Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19185
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Jeu 17 Juil 2014 - 15:37

Citation :
La France et le Mali signent un traité de coopération militaire

Posté dans Afrique, Diplomatie par Laurent Lagneau Le 17-07-2014


Alors que le lancement de l’opération Barkhane, qui va succéder à Serval au Mali et à Épervier au Tchad, est imminent, il était important de fixer les modalités de la coopération militaire entre Paris et Bamako. Et cela d’autant plus que les forces françaises devraient rester à Gao afin de pouvoir continuer à mener des missions de contre-terrorisme dans la bande sahélo-saharienne (BSS).

Plusieurs fois reportée au cours de ces dernières semaines, la signature de ce traité de coopération militaire entre la France et le Mali a enfin eu lieu le 16 juillet, à l’occasion du 8e déplacement à Bamako depuis le lancement de l’opération Serval de Jean-Yves Le Drian, le ministre français de la Défense. Ce dernier accompagnera ensuite le président Hollande en Côte d’Ivoire, au Niger et au Tchad.

« Conforme aux accords de coopération signés avec six autres États africains, ce traité répond à l’esprit de partenariat du Sommet de l’Élysée pour la paix et la sécurité en Afrique tenu en décembre dernier : soutien aux forces africaines, appropriation par les Africains de leur champ sécuritaire, aide aux pays amis », précise le ministère de la Défense.

« Ce traité va permettre de renforcer la coopération militaire entre le Mali et la France dans les domaines du renseignement, de la formation, de l’échange d’informations pour assurer la sécurité sur le territoire malien et dans le Sahel », a expliqué M. Le Drian lors de la cérémonie de signature, aux côtés de son homologue malien Bah N’Daw et du président Ibrahim Boubacar Keïta.

Avant d’entrer en vigueur, ce texte devra toutefois être encore ratifié par la France et le Mali, selon les procédures constitutionnelles et législatives en vigueur dans les deux pays.

http://www.opex360.com/2014/07/17/la-france-le-mali-signent-traite-de-cooperation-militaire/
Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Lun 21 Juil 2014 - 4:53

Citation :
Mali: des militaires et des imams formés au Maroc


Le Mali et le Maroc renforcent les relations dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme religieux. Deux cents militaires maliens ont quitté Bamako dimanche pour une formation au Maroc, quelques heures après le retour au paysd'une centaine d'imams maliens formés au Maroc.

Au moins trois mois de formations pour les 200 militaires maliens séjournant actuellement au Maroc. 400 autres soldats maliens les ont déjà devancés.

De source officielle malienne, il s’agit de les former essentiellement aux techniques de lutte contre le terrorisme. Comment repérer l’ennemi, comment lui faire face en plein désert, ce sont des hommes aguerris qui doivent reveniri ci au Mali. Lutte contre le terrorisme sur le terrain, lutte contre également contre le terrorisme, contre l’extrémisme religieux, cette fois-ci dans les mosquées.

Une centaine d’imams formés au Maroc sont de retour. Ce programme prévoit au total, la formation de 500 imams maliens. Ils s’imprègnent d’un islam tolérant, qui rejette la violence comme mode d’expression. Ainsi, à leur retour au pays, sur les lieux de culte, c’est une parole divine éclairée qu’ils enseigneront.

Outre le domaine des affaires, les relations entre Bamako et Rabat sont plutôt excellentes dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. En plus de la formation de militaires, de religieux, des échanges d’informations existent. Dans le passé, ils ont déjà permis d’éviter des attentats dans le nord du pays.

http://www.rfi.fr/afrique/20140721-mali-militaires-imams-formes-maroc-contre-le-terrorisme/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
FAR SOLDIER
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4641
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Les Mureaux / Kenitra
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Lun 21 Juil 2014 - 5:40

Rolling Eyes  Sa les changera un peu des formations que leur ont donné les algériens , qui leur ont servit a strictement rien , a part peut être se prendre une rouste face a Aqmi ...
Ces 600 la doivent faire partie d'une unité d'élite , elle sera le fer de lance de la lutte contre le terrorisme dans le pays .
Encore une fois l'expertise marocaine en afrique noire est demandée  Cool

_________________


Administrateur - Page Officielle Facebook "FAR-MAROC" 
Suivez ce lien  Arrow  https://www.facebook.com/farmarocofficielle
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13085
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Lun 21 Juil 2014 - 7:55

En lisant cet article j'ai eu une pensée pour le commandement de Tamanrasset  Laughing Laughing 

Voila du concret   

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19185
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Mer 23 Juil 2014 - 19:19

Citation :
 Au nord, des militaires maliens jubilent !  


La signature du traité de coopération militaire entre la France et le Mali semble inaugurer un nouveau climat de
confiance entre les deux parties. L’événement a été accueilli très favorablement par les militaires maliens au front.


Il n’est un secret pour personne que les militaires maliens au front étaient dans la confusion, ne sachant plus que faire depuis la débâcle du 21 mai 2014 à Kidal. Certains avaient déserté leurs positions initiales abandonnant ainsi les villes avant l’arrivée de l’ennemi. L’annonce de la signature d’un traité de coopération entre la France et le Mali semble leur donner un second souffle. Ils ne s’en cachent pas, puisque c’est une immense joie qui a accueilli la signature de ce traité dans les différents camps, à Gao, Tombouctou, Ménaka, Tessalit, Aguel Hoc, Ansongo.

En effet, selon des témoignages de militaires maliens à Aguel-hoc, aussitôt le traité de coopération militaire paraphé, les militaires français auraient cessé de les regarder avec un certain mépris. Ces soldats maliens piaffent présentement d’impatience de porter à nouveau leurs armes qui leur avaient été retirées depuis la signature du cessez-le feu, le 23 mai 2014, par la Minusma. Fait important à souligner, une grande partie de ces militaires maliens se trouve actuellement à Tessalit où règne un calme plat.

De fait, la confiance revient petit à petit entre les militaires français et  ceux du Mali en poste à Tessalit. Dans les différentes zones de Tombouctou, où le commandant du théâtre Maliba le colonel-major Yamoussa Barazi Maïga était en tournée, les militaires maliens ont le moral au beau fixe. Cependant, le colonel-major leur a fait savoir qu’il n’y aura plus de recul, et qu’ils doivent se mettre en tête que le travail de sécurisation des villes sera bientôt enclenchée.

Par ailleurs, le colonel Keba Sangaré a dit sa satisfaction au commandant de l’opération du théâtre Maliba pour cette tournée. Il lui a fait savoir que les positions des éléments de sa zone sont intactes, de Tombouctou à Nara. À noter que le commandant du théâtre d’opération Maliba va continuer sa tournée, dont l’objectif est de rassurer les hommes au front tout en leur demandant de maintenir leurs positions et sécuriser les populations et leurs biens.

Dans le camp de Gao, les militaires estiment que le traité est venu au bon moment. Ceux de Ménaka aussi ont commencé à respirer et se disent déterminés à poursuivre leurs missions pour le bonheur des populations. Autant dire que le traité de coopération militaire a beaucoup changé les relations sur le terrain. Espérons que ce climat de confiance perdure et soit soutenu par une bonne application du traité de coopération militaire signé ce 16 juillet 2014.

Kassim TRAORE

Source:  Le Reporter  


http://www.malijet.com/actualte_dans_les_regions_du_mali/rebellion_au_nord_du_mali/107696-au-nord-des-militaires-maliens-jubilent.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19185
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Lun 20 Oct 2014 - 18:20

Citation :
Formation complémentaire des sapeurs du GTIA ELOU à Koulikoro

Publié le 20 octobre 2014  par  mhq pao

 


Formation complémentaire des sapeurs du GTIA ELOU à KoulikoroLe réentrainement du GTIA ELOU est entré dans sa troisième semaine. En parallèle des activités d’instruction conduites sur la garnison de Sikasso au profit des compagnies d’infanterie et du poste de commandement, la formation des spécialistes se déroule sur le camp de Koulikoro.

C’est notamment le cas des sapeurs, formés par une équipe de 14 instructeurs allemands d’EUTM. Ce complément de formation met l’accent sur les spécificités tactiques et techniques du domaine génie (explosifs, mines, engins spécialisés), sans négliger les savoir-faire « toutes armes », en particulier la lutte contre les IED (Improvised Explosive Devise).

L’objectif de ce réentraînement est d’entretenir et d’améliorer la capacité opérationnelle des sapeurs d’ELOU, en les préparant à appuyer efficacement les unités du GTIA sur le terrain.

Les militaires allemands coopèrent avec les forces armées maliennes depuis plus de quarante ans dans le domaine de la formation génie.


Infanterie : progresser en utilisant ses armes ; démonstration des instructeurs.

Infanterie : progresser en utilisant ses armes ; exercice d’application.

Logistique : entretien 1er échelon

http://www.eutmmali.eu/?p=2704#sthash.lDroStVq.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Lun 29 Déc 2014 - 18:05

Citation :
Mali : 514 milliards de francs CFA en plus pour la réforme de l’armée


http://malijet.com/la_societe_malienne_aujourdhui/actualite_de_la_nation_malienne/119806-mali-514-milliards-de-francs-cfa-en-plus-pour-la-r%C3%A9forme-de-l%E2%80%99ar.html#post-reply


c'est sur 5 ans ce qui fait environ 156 millions d'euros par ans

_________________
Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Lun 23 Fév 2015 - 3:32

synthèse de cette LPM malienne 2015-2019

Citation :
a)                L’amélioration de la capacité opérationnelle des unités combattantes
- l’acquisition d’aéronefs et de matériels de soutien technique de l’armée de l’air pour un montant d’environ 200 milliards FCFA ;
- l’acquisition de véhicules de combat et de transport de troupes modernes pour un montant d’environ 100 milliards FCFA ;
- la réalisation de matériels spécifiques pour les forces de sécurité notamment pour la garde nationale et la gendarmerie nationale pour un montant d’environ 70 milliards FCFA ;
- la réalisation de matériels spécifiques pour le renseignement et les transmissions pour un montant d’environ 20 milliards FCFA.
b)               Le Soutien logistique et l’appui à la mobilité et contre-mobilité
- l’amélioration du  soutien, de l’appui à la mobilité et contre-mobilité au profit des unités opérationnelles pour un montant d’environ 100 milliards FCFA.
c)                L’amélioration du cadre de vie et de travail du personnel ainsi que du commandement
Cet aspect comprend la condition militaire, le recrutement, la revalorisation indiciaire, l’indemnité compensatrice de logement, le salaire du personnel existant, le fonctionnement ordinaire et l’opération MALIBA pour un montant d’environ 20 milliards FCFA.
Ainsi, nos Forces Armées et de Sécurité vont acquérir de nouvelles capacités indispensables à l'exécution des missions assignées dans le cadre des fonctions stratégiques.

http://malijet.com/a_la_une_du_mali/123864-loi-d%E2%80%99oriation-et-de-programmation-militaire-un-investissemen.html


1,00 USD = 574,71 XOF
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19185
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Mer 6 Mai 2015 - 19:02

Citation :
Mali: Commission Défense de l’Assemblée nationale : L’acquisition d’hélicoptères Gazelle prônée pour redonner au Mali sa capacité de frappe


4 mai 2015


L’Armée de l’air du Mali va-t-elle retrouver bientôt ses capacités de frappe pour relever les défis qui sont les siens ? Un lobbying parlementaire pourrait l’y aider. Il passe par les efforts de la Commission Défense de l’Assemblée nationale avec à sa tête l’honorable Karim Kéita.

Après sa récente participation au Salon des forces spéciales françaises de Bordeaux, le président de la Commission Défense de l’Assemblée nationale, l’honorable Karim Kéita a invité le patron d’une société française, Aérotec, spécialisée dans la livraison et la modernisation d’hélicoptères de combat pour renforcer la puissance de frappe aérienne des armées. Paul Rossini, c’est son nom, à Bamako la semaine passée, a rencontré les experts du ministère de la Défense avant de présenter l’expertise de sa société devant la commission Défense de l’Hémicycle, le jeudi 30 avril 2015.La société Aérotec a, selon son Directeur général, non moins ancien pilote d’hélicoptère de combat, une expertise  dans la révision générale des appareils et véhicules militaires mais aussi dans la modernisation de différents aéronefs pour les combats.

Grâce à des projections d’images, Paul Rossini a expliqué que les hélicoptères Gazelle sont les mieux adaptés à l’environnement malien. Il a mis l’accent sur les équipements en vision de nuit qui permettent aux appareils de pouvoir poursuivre leurs opérations même après le coucher du soleil. Des jumelles spécialisées sont également utilisées pour doter le pilote et les troupes à bord de forces de frappe avec une grande précision dans l’obscurité, tous feux éteints pour mieux surprendre l’ennemi.

« La Commission Défense ne se substitue pas au ministère de la Défense ou au ministère de la sécurité ; mais nous pouvons orienter ou suggérer au ministère de la Défense des pistes pour renforcer les capacités de nos forces de défense », a déclaré Karim Kéita.

Le député de la Commune II s’est dit convaincu par les performances des hélicoptères Gazelle.  Une Gazelle équipée coûterait à peu près 3 milliards F CFA. Avant de rappeler que c’est avec des Gazelles que les forces spéciales françaises sont intervenues  avec succès  au Mali en janvier 2013 pour stopper l’avancée des jihadistes au-delà de Konna.

Et c’est à bord d’un de ce type d’appareil que Damien Boiteux a été tué dans le nord du Mali. Et l’honorable Karim Kéita de reconnaître qu’il n’y a pas d’armée sans  » vecteur aérien  » et le Mali a des efforts à faire pour renforcer sa capacité aérienne dans le contexte actuel et surtout dans le cadre de la mise en œuvre de la loi d’orientation et de programmation militaire.

 Bruno SEGBEDJI



http://maliactu.net/mali-commission-defense-de-lassemblee-nationale-lacquisition-dhelicopteres-gazelle-pronee-pour-redonner-au-mali-sa-capacite-de-frappe/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19185
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Mer 6 Mai 2015 - 22:06

Citation :
Bundeswehr

PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19185
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Lun 15 Juin 2015 - 18:15

Citation :
PARIS: Mali to boost defences with Super Tucano


By: Craig Hoyle Paris



Mali will gain an expanded capability to protect its territory, through a new order for six Embraer A-29 Super Tucanos.

Signed on the opening day of the show, the order will boost the African nation’s ability to conduct “advanced training, border surveillance and internal security missions”, says Embraer. The aircraft will be delivered in an armed configuration.

“The Super Tucano speaks for itself – the reputation of this aircraft is very good worldwide,” Mali’s defence minister Tieman Coulibaly told Flight Daily News. The acquisition will help the nation “to build a strong air arm”, he adds.

Coulibaly signed the agreement with Embraer Defense & Security chief executive Jackson Schneider.

Flightglobal’s MiliCAS database shows Mali as currently operating nine Mikoyan MiG-21 fighters.

http://www.flightglobal.com/news/articles/paris-mali-to-boost-defences-with-super-tucano-413607/
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Mar 23 Juin 2015 - 14:04

Citation :





Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Mar 4 Aoû 2015 - 11:20

Citation :
Dix soldats maliens tués lors d’une attaque dans la région de TombouctouPosté dans Afrique, Opérations par Laurent Lagneau Le 03-08-2015

inShare
Au cours de ces dernières 48 heures, les Forces armées maliennes (FAMa) ont perdu 12 hommes lors deux attaques distinctes. Le 3 août, deux soldats ont été tué et quatre autres blessés dans une embuscade tendue dans les environs de Nampala, située dans la région de Ségou (centre), proche de la frontière mauritanienne. Les assaillants n’ont pas été identifiés mais cette localité a déjà été la cible des jihadistes au début de cette année.

La seconde attaque a visé, ce 3 août, un camp de l’armée malienne installé à Gourma-Rharous, à environ 140 km à l’est de Tombouctou. Le bilan est lourd : 10 soldats maliens y ont perdu la vie.

« Les bandits armés sont venus un peu avant 05H30, ils ont attaqué. Ça n’a pas duré, vers 06H00 ou 06H30, c’était fini. (…) On était terrés chez nous, on a commencé à sortir de nos maisons après 07H00. On a peur », a raconté, à l’AFP, un habitant de Gourma Rharous. D’autres témoins ont affirmé que les assaillants auraient crié « Allah akbar » lors de l’attaque contre le camp.

D’après un responsable militaire malien, cette attaque aurait été commise par des éléments du groupe jihadiste Ansar Dine, qui a récemment fait parler de lui dans le sud du Mali, en juin dernier. Mais rien ne permet de confirmer, en l’état actuel des choses, cette information.

Cela étant, il est certain que les jihadistes restent actifs dans la région de Tombouctou. Ainsi, al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a revendiqué l’embuscade qui a coûté la vie à 6 casques bleus burkinabé de la Mission des Nations unies au Mali (MINUSMA).

Toujours dans la même région, le 28 mai, le convoi du chef militaire de la MINUSMA, le général danois Michael Lollesgaard, avait été la cible d’une attaque à l’engin explosif improvisé (IED) sur l’axe Teherdge-Tombouctou. Et cela alors que le trajet avait été précédemment vérifié.


http://www.opex360.com/2015/08/03/dix-soldats-maliens-tues-lors-dune-attaque-dans-la-region-de-tombouctou/

Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Sam 15 Aoû 2015 - 12:03

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19185
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Lun 24 Aoû 2015 - 23:30

Citation :
Mali : Alors, embargo ou pas embargo ? Suite


24 août 2015


Mali is reported to be on the verge of receiving its 1st Sukhoi Su-25 attack aircraft



Histoire de ces livraisons avortées et de ces rendez-vous manqués avec l’Histoire

A la suite de notre premier étude, nous en avions conclut que jusqu’à preuve du contraire, il n’existait aucune preuve de l’existence d’un embargo « caché » contre le Mali. Car malgré la sortie récente du Chef de l’Etat, IBK, affirmant que « tout a été fait par certaines puissances pour empêcher l’équipement de l’armée malienne », les faits sont têtus comme dirait l’autre et nous amènent plutôt à penser que tout n’a pas été fait par nos plus hautes autorités pour assurer l’équipement de survie de l’armée Malienne. Et loin de nous l’intention de s’en prendre qu’au Président actuel en disant cela, car la problématique est bien antérieure à sa prise de fonction.

Ainsi, sur la première image en haut à gauche reprise d’un article intitulé « Mali is reported to be on the verge of receiving its 1st Sukhoi Su-25 attack aircraft », nous apprenons que ces deux Sukhoi 25 commandés par le Mali étaient prévus pour livraison en Juillet 2012. Et pourtant, mystérieusement, ils ne l’ont jamais été, sans aucune annonce officielle de la part des autorités maliennes. La première explication, on la retrouve à travers un article de l’hebdomadaire Jeune Afrique intitulé « Le Niger déploie ses premiers avions à réactions, deux Sukhoy Su-25 », un papier de Janvier 2013, où l’on nous relate qu’au dernier moment, le Niger a été l’heureux réceptionnaire des ces 2 redoutables appareils de combats, grâce dit-on, au défaut de paiement des autorités maliennes, « Dans un premier temps commandés par le Mali, ceux-ci étaient annoncés à l’aéroport de Bamako-Sénou pour le mois de juillet 2012. Cependant, faute d’argent et de capacité à les absorber au sein de forces armées en plein désarroi, le Mali jeta l’éponge » (http://www.jeuneafrique.com/171029/politique/le-niger-d-ploie-ses-premiers-avions-r-actions-deux-sukhoy-su-25/)

Ainsi donc, nul question d’embargo ici mais plutôt d’un abandon pure et simple de la part des autorités de l’époque, pour qui, il faut le penser, quelques avions pour l’armée n’étaient nullement la priorité (mal en a pris pour le Mali et ses soldats au front). Mais revenons tout de même à ce fameux sujet d’embargo car il ne manque pas de revenir chez les maliens (y compris chez le premier d’entre eux visiblement) ainsi que chez certains lecteurs de notre premier article qui persistent et signent à dire que c’est un embargo masqué qui, jusqu’à présent, a empêché le Mali d’acquérir des avions et autres hélicoptères. A ceux-ci, j’aurai une seule question, lorsqu’ils voyagent pour rentrer au pays à travers un vol direct sur Bamako, leur avion est-il contraint de se poser à Dakar port ou Abidjan port ?? Je dis cela car leur argumentation principale repose sur le fait de dire, que le Mali étant un pays enclavé sans accès à la mer, il subit la loi de ses voisins, hors pour leur information, qu’ils sachent que pour ce type de contrat, les livraisons se font généralement par voie aérienne, et c’était précisément ce qui était prévu pour les sukhoi 25 ukrainien, « 2 Su-25s were expected to arrive to Bamako in July (2012). The aircraft are apparently to be transported to Bamako airport aboard at least 1 Ilyushin Il-76 or Antonov An-124, chartered in Ukraine. The attack jets will be delivered together with spare parts & weapons, with Ukraine being the probable source. » (ci-dessous photos illustrant des livraisons d’avions de combat et hélicoptères d’attaque par Antonov et Illyouchine).


Ainsi donc, la question de l’empêchement physique est tout simplement fallacieux à moins qu’on veuille nous dire que l’aéroport de Bamako n’est plus sous contrôle malien. En outre, de vous à moi, est-ce que vous penser sérieusement, qu’au moment où la France (puisque c’est elle dont nous parlons secrètement) et ses alliés occidentaux imposent un embargo à la Russie (refusant de lui livrer les fameux navires Mistral) pourrait aller chuchoter aux oreilles de V.POUTINE de ne pas armer le Mali ? Pensez-vous que la Russie de Poutine serait d’humeur à suivre les directives parisiennes ? Pour ma part je ne le crois pas. Quant à la Chine, penser qu’une quelconque « puissance » puisse contraindre ce pays en quoi que ce soit sur sa politique étrangère relève de la méprise totale.

Encore une fois, que « certaines puissances » aient pu œuvrer en coulisse pour empêcher des achats est fort plausible, mais ne constitue pas en soit, une explication suffisante du zéro équipement de l’armée de l’air malienne, et ce, près de 4 ans après le début de cette crise. En revanche, il est vrai que pour les équipements classiques et terrestres, un pays enclavé comme le Mali demeure très dépendant de la bonne collaboration de ses voisins. L’épisode du blocus imposé par la CEDEAO au moment du coup d’Etat en Avril 2012, reste dans toutes les mémoires au Mali. Et c’est d’ailleurs une des raisons qui crée cet amalgame sur un prétendu embargo qui nous serait imposé, mais comme nous venons de le démontrer, cette thèse n’est pas pertinente pour ce qui concerne le vecteur aérien. Et l’analyse des événements nous prouve que la priorité fut sans doute ailleurs y compris sous la Présidence IBK dont nous entamons l’étude. Ainsi, alors que plusieurs sources reprenaient en Avril 2013, l’intention des autorités maliennes à commander des chars, hélicoptères et avions à la Russie, rien ne fut suivi de concret.

(Défense : le Mali veut acheter des chars, des hélicoptères et des avions… à la Russie. Source La Tribune 02/04/2013. Le Mali demande des avions de combat à la Russie. Source Libération 02/04/2013) « Le Mali veut «des hélicoptères Mi-35 et Mi-17, des avions cargo et des avions de combat, des véhicules blindés BTR-80, des systèmes radar de défense antiaérienne, ainsi que des armes légères et des munitions», a indiqué une source au sein de l’agence publique russe d’exportation d’armements Rosoboronexport ».

“A titre d’exemple, pour ceux qui ne le sauraient pas, un MI-17 (image en haut à droite) est un hélicoptère qui sert au transport de troupes. Autant vous dire qu’il aurait eu toute son utilité pour évacuer les nombreux blessés de ces derniers mois chez les Famas, victimes de nombreux attentats, attaques ou autres lâches embuscades.


Mais non que neni, le soldat malien déployé au front n’entend pour seul vrombissement que les hélicoptères de Barkhane et de la Minsuma, et qui ne viennent à leurs secours qu’au bon vouloir de Paris et New York. Et ceci n’est dû qu’à l’irresponsabilité de nos autorités, qui ont cru pouvoir avec les vieilles recettes du passé, redonner sa force de frappe aux Famas. Car en effet, en ne comptant uniquement que sur des jeeps montées de mitrailleuses ainsi que sur des blindés et autres BTR, nos dirigeants ont montré qu’ils n’avaient rien appris des pertes et échecs de 2012 et 2013.

Quelqu’un aurait même dit, « les armes dont nous disposons nous permettent de faire de Kidal ce que nous voulons ». Très instructif lorsque l’on sait qu’à l’époque et aujourd’hui encore, le Mali n’avait pas un seul avion de combat ou hélicoptère d’attaque. Et ce n’est pas le seul paradoxe, car en effet, à travers un autre article de Jeune Afrique traitant du scandale des contrats d’armement KAGNASSY, et intitulé « Pourquoi le Mali s’est fait épingler par le FMI pour des fournitures militaires » du 17/07/2014, on y apprend que pour équiper les nouveaux GTIA formés par la mission européenne, le Gouvernement avait décidé « de n’acheter qu’à la France.

Un peu en guise de renvoi d’ascenseur, Paris ayant permis au Mali d’échapper au pire en lançant l’opération Serval ». Une seule question donc au théoricien de l’embargo mondial « franci », pourquoi se jeter dans la gueule du loup, pour ensuite crier au loup. Alors que la Russie vous tend les bras pour vous livrer toutes sortes d’armes, et parmi les plus sophistiqués comme l’hélicoptère d’attaque MI35? Le Ministre de la Défense de l’époque, et dit fin stratège Soumeylou Boubeye MAIGA, pourra peut-être nous édifier, car pour moi, un renvoi d’ascenseur ne doit pas signifier un sacrifice en terme de fournitures stratégiques, surtout qu’elles auraient pu sauver de nombreuses vies civils et militaires. Chacun ses intérêts n’est ce pas ? Et la suite des événements conforte notre analyse du peu d’empressement des autorités maliennes à prendre livraison d’appareils aériens offensifs. Pour preuve, c’est en Juin 2014 qu’apparaissent les premiers articles parlant du projet d’acquisition de trois hélicoptères Gazelles « retroliftés » ou modernisés par la France mais payés par le Qatar. (« Mali : projet d’acquisition d’hélicoptères français payés par le Qatar ».Source: apanews)

On nous précise même que « L’acquisition de ces matériels va permettre à l’armée malienne de se doter d’un outil indispensable pour l’accomplissement de sa mission de défense et de préservation de l’unité et de l’intégration territoriale », les autorités maliennes ne comprenant pas par contre, pourquoi on les poussait ainsi dans les bras du Qatar? Cette histoire de vieilles gazelles françaises reprise par le député Karim Keita n’est donc pas nouvelle pour le Mali et ses militaires. Il est donc curieux que l’intérêt en soit relancé si tard, qu’ après la visite d’un salon en Avril 2015, soit-il des forces spéciales françaises. Pour notre part, nous n’aurions pas eut besoin d’un salon pour savoir que des hélicoptères d’attaques seraient utiles aux Famas. Ici encore, il est plus question d’argent que d’embargo, une gazelle ne coûtant que 3 mds selon les dires du Président de la Commission défense.

Pour résumer, s’agissant des Sukhoi 25, des équipements militaires russes ou encore des Gazelles, à chaque fois, c’est le manque de moyens financiers qui est invoqué et mis en avant. Hors, lorsqu’un Etat est capable de s’acheter cash un Boeing 737 présidentiel, à 17, 18 ou 20 milliards de fcfa, qu’on ne vienne pas nous dire que le Mali n’a pas les moyens de s’équiper d’un MI-35 évalué à 8 mds fcfa l’unité ou d’un MI-17 estimé à 4 mds de fcfa l’unité. Et sans vouloir polémiquer, c’est comme si on tentait absolument de nous faire croire que le Mali était un pays sans le sous et à la merci d’un impitoyable complot international.

Pourtant, il est difficile de le croire, car lorsque un Etat s’assume, il doit être capable de faire face et mettre en place des stratégies afin de contourner toutes mesures contraires à ses intérêts. Et je prendrai seulement deux exemples, le Nigeria et l’Egypte. Lorsque le Nigeria a voulu renforcer sa force de frappe aérienne par l’acquisition de nouveaux moyens à moindre coût, à travers des hélicoptères d’attaque « COBRA » d’occasion, les Etats-Unis se sont officiellement opposés à la transaction, empêchant Israël de livrer ces appareils de fabrication américaine aux nigérians (pour des considérations droit de l’hommistes). Est ce que vous pensez que les nigérians sont restés à pleurer sur leur sort ? Que non, tout en dénonçant l’attitude de leur « allié » américain, ils ont multiplié les achats en provenance de différents pays et fournisseurs: gazelles françaises, MI-35 et 17 russes ou même drones d’attaques CH-3 chinois sont les dernières acquisitions de ce pays en lutte contre Boko Haram. (https://beegeagle.wordpress.com/2015/01/28/special-focus-on-the-nigerian-militarys-new-chinese-built-ch-3-unmanned-air-combat-vehicles-armed-drones/) Concernant l’Egypte, suite au putsch du dictateur Sissi, les Etats-Unis avaient décidé de ne plus livrer d’armes lourdes à ce pays, et bien que je n’ai aucune sympathie pour ce régime, il faut reconnaître que les Égyptiens ont du répondant, ils ont immédiatement commandé des rafales français, provoquant du même coup la réaction américaine, qui, par peur de perdre le marché de ce fidèle allié a repris la livraison de ses F16 (http://www.usinenouvelle.com/article/contrainte-par-l-embargo-americain-l-egypte-achete-24-rafale-a-la-france.)

Ainsi donc au Mali, non seulement nos autorités n’ont pas le courage de dénoncer clairement les instigateurs de « l’embargo masqué » si tant qu’il ait réellement existé un jour, mais bien plus, elles semblent n’avoir mise en oeuvre aucune autre stratégie viable et intelligente pour se départir de toutes contraintes.

Hors ceci est très grave, car ces livraisons avortées et autres rendez-vous manqués avec l’Histoire ont eut pour conséquence de ne jamais pouvoir inverser le rapport de force sur le terrain, avant de signer cet énième accord dit de paix. Aujourd’hui, les derniers événements d’Anéfis et la leçon du GATIA nous démontrent que la prétendue invincibilité des rebelles apatrides de la CMA n’étaient qu’une fable savamment entretenu par certains, dont la France, pour imposer une solution négociée largement en défaveur du Mali. Et il est désormais évident pour tout le monde, qu’avec un soutien aérien, nos FAMAS (qui font désormais courageusement face à l’ennemi) n’auraient aucune difficulté à reconquérir Kidal et autres Aguel Hoc. La faute politique de ce non équipement est donc majeure et demeure pour nous une énigme, que pourra peut-être démêler les intrépides, ou les 2 seuls véritables questionneurs de notre Assemblée Nationale, Mamadou Hawa Gassama et Oumar Mariko. Mais qu’ils prennent garde qu’on ne leur oppose le secret défense, car au Mali, cette notion très large va de la simple chaussette au missile en passant par les véhicules 4×4 tout terrain.

Amadou KA « malistrategique.overblog.com » pour Mali Actu

http://maliactu.net/mali-alors-embargo-ou-pas-embargo-suite/#sthash.XhnV1gYL.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Mar 25 Aoû 2015 - 15:31

tres bon article Like a Star @ heaven
on y reconnaitrai certaines situations.. Rolling Eyes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19185
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Mer 26 Aoû 2015 - 17:58

Citation :
Mali : L’armée malienne parmi les trois plus faibles du monde selon un classement américain


26 août 2015


Soldats maliens et drapeaux des 12 pays africains engagés aux côtés de la France au Mali en tête, panache tricolore de la patrouille de France dans le ciel : le défilé 2013 a été dense et bariolé pour célébrer ce que François Hollande a appelé une "victoire" au Mali.

Dans un classement mondial des armées élaboré par Global Fire Power, l’armée malienne figure parmi les plus faibles armées du monde.

L’armée malienne est classée 124e sur 126 par ce site américain spécialisé dans les questions de défense qui catalogue annuellement les armées du monde en fonction de leur puissance.

“Dans le classement dévoilé ce mois d’août par Global Fire Power, l’armée malienne n’apparait meilleure qu’à celle du Mozambique (125e) et de la Somalie (126e). La première puissance militaire mondiale demeure les Etats-Unis d’Amérique, suivis respectivement par la Russie et la Chine.


En Afrique, le classement n’a concerné que 30 pays parmi lesquels l’Egypte (18e puissance militaire mondiale) dont l’armée se révèle être la plus puissante du continent. L’armée égyptienne est suivie par l’Algérie (2e africaine et 27e mondiale), l’Afrique du Sud (3e africaine et 32e mondiale) et le Nigeria (4e africaine et 41e mondiale).

Les armées du Niger (10e africaine et 82e mondiale), de la Cote d’Ivoire (14e africaine et 97e mondiale) et du Tchad (12e africaine et 93e  mondiale) sont toutes classées en meilleures positions par rapport à celle du Mali.

Les capacités de l’armée malienne

Le classement de Global Fire Power détaille les capacités de toutes les armées figurant dans son classement. Ainsi, Selon les statistiques fournies par le site américain, l’armée malienne compte dans ses rangs exactement 7.350 hommes actifs. En termes de ressources financières, le budget de l’armée malienne pour l’année 2015 est évalué à plus de 76 millions de dollars.

Concernant l’armement à la disposition de l’armée malienne, il ressort des données de Global Fire Power que l’outil de défense du Mali est composé de 24 chars et de 135 véhicules blindés. Son aviation dispose de 9 avions de combat et d’interception, 9 autres d’attaque, 2 avions d’entrainement, 2 avions de transport, 6 hélicoptères et 3 hélicoptères d’attaque.

A titre comparatif, le Mali dispose de bien plus d’appareils volants pour son armée que son voisin nigérien. Il est, par contre, très loin en dessous des moyens aériens de l’armée algérienne, son autre voisin.


: http://maliactu.net/mali-larmee-malienne-parmi-les-trois-plus-faibles-du-monde-selon-un-classement-americain/#sthash.oqlHHsvq.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
augusta
General de Division
General de Division


messages : 8147
Inscrit le : 18/08/2010
Localisation : canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Mer 2 Sep 2015 - 15:43

Citation :
Deux soldats maliens tués et un disparu après une attaque près de Tombouctou
01 septembre 2015 à 15h11 — Mis à jour le 02 septembre 2015 à 10h19

Deux soldats maliens ont été tués et un blessé mardi 1er septembre dans l’attaque « terroriste » d’un poste militaire à Tombouctou, a annoncé le gouvernement malien, faisant également état d’un militaire porté disparu. L’attaque d’un « check-point des forces armées maliennes, à l’arme automatique par des assaillants non encore identifiés, a fait deux morts et un blessé », a-t-il affirmé dans un communiqué, qui précise qu’un autre soldat était « porté disparu » à la suite de cet assaut.

Des « poursuites ont été engagées en vue de rechercher, traquer et mettre hors d’état de nuire les auteurs de ces actes terroristes », indique encore le gouvernement, qui « condamne cette grave violation du cessez-le-feu et invite toutes les parties signataires de l’accord de paix au respect de leurs engagements vis-à-vis de la communauté internationale ».

Toujours à la recherche de l’accord de paix

L’attaque, perpétrée « à l’arme lourde » « vers 03H00 (locales et GMT) », et dont les auteurs demeurent inconnus, et le bilan ont également été confirmés par une source de sécurité à la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) ainsi que par le ministère de la Défense. Selon la source au sein de la Minusma, un véhicule des forces armées maliennes a été emporté par les assaillants.

L’accord pour la paix dans le nord du Mali a été signé le 15 mai par le gouvernement malien et les groupes armés qui le soutiennent, puis le 20 juin par la rébellion à dominante touarègue, à la suite d’une médiation internationale conduite par l’Algérie. Mais plusieurs zones échappent encore au contrôle des forces nationales et internationales, contre lesquelles les jihadistes multiplient depuis plusieurs mois les opérations.

Dix soldats maliens avaient notamment été tués le 3 août dans l’attaque d’un camp à Gourma Rharous, une localité située dans la région de Tombouctou, menée par des « terroristes », selon des sources militaires maliennes.

http://www.jeuneafrique.com/261241/politique/mali-deux-soldats-maliens-tues-attaque-pres-de-tombouctou/




Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19185
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Lun 14 Sep 2015 - 15:59

Citation :
EUTM Mali

Soldier of the malien army observed the area
As part of the training of the GTA 5: a malian soldier observed the battle zone.




PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19185
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Lun 14 Sep 2015 - 16:18

Citation :
EUTM Mali a recommencé la formation, des soldats maliens assistent au 2eme Cours d’instructeur des armes d’appui.

Posted on 12 September 2015  



Septembre est arrivé, et avec lui, les différents cours pour les forces armées maliennes ont repris. Un de ces cours est celui d’instructeur des armes d’appui ou en langue anglaise SWIC  (Support Weapons Instructor Course) dans lequel, les instructeurs d’EUTM Mali vont enseigner aux soldats maliens le meilleur emploi des différentes armes d’appui.



Après une courte période de repos, divers cours ont commencé, non seulement au Centre d’Instruction de Koulikoro (KTC, Koulikoro Training Center), mais aussi dans d’autres endroits comme à Kati au sein des infrastructures fournis par la 3e Région militaire. C’est le cas du SWIC, un cours pour « former les formateurs » maliens aux armes d’appui. Ces armes ne sont pas des armes individuelles comme celles que chaque soldat malien utilise normalement, mais des armes collectives qui permettent d’appuyer à distance par le feu les unités de combat qui vont au contact de l’ennemi. Ce cours comporte trois spécialités : mitrailleuse lourde, lance-roquettes et mortier.

Un instructeur d´EUTM Mali observe l´exercices de 30 stagiaires de différentes unités des Forces Armées maliennes (FAMa) assistent aux leçons, et, bien que la plupart d’entre eux ait déjà une expérience du combat dans le nord du pays, la majorité n’a jamais étudié en détail ces armes collectives. Les instructeurs d’EUTM Mali sont très satisfaits de  l’attitude enthousiaste des stagiaires, tous désireux d’apprendre, et par conséquent, curieux et posant nombre de questions précises aux instructeurs.



La mitrailleuse est l’arme collective la plus répandue, les soldats maliens doivent en connaître parfaitement l’entretien, qui est peut-être l’aspect le plus important dans l’utilisation de ce type d’armes à cadence rapide. Ils apprennent également à la démonter et la remonter de façon quasi instinctive. En plus des connaissances théoriques, les soldats apprennent également comment choisir le meilleur emplacement  pour appuyer leur unité, à mettre en batterie leur mitrailleuse, à servir l’arme puis à changer de position. Une pratique répétitive sous forme de drill leur permet d’acquérir une rapidité et une précision mécanique qui est vitale sous le feu de l’ennemi.

L’emploi du lance-roquette est plus spectaculaire, mais son utilisation demeure plus complexe. Chaque  formation avec le lance-roquette se soldat ainsi formé apprend que la moindre erreur de visée signifie rater sa cible qui au combat est un adversaire qui va vous viser à son tour et peut-être de manière plus efficace. Un millimètre d’erreur dans le viseur c’est au final une roquette impactant à plusieurs mètres en dehors de la cible, l’excellence est donc de mise dans le stage.



La spécialité la plus difficile est toutefois le mortier, car il oblige les servants de l’arme à tirer sans voir directement la cible qui est désignée par les seuls observateurs. Pour ces raisons, la topographie et le calcul sont la partie la plus difficile des leçons, et les militaires maliens doivent avoir de Mortiers à Kati solides connaissances pour suivre ce cours. Mais cette spécialité ne se limite pas à des leçons théoriques; par conséquent, les stagiaires constitués en équipe de pièce doivent apprendre à mettre en batterie le mortier, et ce qui est encore plus important, comment changer de position de tir avant que l’ennemi ne puisse riposter.

Sans nul doute, lorsqu’on suit un stage de formateurs sur des armes à feu, on doit passer par le passage sur le champ de tir. Lorsque la munition est réelle, on peut alors sentir une tension palpable parmi les servants car la moindre erreur ne pardonne pas. Toutefois, à l’image de ses frères d’armes européens, c’est le moment que le soldat malien préfère. Munitions pour la mitrailleuse lourde



Aussi, lundi dernier à Kalifabougou, presque chaque soldat a pu pleinement profiter de sa journée, et de l’une des plus importantes leçons du SWIC. Sur  le champ de tir dans un magnifique paysage verdoyant, et sous un soleil de plomb, les soldats ont pu tirer à la mitrailleuse et au lance-roquettes.

Chaque soldat a été correctement préparé et les instructeurs d’EUTM Mali ont pu leur donner les dernières instructions avant le tir. Après le temps nécessaire à la mise en place de  la sécurité, à la préparation des cibles et des munitions, le tir a pu débuter dans les meilleures conditions. Aucune hésitation tous savent ce qu’ils ont à faire, les tirs sont réussis et ce sont des soldats heureux et fiers qui sont rentrés à Kati à la grande satisfaction de leurs instructeurs.

Le SWIC va se poursuivre pour approfondir la connaissance des armes et la maîtrise des procédures par les stagiaires apprentis-formateurs qui attendent avec impatience le prochain tir. Conscients qu’ils auront pour la plupart d’entre eux, sinon tous, à être déployé tôt ou tard, dans le nord, ils veulent être prêts pour les combats futurs.





http://www.eutmmali.eu/eutm-mali-a-recommence-la-formation-des-soldats-maliens-assistent-au-2eme-cours-dinstructeur-des-armes-dappui/
Revenir en haut Aller en bas
arsenik
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Lun 14 Sep 2015 - 22:33

On voit bien que l'accent a été mis sur l'equipement des soldat maliens

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19185
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Jeu 17 Sep 2015 - 20:52

Citation :
EUTM Mali

cross an unsecured road
 
To cross an unsecured road is a part of the training in urban terrain.

 
PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19185
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Jeu 17 Sep 2015 - 21:08

Citation :
EUTM Mali


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19185
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Ven 18 Sep 2015 - 20:38

Citation :
Mali : Réforme du secteur de la sécurité au Mali : La Gendarmerie nationale en phase avec les valeurs de transparence, d’intégrité et de bonne gestion !


18 septembre 2015




Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de réforme du secteur de la sécurité (RSS), la Gendarmerie nationale en lien avec les comités sectoriels a tenu hier jeudi 17 septembre au Grand Hôtel, un atelier de restitution de l’analyse diagnostic de l’inspection de la Gendarmerie nationale. La cérémonie d’ouverture était présidée par le président du comité sectoriel de la RSS, l’inspecteur général Yacouba Diallo, en présence du directeur général de la gendarmerie nationale, M. ModyBereté, de la coordinatrice du Centre pour le Contrôle Démocratique des Forces Armées (DCAF), Mme MpackoFoaleng, du Vérificateur général adjoint, et plusieurs autres invités.

L’atelier rentre dans le cadre de l’opérationnalisation de la RSS en cours dans notre pays et du programme Sahel et l’exécution de l’initiative Gouvernance, Sécurité, Droits Humains. L’analyse diagnostic de l’inspection de la Gendarmerie nationale est un programme de l’agenda du comité sectoriel qui met un accent particulier sur la fonction de contrôle des services de la Gendarmerie nationale pour s’assurer de la qualité des ses services offerts aux citoyens. Au titre des opportunités offertes par cette analyse diagnostic de l’inspection de la Gendarmerie nationale, se trouvent les pistes ouvertes pour une meilleure collaboration avec les autres forces de sécurité intérieure, les profits que les autres acteurs du secteur de la sécurité tireront, entre autres.

Dans ses mots de bienvenue, le Directeur général de la Gendarmerie, ModyBereté a rassuré que la Gendarmerie nationale tirera profit des politiques nationales en matière de la RSS et s’engage à s’inscrire dans les valeurs de transparence et d’intégrité. Pour le directeur général de la gendarmerie, le respect de l’Etat de droit sera le principe de base de mise en œuvre de la RSS au sein de la Gendarmerie.

La coordinatrice du Centre pour le Contrôle Démocratique des Forces armées, quant à elle indiquera que, les inspections des services sont des outils de contrôle essentiels mis à la disposition des directeurs du commandement pour veiller au bon fonctionnement des services et pour s’assurer de la qualité du services publics de la sécurité. Elle s’est réjouie du partenariat entre le gouvernement malien et le DCAF. Selon elle, cela est en parfaite cohérence avec le processus RSS. Avant de réitérer l’engagement de sa structure pour soutenir les efforts de modernisation et de transformation des services de défense et de sécurité.

Rappelons que depuis 2013, le gouvernement a mis dans son agenda la RSS comme l’une de ses priorités avec la volonté de promouvoir la bonne gouvernance et le renforcement du contrôle interne des institutions de sécurité et de défense. Cette volonté politique a pris une accélération avec la mise en place d’un groupe pluridisciplinaire de réflexion.


http://maliactu.net/mali-reforme-du-secteur-de-la-securite-au-mali-la-gendarmerie-nationale-en-phase-avec-les-valeurs-de-transparence-dintegrite-et-de-bonne-gestion/#sthash.Gz88gWxc.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 19185
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   Sam 19 Sep 2015 - 23:20

Citation :
EUTM Mali

trainingexample Checkpoint

 
The training example Human civilian law of war - Checkpoint at the visit of the President of the Republic of Mali, Ibrahim Boubacar Keita, shows
the handling with civilian people at a checkpoint.


 
 
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Malienne / Armed and Security Forces of Mali
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» PUMA SA 330
» Armée Malienne
» Assemblée nationale. Emploi des forces armées sur le territoire national pour protéger la population.
» L'armée de l'air contrainte de quitter (temporairement?) Manas, au Kirghizstan
» Armée Mauritanienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Afrique-
Sauter vers: