Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Crise Malienne - risque de partition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Jeu 5 Avr 2012 - 12:51

Des rebelles ont capturer le consulat algérien a Gao, des diplomates algériens seraient kidnappés.

Revenir en haut Aller en bas
enemy territory
1ere classe
1ere classe


messages : 83
Inscrit le : 25/11/2011
Localisation : chez moi
Nationalité : Algerie

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Jeu 5 Avr 2012 - 12:52

Citation :
aqmi, n'en parlons même pas ,
Citation :
ils peuvent remonter facilement vers le territoire algérien
ou lybien et attendre que çà se passe...
je ne croit pas que il essaierons de remonté vers le nord ,il ont trouvé mieux au sud
des armée faible et des territoire vaste ,remonté cest du risqué de ce faire éliminé (pression sécuritaire )
pour la lybie merci plutôt l'otan qui grâce a elle a donné un aqmi des arme et une base arrière
le rôle de l'algerie était intermédiaire entre le MNLA et les malien pour évité encore plus le bain de sang
sur cette affaire aussi elle na pas a prendre partie ni contre l'un ni contre l'autre vue que les 2 peuve Etre des allie pour combattre aqmi sur cette région
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12865
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Jeu 5 Avr 2012 - 15:16

Citation :
Mali : enlèvement du consul d'Algérie

Le consul d'Algérie à Gao, au nord-est du Mali, et six membres de sa mission ont été enlevés aujourd'hui, a indiqué le ministère algérien des Affaires étrangères, confirmant des témoignages sur une attaque d'islamistes armés.

"Le consul et six agents du consulat ont été forcés à sortir du siège de la représentation diplomatique. Ils sont actuellement sous la responsabilité de parties que nous ne connaissons pas", a précisé le chef de la diplomatie algérienne Mourad Medelci.

"Une cellule de crise a été mise en place pour suivre l'évolution de cette affaire et afin que tout soit mis en oeuvre pour le retour sain et sauf de nos nationaux", indique encore Alger, en condamnant "cet acte avec fermeté".

Plus tôt, plusieurs témoins à Gao avaient affirmé à Bamako avoir assisté à l'occupation du bâtiment algérien par des islamistes armés, qui ont hissé le drapeau noir salafiste, et "arrêté des diplomates". "Je suis à côté du consulat d'Algérie, je vois des hommes à la peau noire, armés, autour du consulat et à l'intérieur. C'est un drapeau noir avec des écritures en arabe qu'ils ont mis à la place du drapeau algérien", a déclaré l'un d'eux dans cette importante ville du nord du Mali. "Ils ont arrêté les diplomates et le personnel, descendu le drapeau algérien pour mettre le leur", a affirmé un autre témoin.

La ville de Gao, qui abritait le commandement de l'armée malienne pour le Nord, a été prise samedi par la rébellion touareg et des islamistes. Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujoa), considéré comme une dissidence d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) revendique le contrôle de la ville où des pillages et des exactions, en particulier des viols, ont été commises depuis qu'elle a été prise, selon des humanitaires.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/04/05/97001-20120405FILWWW00850-mali-enlevement-du-consul-d-algerie.php

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Proton
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3498
Inscrit le : 27/06/2009
Localisation : Partout.
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Jeu 5 Avr 2012 - 18:14

marques a écrit:
cette soit-disant force de la Cedeao ne peut faire qu'un chose : débarquer à Bamako et chasser le capitaine débile Sanogo et sa clique de clowns formé par une dizaine de sous-officiers et de caporaux !!

mais aller se battre en face des Touaregs dans leur territoire désertique, çà c'est autre chose...le MLNA doit être mieux équipé que la plupart des armées du coin (merçi kadhafi); quant à aqmi, n'en parlons même pas , ils peuvent remonter facilement vers le territoire algérien ou lybien et attendre que çà se passe...

en plus je ne sais même pas si les soldats ivoiriens ou nigérians ont les moyens, les compétences et le matériel pour manœuvrer et se battre dans le Sahara ; ont-ils également les moyens financiers pour aller faire la gue-guerre ? Very Happy

Clairement non, les forces d'intervention digne de ce nom s’entraîne régulièrement ensemble pour permettre notamment l'harmonisation des méthodes de fonctionnement. Ces pays que tu cites peuvent intervenir uniquement après des catastrophes naturelles ou crise humanitaire pour sécurisé la distribution de denrée alimentaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
lida
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2072
Inscrit le : 01/11/2008
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 11:04

Ou est cette Algérie? Qui dis trop et fait peu, ou est cette union pour le sahel et le sahara, le nord de Mali est indépendant, voilà la politique de l algérie, c est de créer des micro état.

_________________

scratch un petit dessin vaut mieux qu'un long discours scratch
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur


messages : 12865
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 11:51

lida a écrit:
Ou est cette Algérie? Qui dis trop et fait peu, ou est cette union pour le sahel et le sahara, le nord de Mali est indépendant, voilà la politique de l algérie, c est de créer des micro état.


Mais non Lida, il ne faut pas tout le temps voir la main noir de l'Algérie partout Wink


Deux choses sont à l'origine de cette offensive éclair.

1) l'incapacité militaire de l'Algérie à mettre sur pied sont "commandement de Tamanrasset" afin d'en finir avec AQMI. L'Algérie parle plus qu'elle n'agit mais c'est pas une surprise.

2) La guerre contre Fafou qui a vidait les stock d'arme et permis à plusieurs centaines de combattants d'acquérir une réel expérience de combat Like a Star @ heaven

Citation :
L'Algérie défend "l'intégrité territoriale du Mali"

Actuel chef du gouvernement algérien, Ahmed Ouyahia, nommé à ce poste le 24 juin 2008 par le président Abdelaziz Bouteflika, a accordé cet entretien jeudi matin 5 avril.

Vous connaissez bien le problème du Mali et des Touareg, pour avoir été un médiateur de ce dossier par le passé. Quelle est votre analyse de la situation ?
La situation est très, très préoccupante. C'est un foyer de tension important, à nos frontières, et qui a plusieurs dimensions. Il y a d'abord un problème entre les gens du Nord, les Touareg, et l'autorité centrale au Mali, lié au sous-développement et à la faiblesse d'un Etat à prendre en charge toute la problématique de son territoire. Nous sommes pour une solution qui passe par le dialogue. L'Algérie n'acceptera jamais une remise en cause de l'intégrité territoriale du Mali.
Et puis il y a l'autre volet, qui est le terrorisme. Cette mouvance déclare avoir pris les armes pour instaurer la charia et un Etat islamique au Mali -le fondement même de ce que l'Algérie a eu à subir et à combattre pendant plus d'une décennie et que nous appelons la tragédie nationale. C'est une réalité que nous condamnons.
Nous avions averti des conséquences potentiellement tragiques de tout ce qui partait comme armement de la Libye voisine, hors de tout contrôle. Ce que nous vivons à présent au Mali en est malheureusement la parfaite illustration.
Une région entière du Mali a échappé au contrôle de Bamako. Quel niveau de menace cela représente-t-il pour l'Algérie ?
C'est sans aucun doute un gros souci. D'abord, c'est notre voisinage immédiat, sur près d'un millier de kilomètres. Ensuite, je le répète, cela se double d'une dimension terroriste. Le MNLA [Mouvement national de libération de l'Azawad], mouvement porteur des revendications cycliques des populations touareg du Nord, s'est fait chasser des villes qu'il occupait par les forces terroristes du groupe Ansar Dine. Nous avons toujours été partisans d'une solidarité internationale contre le terrorisme, dont nous disons depuis 1994 qu'il ne connaît ni frontières ni nationalité.
Le terrorisme se combat. Notre doctrine est la suivante : 1. Traitement par l'assèchement du soutien au sein de la population. 2. Lutte implacable de l'Etat, avec toute la rigueur de sa loi et de sa force. C'est ce qui nous permet de temps en temps de mettre la main sur un groupuscule et d'abattre ceux qui n'acceptent pas de se rendre. 3.Une vigilance permanente.
Cette menace est une réalité que nous gérons chaque jour du nord au sud de notre territoire. Cela ne veut pas dire que le terrorisme est encore une démarche puissante en Algérie : il y a très peu de pays dans le monde qui ne soient pas en état de vigilance permanente.
Un attentat-suicide a tout de même été commis, le 3 mars, à Tamanrasset, contre une garnison de gendarmerie ?
Oui, cet attentat est le premier survenu dans cet espace du Sud profond. Le dispositif en place autour du site du commandement de la gendarmerie a empêché le terroriste d'y pénétrer, ce qui fait qu'il n'y a pas eu de morts, mais une quarantaine de blessés. Cela a été un choc. En même temps, l'enchaînement des événements -Tamanrasset le 3 mars, puis, un mois plus tard, la situation tragique au Mali- montre qu'il y a un lien et qu'il nous faut redoubler de vigilance au Sud.
Le président du Mali a été chassé du pouvoir par une rébellion militaire.
Qu'advient-il alors du Centre d'état-major commun antiterroriste (Cemoc) créé à Tamanrasset, en Algérie, avec le Mali, le Niger et la Mauritanie ? L'Algérie demande le rétablissement de l'ordre constitutionnel au Mali. Le Cemoc est toujours actif, il se réunira dans les prochains jours à Nouakchott [en Mauritanie]. Le Mali y sera-t-il ? Je ne saurais vous le dire. Mais la présence des militaires maliens dans ce cadre est impérative. Qu'il y ait des putschistes au pouvoir ou le régime républicain, il y a une armée qui existe en tant qu'institution.
Que peuvent faire les pays occidentaux ?
Chaque fois qu'un acteur étranger joue un rôle essentiel, c'est un dérapage programmé, immédiat ou six mois plus tard : les exemples sont nombreux. Mais il faut aider le Mali à faire face à ses problèmes de développement et à renforcer son armée.
S'il y a une leçon à tirer de la situation au Mali et des menaces de propagation qu'elle fait peser, et pas seulement sur l'Algérie, c'est qu'il faut plus de rigueur dans la lutte contre le terrorisme. Il faut, en particulier, qu'un terme soit mis au paiement des rançons pour les otages. Nous l'avons tragiquement subi chez nous et nous avons tragiquement résisté, nous avons perdu des civils. C'est une poulie qui tourne et alimente les criminels.
La deuxième leçon, c'est de continuer à intensifier cette coopération internationale et sous-régionale du Cemoc pour maîtriser le terrorisme dans cet espace terriblement vaste, terriblement vide, qu'est le Sahel.
Un peu plus d'un an après le début des révoltes arabes, quelle évaluation faites-vous de ce mouvement ? Il serait très prétentieux de vouloir tirer la conclusion d'un phénomène de cette ampleur et qui ne remonte qu'à quatorze mois. Je dirais, entre guillemets, que c'est le "Mai 68 du monde arabe" -au-delà de la France, Mai 68 a affecté plusieurs pays d'Europe et même les Etats-Unis. La compréhension de ce phénomène a pris du temps. Ici, il y a aussi cet aspect.
Quant à l'Algérie, sa situation est différente : la tragédie nationale qu'ont vécue les Algériens fait qu'ils connaissent le prix de l'anarchie. Et, en matière de pluralisme, nous avons peut-être tardé, mais nous prétendons être dans le peloton de tête.
Vous pensez donc que l'Algérie sera épargnée par la vague des révolutions arabes ?
Si cette vague est synonyme de violence, celle que nos amis arabes viennent de vivre ne constitue pas le dixième de ce que nous avons subi. Ce n'est pas que nous sommes épargnés : nous avons déjà lourdement payé ! Le chiffre de 200000 morts qui a été avancé est sans doute un peu dopé. Mais le problème n'est pas tant le chiffre que le traumatisme. Maintenant que ce drame est derrière nous, sans aller jusqu'à utiliser l'expression de guerre civile, nous nous sommes quand même battus avec nous-mêmes. C'est Mohammed qui tuait Mohammed. Et dans notre politique de réconciliation, il a fallu entraîner les familles des victimes, auxquelles il faut rendre hommage pour leur hauteur de vues.
Mais si l'on parle de contestation populaire ?
Je vous renvoie à 1988, et même à janvier 1991 : le pays a déjà connu une vague d'agitation.
L'Algérie va-t-elle continuer à abriter les enfants du colonel Kadhafi ?
Ils seront là tout le temps qu'ils le souhaitent et je suis heureux de vous dire que nos voisins libyens ont fini par comprendre. Car il n'est pas concevable dans nos traditions que la famille de votre voisin, fuyant un désastre, vienne dans votre maison et que vous la mettiez dehors. Ils sont chez nous en tant que citoyens libyens, étant entendu qu'ils ne se livrent à aucune hostilité ni subversion. Et c'est un contrat que nous arrivons à faire respecter.


Sylvie Kauffmann et Isabelle Mandraud (Alger, envoyées spéciales)
Le Monde

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
lida
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2072
Inscrit le : 01/11/2008
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 12:06

Non monsieur fahed, mais je te dirais une chose, l Algérie qu il est pour les frontières hérité par le colonisateur, donc pourquoi ce double jeux, et on sait que l Algérie n as jamais exister avant 1961, la même chese s applique pour Mali ou autre, par analogie mon ami.

_________________

scratch un petit dessin vaut mieux qu'un long discours scratch
Revenir en haut Aller en bas
AMEDEUS
Sous lieutenant
Sous lieutenant


messages : 685
Inscrit le : 11/12/2009
Localisation : RABAT
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 12:44

Autre indice qu il faut avoir a l esprit pour l analyse de la situation au Mali,c est que le MNLA qui est un mouvement qui se dit laique
est fermement pour L INDEPENDANCE de l AZAWAD(nord du Mali) alors que l autre soit disant chef des Touaregs,le nommé Ayyad
AG Ghali,chef de la branche "ansar al islam" est farou Achement contre l indépendance de l Azawad et est pour l integrité territoriale
du Mali et ce qu il cherche c est seulement imposer la chari3a au Mali.De plus ce Ayyad Ghali était connu comme l homme de l al-
gérie au Mali.Puis en tout et pour tout ce Ag Ghali n a qu un millier de combattants et l aide que lui apporte les salafistes d"aqmi".
Aussi si qqn veut faire capoter l idéal des vrais touaregs pour la liberté viv a vis de Bamako,il n a qu a y infiltrer des salafistes et
des aqmistes puis commencer a hurler "au loup,au loup" autrement dit"aqmi,aqmi".
LE MNLA le vrai représentant des Touaregs en quete de liberté eux ne cessent de crier a qui veut les entendre qu ils n ont aucun lien ou affinité avec aqmi ou l autre iyyad ghali chef des ansars dine qui essaient de discréditer la noble cause des touaregs,ces
" kurdes de l Afrique".
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6032
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 13:13

A force de jouer avec le feu on fini par se retrouver avec un incendie

Tous le Monde est coupable dans l'affaire...

d'un coté l'Algérie qui a pousé le GSPC a s'installer dans le nord du Mali, et qui a empécher ce même Mali de demander l'aide des Occidentaux
pour 2 choses:
- 1 que le GSPC ne revienne pas en Algérie.
- 2 pour jouer les puissances régionales avec son commandement de TAM.
- 3 pour entretenir l'insécurité dans le zone et faire peur au Occidentaux pour laisser les mains libre à l'Algérie pour controler a la fois le Mali, la Mauritanie, et les autres.

D'autre part, le Mali lui-même qui utiliser cette situation d'insécurité et faire jouer la concurrance entre les aides des pays alliées
mais aussi entretenir cette insécurité pour couvrir le commerces illégals qui fait vivre le Nord et ainsi avoir la paix sociale

Les Occidentaux qui d'une part, on été trop mou ou faible dans cette affaire et n'ont pas fait pression ni sur le Mali, ni sur l'Algérie pour détruire le GSPC quand il le fallait.
Et qui ont laisser faire les mafias de la zone Sahelo-Sahrienne pour éviter l'émigration chez eux...
Sans parler de l'aventure Libyenne, qui a eu et qui aura des conséquence incalculable...

Les Pays Africains qui la encore on laisser faire, la question de Nord Mali n'as jamais été mis a l'ordre du jour de l'UA...




_________________
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6032
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 13:18

Sinan...

Citation :
Le Maroc dénonce l'attaque contre le consulat d'Algérie dans le nord du mali
Rabat - Le Maroc a dénoncé l'attaque perpétrée jeudi matin contre le consulat d'Algérie à Gao (nord du Mali) et exprimé sa solidarité avec le peuple algérien ainsi qu'avec les personnes enlevées et leurs familles.

MAP



_________________
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur


messages : 6496
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 15:22

je crains un scénario d'invasion Éthiopienne de la Somalie se répéter ici, l’enlèvement du consul algérien peut être monté de toute pièce par la DRS pour envahir le Mali et pacifier les Touaregs l'Algérie craint des risques de scission elle même
ça sent la guerre !

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
ALBATAL
Caporal
Caporal


messages : 140
Inscrit le : 11/10/2011
Localisation : ARDALLAH
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 15:35

FAMAS a écrit:
je crains un scénario d'invasion Éthiopienne de la Somalie se répéter ici, l’enlèvement du consul algérien peut être monté de toute pièce par la DRS pour envahir le Mali et pacifier les Touaregs l'Algérie craint des risques de scission elle même
ça sent la guerre !

s'ils font ca leur armée risque de s'affaiblir cruellement, les touaregs sont trés solidaires entre eux (sur une population de 5,5 millions, ils peuvent facillement mettre en place une armée de guerillas de 60 000 combattants voir plus), et tout le monde sait que des armes y en a partout.. Alors les algeriens ne prendront jamais un tel risque, par peur aussi de perdre une bonne partie de leur territoire, et de s'aventurer dans une guerre d'usure qui peut durer des années et des années.
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur


messages : 6496
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 15:41

guerilla dans le désert ce n'est pas très efficace rien que les Hind algériens auront un effet dévastateur sur les Touaregs
si un pays faible comme l'Ethiopie Ose l'Algérie est encore mieux placés ! wait and see

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
ALBATAL
Caporal
Caporal


messages : 140
Inscrit le : 11/10/2011
Localisation : ARDALLAH
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 15:57

FAMAS a écrit:
guerilla dans le désert ce n'est pas très efficace rien que les Hind algériens auront un effet dévastateur sur les Touaregs
si un pays faible comme l'Ethiopie Ose l'Algérie est encore mieux placés ! wait and see

l'Ethiopie avait la bénédiction des US, est-ce le cas de l'Algérie dans cette affaire?? wait and see comme vous dites..
concernat les hind et l'effet dévastateur sur la guerilla touaregue, je répond que chaque guerilla a une stratégie tenant en compte l'aspect géographique..le polisario appuyée par la même algérie (entre autres) et dans une situation géographique presque identique à la région du conflit touaregue, et avec une supériorité aérienne du maroc, nous ont fait un peu mal surtout dans les premieres années du conflit..qui a duré quand même 16 longues années. allah yerham chouhadas
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur


messages : 6496
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 16:11

les deux contextes ne sont pas comparables le polisario était bien appuié en matériel, tactiques et formation par bon nombres de pays du camps WARSO, cuba corée du nord, en plus du parrain algéro-libyen
la technologie ECM embarqué le jamming été à ses débuts rien à voir avec nos jours, la guerilla est favorable dans un terrain accidenté comme le sud libanais ou Afghanistan, dans un terrain plat et à découvert difficile de réussir avec les moyens de reconnaissance moderne, l'Algérie dispose de bon moyens de reconnaissance pour mener cette guerre, ils n'ont pas besoin de bénédiction US ça sera un peu légitime c'est leurs frontières qui sont en jeu, si cela devait arriver à la Mauritanie il y aura intervention des FAR

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
ALBATAL
Caporal
Caporal


messages : 140
Inscrit le : 11/10/2011
Localisation : ARDALLAH
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 16:34

FAMAS a écrit:
les deux contextes ne sont pas comparables le polisario était bien appuié en matériel, tactiques et formation par bon nombres de pays du camps WARSO, cuba corée du nord, en plus du parrain algéro-libyen
la technologie ECM embarqué le jamming été à ses débuts rien à voir avec nos jours, la guerilla est favorable dans un terrain accidenté comme le sud libanais ou Afghanistan, dans un terrain plat et à découvert difficile de réussir avec les moyens de reconnaissance moderne, l'Algérie dispose de bon moyens de reconnaissance pour mener cette guerre, ils n'ont pas besoin de bénédiction US ça sera un peu légitime c'est leurs frontières qui sont en jeu, si cela devait arriver à la Mauritanie il y aura intervention des FAR

Je peux être d'accord avec vous sur le fait que la technologie peut faciliter la tâche d'une armée conventionnelle contre une guerilla, mais dans l'autre sens la technologie peut servir aussi une guerilla bien déterminé à en découdre avec une armée conventionnelle.. En revanche le fait d'avoir la bénédiction occidentale dans des cas pareils est trés important pour des raisons géostratégiques bien déterminées, si cette intervention sert les intérêts occidentaux dans la région it's Ok sinon, si c'est contre leurs intérêts les algériens vont bavé..
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 16:39

avec SA16/24 dans les parrages je donnerai pas cher pour les Hind,trop bruyant/chaud(shoot moi de loin)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur


messages : 6496
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 16:42

l'Algérie pourra toujours se servir du parapluie de l'UA pour y fourrer son nez, un peu comme ce qui se passe en Somalie
les Touaregs doivent avoir accumulés pas mal d'armement des dépots de Khadafi mais je persiste à dire ce n'est pas quelques MANPADS qui stopperont des divisions mécanisés à envahir leurs villages et villes
l'occident est contre l'instabilité contre toutes ses formes, l'Algérie voudra bien profiter de l'occasion pour se présenter aux yeux de l'occident comme le havre de paix du Sahel leur rêve c'est de tirer profit de l'instabilité de la région pour affirmer une position de leadership aux yeux de l'occident
la question qu'on devra se poser, quelle sera la position du Maroc vis-à-vis de cela, laisssera-t-il l'Algérie seule jouer à l'héro et mettre au mali un nouveau régime hostile au Maroc?....
je pense que le Maroc doit soutenir la cause Touareg du moins politiquement à force qu'on créé de nouveaux fronts pour l'Algérie on peut mieux respirer nous

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
ALBATAL
Caporal
Caporal


messages : 140
Inscrit le : 11/10/2011
Localisation : ARDALLAH
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 17:07

selon les réactions de l'UE et de la france qui condamne au même titre que l'algerie la déclaration unilaterale d'indépendance de l'azawad, je pense que les occidentaux encourage les généraux algériens à intervenir dans cette affaire, est-ce une manipulation occidentale pour pousser l'algerie vers un pétrin dans le but de l'affaiblir et plus si affinités?? allah wahdaho ya3lam

En ce qui concerne le Maroc, je pense qu'il est temps de soutenir le droit à l'auto-détermination du peuple touargui frere et comdamné l'occupation des territoires touaregues par les occuppants voisins..
Revenir en haut Aller en bas
tshaashh
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1305
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Canada
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 17:11

FAMAS a écrit:
l'Algérie pourra toujours se servir du parapluie de l'UA pour y fourrer son nez, un peu comme ce qui se passe en Somalie
les Touaregs doivent avoir accumulés pas mal d'armement des dépots de Khadafi mais je persiste à dire ce n'est pas quelques MANPADS qui stopperont des divisions mécanisés à envahir leurs villages et villes
l'occident est contre l'instabilité contre toutes ses formes, l'Algérie voudra bien profiter de l'occasion pour se présenter aux yeux de l'occident comme le havre de paix du Sahel leur rêve c'est de tirer profit de l'instabilité de la région pour affirmer une position de leadership aux yeux de l'occident
la question qu'on devra se poser, quelle sera la position du Maroc vis-à-vis de cela, laisssera-t-il l'Algérie seule jouer à l'héro et mettre au mali un nouveau régime hostile au Maroc?....
je pense que le Maroc doit soutenir la cause Touareg du moins politiquement à force qu'on créé de nouveaux fronts pour l'Algérie on peut mieux respirer nous

cher FAMAS,

si l'Algerie ne boug pas et que l'Azawad se confirme meme sous forme d'autonomie, le regime algerient sera sous pression.

si l'algerie bouge, elle sera entrainnee dans un conflit couteux dans tous les cas duquel meme si en sort gagnate, aura enteree visiblement la demogagie "droit d'autodetermination" et sera mise sous silence vis a vis du polichose.

Il faudra aussi voir comment assiter a ecraser un "peuple" berberophone passera du cote des elements les plus actifs en Kabylie. un autre point a son ptentiel desavantage, ceci sans parler de ses touaregs.

si l'agerie "pacifie" le potentiel azawad, sans exterminer toute la population chose qui apparait difficile, comment gerera-t-elle la situatio ndans la duree? seule par l'installation de l'AQMI et en cooptant le sentiment "nationaliste" touareg vers le fondamentalisme religieux que le regime algerien pourra avoir un paix "durable", car toute autre option signifiera une treprise du conflit plus tard. Dans ce cas l'occident laissera-il faire un sahelistan en pleine region riche en ressources potentielles, proche de l'afrique de l'ouest et de l'est?

meme un intervention par le biais de l'UA posera des probelemes a l'UA: qu'en est -til desa theses pro separatisem de l'AfSud,? des touaregs des pays frontaliers?

A mon humble avis le Maroc ne devra bouger que dans le sens de maintenir un Mali Uni mais possiblelemt avec des concession autonomiste aux touaregs Wink exporter notre savoir faire, user de la diplomatie, aider a renforcer notre region ouest-africaine et rester coherent

ALBATAL a écrit:


selon les réactions de l'UE et de la france qui condamne au même titre que l'algerie la déclaration unilaterale d'indépendance de l'azawad, je pense que les occidentaux encourage les généraux algériens à intervenir dans cette affaire, est-ce une manipulation occidentale pour pousser l'algerie vers un pétrin dans le but de l'affaiblir et plus si affinités?? allah wahdaho ya3lam

En ce qui concerne le Maroc, je pense qu'il est temps de soutenir le droit à l'auto-détermination du peuple touargui frere et comdamné l'occupation des territoires touaregues par les occuppants voisins..

ALBATAL c'est intelligent Shocked scenario Irak-Koweit "va-y-sert-toi--non-on-arrive!" pour l'algerie ??

sinon la france condamera naturellement la declaration unilaterale dans ce pays qu'elle a cree.

Perso je persiste q croire que le Maroc doit rester juste: les touaregs ont le droit de gerer leurs affaires et d'etre respectes MAIS le Mali ne doit pas etre decoupe. C'est un mauvais signal pour le futur: le tetes pensenates de l'occident sont entrain de diviser l'afrique entre "noirs" et "arabes" tel qu;'au soudan, "chretiens ou potentiel marche chretien" ("Noirs") et "musulmans ou potentiel marche terro" ("arabes").

Un decouapge tout aussi artificiel que le precendent. avec un nouveau terrain mine pour le futur de l'Afrique. On n'a pas besoin de cela sur notre continent surtout que ;e future du Maroc je jouera avec l'Afrique, IMHO

_________________
Citation :
One should then look at the world of creation. It started out from the minerals and progressed, in an ingenious, gradual manner, to plants and animals. [...] The animal world then widens, its species become numerous, and, in a gradual process of creation, it finally leads to man, who is able to think and to reflect. The higher stage of man is reached from the world of the monkeys, in which both sagacity and perception are found, but which has not reached the stage of actual reflection and thinking. At this point we come to the first stage of man after (the world of monkeys). This is as far as our (physical) observation extends.


Ibn Khaldoun, Al Mouqaddimah (1377 - Franz Rosenthal translation), Ch.1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 17:26

Je pense que l'Algérie se jette dans ce bourbier. Il risque de semer la zizanie auprès de sa propre population touareg. Et puis, les éléments du MNLA pourra s'allié avec l'AQMI.

L'Algérie soutiendra la force de la CEDEAO politiquement et financièrement.
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur


messages : 6496
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 17:32

justement baybars les Touaregs ça ne se limite pas au Mali après libération de ce qu'ils appellent les terres occupées par le Mali ils passeront à l'Algérie
les algériens ne vont pas attendre qu'un Etat touareg soit reconnu par l'onu pour bouger d'où le choix des armes auxquels je pense, là c'est l'intégrité des terres algériennes qui sont en cause , il y aura réaction
le Maroc doit se positionner quant à cette question de façon claire et nette

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 17:36

FAMAS a écrit:
justement baybars les Touaregs ça ne se limite pas au Mali après libération de ce qu'ils appellent les terres occupées par le Mali ils passeront à l'Algérie
les algériens ne vont pas attendre qu'un Etat touareg soit reconnu par l'onu pour bouger d'où le choix des armes auxquels je pense, là c'est l'intégrité des terres algériennes qui sont en cause , il y aura réaction
le Maroc doit se positionner quant à cette question de façon claire et nette

Le Maroc ne pourrait pas soutenir cette état, contenant du problème au Sahara (L'autodétermination des peuples, bla, bla...).
Revenir en haut Aller en bas
ALBATAL
Caporal
Caporal


messages : 140
Inscrit le : 11/10/2011
Localisation : ARDALLAH
Nationalité : Maroc-France

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 17:42

tshaashh je partage tes points de vue, en revanche les feuilles sont encore en désordre, on a l'impression que les occidentaux préparent un truc de lourd, seul le temps est capable d'éclaircir la situation dans la région.. quant aux responsables algériens ils sont entrain de vivre une situation le moindre que l'on puisse dire kakaique..
Revenir en haut Aller en bas
tshaashh
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1305
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Canada
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Ven 6 Avr 2012 - 17:44

FAMAS a écrit:
justement baybars les Touaregs ça ne se limite pas au Mali après libération de ce qu'ils appellent les terres occupées par le Mali ils passeront à l'Algérie
les algériens ne vont pas attendre qu'un Etat touareg soit reconnu par l'onu pour bouger d'où le choix des armes auxquels je pense, là c'est l'intégrité des terres algériennes qui sont en cause , il y aura réaction
le Maroc doit se positionner quant à cette question de façon claire et nette

Je suis partiellement d'accord avec Baybars d'un cote, meme si, il faut rappeler que le sahara marocain est habite par des populations qui partagent tout avec le reste des marocains et qu'ils ont ete a l'origine d'un moins une dynastie fondatrice du Maroc tel qu'on le connait. Ce n'est le cas d'aucun autre conflit "separatiste" Exclamation

l'azawad, le kurdistan, le sud-soudan, la kabylie, le pays basque, le quebec, le baluchsitan, le tibet, la chechenie etc...sont TOUS des cas dans lesquels les "secessionsites" possendent au moins un elements commun qui les differencie (si on veut y insister politiquement) de l'Eat contre lequel ils se battent, langue dominante, religion dominante, "ethnie" dominante, histoire etc...

La seule sensibilite maroc-"sahara occidental" EST dans l'efficacite des medias pro-polisarisn (et Donc le manque d'efficacite des notres).

d'un autre le Maroc doit certainement se positionner vite et claire, amis pas necesserement vers un pati ou l'autre. A mon avis le Maroc doit se positionner en faveur d'une solution "equilibree" cyclops


_________________
Citation :
One should then look at the world of creation. It started out from the minerals and progressed, in an ingenious, gradual manner, to plants and animals. [...] The animal world then widens, its species become numerous, and, in a gradual process of creation, it finally leads to man, who is able to think and to reflect. The higher stage of man is reached from the world of the monkeys, in which both sagacity and perception are found, but which has not reached the stage of actual reflection and thinking. At this point we come to the first stage of man after (the world of monkeys). This is as far as our (physical) observation extends.


Ibn Khaldoun, Al Mouqaddimah (1377 - Franz Rosenthal translation), Ch.1
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Aujourd'hui à 8:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Crise Malienne - risque de partition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pensées rationnelles pour surmonter nos peurs lors d'une crise de panique
» Crise la nuit
» La crise...
» Cherbourg, ville-arsenal en crise
» Crise des 8-9 mois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: