Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
pierrot1771
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1380
Inscrit le : 09/05/2011
Localisation : paris
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Dim 9 Déc 2012 - 20:16


J'avais lu l'article quand il a été posté... ACMAT, c'est du très bon matériel
Mais disons que ce n'est que le début d'échanges de bons procédés entre "associés" & amis de longue date.

_________________
Pour toi, pas d'espoir... Pour moi, pas de regret.

www.torapamavoa.blogspot.com
Signez svp: http://www.avaaz.org/fr/petition/Liberation_de_Bradley_Manning/?cdBaxbb
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Lun 10 Déc 2012 - 17:56

Citation :
Côte d'Ivoire: L'armée en alerte. Les raisons !
Publié le 10 décembre 2012 à 7:43

Le temps n'est pas au sommeil chez les hommes en tenue en Côte d'Ivoire. Depuis quelques jours, les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci), la Gendarmerie nationale et la Police nationale, sont en alerte maximale pour une sécurisation accrue de la Côte d'Ivoire en général, et du District d'Abidjan (Capitale économique et cœur du pouvoir) en particulier.

Le ministre auprès du Président de la République, chargé de la défense, Paul Koffi Koffi a donné le ton, le samedi 8 décembre 2012 au Plateau, lors de la rencontre qu'il a eue avec le chef d'état major général (Cemg), le général de corps d'armée Soumaïla Bakayoko, et les chefs des grands commandements.

A savoir le Commandant supérieur de la Gendarmerie, le général Kouakou Gervais, et le Directeur général de la Police nationale, le général Bredou M'Bia. Le collaborateur du Président de la République, Alassane Ouattara a demandé à ces responsables militaires de tenir leurs hommes en éveil pendant tout le mois de décembre en cours. Cela, pour sécuriser les Ivoiriens pendant cette période de fêtes de fin d'année (La Noël et la Saint Sylvestre).

Depuis quelques années, le mois de décembre qui entraîne un flux humain particulièrement élevé notamment à Abidjan, est considéré comme une période sensible au plan sécuritaire. Les rumeurs d'attaques associées au grand banditisme sont légion en cette période depuis le premier coup d'Etat militaire du 24 décembre 1999. C'est pour parer à toute éventualité que les autorités politiques et militaires, ont décidé de mettre les soldats en position de combat. Surtout que les mois précédents ont été marqués par plusieurs attaques contre les positions des Frci.

Des consignes fermes à la vigilance et à la concentration, ont donc été données aux forces de sécurité et de défense pour veiller sur la sécurité des personnes et des biens sur toute l'étendue du territoire. Toujours dans le cadre de la sécurisation, le Ministre d'Etat-ministre de l'intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko a pris un arrêté interdisant l'usage de pétards sur le territoire national à partir d'aujourd'hui lundi 10 décembre jusqu'au 31 janvier 2013. Selon des sources concordantes, l'ensemble des forces ivoiriennes mettront en œuvre un plan de sécurisation concocté par la hiérarchie militaire ivoirienne appuyée par celle des forces impartiales de l'Opération des nations unies en Côte d'Ivoire.

Le Président de la République, Alassane Ouattara aurait donné des instructions pour que des moyens substantiels soient dégagés pour permettre aux Frci, à la Gendarmerie et à la Police nationale, d'exécuter convenablement les consignes qui leur ont été données. Ainsi, les patrouilles mixtes nocturnes, les barrages aux endroits stratégiques et autres opérations de contrôle, pourraient s'accentuer dans les prochains jours à Abidjan et à l'intérieur du pays.

http://www.imatin.net/cote-d-ivoire/article/securite/cote-d-ivoire-l-armee-en-alerte.-les-raisons-_5648_1355125768.html
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Jeu 20 Déc 2012 - 16:42

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Mar 25 Déc 2012 - 19:14

Citation :
Côte d'Ivoire/Libéria: déploiement de soldats pour sécuriser la frontière commune

25.12.2012 à 14h00

L'armée ivoirienne et l'armée libérienne ont débuté lundi des patrouilles militaires mixtes à la frontière entre les deux pays en vue de la sécurisation de la zone, ont confié à Xinhua des sources militaires.

A en croire celles-ci, plus de 1 500 soldats ivoiriens et plus de 400 militaires libériens impliqués dans l'opération ont été déployés.

"Les patrouilles terrestres entre les villes de Taï et de Toulepleu et les patrouilles sur le fleuve Cavally s'inscrivent dans le cadre d'un accent particulier que les autorités veulent mettre sur la sécurité dans cette zone", a confié un officier ivoirien.

Lors d'une rencontre à la mi-octobre à Abidjan, le président ivoirien Alassane Ouattara et la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf avaient annoncé des "manoeuvres militaires et sécuritaires communes".

Le chef d'état-major général des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI), le général Soumaïla Bakayoko avait fait état au cours d'une tournée dans les bases militaires de la nécessité d'organiser des manoeuvres militaires à la frontière entre les deux pays en vue de sécuriser cette zone en proie aux attaques armées meurtrières.

Selon le général Bakayoko, ces exercices militaires conjointes visent à quadriller et maîtriser de manière optimale la zone afin d'assurer de manière efficace la protection des personnes et des biens dans cet espace frontalier.

http://french.peopledaily.com.cn/96852/8070033.html
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Jeu 27 Déc 2012 - 11:40

Citation :
Défense : début de la manœuvre militaire conjointe ivoiro-libérienne à Prolo
http://news.abidjan.net/photos/album_new.asp?id=1898







Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Lun 7 Jan 2013 - 14:26

Citation :
Incendie à la base aérienne militaire d’Abidjan, d’importants dégâts
Mis en ligne par Connectionivoirienne.net La Rédaction · 7 janvier, 2013 a 08:18

Un incendie survenu samedi soir à la base aérienne d’Abidjan a fait d’importants dégâts matériels, a appris Xinhua de source militaire.

Le feu d’une origine encore inconnue s’est déclenché dans les bureaux situés au centre de cette base abritant les soldats de l’armée de l’air ivoirienne.

Les bureaux ainsi que des documents administratifs concernant des soldats ont été calcinés.

Les pompiers ivoiriens alertés ont bénéficié de l’appui des secouristes du camp militaire français Licorne situé à proximité de la base aérienne.

http://www.connectionivoirienne.net/un-incendie-a-la-base-aerienne-militaire-dabidjan-fait-dimportants-degats/
Revenir en haut Aller en bas
pierrot1771
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1380
Inscrit le : 09/05/2011
Localisation : paris
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Lun 7 Jan 2013 - 15:03


C'est pas de chance quand même, tous les dossiers des militaires (passés & présents) partis en fumée Twisted Evil
J'éspère que les dossiers des 2 co-pilotes des Sukhoi 25 qui ont bombardé nos soldats n'étaient pas dedans

_________________
Pour toi, pas d'espoir... Pour moi, pas de regret.

www.torapamavoa.blogspot.com
Signez svp: http://www.avaaz.org/fr/petition/Liberation_de_Bradley_Manning/?cdBaxbb
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9783
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Lun 7 Jan 2013 - 15:06

pierrot1771 a écrit:

C'est pas de chance quand même, tous les dossiers des militaires (passés & présents) partis en fumée Twisted Evil
J'éspère que les dossiers des 2 co-pilotes des Sukhoi 25 qui ont bombardé nos soldats n'étaient pas dedans

non, ceux là sont plus surement en bielorussie ou ukraine
par contre les CD des conversations de l'EM français doivent toujours se vendre sur les marché locaux.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
pierrot1771
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1380
Inscrit le : 09/05/2011
Localisation : paris
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Lun 7 Jan 2013 - 16:00


PGM +1000
Mais je devrais pas rire, le pire c'est que c'est surement le cas.

_________________
Pour toi, pas d'espoir... Pour moi, pas de regret.

www.torapamavoa.blogspot.com
Signez svp: http://www.avaaz.org/fr/petition/Liberation_de_Bradley_Manning/?cdBaxbb
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Lun 18 Mar 2013 - 19:39

Citation :
Police militaire, Forces spéciales, CCDO... : Qui fait quoi ?
Publié le 18 mars 2013 à 17:10
La sphère sécuritaire en Côte d'Ivoire, vient de s'enrichir d'un nouvel instrument de combat : Le centre de coordination des décisions opérationnelles (Ccdo) inauguré le lundi 11 mars 2013 dans les locaux du ministère d'Etat-ministère de l'intérieur et de la sécurité au Plateau, par le Président de la République, Alassane Ouattara.

Le Ccdo qui a reçu 50 véhicules blindés et qui est composé de 750 éléments issus de la Police, de la Gendarmerie et des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci), a pour objectifs, selon le Président de la République, Alassane Ouattara, de ''faire en sorte que les Ivoiriens et tous ceux qui vivent en Côte d'Ivoire soient pleinement dans la sécurité''. Après donc la Police militaire, les Forces spéciales, le Ccdo est mis en place toujours dans le cadre de la question sécuritaire qui depuis la fin de la crise postélectorale en avril 2011, préoccupe à la fois les Ivoiriens et le gouvernement.

Aujourd'hui, avec l'existence des différentes forces créées pour faire face à l'insécurité notamment au ''grand banditisme'' et aux ''tentatives de déstabilisation du pays'', l'on se perd en conjectures, et les Ivoiriens se demandent qui fait exactement quoi ? Cette question est d'importance quand on sait que la Police militaire, les Forces spéciales et le Ccdo ont un trait en commun : la sécurisation des Ivoiriens et tous ceux qui vivent en Côte d'Ivoire. Dans leur mode de fonctionnement, si l'on observe des nuances, toutefois, le risque d'un chevauchement de ces différentes structures sur le terrain, est réel.

En ce qui concerne la Police militaire créée en décembre 2011 après l'attaque meurtrière de Vavoua à l'ouest de la Côte d'Ivoire, le 18 décembre de la même année, ses objectifs étaient entre autres, de traquer dans les rues, les faux éléments des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci), de faire en sorte que les vrais soldats des Frci, soient encasernés. Mais progressivement, cette force qui œuvrait spécifiquement à Abidjan, s'est déployée sur l'ensemble du territoire avec pour autre mission, de lutter contre le grand banditisme sur toutes ses formes. Aujourd'hui, après le départ du Commandant (Cdt) Koné Zakaria de la tête de la Police militaire, on est à se demander si cette unité continue d'exister dans les faits. Aucun décret n'a, jusqu'à ce jour, mis fin à l'existence de cette unité.

Relativement aux Forces spéciales créées par le Président de la République, Alassane Ouattara, et qui ont fait leur première apparition publique, le 7 août 2012, à l'occasion du traditionnel défilé militaire de la commémoration de l'accession de la Côte d'Ivoire à la souveraineté nationale (fête nationale ou de l'indépendance), leur mission est précise. A savoir, intervenir en dernier recours pour protéger les Institutions et ceux qui les incarnent lorsque le pays est attaqué. C'est ainsi que ces forces ont été déployées par exemple lorsqu'il y a eu l'attaque du camp d'Akouédo dans la nuit du 5 au 6 août 2012, et quand le poste frontalier des Frci de Noé a été pris d'assaut, le 21 septembre 2012, par des inconnus lourdement armés.

Quant au Centre de coordination des décisions opérationnelles, Ccdo, sa mission a été définie le 11 mars dernier par le chef de l'Etat, Alassane Ouattara. ''Ce n'est donc pas la mise en place d'un
Cecos-bis. Je voudrais rassurer nos concitoyens. Nous tenons à la liberté de mouvement, à la tranquillité de nos concitoyens...Nous y mettrons, comme le ministre d'Etat (Hamed Bakayoko, Ndlr) a souhaité, des moyens additionnels, des caméras additionnelles... Je voudrais dire à toutes les populations qu'elles peuvent être rassurées, qu'au fil des jours, la sécurité à Abidjan sera véritablement renforcée''.

Au niveau des différentes forces susmentionnées, la base du recrutement, apparemment, est identique. Qu'il s'agisse de la Police militaire, des Forces spéciales ou du Ccdo, toutes ces unités sont composées d'éléments mixtes issus de la Police, de la Gendarmerie et des Frci.

Aujourd'hui, la question qui se pose après les précisions faites par le Ministre d'Etat-ministre de l'intérieur au journal télévisé de la Rti (20h) du 11 mars 2013, est de savoir si toutes les forces assurant la sécurité vont à Abidjan, vont disparaître au profit du Ccdo. Selon le ministre d'Etat, les éléments du Ccdo auront des brassards, et tous les soldats qui seront aperçus sans ces brassards et qui seront en train de mener des opérations de sécurisation, seront interpellés. Notons que d'autres unités de sécurisation existent au nombre desquelles, la Force de recherche et d'actions de la police (Frap).

http://www.imatin.net/presse/article/securite/police-militaire-forces-speciales-ccdo...--qui-fait-quoi-_8324_1363627471.html


Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Jeu 4 Avr 2013 - 15:22

Citation :
Côte d'Ivoire : Des manœuvres militaires virent au drame Trois éléments des Frci meurent par noyade

http://www.afrik53.com/Cote-d-Ivoire-Des-manoeuvres-militaires-virent-au-drame-Trois-elements-des-Frci-meurent-par-noyade_a13903.html

Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Mer 29 Mai 2013 - 18:52

IAR330 Puma

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Mer 5 Juin 2013 - 22:01


Citation :
Côte d’Ivoire : la force Licorne accompagne le déploiement du BATLOG ivoirien au Mali

Mise à jour : 22/05/2013 16:34

Le 6 mai 2013, un détachement de liaison (DL) de la force Licorne a été projeté à Bamako afin de faciliter l’intégration des premiers éléments du Bataillon logistique (BATLOG) ivoirien au sein de la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA).

Côte d’Ivoire : la force Licorne accompagne le déploiement du BATLOG ivoirien au Mali

Profitant du retour à Bamako d’un élément d’escorte et de transport ayant accompagné un convoi désengagé de l’opération Serval, le détachement, composé de deux officiers, d’un sous-officier et d’un militaire du rang rejoindra les 103 éléments précurseurs du BATLOG ivoirien arrivés à Bamako samedi 4 mai.

Sa mission consistera à épauler les soldats des forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) lors de leurs premières semaines au Mali où ils seront formés à l’utilisation des matériels fournis par la France et les Etats-Unis. Le DL apportera également une aide précieuse à l’état-major du BATLOG puisqu’il le conseillera et facilitera les interactions avec les différentes unités militaires présentes sur place.

Partis pour le Mali le 2 mai dernier à l’issue d’une cérémonie militaire présidée par le chef d’Etat major général (CEMG) des FRCI, ce premier détachement ivoirien comprend un escadron de transport et une partie des officiers du centre opérationnel (CO) qui composeront l’état major du bataillon logistique. Ces éléments précurseurs seront rejoints par les autres membres du bataillon dans les semaines à venir.

Etape emblématique de la coopération bilatérale existant entre la France et la Côte d’ivoire, cette mission parachèvera le cycle de formation dispensé par la force Licorne au profit du BATLOG ivoirien. Des DIO pack VITAL débutés en mars dernier à l’exercice de validation avant projection « Agbanian » en avril, les militaires français auront accompagné les soldats ivoiriens dans chacune des étapes ayant permis leur projection sur le théâtre malien.





Sources : EMA
Droits : armée de Terre


http://www.defense.gouv.fr/operations/cote-d-ivoire/actualites/cote-d-ivoire-la-force-licorne-accompagne-le-deploiement-du-batlog-ivoirien-au-mali
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21551
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Mer 14 Aoû 2013 - 17:06

Alpha-Jet


_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Ven 6 Sep 2013 - 20:01

Citation :
Côte d’Ivoire : Licorne poursuit la formation des soldats ivoiriens

Mise à jour : 06/09/2013 12:06

Du 29 juillet au 23 août 2013, la force Licorne a assuré 3 stages de formation militaire génériques ou spécifiques au profit des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI).

La force Licorne a pour mission d’accompagner la réforme de l’armée ivoirienne en l’appuyant par des formations théoriques et pratiques dans les domaines opérationnels ou techniques. Les militaires de l’escadron Alpha de la force Licorne, armé par le 5e escadron du 1er Régiment étranger de cavalerie (1er REC), ont ainsi conduit quatre stages ou « détachements d’instruction opérationnelle (DIO) » au profit de cadres et soldats ivoiriens, issus des trois armées.

Du 29 juillet au 2 août, deux séances d’instruction opérationnelles ont été réalisées pour 40 soldats ivoiriens.



La première série de formation était consacrée à l’instruction sur le tir au combat (ISTC). Après avoir balayé les règles fondamentales de sécurité et la gestuelle particulière des différentes positions de tir, les soldats ivoiriens ont pu se roder au maniement de l’AK-47.

La deuxième série de formation portait sur les fondamentaux de la topographie, la lecture d’une carte, l’utilisation d’une boussole et la prise d’azimut. Les élèves stagiaires ont également revue les principes du croquis d’observation ou d’itinéraire. L’instruction s’est achevée par une course d’orientation qui a permis d’éprouver, dans l’effort, la qualité de l’instruction.

Par ailleurs, du 20 au 23 août 2013, un sous-officier de la Compagnie de Commandement et de Logistique Inter-Arme (CCLIA) de la force Licorne a dispensé un stage d’instruction technique au profit d’armuriers. 5 sous-officiers des forces républicaines de Côte d’Ivoire et du groupement pour la sécurité du président de la république ont suivi une formation au tir (sécurité), à la manipulation de différentes armes et à la gestion des munitions. Cet échange de savoir-faire en matière de sécurité, de suivi, d’entretien et de réglage des armements de petit calibre (inférieur à 20 mm) permet de revenir sur la maîtrise de savoir-faire fondamentaux, condition indispensable au bon fonctionnement des unités élémentaires des corps de troupe.

Depuis début 2013, la force Licorne a assuré la formation plus de 1000 soldats ivoiriens dans le cadre de l’accompagnent de la réforme de l’armée ivoirienne, en soutien de l’ONUCI. Forte de 450 militaires, la force Licorne apporte par ailleurs et ponctuellement des aides à la dépollution ou à la destruction de munitions, et mène des actions civilo-militaires. Elle est également en mesure d’assurer la protection des ressortissants français.






Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense


http://www.defense.gouv.fr/operations/cote-d-ivoire/actualites/cote-d-ivoire-licorne-poursuit-la-formation-des-soldats-ivoiriens
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Ven 15 Nov 2013 - 17:30

Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Mar 19 Nov 2013 - 15:35

Citation :
La France offre à la Côte d'Ivoire 500 armes légères



À Abidjan, deuxième étape de sa tournée africaine, Manuel Valls, le ministre français de l'Intérieur, a remis samedi aux autorités ivoiriennes 500 pistolets automatiques et 50 ordinateurs. Un appui de la France à la réforme du secteur de la sécurité en cours en Côte d'Ivoire.
Manuel Valls n'est pas venu les mains vides à Abidjan. Au cours d'une brève cérémonie à l'école de police de la capitale ivoirienne, le ministre français de l'Intérieur, en visite dans le pays, a remis, le 16 novembre, aux ministres ivoiriens de l'Intérieur, Hamed Bakayoko, et de la Défense, Paul Koffi Koffi, des armes légères et des ordinateurs.
"L’appui de la France dans la réforme du secteur de la sécurité en cours est vivement apprécié au plus haut niveau de l’État. La cérémonie qui nous réunit ce matin [16 novembre] consacre la remise de 50 ordinateurs et de 500 pistolets à la police nationale et à la gendarmerie", a affirmé Hamed Bakayoko. Selon lui, "les 250 pistolets qui reviennent à la police dans le partage, permettront [à la Côte d'Ivoire] de lutter contre le grand banditisme".
"Renforcement des capacités"
Le ministre ivoirien a également plaidé pour "le renforcement des capacités des services de renseignements", en vue "d’anticiper et de faire face aux menaces qui ont plusieurs visages aujourd’hui".
"Je répondrai évidemment toujours très positivement à vos demandes, la formation des forces de sécurité, pour qu'elles quadrillent encore davantage le terrain et lutte contre toutes les formes d'insécurité et de délinquance, l'usage de la vidéo protection", a répondu Manuel Valls.
Après une décennie Gbagbo marquée par de vives tensions, les relations Paris-Abidjan sont désormais au beau fixe, et une coopération intense a repris, notamment dans les domaines économique et militaire.
Début novembre 2011, la France avait marqué la reprise de sa coopération avec les forces de sécurité ivoiriennes en leur remettant une trentaine de véhicules, au sortir de la crise postélectorale.
(Avec AFP)

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20131118083639/
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)
avatar

messages : 6943
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Mer 29 Jan 2014 - 1:55

Citation :
Ufast va construire 30 bateaux pour la Côte d’Ivoire



Patrouilleurs, vedettes, embarcations rapides… Le chantier Ufast a remporté avec la Côte d’Ivoire un très gros contrat. En tout, 30 bateaux vont être produits sur le site de Quimper dans l’année qui vient. La commande comprend, notamment, trois patrouilleurs de 33 mètres du type RPB 33, quatre vedettes de 12 mètres du type...

http://www.meretmarine.com/fr/content/ufast-va-construire-30-bateaux-pour-la-cote-divoire
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Mer 4 Juin 2014 - 15:49

Citation :
Raidco Marine livre à la Côte d’Ivoire son premier RPB 33
 
04/06/2014


L’Émergence quittant Lorient hier midi
crédits : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU    

L’Emergence, premier des trois patrouilleurs de 33 mètres commandés par la Côte d’Ivoire à Raidco Marine, a quitté hier midi la rade de Lorient. Cap sur Abidjan, où il doit arriver le 23 juin après un long transit ponctué de deux escales au Maroc (Agadir) et au Sénégal (Dakar). Avant l’appareillage, une cérémonie a été organisée à bord, où le représentant de l’ambassadeur de Côte d’Ivoire en France s’est dit ravi du travail accompli et a souhaité bonne mer à l’équipage, qui réalise là sa première grande navigation sur ce bateau. Mais qu’on ne s’y trompe pas, les 14 marins ivoiriens de L’Emergence ne sont pas des novices. Constitués en grande partie d’officiers mariniers supérieurs, ces hommes ont été choisis parmi les personnels les plus expérimentés de la marine, afin de faciliter la prise en main de ce nouvel outil et préparer les cadres des deux patrouilleurs suivants. Ceux-ci  seront livrés en octobre 2014 et mars 2015.

Alors que L’Emergence a été mise à flot début avril à Quimper, les militaires ivoiriens sont arrivés en Bretagne mi-mai. Durant deux semaines, ils ont bénéficié d’une formation dispensée par les équipes de Raidco Marine, dont trois membres accompagnent l’équipage pour le transit vers Abidjan. A l’occasion de divers manœuvres et d’exercices en tout genre (incendie, panne moteur, mise à l’eau de l’embarcation d’interception…) menés au large de Lorient, les marins ont pu se familiariser avec le patrouilleur et apprécier ses qualités. « C’est un superbe navire et nous sommes vraiment satisfaits. C’est un bateau qui présente une excellente manœuvrabilité. Grâce à sa coque en matériaux composites, il est léger et rapide, ce qui est un avantage pour les opérations », explique le capitaine de corvette Dadie Valles, commandant de L’Emergence.





Cérémonie sur L'Emergence, hier à Lorient (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)


Le commandant Dadie Valles (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)





L'Emergence quittant Lorient (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

A bord de L’Emergence

L’officier, comme l’ensemble de l’équipage, se montre très fier de son nouveau bateau. Et on le comprend puisque ce patrouilleur est clairement une très belle réalisation. En dehors de ses lignes particulièrement réussies, l’intérieur est impeccable et bien agencé, avec des locaux de travail et des postes confortables. La machine, avec ses deux moteurs diesels MAN et ses deux générateurs CAT, se montre spacieuse et intelligemment organisée, afin de faciliter la maintenance par un accès rapide aux différents équipements.  On notera à ce propos que le nouveau patrouilleur ivoirien, comme toutes les unités du type RPB 33, un design développé par Raidco Marine et Ufast, est conçu comme une plateforme simple, robuste et économique. Cela signifie des coûts d'exploitation et un entretien réduits, avec une disponibilité technique de 350 jours par an, pour un taux d’activité annuel de 1800 heures.  


Coursive des locaux vie (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)


Carré (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)



Compartiment machine (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Au fond du compartiment machine, on distingue les formes de la rampe de mise à l’eau de l’embarcation rapide. Un semi-rigide de 6 mètres pouvant transporter 5 personnes, qui servira aux contrôles et éventuellement aux missions d’assaut. « Cette embarcation est dotée de deux moteurs de 70 cv et peut dépasser la vitesse de 30 nœuds. Elle sera utilisée par les équipes de visite ou les commandos pour accoster des navires contrevenants », précise le commandant Dadie Valles, qui se montre très enthousiaste vis-à-vis du dispositif de lancement situé à l’arrière. Celui-ci est dit « gravitaire », c'est-à-dire que le bateau glisse sur la rampe sous l’effet de son propre poids : « L’embarcation est mise en œuvre avec un nouveau système de rampe inclinée qui facilite la manœuvre et réduit le temps de déploiement. Ainsi, le personnel est rapidement en action. C’est un moyen plus rapide et plus sûr que le traditionnel système de bossoir ».  



La rampe arrière avec l'embarcation de 6 mètres (© MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)


L'Emergence quittant Lorient (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Et puis il y a bien entendu la passerelle, centre névralgique du bateau. C’est une belle illustration de ce que sont devenus les patrouilleurs modernes. Surplombant les superstructures, elle offre une vision panoramique, ce qui permet à aux marins d’appréhender rapidement l’environnement : la conduite nautique, le bon déroulement des manœuvres de l’embarcation d’intervention, la tenue de situation et le contrôle des moyens d’action.


La passerelle de L'Emergence (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La passerelle dispose de différents équipements, dont trois écrans. L’un d’eux est dédié au radar de navigation Furuno, alors que les deux autres, qui disposent d’un système de partage, permettent de superposer différentes informations (logiciels de navigation et de cartographie, AIS, sondeur…) afin par exemple de faciliter l’identification de bateaux. L’architecture, ouverte, permet d’intégrer ultérieurement d’autres équipements, comme des caméras infrarouges. Pour ce qui est de la navigation, L’Emergence ne nécessite que deux hommes en passerelle, et même un seul dans l’absolu. Il y a à bord un pilote automatique mais pas de joystick. Ici, on conserve la belle roue en bois traditionnelle, la barre hydraulique étant préférée pour sa robustesse.


Le commandant de L'Emergence (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)




La passerelle de L'Emergence (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)


L'équipage et l'équipe de Raidco (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Côté armement, le patrouilleur a quitté la France sans affût, en raison d’un embargo sur les armes dont la Côte d’Ivoire fait l’objet depuis la crise postélectorale de 2010/2011. Du fait du retour de la paix civile dans le pays, l’ONU a néanmoins décidé d’alléger fin avril cet embargo, que le gouvernement ivoirien espère bien voir prochainement levé  pour les armes lourdes. Le pays a, en effet, besoin de rééquiper son armée afin que celle-ci puisse remplir ses missions. C’est le cas de la marine, dont les nouveaux patrouilleurs de 33 mètres doivent êtres dotés d’un canon de 20mm à l’avant et deux mitrailleuses de 12.7mm à l’arrière dès que les Nations Unies auront donné leur feu vert.


L'Emergence quittant Lorient (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Une marine qui se modernise pour répondre aux défis sécuritaires

Cette levée de l’embargo apparait aujourd’hui d’autant plus nécessaire pour la marine ivoirienne que celle-ci fait face à de nombreux défis dans le golfe de Guinée. Une région très sensible et qui est également devenue dangereuse, du fait de l’essor de la piraterie et des trafics illicites. Ainsi, le commandant Dadie Valles rappelle la nécessité, pour la Côte d’Ivoire, de moderniser sa marine pour répondre au besoin de sécurisation maritime : « Nos trois missions majeures sont la lutte contre la piraterie, la protection de nos ressources énergétiques, puisqu’il y a beaucoup de plateformes offshore, ainsi que la lutte contre le narcotrafic et la pêche illégale. L’Emergence est parfaitement adaptée aux missions de surveillance et d’action de l’Etat en mer, et permettra d’assurer la sécurité transfrontalière dans le golfe de Guinée ».

Il faut dire que les matériels de la marine ivoirienne vieillissaient sérieusement et n’étaient plus adaptés à l'évolution des missions. Forte d’un millier d’hommes, dont une centaine de fusiliers-marins, ses moyens hauturiers se limitaient jusqu’ici à trois vieux patrouilleurs construits en France : Le Valeureux (47.5 mètres) datant de 1976, ainsi que L’Ardent et l’Intrépide, deux unités de 40.7 mètres du type Epée opérationnels depuis 1978.  


Le Valeureux (© MARINE NATIONALE - COLLECTION FLOTTES DE COMBAT)


L'Intrépide (© MARINE NATIONALE - COLLECTION FLOTTES DE COMBAT)

L’entrée en service de L’Emergence et de ses deux sisterships, qui pourront réaliser des missions de quatre à six jours, va donc changer la vie des marins ivoiriens, qui vont disposer enfin d’outils adéquats et voir se démultiplier leurs capacités d’action. D’autant que les trois RPB 33 ne sont pas les seules acquisitions faites par le pays. En complément du Bian, une vedette de gendarmerie de 14 mètres du type RPB 14 livrée en 2000 par Raidco Marine, la Côte d’Ivoire a passé commande à la société française de trois nouvelles vedettes du type RPB 12. Réalisées par Ufast, ces unités de 12 mètres, chargées sur un cargo à Quimper, vont être livrées fin juin. Le chantier breton, qui a aussi fabriqué 30 bateaux lagunaires de 6 mètres pour la Côte d’Ivoire, va également lui livrer prochainement quatre embarcations commandos du type UFR 9.30.


RPB 12 (© RAIDCO MARINE)

Renouveau et coopération régionale

La marine ivoirienne, à l’image du pays, connait donc un véritable renouveau. C’est d’ailleurs pour cette raison que le premier patrouilleur du type RPB 33 a été baptisé L’Emergence, un nom hautement symbolique. « Cette acquisition marque un nouveau départ, c’est le renouveau de la marine ivoirienne après la crise postélectorale. Elle montre la vision de notre président de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergeant à l’horizon 2020. Pour cela, la marine doit avoir les moyens de mener ses missions régaliennes, mais aussi d’être un acteur de la protection des ressources, au centre de la stratégie maritime de la CEDAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest, ndlr), qui prône une approche collective et la mutualisation des moyens dans le golfe de Guinée. Avec ses nouveaux bâtiments, la marine ivoirienne souhaite jouer un rôle majeur dans le dispositif qui se met en place », souligne le capitaine de corvette Dadie Valles.

http://www.meretmarine.com/fr/content/raidco-marine-livre-la-cote-divoire-son-premier-rpb-33
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Ven 13 Juin 2014 - 22:29

Les casques bleus Ivoiriens au Mali.

Citation :
14-05-15-Ivory Coast Contingent 16


  
PHOTOS:
 
Gao, 15 mai 2014 - Les Casques Bleus de la Compagnie ivoirienne de transport participent à une formation près de leur base à Gao. Photos MINUSMA/Marco Dormino
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Dim 15 Juin 2014 - 19:17

Citation :
14-05-15-Ivory Coast Contingent 02


  
PHOTOS:
 
Gao, 15 mai 2014 - Les Casques Bleus de la Compagnie ivoirienne de transport livrent de l'eau potable aux soldats de l'ONU stationnés à l'aéroport de Gao.
Photos MINUSMA/Marco Dormino
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Sam 5 Juil 2014 - 14:35

Citation :
Le nouvel accord de défense franco-ivoirien bientôt ratifié par Abidjan

Posté dans Afrique, Opérations par Laurent Lagneau Le 05-07-2014


La commission des Relations extérieures du Parlement ivoirien vient de voter, à l’unanimité des 25 députés présents en séance, le traité de partenariat de défense signé en janvier 2012 par les président Sarkozy et Ouattara. Le texte avait été définitivement adopté par Paris en décembre dernier.

Ce traité, qui révise l’accord d’assistance militaire technique qui liait les deux pays depuis 1961 (c’est à dire au lendemain de l’indépendance de la Côte d’Ivoire), devra ensuite avalisé par l’ensemble des députés pour pouvoir être ratifié par le président Ouattara. Mais cela ne devrait pas poser de problème étant donné que le Rassemblement des républicains (RDR), le parti dont il est issu, dispose de la majorité absolue et que la quasi-totalité des sièges restants sont occupés par des formations politiques alliées.

Cependant, cet accord de partenariat de défense est catégoriquement refusé par l’opposition. Seulement, comme elle n’a pas participé aux dernière élections législatives, elle ne dispose d’aucun moyen pour faire valoir ses arguments.

« C’est un accord précipité, non consensuel. Nous le refusons », a déclaré Amani N’Guessan, ancien ministre de la Défense de Laurent Gbagbo, l’ancien président ivoirien qui, malgré sa défaite à l’élection présidentielle, s’était maintenu au pouvoir en 2011 avant d’en être chassé par les troupes françaises de la Force Licorne et les casques bleus de l’ONUCI. « Il n’appartient pas à la France de penser ni le format, ni l’organisation de notre armée », a-t-il ajouté.

Quoi qu’il en soit, ce traité fixe les modalités d’un coopération militaire entre les deux pays ainsi que celles de la présence militaire française en Côte d’Ivoire. Il prévoit également des échanges d’informations relatives « aux vulnérabilités, risques et menaces à la sécurité nationale et régionale », des exercices conjoints, la mise à la disposition d’Abidjan de coopérants militaires français ainsi que des soutiens techniques et la « formation des membres du personnel ivoirien par leur accueil ou leur admission en qualité d’élève ou de stagiaire dans les écoles de formation militaires françaises ou soutenues par la France ».

À ce sujet, la Force Licorne apporte déjà un appui significatif à l’armée ivoirienne. Ainsi, au cours du mandat 33, armé principalement par le 2e Régiment d’Infanterie de Marine (RIMa) pendant 4 mois, « près de 30 détachements d’instruction opérationnelle et technique (DIO et DIT) ont été mis en œuvre au profit de 600 militaires ivoiriens dans des domaines aussi variés que complémentaires : combat, instruction sur le tir de combat (ISTC), techniques d’intervention opérationnelle rapprochée (TIOR), systèmes d’information et de communication, maintenance ou encore sauvetage au combat », a indiqué l’Etat-major des armées.

Cela étant, comme l’expliquait un rapport du Sénat rédigé par Christian Cambon, ce nouveau partenariat de défense indique que la circulation des forces françaises « est autorisée sur tout le territoire » ivoirien, « tout comme les manœuvres et exercices nécessaires à l’entraînement et conduite des activités, après autorisation préalable ».

Et le document d’ajouter : « S’agissant des installations mises à disposition, il s’agit du camp de Port-Bouët et d’une installation à Abidjan. Ces installations peuvent être reprises par la partie ivoirienne sous réserve de mettre à disposition une installation équivalente. La partie française peut procéder aux aménagements qu’elle jugera nécessaires pour ses besoins opérationnels à condition d’avoir eu l’accord préalable de la partie ivoirienne. La partie ivoirienne se réserve le droit de demander le retrait des forces françaises stationnées sur son territoire par notification avec un délai d’exécution de 6 mois minimum. »

Si, en 2008, il était question de mettre un terme à une présence militaire française importante en Côte d’Ivoire (le 43e Bataillon d’Infanterie de Marine – BIMa – a été dissous en 2009), les évènements au Mali, avec la montée en puissance de l’opération Serval, ont donné lieu à un revirement de la part des autorités françaises. Et cela d’autant plus qu’Abidjan dispose d’un port en eaux profondes et d’un aéroport, ce qui facilite la logistique, à l’heure où la France va s’engager dans la durée dans la Bande sahélo-saharienne (BSS) pour continuer à mettre la pression sur les groupes jihadistes.

Aussi, Abidjan accueillera une base opérationnelle avancée française et la Force Licorne et prendra le nom de « Forces françaises en Côte d’Ivoire ». Ses effectifs passeront de 500 à 800 personnels d’ici au 1er janvier 2015.  


http://www.opex360.com/2014/07/05/le-nouvel-accord-de-defense-franco-ivorien-bientot-ratifie-par-abidjan/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20044
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Mar 18 Nov 2014 - 20:36

Citation :
Des militaires manifestent pour leurs soldes en Côte d’Ivoire

Posté dans Côte d'Ivoire par Laurent Lagneau Le 18-11-2014




Les tensions entre anciens rebelles pro-Ouattara et partisans de l’ex-président Gbagbo n’ont pas disparu. Notamment au sein des forces armées ivoiriennes où ceux qui ont servi le second affirment que leur avancement a été bloqué au profit des premiers.

C’est l’une des raisons qui explique le mouvement d’humeur de soldats ivoiriens, ce 18 novembre, à Bouaké. Ainsi, plusieurs dizaines d’entre eux ont installé des barricades pour bloquer les rues de cette ville. Et le mouvement s’est visiblement étendu à d’autres garnisons, comme au camp militaire d’Akouédo, le plus important d’Abidjan.

Outre l’avancement, les revendications portent également sur la révalorisation des soldes, pourtant promis depuis les accords de paix de Ouagadougou, en 2007, alors que le pays était alors coupé en deux, avec les pro-Gbagbo au sud et les rebelles des Forces nouvelles, dirigées par Guillaume Soro, au nord.

« Nous manifestons pour réclamer nos droits. Durant deux jours nous allons paralyser les principales villes de l’intérieur. Si nous n’avons pas gain de cause, le troisième jour nous allons nous attaquer aux institutions bancaires », a affirmé un officier en poste à Abidjan, selon l’AFP. « Nous voulons notre argent, le rappel de trois ans d’arriérés de primes. S’il n’y a pas une bonne suite, nous ne cesserons pas cette manifestation », a enchéri un soldat, toujours selon la même source.

« Nous avons accordé au président de la République [Alassane Ouattara] un temps pour qu’il constate de lui-même les irrégularités administratives. Mais le général Bakayoko [ndlr, le chef d'état-major des armées ivoiriennes] est encore dans la peau d’un chef rebelle, a dénoncé un officier.

Lors d’une allocution télévisée, le ministre ivoirien de la Défense, Paul Koffi Koffi, a demandé aux militaires de regagner leur caserne, tout en leur promettant plusieurs décisions devant calmer la grogne, comme le paiement d’arriérés de soldes et de frais de déplacement ainsi qu’une meilleure couverture de frais de santé. Reste à voir si cela suffira à calmer tout le monde…


http://www.opex360.com/2014/11/18/des-militaires-manifestent-pour-leurs-soldes-en-cote-divoire/
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5217
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Sam 6 Juin 2015 - 2:00

Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   Sam 8 Aoû 2015 - 10:54

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Armée de terre Japonaise
» Les forces françaises en OPEX
» Evénements divers "Marine & Défense"
» Europe de la défense // Otan ?
» Association de Défense des Koalas - Drew Miller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Afrique-
Sauter vers: