Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant
AuteurMessage
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 1:37

Sur proposition d'Ibn Battouta, un nouveau topic pour débattre, sereinement, des relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional.
A vos analyses et commentaires, Messieurs  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ibnbattuta
Capitaine
Capitaine


messages : 860
Inscrit le : 10/05/2010
Localisation : Birmingham
Nationalité : UK
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 1:52

Merci Samy!

Le Maroc a déjà commencer son opération de charme et de petit rappel :

Citation :

Le Maroc confirme sa reconnaissance du CNT libyen

Le Royaume exprime sa solidarité pleine et entière avec le peuple libyen dans la phase décisive qu'il traverse.

Le Maroc a confirmé, lundi soir, sa reconnaissance du Conseil national de transition (CNT) en tant que représentant unique et légitime du peuple libyen.
«Le Royaume du Maroc confirme aujourd'hui sa reconnaissance du Conseil national de transition en tant que représentant unique et légitime du peuple libyen et porteur de ses aspirations à un avenir meilleur fondé sur l'équité, la justice, la démocratie et l'Etat de droit», a affirmé le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Fassi Fihri, dans une déclaration au nom du gouvernement marocain, diffusée par les chaînes de télévision «Al Oula» et «2M». M. Fassi Fihri a, dans ce sens, ajouté que sur Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, il devait se rendre mardi à Benghazi, porteur d'un message du Souverain au président du CNT libyen, qui «s'inscrit dans le cadre de la détermination du Maroc à fournir le soutien total au peuple libyen frère dans cette conjoncture décisive, importante et historique». Il a également fait part du souhait du Royaume, à la lumière des changements importants survenus en Libye après le contrôle de la majorité des régions de Tripoli, de voir s'amorcer une transition rapide et responsable du pouvoir loin de la vengeance et de règlements de compte, dans le but de concrétiser la justice, dévoiler la vérité et déterminer les responsabilités, conformément aux normes internationales dans ce domaine. «Le Maroc espère, en outre, que des actions concrètes seront rapidement engagées par le CNT, avec le soutien et la mobilisation de la communauté internationale, afin de préserver l'unité et l'intégrité territoriale de la Libye, de garantir la réconciliation entre les différentes composantes de la société libyenne, d'assurer la sécurité et la stabilité du pays, et de permettre sa reconstruction», a souligné M. Fassi Fihri.

Le Royaume souhaite également que le CNT œuvre pour satisfaire les attentes légitimes exprimées par le peuple libyen, notamment l'élaboration d'une Constitution démocratique, l'organisation d'élections transparentes et la mise en place d'institutions fortes, a-t-il dit. Le Maroc exprime une nouvelle fois sa solidarité pleine et entière avec le peuple libyen frère dans la phase décisive qu'il est en train de traverser et sa disposition à fournir toutes les formes d'assistance pour que la Libye devienne un pays réconcilié, fort et démocratique, à même de relancer l'intégration d'un Maghreb uni et prospère, au bénéfice des cinq peuples de la région, a-t-il poursuivi. M. Fassi Fihri a, en outre, noté que la situation difficile qu'a vécue la Libye ces derniers mois est due à la décision du régime d'avoir recours à la force et à l'intransigeance pour faire face à des revendications légitimes, exprimées par la majorité du peuple libyen.
En réaction à des manifestations pacifiques de citoyens aspirant à pouvoir parler librement, à être écoutés et représentés, le gouvernement en place a fait le choix de la répression aveugle, de la disproportion et de l'acharnement, provoquant de nombreuses morts parmi les civils, a-t-il ajouté.
«Le régime libyen, qui préparait la célébration du 42e anniversaire de son accession au pouvoir, autant d'années d'absence de pluralisme, de représentativité et de capacité d'écoute, s'apprêtait à massacrer une population qu'il ne comprenait plus», a-t-il dit.

Depuis le début des événements en Libye, en février dernier, a-t-il rappelé, le Maroc a toujours adopté une position claire et constante et accompagné de manière active et responsable l'évolution de la situation dans ce pays maghrébin frère.
Il a, à cet égard, affirmé que cet engagement résolu et de la première heure est fondé sur les liens de solidarité historiques entre les peuples marocain et libyen, qui partagent un destin collectif commun, celui de la construction d'un Maghreb uni et prospère, au bénéfice de l'ensemble des peuples de la région.
Il reflète, également, la compréhension des aspirations légitimes du peuple libyen frère à la démocratie, à la liberté et au progrès et préside du souci de préserver l'unité et l'intégrité territoriale de la Libye, ainsi que sa sécurité et sa stabilité, a relevé M. Fassi Fihri.

Face à cette situation d'une gravité extrême, et afin de tenter d'éviter un bain de sang annoncé, le Maroc «s'est mobilisé, au sein de la Ligue arabe et de l'Organisation de la Conférence islamique, ce qui a conduit, comme on s'en souvient, à la décision inédite et historique de la Ligue arabe de suspendre l'activité de la Libye à l'organisation panarabe», a noté M. Fassi Fihri, précisant que ces efforts ont contribué à l'adoption de la résolution 1973 du Conseil de Sécurité, au titre du chapitre 7 de la Charte des Nations unies, établissant une no-fly zone au-dessus de la Libye et visant à protéger les civils, à éviter un massacre annoncé et à accentuer la pression sur le régime libyen pour l'amener à dialoguer avec les représentants de la population. Le Maroc s'est employé à appliquer, de manière stricte et active, les dispositions des résolutions 1970 et 1973 du Conseil de Sécurité, dans toutes leurs dimensions, a-t-il ajouté, signalant qu'en application de ces résolutions, Rabat a soumis au Comité des sanctions un Rapport National portant sur toutes les mesures prises par le Royaume pour la mise en oeuvre du régime des sanctions, notamment l'embargo sur les armes, l'interdiction de l'accès au territoire marocain, le gel des avoirs.

Le Maroc a dès lors inscrit ses efforts dans le cadre de ceux déployés par la Communauté internationale afin de trouver une solution à la crise libyenne, a fait remarquer M. Fassi Fihri, expliquant que le Royaume a activement participé aux travaux du Groupe de contact sur la Libye, groupe informel réunissant des pays arabes et occidentaux, ainsi que des organisations internationales, dont l'ONU et l'OTAN et qui a servi de cadre de concertation politique et de coordination humanitaire tout au long de la crise libyenne. Le Maroc a également pris part à l'ensemble des réunions de ce Groupe: celles de Paris et de Londres en mars, celle de Doha en avril, celle d'Abu Dhabi en juin et celle d'Istanbul en juillet, où l'ensemble des participants ont reconnu le CNT comme représentant unique et légitime du peuple libyen. Lors de chacune de ses réunions, le Maroc, en tant que pays maghrébin et africain, a joué un rôle utile et apporté une contribution appréciée, a-t-il indiqué, ajoutant que Rabat a participé à la recherche d'une solution politique, contribué à l'organisation de l'assistance humanitaire, et pris part à la coordination stratégique.
Le Maroc a été parmi les premiers pays à relever et saluer la sincérité, la détermination et le courage manifestés par le CNT au niveau national, ainsi que la pertinence et l'efficacité des actions qu'il a menées au niveau international, a-t-il rappelé.

Le Maroc a, en outre, entretenu des contacts directs, publics et officiels avec le CNT, que ce soit au niveau bilatéral, et notamment à Rabat en avril dernier, ou dans le cadre des réunions du Groupe de contact, a souligné M. Fassi Fihri, ajoutant que ces rencontres ont été autant d'occasions d'exprimer la solidarité du Royaume avec le peuple libyen dans sa lutte, mais aussi d'encourager le CNT à élargir sa représentativité régionale, politique et tribale. De même, elles ont permis d'appeler le CNT à s'engager dans un dialogue ouvert et inclusif, et à mettre en oeuvre sa «Charte de la démocratie et des libertés», a-t-il poursuivi. Le Maroc a aussi maintenu son Consulat à Benghazi ouvert et nommé un nouveau Consul général au mois de juin, en tant que point de contact, afin de renforcer et d'intensifier son dialogue et sa coordination avec le CNT, a-t-il dit. Dans le domaine humanitaire, le Maroc a envoyé, en mars et en juin, sur Hautes instructions de S.M. le Roi Mohammed VI, des aides urgentes aux réfugiés à la frontière tuniso-libyenne. Ces aides comprenaient d'importantes quantités de médicaments, outre le déploiement de médecins spécialistes et un staff paramédical et des équipements
médicaux et hospitaliers, ainsi que l'installation d'un hôpital militaire qui prodigue des soins à une centaine de patients par jour, a rappelé le ministre, ajoutant que le Royaume a, également, participé aux efforts humanitaires consentis par les Institutions internationales spécialisées.


http://www.lematin.ma/journal/Position_Le-Maroc-confirme-sa-reconnaissance-du-CNT-libyen/155397.html

_________________


On a dit à Ibn ’Abbâs, qu’Allah l’agrée : « Les gens du livre disent : « Certes, nous n’avons pas de mauvaise pensées dans notre prière. » Ibn ’Abbâs a dit : « Ils ont raison. Satan ne s’occupe pas d’un cœur [déjà] dévasté. Les cœurs des gens du livre sont dévastés, et est-ce que Satan va venir le corrompre alors qu’ils le sont déjà. Certes, Satan s’attaque à la bâtisse solide pour la détruire ; quant à la bâtisse détruite, Satan ne s’y intéresse pas. »

Un savant a dit "Nous ne sommes pas comme les autres nations. Allah nous a choisi pour porter son message. Ainsi nous vaincrons par l'islam, et nous serons humilié a cause de l'abandon de l'Islam"

Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur


messages : 7645
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 1:54

Je tiens à prévenir les membres Exclamation
le débat doit rester courtois et dans un respect mutuel et surtout factuel.

Si les choses dérivent le staff fermera ce topic
Like a Star @ heaven

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
ibnbattuta
Capitaine
Capitaine


messages : 860
Inscrit le : 10/05/2010
Localisation : Birmingham
Nationalité : UK
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 1:55

Je ne sais pas si c'est de l'intox, mais ca me rappelle le coup de froid avec l’Égypte pour presque les mêmes raisons:

Citation :
Après l'attaque de l'ambassade d’Algérie à Tripoli
Des Algériens menacés de mort en Libye

Des Algériens restés en Libye après le soulèvement populaire et le déclenchement de la guerre affirment être aujourd'hui en danger de mort. « J'ai quatre sœurs qui vivent là‑bas. L'une d'elles nous a contactés hier pour nous supplier d'aller devant le ministère des Affaires étrangères ou les organisations de droits de l'homme pour faire du bruit et sensibiliser les pouvoirs publics », indique ce mardi 23 août Fetouma Hirèche, membre du Syndicat national autonome du personnel de l'administration publique (Snapap), contactée par téléphone. Sa sœur a été menacée de mort.
Ces agressions sont difficiles à quantifier. Aucun chiffre n’est disponible sur d’éventuelles victimes. Malmenés et menacés d'être « égorgés », les ressortissants algériens vivent actuellement dans une grande détresse, selon Fetouma Hirèche, qui s’appuie sur les témoignes de ses proches en Libye. « Il y a quelque 300 Algériens dans le quartier où habite ma sœur à Tripoli », indique‑t‑elle. La détresse des ressortissants algériens s'est accrue après l'attaque dont a fait l'objet l'ambassade algérienne. Le personnel était alors obligé de se réfugier auprès de la mission des Nations unies à Tripoli. « C'est la grande anarchie là‑bas, certains Algériens ont déjà été agressés et d'autres tués. Ils ont fait ça avec les Libyens, vous croyez qu'ils vont s’abstenir avec les Algériens? N'oubliez pas qu'on n'a toujours pas reconnu le CNT », affirme Mme Hirèche. Et d'ajouter : « L'une de mes sœurs est mariée à un Libyen et a des enfants. Elle est actuellement sans nouvelles de sa fille dont la voiture a été brûlée à Tripoli ». De nombreux Algériens ont choisi de rester en Libye de peur de perdre leur travail et leurs biens.

Interrogé sur le sort des ressortissants algériens en Libye, le porte‑parole du ministère des Affaires étrangères Amar Belani a précisé dans une déclaration à TSA que la situation est « effectivement tendue ». « Nous essayons, par le biais de notre représentant consulaire à Tripoli, d'encadrer et d'orienter nos compatriotes en sollicitant les représentations du système des Nations unies sur place ».

http://www.tsa-algerie.com/divers/des-algeriens-menaces-de-mort-en-libye_17013.html

_________________


On a dit à Ibn ’Abbâs, qu’Allah l’agrée : « Les gens du livre disent : « Certes, nous n’avons pas de mauvaise pensées dans notre prière. » Ibn ’Abbâs a dit : « Ils ont raison. Satan ne s’occupe pas d’un cœur [déjà] dévasté. Les cœurs des gens du livre sont dévastés, et est-ce que Satan va venir le corrompre alors qu’ils le sont déjà. Certes, Satan s’attaque à la bâtisse solide pour la détruire ; quant à la bâtisse détruite, Satan ne s’y intéresse pas. »

Un savant a dit "Nous ne sommes pas comme les autres nations. Allah nous a choisi pour porter son message. Ainsi nous vaincrons par l'islam, et nous serons humilié a cause de l'abandon de l'Islam"

Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 2:03

C'est ce passage que j'ai surtout aimé;
Citation :
Le Royaume souhaite également que le CNT œuvre pour satisfaire les attentes légitimes exprimées par le peuple libyen, notamment l'élaboration d'une Constitution démocratique, l'organisation d'élections transparentes et la mise en place d'institutions fortes
Maintenant, on prend les Libyens de haut et on se positionne en donneurs de leçons Laughing Très bien joué
Sachant que les nouveaux dirigeants libyens ont la même culture démocratique que Kaddhafi, l'arrogance en moins, de beaux jours s'annoncent pour l'influence du Maroc en Libye Twisted Evil

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Missoum
Aspirant
Aspirant


messages : 530
Inscrit le : 17/08/2010
Localisation : RP
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 2:04

Le premier "incident frontalier" sera crucial et décisif ! ce que je peux vous dire c'est que l'ANP est sur les dents depuis quelques mois déja, les permissions ont étées considérablement réduites et le dispositif est en train de glisser vers l'Est. Wlid 3amti qui est colonel n'a eu que 2 jours pour assister aux funérailles de son père (Allah Yera7mou) et revenir d'Oran à Oued Souf plus de 1000 kms !

Après une période de tensions les choses devraient se calmer et le CNT comprendra la teneur de notre position, laisser les Lybiens régler leurs pbs entre eux !

Paradoxalement cela va amener à mon avis très vite un dégel des relations Algéro-Marocaines !
Revenir en haut Aller en bas
farewell
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 2466
Inscrit le : 13/02/2011
Localisation : ******
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 2:11

dégel des relations avec le maroc, je le pense aussi...

les libyens vont etre plonger dans l'exercice delicat de la politique exterieure, de la diplomatie et de la geopolitique, pour le reste l'avenir nous le dira

_________________

"Les belles idées n'ont pas d'âge, elles ont seulement de l'avenir"
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 2:21

Maintenant, ce n'est pas le front extérieur qu'il faudrait conforter, Missoum, mais le front intérieur. C'était le point faible de Kaddhafi, c'est également le point faible de l'Algérie, qui arrive à contenir la contestation sociale, mais pas à la désamorcer, ne serait-ce que formellement et partiellement, comme l'a fait le Maroc.
Sur la frontière est de l'Algérie, ce ne sont pas les troupes libyennes qui risquent de se présenter un jour, mais des terroristes d'Al Qaïda dès demain. Il faudrait alors à l'ANP surveiller de près et les frontières libyennes et celles avec le Niger et le Mali, puisque l'AQMI y est déjà présente. Pendant ce temps, vos terros vont faire exploser de temps en temps quelques bombes et attaquer quelques convois de l'ANP, histoire d'entretenir un climat "sympa" à l'intérieur, et des "mouvements de jeunes", apparus "ex-nihilo" sur Facebbok ou Twiter, vont donner aux médias internationaux qui n'attendent que ça quelques manifs filmés pour deux sous avec des portables, de quoi crier à la révolte en Algérie.
Ensuite, bonjour les ingérences "humanitaires" étrangères...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Viper
Modérateur
Modérateur


messages : 7645
Inscrit le : 24/04/2007
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 2:26

@Missoum

La confrontation militaire j'y crois pas, il s'agit surtout de sécuriser la frontière (bcp d'armes en circulation)

_________________
Gloire à nos aïeux  

Revenir en haut Aller en bas
tshaashh
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1305
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Canada
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 2:26

Missoum a écrit:
Le premier "incident frontalier" sera crucial et décisif ! ce que je peux vous dire c'est que l'ANP est sur les dents depuis quelques mois déja, les permissions ont étées considérablement réduites et le dispositif est en train de glisser vers l'Est. Wlid 3amti qui est colonel n'a eu que 2 jours pour assister aux funérailles de son père (Allah Yera7mou) et revenir d'Oran à Oued Souf plus de 1000 kms !

Après une période de tensions les choses devraient se calmer et le CNT comprendra la teneur de notre position, laisser les Lybiens régler leurs pbs entre eux !

Paradoxalement cela va amener à mon avis très vite un dégel des relations Algéro-Marocaines !

Je ne l'espere pas pour le regime algerien.

La Libye est maintentant le presssieux de puissances a l'echelle mondiale, y inclut la Turquie (qui a perdu la syrie et qui doit gerer le casse tete syrie-iran-hezbolla-image de marque), isrl (nerveuse par rapport a l'Egypte qui a besoin de l'assurance "Libyenne" a l'ouest de l'egypte pour encercler ce pays), la Russie et la Chine qui ont mise sur le tocard et qui ne voudront pas se mouiller (a mon avis) pendant un momemnt avec des regimes qui ressemblent a celui de fafou (ideologiquement).

Sous le slogan "Touche pas a ma Libye" ces gens la vont bouffer le moindre pays qui voudra s'aventurer a "s'imposer" solo.

Si l'algeruie posse certes la capacite de "donner des lecons" au CNT, l'OTAN a toujours la telecommande des islamofous, des "chaotsites", bref, de quoi garder le regime algerien occupe...

_________________
Citation :
One should then look at the world of creation. It started out from the minerals and progressed, in an ingenious, gradual manner, to plants and animals. [...] The animal world then widens, its species become numerous, and, in a gradual process of creation, it finally leads to man, who is able to think and to reflect. The higher stage of man is reached from the world of the monkeys, in which both sagacity and perception are found, but which has not reached the stage of actual reflection and thinking. At this point we come to the first stage of man after (the world of monkeys). This is as far as our (physical) observation extends.


Ibn Khaldoun, Al Mouqaddimah (1377 - Franz Rosenthal translation), Ch.1
Revenir en haut Aller en bas
ibnbattuta
Capitaine
Capitaine


messages : 860
Inscrit le : 10/05/2010
Localisation : Birmingham
Nationalité : UK
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 2:40

Samyadams a écrit:
Maintenant, ce n'est pas le front extérieur qu'il faudrait conforter, Missoum, mais le front intérieur. C'était le point faible de Kaddhafi, c'est également le point faible de l'Algérie, qui arrive à contenir la contestation sociale, mais pas à la désamorcer, ne serait-ce que formellement et partiellement, comme l'a fait le Maroc.
Sur la frontière est de l'Algérie, ce ne sont pas les troupes libyennes qui risquent de se présenter un jour, mais des terroristes d'Al Qaïda dès demain. Il faudrait alors à l'ANP surveiller de près et les frontières libyennes et celles avec le Niger et le Mali, puisque l'AQMI y est déjà présente. Pendant ce temps, vos terros vont faire exploser de temps en temps quelques bombes et attaquer quelques convois de l'ANP, histoire d'entretenir un climat "sympa" à l'intérieur, et des "mouvements de jeunes", apparus "ex-nihilo" sur Facebbok ou Twiter, vont donner aux médias internationaux qui n'attendent que ça quelques manifs filmés pour deux sous avec des portables, de quoi crier à la révolte en Algérie.
Ensuite, bonjour les ingérences "humanitaires" étrangères...

La vraie question a se poser et qui a mon avis scellera le destin de l’Algérie et donc du Maghreb est celle ci:
Est ce qu'il existe une volonté de la part d'une puissance occidentale de faire sauter le régime algérien? Si la réponse est oui alors, les derniers événements vont leur donner une occasion en or, et il ne louperont pas!
Si la réponse est négative, alors il se peut que la volonté du peuple la fasse elle même, mais j'y crois pas a cause du traumatisme que les algériens ont vécus dans les années 90, ce qui explique leur lassitude et leur relative mollesse!
Les années a venir vont être décisif pour le Maghreb, et plus encore les prochains mois, dans la foulée des victoires des rebellions du Maghreb!

Moi ce que j'aimerai voir, c'est le premier déplacement officiel du nouveau gouvernement libyens! Ça pourrait être très intéressant mais pas forcement indicatif.

Un autre élément dont je voudrais suivre, c'est l'approvisionnement du gaz et pétrole libyen a l’Europe et donc la répercussion de cette nouvelle source d'approvisionnement, qui renforcera un peu plus son indépendance énergétique vis a vis de la Russie et de l’Algérie.
L'algerie pourrait mettre de l'eau dans son vin et être moins belliqueuse vis a vis du Maroc. voire même un rapprochement forcé...


_________________


On a dit à Ibn ’Abbâs, qu’Allah l’agrée : « Les gens du livre disent : « Certes, nous n’avons pas de mauvaise pensées dans notre prière. » Ibn ’Abbâs a dit : « Ils ont raison. Satan ne s’occupe pas d’un cœur [déjà] dévasté. Les cœurs des gens du livre sont dévastés, et est-ce que Satan va venir le corrompre alors qu’ils le sont déjà. Certes, Satan s’attaque à la bâtisse solide pour la détruire ; quant à la bâtisse détruite, Satan ne s’y intéresse pas. »

Un savant a dit "Nous ne sommes pas comme les autres nations. Allah nous a choisi pour porter son message. Ainsi nous vaincrons par l'islam, et nous serons humilié a cause de l'abandon de l'Islam"

Revenir en haut Aller en bas
tshaashh
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1305
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Canada
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 2:48

ibnbattuta a écrit:
Samyadams a écrit:
Maintenant, ce n'est pas le front extérieur qu'il faudrait conforter, Missoum, mais le front intérieur. C'était le point faible de Kaddhafi, c'est également le point faible de l'Algérie, qui arrive à contenir la contestation sociale, mais pas à la désamorcer, ne serait-ce que formellement et partiellement, comme l'a fait le Maroc.
Sur la frontière est de l'Algérie, ce ne sont pas les troupes libyennes qui risquent de se présenter un jour, mais des terroristes d'Al Qaïda dès demain. Il faudrait alors à l'ANP surveiller de près et les frontières libyennes et celles avec le Niger et le Mali, puisque l'AQMI y est déjà présente. Pendant ce temps, vos terros vont faire exploser de temps en temps quelques bombes et attaquer quelques convois de l'ANP, histoire d'entretenir un climat "sympa" à l'intérieur, et des "mouvements de jeunes", apparus "ex-nihilo" sur Facebbok ou Twiter, vont donner aux médias internationaux qui n'attendent que ça quelques manifs filmés pour deux sous avec des portables, de quoi crier à la révolte en Algérie.
Ensuite, bonjour les ingérences "humanitaires" étrangères...

La vraie question a se poser et qui a mon avis scellera le destin de l’Algérie et donc du Maghreb est celle ci:
Est ce qu'il existe une volonté de la part d'une puissance occidentale de faire sauter le régime algérien? Si la réponse est oui alors, les derniers événements vont leur donner une occasion en or, et il ne louperont pas!
Si la réponse est négatif, alors il se peut que la volonté du peuple la fasse elle même, mais j'y crois pas a cause du traumatisme que les algériens ont vécus dans les années 90, ce qui explique leur lassitude et leur relative mollesse!
Les années a venir vont être décisif pour le Maghreb, et plus encore les prochains mois, dans la foulée des victoires des rebellions du Maghreb!

Moi ce que j'aimerai voir, c'est le premier déplacement officiel du nouveau gouvernement libyens! Ça pourrait être très intéressant mais pas forcement indicatif.


Je suis d'accord, quoique destabiliser l'Algerie ne sera pas aussi productif que de la laisser en l'etat: un chasse garde de la Russie, vs. le reste du maghreb a partager entre les US/UE.

Je me demande si le desting de l'UMA va tendre vers une integration au GCC, compte tenu de la participation des UAE et du Qatar?

_________________
Citation :
One should then look at the world of creation. It started out from the minerals and progressed, in an ingenious, gradual manner, to plants and animals. [...] The animal world then widens, its species become numerous, and, in a gradual process of creation, it finally leads to man, who is able to think and to reflect. The higher stage of man is reached from the world of the monkeys, in which both sagacity and perception are found, but which has not reached the stage of actual reflection and thinking. At this point we come to the first stage of man after (the world of monkeys). This is as far as our (physical) observation extends.


Ibn Khaldoun, Al Mouqaddimah (1377 - Franz Rosenthal translation), Ch.1
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur


messages : 6495
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 2:50

Missoum a écrit:


Paradoxalement cela va amener à mon avis très vite un dégel des relations Algéro-Marocaines !

pouvez vous confirmer alors ces bruits de couloirs ?
http://fr.lakome.com/politique/42-actualites-politique/728-exclusif-lalgerie-se-lance-dans-une-l-transition-r-et-envisage-un-rapprochement-avec-le-maroc.html

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
ibnbattuta
Capitaine
Capitaine


messages : 860
Inscrit le : 10/05/2010
Localisation : Birmingham
Nationalité : UK
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 2:55

FAMAS a écrit:
Missoum a écrit:


Paradoxalement cela va amener à mon avis très vite un dégel des relations Algéro-Marocaines !

pouvez vous confirmer alors ces bruits de couloirs ?
http://fr.lakome.com/politique/42-actualites-politique/728-exclusif-lalgerie-se-lance-dans-une-l-transition-r-et-envisage-un-rapprochement-avec-le-maroc.html

Merci Famas, je l'ai lu il y a quelques jours et le rechercher sans succès, pour illustrer ce que je disait dans mon post plus haut!!!
cheers

_________________


On a dit à Ibn ’Abbâs, qu’Allah l’agrée : « Les gens du livre disent : « Certes, nous n’avons pas de mauvaise pensées dans notre prière. » Ibn ’Abbâs a dit : « Ils ont raison. Satan ne s’occupe pas d’un cœur [déjà] dévasté. Les cœurs des gens du livre sont dévastés, et est-ce que Satan va venir le corrompre alors qu’ils le sont déjà. Certes, Satan s’attaque à la bâtisse solide pour la détruire ; quant à la bâtisse détruite, Satan ne s’y intéresse pas. »

Un savant a dit "Nous ne sommes pas comme les autres nations. Allah nous a choisi pour porter son message. Ainsi nous vaincrons par l'islam, et nous serons humilié a cause de l'abandon de l'Islam"

Revenir en haut Aller en bas
tshaashh
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1305
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Canada
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 3:00

ibnbattuta a écrit:
FAMAS a écrit:
Missoum a écrit:


Paradoxalement cela va amener à mon avis très vite un dégel des relations Algéro-Marocaines !

pouvez vous confirmer alors ces bruits de couloirs ?
http://fr.lakome.com/politique/42-actualites-politique/728-exclusif-lalgerie-se-lance-dans-une-l-transition-r-et-envisage-un-rapprochement-avec-le-maroc.html

Merci Famas, je l'ai lu il y a quelques jours et le rechercher sans succès, pour illustrer ce que je disait dans mon post plus haut!!!
cheers

IMHO, il n'y aucune chance que le regime algerien tente de se rapprocher dans ces conditions et immediatement, sachant que tout le monde va penser la meme chose: la chute de qaddafou etc...ce serait probablement "trop insultant", un veritable aveu de faiblesse...

Sur un autre plan, ces evenements sont certes facheux, mais, sont ils aussi graves au point de pousser Alger a "fuir" vers l'ouest? je ne le pense pas... scratch

_________________
Citation :
One should then look at the world of creation. It started out from the minerals and progressed, in an ingenious, gradual manner, to plants and animals. [...] The animal world then widens, its species become numerous, and, in a gradual process of creation, it finally leads to man, who is able to think and to reflect. The higher stage of man is reached from the world of the monkeys, in which both sagacity and perception are found, but which has not reached the stage of actual reflection and thinking. At this point we come to the first stage of man after (the world of monkeys). This is as far as our (physical) observation extends.


Ibn Khaldoun, Al Mouqaddimah (1377 - Franz Rosenthal translation), Ch.1
Revenir en haut Aller en bas
Cherokee
Colonel
Colonel


messages : 1531
Inscrit le : 25/11/2008
Localisation : FachoLand
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 3:40

Samyadams a écrit:
Maintenant, ce n'est pas le front extérieur qu'il faudrait conforter, Missoum, mais le front intérieur. C'était le point faible de Kaddhafi, c'est également le point faible de l'Algérie, qui arrive à contenir la contestation sociale, mais pas à la désamorcer, ne serait-ce que formellement et partiellement, comme l'a fait le Maroc.
Sur la frontière est de l'Algérie, ce ne sont pas les troupes libyennes qui risquent de se présenter un jour, mais des terroristes d'Al Qaïda dès demain. Il faudrait alors à l'ANP surveiller de près et les frontières libyennes et celles avec le Niger et le Mali, puisque l'AQMI y est déjà présente. Pendant ce temps, vos terros vont faire exploser de temps en temps quelques bombes et attaquer quelques convois de l'ANP, histoire d'entretenir un climat "sympa" à l'intérieur, et des "mouvements de jeunes", apparus "ex-nihilo" sur Facebbok ou Twiter, vont donner aux médias internationaux qui n'attendent que ça quelques manifs filmés pour deux sous avec des portables, de quoi crier à la révolte en Algérie.
Ensuite, bonjour les ingérences "humanitaires" étrangères...

sur ce point la précisément. personne n’empêchera le CNT ou le gouvernement qui le suivra de fermer les yeux sur une éventuelle aide fournie par le courant Fondamentaliste des insurgés - et on a vu qu'ils constituent une importante faction- aux mouvements Islamistes armés dans le Sud et dans le Sahel pour rendre la politesses aux Bottes d'Alger.
il y'a un énorme Arsenal d'armes sur le terrain. une partie finira certainement dans les mains de combattants de l'AQMI


Ps: la rumeur qui circule en ce moment que Kadhafi serait dans le sud ouest et qu'il va se refugier en Algerie n’arrangera pas les choses si ca se confirme
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 11:07

on ne peut esperer un meilleur allié que ce régime debile qui n´apprend jamais Laughing
vivement qu´il reste et perdure

Citation :
En retrait, attentiste, la diplomatie a observé une neutralité bienveillante à l’égard du régime libyen
L’après-Kadhafi serait difficile pour l’Algérie

24-08-2011

Par Noureddine Khelassi

C’est tout un symbole. L’ambassade d’Algérie à Tripoli est la seule représentation diplomatique à avoir été saccagée après
l’entrée des troupes insurgées. Les excuses convenues d’un porte-parole du Conseil National de Transition libyen (CNT) et ses tirades courtoises sur la nécessité d’écrire une nouvelle page dans les relations bilatérales post-Kadhafi, ne modifieraient pas la donne. A savoir que la diplomatie algérienne a été par trop prudente, attentiste, bien en retrait par rapport à un conflit qui se déroule dans un pays partageant avec son voisin près de 1 000 km de frontières. La neutralité bienveillante à l’égard du régime du colonel Mouammar Kadhafi a été mal comprise par l’opinion publique libyenne et le CNT. Ce soutien déguisé, en tout cas perçu comme tel, a été appréhendé comme un appui franc et direct. Faute d’avoir adopté la réelle équidistance que lui dictait sa position traditionnelle de non-ingérence dans les affaires internes d’un pays tiers, l’Algérie a fait face à un feu nourri de rumeurs malveillantes qui la présentait comme seul pays à soutenir activement le régime dictatorial de Tripoli. Ainsi piégée, la diplomatie algérienne s’est épuisée dans un exercice stérile de démentis confus, mais le mal était déjà fait. Et pour ne rien arranger à l’affaire, des déclarations maladroites du ministre des Affaires étrangères, qui n’est pas le chef de la diplomatie, ainsi que les propos malvenus de son homologue de l’Intérieur, ont confirmé les impressions de soutien au régime libyen. D’ailleurs, Mahmoud Chemmam, porte-parole du CNT, tout en s’excusant de la mise à sac de l’ambassade algérienne, ne s’est pas privé de rappeler les propos donquichottesques mais contre-productifs des deux ministres, rapportés par des confrères. Le ministre des Affaires étrangères avait notamment mis en doute la capacité des rebelles libyens à faire tomber le régime de Kadhafi et à gouverner la Libye. Son homologue de l’Intérieur, un tantinet prospectiviste, a cru bon de dire que l’arrivée au pouvoir des révolutionnaires libyens aurait l’heur d’envenimer les relations entre Alger et Tripoli. Dans le concerto des voix et des actions discordantes, il y a aussi la malheureuse virée tripolitaine d’un dirigeant du FLN, qui a signifié de manière ostentatoire et gratuite le soutien de son parti au régime libyen. Certes, les plus indulgents des observateurs pouvaient arguer qu’il ne s’agissait en l’occurrence que d’un dirigeant de second plan du parti. Mais cet émissaire, dûment mandaté, représentait, nolens volens, un parti du pouvoir dont le secrétaire général est membre éminent du gouvernement et dont le président, fusse-t-il d’honneur, est le chef de l’Etat lui-même. Présent à Tripoli, M. vomire Sadek Bouguettaya, qui n’est certes pas un représentant ou un porte-parole attitré de la diplomatie algérienne, ne pouvait pas s’être engagé, stricto sensu, à titre individuel. Il est quand même un cadre important d’un parti qui pouvait être sollicité par des besoins de diplomatie parallèle. En tout cas, c’est que les libyens du CNT ont compris. Dès le départ, la position algérienne était difficile à comprendre et à suivre. Respecter ce qui se passe chez le voisin n’empêchait pas de soutenir ou de dire qu’on comprenait l’aspiration du peuple libyen à la liberté et à la démocratie. Quitte à dénoncer par la suite le dépassement de la résolution 1973 de l’ONU par le recours à l’intervention de l’OTAN. Alors même que l’Algérie partage avec la Libye de longues frontières et des liens fraternels datant de sa guerre d’indépendance, la diplomatie algérienne a choisi de prime abord une solution africaine dans le cadre de l’arbre à palabres qu’est la peu efficace Union Africaine. Nombre de diplomates algériens et de spécialistes s’accordent à dire que le canal de l’ONU pour mobiliser les pays africains aurait été mieux approprié. Les mêmes relèvent, à juste titre, l’absence d’efforts d’intermédiation entre le colonel Kadhafi et les insurgés, en vue d’une solution négociée, à défaut de lui conseiller de quitter pacifiquement le pouvoir. On note aussi l’absence de tout canal de contact avec les islamistes, les dissidents du régime et les libéraux issus de l’opposition à l’étranger, qui constituent les trois courants du CNT. L’appareil diplomatique algérien, y compris ses segments parallèles, n’a pas pu entretenir les liens qui existaient avec d’anciens cadres et hiérarques civils ou militaires du régime Kadhafi qui ont rejoint le CNT, comme Abderrahmane Chalgam, actuel représentant aux Nations unies. D’une manière ou d’une autre, l’Algérie finira bien par reconnaître le CNT à la suite de la plupart des pays arabes et occidentaux. Cette reconnaissance bien tardive aura évidemment des effets psychologiques qui ne seront pas sans influence sur la qualité des futures relations diplomatiques avec le nouveau régime libyen. Au contraire, par exemple, de l’Egypte qui a armé le CNT, du Qatar qui l’a financé ou du Maroc qui a dépêché hier son ministre des Affaires étrangères à Benghazi. Sur le plan économique, la Libye post-Kadhafi risque de ne pas être un marché très accueillant pour certaines exportations algériennes, notamment les produits agroalimentaires.
Les choses seraient tout aussi difficiles pour Sonatrach, présente dans 2 blocs de forage où elle opère seule ou en partenariat.
La situation risque d’être également compliquée pour Air Algérie qui a décroché un contrat de maintenance exclusif avec la compagnie libyenne Ifriqiya Airlines. On le voit donc, l’Algérie n’aura fait que subir en premier, de plein fouet et directement les conséquences de la guerre libyenne. Notamment, l’effet le plus négatif du conflit libyen : la dissémination d’armes de tout genre et de tout calibre, dont des lance-roquettes et des missiles antiaérien portables. Des armes qui risquent de renforcer AQMI au Sahel et dans les maquis islamistes algériens, jusqu’en Kabylie limitrophe de la capitale. Résultat : l’armée algérienne et les services de sécurité, déjà sur le pied de guerre contre le terrorisme islamiste et en veille permanente sur les frontières Ouest, au Sud-Ouest et au Sud, mobilisent d’énormes moyens humains et matériels le long d’une longue frontière Est avec un pays profondément déstabilisé et à l’avenir incertain. Désormais, la menace qui émanait de l’Ouest, ensuite du Sud, provient désormais de l’Est. Ce qui implique un changement profond de doctrine de défense. Faute d’avoir pu ou même su entretenir des relations réellement équidistantes, équilibrées et apaisées avec le régime de Kadhafi et le CNT, reconnu comme unique interlocuteur et légitime pouvoir, la diplomatie algérienne a manqué manifestement de sagacité et de pragmatisme. Elle s’est enfermée dans un rigide respect de sa position traditionnelle de non ingérence dans les affaires intérieures d’un pays et du respect de sa souveraineté. Quitte à donner l’impression de ne pas soutenir l’aspiration ardente des peuples à l’émancipation démocratique et à soutenir en revanche les dictatures qu’ils combattent. C’est aussi le cas concernant la Syrie. Et, dans tous les cas de figure, l’attentisme et l’excès de prudence, sont les deux mamelles de l’immobilisme. On finit toujours par en payer l’addition.
http://www.latribune-online.com/evenement/56464.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur


messages : 6223
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 11:27

sa y est l Algerie a 5 fronts chaud

NORD (l OTAN)

SUD (AQMI)

EST en froid avec CNT

OUEST en froid avec le Maroc

INTERIEUR (AQMI, kamikazes de tout milieu...)

cyclops

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9333
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 11:58

Sur l’avenir des relations intra-maghrebines, je crains que l’on calque l’avenir sur un modèle dépassé, à savoir celui de relations définies par la nature des régimes et leur durée dans le temps. Fini le temps des relations « personnelles » qui définissaient la proximité entre états au regard de celle des dirigeants.
Le CNT libyen va organiser des éléctions dans 8 mois et bien malin celui qui peut augurer de la position du prochain gouvernement. Le pari démocratique peut porter pour ainsi dire n’importe qui au pouvoir, y compris des gens hostiles à tel ou tel. Ce que dit le CNT aujourd’hui ne vaudra peut être plus demain…Sans compter que dans un pays ou a régner la propagande pendant 40 ans, ou il n’y a pas de culture politique, il ne va pas être simple de passer du tout au tout.

Ce qui assure la permanence des bonnes relations, c’est aussi la proximité des peuples (qui eux ne change pas).

Si l’on admet que ce qui se passe au sein du monde arabe est irréversible et nous conduira vers la voix démocratique, il faut aussi admettre qu’à chaque alternance, les positions peuvent bouger. Fini le temps ou le dirigeant imposait les « amitiés » de son pays au regard de critères flous et personnels. Il n’y aura plus de position de « principes » selon que l’on appartienne à telle ou telle « coalition ».

L’exemple type de cette distorsion entre système personnel et institutionnel est la relation Maroc/Espagne, ou notre Gvt tremble a chaque alternance, alors que nous devrions entretenir des relations d’état à état sans considération pour l’aspect personnel, ce qui devrait nous conduire a également entretenir de bonnes relations avec l’opposition au gvt en place, histoire de préparer l’avenir.

Les bonnes relations entre Maroc et CCG ne valent que par les méthodes de la vieille école et des intérêts bien compris. Jamais cette relation n’aura l’affect que l’on partage avec l’Algérie, au delà des différents.
Comme le rappelait feu Hassan 2, c’est aussi la géographie qui impose le type de relation, et comme ni Algérie ni Maroc ne déménageront pas, ils sont donc condamné a s’entendre.

Ces révolutions ont au moins l’avantage de nous faire passer d’un système puéril, propre à nos pays, basé sur « l’affect » au système plus réaliste des intérêts de chacun. Et au-delà des sentiments, Maroc/Algérie ont un intérêt impératif à s’entendre (intérêt économique, sociale, sécuritaire…).

PGM
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 12:36

c´est a supposer que le peuple libyen,qui donnera sa voix dans 8 mois,n´aura donc plus aucun avis negatif sur le voisin qui a contrarié son "droit a disposer de lui meme",avis qu´il fait bien savoir dans ses medias et sur internet.

et c´est aussi a supposer,que le prochain "gouvernement"(bizzare de le dire pour la Libye)ne devra donc plus prendre en consideration,les "avis" de ses alliés de premiere classe,qui n´ont rien a gagner dans un arrangement,en tout cas pas pour une durée..

on ne peut se payer le luxe d´attendre tjs que l´autre se reveille un jour sur le bon pied en commencant a se renier et a reconnaitre ses torts,encore moins quand il ne les voit que chez les autres,mieux que d´attendre a esperer le positif dans son changement,profite encore du postif dans son pourrissement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6031
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 14:19

moi ce qui me choque c'est l'hypocrisie de certain journaux algériens, qui relais la propagande de leur gouv et quand on se rend compte que leur gouv s'est planté, ils tirents sur leur propre gouvernemant sans pour autant faire leur auto-critique...

Sinan pour l'Algérie les carottes sont cuitent, ils ne leur reste plus qu'une choses a faire, négocier un rapprochement avec le Maroc.
Ce qui nécessitera un lachage du Polisario, de toute façon le Polisario n'as plus sa place dans le nouveau Maghreb , l'idéologie qui l'a crée ( Nacéro-Socialiste-Arabe) est en trains de disparaitre ( Egypte, Lybie).
La politique au Maghreb tel qu'elle existe depuis les années 60 n'est plus. Et ca les dirigeant Algériens doivent se le mettre dans la tete.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Spadassin
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1388
Inscrit le : 30/03/2010
Localisation : oum dreyga
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 14:36

mirage a écrit:
moi ce qui me choque c'est l'hypocrisie de certain journaux algériens, qui relais la propagande de leur gouv et quand on se rend compte que leur gouv s'est planté, ils tirents sur leur propre gouvernemant sans pour autant faire leur auto-critique...

Sinan pour l'Algérie les carottes sont cuitent, ils ne leur reste plus qu'une choses a faire, négocier un rapprochement avec le Maroc.
Ce qui nécessitera un lachage du Polisario, de toute façon le Polisario n'as plus sa place dans le nouveau Maghreb , l'idéologie qui l'a crée ( Nacéro-Socialiste-Arabe) est en trains de disparaitre ( Egypte, Lybie).
La politique au Maghreb tel qu'elle existe depuis les années 60 n'est plus. Et ca les dirigeant Algériens doivent se le mettre dans la tete.

le régime algérien est doté d'un entêtement bizarre ,ce sont eux qui voient juste et tout le monde
voit faux ,tel un enfant gatté l'algérie finira esseulé ,pour son rapprochement avec le Maroc je doute de cela car leur régime tire sa force
de son degrés de nuisance vis à vis du Maroc il n'y'aura donc pas de lachage de leur soit disante cause sahraouie ,et ce qui
me les brise c'est les yeux doux que le Maroc fait au gouv algérien ce dernier qui selon ses rapport avec voisin dévoile sa nature
grosso modo "de3wa dial charfa tderbek ,tderbek" Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
ready
Capitaine
Capitaine


messages : 938
Inscrit le : 21/07/2010
Localisation : loin !!
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 16:05

ibnbattuta a écrit:
Samyadams a écrit:
Maintenant, ce n'est pas le front extérieur qu'il faudrait conforter, Missoum, mais le front intérieur. C'était le point faible de Kaddhafi, c'est également le point faible de l'Algérie, qui arrive à contenir la contestation sociale, mais pas à la désamorcer, ne serait-ce que formellement et partiellement, comme l'a fait le Maroc.
Sur la frontière est de l'Algérie, ce ne sont pas les troupes libyennes qui risquent de se présenter un jour, mais des terroristes d'Al Qaïda dès demain. Il faudrait alors à l'ANP surveiller de près et les frontières libyennes et celles avec le Niger et le Mali, puisque l'AQMI y est déjà présente. Pendant ce temps, vos terros vont faire exploser de temps en temps quelques bombes et attaquer quelques convois de l'ANP, histoire d'entretenir un climat "sympa" à l'intérieur, et des "mouvements de jeunes", apparus "ex-nihilo" sur Facebbok ou Twiter, vont donner aux médias internationaux qui n'attendent que ça quelques manifs filmés pour deux sous avec des portables, de quoi crier à la révolte en Algérie.
Ensuite, bonjour les ingérences "humanitaires" étrangères...

La vraie question a se poser et qui a mon avis scellera le destin de l’Algérie et donc du Maghreb est celle ci:
Est ce qu'il existe une volonté de la part d'une puissance occidentale de faire sauter le régime algérien? Si la réponse est oui alors, les derniers événements vont leur donner une occasion en or, et il ne louperont pas!
Si la réponse est négative, alors il se peut que la volonté du peuple la fasse elle même, mais j'y crois pas a cause du traumatisme que les algériens ont vécus dans les années 90, ce qui explique leur lassitude et leur relative mollesse!
Les années a venir vont être décisif pour le Maghreb, et plus encore les prochains mois, dans la foulée des victoires des rebellions du Maghreb!

Moi ce que j'aimerai voir, c'est le premier déplacement officiel du nouveau gouvernement libyens! Ça pourrait être très intéressant mais pas forcement indicatif.

Un autre élément dont je voudrais suivre, c'est l'approvisionnement du gaz et pétrole libyen a l’Europe et donc la répercussion de cette nouvelle source d'approvisionnement, qui renforcera un peu plus son indépendance énergétique vis a vis de la Russie et de l’Algérie.
L'algerie pourrait mettre de l'eau dans son vin et être moins belliqueuse vis a vis du Maroc. voire même un rapprochement forcé...


Je partage cette analyse !!! J'y ajouterais toutefois un élément qui selon moi est primordiale pour la cas algérien :

Si les Algériens veulent faire tombé leur régime, qui doivent'il faire tombé ? Boutef ? Nous savons bien que Boutef n'est qu'une façade du pouvoir ! Les généraux ? En admettant que ces dernier ce rendent à la raison, cela ne fera que donner du c rédit à Boutef ... Une question me vient donc à l'ésprit : si demain les Algériens se révoltent, contre qui le feront ils ?
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 16:33

Contre le système, pardi.
Remarques, quand les Occidentaux ont voulu opérer un vrai changement dans un pays arabe, en l’occurrence la Libye, ils ont tout effacé de l'ancien régime. Mais quand ils veulent que rien ne change, sauf d'apparence, ils se sont débrouillés pour que les anciens régimes demeurent intacts en Tunisie et en Egypte.
Il n'y aura pas de révolution en Algérie, dans le sens soulèvement populaire, nouvelle direction politique issue de ce soulèvement, etc. Jusqu'à présent, ça ne s'est produit dans aucun pays arabe. Car, s'il y a bien soulèvement populaire, il n'y a jamais de nouvelle direction politique issue du peuple, ni en Tunisie, ni en Egypte, ni en Libye. Ce sont les pays occidentaux qui décident de qui va gouverner ces pays.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shogun
Adjudant-chef
Adjudant-chef


messages : 478
Inscrit le : 22/09/2010
Localisation : Planet Earth.
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Mer 24 Aoû 2011 - 17:14

Akka a écrit:

le régime algérien est doté d'un entêtement bizarre ,ce sont eux qui voient juste et tout le monde
voit faux ...

c est le resultat de l ecole sovietique pure qu a fonde Boumediene et ben bella avant lui et dont le narcissisme fait partie de ses fondamentaux, l algerien doit croire qu il est le plus grand le plus beau le plus fort le plus intelligent le plus juste le plus musulment...bref le plus en tout et que tout le monde es inferier a lui et c est ca ce que j aime chez eux car c est cette mentalite qui nous a fait gagnez beaucoup j usqu a maintenant comme le contrat de l usine renault et inchaalah VW... perso ca me rassure quand je vois que cette mentalite reigne encore dans leur gouvernement/armee/societe/presse et meme dans le forum d a cote qui nous fait un travaille de deinformation extraordinaire Cool parcontre c est les algeriens comme notre ami reese que me font paniquer avec leur bonne logique Smile allez les algeriens vous etes les plus beau,grand et intelligent faut pas changer et vive bouteflika/Ouyahia/FLN et les genereaux cheers

faut toujours penser

_________________
ومن لا يحب صعود الجبال يعش أبد الدهر بين الحُفر
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Aujourd'hui à 3:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 16Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» c'est un gars qui va dans un nouveau camp de nudistes
» Philippe Bouvard parle de BB dans son nouveau livre
» ma fille n'aime pas son nouveau siège auto !
» Nouveau président en "région" Basse-Normandie.
» Comment faites vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: