire clé dans la lutte contre Al Qaeda

Des rapports de l'ambassade américaine à Alger rédigés entre 2008 et 2010 révèlent que la coopération entre l'Algérie et les Etat-Unis s'est accrue depuis 2007, rapportent le Guardian et le Los Angeles Times. Les Etats-Unis considèrent ce pays comme un maillon essentiel de sa lutte contre Al Qaeda au Maghreb.

Les notes montrent la volonté des dirigeants de la région menacés par Aqmi de coopérer discrètement mais sérieusement avec Washington et aussi le désir de mettre à profit l'obsession américaine du terrorisme pour négocier de nouveaux avantages, selon Le Monde.

Début 2010, Alger a ainsi donné son accord pour des "survols de surveillance" américains "contre des cibles d'Aqmi au Sahel". C'est la conséquence de la première visite à Alger, en novembre 2009, du chef d'Africom (Commandement américain pour l'Afrique), le général Ward. "L'Algérie souhaite être un partenaire stratégique et pas un adversaire", lui a alors déclaré Bouteflika.

Incompétence et paranoïa


Washington manifeste néanmoins un certain mépris pour les services de sécurité algériens: leurs agents "sont incompétents lorsqu'ils s'agit des taches polyvalentes. Pour cacher leur méfiance et leur paranoïa, ils utilisent des astuces bureaucratiques. Contrairement à nos programmes avec d'autres pays, les services de renseignements militaires algériens effacent toutes traces de nos activités bilatérales militaires." rapporte le quotidien algérien Le Matin.

Quelques jours après les attentats du 11 décembre 2007 à Alger, l'ambassade américaine a rédigé un rapport dans lequel elle met en doute les capacités des services de sécurité Algériens à contrecarrer la menace des kamikazes du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC). Pour Robert S. Ford, l'ambassadeur américain en poste à l'époque à Alger, les services de sécurité Algériens "ne savent pas quand des attaques terroristes pourraient se produire ou sous quelle forme elles se produiront". Et de qualifier l'attitude et les réactions du gouvernement Algérien face à ces attentats de "faibles et stupides".

"Bouteflika est apparu très affligé par les attentats d'Alger et ne sait pas quoi faire", note Robert S. Ford, qui cite une réunion entre le Chef de l'Etat et le Premier Ministre Portugais Socrates, peu après les attentats. "Bouteflika a exhorté Socrates à convaincre les Etats européens d'aider les services de sécurité algériens".

La France, l'Algérie, le Maroc et... le Sahara occidental
L'affront de Sarkozy aux Marocains

En 2007, Nicolas Sarkozy réserve son premier déplacement au Maghreb à l'Algérie. Paris explique alors aux Marocains que le roi Mohammed VI a tout à gagner à ce que la visite se termine à Rabat.

Vexés les Marocains s'estiment trahis -Jacques Chirac avait choisi l'ordre inverse- et annulent la visite à Rabat du président français: ils avancent des "considérations d'agenda, un prétexte vide à la mesure de l'affront subi", indique un télégramme du département d'Etat américain obtenu par WikiLeaks et révélé par Le Monde.

"La France n'a jamais vraiment accepté l'indépendance algérienne" et tente de régler ses comptes avec l'Algérie "en appuyant le Maroc", a estimé le président algérien Abdelaziz Bouteflika en 2007, selon des mémos diplomatiques américains. Les Français, "du fait du poids de leur histoire coloniale au Maghreb, sont incapables de jouer un rôle constructif dans le conflit" du Sahara, a-t-il déclaré lors d'une rencontre avec Frances Fragos Townsend, conseillère du président George W. Bush pour les affaires de sécurité, rapporte Le Monde.

"Si je pouvais résoudre le problème [du Sahara] je le ferais", a-t-il aussi assuré. "Mais je ne peux pas parler à la place des Sahraouis". Ce qu'il faut c'est que "le Maroc et le Polisario trouvent une solution, et ils peuvent le faire avec l'aide des Américains". En février 2008, selon un autre télégramme, Bouteflika a jugé que les Marocains souhaitent "un Anschluss, comme Saddam Hussein avec le Koweït". Et de déclarer ultérieurement, à l'encontre du roi du Maroc, Mohammed VI: "Il n'est pas ouvert, et manque d'expérience".

Côté marocain, les critiques fusent aussi. En Algérie, expliquent des responsables marocains en juin 2009 au représentant personnel du secrétaire général de l'ONU, le pouvoir est toujours entre les mains de généraux dogmatiques, "pétrifiés" à l'idée du plan d'autonomie pour le Sahara présenté par Rabat.
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/wikileaks-l-algerie-partenaire-cle-paranoiaque-des-americains_943097.html
Revenir en haut Aller en bas
Boumedfa3
2eme classe
2eme classe


messages : 26
Inscrit le : 06/12/2010
Localisation : *****
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 8 Déc 2010 - 9:23

Citation :
Algérie second fournisseur de gaz de l'Europe

Selon l'Institut italien du commerce extérieur - L'Algérie est le second fournisseur de gaz en Europe. Ce qui n'était que supposition vient d'être confirmé par l'Institut italien du commerce extérieur (ICE), cité par l'agence de presse Ansamed et repris par l'agence de presse algérienne (APS). L'Algérie est, de ce fait, l'un des principaux fournisseurs de gaz naturel de l'Europe et occupe le deuxième rang après la Russie dans l'approvisionnement du vieux continent.

Avec une part atteignant les 34% du marché gazier européen, l'Algérie devient ainsi l'un des importants fournisseurs de gaz naturel vers l'Europe. Elle occupe, ainsi, la deuxième place après la Russie qui se taille une part de 41%, mais se classe bien avant la Norvège qui n'assure que 25% du marché.L'Institut italien a rappelé, dans ce cadre, qu'en 2008, l'Algérie a exporté environ 65 milliards de mètres cubes de gaz, dont «plus de 97% pour l'Europe». «En plus de la canalisation de gaz Enrico Mattei, qui fonctionne depuis 1983 par une connexion sous-marine avec la Sicile via la Tunisie, et le gazoduc Pedro Duran Farrel, en cours d'exécution depuis 1996 avec une connexion sous-marine avec le sud de l'Espagne via le Maroc, l'Algérie entend renforcer son rôle comme le principal fournisseur de gaz vers l'Europe», estime encore l'ICE.

L'Institut a fait savoir, en outre, que le projet Galsi, qui reliera l'Algérie à l'Italie à travers la Sardaigne, «est actuellement dans une phase préparatoire pour sa réalisation». L'ICE ne manque pas de rappeler que l'Algérie détient une bonne part des réserves mondiales actuelles. Ces dernières excèdent 181 000 milliards de mètres cubes de gaz. Evoquant les potentialités de l'Algérie en matière de gaz, il a rappelé que le pays, «avec ses 4 455 milliards de mètres cubes de gaz naturel, détient aujourd'hui 2,4% des réserves mondiales». Ce potentiel, selon la même source, permet à «l'Algérie d'être à la dixième place dans le monde et Sonatrach est la sixième plus grande entreprise au niveau mondial en termes de production de gaz naturel».

L'ICE a relevé que les exportations algériennes de gaz, à travers les gazoducs reliant l'Algérie et l'Europe, «ont totalisé 39 milliards de mètres cubes en 2008». On notera également que «les quantités restantes, environ 26 milliards de mètres cubes, ont été transformées dans les complexes de Skikda et Arzew, et exportées sous forme de gaz naturel liquéfié par navires-citernes». Aujourd'hui, l'entreprise Sonatrach est «le quatrième plus grand exportateur de gaz naturel liquéfié dans le monde et le cinquième pour le gaz naturel», a fait savoir l'Institut.

Rappelons que le gaz naturel représente environ 21% de production d'énergie dans le monde.Les réserves prouvées de gaz naturel, c'est-à-dire les réserves exploitables et rentables, sont un peu plus élevées que celles du pétrole : 43 ans pour le pétrole, 63 ans pour le gaz naturel, à condition de rester sur les mêmes rythmes de production et de consommation actuels. Au même titre que le pétrole, les réserves de gaz sont concentrées essentiellement dans le Moyen-Orient et la Russie qui détiennent, à eux seuls, les deux tiers des réserves mondiales.

http://www.afriquejet.com/afrique-du-nord/algerie/algerie-second-fournisseur-de-gaz-en-l%27europe-2010120863407.html
Revenir en haut Aller en bas
Mr.Jad
Colonel
Colonel


messages : 1546
Inscrit le : 07/03/2009
Localisation : FL370
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :




MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 8 Déc 2010 - 14:11

Citation :

Suicide en Algérie
L’une des principales causes de mortalité


(un suicidaire Algérien)
Plus qu’un phénomène de société, le suicide est en passe de devenir en Algérie l’une des principales causes de mortalité. En dépit de la mise en garde des spécialistes qui ont tiré maintes fois la sonnette d’alarme, aucune campagne de prévention ou d’information n’a été initiée. La cellule de communication de la Gendarmerie nationale a établi un bilan, à ce sujet, de 1993 jusqu’à août 2005. Sur la base de ces statistiques, cette institution a répertorié les causes des suicides et les moyens utilisés pour y arriver. La classe sociale, l’âge et le sexe des cas sont aussi analysés.

Meriem Ouyahia Alger (Le Soir) - Les chiffres classent l’Algérie parmi les pays arabes où le taux de suicides est moyen. Selon une étude révélée l’année dernière, le taux de suicides a connu un bond effrayant en passant de 0,94 en 1999 à 2,25 pour 100 000 habitants en 2003. Soit, toutes les 12 heures, un Algérien se suicide. Les unités de la Gendarmerie nationale ont traité, de 1993 au 31 août 2005, 3 709 cas de suicides dont 2 785 hommes. 1 423 tentatives de suicide ont été enregistrées pour 848 femmes. Sujets tabou dans la société algérienne, les cas de suicides ne sont pas déclarés. Reste que ce sont des statistiques alarmantes. La majorité des affaires traitées par la Gendarmerie nationale ont été enregistrées dans les wilayas de Béjaïa, Tizi-Ouzou, Bouira, Tlemcen, Oran, Skikda et Mila. Le pic a été atteint entre 2000 et 2003 avec une légère baisse en 2004. Pour l’année en cours, sur les 136 cas de suicides, 112 personnes sont de sexe masculin et 24 cas sont des femmes pour la plupart célibataires. Le taux de suicides est plus élevé chez les personnes âgées entre 18 et 40 ans avec 2 974 cas traités durant cette période. Pour les moins de 18 ans, 24 personnes ont mis fin à leur vie en 2004 et 10 autres durant 2005. Les plus de 40 ans sont aussi touchés par ce phénomène avec 66 cas en 2004 et 34 cas pour les huit premiers mois de l’année en cours. Selon l’étude menée par les unités de la gendarmerie, nul n’est épargné par ce phénomène. Les personnes qui se suicident appartiennent à différentes couches de la société. Les personnes sans profession avec 63% viennent en tête de cette sinistre liste suivies par les fonctionnaires (11%) et les employés (12%). Le peloton est fermé par les activités libérales avec 8% et les étudiants 6%.

La pendaison comme ultime solution

Le moyen le plus employé pour mettre fin à ses jours est la pendaison pour 70% des cas enregistrés. L’empoisonnement, les armes à feu et blanches sont autant de moyens utilisés. “Les principales causes de suicide ont toujours été ignorées du fait qu’il est considéré comme un acte contraire à l’Islam et aux traditions”, note le rapport. Le document cite, en premier, les troubles mentaux avec ses différentes formes pour 874 cas étudiés durant cette période. La décennie noire a aussi laissé des traces indélébiles qui conduisent certaines personnes à cette ultime solution. L’analyse des chiffres fait ressortir que 15,69% des personnes suicidées souffrent de dépression nerveuse. Caractérisé par la détresse et l’angoisse, le désespoir est la cause de 15% des suicides. A cela, se greffent les problèmes socio-économiques et familiaux qui influent sur la personnalité des individus. En effet, 12, 50% des personnes suicidées souffrent de problèmes sociaux. “Il est souvent difficile de connaître le mobile exact du suicide. Certaines familles n’osent jamais divulguer les raisons qui ont poussé les personnes à attenter à leur vie pour ne pas être déshonorées”, souligne le document.

M. O.

Connaître le suicide

Une personne suicidaire ne paraît pas nécessairement comme déprimée. Sous un extérieur jovial peut se cacher une grande tristesse. Les signes changent d’une personne à l’autre. 75% des personnes décédées par suicide l’avaient annoncé. En effet, quasi personne ne se suicide sans avoir fait connaître son désespoir à quelqu’un. Toute tentative de suicide est un appel de détresse dont le corps est l’otage. Contrairement aux idées reçues, le suicide n’est pas héréditaire. Cependant, un suicide dans une famille peut influencer les autres membres de la famille. Pour aider une personne voulant se suicider, il faut l’écouter tout simplement sans lui donner des directives ou des sermons.

M. O.

Source : Le Soir d’Algérie


_________________
“Once you have tasted flight, you will forever walk the earth with your eyes turned skyward, for there you have been, and there you will always long to return.”
― Leonardo da Vinci



Dernière édition par Mr.Jad le Lun 13 Déc 2010 - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Boumedfa3
2eme classe
2eme classe


messages : 26
Inscrit le : 06/12/2010
Localisation : *****
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 8 Déc 2010 - 14:30

Citation :
Alger et Berlin misent sur Desertec pour renforcer la coopération économique

BERLIN - Le président algérien Abdelaziz Bouteflika et la chancelière allemande Angela Merkel ont convenu mercredi de la mise en place d'une commission économique mixte, notamment pour développer la coopération dans le domaine des énergies renouvelables.

M. Bouteflika, en visite officielle en Allemagne, a insisté lors d'une conférence de presse conjointe avec Mme Merkel sur les besoins technologiques de son pays pour qu'il dépende moins à l'avenir des hydrocarbures.

Lundi à Alger le ministre de l'Energie Youcef Yousfi a annoncé le lancement d'un programme de développement des énergies renouvelables sur 20 ans visant à augmenter la production d'électricité à partir de sources alternatives comme le soleil ou le vent.

Concernant la coopération avec l'Allemagne, le président algérien a insisté sur l'importance du projet Desertec, piloté par des entreprises allemandes, qui vise à créer d'ici 40 ans un vaste réseau d'installations éoliennes et solaires en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, censé fournir à terme jusqu'à 15% de la consommation d'électricité de l'Europe.

"Nous travaillerons dans les énergies nouvelles à travers d'un projet colossal qui s'appelle projet Desertec que nous allons approfondir d'un commun accord", a déclaré M. Bouteflika.

Mme Merkel et M. Bouteflika devaient évoquer plus à fond ce dossier lors d'un déjeuner de travail à la chancellerie en compagnie de représentants des compagnies participant au projet.

Mme Merkel, pour sa part, a également évoqué un projet allemand visant à aider l'Algérie à renforcer la sécurité à ses frontières.

Et M. Bouteflika a réaffirmé le soutien de son pays à l'octroi au Conseil de Sécurité des Nations Unies d'un siège permanent à l'Allemagne.

(©AFP / 08 décembre 2010 13h57)
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur


messages : 6495
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 8 Déc 2010 - 15:48

Mr.Jad a écrit:
Citation :

Suicide en Algérie
L’une des principales causes de mortalité


(un suicidaire Algérien)


que Dieu ait son ame dans sa sainte miséricorde

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Mr.Jad
Colonel
Colonel


messages : 1546
Inscrit le : 07/03/2009
Localisation : FL370
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :




MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 8 Déc 2010 - 15:52

Mr.Jad a écrit:
Citation :

Suicide en Algérie
L’une des principales causes de mortalité
(un suicidaire Algérien)
R.I.P dead

_________________
“Once you have tasted flight, you will forever walk the earth with your eyes turned skyward, for there you have been, and there you will always long to return.”
― Leonardo da Vinci

Revenir en haut Aller en bas
Boumedfa3
2eme classe
2eme classe


messages : 26
Inscrit le : 06/12/2010
Localisation : *****
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Mer 8 Déc 2010 - 17:40

Citation :
L'Algérie, "puissance militaire et économique dominante" au Maghreb (agence fédérale US)

APS 08/12/10

WASHINGTON- L'Algérie est la "puissance militaire et économique dominante dans la région" du Maghreb et représente un ''partenaire-clé des Etats-Unis dans la lutte contre le terrorisme'', indique le service de recherche du Congrès américain dans un rapport élaboré pour les membres et les commissions de l'institution parlementaire. Ce service de recherche est une agence fédérale dépendant du Congrès des Etats-Unis chargée de la recherche sur les politiques publiques qui lui vaut le surnom de ''think tank (cercle de réflexion) du Congrès'', dont les rapports sont considérés par les milieux politiques de ''haut niveau, pointus et objectifs''. Le rapport, qui relève la ''stabilité de la situation nationale en Algérie'' se compose de six (6) chapitres portant essentiellement sur le gouvernement et la politique en Algérie, l'économie, les relations extérieures et le terrorisme ainsi que les indicateurs économiques. Dans le sommaire du document, dont une copie a été transmise à l'APS par le département d'Etat, le Service de recherche souligne que ''l'Algérie est un pays de plus en plus important dans les efforts américains pour lutter contre le terrorisme international et représente un partenaire clé dans la lutte contre les groupes liés à al-Qaïda''.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités Algeriennes   Aujourd'hui à 11:29

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités Algeriennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Actualité des Années 60
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» actualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: