Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Guerre d'Algerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
hakhak
Caporal chef
Caporal chef
avatar

messages : 160
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : LAILA aka LES ABIBAS
Nationalité : Algerie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Guerre d'Algerie   Ven 2 Sep 2016 - 14:02

TYBBND4 a écrit:
C'est difficile de trouver ces informations, la majorité des familles dans Derb mbasso ont vendu leurs maisons et c'est devenu un grand marché des produits électroménager,alimentaires...Etc

Depuis les années 2000-2004 presque tous à changé dans ce quartier.
Mais tu pourras trouver ces informations chez les gens âgés là-bas.

Goodluck.

Merci TYBBND4
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1566
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: La Guerre d'Algerie   Ven 7 Oct 2016 - 7:31

http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/07/09/les-cranes-de-resistants-algeriens-n-ont-rien-a-faire-au-musee-de-l-homme_4966904_3232.html?utm_medium=Social&utm_source=Twitter&utm_campaign=Echobox&utm_term=Autofeed#link_time=1468067262 a écrit:


« Les crânes de résistants algériens » n’ont rien à faire au Musée de l’homme




En mai 2011, l’archéologue et historien algérien Ali Farid Belkadi lançait une pétition « pour le rapatriement des restes mortuaires algériens conservés dans les musées français », en particulier les crânes de résistants algériens tués par le corps expéditionnaire français dans les années 1840 et 1850, qu’il venait de retrouver dans les réserves du Musée de l’homme à Paris.

Alors que cet appel était lancé un an après le vote, par le Parlement français, d’une loi exigeant la « restitution [à la Nouvelle-Zélande] de toutes les têtes maories détenues en France », il n’a eu malheureusement que très peu d’écho. En mai dernier, l’universitaire et écrivain algérien Brahim Senouci a lancé un nouvel appel pour que soient restituées les « têtes des résistants algériens détenues par le Musée de l’homme », afin que leur pays les honore, avec cette fois un écho nettement plus large.

Il nous a paru important de le relayer en rappelant la raison de la présence dans un musée parisien de ces restes mortuaires, à partir de l’histoire de l’un d’entre eux : le crâne du cheikh Bouziane, chef de la révolte de Zaâtcha en 1849, écrasée par une terrible répression, emblématique de la violence coloniale.

Un siège de quatre mois

En 1847, après la reddition d’Abd-el- Kader, les militaires français croient que c’en est fini des combats en Algérie après plus de dix ans d’une guerre de conquête d’une sauvagerie inouïe. Mais, alors que le danger était surtout à l’ouest, il réapparaît à l’est début 1849, dans le Sud-Constantinois, près de Biskra, où le cheikh Bouziane reprend le flambeau de la résistance. Après des affrontements, il se retranche dans l’« oasis » de Zaâtcha, une véritable cité fortifiée où, outre des combattants retranchés, vivent des centaines d’habitants, toutes générations confondues.



Le 17 juillet 1849, les troupes françaises envoyées en hâte entament un siège, qui durera quatre mois. Après un premier assaut infructueux, l’état-major prend la mesure de la résistance et envoie une colonne de renfort de plus de 5 000 hommes, commandée par le général Émile Herbillon (1794-1866), commandant de la province de Constantine, suivie d’une autre, des zouaves dirigés par le colonel François Canrobert (1809-1895). Deux officiers supérieurs, plusieurs milliers d’hommes contre une localité du grand sud algérien, deux décennies après la prise d’Alger : la résistance algérienne était d’une ampleur et d’une efficacité exceptionnelles.

Le 26 novembre, les assiégeants, exaspérés par la longueur du siège, voyant beaucoup de leurs camarades mourir (des combats et du choléra), informés du sort que les quelques Français prisonniers avaient subi (tortures, décapitations, émasculations…), s’élancent à l’assaut de la ville. Chaque maison devient un fortin, chaque terrasse un lieu d’embuscade contre les assaillants. Après d’âpres combats, au cours desquels les Français subissent de lourdes pertes, le drapeau tricolore flotte sur le point culminant de l’oasis.

Deux ans plus tard, Charles Bourseul, un « ancien officier de l’armée d’Afrique » ayant participé à l’assaut, publiera son témoignage : « Les maisons, les terrasses sont partout envahies. Des feux de peloton couchent sur le sol tous les groupes d’Arabes que l’on rencontre. Tout ce qui reste debout dans ces groupes tombe immédiatement sous la baïonnette. Ce qui n’est pas atteint par le feu périt par le fer. Pas un seul des défenseurs de Zaâtcha ne cherche son salut dans la fuite, pas un seul n’implore la pitié du vainqueur, tous succombent les armes à la main, en vendant chèrement leur vie, et leurs bras ne cessent de combattre que lorsque la mort les a rendus immobiles. ». Il s’agissait là des combattants.

Destruction méthodique


Or, l’oasis abritait aussi des femmes, des vieillards, des enfants, des adolescents. La destruction de la ville fut totale, méthodique. Les maisons encore debout furent minées, toute la végétation arrachée. Les « indigènes » qui n’étaient pas ensevelis furent passés au fil de la baïonnette.

Dans son livre La Guerre et le gouvernement de l’Algérie, le journaliste Louis de Baudicour racontera en 1853 avoir vu les zouaves « se précipiter avec fureur sur les malheureuses créatures qui n’avaient pu fuir », puis s’acharner : « Ici un soldat amputait, en plaisantant, le sein d’une pauvre femme qui demandait comme une grâce d’être achevée, et expirait quelques instants après dans les souffrances ; là, un autre soldat prenait par les jambes un petit enfant et lui brisait la cervelle contre une muraille ; ailleurs, c’étaient d’autres scènes qu’un être dégradé peut seul comprendre et qu’une bouche honnête ne peut raconter. Des procédés aussi barbares n’étaient pas nécessaires, et il est très fâcheux que nos officiers ne soient pas plus maîtres en expédition de leurs troupes d’élite, qu’un chasseur ne l’est d’une meute de chiens courants quand elle arrive avant lui sur sa proie. »

D’après les estimations les plus basses, il y eut ce jour-là huit cents Algériens massacrés. Tous les habitants tués ? Non. Le général Herbillon se crut obligé de fournir cette précision : « Un aveugle et quelques femmes furent seuls épargnés ». Le pire est que la presse française d’alors reprit ce rapport cynique.

Fusillés puis décapités

Il y eut trois autres « épargnés »… provisoirement. Les Français voulurent capturer vivant – dans le but de faire un exemple – le chef de la résistance, le cheikh Bouziane. Au terme des combats, il fut fait prisonnier. Son fils, âgé de quinze ans, l’accompagna, ainsi que Si-Moussa, présenté comme un marabout. Que faire d’eux ? Ces « sauvages » n’eurent pas droit aux honneurs dus aux combattants.

Le général Herbillon ordonna qu’ils soient fusillés sur place, puis décapités. Leurs têtes, au bout de piques, furent emmenées jusqu’à Biskra et exposées sur la place du marché, afin d’augmenter l’effroi de la population. Un observateur, le docteur Ferdinand Quesnoy, qui accompagnait la colonne, dessina cette macabre mise en scène qu’il publia en 1888 dans un livre, témoignage promis à un certain avenir…

Que devinrent les têtes détachées des corps des combattants algériens ? Qui a eu l’idée de les conserver, pratique alors courante ? Où le furent-elles et dans quelles conditions ? Quand a eu lieu leur sordide transfert en « métropole » ? Cela reste à établir, même si certaines sources indiquent la date de 1874, d’autres la décennie 1880. Il semble certaines d’elles aient été d’abord exposées à la Société d’anthropologie de Paris, puis transférées au Musée de l’homme. Elles y sont encore aujourd’hui.

Soutenir les appels de citoyens algériens à rapatrier ces dépouilles dans leur pays, pour leur donner une sépulture digne comme cela fut fait pour les rebelles maori ou les résistants kanak Ataï et ses compagnons (en 2014), ne revient aucunement pour nous à céder à un quelconque tropisme de « repentance » ou d’une supposée « guerre des mémoires », ce qui n’aurait strictement aucun sens. Il s’agit seulement de contribuer à sortir de l’oubli l’une des pages sombres de l’histoire de France, celles dont l’effacement participe aujourd’hui aux dérives xénophobes qui gangrènent la société française.


Revenir en haut Aller en bas
General Dlimi
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1306
Inscrit le : 17/07/2010
Localisation : Sahara
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Guerre d'Algerie   Dim 9 Oct 2016 - 5:02

kabylius a écrit:
reportage

dans l'ombre d'une guerre c'est passé a la TV sur France3

ca parle du detournement de l'avion entre rabat et tunis.

il est dit clairement que c'est des pression financiere et politique contre le roi qui a poussé le roi a prendre un autre avion et a abandonner notre delegation alors qu'il savait que l'avion allé etre detourné. si ca ce n'est pas de la trahison, je crois que ce qu'il se passé aujourd'hui est la repercution de cette trahison d'hier.


http://pluzz.francetv.fr/videos/dans_l_ombre_d_une_guerre_,119523090.html
Yal pygmé quand des dizaines de milliers de tes compatriotes sont venus chialer a nos portes parce que la France venait de prendre leur territoire et qu'on les a fait entrer chez nous pour les protéger, nourris et logés au frai des marocains.
Quand un sultan marocain a jeté son armée au suicide et sans préparation en 1844 a la bataille d'isly parce que le fils d'un de ces caid est venu chialer (abdelkader que vous appelez emir) que les francais sont venu les coloniser et qu'il a besoin d'aide

On vous a trahi ?

On a perdu des milliers de km² de sahara, dans des régions où jamais aucun algerien n'a mis les pied et ne saurait meme pas décrire la facon de s'y rendre, des régions où les marocains ont fait la guerre aux francais quand vous faisiez pipi dans les montagnes a parler de pseudo resistance

Quand les francais sont venus voir les marocains et leur on dit on vous négocie les territoires qui sont a vous , et en echange vous abandonnez tout les algeriens et que le roi a refusé, on vous a trahi ?

Bande de nekkarine al khir, vous êtes la pire sale race que connaisse le monde arabe , vous avez fait la meme chose avec les tunisiens pour une vulgaire borne de territoire qui ne valait rien du tout et vous avez cru que vous alliez faire la meme chose avec nous mais on vous a explosé vos figures dans ces territoires, et vous etes partis vous sauver hagrouna lmarokia

Vous valez pas mieux que ceux qui vous ont colonisés, aucune valeure, que de la traitrise, suffit de voir vous vivez comme des chiens alors que vous avez des richesse a profusion, tout ca c'est parce que vous êtes mauvais, ya aucune baraka dans vos richesses

Vous nous cassez les pieds avec vos histoire, la guerre d'algerie vous avez fait quoi a part vous faire raser par les francais ?

Je n'ai lu ou vu aucune bataille où vous avez été héroique ou que vous êtes venu a bout de la france, a chaque fois ils vous mettaient une tri7a et vous allez pleurer ensuite.
Allah yarham li matou ma khalitouna nb9aw na7tarmokoum, a toujours rabacher les meme betises envers les marocains syadkoum li ma daro fikom ghir lkhir ou raditouh lihom b char.

Jai des batailles par dizaines au maroc où le colon francais et espagnols a ramasser ses dents, chez moi meme vous avons éliminé les espagnols de notre territoire par les armes, pas comme vous qui dites vous vous etes libérés alorss que c'est la france qui vous a jeté l'independance, chez moi on a fait vraiment la guerre (pas cache cache comme chez toi) aux espagnols et lorsqu'ils ont evacués le terrain, ils n'y sont plus jamais revenu, plus jamais ils n'ont essayés de revenir, depuis cette bataille nous étions libre, ca c'est se liberer par les armes, et pourtant on est pas la a le crier sur tout les toits.


Aujourd'hui encore vous montrer a quel points vous etes laches, vous etes allez soutenir le polisario et diviser les sahraoui par cette occasion , par manque de courage de vous attaquer directement a nous, vous utilisez un proxy que vous avez installés dans des bidonvilles dans la partie du sahara la plus inhospitaliére (lahmada) et vous faites semblant de soutenir les sahraoui, qui aurait fait ca ?

Tu as de la chance ya terket franca que tu ne sois pas en face de moi, je t'aurais fait bouffer ton clavier avec tes dents


Dernière édition par General Dlimi le Dim 9 Oct 2016 - 5:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
General Dlimi
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1306
Inscrit le : 17/07/2010
Localisation : Sahara
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Guerre d'Algerie   Dim 9 Oct 2016 - 5:06

Donnez nous ces batailles héroiques que vous avez faites pendant la guerre d'algerie ? On veut les connaitre.
Revenir en haut Aller en bas
atlas
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3676
Inscrit le : 15/06/2008
Localisation : vitrolles
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: La Guerre d'Algerie   Dim 9 Oct 2016 - 7:19

General Dlimi a écrit:
kabylius a écrit:
reportage

dans l'ombre d'une guerre c'est passé a la TV sur France3

ca parle du detournement de l'avion entre rabat et tunis.

il est dit clairement que c'est des pression financiere et politique contre le roi qui a poussé le roi a prendre un autre avion et a abandonner notre delegation alors qu'il savait que l'avion allé etre detourné. si ca ce n'est pas de la trahison, je crois que ce qu'il se passé aujourd'hui est la repercution de cette trahison d'hier.


http://pluzz.francetv.fr/videos/dans_l_ombre_d_une_guerre_,119523090.html
Yal pygmé quand des dizaines de milliers de tes compatriotes sont venus chialer a nos portes parce que la France venait de prendre leur territoire et qu'on les a fait entrer chez nous pour les protéger, nourris et logés au frai des marocains.
Quand un sultan marocain a jeté son armée au suicide et sans préparation en 1844 a la bataille d'isly parce que le fils d'un de ces caid est venu chialer (abdelkader que vous appelez emir) que les francais sont venu les coloniser et qu'il a besoin d'aide

On vous a trahi ?

On a perdu des milliers de km² de sahara, dans des régions où jamais aucun algerien n'a mis les pied et ne saurait meme pas décrire la facon de s'y rendre, des régions où les marocains ont fait la guerre aux francais quand vous faisiez pipi dans les montagnes a parler de pseudo resistance

Quand les francais sont venus voir les marocains et leur on dit on vous négocie les territoires qui sont a vous , et en echange vous abandonnez tout les algeriens et que le roi a refusé, on vous a trahi ?

Bande de nekkarine al khir, vous êtes la pire sale race que connaisse le monde arabe , vous avez fait la meme chose avec les tunisiens pour une vulgaire borne de territoire qui ne valait rien du tout et vous avez cru que vous alliez faire la meme chose avec nous mais on vous a explosé vos figures dans ces territoires, et vous etes partis vous sauver hagrouna lmarokia

Vous valez pas mieux que ceux qui vous ont colonisés, aucune valeure, que de la traitrise, suffit de voir vous vivez comme des chiens alors que vous avez des richesse a profusion, tout ca c'est parce que vous êtes mauvais, ya aucune baraka dans vos richesses

Vous nous cassez les pieds avec vos histoire, la guerre d'algerie vous avez fait quoi a part vous faire raser par les francais ?

Je n'ai lu ou vu aucune bataille où vous avez été héroique ou que vous êtes venu a bout de la france, a chaque fois ils vous mettaient une tri7a et vous allez pleurer ensuite.
Allah yarham li matou ma khalitouna nb9aw na7tarmokoum, a toujours rabacher les meme betises envers les marocains syadkoum li ma daro fikom ghir lkhir ou raditouh lihom b char.

Jai des batailles par dizaines au maroc où le colon francais et espagnols a ramasser ses dents, chez moi meme vous avons éliminé les espagnols de notre territoire par les armes, pas comme vous qui dites vous vous etes libérés alorss que c'est la france qui vous a jeté l'independance, chez moi on a fait vraiment la guerre (pas cache cache comme chez toi) aux espagnols et lorsqu'ils ont evacués le terrain, ils n'y sont plus jamais revenu, plus jamais ils n'ont essayés de revenir, depuis cette bataille nous étions libre, ca c'est se liberer par les armes, et pourtant on est pas la a le crier sur tout les toits.


Aujourd'hui encore vous montrer a quel points vous etes laches, vous etes allez soutenir le polisario et diviser les sahraoui par cette occasion , par manque de courage de vous attaquer directement a nous, vous utilisez un proxy que vous avez installés dans des bidonvilles dans la partie du sahara la plus inhospitaliére (lahmada) et vous faites semblant de soutenir les sahraoui, qui aurait fait ca ?

Tu as de la chance ya terket franca que tu ne sois pas en face de moi, je t'aurais fait bouffer ton clavier avec tes dents


J'aime bien....


Et c'est vrai !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://hdefali@aol.fr
Alloudi
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 6617
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Guerre d'Algerie   Dim 9 Oct 2016 - 13:06

Toutes ces histoires contre le Maroc, et les bourrages de cranes qui vont avec,  c'est la ruse qu'a trouvé le clan de Oujda pour faire oublier aux algériens, sa prise de pouvoir brutale et illégitime, au lendemain de l'indépendance.

Ce même clan, qui, pour le détournement de l'avion du FLN, cri à la trahison, en oubliant de préciser que lui à fait exilé, emprisonné, assassiné de nombreuses figures de la résistance algérienne (Ferhat Abbas, Hocine Ait Ahmed, Ali Mecili assassiné, Boudiaf assassiné,  Mohamed Khider assassiné, Krim Belkacem assassiné...)


Ce même clan encore qui, pour la guerre des sables, cri à l'agression marocaine contre la jeune république algérienne et son armée affaibli.

Oubliant que le Maroc aurait pu écraser une bonne partie de cette armée qui se trouvait à Oujda,sans la laisser filer en Algérie, si son désir était vraiment de s en prendre à l'Algérie indépendante.

Mais nous sommes tellement bons , qu'ont laissent filer l'ennemie en lui fournissant meme les armes pour nous faire battre  Laughing :

Citation :
Morocco
R: Algeria (6) AMX-13/75 Light tank (1962) 1962 (6) Second-hand; aid; no. could be 4

SIRPI


Pour notre part, ont cherchent encore une aide,un soutient, destiné au Maroc, qui serait un jour venue de l Est... clown

_________________
Gloire à nos aieux  
Revenir en haut Aller en bas
RadOne
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 815
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: La Guerre d'Algerie   Dim 9 Oct 2016 - 14:46

Trop bon, trop con ...
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13270
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: La Guerre d'Algerie   Dim 21 Mai 2017 - 15:41

C'est aussi ça la guerre d'Algerie





_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Guerre d'Algerie   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Guerre d'Algerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» ALGERIE La guerre s'enracine pendant l'été 1955
» La guerre d' Algérie en 1957
» 1958 guerre d'Algérie : 3 soldats français fusillés en Tunisie
» la guerre d' Algérie était-elle évitable ?
» les disparus de la guerre d'Algérie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits à travers l´âge-
Sauter vers: