Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aéronavale française

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Mar 2 Aoû 2016 - 20:48

Citation :
AIR FAN

LES 100 ANS DU CEPA
Reprise des activités après un petit intermède estival, voici un petit album célébrant le centenaire du Centre d’expérimentations pratiques
et de réception de l’aéronautique navale sur la BAN de Hyères-Le Palyvestre le 30 juin dernier, unité aujourd'hui désignée CEPA/10S.
Créé sur la base de Fréjus-Saint Raphaël fin 1916, le CEPA s'est installé sur la BAN de Hyères-Le Palyvestre en 1995 pour poursuivre l'activité
d'expérimentation et d'intégration des matériels destinés à l'Aéronautique Navale. Les cérémonies du centenaire ont inclus des démonstrations
en vol et des hommages aux pionniers et aux disparus en essais.
Sur le statique et dans les airs, une bonne variété d'aéronefs de toutes les époques de l'aéro, depuis un hydravion biplan Donnet-Lévèque
jusqu'aux appareils de l'actuel GAE en passant par des ATL2, Avenger, Zéphyr, Alizé et de nombreuses voilures tournantes. Un invité extérieur,
un MV-22A Osprey des Marines qui marquait la qualification du type sur BPC et PAN.
Merci Rykyao.

PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Jeu 22 Sep 2016 - 18:16

Citation :
Glorieux envol pour la 17F


Mise à jour : 22/09/2016 13:30




Le 19 septembre 2016, sur le tarmac de la base d’aéronautique navale de Landivisiau (Finistère), la «Glorieuse» flottille de combat 17F admire le lancement de son premier vol Rafale.

Après avoir fait ses adieux au Super Etendard Modernisé le 12 juillet dernier, la flottille accueille fièrement son nouvel avion de chasse. Plusieurs pilotes ont déjà réussi leur transformation en Rafale et le capitaine de corvette Vincent Isorce peut compter sur ses hommes pour faire que la 17F devienne rapidement opérationnelle.

A l’occasion de ce premier vol, le commandant de la 17F a rassemblé l’ensemble de ses équipages pour marquer ce moment unique pour la flottille créée en 1958.

Le passage au tout Rafale s’inscrit dans une démarche de modernisation de l’aéronautique navale et la 17F tourne aujourd’hui une page importante de son histoire.


Sources : Marine nationale
Droits : Ministère de la Défense


http://www.defense.gouv.fr/marine/actu-marine/glorieux-envol-pour-la-17f
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Dim 9 Oct 2016 - 19:27

Citation :
Marine Nationale a partagé la publication de Zéphyr 28.

[ARCHIVES] Le Fouga CM-175 Zéphyr, avion d'entraînement ayant servi dans l'aéronautique navale de 1959 à 1994



Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Lun 10 Oct 2016 - 20:29

Citation :
La livraison de l’ATL-2 modernisé dérive d’une année


Publié le 10/10/2016 09:10


Un ATL-2 de la Marine au décollage de la base aéronavale d’Hyères. (Photo : Jean-Marc Tanguy)


La livraison du premier ATL-2 rénové à mi-vie est décalée d’un an apprend-on dans le document annexé au projet de budget de la défense. Cet avion de patrouille maritime ne serait plus livré qu’en 2019, au lieu de 2018, du fait, explique laconiquement le document administratif de « retards dans le développement de certains sous-systèmes ».


http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/defense/26564-latl2-modernise-derive-dune-annnee
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Dim 16 Oct 2016 - 19:31

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Mar 25 Oct 2016 - 18:21

Citation :
Coup de sang du ministre de la Défense au sujet de l’indisponibilité des hélicoptères et de l’Atlantique 2


Posté dans Forces aériennes par Laurent Lagneau Le 24-10-2016




La situation des avions de patrouille maritime Atlantique 2 est toujours préoccupante. Alors qu’ils sont sollicités pour des missions de renseignement au Sahel et au Levant (opérations Barkhane et Chammal), ces appareils sont aussi essentiels à la dissuasion nucléaire, en assurant la sécurité des approches de la base de l’Île-Longue, qui abrite les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) de la Force océanique stratégique (Fost).

Or, les mois passent et le constat est toujours le même : le taux de disponibilité de ces avions est bas (25% seulement en juin 2015), en raison notamment d’un manque de pièces détachées, et la « rénovation » de 15 exemplaires (sur les 27 en dotation), confiée à l’Atelier industriel de l’aéronautique de Cuers-Pierrefeu, se trouve en grande difficulté.

« La charge de travail est très importante, à la fois sur l’électronique et la cellule de l’aéronef, qui est complexe : le système de combat doit être revu de fond en comble et nous sommes peut-être allés un peu loin dans ce qui a été demandé à l’établissement [de Cuers]« , expliquait ainsi, en octobre 2015, Laurent Collet-Billon, le Délégué général à l’armement (DGA).

Et, visiblement, cela a fini par agacer Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense. Et il ne s’est pas privé d’en faire part lors de son audition devant les députés de la commission de la Défense, à l’occasion de l’examen du projet de loi de finances 2017.

« S’agissant de la rénovation des Atlantique 2, je suis très mécontent de la situation. La modernisation de l’entretien de ces aéronefs, engagée depuis plusieurs années, n’est pas satisfaisante. J’ai demandé une accélération en 2016, constatant certaines difficultés dans le fonctionnement global de la chaîne de rénovation », a dit M. Le Drian.

« Je me rendrai sur place afin de mesurer l’état d’avancement de ce plan d’amélioration que j’avais mis en place après avoir déjà constaté des insuffisances. Je prendrai d’autres dispositions s’il le faut. Je suis d’autant plus mécontent, je dois le dire, que l’ATL2 est un outil qui nous est indispensable au plan opérationnel en ce moment », a ajouté le ministre.

Mais la question des avions des patrouille maritime n’est pas la seule à agacer M. Le Drian. Celle du maintien en condition opérationnelle des hélicoptères également (a priori, celui des NH-90 car il a faut part des mêmes interrogations à son sujet).

Pour ce qui est des hélicoptères, « j’ai lancé un plan comprenant plusieurs mesures » qui « portent principalement sur les modalités de gestions des stocks et sur le changement des règles de consommation des pièces », a d’abord fait valoir le ministre. Mais, s’est-il insurgé, « nous devons mettre fin à certaines situations ubuesques ».

« Pensez que lorsqu’un hélicoptère sort de sa visite, son potentiel est déjà consommé de plusieurs mois. On marche sur la tête! », a lancé M. Le Drian. « Je peux vous assurer de ma très grande vigilance qui débouchera peut-être par quelques interventions dérangeantes, qui auront des répercussions. Je ne peux accepter cette situation pour les hélicoptères ni pour les ATL2, d’autant qu’il s’agit souvent plus d’une question d’organisation que de budget », a-t-il assuré.

Et de promettre quelques adaptations qui ne plairont pas forcément à tout le monde : « Cela implique de procéder à une petite révolution culturelle. Ces changements peuvent donc faire quelques vagues. Il n’est pas acceptable que nous soyons contraints par ces limites matérielles alors que nous disposons en théorie du nombre d’appareils suffisant » car « c’est la chaîne d’organisation qui pêche. »

Devant la même commission, le chef d’état-major de l’armée de Terre, le général Bosser, a aussi fait part de sa préoccupation au sujet de la disponibilité des hélicoptères de l’ALAT et dit vouloir revoir les contrats avec les industriels. « Est-ce que ces contrats prennent suffisamment en compte les retards que peut générer le passage d’un de nos hélicoptères dans leurs entreprises ? Lorsque l’immobilisation passe de six à neuf, voire à douze semaines, que prévoir? », s’est-il interrogé.

http://www.opex360.com/2016/10/24/coup-de-sang-du-ministre-de-la-defense-au-sujet-de-lindisponibilite-des-helicopteres-de-latlantique-2/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Mer 9 Nov 2016 - 22:05

Citation :
9 nov. 2016 | Par Guillaume Belan

Les chiffres de la disponibilité des avions de l'aéronavale


  
Dissuasion, renseignement, action de l'état en mer : l'Atlantique 2 est de toutes les missions © Cosmao

 

La période est intéressante pour la défense, alors que le projet de loi de finances 2017 doit être adopté demain jeudi 10 novembre. Les députés, se saisissant du sujet, révèlent bon nombre d'informations, et c'est tant mieux ! Répondant à une question de François Cornut-Gentille (Les Républicains), le Ministère de la défense a révélé les chiffres de la disponibilité des avions de l'aéronavale.

Sans réelle surprise, c'est l'avion de patrouille maritime Atlantique 2 (ATL2) qui pêche le plus, avec une disponibilité au 31 décembre 2015 de 26%. Le coût de l’entretien des 23 appareils de la Marine pour 2015 s'est élevé à 117 Meur. Viennent ensuite les 3 avions de guet aérien E2C Hawkeye qui se hissent à un peu plus de 30% de disponibilité (pour un MCO en 2015 de 30 Meur). Faible...  Des chiffres corrects par contre pour les 39 Rafale Marine, avec un taux de disponibilité 2015 de près de 54% (cout du MCO 158,9 Meur). Les meilleurs résultats sont atteints par la flotte de 5 Falcon 200 Gardian avec 69% de disponibilité et 25 Meur de MCO en 2015.

http://www.air-cosmos.com/les-chiffres-de-la-disponibilite-des-avions-de-l-aeronavale-85089
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Sam 17 Déc 2016 - 17:54

Citation :
Débat sur l’avenir de la Force aéronavale nucléaire


Posté dans Dissuasion, Forces navales par Laurent Lagneau Le 17-12-2016




On l’oublie souvent mais la Force aéronavale nucléaire (FANu) est l’une des composantes – certes méconnue – de la dissuasion nucléaire française depuis 1978. Plus précisément, relevant de la Marine nationale, elle fait partie de la composante aéroportée, essentiellement constituée par les Forces aériennes stratégique (FAS) de l’armée de l’Air.

La FANu s’articule évidemment autour du porte-avions Charles de Gaulle, lequel est en mesure de mettre en oeuvre des Rafale M F3 emportant le missile de croisière ASMP-A. En outre, à Six Fours (Var), elle dispose d’un centre d’opérations dont le rôle est préparer et de suivre les ordres éventuels du président de la République.

« L’appareillage du porte-avions avec l’arme nucléaire à bord est un message fort. Du fait de sa mobilité, de la possibilité qui lui est donnée d’opérer librement à partir des eaux internationales, et de son escorte navale qui lui garantit une protection maximale, le porte-avions est un outil parfaitement adapté à la mise en œuvre de l’armement nucléaire », expliquait, en 2014, le vice-amiral d’escadre Philippe Coindreau, alors commandant la Force d’action navale (ALFAN) et donc de la FANu.

Alors que l’on commence à s’interroger sur les spécifications techniques qu’aura le successeur du porte-avions Charles de Gaulle, le député Yves Fromion a mis le sujet de l’avenir de la FANu sur la table, lors de l’examen, en commission, d’un rapport sur les enjeux industriels et technologiques du renouvellement des deux composantes de la dissuasion nucléaire. Ce qui n’était sans doute jamais arrivé.

Pour le parlementaire, la question de la permanence de la FANu « mérite d’être posée ». Or, cette dernière ne peut en effet pas être permanente « car nous ne disposons que d’un seul porte-avions, ce qui pose un problème de continuité, également lié à la question du positionnement du porte-avions qui doit être portée de sa cible potentielle », a-t-il souligné.

En outre, pour M. Fromion, la question « de la réalisation concrète d’un raid nucléaire à partir du porte-avions » se « pose également ». Et d’expliquer : « Quand on constate le degré de complexité d’une telle opération menée à partir de la terre par les forces aériennes stratégiques et les moyens considérables qui doivent être mis en œuvre, on peut s’interroger sur l’opportunité de maintenir cette composante hybride à l’avenir, d’autant qu’elle impose des contraintes très lourdes. »

Qui plus est, a continué le député, « un porte-avions qui embarque l’arme nucléaire est un bâtiment conçu et construit spécialement pour cela, avec notamment des problèmes de réduction des capacités de transport pour les munitions conventionnelles en particulier, ce qui réduit les capacités de frappe des avions de chasse. »

Co-auteur du document examiné en commission, Jean-Jacques Bridey a dit « souscrire à ces réflexions », même si elles « sont un peu hors sujet par rapport au champ de la mission d’information qui concerne les enjeux technologiques et industriels du renouvellement des deux composantes. » En tout cas, le débat est ouvert.

http://www.opex360.com/2016/12/17/debat-sur-lavenir-de-la-force-aeronavale-nucleaire/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Mar 14 Fév 2017 - 17:44

Citation :
Dissuasion : Un Rafale de la Marine nationale a tiré un missile ASMP-A avec succès


Posté dans Dissuasion, Forces navales par Laurent Lagneau Le 14-02-2017




En novembre 2015, le Délégué général pour l’armement (DGA), Laurent Collet-Billon, avait indiqué que la Marine nationale devait se préparer à plusieurs rendez-vous importants en 2016 dans le domaine de la dissuasion nucléaire, dont le lancement, par le sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) « Le Triomphant », d’un missile balistique mer-sol M-51 et le tir d’un missile ASMP-A (air-sol moyenne portée/amélioré), « à partir d’un Rafale catapulté du porte-avions en Méditerranée, avec ravitaillement en vol, etc. »

Si le SNLE « Le Triomphant » a lancé avec succès, le 1er juillet 2016, un missile M-51, le tir d’un ASMP-A par un Rafale M s’est en revanche – et sauf erreur – fait attendre. Et pour cause, il fallait trouver un créneau disponible pour qu’une telle mission puisse se faire depuis le porte-avions Charles de Gaulle, engagé à deux reprises, l’an passé, dans l’opération Chammal.

Comme la refonte du navire amiral de la Marine nationale a commencé à Toulon, un Rafale M emportant un ASMP-A a finalement décollé, ce 14 février, de la base aérienne 702 de Bourges-Avord pour effectuer, avec succès, ce tir de démonstration, essentiel pour garantir la crédibilité de la Force aéronavale nucléaire (FANu), dont l’existence a été récemment remise en cause par des parlementaires.

D’après le ministère de la Défense, ce Rafale M a donc « effectué un vol de plus de quatre heures, rassemblant toutes les phases caractéristiques d’une mission de dissuasion aérienne : vol de liaison, ravitaillements successifs, pénétration en basse altitude, suivi de terrain et tir de précision d’un missile ASMP-A sur une zone d’essais du centre DGA Essais de missiles de Biscarrosse ».

Et d’insister : « Il s’agit de l’évaluation du système d’armes Rafale/ASMP-A, représentative d’une mission réelle de la composante nucléaire aéroportée. »

Pour rappel, et comme la FANu n’est pas permanente, la composante aéroportée de la dissuasion nucléaire française repose essentiellement sur les Forces aériennes stratégiques (FAS) de l’armée de l’Air. Ces dernières disposent des escadrons 1/4 Gasgogne (Rafale B + ASMP/A) et 2/4 La Fayette (Mirage 2000 N, en cours de transformation sur Rafale B) ainsi que le groupe de ravitaillement en vol « Bretagne ».


http://www.opex360.com/2017/02/14/dissuasion-rafale-de-la-marine-nationale-tire-missile-asmp-avec-succes/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Mer 5 Avr 2017 - 15:48

Citation :
04.04.2017

11 millions de dollars pour le rajeunissement des Hawkeye





Un petit coup de jeune (les travaux étaient prévus) pour les trois Hawkeye français de la 4F de Lann-Bihoué:

"Northrop Grumman Systems Corp., Military Aircraft Systems, Melbourne, Florida, is being awarded $11,063,339 for delivery order 0032 against a previously issued basic ordering agreement (N00019-15-G-0026) to upgrade three E-2C aircraft cockpit navigation systems and displays in compliance with International Civil Aviation Organization regulations for the government of France. Work will be performed in Melbourne, Florida (81 percent); Cuers, France (11 percent); Rolling Meadows, Illinois (4 percent); Millersville, Maryland (2 percent); and Herndon, Virginia (2 percent), and is expected to be completed in July 2019. Foreign military sales funds in the amount of $8,637,900 will be obligated at time of award, none of which will expire at the end of the current fiscal year. The Naval Air Systems Command, Patuxent River, Maryland, is the contracting activity."

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2017/04/04/11-millions-de-dollars-pour-le-rajeunissement-des-hawkeye-17886.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Mar 23 Mai 2017 - 18:39

Citation :
23.05.2017

L'Etendard IV M de New York a repris des couleurs





Voici quelques photos transmises par les équipes de la marine nationale qui ont pris part aux travaux de rénovation de l'Etendard IV exposé sur le porte-avions-musée Intrepid, à New York. Exposé à New York, le premier chasseur embarqué fabriqué par Dassault aurait fini au cimetière des avions sans l’ambitieux projet de quelques marins français stationnés aux États-Unis. L’Etendard IV M a été restauré le week-end dernier, grâce à l’expertise de techniciens de la base aéronavale de Landivisiau.



Deux jours de travail ont permis de changer des pièces dont la verrière et de remettre en état la carlingue abîmée par l'air marin et la pollution. "Il s’agit non pas de le remettre en état de voler, mais de lui redonner un aspect visuel correct", précise un technicien venu de Landivisiau.



Et en prime une photo prise par Raymond Vourch lors de l'arrivée de l'appareil à New York, en 1997:



http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2017/05/23/l-etendard-iv-de-new-york-a-repris-des-couleurs-18108.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Jeu 1 Juin 2017 - 23:27

Citation :
Chasse Embarquée a ajouté 5 photos à l’album RAFALE MARINE NATO TIGER MEET 2017.

Bonsoir à toutes et tous

Les « Furieux » de la Flottille 11F ont le plaisir de vous dévoiler le Rafale Marine N° 36 !

PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Mar 13 Juin 2017 - 19:27

Citation :
L’Aéronavale a besoin de plus de Rafale


13 juin 2017/Actualité des forces




Avec 45 chasseurs Rafale M théoriquement en compte, l’Aéronautique navale de 2017 a un habit un peu trop court. Tel est le constat qui règne aujourd’hui chez les marins aviateurs.

En effet, le retrait l’an passé des derniers chasseurs-bombardiers Super-Etendard a privé l’aviation embarquée d’une partie de ses moyens d’action. Désormais seulement dotée de trois flottilles de Rafale M — les 11F, 12F et 17F stationnées à terre sur la BAN de Landivisiau — pourvues d’une dotation théorique de douze Rafale chacune, l’aviation embarquée a certes atteint le stade de la standardisation ultime sur un seul type de chasseur multirôle, mais le compte n’est pas bon…

Il manquerait aux marins une bonne douzaine d’avions, et pourtant seuls deux (les M-47 et M-48) restent à livrer par Dassault Aviation en 2020 ou 2021, date à laquelle la dotation en Rafale Marine se composera de 10 Rafale M/F3R à radar RBE2/AESA et de 38 Rafale M/F3 à radar RBE2/PESA. C’est dire si la prévision initiale de 86 Rafale M (en 1991) était calculée au plus juste pour conserver les Rafale jusqu’en 2040.

Ultérieurement réduite à 60 puis graduellement rognée pour se stabiliser à 48 machines, faute de crédits, la production du Rafale M devra être relancée si l’aviation embarquée — qui a déjà perdu quatre Rafale M — souhaite disposer d’un parc permanent de 36 chasseurs, dont au moins 30 à bord du porte-avions au-delà de 2022, le reste des avions servant à l’entraînement à terre et à l’instruction (à Saint-Dizier) ou étant immobilisé en maintenance périodique.

http://www.ttu.fr/laeronavale-a-besoin-de-plus-de-rafale/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Mer 15 Nov 2017 - 22:26

Citation :
Le standard 6 de l'Atlantique II a été testé dans un contexte opérationnel

 15 Novembre 2017 •  Loïc

Forces navales, Europe de l'ouest, Essais, Industriel, Contrat, Nouveau matériel, Exclusif


© Marine Nationale - Survol des côtes bretonnes par un Atlantique II.



EXCLUSIF !

Depuis décembre 2016, le Centre d'Expérimentations Pratiques de l'Aéronautique navale (CEPA/10S), Dassault Aviation, Thalès ainsi que la Direction Générale de l'Armement (DGA) sont associés afin de développer le standard 6, qui est destiné à équiper les avions de patrouille maritime Atlantique II de la Flottille 21F et 23F de la Marine Nationale.

Après une première série d'essais en vol, en janvier 2016, depuis la base aérienne 125 d'Istres afin de tester en vol le nouveau radar Search Master et le nouvel interrogateur IFF TSA2542, et neuf mois après toute une batterie de tests multiples, un nouvel échelon a été franchi dans cette modernisation.

En effet, d'après nos informations, le 04 octobre 2017, l'Atlantique II M25 chargé de l'ensemble de ces essais a réalisé «son premier vol dans des conditions représentatives d'une mission opérationnelle». Cette mission a été conduite par un équipage navigant mixte, composé de personnels issus du CEPA/10S, et de techniciens de Dassault Aviation et de Thales, chargés du développement de ce nouveau standard.

Au cours de ce vol, et toujours selon nos informations, l'ATL 2 a conduit une mission en coopération avec un sous-marin d'attaque (SNA) de la Marine Nationale. Avant de débuter sa mission de recherche contre le SNA, une calibration de l'ensemble des nouveaux équipements a été nécessaire.

Après sa traque contre le sous-marin pendant environ quatre heures, les opérateurs de bord ont poursuivi les expérimentations avec «une passation de contact» entre un hélicoptère NH-90NFH Caïman et l'Atlantique II en question ici. Des sources concordantes nous confirment que «les résultats obtenus à l'issue de cette mission laissent présager des performances opérationnelles très intéressantes».

Lors d'un précédant article sur son magazine Cols Bleus, la Marine Nationale expliquait que ces nouveaux équipements permettront «d’augmenter significativement les capacités de détection» de la flotte des Atlantique II, stationnée sur la base aéronavale de Lann-Bihoué, dans le Morbihan (Bretagne).

Selon nos informations, à ce stade du programme, «une première capacité opérationnelle est prévue en 2020, tandis que la mise en service est attendue pour 2021».



© Marine Nationale - L'ATL 2 continue sa transformation pour conserver ses capacités en matière de lutte ASM.


Actuellement, les Atlantique II disposent d'un ensemble d'équipements et d'armements bien fourni et efficace. On y retrouve notamment l'Electronic Sensor Mesure (ESM) en bout d'aile, qui détecte les émissions radar à très large bande de veille, le Magnetic Anomaly Detection (MAD), situé tout à l'arrière de l'appareil et qui permet de détecter des masses métalliques immergées sous l'eau grâce au principe du magnétomètre.

En outre, les ATL 2 peuvent tirer les torpilles MU-90 de 324mm utilisées pour la lutte anti-sous-marine (ASM), les missiles air-mer AM-39 Exocet contre les bâtiments de surface, ainsi que les bombes guidées laser GBU-12, contre des cibles terrestres fixes ou mobiles.

A la suite de cette rénovation, les Atlantique II mettront en oeuvre le nouveau système radar Search Master, situé à l'avant sous l'appareil et dont certaines technologies sous issues du Rafale. On y retrouve, selon la Marine Nationale, «un mode d'imagerie, un mode anti-sous-marin innovant, une détection et un pistage automatique, et un IFF (Identification Friend or Foe - Identification Ami ou ennemi) qui permet à l'avion à l'avion de décoder les IFF des porteurs aériens et de surface».

Un Sous-système de Traitement Acoustique Numérique (STAN) sera aussi implanté à l'arrière de l'avion, et il permettra de «détecter les cibles sous-marines sur un spectre élargi de fréquences et de contrôler les nouvelles menaces». Le logiciel LOTI-NG (Logiciel Opérationnel de Traitement de l'Information - Nouvelle Génération) sera utilisé afin «d'élaborer une situation d'ensemble des nouveaux senseurs», tout en mettant en oeuvre les MU-90 et AM-39.

Enfin, la boule électro-optique MX-20 de l'entreprise Wescam sera intégrée sous le ventre de l'appareil et les marins l'utiliseront en opération pour de la détection, de l'identification et de la classification. Ces trois missions seront assurées grâce aux caméras thermiques, celles de jour en haute définition, et aux senseurs lasers intégrés dans la boule.

http://www.defens-aero.com/2017/11/standard-6-atlantique-ii-teste-contexte-operationnel.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Ven 24 Nov 2017 - 20:37

Citation :
Chammal : Le jour où un drame a été évité in extremis sur le porte-avions Charles de Gaulle

Posté dans Forces navales, Moyen-Orient, Opérations par Laurent Lagneau Le 24-11-2017




Les compte-rendu, diffusés chaque semaine par l’État-major des armées, donnent les bilans des missions assurés par les forces françaises sur des théâtres extérieurs ou intérieurs. Seulement, ils ne disent pas tout, dans la mesure où il faut garder une certaine confidentialité sur les opérations en cours.

Ainsi en a-t-il été de l’incident qui s’est produit le 6 février 2016 sur le pont du porte-avions Charles de Gaulle, alors engagé dans le golfe arabo-persique (GAP) au titre de l’opération Chammal. Ce jour-là, apprend-on dans un rapport [.pdf] du Bureau enquêtes accidents défense – Air (BEAD-Air), une patrouille de deux Super Étendard Modernisés (SEM) de la Flottille 17F est catapultée pour une mission d’appui au sol qui durera près de six heures.

Au retour, lors de l’approche, l’officier d’appontage (OA) remarque que la trajectoire du chef de la patrouille est trop prononcée. Il lui demande alors de « raccrocher au moteur », c’est à dire d’augmenter le régime afin d’éviter que le Super Étendard ne passe sous le plan de descente.

À mi-finale, l’OA demande à nouveau au pilote d’augmenter le régime moteur pour que l’avion puisse prendre la bonne assiette pour apponter. Là encore, le pilote s’exécute. Seulement, au dernier tiers de la finale, le taux de descente croît fortement et l’appareil risque alors de passer sous le plan.

L’OA intervient immédiatement et donne l’ordre « moteur! moteur! moteur! moteur! » au pilote. Ce dernier met alors plein gaz. « À l’entrée du pont d’envol, la poussée maximale du moteur est établie. L’avion a une trajectoire légèrement ascendante lorsque la crosse de l’appareil prend le brin n°1 », raconte le BEAD-Air.



Seulement, le Super Étendard est alors brutalement plaqué sur le pont. « L’atterrisseur droit touche le pont en premier, suivi par l’atterrisseur auxiliaire et enfin par le gauche. Lorsque la roue avant touche le pont d’envol, l’amortisseur se comprime jusqu’à atteindre sa butée. La fourche entre alors en contact avec le pont puis se brise. La roue avant est projetée vers la proue du PA [porte-avions]. L’appareil s’immobilise rapidement », lit-on dans le rapport.

Bilan : le pilote du Super Étendard est gravement blessé au dos (il faudra une grue VLIPE (Véhicule léger d’intervention pont d’envol) pour l’extraire de son appareil. En outre, selon le rapport, les contacts entre la fourche de l’atterrisseur auxiliaire et le pont d’envol ont endommagé partiellement le revêtement de la piste à plusieurs endroits.

Quant aux autres avions encore en vol au moment de cet accident, il ont été « dégagés vers un terrain à terre », précise le BEAD-Air.

En tout cas, tout s’est joué très vite. Sans la réaction de l’officier d’appontage et la réactivité du pilote, qui a obtempéré immédiatement aux ordres, un « accident aux conséquences plus graves » a ainsi pu évité, souligne le rapport.

Selon ce dernier, un manque d’anticipation des perturbations aérologiques générées par le château du porte-avions (perturbations qui interférent avec l’axe d’approche des avions à l’appontage) et, en très courte finale, « l’action à cabrer » du pilote qui « pense devoir se représenter pour un nouvel appontage », alors qu’il est moins d’une seconde avant la prise de brin, pourraient expliquer cet accident, l’avion étant hors de cause.

« La forte demande cognitive induite par la mission a pu entraîner une fatigue cognitive du pilote. Cela a pu conduire à une altération de son jugement dans les instants précédents l’accroche du brin », explique le rapport du BEAD-Air.

La durée des vols des Super Étendard, désormais retirés du service, était limitée à 6 heures pour des raisons techniques. Or, selon le BEAD-Air, « il n’existe à ce jour aucune limitation liée aux facteurs humains. » Aussi, des réflexions sont actuellement en cours pour imposer une « limite horaire concernant le Rafale M, pour prendre la spécificité de l’appontage en compte. »

http://www.opex360.com/2017/11/24/chammal-le-jour-ou-un-drame-ete-evite-extremis-sur-le-porte-avions-charles-de-gaulle/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Jeu 11 Jan 2018 - 20:38

Citation :
French Rafale Fighters to Deploy on Carrier USS George H.W. Bush This Spring

By: Ben Werner
January 10, 2018 4:50 PM • Updated: January 10, 2018 5:36 PM


French navy Rafale Marine aircraft from the aircraft carrier FS Charles De Gaulle (R91) fly in formation above the flight deck of the aircraft
carrier USS Dwight D. Eisenhower (CVN-69) on Dec. 8, 2017. US Navy Photo


ARLINGTON, Va. – France is sending 350 sailors and naval aviators to deploy with a U.S. Navy aircraft carrier this spring as their nuclear-powered carrier finishes scheduled maintenance, French officials told USNI News.

The April to May deployment will occur just before France’s aircraft carrier FS Charles de Gaulle (R91) is expected to complete a major maintenance period which started in 2015. The aircrews will do carrier qualifications aboard USS George H.W. Bush (CVN-77), but the intent is to accomplish more than qualifications or cross-deck operations, Capt. Jean-Emmanuel Roux de Luze, French Naval Attaché to the U.S. told USNI News.

“We want to demonstrate our ability to integrate with U.S. military services,” Roux de Luze said. “We want to show we do maintenance, demonstrate we can load weapons.”

French Navy Dassault Rafale M fighters and Northop Grumman E-2C Hawkeye aircraft will at first fly with U.S. airwings out of Naval Air Station Oceana, in Virginia Beach. French sailors will work with their U.S. counterparts maintaining the aircraft, Rouz de Luze said. The unspecified French forces will then board Bush and operate as part of the air wing.

The agreement to send French aircraft, crews, and sailors to the U.S. was first announced in December, when U.S. Navy Chief of Naval Operations Adm. John Richardson met in Paris with his French counterpart French Navy Chief of Staff Adm. Christophe Prazuck, first reported by website Navy Recognition.


A Sailor guides an F-1 Rafale, attached to the French aircraft carrier Charles de Gaulle, to a catapult for launch on the flight deck of the aircraft
carrier USS Harry S. Truman (CVN-75) in 2014. US Navy Photo


While speaking at the Surface Navy Association’s International Navies Luncheon Wednesday, Rouz de Luze, said joint operations build trust among navies by demonstrating each can work with the other. With the U.S. Navy, he said the technology used, procedures, communications equipment are all basically the same.

“Today we are 95 percent interoperable,” Rouz de Luze said. “Our concerns in our navy is in 10 years, in 15 years will we be able to work like that.”

The U.S. Navy, though, in its push to ensure it is always technologically ahead of any near-peers, is the leader in developing new systems. Rouz de Luze said militarily, the U.S. Navy can go alone.

“Due to its size and power, the US Navy does not really need us and not really need help of other navies,” Rouz de Luze said.

But politically, Rouz de Luze said the U.S. needs to be part of a coalition or NATO operation because doing so give legitimacy to an action. For everyone else, Rouz de Luze said coalitions are necessary for both political and military.


A Rafale aircraft, attached to the French aircraft carrier Charles de Gaulle, prepares to launch from the flight deck of the aircraft carrier
USS Harry S. Truman (CVN-75) during carrier qualificaion integration in 2014. US Navy Photo


“The French Navy, we know in the future we will work with other navies, so you need to know how to operate with other navies,” Rouz de Luze said.

The French have been an active contributor to the anti-ISIS coalition air strikes via the French military’s Opération Chammal since 2014.

In 2015, the French deployed de Gaulle shortly following the deadly ISIS attacks on the offices of the satirical magazine Charlie Hebdo in Paris. The carrier deployed on two other occassions to the Middle East in support of the anti-ISIS mission.

https://news.usni.org/2018/01/10/french-air-crews-to-embark-on-uss-george-h-w-bush-in-spring
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Sam 20 Jan 2018 - 18:53

"EMB121 Xingu"



Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Dim 11 Fév 2018 - 18:59

Citation :
Marine Nationale a ajouté 7 photos.

[Lutte anti-sous-marine]

La flottille 31F de la base aéronautique de Hyères a réalisé un exercice combiné de lutte anti sous marine par des hélicoptères Caïman marine équipés de leur Sonar Flash et de bouées acoustiques.

PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Mer 4 Avr 2018 - 19:29

Citation :
Marine Nationale a ajouté 4 photos.

[Aéronautique Navale]

Top départ de la mission Chesapeake !

Les Rafale Marine ont quitté la base aéronautique navale de Landivisiau, destination : les USA, la Naval Air station d’Oceana.

Pendant 2 mois les pilotes de chasse de la Marine nationale s’entraîneront aux côtés de ceux de l’ U.S. Navy.

Au programme : maintien des compétences du groupe aérien embarqué au travers de 180 exercices et 430 sorties depuis la base d’Océan et à bord du porte-avions américain USS George H.W. Bush (CVN 77).

A déploiement inédit, traversée inédite : les Rafale Marine, partis ce matin, vont progressivement rallier la côte est des États-Unis, avec le soutien de ravitailleurs de l’ Armée de l'air. Rendez-vous le 9 avril, une fois les appareils et les #marinsduciel arrivés à bon port, à l’issue d’une transatlantique hors du commun.





Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Lun 9 Avr 2018 - 18:56

Citation :
Marine Nationale a ajouté 6 photos.

[Chesapeake 2018 🇫🇷🇺🇸] Dans le cadre du déploiement Chesapeake, 350 marins et 13 aéronefs de la Marine nationale (douze Rafale marine
et un Hawkeye) sont arrivés à Norfolk aux États-Unis.

Cette traversée de 6 500 kilomètres constituait une première étape pour les marins du groupe aérien embarqué (GAé). Elle a nécessité une
importante préparation car c'est la première fois que la Marine nationale déploie autant de marins et d'aéronefs aux Etats-Unis.

PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Lun 14 Mai 2018 - 21:36

Citation :
Chasse Embarquée a ajouté 4 photos.

Bonjour à toutes et tous

Aujourd'hui est une journée très spéciale pour la Flottille 12F.

En effet les "Lascars" fêtent les 70 ans de la Flottille, l'occasion de sortir un RFM au couleurs de celle-ci.

C'est sous un magnifique soleil que nous vous proposons de découvrir cette dérive ☺

Nous vous souhaitons une excellente journée

Aéronautiquement

La Chasse Embarquée




Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Ven 1 Juin 2018 - 22:25









Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 24222
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Aéronavale française   Dim 8 Juil 2018 - 21:53

Citation :
Aéronautique Navale

[INTEROPÉRABILITÉ]

Cette semaine les Rafale Marine de la Flottille 12F ont procédé à des vols en formation aux côtés de leur collègues F18 Super Hornet américains et à une série de touch and
go (TAG) sur le porte-avions USS Harry Truman qui croisait au large des côtes bretonnes.

Encore une belle illustration de la coopération unique qui lie les #MarinsDuCiel français et americains !


PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aéronavale française   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aéronavale française
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La Marine Française
» Et la Normandie devint française!
» La marine française en 1720
» Origine des noms de famille d'origine Française installées au Canada
» "République Fédérale Française", prototype ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Armement naval-
Sauter vers: