Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les armées arabes, quelle crédibilité?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2709
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Les armées arabes, quelle crédibilité?   Mer 23 Mar 2011 - 11:48

Je me permet ce post, car je remarque que depuis le début des révoltes, les armées sont a la fois convoité, solicité, aimé, détesté...etc

Quel crédit leur donnés?
Nombreux ont étés les chefs militaires, généraux, comandants, colonels, officiers, hommes de troupes, a avoir fait défection.
Eux qui sont garant de l'unité, et de la sécurité et la ,stabilité des pays.

Que se soit en Tunisie, Libye, Egypte, Yemen, les militaires se sont retourner contre le pouvoir en place, pouvoir qu'ils ont pourtant étés issu des rangs.
Ne croye-vous pas queles occidentaux ou même les oppositions ont graisser la patte aux militaires?
ne sont-ils pas parti pour mieux revenir?
peut-on faire confiance a nos armées?

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9334
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Les armées arabes, quelle crédibilité?   Mer 23 Mar 2011 - 12:03

Les soldats (gradés ou pas) sont avant tout des hommes et la désobeillance est parfois une nécessité.
Si l'intérêt supérieur du pays commande de renverser un pouvoir devenu illégitime (et pas forcément illégal), c'est un devoir pour les militaires de préserver le pays en se débarassant de ceux qui lui font courir un péril.
Quand Petain a choisi la collaboration, nombre d'officiers et soldats ont rejoint De gaulle et ont ainsi sauvé l'honneur de leur institution.

Les codes militaires prévoient bien la notion d'ordre illégal (abattre un ennemi désarmés...)

De la même manière, l'armée est garante de l'intégrité territoriale, si donc le pouvoir politique par son action, menace cette intégrité, l'armée est fondée a agir.

Pour les officiers qui trahissent leur pays au profit d'un ennemi, il faut croire que leur motivations se place au dessus de l'intéret de leur pays. Bassement humain.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2709
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les armées arabes, quelle crédibilité?   Mer 23 Mar 2011 - 12:13

Je veut bien croire qu'il y a des militaires hauts gradé qui sont patriotique et atacher au bien être des citoyens.

Mais ce sont ces mêmes militaires qui ont oppresser les populations et qui ont protéger les dictateurs en place.
Moi ce qui m'intrigue c'est la vitesse a la quel ils retourne la situation.
Et on vois bien que l'armée est un important verrou des pouvoirs, il serait temps de les mettres a l'ecart

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
freedom
Aspirant
Aspirant


messages : 502
Inscrit le : 06/04/2008
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Les armées arabes, quelle crédibilité?   Mer 23 Mar 2011 - 14:25

Je crois qu'il faut nuancer la question et traiter les pays au cas par cas :

-Libye et Yémen présentent quelques similitudes même si les causes sont différentes, la loyauté est avant tout au clan et à la tribu, ce qui peut expliquer l'effritement de l'armée, et les dissidences dans ses rangs, il y a aussi pas mal de calculs politiques, c-à-d que les militaires espèrent pouvoir tirer profit de l'après révolution dans une sorte de paris à hauts risques.

-l’Égypte, où l'armée a littéralement pris le pouvoir, a la particularité d'avoir un sentiment national beaucoup plus fort pour des raisons historiques, ce la prémunie contre l’effritement mais l'expose à la dictature militaire, il faut aussi dire que la structure de l'armée ainsi que son histoire lui donne une large base de soutien populaire ainsi qu'un grand prestige, c'est une armée populaire possédant des centaines d'usines et contrôlant de larges pans de l'économie, chose qui fait d'elle la seule force capable de rassembler et surtout de faire face aux frères musulmans.

-L'armée tunisienne, par contre, a été volontairement marginalisée par Ben Ali, ce qui, dans le climat de corruption qui régnait sur le pays, lui a donné une sorte de virginité éthique (un peu comme le PJD au Maroc il y a quelques années, s'en suit des succès électoraux, mais bon c'est un autre sujet), et c'est bien cela qui a poussé le CEM tunisien à refusé de se compromettre en tirant sur les manifestants, vu qu'il n'avait rien à y gagner et tout à y perdre.

Le seul point commun entre tous ces pays, est la faiblesse des institutions constitutionnelles, la personnification du pouvoir l'expose à la "délégitimisation" (excusez moi le mot) de la personne, et à défaut de légitimité le pouvoir compte sur un équilibre de forces entre lui et les forces armées, et dès que cet équilibre est rompu, l'armée jouit alors d'une liberté totale, et à défaut de prendre le pouvoir, ce qui est très mal perçu aujourd'hui, elle soutiendra le camp qui lui donnera le plus.

Ceci ne s'applique bien sur pas aux régimes militaires, où l'armée continue à gouverner comme en Algérie ou en Syrie.
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur


messages : 21542
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Les armées arabes, quelle crédibilité?   Mer 23 Mar 2011 - 15:14

Freedom a écrit:
il y a aussi pas mal de calculs politiques, c-à-d que les militaires espèrent pouvoir tirer profit de l'après révolution dans une sorte de paris à hauts risques.
Je pense que c'est le cas dans tous les révoltes qu'on a vu ... à commencer par la Tunisie !
Par contre en Egypte, il y a un autre facteur qui s'ajoute, c'est l'image de l'armée toute entière, chez le peuple qui a joué un rôle dans le choix de ces commandants pour prendre le pouvoir par intérim jusqu'à l'élection de nouveaux institutions constitutionnels ... si il y a un pays arabe ou l'armée est très populaire et très bien vu par le peuple, c'est bien en Egypte .. je pense que ceci était important dans le choix de l'armée à ce temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
freedom
Aspirant
Aspirant


messages : 502
Inscrit le : 06/04/2008
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Les armées arabes, quelle crédibilité?   Jeu 24 Mar 2011 - 2:34

la popularité de l'armée égyptienne est indéniable, d'où sa capacité de rassemblement, je suis tout à fait d'accord sur ce point.
Par contre on ne peut pas dire que l'armée en Tunisie cherchait à tirer profit de l'après révolte, car c'est une institution trop faible, et ne peut qu’espérer de bonnes relations avec les civils, et pour l’Égypte, l'armée avait déjà tout et rien à gagner au départ de Moubarak, mais elle l'a poussé dehors pour que la situation ne dégénère pas, les calculs politiques dont j'ai parlé portent sur des intérêts de personnes et de clan plus que celui de l'armée entière.
Revenir en haut Aller en bas
sorius
Commandant
Commandant


messages : 1137
Inscrit le : 18/11/2010
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les armées arabes, quelle crédibilité?   Jeu 24 Mar 2011 - 11:05

l armee egyptienne joue un role important dans l economie du pays via ses usines militaire ou civil
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2709
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les armées arabes, quelle crédibilité?   Jeu 24 Mar 2011 - 14:10

C'est vrai que l'armée egyptienne jouit d'une grande popularité, du fait qu'elle est l'un des pilier socio-économique.
pratiquement tous les égyptiens ont un membre de leur famille dans l'armée.

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2709
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Les armées arabes, quelle crédibilité?   Mer 4 Mai 2011 - 22:23

question que l'on s'est posé ici.


Citation :
Les armées arabes, à quoi servent-elles ?



Les révoltes démocratiques dans le monde arabe posent la question de la raison d’être des armées arabes, de ce qu’elles représentent réellement et de l’utilité de leurs budgets.

On peut dire que ces armées n’ont pas brillé dans les guerres qu’elles ont menées. Aucune armée arabe n’a remporté une guerre dans un conflit régional. La guerre Irak-Iran s’est terminée sans vainqueur ni vaincu. L’armée yéménite n’a pas pu résister, fin 1995, à l’armée du tout jeune État de l’Érythrée envahissant, à la surprise générale, les îles yéménites de Hanish. Dans les conflits régionaux, seul un acteur infra‑étatique, en l’occurrence le Hezbollah, a malmené l’armée israélienne. Mais force est de reconnaître qu’aucune armée arabe régulière ne peut remporter une guerre contre Israël en raison de son alliance stratégique avec les États‑Unis : toute défaite d’Israël est exclue, c’est en substance l’engagement américain (et occidental) à l’égard de la sécurité d’Israël.

Nombreux sont les États arabes, ceux du Golfe tout particulièrement, qui ont des armées dotées d’armements ultramodernes. Mais lorsque l’heure de vérité sonne (guerre du Golfe par exemple), c’est le parapluie américain qui les protège d’où l’interrogation sur leur raison d’être et sur leurs budgets pharamineux. Puisque ces États sont protégés par le parapluie militaire des États‑Unis et abritent leurs bases militaires pourquoi dépensent‑ils autant d’argent pour des armées qui ne servent pas ?

En fait, la mission réelle qui est leur est assignée est la protection des régimes en place et non celle des États. C’est donc une sorte de corps de police qui a pour nom armée. Mais cela n’explique pas pourquoi elles sont autant équipées, car la répression de la population locale n’a pas besoin d’armements sophistiqués, même si le cas du régime libyen semble indiquer le contraire, mais est‑ce une exception qui confirme la règle ?

En réalité, cela peut s’expliquer par deux raisons. D’abord, une armée bien équipée est une question de prestige et, théoriquement, de dissuasion. On joue aussi sur les perceptions des autres indépendamment de la réalité de la préparation des forces et de leurs capacités d’action et de réaction. Ensuite, un certain nombre de contrats d’achats d’armements relèvent plus de contrats de complaisance, pour aider des amis au pouvoir en Occident notamment, que pour répondre à des besoins réels au plan opérationnel.

Quant aux autres pays, ils peuvent être classés en deux catégories. La première est celles d’États ayant une alliance stratégique avec les États‑Unis mais qui s’arment tout de même et construisent de réelles forces armées. C’est le cas tout particulièrement du Maroc et de l’Égypte dont chacun à ses propres considérations sécuritaires et perceptions de la menace. L’armement du Maroc est déterminé par le conflit du Sahara occidental et par la relation avec l’Algérie. Quant à l’Égypte, elle a une conception stratégique véritablement régionale : elle regarde notamment l’Iran, et de moins en moins Israël et la Turquie. Mais l’Égypte n’a pas les moyens de sa politique, d’où son recul sur la scène régionale.

La seconde catégorie est celle d’États n’ayant pas d’alliance stratégique avec les puissances étrangères et qui poursuivent une politique de sécurité nationale indépendante des parapluies étrangers et une politique d’armement soutenu. C’est le cas notamment de la Syrie, de l’Algérie et de la Libye (après la levée de l’embargo et avant la révolte). L’armement de l’Algérie est aussi lié à la relation avec le Maroc et celui de la Syrie aux relations avec Israël et la Turquie.

Toutefois, ces facteurs régionaux, arabes et moyen‑orientaux, n’expliquent pas tout. Ils peuvent même se révéler être l’arbre qui cache la forêt. A partir du moment où ces armées ne peuvent remporter de guerres au plan régional, elles deviennent de facto un fardeau économique (budget militaire colossal) et politique (outil de répression en cas de révoltes).

Faibles face à l’ennemi extérieur, ces armées devaient logiquement se révéler fortes, ou du moins à la hauteur, pour réprimer des révoltes internes. Or, beaucoup d’entre elles ont montré leur incapacité à agir sur le cours des événements. A Bahreïn, c’est aux forces étrangères, saoudiennes en particulier, qu’on a fait appel pour réprimer la révolte populaire. Dans les autres pays, pour faire face aux révoltes, soit l’armée soit prend ses distances par rapport aux présidents précipitant leur chute (Tunisie), soit elle implose (Libye et plus au moins Yémen), même si en Libye il est difficile de parler réellement d’une armée.

L’état de déliquescence des armées arabes, révélée par les révoltes actuelles, explique en partie, l’absence de coups d’État dans le monde arabe ces dernières années : aucune armée n’est intervenue pour rectifier la trajectoire autoritaire du régime. Cela invalide aussi des analyses sur la puissance des armées et l’importance de leur arsenal. Des analyses destinées à amplifier la menace de ces armées pour justifier l’intervention étrangère (Irak) ou tout simplement à les empêcher de s’armer…

Mais tout est relatif car même avec cette déliquescence, ces armées demeurent un acteur majeur de ces crises : de par leur positionnement vis‑à‑vis des révoltes, elles scellent le sort des dirigeants (Ben Ali en Tunisie), elles leur permettent une sortie plus au moins acceptable (Moubarak en Égypte) ou elles leur permettent de gagner du temps (Ali Saleh au Yémen).

source:TSA

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les armées arabes, quelle crédibilité?   Aujourd'hui à 4:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Les armées arabes, quelle crédibilité?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans quelle arme serviriez vous en cas de guerre?
» La tenue Cam de quelle armee
» quelle coque pour la phil and teds
» help! quelle combiné choisir?
» Quelle barrière pour un escalier ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: