Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'industrie automobile au Maroc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Cobrath
sergent
sergent
avatar

messages : 242
Inscrit le : 04/04/2009
Localisation : Paris / Bettana
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mar 21 Juin 2011 - 1:38

C'est tout bon ça...
Bon j'aurais préféré voir Man & Mercedes mais les prix ne sont pas les mêmes, et puis les européens ne sont plus très fiables, il faut miser sur les asiatiques Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21559
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mar 21 Juin 2011 - 2:30

C'est pas la même socièté qui a signé avec le ministère de transport une convention relative au renouvellement de la flotte viellissante des camions, et qui devrait installer une unité industrielle pour la fabrication locale ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
docleo
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 1820
Inscrit le : 03/09/2008
Localisation : de garde
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Jeu 23 Juin 2011 - 12:19

Citation :
Renault
Snop livre ses premières pièces de carrosserie à Renault Tanger Méditerranée

L’usine installée à TFZ a nécessité un investissement de 3,3 milliards de DH. A terme, une consommation de 21 000 tonnes d’acier par an n 250 emplois créés, dont une majorité de cadres et techniciens.


Snop, un des plus grands fabricants européens de composants métalliques pour l’industrie automobile, et particulièrement les pièces de carrosserie, a livré ses pièces prototypes pour l’usine Renault Tanger Med d’où doivent sortir les premières voitures en janvier 2012. Avec Sealynx et Valeo, elle fait partie des entreprises françaises récemment installées à Tanger Free Zone (TFZ) pour fournir le constructeur au losange.

L’unité de 15 000 m2 couverts, l’une des plus grandes de cette zone industrielle, a été bâtie sur un terrain de 5,3 ha, dont 1 000 m2 dédiés aux services administratifs et équipements sociaux pour le personnel.

Un budget global de 30 millions d’euros (3,3 milliards de DH) a été investi pour mener à bien ce projet qui permettra de créer 250 emplois dont une majorité de cadres et techniciens. Avec l’effectif de l’usine de Tanger, Snop comptera 2 600 salariés dans le monde. Les sessions de formation du personnel ont démarré dès le mois de février dernier en partenariat avec l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT).
L’équipement de haute technologie est composé, entre autres, de quatre presses dont deux de 1 200 tonnes, 15 robots d’assemblage, des robots de mesure dimensionnelle et d’une dizaine de presses de soudure. La direction du site estime la consommation annuelle à 21 000 tonnes de tôles d’acier en bobines à terme. Les bobines qui arrivent par camions sont introduites dans un dérouleur qui aboutit aux presses dans lesquelles sont réalisées jusqu’à huit opérations de traçage, de pressage et de découpe.

Fondée en 1981 à Noisy (France), Snop fait partie du groupe FSD. Tanger constituera le 11e site de production que Snop compte dans le monde (France, République Tchèque, Espagne, Turquie). En 2010, Snop a réalisé un chiffre d’affaires de 600 millions d’euros (6,6 milliards de DH) avec un portefeuille clients constitué des plus gros constructeurs automobile, notamment Renault, PSA, Toyota, Volkswagen, BMW, Mercedes, Volvo et General Motors. Snop fournit également les équipementiers Faurecia et Valeo. Pour l’instant, Renault est son unique client au Maroc.

Outre Snop, le constructeur commencera à recevoir ses premières livraisons de pièces détachées de ses nombreux fournisseurs à partir de juillet avec une accélération de la cadence en automne prochain. Il doit produire 170 000 véhicules en 2012, soit 30 véhicules/heure. Renault compte atteindre un taux d’intégration industriel local de 40% la première année «avec un objectif de 80% à terme», selon un de ses cadres dirigeants.

Jamal Amiar. La Vie éco
www.lavieeco.com

2011-06-23
Revenir en haut Aller en bas
http://medecinsmaroc.xooit.com/index.php
docleo
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 1820
Inscrit le : 03/09/2008
Localisation : de garde
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Jeu 23 Juin 2011 - 19:50

Citation :
LES ESPAGNOLS À LA RECHERCHE D’OPPORTUNITÉS AU NORD
LA PROXIMITÉ GÉOGRAPHIQUE ATTIRE LES INVESTISSEURS
UNE DOUZAINE D’ENTREPRISES INTÉRESSÉES PAR LE «CLIENT RENAULT»

Le port TangerMed et les industries qu’il attire, dont l’industrie automobile avec le projet Renault attirent les investisseurs espagnols (Ph. Adam)

Les industriels ibériques passent à la vitesse supérieure en matière de prospection. Hier mercredi démarrait à Tanger une rencontre des entreprises du secteur automobile. L’événement organisé par la Chambre de commerce espagnole à Tanger (Cecit) est le dernier d’une série de rencontres que Tanger et le nord ont abrité durant ces derniers mois. L’objectif est d’assurer un maximum de visibilité pour les entreprises espagnoles dont l’économie connaît actuellement une crise sans précédent.

L’automobile est un des secteurs clés pour le Maroc et la Région nord en particulier, une donne que les Espagnols ont saisi et tentent d’exploiter à fond. Déjà, ce sont plus d’une douzaine d’entreprises ibériques qui ont fait le déplacement au Maroc pour rencontrer leurs homologues de Tanger et de Tétouan. Pour l’Espagne, il s’agit de prendre des positions afin de pouvoir profiter de l’immense marché qui s’ouvre avec l’imminente entrée en service de Renault Tanger Méditerranée à Melloussa. D’autre part, il s’agit d’ouvrir de nouveaux marchés pour les opérateurs et industriels installés de l’autre côté du détroit durement frappés par la crise économique. Les équipementiers espagnols devront attendre encore un peu avant de voir le bout du tunnel. En effet, après le retrait des aides pour l’achat de véhicules, les ventes ont piqué de plus de 30% en Espagne. D’où l’impérieuse nécessité de rechercher des voies alternatives. Le Maroc et le Nord constituent une de ces voies préférentielles, selon Andres Martinez Fernandez, du bureau économique de l’ambassade d’Espagne à Rabat. Ce dernier a affirmé l’excellente santé économique du pays et surtout ses qualités en matière d’investissement et de partenariat. Proximité géographique et main-d’œuvre qualifiée et compétitive ne sont plus à présenter.

Mais d’autres arguments plus subjectifs pèsent en faveur du Maroc et du Nord. Tanger de par son caractère cosmopolite, ainsi que la plupart des grandes villes marocaines, offre un cadre de vie pas trop dépaysé, avec une population parlant diverses langues dont la langue espagnole. Un autre point, et non des moindres, la présence d’un système éducatif étranger dont l’espagnol, un argument qui est de nature à rassurer les investisseurs quant au devenir de leurs expatriés. Ces arguments certes subjectifs, permettent de donner plus de force à ceux naturels de proximité et d’équipement apportés par le Port Tanger
Med.

Ali ABJIOU

_________________
John F. Kennedy: « Vous qui, comme moi, êtes Américains, ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays. Vous qui, comme moi, êtes citoyens du monde, ne vous demandez pas ce que les États-Unis peuvent faire pour le monde, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour le monde. ».
Revenir en haut Aller en bas
http://medecinsmaroc.xooit.com/index.php
Spartan
sergent
sergent


messages : 242
Inscrit le : 12/09/2011
Localisation : DTC...
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Sam 8 Oct 2011 - 16:19

Citation :
INDUSTRIE AUTOMOBILE
LES ÉQUIPEMENTIERS DOPENT LA FILIÈRE
ENTRETIEN AVEC LARBI BELARBI, PRÉSIDENT DE LA FÉDÉRATION DE L’AUTOMOBILE
20 MILLIARDS DE DH À L’EXPORT
LES PIÈCES DE RECHANGE ET LES VÉHICULES BOOSTENT LES VOLUMES
NETTE AVANCÉE DANS LA DIVERSIFICATION DU TISSU INDUSTRIEL


«Il y a 4 ans, lorsqu’on évoquait l’ambition de plateforme industrielle régionale, les opérateurs nous regardaient poliment, sans plus», rappelle Belarbi

- L’Economiste: Dans un contexte conjoncturel difficile, que vous inspire la situation actuelle de l’industrie et des ventes de voitures neuves?
- Larbi Belarbi: Si on analyse l’évolution des ventes des huit premiers mois, il y a une croissance. Mais généralement lorsqu’on parle du mois d’août, il faut relativiser. Il faut tenir compte de l’effet Ramadan, les vacances… Ce qui est important, c’est le cumul des huit premiers mois. Là, il y a une croissance. Après une stagnation, il y a une reprise au niveau du marché. C’est un élément important, car la croissance du cumul laisse espérer une évolution de 5 à 6% d’ici la fin de l’année par rapport à 2010. Une évolution très positive lorsque l’on tient compte de la conjoncture internationale et de l’environnement économique. Quant à l’industrie, le Maroc s’approche des 2 milliards d’euros (20 milliards de DH environ) dans un secteur qui ne représentait pas grand-chose il y a 10 ans. Cette croissance, on la doit à notre principal client, l’Europe. Malgré les difficultés et la conjoncture actuelle, le secteur de l’industrie automobile au Maroc améliore ses chiffres aussi bien au niveau des pièces que des véhicules.

- Début 2012, le démarrage de Renault Tanger relayé par Somaca devra asseoir une industrie automobile solide.

- Renault Tanger compte produire de nouveaux véhicules qui n’existent pas encore. Il y a aussi une vingtaine d’équipementiers de premier rang qui ont suivi Renault et qui s’installent. Des équipementiers commencent déjà à livrer. Certains d’entre eux vont certainement exporter des pièces pour d’autres constructeurs. Tout cela va entraîner une nouvelle dynamique avec un chiffre d’affaires conséquent à l’export. En clair, dans les trois années à venir, l’automobile va avoir un rôle primordial à jouer dans les exportations et les devises.

- Quelle visibilité sur le développement de la filière des équipementiers?
- Généralement, un constructeur ne s’installe que lorsqu’il a un tissu d’équipementiers qui assure un niveau important d’intégration locale. Dans le cas du Maroc, c’est très spécial. Renault est arrivé et c’est après que les équipementiers complémentaires ont pu l’accompagner. Ce qui est très bien. Certes, le Maroc est loin d’avoir la gamme des produits automobiles pour les marchés proches, c’est-à-dire l’Espagne, la France, l’Allemagne et l’Italie… Mais je suis persuadé que lorsqu’on aura un deuxième constructeur, certainement nous arriverons à développer les équipements des 1er et 2e rangs, les services, l’engineering avec une formation et une main-d’œuvre formée à tous les niveaux.
Dès qu’on commence à parler de 700.000 à 800.000 voitures, l’effet de l’intégration s’améliore. Là on passe à la vitesse supérieure et l’effet intégration ne peut que s’améliorer avec des niveaux importants en plus du développement de la mécanique, la recherche & développement, motorisation…
Mais il faut rappeler qu’il y a 7 à 8 ans le Maroc était essentiellement producteur de câbles. Les câbles représentaient 90% de nos exportations. Aujourd’hui, le câblage ne représente que 70% de l’export. C’est dire qu’il y a un effort de diversification.

- Quelle est la contribution du plan Emergence au secteur?
- Justement, c’est le plan Emergence qui a permis d’avoir une orientation et de positionner le Maroc en tant que plateforme régionale de l’automobile. Il y a un travail de fond qui a été fait il y a 5 ans et qui a été réajusté et actualisé avec des benchmarkings. C’est justement Emergence et le plan 2011-2015 qui permettent de poursuivre les orientations majeures aussi bien dans les centres de production que dans les démarches entreprises avec les investisseurs ou encore les benchmarks avec les autres pays concurrents pour saisir les opportunités. Il y a 4 ans, lorsqu’on évoquait l’ambition de plateforme industrielle régionale, les opérateurs nous regardaient poliment, sans plus. Aujourd’hui, les investisseurs étrangers y croient. Le plan Emergence se décline également à travers la création du centre de formation de Renault qui a déjà commencé. En plus de la présence régulière et assidue du Maroc dans les salons internationaux.

- Quelles sont les attentes phares pour booster le marché et l’industrie automobile en 2012?
- Il y a trois points importants. D’abord, la question des voitures d’occasion. Les opérateurs souhaitent plus de rigueur et l’arrêt de l’importation de véhicules d’occasion polluants et qui ne respectent pas les normes de sécurité. Il y a eu une dérogation envers les MRE pour l’importation-dédouanement de voitures allant jusqu’à 10 ans. Les industriels et les distributeurs ne voient pas cela de manière positive. Le secteur n’est pas favorable à ce que le parc roulant s’ouvre à des voitures vieilles de 10 ans, et qui sont dans un état lamentable tant au niveau mécanique que de la sécurité et la pollution… La logique veut l’application stricte de la règle avec un maximum de 5 ans. Le deuxième point porte sur la contrefaçon des pièces de rechange. Un phénomène qui se généralise et qui pénalise tant les industriels et équipementiers qui s’installent que les automobilistes. Dernier point, celui lié à la prime à la casse.

l'economiste

Bon ben il n'y a plus qu'à attirer un deuxième constructeur automobile drunken

Revenir en haut Aller en bas
Shogun
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 478
Inscrit le : 22/09/2010
Localisation : Planet Earth.
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Sam 8 Oct 2011 - 16:36

Volkswagen inchaalah flower

_________________
ومن لا يحب صعود الجبال يعش أبد الدهر بين الحُفر
Revenir en haut Aller en bas
Spartan
sergent
sergent


messages : 242
Inscrit le : 12/09/2011
Localisation : DTC...
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Sam 8 Oct 2011 - 21:19

Si seulement on pouvait faire du lobbying auprès des Allemands, nous en sortirions grandi !

Hélas, j'espère qu'ils ne sont pas fâchés par le fait que nous ayons choisi le TGV, en passant un marché de gré à gré avec alstom... ça ne leur a pas plu, du coup ils ont fait du lobbying pour annuler un pret de la BEI (300 ou 400 millions d'€), du coup on a du revoir le schéma de financement, et donc le projet a accumulé un peu de retard.
Revenir en haut Aller en bas
Shogun
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 478
Inscrit le : 22/09/2010
Localisation : Planet Earth.
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Sam 8 Oct 2011 - 22:15

avec une forte base d industrie automobile, avec des dizaines de societe specialise qui debarque chaque moi et le fer (acier) du rif et tanger Med nous pouvons les ramener doit dans le nez si nous voulons, faut seulement faire des offre tres bien organise avec des chema claire c est ca se qu ils aiment les allemends , les plans Very Happy
si tu parle du Lobbying chez VW crois moi les cadres marocains c est pas ce qui manque a Wolfsburg, j en connais un qui est meme VP du Marketing, la genie Mecanique et electrotechnique c est la specialite des marocains en Allemagne et nous sommes de loin les meilleur parmis les etranger Cool

_________________
ومن لا يحب صعود الجبال يعش أبد الدهر بين الحُفر
Revenir en haut Aller en bas
yassine1985
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2948
Inscrit le : 11/11/2010
Localisation : Marrakech
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Sam 8 Oct 2011 - 22:25

Spartan a écrit:
Si seulement on pouvait faire du lobbying auprès des Allemands, nous en sortirions grandi !

Hélas, j'espère qu'ils ne sont pas fâchés par le fait que nous ayons choisi le TGV, en passant un marché de gré à gré avec alstom... ça ne leur a pas plu, du coup ils ont fait du lobbying pour annuler un pret de la BEI (300 ou 400 millions d'€), du coup on a du revoir le schéma de financement, et donc le projet a accumulé un peu de retard.

Sinon il reste les Japonais
Revenir en haut Aller en bas
Shogun
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 478
Inscrit le : 22/09/2010
Localisation : Planet Earth.
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Sam 8 Oct 2011 - 22:34

oh oui, du Toyota au Maroc ca sera le summum ils sont beaucoup plus lourd que VW sur le marcher Cool

_________________
ومن لا يحب صعود الجبال يعش أبد الدهر بين الحُفر
Revenir en haut Aller en bas
docleo
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 1820
Inscrit le : 03/09/2008
Localisation : de garde
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Sam 8 Oct 2011 - 23:45

plutot Nissan

_________________
John F. Kennedy: « Vous qui, comme moi, êtes Américains, ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays. Vous qui, comme moi, êtes citoyens du monde, ne vous demandez pas ce que les États-Unis peuvent faire pour le monde, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour le monde. ».
Revenir en haut Aller en bas
http://medecinsmaroc.xooit.com/index.php
Shogun
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 478
Inscrit le : 22/09/2010
Localisation : Planet Earth.
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Sam 8 Oct 2011 - 23:56

regarde ce chema Doc et tu comprendra pourquoi j ai precise Toyota Wink




_________________
ومن لا يحب صعود الجبال يعش أبد الدهر بين الحُفر
Revenir en haut Aller en bas
docleo
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 1820
Inscrit le : 03/09/2008
Localisation : de garde
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Dim 9 Oct 2011 - 0:04

Le projet initial c ete deux usines un pour Renault et l autre pour Nissan, Nissan s est retire a la derniere minute pour probleme d argents


Citation :
L’usine Renault à Tanger entrera en production en 2012, affirme Carlos Ghosn

La Sandero est désormais assemblée au Maroc (photo DR)
MAROC. La production des premiers modèles de l'usine Renault de Tanger commencera début 2012, avec une ligne de 30 véhicules par heure et une capacité de 170 000 véhicules par an, a annoncé Carlos Ghosn, lors d’une conférence de presse tenue à Rabat.

Le PDG de Renault a confirmé l'investissement capacitaire de 600 M€. Par la suite, l’usine devrait être étendue pour parvenir à 400 000 unités par an.

Commencés à l'automne 2008, les travaux de terrassement sont achevés aux deux tiers. La construction à proprement parler débutera à partir de septembre 2009.

Pour Carlos Ghosn, le retrait de Nissan est temporaire.

Renault, a-t-il expliqué, « entend consolider sa position dans des pays historiquement forts comme le Maroc, la Turquie et la Roumanie ».

Par ailleurs, après Logan et Kango, la Somaca, filiale de Renault à Casablanca, a démarré le montage de la Sandero il y a une quinzaine de jours.

http://www.econostrum.info/L-usine-Renault-a-Tanger-entrera-en-production-en-2012-affirme-Carlos-Ghosn_a1282.html

_________________
John F. Kennedy: « Vous qui, comme moi, êtes Américains, ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays. Vous qui, comme moi, êtes citoyens du monde, ne vous demandez pas ce que les États-Unis peuvent faire pour le monde, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour le monde. ».
Revenir en haut Aller en bas
http://medecinsmaroc.xooit.com/index.php
Shogun
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 478
Inscrit le : 22/09/2010
Localisation : Planet Earth.
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Dim 9 Oct 2011 - 0:14

hm je vois ou tu veux en venir

_________________
ومن لا يحب صعود الجبال يعش أبد الدهر بين الحُفر
Revenir en haut Aller en bas
Spartan
sergent
sergent


messages : 242
Inscrit le : 12/09/2011
Localisation : DTC...
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Dim 9 Oct 2011 - 0:19

Citation :
oh oui, du Toyota au Maroc ca sera le summum ils sont beaucoup plus lourd que VW sur le marcher

Pas vraiment, ils ne sont pas loin de toyota je pense même que VV va s'installer durablement en tant que 1er constructeur mondial bientôt !

Pour Nissan on peut oublier, soit disant ils n'ont pas d'argent en attendant ça ne les empêche pas d'aller investir facilement 1,1milliard d'euros au brésil :

Citation :
Pour répondre à la forte demande locale, Renault va augmenter la capacité de production de son usine de Curitiba, dans l'État du Parana, pour atteindre 380.000 voitures. L'investissement s'élève à 200 millions d'euros. Sur la même période, Renault lancera treize nouveaux modèles pour un coût de plus de 400 millions d'euros. L'objectif est de couvrir 90% du marché, contre 76% actuellement. Enfin, le constructeur doublera son réseau de concessionnaires pour le porter à près de 400.

De son côté, le japonnais Nissan annoncera jeudi la construction de sa première usine locale à Rezende, dans l'État de Rio de Janeiro. Elle produira 200.000 voitures par an. Le projet coûtera 1,1 milliard d'euros, en incluant le développement de nouvelles voitures, et notamment des citadines à petits prix qui représente environ 60% du marché.

http://www.lefigaro.fr/societes/2011...-au-bresil.php
Revenir en haut Aller en bas
docleo
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 1820
Inscrit le : 03/09/2008
Localisation : de garde
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Dim 9 Oct 2011 - 0:28

Citation :
Pour Carlos Ghosn, le retrait de Nissan est temporaire.

Celui qui a rapporte l information n est autre que le boss de Nissan

_________________
John F. Kennedy: « Vous qui, comme moi, êtes Américains, ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays. Vous qui, comme moi, êtes citoyens du monde, ne vous demandez pas ce que les États-Unis peuvent faire pour le monde, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour le monde. ».
Revenir en haut Aller en bas
http://medecinsmaroc.xooit.com/index.php
yassine1985
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2948
Inscrit le : 11/11/2010
Localisation : Marrakech
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Dim 9 Oct 2011 - 0:41

Spartan a écrit:

Pas vraiment, ils ne sont pas loin de toyota je pense même que VV va s'installer durablement en tant que 1er constructeur mondial bientôt !

VW est très loin du chiffre d'affaire de Toyota elle n'a jamais pu l’approché d'ailleurs ce n'est pas le concurrent direct de Toyota après le toboggan qu'a subit GM y a plus rien :



Ils devront toute fois re-up les usines perdu durent le tsounami mais c'est une affaire de mois pour eux !


Revenir en haut Aller en bas
Spartan
sergent
sergent


messages : 242
Inscrit le : 12/09/2011
Localisation : DTC...
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Dim 9 Oct 2011 - 1:11

yassine1985 a écrit:
Spartan a écrit:

Pas vraiment, ils ne sont pas loin de toyota je pense même que VV va s'installer durablement en tant que 1er constructeur mondial bientôt !

VW est très loin du chiffre d'affaire de Toyota elle n'a jamais pu l’approché d'ailleurs ce n'est pas le concurrent direct de Toyota après le toboggan qu'a subit GM y a plus rien :



Ils devront toute fois re-up les usines perdu durent le tsounami mais c'est une affaire de mois pour eux !



Je raisonne en terme de vente. Justement ils n'ont jamais été aussi près de devenir les 1er... ce sera chose faite bientôt je pense :

Citation :
Volkswagen dévoile un plan record d'investissement de 62 milliards d'euros

Objectif: devenir leader mondial en 2018

La firme allemande, qui ambitionne de devenir le numéro un mondial incontesté de l'automobile à l'horizon 2018, veut notamment développer ses capacités de production.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20110916trib000649854/volkswagen-devoile-un-plan-record-d-investissement-de-62-milliards-d-euros.html
Revenir en haut Aller en bas
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2763
Inscrit le : 11/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Dim 9 Oct 2011 - 1:22

Shogun a écrit:
regarde ce chema Doc et tu comprendra pourquoi j ai precise Toyota Wink





si tu compte kia /huinday qui sont un seul groupe ils se place devant WV Smile

si tu compte aussi l'alliance renault nissan il seront 2eme mais bon la c'est juste une alliance .

_________________

Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة


Dernière édition par leadlord le Dim 9 Oct 2011 - 1:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2763
Inscrit le : 11/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Dim 9 Oct 2011 - 1:31

Citation :
Je raisonne en terme de vente. Justement ils n'ont jamais été aussi près de devenir les 1er... ce sera chose faite bientôt je pense


c'est juste que toyota a connu 2 grande gifle en moins d'un an , le retrait en masse / tsunamis / manque d'énergie a cause des centrale hors service / tremblement de terre / puis les dépot et les problèmes de stockage et logistique a cause du ralentissement de l'activité des ports, ce qui est permis a GM de reprendre la 1ere place , a partir de l'année prochaine toyota va retounée en force avec des nouveaux models , avec la rigueur de fabrication au norme allemande , et la consommation du carburant la plus basse au marché , + la qualité des matériaux de fabrication c'est presque impossible a concurrencé toyota , je parle pas du marché européen biensurs , mais celui américain / et surtout asiatique qui compte le plus grand nombre de consommateur et dans le quelle toyata est dans son terrain de jeux .

bien que ses voitures son moche et on l'air tout droit sorti d'un manga mais bon c'est sa une japonaise

_________________

Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة
Revenir en haut Aller en bas
Shogun
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 478
Inscrit le : 22/09/2010
Localisation : Planet Earth.
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Dim 9 Oct 2011 - 2:09

leadlord a écrit:


si tu compte kia /huinday qui sont un seul groupe ils se place devant WV Smile

si tu compte aussi l'alliance renault nissan il seront 2eme mais bon la c'est juste une alliance .

non, a part Toyota et GMC y a personne devant Smile , voici le classement d apres l International Organization of Motor Vehicle Manufacturers (OICA) du 12-08-2011 :






_________________
ومن لا يحب صعود الجبال يعش أبد الدهر بين الحُفر
Revenir en haut Aller en bas
Spartan
sergent
sergent


messages : 242
Inscrit le : 12/09/2011
Localisation : DTC...
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Dim 9 Oct 2011 - 16:38

C'est bien de voir un peu d'animation sur ce thread !
A vrai dire je préfère largement le groupe VV, au groupe Toyota même si dans l'esprit ils font des produits similaires : des produits fiables, de bonne qualité et avec un ligne sobre (voir fade quelque fois), faire des produits qui peuvent aussi bien se vendre en amérique, en europe et en asie...
Après Toyota niveau logistique et gestion des coûts, tu ne peux pas faire mieux, car ils ont quand même inventé le toyotisme et puis la rigueur japonaise n'en parlons pas

Cela étant, on ne crache sur personne si on pouvait même avoir Toyota à Kenitra et VV à Melloussa on serait tous pour

J'espère juste que l'avenir nous réserve de belles surprises... santa
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21633
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Dim 9 Oct 2011 - 17:05

mon dieu vous supposez meme ici..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13399
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Lun 31 Oct 2011 - 10:42

Citation :
Maroc : Renault s’assure et rassure

Carlos Tavarez, DG délégué chargé des opérations chez Renault, a effectué une visite express au Maroc pour s’assurer de l’état d’avancement de l’usine de Tanger et rencontrer le gouvernement marocain. Détails.

«Nous sommes fiers de vous annoncer que l’accord de montage pré-série a été réalisé avec succès», lance d’emblée Carlos Tavarez, directeur général délégué chargé des opérations chez Renault. Tavarez, qui était accompagné d’une délégation du constructeur français Renault au Maroc, s’est assuré de l’état d’avancement de l’usine de Renault à Tanger. Une usine qui a coûté au constructeur 1 milliard d’euros et qui ne lésine pas sur les moyens pour faire du made in Morocco un synonyme de grande qualité. « Nous prévoyons le démarrage opérationnel de l’usine pendant le printemps 2012. Cette ouverture ne doit pas se faire aux dépens de la qualité. Si des réglages doivent être opérés au niveau des process de fabrication, nous n’hésiterons pas à retarder l’ouverture », prévient toutefois Tavarez.

Un investissement en ligne avec les objectifs

L’usine de Tanger, qui produira trois nouveaux modèles Renault, emploiera quelque 2 000 personnes, dont 25 % originaires de la région du Nord et 75 % issus du reste du pays. De plus, le management sera constitué principalement de Marocains. Ces derniers ont été formés par des Français et des Roumains, au cours de l’année en cours.

Même si les négociations pour la vente de véhicules électriques avec Poste du Maroc et l’ONE n’ont pas abouti, le groupe rappelle qu’il est toujours à la disposition du marché marocain.

Si le marché marocain attire davantage la marque au losange, c’est que la particularité de cet investissement est en ligne avec les objectifs stratégiques du groupe. En effet, ce dernier compte exporter hors Europe presque 50% de sa production, à l’horizon 2016. Et pour ce faire, le groupe compte s’allier et investir dans des pays offrant des conditions avantageuses, comme le nombre d’accords de libre-échange dont dispose le pays en question, les infrastructures ; sans oublier la qualité des ressources humaines. Des conditions offertes par le Maroc, selon le management de Renault : «Nos performances commerciales sont exceptionnelles au Maroc, puisque nous avons environ 37 % de part de marché. Ce qui représente la première part de marché dans le monde, après celle de la Roumanie. Mais au-delà de cet aspect commercial, cet investissement à Tanger s’avère une véritable opportunité pour le groupe. Les avantages compétitifs sont indéniables au Maroc. De plus, le port de Tanger-Med servira considérablement l’optimisation de notre logistique », explique Tavarez.

L’Algérie jalouse ?

Sur un autre registre, l’usine de Tanger avait suscité des réactions de la part de notre voisin algérien.

Ce dernier voudrait avoir une même unité sur ses terres. « Effectivement, nous sommes en discussions depuis plusieurs mois avec le gouvernement algérien, car c’est un marché très important pour nous. Avec ses 285 000 véhicules vendus par an, il représente le double du marché marocain. Et nous serons intéressés par un montage local destiné au marché algérien », nous confie Jacques Chauvet, leader Renault du Comité de management de la région Euromed.
Toutefois, Chauvet et Tavarez rassurent que le site marocain s’inscrit dans un objectif beaucoup plus stratégique, et c’est un investissement irréversible, même si un investissement en Algérie reste à l’ordre du jour. « Vous savez, l’Algérie n’est même pas membre de l’Organisation mondiale du commerce et ne dispose pas d’accords de libre-échange comme le Maroc. Si investissement il y aura, il sera destiné principalement au marché local », (celle la elle fera pas plaisir au gouvernement d'à côté Laughing ) lance Chauvet.

Extension de l’activité de la SOMACA ?

Pour rassurer les quelques journalistes présents lors du point de presse, tenu mercredi soir à Casablanca, les responsables de Renault ont confié qu’en parallèle de cette visite de l’usine de Meloussa, la délégation a rencontré plusieurs responsables marocains, dont Ahmed Reda Chami, ministre du Commerce, de l’industrie et des nouvelles technologies. Au menu, plusieurs questions, dont notamment celles liées à l’usine Somaca : Tavarez nous apprend que le groupe est en négociation avec le gouvernement marocain pour l’extension de l’activité de la Somaca. De quoi rassurer les employés de cette usine.

Mohamed Amine HAFIDI, Le soir Echos

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Lun 31 Oct 2011 - 11:17

Automobile : 12% des exportations du pays !

Citation :
S’il est un des huit «métiers mondiaux» du Maroc, tels que définis par le Plan Emergence, qui est en vue actuellement, c’est bien celui de l’automobile.
En attestent les ventes à l’étranger de la branche industrielle automobile qui ont totalisé à fin septembre dernier 16,3 milliards de DH, en hausse de 26,5% par rapport à la même période de l’année dernière.

Ce chiffre représente 12% des exportations totales du pays (à fin septembre).

Le secteur automobile dépasse désormais deux autres secteurs qui représentent une bonne partie de nos exportations, en l’occurrence les phosphates bruts et le textile (vêtements confectionnés) qui réalisent chacun près de 10 milliards. De même que les exportations du secteur automobile frôlent ce que rapportent les expéditions totales du groupe «produits alimentaires, boissons et tabac» qui réalise 17,9 milliards.

Cette performance n’est pas le fruit du hasard. Les exportations du secteur automobile sont en progression constante depuis plus de deux ans. A fin septembre 2009, elles se situaient à seulement 7,74 milliards de DH. Le câblage est en grande partie à l’origine de la hausse avec 11,5 milliards de DH d’exportations.

Les activités «construction automobile» et «sièges et coiffes de sièges» y ont également contribué avec respectivement 1,9 et 1,3 milliard, la première ayant progressé grâce aux ventes de voitures industrielles et de voitures de tourisme qui ont plus que doublé leurs exportations.

Et visiblement le meilleur est à venir. Le démarrage de la production de l’usine de Renault à Tanger Med en janvier prochain va booster les exportations de cette branche industrielle.

Hakim Challot. La Vie éco
www.lavieeco.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'industrie automobile au Maroc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quel avenir pour le F910 & le F911 ???
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» Bricks au thon (Maroc)
» Couscous (Maroc)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: