Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Économie marocaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
sorius
Commandant
Commandant


messages : 1137
Inscrit le : 18/11/2010
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: L’Algérie fournira le Maroc en gaz    Jeu 3 Mar 2011 - 0:58

PGM a écrit:
Cette démarche est a rapproché de la demande marocaine de 2008 :

Citation :
Sonatrach réserve toujours sa réponse concernant une vente de gaz au Maroc

Le Maroc veut acheter du gaz algérien. Les autorités marocaines ont officiellement demandé à Sonatrach de leur fournir un milliard de M3 de gaz naturel par an, a indiqué aujourd'hui un haut responsable de Sonatrach à Oran. Mais la société nationale des hydrocarbures réserve toujours sa réponse. Officiellement, le dossier est toujours à l'étude au niveau de la direction de Sonatrach et aucune date n'a été avancée pour une éventuelle réponse à la demande marocaine. Le responsable de Sonatrach n'a donné aucune indication sur les intentions de la société nationale des hydrocarbures dans ce dossier économiquement complexe et politiquement sensible.

Les Marocains n'ont jamais acheté directement du gaz algérien. Grâce à un accord passé avec le groupe espagnol Gas Natural, Rabat perçoit directement de l'argent qui correspond au coût de transit du gazoduc Maghreb-Europe qui passe par le territoire marocain pour acheminer du gaz algérien vers l'Espagne. Le montant des sommes perçues n'a jamais été révélé mais selon nos informations il serait équivalent à 8% du volume global transporté. La demande marocaine pourrait pousser Sonatrach à augmenter les capacités du gazoduc Maghreb-Europe.

Les quantités de gaz demandées par le Maroc à la Sonatrach sont destinées essentiellement à la future centrale de type cycle combiné(solaire et turbines de gaz) actuellement en construction à Ain Beni Mathar, dans l'Est du royaume. Confiée à des Espagnols pour près de 500 millions d'euros, c'est la plus grande centrale du monde de ce type. La centrale, dont les travaux ont commencé en mars 2008, devrait entrer en production en 2010 et son fonctionnement dépendra du gaz algérien.

TSA

le maroc est acheteur dun milliard de M3/ An.

PGM

Citation :


2 mars 2011
Le ministre algérien de l’énergie et des Mines, Youssef Youssfi, a révélé mardi que l’Algérie alimentera bientôt le Maroc en gaz naturel, depuis le champ de Hassi R’mel, et que les deux pays sont entrain d’étudier la possibilité de développer un marché maghrébin de l’électricité.


L’annonce faite dans le cadre de la visite effectuée par la ministre marocaine de l’Énergie et des Mines, Amina Benkhadra, en Algérie, rejoint une série de mesures que les deux pays comptent adopter pour développer leur coopération économique dans les domaines de l’énergie et des mines.

Pour rappel, un accord signé entre les deux pays voisins en 2008, permet à l’Algérie de fournir 400 kWh d’électricité à l’Espagne à travers le Maroc. A noter également que l’électricité maghrébine dédiée à l’export, ne représente que 1% de la capacité de production globale des pays du Maghreb Arabe.

source : bladi.net
Revenir en haut Aller en bas
klan
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3420
Inscrit le : 22/05/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine    Jeu 3 Mar 2011 - 12:59

Citation :
Examen à Rabat des moyens de renforcer la coopération entre le Maroc et l'OMI.
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/NEWSFARMAROC
klan
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3420
Inscrit le : 22/05/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 3 Mar 2011 - 23:30

Citation :
Les opportunités d'investissement qu'offre le Maroc dans le secteur automobile présentées à Barcelone.
Spoiler:
 
Citation :
La hausse de la charge de la compensation ne devra pas se traduire par une aggravation du déficit budgétaire (ministère).
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/NEWSFARMAROC
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12861
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 4 Mar 2011 - 11:43

Stratégie très intéressante de Yazaki au Maroc Cool

Citation :
Automobile : Yazaki prévoit d'investir dans de petites usines satellites autour de Tanger et Kénitra

Larache, Asilah et Tétouan seront rattachées à la capitale du détroit ; Sidi-Slimane, Sidi-Kacem, Bel-Ksiri et Souk-Larbaâ à celle du Gharb. Yazaki Maroc c'est un chiffre d’affaires de 1,65 milliard de DH pour un effectif de 5 000 personnes.




Avec deux importantes unités de production à Tanger et Kénitra, Yazaki Maroc a réalisé un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros (1,65 milliard de DH) en 2010. Première entreprise à s’installer à Tanger free zone (TFZ) en 1999, en même temps que la Tunisienne Coficab, fournisseur de bobines de fil de cuivre, la multinationale japonaise qui produit des câblages électriques pour l’industrie automobile envisage son développement au Maroc sous un angle complètement novateur. Elle a décidé de ne pas agrandir ses usines de Tanger et de Kénitra (cette dernière est ouverte depuis mars 2010 avec un investissement de 236 MDH) qui comptent respectivement 4 000 et 1 000 employés mais de créer autour de chacune de ces unités un réseau d’unités de production de 200 à 500 employés. «L’objectif est de rester compétitif en allant sur des zones moins urbaines, d’éviter d’avoir de trop grosses unités, d’investir dans des petites villes semi-rurales», explique Redouane Kharibech, DG de Yazaki Maroc.

Ainsi, l’unité de Yazaki Tanger devrait avoir des usines satellites à Larache, Asilah et Tétouan et l’unité de Yazaki Kénitra, à Sidi-Slimane, Sidi-Kacem, Bel-Ksiri et Souk-Larbaâ. Selon M. Kharibech, qui gère les deux unités actuelles avant de transférer la direction générale de celle de Kénitra à un cadre qui vient de rejoindre le management, «ce système est opérationnel en Tunisie et il fonctionne efficacement». Pour le DG de Yazaki Maroc, «il ne fait aucun doute que la sous-traitance automobile européenne va progressivement et entièrement se délocaliser vers l’Afrique du Nord au cours des prochaines années».

Il faut savoir qu’en un peu plus de 10 ans de présence à Tanger, Yazaki a multiplié par plus de 10 le nombre d’emplois créés et par 15 son chiffre d’affaires. A Tanger, et au Maroc
globalement, son management apprécie «la proximité de l’Europe, la qualité des interlocuteurs en charge des investissements et le système du guichet unique». Il faut savoir qu’outre les privilèges fiscaux, les aides à l’acquisition du foncier et à la construction dont peut bénéficier un investisseur, la TFZ, dans le cadre de ses prérogatives de guichet unique, étudie et valide même les demandes de permis de construire. Ces raisons sont toujours valables pour les futurs projets.

Spécialisation des unités par marque

Les unités marocaines de Yazaki seront beaucoup sollicitées au cours des prochains mois et années en raison de la qualité de leur travail, souligne-t-on chez la filiale. Depuis le début de l’année, Yazaki Maroc a été appelée à établir des plans de sécurisation de la production du groupe pour pallier les arrêts de travail constatés en Tunisie suite aux événements politiques survenus dans ce pays, surtout que Yazaki Inc. dispose de trois importantes unités de production dans ce pays. Yazaki Maroc est également appelée à bénéficier à court et moyen terme des évènements d’Egypte. La multinationale japonaise qui étudiait des plans d’investissements au pays des pharaons a décidé de lever temporairement le pied. Mais il est expliqué que, raisonnablement, aucune décision ferme ne peut être prise au sujet de futurs investissements égyptiens du groupe avant au moins deux ans. Du coup, les usines marocaines seront appelées à faire des heures supplémentaires. Les effectifs du site de Kénitra seront d’ailleurs augmentés.
Depuis son installation à Tanger, Yazaki travaille essentiellement pour ses clients Ford, Nissan, Peugeot, Citroën, Jaguar et Land Rover. Quant à l’unité de Kénitra, elle produit exclusivement pour les clients Jaguar et Land Rover. La multinationale japonaise fait le choix de spécialiser des unités par marque afin de garder une cohérence et une proximité dans sa relation avec son client. Une forme de guichet unique. A ce titre, c’est l’usine de Tanger qui produit, par exemple, la totalité des câblages électriques du modèle 508 dont Peugeot a démarré la campagne de communication sur les médias français mais qui ne sera dans les showrooms qu’en avril prochain en Europe et au Maroc.
Avec Sumitomo, Yazaki Tanger constitue l’essentiel des investissements japonais réalisés dans la zone franche de Tanger depuis dix ans. A elles deux, ces firmes japonaises y emploient plus de 5 000 personnes. De fait, quatre entreprises japonaises sont présentes à TFZ, mais elles y occupent le 3e rang comme investisseur par nationalité (environ 15% du total). Un autre japonais, Denso, qui fournira la future usine de Renault Tanger Med en appareils de climatisation notamment, prépare activement le démarrage de sa production. Cette société est détenue à 25% par Toyota.
Signalons enfin que l’activité de Yazaki ne comprend pas uniquement le câblage automobile. Implantée sur les cinq continents, disposant de 87 unités de productions, la multinationale japonaise produit également des connecteurs, des systèmes de distribution électrique, des composants électriques à haut voltage ainsi que des réseaux électriques et de données.


Jamal Amiar. La Vie éco

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
klan
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3420
Inscrit le : 22/05/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Ven 4 Mar 2011 - 14:16

Citation :
Le ministre sénégalais des AE visite le pavillon marocain à la Foire Internationale de Dakar.
Spoiler:
 
Citation :
Tanger accueille la 8ème Rencontre maroco-espagnole d'entreprises de construction et de promotion immobilière.
Spoiler:
 
Citation :
Importation des carreaux céramiques soumise à la déclaration préalable à l'importation.
Spoiler:
 
Citation :
Les énergies renouvelables au centre d'entretiens entre Mme Benkhadra et des parlementaires allemands.

Rabat, 04/03/11- La ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Mme Amina Benkhadra, s'est entretenue, vendredi à Rabat, avec une délégation de parlementaires allemands des moyens de renforcer la coopération dans le domaine des énergies renouvelables.

Mme Benkhadra a indiqué, dans une déclaration à la MAP, à l'issue de cette rencontre, que la visite au Maroc de cette délégation parlementaire lui permettra de prendre connaissance de la dynamique du développement au Maroc sur les plans politique, économique, social et dans le domaine de l'énergie.

Cette visite, a-t-elle ajouté, constituera également pour ces parlementaires, qui représentent la gauche et la droite, une occasion de prendre acte des grands projets structurants dans le domaine du développement des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique.

L'Allemagne est un pays leader en Europe dans le domaine des énergies renouvelables, a relevé Mme Benkhadra, rappelant que ce pays a été parmi les pays pionniers à développer ces énergies et l'expertise dans ce secteur.

Pour sa part, M. Gunter Gloser, président du groupe fédéral parlementaire "Maghreb Staaten", qui conduit cette délégation, a indiqué, dans une déclaration similaire, que l'objectif de la visite de ces parlementaires du "Bundestag" (Chambre basse) consiste à récolter un maximum d'informations sur la situation politique et économique du Royaume du Maroc.

Elle vise aussi, selon lui, à s'informer sur la question de la mise en Âœuvre de la politique énergétique du Maroc dans le domaine des énergies renouvelables.

Qualifiant la coopération maroco-allemande "d'excellente", M. Gloser a confié qu'il existe un potentiel pour intensifier encore cette coopération notamment dans le domaine de la formation professionnelle, citant le secteur du textile, entre autres.
http://www.map.ma/fr/sections/economie/les_energies_renouve/view

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/NEWSFARMAROC
klan
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3420
Inscrit le : 22/05/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Sam 5 Mar 2011 - 19:04

Citation :
Une délégation américaine s'enquiert de plusieurs projets agricoles à Meknès et El Hajeb.
Spoiler:
 
Citation :
Examen à Algésiras des moyens de renforcer la coopération Maroc-UE dans le domaine de la pêche maritime.
Spoiler:
 
Citation :
Le pavillon marocain reçoit le prix de la "meilleure participation" à la Foire Internationale de Dakar.
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/NEWSFARMAROC
klan
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3420
Inscrit le : 22/05/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine    Lun 7 Mar 2011 - 18:58

Citation :
Participation marocaine à une journée sur l'énergie solaire à Valladolid.
Madrid, 07/03/11- Une journée sur les opportunités et les nouveaux marchés dans le secteur de l'énergie solaire a été organisée, dimanche à Valladolid (Nord-ouest de l'Espagne), avec la participation d'acteurs économiques représentant plusieurs pays, dont le Maroc.

Les participants à cette rencontre, initiée par le Cluster des énergies solaires et photovoltaïques de la région de Castille et Leon, sont venus également de France et des Etats-Unis, indiquent lundi les organisateurs.

Des représentants de l'Association marocaine des industries solaires et éoliennes (AMISOLE) ont pris part à cette journée, dont l'objectif était de favoriser l'échange d'expériences et de connaissances entre les acteurs actifs dans ce domaine au niveau de la région de Castille et Leon et leurs homologues des pays invités.

Chacune des parties participantes a présenté, à cette occasion, un exposé sur son expérience en la matière, en rapport notamment avec les défis à relever, les opportunités à saisir et les perspectives à venir, selon la même source.

Des réunions ont été tenues entre les entrepreneurs ayant pris part à cette journée, durant lesquelles ils ont exprimé leur volonté de renforcer leur collaboration dans le domaine des énergies solaires et photovoltaïques.

Créé en avril 2010, le Cluster des énergies solaires et photovoltaïques de la région de Castille et Leon regroupe aussi bien des entreprises opérant dans ce secteur que des centres de recherches, des universités et des plateformes de transfert de technologies. La région de Castille et Leon compte avec quelques 70 entreprises actives dans le secteur des énergies solaires et photovoltaïques qui génèrent un chiffre d'affaire total de près de 500 millions d'euros.
http://www.map.ma/fr/sections/economie/participation_maroca_1/view

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/NEWSFARMAROC
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 7 Mar 2011 - 19:01

Citation :
Maroc – Un bilan négatif de l’accord de libre-échange avec la Turquie


Le ministre d’Etat turc Hayati Yazici

Cinq années après l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange (ALE) avec la Turquie, les marocains constatent qu’il ne fonctionne qu’à sens unique. Les turcs demanderaient encore plus. Comme une ouverture plus grande du marché aux produits agricoles turcs et l’accès aux grands chantiers au Maroc.







Pour le gouvernement de M. Abbas El Fassi, le constat est clair et amer. L’accord de libre-échange avec la Turquie, cinq années après son application, ne profite qu’aux entreprises turques. Il a fait accroître le déficit commercial avec ce pays qui, en retour, a failli à ses engagements d’investissements au Maroc. C’est sur ce bilan globalement négatif que les travaux de la 9ème commission économique maroco-turque ont été clôturés jeudi dernier à Rabat. Pourtant, le chef de la délégation turque, le ministre d’Etat Hayati Yazici, a demandé davantage et notamment un accès plus grands aux entreprises turques pour les grands chantiers publics. Il a également souhaité une révision de l’accord afin d’aller vers un meilleur accès des produits agricoles turcs au marché marocain. Les entreprises turques sont déjà présentes au Maroc à travers les secteurs du BTP, le chemin de fer ou la construction d’unités industrielles. Mais les investissements turcs au Maroc sont restés très modestes depuis l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange en 2006, de l’avis du négociateur marocain, le ministre du Commerce extérieur, Abdellatif Maâzouz. La Turquie occupe le 17é rang parmi les investisseurs étrangers au Maroc avec une part de seulement 0,5% des IDE reçus. Quant aux échanges commerciaux, Ankara est la plus grande bénéficiaire de cet accord relèvent des experts marocains, qui estiment qu’il a été conclu trop vite. Depuis son entrée en vigueur, la valeur globale des échanges entre les deux pays est passée de 748 millions de dollars en 2006 à 1 milliard en 2010. Cette croissance (+10%) a beaucoup plus profité aux entreprises turques dont les exportations vers le Maroc ont explosé, passant à 6,4 milliards de DH contre 2,2 d’exportations marocaines vers la Turquie, soit un déficit commercial de 4,2 milliards de dirhams. La Turquie est vite devenue le 10ème fournisseur commercial du Maroc.



"Fringale" d'accords

Des économistes critiquent la «fringale » du Maroc pour les accords de libre-échange depuis la moitié des années 2000. Après l’accord d’association avec l’UE en 2000, bonifié depuis octobre 2008 du ‘’statut avancé’’, Rabat a conclu entre 2004 et 2010 trois accord du même type avec les Etats-Unis, la Tunisie, l’Egypte et la Jordanie (accord d’Agadir) et avec la Turquie. Début 2011, le Maroc entamé des discussions pour un autre accord de libre-échange vec le Canada cette-fois-ci. L’économie marocaine, dont la croissance n’a pas dépassé les 4% depuis plusieurs années, reste marquée par un recul de ses exportations sur fond d’aggravation du déficit commercial à 30,5 % à fin janvier 2011, « est mal préparée pour supporter le poids de ces accords », estiment des experts du Centre marocain de conjoncture. Dans les milieux professionnels, notamment dans le textile et la confection, les craintes quant aux retombées négatives de ces accords demeurent réelles.

http://www.maghrebemergent.com/economie/70-maroc/2479-laccord-de-libre-echange-avec-la-turquie-ne-profite-pas-a-leconomie-marocaine.html
Revenir en haut Aller en bas
L'Antidote
Capitaine
Capitaine


messages : 861
Inscrit le : 15/03/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 7 Mar 2011 - 19:39

Salaire Net des directeur des entreprises publiques au Maroc


_________________
Celui qui se bat, pourrait perdre, mais celui qui ne se bat pas, a déjà perdu!

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire ( Albert Einstein )

les Keufs se font traumatiser par certains jeunes
Tu veux la paix ? pousse à la salle ou achète un GUN!
Revenir en haut Aller en bas
Cobrath
sergent
sergent


messages : 242
Inscrit le : 04/04/2009
Localisation : Paris / Bettana
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 7 Mar 2011 - 20:34

Ca m'enerve ça, la plupart ne foutent rien et son trop payés !

2,3 m dhs/mois soit 27,6 millons dhs par an Terab il fait quoi pour être payé à ce prix là ? et le pdg de RAM qui fou rien, depuis qu'il est là rien n'a bougé ?
et celui de CIH, la banque la pire banque du pays et qui n'a aucune straétgie à moyen/long terme, comme à court terme d'ailleurs... aucun avantage concurrentiel par rapport à la concurrence bref !

Si j'étais à la tête du gouvernement, le terrab il touche 95.000dhs par mois et c'est déjà trop ! benhima régime sec 65.000dhs et harraj 50.000dhs et basta !
Revenir en haut Aller en bas
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2740
Inscrit le : 11/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 7 Mar 2011 - 20:45



reda chami qui parle le chinois Very Happy

_________________

Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة
Revenir en haut Aller en bas
moroccan-soldier
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 429
Inscrit le : 25/02/2009
Localisation : Tetouan
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 7 Mar 2011 - 21:15

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
robben36
2eme classe
2eme classe


messages : 5
Inscrit le : 13/09/2009
Localisation : rabat
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Lun 7 Mar 2011 - 21:32

Cobrath a écrit:
Ca m'enerve ça, la plupart ne foutent rien et son trop payés !

2,3 m dhs/mois soit 27,6 millons dhs par an Terab il fait quoi pour être payé à ce prix là ? et le pdg de RAM qui fou rien, depuis qu'il est là rien n'a bougé ?
et celui de CIH, la banque la pire banque du pays et qui n'a aucune straétgie à moyen/long terme, comme à court terme d'ailleurs... aucun avantage concurrentiel par rapport à la concurrence bref !

Si j'étais à la tête du gouvernement, le terrab il touche 95.000dhs par mois et c'est déjà trop ! benhima régime sec 65.000dhs et harraj 50.000dhs et basta !

Pour Benhima c'est clair qu'il a été auteur de plusieurs bourdes depuis qu'il est à la tête de la RAM, mais pour Terrab, je pense qu'il a fait du trés bon travail à l'OCP (Sa nouvelle stratégie qui a permis le redressement des cours de phosphates alors que ces derniers stagnaient depuis 40 ans n'est pas tombé du ciel, et elle vaut plusieurs fois son salaire annuel..) de toute façon au vue de son CV (phénomenal au passage) ce n'est pas vraiment étonnant de sa part, et il n'y a que lui pour gérer une boîte pareil (L'OCP étant une SA et vue le bénéfice qu'elle dégage; le salaire me semble raisonnable quand je vois celui des DG dans certaines multinationales, ces DG en question qui à mon avis ne sont pas plus compétents que le marocain)


Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel


messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 8 Mar 2011 - 10:03

des vrais salaires de misére .. Suspect

quand je vois le salaire d'un Benhima, X - Mines , major de sa promotion , patron de la RAM; çà fait rigoler Very Happy

dans le privé, il gagnerait 10 fois ce salaire ...que ce soit au Maroc ou en France ..déjà des pilotes à la RAM gagne plus que lui ..

à Casa, vous avez déjà des milliers de cadres supérieurs (et non dirigeants) qui touchent des 50.000 dirhams autant que ces patrons de grandes entreprises nationales ..

là on chipote pour le salaire de Terab qui gagne un salaire de pauvre comparé aux standards internationaux et au CA qu'il gére ...

mettons des dirigeants à 500 dirhams par mois et çà marchera mieux alors !!!



Revenir en haut Aller en bas
OBSERVATEUR
sergent chef
sergent chef


messages : 271
Inscrit le : 22/08/2009
Localisation : GMAA
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 8 Mar 2011 - 11:57

il ne faut pas oublier qu'ils ont des retenues comme l'igr (38 % pour leurs tranche) et les prelevements sociaux: cnss, retraite, mutuelle etc.

mais aussi des primes non imposables qu'ils ne citent pas dans la liste: prime d'habillement, de deplacement, de representation, de transport etc. sans parler des dotations en devises a chaque voyage professionel a l'etranger, ils ne justifient meme pas de ce qu'ils en font et aussi des cumuls de fonction: y en a qui sont en meme temps deputés, president du conseil untel, de la federation machin, ils cumulent egalement les salaires

mais ce n'est rien comparativement aux années 90 ou le directeur de l'onep et de l'onda gagnaient 450 000 DH brut meme avec un igr qui etait de 44% plus les prelevement, imaginez le salaire colossale qu'ils touchaient avec un cout de la vie inferieur a celui de maintenant...

_________________
Aime la vérité, mais pardonne à l'erreur.

VOLTAIRE
Revenir en haut Aller en bas
robben36
2eme classe
2eme classe


messages : 5
Inscrit le : 13/09/2009
Localisation : rabat
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 8 Mar 2011 - 12:07

+1 Marques, les salaires des haut dirigeants mines, X et ponts se comptent en millier et millions d'euros en Europe (Plus les primes faramineuses)

OBSERVATEUR a écrit:
y en a qui sont en meme temps deputés, president du conseil untel, de la federation machin, ils cumulent egalement les salaires
Ah bon? je pensais que cette pratique a été abolie ? Je me rapelle par exemple pour Ghellab qu'il devaient choisir entre le ministére et le salaire de l'ONCF, il a choisi celui de l'office qui était supérieur de 15000dh.
Revenir en haut Aller en bas
klan
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3420
Inscrit le : 22/05/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine    Mar 8 Mar 2011 - 14:27

Citation :
Signature d'un mémorandum d'entente entre le Maroc et la JBIC.
Rabat- Le ministère de l'Economie et des Finances a signé, mardi à Rabat, un mémorandum d'entente stratégique avec la Banque Japonaise de Coopération internationale (JBIC), dans l'objectif de promouvoir la coopération économique entre les deux pays.

Cet accord a été signé par la directrice du Trésor et des Finances Extérieures au ministère de l'Economie et des Finances, Mme Faouzia Zaaboul, et le directeur exécutif de la JBIC, Fumio Hoshi, indique un communiqué du ministère de l'Economie.

A cette occasion, Mme Zaaboul et M. Hoshi se sont félicités de l'établissement de ce mémorandum, qui vise à contribuer au renforcement de la coopération économique entre les deux pays, ajoute le communiqué.

Mme Zaaboul a souligné, à cet égard, que ce mémorandum arrive à point nommé dans la mesure où le Maroc connaît une dynamique importante de réformes et d'investissements de nature à renforcer les flux d'échanges commerciaux et d'investissement entre les deux pays.

Pour sa part, M. Hoshi a relevé que cet accord permettra à la JBIC l'accompagnement financier des entreprises nippones intervenant au Maroc, notamment dans les domaines de l'énergie et des infrastructures, selon la même source.
http://www.map.ma/fr/sections/economie/signature_d_un_memor/view
Citation :
Le Maroc exportera au Kenya 100 mille tonnes d'engrais par an (responsable kenyan).
Nairobi, 07/03/11- La société kenyane d'engrais "MEA" et l'Office chérifien des phosphates (OCP) ont signé un contrat en vertu duquel le Maroc exportera au Kenya 100 mille tonnes d'engrais par an, a affirmé lundi le directeur général de MEA, Eustace Muriuki.

"L'accord conclu avec l'OCP, premier producteur mondial d'engrais, met la société MEA en tête des entreprises privées d'engrais et offre au Kenya les meilleurs engrais phosphatés du monde", a déclaré Muriuki à la presse, à l'occasion de la réception du premier lot de 25 mille tonnes d'engrais.

Il a indiqué qu'eu égard aux bonnes relations entre le Kenya et le Maroc, "l'accord permettra de garantir des prix encore plus compétitifs et un flux régulier des livraisons".

"Ce contrat est une étape importante car c'est la première fois qu'une société kenyane entre directement en contact avec un producteurs d'engrais pour l'approvisionnement du marché local", a encore souligné le directeur général de MEA.

Le mois dernier, le gouvernement kenyan a lancé un appel d'offre international pour l'importation de 48 mille tonnes d'engrais nécessaires à l'actuelle campagne agricole, surtout à l'approche de la longue saison des pluies.

Le Kenya est à la recherche de sociétés pour fournir divers types d'engrais, en prévision de la saison de plantation qui a commencé ce mois-ci, a indiqué le ministère kenyan de l'Agriculture.

Selon les documents d'appel d'offres, le pays compte importer 23 mille tonnes de phosphate diammonique (DAP), 15 mille tonnes de nitrate d'ammonium et de calcium, 5.000 tonnes d'urée et 5.000 tonnes d'engrais NPK.

Le Kenya consomme 500 mille tonnes d'engrais par an, à raison de 25 kg par hectare, souligne-t-on de même source, ajoutant que le gouvernement souhaite augmenter l'utilisation d'engrais à 70 kg par hectare au cours des cinq prochaines années.

Le Maroc détient plus de 75 pc des réserves mondiales de phosphate et 40 pc des exportations mondiales de ce produit.

L'OCP est ainsi le premier exportateur mondial de phosphates (10,1 millions de tonnes), d'acide phosphorique (1,4 million de tonnes) et d'engrais phosphatés (2,2 millions de tonnes).

Les exportations de l'Office touchent actuellement les cinq continents et concernent une quarantaine de pays de par le monde.
http://www.map.ma/fr/sections/economie/le_maroc_exportera_a/view

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/NEWSFARMAROC
L'Antidote
Capitaine
Capitaine


messages : 861
Inscrit le : 15/03/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 8 Mar 2011 - 19:23

marques a écrit:
des vrais salaires de misére .. Suspect

quand je vois le salaire d'un Benhima, X - Mines , major de sa promotion , patron de la RAM; çà fait rigoler Very Happy

dans le privé, il gagnerait 10 fois ce salaire ...que ce soit au Maroc ou en France ..déjà des pilotes à la RAM gagne plus que lui ..

à Casa, vous avez déjà des milliers de cadres supérieurs (et non dirigeants) qui touchent des 50.000 dirhams autant que ces patrons de grandes entreprises nationales ..

là on chipote pour le salaire de Terab qui gagne un salaire de pauvre comparé aux standards internationaux et au CA qu'il gére ...

mettons des dirigeants à 500 dirhams par mois et çà marchera mieux alors !!!




Pour Mr Terrab , il est indiscutablement vrai qu'il vaut mieux que son salaire et qu' il a fait un énorme travaille à l'OCP , et s' il aurait resté en USA ,il aurait pu toucher pluuus, Mais pour Benhima à mon avis il mérite même pas son salaire , c'est vrai qu'il est x-mines et major de sa promotion...etc mais ce qui compte c'est le travaille qu'il a fait comme DG de la RAM , et non pas ses diplômes , et franchement depuis qu'il est DG de la RAM , cette dernière est dans un état critique et misérable

_________________
Celui qui se bat, pourrait perdre, mais celui qui ne se bat pas, a déjà perdu!

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire ( Albert Einstein )

les Keufs se font traumatiser par certains jeunes
Tu veux la paix ? pousse à la salle ou achète un GUN!
Revenir en haut Aller en bas
Cobrath
sergent
sergent


messages : 242
Inscrit le : 04/04/2009
Localisation : Paris / Bettana
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mar 8 Mar 2011 - 19:47

C'est vrai que 30.000€ par mois c'est un salaire misérable, même les SDF touchent plus en europe Rolling Eyes

Oui terrab gagne un salaire de pauvre, il travaille benevolement même ! s'il était pas content de son salaire, il aurait déjà eté travailé où il serait soit disant Rolling Eyes payé 1000x plus Suspect

Un dirigeant doit être payé en fonction de ses résultats, pas en fonction des diplomes qu'il a obtenu ou du nombre de femme avec qui il est sorti...
Revenir en haut Aller en bas
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 9 Mar 2011 - 0:16

Terrab mériterais plus que 300 000 DH par mois !!
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Économie marocaine   Mer 9 Mar 2011 - 0:34

hchouma meme,Josef Ackermann dirait peanuts pour moi.
l´OCP qui est une grande firme sur l´echelle internationale,des firmes allemandes et pas plus gagnantes que l´OCP recompensent mieux leur membres du conseil et PDG,normalement
cobrath,sans grand populisme on est en capitalisme,les Top managers sont une espece rare qu´on se dispute comme les entraineurs de clubs europeens,ils ont un sens pour leur valeur

Ackermann ici est le premier avec ~10M€,en moyenne 2,4M€/an
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
klan
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3420
Inscrit le : 22/05/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine    Mer 9 Mar 2011 - 14:05

Citation :
M. Baraka: L'ajout de 15 milliards Dh à la caisse de compensation vise la préservation du pouvoir d'achat des citoyens.
Rabat, 08/03/11- Le ministre délégué chargé des affaires économiques et générales, M. Nizar Baraka, a réaffirmé, mardi, que la décision du gouvernement d'augmenter l'enveloppe budgétaire de la caisse de compensation de 15 milliards DH aux côtés des 17 milliards DH programmés au titre de l'exercice budgétaire 2011, vise à faire face à la hausse des prix de certains produits de base à l'échelon international et à préserver le pouvoir d'achat des citoyens.

Dans un exposé devant la Commission des finances, de l'équipement, du plan et du développement régional à la Chambre des conseillers, M. Baraka a ajouté que l'enveloppe budgétaire supplémentaire sera financée dans le cadre du budget de fonctionnement et non par les dépenses de l'investissement débloquées dans le cadre du budget général.

Le financement sera assuré essentiellement à partir de l'amélioration prévue des ressources fiscales au cours de cette année, la rationalisation du mode de vie de l'administration, à travers la baisse des dépenses de fonctionnement et celles liées aux établissements publics.

Au cours de 2008, l'enveloppe budgétaire destinée à la caisse de compensation a été élevée en raison de la hausse des prix des produits de base sur le marché mondial à l'époque, a-t-il dit, précisant que la dernière décision gouvernementale s'inscrit dans le même esprit et n'est régie par aucune autre considération.

Le ministre a passé en revue, dans cette perspective, la hausse des prix au niveau du marché mondial, citant à cet effet celui du baril de pétrole qui a atteint 116 dollars au lieu de 71 dollars au cours de la même période de l'année dernière, celui du gaz de butane qui est passé de 750 dollars/tonne à 900 dollars, du sucre brut de 650 dollars/tonne à 720 dollars et du blé tendre de 156 dollars/tonne à 360 dollars.

Dans le cadre des engagements pris par le gouvernement lors de l'examen au parlement de la loi de finance au titre de 2011, a-t-il rappelé, l'exécutif a jugé nécessaire de ne pas augmenter les prix des produits de base sur le marché interne et s'est engagé à augmenter de 15 milliards DH l'enveloppe budgétaire de la caisse de compensation, après que la loi de finance de 2011 lui ait consacré un montant de 17 milliards DH pour qu'elle atteigne un total de 32 milliards DH, avec pour objectif la préservation du pouvoir d'achat des citoyens.

Plus de 109 milliards ont été mobilisés entre 2008 et 2011 dans le cadre de la caisse de compensation pour maintenir la stabilité des produits subventionnés et faire face aux hausses enregistrées sur les marchés mondiaux.

Le ministre a également passé en revue les mesures prises par le gouvernement pour faire face à la hausse des prix, notamment la suppression des taxes douanières sur les importations du blé tendre et du blé dur.

Il a rappelé que l'Etat soutient le gaz de butane avec près de 82 DH la bouteille de 12 Kg, le gasoil avec 3,5 dh/L et le fioul, destiné à la production d'électricité, avec plus de 138 pc du prix de vente.

Pour ce qui est des réformes de la caisse de compensation, il a exposé différents scénarios posés pour traiter cette question, à travers notamment la rationalisation des dépenses et l'amélioration de la gouvernance de la Caisse, et en ciblant en particulier les personnes nécessiteuses.
http://www.map.ma/fr/sections/economie/m._baraka__l_ajout_d/view
Citation :
Inauguration à Tanger d'une nouvelle ligne maritime Tanger Med-Valence-Livourne.
Spoiler:
 
Citation :
Convention de partenariat entre la Chambre espagnole de commerce de Tanger et l'Association de la zone industrielle de Gzenaya.
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/NEWSFARMAROC
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2740
Inscrit le : 11/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 10 Mar 2011 - 3:32



je sais pas vraiment ou placé cette video mais je crois que elle est a la bonne place si non les modérateur peuvent déplacé Smile

_________________

Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21540
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Économie marocaine   Jeu 10 Mar 2011 - 12:39

Citation :

Inwi" clôture l'année 2010 avec une hausse de 38 pc de son chiffre d'affaires


Casablanca- L'opérateur marocain de téléphonie "Inwi'' a enregistré, en 2010, une hausse de 38 pc de son chiffre d'affaires qui a atteint 3,76 MMDH, soit 12,5 pc du chiffre d'affaires total du marché local contre 8 pc à fin 2009.



Sa part du marché de téléphonie mobile a atteint 13,5 pc fin décembre 2010 contre 2,39 pc une année auparavant a précisé mardi, lors d'un point de presse à Casablanca, le Directeur général de Inwi, Fréderic Debord, ajoutant que les profits de l'opérateur ont enregistré un solde positif de 451,7 MDH contre moins 327,2 MDH en 2009.

"Inwi", qui souffle sa première bougie, clôture l'exercice 2010 avec des performances notamment au niveau de son parc clients de téléphonie mobile qui a atteint 5 millions d'usagers à fin février 2011, de la téléphonie fixe (66,72 pc de parts du marché) et de l'internet 3G (40,68 pc de parts du marché), a-t-il révélé.

Et d'ajouter que l'opérateur a investi plus de 11 MMDH dans le projet jusqu'en 2010 avec plus de 6,6 MMDH en immobilisations et compte investir 1,1 MMDH en 2011.

MAP

_________________
Revenir en haut Aller en bas
klan
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3420
Inscrit le : 22/05/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Économie marocaine    Ven 11 Mar 2011 - 13:57

Citation :
Le Maroc et l'UE signent une convention pour le financement du programme de désenclavement des populations isolées pour un montant d'environ 617 MDH.
Rabat, 11/03/10- Le Maroc et l'Union européenne ont signé, vendredi à Rabat, une convention pour le financement du programme de désenclavement des populations isolées d'un montant de 55 millions d'euros (Environ 617 millions de dirhams).

La convention a été signée par le ministre de l'Economie et des Finances, M. Salaheddine Mezouar, l'ambassadeur, chef de la délégation de l'Union Européenne (UE) à Rabat, M. Eneko Landaburu, et le wali, directeur général des collectivités locales, M. Allal Sekrouhi.
http://www.map.ma/fr/sections/economie/le_maroc_et_l_ue_sig/view
Citation :
Un groupe d'experts coréens au Maroc du 14 au 23 mars pour la finalisation du projet de centre marocain d'alerte et de gestion des incidents informatiques.
Rabat, 11/03/11 - Un groupe d'experts coréens de LG-CNS spécialisés dans le domaine de la sécurité informatique est attendu du 14 au 23 mars au Maroc pour assurer le démarrage des travaux du projet du Centre marocain d'alerte et de gestion des incidents informatiques (ma-CERT).

Ce projet permettra la construction d'un système de traitement des incidents de sécurité informatique dans le réseau administratif des systèmes d'information des organismes publics marocains, indique vendredi un communiqué de l'ambassade de la République de Corée au Maroc.

S'inscrivant dans le cadre du plan "Maroc Numeric 2013 ", le projet ma-CERT sera réalisé dans le cadre d'un partenariat entre le ministère de l'Industrie, du Commerce et des nouvelles technologies, et l'Agence coréenne de coopération internationale (KOICA) qui y contribue avec un montant de 3,4 millions de dollars US.

Le groupe des experts coréens aura pour mission de mettre en place un planning définitif des travaux à réaliser et d'assurer le suivi des tests d'optimisation du projet, ajoute la même source, précisant que ces tests seront menés dans des centres spécialisés pour que le réseau administratif marocain puisse accueillir le projet ma-CERT de manière sécurisée.

La formation des cadres marocains est l'une des étapes les plus importantes du projet ce qui leur permettra par la suite d'assurer le suivi des travaux de ce projet pilote au niveau technique et stratégique.

Le projet ma-CERT mettra en œuvre l'expérience de la Corée en matière des Technologies de l'information et de la communication (TIC) visant, d'une part, à partager le savoir faire coréen, à mettre en place des stratégies efficaces dans le développement des TIC, et d'autre part, à encourager la coopération bilatérale et améliorer les relations amicales entre les deux pays partenaires, indique le communiqué.

http://www.map.ma/fr/sections/economie/un_groupe_d_experts/view

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/NEWSFARMAROC
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Économie marocaine   Aujourd'hui à 21:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Économie marocaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le cas Sekkah : un des problèmes du mariage avec une non-marocaine ?
» Désolée mais je déteste les lampes à économie d'énergie... (sujet fusionné)
» harira ( Soupe marocaine )
» La création " Journée de la femme Marocaine"
» visite de l ambassade marocaine a toronto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: