Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La révolte en libye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 40, 41, 42  Suivant
AuteurMessage
bens.othman
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 771
Inscrit le : 29/03/2016
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Jeu 29 Déc 2016 - 19:04

DragonBallDZ a écrit:
bens.othman a écrit:
DragonBallDZ a écrit:
Apres une visite a Alger le colonel Haftar s'est rendu a Moscou  pour la preparation d'un nouvel accord de paix dans le pays.
L'accord de Skhirat voulu par les "amis de la libye" est un echec total.


une reunion importante aura lieu a Alger le 4 janvier entre les principaux chef libyen algerien et tunisien
De quelle Libye tu parle ce pays n'existe même plus, aucun accord de paix n'aboutira à part s'il y a scission entre l'est et l'ouest !


Les "dirigeants" de l'est et de l'ouest se sont mis d'accords pour des pourparlers de paix le 4 janvier a Alger, ils ont effectués tout les deux une visites de plusieurs jours a Alger Tunis et Moscou. on verra ce que ca va donner.
C’était la même histoire a skhirat ! Il y a un gap énorme entre les promesses et la réalité du terrain, la colonisation a servit de trempe, une fois que kadafi a sauté toutes les rivalités historiques réapparaissent !
Ce qui est intéressent dans ces nouvelles négociations c'est le rôle joué par l’Égypte et sissi à sa tête, puisque haftar a visité le Caire à plusieurs reprises. On a un alignement de junte Egypte Tchad l'est libyen, l’Algérie et la Mauritanie une espèce de "3askariyate" !

_________________
" Ceux qui veulent aller vers l'avenir et voir l'avenir doivent avoir la mémoire longue "
Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
ralek1
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 901
Inscrit le : 27/04/2016
Localisation : Lyon
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Jeu 29 Déc 2016 - 19:13

DragonBallDZ a écrit:
bens.othman a écrit:
DragonBallDZ a écrit:
Apres une visite a Alger le colonel Haftar s'est rendu a Moscou  pour la preparation d'un nouvel accord de paix dans le pays.
L'accord de Skhirat voulu par les "amis de la libye" est un echec total.


une reunion importante aura lieu a Alger le 4 janvier entre les principaux chef libyen algerien et tunisien
De quelle Libye tu parle ce pays n'existe même plus, aucun accord de paix n'aboutira à part s'il y a scission entre l'est et l'ouest !


Les "dirigeants" de l'est et de l'ouest se sont mis d'accords pour des pourparlers de paix le 4 janvier a Alger, ils ont effectués tout les deux une visites de plusieurs jours a Alger Tunis et Moscou. on verra ce que ca va donner.


Si les pourparlers entre les dirigeants libyens à Alger ramène la paix à la Libye, nous serons les premier à vous féliciter pour ça, même si le gouvernement algérien n'était pas content de l'accord de Skhirat. Un accord à Alger qui permettra aux Libyens de vivre en paix ne nous rendra pas malade. Au contraire, on va se réjouir car on cherche pas la gloire sur le dos des malheureux.

_________________
"C'est un plaisir de faire sauter l'ingénieur avec son propre pétard".
William Shakespeare ; Hamlet (1603)
Revenir en haut Aller en bas
DragonBallDZ
Caporal
Caporal


messages : 148
Inscrit le : 16/10/2016
Localisation : france
Nationalité : Algerie-Francais

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Jeu 29 Déc 2016 - 20:56

ralek1 a écrit:
DragonBallDZ a écrit:
bens.othman a écrit:

De quelle Libye tu parle ce pays n'existe même plus, aucun accord de paix n'aboutira à part s'il y a scission entre l'est et l'ouest !


Les "dirigeants" de l'est et de l'ouest se sont mis d'accords pour des pourparlers de paix le 4 janvier a Alger, ils ont effectués tout les deux une visites de plusieurs jours a Alger Tunis et Moscou. on verra ce que ca va donner.


Si les pourparlers entre les dirigeants libyens à Alger ramène la paix à la Libye, nous serons les premier à vous féliciter pour ça, même si le gouvernement algérien n'était pas content de l'accord de Skhirat. Un accord à Alger qui permettra aux Libyens de vivre en paix ne nous rendra pas malade. Au contraire, on va se réjouir car on cherche pas la gloire sur le dos des malheureux.



L'accord de Skhirate n'etait pas tenable il servait qu'a placer a la tete de la libye un pantin sous couvert du patronage d'un pays arabe de la region et donner belle allure a cette accord mort d'avance mais qui etait vendu dans la presse comme une mission accomplie pour les dirigeant français.

personne n'a donné sa confiance a ce gouvernement mis en place par les "amis de la Libye" qui ont justement detruit ce pays.

Pour ca qu'il n'etait pas pris en compte par Alger qui voyait a travers vous la main de l'occident dans cette accord et c'est une realité.
Aujourd'hui tout le monde est autour de la table avec le soutient des pays de la region et de puissance comme la chine et la russie .
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5226
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Jeu 29 Déc 2016 - 21:48

DragonBallDZ a écrit:


L'accord de Skhirate n'etait pas tenable il servait qu'a placer a la tete de la libye un pantin sous couvert du patronage d'un pays arabe de la region et donner belle allure a cette accord mort d'avance mais qui etait vendu dans la presse comme une mission accomplie pour les dirigeant français.

personne n'a donné sa confiance a ce gouvernement mis en place par les "amis de la Libye" qui ont justement detruit ce pays.

Pour ca qu'il n'etait pas pris en compte par Alger qui voyait a travers vous la main de l'occident dans cette accord et c'est une realité.
Aujourd'hui tout le monde est autour de la table avec le soutient des pays de la region et de puissance comme la chine et la russie .

tu devrais calmer tes ardeurs l'accord de skhirat est sous l'égide de l'ONU donc la communauté internationale -_-

_________________
Revenir en haut Aller en bas
KapMajid
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

messages : 435
Inscrit le : 03/08/2013
Localisation : Canada
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Jeu 29 Déc 2016 - 22:07

mourad27 a écrit:
DragonBallDZ a écrit:


L'accord de Skhirate n'etait pas tenable il servait qu'a placer a la tete de la libye un pantin sous couvert du patronage d'un pays arabe de la region et donner belle allure a cette accord mort d'avance mais qui etait vendu dans la presse comme une mission accomplie pour les dirigeant français.

personne n'a donné sa confiance a ce gouvernement mis en place par les "amis de la Libye" qui ont justement detruit ce pays.

Pour ca qu'il n'etait pas pris en compte par Alger qui voyait a travers vous la main de l'occident dans cette accord et c'est une realité.
Aujourd'hui tout le monde est autour de la table avec le soutient des pays de la region et de puissance comme la chine et la russie .

tu devrais calmer tes ardeurs l'accord de skhirat est sous l'égide de l'ONU   donc la communauté internationale -_-
Laisse cette chose nous amuser stp encore
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 3 Jan 2017 - 17:42

DragonBallDZ a écrit:
Apres une visite a Alger le colonel Haftar s'est rendu a Moscou  pour la preparation d'un nouvel accord de paix dans le pays.
L'accord de Skhirat voulu par les "amis de la libye" est un echec total.


une reunion importante aura lieu a Alger le 4 janvier entre les principaux chef libyen algerien et tunisien

Si l'accord de Skhirat est un echec pour toi que dire alors pour celui qui devait se tenir à Alger .


Citation :

Le général Khalifa Haftar refuse de venir négocier à Alger

http://www.tsa-algerie.com/20170103/general-khalifa-haftar-refuse-de-venir-negocier-a-alger/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 3 Jan 2017 - 17:45

Citation :
Libye : le maréchal Haftar affirme que Moscou veut combattre l'embargo sur les armes


AFP 03/01/2017


Le maréchal libyen Khalifa Haftar a affirmé mardi dans un entretien que la Russie était prête à agir pour mettre un terme à l'embargo sur les armes contre la Libye afin d'en livrer à ses forces.

Interrogé par le quotidien italien Il Corriere della sera, le chef militaire libyen a assuré que le gouvernement russe lui avait promis son aide militaire, lors d'un séjour récent à Moscou, mais une fois seulement que l'embargo sur les armes imposé par l'Onu serait levé. Toutefois, assure-t-il, le président russe Vladimir "Poutine agira de telle sorte qu'il soit levé".

Le maréchal Haftar se dit également ouvert au dialogue avec le gouvernement d'union nationale, basé à Tripoli, qu'il ne reconnaît toujours pas. Il estime toutefois difficile de parler "politique" dans les circonstances actuelles.
Dirigé par Fayez al-Sarraj, le gouvernement d'union nationale (GNA) devait remplacer les deux "gouvernements" qui se disputaient le pouvoir en Libye depuis près de deux ans, l'un basé dans l'Est et l'autre à Tripoli, mais il n'est pas parvenu à asseoir son autorité. M. Sarraj n'a pu, jusqu'à ce jour, obtenir la confiance du Parlement libyen siégeant à Tobrouk (est).

"Nous sommes en guerre, les questions de sécurité ont la priorité. Ce n'est pas le moment opportun pour la politique. Nous devons nous battre pour sauver notre pays des islamistes extrémistes", explique le maréchal Haftar. "J'ai commencé à parler avec Serraj il y a deux ans et demi. Sans résultat concret. Une fois que les extrémistes auront été vaincus nous pourrons commencer à parler de démocratie et d'élections. Mais pas maintenant", ajoute-t-il.

Le maréchal Haftar, démentant des informations de presse faisant état d'une rencontre prochaine avec M. Sarraj, précise que sa dernière rencontre avec le chef du GNA remonte à janvier 2016. "Je n'ai rien personnellement contre Serraj. Ce n'est pas lui le problème, ce sont ceux qui l'entourent", assure encore le chef militaire libyen. Et, ajoute-t-il, "s'il veut vraiment se battre pour ramener la paix dans le pays, il devrait prendre les armes et nous rejoindre. Il sera toujours le bienvenu".

L'Onu a imposé un embargo sur les livraisons d'armes à la Libye depuis la chute du dictateur Mouammar Kadhafi en 2011 et le chaos qui a suivi mais il a été maintes fois violé.

http://www.lorientlejour.com/article/1027167/libye-le-marechal-haftar-affirme-que-moscou-veut-combattre-lembargo-sur-les-armes.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Jeu 5 Jan 2017 - 18:53

Citation :
Vives tensions dans le sud de la Libye entre les milices de Misrata et les troupes du général Haftar


Posté dans Afrique, Opérations par Laurent Lagneau Le 05-01-2017




Même après la défaite de l’État islamique (EI) à Syrte, la situation est encore loin de s’arranger en Libye. Deux camps principaux s’opposent : celui de Tobrouk, où s’est replié le Parlement issu des élections législatives de 2014, et celui du gouvernement d’union nationale (GNA), encouragé par les Nations unies et la communauté internationale.

Si tout s’était passé comme l’avait espéré l’ONU, le GNA aurait dû être investi par le Parlement de Tobrouk. Seulement, ce dernier a refusé de le reconnaître et continue donc de soutenir le gouvernement installé à Baïda.

Sur le plan militaire, le GNA peut compter sur les milices de Misrata, qui ont fait allégeance avant de mener l’offensive ayant visé à chasser l’EI de Syrte. Quant au gouvernement de Baïda, il s’appuie sur l’Armée nationale libyenne (ANL), commandée par le général Khalifa Haftar, lui-même soutenu par l’Égypte, les Émirats arabes unis et la Russie.

Fin décembre, le général Haftar a entrepris de « nettoyer » le sud de la Libye de tous les groupes terroristes et autres milices susceptibles de menacer la sécurité de la Libye ainsi que celle du Tchad. Et cela, en même temps qu’une offensive menée à Benghazi pour en chasser les éléments jihadistes, qu’ils soient liés à l’EI ou à al-Qaïda.

Cette opération de l’ANL dans le sud libyen a débuté par une série de frappes aériennes contre des positions tenues par des milices, y compris celle de Misrata et un groupe rebelle tchadien (Front pour l’alternance et la concorde au Tchad), accusé d’être allié à cette dernière. Et, plusieurs lieux stratégiques ont été a priori conquis par les hommes du général Haftar.

C’est dans ce contexte qu’un incident sérieux s’est produit sur la base aérienne de Joufra. Là, un avion C-130 Hercules, avec, à son bord, des membres du Conseil militaire de Misrata, dont le colonel Ibrahim Beitelmal, son porte-parole, a été touché sur le tarmac par un MiG (23?) des forces du général Haftar, au motif qu’il transportait des armes. L’attaque, qui a fait 6 blessés (et un probablement 1 tués) a été condamnée par le gouvernement d’union nationale.

Du coup, les milices de Misrata ont envoyé des renforts dans la région de Joufra ainsi que dans celle, voisine de Sebha, à plus de 600 km au sud-est de Tripoli. Officiellement, il s’agit de « sécuriser la zone ».

En clair, la situation est très tendue. Et elle inquiète Martin Kobler, l’émissaire des Nations unies en Libye. D’où son appel « à toutes les parties à faire preuve de retenue », et sa mise en garde contre un « un risque d’escalade pouvant mener à un renouvellement du conflit en Libye. »

http://www.opex360.com/2017/01/05/vives-tensions-dans-le-sud-de-la-libye-les-milices-de-misrata-les-troupes-du-general-haftar/
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Jeu 5 Jan 2017 - 19:50

Erik Prince, fondateur de Blackwater a écrit:

A public-private partnership will solve Europe’s migrant crisis


Put a redevelopment plan in place for Libya and help it combat the people smugglers

The governments of Europe have been overwhelmed by the refugee crisis and the public has lost patience with its leaders. If urgent action is not taken, the very existence of the EU in is danger. Based on many years’ experience in military and civilian business, I have a solution that will restore stability to Libya and mitigate the crisis.

More than 100,000 people attempted to travel through Libya and into Europe from January to August of last year, according to the International Organisation for Migration. Since Muammer Gaddafi’s overthrow in 2011, Libya has not regained the security of its borders. Migrants can travel unchecked to one of the most northerly points of Africa and take a short, if dangerous, boat trip to the perceived security of the EU.

The EU operates a combined border security force in European waters, aimed at saving lives at sea, as well as an EU-funded training programme for the Libyan coast guard and navy with the aim of creating a self-sufficient national force. These efforts and processing the refugees are costing the EU an estimated €35m a month.

These programmes fail to secure Europe’s borders and successful rescues at sea are creating a self-perpetuating cycle. More and more people think the journey is viable and are willing to take the risk. To stop the flow, we need to provide the government of Libya with the capacity to secure land borders and so prevent migrants from reaching the Mediterranean.

The terrain provides significant challenges with long, remote land borders (those with Algeria and Chad, to name two, are each about 1,000km) as well as mountain and desert terrains that are hard to access and provide concealment for anyone wishing to enter the country.

I believe, however, that by using five patrol bases that cover existing smuggling routes, security personnel could quickly establish base camps, alongside a new border force, and secure Libya’s borders. The border police would consist of mentors with a European law enforcement background, supported by locals trained in key basic skills during a 10-week course. Afterwards, mentors would be the skeleton structure of the unit providing key leadership, intelligence co-ordination, communications, medical and logistics expertise.

Libyans would be the body of the unit. All personnel would be armed and have agreed-upon rules of engagement and migrant detention and repatriation policy. Each base would have airborne surveillance and search and rescue as well as armed vehicle quick reaction forces. Air operations would be provided by third-party professional providers, as would medical evacuation services.

There would be nowhere for migrant smugglers to hide: they can be detected, detained and handled using a mixture of air and ground operations.

This type of security operation could be established quickly and efficiently, for less than the cost of the EU’s current operations, through a public-private partnership. This plan would also have a crippling effect on weapon and drug smuggling throughout the region.

The EU and its member states have to balance the scale of the tragedy of those trying to make their way to Europe by sea with the need for greater migration control. If governments also address the humanitarian side of the crisis with a comprehensive aid and development plan for Libya and the surrounding region, they could achieve real stability.

This approach requires a new way of thinking but it has a proven record. The border police I established in Afghanistan used a similar private-public partnership.

Border security, coupled with a wide-ranging redevelopment plan, is the only solution for Libya.

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
bens.othman
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 771
Inscrit le : 29/03/2016
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Sam 14 Jan 2017 - 14:43

Citation :

Libye: l'accord entre Moscou et le maréchal Haftar bientôt en vigueur




En Libye, la première phase de l'accord de coopération militaire signé entre et les Russes et les forces de l'est libyen dirigées par le maréchal Khalifa Haftar est imminente. Il s'agit de formations de cette armée qui commenceront dans les prochains jours. Ce développement fait suite aux multiples entretiens qui ont eu lieu mercredi 11 janvier entre l'homme fort de l'est libyen et le ministre russe de la Défense ainsi que le chef de l'état-major de l'armée russe.

Les experts militaires russes seront présents officiellement d'ici quelques jours sur des bases libyennes à l'est du pays et ceci pour former des soldats libyens de l'armée à l'est du pays. C'est ce qu’affirme une source libyenne bien informée à RFI.

Ces formations et des manœuvres auront lieu dans plusieurs bases militaires, comme à Tobrouk ou à Benghazi, mais se dérouleront aussi en mer sur des navires militaires russes. Des appels au recrutement dans la marine sont lancés.

Pour accueillir ces experts, des mesures de sécurité sont prises autour des bases. Les civils n’ont plus le droit d’y accéder. Des aides logistiques seront également fournies à cette armée pour la soutenir dans sa guerre contre les jihadistes.

Selon une source libyenne, il s'agit d'un premier pas qui confirme la coopération militaire avec la Russie. Plutôt que de parler d'une intervention, les Russes et les Libyens évoquent une mission. Pour l'instant, les deux côtés n'officialisent pas l'implication de Moscou en Libye. Et la source contactée par RFI nie toute éventuelle participation russe aux frappes aériennes visant des jihadistes à Benghazi ou dans le sud du pays.

La Libye est sous embargo sur les armes depuis 2011, et Moscou a promis de tout faire pour lever cet embargo - la majorité des officiers libyens ont étudié en Russie y compris le maréchal Haftar, les armes libyennes viennent également de Moscou.

Moscou veut s’imposer dans le dossier libyen. L'élection de Donald Trump aux Etats-Unis lui a donné le feu vert et elle intervient dans un contexte de renforcement de la coopération militaire et antiterroriste entre Moscou et Le Caire.


_________________
" Ceux qui veulent aller vers l'avenir et voir l'avenir doivent avoir la mémoire longue "
Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Dim 15 Jan 2017 - 14:08

Citation :
Libye: un MiG-23 des forces loyales à Haftar abattu à Bengahzi


AFP 15/01/2017


Un avion militaire appartenant aux forces du maréchal Khalifa Haftar a été abattu dimanche à Benghazi, dans l'est libyen, alors qu'il effectuait des raids contre des positions jihadistes, a-t-on appris de source militaire.

Le MiG-23 s'est écrasé après avoir été visé par "les milices extrémistes", a indiqué à l'AFP un commandant des forces spéciales loyales à Haftar, précisant que le pilote avait pu s'éjecter et était sain et sauf.
Une source à la base aérienne de Benghazi a confirmé à l'agence LANA le crash, précisant que l'avion avait été touché par un "missile thermique".

Bête noire des islamistes, Khalifa Haftar a réussi à reconquérir une grande partie de la ville de Benghazi, berceau de la révolution libyenne, tombée aux mains de jihadistes en 2014.

Mais des affrontements violents opposent depuis plusieurs semaines l'Armée nationale libyenne (ANL) auto-proclamée et dirigée par Haftar et des groupes jihadistes cernés dans leurs derniers bastions, en particulier dans la région de Qanfouda, à l'ouest de Benghazi.
Parmi ces groupes, figurent notamment le Conseil de la Choura des révolutionnaires de Benghazi, une coalition de milices islamistes dont fait partie notamment Ansar Asharia, un groupe proche d'el-Qaëda.

http://www.lorientlejour.com/article/1029288/libye-un-mig-23-des-forces-loyales-a-haftar-abattu-a-bengahzi.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Lun 16 Jan 2017 - 20:33

Citation :
Libye: combats à Benghazi, les jihadistes perdent un quartier
     

Benghazi (Libye), 16 jan 2017 (AFP) -


Les forces loyales au maréchal Khalifa Haftar ont annoncé avoir repris lundi à des groupes jihadistes un quartier de Benghazi, dans l'est de la Libye, au terme de plusieurs jours de combats, selon une source militaire.

"La quartier d'Abou Sneib est désormais sous notre contrôle", a déclaré à l'AFP un commandant de l'Armée nationale libyenne (ANL) auto-proclamée et dirigée par Haftar. Neuf combattants ont été tués en deux jours, selon lui.

L'ANL a réussi à reconquérir une grande partie de Benghazi, deuxième ville de Libye et berceau de la révolution de 2011, qui était tombée aux mains de milices jihadistes en 2014.

"Maintenant, nos forces encerclent totalement la zone de Qanfouda", le dernier bastion des groupes jihadistes à l'ouest de Benghazi, a ajouté la même source.

Selon ce militaire s'exprimant sous couvert de l'anonymat, 52 combattants de l'ANL ont trouvé la mort dans les combats depuis le 1er janvier.

En plus de la zone de Qanfouda, à l'ouest, les groupes de jihadistes contrôlent toujours deux quartiers dans le centre de la ville, Al-Saberi et Soug al-Hout. Parmi ces groupes, figurent notamment le Conseil de la Choura des révolutionnaires de Benghazi, une coalition de milices islamistes dont fait partie notamment Ansar Asharia, un groupe proche d'Al-Qaïda.

Appuyé par le Parlement élu et par un gouvernement parallèle dans l'est du pays, le maréchal Haftar conteste le gouvernement d'union nationale (GNA) installé à Tripoli et soutenu par l'ONU.

Le maréchal, accusé par ses rivaux de vouloir instaurer un régime militaire en Libye, bénéficie du soutien de pays arabes comme l'Egypte, les Emirats arabes unis ou encore la Jordanie. Il s'est récemment rapproché de la Russie, notamment en se rendant le 11 janvier sur le porte-avions Amiral Kouznetsov croisant au large de la Libye.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/14091-libye-combats-a-benghazi-les-jihadistes-perdent-un-quartier  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Jeu 19 Jan 2017 - 17:31

Citation :
"Plusieurs dizaines" de combattants de l'EI tués dans la frappe américaine en Libye


AFP 19/01/2017


La frappe aérienne américaine mercredi soir contre deux camps du groupe Etat islamique (EI° en Libye a coûté la vie à "plusieurs dizaines" de combattants, a indiqué jeudi un responsable américain de la Défense sous couvert d'anonymat.

Selon ce responsable, des combattants armés ont été identifiés avant le bombardement, qui n'a pas fait de victime civile.


https://www.lorientlejour.com/article/1030189/plusieurs-dizaines-de-combattants-de-lei-tues-dans-la-frappe-americaine-en-libye.html
 
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6585
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Sam 21 Jan 2017 - 12:44

Citation :

La Russie joue un rôle croissant en Libye




Moscou affiche sans complexe son soutien au général Khalifa Haftar, homme fort de l’est du pays, opposé aux autorités de Tripoli soutenues par l’ONU

LE MONDE Le 21.01.2017 à 06h35 •


Après la Syrie, la Libye ? Ainsi interpellé par Le Monde, en marge d’une cérémonie de vœux le 17 janvier, le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a spontanément répondu : « La Libye d’abord ! Parce que c’est là que tout a commencé… ». Le mot « tout » désignant bien sûr le « printemps arabe » , assimilé à Moscou à des « révolutions de couleur » soutenues par des puissances étrangères.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/01/21/la-russie-joue-un-role-croissant-en-libye_5066467_3212.html#vkspGIbm34JAKSzH.99

http://far-maroc.forumpro.fr/t3404p1000-la-revolte-en-libye

Russes est chinois s étaient faits rouler dans la farine à l epoque pour obtenir leur vote au C.S,
D ou leur intrangisance sur la Syrie.

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mer 25 Jan 2017 - 18:31

Citation :
Libye: les jihadistes chassés de leur bastion à l'ouest de Benghazi


AFP 25/01/2017


L'Armée nationale libyenne (ANL) loyale au maréchal Khalifa Haftar a annoncé avoir repris mercredi l'un des derniers bastions des jihadistes près de Benghazi, dans l'est de la Libye, au terme de plusieurs mois de combats.

L'ANL "a libéré la totalité de la région de Qanfouda", située sur la côte à 15 km à l'ouest du centre de Benghazi, a annoncé son porte-parole Ahmed al-Mesmari sur sa page Facebook.
D'autres portes-paroles de deux brigades de l'ANL, Mondher al-Khartouch et Mohamad al-Azoumi, ont confirmé à l'AFP la prise de cette région, théâtre de combats depuis juin 2016.

M. al-Azoumi a précisé que "ce qui reste des groupes terroristes a fui vers les immeubles 12", un quartier résidentiel d'un kilomètre carré entre Qanfouda et Qawarcha, un ancien fief d'Ansar Asharia, groupe proche d'el-Qaëda et classé organisation terroriste par l'ONU et les Etats-Unis.

Les groupes de jihadistes contrôlent toujours deux quartiers dans le centre de la ville, Al-Saberi et Soug al-Hout. Parmi ces groupes figurent notamment le Conseil de la Choura des révolutionnaires de Benghazi, une coalition de milices islamistes dont fait partie Ansar Asharia.

Depuis près de trois ans, la deuxième ville de Libye est le théâtre de combats sanglants entre ces groupes et les forces loyales au maréchal Haftar. Ces dernières ont repris une grande partie de Benghazi mais ne parviennent toujours pas à imposer leur contrôle sur toute la ville, où des poches de groupes dissidents leur résistent toujours.
Appuyé par le Parlement élu et par un gouvernement parallèle dans l'est du pays, le maréchal Haftar conteste le gouvernement d'union nationale (GNA) installé à Tripoli et soutenu par l'Onu.

https://www.lorientlejour.com/article/1031400/libye-les-jihadistes-chasses-de-leur-bastion-a-louest-de-benghazi.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Jeu 2 Fév 2017 - 19:55

Citation :
Libye : Des soldats du maréchal Haftar soignés en Russie


Posté dans Afrique, Opérations par Laurent Lagneau Le 02-02-2017




Depuis mai 2014, le maréchal Khalifa Haftar, autrefois en exil aux États-Unis, a lancé une vaste opération militaire afin de chasser les groupes jihadistes présents dans la région de Benghazi (est). Et c’est ainsi que, à la faveur des troubles politiques ayant conduit le Parlement libyen sorti des urnes il y a trois ans à se replier vers Tobrouk, il est devenu le commandant de l’Armée nationale libyenne (ANL).

Pendant plusieurs mois, le gouvernement soutenu par le Parlement de Tobrouk a été reconnu par la communauté internationale, contrairement à celui demeuré à Tripoli, par ailleurs issu du Congrès général national (CGN) et dominé par les islamistes. Cette rivalité entre ces deux autorités a profité aux groupes jihadistes, en particulier à la branche libyenne de l’État islamique.

Puis, sous l’égide des Nations unies, et en vertu d’un accord trouvé à Skhirat entre les deux parties, un gouvernement d’union nationale s’est mis en place à Tripoli. Seulement, le Parlement de Tobrouk a jusqu’à présent refusé de le reconnaître, notamment à cause du maréchal Haftar.

Officiellement, la communauté internationale reconnaît et soutien ce gouvernement d’union nationale. C’est ainsi que, à sa demande, les États-Unis ont fourni un appui aérien aux milices de Misrata, qui lui sont loyales, dans leur offensive visant à chasser l’État islamique de Syrte. Ou encore que l’Italie a déployé des moyens médicaux pour prendre en charge les combattants blessés lors de cette opération.

Mais, dans les faits, ce soutien n’est pas unanime. La mort, en juillet 2016, de trois sous-officiers du Service action de la DGSE affectés auprès des troupes du maréchal Haftar a conduit Tripoli à demander des explications à Paris. En outre, l’Égypte et les Émirats arabes unis ne cachent pas leur engagement aux côtés de l’Armée nationale libyenne. De même que la Russie…

En janvier, le maréchal Haftar a été convié à bord du porte-avions russe « Amiral Kuznetsov », à l’occasion de son passage au large des côtes libyennes. En outre, quelques semaines plus tôt; le chef de l’ANL s’était rendu à Moscou pour y solliciter une aide afin d’obtenur la levée de l’embargo sur les armes, imposé à la Libye depuis 2011.

Mais, visiblement, l’appui russe ne s’arrête pas là. Ainsi, Mohamad Ghanim, un porte-parole de l’ANL, a indiqué, ce 2 février, que « 70 blessés des forces armées ont été transférés avant-hier [31 janvier] en Russie à bord de deux avions appartenant à l’État russe. » Et ce n’est qu’un début.

En effet, toujours d’après M. Ghanim, la Russie a pris l’engagement de prendre à sa charge 500 blessés, voire plus « selon les besoins ». Et cela, dans le cadre d’un « d’un accord entre le commandement général (de l’ANL) et l’État russe. »

Les combats menés contre les jihadistes, principalement liés à al-Qaïda, par l’ANL dans l’est de la Libye sont intenses. La semaine passée, les forces du maréchal Haftar ont annoncé avoir « libéré la totalité de la région de Qanfouda », située sur la côte à 15 km à l’ouest du centre de Benghazi.

Toutefois, et ce n’est pas fait pour trouver un arrangement politique, le maréchal Haftar a également lancé une opération visant à « nettoyer » le sud de la Libye de tous les groupes terroristes et groupes armés susceptibles de menacer la sécurité du pays, ce qui inclut les milices de Misrata, qui soutiennent le GNA.

http://www.opex360.com/2017/02/02/libye-des-soldats-du-marechal-haftar-soignes-en-russie/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Dim 12 Fév 2017 - 17:48

Citation :
Le gouvernement libyen dénonce la formation d'une coalition armée "parallèle" à Tripoli


AFP 12/02/2017


Le gouvernement libyen d'union (GNA) a dénoncé dimanche dans un communiqué l'annonce cette semaine à Tripoli de la formation d'une coalition de groupes armés baptisée "Garde nationale", y voyant une tentative de créer "un organe de sécurité parallèle".

Jeudi, des groupes armés venus essentiellement de la ville de Misrata (ouest) ont annoncé la création d'une "Garde nationale libyenne" qui aurait pour mission selon eux, de combattre le groupe Etat islamique, de sécuriser les institutions de l'Etat, les missions diplomatiques, et les ressortissants étrangers.

Ces groupes n'avaient pas précisé si cette "Garde nationale" appuyait ou pas le GNA, seul exécutif reconnu et soutenu par l'Onu et les pays occidentaux. Mais selon des sources locales, plusieurs des milices qui la composent seraient loyales à Khalifa Ghweil, un ancien dirigeant qui avait autoproclamé en 2014 à Tripoli un "gouvernement de salut national" et n'avait ensuite pas voulu reconnaître le GNA quand ce dernier s'était installé dans la capitale en 2016.

Les États-Unis avaient exprimé vendredi leur "inquiétude" après l'entrée de ces groupes à Tripoli, y voyant un "risque de déstabiliser davantage la sécurité déjà fragile" dans la capitale, selon un communiqué du département d'Etat.

"Nous soulignons que ce groupe et ceux qui l'appuient sont considérés comme hors-la-loi et n'ont aucun statut. Et ils vont être traités de la sorte par les organes sécuritaires et judiciaires", a prévenu le GNA dans son communiqué.

Le gouvernement voit dans l'annonce de la nouvelle coalition une "tentative de former un corps parallèle à la garde présidentielle". Il y voit aussi une tentative "de faire entrer la capitale dans un conflit armé sanguinaire".

Si elle est confirmée, la formation d'une telle coalition de groupes armés hostiles au GNA pourrait affaiblir encore plus cet exécutif qui n'arrive toujours pas à asseoir son autorité dans l'ensemble du pays ni même dans la capitale. Il fait face notamment à l'hostilité d'une autorité rivale basée dans l'est du pays et qui refuse de le reconnaître.

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye et en particulier la capitale Tripoli sont sous la coupe de dizaines de milices dont les allégeances et les zones de contrôle sont mouvantes.

https://www.lorientlejour.com/article/1034677/le-gouvernement-libyen-denonce-la-formation-dune-coalition-armee-parallele-a-tripoli.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Dim 5 Mar 2017 - 13:21

Citation :
Une milice islamiste a lancé une offensive en direction du croissant pétrolier libyen


Posté dans Afrique, Points chauds par Laurent Lagneau Le 05-03-2017




Alors que des initiatives sont en cours (la dernière en date étant celle de la Russie) pour réconcilier, en Libye, le gouvernement d’union nationale (GAN), formé sous l’égide des Nations unies, et celui replié à Bayda (est du pays), soutenu par le maréchal Khalifa Haftar, un troisième acteur est venu rappeler son existence, le 4 mars, en lançant une offensive en direction du croissant pétrolier libyen.

En effet, selon le colonel Ahmad al-Mismari, le porte-parole de l’Armée nationale libyenne (ANL), commandée par le maréchal Haftar, les Brigades de Défense de Benghazi (BDB), équipées de « tanks modernes et d’un radar pour neutraliser » les menaces aériennes, ont pris le contrôle du port de Ras Lanouf, qui abrite un terminal pétrolier.

Le croissant pétrolier libyen, qui borde le golfe de Syrte, était passé sous le contrôle de l’ANL en septembre 2016. Ce qui permit la reprise des exportations et de porter la production pétrolière à 700.000 barils/jour.

Connues pour avoir abattu un hélicoptère de l’ANL, à bord duquel se trouvaient trois sous-officiers du service action de la DGSE, en juillet dernier, Brigades de Défense de Benghazi, d’obédience islamiste et auxquelles se sont joints des groupuscules jihadistes, ont affirmé soutenir Khalifa Ghweil, l’ancien Premier ministre du gouvernement islamo-conservateur de salut national.

Isolé avec l’arrivée, à Tripoli, en mars 2016, Fayez al-Sarraj, le chef du GAN, Khalifa Ghweil n’a pas pour autant renoncé à toute ambition, les milices qui lui sont restées fidèles ayant été à l’origine de violents combats dans les rue de la capitale libyenne en décembre.

Par ailleurs, une autre milice proche de Khalifa Ghweil, a attaqué, le même jour, le siège de la compagnie nationale libyenne à Tripoli, alors protégé par les troupes du GNA.

En outre, le mois dernier, des groupes armés soutenant Khalifa Ghweil, ont annoncé leur intention de créer une « garde nationale », en défiant l’autorité du GNA. Ce dernier a réagi en les accusant de vouloir « faire entrer Tripoli dans un conflit armé sanguinaire. »

Cela étant, les « tanks modernes » et le « radar » évoqués par le colonel al-Mismari ont de quoi intriguer étant donné que la Libye est soumise à un embargo sur les armes. D’autant plus que les BDB ont subi plusieurs revers militaires ces derniers mois, face justement à l’ANL.

http://www.opex360.com/2017/03/05/milice-islamiste-lance-offensive-en-direction-du-croissant-petrolier-libyen/
Revenir en haut Aller en bas
bens.othman
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 771
Inscrit le : 29/03/2016
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 7 Mar 2017 - 13:18

Citation :

Le Général Haftar lâché par l’armée libyenne sans avoir éliminé les milices islamistes
Reprise de la guerre en Libye

: le Général Haftar est-il toujours l’homme de la situation ?

Le général Haftar abandonné par les anciens soldats de l’armée de Kadhafi qui le soutenaient n’a pas su empêcher les islamistes pro-Daesh Etat islamique et les Frères Musulmans d’occuper le site du croissant pétrolier situé dans la zone de Ras Lanouf.



Il pouvait réussir et beaucoup nourrissait en lui de grands espoirs mais les récents événements ne jouent pas en sa faveur. Avec la reprise de la guerre, le Général Haftar est-il toujours l’homme de la situation ?

LE GÉNÉRAL HAFTAR (1943 - ...)
Suite aux élections de juillet 2014 qui voient la victoire d’un gouvernement laïque contesté par les islamistes, le Général Khalifa Haftar dirige l’Armée nationale libyenne dans le gouvernement de Tobrouk reconnu par l’ONU. Il est considéré comme le Maître de la Cyrénaïque et de Tobrouk du fait de l’appui de tribus pro-Kadhafi au nord-est du pays. Les 27 et 28 novembre 2016, il est accueilli à Moscou par le président Vladimir Poutine qui lui offre l’appui de la Russie. Il dispose de la seule force militaire du pays, l’ancienne armée de Kadhafi.

Mais voilà. Le Général Haftar, fervent anti-islamiste, n’a pas su éliminer les milices soutenues par Khaled al-Gouil, ex-Premier ministre du Gouvernement de salut national, avec l'appui d'Abdelhakim Belhadj et Daech Etat Islamique. Le Général Haftar n’a pas su non plus protéger de ces islamistes le croissant pétrolier qu’il avait par ailleurs pris les 12 et 13 septembre 2016 à son rival, le chef du Gouvernement d’union nationale Fayez al-Sarraj, reconnu par la communauté internationale au printemps 2016.  

Au début du mois de mars 2017, le général libyen décide de remettre sous les verrous des prisonniers capturés pendant la Révolution en 2011 et libérés en février 2017 par les soldats de l’ex-armée de Kadhafi. Ses raisons : certains sont des islamistes d'Al-Qaida et de Daesh, et Haftar veut ouvrir des enquêtes et les juger.

L'ARMÉE
Les anciens soldats de Kadhafi apprécient peu cette décision. Depuis la Révolution en 2011, la Libye vit au rythme des exactions des extrémistes musulmans du mouvement Ansar al-Shariah, une milice islamique historiquement associée à Al-Qaida.

Le groupe se divise en deux en 2014, idéologiquement et géographiquement, dans le prolongement de la fracture de 2013 entre Al-Qaïda en Syrie, dirigée par Abu Muhammad al-Julani, et Al-Qaïda en Irak, dirigée par Abu Bakr al-Baghdadi. Dans la ville de Benghazi, par exemple, Ansar al-Shariah s’en remet à Al-Qaida, alors que dans d’autres villes le même mouvement s’identifie à Daech Etat islamique.
 
Les soldats laissent donc Haftar à ses enquêtes et quittent la zone pour gagner l’ouest, vers Zintan.
 
C’est le moment choisi par les Islamistes, mis au courant de la situation, pour prendre d’assaut, le 3 mars 2017, la raffinerie de pétrole de Ras Lanouf non loin du Golfe de Syrte. L’opération ne dure pas plus d’une heure avec une dizaine de voitures. L’armée revient vers l’Est pour en découdre et une nouvelle guerre est déclenchée le lundi 6 mars 2017 au matin.

LE PÉTROLE
L’enjeu est le contrôle du croissant pétrolier soit environ 60 % des exportations du pétrole libyen. Avec une capacité de raffinage passée de 200.000 à 700.000 barils par jour, le site de raffinerie produit du kérosène, du mazout, du gaz et des produits pétrochimiques, c'est-à-dire autant de ressources propres à aider les activités des soldats de l’ancienne armée de Kadhafi, ou les activités du Général Haftar qui mobilise quelques brigades ou encore les activités de Daech Etat Islamique.  
 
Si la Libye est si importante pour Daech, outre ses richesses, c’est bien parce que l’Etat Libyen n’est pas capable de résister aux forces de l'Etat islamique et d'entraver sa progression. Pour le moment.


http://www.paristribune.info/Le-General-Haftar-lache-par-l-armee-libyenne-sans-avoir-elimine-les-milices-islamistes_a9423.html

_________________
" Ceux qui veulent aller vers l'avenir et voir l'avenir doivent avoir la mémoire longue "
Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
bens.othman
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 771
Inscrit le : 29/03/2016
Localisation : France
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 7 Mar 2017 - 13:53

L'aeroport est tombé aussi !


Situation sur le terrain.


_________________
" Ceux qui veulent aller vers l'avenir et voir l'avenir doivent avoir la mémoire longue "
Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Jeu 6 Avr 2017 - 17:24

Citation :
Libye: affrontements autour d'une base militaire dans le sud


AFP 06/04/2017


Des affrontements opposent depuis mercredi des forces sous le commandement d'une autorité parallèle basée dans l'est de la Libye et des groupes rivaux autour d'une base militaire dans le sud.

"Les affrontements ne se sont pas arrêtés depuis hier", a déclaré à l'AFP Mohamad Ghoneim, un porte-parole de l'Armée nationale libyenne (ANL), auto-proclamée par l'homme fort de l'est libyen, le maréchal Khalifa Haftar.
Un autre porte-parole de l'ANL, Ahmad al-Mesmari, a annoncé de son côté le début d'une opération militaire en vue de prendre le contrôle de la base de Tamenhant située près de la ville de Sebha, à 600 km au sud de Tripoli. Des raids aériens ont été menés mercredi contre la base, a ajouté M. al-Mesmari, sans préciser si les attaques ont fait des victimes.

C'était à partir de cette base que des groupes rivaux avaient mené ces derniers mois plusieurs attaques contre les sites pétroliers de l'est du pays.
Dénonçant une "attaque hostile, le Gouvernement d'union nationale (GNA) a précisé que les forces qui se trouvent sur la base de Tamenhant lui appartiennent, même si cet exécutif, le seul en Libye reconnu par la communauté internationale, avait nié dans le passé tout lien avec les attaques contre les sites pétroliers menées depuis cette base.

Ce site militaire est contrôlé par la "3e force", une milice armée de la ville de Misrata (ouest) qui compte les groupes armés les plus puissants en Libye.
Souvent convoitée pour sa position stratégique, cette base aérienne de 15 kilomètres carrés est la plus importante dans le sud de la Libye.
"La base de Temenhant a fait l'objet d'attaques dans le passé mais nos forces ont toujours fait preuve de retenue (...)", a ajouté le GNA.
Le GNA a indiqué avoir donné l'ordre de défendre et "repousser toute nouvelle agression" contre la base qui compte aussi un aéroport civil.

Après la chute du régime de Mouammar Kadhafi à la suite d'une révolte populaire en 2011, un vide politique et sécuritaire s'est créé dans le sud du pays, une région désertique peuplée de tribus rivales, laissant place aux trafics en tous genres, à la montée en puissance de milices locales et de jihadistes.

https://www.lorientlejour.com/article/1045194/libye-affrontements-autour-dune-base-militaire-dans-le-sud.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 11 Avr 2017 - 18:28

Citation :
L'OIM dénonce les "marchés d'esclaves" en Libye


AFP 11/04/2017


L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a dénoncé mardi l'existence de véritables "marchés d'esclaves" en Libye, où les migrants sont vendus entre 200 et 500 dollars.

"Vous allez au marché, et vous pouvez payer entre 200 et 500 dollars pour avoir un migrant" et l'utiliser pour "vos travaux", a déclaré aux médias le chef de la mission de l'OIM en Libye, Othman Belbeisi, de passage à Genève. "Après l'avoir achetée, vous devenez responsable de cette personne. (...) Certaines d'entre elles s'échappent, d'autres sont maintenues en servitude", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, l'OIM, une agence liée au système des Nations unies, explique que son personnel en Libye et au Niger a pu recueillir des récits "choquants" de migrants, qui ont décrit l'existence de "marchés d'esclaves" dans lesquels des centaines d'hommes et de femmes sont vendus. Ces personnes sont notamment vendues sur des places publiques ou dans des garages. Il s'agit de "gens vendus en public, assis par terre", a expliqué à l'AFP un porte-parole de l'OIM, Leonard Doyle.

Dans le communiqué, l'OIM cite le terrible témoignage d'un migrant sénégalais, dont le nom n'est pas publié. Cet homme a d'abord dû payer environ 320 dollars à un trafiquant d'être humains pour se rendre en Libye depuis Agadez, au Niger. Après deux jours dans le désert, dans un véhicule tout-terrain conduit par un chauffeur, il est arrivé à Sabha dans le sud-ouest de la Libye. Son chauffeur a alors affirmé ne pas avoir été payé par le "trafiquant" et a transporté le Sénégalais dans un "marché d'esclaves".
D'après l'OIM, des migrants sub-sahariens étaient achetés et vendus sur ce marché, situé dans un parking, par des Libyens, aidés de Ghanéens et Nigerians qui travaillent pour eux.

Une fois vendu, le migrant sénégalais a été emmené dans divers endroits, des sortes de "prisons", dans lesquelles les migrants sont torturés, tandis que les ravisseurs exigent que leurs familles paient une rançon en échange de leur libération. Ce Sénégalais est ensuite parvenu à officier comme traducteur des ravisseurs, évitant ainsi d'être davantage battu. D'après les témoignages recueillis par l'OIM, les femmes deviennent des esclaves sexuelles.

"La situation est désastreuse. Nous savons que les migrants qui tombent dans les mains des trafiquants sont confrontés à la malnutrition systématique, aux abus sexuels et même au meurtre", a indiqué le directeur des opérations d'urgence de l'OIM, Mohammed Abdiker, dans le communiqué.

https://www.lorientlejour.com/article/1046250/loim-denonce-les-marches-desclaves-en-libye.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 2 Mai 2017 - 18:22

Citation :
L’opération européenne Sophia effectue sa première saisie d’armes au large de la Libye


Posté dans Défense européenne, Forces navales, Opérations par Laurent Lagneau Le 02-05-2017




N’ayant pas toute la latitude nécessaire pour atteindre l’objectif qui lui avait été lancé au moment de son lancement, c’est à dire « casser » le modèle économique des passeurs libyens de migrants, l’opération navale européenne Sophia a vu son mandat être élargi au contrôle de l’embargo sur les armes imposé à la Libye.

Selon la résolution 2292, adopté en juin 2016 par le Conseil de sécurité des Nations unies et placée sous chapitre VII (qui autorise le recours si nécessaire), les navires de l’opération Sophia peuvent intercepter et inspecter en haute mer, c’est à dire au-delà des eaux territoriales libyennes, tout bateau suspecté de transporter des armes et des équipements militaires, sans avoir à demander l’autorisation du pays pour lequel il bat pavillon.

Le but de cette résolution est d’empêcher ainsi tout transfert d’armes à destination aux autorités rivales du gouvernement libyen d’union national reconnu par la communauté internationale ainsi qu’aux organisations terroristes, comme l’État islamique et les groupes liés à al-Qaïda.

Comme le souligne le site Bruxelles2, qui suit de près l’actualité de la défense européenne, aucune cargaison d’armes n’a été saisie par l’opération Sophia depuis l’adoption de la résolution 2292. Du moins jusqu’à ce 2 mai.

En effet, l’état-major de cette opération navale européenne a annoncé une saisie d’armes effectuée à bord du cargo « EL Mukhtar », battant pavillon libyen. Ce bateau a été intercepté par le navire allemand auxiliaire FGS Rhein, avec le concours d’une équipe de visite armée par des marins lituaniens, lesquels ont donc mis la main sur des fusils d’assaut AK-47, des mitrailleuses, des lance-roquettes, des mortiers et des munitions.

Cette saisie d’armes survient après une opération mouvementée menée quelques jours plus tôt par les garde-côtes libyens contre deux pétroliers, soupçonné d’avoir chargé illégalement plusieurs tonnes d’or noir.

« Les garde-côtes libyens ont arraisonné vendredi [28/04] deux tankers, l’un battant pavillon ukrainien, le Ruta, et l’autre, le Stark, battant pavillon congolais, alors qu’ils se trouvaient à deux kilomètres au large de Sidi Saïd à l’ouest du port de Zouara », a en effet affirmé, le 29 avril, le général Ayoub Qassem, porte-parole de la marine libyenne. « Il y avait 14 Ukrainiens à bord du Ruta et six des neuf membres d’équipages (4 turcs et 2 Géorgiens) à bord du Stark », a-t-il précisé.

Toujours selon la même source, les trafiquants, « lourdement armés » et dont certains se trouvaient « à bord de petites embarcations qui surveillaient le chargement », ont opposé une « forte résistance » pendant « plus de trois heures ». Plusieurs fois, « des bateaux avec des hommes armés revenaient sur le site (…) et ouvraient le feu sur les garde-côtes », a indiqué le général Qassem.

http://www.opex360.com/2017/05/02/loperation-europeenne-sophia-effectue-sa-premiere-saisie-darmes-au-large-de-la-libye/  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Dim 21 Mai 2017 - 21:50

Citation :
Libye : L’attaque d’une base des forces du maréchal Haftar a fait au moins 141 tués


Posté dans Afrique, Opérations par Laurent Lagneau Le 20-05-2017




Depuis le mois d’avril, l’armée nationale libyenne (ANL), qui, commandé par le maréchal Khalifa Haftar, dépend du gouvernement d’al-Baïda, non reconnu par la communauté internationale mais issu du Parlement élu en juin 2014, a lancé une offensive afin de prendre le contrôle de la base stratégique de Tamenhant, qui, située près de la ville de Sebha, à 600 km au sud de Tripoli, était alors tenue par la « 3e Force », une milice originaire de Misrata.

Le gouvernement d’union nationale (GNA), formé sous l’égide des Nations unies et reconnue par la communauté internationale, avait dénoncé cette offensive de l’ANL visant cette base. Et bien qu’il avait nié tout lien avec cette « 3e Force » lorsque cette dernière lança une attaque contre le croissant pétrolier libyen, il fit savoir qu’il avait donné l’ordre de « repousser toute nouvelle agression » contre ce site militaire.

Seulement, les combattants de la « 3e Force » n’ont pas seulement « repoussé toute agression » : le 18 mai, ils ont attaqué les éléments de l’ANL, installés sur la base de Brak al-Shati, distante d’une cinquantaine de kilomètres de celle de Tamenhant. Et le bilan est extrêmement lourd, puisqu’il a été fait état d’au moins 141 tués ainsi que de plusieurs blessés et disparus.

« Parmi les victimes figurent aussi des civils qui travaillaient sur la base ou qui se trouvaient aux alentours », a précisé, le 19 mai au soir, Ahmad al-Mesmari, un porte-parole de l’ANL. Quant aux soldats tués, a-t-il indiqué, ils « d’un défilé militaire dans l’est de la Libye. » Et d’ajouter : « La plupart d’entre eux n’étaient pas armés. Ils ont été exécutés. »

« Je suis indigné par des informations sur un nombre important de morts, y compris des civils, et des rapports selon lesquels des exécutions sommaires auraient pu avoir lieu », avait réagi, plus tôt dans la journée, Martin Kobler, l’envoyé des Nations unies en Libye.

« Dégoûté par l’attaque contre Brak al-Shati et les rapports sur des exécutions de masse. Les auteurs doivent être traduits en justice », a également dénoncé Peter Millett, l’ambassadeur britannique en Libye.

L’attaque de la base de Brak al-Shati a eu lieu alors que le maréchal Haftar et Fayez al-Sarraj, le chef du GNA, avaient convenu d’éviter toute escalade militaire dans le sud de la Libye, lors d’une rencontre, début mai, à Abou Dhabi. Et l’ANL y avait arrêté ses opérations.

Du coup, Aguila Saleh, le président du Parlement élu, installé à Tobrouk, a condamné « l’attaque terroriste perpétrée par les milices de la 3ème Force et par ses alliés », estimant qu’il s’agissait d’une « grave de l’accord de trêve conclu à Abou Dhabi. » Et d’indiquer qu’il avait donné des directives à l’ANL pour « qu’elles prennent les mesures nécessaires pour riposter à cette offensive, défendre le Sud et le nettoyer de toutes les milices hors-la-loi. »

De son côté, le GNA, qui se défend d’avoir ordonné cette offensive, a dit avoir mis en place une « commission d’enquête » et décidé de « suspendre le ministre de la Défense, al-Mahdi al-Barghathi, et le commandant de la 3ème Force jusqu’à ce que soient identifiés les responsables » de l’attaque. En outre il a appelé à cessez-le-feu « immédiat » dans le sud. « Nous avons toujours l’espoir que la raison l’emporte et que s’arrêtent l’escalade et la provocation », a-t-il fait valoir.

Par ailleurs, le 19 mai, à Slouq, dans l’est de la Libye, cheikh Ibrayek Alwati, le chef de la tribu d’Al-Awaguir et proche du maréchal Haftar a été tué par l’explosion d’une voiture piégée alors qu’il sortait d’une mosquée. Cinq autres personnes y ont laissé la vie et 18 autres ont été blessés.

http://www.opex360.com/2017/05/20/libye-lattaque-dune-base-des-forces-du-marechal-haftar-fait-au-moins-141-tues/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 20385
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Sam 10 Juin 2017 - 11:57

Citation :
Libye: les Emirats brisent un embargo sur les armes (experts de l'ONU)


AFP 10/06/2017


Les Emirats arabes unis ont fourni des hélicoptères de combat et des avions militaires aux forces des autorités libyennes parallèles, commandées par le maréchal Khalifa Haftar, enfreignant un embargo de l'ONU sur les armes, selon un rapport des Nations unies.
L'armée nationale libyenne (ANL), autoproclamée par le maréchal Haftar, refuse de reconnaître le gouvernement d'union nationale (GNA) basé à Tripoli et appuyé par la communauté internationale, dont l'ONU. Elle contrôle désormais les villes et bases militaires importantes du sud désertique libyen.

"Les Emirats arabes unis ont fourni à la fois un soutien matériel et un soutien direct à l'ANL, ce qui a nettement augmenté son appui aérien", indique le rapport élaboré par des experts de l'ONU et envoyé au Conseil de sécurité en mai.
"L'aide extérieure aux groupes armés, en matière de soutien direct, d'entraînement et d'assistance technique a également augmenté", souligne le rapport. La Libye est plongée dans le chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

Les experts onusiens ont pu remonter la piste de livraisons d'hélicoptères de combat fabriqués au Bélarus jusqu'aux Emirats arabes unis et ont présenté des photos montrant leur présence sur la base aérienne d'al-Khadim, dans l'est de la Libye, bastion de Haftar.
Les experts cherchaient à confirmer des informations indiquant que les hélicoptères de combat Mi-24p avaient été livrés à l'ANL en avril 2015. Le Belarus leur a confirmé que quatre hélicoptères avaient été vendus aux Emirats en 2014.

Les experts ont également déterminé que les Emirats avaient fourni au moins un appareil At-802i à l'ANL et ont confirmé que des véhicules blindés provenant de sociétés basées aux Emirats avaient été livrés à ces forces à Tobrouk, en avril 2016.
Les Emirats arabes unis n'ont pas donné suite aux demandes de clarifications présentées par les experts de l'ONU, selon le rapport.

https://www.lorientlejour.com/article/1056482/libye-les-emirats-brisent-un-embargo-sur-les-armes-experts-de-lonu.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La révolte en libye   

Revenir en haut Aller en bas
 
La révolte en libye
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 41 sur 42Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 40, 41, 42  Suivant
 Sujets similaires
-
» Coalition aéro maritime au large de la Libye
» Libye
» Libye
» Libye - Frégate Dat Assawari
» LIBYE – L’Italie prend le commandement de la force navale de L’OTAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: