Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Révolte en Syrie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant
AuteurMessage
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 26 Fév 2012 - 20:57

Le racisme est aussi, car il faut bien appeler un chat un chat, est aussi une constante de la région.

Trouver fallacieuse une info qui vient de Chine, parce qu'elle est chinoise, ou de Russie parce qu'elle est russes, marque un choix, le même choix que je fais lorsque je lis bien des infos tronquées en provenance d'occident. Je le répète, ce sont des intérêts divergents qui se jouent là-bas.


Dernière édition par rafi le Dim 26 Fév 2012 - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cyrax
Capitaine
Capitaine


messages : 998
Inscrit le : 01/01/2008
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 26 Fév 2012 - 21:00



En effet. Le régime des Assad est un régime clanique en plus d'être communautariste. Ce qui le rend bien pire que celui de Jedid par lequel commença tout ce cauchemar.


Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 26 Fév 2012 - 21:02

Tu auras remarqué que si je ne défends pas le point de vue de l'ALS, je ne défends pas plus le régime au pouvoir, car tous deux ne sont aujourd'hui que des pions entre les mains des grandes puissances.

Le cauchemar a commencé dans la région il y a bien longtemps, lorsque tout le monde, à l'ouest comme à l'est, s'est entendu pour éviter une paix juste et durable accompagnée d'un développement économique en commun.

Les enfants s'attachent toujours à celui qui aurait commencé, les adultes s'attachent à eux à trouver ceux qui désirent en finir.


Dernière édition par rafi le Dim 26 Fév 2012 - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cyrax
Capitaine
Capitaine


messages : 998
Inscrit le : 01/01/2008
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 26 Fév 2012 - 21:05

rafi a écrit:
Tu auras remarqué que si je ne défends pas le point de vue de l'ALS, je ne défends pas plus le régime au pouvoir, car tous deux ne sont aujourd'hui que des pions entre les mains des grandes puissances.

Le remue ménage du régime qui frappe et crie au complot à attiré des vautours je ne le nie pas. Mais je ne nie pas également le droit du peuple et des soldats opprimés à s'unir pour se défendre par les armes contre cette mafia qui ne connait ni morale, ni humanité, ni religion.


Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 26 Fév 2012 - 21:11

Cela correspond à toutes les parties armées qui interviennent dans ce conflit. Un bulletin de vote, disait Abraham Lincoln, est plus fort qu'une balle de fusil, et il avait raison. Pris entre deux feux, comment maintenant changer la situation au regard des intérêts des uns et des autres? Pour faire plus simple, nous avons affaire à une mafia dont le "Capi di Capo" se trouve à Washington et une mafia dont le "Capi di Capo" se trouve à Moscou, comment s'en sortir sans prendre fait et cause pour l'une ou l'autre?
Revenir en haut Aller en bas
Cyrax
Capitaine
Capitaine


messages : 998
Inscrit le : 01/01/2008
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 26 Fév 2012 - 21:27



Ah mais bien sur! Une fois qu'on en aura fini avec ce régime une bonne foi pour toutes! Il y aura des prémices de stabilité.
L'ALS composée essentiellement de militaires professionnels deviendra de facto le noyau de l'armée nationale. Protéger et servir la souveraineté du pays et de ses habitants et non d'un clan au pouvoir. Comme c'était le cas à peu près avant 65.
Puis l'opposition sera enfin autorisée à se fragmenter en des partis politiques et participer à des élections qui pour une fois n'auraient pas des scores de 99,99%.
Aujourd'hui l'heure est à l'union face aux terribles dangers immédiats du régime.
Pour les intérêts des différents pays étrangers c'est aux CNS de trouver un compromis acceptable à toutes les parties. Mais on sait que cela se fait derrière le rideau généralement. Donc attendons pour voir.


Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 26 Fév 2012 - 21:32

Les prémices de stabilité ne viendront que lorsque la plus grande injustice du Moyen-orient aura été purgée pacifiquement, en prenant en compte les intérêts des peuples qui y vivent aujourd'hui, en les faisant travailler à des projets communs et en les aidant pour cela.

Libre a chacun de choisir son "Capi du Capo", pour la part, je n'en choisi aucun.

Les déserteurs de l'ALS (comme les chefs militaires de l'insurrection libyenne) faisaient quoi avant de déserter? Ils appliquaient à la lettre la politique du gouvernement, est-ce qu'ils faisaient quelque chose pour empêcher les excès? Non. Qu’est-ce qui les fait changer d'avis? La caution de l'Occident qui croyait que ni la Russie ni la Chine ne bougeraient un pouce. Perdu! Qui paie les pots cassés? ceux qui se trouvent entre les lignes.

Citation :
Le Conseil national syrien (CNS), principale coalition d'opposition, a reconnu dans un communiqué dimanche qu'il y avait "une lutte confessionnelle et un risque de fragmentation de la société syrienne"...

http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20120225.AFP8592/syrie-referendum-controverse-sur-la-constitution-30-morts-dans-la-violence.html
Revenir en haut Aller en bas
Cyrax
Capitaine
Capitaine


messages : 998
Inscrit le : 01/01/2008
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 26 Fév 2012 - 21:48


Tant mieux. Moi je suis du coté des opprimés et je ne les trahirai pas par des doutes futiles.

Et puis géo-politiquement parlant tout ça prouve une fois de plus qu'on aura beau à dire que l'occident à inventé la civilisation moderne, le centre du monde reste le MO avec sa complexité, ses problèmes et ses espoirs. Toutes les puissances voit en lui une clé pour contrôler le monde ou renforcer leur positions.

Mais je pense que les syriens par leur potentiel humain sont à même de s'en sortir eux mêmes malgré cela (ou peut être avec un peu d'aide amicale).
En matière de démocratie et d'état civil les syriens sont connus pour avoir maitrisé les bases dès le début du 20ème siècle. Ils ont un niveau de conscience et d'instruction plus élevé que la moyenne arabe. Donc pour diriger et reconstruire un pays aussi chargé d'histoire faisons leur confiance lorsqu'ils se libérerons. C'est la moindre des choses.
La régression forcée causée par le régime n'est qu'une petite parenthèse qui aura prochainement bien fait de disparaitre.



Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 26 Fév 2012 - 21:55

Je suis tout à fait d'accord avec toi, il faut défendre les intérêts des opprimés de ceux qui les oppriment: les membres de la milice armée dénommée ALS, Al-Qaïda Syrie, les intégristes et racistes armés de tout poil, les miliciens libyens, qataris ou iraniens, et leurs complices en Occident et en Orient, ou les forces de sécurité du gouvernement en place. Le peuple syrien a tellement d'ennemis que l'on peut se demander qui serait ses amis...

Une aide amicale est toujours bienvenue, mais pas les armes!

Le Moyen-Orient, le Proche Orient, et l'Orient en général, sont en grand danger.

Bonne nuit.

Revenir en haut Aller en bas
Cyrax
Capitaine
Capitaine


messages : 998
Inscrit le : 01/01/2008
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 26 Fév 2012 - 22:15

Non j'ai dis que les civils syriens ont le droit de défendre leurs biens ou leur vies en prenant des armes pour se défendre contre le régime barbare surarmé. Soutenu par le Hezb du liban, les milices de Moqtada Sadr et d'Iran.
Donc il faudra bloquer leurs aides militaires en hommes et matériels en plus de celle de la Russie. Après on en reparlera.
La reconstruction viendra après avoir débarrassé le plancher de la dictature assadienne pas le contraire.
Les manifestants syriens se font tuer pour nous faire parvenir leurs messages de détresse.

L'ALS sont sourtout des citoyens et des soldats syriens qui défendent leur peuple. Ce n'est donc ni à toi ni à moi d'en juger.
Quand à al Qauda, ça reste un fantôme dont cherche toujours à prouver l'existence, surtout dans cette région (sans blague peut être que bientôt en aura droit à la branche d'Al Qaida en Amazonie!).

Et puis franchement je vais te dire ce que moi je ferai si j'étais officier ou soldat qui a passé sa vie à obéir aux ordres. Si on m'ordonne de tirer sur la foule et les habitations. J'aurais le choix entre : retourner mon arme contre mes supérieurs, accepter de me faire exécuter pour refus obtempérer, ou fuir avec ma famille si je le peux.
Normalement la morale humaine et la religion me refuserait tout autre choix.

Je dis ça car beaucoup de jeunes syriens on passé leur service militaire ou sont enrôlés. Mais beaucoup hésitent de déserter de peur que le régime ne se venge sur leur famille (et crois moi il le fait quand il le peut).



Revenir en haut Aller en bas
Al joundi
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1437
Inscrit le : 12/02/2008
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 26 Fév 2012 - 22:23

c'est exactement cela qui se passe cyrax le problême n'est pas la defection mais , pensé aux autres membres de sa famille qui sont rester sur place. car ce regime fou ne va pas les epargner Evil or Very Mad il suffit juste de jeter un coup d'oeil sur les videos youtube on peut comprendrait mieux ce qui ce passe vraiment la bas!
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Lun 27 Fév 2012 - 10:52

On se défend lorsque l'on est attaqué, pas lorsque l'on attaque. Or, Cyrax, ce sont les déserteurs qui ont commencé ces troubles en croyant à l'effet Libye et c'est à cause d'eux que le peuple paie les pots cassés. Ce n'est pas parce qu'un dictateur est un dictateur que l'opposition armée deviendrait exempte de tout reproche.

Les vidéos ne montrent qu'un point de vue, celui que l'occident a décidé de défendre, l'autre point de vue, c'est aussi celui qui affirme que le premier journaliste français tué en Syrie l'a été par un tir venant des positions de l'opposition armée, or, on n'en entend plus parlé, comme par hasard.

Dans la guerre révolutionnaire, il faut pousser l'adversaire à commettre des fautes en attaquant les forces de sécurité et les pro-régime au pourvoir, grâce entre autres aux attentats perpétrés par la nébuleuse Al-Qaïda par exemple, les incitants ainsi à réprimer, ce qui semble être le cas aujourd'hui, cela afin de passer pour une victime de la repression. Les israéliens sont des experts en la matière. L'autre élément fondamental de ce type de conflit, c'est de rester au milieu de la population afin qu'elle aussi prenne les coups, ça s'appelle la politique du bouclier humain (spécialité de Saddam Hussein). D'une pierre, deux coups!

Celui qui tue est un criminel, celui qui incite le tueur à tuer en est aussi un.
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Lun 27 Fév 2012 - 13:51

Citation :
Le Liban soutient la position russe et chinoise de règlement du conflit en Syrie, a déclaré le ministre libanais des Affaires étrangères Adnan Mansour dans une interview diffusée lundi par la chaîne de télévision Russia Today.

"Nous estimons que la Russie a pris une position sage. Ainsi que la Chine.", a indiqué le ministre.
Ce dernier a souligné que depuis le début du conflit syrien, le Liban s'oppose à une ingérence étrangère dans les affaires intérieures de la Syrie, qui ne peut "servir ni le peuple, ni le gouvernement de ce pays".

"Une pareille ingérence ne fera que compliquer la crise. Aussi avons-nous déclaré que le dialogue constituait la seule voie pour sortir le pays de la crise", a ajouté le ministre.

"Nous partageons la position de la Syrie quant à la nécessité de mettre en œuvre des réformes. La Syrie a fait des progrès sur cette voie: il y a un multipartisme, des amendements ont été apportés à la constitution, certains pas ont été franchis, politiquement. Si l'Etat syrien avait refusé de suivre la voie des réformes, cela aurait été autre chose. Néanmoins, nous ne nous sommes jamais ingérés dans les affaires intérieures de pays arabes, que ce soit en Egypte, en Tunisie, en Libye, au Yémen et actuellement en Syrie", a affirmé le ministre libanais des Affaires étrangères.

Ce dernier a par ailleurs indiqué que le Liban ne reconnaîtrait en aucun cas la légitimité du Conseil national syrien, principale force d'opposition au régime du président Bachar el-Assad.

http://fr.rian.ru/world/20120227/193522882.html

Citation :
La Chine juge inacceptables les critiques américaines concernant sa position vis-à-vis du problème syrien, a déclaré lundi le porte-parole de la diplomatie chinoise Hong Lei lors d'un point presse.

"Nous ne pouvons pas accepter cela (...) le monde extérieur n'a pas à imposer son prétendu plan de règlement de crise au peuple syrien", a déclaré le porte-parole.

Ce dernier a rappelé que "la Chine a appelé le gouvernement syrien et toutes les parties en Syrie à arrêter immédiatement, et complètement, tous les actes de violence et à amorcer un dialogue sans conditions".
"Nous pensons que la communauté internationale devrait pleinement respecter la souveraineté, l'intégrité territoriale et l'indépendance de la Syrie", a ajouté le diplomate.

Ces déclarations ont été faites en réponse aux propos de la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton qui, lors de la conférence des "Amis de la Syrie" à Tunis, avait appelé la communauté internationale à "pousser la Russie et la Chine à changer de position" concernant le problème syrien.

Selon cette dernière, Moscou et Pékin "doivent comprendre qu'ils ne se mettent pas seulement en travers des aspirations du peuple syrien, mais également du Printemps arabe".

http://fr.rian.ru/world/20120227/193521308.html



Dernière édition par rafi le Lun 27 Fév 2012 - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Lun 27 Fév 2012 - 13:51

Citation :
ALERTE - Le Qatar favorable à des livraisons d'armes à l'opposition syrienne

OSLO - Le Premier ministre du Qatar, Hamed ben Jassem al-Thani, s'est dit lundi favorable à des livraisons d'armes à l'opposition syrienne en lutte contre le régime du président Bachar al-Assad.

Nous devrions faire tout ce qui est nécessaire pour les aider (les opposants, ndlr), y compris leur fournir des armes pour qu'ils puissent se défendre, a-t-il déclaré lors d'une visite officielle en Norvège.

http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___Le_Qatar_favorable_a_des_livraisons_d_armes_a_l_opposition_syrienne270220121302.asp
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Lun 27 Fév 2012 - 13:55

Citation :
Les femmes continuaient d’être victimes de discrimination et de violences. Les travailleurs migrants étaient exploités et maltraités et ils ne bénéficiaient pas d’une protection juridique suffisante. Une centaine de personnes étaient toujours privées arbitrairement de leur nationalité. Des peines de flagellation ont été prononcées. Les tribunaux continuaient de confirmer des condamnations à mort, mais aucune exécution n’a eu lieu.

http://www.amnesty.org/fr/region/qatar/report-2011

Citation :
Les autorités ne toléraient toujours pas la dissidence. Les détracteurs du gouvernement, et notamment les défenseurs des droits humains, étaient en butte à des arrestations, des peines d’emprisonnement prononcées à l’issue de procès inéquitables et des interdictions de se rendre à l’étranger. Plusieurs de ces détenus étaient des prisonniers d’opinion. Des organisations non gouvernementales de défense des droits humains et des partis politiques d’opposition ne bénéficiaient pas d’une autorisation officielle. Les agents de l’État et les policiers continuaient de torturer et de maltraiter les détenus en toute impunité ; au moins huit cas de mort en détention dans des circonstances suspectes se sont produits. Le gouvernement n’a pas éclairci le sort de 49 prisonniers portés disparus depuis les événements violents de 2008 dans la prison militaire de Saidnaya, et il n’a pris aucune initiative pour donner des informations sur les milliers de personnes victimes de disparition forcée dans le passé. Les femmes subissaient des discriminations et des violences liées au genre. Vingt-deux personnes au moins, des femmes pour la plupart, ont été victimes de crimes d’« honneur ». Les membres de la minorité kurde ne bénéficiaient toujours pas du même accès que les autres citoyens aux droits économiques, sociaux et culturels. Au moins 17 prisonniers ont été exécutés. Parmi eux figurait une femme qui avait selon certaines informations été victime de sévices physiques et sexuels.

http://www.amnesty.org/fr/region/syria/report-2011

Citation :
Cette année encore, des cas de mauvais traitements par des responsables de l’application des lois ont été signalés. Les enquêtes sur ces allégations progressaient lentement. Un projet de loi concernant l’immigration et l’asile était incompatible avec le droit de solliciter l’asile. Le Conseil constitutionnel a déclaré contraire à la Constitution le régime de garde à vue pour les infractions de droit commun. Les Roms et les gens du voyage étaient stigmatisés ; ils étaient expulsés par la force de leurs campements et renvoyés dans leur pays d’origine.

http://www.amnesty.org/fr/region/france/report-2011
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Lun 27 Fév 2012 - 16:53

Citation :
Le projet de nouvelle constitution a été soutenu par 89,4% des votants lors du référendum qui s'est déroulé ce dimanche en Syrie, annoncent lundi les médias occidentaux se référant à la télévision syrienne. Selon ces derniers, le taux de participation au référendum a été de 57,4%. La nouvelle constitution mettra fin au monopole du parti Baas, au pouvoir depuis près de 50 ans, introduira le multipartisme et garantira la liberté et les droits des citoyens. Le texte du projet de nouvelle loi fondamentale définit la Syrie comme "un Etat démocratique". Les autorités syriennes espèrent que l'adoption de la nouvelle constitution permettra de faire sortir le pays de la crise politique qu'il traverse depuis près de onze mois.

http://fr.rian.ru/world/20120226/193506298.html

Citation :
La nouvelle Loi fondamentale prévoit de supprimer un article faisant du parti Baas de Bachar al Assad le pilier de l'Etat et de la société, d'autoriser le pluralisme politique et de limiter la durée de la présidence à deux mandats de sept ans. Elle ne prend toutefois pas en compte les mandats passés de Bachar al Assad, ce qui permettrait à ce dernier de se maintenant au pouvoir jusqu'en 2028. Des élections législatives devraient avoir lieu dans trois mois.

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120227.REU0594/le-oui-l-emporte-en-syrie-sur-fond-de-violences.html

Citation :
Alep, la capitale commerciale syrienne, des affiches disséminées dans toute la ville parlent d’une communauté qui jusqu’à récemment, ne s’est guère fait entendre durant les violents événements de cette dernière année.

Ces affichent affirment que l’opposition à l’Intifada, c’est-à-dire la rébellion, ne signifie pas nécessairement un soutien au régime.

Cette objection ressemble à cet épisode de juillet dernier à Damas, la capitale, où les chrétiens, qui n’avaient pas jusqu’alors rejoint en masse le mouvement de protestation, ont couvert les murs du quartier de Bab Tuma avec des affiches dénonçant les « cérémonies du vendredi » menées par des fidèles au régime ; ces célébrations avaient lieu tandis que des agents de sécurité et des civils se faisaient tuer.

Depuis mars 2011, ce qui avait commencé par des manifestations pacifiques contre le président Bachar al-Assad s’est transformé de plus en plus en une rébellion armée.

De nombreux Syriens, dont des dissidents, sont opposés au soulèvement qui dure depuis presque un an, non pas parce qu’ils soutiennent M. al-Assad qui a été accusé par le Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme d’avoir, en réprimant les manifestants, commis des crimes contre l’humanité, mais parce qu’ils craignent pour l’avenir de leur pays si le président n’était plus là.

Ces personnes, désignées comme loyalistes, décrivent le soulèvement comme une crise, “azmah” en arabe, une phase difficile dont le gouvernement finira par venir à bout.

Alors que la communauté internationale se tourne de plus en plus contre M. al-Assad, les analystes remarquent qu’une proportion relativement constante de Syriens ont gardé une position détachée, voire hostile, vis-à-vis de l’“opposition”. Leurs raisons vont d’un désir de stabilité, même s’il faut avoir recours à l’autoritarisme nécessaire pour la sauvegarder, à l’idée que les membres de l’opposition sont intrinsèquement violents et radicaux. Les minorités ethniques voient le soulèvement à travers le prisme de gens qui tiennent à leur survie, et ce prisme est déformé par ce que raconte le régime et par des histoires personnelles. Cette réalité a encore contribué à polariser les versions des événements et réduit les chances de réconciliation. IRIN a prêté une oreille attentive à ces segments de la population dont la voix a souvent été couverte par les manifestations et les coups de feu.

Un nouvel Irak ?

Dans la violence de sa réponse au soulèvement, le gouvernement syrien a défini la situation pour les Syriens qui se sont abstenus de manifester comme un choix entre la stabilité (`istiqrar’) et le chaos (`fawda’), « l’inconnu » étant le résultat de la chute [du régime], notent les analystes.

« Même si la révolution était pacifique, les Alaouites n’accepteraient pas de renverser le régime, car cela entraînerait des conséquences néfastes pour tous les Syriens, » a fait remarquer Aref*, un artiste de 26 ans d’un village situé aux abords de la cité portuaire de Latakia, à l’ouest du pays. Aref appartient à la secte minoritaire de M. al-Assad, celle des Alaouites.

De nombreux chrétiens de Syrie rappellent, comme exemple, l’histoire du million de réfugiés irakiens, dont beaucoup de chrétiens, qui se sont enfuis en Syrie pour échapper à la violence sectaire dans leur pays.

« Sans dialogue, la Syrie va devenir un nouvel Irak, » a déclaré en février l’évêque chaldéen d’Alep.

De récents rapports indiquant qu’Al-Qaida et divers groupes sunnites de jihadistes arrivaient d’Irak pour rejoindre la lutte armée contre M. al-Assad, ont encore davantage inquiété les minorités syriennes, dont certaines ont déjà commencé à s’enfuir, poussées par la peur.

Un sondage de The Doha Debates datant de la mi-décembre a indiqué que 55 pour cent des Syriens voulaient que M. al-Assad reste au pouvoir, en grande partie parce qu’ils craignent pour l’avenir du pays. (1 000 personnes ont répondu à ce sondage ; 46 pour cent d’entre eux étaient du Moyen-Orient).

Les minorités

Près de 11 pour cent de la population syrienne, dont la famille au pouvoir, est adepte de l’alaouisme, une forme dérivée de l’islam chiite. La minorité alaouite règne sur un pays majoritairement sunnite depuis 1970, date à laquelle Hafez al-Assad , le père de Bachar, a pris le pouvoir par un coup d’Etat.
Inquiète de ce que pourrait être l’avenir dans une Syrie post-Assad, la majorité de cette secte a ignoré les manifestations ou s’y est opposée.

« Les Alaouites en général ont de bons souvenirs de l’époque d’Hafez al-Assad. Pour eux, c’était quelqu’un qui a réussi a donner de la stabilité à un pays chaotique, » fait remarquer Fadwa*, une jeune femme alaouite de 27 ans, diplômée de maths, qui vit à Salhab, ville proche du point central de la résistance, Hama. Ses paroles reflètent une volonté de donner précédence à la stabilité sur les droits humains. Les Syriens jouissaient d’une plus grande liberté dans les années 1950, période « instable », avant de rejoindre l’Egypte dans la République arabe unie (RAU) en 1958.

La stabilité est également cruciale pour les bénéficiaires interconfessionnels (`mustafidin’) liés au régime, comme le montre la loyauté de la bourgeoisie sunnite-chrétienne à Alep et Damas. S’assurer le soutien des commerçants des villes a été une constante chez les dirigeants baasistes, même sous Hafez al-Assad, qui a réussi à empêcher les classes commerçantes de Damas de se joindre au soulèvement islamiste des années 1980, en co-optant le directeur de la Chambre de Commerce de Damas, Badr al-Din al-Shallah.

Mais le soutien des classes moyennes supérieures montre des signes d’usure : les premières manifestations ont eu lieu dans le quartier aisé de Mezzeh à Damas le 18 février. Au fur et à mesure que les pénuries de pain et de carburant s’étendent, et avec la réduction des actifs des banques privées, la diminution du tourisme et le doublement du taux d’inflation, les commerçants sunnites et chrétiens dans les villes se trouvent de plus en plus affectés par la situation.

La perception de la violence

Mais l’idée, très répandue, d’une opposition violente et radicale inquiète encore beaucoup de gens.

L’opposition est composée de plusieurs groupes divergents qui ont le même but, mais des approches différentes. Ce qu’on appelle les Comités de coordination locaux de Syrie sont des regroupements d’activistes vaguement affiliés qui organisent les manifestations sur le terrain. Le Conseil national syrien (SNC) est le principal groupe politique d’opposition à l’étranger. Quant à l’Armée syrienne libre (FSA), elle rassemble des déserteurs et des civils qui ont pris les armes. Cela peut donner une impression de cohésion et de hiérarchie, mais pour les analystes, ce n’est pas le cas pour la plus grande partie de l’opposition. Et ils ne rejettent pas la possibilité que des terroristes extérieurs au pays essaient de tirer profit de l’agitation, comme le prétend le gouvernement.

Aref, par exemple, pense que la FSA dissimule d’autres groupes armés, une inquiétude soulignée par l’International Crisis Group (ICG) dans son dernier rapport sur la Syrie.

« Même s’ils partagent les demandes légitimes de la révolution, les Alaouites ont eu peur et ont été perturbés par les événements sanglants, » a indiqué Anisa*, une Alaouite de 26 ans originaire d’un village voisin de Hama, et qui détient un master d’économie.

Selon Fadwa, la diplômée de maths, certains de ses amis ont commencé comme dissidents, mais ils ont changé de camp par peur d’un soulèvement islamiste.

Certes le régime s’efforce de diaboliser ses opposants pacifiques depuis le début des manifestations, mais il est vrai que les efforts initiaux du mouvement d’opposition pour se présenter comme entièrement pacifique - malgré le recours évident à la violence par certains éléments – ont également entaché sa crédibilité.

Même les Alaouites les plus ouverts se disent de plus en plus inquiets de l’escalade des attaques contre les forces gouvernementales et craignent que le pays ne tombe dans un conflit sectaire.

« La FSA devrait limiter ses opérations à la protection des manifestants et s’abstenir d’attaquer l’armée, car cela risque de diviser l’armée selon des critères sectaires, » a déclaré Fadwa.

Divisés par le sectarisme

La majorité des conscrits de l’armée syrienne sont des sunnites qui n’ont pas nécessairement une grande confiance dans l’élite au pouvoir qui constitue l’essentiel de l’appareil sécuritaire.
Ibrahim al-Hajj ‘Ali, membre des Frères Musulmans d’Alep, et officier ayant déserté pour coordonner les insurgents armés, reconnaît qu’il a plus de chances de convaincre les soldats sunnites qui lui sont proches de déserter que des « membres de la secte syrienne au pouvoir. »

L’ICG dit que la FSA a capturé des officiers de sécurité syriens et les a forcés à confesser qu’ils ont fait usage de la violence contre les manifestants ou qu’ils ont reçu l’ordre de tirer sur tout ce qui bouge.

«La publication par la FSA des confessions forcées d’officiers de sécurité capturés, qui dans un cas au moins, montraient des signes évidents de torture, sert de première mise en garde, » a dit l’IGC.

La FSA affirme que les soldats qui refusent de tirer sur des manifestants non armés désertent d’eux-mêmes.

Mais Bushra*, 28 ans et employée de banque de Mahrusah, un village voisin de Hama, a indiqué connaître un cas où des insurgés ont tué un agent de sécurité après l’avoir forcé à annoncer sa désertion à la radio. Son histoire est difficile à vérifier mais elle en reflète beaucoup d’autres qui sont répétées au sein des cercles loyalistes.

Une menace existentielle

Toutes les histoires de ce genre ont contribué à forger une perception de l’opposition comme étant profondément sectaire.

« S’il y a une guerre civile, ils ne vont pas faire de différence entre les Alaouites loyalistes et les dissidents, » a fait remarquer Bushra. « La parole du régime est la seule qui soit capable de nous protéger. »

Selon Aref, l’opposition a diabolisé la communauté alaouite, la dépeignant comme une entité indivisible du régime, un gang unique de `shabiha’ (des voyous loyalistes). « Ils ont oublié notre contribution à l’histoire syrienne, tous les penseurs alaouites progressistes. »

Les Alaouites sont tout en haut de la liste des minorités religieuses qui en sont arrivées à lier leur survie à la permanence du régime, en oubliant totalement qu’ils appartenaient à l’histoire de la Syrie, des siècles avant que la famille Assad ne parvienne au pouvoir.

Dès avril 2011, des postes de contrôle s’étaient mis en place dans le quartier de Sitta wa Thamaneen à Damas, un bastion alaouite qui abrite de nombreux membres inférieurs des services de sécurité et l’été dernier, des familles alaouites de certains centres urbains, craignant pour leur sécurité, ont commencé à retourner vers les régions rurales dont elles sont originaires.

« Certains Alaouites sont convaincus qu’ils vont finir par être assiégés par des fondamentalistes sunnites, » a dit Aref, « et ils se préparent à faire face à cette menace en s’armant. »

Et tout cela malgré le fait que le statu quo pour lequel ils sont prêts à se battre n’a accordé de privilèges qu’à un « cercle restreint », a noté Anisa, la diplômée en économie. « Ceux qui font partie des forces de sécurité et de l’armée sont tout en bas de la société, tandis que ceux qui ont profité du régime peuvent se permettre d’envoyer leurs fils travailler ou étudier à l’étranger. »

Si la révolution réussit, les Alaouites impliqués dans la répression des Sunnites pourraient fuir en masse vers leur patrie montagneuse, a indiqué l’ICG. Ceci pourrait pousser les Sunnites à les attaquer, pour se venger. Mais, a t-il ajouté, les Sunnites pourraient aussi attaquer les communautés qui n’ont joué aucun rôle dans la répression, augmentant le risque de verser dans un conflit sectaire.

Ils ne parlent pas la même langue

Les analystes relèvent qu’en diabolisant l’adversaire, l’opposition et les loyalistes ont commencé à parler deux langues diamétralement opposées.

C’est peut-être pour échapper à ce qu’ils considèrent comme une réalité effrayante que beaucoup d’Alaouites clament ouvertement leur certitude que le régime vaincra.

« Le gouvernement survivra ; les Alaouites n’ont aucun doute sur la question… et le gouvernement, en mettant fin à la crise, sera encore plus fort qu’avant, » a dit Bushra.

« La plupart des Alaouites pensent que les chaînes satellites Al-Jazeera et Al-Arabiyya donnent à la révolution plus d’importance qu’elle n’en a, » a ajouté Fadwa. Mais les observateurs, en particulier parmi les Alaouites, manquent d’objectivité face à l’opposition et sont trop influencés par la propagande du régime.

La polarisation de la présentation des événements a accentué les clivages dans la façon dont les communautés réécrivent l’histoire.

Aref se souvient du massacre de 1982 à Hama [le gouvernement aurait à cette occasion tué au moins 10 000 personnes d’un coup pour écraser une révolte islamiste] comme étant le résultat d’une confrontation politique avec les fondamentalistes des Frères Musulmans, qui s’était résolue en faveur du gouvernement, grâce au double soutien des Alaouites et des Sunnites. Al-Hajj, le déserteur qui fait partie des Frères Musulmans, se rappelle les événements de Hama comme le début d’une lutte incessante contre le régime, avec la seule différence qu’à cette époque, les caméras n’étaient pas là pour enregistrer les crimes du régime.

Quoi qu’il en soit, les loyalistes interrogés pour ce rapport n’ont joué aucun rôle dans la répression et ont pris des mesures pour garder leurs distances vis-à-vis du régime. Certains acceptent l’idée d’élections démocratiques dans un avenir proche comme moyen de sortir du conflit.

«Les fondamentalistes doivent être marginalisés si nous voulons des élections justes, » a indiqué Aref.

Mais tout en étant prêts à concevoir une Syrie sans M. al-Assad, les loyalistes restent inquiets à l’idée d’un renversement brutal du gouvernement et insistent sur la nécessité d’obtenir de l’opposition davantage de garanties de stabilité et plus de transparence sur ses opérations armées.

Raja’a*, une chrétienne de 26 ans de Damas qui soutient sans grand enthousiasme l’opposition, a regretté que le Conseil national syrien se concentre sur le renversement du régime, sans donner aucune garantie sur le sort futur des minorités.

« On ne sait pas trop (que penser du SNC)… Ses déclarations se limitent au départ du gouvernement, mais après… nul ne sait ce qui va se passer. »

A la question de savoir ce qu’il faudrait pour convaincre ceux qu’on nomme les loyalistes, elle a répondu : “Malheureusement, c’est difficile pour eux de changer leur position… parce que c’est une guerre existentielle. »

http://www.irinnews.org/fr/ReportFrench.aspx?reportid=94961
Revenir en haut Aller en bas
Cyrax
Capitaine
Capitaine


messages : 998
Inscrit le : 01/01/2008
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Lun 27 Fév 2012 - 17:16

rafi a écrit:
On se défend lorsque l'on est attaqué, pas lorsque l'on attaque. Or, Cyrax, ce sont les déserteurs qui ont commencé ces troubles en croyant à l'effet Libye et c'est à cause d'eux que le peuple paie les pots cassés. Ce n'est pas parce qu'un dictateur est un dictateur que l'opposition armée deviendrait exempte de tout reproche.

Les vidéos ne montrent qu'un point de vue, celui que l'occident a décidé de défendre, l'autre point de vue, c'est aussi celui qui affirme que le premier journaliste français tué en Syrie l'a été par un tir venant des positions de l'opposition armée, or, on n'en entend plus parlé, comme par hasard.

Dans la guerre révolutionnaire, il faut pousser l'adversaire à commettre des fautes en attaquant les forces de sécurité et les pro-régime au pourvoir, grâce entre autres aux attentats perpétrés par la nébuleuse Al-Qaïda par exemple, les incitants ainsi à réprimer, ce qui semble être le cas aujourd'hui, cela afin de passer pour une victime de la repression. Les israéliens sont des experts en la matière. L'autre élément fondamental de ce type de conflit, c'est de rester au milieu de la population afin qu'elle aussi prenne les coups, ça s'appelle la politique du bouclier humain (spécialité de Saddam Hussein). D'une pierre, deux coups!

Celui qui tue est un criminel, celui qui incite le tueur à tuer en est aussi un.

Niet. Ta tout faux.

Ça a commencé a Deraa en Mars 2011. Lorsque les services de sécurité de la municipalité ont a arraché les ongles (oui les ongles!) d'enfants de 11/12 ans qui pour s'amuser avaient écrit sur le mur de leur école "Ton tour viendra O Docteur (cad Bashar)" (en arabe "jayek ador ya doctor"), influencés par ce qui se passe en Libye.
Les parents et les familles sortent pour réclamer justice et réparations (pas de manifs anti-régime au début). Le régime par sa bêtise au lieu d'essayer de clamer le jeu en faisant porter le chapeau au responsable sécuritaires et faire un semblant de justice à directement tiré sur la foule.
Premiers morts, premiers blessés. Puis d'autres manifs à Deraa des habitants furieux ...

Après la suite on connait : frapper de plus en plus fort et crier au complot, manifs qui éclatent par centaines, kidnappings, torture, bombardements, défections, affrontements, ...

Donc tu vois pas de gangs étrangers pas de complots, pas de révolutions téléguidées, le régime s'est enfoncé tout seul dans le pétrin! Ni plus ni moins!

Maintenant ce régime de criminels de très longue date (rappelons le bien qu'il s'agit là d'usurpateurs criminels récidivistes) tombera tôt ou tard. Reste à savoir comment et si la communauté arabe ou internationale forcera des passages pour de l'aide humanitaire et évacuation de villes assiégées. Car les shabihas, les moukhabarat et leur faux président ne connaissent que la violence et la torture. Et c'est normal pour ceux qui connaissent la mentalité et leur lourd registre criminel de cette mafia sectaire.

Ou peut être laissera-t-on les syriens mourir à petit feu, sans eau, nourriture, médicaments en plus des bombardements incessants.
Franchement beaucoup pensent que seul Dieu peut leur venir en aide...







Revenir en haut Aller en bas
Al joundi
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1437
Inscrit le : 12/02/2008
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Lun 27 Fév 2012 - 17:28

merci pour ton résumé cyrax tu as tout dit exactement c'est qui c'est passé ça declancher ainssi cette crise en syrie.
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Lun 27 Fév 2012 - 17:30

Et tu as preuves de ce que tu avances, Cyrax? Non. C'est toujours pareil, les enfants battus, les bébés tués dans les couveuses, les femmes violées dans les hôpitaux, les vieux à qui il arrive je ne sais quoi, la police qui tire lors des enterrements sur une foule désarmée, sans raison, comme ça, pour voir, etc, mais à chaque fois, comme en Libye, en Irak, c'était des mensonges véhiculés par la presse occidentale sans aucun fondement. C'est du réchauffé.

Si les déserteurs avaient du courage et pensaient un tant soit peu au peuple, ils auraient quitté Homs évitant à la population les bombardements, mais un déserteur veut protéger sa peau, au détriment des civils qu'il prend ainsi en otage, comme en Irak. Ces gars là se cachent derrière les civils, on n'est pas déserteur pour rien, ce n'est pas un métier. Et je fais bien la distinction entre les déserteurs et ceux qui agressés par les forces de sécurité auraient eu de quoi se plaindre. Les déserteurs ont cru pouvoir profiter de ce qui s'est passé en Libye, la faute en revient à ceux qui leur ont fait prendre des vessies pour des lanternes, la victoire paraissait facile, manque de bol, chinois et russes ne l'on pas accepté.

Les déserteurs, comme en Libye les anciens copains de Kadhafi, ont reçu des armes de l'étranger, sont assistés par des mercenaires, pourtant ils ne le reconnaissent pas, ce sont donc des menteurs et comment avoir confiance dans ceux qui mentent?

Comme je te l'ai déjà fait remarqué, celui qui pousse un tueur à tuer est aussi un tueur. Je renvoie donc dos à dos déserteurs et forces de sécurité.

Le régime a fait un pas en avant avec la nouvelle constitution et la promesse de prochaines élections, seul celui qui veut la guerre pour la guerre peut refuser une telle offre. Le goût du sang a t-il pris le pas sur celui de la paix?
Revenir en haut Aller en bas
Cyrax
Capitaine
Capitaine


messages : 998
Inscrit le : 01/01/2008
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Lun 27 Fév 2012 - 19:28

rafi a écrit:
Et tu as preuves de ce que tu avances, Cyrax? Non. C'est toujours pareil, les enfants battus, les femmes violées dans les hôpitaux, les vieux a qui il arrive je ne sais quoi, la police qui tire lors des enterrements sur une foule désarmée, sans raison, comme ça, pour voir, etc, mais à chaque fois, comme en Libye, en Irak, c'était des mensonges véhiculés par la presse occidentale sans aucun fondement. C'est du réchauffé.

Si les déserteurs avaient du courage il auraient quitté Homs évitant à la population les bombardements, mais un déserteur veux protéger sa vie, au détriment des civils qu'il prend en otage, comme en Irak. Ces gars là se cachent derrière les civils, on n'est pas déserteur pour rien, ce n'est pas un métier. Et je fais bien la distinction entre les déserteurs et ceux qui agressés par les forces de sécurité auraient eu de quoi se plaindre.

Comme je te l'ai déjà fait remarqué, celui qui pousse un tueur à tuer est aussi un tueur.

Des preuves? Mais bien sur! Il y en a à la pelle si tu veux réellement savoir. Si tout ce que j'ai dis te parait incroyable c'est que tu n'as pas suivi les évènements dès le début. Et c'est surtout parce que tu ne repars pas du terrain comme j'ai dis et que visiblement tu ne sais que trop peu de chose sur le régime et l'histoire du pays.

Vidéo de Abdallah Tebya : http://www.youtube.com/watch?v=Xljk1ifDqEQ&feature=related
Vidéo de Naiim khanshour, Muhammd Sweido, ... :
http://www.youtube.com/watch?v=cvTafrhLAik&feature=player_embedded#!
http://www.youtube.com/watch?v=-YJihY-OnXY
http://www.youtube.com/watch?v=Mnnts58xC6c&feature=related

Ecchymoses bruleurs et cicatrices, et ce ne sont que des vidéos d'enfants et d'adolescents prise à Deraa entre Mars et Avril. C'est cette maltraitance brutale qui a conduit les adultes à manifester.

Même les profs d'école ou employé municipaux n'échappent pas à la torture :
http://www.youtube.com/watch?v=bDcTBlO9dRs&feature=related

Humiliation et violence contre les manifestants et les détenus:
http://www.youtube.com/watch?v=LHSSulGJbxg&feature=related&skipcontrinter=1
http://www.youtube.com/watch?v=toVh6SFAg60&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=fWfnN-f6Kjs&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=KTHqfjIb_vU
http://www.youtube.com/watch?v=Dy-VDj7lHNM
http://www.youtube.com/watch?v=GYConufnFtM

Tirs sur la foule :
http://www.youtube.com/watch?v=i5HU71yAFIY&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=g5mblf3oRHA&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=WSxKRgvTqh8&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=TSLi2xd7xyw&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=b6XR3EM-y0c
http://www.youtube.com/watch?v=E6H5FxGRawc&skipcontrinter=1

Ça ce sont des membres de la famille du commandant Harmouch morts sous la torture :
www.youtube.com/watch?v=ipgLSHR8v0E&feature=related

Tu voulais un vieux monsieur? En voilà un :
http://www.youtube.com/watch?v=tpEgxKcn_Ic

Tirs sur les enterrement? sers toi :
http://www.youtube.com/watch?v=gHycCfRVQ7A
http://www.youtube.com/watch?v=fq2Vr_1K7XY&feature=related

Tentative de kidnapping (qui se solde par un assassinat):
http://www.youtube.com/watch?v=lpEqkH7UOhs&feature=related

Autres activités des shabihas et forces de sécurité:
http://www.youtube.com/watch?v=m6ATBhwNBU4&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=abeUhJ8qq8M&feature=related

Filmer sa propre mort?:
http://www.youtube.com/watch?v=C4xcm9GN0po
http://www.youtube.com/watch?v=LnJROApO4oU&feature=related

"Ils veulent la liberté? Donne leur la liberté! Là voilà..." (on s'amuse plutôt bien chez les gangs d'Assad n'est ce pas?):
http://www.youtube.com/watch?v=Z10jyjTgDO0

Si tu n'est pas encore satisfait et tu veux te rincer les yeux va sur Sham Network sur YouTube et autres chaines de manifestants.
ET crois le ou pas tout ce que j'ai montré n'est que softcore. Si ces bribes (par milliers) nous parviennent cela veut dire que ce que nous ne voyons pas est pire.
Je ne suis même pas les médias occidentaux. Même si pour le syrien moyen ceux là représentent de l'info alternative différente des matraquages des agences gouvernementales syriennes. J'ajoute même que si tu était arabophone tu rirais à gorge déployé des farces qui passent sur Dunia ou Assuria.

Pour les viols j'espère que tu ne t'attend pas à ce que je t’envoie des vidéos tout de même! Mais un conseil : visite les camps de réfugiés en Jordanie, Liban ou Turquie (le choix est large t'inquiète) et vois par toi même (le terrain toujours et encore le terrain).
L'humiliation par le viol est une pratique assez répandue chez les tortionnaires des moukhabarat et des chabiha depuis longtemps. Donc cela ne me surprend pas de la part de ces monstres sous forme humaine.

Pour connaitre un peu mieux la mentalité du régime qui te choque tant. Je te conseille de lire toi ou les lecteurs le livre de Mustapha Khalifé "la coquille" ou tu aura d'amples détails sur l'art de la torture et l'humiliation. L'auteur (athée de culture orthodoxe) était aux premières loges puisqu'il fut accusé d'appartenir aux frères musulmans ce qui lui a valu 15 ans d'emprisonnement et de torture.

http://www.evene.fr/livres/livre/mostafa-khalife-la-coquille-29449.php

A ce jour des dizaine de milliers de personnes sont portée disparues depuis les années 80, et ça empire maintenant.

Pour le reste on en revient au point de départ : créer une zone tampon, une base arrière et armer l'ALS qui ne se bat qu'avec des armes légères faces aux chars et à l’artillerie lourde.
Et puis tu rigoles j’espère, ils ne peuvent se retirer que dans de rares occasion dans certains quartier à Homs ou ailleurs si ils peuvent négocier un cessez le feu avec les forces du régime. Si ce n'est pour évacuer les blessés, faire cesser un peu les bombardements ou apporter de la nourriture. Franchement ils n'ont aucune raison de le faire et ne doivent pas baisser la garde. Sinon il y'aura un autre massacre à la Hama ce qui est tout bonnement inacceptable!

A puis toutes ces soit disant tentatives de "réparations" sont des farces du régime. On en ris si tu savais! Elle ont toutes été suivies de plus de répression (augmentation des salaires, levée d'état d'urgence, ...). Il n'a tenu aucune promesse par le passé à ça ne se fera pas miraculeusement aujourd'hui. Faire marche arrière veut dire souffrir pire que maintenant en prenant toujours comme exemple du terrible aftermath de Hama dans les années 80.
Tu dis ne pas être du coté du régime mais tu l'embellis à coup sur. Ce que certains trouverait contradictoire.



Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Lun 27 Fév 2012 - 19:39

Tu confonds images et preuves. Rolling Eyes il ne s'agit pas d'embellir quoi ou qui que ce soit, il s'agit de mettre au même niveau des tueurs. Je répète constamment afin d'éviter toute ambiguïté que la Syrie vit sous un régime dictatorial, tu ne peux donc pas m'en faire le reproche, même si cela t'arrange. Mais pour autant, je sais voir l'action de ces déserteurs payés et équipés par l'étranger qui se cachent au milieu du peuple, se servant de lui comme d'un bouclier. Qu'ils prennent le maquis et sortent des villes, cela ôtera au régime la tentation de bombarder tout le monde sans distinction et ainsi éviter des victimes supplémentaires.

Pour les charniers et les tortures, on m'a fait le coup lors de la révolution roumaine (Timisoara). Pour les viols, on m'a déjà fait le coup lors du conflit au Koweit où la fille de l’ambassadeur du pays aux USA jurait qu'elle avait vu les soldats irakien tuer les bébés dans les couveuses et violer les femmes dans les hôpitaux, alors même qu'elle vivait à Washington. Le soldat arabe est présenté systématiquement, et à chaque fois, comme un violeur et un tueur d'enfants par la presse occidentale, alors même que les spécialistes en la matière sont... américains, tu sais les gars qui urinent sur les morts musulmans, qui brulent le Coran ou qui se prennent 15 jours de prison pour avoir assassiné 25 irakiens innocents. bref, la vie de tous les jours.


Dernière édition par rafi le Lun 27 Fév 2012 - 20:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cyrax
Capitaine
Capitaine


messages : 998
Inscrit le : 01/01/2008
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Lun 27 Fév 2012 - 19:55

rafi a écrit:
Tu confonds images et preuves. Rolling Eyes il ne s'agit pas d'embellir quoi ou qui que ce soit, il s'agit de même au même niveau des tueurs. Je répète constamment afin d'éviter toute ambiguïté que la Syrie vit sous un régime dictatorial, tu ne peux donc pas m'en faire le reproche, même si cela t'arrange. Mais pour autant, je sais voir l'action de ces déserteurs payés et équipées par l'étranger qui se cachent au milieu du peuple, se servant de lui comme d'un bouclier. Qu'ils prennent le maquis et sortent des villes, cela ôtera au régime la tentation de bombarder tout le monde sans distinction et ainsi éviter des victimes supplémentaires.

Pour les viols, on m'a déjà fait le coup lors du conflit au Koweit où la fille de l’ambassadeur du pays aux USA jurait qu'elle avait vu les soldats irakien tuer les bébés dans les couveuses et violer les femmes dans les hôpitaux, alors même qu'elle vivait à Washington. Le soldat arabe est présenté systématiquement, et à chaque fois, comme un violeur et un tueur d'enfants par la presse occidentale, alors même que les spécialistes en la matière sont... américains, tu sais les gars qui urinent sur les morts musulmans ou qui brulent le Coran.

Aha! Alros rend toi sur place et ne généralise pas les cas particulier que tu dis avoir vécu. Là bas tu aura tous les témoins que tu voudra.
Et là par contre pour croire que des soldats urinent sur des corps ou brulent le Coran tu n'a pas besoin de preuves qu'à par des images.
Curieuse ta méthodologie.


Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Lun 27 Fév 2012 - 20:00

Tu oublies que les soldats américains n'hésitent pas à avouer leurs actions, ce n'est pas une image qui m'a appris le coup d'uriner sur des morts, c'est la presse américaine. Comme quoi, ma méthode, celle qui consiste à lire, confronter les opinions, s'ouvrir à autre chose qu'à BFM ou LCI, n'est pas celle de tout le monde.

Se rendre sur place, pourquoi pas, c'est d'ailleurs ce que devrait faire cet organisme basé à Londres qui nous abreuve des morts du jour sans jamais quitter le Royaume-Uni, en désignant toujours le même responsable sans même imaginer qu'une bombe, un obus, ou une balle ne choisi pas sa cible. Et puis, sans bouger de Grande-Bretagne, on fait comment pour recenser les victimes?

L'image, c'est un constat, un instantané d'un moment précis, pour autant c'est la légende qui nous renseigne réellement sur ce qui s'est passé, or, celle-ci dépend des convictions de celui qui la distribue. Une image montre un homme tué par un sniper, qui était-il ce sniper, pourquoi a t-il fait ce qu'il a fait? En ex-Yougoslavie il était de notoriété que tout le monde tirait sur les soldats de l'ONU afin de faire accuser le camp d'en face. C'est le temps qui nous a permis de savoir qui faisait quoi alors.

Plus de 57% de votants à un referendum qui ouvre la voie à plus de démocratie, près de 90% qui l'approuvent, bientôt la tenue d'élections ouvertes au multipartisme, le peuple a donné son avis puisque son avis a été requis, même si certains l'ont boycotté ou se sont tus.
Revenir en haut Aller en bas
Cyrax
Capitaine
Capitaine


messages : 998
Inscrit le : 01/01/2008
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Mar 28 Fév 2012 - 1:46

Oui mais curieusement elle est très sélective ta méthode sur le dossier syrien. Si c'est pour des jongler entre des "opinions" de sino-russes et les partisans d'extrême droite dont on connait sciemment les intérêts avec le régime syrien, alors...

Pour l'OSDH, et d'après ce que je sais, seul le fondateur vit à Londres. Les autres militants, pour la plupart syriens, sont sur place. Ils sont indépendants et chacun doit avoir ses propres contacts parmi les civils et les manifestants.
Les victimes sont recensés d'après ce que je sais par les militants sur place et les manifestants : Nom, age, lieu et date de la mort.
Bien entendu ce n'est qu'une estimation sur laquelle figurent les victimes identifiées. Mais à mon avis elle doivent aller entre 10 et 20 milles. Car comme je l'ai dit ce que l'on ignore est pire.

Maintenant si toi tu veux démentir fait ta propre enquête, repars du terrain et ne pointe pas les autres du doigt. Personne ne fera ton travail à ta place non plus.

Et puis si tu poses des questions sur des images bien plus parlantes qu'un long blabla, tu questionnera aussi en passant les prétentions du régime syrien, ainsi que de ses relais en occident et ses alliés aux intentions plus que douteuses. Sinon ça sert à rien toute cette littérature subjective.

Pour la constitution laisse moi rire. Il n'appliquent même pas l'ancienne qu'ils ont taillé à leur mesure, et à l'image de ce syrien on ne sait même pas pourquoi on vote apparemment:



Les votes avoisinant les 100% avec un peu de maquillage et des tours de passe passe. Un "président" d'une "république" héréditaire élu par un référendum dépassant 90%. C'est ça la démocratie et la légitimité pour toi?

Et puis si ce régime persiste qu'il y a un complot et des gangs armées parachutés (on ne sait comment) de l'étranger alors pourquoi la levée d'état d'urgence?? N'est ce pas contradictoire?
Ils s'emmêlent tout simplement les pinceaux et ce n'est qu'une contradiction parmi tant d'autres.

Entre temps la tuerie, les kidnapping les arrestations reprennent de plus belle...
Referendum qui disait.







Revenir en haut Aller en bas
Cyrax
Capitaine
Capitaine


messages : 998
Inscrit le : 01/01/2008
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Mar 28 Fév 2012 - 2:07

Quotidien à Bab Sibaa (Homs) avec les snipers du régime et devant un bâtiment détruit (selon la personne par un obus de gros calibre) :




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Aujourd'hui à 9:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Révolte en Syrie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Guerres et épaves - Le Syrie
» Syrie . 120 militaires français arrêtés
» Mathilde,17 ans,a suivi son petit ami parti faire le djihad en Syrie
» Une jeune Autrichienne djihadiste morte en Syrie
» soldat(s) français en Syrie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: