Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Crise Malienne - risque de partition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
AuteurMessage
zapbox
Commandant
Commandant


messages : 1195
Inscrit le : 21/11/2010
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Crise Malienne - risque de partition   Dim 1 Avr 2012 - 20:08

faut parler ici du sujet sur le mali parceque on discute dans le sujet sur l'armée malienne .

_________________

"Quand on envera les cons en orbite...et ben toi t'auras pas fini de tourner" Le Pacha
Revenir en haut Aller en bas
tshaashh
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1305
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Canada
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Dim 1 Avr 2012 - 20:25

zapbox a écrit:
faut parler ici du sujet sur le mali parceque on discute dans le sujet sur l'armée malienne .

A qui profite le crime donc...

les pays de l'UMA je croie vont tous y voire une zone d'instabilite accrue. idem pour les pays d'afrique de l'ouest.

l'histoire pourrait s'averer differente pour les autres joueurs.

carte ethnique:


Spoiler:
 

_________________
Citation :
One should then look at the world of creation. It started out from the minerals and progressed, in an ingenious, gradual manner, to plants and animals. [...] The animal world then widens, its species become numerous, and, in a gradual process of creation, it finally leads to man, who is able to think and to reflect. The higher stage of man is reached from the world of the monkeys, in which both sagacity and perception are found, but which has not reached the stage of actual reflection and thinking. At this point we come to the first stage of man after (the world of monkeys). This is as far as our (physical) observation extends.


Ibn Khaldoun, Al Mouqaddimah (1377 - Franz Rosenthal translation), Ch.1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Dim 1 Avr 2012 - 22:45

Citation :
Le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) et des groupes liés à al-Qaida coupent le pays en deux.

La rébellion touareg au Mali enchaîne les victoires. En trois jours, le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) s'est rendu maître de toutes les grandes villes du nord du pays. Cette avancée fulgurante met les putschistes au pouvoir à Bamako depuis deux semaines dans une position intenable, les poussant à des concessions pour tenter d'éviter un désastre plus grand encore.

Le MNLA pousse son avantage. Après Kidal, les rebelles sont entrés samedi dans Gao. Dimanche leurs troupes cernaient Tombouctou, la capitale du nord du Mali désertée par l'armée régulière, dont la chute était inéluctable. «Les soldats ont fui samedi devant les rebelles. Il n'y avait plus que quelques milices arabes pour défendre la ville mais elles se sont ralliées dimanche après quelques combats. Tombouctou est une ville ouverte», a affirmé dimanche un habitant de la ville. Les habitants de la cité, furieux, se ruaient dimanche à l'aube dans les rues pour piller les magasins et la caserne grande ouverte. «Les bâtiments du camp sont en flamme et c'est l'anarchie dans la ville», souligne un autre habitant. Les rebelles auraient commencé à effectuer des patrouilles dans la ville en fin de matinée. «J'ai vu une vingtaine de pick-up où flottait le drapeau du MNLA prendre le contrôle de l'est de la ville», explique-t-il. Les Touaregs seraient appuyés par Ansar Dine, une milice salafiste dirigée par Iyad ag Ghaly et par les hommes d'Unicité Djihad en Afrique de l'Ouest, une milice liée à al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi).

Ces deux groupes avaient été aussi signalés lors de la prise de Gao. Dimanche, cette grosse ville commerçante était entièrement aux mains du MNLA. Comme à Tombouctou, des pillages étaient signalés. «Les populations volent des bâtiments publics mais c'est tout. Nous sommes chez nous», affirmait au téléphone, Sidi ag Weto, un responsable de la rébellion. Cet officier indiquait que le MNLA envisageait maintenant de poursuivre leur offensive éclair. Il ne devrait pas rencontrer beaucoup de résistance. Selon une source fiable, les militaires se sont repliés de toutes les villes au sud de Gao et de Tombouctou pour se grouper en désordre à Mopti. Mal armés, démotivés, les militaires maliens ne semblent plus à même de la moindre manœuvre. La défection samedi soir de Alhadji ag Gamou, qui a annoncé avoir rejoint le MNLA avec 500 de ses hommes, n'est que le signe le plus évident de cette déliquescence. Ce colonel-major d'origine touareg, ancien chef d'état-major du président renversé Amadou Toumani Touré, avait la charge du front de Kidal.

http://www.lefigaro.fr/international/2012/04/01/01003-20120401ARTFIG00223-les-rebelles-touaregs-controlent-le-nord-du-mali.php
Revenir en haut Aller en bas
tshaashh
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1305
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Canada
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Dim 1 Avr 2012 - 23:41

Mali: la junte demande un cessez-le-feu aux rebelles touareg

Citation :


afp.com/Georges Gobet
Le Mouvement national pour la libération de l'Azawad contrôle Tombouctou, Gao et Kidal. Le capitaine Amadou Haya Sanogo a dépêché des émissaires auprès du groupe rebelle pour "rétablir l'ordre".

La junte militaire au pouvoir à Bamako a dépêché des émissaires auprès des groupes rebelles touareg qui ont pris les principales villes du Nord du Mali pour tenter d'obtenir un cessez-le-feu, a annoncé dimanche son chef, le capitaine Amadou Haya Sanogo. "Nous avons hérité (...) d'une situation pourrie, on essaie de faire au mieux. Et sur le terrain, on a déjà envoyé des émissaires essayer d'obtenir un cessez-le-feu, afin que ceux qui sont chargés du rétablissement de l'ordre ou bien les négociations" puissent travailler, a déclaré le capitaine Sanogo.

Après avoir pris Kidal vendredi et Gao samedi, les rebelles touareg sont entrés dimanche à la mi-journée dans la ville de Tombouctou, dernière ville du nord-est du Mali encore sous contrôle gouvernementale.

La principale composante de la rébellion touareg malienne, le Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA), a annoncé dimanche avoir pris le contrôle de Tombouctou et de sa région entière. Le MNLA "vient de mettre fin à l'occupation malienne" à Tombouctou et dans toute sa région, dont il assure désormais "le contrôle et l'administration", affirme un communiqué publié sur le site Internet du groupe rebelle.

Selon des habitants, interrogés au téléphone à la mi-journée par l'AFP, des rebelles ont investi Tombouctou quasiment sans combattre, après avoir négocié avec une milice arabe loyaliste qui s'était positionnée le matin même dans la ville après la défection de la plupart des militaires de l'armée malienne.

"Les rebelles sont arrivés dans Tombouctou. Au moment où je parle, je les vois (se diriger) vers une banque de la ville", a déclaré un habitant, interrogé au téléphone depuis Bamako, et dont le témoignage a été confirmé par plusieurs autres sources précisant notamment qu'il y actuellement peu de coups de feu.



Un civil, un jeune homme, a été tué par un éclat d'obus au ventre près de la grande mosquée, selon Oumar Haïdara, directeur d'une école privée de Tombouctou. Toujours selon des témoins, des scènes de pillages étaient observées en début d'après-midi en plusieurs endroits de la ville. "Le trésor, des banques, la police, le gouvernorat, et même l'hôpital ont été pillés", a accusé le directeur d'une succursale de banque.

"Nous avons dit aux rebelles que c'est notre ville"
Des miliciens arabes loyalistes ont pris position pour défendre la ville où de nombreux militaires des forces gouvernementales se sont mis en civil et ont quitté leurs positions.

"Vers l'aéroport, j'ai vu des miliciens arabes qui ont pris position. On ne voit pas de militaires en ville. Ils se sont déshabillés et sont en civil", a reconnu Moussa Haïdara, un policier local. "Les miliciens tirent en l'air dans des quartiers. Ils ont la ville en main. Et je crois qu'ils feront face aux rebelles ", avait estimé cette source. Quasiment aucune boutique n'était ouverte dimanche dans la ville, toujours selon des témoins, interrogés au téléphone depuis Bamako.

La milice arabe locale a pris contact avec les deux groupes rebelles touareg qui assiègent la ville, selon l'un des chefs de cette milice. "Nous leur avons dit de ne pas entrer dans la ville, pour éviter les actes de violences", a déclaré Brahim Ould Handé, chef de cette milice.

Gao aux mains des rebelles

Selon des sources concordantes, la ville de Gao est tombée dans la nuit de samedi à dimanche aux mains des rebelles, qui ont investi les deux camps militaires. "Les deux camps de Gao sont tombés entre les mains de différents groupes rebelles. Gao est entre leurs mains", a déclaré à l'AFP un conseiller du gouverneur, interrogé au téléphone depuis Bamako. "Nous contrôlons le camp qui est à la sortie de la ville", a indiqué à l'AFP un élu de la région, Mohamed Assale, rallié aux rebelles du Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA), principale composante de la rébellion. "Les rebelles islamistes contrôlent le camp 2 qui est à l'intérieur de Gao. Avec les islamistes, nous avons le même objectif, la lutte contre le pouvoir malien", a précisé cette source.

Principale ville du nord Mali encore sous contrôle des forces gouvernementales, à environ 1000 km au nord-est de Bamako, Gao abritait l'état-major de l'armée pour toute la région septentrionale. Il s'agit d'une grosse prise pour la rébellion.
Selon des témoins, interrogés par l'AFP dans la nuit de samedi à dimanche, les portes de la prison civile ont été ouvertes de force par des inconnus, et plusieurs bâtiment publics ont été pillés par des civils. Les responsables de plusieurs ONG internationales basées à Gao ont quitté la ville, selon une source sécuritaire sur place.

Le chef de la junte militaire au pouvoir depuis le 22 mars à Bamako, le capitaine Amadou Sanogo, avait ordonné samedi soir à l'armée de "ne pas prolonger les combats", laissant de facto la ville ouverte aux rebelles qui y avaient lancé des attaques dans la matinée. A un millier de kilomètres au nord-est de Bamako, Gao, environ 90.000 habitants, abritait l'état-major des forces gouvernementales pour toute la région Nord.
Avec AFP

L'EXPRESS

_________________
Citation :
One should then look at the world of creation. It started out from the minerals and progressed, in an ingenious, gradual manner, to plants and animals. [...] The animal world then widens, its species become numerous, and, in a gradual process of creation, it finally leads to man, who is able to think and to reflect. The higher stage of man is reached from the world of the monkeys, in which both sagacity and perception are found, but which has not reached the stage of actual reflection and thinking. At this point we come to the first stage of man after (the world of monkeys). This is as far as our (physical) observation extends.


Ibn Khaldoun, Al Mouqaddimah (1377 - Franz Rosenthal translation), Ch.1
Revenir en haut Aller en bas
General Dlimi
Commandant
Commandant


messages : 1140
Inscrit le : 17/07/2010
Localisation : Sahara
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 1:02

J'ai le sentiment que la population n'est pas contre mais je ne pense pas que sa se réalisera, le plus dur sera de défendre l'Azawad, le probléme des nordistes c'est leur nombre, dur de defendre dans une guerre de position.
Revenir en haut Aller en bas
tshaashh
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1305
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Canada
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 3:51

General Dlimi a écrit:
J'ai le sentiment que la population n'est pas contre mais je ne pense pas que sa se réalisera, le plus dur sera de défendre l'Azawad, le probléme des nordistes c'est leur nombre, dur de defendre dans une guerre de position.

+1

Peut etre qu'il est voulu que l'hypothetique Azawad necessite une presence etrangere pour garantir la viabilite? proter l'azawad et...ses ressources...

_________________
Citation :
One should then look at the world of creation. It started out from the minerals and progressed, in an ingenious, gradual manner, to plants and animals. [...] The animal world then widens, its species become numerous, and, in a gradual process of creation, it finally leads to man, who is able to think and to reflect. The higher stage of man is reached from the world of the monkeys, in which both sagacity and perception are found, but which has not reached the stage of actual reflection and thinking. At this point we come to the first stage of man after (the world of monkeys). This is as far as our (physical) observation extends.


Ibn Khaldoun, Al Mouqaddimah (1377 - Franz Rosenthal translation), Ch.1
Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 7:18

tshaashh a écrit:
General Dlimi a écrit:
J'ai le sentiment que la population n'est pas contre mais je ne pense pas que sa se réalisera, le plus dur sera de défendre l'Azawad, le probléme des nordistes c'est leur nombre, dur de defendre dans une guerre de position.

+1

Peut etre qu'il est voulu que l'hypothetique Azawad necessite une presence etrangere pour garantir la viabilite? proter l'azawad et...ses ressources...

Bingo tsash we are going to see the split of the big and poor countries in with in.every country who is large , poor and can't control it politically and military will be divided so uncle sam and the others will control it indirectly .
Revenir en haut Aller en bas
marques
Colonel
Colonel


messages : 1909
Inscrit le : 05/11/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 9:57

c'est simplement le retour de bâton du découpage géographique colonial .. Le Mali du Nord au Sud n'a aucune cohérence ni géographique, ni ethnique, ni religieuse, ni linguistique ...

et on ne peut pas applaudir la sécession entre le Soudan et le Sud Soudan et refuser aux populations Touaregs leur droit à l'auto-détermination Very Happy

je sens que cette affaire aura des impacts beaucoup plus importantes au niveau de la stabilité de ces états tous pré-fabriqués de A à Z par le colonisateur Français ...

et le sujet du Sahara, ne s'arrête pas simplement au sujet du "sahara occidental" comme on veut nous le vendre depuis 40 ans !!!

Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 12:24

Les barbus sont arrivées Evil or Very Mad

Citation :
Mali: les islamistes à Tombouctou

BAMAKO (AP) — Après avoir été prise par les rebelles touaregs, les islamistes sont entrés lundi dans Tombouctou et ont planté leur drapeau, a annoncé un membre de l'armée malienne.

Le groupe de rebelles Ansar Dine est arrivé à bord d'un convoi de dix véhicules, a précisé l'homme, sous condition d'anonymat.

Tombouctou, qui se trouve à environ 1.000 kilomètres de la capitale, Bamako, avait été attaquée par les rebelles touaregs dimanche, provoquant la fuite des habitants.

Les hommes du Mouvement national de libération de l'Azaouad (MNLA) revendiquent l'autonomie de la région de l'Azaouad, foyer traditionnel des nomades touaregs. Ils sont appuyés par des Touaregs libyens qui ont combattu pour Moammar Kadhafi et ont gagné le Mali après sa chute l'an dernier.
http://www.romandie.com/news/n/Mali_les_islamistes_a_Tombouctou020420121207.asp
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 12:33

y´aura bel et bien partition,car c´est decidé ailleurs et depuis la chute de kadhafi qui a catalysé l´affaire,bien des choses vont changer la bas et surtout pour leurs voisins immediats..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
zapbox
Commandant
Commandant


messages : 1195
Inscrit le : 21/11/2010
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 13:13

Yakuza a écrit:
y´aura bel et bien partition,car c´est decidé ailleurs et depuis la chute de kadhafi qui a catalysé l´affaire,bien des choses vont changer la bas et surtout pour leurs voisins immediats..

si ya partition soutenu par l'europe et usa pour 120 000 habitan il pourront plus soutenir le maroc dans sa cause pour le sahara ect ce que il peu y avoir des repercution sur vous ?

_________________

"Quand on envera les cons en orbite...et ben toi t'auras pas fini de tourner" Le Pacha
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 13:28

Citation :
Le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé a affirmé aujourd'hui à Dakar que "la France ne s'engagera pas militairement" au Mali, où "la situation se dégrade très rapidement", mais elle est prête à une aide "logistique".

"La situation est dangereuse, c'est la raison pour laquelle j'ai demandé à nos ressortissants dont la présence n'est pas indispensable de quitter le pays, il faut prendre le maximum de précautions", a déclaré Alain Juppé à des journalistes, ajoutant: "Nous pouvons aider sur le plan logistique ou la formation, mais il n'est pas question de mettre des soldats français sur le sol du Mali".

Alain Juppé s'est inquiété de l'influence des groupes armés islamistes combattant au côté de la rébellion touareg du Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA) qui contrôle depuis dimanche tout le nord du Mali.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/04/02/97001-20120402FILWWW00455-mali-pas-d-engagement-militaire-juppe.php
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 13:34

j´ai pas compris la relation zapbox scratch en plus HS
le mali n´est pas le Maroc mon ami,faut jamais reflechir comme ca,y´a difference entre pays instable,failed state qu´on peut manipuler ou changer sans grandes repercusions negatives,et un allié strategique reconnu,qui est la porte de l´afrique et dont la stabilité est un gain pour les puisances./HS fermé.
je pourrai te dire meme qu´on va pas pleurer ce qui arrive la bas,car dans notre interet moyen/long terme(..)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6032
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 13:40

moi j'ai toujour eu un peu de mal dans les relations entre le Maroc et le Mali
d'un coté le Mali reconnait la RASD mais vend ses grandes entreprises au Marocain
le Mali est le 1er pays africain en terme IDE Marocain mais ATT n'as jamais fait de visite officiel au Maroc...

J'ai beaucoup de mal a voir ce que le Maroc cherche ou pas au Mali

rappelons que le Nord-Ouest du Mali faisait partie du projet du "Grand Maroc"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
General Dlimi
Commandant
Commandant


messages : 1140
Inscrit le : 17/07/2010
Localisation : Sahara
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 13:43

inanc a écrit:
Les barbus sont arrivées Evil or Very Mad

Citation :
Mali: les islamistes à Tombouctou

BAMAKO (AP) — Après avoir été prise par les rebelles touaregs, les islamistes sont entrés lundi dans Tombouctou et ont planté leur drapeau, a annoncé un membre de l'armée malienne.

Le groupe de rebelles Ansar Dine est arrivé à bord d'un convoi de dix véhicules, a précisé l'homme, sous condition d'anonymat.

Tombouctou, qui se trouve à environ 1.000 kilomètres de la capitale, Bamako, avait été attaquée par les rebelles touaregs dimanche, provoquant la fuite des habitants.

Les hommes du Mouvement national de libération de l'Azaouad (MNLA) revendiquent l'autonomie de la région de l'Azaouad, foyer traditionnel des nomades touaregs. Ils sont appuyés par des Touaregs libyens qui ont combattu pour Moammar Kadhafi et ont gagné le Mali après sa chute l'an dernier.
http://www.romandie.com/news/n/Mali_les_islamistes_a_Tombouctou020420121207.asp

Je me méfie de tout cela a chaque victoire du MNLA on met en avant des groupes soit disant islamistes pour faire peur a la communauté internationale.

Depuis le début, les civils n'ont jamais été inquiété a chaque fois que le mouvement de liberation reprenait le controle d'un lieu a l'armée malienne.

Force est de constater que le MNLA a été souvent acclamé par la population lors de son entrée dans les villes.
Revenir en haut Aller en bas
General Dlimi
Commandant
Commandant


messages : 1140
Inscrit le : 17/07/2010
Localisation : Sahara
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 13:44

zapbox a écrit:
Yakuza a écrit:
y´aura bel et bien partition,car c´est decidé ailleurs et depuis la chute de kadhafi qui a catalysé l´affaire,bien des choses vont changer la bas et surtout pour leurs voisins immediats..

si ya partition soutenu par l'europe et usa pour 120 000 habitan il pourront plus soutenir le maroc dans sa cause pour le sahara ect ce que il peu y avoir des repercution sur vous ?

Absolument pas, par contre les touareg de l'Azawad ont leur cousins juste au nord si tu vois ce que je veux dire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 13:48

le Mali a constitué un pays profiteur/contribuable du Polz(dans les 80s bcp de combattants/pseudos refugiés etaient maliens),ils ont tout fait pour profiter tantot de l´une comme de l´autre partie,sans jamais etre coherent dans leur politique etrangere.
en un tel etat les puissances ne peuvent jamais compter dessus,car incomprehnsible et imprevisible(ca rappel un autre),donc tu ne peux faire de bonnes affaires/relations avec,dans ce cas vaut mieux redistribuer les cartes.
a la place d´algerie je me ferai des soucis..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6032
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 13:56

c'est sur...
Mais qu'est ce que le Maroc peut faire dans cette histoire, autant on l'as vu comment il a profiter des révolution tunisienne et libyenne ( syrienne ?)
On l'as vu aussi actif aprés les cout d'etat en Mauritanie et Niger
de même avec les élections au Sénégal

Mais dans le cas du Mali, il a l'air absent, je ne sens pas qu'il y ait une initiative en préparation...

Même chose pour l'Algérie qui a l'air spactateur passif de la situation...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
General Dlimi
Commandant
Commandant


messages : 1140
Inscrit le : 17/07/2010
Localisation : Sahara
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 14:05

Yakuza a écrit:
le Mali a constitué un pays profiteur/contribuable du Polz(dans les 80s bcp de combattants/pseudos refugiés etaient maliens),ils ont tout fait pour profiter tantot de l´une comme de l´autre partie,sans jamais etre coherent dans leur politique etrangere.
en un tel etat les puissances ne peuvent jamais compter dessus,car incomprehnsible et imprevisible(ca rappel un autre),donc tu ne peux faire de bonnes affaires/relations avec,dans ce cas vaut mieux redistribuer les cartes.
a la place d´algerie je me ferai des soucis..
Finalement toute cet histoire a la base viens du fait que le Mali ai voulu faire confiance à l'Algerie en la suivant dans son jeu au sahel.

Ce qui se passe aujourd'hui, n'est que le prix a payer de ce choix.
mirage a écrit:
c'est sur...
Mais qu'est ce que le Maroc peut faire dans cette histoire, autant on l'as vu comment il a profiter des révolution tunisienne et libyenne ( syrienne ?)
On l'as vu aussi actif aprés les cout d'etat en Mauritanie et Niger
de même avec les élections au Sénégal

Mais dans le cas du Mali, il a l'air absent, je ne sens pas qu'il y ait une initiative en préparation...

Même chose pour l'Algérie qui a l'air spactateur passif de la situation...
l'Algerie a peur de la contagion.

le Maroc attend de voir comment ca va se passer, rien n'est encore dis que l'Azawad va être indépendant, il ne faut pas s'emballer.

Cet histoire du Mali c'est un sacré bourbier, la rebellion du nord a fait tomber tout le pays qui était déja trés fragile.

edit Yak: la prochaine fois tes posts seront supprimés si tu ne regourpe pas Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 14:11

la France gere tout en coulisses t´inquiete pas.
les militaires eux sont deja traités bien avant par le pentagone (on accede au leadership par exercices interposés),sinon comment expliquer que le coup coincide avec ces attaques successives et ne rencontrent aucune resistance,une piece bien jouée.
le but est plus gros que le Mali,c´est le domino commencé bien avant ailleurs,justmy2cents

_________________
Revenir en haut Aller en bas
zapbox
Commandant
Commandant


messages : 1195
Inscrit le : 21/11/2010
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 14:25

c'est possible que le polisario vien en aide au MNLA et forme un pays en abandonnant le sahara occidental ?

_________________

"Quand on envera les cons en orbite...et ben toi t'auras pas fini de tourner" Le Pacha
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9335
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 14:30

Tout est possible dans le Mercenariat. Tout pays de la zone saharienne qui apparaitré comme "faible" verra un scenario cessessioniste se dessiner. Les brigands de cette zone on besoin d'instabilité pour faire prospérer leur business. Et le Mali apparait comme le "maillon faible".

PGM
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 15:06

Yakuza a écrit:
la France gere tout en coulisses t´inquiete pas.
les militaires eux sont deja traités bien avant par le pentagone (on accede au leadership par exercices interposés),sinon comment expliquer que le coup coincide avec ces attaques successives et ne rencontrent aucune resistance,une piece bien jouée.
le but est plus gros que le Mali,c´est le domino commencé bien avant ailleurs,justmy2cents

On peut parler d'un grand Moyen-Orient Afrique de l'Ouest bis. Redessiner les cartes.
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6032
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 15:52

La zone Sahélo-Saharienne fait parti du projet du Grand Moyen Orient ( cf: Pan Sahel Initiative)

D'ailleur autre inconnu de l'Histoire qu'on entend pas....Africom ! (qu'est ce qu'ils foutent ?)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3321
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 2 Avr 2012 - 17:17

Citation :

Du Mali à la Libye, la recomposition de l’Afrique sahélo-saharienne est en cours



Au Mali, après Gao, Tombouctou, la "cité mystérieuse" qui fit tant rêver les explorateurs du XIXe siècle, semble désormais à la portée des combattants touaregs.
Sans une intervention étrangère de dernière heure, on ne voit pas comment la ville pourrait leur échapper. Toute la rive nord du fleuve Niger sera donc entre leurs mains. L’actuel conflit a débuté le 17 janvier 2012, à Menaka et dans la région de Kidal, les Touaregs revendiquant l’autodétermination et l’indépendance, leur guerre étant destinée à "libérer le peuple de l’Azawag de l’occupation malienne".

Plus à l’Est, en Libye, dans les régions de Sebha et de Koufra, les combats meurtriers entre les Toubou et les tribus arabes ont repris le 26 mars et les Toubou revendiquent désormais, eux aussi, un État indépendant. Comme la moitié de l’ethnie toubou vit au Tchad où elle est connue sous le nom de Goranes, les actuels évènements risquent d’y rallumer par contagion une autre guerre, interne celle là, entre les Toubou-Goranes et les Zaghawa qui sont au pouvoir à N’Djamena.

Voilà le double résultat de l’intervention franco-otanienne en Libye. Le président tchadien Idriss Déby Itno avait vu juste quand il avait mis en garde Paris, affirmant qu’elle allait déstabiliser toute une région aux fragiles équilibres.

Face à cette situation, qu’est-il possible de faire ?

Pour le moment, au Tchad, le président Déby a la situation sous contrôle, mais il ne peut pas laisser les Toubou de Libye se faire massacrer au risque de voir les Toubou-Goranes échapper à son autorité.

Au Mali, l’alternative est simple :

- Soit nous laissons le cours de la longue histoire reprendre son déroulé et nous admettons la réalité qui est que le Mali n’a jamais existé et que les Touaregs ne veulent plus être soumis aux Noirs du Sud. Dans ce cas, nous entérinons le fait accompli séparatiste et nous veillons à ce que les Touaregs qui auront obtenu ce qu’ils demandaient deviennent nos alliés dans le combat contre Aqmi.

- Soit, de concert avec les États de l’Ouest africain, nous intervenons militairement contre les Touaregs pour reconstituer une fiction d’État malien et nous jetons ces derniers dans les bras d’Aqmi avec tous les risques de contagion qu’une telle politique implique.

Bernard LUGAN
Universitaire africaniste, Bernard Lugan aborde les questions africaines sur la longue durée en partant du réel, à savoir la Terre et les Hommes. Pour lui, il convient de parler des Afriques et non de l’Afrique, et des Africains, donc des peuples et des ethnies, et non de l’Africain, terme aussi vague que réducteur. Après plus de trente années d’expériences de terrain et d’enseignement universitaire en Afrique, il fut notamment professeur durant dix ans à l’université nationale du Rwanda, il mène actuellement des activités multiples : édition d’une revue africaniste diffusée par internet (www.bernard-lugan.com), direction d’un séminaire à l'Ecole de Guerre, conseil auprès de sociétés impliquées en Afrique. Il est également expert pour l’ONU auprès du TPIR (Tribunal International pour le Rwanda) qui siège à Arusha, en Tanzanie.

_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Aujourd'hui à 17:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Crise Malienne - risque de partition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 40Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pensées rationnelles pour surmonter nos peurs lors d'une crise de panique
» Crise la nuit
» La crise...
» Cherbourg, ville-arsenal en crise
» Crise des 8-9 mois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: