Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Ven 6 Avr 2012 - 21:33

cheers

Citation :
Turkey reduces direct defense imports to 10 percent in 2011

Turkey was heavily reliant on defense imports at the beginning of the 2000s, but this has seemingly begun to change, with direct weapons purchases from foreign firms now constituting only 10 percent of the total needs of Turkey's defense industry.
According to a report prepared by the Undersecretariat for the Defense Industry (SSM) in January 2012, only 10 percent of the country's defense industry needs were directly met by foreign companies in 2011, while most of its needs are now being met by local companies and joint consortiums.

Despite being one of the largest armies in NATO, Turkey used to be a technologically dependent country in the field of defense and made huge weapons purchases from its allies, including the US and Israel, straining its economy in the past.

As part of a new vigorous policy adopted over the past decade, national defense firms have been favored in weapons procurement to feed the country's defense industry, the report stated. Dependency on foreign technology decreased to below 50 percent over the past decade, which marked substantial progress in the field of defense in comparison to a decade ago, when 80-85 percent of Turkey's defense needs were met by foreign import.

The report also indicates that 49 percent of weapons purchased by Turkey came from foreign companies that had Turkish partners carrying out production, while 32 percent of its defense needs were met by domestic firms in 2011.

In recent years, Turkey has produced its own warship, tank and unmanned aerial vehicle (UAV), called Anka, to replace Israeli-made Herons.

UAVs are crucial in Turkey's fight against the terrorist the Kurdistan Workers' Party (PKK) in Turkey's Southeast and Anka is of grave importance considering the tense relations with Israel that now makes purchasing new Herons almost impossible. Turkey's Anka is expected to be operational by June 2012.

More money spent on research and development projects

As part of the goal to beef up the country's defense industry, a considerable amount of money has been spent on research and development projects where Turkish firms are either the sole producer or the main producer in a joint consortium.

Whereas in 2002 Turkey only spent $5.5 billion on defense research projects, $27.3 billion was spent in 2011 to facilitate innovation and technological development of the defense industry, the report states.

Local production became a condition in many contracts concerning weapons procurement, paving the way for enormous investments in this industry being made by domestic firms, which have also enjoyed financial backing from the state. Despite the 2001 economic crisis and its profound impact on unemployment and other social policies in the years that followed, no cuts have been made to defense spending in Turkey.
http://www.todayszaman.com/newsDetail_getNewsById.action?load=detay&newsId=273330&link=273330
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Sam 7 Avr 2012 - 16:26

J'aimerais avoir l'avis des amis du forum concernant la position turque sur les dossiers du moments (syrien, iranien, palestinien).

Ce serait bien d'avoir un avis "extérieur" loin de celui de Tsk ou Baybars qui sont partisans loin de toute objectivité
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Sam 7 Avr 2012 - 16:34

Le dossier syrien procède tant des intérêts régionaux du pays que du devoir d'aller dans le même sens que Washington, forcément ça coince aux encolures, surtout lorsque derrière les pires extrémistes on trouve l'Arabie Saoudite et le Qatar. Sur le dossier iranien, la Turquie se pose en réel médiateur et elle doit continuer ainsi. Sur le dossier palestinien, zéro pointé.

Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Sam 7 Avr 2012 - 17:54

rafi a écrit:
Le dossier syrien procède tant des intérêts régionaux du pays que du devoir d'aller dans le même sens que Washington, forcément ça coince aux encolures, surtout lorsque derrière les pires extrémistes on trouve l'Arabie Saoudite et le Qatar. Sur le dossier iranien, la Turquie se pose en réel médiateur et elle doit continuer ainsi. Sur le dossier palestinien, zéro pointé.

Merci de ta contribution rafi Very Happy

Il y a un thread plus adapté à cette discussion que je viens de voir :

Arrow http://far-maroc.forumpro.fr/t2570p150-la-nouvelle-diplomatie-turque?highlight=turque
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 9 Avr 2012 - 14:29

Erdogan est en Chine pour renforcer les relations économiques, militaires et politiques entre les deux pays.. La Syrie sera au centre des discussions..

















Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 9 Avr 2012 - 23:10

6 morts et 7 blessés suite à une tornade violente à Elazig..

Revenir en haut Aller en bas
sorius
Commandant
Commandant


messages : 1137
Inscrit le : 18/11/2010
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Lun 9 Avr 2012 - 23:12

toutes mes condoléances
RIP
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 10 Avr 2012 - 12:33

RIP
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 10 Avr 2012 - 12:34

REP.
Revenir en haut Aller en bas
LaikTurkiye
Lieutenant
Lieutenant


messages : 793
Inscrit le : 21/12/2010
Localisation : -
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 10 Avr 2012 - 18:40

ERDOGAN IS OUT

Citation :

L'heure de gloire turque au Moyen-Orient touche à sa fin

La Turquie est en position de force sur la scène régionale et internationale. Son économie de marché solide, la vigueur de sa démocratie, son influence culturelle et la mise à l'écart de menaces de longue date, à savoir l'islamisme, le nationalisme ethnique, le militarisme et l'autoritarisme, semblent consacrer son heure de gloire.

Pourtant, les Turcs commencent à se demander si leur chance ne va pas tourner. La température monte au Moyen-Orient, et les frontières de l'Est turc n'y sont pas insensibles. Tout était plus simple au début des années 2000, quand la Turquie pouvait se permettre d'être neutre. Que ce soit avec Israël ou l'Iran, elle maintenait l'ouverture économique de ses frontières et encourageait l'intégration d'infrastructures entre les pays voisins et la création de zones régionales de libre-échange. Cette politique de "zéro problème" est désormais un idéal lointain.

De coopération, les relations avec l'Iran se sont transformées en rivalité pour une influence sur le monde arabe. Tous deux défendent respectivement les intérêts sunnites et chiites et ont pris des positions opposées sur la couverture antimissiles proposée par l'OTAN. Les relations avec l'Irak, précédemment marquées par un effort d'entente avec toutes les factions politiques, se sont détériorées. Ankara a subi un revers après la défaite de la faction qu'elle soutenait aux élections irakiennes, au profit d'un rapprochement de Bagdad avec Téhéran et Damas.

La Turquie a soutenu les révolutionnaires de la place Tahrir, qui apprécient le charisme du premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, mais sont néanmoins clairs : ils veulent suivre un modèle égyptien, et non turc. Ils se méfient également de l'ambition turque de leur retirer le rôle de chef de file du monde arabe. Si la dégradation des relations turco-israéliennes, depuis 2009, a amélioré l'image de la Turquie dans le monde arabe, elle risque, sur le long terme, de menacer les relations avec l'allié américain.

De tous les bouleversements du "printemps arabe", les difficultés du voisin syrien affectent particulièrement la Turquie. Le soutien turc à l'opposition syrienne a transformé une entente parfaite en un affrontement indirect. Ankara est embarrassé par les pressions internationales en faveur d'une intervention qui ruinerait sa réputation de neutralité et le placerait en conflit direct avec, notamment, l'Iran.

Le rapprochement de la Turquie avec l'Europe semble à l'arrêt. Le manque de progrès sur les 35 chapitres de négociation, aggravé par la décision turque d'interrompre tout dialogue avec Chypre lorsque celui-ci aura pris la présidence tournante de l'Union européenne (UE) en juillet, signale une véritable régression. Les railleries des hommes politiques turcs et la méfiance de certains Etats européens, à la tête desquels le président français, Nicolas Sarkozy, alimentent le malaise. Pour la Turquie, l'UE est hostile, dysfonctionnelle et empêtrée dans la crise de la zone euro. Bruxelles voit d'un mauvais oeil la persistance de violations des droits de l'homme en Turquie, les journalistes emprisonnés et l'absence de progrès sur le dossier kurde.

Pourtant, l'UE est une plate-forme fondamentale pour la Turquie. Elle fournit plus de la moitié de son commerce et représente les trois quarts des investissements étrangers directs.

Au lieu d'exiger de l'UE des droits qu'elle ne peut obtenir sans en être membre, la Turquie doit utiliser son influence régionale pour renouer avec l'Europe et coopérer sur le Moyen-Orient. De cette façon, Ankara obtiendrait des garanties solides, alors que la région connaît des difficultés, et regagnerait le respect qu'il mérite au sein de l'Europe. Surtout, cette coopération bénéficierait à toute la région.


http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/04/10/l-heure-de-gloire-turque-au-moyen-orient-touche-a-sa-fin_1683115_3232.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 10 Avr 2012 - 19:59

Je pense que le monde Arabe ne doit pas suivre la Turquie. De plus, sa été une erreur d'Erdogan de se rapprocher de l'Iran.
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 10 Avr 2012 - 20:03

La très très grosse erreur de la Turquie au niveau économique aura été de se pas se préoccuper plus tôt de son programme nucléaire et ainsi d'être passé à côté d'un thème cher aux turcs, l'indépendance nationale (en matière énergétique).
Revenir en haut Aller en bas
tshaashh
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1305
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Canada
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 10 Avr 2012 - 20:05

Cet article entier du "Monde" consiste a dresser une liste de menaces avant d'en arriver a la carotte UE What a Face et ceci ne serait que des "garanties"... certains doivent etre impatients d'impliquer plus la Turquie au M.O for their own fun and profit...

LaikTurkiye a écrit:
ERDOGAN IS OUT

Citation :

L'heure de gloire turque au Moyen-Orient touche à sa fin

Au lieu d'exiger de l'UE des droits qu'elle ne peut obtenir sans en être membre, la Turquie doit utiliser son influence régionale pour renouer avec l'Europe et coopérer sur le Moyen-Orient. De cette façon, Ankara obtiendrait des garanties solides, alors que la région connaît des difficultés, et regagnerait le respect qu'il mérite au sein de l'Europe. Surtout, cette coopération bénéficierait à toute la région.


http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/04/10/l-heure-de-gloire-turque-au-moyen-orient-touche-a-sa-fin_1683115_3232.html

_________________
Citation :
One should then look at the world of creation. It started out from the minerals and progressed, in an ingenious, gradual manner, to plants and animals. [...] The animal world then widens, its species become numerous, and, in a gradual process of creation, it finally leads to man, who is able to think and to reflect. The higher stage of man is reached from the world of the monkeys, in which both sagacity and perception are found, but which has not reached the stage of actual reflection and thinking. At this point we come to the first stage of man after (the world of monkeys). This is as far as our (physical) observation extends.


Ibn Khaldoun, Al Mouqaddimah (1377 - Franz Rosenthal translation), Ch.1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 10 Avr 2012 - 20:51

La Turquie et le Sultanat de Brunei ont abrogés les visas respectivement.

Par ailleurs, Erdogan est encore en Chine, la Turquie et la Chine ont signer un accord pour renforcer les liens économiques, militaires, et politique. Les deux pays prévoit 100 milliards $ de commerce par an. Les liens militaires sont renforcés par le biais d'une coopération dans l'industrie de défense, notamment, dans le domaine balistique, et spatial.
Revenir en haut Aller en bas
LaikTurkiye
Lieutenant
Lieutenant


messages : 793
Inscrit le : 21/12/2010
Localisation : -
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 10 Avr 2012 - 21:21

résumé de le politique étrangère calamiteuse d'erdogan :

- relation diplomatique rompu ac le voisin syrien
- perte de confiance des iraniens
- perte de confiance des russes
- perte de l'allié stratégique Israel
- méfiance de l'Azerbaidjan envers l'AKP
- pas amélioration des relations avec l'armenie
- pas de position de leadership au moyen orient
- négociations au point mort avec l'UE.
Revenir en haut Aller en bas
tshaashh
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1305
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Canada
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 10 Avr 2012 - 21:46

LaikTurkiye a écrit:
résumé de le politique étrangère calamiteuse d'erdogan :

- relation diplomatique rompu ac le voisin syrien
- perte de confiance des iraniens
- perte de confiance des russes
- perte de l'allié stratégique Israel
- méfiance de l'Azerbaidjan envers l'AKP
- pas amélioration des relations avec l'armenie
- pas de position de leadership au moyen orient
- négociations au point mort avec l'UE.

Laik, je crois qu'il serait bon de faire la part entre ce qui etait inevitalbe pour Erdogan et ce qui ne l'etait pas.

A mon avis seule la deterioration des relation avec israel etait evitable et inutile. Tout le reste etait loin d'etre sous controle d'Erdogan.

_________________
Citation :
One should then look at the world of creation. It started out from the minerals and progressed, in an ingenious, gradual manner, to plants and animals. [...] The animal world then widens, its species become numerous, and, in a gradual process of creation, it finally leads to man, who is able to think and to reflect. The higher stage of man is reached from the world of the monkeys, in which both sagacity and perception are found, but which has not reached the stage of actual reflection and thinking. At this point we come to the first stage of man after (the world of monkeys). This is as far as our (physical) observation extends.


Ibn Khaldoun, Al Mouqaddimah (1377 - Franz Rosenthal translation), Ch.1
Revenir en haut Aller en bas
LaikTurkiye
Lieutenant
Lieutenant


messages : 793
Inscrit le : 21/12/2010
Localisation : -
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 10 Avr 2012 - 21:52

tshaashh a écrit:
LaikTurkiye a écrit:
résumé de le politique étrangère calamiteuse d'erdogan :

- relation diplomatique rompu ac le voisin syrien
- perte de confiance des iraniens
- perte de confiance des russes
- perte de l'allié stratégique Israel
- méfiance de l'Azerbaidjan envers l'AKP
- pas amélioration des relations avec l'armenie
- pas de position de leadership au moyen orient
- négociations au point mort avec l'UE.

Laik, je crois qu'il serait bon de faire la part entre ce qui etait inevitalbe pour Erdogan et ce qui ne l'etait pas.

A mon avis seule la deterioration des relation avec israel etait évitable et inutile. Tout le reste etait loin d'etre sous controle d'Erdogan.

Certes mais la situation diplomatique de la Turquie été meilleure en 2002 que celle actuellement. N'oublions pas qu'erdogan (et davutoglu) avait une politique étrangère qui avait pour but d'avoir zéro problème avec les voisins Very Happy quand on voit le résultat aujourd'hui on ne peut que donner un zéro pointé à ce gouvernement.
Revenir en haut Aller en bas
Tskfanatik
Commandant
Commandant


messages : 1071
Inscrit le : 10/09/2011
Localisation : Eurasie
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 10 Avr 2012 - 21:56

LaikTurkiye a écrit:
résumé de le politique étrangère calamiteuse d'erdogan :

- relation diplomatique rompu ac le voisin syrien
- perte de confiance des iraniens
- perte de confiance des russes
- perte de l'allié stratégique Israel
- méfiance de l'Azerbaidjan envers l'AKP
- pas amélioration des relations avec l'armenie
- pas de position de leadership au moyen orient
- négociations au point mort avec l'UE.

- c' est Erdogan qui a rétablit les relations avec la Syrie, je vois pas pourquoi vous lui reprochez une dégradation. Avant lui c'est zero relations.
- les iraniens sont fourbes, sournois et malins. Ils ont toujours été contre une Turquie puissante
- on a autorisé le passage de south stream dans notre zone économique exclusive. Les Russes sont aux anges.
- l' Azerbaidjan est sous controle du gladio
- l' arménie revendique une partie de la Turquie
- On ne veux pas être le leader de la region mais son gendarme. Nuance.
- L' Ue se moque des turcs depuis des années et des années. On en a rien a foutre de l' Ue. On veut juste pouvoir circuler librement . Si toi tu te sens assez proche des européens pour les considerer comme tes frères de nation c'est ton problème. Nous on en veut pas.


Bref.. Pour toi echec de Erdogan . Pour ceux qui votent pour lui, réussite à 100 % ....

Revenir en haut Aller en bas
LaikTurkiye
Lieutenant
Lieutenant


messages : 793
Inscrit le : 21/12/2010
Localisation : -
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 10 Avr 2012 - 22:14

Tskfanatik a écrit:

- c' est Erdogan qui a rétablit les relations avec la Syrie, je vois pas pourquoi vous lui reprochez une dégradation. Avant lui c'est zero relations.

faux. Les relations furent bonnes avant l’élection d'erdogan en 2002.

Tskfanatik a écrit:

- les iraniens sont fourbes, sournois et malins. Ils ont toujours été contre une Turquie puissante

Oui c'est vrai mais ils ont toujours eu du respect pour les turcs, et on a toujours fait du business avec eux maintenant les relations turco iraniennes sont entrée dans une nouvelle ère qui s'annonce très mauvaise

Tskfanatik a écrit:

- on a autorisé le passage de south stream dans notre zone économique exclusive. Les Russes sont aux anges.

Wow pour toi les relations avec les russes se résument seulement à un gazoduc. La politique étrangere turque (appuyée par les USA) vise à detruire les interets des russes dans la regions (georgie, syrie)

Tskfanatik a écrit:

- l' Azerbaidjan est sous controle du gladio



Tskfanatik a écrit:

- l' arménie revendique une partie de la Turquie

oui c'est vrai, j'ai cité l'armenie car l'AKP voulait ouvrir la frontière avec l'armenie et faire du business avec eux.

Tskfanatik a écrit:

- On ne veux pas être le leader de la region mais son gendarme. Nuance.

Est ce le cas actuellement???

Tskfanatik a écrit:

- L' Ue se moque des turcs depuis des années et des années. On en a rien a foutre de l' Ue. On veut juste pouvoir circuler librement . Si toi tu te sens assez proche des européens pour les considerer comme tes frères de nation c'est ton problème. Nous on en veut pas.

L'AKP a toujours eu pour but une adhésion à l'UE. Le gouvernement AKP possède un ministre chargé de l'UE. Si tu en veux pas vote MHP ou Saadet.

Tskfanatik a écrit:

Bref.. Pour toi echec de Erdogan . Pour ceux qui votent pour lui, réussite à 100 % ....

Exact study


Tu n' a pas parler des relations avec Israël. Tu ne veux pas en parler??


Revenir en haut Aller en bas
Tskfanatik
Commandant
Commandant


messages : 1071
Inscrit le : 10/09/2011
Localisation : Eurasie
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mar 10 Avr 2012 - 22:44

Mon ami.

Je vais te faire une petite liste des pays amis, partenaires, ennemis, et ceux qu'on doit se méfier. Pour moi.

Amis : Kosovo, Bosnie, Hongrie, Albanie, Pakistan, Corée, Japon
Partenaires : US, GB, AS, Suede, Norvège, Italie
Ceux qu'on doit se mefier : France, Israel, Allemagne, Russie, Iran, Bulgarie, Roumanie, Canada, Algerie, Serbie, Azerbaidjan
Ennemis ; Grèce, Chypre du Sud, Arménie, Syrie

Les autres pays sont pour moi dans une categorie que j' appellerai neutre.

Les relations avec les turcs d' Asie sont particulières pour moi et ne rentrent dans aucune catégorie définissable à mon sens. Ou en tout cas que j' arriverais à vous expliquer.

Voila tu sais tout de ce que je pense. Concernant l' azerbaidjan, je parle du gouvernement actuel et en aucun cas du peuple azeri.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 11 Avr 2012 - 9:01

Relation bonne avec la Syrie en 2002? La frontière été fermée et aucune relation. Tu oublie qu'en 1998, on a évitée une guerre. Pour l'Iran, de leur révolution jusqu'au début des année 2000, ils ont soutenu et financier le Pkk. Lorsque le serpent a mordu son maître, c'est a ce moment la qu'ils ont changés de camp.

Pour les Balkans, de notre histoire, on a jamais autant de bonne relation avec ces pays que sous ce gouvernement. Pour l'Irak, le commerce explose. Pareil avec les pays du Golfe et Arabe.
Revenir en haut Aller en bas
zapbox
Commandant
Commandant


messages : 1195
Inscrit le : 21/11/2010
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 11 Avr 2012 - 10:16

Citation :
Ceux qu'on doit se mefier : France, Israel, Allemagne, Russie, Iran, Bulgarie, Roumanie, Canada, Algerie, Serbie, Azerbaidjan


Algerie ?? c'est parceque sur le forum je te suis pas dans tes delire megalo ?
ou alors Ouyahya a dit a erdogane de pas instrumentalisé la guerre d'Algerie ?

tu dois te mefier de pas mal de monde alors

_________________

"Quand on envera les cons en orbite...et ben toi t'auras pas fini de tourner" Le Pacha
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 11 Avr 2012 - 10:37

On doit pas se méfier de l'Algérie. Concernant Ouyahya, c'est un homme politique, il sera remplacer par un autre. Les relations entre les pays ne doit dépendre des hommes. Le seul lien doit être les intérêts.
Revenir en haut Aller en bas
Tskfanatik
Commandant
Commandant


messages : 1071
Inscrit le : 10/09/2011
Localisation : Eurasie
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 11 Avr 2012 - 11:15

Baybars a écrit:
On doit pas se méfier de l'Algérie. Concernant Ouyahya, c'est un homme politique, il sera remplacer par un autre. Les relations entre les pays ne doit dépendre des hommes. Le seul lien doit être les intérêts.

Pour moi, l état algérien est sous contrôle des français . C est pour ça que je classe l Algérie dans la catégorie à se méfier . Il ne semble pas que le peuple algérien soit maître de son destin .
Les récentes positions algériennes suite aux déclarations d Erdogan me conforte dans mon opinion .
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Mer 11 Avr 2012 - 11:59

Hélas, Erdogan est tombé dans le piège (ou en était-il un rouage) de l'affrontement Chiite-Sunnite initié par les US.

Il s'est toujours aligné sur les positions US dans la politique étrangère sauf pour Israel qu'il a sacrifié pour l'interne et la rue arabe.

Sous Erdogan :

- Maintien des soldats en Astan alors qu'il était contre
- FINUL au Liban qui ne sert à rien
- Incirlik jamais fermé
- Soutien d'Erdogan au déploiement de soldats US en Turquie (heureusement pas passé)
- Relations avec des terros du HAMAS (je considère cela comme une honte)
- Alignement sur la politique des monarchies du Golfe
- Soutien aux Georgiens lors de la guerre de 2008


Tout cette politique sert avant tout les US, il n'a jamais pris en considération prioritairement les intérêts suprêmes de la Turquie.

Un pion pour attirer la sympathie donc les petro-dollars.

Je le cite "Ben adeta ulkemi pazarlamakla mukellefim" (trad. "je suis chargé de marchander/vendre mon pays") (sûrement sa plus grande vérité).
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...   Aujourd'hui à 3:06

Revenir en haut Aller en bas
 
TURQUIE : Economie, politique, diplomatie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 39 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» une politique énergétique qui se fait désirer
» Traité d'Ambassade avec le Limousin et la Marche
» Le Politique selon Platon
» Fils de politique méritocratie
» Approche socio-politique de l'Asie musulman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: