Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La révolte en libye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17041
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Jeu 22 Sep - 12:12

Citation :
M. Le Drian explique la mission des militaires français en Libye


Posté dans Afrique, Opérations par Laurent Lagneau Le 22-09-2016




Depuis l’audition, le 26 juillet, du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, devant les députés et les sénateurs des commissions concernées et dont le compte-rendu [.pdf] a été publié deux mois plus tard, la situation politique en Libye n’a pas fondamentalement changé.

Ce pays compte toujours deux gouvernements : l’un, dit d’union nationale et soutenu par la communauté international est dirigé par Fayez el-Sarraj, tandis que l’autre, issu du Parlement légitimement élu en juin 2014, est installé dans la région de Tobrouk (est). Ce dernier s’appuie sur l’Armée nationale libyenne (ANL), dont le commandement a été confié au général Khalifa Haftar, exilé pendant un temps aux États-Unis avant de revenir en Libye au moment de la révolution contre le colonel Kadhafi.

Une des évolutions notable depuis l’audition de M. Le Drian est l’engagement militaire des États-Unis aux cotés des forces loyales au gouvernement d’union nationale (GNA), c’est à dire les milices de Misrata, contre la branche libyenne de l’État islamique (EI) à Syrte, ainsi que celui de l’Italie, qui a annoncé son intention de mettre en place un hôpital militaire à Misrata.

En juillet, trois sous-officiers du service action de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) ont perdu la vie dans la chute d’un hélicoptère appartenant à l’ANL, mit en lumière l’engagement de la France auprès du général Haftar. Ce qui donna lieu à des protestations du GNA. Lors de son audition devant les parlementaires, M. Le Drian a livré quelques explications.

« En Libye, notre objectif n’a pas changé. Il existe un Gouvernement reconnu par la communauté internationale et dirigé par M. Sarraj; il importe que ce Gouvernement soit respecté et fédère autour de lui l’ensemble des forces politiques mais également militaires, et que les milices (…) et l’armée nationale libyenne du général Haftar, se retrouvent sous une autorité politique et militaire unique autour de M. Sarraj », a commencé par rappeler le ministre.

« Toutes les forces qui luttent en Libye contre Daech doivent intégrer cette donnée, car c’est l’intérêt de la Libye et une nécessité pour le gouvernement d’union nationale », a encore insisté M. Le Drian.

Seulement, a-t-il continué, « en tant que ministre de la Défense de la France, j’ai un ennemi : Daech. » Aussi, a-t-il dit avec « brutalité », c’est pour lui « la première constatation et la première obligation. »

« Et quand Daech est à Benghazi, et encore un peu à Derna, il est tout près. Et lorsque j’apprends que des mouvements sont signalés venant du Levant vers la Libye, je considère que l’on ne peut pas laisser se développer là un nouveau cancer », a fait valoir M. Le Drian. D’où l’appui donné au général Haftar.

Cela étant, le ministre travaille pour faire que les deux gouvernements se rapprochent. « Le général Haftar entretenant, chacun le sait, des relations étroites avec l’Égypte et les Émirats arabes unis, j’ai moi-même pris l’initiative de demander au président Sissi et au prince héritier des Émirats Mohammed ben Zayed de suggérer au général Haftar de parler avec M. Sarraj », a-t-il confié. Mais, visiblement, les points de vue ont toujours autant de mal à s’accorder…

S’agissant plus précisément de l’action militaire de la France en Libye, M. Le Drian a expliqué qu’elle consiste « à recueillir le maximum de renseignements, par différents moyens », et pas seulement aériens. « Les missions de nos unités, surtout dans les zones extrêmement sensibles, peuvent parfois malheureusement donner lieu à des drames », a-t-il ajouté, en référence à la mort des trois sous-officiers du SA.

http://www.opex360.com/2016/09/22/m-le-drian-explique-la-mission-des-militaires-francais-en-libye/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17041
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Jeu 22 Sep - 13:21

Citation :
Libye: 13 morts dans les combats anti-EI à Syrte


AFP 22/09/2016


Trois soldats pro-gouvernementaux et dix jihadistes ont été tués dans des combats à Syrte, le bastion du groupe Etat islamique (EI) en Libye que tente de reprendre depuis quatre mois le gouvernement d'union nationale, selon des sources médicales et militaires.

"Nos forces progressent vers les derniers retranchements de Daech" (autre acronyme arabe de l'EI) dans le seul quartier de Syrte encore contrôlé par les jihadistes, a indiqué le centre de presse des forces loyalistes.
Les soldats ont réussi à neutraliser trois voitures piégées, conduites par des jihadistes, avant qu'elles ne les atteignent.

L'hôpital de campagne à Syrte a fait état de la mort jeudi de trois soldats des forces pro-gouvernementales, tandis qu'au moins dix jihadistes de l'EI ont été tués selon des sources militaires progouvernementales.

A la faveur d'une vaste offensive lancée le 12 mai, les troupes loyales ont reconquis la majeure partie de la ville située à 450 km à l'est de Tripoli. Les combats ont fait depuis plus de 450 morts et quelque 2.500 blessés au sein de ces forces. Le bilan des morts dans les rangs des combattants de l'EI à Syrte reste inconnu.

http://www.lorientlejour.com/article/1008749/libye-13-morts-dans-les-combats-anti-ei-a-syrte.html
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Commandant
Commandant


messages : 1186
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume des lumières
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Ven 23 Sep - 11:36

Sputnik a écrit:

US, Russia Stand Ready to Provide Lethal Aid to Libyan Security Forces



According to a joint communique released by the US Department of State, United States, Russia and dozens of other countries said they are prepared to provide lethal assistance to Libyan military forces in the fight against the Daesh.

The United States, Russia and dozens of other countries said they are prepared to provide lethal assistance to Libyan military forces in the fight against the Daesh, a joint communique released by the US Department of State said on Thursday.

"We stand ready to respond to its requests for international assistance to train and equip the legitimate Libyan military and security forces throughout Libya through an appropriately scaled exemption to the arms embargo for procurement of lethal materiel necessary to counter Daesh and other UN-designated terrorist groups," the communique, issued after a ministerial meeting, stated.

Earlier this week, Libyan forces surrounded Daesh terrorists in a small area in the city of Sirte, which was seized by the terrorist group in 2015, military spokesman Brig. Gen. Mohamed Ghasri told Sputnik. The international community, the communique continued, reiterates its support for Libya’s Government of National Accord (GNA) as the sole legitimate government of Libya, and will not recognize parallel institutions as such.

The joint communique on Libya was issued by the United States and Russia and dozens of other countries, including Algeria, Canada, Chad, China, Egypt, France, Germany, Jordan, Italy, Malta, Morocco, Niger, Qatar, Russia, Saudi Arabia, Spain, Sudan, Tunisia, Turkey, the United Arab Emirates, the United Kingdom, the United States, the European Union, United Nations, the League of Arab States, and the African Union. The Daesh outlawed in Russia and many other nations, gained a foothold in Libya in the turmoil following the 2011 ousting of the country’s long-time leader Muammar Gaddafi.

#Lien

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1315
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Ven 23 Sep - 12:34

http://www.atlasinfo.fr/Libye-Washington-Rabat-et-d-autres-capitales-reaffirment-leur-soutien-a-la-mise-en-oeuvre-de-l-accord-politique-de_a75508.html a écrit:



Libye: Washington, Rabat et d'autres capitales réaffirment leur soutien à la mise en oeuvre de l'accord politique de Skhirat



Les Etats Unis, le Maroc et d'autres pays arabes, africains et européens ont réaffirmé, jeudi, leur soutien à la mise en oeuvre de l'accord politique de Skhirat signé le 17 décembre 2015 entre les parties libyennes en vue de faire sortir le pays de la crise.


"Nous réaffirmons notre soutien à la mise en oeuvre de l'accord politique libyen de Skhirat et au gouvernement d'unité nationale comme étant le seul représentant légitime tel que stipulé dans les résolutions 2259 et 2278 du Conseil de sécurité de l'Onu", ont souligné les représentants notamment des Etats Unis, du Maroc, de la France, de l'Allemagne, de la Jordanie, du Royaume Uni, de l'Arabie Saoudite, du Qatar et des Emirats arabes Unis, dans un communiqué conjoint rendu public à Washington dans la foulée d'une réunion ministérielle sur la Libye.

Ils ont, en outre, exprimé leur attachement à la "préservation de la souveraineté, l’intégrité, l’unité et la cohésion nationale du peuple libyen", et aux efforts de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye, sous le leadership du représentant spécial du secrétaire général de l'Onu, qui visent à faciliter la mise en œuvre de l’accord de Skhirat et à soutenir le Conseil de la présidence pour qu’il puisse faire face aux crises politique, sécuritaire, économique et institutionnelle auxquelles est confronté le pays.

Les signataires du communiqué, qui incluent aussi la Chine, Tchad, l'Espagne, le Niger, la Turquie, la Tunisie, la Russie, le Soudan, l'Italie, Malte et les représentants de la Ligue arabe, de l'Union européenne, des Nations Unies, se sont dits solidaires avec le peuple libyen face au terrorisme, exhortant tous les Libyens à s’unifier et à faire front commun dans la lutte contre la menace terroriste.

La réunion ministérielle s'est déroulée en présence du Premier ministre libyen Fayez Sarraj.

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17041
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 27 Sep - 15:37

Citation :
La Libye "dans une impasse", "développements militaires dangereux" (Onu)


AFP 27/09/2016


La Libye fait face "à une impasse politique" et à des "développements militaires dangereux", a mis en garde mardi à Genève l'émissaire de l'Onu pour ce pays, Martin Kobler, soulignant l'impact des violences sur les civils.

En proie au chaos depuis la chute du dictateur Mouammar Kadhafi en 2011 et confrontée à une implantation des jihadistes du groupe Etat islamique (EI), la Libye avait semblé pouvoir sortir du conflit permanent avec la formation d'un gouvernement d'union nationale (GNA) soutenu par l'Onu et les puissances occidentales.
Le GNA s'est installé à Tripoli fin mars.

"Malheureusement, nous faisons maintenant face à une impasse politique", a reconnu M. Kobler devant le Conseil des Nations unies pour les droits de l'Homme en rappelant que le GNA, n'a pas reçu l'aval requis du Parlement basé dans l'Est et qui soutient une autorité parallèle rivale. "Au même moment, la Libye fait face à des développements militaires dangereux", a-t-il ajouté citant entre autres la prise de contrôle des terminaux du Croissant pétroliers, cruciaux pour l'économie, par les forces du controversé maréchal Khalifa Haftar, qui ne reconnaît pas le gouvernement d'union.

La bataille de Syrte, qui voit les forces loyales au GNA affronter les jihadistes de l'EI depuis le mois de mai dans cette ville des bords de la Méditerranée, se révèle aussi très meurtrière avec "600 morts" parmi les forces loyalistes et "des milliers de blessés", selon M. Kobler.

L'émissaire de l'Onu a aussi appelé la communauté internationale à ne pas "sous-estimer les risques de tensions croissantes dans la capitale Tripoli". Des combats dans différentes zones du pays ont coûté la vie à "141 civils dont 30 enfants entre mars et août", selon des cas documentés par la Mission de l'Onu qui précise que le bilan réel est "plus lourd". A Benghazi (est), où des combats opposent des jihadistes aux forces loyales aux autorités de l'Est, "100 familles sont piégées dans des zones de combat, confrontées en permanence aux bombardements, au manque de nourriture, de médicaments et d'électricité", a poursuivi M. Kobler.

Les violences ont également des effets "lourds" sur l'économie. "Le gouvernement dépense 93% de son budget total pour payer des subventions et les salaires dont ceux des membres de groupes armés", a-t-il précisé. Et les groupes armés "continuent de commettre de graves violations des droits de l'Homme en totale impunité".

L'émissaire de l'Onu a souligné "le sort horrible des migrants, réfugiés et demandeurs d'asile" qui tentent de rejoindre l'Europe via la Libye et font face à des "abus systématiques" en Libye. Il a dénoncé l'impunité de ceux qui les commettent en Libye dont des "membres des milices et d'institutions officielles".

http://www.lorientlejour.com/article/1009616/la-libye-dans-une-impasse-developpements-militaires-dangereux-onu.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17041
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Dim 2 Oct - 13:01

Citation :
Libye: au moins 10 jihadistes tués à Syrte


AFP 02/10/2016


Au moins 10 jihadistes ont été tués en tentant de fuir la ville de Syrte, bastion du groupe Etat islamique (EI) en Libye que tente de reprendre depuis cinq mois le gouvernement d'union nationale, a annoncé dimanche ce dernier.

"Nos forces progressent" dans le quartier où se sont retranchés les derniers combattants de l'EI, et ont combattu un groupe "qui tentait de fuir" la ville, ont indiqué les forces progouvernementales dans un communiqué. "Au moins dix cadavres" de jihadistes ont été recensés, alors qu'une unité de soldats loyalistes "pourchassait un autre groupe" qui "fuyait le champ de bataille", ont-elles ajouté.

Lancée le 12 mai, l'opération de reconquête de Syrte progresse par a-coups, l'armée lançant régulièrement de nouvelles offensives entrecoupées de périodes de calme.
Samedi, les avions militaires des forces du GNA ont effectué "six sorties" pour préparer le terrain "à l'avancée des troupes" vers le réduit jihadiste situé dans l'est de la ville. Elles sont également soutenues par des frappes américaines, dont le nombre s'élèvent à 177 depuis le 1er août, selon le centre de commandement pour l'Afrique (Africom).

Les troupes loyales ont reconquis la majeure partie de la ville située à 450 km à l'est de Tripoli, mais les combats ont fait plus de 450 morts et quelque 2.500 blessés au sein de ces forces. Le bilan des morts dans les rangs des combattants de l'EI à Syrte reste inconnu.
Une défaite de l'EI à Syrte serait un coup dur pour le groupe sunnite ultra radical qui connaît des échecs militaires en Irak et en Syrie ces derniers mois.

http://www.lorientlejour.com/article/1010475/libye-au-moins-10-jihadistes-tues-a-syrte.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17041
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 4 Oct - 13:03

Citation :
Libye: les frappes américaines contre l'EI durent plus qu'anticipé


AFP 04/10/2016


Les frappes aériennes américaines contre le groupe Etat islamique à Syrte, ancien fief des jihadistes en Libye, sont entrées dans leur troisième mois, plus longtemps qu'initialement anticipé par le Pentagone.
Au démarrage de ces bombardements le 1er août, les responsables américains avaient estimé que la campagne en appui des forces du gouvernement d'union nationale libyenne (GNA) serait probablement courte, se mesurant "en semaines et non en mois".

Mais les jihadistes n'ont pas encore été délogés de trois quartiers de Syrte, ville côtière située à 450 km à l'est de Tripoli.
Sur la seule journée de dimanche, les forces américaines ont mené 20 frappes, selon le commandement des forces militaires en Afrique (Africom).

Selon le Pentagone, le rythme des opérations est dicté par le GNA.
"Nous sommes maintenant dans la dernière partie de la ville, la plus dense", a déclaré lundi le capitaine Jeff Davis, porte-parole du Pentagone. "Il est très difficile de prendre ces positions de snipers avec quoi que ce soit d'autre que des frappes aériennes", a-t-il dit.

La plupart des bombardements américains (plus de 200 depuis le début de la campagne) ont été menées à partir de l'USS Wasp, un navire d'assaut amphibie qui croise en Méditerranée.
Ce navire des Marines, le corps expéditionnaire américain, dispose notamment d'hélicoptères d'attaque AH-1W SuperCobra et d'avions à décollage vertical Harrier.

Lancée le 12 mai, l'opération de reconquête de Syrte progresse par à-coups, les troupes du GNA lançant régulièrement de nouvelles offensives entrecoupées de périodes de calme.
Elles ont affirmé lundi avoir tué la veille 80 jihadistes. Mais ce bilan n'était pas vérifiable de source indépendante.

Dimanche, le journaliste néerlandais Jeroen Oerlemans, qui travaillait notamment pour l'hebdomadaire belge Knack, a été tué en Libye alors qu'il couvrait les combats à Syrte.
Oerlemans est le premier Occidental et le second journaliste à trouver la mort en couvrant les combats à Syrte. Le journaliste libyen Abdelqader Fsouk a été tué en juillet.

Les combats de Syrte ont fait plus de 450 morts et quelque 2.500 blessés au sein des forces du GNA. Le bilan humain dans les rangs des combattants de l'EI reste inconnu.

http://www.lorientlejour.com/article/1010753/libye-les-frappes-americaines-contre-lei-durent-plus-quanticipe.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17041
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Dim 9 Oct - 13:32

Citation :
Libye : percée des forces progouvernementales contre l'EI à Syrte


AFP 09/10/2016


Les forces loyales au gouvernement libyen d'union nationale (GNA) ont annoncé dimanche avoir fait une percée dans le dernier secteur tenu par le groupe Etat islamique (EI) à Syrte, où une offensive antijihadistes est en cours depuis cinq mois.

Des forces pro-GNA se sont infiltrées dans le secteur où sont retranchés les derniers combattants de l'EI et l'ont scindé en deux parties, a indiqué à l'AFP le général Mohammad Al-Ghassri, porte-parole des forces progouvernementales. "Nos forces pourront désormais avancer plus facilement", a-t-il ajouté. "Je crois que la fin de la bataille est imminente. Ce n'est plus qu'une question de jours".

L'opération de reconquête de Syrte progresse par à-coups depuis son lancement le 12 mai, les forces loyalistes -appuyées par des frappes aériennes américaines- lançant régulièrement de nouvelles offensives entrecoupées de périodes de calme.

Les forces pro-GNA, formées notamment par des groupes armés de la ville de Misrata (ouest), ont reconquis la majeure partie de Syrte, ville située à 450 km à l'est de Tripoli et ex-bastion de l'EI en Libye, au prix de combats qui ont fait plus de 550 morts et quelque 3.000 blessés dans leurs rangs.
Le bilan des morts dans les rangs des combattants de l'EI n'est pas connu.

http://www.lorientlejour.com/article/1011725/libye-percee-des-forces-progouvernementales-contre-lei-a-syrte.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17041
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Ven 14 Oct - 17:39

Citation :
Libye: au moins 14 morts dans des violents combats à Syrte


AFP 14/10/2016


Au moins 14 membres des forces loyales au gouvernement libyen d'union nationale (GNA) ont été tués vendredi dans une nouvelle offensive contre le dernier secteur tenu par le groupe Etat islamique (EI) à Syrte, selon une source médicale.

"La bataille d'aujourd'hui a commencé à 09h00 du matin (07h00 GMT) et le bilan jusqu'ici est de 13 morts et entre 25 et 30 blessés", a annoncé dans l'après-midi Abdellatif Abdel Ali, un responsable de l'hôpital de campagne installé par les forces de GNA à Syrte.

Un combattant blessé par balle est décédé peu après, portant le nombre de morts à 14. Selon M. Abdel Ali, la plupart des victimes ont été la cible de snipers et ont été touchées à la tête ou à la poitrine.

Après une pause jeudi, les combattants pro-GNA ont repris les opérations contre les derniers membres de l'EI retranchés dans un carré d'un km2 de maisons et immeubles dans le district dit N°3 en bord de mer.
Au moins trois frappes aériennes ont été menées vendredi contre des positions de l'EI, a constaté un journaliste de l'AFP sur place.

Selon un commandant des forces anti-EI, des avions américains ont bombardé au moins deux maisons où s'étaient retranchés des snipers.
"Ces tireurs sont très biens entraînés et bien équipés. Ils ne capitulent pas malgré les bombardements et le siège que nous leur imposons. Ce sont eux qui nous compliquent la tâche", a expliqué Al-Hedi Issa. "Pour préserver les vies de nos jeunes, on préfère avancer lentement."

L'opération de reconquête de Syrte progresse par à-coups depuis son lancement le 12 mai, les forces loyalistes lançant régulièrement de nouvelles offensives entrecoupées de périodes de calme.

Les forces pro-GNA, formées notamment par des groupes armés de la ville de Misrata (ouest), ont reconquis la majeure partie de Syrte, ville située à 450 km à l'est de Tripoli et ex-bastion de l'EI en Libye, au prix de combats qui ont fait plus de 550 morts et quelque 3.000 blessés dans leurs rangs.
Le bilan des morts dans les rangs des combattants de l'EI n'est pas connu.

http://www.lorientlejour.com/article/1012709/libye-au-moins-14-morts-dans-des-violents-combats-a-syrte.html
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1315
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mar 18 Oct - 1:03

Le CCRB de Benghazi menace de s'en prendre aux intérêts de la France et des Emirats Arabes Unis .


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17041
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Sam 29 Oct - 14:00

Citation :
Les Émirats arabes unis ont installé une base aérienne dans l’est de la Libye


Posté dans Afrique, Opérations par Laurent Lagneau Le 29-10-2016




Quand, en 2014, le Congrès général national, qui était lors le Parlement libyen sortant, refusa le résultat des élections législatives, remportées par les libéraux, des combats eurent lieu pour s’assurer le contrôle de Tripoli entre les milices Fajr Libya (dominées par les islamistes) et les Brigades de Zenten, proches de la mouvance libérale.

Seulement, ces rivalités dépassèrent le cadre libyen. En effet, la Turquie et le Qatar apportèrent leur soutien au gouvernement de Tripoli ainsi qu’aux milices Fajr Libya tandis que l’Égypte et les Émirats arabes unis appuyèrent les brigades de Zenten, les autorités libyennes issues des élections législatives et repliées à Tobrouk et, surtout, le général Khalifa Haftar, qui venait alors de lancer une offensive visant à chasser les jihadistes de la ville de Benghazi.

C’est ainsi que, en août 2014, alors que les combats faisaient rage pour s’assurer du contrôle de Tripoli, que de mystérieux raids aériens furent menés dans les environs immédiats de la capitale libyenne. Et l’on apprit, plus tard, que des avions de combat émiratis – des Mirage 2000-9 – y avaient participé.

Depuis, la situation politique en Libye est toujours aussi compliquée, même après la mise en place, sous l’égide des Nations unies, d’un gouvernement d’union nationale qui n’est toujours pas reconnu par le Parlement de Tobrouk, seul légitime à lui accorder une investiture. Et le « grand jeu » des puissances extérieures continue.

Ainsi, selon IHS Janes, l’implication des Émirats arabes unis [qui avaient participé aux opérations contre le régime du colonel Kadhafi en 2011, ndlr] est plus importante qu’on pouvait le penser. En effet, Abu Dhabi aurait déployé des troupes dans l’est de la Libye, lesquelles ont établi une base aérienne à 100 km environ de Benghazi, précisément à Al-Khadim.

Alors que, officiellement, ils reconnaissent le gouvernement libyen d’union nationale, les Émirats ont, dans le même temps, continué à soutenir les autorités de Tobrouk, et donc le général Haftar, le commandant de l’Armée nationale libyenne. Du moins, l’aménagement, à partir du mois de mars, selon IHS Janes, de la base d’Al-Khadim, le démontre.

D’après l’étude des images prises par satellite à la fin juillet, les Émirats disposeraient sur cette base d’au moins 6 avions légers d’attaque au sol Air Tractor AT-802, un appareil conçu initialement pour l’épandage agricole mais dont une version a été militarisée par l’entreprise américaine IOMAX. La force aérienne émiratie en compte 24 exemplaires dans son inventaire.

Outre ces AT-802, les Émirats ont également déployé deux drones MALE (moyenne altitude longue endurance) Wing Loong, qui sont une copie chinoise du MQ-1 Predator américain, ainsi que deux hélicoptères UH-60 Black Hawk.

http://www.opex360.com/2016/10/29/les-emirats-arabes-unis-ont-installe-base-aerienne-dans-lest-de-la-libye/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17041
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Lun 31 Oct - 18:44

Citation :
Les forces libyennes face à une "résistance désespérée" à Syrte


Reuters 31/10/2016


Les forces libyennes qui tentent depuis mai dernier de reprendre Syrte à l'Etat islamique ont annoncé lundi partir à l'assaut du dernier quartier encore contrôlé par les jihadistes et tout faire pour épargner la population civile.

Les brigades, essentiellement formées de combattants de Misrata et qui bénéficient de l'appui aérien des Etats-Unis, ont déclaré dans un communiqué "faire face à une résistance désespérée" au fur et à mesure de leur progression dans le secteur de Ghiza Bahriya, truffé de snipers et de voitures piégées.

Plusieurs immeubles résidentiels ont été repris à l'EI, a ajouté Rida Issa, un porte-parole des forces favorables au gouvernement d'union nationale.

"Des femmes et des enfants sont pris au piège dans Ghiza Bahriya et on sait bien qu'ils sont utilisés comme boucliers humains par Daech (acronyme arabe de l'EI)", a-t-il dit. "Nos forces font tout pour éviter d'utiliser des armes lourdes pour ne pas blesser ces civils."

L'hôpital de campagne de Syrte a fait état d'un mort parmi les combattants loyalistes dans les affrontements de lundi.

L'EI s'est emparé de Syrte il y a un an en profitant du chaos et de la violence qui secouent la Libye depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, afin d'y établir une nouvelle base loin de son bastion en Syrie et en Irak.

Les Etats-Unis ont entamé une campagne de frappes aériennes sur les positions jihadistes dans la ville le 1er août. Plus de 350 raids ont été menés depuis cette date.

A Londres, les chefs de la diplomatie américaine, britannique, italienne, émiratie et saoudienne ont rencontré le Premier ministre Fayez Seraj pour lui exprimer leur soutien, alors que le gouvernement d'entente nationale qu'il dirige peine à imposer son autorité en dehors de Tripoli.

http://www.lorientlejour.com/article/1015766/les-forces-libyennes-face-a-une-resistance-desesperee-a-syrte.html
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Commandant
Commandant


messages : 1186
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume des lumières
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mer 2 Nov - 14:36

Mondafrique a écrit:

Libye, le général Khalifa Haftar dans un état critique


Le général Khalifa Haftar, chef de l’armée nationale libyenne depuis 2015, vient d’être victime d’une hémorragie cérébrale et se trouve dans un état critique. Il a été transporté d’urgence dans un hopital militaire en Jordanie.

#Lien

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17041
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Jeu 3 Nov - 10:57

Citation :
Hélicoptères d'attaque américains contre l'EI en Libye (US navy)


Rome, 3 nov 2016 (AFP) -


La Marine américaine a annoncé jeudi utiliser des hélicoptères d'attaque Super Cobra pour mener des frappes aériennes contre des positions de l'organisation Etat islamique (EI) dans son ancien bastion de Syrte en Libye.

Ces hélicoptères, dont l'utilisation a été pour la première fois révélée en août, ont décollé dans la nuit de mercredi à jeudi du USS San Antonio, un porte-aéronefs américain stationné en Méditerranée.

Ils ont mené des "frappes de précision" lors d'offensives menées par les forces libyennes loyales au gouvernement de Tripoli, a indiqué un communiqué de la Marine américaine à Naples, où se trouve son commandement pour l'Europe du sud. Le communiqué ne précise pas toutefois le nombre de raids ni le bilan de ces attaques.

Celles-ci font partie de l'opération décidée en août par le Pentagone pour venir en aide au gouvernement d'union nationale à Tripoli dans son offensive contre l'EI, implantée depuis 2015 dans la région de Syrte ville côtière, à l'est de Tripoli.

L'offensive contre l'EI à Syrte est toujours en cours mais la plus grande partie de la ville a déjà été reconquise.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/13715-helicopteres-dattaque-americains-contre-lei-en-libye-us-navy
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17041
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Mer 16 Nov - 18:26

Citation :
Libye: combats à Benghazi, 12 soldats des forces de Haftar tués


AFP 16/11/2016


Douze soldats des forces armées dirigées par le maréchal Khalifa Haftar ont été tués depuis mardi dans des combats dans la ville libyenne de Benghazi contre des milices jihadistes, a-t-on appris mercredi de sources militaires.

Dix soldats sont morts mardi et deux mercredi dans des combats dans l'ouest de Benghazi, deuxième ville de Libye située à 1.000 km à l'est de Tripoli, a affirmé un responsable au sein des forces de Haftar.
"Nos forces ont réalisé une nette progression" en dépit des pertes, a assuré ce responsable à l'AFP.
Le bilan des pertes parmi les forces de Haftar dans les combats, qui ont eu lieu dans les secteurs de Qanfouda et Qawarcha, a été confirmé par un autre responsable militaire à Benghazi.


Benghazi est le théâtre depuis plus de deux ans de combats quotidiens entre les forces du maréchal Haftar et des milices jihadistes qu'elles tentent de chasser de la ville. Parmi elles figurent notamment le Conseil de la Choura des révolutionnaires de Benghazi, une coalition de milices islamistes dont fait partie Ansar Asharia, un groupe proche d'Al-Qaïda, et le groupe Etat islamique.

Berceau de la révolution qui mit fin en 2011 au régime de Kadhafi, Benghazi est ensuite tombée aux mains des jihadistes. Les forces du maréchal Haftar ont réussi à reconquérir la ville mais continuent à faire face à des poches de résistance. La Libye reste embourbée dans la violence et une impasse politique, cinq ans après la mort du colonel Mouammar Kadhafi qui avait soumis le pays à sa dictature 42 ans durant.

Deux autorités rivales se disputent le pouvoir: le gouvernement d'union nationale, issu d'un accord parrainé par l'Onu, basé à Tripoli, et une autorité rivale dans l'est que soutient le général Haftar.

http://www.lorientlejour.com/article/1018753/libye-combats-a-benghazi-12-soldats-des-forces-de-haftar-tues.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17041
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Lun 28 Nov - 14:04

Citation :
Le chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar visé par une frappe française en Libye?


Posté dans Afrique, Forces aériennes, Opérations par Laurent Lagneau Le 28-11-2016




Lors de son audition sur les opérations en cours devant les députés de la commission de la Défense, le 16 novembre dernier, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian avait expliqué que l’action de la France en Libye se résumait en trois points.

Le premier vise à endiguer la menace jihadiste (avec la Tunisie à l’ouest, l’Égypte à l’est, l’opération navale européenne Sophia au nord et Barkhane au sud). Et d’ajouter : « Nous continuons ensuite à amasser du renseignement pour pouvoir, si besoin est, agir contre des groupes terroristes. »

Les forces françaises sont-elles passées à l’action contre des groupes terroristes » le 14 novembre, près d’Al Qarda al-Shati, localité située à 70 km au nord de Sebha, la capitale du Fezzan?

Les informations concernant une frappe aérienne menée dans cette région sont contradictoires. L’agence de presse libyenne LANA, qui a été la première à le rapporter, a fait état d’au moins 7 tués, dont un « émir » de premier plan d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), à savoir Abou Talha al-Libi, alias Abou Talha al-Hassnawi. Mais cela n’a pas encore été confirmé… et la chaîne de télévision al-Arabiya a même affirmé que ce dernier aurait réussir à s’enfuir avant ce raid aérien.

En outre, al-Libi n’était a priori pas le seul chef jihadiste visé. Citant une source militaire libyenne, le site Middle East Eye a affirmé que deux autres l’étaient également, dont Yahia Abou al-Hammam, l’émir d’AQMI pour le Sahara et Mokhtar Belmokhtar, le chef du groupe al-Mourabitoune, responsable, entre autres, de la prise d’otages meurtrière d’In Amenas, en janvier 2013, et d’une série d’attaques contre des hôtels accueillant une clientèle internationale au Mali et au Burkina Faso.

« Ils ont lancé des missiles sur deux maisons, dont une qui appartenait à Abou Talha al-Libi, car cette région est une de ses zones d’influences. Mais aucun des émirs n’étaient là. On ignore s’ils ont été prévenus », a expliqué cette source militaire libyenne à Middle East Eye.

Cela étant, dès le 15 novembre, le capitaine de vaisseau Jeff Davis, porte-parole du Pentagone, a affirmé que le raid mené dans la région de Sebha n’avait pas été effectué par l’aviation américaine. Mais, sur les réseaux sociaux (et en particulier Twitter), la rumeur suggérait depuis qu’il avait été mené par des avions français, plus précisément par des Rafale ayant décollé depuis la base aérienne de Mont-de-Marsan.

Le fin mot de l’histoire a peut-être été donné par le Wall Street Journal, qui, dans un article publié le 27 novembre, affirme que le raid en question a été effectué par l’aviation française, sur la foi de renseignements collectés par les forces américaines. Seulement, l’on se refuse à faire le moindre commentaire officiel de part et d’autre de l’Atlantique sur cette opération.

« Si cette frappe est un succès, elle représenterait l’aboutissement des efforts accomplis par les États-Unis, la France et d’autres alliés pour capturer ou tuer Belmokhtar. Elle refléterait aussi l’ampleur de la coopération militaire en matière de renseignement entre les deux pays », écrit le Wall Street Journal, en se fiant aux propos tenus par des responsables français et américains.

Selon des officiels américains, cet appui dans le domaine du renseignement a consisté à compléter les informations que la partie française connaissait déjà au sujet de Belmokhtar en « prévision de ce raid ».

Pour le moment, des vérifications sont actuellement en cours pour confirmer ou non la mort de Belmokhtar. Ce ne serait pas la première fois que le chef jihadiste est visé par un raid aérien. Cela fut le cas en juin 2015, près d’Ajdabiya (Libye)… Mais la frappe, conduite par des F-15 américain, avait manqué son but…

http://www.opex360.com/2016/11/28/le-chef-jihadiste-mokhtar-belmokhtar-vise-par-frappe-francaise-en-libye/
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1483
Inscrit le : 03/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La révolte en libye   Lun 28 Nov - 17:00

Citation :

Key Al Qaeda leader believed killed in French airstrikes over Libya


A slippery, one-eyed Al Qaeda leader long wanted by the U.S. appears to have finally met his maker courtesy of French airstrikes over Libya, two Pentagon sources told Fox News.

French fighter jets based on the aircraft carrier Charles de Gaulle in the Mediterranean and conducting a mission over southern Libya took out Mokhtar Belmokhtar, two U.S. defense officials told Fox News. American forces have targeted Belmokhtar twice in the past two years, only to see the senior Al Qaeda leader cheat death.

"It looks like he is dead this time," said one official, citing a recent intelligence report.

Neither official contacted by Fox News would say when the French airstrike occurred. The Wall Street Journal, which first reported the strike, said it took place earlier this month. Belmokhtar is the leader of Al Qaeda in the Islamic Maghreb, or AQIM.  

In January 2013, Belmokhtar led a group of Al Qaeda-affiliated terrorists who kidnapped hundreds of workers at a gas plant in Algeria, including dozens of foreigners. A four-day standoff came to an end when Algerian forces stormed the plant, killing 32 militants. Seven hostages were killed, including one American.

Officials at the White House and the Pentagon declined to comment on the strike, and a spokesman for the French Ministry of Defense declined to comment when contacted by The Wall Street Journal.

Belmokhtar raised millions of dollars for Al Qaeda affiliates through smuggling, hostage-taking and selling illicit goods, and is considered directly responsible for the deaths of at least three Americans.

Belmokhtar has been on the U.S. wanted list for at least a decade.

foxnews

_________________
“L'art de gouverner consiste à ne pas laisser vieillir les hommes dans leur poste.”. Napoléon.
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17041
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Jeu 1 Déc - 18:17

Citation :
Libye: les Etats-Unis frappent un dernier carré de jihadistes à Syrte


AFP 01/12/2016


Les Etats-Unis continuent de mener des frappes aériennes contre des jihadistes du groupe Etat islamique retranchés dans "deux derniers pâtés de maison" à Syrte en Libye, a indiqué jeudi le Pentagone.
Ces combattants "sont très peu nombreux mais ils sont tenaces et ils combattent jusqu'à la mort", a déclaré le capitaine de vaisseau Jeff Davis, porte-parole du Pentagone.

Les frappes sont désormais menées par des drones, le navire d'assaut amphibie USS Wasp et ses avions Harrier présents au début de l'opération ayant quitté les lieux, a indiqué le porte-parole.
Au démarrage de ces bombardements le 1er août, Washington avait estimé que la campagne américaine en appui des forces du gouvernement libyen d'union nationale (GNA) pour reprendre Syrte serait probablement courte, se mesurant "en semaines et non en mois".

Mais l'EI a opposé une résistance plus tenace que prévue dans son dernier bastion.
Le porte-parole du Pentagone n'a pas voulu préciser pourquoi le GNA et les chefs militaires américains n'avaient pas décidé d'un bombardement massif sur les derniers immeubles détenus par les jihadistes.

Syrte, ville côtière située à 450 kilomètres à l'est de Tripoli, était devenue le fief de l'EI en Libye après sa conquête en juin 2015.
L'opération de reconquête de la ville, lancée le 12 mai par les forces pro-GNA, s'est enlisée, notamment en raison de la prudence qu'adoptent les forces pro-GNA pour éviter de nouvelles pertes et protéger les civils.
Les combats contre les jihadistes ont en effet été meurtriers, avec près de 700 morts et 3.000 blessés dans les rangs des forces pro-gouvernementales. Syrte est la dernière zone urbaine libyenne où l'EI détient encore des positions, a souligné jeudi le porte-parole américain. Mais les jihadistes sont encore présents dans des zones non peuplées du pays, a-t-il rappelé.

Des soldats américains se trouvent actuellement en Libye pour faciliter la coordination entre les forces du GNA et les forces américaines pour mener les frappes, a indiqué par ailleurs le porte-parole.
Les militaires américains sur place "ne font pas de formation de conseil et d'accompagnement" des forces locales comme en Irak ou en Syrie, a précisé le porte-parole.
Ils restent à distance de la ligne de front et "facilitent les échanges d'informations" entre Libyens et Américains pour les frappes, qui sont définies par les forces libyennes et non par les forces américaines, a-t-il expliqué.

http://www.lorientlejour.com/article/1021494/libye-les-etats-unis-frappent-un-dernier-carre-de-jihadistes-a-syrte.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17041
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Dim 4 Déc - 12:46

Citation :
Libye : acculés à Syrte, des jihadistes fuient à la nage


AFP 04/12/2016


Des jihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont été arrêtés alors qu'ils fuyaient à la nage la ville de Syrte, leur bastion en Libye, où ils sont poussés dans leurs derniers retranchements, selon l'agence Lana.

Au moins huit jihadistes, dont deux Tunisiens, ont tenté ce week-end de s'échapper de la ville portuaire en se mettant à l'eau dans la Méditerranée avant d'être arrêtés par les forces du gouvernement d'union nationale (GNA). En s'échappant à la nage, leur unique espoir est de tenter d'atteindre une zone du littoral à l'extérieur de la ville qui ne soit pas surveillée par les forces loyalistes.

Les combattants de l'EI sont acculés dans un quartier de Syrte, à 450 kilomètres à l'est de Tripoli, par ces forces qui tentent de reconquérir depuis le 12 mai la ville devenue le fief de l'EI en Libye après sa conquête en juin 2015.

L'offensive progresse extrêmement lentement, notamment en raison de la prudence qu'adoptent les forces pro-GNA pour éviter de nouvelles pertes et protéger les civils. Les combats ont en effet été meurtriers, avec près de 700 morts et 3.000 blessés dans leurs rangs.

Depuis quelques semaines, les forces pro-GNA avancent maison par maison dans le quartier d'al-Giza al-Bahriya où les jihadistes continuent à défendre farouchement leurs dernières positions. Elles s'efforcent de "sécuriser des passages" pour les civils, tout en tentant de neutraliser "les femmes et les enfants que Daech (acronyme arabe de l'EI) utilise comme boucliers humains", selon le centre de presse des forces progouvernementales.

Ce dernier a diffusé la photo d'une jeune femme quelques instants avant qu'elle ne se fasse exploser, sans faire de victimes.

http://www.lorientlejour.com/article/1021914/libye-accules-a-syrte-des-jihadistes-fuient-a-la-nage.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division


messages : 17041
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La révolte en libye   Lun 5 Déc - 13:28

Citation :
Libye: les forces loyalistes ont repris totalement Syrte à l'EI


AFP 05/12/2016


Les forces du gouvernement libyen d'union nationale (GNA) ont annoncé lundi avoir repris le contrôle total de Syrte à l'organisation jihadiste Etat islamique (EI), selon un porte-parole.

"Nos forces ont repris le contrôle total de Syrte", a déclaré à l'AFP Reda Issa, porte-parole de l'opération militaire lancée le 12 mai par le GNA. La page Facebook du centre de presse des forces loyalistes proclame aussi "la victoire" et "le retour de Syrte". Une photo montre des combattants loyalistes, souriants, faisant le signe de la victoire. "Nos forces ont constaté aujourd'hui un effondrement total" des jihadistes, et des "dizaines d'entre eux se sont déjà livrés à nos forces", a précisé M. Issa.


Cette victoire est proclamée plus de six mois après le lancement, le 12 mai, de l'offensive pour reprendre la ville portuaire conquise en 2015 par l'EI. Il en avait fait son bastion en Libye en profitant du chaos dans lequel était tombé le pays à la suite de la chute du dictateur Mouammar Kadhafi en 2011.

Pour le groupe ultra-radical, la perte de Syrte est un nouveau coup dur après une série d'échecs militaires en Irak et en Syrie, où les jihadistes sont actuellement attaqués dans leurs fiefs de Mossoul et de Raqqa.

Plusieurs fois annoncée comme imminente, la reprise de Syrte s'est heurtée à la résistance farouche des derniers jihadistes qui se trouvaient acculés dans une petite zone de la ville portuaire située à 450 km à l'est de Tripoli.
Les forces pro-GNA ont progressé très lentement à cause de la présence de civils, notamment des femmes et des enfants, et pour éviter de nouvelles pertes parmi leurs rangs.

Les combats ont été meurtriers, avec près de 700 morts et 3.000 blessés dans les rangs de ces troupes.
Ces derniers jours, les forces du GNA avaient appelé les femmes et les enfants à sortir des zones de combats.

http://www.lorientlejour.com/article/1022077/libye-les-forces-loyalistes-ont-repris-totalement-syrte-a-lei.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La révolte en libye   Aujourd'hui à 12:04

Revenir en haut Aller en bas
 
La révolte en libye
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 40 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
 Sujets similaires
-
» Coalition aéro maritime au large de la Libye
» Libye
» Libye
» Libye - Frégate Dat Assawari
» LIBYE – L’Italie prend le commandement de la force navale de L’OTAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: