Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Pour quel Parti allez vous voter le 25 Novembre?
-Parti Istiqlal/ d’indépendance
13%
 13% [ 12 ]
-Parti de la Justice et du Développement
61%
 61% [ 54 ]
-Mouvement Populaire
1%
 1% [ 1 ]
-Rassembement National des Indépendants
13%
 13% [ 12 ]
-Union Socialiste des Forces Populaires
0%
 0% [ 0 ]
-Union Constitutionelle
0%
 0% [ 0 ]
-Parti du Progrès et du Socialisme
0%
 0% [ 0 ]
-Parti Authenticité et Modernité
6%
 6% [ 5 ]
-Front des Forces Démocratiques
0%
 0% [ 0 ]
-Autres
6%
 6% [ 5 ]
Total des votes : 89
 

AuteurMessage
marques
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Ven 4 Nov 2011 - 10:01

pour ceux qui croient que le taux de participation sera faible, je leur dit " attendez et vous serez surpris" ... Very Happy

les marocains ont bien saisi 2 choses :

- ces élections font suite au referendum de la constitution..donc beaucoup qui y ont participé , vont le faire ...surtout que ce Parlement aura à imaginer plus de 26 Lois organiques et avec des débats très chauds par exemple : Amazigh 2 éme langue du Maroc, etc...) . et voilà pourquoi ces elections sont les plus importantes de l'histoire du Maroc ...

- la qualité de nos élus : "c'est toi marocain qui les fait et qui vote pour eux ou contre eux" .. les marocains ont un personnel politique qui leur ressemble et tout le monde l'a compris...et si quelqu'un n'est pas content d'un élu ou d'un parti, il n'y a qu'une demarche democratique : VOTEZ CONTRE ...

on ne peut pas passer son temps à dénigrer les partis et les politiciens et ce en restant devant Youtube ou Twitter ...

c'est par la participation citoyenne, libre et responsable qu'on peut changer les partis et nos dirigeants politiques...



Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade
avatar

messages : 3325
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Ven 4 Nov 2011 - 12:22

ALLEZ VOTER !!!
https://www.facebook.com/photo.php?v=134844599953039

_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
Revenir en haut Aller en bas
sorius
Commandant
Commandant
avatar

messages : 1137
Inscrit le : 18/11/2010
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Ven 4 Nov 2011 - 12:37

j ai fais le teste, je me retrouve dans tajamour watani lil ahrar, plus droite que gauche

je ne sais pas !!! je ne connais
Revenir en haut Aller en bas
Spartan
sergent
sergent


messages : 242
Inscrit le : 12/09/2011
Localisation : DTC...
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Ven 4 Nov 2011 - 15:01

Il est difficile de suivre les partis et leurs programmes depuis la France. Et surtout je trouve inadmissible de ne pouvoir voter que par procuration !
Ce n'est pas parce que nous vivons à l'étranger, pour divers raisons que l'on ne s'intéresse pas à la politique, et à l'avenir de notre pays...

Je me sens plus proche du PJD, je pense que l'on pourrait même se rapprocher des turcs et enfin bénéficier de leur expérience...
Un taux de croissance de 8% ce serait juste fantastique, tout comme un smig à 3000 dhs (tout en maîtrisant l'inflation). Et surtout réduire le taux d'analphabete et augmenter l'IDH...
Ce qu'ils proposent est alléchant, par contre contrairement au PPS ils ne nous disent pas comment ils vont s'y prendre !
Le PPS propose la fin des monopoles et de l'économie de rente (entre autre), la réduction de la corruption pour gagner 50 places sur un classement mondial, à vrai dire s'il y avait un choix à faire j'hésiterais entre PJD & PPS...

Pour ceux qui sont dans mon cas, voilà un résumé de ce que propose 3 partis, à savoir : PJD, Coallition/alliance pour la démocratie et le PPS

Citation :
Maroc : les partis politiques dévoilent leurs programmes électoraux

RABAT (Xinhua) - A trois semaines des élections législatives anticipées au Maroc, les partis politiques dévoilent leurs programmes qu'ils comptent réaliser si jamais ils remportent le scrutin du 25 novembre. Vendredi 4 novembre



Les déclarations d'intention dans ce sens se multiplient, alors que de nombreuses voix s'élèvent pour dénoncer les alliances actuelles et demander une recomposition du champ politique. Elles insistent sur le fait que pour aider les électeurs à faire leur choix, les alliances doivent dorénavant être formées sur la base des programmes et bien avant les élections.

Aujourd'hui, il existe trois sortes d'alliances, à savoir la Koutla ou la gauche démocratique au sens large du terme qui se compose de l'Union socialiste des forces populaires (USFP) le Parti du progrès et du socialisme (PPS) et le parti de l'Istiqlal (Indépendance); la "Coalition pour la démocratie", communément appelé G8, qui comprend en plus du Rassemblement National des Indépendant (RNI), l'Union constitutionnelle (UC), le Mouvement populaire (MP), le Parti authenticité et modernité (PAM), le Parti socialiste (PS), le Parti de la gauche verte (PGV), le Parti travailliste (PT) et le Parti de la Renaissance et de la Vertu ( PRV), ainsi que le Parti de justice et de développement (PJD) et ses partisans, dont Forces citoyennes et l'Alliance des Libertés.

Le PJD cible sa campagne électorale sur la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et un taux de croissance stable de l'économie de l'ordre de 8%.

En ce qui concerne ses engagements sur le plan social, le PJD promet, dans son programme électoral, de positionner le Maroc parmi les 90 premiers pays en matière d'indice de développement humain, de ramener le taux d'analphabétisme à 20 % à l'horizon 2015 et à 10 % à l'horizon 2020, de porter le SMIG à 3.000 dirhams et le montant minimal de la pension de retraite à 1.500 dirhams et d'améliorer la santé mère-enfant.

Pour convaincre, il compte sur le Mouvement unification et réforme (MUR), qui fait figure de véritable laboratoire de propositions et de vivier de cadres pour le parti.

Pour sa part, la "Coalition pour la démocratie" a dernièrement présenté un programme commun qui consacre la dignité des citoyens en instaurant une véritable égalité entre les hommes et les femmes, le monde urbain et le monde rural, en luttant contre la pauvreté, la précarité et les différentes formes d'exclusion sociale.

Le programme du G8 ambitionne, une fois aux commandes de la chose publique, de porter le taux de croissance à plus de 6%, de créer 200.000 emplois par an dont 50.000 via l'auto-emploi, d'augmenter le budget alloué au Fonds de promotion de l'emploi des jeunes à 2 Milliard Dirhmes, de contenir l'inflation et le déficit budgétaire à 3%, de maintenir la dette publique autour de 50% du PIB et de réaliser une performance annuelle des exportations de 15% . La coalition envisage de porter le taux de scolarisation à 99% pour les 6-11 ans et à 90% pour les 12-14 ans.

Par ailleurs, la Koutla a adopté une plateforme de programme commun des trois partis du bloc démocratique.

Le document prévoit la consécration d'une nouvelle charte sociale fondée sur les valeurs d'équité et du progrès, la promotion d'une politique économique volontariste qui place le citoyen au cur du processus de développement, la réalisation du développement durable, la préservation des ressources naturelles, et la promotion des relations extérieures du Maroc pour un meilleur accompagnement de l'évolution à l'échelle régionale. Selon certains partis politiques, l'exercice démocratique ne se limite pas à la participation aux élections, aussi importantes soient-elles et dont le principe consiste à confronter les programmes et les compétences politiques à l'aune de leur capacité d'exprimer les attentes du peuple, mais il renvoie de plus en plus à la gestion des affaires de la société dans ses dimensions politique, économique, culturelle, sociale et environnementale, ce qui exige de mener une action de proximité pour redonner confiance aux citoyens dans l'action politique.

http://www.afriquinfos.com/articles/2011/11/4/brevesdafrique-190127.asp

Citation :
Maroc: Le PPS présente son programme électoral

«Attention au retour des pratiques du passé, des pratiques qui ont lourdement handicapé notre pays. Aujourd'hui, à la veille des élections du 25 novembre, ces pratiques reviennent de plus belle. Des pressions sont exercées sur nos candidats qui sont parfois même menacés. On leur demande de ne pas se présenter sous nos couleurs.


On veut visiblement affaiblir le PPS. Mais le PPS restera fidèle à ses principes, à ses orientations, à ses alliances. Notre parti continuera de faire preuve d'indépendance dans ses prises de décision ! »

La sortie médiatique de Nabil Benabdallah, le patron des anciens communistes, a probablement été bien préparée durant tout le week-end pour être livrée, prête à emporter, lors de la conférence de presse consacrée à la présentation du programme électoral du parti et donnée lundi 31 octobre à Rabat.

Une rencontre avec la presse que N. Benabdallah quittera un peu avant 11 heures pour cause d'une réunion impromptue du ministre de l'Intérieur avec les chefs de partis.

Rien n'affaiblira le PPS, a affirmé le secrétaire général de cette formation politique qui va, dans quelques semaines, battre campagne sous le signe de « la dignité maintenant ».

Après avoir validé la quasi majorité de ses candidatures qui couvrent l'ensemble des circonscriptions, le PPS a donc présenté hier lundi à la presse son programme électoral axé autour de 5 grandes orientations et 15 engagements déclinés en 100 mesures concrètes dont le dénominateur commun est la justice sociale, la dignité et le progrès.

En gros, ceux et celles du PPS veulent que les Marocains vivent mieux dans un Etat de droit et d'égalité. En adoptant la devise de « la dignité maintenant », le PPS est en quelque sorte en train de donner un cadre politique aux revendications du Mouvement du 20 février sur lequel a soufflé également un certain Printemps arabe.

Un cadre qui prend forme autour de 5 orientations qui vont des défis de la croissance, la compétitivité et l'emploi, à une croissance équilibrée réductrice des inégalités spatiales et sociales, une politique active d'intégration sociale et de solidarité nationale en passant par une gouvernance démocratique et une réorganisation de l'Etat et enfin le renforcement de l'indépendance nationale et de la place du Maroc dans le concert des Nations.

Réformer le régime fiscal pour financer les 100 mesures

Ceux qui se plaignent de programmes électoraux évasifs et non chiffrés auront cette fois-ci tout faux. Les propositions du PPS qui a multiplié les réunions avec les experts, le mouvement féminin, les défenseurs des droits humains, les activistes amazighs, les syndicats, le patronat, etc, sont pour le moins concrètes et ambitieuses.

Le parti promet par exemple aux électeurs d'assurer une croissance forte et durable, d'un taux supérieur à 6% et ce pour faire du Maroc un pays véritablement émergent.

Plus concret encore, l'engagement de cette formation politique de créer 250.000 emplois par an au terme de la législature, de réduire le taux de chômage à moins de 7% et d'éradiquer définitivement l'habitat insalubre en construisant annuellement 150.000 logements, au lieu des 100.000 actuels.


L'instauration d'un revenu minimum d'insertion aux familles nécessiteuses d'une moyenne de 1000 DH par mois et la revalorisation du SMIG en le portant à 3000 DH mensuels exonéré d'impôt et ainsi que celle de 50% des pensions sont autant de mesures que le PPS compte « vendre » à ses électeurs, allant jusqu'à proposer le soutien des personnes âgées sans ressources suffisantes.

Mais à quel prix et comment faire en sorte que ces mesures ne soient pas que des slogans et de la surenchère électoraliste sur le mode de « demain, on rase gratis » ?

« Bien sûr, nous avons pensé au financement de nos propositions. Et ce financement viendra en grande partie de la réforme de notre régime fiscal. C'est ainsi que des fonds importants pourront être dégagés.

Il est primordial de réformer en profondeur le système fiscal sur la base de l'allègement de la TVA sur les produits de première nécessité, d'instaurer un impôt sur la fortune et les grosses successions, d'élargir l'assiette fiscale, de lutter contre la fraude et l'évasion fiscales et de procéder à l'imposition accrue des très hauts revenus », répond Abdesslam Saddiki, membre du bureau politique du PPS tout en mettant en avant « les mesures incitatives en faveur de l'épargne nationale et la réduction du train de vie de l'Etat ».

Une vie digne pour les citoyens de ce pays. Voici ce que propose le PPS, un parti qui compte assumer ses responsabilités et défendre l'alternance de 1998 jusqu'au bout.

« C'est une position politique. Le Maroc d'aujourd'hui est différent de celui de 1998 », dit N. Benabdallah. La dignité n'a de sens que dans un Etat de droit, y compris économique.

Les femmes et les hommes du PPS en sont convaincus. Ils s'engagent à faire de la lutte contre la corruption un chantier permanent et gagner 50 places à l'indice de perception de la corruption. Plus de place non plus pour les situations de rentes et de monopoles : le PPS prend l'engagement d'envoyer dans ce sens des signaux forts.

Reste le plus dur: convaincre les électeurs que la vie sera meilleure avec un PPS aux commandes du pouvoir. L'exercice est difficile pour tous les partis politiques en lice pour les législatives du 25 novembre. Et pas seulement pour le Parti du progrès et du socialisme.

http://fr.allafrica.com/stories/201111011075.html
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6129
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Ven 4 Nov 2011 - 16:12

Le seul soucie c'est qu'ils ne disent pas ce que va couter leurs programmes et comment ils vont le financer
sinan le soucie du PJD comme je les déja dit et comme c'est dit dans l'article, il n'arrivera pas a atteindre le niveau de l'AKP tant qu'il traine avec le MUR. Tant qu'il ne s'est pas réformer ( en se débarrasant du Mur et changer ses élites) il restera un parti islamiste au lieu de devenir un parti islamo-démocrate ( équivalent de chretien démocrate) comme l'AKP

Sinan le PPS est dans la meme logique, des discours électoraliste un peu loin de la réalité politico-économique

Ca fait un peu peur de voir que l'on vote pour les extremes de gauche ou droite, ca rappel un peu l'Allemagne des années 30, qui hésiter entre le KPD ( Communiste) et le NSDAP ( Nazi)
heuresement le PPS et le PJD sont trés loin des deux que je viens de cité...



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Spartan
sergent
sergent


messages : 242
Inscrit le : 12/09/2011
Localisation : DTC...
Nationalité : France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Ven 4 Nov 2011 - 16:43

Tu serais donc plus vers quel partie ? histoire d'avoir une idée, j'aime bien avoir différent points de vue.

Concernant l'APD, c'est donc la coalition pour la démocratie ?

Citation :
Le programme de l'APD promet un enseignement efficient, une couverture médicale globale (création de 5 nouveaux CHU, des centres de soins pour chaque 5000 habitants dans le monde rural, un médecin pour 2000 habitants).

L'Alliance s'engage également à limiter à 5000 Dh le prix du m2 du logement social, de réviser la loi sur l'urbanisme, de lutter contre la pauvreté à travers la création d'un fonds de solidarité sociale, de généraliser le RAMED...

L'Alliance promet en outre de développer le tissu industriel, de soutenir les PME, de promouvoir les exportations (+15%) et les investissements publics, de créer 200 000 postes et 50 000 autres par l'auto-emploi), de préserver les équilibres macro-économiques (croissance de 6%, inflation de moins de 3% du PIB, et de maintenir le déficit du budget à 3% et celui de la dette à moins de 50% du PIB).


http://www.aufaitmaroc.com/actualites/maroc/2011/11/3/democratie-et-dignite-maitres-mots-du-programme-electoral

Très bonne initiative de prendre le domaine de la santé à bras le corps...
J'en parlais récemment, ce qu'il faut au Maroc c'est développer notre tissu industriel, et l'auto emploi est important aussi... par contre ne proposer "que" 6% ne parait pas très ambitieux...
Ce que je ne comprends pas c'est que l'un propose 8%, l'autre plus de 6%... enfin bon là n'est pas le probleme! le probleme c'est que chaque partie propose des choses intéressantes, mais aucun parti ne regroupe tous les avantages... par exemple un parti propose de s'atteler au secteur de la santé, et au social. un autre propose de lutter contre la corruption, améliorer l'indh et le smic et surtout lutter contre l’analphabétisme. l'autre propose de lutter contre l'économie de rente, les monopoles et l'habitat insalubre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Ven 4 Nov 2011 - 19:31

mirage a écrit:
Le seul soucie c'est qu'ils ne disent pas ce que va couter leurs programmes et comment ils vont le financer
sinan le soucie du PJD comme je les déja dit et comme c'est dit dans l'article, il n'arrivera pas a atteindre le niveau de l'AKP tant qu'il traine avec le MUR. Tant qu'il ne s'est pas réformer ( en se débarrasant du Mur et changer ses élites) il restera un parti islamiste au lieu de devenir un parti islamo-démocrate ( équivalent de chretien démocrate) comme l'AKP

Sinan le PPS est dans la meme logique, des discours électoraliste un peu loin de la réalité politico-économique

Ca fait un peu peur de voir que l'on vote pour les extremes de gauche ou droite, ca rappel un peu l'Allemagne des années 30, qui hésiter entre le KPD ( Communiste) et le NSDAP ( Nazi)
heuresement le PPS et le PJD sont trés loin des deux que je viens de cité...



Il ne faut pas croire, l'AKP n'a pas vraiment laissé son idéologie islamiste. C'est juste qu'il se sont adapté à la situation politique de la Turquie, en cessant des affirmations populistes comme à l'époque du Refah.

Les maires de l'AKP interdissent petit à petit l'alcool, aujourd'hui en Turquie, les casinos sont fermés, les maisons clauses sont détruites, l'alcool n'est plus vendu aux jeunes de moins de 24 ans, une forte taxe est imposée à l'alcool et à la cigarette. Seul l'Islam sunnite est reconnu par l'état.

La fondation Gülen est entrain de transformé la société turque par ces actions. Tout ne se fait pas au niveaux des élites, mais au dans la base, c'est à dire au niveau du peuple.
Revenir en haut Aller en bas
atlasonline
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2009
Inscrit le : 23/05/2010
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Sam 5 Nov 2011 - 2:23

Est ce que quelqu'un peut me dire ce qu'à dit la fille à partir de la 15 ème seconde ? le son n'est pas clair.

Revenir en haut Aller en bas
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2763
Inscrit le : 11/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Sam 5 Nov 2011 - 3:50

c'est bien de sa dans je parlé il est trop impulsive et réagis sur l'instant sans réfléchir , ya une video pareille de mr moncef belkhayat ou il c'est fait insulté durant 15 min par un jeune dans un forum de la jeunesse il a réagis calmement il a bien répondu et il est sorti par les applaudissement, être politicien c'est être diplomate .

si demain l'espagne vient faire ce que elle a voulu faire en 2004 comme benkirane va réagir faut se posé la question?

_________________

Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة
Revenir en haut Aller en bas
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2763
Inscrit le : 11/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Sam 5 Nov 2011 - 4:07



les ministres du RNI présente leurs résultat du travaille durant l'actuelle gouvernement sa mérite d'être du sa dur plus de 3h mais c'est une étude et un travaille bien fait ! et programme du parti .

_________________

Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة
Revenir en haut Aller en bas
atlasonline
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2009
Inscrit le : 23/05/2010
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Sam 5 Nov 2011 - 4:14

Le RNI est un parti corrompu, TOUT le monde le sait, c'est que des serviteurs de leurs maitre. Zwa9 o nifa9

Le RNI est un parti crée par Hassan II à partir de rien.
Revenir en haut Aller en bas
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2763
Inscrit le : 11/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Sam 5 Nov 2011 - 4:33



programme du PI je crois que dwiri sera le future chef du parti vu que abaas a prie sa retraite , nezar baraka ne se présente plus aussi et tant mieux il a fait de la caisse du soutiens un vrai bordel , par contre dwiri et un grand Mr si il est 1er ministre .

_________________

Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة
Revenir en haut Aller en bas
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2763
Inscrit le : 11/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Sam 5 Nov 2011 - 5:03

atlasonline a écrit:
Le RNI est un parti corrompu, TOUT le monde le sait, c'est que des serviteurs de leurs maitre. Zwa9 o nifa9

Le RNI est un parti crée par Hassan II à partir de rien.

sa oui tout le monde le sait comme les 4 grand du G8 des partis du palais , mais bon leurs ministre ont fait des bons résultat a part le tourisme les autres on réuissi leurs tâche , belkhyat , mzwar , belkhdar et akhnouch on tous fait un bon travaille faut l'avouer ,

coté istiqulal par contre nizar baraka , yasmina badou ,alami et maamouz sa été une catastrophe , par contre hgira et pas mal ghalab été bon il a dépassé même les objectifs .

coté usfp je vois que chami , lchgar il a organisé la marche de casa a part sa nada le parlement est toujours vide ,et bonne nouvelle yasghi quitte la politique 3bal le mr raadi ,

coté pss ya 2 ministre je crois que naciri a fait son travaille sans plus bien que quand je vois RTM j'ai envie de vomir je m'excuse le therme sa coute rien d'acheté des vêtements et un beau studio moderne pour donné une belle image sans parlé des émissions bref . squali été nul .

MP : 3nsar est un ministre d'état dans il fait rien ; l'autre secrétaire d'état a l'extrerieure est a l'ombre de TFF donc on sait pas .

coté technocrate le grand échec est l'éducation .
__________________________________________________________________________________________________________________________________________


je viens de faire un petit calcule , même si PI sera 1er au éléction si on se base sur les résultat de 2007 par exemple et je crois que on aura un peu prés la même chose , koutla (PI une 50ene , usfp une 30 ene et pss une 20ene) sera incapable d'avoir plus de 100 a 110 siege au meilleurs des cas car PI risque d'avoir une gifle et vu que ya lé répture avec le G8 , on suppose que sa sera l'union avec pjd pour faire un gouvernement et même avec pjd ils auront pas plus de 48% des sieges , sérieux sa sera intéressant de voir comment les choses vont évoluer .

le G8 (MP ; a une 30ene ou 40ene siege il est toujours 3eme au maroc , rni aura une 40ene aussi , pam 40ene ( faut pas oublier que en 2009 il été le 1er et de loin dans les locale avec 22% , uc 30ene , le reste des parti une 10ene . donc sa tourne un peu près a la même chose que la koutla + pdj , donc le gouvernement se retrouverai face a une opposition forte dans tout les cas , faut juste que le parlement soir a la hauteur .

tout sa c'est des prévision en se basant sur les éléctions de 2007 biensur on sait pas ce que celle ci vont donné



_________________

Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division
avatar

messages : 6961
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Sam 5 Nov 2011 - 5:31

le slogan des elections du 25 novembre doit etre

"SI TU NE VOTES PAS TU NE COMPTES PAS "
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Sam 5 Nov 2011 - 14:49

1er épisode de la nouvelle émission '90 min pour convaincre' sur médi1tv invité benkirane:

mms://41.248.240.210/vod/em/90MINPOURCONVAINCRE_041111.asf

le vendredi prochain sera invité mezwar du RNI.

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2763
Inscrit le : 11/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Sam 5 Nov 2011 - 17:29

Adam a écrit:
1er épisode de la nouvelle émission '90 min pour convaincre' sur médi1tv invité benkirane:

mms://41.248.240.210/vod/em/90MINPOURCONVAINCRE_041111.asf

le vendredi prochain sera invité mezwar du RNI.

je viens de voir encore ya pas de logique il evite les questions What a Face quand ont lui demande comme tu va faire 7% de croissance il sait pas et raconte des truc inutile bref j'arrive pas ma décidé qui voté , ta wa7d matay 7mar lwjah . ceux qui inspire la confiance et l'honnêté on pas le savoir faire ni le savoir dire encore moins un programme crédible , ceux ont sa on pas la confiance du peuple bref .

_________________

Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة
Revenir en haut Aller en bas
yassine1985
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2948
Inscrit le : 11/11/2010
Localisation : Marrakech
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Sam 5 Nov 2011 - 19:33

leadlord a écrit:
Adam a écrit:
1er épisode de la nouvelle émission '90 min pour convaincre' sur médi1tv invité benkirane:

mms://41.248.240.210/vod/em/90MINPOURCONVAINCRE_041111.asf

le vendredi prochain sera invité mezwar du RNI.

je viens de voir encore ya pas de logique il evite les questions What a Face quand ont lui demande comme tu va faire 7% de croissance il sait pas et raconte des truc inutile bref j'arrive pas ma décidé qui voté , ta wa7d matay 7mar lwjah . ceux qui inspire la confiance et l'honnêté on pas le savoir faire ni le savoir dire encore moins un programme crédible , ceux ont sa on pas la confiance du peuple bref .

Justement dans le panier du choix il y a pas de grandes lumières donc lui ou des magouilleurs.

NB: le gars à sa droite est vraiment trop c...
Revenir en haut Aller en bas
moroccan-soldier
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 429
Inscrit le : 25/02/2009
Localisation : Tetouan
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Dim 6 Nov 2011 - 15:09


Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6129
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Lun 7 Nov 2011 - 12:11

Avant de voter pour des gens voyont voir ce qu'il ont fait d'abord

Bilan du Gouvernement Fassi par Jeune Afrique


Citation :
Maroc
Maroc : mention passable pour le gouvernement

Pas de félicitations pour l’équipe d’Abbas El Fassi. À trois semaines des élections législatives anticipées au Maroc, les ministres sortants, à quelques exceptions près, ne peuvent guère se prévaloir d’un bilan positif. Revue de détail.

Abbas El Fassi, Premier ministre : 3,5/10 (Istiqlal)

L’illusoire solidarité gouvernementale au Maroc a volé en éclats depuis l’annonce de la tenue des législatives anticipées du 25 novembre. En l’absence d’un chef d’orchestre, les solistes s’en donnent à cœur joie. Communiqués, alliances, règlements de comptes, coups bas… il y a une ambiance de fin de règne à la cour d’Abbas El Fassi, qui n’a jamais réellement revêtu ses habits de chef. Un épisode rapporté par un proche collaborateur corrobore l’impression. Lors de la dernière réunion de la Commission des investissements, mi-octobre, le Premier ministre se charge de la lecture d’un communiqué récapitulant le nombre de projets approuvés depuis 2007. Mais l’étude de la cinquantaine de projets soumis à cette session n’a finalement pas lieu et, surprise, le chef du gouvernement laisse les ministres concernés décider, sans arbitrage ni débat. Le ministre des Finances, Salaheddine Mezouar, déjà candidat à la succession, se répand depuis en critiques dans les salons casablancais, en présence de son mentor, Driss Jettou, Premier ministre de 2002 à 2007, un technocrate regretté par beaucoup aujourd’hui. Bref, le bateau El Fassi est à la dérive, même si certains ministres ne s’en sortent pas trop mal.



Taïeb Cherkaoui, ministre de l'Intérieur : 6/10 (Technocrate)

Nommé en janvier 2010, Taïeb Cherkaoui n’a pas chômé à la tête du ministère de l’Intérieur. En sus de la lutte contre le terrorisme, le dossier du Sahara et le mouvement de contestation du 20 février se sont invités dans son agenda déjà chargé. Le soulèvement de Gdim Izik, qui coûtera la vie à une dizaine de membres des forces de l’ordre en novembre 2010, souligne l’échec des négociations avec des militants jusqu’au-boutistes. L’autorité de l’État est secouée, et Cherkaoui n’est pas maître de la situation, mais il garde le contrôle de ses troupes. Même constat en 2011, face aux indignés du Mouvement du 20 février. Là où on aurait pu craindre des bavures, cet ancien magistrat a su désamorcer les tensions. Bilan en demi-teinte, donc, pour ce serviteur de l’État, dont la marge de manœuvre est réduite par l’ambition de Fouad Ali El Himma, ancien patron du ministère et ami du roi. Taïeb Cherkaoui peut, en revanche, se féliciter du succès de ses consultations avec les partis au sujet des lois électorales post-Constitution.



Salaheddine Mezouar, ministre des Finances : 6,5/10 (RNI)

Quasi inconnu en 2004, lors de son entrée au gouvernement de Driss Jettou, Salaheddine Mezouar prend de la voilure en devenant ministre des Finances en 2007. Il se met aujourd’hui dans le sens du vent en rejoignant une coalition formée principalement de son parti, le Rassemblement national des indépendants (RNI), et de trois autres partis « de l’administration », dont le PAM de Fouad Ali El Himma. Candidat à la primature, Mezouar peut se prévaloir d’un bilan solide sur le plan technique, avec la réduction des impôts sur le revenu et les sociétés, la mise en place d’un comité de veille stratégique et le maintien des grands équilibres macroéconomiques. Mais quand il faut agir politiquement, l’homme ne se montre pas encore tranchant. Le système de compensation des produits de base est inefficace, mais n’a toujours pas été réformé. Mezouar a beau jeu d’expliquer que ce dossier lui échappe, qu’il n’est pas encore patron. D’ailleurs, certains de ses collègues du gouvernement n’hésitent plus à l’accuser de jouer « trop perso » à l’approche du scrutin de novembre.



Taïeb Fassi-Fihri, ministre des Affaires étrangères : 6,5/10 (Technocrate)

Apprécié de ses interlocuteurs étrangers, qui louent son sérieux et son abnégation sur le dossier du Sahara – le seul qui compte vraiment aux yeux de la diplomatie marocaine –, le ministre des Affaires étrangères vient de remporter un succès d’estime à l’ONU, où l’élection du royaume comme membre non permanent du Conseil de sécurité a été un triomphe, avec 151 votes dès le premier tour. De quoi oublier les quelques couacs marquant son passage au ministère : incident diplomatique évité de justesse après l’expulsion de la militante sahraouie Aminatou Haidar, rupture fracassante et inexpliquée des relations diplomatiques avec l’Iran. En 2011, l’absence du Maroc à l’Union africaine (UA), la discrétion du roi lors des sommets de chefs d’État passeraient presque pour un bon point. Domaine réservé de Mohammed VI, la politique étrangère se teinte d’un réalisme sans fard : soutien prudent à la révolution libyenne, statut avancé avec l’Union européenne, lobbying onusien et contournement des instances régionales (UA, Ligue arabe) pour maintenir des relations avec des partenaires clés.



Karim Ghellab, ministre des Transports et de l’Equipement : 8,5/10 (Istiqlal)

Hier jeune technocrate, aujourd’hui véritable bête politique, au gouvernement, Ghellab est un symbole de la génération M6. Ingénieur déniché par le superconseiller royal Meziane Belfqih, responsable de l’exécution des grands travaux d’infrastructures depuis le gouvernement Jettou, l’homme réussit à imposer son code de la route (permis à points, refonte de l’examen, durcissement des amendes, radars) contre vents et marées. Volontariste mais ouvert, c’est un redoutable négociateur, qui sait écouter les syndicats sans rien céder sur l’essentiel. Sur le dossier du TGV, il sort récemment du bois pour défendre le montage financier et juridique du plus grand projet ferroviaire du pays depuis l’indépendance. Les esprits chagrins noteront qu’il n’y a pas de débat public, mais les arguments sont là. Travailleur acharné, homme de dossiers, il cultive depuis plusieurs années un rapport direct avec les électeurs depuis son fief de Sbata, un quartier populaire de la banlieue de Casablanca. Certains voient déjà en lui un futur patron de l’Istiqlal. Pour le moment, il accumule les bons points.



Yasmina Baddou, ministre de la Santé : 5,5/10 (Istiqlal)

Avocate de formation, jeune secrétaire d’État dans le gouvernement Jettou en 2002, Yasmina Baddou ne manque pas de cran. En 2007, elle se présente dans la « circonscription de la mort », à Casablanca-Anfa, et décroche son siège de députée. Sa nomination au ministère de la Santé est accueillie favorablement au départ, les profanes étant réputés plus indépendants à ce poste que les médecins. Pourtant, après quatre années de batailles avec les fonctionnaires et les cliniques, d’attaques vicieuses de la part d’une presse machiste et souvent indigne, la ministre se prépare à rendre son tablier sans avoir vaincu. Elle a pourtant imposé des mesures courageuses, comme la pilule du lendemain en 2008, et géré avec sérieux la crise de la grippe A l’année suivante. Mais avec les syndicats, son style autoritaire déplaît. Ce n’est pas le courage qui fait défaut à Baddou. Sauf que lors des négociations avec les médecins en grève totale (une première enregistrée au printemps 2011), elle laisse le ministère de l’Intérieur gérer les négociations avec les syndicats.



Ahmed Akhchichine, ministre de l'Éducation nationale : 4/10 (PAM)

Sur le portail makassib.ma, vitrine électronique du bilan du gouvernement El Fassi, les réalisations du ministère de l’Éducation nationale ne concernent que l’enseignement supérieur. Tout le volet relatif à l’école est mis au crédit du secrétariat d’État à l’enseignement scolaire. Comme si, par avance, Ahmed Akhchichine cachait sous le tapis la poussière du plan d’urgence pour l’école de sa collègue Latifa Labida. Les objectifs du programme d’urgence 2009-2012 sont encore loin d’être atteints. Déjà, les cadres du ministère expliquent qu’il est trop tôt pour faire le bilan, que le ministre doit nécessairement être reconduit dans ses fonctions avant d’être jugé sur pièce. Pourtant, les parents ne décolèrent pas, contraints d’envoyer leurs enfants dans des écoles privées dès qu’ils en ont les moyens. Pis, les enseignants, poussés par leurs syndicats, bloquent une réforme jugée autoritaire. Découragé, Akhchichine aurait songé plusieurs fois à la démission. Pour ce membre fondateur du PAM, ministre alors que son parti est dans l’opposition depuis 2009, la délivrance pourrait être proche.



Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture : 6/10 (RNI)

Quand il arrive au ministère de l’Agriculture, Aziz Akhannouch s’empresse de commander une stratégie sectorielle au cabinet McKinsey. Preuve que ce manager, grand acteur de la distribution d’hydrocarbures et magnat de la presse, voit grand. La recette est connue : pour convaincre en haut lieu, rien de mieux que de présenter un gros rapport de la firme de consulting avec, en prime, une jolie présentation PowerPoint. Décrié majoritairement par les universitaires, le plan « Maroc vert » fait la part belle à une agriculture d’exportation s’appuyant sur des grands groupes. Or le deuxième volet de la stratégie qui vise la relève du monde rural a la part congrue. Les lois sur les produits du terroir, une des passions du ministre avant 2007, sont prometteuses. Mais les objectifs les plus ambitieux du plan « Maroc vert » se heurtent à des problèmes de fond, dont la libération du foncier. Côté pêche, le ministre a mis du temps à réunir tous les professionnels autour d’une table, mais ses collaborateurs se sont distingués lors de la renégociation des accords avec l’Union européenne.



Khalid Naciri, porte-parole du gouvernement : 3,5/10 (PPS)

Pour un gouvernement soucieux de son image à l’étranger, la stratégie de communication du gouvernement El Fassi est un échec patent. Faible coordination interministérielle, coups de sang du ministre, politique de l’autruche, le « Maroc qui communique » a perdu au change entre l’ancien porte-parole du gouvernement Nabil Benabdallah et son successeur, Khalid Naciri. Trois dossiers de crise et trois ratés illustrent cette prestation désastreuse. La liberté de la presse, d’abord, mise à mal par le ministre de tutelle, érigé en procureur-censeur adepte du réquisitoire enflammé contre les « nihilistes ». Ensuite, fin 2009, l’affaire de la militante indépendantiste sahraouie Aminatou Haidar est le symbole d’une poussée de fièvre propagandiste. Rebelote en 2010 avec Gdim Izik. Alors que Rabat peut se targuer d’une riposte mesurée à la contestation de militants indépendantistes, des médias étrangers présentent une version des faits largement favorable au Polisario. En cause, notamment, l’attitude crispée des autorités marocaines avec la presse internationale.

Jeune Afrique

Si on fait la moyenne en terme de Parti on a RNI avec 6.25 points, le PI avec 5.8 points, le PAM avec 4 points et le PPS avec 3.5 points
la Technocratie vaut 6.25 points

_________________
Revenir en haut Aller en bas
thierrytigerfan
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2743
Inscrit le : 01/02/2010
Localisation : Bruxelles
Nationalité : Belgique
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Lun 7 Nov 2011 - 12:26

Citation :
Législatures 2011. 13.626.357 électeurs inscrits aux listes générales dont 54,90 % d'hommes et 45,10% de femmes. Le taux des nouveaux inscrits en milieu urbain est de 61,60% contre 38,40% en milieu rural. La ventilation par âge fait ressortir que 56,27% des nouveaux inscrits et des électeurs ayant effectué un transfert de leur inscription sont âgés de moins de 35 ans, contre 17,80% d'électeurs âgés entre 36 et 45 ans et 25,93% âgés de plus de 45 ans. Dans le souci d'épurer les listes électorales de toutes les erreurs, la prochaine étape concernera la précision desdites listes après leur traitement informatique.
source le 2 minute
Revenir en haut Aller en bas
Ichkirne
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 657
Inscrit le : 19/08/2011
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Lun 7 Nov 2011 - 16:58

Citation :
Maroc - Une délégation de l'APCE en mission dans le Royaume avant les élections

Trois membres de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) se rendront mercredi au Maroc pour une visite de quatre jours en vue de l'observation des élections législatives du 25 novembre, a annoncé lundi l'Assemblée siégeant à Strasbourg.
Cette première délégation, présidée par le sénateur tchèque Tomas Jirsa, doit notamment rencontrer à Rabat les présidents de la Chambre des représentants et de la Chambre des conseillers ainsi que des groupes parlementaires, le secrétaire d'Etat en charge de l'administration électorale, le président du Conseil national des droits de l'Homme et des représentants de la société civile, a précisé l'APCE dans un communiqué.

Le 25 novembre, l'APCE prévoit de déployer une délégation de "20 membres dans tout le pays pour observer le déroulement du scrutin dans les bureaux de vote". Ces élections découlent de l'adoption le 1er juillet par référendum de la nouvelle Constitution qui accorde notamment de larges prérogatives au futur chef du gouvernement.

Mais plusieurs partis, dont le mouvement islamiste Justice et bienfaisance, non reconnu mais toléré par les autorités, ont déjà annoncé leur intention de boycotter le scrutin.

L'APCE, qui réunit 318 parlementaires des 47 Etats membres du Conseil de l'Europe, a accordé le 21 juin au Parlement du Maroc le statut de "Partenaire pour la Démocratie", destiné à établir une coopération institutionnelle avec les parlements d'Etats voisins de l'Europe.

©AFP

http://www.afreekelection.com/journal/item/9471-article6665454.html
Revenir en haut Aller en bas
Ichkirne
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 657
Inscrit le : 19/08/2011
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Lun 7 Nov 2011 - 17:56

Citation :
Maroc: l'appel citoyen de Hit Radio


Younes Boumehdi veut inciter les jeunes à voter.

L'une des stations les plus écoutées par les jeunes Marocains se veut aussi une radio "citoyenne".

L'une des stations les plus écoutées par les jeunes Marocains se veut aussi une radio "citoyenne"... Comme elle l'avait déjà fait lors du référendum constitutionnel du mois de juillet, Hit Radio lance une campagne afin d'inciter ses auditeurs à s'inscrire sur les listes électorales, en prévision du scrutin législatif du mois de novembre.

Younes Boumehdi, PDG et fondateur, en est convaincu: les jeunes, s'ils veulent être davantage écoutés, doivent voter, s'impliquer et s'imposer. C'est déjà cette conviction qui, dès les années 1980, l'avait incité à imaginer, le premier, le pari audacieux d'une radio privée "100% hit et 100% jeunes". "Il n'existait alors pour les jeunes aucun espace, même virtuel, rappelle Boumehdi. Ni pour les jeunes musiciens."

Après la libéralisation des médias, la station voit officiellement le jour en 2006, à Rabat. Hit Radio, qui emploie aujourd'hui 50 salariés, accompagne et soutient la "nouvelle scène musicale" en diffusant les titres de ses artistes (40 % de la programmation est marocaine) et en soutenant des concerts et des spectacles. Elle a aussi réussi, en quelques années, à créer de véritables canaux d'expression que se sont appropriés ses jeunes auditeurs: émissions interactives, "libre antenne", forums sur le Net et sur Facebook, etc. Une liberté de ton et une impertinence pas toujours sans conséquences: la jeune radio a déjà fait l'objet de trois sanctions infligées par la Haute autorité de la communication audiovisuelle...

A lire aussi, l'interview de Younes Boumehdi, de passage à Paris en juillet dernier. "Les Marocains ont confiance mais attendent des résultats", déclarait-il, peu après que es Marocains ont approuvé la nouvelle Constitution proposée par les autorités.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/maroc-l-appel-citoyen-de-hit-radio_1048423.html
Citation :
Maroc : 4.000 observateurs représentant 16 instances accrédités pour les législatives du 25 novembre (CNDH)

Lundi 7 novembre 2011

(Xinhua) — La Commission spéciale d’accréditation des observateurs des élections a accrédité 16 instances nationales et internationales ayant mandaté environ 4. 000 observateurs pour les élections législatives du 25 novembre, annonce dimanche le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) dans un communiqué.

La liste définitive des instances accréditées a été arrêtée au terme d’une réunion tenue vendredi dernier, indique le le communiqué.

La commission a accrédité les instances nationales suivantes : le tissu associatif d’observation des élections, le Conseil national des droits de l’Homme, le Centre des droits des gents, le Forum civil démocratique marocain, le Forum Alkarama pour les droits de l’Homme, l’Organisation marocaine des droits de l’Homme, l’Instance marocaine des droits de l’Homme- l’Alliance civique des jeunes pour la réforme, l’Association initiative urbaine ( programme participatif marocain), le Centre Chourouk pour la démocratie, l’information et les droits de l’Homme, la Fédération de la ligue démocratique des droits de la femme, l’Association créativité féminine et l’Association Touiza, section Ben Guerir.

Concernant les organisations non gouvernementales internationales, la commission a accrédité l’Institut national démocratique (National democratic institute), le Réseau des élections dans le monde arabe, l’organisation "Gender Concerns international" et le groupe de recherche internationale des études sur les espaces émergents et transrégionaux (The International Research Group for Transregional & Emerging Area Studies).

Présidée par le président du CNDH, la Commission spéciale d’accréditation des observateurs des élections est composée du secrétaire général du CNDH, de quatre membres représentant les autorités gouvernementales chargées de la Justice, de l’Intérieur, des Affaires étrangères et de la Communication et d’un représentant de la Délégation interministérielle aux droits de l’Homme.

Elle comprend aussi un représentant de l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption ainsi que de cinq représentants des associations de la société civile représentée au sein du Conseil national des droits de l’homme.

AFRIScooP
Revenir en haut Aller en bas
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2763
Inscrit le : 11/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Mar 8 Nov 2011 - 3:26



pour l'instant ya que rni et pjd et PI et pps qui même une compagne de communication importante sur internet et si on exclus pps les autres parti sont bien les plus important .

_________________

Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division
avatar

messages : 6961
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Mar 8 Nov 2011 - 6:43

darija darija c'est la langue que chaque marocain parle.on voit qu'ils sont de faire passer leur message en parlant l'arabe classique ils parlent a une minoritee quand est ce u'ils vont comprendre que le citoyen lambda clmprend et la totalte du peuple comprend mieux darija que la langue de ayna dahabta ya sadiqui .
Revenir en haut Aller en bas
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2763
Inscrit le : 11/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   Mar 8 Nov 2011 - 13:27

faut le faire en l'amazigh aussi , on peut comprendre le faible taux de participation ,alors que le message arrive pas a une partie du peuple bien que elle est pas grande cette partie qui parle que l'amazigh exclusivement mais faut la prendre en considération .

quand on voit que sarko en france fait tout pour quelque millier d'élécteur chez nous on s'enfou de plusieur million .

_________________

Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
éléctions novembre 2011 [UPDATE-SONDAGE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Thalassa fait escale à Brest le 18 novembre 2011
» salon généalogie de NIMES les 12 et 13 novembre 2011
» REP INFO NOVEMBRE 2011 LEGION ETRANGERE
» 19ème festival du cinéma Russe à Honfleur du 22 au 27 Novembre 2011
» Conjuguer alimentation (bio), locavore et végétarienne, vous faites comment ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: