Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La révolte en libye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12861
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 11:53

popcorn


Citation :
Un avion de chasse américain, F-15 Eagle, s'est écrasé dans une zone rebelle, probablement en raison d'un problème mécanique, mais son pilote a été secouru par les insurgés, rapporte mardi le journal britannique Daily Telegraph.

Lemonde

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2695
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 12:00

LaikTurkiye a écrit:
Erdoagn à dit qu'il a eu plusieurs entretiens téléphoniques avec Obama, Cameron, et le premier ministre hollandais. Il indique aussi avoir demandé, début Mars, à Kaddaffi de se retirer du pouvoir.

Sarkosy, Obama, Clinton, Merkel, Cameron...etc ont demander a Khadafi de se retirer du pouvoir au profit du peuple, mais il n'en a fait qu'a sa tête.
Aujourd'hui la seule issue pour lui et son clan, c'est de quitter le pays pour Cuba, le Vénézuela ou une dictature du tamtam en Afrique.
Ceci serait a mon avis possible, il pourrait partir a bord d'un avion a partir de l'Algérie par exemple.
Mais il partirais seulement quand il sera sûre qu'il laissera la Libye a feu et a sang.

Un chaîne de TV iranienne a indiquée que le 6ème fils de Kadhafi serait mort dans le bombardement dans le complexe résidentiel de Tripoli.

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12861
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 12:02

Les images







_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 12:27

US Military: les 2 pilotes safe,c´etait crash-landing

Latest
Citation :


11.04 The second pilot from the crashed US military jet has been safely rescued, Reuters has reported.

10.56 Sky is reporting that further Arab countries are expected to back the military commitment to a no-fly zone in Libya. Support from Arab countries has not be very forthcoming with only two offering military assistance so far.

10.51 Vince Crawley, a spokesman for the Africa Command, has said that both crew members ejected from the US Air Force F-15 Strike Eagle, which crashed in Libya, and sustained minor injuries. Mr Crawley said one crew member had been safely recovered and the operation to recover the other was under way. He added that plane was not shot down but suffered mechanical failure.











_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 12:38

Citation :
Libye : troisième jour de l’opération Harmattan
Le 21 mars 2011, les moyens français de l’armée de l’Air et de la Marine nationale ont poursuivi l’opération Harmattan , permettant notamment la destruction d’un véhicule blindé des forces du colonel Kadhafi.
epuis le 19 mars 2011, une vingtaine d’aéronefs français opèrent chaque jour au-dessus de la Libye, dans le cadre de l’engagement militaire international en application de la résolution 1973 du Conseil de Sécurité des Nations Unies (CSNU).

En trois jours d’opérations, ces avions auront réalisé plus de 55 sorties, enregistrant un total de 400 heures de vol, avec pour objectifs de faire respecter la zone d’exclusion aérienne dans la région de Benghazi et d’effectuer des frappes sur des cibles militaires identifiées au sol qui menacent la population. A ce jour, cinq véhicules blindés des forces du colonel Kadhafi ont déjà été neutralisés par les moyens français, lors des frappes qui ont été exécutées les 19 et 21 mars 2011.

Les frégates anti-aérienne et de défense aérienne Jean Bart et Forbin , positionnées au large de la Libye, ont quant à elles poursuivi leurs missions de surveillance maritime, de détection et de lutte anti-aérienne.





Le 21 mars 2011, les moyens français de l’armée de l’Air et de la Marine nationale ont poursuivi l’opération Harmattan , permettant notamment la destruction d’un véhicule blindé des forces du colonel Kadhafi.
Départ d'un Mirage 2000 D de Solenzara (2)

Depuis le 19 mars 2011, une vingtaine d’aéronefs français opèrent chaque jour au-dessus de la Libye, dans le cadre de l’engagement militaire international en application de la résolution 1973 du Conseil de Sécurité des Nations Unies (CSNU).

En trois jours d’opérations, ces avions auront réalisé plus de 55 sorties, enregistrant un total de 400 heures de vol, avec pour objectifs de faire respecter la zone d’exclusion aérienne dans la région de Benghazi et d’effectuer des frappes sur des cibles militaires identifiées au sol qui menacent la population. A ce jour, cinq véhicules blindés des forces du colonel Kadhafi ont déjà été neutralisés par les moyens français, lors des frappes qui ont été exécutées les 19 et 21 mars 2011.

Les frégates anti-aérienne et de défense aérienne Jean Bart et Forbin , positionnées au large de la Libye, ont quant à elles poursuivi leurs missions de surveillance maritime, de détection et de lutte anti-aérienne.
Acheminement de fret technique vers Solenzara par C160 (2)

L’ensemble des avions de combat conduisant des missions de supériorité aérienne et de frappes (Mirage 2000-D, 2000-5 et Rafale ), en provenance de nombreuses bases aériennes, est désormais repositionnée sur la base de Solenzara, en Corse.

Le porte-avions Charles de Gaulle , déjà armé de son groupe aérien embarqué, ainsi que son groupe aéronaval renforceront de manière notable ce dispositif grâce à leur arrivée imminente sur le théâtre d’opération.
defense.gouv.fr
Revenir en haut Aller en bas
lida
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2072
Inscrit le : 01/11/2008
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 12:41

Citation :

Trois jours après le début de l’offensive baptisée «Aube d'une Odysée» de la coalition en Libye, certains des pays engagés dans l’opération militaire restent divisés sur le commandement de l'opération. Actuellement, les opérations sont coordonnées par les QG américains de Ramstein (ouest de l'Allemagne) et Naples (sud de l'Italie).

Ces dissentions n'ont toutefois pas empêché la poursuite des interventions de la défense anti-aérienne, dans la nuit de lundi à mardi, en Libye. Des tirs suivis d'au moins cinq fortes explosions ont été entendus à Tripoli, notamment au nord de la ville, du côté de la mer, où une base navale a été touchée, selon des habitants de la capitale. La DCA de l'armée gouvernementale libyenne est entrée en action peu après 19 heures GMT et au moins trois explosions ont retenti. Selon les Etats-Unis, les troupes de Mouammar Khadafi ont reculé, se retirant des secteurs de Benghazi, d'Ajdabiah et de Misrata.

Après plus d'une heure d'accalmie, le mitraillage a repris et deux nouvelles explosions ont été entendues. Selon des témoins, une base de la marine libyenne située à 10 km à l'est de Tripoli a été touchée par les bombardements.

La coalition internationale est passée à l'offensive samedi en bombardant par air et par mer des objectifs militaires libyens pour tenter de stopper la répression de la révolte lancée le 15 février contre le régime du colonel Kadhafi.Libye : un avion américain s'écrase

11h54. Premier coup dur pour la coalition engagée en Libye. Un avion américain F 16 s'est écrasé dans la nuit de lundi à mardi, Question annonce le commandement américain Africom à Stuttgart en Allemagne. «Les deux membres d'équipage se sont éjectés. L'opération pour récupérer le deuxième membre d'équipage est en cours», a détaillé Karin Burzynski, porte-parole de l'US Africa Command, sans donner de précision sur les raisons du crash.

11h45. 5 personnes tuées par des pro-Kadhafi à Misrata. Un porte-parole des rebelles à Misrata, située à l'est de Tripoli, affirme que cinq personnes, dont quatre enfants, ont été tuées mardi par des tirs des forces fidèles au dirigeant libyen dans cette ville.

11h30. Poniatowski pour une opération «relativement brève». Le président de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale française, Axel Poniatowski, souhaite que l'intervention militaire en Libye soit «relativement brève dans le temps, avec des frappes, et qu'après on s'arrête. Tout cela n'a de sens que si c'est relayé par un nouveau soulèvement de la population, que si les Libyens prennent leur destin en main», a-t-il déclaré à l'AFP à Tunis où il est arrivé lundi pour une mission d'information sur la situation actuelle en Tunisie. Un débat sur la crise libyenne est organisé ce mardi à l'Assemblée nationale, puis au Sénat.

11h29. Athènes ouvre sa zone de contrôle aérien au Charles-de-Gaulle. La Grèce a donné son accord pour que des avions français du porte-avions Charles-de-Gaulle puissent opérer contre la Libye dans l'espace de contrôle aérien d'Athènes. Le bâtiment français est attendu d'ici à mercredi au sud-ouest de l'île de Crète (sud de la Grèce), où il doit se positionner face aux côtes libyennes dans les eaux internationales.

11h10. Des milliers de Libyens déplacés dans l'est. Les combats en Libye ont poussé des milliers de personnes à fuir leur domicile et se réfugier dans l'est du pays, selon le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) se basant sur les témoignages de réfugiés arrivés en Egypte. Ces témoins ont dit avoir préféré fuir le pays, par crainte d'une reprise des combats des forces pro-gouvernementales dans l'est.

9h20 : Le président ougandais dénonce l'intervention internationale. Le président ougandais Yoweri Museveni a dénoncé l'intervention de la force multinationale en Libye contre le régime du colonel Mouammar Kadhafi, «un vrai nationaliste» selon lui, appelant cependant le leader libyen à négocier avec les insurgés.

8h50 : un photographe français porté disparu et trois journalistes arrêtés. Stéphane Lehr, un photographe français travaillant en freelance pour l’agence Polaris Images qui se trouvait dans la région de Benghazi, n'a plus donné de nouvelles depuis dimanche en début d’après-midi, a indiqué mardi Reporters sans frontières. Et trois journalistes occidentaux, deux de l'Agence France-Presse et un photographe de l'agence Getty Images, ont été arrêtés le 19 mars dans la région de Tobrouk (Est) par l'armée libyenne, selon le témoignage de leur chauffeur.

8h30 : La Chine opposée à l'usage de la force. La Chine a réitéré mardi son opposition à l'usage de la force en Libye et a appelé à un cessez-le-feu immédiat. «La Chine est opposée à l'usage de la force qui pourrait entraîner davantage de victimes civiles et une crise humanitaire» en Libye, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Mme Jiang Yu, lors d'un point de presse régulier..

8h15 : La Turquie refuse de participer aux frappes. La Turquie ne figurera pas parmi les pays qui participent aux frappes de la force multinationale en Libye mais pourrait contribuer aux opérations humanitaires sur place, a indiqué le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, cité mardi par le journal Hürriyet.
leparisien.fr

_________________

scratch un petit dessin vaut mieux qu'un long discours scratch


Dernière édition par lida le Mar 22 Mar 2011 - 12:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 12:42

F-15E pas 16

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 12:43

Citation :
Libye : poursuite des opérations
En l’espace de deux jours, 11 missions aériennes ont déjà été réalisées par les aéronefs français engagés dans les opérations militaires au-dessus de la Libye.
Depuis le 19 mars, les moyens de l’armée de l’Air et de la Marine nationale sont déployés au-dessus et au large de la Libye, en application de la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU. Les frappes conduites ont notamment permis la destruction de quatre véhicules blindés des forces du colonel Kadhafi.

Dans la suite des opérations lancées le 19 mars, une quinzaine d’aéronefs de l’armée de l’air, dont 6 Rafale , 4 Mirage 2000 D , des avions ravitailleurs C 135 et un E3F Awacs , ont réalisé aujourd’hui plus de 120 heures de vol consacrées à de nouvelles missions de reconnaissance, de défense aérienne, de contrôle aérien et de détection, ainsi que de ravitaillement dans la zone de Benghazi.

Le porte-avions Charles de Gaulle a quant à lui appareillé de Toulon afin d’opérer très prochainement avec les autres bâtiments du groupe aéronaval (pétrolier ravitailleur Meuse et frégates Dupleix et Aconit ) au large de la Libye. Les frégates Forbin et Jean Bart , déjà sur la zone d’opérations, apportent déjà leurs puissants moyens de détection aérienne à la coalition internationale.

Samedi 19 mars, une vingtaine d’aéronefs avait déjà réalisé plus de 135 heures de vol, dont près de 90 pour les avions de combat.

Alors que les aéronefs de la marine nationale opéreront depuis le porte-avions, les aéronefs de l’armée de l’air opèrent actuellement depuis les bases aériennes françaises d’Avord, Nancy, St Dizier, Dijon, et Istres ; d’Evreux et Orléans pour les avions engagés dans les manœuvres logistiques.

La montée en puissance de la base aérienne de Solenzara, en Corse, constitue une étape supplémentaire de la montée en puissance globale du dispositif français dans cette intervention militaire internationale. Elle accueille déjà aujourd’hui des avions de combat de retour de mission en Libye.
defense.gouv.fr
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 12:51

Citation :
Strikes Degrade Libya's Defenses, but Threats Remain

A Mirage 2000-5 departs for Libya during Operation Odyssey Dawn.

Navy Vice Adm. Gortney: US leads the coalition effort now, but that will change
WASHINGTON | While the attacks on Libya’s integrated air and missile defense system have been successful, thousands of anti-aircraft artillery emplacements and portable missile launchers still pose threats to coalition air crews, the director of the Joint Staff said on Sunday. On the second day of Operation Odyssey Dawn, Navy Vice Adm. William E. Gortney said the coalition cruise missile strikes against selected air defense systems and facilities were successful, and that coalition ships and submarines launched 124 Tomahawk missiles against these targets.

“We judge these strikes to have been very effective in degrading the regime’s air defense capability, to include their ability to launch many of their SA-5s – their long range missiles – their SA-3s and SA-2s,” Gortney said during a Pentagon news conference.

Moammar Gadhafi’s regime has not launched aircraft, and the coalition has not detected any radar emissions from the air defense sites targeted, the admiral said.

“There has been a significant decrease in the use of all Libyan air surveillance radars,” he added. “These seem to be limited to the areas around Tripoli and Sert.”

Air Force B-2 bombers also attacked Libyan airfields, flattening the hardened shelters Libyan fighter-bombers use, Gortney said. Coalition tactical fighters also hit Gadhafi’s ground forces on the outskirts of Benghazi, where 15 U.S. Air Force, U.S. Marine Corps, French and British aircraft participated in the action about 10 miles south of the opposition stronghold. “We judge these also to have been highly successful at halting the regime ground movement in this region,” Gortney said.

Libya’s fixed surface-to-air missile threat and early warning radars are gone. The threat that remains comes from mobile surface-to-air missiles -- SA-6 and SA-8 systems – as well as thousands of shoulder-fired SA-7 missile launchers, the admiral told reporters.

The coalition has not directly targeted anti-aircraft artillery, Gortney said, because many are near homes and there are thousands of these guns.

The coalition has grown and will continue to increase, Gortney said, noting that it includes the United States, the United Kingdom, France, Canada, Italy, Qatar, Belgium, Norway and Denmark. More nations will directly participate in the coalition, he said, and other nations will provide overflight rights, basing and logistics. Gortney said those nations will make their announcements at their own times.

The United States leads the coalition effort now, but that will change, the admiral said.

“Our intent is to be a part of the coalition throughout, and transfer the command to a coalition command,” he said. The United States would shift to more of a support function that would include aerial tankers; electronic warfare aircraft; intelligence, surveillance and reconnaissance aircraft; and logistics.
defpro
Revenir en haut Aller en bas
lida
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2072
Inscrit le : 01/11/2008
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 12:54

Yakuza a écrit:
F-15E pas 16
c est ce que je me demande Exclamation le parisien et une faute pareil Exclamation

_________________

scratch un petit dessin vaut mieux qu'un long discours scratch
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 12:57

ben presse francaise quoi..

Citation :
1:25pm The Independent newspaper highlights a little off-message chatter from UK armed forces minister Nick Harvey. In the debate over the Libya no-fly zone, ground forces were a red line - they had to be ruled out to win support from Arab nations and reassure skeptic domestic audiences in the West. But Harvey apparently hasn't ruled them out:

Harvey said he would not rule out deploying a small force in a defensive role to protect civilians.


"I don't think we would at this stage rule anything in or rule anything out but I agree with the distinction that you draw between landing an occupying force and the use of anybody on the ground," he told BBC1's Breakfast programme, the Independent said.
lentement..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mbarek
Aspirant
Aspirant


messages : 565
Inscrit le : 02/01/2010
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 12:59

Citation :
13:42 CNN Both crew members from a U.S. fighter jet that crashed in Libya “are safe,” the U.S. military said in a statement Tuesday. A U.S. military plane picked up the pilot, a senior defense official said. Libyan rebels recovered the second crew member and “took good care of him” until coalition forces “could come get him,” the official said. Both crew members are out of Libya, the official said.

Il c'est craché comment ce f 15? touché, incident tecnique ou de maoeuvre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 13:01

Citation :
Commander in Chief Says U.S. Part of Broad Coalition in Libya
U.S. military actions in Libya are being conducted as part of a broad multinational coalition and in direct support of a United Nations mandate designed to set conditions for other coalition partners to play larger roles enforcing the no-fly zone there, President Barack Obama said on Monday.

Obama told reporters in Santiago, Chile, that he directed Defense Secretary Robert M. Gates and Chairman of the Joint Chiefs of Staff Navy Adm. Mike Mullen to move forward with military action only after it became clear that his warnings to Libyan leader Moammar Gadhafi had fallen on deaf ears.

“He, despite words to the contrary, was continuing to act aggressively toward civilians,” Obama said. “After consulting with our allies, we decided to move forward.”

The United States played a larger role during the initial phases of the operation only because it had capabilities particularly well-suited to taking out Gadhafi’s air defenses, the president said. “That … shapes the environment in which a no-fly zone can actually be effective,” he explained.

Fast action also helped to stop advances on Benghazi and sent “a clear message to Gadhafi that he needed to start pulling his troops back,” the president said.

More European nations and Arab League members will step forward during the next phase of the operation to enforce a no-fly zone over Libya.

“There is going to be a transition taking place in which we are one of the partners among many who are going to ensure that no-fly zone is enforced, and the human protection that needs to be provided continues to be in place,” Obama said.

The manner in which the United States took leadership of the initial thrust and set the stage for other nations to participate “ensures international legitimacy and ensures that … members of the international coalition are bearing the burden of following through on the mission as well,” he said.

Recognizing that the U.S. military is “already very stretched,” Obama welcomed the international cooperation being demonstrated during Operation Odyssey Dawn.

“Whenever possible for us to get international cooperation – not just in terms of words, but also in terms of planes and pilots and resources, that is something we should actively seek and embrace,” he said. “It relieves the burden on our military, and it relieves the burden on U.S. taxpayers to fulfill what is an international mission and not simply a U.S. mission.”

While not specifically mentioning any particular mission, Obama referred to past operations in which the United States acted unilaterally or with limited international support and ended up carrying the bulk of the burden alone.

Obama said he finds it “very easy to square our military actions and our stated policies” concerning Libya.

“Our military action is in support of an international mandate from the Security Council that specifically focuses on the humanitarian threat posed by Colonel Gadhafi to his people,” he said, noting that Gadhafi was murdering civilians and threatening to “show no mercy” to those in Benghazi.

“In the face of that, the international community rallied and said, ‘We have to stop any potential atrocities inside Libya’ and provided a broad mandate to accomplish that specific task,” Obama said.

“The core principle that has to be upheld here is that when the entire international community almost unanimously says that there is a potential humanitarian crisis about to take place, that a leader who has lost his legitimacy decides to turn his military on his own people, that we can’t simply stand by with empty words,” he said. “We have to take some sort of action.”

U.S. policy recognizes that “Gadhafi needs to go,” the president said, noting “a wide range of tools in addition to our military efforts to support that policy.”

The United States was quick to impose unilateral sanctions against Libya and to mobilize international sanctions against the Gadhafi regime, he noted. This included freezing assets Gadhafi might use to empower himself, purchase weapons or hire mercenaries to direct against the Libyan people.

“So there are a whole range of policies that we are putting in place that has created one of the most powerful international consensuses around the isolation of Mr. Gadhafi,” Obama said. “And we will continue to pursue those.”

Meanwhile, the United States will continue to provide military support to enforce U.N. Security Council Resolution 1973’s humanitarian focus, he said. “We are going to make sure we stick to that mandate,” he added.

The president said he is particularly proud of the way the U.S. military has carried out the initial thrust.

“It is a testament to the men and women in uniform who, when they are given a mission, they execute and do an outstanding job,” he said.
defpro
Revenir en haut Aller en bas
lida
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2072
Inscrit le : 01/11/2008
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 13:03

Mbarek a écrit:
Citation :
13:42 CNN Both crew members from a U.S. fighter jet that crashed in Libya “are safe,” the U.S. military said in a statement Tuesday. A U.S. military plane picked up the pilot, a senior defense official said. Libyan rebels recovered the second crew member and “took good care of him” until coalition forces “could come get him,” the official said. Both crew members are out of Libya, the official said.

Il c'est craché comment ce f 15? touché, incident tecnique ou de maoeuvre ?
voila ta reponse:
Citation :
SOURCE:Flight International
First coalition aircraft lost over Libya
By Stephen Trimble

US Africa Command confirms a Boeing F-15E Strike Eagle crashed overnight in Libya becoming the first coalition aircraft lost while enforcing a no-fly-zone since 19 March.

The cause of the crash is still under investigation, but US forces also say both crew members ejected after the F-15E "experienced equipment malfunction".

Both crew members ejected over rebel-held territory, which generally extends east of the city of Ajdabiya on the Mediterranean coast, and are safe.

The crash occurred as the coalition extended the no-fly-zone westward from Benghazi to as far as Tripoli, the Libyan capital.

"I'm not concerned at this point about mission creep," Gen Carter Ham, chief of Africa Command, told reporters on 21 March. "I think our mission is clear and we're moving forward."

Three US Air Force F-15Es from RAF Lakenheath have been committed to enforcing the no-fly-zone, along with a wide range of coalition partners, including French Rafales and Mirage 2000s, Canadian CF-18s, Danish F-16s, Spanish F/A-18s and British Tornados and Typhoons. Qatar also has committed a detachment of Mirage 2000-5s.

The coalition force is flying about 70-80 sorties daily, with the majority flown by non-US forces, Ham says.

The USAF also confirms that a Northrop Grumman RQ-4 Global Hawk flew in support of no-fly-zone operations before 21 March. No other unmanned aircraft systems from any country are acknowledged to have joined the operation.

_________________

scratch un petit dessin vaut mieux qu'un long discours scratch
Revenir en haut Aller en bas
Mbarek
Aspirant
Aspirant


messages : 565
Inscrit le : 02/01/2010
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 13:08

Merci Lida, Les américains en plus d'avoir donné un sentiment de disproportion, c'est quand même un mauvais coup de pub pour cette apareil en somme, à l’heure où les coalisés ont fait un sans-faute.

Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur


messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 13:11

Citation :

A coalition of Western Allies has launched a series of air strikes against military targets in Libya. US and British warships and submarines in the Mediterranean, as well as British, US and French fighter jets, took part in the raids.
More fighters are now being moved to forward positions, closer to Libya. British jets are flying down to southern Italy. Danish and Canadian jets are on standby in Sicily



_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 13:15

Citation :
Allies hit Gaddafi compound again, no-fly zone to be widened

11:07 GMT, March 22, 2011 Loud explosions and anti-aircraft fire rang across the Libyan capital for the third night in running as coalition bombers and missiles struck targets, including Muammar Gaddafi's Tripoli compound and a big naval base on the outskirts of the city.

The allied firepower also targeted Gaddafi's stronghold of Zuwarah, Sirte, Sebha as well as the embattled city of Ajdabiya as indications emerged that the no-fly zone over Libya is going to be widened to cover almost 1,000 kms.

The awesome blitzkrieg, a top US general said, had virtually frozen Gaddafi's advance in the key rebel city of Benghazi, handing back some momentum to the rebels, who were on the verge of being overrun just last week.

Sky above the Libyan capital lit up with anti-aircraft fire after explosions were heard again on Monday night.

The Libyan television reported that a missile hit a spot near Col Gaddafi's sprawling Bab al-Aziza compound at around 1900 GMT, without elaborating.

Similar explosions rocked the capital on Sunday night with coalition officials saying that an administrative command and control centre in Gaddafi's fortified complex had been destroyed by a cruise missile.

The state television also said that a Libyan naval base, 10 kms east of the capital, was also hit last night. Media reported that the Bussetta base was completely destroyed by missile and air attacks.

Libyan Government spokesman Mussa Ibrahim said that southern town of Sebha, bastion of Gaddafi's Guedefa tribe, had also been attacked and these strikes had caused numerous civilian casualties.

Though battered by constant air and missile strikes, the Libyan Government forces continued to engage in scattered fighting, defying the UN resolution which demand an immediate ceasefire by Gaddafi's troops and an end to attack on civilians.

Heavy fighting was going on for control of the town of Misruta, Libya's third largest town located 214 kms east of Tripoli. While, Gaddafi's spokesman claimed that the government troops has stormed into the city three days ago, a rebel spokesman said that street fighting was on in the city and they have repelled Gaddafi's men.

The Arab channel quoted witnesses as saying that Gaddafi's tanks and snipers have shot dead more than 40 people and left 400 wounded in battles on the outskirts of the city.

Taking advantage of a heavy toll taken by coalition bombers on Gaddafi's tanks and armoured vehicles, the ragtag rebels chased the retreating columns of government troop’s right into the outskirts of Ajdabiya, but were beaten back by heavily armed forces manning the city defences.

On the way, the rebels have swept into the oil port off Zwitina, just northeast of Ajdabiya, which was scene of heavy fighting last week. Meanwhile, a top US commander in the region, General Carter Ham, said moves were afoot to extend a no-fly zone in Libya to cover "about 1,000 kms" from Benghazi to Tripoli.

Briefing Pentagon reporters on the situation over satellite from Germany, Ham claimed that three nights of strikes had almost degraded Gaddafi's capabilities to wage a war on his people. He said that Gaddafi's forces in the vicinity of Benghazi "now possess little will or capability to resume offensive operations."

Media channels internationally showed footage of a highway running between Benghazi and Ajdabiya littered with burnt out husk of Gaddafi's tanks and armoured personnel carrier hit by air strikes as they scrambled back to Ajdabiya. General Ham said he had little indication of whereabouts of Gaddafi or his family. "Locating or attacking Gaddafi is not the mission of coalition military," he said. (DD India)
defpro
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 13:17

Mbarek a écrit:
Merci Lida, Les américains en plus d'avoir donné un sentiment de disproportion, c'est quand même un mauvais coup de pub pour cette apareil en somme, à l’heure où les coalisés ont fait un sans-faute.

incident,a l´est y´a pas de SAM ou troupes kaddafistes,terrain rebel
tout avion est exposé au risque technique,surtout la nuit et en temps de guerre..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
LaikTurkiye
Lieutenant
Lieutenant


messages : 793
Inscrit le : 21/12/2010
Localisation : -
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 13:18

Mbarek a écrit:
Citation :
13:42 CNN Both crew members from a U.S. fighter jet that crashed in Libya “are safe,” the U.S. military said in a statement Tuesday. A U.S. military plane picked up the pilot, a senior defense official said. Libyan rebels recovered the second crew member and “took good care of him” until coalition forces “could come get him,” the official said. Both crew members are out of Libya, the official said.

Il c'est craché comment ce f 15? touché, incident tecnique ou de maoeuvre ?

Il s'agirait d'un incident technique.

J'ai posté l'information sur ce forum à 11h23 exactement soit bien avant les télévisions et la presse française Laughing
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur


messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 13:32

Qu’elle est votre avis sur cette article Question
Citation :


Une directive secrète révèle que la libye serait un prétexte pour des opérations secrètes planifiées

New York Times de mardi révèle l'existence d'une directive secrète signée par le général David Petraeus, chef du commandement central américain, donnant l'ordre d'accroître les opérations militaires secrètes de par le Moyen-Orient, l'Asie centrale et la Corne de l'Afrique. Le document de 17 pages intitulé « Joint Unconventional Warfare Task Force Execute Order » fournit en essence à l'armée américaine carte blanche pour mener des actes d'agression contre quasiment n'importe quel pays.

Parue en septembre 2009, cette directive appelle à la création d'un réseau de corps expéditionnaires et d'unités de collecte de renseignement qui vont « pénétrer, perturber, vaincre ou détruire » n'importe quelle cible dans n'importe quel pays désigné par l'armée américaine. Ces forces vont mener des opérations clandestines qui « ne peuvent pas et ne seront pas accomplies » par d'autres moyens militaires.

Une fois entrées dans le pays ciblé, les forces américaines vont aussi « préparer l'environnement » à des attaques militaires de grande envergure. En plus du personnel militaire, dit le Times, la directive de Petraeus recrute « des hommes d'affaire étrangers, des universitaires ou autres » pour des efforts «de vigilance continue sur la situation », soit en d'autres termes pour l'espionnage.

Les Etats-Unis vont cibler des pays considérés comme hostiles ainsi que des pays avec lesquels ils entretiennent des relations amicales. Parmi les pays cités par le Times comme cibles potentielles on compte l'Iran, l'Arabie saoudite et la Somalie. Le Times rapporte aussi que le document « semble autoriser des opérations spécifiques en Iran, très probablement pour la collecte du renseignement sur le programme nucléaire du pays ou l'identification de groupes dissidents qui pourraient être utiles pour une offensive militaire à venir. »

Tandis que le gouvernement Obama indique publiquement qu'il va contrer la soi-disant menace nucléaire iranienne en faisant appel à des sanctions plus importantes des Nations Unies et des embargos commerciaux, la directive de Petraeus donne clairement à penser qu'Obama a en tête quelque chose de bien plus sinistre encore. Le Times cite des représentants américains disant que la directive «autorise aussi des missions de reconnaissance qui pourraient ouvrir la voie à de possibles frappes militaires en Iran si les tensions concernant ses ambitions nucléaires s'intensifient. »

On pense déjà que cette directive secrète a constitué le travail préparatoire de l'offensive de l'armée américaine au Yémen qui a débuté en décembre 2009. Des soldats des Forces spéciales américaines avaient pénétré dans ce pays pour entraîner son armée et se joindre à elle pour attaquer Al Qaïda dans la Péninsule arabique que l'on dit être membre affilié d'Al Qaïda au Yémen. En décembre, le président Obama avait donné l'ordre de frappes aériennes sur des bâtiments abritant soi-disant des militants et qui avaient coûté la vie à des dizaines de civils. Des navires de l'armée américaines ont aussi envoyé des volées de missiles sur le pays.

Le Times reconnaît avoir accepté de ne pas révéler toutes les informations contenues dans le document de Petraeus, dont le journal dit avoir vu une copie. Citant des « inquiétudes soulevées par un représentant du Commandement central des Etats-Unis quant à la sécurité des troupes, » le journal rapporte qu'il a accepté de supprimer certains détails concernant les déploiements de troupes.

Ainsi, « le journal de référence »politiquement libéral joue son rôle dans la promotion des desseins agressifs de l'armée américaine et le maintien des Américains dans l'ignorance sur les détails les plus cruciaux de ces opérations secrètes. Bien que le Times n'en dise rien, cette directive d'opérations secrètes, qui va au-delà des directives similaires sous le gouvernement Bush, n'aurait pas pu paraître sans l'assentiment du président Obama. Ceci souligne le fait que le gouvernement Obama poursuit et amplifie la politique du militarisme et de la guerre menée sous Bush et se prépare à étendre les actes d'agression militaire américains bien au-delà des confins de l'Irak et de l'Afghanistan.

L'utilisation de forces d'opérations spéciales militaires comme agents du renseignement à travers le Moyen-Orient et l'Asie centrale permet au gouvernement de placer les opérations d'espionnage sous la juridiction du Commandement central des Etats-Unis et du général Petraeus. Contrairement aux activités de l'Agence centrale du renseignement (CIA), les opérations secrètes d'espionnage menées par l'armée ne nécessiteront pas légalement l'assentiment du président ni ne seront soumises au contrôle du Congrès

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 13:40

ca serait pas nouveau,les black operations..

Obama est plus agressif et moins diplomatique que Bush,les gens ne s´en renderont compte qu´apres un moment...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2695
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 13:43

[quote="MAATAWI"]Qu’elle est votre avis sur cette article Question
[quote]

A mon avis cet article devrait être posté avec sa source

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur


messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 13:58

[quote="BOUBOU"][quote="MAATAWI"]Qu’elle est votre avis sur cette article Question
Citation :


A mon avis cet article devrait être posté avec sa source




voila la source de l'article Arrow http://rustyjames.canalblog.com/

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
LaikTurkiye
Lieutenant
Lieutenant


messages : 793
Inscrit le : 21/12/2010
Localisation : -
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 14:32

LaikTurkiye a écrit:
Libye: Erdogan exclut une participation de la Turquie aux missions de combat

ANKARA - La Turquie ne participera pas à des missions de combats en Libye, où les forces fidèles au régime de Mouammar Kadhafi sont la cible de frappes aériennes d'une force multinationale, a déclaré mardi le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

"La Turquie ne sera jamais celle qui pointe une arme contre le peuple libyen", a-t-il dit au Parlement.

Il a souligné que son pays poursuivait les consultations, avec ses alliés de l'Otan notamment, pour décider de sa "contribution" pour la "restauration de la paix" en Libye.

"Le changement en Libye doit intervenir par les dynamiques propres à ce pays et non avec des interventions étrangères", a estimé M. Erdogan, qui dirige un gouvernement islamo-conservateur, exprimant la préoccupation de la Turquie au sujet des opérations militaires en cours.

"Notre inquiétude est fondée. Dans le passé, des opérations de ce genre ont tourné à l'occupation et occasionné davantage de pertes civiles", a-t-il dit en allusion à l'Irak.

Dans une déclaration au journal Hürriyet de mardi, M. Erdogan a indiqué que la Turquie ne fera pas partie des pays engagés dans des bombardements de la Libye, mais pourrait contribuer aux opérations humanitaires sur place.

"Nous ne participerons pas avec nos forces de combats. Il est impensable que nos chasseurs larguent des bombes sur le peuple libyen", a-t-il.

M. Erdogan a souligné que la contribution annoncée de son pays en Libye serait d'assister avec sa marine aux efforts de "contrôle" en Méditerranée et de l'aéroport de Benghazi, bastion rebelle au colonel Kadhafi.

Ankara a annoncé lundi vouloir des clarifications sur les plans de l'Otan en Libye.

La Turquie a demandé dimanche aux autres pays membres de revoir les plans d'une éventuelle intervention de l'Alliance, jugeant que les bombardements de la coalition internationale avaient changé la donne et qu'il fallait épargner les civils.

Le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu a déclaré lundi sur la chaîne CNN Turk qu'Ankara déciderait d'une éventuelle participation à la coalition après une série de consultations et les discussions avec l'Otan.

"Nous évaluons notre contribution (...) Notre position de principe est que nous ne chercherons jamais à pointer un fusil sur une nation amie dans un contexte de combat", a-t-il poursuivi.

source : www.romandie.com
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 22 Mar 2011 - 14:32

MAATAWI a écrit:
Qu’elle est votre avis sur cette article Question
Citation :


[b]Une directive secrète révèle que la libye serait un prétexte pour des opérations secrètes planifiées
Cet article ne dit rien que l'on ne sache pas encore. Mais remarquez que sur les trois pays cités en exemple, en Somalie, il n'y a plus d'Etat à espionner, sauf les différents groupuscules qui s’entretuent. En Iran, les opérations clandestines de subversion sont presque banalisées depuis belle lurette. Quand à l'A.S, à moins de vouloir déclencher une guerre mondiale, je ne vois pas ce qui pousserait les US à s'aventurer sur un terrain aussi glissant. Si ce verrou régionale saute, c'est toute la région qui saute. Et les Américains ne peuvent être assurés que le résultat soit réellement en leur faveur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La révolte en libye   Aujourd'hui à 11:26

Revenir en haut Aller en bas
 
La révolte en libye
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Coalition aéro maritime au large de la Libye
» Libye
» Libye
» Libye - Frégate Dat Assawari
» LIBYE – L’Italie prend le commandement de la force navale de L’OTAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: