Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Diplomatie marocaine - Relations internationales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21547
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Mar 4 Fév 2014 - 13:46

Un entretien avec l'ambassadeur russe à Rabat dans le journal arabophone "Akhbar Alyawm"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Mar 4 Fév 2014 - 13:48

date exacte de la visite?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1814
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Mar 4 Fév 2014 - 16:09

Une analyse intéressante sur le rôle que pourrit jouer le Maroc dans la crise malienne et son antagonisme avec l'algérie sur ce dossier :

Les pourparlers entre le pouvoir malien et les Touaregs doivent reprendre incessamment sous peu. Alors que l’Algérie était sur le point de signer son grand retour en tant que médiateur, mettant ainsi sur le banc de touche le Burkina Faso, le Maroc est sollicité par les différents groupes rebelles du nord-mal. Analyse.
Citation :

Les négociations en vue d’une réconciliation nationale au Mali doivent reprendre très prochainement. L’occasion pour l’Algérie de s’imposer à nouveau comme médiateur incontournable dans la crise malienne. Mais le retour prochain de l’Algérie au Mali a suscité polémique et rumeurs. L’exclusion du Burkina Faso, qui avait repris la main dans les négociations intermaliennes depuis l’opération Serval, est-elle due au retour du géant maghrébin ?
« Il ne s’agit pas d’une compétition entre pays mais d’un appoint pour la résolution de la crise », a expliqué le ministre malien des Affaires étrangères, Zahabi Ould Sidy Mohamed. « Il n’y a ni négociations secrètes ni agenda caché, c’est une initiative de nos frères algériens qui a reçu l’assentiment du gouvernement malien en vue d’aboutir à des négociations inclusives ».
IBK remonté contre Compaoré
Au 22e Sommet de l’Union africaine, à Addis Abeba, le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a tenu a rassuré son homologue burkinabé, Djibril Ypené, que la médiation algérienne ne remettrait pas en cause celle de Ouagadougou. Le chef de la diplomatie malienne a quant à lui préféré mettre les pincettes de côté en déclarant : « Le Burkina ne doit pas s’offusquer car on est médiateur quand on vous sollicite ». Une manière, jugée peu délicate, de remettre à sa place la diplomatie burkinabé. Et comme si cela ne suffisait pas, Sidy Mohamed a insisté en lançant une déclaration lapidaire, qui sonne d’ailleurs comme un désaveu pour le Burkina Faso : « Tous ceux qui connaissent les dossiers savent que l’Algérie est incontournable dans ce dossier ».
Il semble claire que le Président malien, Ibrahim Boubacar Keita (IBK), soit remonté contre le dirigeant burkinabé. Mais qu’a donc fait Blaise Compaoré ? Non seulement les efforts du Burkina Faso dans la résolution de la crise malienne n’ont pas porté leur fruit, mais les deux pays ne sont plus sur la même longueur d’ondes sur la manière dont les discussions doivent se dérouler, selon des médias algériens et maliens. Mais c’est aussi et surtout parce que Blaise Compaoré est jugé trop « complaisant » envers les touaregs du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA).
Le dialogue entre Bamako et le MNLA, prévu par les accords de Ouagadougou du 18 juin 2013, a du mal s’engager. Les deux parties ne s’entendent pas sur le choix du nouveau médiateur. A défaut de ne pouvoir bénéficier de la médiation de Ouagadougou, le MNLA propose le Maroc, alors que Bamako mise clairement sur Alger. Un énième bras-de-fer se dessine à l’horizon.
Le Maroc entre en jeu
Pas de concession sur le choix du nouveau médiateur. C’est ce qu’on clairement fait comprendre les responsables du MNLA qui ont refusé, le 19 janvier, de se rendre à Alger pour mener, avec d’autres groupes rebelles du Nord, des discussions exploratoires en vue de relancer le dialogue intermalien. Ces derniers ont préféré être reçus, vendredi dernier, en audience royale par le roi Mohammed VI afin de solliciter son « accompagnement ». Le secrétaire général du MNLA, Bilal Ag Acherif, a publié un communiqué à l’issue de cet entretien : le souverain serait décidé « à engager une diplomatie active auprès de tous les Etats soucieux de la paix et de la stabilité dans notre région en vue de dépasser les blocages et l’impasse dans lesquels le gouvernement du Mali est en train de mettre dangereusement le processus politique en cours. »
Toutefois, rien n’est sûr que le Maroc, qui a ces derniers temps cumulé les brouilles avec son voisin algérien, prenne le risque de se brouiller aussi avec Bamako. D’autant plus que le poids du MNLA a considérablement diminué. Mais ce qui pourrait changer la donne, c’est que le MNLA n’est visiblement pas la seule partie à rejeter la médiation algérienne. D’autres groupes rebelles ont fini par la rejeter après avoir l’avoir pourtant acceptée, dont le Mouvement des Arabes de l’Azawad (MAA), la Coordination des mouvements et forces patriotiques de résistance (CMFPR) et le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA). Les responsables du MMA, de la CMFPR et du HCUA ont fini par dénoncer la rencontre à Alger, arguant que ceux qui y étaient en leur nom ne les représentaient pas.
Pour quelle raison les groupes rebelles du nord-malien tiennent-ils à évincer l’Algérie ? Pour l’heure, aucun de ces groupes ne s’est clairement exprimé à ce sujet. Polémique et rumeurs vont bon train, car c’est désormais le Maroc qui pourrait tirer profit de cette affaire en se positionnant comme le médiateur attendu. La presse algérienne accuse le coup et est persuadée que des lobbys pro-Maroc se sont activés sur le terrain. Elle rappelle toutefois qu’« il est très difficile d’imaginer que l’avenir du Sahel puisse se décider sans l’Algérie. Et cela, tout le monde le sait. A commencer par le MNLA », à moins que l’ONU ne prenne le dossier en main....
Alors, qui du Maroc ou de l’Algérie remplacera le Burkina Faso ?

http://www.afrik.com/qui-du-maroc-ou-de-l-algerie-dirigera-le-dialogue-intermalien
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4392
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Mar 4 Fév 2014 - 16:10

Citation :
Le Roi du Maroc à Bamako vers mi-février

Dans le royaume chérifien, les échanges entre Maliens et Marocains ont porté sur des projets structurants portés par le Ministère malien en charge de la politique de la ville.



Il s’agit de l’aménagement des berges du Niger à Bamako, la relocalisation des camps militaires de Bamako, la réalisation d’investissements urbains à Tombouctou, l’appui à la voirie de Bamako pour l’évacuation des déchets ou encore la réalisation de projet industriel à Kidal. Sur tous ces projets, la partie marocaine s’est montrée intéressée. Et il est envisagé un accord de partenariat entre les deux ministères en charge de la politique de la ville dont la signature est envisagée en mi-février à Bamako à l’occasion de la visite de Sa Majesté le roi du Maroc, Mohammed VI.

La Rédaction

L’independant

http://maliactu.net/le-roi-du-maroc-a-bamako-vers-mi-fevrier/
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9686
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Mar 4 Fév 2014 - 16:20

Citation :
Cherche-t-on à écarter l’Algérie ?

Le dialogue entre Bamako et les rebelles toureg est l’otage du choix du médiateur : le président malien préfère voir Alger prendre le relais du Burkina Faso, par contre, les responsables de l’Azawad (MNLA) misent, eux, sur le Maroc.

Le dialogue entre le gouvernement malien et les rebelles touareg, prévu par l’accord de Ouagadougou du 18 juin 2013, a du mal à s’engager. Et pour cause, les deux parties n’arrivent toujours pas à s’entendre sur le choix d’un médiateur.
Alors que le président Ibrahim Boubacar Keïta semble préférer voir Alger prendre le relais du Burkina Faso, les responsables du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) misent clairement sur le Maroc, à défaut des «bons offices» de Blaise Compaoré. La direction du MNLA a d’ailleurs refusé, le 19 janvier dernier, de se rendre à Alger pour mener, avec d’autres groupes rebelles du nord du Mali, des discussions exploratoires ayant pour ordre du jour la relance du dialogue intermalien.

Mais parallèlement, les responsables du MNLA ont fait des pieds et mains pour être reçus en audience par Mohammed VI, le roi du Maroc, afin de solliciter son «accompagnement». Cette audience a fini par avoir lieu, vendredi dernier. Visiblement partisan du «tout, sauf l’Algérie», le MNLA a expliqué, dans son communiqué sanctionnant l’audience accordée par le souverain marocain à son secrétaire général, Bilal Ag Acherif, qu’il est décidé «à engager une diplomatie active auprès de tous les Etats soucieux de la paix et de la stabilité dans notre région en vue de dépasser les blocages et l’impasse dans lesquels le gouvernement du Mali est en train de mettre dangereusement le processus politique en cours».

Bref, aux yeux du MNLA, l’Algérie n’est pas le partenaire idéal pour réaliser ses «aspirations». Mais il n’est pas certain, aussi, que le Maroc ira jusqu’à se brouiller avec Bamako pour les seuls beaux yeux de la rébellion touareg, dont le poids sur le terrain a considérablement diminué.Les échos parvenant du nord du Mali montrent que le MNLA n’est pas la seule «partie» à ne pas aimer prendre l’avion pour Alger. Certains acteurs du Mouvement des Arabes de l’Azawad (MAA), de la Coordination des mouvements et forces patriotiques de résistance (CMFPR) et du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA), dont les représentants avaient pourtant admis le principe d’une médiation algérienne, ont dernièrement fait machine arrière. Des éléments du MAA et du HCUA ont même fini par dénoncer la rencontre d’Alger, arguant que ceux qui y étaient en leur nom ne les représentaient pas. Le porte-parole de la CMFPR, maître Harouna Toureh, qui avait fait le déplacement à Alger, sera d’ailleurs tout bonnement démis de ses fonctions.

Le plus étonnant, dans ce revirement, est que ce premier tour de table sur la crise malienne avait été organisé à la demande de Bamako et des groupes rebelles du nord du Mali. Pour quelle raison donc tous ces groupes rebelles veulent-ils évincer l’Algérie du règlement de la crise malienne ? Pour le moment, ni le MNLA, encore moins le MAA et le HCUA n’ont clairement motivé leur position de rejet. En l’état actuel des choses, la seule partie à tirer profil de la volte-face targuie est, bien entendu, le Maroc qui a longtemps cherché à jouer les bons samaritains dans la région.

Pragmatique qu’il est, le roi Mohammed VI saisira certainement la perche que vient de lui tendre le MNLA – qui veut absolument en faire un parrain du dialogue intermalien – pour d’abord renforcer son influence en Afrique de l’Ouest et tenter, ensuite, d’imposer son armée dans l’architecture sécuritaire du Sahel, une région avec laquelle le Maroc n’a aucun continuum géographique. Mais nous n’en sommes pas encore là. Le statu quo qui caractérise actuellement la crise malienne pourrait convaincre aussi les uns et les autres de s’en remettre, in fine, à l’ONU. Mais dans tous les cas, il est très difficile d’imaginer que l’avenir du Sahel puisse se décider sans l’Algérie. Et cela, tout le monde le sait. Very Happy  A commencer par le MNLA.


El watan
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21547
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Mar 4 Fév 2014 - 16:57

Yakuza a écrit:
date exacte de la visite?
au cours de 2014 seulement

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Mar 4 Fév 2014 - 17:28

merci Like a Star @ heaven 
PGM a écrit:
Citation :
Cherche-t-on à écarter l’Algérie ?
Spoiler:
 

El watan
Citation :
Pour quelle raison donc tous ces groupes rebelles veulent-ils évincer l’Algérie du règlement de la crise malienne ?
parcequ´un pyromane ne peut jamais etre pompier
IBK veut retourner au statut quo comme si rien n´etait,d´ou le choix d´alger
alors que le MNLA cherche une autonomie,ce qui est bien pour nous,et ce qui explique aussi leur choix de mediateurs
c´est une bonne occasion pour presser bamako(qui joue son jeux aussi..comme avant),on cherche rien comme les autres mais les occasions viennent a la porte

_________________
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5200
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Mar 4 Fév 2014 - 18:18

alger ne veut pas d 'autonomie pour le MNLA car elle a peur que ce territoire devienne une base de repli pour les touareg algériens qui voudront aussi pareil surtout que leurs territoires son riches en hydro et qu ils ne voient pas la couleur de leur richesse
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9686
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Mar 4 Fév 2014 - 19:40

L'autonomie comme la liberté, est contagieuse.
Revenir en haut Aller en bas
zazoe
Caporal
Caporal


messages : 129
Inscrit le : 10/09/2008
Localisation : belgique
Nationalité : Maroc-Belgique

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Mar 4 Fév 2014 - 20:57

l'autonomie au lieu d'independance est un juste milieu. Ici en belgique, la plupart des flamands cherchent plutot une federalisation avancé qu'une independance totale. Ca serait dans l'interet du maroc d'appliquer l'autonomie au sud et dans le rest du pays comme premier parce qu'elle va servir comme reference et pourrait donner ses conseils et experience aux autres pays africaines. Je pense que cette idee d'autonomie peut resoudre beaucoup de problemes en afrique. Si une autonomie sera apliqué et reussi, le maroc sera le leader incontesté et progressive de l'afrique au lieu d'autres nations conservatrices et archaique....
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1814
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Mar 4 Fév 2014 - 22:34

Un commentaire sur la colère d'Alger contre le MNLA après la visite de son secrétaire général au Maroc :
Citation :
En dépit des règlements de compte en cours entre le clan Bouteflika et le général Toufik, le patron des redoutables services secrets du DRS, l’embarras est à son comble à Alger. La visite au Maroc du dirigeant touareg Bilal Ag Chérif est difficile à digérer pour les responsables algériens.
Un affront suprême à l’endroit d’Alger dont s’est rendu coupable le dirigeant du mouvement touareg, qui est allé chercher le soutien du Maroc pour essayer de sortir de l’impasse politique au Mali. La colère des dirigeants algériens est toutefois compréhensible, Alger s’étant récemment résolu à tenter un timide retour dans le dossier malien. Après l’isolement de près de deux ans consécutif à son refus de toute intervention contre les groupes terroristes au Mali, Alger se morfondait de voir le Maroc renforcer sa position au Sahel. Farouchement opposée à un accroissement de l’influence marocaine, l’Algérie fait constamment valoir l’absence de frontières entre le Maroc et le Mali. Mais le communiqué publié par le MNLA après la rencontre de Bilal Ag Chérif avec le roi Mohammed VI, a fini par refroidir les ardeurs des dirigeants algériens. Surtout que le mouvement touareg expliquait sa volonté d’engager une « diplomatie active auprès de tous les Etats soucieux de la paix et de la stabilité dans notre région en vue de dépasser les blocages et l’impasse ».
L’allusion ne pouvait pas passer inaperçue pour Alger. Le MNLA avait contesté la médiation des algériens en refusant de participer, le 19 janvier à Alger, à des discussions « exploratoires » parrainées par l’Algérie. Les dirigeants du MNLA avaient senti très tôt le piège tendu par Alger, qui essayait en même temps d’instrumentaliser d’autres mouvements touaregs rivaux. D’ailleurs, ces derniers ont également claqué la porte de la rencontre longuement préparée par Alger.
http://www.polisario-confidentiel.com/956-les-dessous-de-la-colere-dalger-contre-bilal-ag-cherif.html
Revenir en haut Aller en bas
FAR SOLDIER
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4670
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Les Mureaux / Kenitra
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Mar 4 Fév 2014 - 22:58

Dans quelques jours on aura droit aux articles de l'APS , avec la visite d'un représentant du MNLA qui dit " L'Algerie joue un rôle primordial dans le Sahel et dans le règlement du conflit Malien bla bla bla "  Smile  Comme d'hab

_________________


Administrateur - Page Officielle Facebook "FAR-MAROC" 
Suivez ce lien  Arrow  https://www.facebook.com/farmarocofficielle
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6520
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Jeu 6 Fév 2014 - 2:21

président du parlement Suédois en visite au Maroc

là on vise carrément les "tours" du polisario
les scandinaves ne nous ont jamais été favorables

http://www.hespress.com/politique/128161.html




------------------------------------------------------

some bad news... reprise des relations en vue avec l'Iran selon le MAE perse...

http://www.hespress.com/politique/128511.html

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6520
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Jeu 6 Fév 2014 - 2:33

Citation :
Iran, Morocco agree to resume diplomatic relations

TEHRAN, Feb 5 (KUNA) -- The Islamic Republic of Iran and the Kingdom of Morocco agreed to resume their diplomatic relations after four-year freeze, Iranian Deputy Foreign Minister for Arab and African Affairs Hossein Amir Abdollahian announced on Wednesday.
The agreement is the fruit of a phone conversation between Iranian Foreign Minister Mohammad Javad Zarif and his Moroccan counterpart Salaheddine Mezouar.
The two countries agreed to reopen their respective embassies in each other's capital city and reactivate cooperation in various fields, the Iranian official affirmed.
Rabat had severed ties with Tehran in 2009 as a result of dispute over the two sides' attitudes towards the turmoil in Bahrain at that time. (end) mw.gb KUNA 052054 Feb 14NNNN

http://www.kuna.net.kw/ArticleDetails.aspx?id=2359607&language=en

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Samyadams
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Jeu 6 Fév 2014 - 3:59

Ah enfin ! Une bonne nouvelle que serait la reprise des relations diplomatiques avec l'Iran. Il était temps qu'on revienne à des relations moins franchement engagées en faveur des pays du Golf. Des relations plus équilibrées avec tous les pays de la région seraient plus rentables pour nous.
Il va de soi que nous sommes les alliés des pays du Golf et pas vraiment ennemis des Israéliens, il est claire que nous n'allons pas devenir les amis des Iraniens et leurs alliés. Mais c'était vraiment bête et totalement improductif de ruer aux brancards contre les Iraniens en "soutien" aux Bahreïnis, avant de nous prendre un râteau en plein dans la g*** quand les Bahreïnis ont calmé le jeu. Et toutes ces prises de positions dans les affaires d'une région très éloignée de la notre et aux problèmes desquels on ne comprend pas grand chose nous ont valu juste de nous faire des ennemis gratuitement.
Nous n'avons pas à devenir les amis des Iraniens, mais nous n'avons aucune raison logique, aucun intérêt à en faire des ennemis. Sauf si un conflit militaire majeur oppose les pays du Golf à l'Iran, là on devrait assumer nos responsabilités envers nos alliés
Et puis qui sait, peut être qu'on pourrait écouler quelques uns de nos produits sur leur marché, ils sont solvables après tout. Si les Chiites aiment vraiment les descendants du prophète, ils ne vont pas rechigner à acheter des produits estampillés "Royaume chérifien"...
Même si les Iraniens ont exactement la même fâcheuse tendance que les Turcs à considérer les Arabes avec condescendance, on oublie toujours que par fidélité à leurs principes, ils doivent respect au Roi Alaouite du Maroc.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6520
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Jeu 6 Fév 2014 - 14:10

les échanges avec l'Iran n'ont jamais dépassé 1BUSD rien que les dons khaligis dépassent ça
à quoi bon !

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1814
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Jeu 6 Fév 2014 - 14:21

Une clarification de la position de la suède à propos du sahara :

Citation :
Lors d'une entrevue avec la présidente du groupe d’amitié parlementaire Maroc-Suède, Fatima Gouaîma Mazzi, le responsable suédois a assuré que son pays soutient les efforts onusiens visant à parvenir à une solution politique à la question du Sahara à travers le dialogue, ajoutant que cette solution contribuera au développement et à réaliser la prospérité des pays et peuples de la région. 

Il a rappelé que la Suède ne reconnait pas la pseudo rasd en dépit de la polémique engagée autour de cette question au sein du parlement suédois, notant que la politique étrangère du pays est définie par le gouvernement dans le respect de la Constitution. 

M. Westerberg a affirmé que la position de la Suède concernant la pseudo rasd est motivée par le fait que cette entité “ne remplit aucune des trois conditions nécessaires à sa reconnaissance à savoir un territoire, un peuple et un pouvoir effectif”. 

Par ailleurs, le président du parlement suédois s’est félicité de l’excellence des relations de coopération et d’amitié entre les deux royaumes dans plusieurs domaines, soulignant que son pays suit les développements que connaît le Maroc sur tous les plans.

http://www.lemag.ma/Sahara-La-position-de-la-Suede-reste-inchangee_a80273.html
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 9686
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Jeu 6 Fév 2014 - 14:24

Il n'y a guère que 3/4 pays avec lequel le le business dépasse le billion.
Les khalijis eux mêmes ont des relations diplo avec l'Iran.

Pgm
Revenir en haut Aller en bas
Chobham
Capitaine
Capitaine


messages : 869
Inscrit le : 12/04/2012
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Jeu 6 Fév 2014 - 14:40

Le commerce et les echanges sont plus durable et plus solidement garanti (vu leur entretien des deux parties) que des dons khalijis qu'on part mandier quand besoin il y'a ...
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Jeu 6 Fév 2014 - 16:53

excellente nouvelle,c´etait le temps,l´iran est une carte qu´il serait stupide de bruler comme on l´a fait,ne soyons pas plus royalistes que les rois.
la nouvelle diplomatie rafraichie un peu la maison,vivement plus de diplomatie active que de coups de gueule

_________________
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5200
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Jeu 6 Fév 2014 - 18:09

Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Jeu 6 Fév 2014 - 21:32

c'est elle, la diplomate "nulle et zéro" selon l'autre clown (porte-parole) des AE algérien ? Shocked 

elle parle espagnol , mais aussi francais et anglais fluently !!!
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4392
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Ven 7 Fév 2014 - 14:27

Citation :
Après le MNLA, le Maroc obtient la confiance du Mali : Mohamed VI invité par IBK le 12 février
Le Roi Mohamed VI sera au Mali du 12 au 14 février 2014 pour une visite d’Etat, sur invitation du président Ibrahim Boubacar Keita.

Cette visite consacre les nombreux efforts du royaume chérifien dans le but de devenir un acteur incontournable dans la crise que vit le Mali avec les groupes armés. Mohamed VI avait marqué sa présence, à l’occasion de l’investiture du président IBK, par plusieurs projets de coopérations. Mais face à l’implication plus prononcée de sa rivale algérienne dans la résolution de la crise malienne, le Maroc a revu sa stratégie régionale. Il veut désormais jouer un rôle dans la médiation entre le Mali et les groupes rebelles.

Le Maroc, l’ami du Mali et du MNLA
Le Roi Mohammed VI recevait une délégation du MNLA, le 31 janvier. Cette rencontre a bouleversé le rapport de force des pays déjà impliqués dans la médiation. En effet, le Burkina était nettement exclu des futurs pourparlers. Cependant l’Algérie était bien positionnée pour reprendre la main, d’autant plus que le président malien avait effectué un déplacement dans le pays.

C’était donc pour supplanter l’Algérie que Mohamed VI s’était lié d’amitié avec Bilal Ag Cherif, le leader du MNLA. Beaucoup d’observateurs pouvaient penser que le Maroc était allé pour être un allié pour le MNLA et peser de tout son poids pour faire balancer les négociations en faveur du mouvement. Or, l’invitation du président malien à l’endroit du roi marocain démontre combien ce pays est important pour l’Etat malien. Par cette visite, le Maroc gagnera en estime aux yeux du président IBK et pourrait bien être l’interlocuteur qui bénéficiera de la confiance des deux parties.

Quel rôle pour l’Algérie ?
L’Algérie ne peut que rester dans la course et elle réserve surement des surprises dans cette bataille d’influence. Le Nord du Mali est traditionnellement sa zone d’influence et elle n’acceptera pas d’être mise de côté dans cette affaire. Cependant, il existe déjà plusieurs obstacles à une médiation algérienne : le MNLA refuse catégoriquement l’option algérienne et le Mali joue sur la diplomatie mais est, lui aussi réticent.

Les causes de la réticence malienne se trouvent dans les négociations antérieures qui se sont déroulées en Algérie et qui n’ont jamais résolu définitivement la crise. Il y a aussi les rapports flous que l’Etat algérien entretient avec certains leaders des groupes armés de la région. Pour preuve, selon les services de renseignement français, Iyad Aghaly, le cerveau d’Ansardine, se trouve actuellement dans le pays et les autorités seraient au courant.

Aliou Hasseye

© maliactu.net

http://maliactu.net/apres-le-mnla-le-maroc-obtient-la-confiance-du-mali-mohamed-vi-invite-par-ibk-le-12-fevrier/

Lamamra va en avaler sa cravate
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21547
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Ven 7 Fév 2014 - 23:35

concernant le retour des relations diplomatiques avec le régime iranien, plusieurs journaux en ont parlé aujourd'hui, Assabah a évoqué le fait que Rabat veut une représentation diplomatique de bas niveau qui sera installé dans un pays voisin. Ils évoquent aussi l’intermédiation dans ce dossier ..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
klan
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3483
Inscrit le : 22/05/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   Sam 8 Fév 2014 - 12:54

Citation :
Rétablissement des relations Maroc - Iran : Les choses s’accélèrent

Tunisie : En marge de sa participation aux festivités de présentation de la constitution tunisienne à Tunis, le frère cadet du Roi Mohammed VI, le prince Moulay Rachid, eut une rencontre inattendue avec un haut responsable iranien.
Sur le Journal Télévisée de la chaîne publique Al Oula, a été furtivement diffusée hier, l'information de cette audience princière, accordée à Ali Larijani, le président du parlement iranien et l'un des hommes clés de Téhéran, qui fut très chevronné négociateur avec l'occident sur le dossier nucléaire iranien et représente actuellement, le porte-voix du contre poids à la dure, du pouvoir iranien.

Mercredi dernier, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, délégué aux affaires africaines Hossein Amir Abdollahian, avait déclaré à Téhéran, que le Maroc et l'Iran envisagent de rouvrir leurs ambassades à Rabat et à Téhéran, dans un proche avenir.

Cette décision fut prise lors d'un entretien téléphonique entre les ministres des affaires étrangères des deux pays, Mohammad Javad Zarif et Salahedine Mezouar. Ce dernier a assité hier, à Tunis à la rencontre entre Larijani et le prince Moulay Rachid.

http://www.lemag.ma/Retablissement-des-relations-Maroc-Iran-Les-choses-s-accelerent_a80362.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/NEWSFARMAROC
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Diplomatie marocaine - Relations internationales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Diplomatie marocaine - Relations internationales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 38 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Master Relations Internationales
» Accords économiques Jersey-Normandie.
» histoire relation internationale
» Infos sur les relations internationales (et le baptême)
» Relations Internationales de Fontenay-sous-Bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: