Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Jeu 21 Avr - 9:28

Citation :
North Korea on path to develop inter-continental missiles

By Agence France-Presse -April 20, 2016



Unless it is stopped, North Korea will eventually acquire intercontinental ballistic missile capabilities, the four-star general selected to lead US forces in South Korea told lawmakers Tuesday.

Speaking at his nomination hearing before the Senate Armed Services Committee, General Vincent Brooks warned that North Korean leader Kim Jong-Un was determined to build rockets that could one day reach as far as the United States.

“It’s very clear through the parades that they’ve done, what systems they have and some of the attempted launches that … over time, I believe we’re going to see them acquire these capabilities if they’re not stopped,” Brooks said.

Senator John McCain, who chairs the committee, asked Brooks how concerned he was about the “immaturity and unpredictability of the rotund ruler in Pyongyang.”

“I’m very concerned about the direction he’s going, and it’s evident that he’s not yet deterred from his pursuit,” Brooks responded.

“If confirmed, I intend to be a close partner with the Republic of Korea to make sure they’re ready.”

The US military has kept a huge contingent of troops in South Korea since the end of the Korean War in 1953.

The two Koreas technically remain at war, because the conflict ended in an armistice instead of a peace treaty.

Currently, about 28,500 US troops are stationed in South Korea, and the two forces have very close military ties and continually conduct joint training.

Brooks also voiced concern about North Korea’s pursuit of building submarine-launched ballistic missiles.

“While they have not been successful, this is like watching someone ride a bike and falling off of it, but eventually they could become a BMX champion,” he said.

The Pentagon is confident it has adequate missile defenses to protect against a threat from North Korea, but officials have watched with increasing alarm as Kim pushes forward with his nuclear tests and missile program.

Pyongyang last week conducted a test of what appeared to be a medium-range missile, but the rocket suffered a catastrophic failure on launch.

Washington and Seoul are discussing the deployment to South Korea of a sophisticated THAAD system — Theater High Altitude Area Defense System — to protect against ballistic missiles from the North.

McCain indicated that the committee would move forward with Brooks’s nomination.



Read more: http://www.defencetalk.com/north-korea-on-path-to-develop-inter-continental-missiles-67290/#ixzz46RpIY7x9










Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17072
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Sam 23 Avr - 17:23

Citation :
Pyongyang lance un missile balistique depuis un sous-marin



KCNA via KNS

Défense
16:32 23.04.2016(mis à jour 17:29 23.04.2016)



La Corée du Nord a testé samedi un missile balistique tiré depuis un sous-marin croisant au large de la côte orientale du pays.


Le missile a été lancé samedi après-midi depuis une région située au large de la ville de Sinpo (province du Sud Hamgyong, bordant la mer du Japon), rapporte l'agence sud-coréenne Yonhap.

La chaîne de télévision nippone NHK a pour sa part annoncé, citant le ministère japonais de la Défense, que la Corée du Nord aurait tiré plusieurs engins depuis son littoral et en direction de la mer du Japon. La chaîne n'a cependant pas précisé le type de ces engins.


Depuis le début de l'année, Pyongyang a sensiblement intensifié ses activités militaires, qui ont atteint leur point culminant avec le quatrième test de l'arme nucléaire mis en œuvre le 6 janvier et le lancement d'un satellite réalisé le 7 février à l'aide d'une fusée-porteuse qui est capable, selon Séoul, d'effectuer une frappe nucléaire à une distance de 12.000 kilomètres.

Le 15 avril, les médias de la Corée du sud ont fait état du dernier tir de missile balistique nord-coréen. Selon le renseignement sud-coréen, ce test a échoué: le missile a disparu des radars quelques secondes après avoir été lancé. Tout porte à croire qu'il a explosé en l'air.

https://fr.sputniknews.com/defense/201604231024478029-lancement-missile-balistique-sous-marin-nord-coreen/
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Sam 30 Avr - 9:53

Citation :
North Korea announces third SLBM launch

Richard D Fisher Jr, Washington DC - IHS Jane's Defence Weekly
29 April 2016




Photographs released by Pyongyang on 24 April suggest North Korea has a second submarine-launched ballistic missile (SLBM) that uses solid fuel and 'cold launch' technologies, in addition to the liquid-fuel Pukgeukseong-1 (Polaris-1) it has already revealed.


The official Korean Central News Agency (KNCA) announced on 24 April that a test of a SLBM with a "high-power, solid-fuel engine" had "confirmed and reinforced the reliability of the Korean-style underwater launching system and perfectly met all technical requirements for carrying out the Juche [self-reliance doctrine]-based underwater attack operation".

The US Department of Defense confirmed an SLBM launch had taken place on 23 April, while South Korea's Yonhap news agency claimed the Joint Chiefs of Staff had said that North Korean SLBM flew 30 km. It also cited a government source as saying the missile was launched from a 2,000 tonne Sinpo-class submarine.

Previously released images of an 8 May 2015 test of the Pukgeukseong-1 (Polaris-1) SLBM indicated the missile was probably powered by a liquid-fuel engine, judging from its narrow, translucent exhaust plume. The Pukgeukseong-1, which has been designated the KN-11 by the United States, is consequently believed to be derived from the Soviet R-27 Zyb (SS-N-6 'Serb') liquid-fuel SLBM.



The images released to accompany the 24 April announcement showed the sub-surface launch of a similar missile that also had Pukgeukseong written on it, although no number was visible. However, this missile had a wider and more opaque exhaust plume, a feature typical of a solid rocket motor. They also showed the missile uses four exhaust vanes for steering.

While North Korea has a history of doctoring photographs, it revealed on 23 March that it can make a 1.25 m diameter solid rocket motor. It is possible that North Korea has obtained solid rocket motor technology from Iran that has a two-stage solid-fuel missile called the Sejjil, which is 1.25 m in diameter and uses exhaust vanes for steering.


Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Mer 4 Mai - 17:36

Citation :
North Korea Completes Work at Sub Shipyard, Report Says
Agence France-Presse 10:55 a.m. EDT May 4, 2016


SEOUL, South Korea — Recent satellite images suggest North Korea has completed the external renovation of a shipyard dedicated to building and launching a new class of ballistic missile submarines, a US think tank said Wednesday.

While it is unlikely that any such vessel would become operational before 2020, the North's efforts to develop a working submarine-launched ballistic missile (SLBM) is clearly "making progress," according to the US-Korea Institute at Johns Hopkins University.

A credible SLBM capability would take North Korea's nuclear strike threat to a new level, allowing deployment far beyond the Korean peninsula and the potential to retaliate in the event of a nuclear attack.



http://www.defensenews.com/story/defense/international/asia-pacific/2016/05/04/n-korea-completes-work-sub-shipyard-report-says/83916676/



Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17072
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Sam 28 Mai - 16:26

Citation :
Tirs de sommation en mer Jaune: Pyongyang menace Séoul de frappes de représailles


Séoul, 28 mai 2016 (AFP) -


La Corée du Nord a menacé samedi la Corée du Sud d'"impitoyables frappes de représailles" au lendemain de tirs de sommation de la marine sud-coréenne à l'encontre de deux bateaux nord-coréens près de la frontière maritime contestée en mer Jaune.

Le Nord ouvrira désormais le feu sans avertissement contre tout bateau sud-coréen qui pénétrerait "ne serait-ce que de 0,001 millimètre" dans la zone frontalière contestée, a affirmé l'état-major de l'Armée populaire de Corée dans un communiqué relayé par l'agence officielle KCNA.

Un navire militaire sud-coréen a effectué vendredi des tirs de sommation pour rappeler à l'ordre un patrouilleur et un navire de pêche nord-coréens qui avaient franchi la frontière maritime occidentale entre les deux pays, selon Séoul.

Cette frontière de facto n'est pas reconnue par Pyongyang, qui affirme qu'elle a été tracée unilatéralement par les Nations unies à l'issue de la guerre de Corée (1950-1953).

L'état-major nord-coréen a exigé de Séoul des excuses pour ce qu'il considère comme une "imprudente provocation militaire" qui amène la région "au bord de l'explosion", selon le communiqué.

En cas de nouvel incident, les Sud-Coréens "devraient être conscients qu'ils feraient face à nos impitoyables frappes de représailles, n'importe quand, n'importe où et n'importe comment", a ajouté la hiérarchie militaire de Pyongyang.

Les deux camps se plaignent fréquemment d'incursions menées par l'autre côté et des affrontements limités se sont produits en 1999, 2002 et 2009.

La Corée du Nord a exhorté il y a une semaine la Corée du Sud à accepter la proposition de son dirigeant Kim Jong-Un de tenir des pourparlers militaires et d'apaiser les tensions exacerbées par le quatrième essai nucléaire du Nord en janvier.

La Corée du Sud insiste pour que le Nord fasse un pas concret sur la voie de la dénucléarisation avant de s'engager dans un dialogue avec Pyongyang.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/12907-tirs-de-sommation-en-mer-jaune-pyongyang-menace-seoul-de-frappes-de-represailles
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Lun 30 Mai - 10:29

Citation :
Seoul: Uganda Vows To Halt Military Ties With North Korea
Agence France-Presse 12:46 p.m. EDT May 29, 2016


SEOUL, South Korea — Ugandan President Yoweri Museveni vowed to cut military and security ties with North Korea in line with UN sanctions imposed following Pyongyang’s nuclear and missile tests, a Seoul official said Sunday.

Museveni, during a summit in Kampala with visiting South Korean President Park Geun-Hye, said he had ordered officials “faithfully” to honor the latest UN sanctions, Park’s spokesman Jung Yeon-Guk told reporters.

“We instructed officials to faithfully enforce the UN Security Council resolutions, including the halt of cooperation with North Korea in the security, military and police sectors,” Jung quoted Museveni as saying.

The African country has maintained military cooperation with the isolated North, with dozens of North Korean military and police officials believed to be working in Uganda as military trainers.

Museveni, who has ruled Uganda since 1986, has visited the North three times and met Kim Il-Sung, the country’s late founding president and grandfather of the current leader Kim Jong-Un.

The UN Security Council in March imposed the toughest sanctions to date on the North following its fourth atomic test in January and a long-range rocket launch a month later.

The rocket launch — widely seen as a disguised ballistic missile test — was staged in violation of existing UN resolutions that ban the country from any use of ballistic missile technology.

Kim Jong-Un however remained defiant in the face of growing international pressure, declaring his country a “responsible” nuclear weapons state at a recent meeting of the ruling Workers’ Party.

The young leader also defended the country’ widely-condemned nuclear arsenal as a deterrent against “hostile” US policy against his regime.

Park, during her first state visit to Uganda, discussed ways to strengthen ties including offering more aid to Kampala and development projects with it.


http://www.defensenews.com/story/defense-news/2016/05/29/seoul-uganda-vows-halt-military-ties-north-korea/85128348/

Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Mar 31 Mai - 17:01

Citation :
S. Korea says North fails with attempted missile launch
Jung Ha-Won, Agence France-Presse 10:51 a.m. EDT May 31, 2016



SEOUL, South Korea — North Korea apparently failed with an attempted missile launch Tuesday, the latest in a series of setbacks for a ballistic weapons program that aspires to threaten the US mainland.

South Korea's defense ministry detected the dawn launch effort, which Japan condemned as an unacceptable and "provocative" act.

The ministry declined to speculate on the missile type, but military sources cited by local media said it was a powerful, medium-range "Musudan" that has already undergone three failed launches this year.

UN resolutions ban North Korea from any use of ballistic missile technology, although it regularly fires short-range missiles into the sea off its east coast.

Tuesday's effort came with tensions still running high on the divided Korean peninsula following the North's fourth nuclear test in January and long-range rocket launch a month later.

"We believe that it was a failure," said Jeon Ha-Gyu, spokesman for the South Korean Joint Chiefs of Staff.

"As to why and how it failed, we are in the process of analyzing that," Jeon told a press briefing.

"We are maintaining a strong defense posture with potential further provocations by the North in mind," he added.

US military officials "strongly" condemned the failed launch attempt.

"These actions, and North Korea's continued pursuit of ballistic missile and nuclear weapons capabilities, pose a significant threat to the United States, our allies, and to the stability of the greater Asia-Pacific," said the statement from the US Strategic Command (USSTRATCOM).

"We call on North Korea to refrain from actions that further raise tensions in the region and focus instead on taking concrete steps toward fulfilling its international commitments."

In April the North failed three times to test-fire a Musudan, which has an estimated range of between 2,500 and 4,000 kilometers (1,550 to 2,500 miles).

The lower range covers the whole of South Korea and Japan, while the upper range would include US military bases on Guam.

"North Korea's repeated ballistic missile launches are serious, provocative acts against the international community, including Japan," Japanese Foreign Minister Fumio Kishida told a regular press briefing.

"We absolutely cannot accept this," Kishida said.

First unveiled as an indigenous missile at a military parade in Pyongyang in October 2010, the Musudan has never been successfully flight-tested.

The three failures in April were seen as an embarrassment for the Pyongyang leadership, coming ahead of a rare ruling party congress in May that was meant to celebrate the country's achievements.

South Korea's Yonhap news agency quoted official sources as saying Tuesday's missile may have exploded on its mobile launcher.

"The explosion is presumed to have inflicted serious injuries on personnel in the immediate vicinity," Yonhap said.

During the party congress, North Korean leader Kim Jong-Un personally extended an offer of military dialogue with the South aimed at easing tensions.

The proposal was repeated several times by the North's military, but Seoul dismissed all the overtures as insincere "posturing" given Kim's vow at the same congress to push ahead with the country's nuclear weapons program.

Following Tuesday's attempted missile test, the South Korean Foreign Ministry said Pyongyang was willfully defying the warnings of the international community.

"North Korea will face even stronger sanctions and isolation if it doesn't end its provocations," spokesman Cho June-Hyuck told reporters.

"The government will review necessary countermeasures through talks with our allies," he added.

The UN Security Council imposed its toughest sanctions to date on the North following the January nuclear test.

In recent months, North Korea has claimed a series of technical breakthroughs in developing what it sees as the ultimate goal of its nuclear weapons program — an intercontinental ballistic missile (ICBM) capable of delivering a nuclear warhead to targets across the continental United States.

The claimed achievements included miniaturizing a nuclear warhead to fit on a missile, developing a warhead that can withstand atmospheric re-entry and building a solid-fuel missile engine.

The North also hailed the successful test of an engine specifically designed for an ICBM that would "guarantee" an eventual nuclear strike on the US mainland.

Outside experts have treated a number of the claims with skepticism, while acknowledging that the North has made significant strides in upgrading its nuclear arsenal.


http://www.defensenews.com/story/defense-news/2016/05/31/s-korea-says-north-fails-attempted-missile-launch/85187504/


Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Mar 7 Juin - 14:09

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17072
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Jeu 16 Juin - 16:43

Citation :
La Corée du Nord aurait assez de matière fissile pour produire jusqu’à 21 bombes nucléaires


Posté dans Asie-Pacifique, NBC par Laurent Lagneau Le 16-06-2016




Dans sa dernière étude concernant les arsenaux stratégiques mondiaux, l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) a estimé que la Corée du Nord disposait suffisamment de matière fissile pour produire jusqu’à 10 têtes nucléaires. Toutefois, le document s’est gardé de préciser si elles étaient – ou non – déployées et opérationnelles.

Étant donné son opacité, il est en effet difficile de savoir si la Corée du Nord a réussi à miniaturiser une tête nucléaire afin de pouvoir l’intégrer à un missile balistique.

En attendant, Pyongyang a procédé à 4 essais nucléaires. Le dernier, effectué en janvier dernier, aurait consisté, d’après les affirmations du régime nord-coréen, à tester une bombe thermonucléaire (ou H). Mais il est probable qu’il s’agissait d’une bombe à fission dopée.

Quoi qu’il en soit, l’Institut pour la science et la sécurité internationale (ISIS) a estimé que la Corée du Nord disposerait assez de plutonium de qualité militaire et d’uranium hautement enrichi pour produire entre 13 et 21 bombes nucléaires, soit 5 de plus par rapport une précédente évalution faite en 2014 par ce centre de recherche basé à Washington.

Seulement, cette évaluation ne prend pas en compte le fait que, selon toute vraisemblance, Pyongyang a accru, sur le site de Yongbyon, ses capacités d’enrichissement de l’uranium par centrifugation et de retraitement de plutonium à des fins militaires. Du moins, c’est ce qu’a supposé, la semaine passée, Yukiya Amano, le secrétaire général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), lors d’une conférence de presse, à Vienne.

« Les indices que nous avons obtenus (sont ceux) d’activités liées au réacteur de 5 mégawatts, l’expansion des infrastructures d’enrichissement et des activités liées au (retraitement du) plutonium », a en effet affirmé M. Amano, confirmant ainsi les observations du renseignement américain.

Le réacteur en question avait été fermé en 2007 après un accord signé à Pékin et portant sur la dénucléarisation de la Corée du Nord en échange de la fourniture d’énergie et de nourriture. Mais Pyongyang ne tarda pas à relancer ses activités dans ce domaine et procéda à son second essai nucléaire deux ans plus tard.

En janvier 2015, les experts de l’Institut américano-coréen de l’université Johns Hopkins avancèrent que le redémarrage de ce réacteur, capable de produire environ 6 kg de plutonium par an, était en cours.

« Cependant comme nous n’avons pas d’experts sur le terrain, nous nous contentons d’observations sur imagerie satellite », a toutefois souligné le patron de l’AIEA. Et parmi les signes d’activité observés sur le site de Yongbyon, il y a « des mouvements de véhicules, de la vapeur, des rejets d’eau chaude et du transport de matériel », a-t-il précisé.

http://www.opex360.com/2016/06/16/la-coree-du-nord-aurait-assez-de-matiere-fissile-pour-produire-jusqua-21-bombes-nucleaires/
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1627
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Ven 17 Juin - 17:11

Citation :
N. Korea Steals U.S. Fighter Blueprints 4 / 18

North Korean hackers reportedly infiltrated a computer network belonging to a South Korean aerospace firm’s computer network and made off with blueprints for the F-15 Eagle—the American-designed jet fighter that forms the backbone of the U.S. and South Korean air forces.

But don’t panic quite yet. There’s not much Pyongyang’s engineers can actually do with the blueprints. For sure, we won’t be seeing F-15s rolling out of some North Korean factory in the distinctive dark camouflage of the Korean People’s Air Force.

The hack began in 2014 and South Korean authorities first detected it in February this year, South Korea’s police cyber investigation unit told Reuters. In the meantime, the hackers gained access to the networks of two defense-industry conglomerates in South Korea and made off with some 42,000 documents.

Among the documents were blueprints for the wing design of the twin-engine, supersonic F-15, police told Reuters. Korea Aerospace Industries builds the Eagle’s wings under contract with Boeing, the number-two U.S. defense firm. Boeing has described KAI as a “valued supplier.” (PDF)

The U.S. Air Force operates hundreds of F-15s. Undefeated in air combat since its debut in the early 1970s, the Eagle is still America’s main air-to-air fighter. South Korea acquired 61 F-15s starting in 2005.

Although the F-15’s basic design is, by now, more than 50 years old, the Eagle is still leaps and bounds more sophisticated than any warplane North Korea’s tiny, impoverished air force possesses.

While Pyongyang manages to produce its own firearms, artillery, armored vehicles and warships, it’s never quite mastered the delicate art of designing and manufacturing military aircraft. The Korean People’s Air Force operates hundreds of jet fighters, but most of them are single-engine MiG-21s that North Korea bought from the Soviet Union in the 1960s, ‘70s and ‘80s and has maintained ever since.

While supersonic and highly maneuverable under certain circumstances, the MiG-21 is badly outclassed by more modern jets such as the F-15. In theory, Pyongyang would welcome a new fighter plane—and desperately seek the blueprints to build it.

But in practice, North Korea has neither the know-how nor the resources to copy the F-15 or even adapt the Eagle’s blueprints to its own design. “North Korea will never build a serious air force,” Dr. Robert Edwin Kelly, an associate professor at Pusan National University in South Korea, told The Daily Beast via email.

History bears this out. In the 1980s, North Korea established a fighter-jet factory—the Seventh Machine Industry Bureau in Panghyon—and even bought, from the Soviets, components for twin-engine MiG-29s that were, at the time, on the cutting edge of warplane technology.

But the Seventh Machine Industry Bureau only managed to assemble three MiG-29s. “The plan proved too ambitious for North Korea,” explained Stijn Mitzer and Joost Oliemans, independent military experts who write together at Oryx Blog.

Of course, it’s possible that North Korea could pass along the F-15 blueprints to a country that could make use of them. “The only option would be to try and sell the information, for which only China could be seen as a reasonable candidate,” Oliemans told The Daily Beast in an email.

Beijing’s own hackers have been implicated in the thefts of several U.S. weapons designs, including the F-22 and F-35 stealth fighters, the more modern successors to the F-15.

The F-35 hack was apparently the most damaging to the United States. In 2007, Chinese cyberspies reportedly hacked broke into servers belonging to U.S. aerospace firm Lockheed Martin and made off with design information on the F-35. Just a few years later, a Chinese firm unveiled a stealth fighter prototype, the J-31, that some observers suspect is at least partly based on the stolen F-35 data.

But Oliemans said he doubts the F-15’s wing would be of much interest to the Chinese. “If the hack only compromised the wing design, which isn’t exactly the most modern piece of data you’d want to acquire about the F-15, I wouldn’t suspect China to be interested at all.”

“In fact,” Oliemans continued, “given the amount of blueprints and other data China is reported to have hacked themselves of aircraft such as the F-35 and F-22, I wouldn’t be surprised if they already had access to the F-15’s wing design already.”

All that is to say—don’t worry about the wing blueprints. China probably wouldn’t want to copy the F-15, and North Korea probably can’t. But that doesn’t mean the alleged North Korean cybertheft isn’t alarming, in principle. Oliemans called it a “worrying development.”

Kelly seconded that notion. “They’ll try and try until they get through,” he said of the North Korean hackers. “Norms won’t restrain them, nor do they have an economics relationship with the U.S. or South Korea that would be jeopardized by this.”

The next time Pyongyang’s cyberspies attack, they might get something more useful than a 50-year-old wing design.

http://www.msn.com/en-us/news/world/n-korea-steals-us-fighter-blueprints/ar-AAhbSyR?li=BBnbfcL&OCID=mailsignoutlc
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Lun 20 Juin - 16:15

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17072
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Jeu 23 Juin - 21:30

Citation :
Le Conseil de sécurité de l'Onu "condamne fermement" les tirs de missiles nord-coréens


AFP 23/06/2016


Le Conseil de sécurité des Nations unies a "fermement condamné" jeudi les nouveaux tirs de missiles balistiques effectués par la Corée du Nord en violation des résolutions de l'Onu.
Dans une déclaration unanime, les 15 pays membres demandent à tous les Etats de l'Onu de "redoubler d'efforts pour appliquer pleinement" les lourdes sanctions déjà imposées à Pyongyang, et particulièrement celles décrétées en mars dernier.

Aux termes de sa résolution 2270, le Conseil avait alors décidé d'imposer à Pyongyang les sanctions économiques et commerciales les plus dures jamais prises contre la Corée du Nord.
Le Comité de l'Onu chargé de gérer les sanctions est appelé par le Conseil à "intensifier ses efforts pour renforcer l'application de cette résolution", une invitation à allonger éventuellement la liste noire des individus et entreprises suspectés d'aider le régime nord-coréen dans sa course aux armements.

Les deux essais d'un nouveau missile effectués mercredi par la Corée du Nord constituent "une grave violation" des résolutions de l'Onu, qui interdisent à Pyongyang toute activité balistique ou nucléaire, souligne le Conseil.
Il demande au régime communiste de s'abstenir de tout nouvel essai nucléaire ou balistique et de "respecter pleinement ses obligations".

Le programme balistique nord-coréen, selon la déclaration, "contribue à la mise au point de vecteurs d'armes nucléaires et accroît la tension", et il détourne aussi "des ressources dont les citoyens nord-coréens ont grand besoin".
Le Conseil va "continuer à surveiller de près la situation et prendra des mesures supplémentaires importantes" si nécessaire, conclut le texte, rédigé par les Etats-Unis.

Cette déclaration est très proche de celle adoptée le 1er juin par le Conseil après un lancement manqué.
Elle a même été adoptée par la Chine, membre permanent du Conseil et seul allié de la Corée du Nord.
L'application des sanctions dépend en grande partie de la bonne volonté de Pékin, voisin et principal partenaire économique de Pyongyang.
Quelques heures après les lancements, les ambassadeurs des 15 pays membres s'étaient réunis en consultations à la demande des Etats-Unis et du Japon.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a affirmé qu'avec ce nouveau missile son pays était désormais en mesure de toucher les bases américaines du Pacifique.
Les deux missiles Musudan à portée intermédiaire (de 2.500 km à 4.000 km) sont théoriquement capables de menacer la Corée du Sud, le Japon et les bases américaines de l'île de Guam.

http://www.lorientlejour.com/article/992824/le-conseil-de-securite-de-lonu-condamne-fermement-les-tirs-de-missiles-nord-coreens.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17072
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Sam 9 Juil - 11:36

Citation :
La Corée du Nord teste un missile lancé par sous-marin (ministère sud-coréen)


Séoul, 9 juil 2016 (AFP) -


La Corée du Nord a effectué samedi un tir d'essai de ce qui semble être un missile balistique lancé par sous-marin (SLBM) au large de sa côte orientale, a annoncé le ministère sud-coréen de la Défense.

"Le Nord a lancé ce que l'on croit être un SLBM depuis des eaux situées au large du port de Sinpo vers 11h30 (02h30 GMT)", a déclaré le ministère sud-coréen dans un communiqué.

Le ministère n'a pas fourni immédiatement d'autres précisions.

La Corée du Nord avait déjà testé un SLBM le 23 avril dernier. Ce tir avait été salué par le numéro un nord-coréen Kim Jong-Un, qui l'avait qualifié de "succès révélateur", affirmant que Pyongyang avait désormais la capacité de frapper Séoul et les Etats-Unis quand il le désirerait.

Le lancement de samedi intervient le lendemain de l'annonce par Washington et Séoul du déploiement en Corée du Sud de l'un des systèmes de défense antimissile les plus perfectionnés du monde, le système THAAD (Terminal High Altitude Area Defence).

La tension monte depuis que Pyongyang a effectué en janvier dernier son quatrième essai nucléaire, suivi par une série de tirs de missiles qui, selon les analystes, montrent que la Corée du Nord progresse vers la capacité de frapper les Etats-Unis sur le continent américain.

Le plan de déploiement du système THAAD en Corée du Sud a suscité la colère de la Chine et de la Russie, qui considèrent qu'il s'agit d'une dangereuse gesticulation militaire des Etats-Unis dans la région.

Ce déploiement a été annoncé après que les Etats-Unis ont placé pour la première fois mercredi M. Kim sur leur liste noire des sanctions, l'accusant d'être directement responsable de nombreuses violations des droits de l'homme.

Pyongyang a répliqué vendredi en avertissant Washington que la Corée du Nord couperait tous les canaux diplomatiques avec les Etats-Unis si ces sanctions n'étaient pas levées.

Le ministère nord-coréen des Affaires étrangères a déclaré que les sanctions de Washington contre Kim Jong-Un manifestaient "la pire hostilité" et équivalaient à une "déclaration ouverte de guerre".

Le ministère a promis que Pyongyang prendrait "les contre-mesures les plus dures pour briser résolument l'hostilité des Etats-Unis". Il a ajouté que les problèmes qui se poseraient dans les relations avec les Etats-Unis seraient désormais traités selon "le droit du temps de guerre".

La Corée du Nord publie souvent des déclarations belliqueuses contre les Etats-Unis, mais cette dernière référence au "temps de guerre" est rare, et les analystes s'attendent à d'autres expressions de mécontentement de Pyongyang à propos des sanctions.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/13156-la-coree-du-nord-teste-un-missile-lance-par-sous-marin-ministere-sud-coreen
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Lun 11 Juil - 16:11

Citation :
Pyongyang ne décolère pas après l’annonce du déploiement d’un système antimissile en Corée du SudPosté dans Asie-Pacifique, Défense antimissile par Laurent Lagneau Le 11-07-2016


Le 8 juillet, Washington et Séoul ont officialisé le déploiement prochain d’une batterie du système antimissile THAAD (Terminal High Altitude Area Defence) en Corée du Sud. Cette annonce, qui est une réponse aux tirs de missiles régulièrement effectués par Pyongyang, a été immédiatement dénoncée par Moscou et Pékin, qui y voient une atteinte aux capacités de leurs forces stratégiques.

Comme l’on pouvait s’y attendre, le déploiement de cette batterie THAAD dans une région sud-coréenne qui n’a pas encore été précisée, n’a pas manqué de susciter une vive réaction en Corée du Nord. Le lendemain, Séoul a fait état d’un tir de missile balistique mer-sol au large du port nord-coréen de Sinpo. Apparemment, l’engin a ensuite explosé en vol avant de abîmer en mer du Japon. Il s’agirait, en cas de confirmation, du second essai de ce type depuis le 23 avril.

Mais, comme à leur habitude, les autorités nord-coréennes ont lancé une série de menaces contre les États-Unis et la Corée du Sud. « La République populaire démocratique de Corée engagera une action physique pour contrôler entièrement le système THAAD », et cela « dès le moment où sa position (…) aura été confirmée », a ainsi prévenu le commandement de l’artillerie nord-coréenne, via un communiqué publié ce 11 juillet par l’agence de presse officielle KCNA.

Et d’ajouter que l’Armée populaire de Corée [celle du Nord, ndlr] dispose de « moyens suffisants et sophistiqués de frappe offensive » et prendra les « mesures correspondantes les plus impitoyables et les plus puissantes contre les Etats-Unis, qui veulent déclencher une guerre en déployant le système THAAD. »

Le système THAAD est un défensif de nature : il a été mis au poit pour détruire des missiles balistiques de courte et moyenne portée en phase terminale dans la haute atmosphère.

Quoi qu’il en soit, le texte s’en prend vivement à la Corée du Sud, menacée de « frappes de représailles » qui la « réduiront en une mer de flammes et de débris, une fois que l’ordre en sera donné. »

À Séoul, la réponse a été immédiate. « La Corée du Nord doit comprendre clairement qui est responsable de la mise en danger de la paix et de la sécurité de la péninsule coréenne avant de critiquer la décision de déployer le THAAD », a déclaré Moon Sang-gyun, le porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense. « Si la Corée du Nord poursuit ces allégations infondées et actions irréfléchies, elle devra faire face à une riposte ferme et puissante de notre armée », a-t-il ajouté.

Cela étant, l’annonce du déploiement d’une batterie américaine THAAD ne fait pas l’unanimité en Corée du Sud, notamment dans les régions potentielles concernées pour accueillir ce système antimissile. Ainsi, dans le comté de Chilgok, 3.500 personnes ont protesté contre ce projet et une autre manifestation doit avoir lieu dans le comté d’Eumseong.

http://www.opex360.com/2016/07/11/pyongyang-ne-decolere-pas-apres-lannonce-du-deploiement-dun-systeme-antimissile-en-coree-du-sud/

Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Mar 19 Juil - 10:11

Citation :
North Korea fires three ballistic missiles
Jul 19, 2016



North Korea fired three ballistic missiles early on Tuesday which flew between 500 and 600 kms (300 and 360 miles) into the sea off its east coast, South Korea’s military said, the latest in a series of provocative moves by the isolated country.

That reported by reuters.com.

The U.S. military said it detected launches of what it believed were two Scud missiles and one Rodong, a home-grown missile based on Soviet-era Scud technology.

North Korea has fired both types numerous times in recent years, an indication that unlike recent launches that were seen as efforts by the North to improve its missile capability, Tuesday’s were meant as a show of force.

Earlier North Korea launches new Hwasong-10 intermediate-range ballistic missile.

The missile, which is fired from mobile launchers, has a design range of more than 3,000 km (1,860 miles), meaning all of Japan and the U.S. territory of Guam are potentially within reach.


http://defence-blog.com/news/north-korea-fires-three-ballistic-missiles.html

Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Ven 22 Juil - 19:31

Citation :



La Corée du Nord construit une importante base navale pour ses sous-marinsPosté dans Asie-Pacifique, NBC par Laurent Lagneau Le 22-07-2016
image: http://www.opex360.com/wp-content/uploads/sinpo-20160722.jpg

sinpo-20160722

Pour IHS Jane’s, il pourrait s’agir du plus important projet de base militaire actuellement mené par la Corée du Nord. Ainsi, selon des images prises par satellite, il apparaît que de grands travaux sont en cours à un peu plus de 2 km au sud du chantier naval de Sinpo, près de la base de Mayang-do, sur la côte est du pays.

La construction de cette base, très probablement destinée à accueillir des sous-marins, ont commencé à partir d’août 2009 avec des travaux de remblaiement, lesquels auraient pris fin en novembre 2012. Par la suite, de nouvelles structures en béton et en acier sont apparues. Au moins deux quais couverts, d’environ 150 mètres de longs pour 10 mètres de large, ont ainsi été construits.

D’après les dernières images, obtenues en mai 2016, le chantier a encore progressé, avec la construction d’une nouvelle jetée de 137 mètres de long et de 13 mètres de large. Une barge est aussi visible.

Ces travaux sont menés alors que la Corée du Nord cherche à mettre au point un missile balistique mer-sol pouvant être tiré depuis un sous-marin. Déjà, elle a effectué plusieurs essais d’engins de ce type au large, justement, de Sinpo. Le dernier, qui a eu lieu au début de ce mois, n’a pas été concluant, le missile ayant explosé en vol avant de s’abîmer en mer du Japon.

Dans le même temps, Pyongyang chercherait à mettre au point un sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE). Sa construction aurait débuté en 2014. Pour le moment, l’état d’avancement de ce submersible n’est pas connu, de même que ses caractéristiques (si ce n’est que, à en juger par les images satellites, que sa conception est influencée par des modèles russes et qu’il mesure 67 mètres).

Par ailleurs, l’Institut pour la science et la sécurité internationale (ISIS), basé à Washington, a sans doute identifié une usine cachée d’enrichissement d’uranium par centrifugation gazeuze qui a probablement servi au début du programme nucléaire nord-coréen, lequel a bénéficié d’une aide fournie par des experts du réseau d’Abdul Qadeer Khan, le « père » de la bombe nucléaire pakistanaise.

C’est en 2010 que Pyongyang avait révélé, pour la première fois, révélé l’existence de son programme d’enrichissement par centrifugation gazeuse sur son complexe de Yongbyon, tout en assurant que ce dernier ne faisait pas partie d’un réseau plus large de sites nucléaires aux dimensions plus réduites. Ce qui ne serait donc pas exact.

Pour étayer son analyse, l’ISIS s’est appuyé sur des informations obtenues auprès de sources chinoises, d’un général nord-coréen ayant fait défection et de responsables américains « au courant » ainsi que sur des images satellites. Le site en question serait situé sur la base de Panghyon, à 45 km environ à l’ouest de Yongbyon. Il aurait pu accueillir entre 200 et 300 centrifugeuses mais le centre d’étude dit ne disposer « d’aucune information » permettant de savoir si elles fonctionnent toujours.

Cela étant, dans le cas où un accord serait conclu avec Pyongyang pour le démantèlement de son programme nucléaire (comme cela fut déjà le cas en 1994 et en 2007…), l’ISIS explique que l’identification des installations secrètes nord-coréennes est essentielle.


En savoir plus sur http://www.opex360.com/2016/07/22/la-coree-du-nord-construit-importante-base-navale-pour-ses-marins/#pTZXEKiKqKGygUBS.99



Opex360.fr

Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Mar 26 Juil - 17:34

Citation :
North Korea building new, larger submarine pens

Nick Hansen, Stanford, California and Jeremy Binnie, London - IHS Jane's Defence Weekly
26 July 2016



North Korea is constructing a fortified structure near the port city of Sinpo that will have what appears to be two covered docks (pens) that could shelter ballistic missile submarines (SSBs).

Located 2.25 km south of the Sinpo shipyard, close to the Mayang-do Naval Base on the country's east coast, the new base may be the largest active military building project in North Korea at the moment.

Airbus Defence and Space imagery shows construction of the base prior to August 2012. Much of the harbour seen in Google Earth imagery from 2009 (an area covering some 6,000 m²) had been blocked off by a sea wall and filled in by August 2012. Spoil from the surrounding hills was likely used as filling material.

The harbour area was nearly filled in by October 2013, excavation of the docks was progressing, and the construction of a new pier had begun. The docks were taking shape by 3 October 2014, with the North Koreans getting ready to pour their concrete bases.

By mid-2015 the steel structures over the docks were being set and some concrete slabs had been laid to form the roofs of the pens. The two pens are approximately 150 m long, 10 m wide, and 14 m apart.

Airbus Defence and Space imagery from 14 July 2016 revealed that construction on the pens had progressed to the extent that portions of them were being covered with earth. Construction was still ongoing on the front of both pens and a barge was tied to the seawall. The new pier, now 137 m long and 13 m wide, was nearing completion.

North Korea already has several submarine bunkers, at least some of which are capable of accommodating its obsolescent Romeo attack submarines.




Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Mer 27 Juil - 9:24

Citation :
Pyongyang, Washington Trade Blame on Sidelines of Nuclear Peace Talks

With diplomats attending a security summit in Laos, Pyongyang and Washington debated the future prospects of the North’s nuclear tests.

Over the last few months, the DPRK has conducted a series of nuclear and ballistic missile tests, resulting in harsh new sanctions placed on the country by the UN Security Council.

This week, leaders from the US, Russia, China, Japan, North Korea, and South Korea have gathered in the Laotian capital of Vientiane to negotiate an end to the North’s nuclear program. But tensions between Washington and Pyongyang have been on full display.

"[The] issue that came up in nearly every meeting I had so far this week is the provocative and deeply concerning behavior of the DPRK. North Korea’s actions present a very serious threat, not just to this region but to international peace and security," US Secretary of State John Kerry told reporters.

"Together we are determined…to make absolutely certain that DPRK understands that there are real consequences for these actions."

In response to Kerry’s remarks, North Korean Foreign Minister Ri Yong-Ho blamed the United States for ongoing tensions on the peninsula.



"Whether we conduct additional nuclear tests is entirely up to the United States,” he said. “The denuclearization of the Korean Peninsula went out of the window because of the United States."

Ri also blamed the new sanctions on Washington.

"The key factor damaging the situation is the United States’ hostile policies…and the problem is getting worse."

Adding to tensions is Washington’s plan to install a THAAD missile system in South Korea by the end of 2017. Ostensibly aimed at defending Seoul from a hypothetical attack from the North, both China and Russia have expressed outrage that the extended range of the missiles puts their own security at risk, and threatens regional peace efforts.

"This pact will inevitably lead to escalation in Northeast Asia and hinder settlement of the Korean Peninsula problem, including its denuclearization," Russian Deputy Foreign Minister Igor Morgulov said earlier this month.

"Moscow regards this step as a buildup of the US global anti-missile potential in Asia-Pacific and an attempt to change the existing balance of power."


http://sputniknews.com/asia/20160727/1043655815/north-korea-nuke-talks.html
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Mer 3 Aoû - 10:09

Citation :
Un missile balistique nord-coréen est tombé à 250 km des côtes japonaisesPosté dans Asie-Pacifique par Laurent Lagneau Le 03-08-2016


En août 1998, un missile balistique nord-coréen de type Taepodong-1, d’une portée théorique de 2.000 km, survola le Japon avant de s’abîmer en mer. Et comme il fallait s’y attendre, cela provoqua un incident diplomatique qui prit fin avec l’annonce, par Pyongyang, d’un « moratoire » sur ses essais de missile.

Dix-huit ans plus tard, au lendemain de la publication, à Tokyo, d’un nouveau Livre blanc sur la défense dans lequel la politique de Pékin en mer de Chine méridionale est dénoncée, de même que les activités nucléaires et balistiques de Pyongyang, la Corée du Nord a procédé au tir deux missiles Rodong de portée intermédiaire, depuis une zone proche de la ville d’Unyul (ouest) en direction de la mer du Japon. Si l’un des engins a explosé peu après son lancement, le second est tombé dans la zone économique exclusive (ZEE) nippone, à 250 km à l’ouest de la péninsule d’Oga, dans la préfecture d’Akita.

Pour l’agence sud-coréenne Yonhap, l’objectif de ces tirs était de « démontrer la capacité d’attaque à longue distance du missile Rodong contre les bases militaires américaines installées au Japon et dans les autres pays voisins. »

« C’est un acte scandaleux qui ne saurait être toléré », a immédiatement réagi Shinzo Abe, le Premier ministre japonais, pour qui il s’agit d’une « menace sérieuse à la sécurité du pays ».

Suite à l’incident d’août 1998, le Japon a développé une défense antimissile reposant notamment sur 4 destroyers de la classe Kongo dotés du système de combat Aegis et de missiles intercepteurs SM-3 ainsi que sur 16 batteries PAC-3 (Patriot Advance Capability-3). Ce dispositif est complété par des radars J/FPS-5 et FPS-3 modernisés. En outre, les États-Unis ont également déployés des moyens dans l’archipel, dont deux radars en bande X.

Justement, l’annonce du tir nord-coréen n’a pas manqué de faire réagir à Washington. « Nous restons prêts à travailler avec nos alliés et partenaires à travers le monde pour répondre à de nouvelles provocations de la RPDC [République populaire et démocratique de Corée, ndlr], et à nous défendre nous, ainsi que nos alliés contre toute attaque ou provocation », a affirmé Anna Richey-Allen, une porte-parole de la diplomatie américaine.

« Nous avons l’intention de partager nos préoccupations devant les Nations unies afin de renforcer la volonté internationale de tenir responsable la RPDC pour ces actions provocatrices », a encore ajouté Mme Richey-Allen. Et d’insister : « Notre engagement à défendre nos alliés, y compris la République de Corée (du Sud) et le Japon (…) reste inflexible. »

Depuis l’arrivée au pouvoir de Kim Jong-un, et malgré les sanctions internationales, la Corée du Nord a effectué deux essais nucléaires (en février 2013 et en janvier 2016) et tiré un trentaine de missiles balistiques. Et cela a motivé la décision de Séoul d’autoriser les États-Unis à déployer une batterie antimissile THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) sur son territoire… Ce qui a été vivement été condamné non seulement par Pyongyang mais aussi par Moscou et Pékin.

Cela étant, cette décision se justifie par l’attitude du régime nord-coréen. Le 18 juillet, ce dernier a en effet ordonné le tir de 3 missiles balistiques qui ont effectué un vol de 500 à 600 km en direction de la mer du Japon, ce qui est théoriquement « suffisant pour atteindre n’importe quel point de Corée du Sud, y compris Busan », a fait valoir l’état-major sud-coréen.




http://www.opex360.com/2016/08/03/missile-balistique-nord-coreen-tombe-250-km-des-cotes-japonaises/


Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Mer 24 Aoû - 11:03

Citation :
North Korea lays land mines near border to prevent defections, says report

Gabriel Dominguez, London - IHS Jane's Defence Weekly
23 August 2016

North Korea's military has been laying anti-personnel mines along its side of the inter-Korean border in recent months, presumably to prevent its own soldiers from defecting, Yonhap news agency quoted government sources as saying on 23 August.

More than 4,000 land mines have been buried along the Demilitarized Zone, including on the northern side of the 'Bridge of No Return' in the 'truce village' of Panmunjom since April, said the report.

It added it was the first time North Korea was seen planting mines in Panmunjom since the signing of the Armistice Agreement that halted the 1950-1953 Korean War.












Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Mer 24 Aoû - 11:23

Citation :
North Korea Fires Ballistic Missile From Submarine


n its latest missile test, North Korea has reportedly launched a projectile from a submarine, according to South Korea's Yonhap news agency.

The launch occurred from a vessel in the Sea of Japan, off North Korea's eastern coast, officials with South Korea's Joint Chiefs of Staff told Yonhap.


The test comes one day after the United States and South Korea launched joint military exercises on the peninsula. Pyongyang had warned against the drills, threatening to launch a preemptive nuclear strike.

The DPRK has test fired a number of ballistic missiles in recent months, and has also conducted nuclear tests. Condemned by the international community, these resulted in the implementation of harsh new sanctions by the United Nations.


http://sputniknews.com/asia/20160824/1044572170/north-korea-missile-submarine.html

Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Mer 31 Aoû - 15:22

Citation :
North Korea building railway-mounted missile launchers, says report

Julian Ryall, Tokyo - IHS Jane's Defence Weekly
31 August 2016

North Korea is constructing a mobile launching system that will permit long-range ballistic missiles to be fired from the nation's railway network, Radio Free Asia (RFA) reported on 31 August.

Sources told RFA that work started in May at a state-run vehicle factory and that six units are being produced a month.

North Korea has had Chinese-built transport-erector-launcher trucks since at least 2012, but is apparently looking to diversify its launch platforms.

Rail-mounted launchers would also permit missiles to be hidden in tunnels, although their mobility is likely to be hampered by the poor condition of North Korean railways.









Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Lun 5 Sep - 9:58

Citation :
North Korea test-fires three Rodong ballistic missiles into Sea of Japan



The Democratic People's Republic of Korea (DPRK) on Monday test-fired three ballistic missiles into eastern waters ahead of the country's National Day, South Korea's defense ministry said. A defense ministry official told Xinhua that the missiles were launched into the East Sea at about 12:14 p.m. local time from its western areas near Hwangju county in North Hwanghae province.






http://worlddefencenews.blogspot.com/


Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8110
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Lun 5 Sep - 11:52

Citation :
Trois missiles balistiques nord-coréens sont tombés dans la zone économique exclusive du JaponPosté dans Asie-Pacifique par Laurent Lagneau Le 05-09-2016



Santions internationales renforcées, ferme condamnation du Conseil de sécurité des Nations unies, obtenue après de longs marchandages entre les États-Unis et la Chine… Rien n’y fait : la Corée du Nord continue de lancer régulièrement des missiles balistiques, notamment, depuis un mois, en direction du Japon.

Ainsi, le 2 août, un missile de type Rodong s’était abîmé à 250 km des côtes japonaises, tandis qu’un second avait explosé peu après son lancement. Ce tir nord-coréen n’avait cependant pas été condamné par le Conseil de sécurité, la Chine ayant voulu inclure dans le projet de déclaration une référence à l’intention des États-Unis de déployer, avec l’accord de Séoul, une batterie anti-missile THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) sur le territoire sud-coréen.

Puis, le 24 août, un autre missile, cette fois tiré depuis une plateforme sous-marine située au large de Sinpo (est de la Corée du Nord), s’était abîmé dans la zone d’identification aérienne japonaise. Ce lancement d’un missile KN-11 coïncida avec le début d’exercices militaires conjoints entre la Corée du Sud et les États-Unis ainsi qu’avec une réunion, à Tokyo, des ministres des Affaires étrangères chinois, sud-coréen et japonais.

Toutefois, ce tir, comme les précédents, fit l’objet d’une « ferme » condamnation de la part du Conseil de sécurité, via une déclaration « unanime » à la presse. La réaction nord-coréenne ne tarda pas. « Les États-unis et leurs partisans ont commis un acte hostile grave en critiquant les mesures de la Corée du Nord visant à renforcer sa dissuasion nucléaire », a fait valoir Pyongyang, via l’agence officielle KCNA.

« Les États-Unis ont adopté la déclaration en volant le nom du Conseil de sécurité de l’ONU, et c’est une violation brutale de la dignité et de l’autonomie de la Corée du Nord, et une provocation imprudente nuisant à la paix et à la stabilité de la péninsule coréenne », continuait encore le communiqué.

Alors que ce tient actuellement, à Hangzhou (Chine), le sommet du G-20, la Corée du Nord a de nouveau lancé trois autres missiles balistiques de type Rodong en direction du Japon. Les engins ont parcouru environ un millier de kilomètres avant de tomber à l’intérieur de la zone économique exclusive (ZEE) japonaise.

« Les trois missiles seraient de type Rodong. Ils ont volé environ 1.000 kilomètres chacun avant de pénétrer plus de 400 km à l’intérieur de la zone d’identification de défense aérienne du Japon (JADIZ). Il n’y a pas eu de préavis avant les tirs du Nord », a ainsi déclaré responsable du ministère sud-coréen de la Défense.

Et, comme il en a pris l’habitude, le ministère japonais de la Défense a « exprimé sa profonde préoccupation face à ces tirs de missiles qui constituent une menace grave pour la sécurité nationale du Japon. » Qui plus est, comme l’a souligné un responsable américain, ces tirs sont d’autant plus dangereux qu’ils représentent aussi une « menace pour l’aviation civile et le commerce maritime » dans la région.

Cela étant, pour Séoul, le « lancement par la Corée du Nord de missiles balistiques constitue une violation directe des résolutions du conseil de sécurité de l’ONU qui vise à vanter ses capacités nucléaires et balistiques pendant le sommet du G20″.

Le tir de ces trois Rodong présumés a été effectué quelques heures à peine après une rencontre entre le président chinois, Xi Jinping, et son homologue sud-coréenne, Park Geun-Hye. Les discussions ont porté sur le déploiement prochain du système THAAD en Corée du Sud, auquel la Chine, principale alliée de Pyongyang, s’oppose avec force, au motif qu’il pourrait « intensifier les différends » dans la région.

Ce à quoi Mme Park a répondu en affirmant que les « provocations persistantes » de la Corée du Nord sont un « défi » pour les relations entre son pays et la Chine.

« Cette année, la Corée du Nord a effectué un quatrième essai nucléaire et des tirs de missiles balistiques qui sapent gravement la paix sur la péninsule coréenne et dans la région et posent un défi au développement des relations Corée du Sud-Chine », a-t-elle dit, selon l’agence Yonhap. « J’espère qu’à travers une communication sincère, nos deux pays pourront faire de ce défi une opportunité pour raffermir davantage les relations bilatérales et leur donner un nouvel élan », a-t-elle ajouté.




http://www.opex360.com/2016/09/05/trois-missiles-balistiques-nord-coreens-sont-tombes-dans-la-zone-economique-exclusive-du-japon/

Revenir en haut Aller en bas
Gémini
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2675
Inscrit le : 09/12/2009
Localisation : Un peu partout!!!
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Lun 5 Sep - 18:46

un jour ,ce gros tas de saindoux va se prendre 1 mégatonnes dans la gueule ce gros porc qu'il l'aura bien chercher.... Twisted Evil
Et son peuple qui créve de faim.... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)    Aujourd'hui à 18:25

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée nord coréenne / Korean People's Army (KPA)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Armée Nord-Coréenne
» Armée Sud-Coréenne
» Corée du sud
» Corée du Sud : La visière !
» LE SPECIAL FORCE COREEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Asie & Océanie-
Sauter vers: