Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Ven 16 Déc 2011 - 22:01

Citation :
Les étrangers ne pourront plus acheter de l'immobilier dans 11 villes turques

La Turquie a interdit de vendre des terrains aux étrangers dans 7 provinces où le pourcentage de propriétés détenues par des citoyens d’autres pays dépasse la limite de 10% fixée par la loi, rapporte le journal espagnol ABC.

Selon le journal turc Vatan, le ministre de l’Environnement et de l’Urbanisme, Erdogan Bayraktar, a confirmé la fin des ventes des propriétés immobilières aux étrangers dans 11 villes des provinces d’Ankara, Batman, Erzincan, Malatya, Usak, Gaziantep et Sirnak. Le ministre a ajouté qu’au cours des 8 dernières années, 103.604 citoyens d’autres nations avaient acquis 96.925 propriétés pour un total de 81.684.537 mètres carrés. Cette mesure apparaît comme une manifestation du nationalisme turc, d’autant plus exacerbé par la forte dépendance de la Turquie vis-à-vis de l’Europe.

Selon les dossiers, les acheteurs étrangers –principalement allemands et britanniques– sont surtout intéressés par des terrains dans la province de Konya en Anatolie centrale, la région la plus adaptée pour la production d'énergie solaire.

Si l’achat immobilier des étrangers a longtemps été interdit en Turquie, une loi de 2003 a pourtant autorisé l’acquisition de biens immobiliers par les étrangers et encouragé l’essor du marché immobilier turc. Cela représente une grande partie des investissements étrangers en Turquie. Mais l'étau semble se resserer avec la mesure annoncée par le ministre.

http://www.slate.fr/lien/47597/turquie-interdit-etrangers-achat-immobilier-propriete


Citation :
Attention, la Turquie débarque en Afrique

Le ministre togolais des Affaires étrangères, Elliott Ohin, participe à Istanbul à la conférence ministérielle de partenariat Afrique-Turquie où il est question de développer la coopération politique et économique.

Déçu par les atermoiements de l’Union européenne, qui repousse sans cesse son adhésion, Ankara réoriente sa diplomatie vers l’Afrique. En outre, l’atonie des marchés occidentaux incite les entreprises turques à travailler au sud du Sahara. En dix ans, les échanges commerciaux ont triplé, tandis que s’intensifiaient les liens avec les capitales du continent noir.
C’est donc vers l’Afrique que les entrepreneurs turcs tournent désormais leurs regards.

Les relations diplomatiques et commerciales de la Turquie avec le continent se sont métamorphosées : en l’espace d’une décennie, Ankara a triplé le nombre de ses ambassades et en compte dorénavant vingt-cinq — autant que l’Inde —, dont quinze ont été inaugurées entre 2009 et 2010.

Disposant du statut d’observateur au sein de l’Union africaine, le pays participe à cinq missions de maintien de la paix en Afrique tandis qu’une douzaine de ses frégates patrouillent au large des côtes somaliennes dans le cadre de la flottille internationale de lutte contre la piraterie.

Sur le versant économique, Ankara compte parmi les membres non régionaux de la Banque africaine de développement (BAD) et envisagerait d’établir d’ici 2019 une zone de libre-échange avec la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC), une union douanière entre le Kenya, l’Ouganda, la Tanzanie, le Burundi et le Rwanda.

Alors que Turkish Airlines, vingt-quatrième compagnie aérienne du monde, dessert désormais quatorze villes et douze pays du continent, le volume des échanges commerciaux entre la Turquie et l’Afrique subsaharienne — l’Afrique du Sud et le Nigeria en premier lieu — aurait atteint près de 20 milliards de dollars en 2009, soit plus du triple de son niveau de 2003. Les exportations vers le sud du Sahara (10,2 milliards de dollars en 2009) représenteraient plus de 10 % du total réalisé par la Turquie.

De 20 à 30 % moins coûteux que les produits européens, le made in Turkey (matériaux de construction, agroalimentaire, ingénierie, machinerie, textile, prêt-à-porter, équipement médical, technologies de l’information, produits d’hygiène personnelle et de nettoyage, ou encore bijouterie) jouit auprès du consommateur africain d’une meilleure réputation que son concurrent chinois.

Au Togo, un premier partenariat a été noué il y a quelques semaines. Le géant turc de l’engrais, Güneysan, s’est associé à un importateur local pour développer des activités dans le domaine agricole dans les pays de la région.

Voici l’intervention d’Elliott Ohin, le ministre des Affaires étrangères togolais lors de la conférence ministérielle de partenariat Afrique-Turquie

Mon pays, le Togo, est honoré de prendre la parole devant cette auguste assemblée qui réunit la grande Turquie et l’Afrique entière en vue de jeter les bases d’une nouvelle ère de coopération, mutuellement bénéfique pour les peuples turc et africain.
Qu’il me soit permis d’exprimer nos sincères remerciements à Son Excellence Monsieur Abdullah GÜL, Président de la République de Turquie, au Gouvernement et au peuple turc pour l’accueil qui a été réservé à moi-même ainsi qu’à la délégation qui m’accompagne.

Mesdames et Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs,

Le processus de globalisation et l’évolution des technologies ont créé un contexte nouveau dans les échanges économiques et commerciaux.

La nouvelle société de l’information et de la communication et le développement des outils de diffusion des connaissances qui rapprochent notre continent de la Turquie offrent des possibilités considérables qui contribuent aujourd’hui à bâtir une société plus ouverte et plus compétitive.

Mais force est de constater que l’Afrique, notre continent, est loin de tirer les fruits de ces opportunités.

Aujourd’hui encore, elle doit davantage faire face à de nouveaux défis que constituent, entre autres, les crises alimentaire, énergétique et les changements climatiques.

Tous les rapports sont formels pour dire que le niveau de réalisation des objectifs du millénaire pour le développement est largement en-deçà des attentes.

Mesdames et Messieurs les Ministres
Mesdames et Messieurs,

L’Afrique n'est pas pauvre en termes de facteurs de développement. Notre handicap, dans le passé résidait en partie dans le manque de mise en œuvre de politiques appropriées. Le développement peut avoir lieu si des politiques bien conçues sont adoptées et si des mesures adéquates sont prises pour une mise en œuvre immédiate.

Depuis quelques années, l’Afrique a poursuivi fermement la politique de réforme et d’assainissement de son environnement économique et œuvre pour le développement des forces productives. La situation économique et sociale du continent a ainsi connu d’importantes mutations.

A cet égard, il est important de veiller à ce que les crises récentes ne remettent pas en cause les efforts concrets déployés pour améliorer la qualité de vie des plus pauvres dans nos pays et pour vaincre les fléaux que sont la pauvreté et les maladies. Un appel à plus de solidarité est impérieux, appel auquel répond opportunément l’annonce des relations Turquie-Afrique.

Mesdames et Messieurs,

L’Afrique entend renforcer sa coopération avec la Turquie. Et face aux défis, il est impératif de donner un contenu réel à nos relations en veillant à ce qu’elles reposent non seulement sur le partage des objectifs, mais également sur le partage des moyens et des résultats. C’est à ce titre que chacune des parties prendra la mesure de ses engagements.

Il convient également d’assurer une étroite collaboration entre les hommes d’affaires des deux parties, d’étendre la voie pour une coopération économique et commerciale accrue dans un esprit de complémentarité afin d’élever nos relations à un niveau de développement mutuellement avantageux.

L’implication de la Turquie dans la stabilisation du continent et dans le règlement des conflits a largement contribué à la conclusion des accords de transition politique ici et là et démontre, à cet égard, Monsieur le Président, que votre pays est conscient de ce que la stabilité est la condition indispensable au développement économique et à la réduction des inégalités. Ceci constitue une preuve de solidarité fort appréciable.

Au-delà de cette perspective très favorable, nous avons la conviction que les nombreuses potentialités de votre pays ne manqueront pas d’inciter vos entreprises à investir dans nos pays. Elles y sont d’ores et déjà invitées, et je suis persuadé qu’elles seront encouragées à accentuer leur présence par la politique que vous avez résolument engagée en organisant cette importante rencontre.

Nos échanges avec la Turquie doivent se dérouler dans l’intérêt mutuel des deux parties. Et l’Afrique est davantage intéressée par les investissements turcs dans le cadre de projets de construction de routes, d’hôpitaux, d’écoles et d’autres infrastructures qui manquent désespérément à notre continent.

Mesdames et Messieurs les Ministres
Mesdames et Messieurs,

Les nations veulent vendre leurs biens, mais elles doivent conserver leur âme. Il est constant aujourd’hui que l’état du monde est particulièrement préoccupant et le continent africain en est une illustration inacceptable eu égard à la pauvreté, à la faim et à l’état de santé précaire de ses populations.

Cette situation doit être un motif de sursaut à l’échelle mondiale pour trouver des solutions à nos problèmes. L’objectif de notre coopération sera de parvenir à un développement commun. Les économies des deux parties peuvent être complémentaires. La Turquie possède des technologies et des expériences de développement, l’Afrique, de son côté, est riche en ressources humaines et naturelles. Il est donc possible aux deux Parties de bénéficier de ces opportunités de coopération.

Nous devons donc encourager nos entreprises à renforcer la coopération réciproque et à se compléter afin de se développer d’une manière qui soit conforme aux exigences d’une économie globalisée.

C’est pourquoi nous appuyons fermement le cadre de coopération Turquie-Afrique et la Déclaration d’Istanbul et sommes optimistes que lors du prochain Sommet, nous constaterons que des résultats positifs auront été déjà enregistrés à travers la mise en œuvre judicieuse des projets et programmes identifiés d’un commun accord par les Parties.

Le Togo, mon pays, est tout disposé à participer et à donner une nouvelle dimension à notre désir commun de promouvoir et d’élargir nos rapports de coopération Turquie-Afrique.

Vive la coopération Turquie-Afrique !
Vive la solidarité entre les peuples !


http://www.republicoftogo.com/Toutes-les-rubriques/Economie/Attention-la-Turquie-debarque-en-Afrique
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Sam 17 Déc 2011 - 15:53

10 terroristes du Pkk ont étaient tués avec l'aide de drone, lors d'une attaque aérienne combinant F-16 et Drone. les 50 autres terroristes sont coincés dans 4 grandes grottes. Les forces de sécurité demande aux membres du Pkk de se rendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 19 Déc 2011 - 18:04

20 autres terroristes tués pendant les opérations militaires.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 20 Déc 2011 - 22:06

10 terroristes du Pkk viennent de se rendre aux forces de sécurité. L'hiver passe très mal pour le Pkk.
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur


messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 21 Déc 2011 - 17:12

Citation :
La tension monte entre Paris et Ankara


La Turquie envisage des représailles si les députés français criminalisent la négation du génocide arménien.
Les déclarations du premier ministre turc sur la proposition de loi pénalisant la négation du génocide arménien, qui sera examinée demain par les députés, donnent le ton de la riposte d'Ankara. «Si l'Assemblée nationale française s'intéresse à l'histoire, qu'elle se penche donc sur les événements qui ont eu lieu en Afrique, au Rwanda et en Algérie», a lancé Recep Tayyip Erdogan, en qualifiant le passé colonial français de «sale et sanglant».
Dans une lettre transmise samedi au président Nicolas Sarkozy, il précise que ce texte «vise de façon hostile la République turque» et que son adoption aura «des conséquences irréparables sur les relations entre la Turquie et la France au niveau politique, économique, culturel»…

En cas de vote de la loi par les élus français, la première victime sera la récente et timide amélioration des relations diplomatiques. L'ambassadeur turc sera rappelé immédiatement pour consultation, a prévenu Ankara.

Par mesure de réciprocité, son homologue français devrait effectuer le trajet en sens inverse. Mais un abaissement du niveau de la représentation diplomatique à Paris n'est, pour l'instant, pas évoqué par le gouvernement turc.

Dans les milieux officiels français, on se prépare à un gel des échanges diplomatiques, avec une interruption des visites parlementaires et ministérielles - autrement dit à un coup d'arrêt dans la normalisation en cours des relations franco-turques.

En donnant la priorité aux questions bilatérales, les récentes visites en Turquie du ministre de l'Intérieur Claude Guéant et du chef de la diplomatie Alain Juppé avaient permis de mettre en sourdine le veto de l'Élysée à l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne. Depuis 2005, l'opposition de la France à la candidature turque a plombé les liens entre les deux pays.

Menaces économiques


Les intérêts économiques français devraient également subir «des dommages importants», a prévenu le président des Chambres de commerce de Turquie, Rifat Hisarciklioglu, lors d'une visite de lobbying auprès des milieux d'affaires français à Paris. La Chambre de commerce franco-turque fait part, dans une lettre envoyée au président français, de sa «très grande préoccupation» et rappelle que la Turquie est «la troisième destination mondiale des exportations françaises, hors UE et Suisse».

Le ministre du Commerce, Zafer Caglayan, a écarté un boycott officiel des produits hexagonaux. Mais comme en 2001, après le vote de la loi reconnaissant l'existence du génocide arménien par le Parlement français, et en 2006, après l'adoption au Sénat d'une proposition de loi punissant la négation de ce génocide, les entreprises tricolores devraient à nouveau être écartées des marchés publics dans les transports, l'armement et le nucléaire.

Areva, qui cherche à revenir en Turquie pour construire des centrales, pourrait faire les frais de la crise qui se profile. Enfin, la coopération culturelle, très vivante notamment via l'université de Galatasaray et six lycées francophones à Istanbul, pourrait également être dans le collimateur des autorités turques, craint-on côté français.
lefigaro

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
LaikTurkiye
Lieutenant
Lieutenant


messages : 793
Inscrit le : 21/12/2010
Localisation : -
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Jeu 22 Déc 2011 - 11:44

Un soldat turc à été tué aujourd'hui par l'explosion d'une mine antipersonnelle. Une vingtaine de terroristes du PKK sont sous le feu des militaires dans le mont Cudi (prés de la frontière irakienne)
Le Pkk à essuyé de lourde pertes ces dernier jours.
Revenir en haut Aller en bas
Nano
Colonel
Colonel


messages : 1530
Inscrit le : 18/05/2009
Localisation : Brest - Rabat
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Jeu 22 Déc 2011 - 15:28

La Turquie rappel son ambassadeur à paris, le projet de loi est passé Exclamation manifestation devant l'assemblé nationale.
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur


messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Jeu 22 Déc 2011 - 15:38

Nano a écrit:
La Turquie rappel son ambassadeur à paris, le projet de loi est passé Exclamation manifestation devant l'assemblé nationale.

Citation :
l'ambassadeur turc rappelé

La Turquie a rappelé aujourd'hui son ambassadeur à Paris, Tahsin Burcuoglu, après le vote d'une loi à l'Assemblée nationale française condamnant la négation du génocide arménien, a déclaré le porte-parole de l'ambassade, Engin Solakoglu. "Il part demain" de France et le premier ministre turc va préciser sous peu les décisions prises par Ankara à la suite de l'adoption de la loi française, a-t-il ajouté.

Cette loi prévoit un an de prison et 45.000 euros d'amende pour la négation d'un génocide reconnu par la loi française. Deux génocides, celui des juifs lors de la deuxième guerre mondiale et celui des Arméniens en 1915, sont reconnus par des lois françaises.

La Turquie, qui ne reconnaît pas le génocide arménien, a multiplié ces derniers jours les pressions pour empêcher le Parlement français de voter la législation contestée, mise à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale avec le soutien du gouvernement français.

Elle a promis des représailles diplomatiques, économiques et culturelles si la France poursuivait sa démarche vers l'adoption d'une nouvelle législation.

lefigaro

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Tskfanatik
Commandant
Commandant


messages : 1071
Inscrit le : 10/09/2011
Localisation : Eurasie
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Jeu 22 Déc 2011 - 17:01

Voici les mesures de l' Etape 1 de retorsions à la France annoncé par Erdogan y' a quelques minutes

Rappel de l' ambassadeur
fin de tous les accords politique
fin de l' echange de renseignement
annulation de toutes les manoeuvres communes et multinationale
fermeture de l' espace aerien et martime turc a l' armée française et autorisation au cas par cas pour chaque avions
fin des echanges et des formations bilaterale dans le domaine politique, diplomatique et culturel
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Ven 23 Déc 2011 - 11:07

Citation :
La Turquie accuse la France de "génocide" en Algérie

La Turquie a décidément du mal à digérer l'adoption par l'Assemblée nationale française d'une proposition de loi pénalisant la négation des génocides. Ce vendredi, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a accusé la France d'avoir commis "un génocide" en Algérie. "On estime que 15% de la population algérienne a été massacrée par les Français à partir de 1945. Il s'agit d'un génocide", a déclaré M. Erdogan lors d'une conférence...

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/la-turquie-accuse-la-france-de-genocide-en-algerie_1064800.html
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2697
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Ven 23 Déc 2011 - 11:25

La Turquie a autant besoin de la France que la France d'elle...
2012 arrive, les nouvelles résolutions avec.

La Turquie a des obligations vis-à-vis de l'OTAN, de plus elle court toujours apérs une adhésion a l'UE (que certains veuillent l'avouer ou non).
C'est une petite brouille diplomatique et c'est tout.

Citation :

fin de tous les accords politique
fin de l' echange de renseignement
annulation de toutes les manoeuvres communes et multinationale
fin des echanges et des formations bilaterale dans le domaine politique, diplomatique et culturel

La Turquie ne se puni-t'elle pas seule?

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Ven 23 Déc 2011 - 17:26

15 terroristes du Pkk ont étaient tués par les forces de sécurité pendant une opération contre les caches du Pkk dans le mont Joudi, prés de la frontière irakienne. Ils ont étaient repérer par les drones de la Turaf.

Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Ven 23 Déc 2011 - 18:10

Citation :
Suivant l’exemple de Receep Erdogan, qui a accusé la France d’avoir commis "un génocide en Algérie", le Parlement turc préparerait, selon lui, une loi mémorielle visant la France. "Des élus turcs veulent reconnaître officiellement le génocide commis par la France en Algérie pour démontrer le degré de stupidité de ce type de loi"...

http://www.france24.com/fr/20111223-ankara-prepare-deuxieme-vague-represailles-politiques-economiques-france-turquie-armenie-genocide
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Ven 23 Déc 2011 - 21:05

BOUBOU a écrit:
La Turquie a autant besoin de la France que la France d'elle...
2012 arrive, les nouvelles résolutions avec.

La Turquie a des obligations vis-à-vis de l'OTAN, de plus elle court toujours apérs une adhésion a l'UE (que certains veuillent l'avouer ou non).
C'est une petite brouille diplomatique et c'est tout.

Citation :

fin de tous les accords politique
fin de l' echange de renseignement
annulation de toutes les manoeuvres communes et multinationale
fin des echanges et des formations bilaterale dans le domaine politique, diplomatique et culturel

La Turquie ne se puni-t'elle pas seule?

La Turquie n'a pas besoin de la France.

Le point, le plus important dans l'article:

Citation :
"Mais la Turquie de 2001 et de 2007 n’est pas la Turquie de 2011", avertit Sinan Ulgen. "Le pays est aujourd’hui beaucoup plus confiant, sa réaction va être bien plus sévère pour nuire aux intérêts français, et pas seulement en Turquie, mais également dans toutes les régions sous influence turque."

http://www.france24.com/fr/20111223-ankara-prepare-deuxieme-vague-represailles-politiques-economiques-france-turquie-armenie-genocide
Revenir en haut Aller en bas
LaikTurkiye
Lieutenant
Lieutenant


messages : 793
Inscrit le : 21/12/2010
Localisation : -
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Ven 23 Déc 2011 - 23:12

Communiqué du gouverneur de la province de Sirnak : 27 terroristes du PKK tués et 5 autres capturés vivants lors des opérations militaires au pont Cudi
Revenir en haut Aller en bas
LaikTurkiye
Lieutenant
Lieutenant


messages : 793
Inscrit le : 21/12/2010
Localisation : -
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Ven 23 Déc 2011 - 23:21

Video des operations coup de poing de la gendarmerie turque contre le PKK dans la province de Bingöl

http://askerhaber.com/video.php?id=768&title=operasyon-ani-kamerada
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Ven 23 Déc 2011 - 23:30

Depuis qu'ils ont nettoyés l'armée, et que le gouvernement et l'armée ont entrepris une nouvelle approche des opérations militaires, le Pkk perd du sang.
Revenir en haut Aller en bas
yz
sergent
sergent


messages : 233
Inscrit le : 04/12/2011
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Sam 24 Déc 2011 - 9:06

Baybars a écrit:

Le point, le plus important dans l'article:

Citation :
"Mais la Turquie de 2001 et de 2007 n’est pas la Turquie de 2011", avertit Sinan Ulgen. "Le pays est aujourd’hui beaucoup plus confiant, sa réaction va être bien plus sévère pour nuire aux intérêts français, et pas seulement en Turquie, mais également dans toutes les régions sous influence turque."
tu peux m'en citer 10 pays?
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Sam 24 Déc 2011 - 11:52

C'est pas bien de nier un génocide... pas ca



Revenir en haut Aller en bas
Tskfanatik
Commandant
Commandant


messages : 1071
Inscrit le : 10/09/2011
Localisation : Eurasie
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Sam 24 Déc 2011 - 12:06

@ rafi

Je vois que tu as rajouté un smileys ...


Je tiens à te rappeller que les évenements de 1915 ont été déclaré genocide parce que les députes socialistes l' ont décidé ainsi en 2001.

qui peut décider si un évenements est un genocide ou pas ? Les deputés d' un pays tiers ??
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Sam 24 Déc 2011 - 12:10

Je veux juste démontrer, Tskfanatik, et je pense que tu l'as compris, que tous les pays du monde ont des choses à se reprocher et qu'il est très facile de soulever la couverture qui les cache. Avec la Turquie c'est particulièrement facile..

Revenir en haut Aller en bas
Tskfanatik
Commandant
Commandant


messages : 1071
Inscrit le : 10/09/2011
Localisation : Eurasie
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Sam 24 Déc 2011 - 12:16

voici un commentaire non anonyme posté sur un site d' info français :
Citation :

Nathalie Goulet a posté le 22-12-2011 à 22:40

La Turquie est dans son droit ,et je suis stupéfaite de lire que Madame Boye auteur de ce naufrage législatif r trouve que la Turquie fait de l’ingérence dans les affaires de la France ,c 'est l’hôpital qui se moque de la charité.
Le texte sur la pénalisation du génocide arménien est inutile, les lois mémorielles ne sont pas constructives elles ne le sont jamais.
La Turquie se montre un partenaire fiable et un joker diplomatqiue remarquable au Proche et au Moyen-Orient
Enfin ce texte n’est pas encore une loi et d’ici là il faudra que les esprits s’apaisent mais la France qui est amie de la Turquie et de l Arménie aurait mieux fait de laisser les parties gérer ce différent historique puisque notre droit reconnait déjà le génocide de 1915 et que la Turquie a accepté sur ce sujet une commission d’experts internationaux.
Cette promesse présidentielle heurte de façon inappropriée et injuste nos amis turcs et nos compatriotes français d’origine turque au moment où nous avons besoin de tous pour lutter contre la crise que dira le Président si la Turquie annule sa commande de 100 Airbus ?
Nathalie Goulet sénateur de l Orne
Membre de l Assemblée Parlementaire de l Otan

Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Sam 24 Déc 2011 - 12:21

Je ne suis pas favorable aux lois dites mémorielles, mais je dois dire que le retour de bâton qu'a suscité la Turquie par la négation du génocide arménien commis par cette dictature que l'on nomme empire ottoman, ne cesse de me surprendre. Imagine l'Allemagne déclarant au monde entier: si les turcs se réservent le droit de nier un génocide, nous allons faire de même...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Dim 25 Déc 2011 - 1:01

Ce genre de spectacle est démodé.

Revenir en haut Aller en bas
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2740
Inscrit le : 11/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Dim 25 Déc 2011 - 1:31

Baybars a écrit:
Ce genre de spectacle est démodé.


sa me rapelle les jeux arabes organisé a casablanca dans les année 80 , les chinois ont mit la barre trop haute Sad


si sa été de nuit sa aurai été plus jolie avec un peu de lumière .

_________________

Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Aujourd'hui à 17:01

Revenir en haut Aller en bas
 
TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» une politique énergétique qui se fait désirer
» Traité d'Ambassade avec le Limousin et la Marche
» Le Politique selon Platon
» Fils de politique méritocratie
» Approche socio-politique de l'Asie musulman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: