Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Royaume invité à adhérer au CCG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 17 ... 32  Suivant
AuteurMessage
Mbarek
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 565
Inscrit le : 02/01/2010
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Mer 11 Mai - 8:15

Merci Samy Very Happy tu me rassure quelque part, j'ai eu un coup de blues après la diffusion de cette dépêche...que je n'ai pas décrypté de la façon comment tu l’as fait, ça laisse la place à de l’espoir, la subtilité de la diplomatie marocaine est très minutieuse sur ce coup elle vient de mettre un coup d’uppercut au ennemi de la nation tout en manœuvrant dans le bon sens du terme pour l’adhésion
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9869
Inscrit le : 11/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Mer 11 Mai - 8:25

D'autant que les velleités d'ouvertures algeriennes ne sont sans doute que tactiques. Comment les memes hommes qui nous ont conspués et déclaré que l'ouverture des frontières ne devait pas être un pré-requis, mais l'aboutissement/réglement des différents entre les 2 pays peuvent-ils aussi subitement faire volte face? Sachant qu'on n'a réglé aucun de ces problèmes billatéraux.
Il est possible qu'alger ne cherche que tactiquement a "calmer" le dossier marocain compte tenu des incendies a ses frontières. Aussi, faut-il continuer a nouer comme avec l'afrique de l'ouest des partenariats stratégiques hors maghreb§.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Mer 11 Mai - 8:33

parler de l'UMA dans le communiqué n'est que du pipo .... mais celà revient à remettre de la pression sur l'algérie comme l'a si bien dit Samy.

finalement, l'algérie aura completement échoué dans sa stratégie de "containement" du Maroc , fruit du conflit sur le Sahara Marocain..

les marocains ont pu développer plusieurs stratégies pour desserer cet étau : statut avancé avec l'Europe, accords bilateraux ou multilatéraux avec plusieurs pays africains, arabes ou américains, mise en place d'infrastructures mondialisées comme Tanger Med et cerise sur le gateau : adhésion au CCG qui va nous ouvrir les portes de l'Asie et du Moyen Orient ..

comme quoi, l'echec algérien est total car si l'algérie avait plutôt privilégié une stratégie d'union avec le Maroc, ils auraient pu etouffer le Maroc ....le Maroc aura été tenu par l'UMA et n'aurait pas pu developer des alliances et des initiatives individuelles aussi facilement ..

là le Maroc est "free" pour développer toute alliance qui correspond à ses interets et pendant ce temps l'algérie continue à fermer les frontiéres terrestes pensant que c'est une arme fatale dirigée contre le Maroc Very Happy

cf le post précédent de PGM sur les "mounawarates" (manoeuvres) algériennes sur une soit-disant ouverture des frontiéres ...je suis d'accord avec lui ..





Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6159
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Mer 11 Mai - 8:44

N'oubliez pas non plus que l'UMA c'est pas que nos relation avec l'Algérie mais aussi avec les 3 autres
La Mauritanie ou le Président est un gars du Maroc
La Tunisie ou les nouvelles autorité sont cuisiné par les marocains, remarquer l'intense activité de l'ambassadeur du Maroc labas
et enfin la Libye ou les Marocains font du pied au CNT sans se mettre a dos Khaddafi

Bref fallait pas donner l'impression a nos nouveaux alliée qu'on les laisse pas tomber pour les gars du Golfe

Ce sont des pouvoirs trés fragiles ( Tunisie, Mauritanie, Libye) qui ont besoin d'avoir un soutien proche, et pour ca il font confiance au Maroc

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mbarek
Aspirant
Aspirant
avatar

messages : 565
Inscrit le : 02/01/2010
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Mer 11 Mai - 9:01

Les gars ne soyons pas d’une naïveté non plus… Laughing le Maroc dans le fond avec la situation actuel n’en a que faire de cette ouverture terrestre à quoi ça sert de l’ouvrir pour que le moindre litige elle referme à double tour….cette ouverture de la frontière ces dernier temps n’est bizarrement rapporter que par la presse dz en soufflant le chaud et le froid Medelci à dis qu’elle est à l’ordre du jour, un mois après avoir dit le contraire, Bouteflika dira, Bouguettaya dira Belkhadem dira….,

A weddi Le Maroc sur le coup des frontières jouent aussi la subtilité diplomatique… par exemple devant le CS et l’ONU il parle d’ouverture de l’UMA de la politique de la main tendu etc…

Et sachant que les généraux analphabètes à gros bide sont facilement irritables, la MAP publie des dépêches 3inani sur les soutiens des mercenaires du Polisario aux sanguinaire Kadhafi, les trafics en tout genre dans le sahel des petit protégé d’Alger dénoncer par la DGSE, la Mauritanie et le Mali par exemple l'AQMIex GSPC etc… donc à mon avis ce qui n’engage que moi si on voulaient vraiment l’ouverture des frontières de notre côté on s’en passerai de ces dépêches certes en prenant le soins de mentionner les sources étrangère qui les mentionnent, mais en faisant preuve d’encore plus de pragmatisme en les ignorants carrement.
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21633
Inscrit le : 14/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Mer 11 Mai - 9:12

ca aussi ca explique..ou bien comment preserver son statue quo en achetant la non-reforme des autres.
le truc que j´ai dit sur l´egypte y est aussi..

Citation :
The What Cooperation Council?
Posted By Marc Lynch Wednesday, May 11, 2011 - 1:56 PM Share

The Gulf Cooperation Council surprised virtually everyone yesterday by announcing that it would begin membership talks with Jordan and Morocco. While actual membership is likely a long way off, the announcement signals a new alliance in the region which conspicuously omits Egyp, along with more obvious candidates for GCC membership such as Yemen and Iraq. This expanded GCC would of course no longer really be an organization of states in the Gulf. Nor would it be a club for small, rich oil producing states. Instead, it seems to be evolving into a club for Sunni Arab monarchs -- the institutional home of the counter-revolution, directed against not only Iran but also against the forces for change in the region. Where the United States fits in that new conception remains distinctly unclear.

There has been widespread disbelief and a lot of jokes since the news broke of the invitations to Jordan and Morocco. It isn't only that Jordan and Morocco are rather conspicuously not in the Gulf. It's also that they don't fit the profile of rich petro-states which has defined the identity of the GCC. If they actually do become members -- which is far from a certainty, given the wide gap between an invitation to apply and acceptance -- it would profoundly change the character of the organization. Jordan and Morocco have virtually nothing in common economically, culturally, or (of course) geographically with the GCC states. They have different security challenges, different demographics, and different domestic problems. Their inclusion would significantly erode the major commonalities which kept the GCC together over the years.

The two things which Jordan and Morocco do have in common with the GCC states, of course, are a Sunni monarchy and a pro-Western alignment. The creation of a Sunni King's club would bring the region back even more viscerally than before into the classical Arab Cold War of the 1950s and 1960, when conservative monarchies faced off against pan-Arabist republics. Neither Jordan nor Morocco really faces the same sectarian Sunni-Shi'a issues as do most of the Gulf states, however, despite King Abdullah of Jordan's "Shi'a Crescent" ramblings of the mid-2000s and his enthusiasm to be part of any pro-U.S. and anti-Iranian alliance available. Iran simply doesn't loom as large for Morocco as it does for, say, Bahrain or Saudi Arabia. The real point here would seem to be a promise of GCC, or more specifically Saudi, assistance to those non-Gulf monarchies in order to prevent them from going too far in meeting popular demands for reform. Such a Sunni King's Club would be a counter-revolutionary institution, one which would work directly against hopes for change in the Arab world.

The exclusions are in many ways more important than the inclusions. Yemen has been left standing at the doorstep of the GCC for many years, despite the advantage of actually being a Gulf state. The GCC initiative to transition Ali Abdullah Saleh from power has stalled, and most Yemenis seem to be pretty suspicious of Saudi intentions in that regard anyway. It isn't clear whether a post-Saleh Yemen would be considered for an expanded GCC, but it doesn't seem likely.

The two more important exclusions are Iraq and Egypt. Since the fall of Saddam Hussein, Iraq has been mooted as a possible candidate for inclusion in the GCC. It's a wealthy oil producer in the Gulf region, so there is a surface plausibility. GCC membership, by this argument, might embed Iraq in an institutional structure which firmly rooted it in a pro-U.S. and anti-Iranian camp, while dramatically increasing the size and power of the GCC alliance. But its exclusion from this round isn't that surprising. The Gulf states, particularly Saudi Arabia, remain deeply hostile towards and suspicious of the Shi'a dominated Iraqi government in general and Prime Minister Nouri al-Maliki specifically. They have never been comfortable with its new democratic forms. And an Iraq inside the GCC would pose a real challenge to Saudi expectations of dominating the alliance. So the GCC not inviting Iraq to apply is hardly a surprise -- but not inviting it while inviting other, less plausible, candidates will only further drive a wedge between Baghdad and the Arab Gulf states with potentially dangerous results.

And then there's Egypt. Saudi anger at the fall of Hosni Mubarak has been palpable. It has clearly been furious over the new Egypt's softer line on Iran, and high-level Saudis were conspicuously absent from the Hamas-Fatah signing ceremony in Cairo. Obviously, there is no rational economic or cultural reason to invite Egypt to join the GCC.... but neither is there any such logic to inviting Jordan and Morocco. The exclusion feels pointed and direct: the new revolutionary Egypt is not part of the Sunni King's Club, while the expanded GCC will directly compete with the Arab League even if it gets a new Egyptian Secretary-General. This is a dangerous message at a time when Egypt's foreign policy orientation is very much a work in progress. The new Egypt is likely to be far more responsive to public opinion, as has already been evident in its decisions to open the border with Gaza and broker Palestinian reconicilation. If it comes to identify Saudi Arabia as an adversary, rather than as a slightly less close ally, then this will have major repercussions for regional politics and for the U.S. alliance structure.

It is far too soon to expect anything tangible to emerge from this proposed GCC expansion. It may very well go the way of other short-lived alliances -- remember the Damascus Declaration? And it is hard to see how Jordan or Morocco would fit into any kind of economic integration schemes such as those the GCC has intermittently discussed. But as a signal of emerging trends in regional politics, even the declaration of intent is quite significant. It could push Iraq and Egypt in other directions. It could intensify the lines of regional conflict both between revolution and counter-revolution, and between Sunni and Shi'a, while inhibiting serious efforts at reform which might ameliorate either. And it could put the new GCC, particularly Saudi Arabia, into ever more open conflict with the United States over the future of Arab reforms and priorities.
http://lynch.foreignpolicy.com/posts/2011/05/11/the_what_cooperation_council

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 13/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Mer 11 Mai - 9:23

Je commence vraiment à me demander si le fait de ne pas bénéficier de rentes pétrolières n'est pas, en fin de compte, une bénédiction divine. Ça nous a obligé de nous torturer les méninges pour nous en sortir, pendant que d'autres comptaient sur leur fric pour imposer leur leadership régional. Résultat, c'est nous qui nous nous renforçons sur le plan géostratégique et bien au delà du Maghreb.
Au nord, nos alliés européens, qui nous font bénéficier d'un statut avancé. Au sud, nos partenaires de l'Afrique de l'ouest, qui après avoir essayé de renforcer leurs relations avec Alger, se tournent de plus en plus vers le Maroc. Ils ne sont pas très sûrs, mais ils n'ont pas de choix. C'est soit le Maroc et sa rationalité économique qui les indispose et leur rappelle tant les Occidentaux, soit l'Algérie et son argent facile mais également son hégémonisme. A l'Ouest, l'allié américain, qui bien que, comme les Européens, est fortement intéressé par les réserves gazières de l'Algérie, n'en cultive pas moins que les Européens une forte suspicion à l'égard des dirigeants algériens. Ils sont imprévisibles, pervers et trop ambitieux. Et maintenant à l'est, les pays du CCG, qui ont fini par en avoir marre de l'entêtement des dirigeants algériens.
Achayllah a rijal leblad, comme aurait dit l'Observateur. Nous sommes dans un pays de Saints Hommes qui veillent sur cette nation et la protège grâce à leur "baraka" sunny Et puis ses Grands Hommes, comme feu Hassan II, dont nous pouvons maintenant apprécier la justesse des choix politiques et stratégiques

_________________
Revenir en haut Aller en bas
vympel27
Commandant
Commandant


messages : 1100
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Mer 11 Mai - 9:41

Quand on est une grande Nation on l est pour toujours.le poids des siecles de l'histoire joue beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
lemay
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1088
Inscrit le : 01/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Mer 11 Mai - 9:46

vympel tu as tout dit 13 siécles n'est pas 49 ans
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 13/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Mer 11 Mai - 10:48

Yakuza a écrit:
ca aussi ca explique..ou bien comment preserver son statue quo en achetant la non-reforme des autres.
le truc que j´ai dit sur l´egypte y est aussi..

Citation :
The What Cooperation Council?
Posted By Marc Lynch Wednesday, May 11, 2011 - 1:56 PM Share
http://lynch.foreignpolicy.com/posts/2011/05/11/the_what_cooperation_council
C'est une lecture très orientée des évènements. Un courant politique américain ne semble pas du tout apprécier l'actuelle tournure des évènements dans la région arabe et le fait savoir. A quoi s'attendaient-ils de la part des dirigeants de l'A.S quand ils ont fomenté des troubles tout autour d'elle, tout en augmentant la pression sur le régime des Al Saoud ? Ces derniers n'allaient quand même pas se croiser les bras en attendant de se trouver en très mauvaise posture. Ils ont commencé par stopper la dérive sécuritaire au Bahreïn et ont fait de leur mieux pour calmer le jeu au Yémen. Puis, en faisant le bilan de leurs alliés les plus surs en ces moments difficiles, leurs ennemis déclarés et l'entre-deux, les tièdes alliés, ils ont fini par trancher, puisqu'il fallait bien prendre une décision.
Qui d'entre nous a pu croire un seul instant que le Maroc ou la Jordanie allaient devenir partie intégrante du CCG. Le communiqué du MAE marocain est justement clair à ce sujet. Le Maroc est et restera un pays maghrébin. Mais nous savourons tous cette alliance potentielle, pour tout ce qu'elle peut apporter aux deux parties comme avantages de toutes sortes.
En fin de compte, il s'agit plus d'une sorte d'OTAN des monarchies arabes, avec volet économique pour renforcer les liens, que d'un CCG élargi à la mode UE. Ça n'a rien à voir et c'est là ou l'auteur de l'article veut entraîner ses lecteurs dans l'erreur d'appréciation.
S'agirait-il d'un nouveau round de l'affrontement entre les pays conservateurs arabes contre le camp dit "progressiste" ? Oui et alors ? N'est-ce pas les Occidentaux qui ont longtemps poussé dans ce sens ? Sauf qu'ils ne voulaient pas d'une réaction aussi précoce et ciblé des pays du CCG, les Al Saoud en tête, espérant un pourrissement de la situation qui leur aurait ouvert de plus larges perspectives pour contrôler plus étroitement la région.
Comme l'a si bien souligné Yak, remarque que j'avais déjà entendu chez un américain connaisseur de la région, les Al Saoud sont réputés être de grands joueurs de pokers. Ils savent à quel moment il faut changer de cartes.
L'Egypte est actuellement en pleine refonte de ses prises de position extérieures, comme l'a bien souligné l'auteur de l'article, le Caire est dans un telle trouble qu'elle n'arrive toujours pas à choisir clairement son cap. Sauf que les pays du Golf ont besoin d'alliés sûrs en ces temps troubles et ne vont pas attendre pour connaître les futurs choix de politique étrangère du Caire.
Contrairement à ce que l'on pourrait s'imaginer, ce sont ces monarchies sunnites si décriées qui savent exactement ou elles en sont actuellement et ce qu'elle veulent. Leur analyse est pragmatique et pertinente. Ils savent très bien que des intérêts étrangers soufflent sur le feu des révoltes arabes juste pour affaiblir ces pays. Ils savent tout aussi bien qu'ils ne peuvent compter véritablement que sur eux-mêmes pour traverser cette mauvaise passe. Et qu'ils peuvent aussi compter sur quelques soutiens auprès des Occidentaux, des intérêts liés aux leurs.
Si cet accord est mené à son terme, les pays du Golf auraient réduits quelque peu leur dépendance militaire envers l'Occident, un début d'autonomisation qui pourrait fortement intéresser les nouvelles puissances émergentes, telle la Chine.
A force de jouer avec le feu, un certain courant politique en Occident promoteur d'une démocratisation forcée du monde arabe, va finir tout simplement par se brûler les doigts. Mais s'ils vont jusqu'au bout de leur raisonnement et jouent la carte de la confrontation ouverte entre les Sunnites et les Chiîtes, de sombres jours attendent l'ensemble du monde arabe Neutral

_________________
Revenir en haut Aller en bas
moroccan-soldier
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 429
Inscrit le : 25/02/2009
Localisation : Tetouan
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Mer 11 Mai - 11:18

bonne interprétation samy
Revenir en haut Aller en bas
atlasonline
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2009
Inscrit le : 23/05/2010
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Mer 11 Mai - 12:09

C'est vrai que le Maroc et les pays du golfe ont en commun leur système de gouvernance, il s'agit de monarchies, mais je trouve que les analystes étrangèrs ne comprennent pas très bien les subtilités et les différences politiques entre nous et ses pays. Nous voulons une intégration au sein du CCG mais c'est pas pour autant que nous sacrifierons notre avancée vers un système démocratique; plusieurs veulent mettre le Maroc et les pays du CCG dans un même panier, c-à-d des monarchies autocratiques qui s'unissent contre les révolutions arabes, cette vision des choses n'est juste qu'en partie, parce que c'est évident que les pays du golf veulent s'immunir contre les révolutions (même si la menace n'est pas direct pour le moment), mais pour le cas du Maroc, les choses sont différentes, nous sommes un pays en voie de démocratisation (et ce n'est pas un luxe) mais on une monarchie très forte et nous pouvons être un allié très fiable pour ces pays, surtout contre une menace étrangère. Les pays du golf ont vu la réticence des USA concernant le Bahrain, ils ne peuvent plus faire confiance aveuglement à une protection 100 % américaine, ils cherchent de l'assurance et du Manpower, chose qu'ils ne trouveront pas chez des systèmes instables. Ce qui a encouragé les pays du CCG à choisir le Maroc et la Jordanie c'est surtout qu'ils sont les pays arabes les plus stables, ils ne risquent pas d'avoir de mauvaises surprises.

_________________
السيسي عمهم و حارق دمهم
Revenir en haut Aller en bas
sorius
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1137
Inscrit le : 18/11/2010
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Mer 11 Mai - 15:32

Samyadams a écrit:
Yakuza a écrit:
ca aussi ca explique..ou bien comment preserver son statue quo en achetant la non-reforme des autres.
le truc que j´ai dit sur l´egypte y est aussi..

Citation :
The What Cooperation Council?
Posted By Marc Lynch Wednesday, May 11, 2011 - 1:56 PM Share
http://lynch.foreignpolicy.com/posts/2011/05/11/the_what_cooperation_council
C'est une lecture très orientée des évènements. Un courant politique américain ne semble pas du tout apprécier l'actuelle tournure des évènements dans la région arabe et le fait savoir. A quoi s'attendaient-ils de la part des dirigeants de l'A.S quand ils ont fomenté des troubles tout autour d'elle, tout en augmentant la pression sur le régime des Al Saoud ? Ces derniers n'allaient quand même pas se croiser les bras en attendant de se trouver en très mauvaise posture. Ils ont commencé par stopper la dérive sécuritaire au Bahreïn et ont fait de leur mieux pour calmer le jeu au Yémen. Puis, en faisant le bilan de leurs alliés les plus surs en ces moments difficiles, leurs ennemis déclarés et l'entre-deux, les tièdes alliés, ils ont fini par trancher, puisqu'il fallait bien prendre une décision.
Qui d'entre nous a pu croire un seul instant que le Maroc ou la Jordanie allaient devenir partie intégrante du CCG. Le communiqué du MAE marocain est justement clair à ce sujet. Le Maroc est et restera un pays maghrébin. Mais nous savourons tous cette alliance potentielle, pour tout ce qu'elle peut apporter aux deux parties comme avantages de toutes sortes.
En fin de compte, il s'agit plus d'une sorte d'OTAN des monarchies arabes, avec volet économique pour renforcer les liens, que d'un CCG élargi à la mode UE. Ça n'a rien à voir et c'est là ou l'auteur de l'article veut entraîner ses lecteurs dans l'erreur d'appréciation.
S'agirait-il d'un nouveau round de l'affrontement entre les pays conservateurs arabes contre le camp dit "progressiste" ? Oui et alors ? N'est-ce pas les Occidentaux qui ont longtemps poussé dans ce sens ? Sauf qu'ils ne voulaient pas d'une réaction aussi précoce et ciblé des pays du CCG, les Al Saoud en tête, espérant un pourrissement de la situation qui leur aurait ouvert de plus larges perspectives pour contrôler plus étroitement la région.
Comme l'a si bien souligné Yak, remarque que j'avais déjà entendu chez un américain connaisseur de la région, les Al Saoud sont réputés être de grands joueurs de pokers. Ils savent à quel moment il faut changer de cartes.
L'Egypte est actuellement en pleine refonte de ses prises de position extérieures, comme l'a bien souligné l'auteur de l'article, le Caire est dans un telle trouble qu'elle n'arrive toujours pas à choisir clairement son cap. Sauf que les pays du Golf ont besoin d'alliés sûrs en ces temps troubles et ne vont pas attendre pour connaître les futurs choix de politique étrangère du Caire.
Contrairement à ce que l'on pourrait s'imaginer, ce sont ces monarchies sunnites si décriées qui savent exactement ou elles en sont actuellement et ce qu'elle veulent. Leur analyse est pragmatique et pertinente. Ils savent très bien que des intérêts étrangers soufflent sur le feu des révoltes arabes juste pour affaiblir ces pays. Ils savent tout aussi bien qu'ils ne peuvent compter véritablement que sur eux-mêmes pour traverser cette mauvaise passe. Et qu'ils peuvent aussi compter sur quelques soutiens auprès des Occidentaux, des intérêts liés aux leurs.
Si cet accord est mené à son terme, les pays du Golf auraient réduits quelque peu leur dépendance militaire envers l'Occident, un début d'autonomisation qui pourrait fortement intéresser les nouvelles puissances émergentes, telle la Chine.
A force de jouer avec le feu, un certain courant politique en Occident promoteur d'une démocratisation forcée du monde arabe, va finir tout simplement par se brûler les doigts. Mais s'ils vont jusqu'au bout de leur raisonnement et jouent la carte de la confrontation ouverte entre les Sunnites et les Chiîtes, de sombres jours attendent l'ensemble du monde arabe Neutral

quand j ai lu la depeche sur le integration de la jordanie et le maroc j ai pense tout de suite a au poid militaire et au renforcement de la population sunite dans cette region, tres bonne annalyse sam
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Mer 11 Mai - 18:03

Citation :
Nouveau défit pour la ligue arabe et pour l'union du maghreb arabe
Les pays du Golfe veulent prendre la locomotive du monde arabe

le 12.05.11

Les effets diplomatiques des révoltes arabes, toujours en cours, commencent à apparaître clairement. Après la réconciliation interpalestinienne, impensable il y a 5 mois, le Conseil de coopération du Golfe (CCG) envisage d’ouvrir ses portes à la Jordanie et au Maroc.

Les limites géographiques sont effacées et les lignes d’une nouvelle politique arabe se dessinent. Le CCG, un ensemble d’abord économique qui existe depuis 1981, apparaît déjà, selon une première lecture, comme un regroupement de monarchies et de principautés. Cela peut s’expliquer au moins par le refus d’accepter – encore – l’Irak et le Yémen qui sont situés dans la région du Golfe, mais sont des Républiques.
Le secrétariat général du CCG, dont le siège est à Riyad, a laissé entendre que la demande du Yémen est toujours à l’étude. Elle peut être gelée en raison de la situation interne dans ce pays où des jeunes manifestants exigent de Ali Abdallah Saleh, qui dirige le Yémen depuis 32 ans, de céder le pouvoir, lui et sa famille. La demande marocaine a surpris même la classe politique à Rabat et Casablanca. «Cela nous a surpris, d’autant plus que le CCG apparaissait jusque-là comme un club fermé. Il n’y a pas eu de débat au Maroc sur cette question. Il existe un soutien économique des pays du Golfe au Maroc et un rapprochement sur le plan politique. C’est un tournant stratégique», a expliqué Hassan Tarek, membre du bureau politique de l’Union socialiste des formes populaire (USFP) à Al Jazeera. Il s’est posé la question de savoir si cette adhésion a des significations pragmatiques et économiques et pourquoi elle intervient «maintenant». Le Maroc, qui s’est joint aux efforts internationaux pour protéger les civils en Libye, semble avoir le mieux compris, du moins dans la zone nord-africaine, que la géographie n’a presque plus d’importance dans les rapports mondiaux. Par le passé, le Maroc, qui a des frontières avec l’Union européenne (enclaves de Ceuta et Melila), avait fait une demande pour adhérer à cet ensemble bien avant la Turquie. Le Maroc, qui a besoin d’investissements soutenus pour absorber la crise du chômage et améliorer le niveau de vie des populations, connaît parfaitement la force de frappe des six pays membres du CCG en la matière. L’Arabie Saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis, le Koweït, Oman et Qatar, qui rassemblent 900 milliards de dollars de PIB, se sont, eux aussi, débarrassés des dogmes et des théories de l’âge de glace. Ils ont accepté l’arrivée de la Jordanie et du Maroc même s’il faut revoir l’ossature et la configuration futures du CCG.
Le Maroc a été invité, selon l’expression secrétaire général du CCG, Abdellatif Ziani, à préparer son dossier d’adhésion. Rabat a réagi en accueillant «avec un grand intérêt» l’invitation du CCG et a exprimé son attachement «naturel et irréversible» à l’idéal maghrébin et à la construction de l’Union du Maghreb arabe (UMA), «choix stratégique fondamental».
Autant dire que l’UMA, qui cumule les rendez-vous ratés et n’arrive pas à s’ouvrir aux populations ni à adopter des mécanismes démocratiques de fonctionnement, fait face à un nouveau défi. La révolution des jeunes en Tunisie et celle en cours en Libye vont accentuer la pression sur cette union qui, tout compte fait, aura deux choix : s’adapter et se moderniser ou cesser d’exister. Au-delà du souci de se prémunir des changements rapides tel que vécus en Tunisie et en Egypte, les pays membres du CCG aspirent, convaincus de leurs forces financière, énergétique et diplomatique, à se poser comme une nouvelle puissance. Une puissance qui aura la voix haute face aux alliés du Nord.
Selon des estimations occidentales, il est prévu que les Etats du CCG détiendront plus de 3500 milliards de dollars en investissements directs à l’étranger d’ici 2020. Actuellement, les populations des pays membres du CCG sont estimées à 38,6 millions d’habitants. C’est presque la population algérienne. Avec l’arrivée de la Jordanie et du Maroc, la population représentée par le CCG doublera et passera à presque 78 millions d’habitants. Cela va renforcer la marge de manœuvre de cet ensemble qui aura six ouvertures sur les étendues marines : golfe persique, mer Rouge, Méditerranée, mer Morte, océans Indien et Atlantique. Il aura aussi le contrôle, ou sera proche, de passages et de détroits sensibles : Gibraltar, Suez, Ormuz. Le CCG, grâce au Maroc, aura une implantation en Afrique et une proximité avec l’Europe. Des atouts à prendre en compte pour toute analyse future sur les équilibres internationaux. Il y a toutefois une crainte : la création d’une division dans le monde arabe : monarchies-Républiques. A ce niveau-là, la balle est dans le camp dans la Ligue arabe qui, elle aussi, devra se mettre à niveau et répondre rapidement aux nouvelles exigences de liberté, d’ouverture et de modernité des populations arabes. Une Ligue qui devra revoir son fonctionnement interne pour qu’il soit démocratique et transparent, pour retrouver sa crédibilité. Confier la gestion de la Ligue à de jeunes cadres lui donnerait de nouvelles forces. C’est la seule manière d’éviter davantage de déchirements dans la région arabe.


Fayçal Métaoui

http://www.elwatan.com/evenement/les-pays-du-golfe-veulent-prendre-la-locomotive-du-monde-arabe-12-05-2011-124179_115.php

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2763
Inscrit le : 10/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Mer 11 Mai - 20:00

mais n'allons pas trop vite Smile , apparemment au Koweït ya une refuse de la part des partie politique de l'idée et ont sais que laba c'est une monarchie parlementaire enfin tout comme le bahrain la monarchie laba est plus parlementaire que absolut contrairement au autre pays du golf en utilisant des arguments que la jordanie est un alier de israel et que le maroc est proche de se pays blablabla , pour le quatar d'apres ce que j'ai vu aljaazira a déjà commencé sa propagande contre nous a ramené des spécialiste qui comprenne tout et font entré des idées au citoyen arabe au goute a goute et des marocains frustré et stupide qui ne comprenne rien pour dire voila ceux qui vont vous rejoindre .
exemple

moi je crois que c'est surtout un projet imarati saoudien le bahrain est pas en position de parlé et le sultana est neutre et s'enfou il va suivre l'AS et imarate en fin de compte .
mais bon faut dire que les arabes sont con , ils oublie les choses fondamentale dans la pyramide de maslow , assurer les besoin physique ( a mangé ,a boire ect ) et le besoin de sécurité qui vient en 2eme degrés , chose qui peuvent être assurer avec une simple initiative du genre soit l'économie et la sécurité va savoir pourquoi c'est pas fait depuis longtemps , et au lieux de sa ils tournent au tours d'un pot vide isreal , diffirence culturel blablablablabla ...tout cas avec ou sans on va faire notre chemin .
ya une infos que il aura une sorte de statu avancer a la place de membre plein (journal koweïtien) je crois dans ce cas ils veulent jouer les malins avec nous soit avoir leurs accord de défonce sans pour autant nous accordé tout . je crois que l’Arabie va jouer de son poids car ce projet a l'air de lui tenir a cœur , et que il ne date pas d'hier , et enfin je crois que cela a été décidé depuis les plus hautes instance des 2 pays (le passage du roi saoudien ya quelque mois ) et bien autre signe ...
bref wait and see

_________________

Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة
Revenir en haut Aller en bas
vympel27
Commandant
Commandant


messages : 1100
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Mer 11 Mai - 21:05

je viens de voir la rediffusion du sujet sur aljazeera les arguments qu'ils sortent contre l adhesion du Maroc sont vraiment débiles.En plus ce monsieur soufiani avance deja que le Maroc ne va pas accepter je ne sais pas d'ou il tient cette certitude.vraiment pathetique tout ca.
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6617
Inscrit le : 10/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Mer 11 Mai - 22:44

statue avancé avec l UE
Allié majeur hors Otan
les CCG qui nous fait du pied

tous cela en moin de 10 ans

Mziane

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
H3llF!R3
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1602
Inscrit le : 23/05/2009
Localisation : XXX
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Mer 11 Mai - 22:54

Alloudi a écrit:
statue avancé avec l UE
Allié majeur hors Otan
les CCG qui nous fait du pied

tous cela en moin de 10 ans

Mziane

+ la chine


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21552
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Jeu 12 Mai - 7:30

Une bonne analyse d'Ali Younes publié dans le site d'Alarabiya, concernant cet histoire :
Citation :

The impact of Jordan on Arab Gulf States


The recent announcement by Gulf Cooperation Council (GCC) of agreeing to include Jordan and Morocco as part of the regional alliance shows a new strategic realization of the GCC leadership of the emerging threats and challenges facing their countries.

The recent wide spread civil protest in Bahrain which threatened to overthrow the monarchy amid Iranian saber rattling was viewed by the Gulf States as wakeup call for its security. The crises in Bahrain were perceived by the GCC states as a dangerous omen. It was also understood that the danger emitting from Iran is still lurking which ultimately pushed them to intervene militarily to stabilize Bahrain and restore order.

The GCC decision to consider Jordan and Morocco is driven by its regional security needs vis-à-vis Iran and to insulate its northern flanks, with Jordan, from the current uprisings that are sweeping the failed Arab republican states.


Including Jordan and Morocco in the GCC system will create an all exclusive regional alliance of monarchies that will stand in sharp contrast to other Arab republican states teetering between fragile democracies and absolute dictatorships. The Gulf States have historically depended on regional armies to provide a protective umbrella should the need arise for that. The armies of Pakistan, Egypt, Jordan and Morocco have played at one time or another historical role in providing military backup muscles to the Gulf States at critical moments.

The Gulf States also sought to have American and Western military shield in the form of western military bases located in Bahrain, UAE, Kuwait and Qatar. The fall of Hosni Mubarak regime in Egypt, however, and changes in the US foreign policy strategy under President Barak Obama, have changed all that and are perhaps the real reasons behind the GCC decision to rethink its objectives and membership.

Mr. Obama’s foreign policy doctrine can be characterized as non-interventionist, which makes the GCC states nervous of the prospect of having nuclear-armed Iran dominating both sides of the gulf and control the entire region uncontested. But the doomsday scenario for the Arab Gulf States, and the most dangerous one, would be a deal between the US and Iran at their expense.

Upon his election in 2008, Mr. Obama sought to demilitarize the US foreign policy, and made multilateralism, and working with partners and within the international system, as oppose to Mr. Bush’s unilateralism ,his preferred approach to international relations.

Such strategic shift in the US thinking was evident when the US let its closest ally in the region, Hosni Mubarak, fall under massive street protests, and refusing to take the lead in the NATO campaign against Libyan dictator Moammar Qaddafi. Mr. Obama’s negotiation strategy towards Iran and North Korea, over their nuclear programs, also supports his non-confrontational foreign policy doctrine.

For the Gulf States, given the new political doctrine in Washington, the US or the Europeans can no longer be depended upon to provide help in the time of need. For the GCC countries particularly Saudi Arabia, Jordan is a natural fit and has been counted on historically to provide a much needed military strength. Jordan’s highly trained military and its intelligence services are some of the best in the Arab World. Moreover, Jordan shares its geopolitical strategic posture with the Gulf countries in viewing a nuclear-Iran as a strategic threat to the stability of Arab states. Jordan also shares many values with the monarchies of the Gulf, mainly its political conservatism and its liberal western outlook. Surrounded by larger and more powerful states, Jordan’s foreign policy has always been reserved and non-confrontational and has therefore, developed a survivalist thinking in its dangerous neighborhood.

Jordan is also a natural geographical extension of the Arabian Peninsula, located north of Saudi Arabia and sharing many tribal ties with it. In addition to benefiting from the highly professional Jordanian army, the GCC will boost its population size by seven million of highly educated and experienced diversified work force.

Though Jordan is poorer than most of the GCC countries and will benefit economically from joining the alliance, the GCC states, however, stand to benefit even more from having Jordan in its ranks. Jordan is much more politically stable than its neighbors with highly organized social and civic institutions, labor unions and strong trade associations. Moreover, its professional military is experienced and tested and capable of defending Jordanian territories.

In addition, Jordan faces no strategic threats to its territories from its neighbors, in the foreseeable future, and has no ethnic or sectarian problems. Jordan economic problems, meanwhile, are connected to the general decline and political instability in the whole Arab world mainly due to the instability in Iraq and Israeli aggressive polices in the region.

Nevertheless, expanding the GCC to include other Arab states for whatever reasons, and in any kind of arrangement, shows that the nation-state system in the Arab World has failed to provide either security or development and in some cases it failed to provide both. It also signals the death of the League of Arab States as the primary political organization in the Arab world.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13271
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Jeu 12 Mai - 11:42

En voila déjà qui voudrez être à notre place Cool

Citation :
La Tunisie pourrait adhérer au Conseil de Coopération des Pays du Golfe

Le Maroc n’aurait pas présenté une demande d’adhésion explicite pourtant, il a été sollicité par le Conseil de Coopération des Pays du Golfe à rejoindre leur rang, pareil pour la Jordanie. Les adhésions des deux pays seront officialisées après la tenue prochaine du G8.

On s’attend à ce que la Tunisie soit également invitée à devenir membre du CCG. Le Qatar, membre du CCG a déjà montré sa prédisposition à accueillir 20 000 travailleurs tunisiens.

Il faut reconnaître que dans la situation actuelle dans laquelle se démène la Ligue des Etats Arabes incapable de gérer le dossier économique de la région et de mettre en place des stratégies efficientes pour dynamiser les échanges entre les pays arabes, le CCG a pris les devants se substituant à une institution fédératrice sur le papier seulement.

D’ailleurs au Maghreb, l’UMA sort rarement de son sommeil de plomb qui rappelle celui de « Ahl Al Kahf »…pour mieux somnoler…

Avec des pays pétroliers comme l’Algérie et la Libye dont les relations avec les USA semblent être de plus en plus fortes et une Europe dont la capacité d’anticipation et de jugement est de plus en plus remise en cause, le CCG se trouve devant un contexte social et géoéconomique qui favoriserait une plus grande présence dans la région arabe aussi bien du Maghreb que du Machrek.

D’après certaines sources, l’adhésion au Conseil de Coopération du Golfe pourrait engendrer 400.000 emplois pour les Tunisiens dans les 6 pays du Golfe composés de l’Arabie saoudite, le Bahreïn, les Emirats arabes unis, le Koweït, le sultanat d’Oman et le Qatar, et la Tunisie pourrait ainsi disposer de fonds énormes et de Mégaprojets mais cette fois-ci réels.

A.B.A.

http://www.webmanagercenter.com/management/article-105765-la-tunisie-pourrait-adherer-au-conseil-de-cooperation-des-pays-du-golfe

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
sorius
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1137
Inscrit le : 18/11/2010
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Jeu 12 Mai - 12:46

et le poid demographique des sunites ?!!
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13271
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Jeu 12 Mai - 13:42

Citation :
L'invitation du Maroc à adhérer au CCG, un "signal fort" envers le Royaume (Fassi Fihri)


Rabat- L'invitation adressée par le Conseil de Coopération du Golfe (CCG) au Maroc aux fins de son adhésion à ladite Organisation, est un "signal fort" ayant "une signification profonde" qui reflète le rang privilégié du Royaume au niveau international, (Cette claque est pour notre voisin mal élevé d'à côté Laughing ) a affirmé jeudi le ministre des affaires étrangères et de la coopération, M. Taib Fassi Fihri.


Intervenant devant la Commission des Affaires Etrangères, de la Défense Nationale, des affaires islamiques à la Chambre des Représentants, M. Fassi Fihri a souligné que cette invitation émanant d'une Organisation "influente et prometteuse", ( Sa c'est une doigt d'honneur à l'UMA ) confirme l'intérêt particulier consistant à saisir les opportunités et potentialités à même d'instaurer un partenariat privilégié entre le Maroc et le CCG.

Le Maroc a exprimé "sa pleine et entière disponibilité à mener des consultations approfondies avec le CCG en vue de définir le cadre d'une coopération optimale avec cette importante région du monde arabo-musulman", a-t-il dit.

Rappelant l'accueil favorable réservé par le Maroc à cette invitation, le ministre a indiqué que le communiqué officiel publié à cet effet par le ministère des affaires étrangères et de la coopération, a souligné l'importance et la particularité "des relations fraternelles" liant le Royaume aux pays du Golfe Arabe, "se félicitant de la concertation profonde et de la solidarité agissante entretenues avec ces pays".

Le communiqué a, également, réitéré l'attachement naturel et irréversible du Maroc au projet maghrébin et à la construction de l'Union du Maghreb Arabe, choix stratégique fondamental de la nation marocaine, a relevé, M. Fassi Fihri.

Le CCG, réuni le 10 mai à Ryad, en Sommet des Chefs d'Etats, avait adressé une invitation au Maroc aux fins de son adhésion à ce groupement régional.

Le Conseil supérieur, plus haute instance décisionnelle du CCG, a mandaté le Conseil des ministres des affaires étrangères de l'Organisation pour ouvrir des consultations avec le Royaume sur le sujet, rappelle-t-on.

map

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
najib77
Caporal chef
Caporal chef
avatar

messages : 174
Inscrit le : 04/10/2010
Localisation : bruxelles
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Jeu 12 Mai - 15:21

vympel27 a écrit:
Il y a un proverbe qui dit:un oiseau dans la main vaux mieux que 10 sur l'arbre.UMA c est bien gentil mais c est au point mort pour le moment.on va pas hypothequer l avenir et le progrés de la Nation et du peuple marocain our une organisation minée par des rivalités regionales et toujours reportée au calendes grecques.

ça bouge très vite, et ceux qui ont pris en otage l'algérie depuis 50 ans finiront par céder. Le rouleau compresseur ne les épargnera pas. J'ai été surpris en apprenant la nouvelle d'une éventuelle adhésion, mais quand j'ai vu l'inertie du CCG qui a réussi en 30 ans à réaliser un seul pauvre projet (le bouclier d'aljazeera), et surtout les réactions des peuples du golfe, ça m'a calmé. Qu'est ce qu'on va hypothéquer notre avenir avec une bande d'ignares et handicapés qui ne regardent pas plus loin que leur nez.

ça se passe super bien pour le Maroc au maghreb avec les révolutions tunisienne et libyennes, les pressions internes et externes feront le reste avec la racaille du FLN qui a ruiné l'algérie et la région par son acharnement à nuire au Maroc
Revenir en haut Aller en bas
dan
Capitaine
Capitaine


messages : 917
Inscrit le : 02/11/2010
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Jeu 12 Mai - 15:30

Revenir en haut Aller en bas
najib77
Caporal chef
Caporal chef
avatar

messages : 174
Inscrit le : 04/10/2010
Localisation : bruxelles
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   Jeu 12 Mai - 15:38

Al joundi a écrit:
najib77 a écrit:
C'est juste une hypothese, mais tout ce qui se passe actuellement vise à faire plier les dirigeants algériens:

1 - Il y a des pressions sur alger de la part des USA et de la france pour l'ouverture des frontières

2 - Le Maroc répond à une invitation qui n'a aucun sens (sauf le fait qu'elle a été dictée par l'oncle Sam) en indiquant que sa place naturelle est au maghreb

Je crois que le nouvel ordre mondial veut inéluctablement que le maroc soit leader dans la région du Maghreb, il veut aussi que le monde arabe cesse d'être une usine à frustrés capables du pire.

Je parie qu'avant la fin de l'année les frontières seront ouvertes: Alger est dos au mur, et les conditions que les fachos d'El Mouradia ont avancé depuis des années ne seront qu'un vague souvenir.

Et puis blague à part, le peuple marocain est 1000 fois plus proche des peuples maghrébins que des cousins du golfe.


tu es pour l'ouverture de la fronitere entre l'algerie et le maroc najib 77 ???

Personnellement je suis contre, et je ne sais pas pourquoi le maroc y tient fortement. Des contraintes macro économiques peut être ???

_________________
“Les amis sont les meilleurs traîtres en puissance.”
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Royaume invité à adhérer au CCG   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Royaume invité à adhérer au CCG
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 32Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 17 ... 32  Suivant
 Sujets similaires
-
» Don et adhésion au PFdN en ligne
» 110597 adhérents pour le MoDem ?
» Adhérer au Groupement Généalogique du Havre et de Seine-Maritime
» consultation des adhérents.
» Lorsque vous avez des invités

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: