Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Crise Malienne - risque de partition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
AuteurMessage
charly
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2381
Inscrit le : 25/05/2011
Localisation : Aquitaine
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 14 Jan 2013 - 22:24

pierrot1771 a écrit:

Il me semble pas que nous ayons besion d'aide pour le moment, mais vous faites bien partie de la même région, & c'est 1 avantage.
Et comme l'a dit le Roi, nous sommes des pays fréres

Pose la question à l armée, si elle refuserait les conseils ou info sur le désert et les groupes armes que pourrait passer le Maroc.

Wink


_________________
« Je voudrais que les Français renouent avec cette idée simple selon laquelle ce n’est pas seulement un territoire qu’il leur faut défendre (…) mais aussi une façon d’être, une langue, une civilisation. Bref, l’ensemble d’un patrimoine dont nous sommes les héritiers. Et s’ils venaient à oublier ou à refuser cette idée, alors je craindrais beaucoup pour l’avenir de mon pays », plaidait François Léotard, peu suspect de sympathie avec des idées extrêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 14 Jan 2013 - 22:26

Alloudi a écrit:
baybars les francais ont besoin de photoshop Question Laughing

les notre ont l expertise sur notre terrain

la c est 4 fois le sahara marocain

un ennemie invisible et mobile

pas de mur

un seule mort marocain pour cette hrira c est deja de trop.

Photoshop aujourd'hui, réalité demain.. C'est un projet qui avance bien..

Je ne doute pas que les "vôtres ait l'expérience", sur ça, on est d'accord, mais pourquoi intervenir? Quelle serait les compensations de cette participation? Je veux dire, un pays ne doit pas se battre pour l'amitié, mais seulement pour les intérêts. Le Maroc gagnera quoi. Perdra quoi? Faut bien calculer tout ça..
Revenir en haut Aller en bas
FAR SOLDIER
General de Division
General de Division


messages : 4381
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Les Mureaux / Kenitra
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 14 Jan 2013 - 22:26

Nous aussi on a des interets economiques dans la region Baybars , il n y a pas que la Turquie dans ce monde (alala vous me faites rappeler les algeriens , tout tourne autours de vos pays ) . Je tiens juste a preciser que Maroc Telecom detient la Sotema , et bon nombres d entreprises marocaines lorgne sur le Mali . Moi je pense que une intervention est necessaire , ne serait ce que pour impose un leadership , s allier la population et le gouvernement malien , dans l optique d une offensive economique ...

_________________


Administrateur - Page Officielle Facebook "FAR-MAROC" 
https://www.facebook.com/farmarocofficielle
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9333
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 14 Jan 2013 - 22:29

baybars,

1/ l'industrie militaire turque devrait te rétribuer a un très bon prix pour le boulot que tu abats pour eux
Non a la guerre, mais si toutefois vous avez besoin de matos, on n'est pas loin

sur le Mali, si toutefois le maroc devait y participer, se serait dans le cadre de l'ONU (je sais ça fait baratin, mais c'est comme ça..), et je vois mal le général/Pdt mauritanien (qui a encore des pansements parisien sur le corps ) refuser quoi que se soit. Par la route nous pourrions meme y acheminer ce que l'aerien, partout en deficit capacitaire, ne peut faire.
ne pas omettre que le maroc est membre du CS, ce qui lui confère une certaine responsabilité.

au delà de tout ça, le maroc a toujours su honorer sa parole et ses amis, même quand se fut à son détriment....
quand a savoir si cela relève de nos interets objectifs, je dirai oui. Et ces amis qui aujourd'hui pourraient avoir besoin de nous, on sû etre là quand nous avions besoin d'eux. On ne confond pas "services" et "servitudes".

PGM
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 14 Jan 2013 - 22:30

marokino78000 a écrit:
Nous aussi on a des interets economiques dans la region Baybars , il n y a pas que la Turquie dans ce monde (alala vous me faites rappeler les algeriens , tout tourne autours de vos pays ) . Je tiens juste a preciser que Maroc Telecom detient la Sotema , et bon nombres d entreprises marocaines lorgne sur le Mali . Moi je pense que une intervention est necessaire , ne serait ce que pour impose un leadership , s allier la population et le gouvernement malien , dans l optique d une offensive economique ...

Il y a une population Touareg au Maroc? Une intervention marocaine n'attirera t-elle pas la défiance et l'animosité des populations du nord à majorité Touareg envers le Maroc?
Revenir en haut Aller en bas
FAR SOLDIER
General de Division
General de Division


messages : 4381
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Les Mureaux / Kenitra
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 14 Jan 2013 - 22:34

Un des grands chef Touareg a recement affirme que les Touaregs soutenait l intervention francaise , donc le Maroc n a rien a craindre de ce cote .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 14 Jan 2013 - 22:40

Je suis convaincu..

Si vous avez besoin d'armes, de munition, etc... Vous savez ou en trouver..
Revenir en haut Aller en bas
rmaf
Modérateur
Modérateur


messages : 7754
Inscrit le : 18/03/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 14 Jan 2013 - 22:48

une partie de la popullation du Nord Mali sont d'origine marocaine pour ceux qui ignorent cela et cela depuis al moravides et les Saadiens

_________________


و كان حقا علينا نصر المؤمنين - حب الأوطان من الإيمان

-
Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9333
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 14 Jan 2013 - 22:48

c'est tout ce que je souhaite a ses sandalos, d'essayer de rejoindre le maroc : faut juste passer a travers 10 millions de mines et 2/3 murs qu'une guerilla autrement plus armée et conséquente, a échouer a faire What a Face au sahara marocain, contrairement a tout le reste du sahara, pas une seule balle de tirer en 20 ans. Zero mort (ah si des gars du Dakar qui ont sauté sur une mine après s'etre écarté du balisage), pas un enlèvement, pas un otage....juste la paix et le kitsurf.
Nous mobilisons pour cela des dizaines de milliers d'hommes qui crame sous le soleil pour assurer notre securité (en cela, nous leurs sommes tous reconnaissant :balkom: ). Passez par le sahara marocain, equivaut a un suicide.

PGM
Revenir en haut Aller en bas
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2740
Inscrit le : 11/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 14 Jan 2013 - 22:51

rmaf a écrit:
une grande partie de la popullation du Nord Mali sont d'origine marocaine pour ceux qui ignorent cela

normal tamaktou a était un pachalek marocain

Citation :
Le territoire formant le Pachalik de Tombouctou est conquis par le Maroc en 1591, suite à la bataille de Tondibi qui voit la défaite de l'armée songhaï face à l'expédition du sultan saadien Ahmed al-Mansur, dirigée par Yuder Pacha.

Dans les faits « pachalik » marocain, soit une province, le contrôle effectif de l'État chérifien se relâche vite et la suzeraineté marocaine ne devient que nominale au début du XVIIe siècle suite à la période d'anarchie qui a précédé la chute des Saadiens. Le pouvoir devient alors aux mains d'un pacha nommé par les descendants des soldats marocains, dits Armas. Le pacha, de facto indépendant, fait cependant allégeance au sultan du Maroc4,5.

Cette allégeance s'est renouvelée suite à l'arrivée au pouvoir de la dynastie alaouite6,7 et le contrôle marocain redevint effectif sous le règne du sultan alaouite Moulay Ismail.

_________________

Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة
Revenir en haut Aller en bas
charly
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2381
Inscrit le : 25/05/2011
Localisation : Aquitaine
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 14 Jan 2013 - 22:54

PGM a écrit:
c'est tout ce que je souhaite a ses sandalos, d'essayer de rejoindre le maroc : faut juste passer a travers 10 millions de mines et 2/3 murs qu'une guerilla autrement plus armée et conséquente, a échouer a faire What a Face
au sahara marocain, contrairement a tout le reste du sahara, pas une seule balle de tirer en 20 ans. Zero mort (ah si des gars du Dakar qui ont sauté sur une mine après s'etre écarté du balisage), pas un enlèvement, pas un otage....juste la paix et le kitsurf.
Nous mobilisons pour cela des dizaines de milliers d'hommes qui crame sous le soleil pour assurer notre securité (en cela, nous leurs sommes tous reconnaissant :balkom: ). Passez par le sahara marocain, equivaut a un suicide.

PGM

Ma phrase était ambiguë, quand je disais passer le Maroc, je parlais d information que pourrait fournir le Maroc a la France.

Action que je trouverais plus judicieuse pour le Maroc, qu une intervention militaire directe, qui peut entraîner des attentats au Maroc par vengance.
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3800
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 14 Jan 2013 - 23:02

Le Royaume se doit d'intervenir dans ce conflit. car en dehors du reglement de la question "terroriste islamiste" au sahel proprement dite Tout plaide pour dans le cadre de nos interets a court et long terme.
En intervenant aux cotés de la France et des troupes de la cedeao, sous couvert des decisions onusiennes,
nous legitimons notre voix au chapitre dans cette zone
nous mettrons en relief l'abscence de la puissance regionale autoproclamée et jetterons le discredit sur elle et son armée (sur les forums algeriens de plus en plus de voix s'elevent pour indiquer que finalement les mimlliards de l'anp ne servent qu'a faire peur et reprimer le peuple algerien. et je ne vous parle pas de l'opinion publique malienne).
Nos troupes serpnt tres certainement autorisées à passer par la mauritanie ce qui permettrait de destabiliser les routes de transit empruntées par les traficants issus des camps du polz (veritable soupape economique qui alimente l'economie des camps et permet aux derniers separatistes d'arrondir les fins de mois) donnant ainsi des sueurs froides a la pseudo rasd et mobiliserait des effectifs de l'anp sur sur la frontiere mauritanienne.
Ce serait une excellente chose du point de vue de l'acquisition d'experience pour nos troupes car à part quelques vieux briscards les jeunes des FAR n'ont pas encore gouté au baroud.
Reprenant l'ami pierrot ce serait une bonne demonstration de force de voir les f16 des fra au dessus de timbouctou pendant que les migs et autres sukhoïs font des ronds au dessus de tam
Notre voix n'en aura que plus de credibilité aupres des instances internationales.
On peux en attendre des fournitures d'armes etc

Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Lun 14 Jan 2013 - 23:30

C'est tres interessant ces articles par les medias algeriens,en plus je met des commentaires du peuple algerien su cet article.





Mali : l'Algérie autorise l’aviation française à survoler son espace

Citation :
La caution d'Alger pour l'intervention militaire française aurait été déterminante. En ouvrant son espace aérien, Alger a permis aux appareils basés en France de participer aux frappes au Mali.


L'aviation française autorisée à survoler l'Algérie pour rejoindre le Mali.
C'est le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius qui l'affirme. Il s'est félicité dimanche de la collaboration de l'Algérie. La France aura trouvé finalement dans l'Algérie un soutien de taille. En ouvrant son espace aérien, a permis à la France de venir en aide au Mali. L'Algérie "a autorisé le survol de son territoire et je l'en remercie", se réjouit le ministre des Affaires étrangères français à l'émission Grand Jury LCI-Le Figaro-RTL. On est donc loin des redomontades de Mourad Medelci et des lancinants appels au dialogue alors que la maison Mali est en feu. A l'occasion Laurent Fabius déroule l'argumentaire de la précipitation française à rouler les mécaniques dans ce pays du Sahel. il est vrai que le Mali n'est pas la Syrie. "La France se devait d'intervenir de toute urgence, sinon il n'y aurait plus de Mali, mais un État terroriste… Quand les terroristes ont décidé de débouler, c'était une question de vie ou de mort pour le Mali", a argumenté le chef de la diplomatie française en estimant que la durée de l'intervention française était "une question de semaines" avant que la force africaine ne prenne le relais.

Eu égard à l'immensité de l'Azawad et à la parfaite connaissance du terrain par les narco-islamistes, il est difficile cependant de croire que les forces françaises achèvront "leur misson" en quelques semaines. Il est en effet plus facile de commencer un conflit que de le terminer, les exemples afghan et irakien sont là pour le prouver. Toute la problématique sera finalement de savoir quand tout sera terminé, quel en sera le coût ?

La décision d'Alger d'ouvrir son espace aérien aux appareils français basés sur le territoire national et qui frappent les islamistes dans le nord du Mali est significative compte tenu de la méfiance traditionnelle des autorités algériennes face à toute intervention militaire de Paris dans la région. Une fois que la force africaine aura pris le relais dans le nord du Mali, "il faudra que les Algériens ferment leurs frontières" pour couper les combattants islamistes de leurs bases, a conseillé le ministre.

Interrogé sur cette intervention militaire, Amar Belani, porte-parole du ministère des Affaires étrangères a estimé qu’"il faut surtout bien noter que c’est une décision souveraine du Mali", rappelant que c’est ce dernier qui "a demandé l’aide de puissances amies pour renforcer ses capacités nationales de lutte contre le terrorisme".

Yacine K/Agences



Wali Ould Il Y A 7 Heures 26 Minutes
Pourquoi que c'est pas l'algerie qui interviendra directement !


Karim Aït Aïssa Il Y A 10 Heures 37 Minutes
A quelques mois d’un événement décisif sur le devenir d’un processus en marche dans toute la région -élections algérienne 2014-, ce qui arrive au Sahel obéit à mon sens, à une suite logique d’un scénario fait de ruse et de perfidie et qui se joue sur la scène politique international.
Je pense, et beaucoup d’éléments l’attestent, que la démocratisation de l’Algérie pose belle est bien problème à certains cercles d’influences qui agissent à l’échelle mondiale afin d’endiguer…le cours de l’Histoire.
A ce stade d’évolution de la situation au Mali, l’Organisation des nations unies, si elle veut devenir enfin crédible, se doit d’enquêter sur les causes et surtout sur les réels protagonistes qui ont amenés à ce que les combattants islamistes s’empare de la ville de Konna, le 10 janvier passé, d’une façon aussi suicidaire tout en sachant que la France interviendra et fera intervenir toute une coalition d’une force internationale disproportionné et qui s’installera dans la durée.
Qui sont les donneurs d’ordre ayant déclenchés ce nouveau conflit qui menace le maintien de la paix et de la sécurité internationale, et surtout, à qui profite le crime ? ck


Atala Atlale Il Y A 11 Heures 45 Minutes
Nous avons perdu beaucoup en négligeant la partie sud de l'Algérie depuis des décennies, les populations de cette partie de notre pays se sont senties abandonnées par le pouvoir central, je crains que ce conflit à nos frontières soit l'occasion pour des visées étrangères qui voudraient redessiner douloureusement la carte de l'Afrique du nord, et aussi mettre la main sur ses richesses. Un colonialisme nouveau via "les printemps" arabes.


Khalida Targui Il Y A 12 Heures 25 Minutes
pauvre Mali comme s'il avait un peuple souverain qu'il fallait respecter quelle blague c'est kif kif avec notre hiza karama du peuple algerien en attendant on avale tout les couleuvres et le foin comme des anes


Guel Dring Il Y A 12 Heures 58 Minutes
Où sont donc les positions avant gardistes de l'Algérie à ne pas se mêler des affaires internes d'un pays ? Une fois que la force africaine aura pris le relais dans le nord du Mali, "il faudra que les Algériens ferment leurs frontières" pour couper les combattants islamistes de leurs bases, a conseillé le ministre. Algérien ?


http://www.lematindz.net/news/10793-mali-lalgerie-autorise-laviation-francaise-a-survoler-son-espace.html
Revenir en haut Aller en bas
Raptor_M
Capitaine
Capitaine


messages : 960
Inscrit le : 08/10/2011
Localisation : Bled Siba
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Mar 15 Jan 2013 - 0:13

Je suis contre une intervention militaire marocaine directe dans ce conflit, ce n'est pas une idée de génie, quand on est un internaute qui suit l'actualité derrière son ordi et installé confortablement sur son fauteuil ça parait une bonne idée ça flatte son ego nationaliste pour pas cher, mais faut penser au coût que peuvent payer d'autres marocains, faut penser à nos soldats si braves et si précieux, leurs vies sont trop précieuses pour la sacrifier pour les beaux yeux des corrompus de Bamako, et pour protéger l'arrière-jardin des algériens.

On flattera notre ego nationaliste, on nous dira que nous avons l'armée la plus expérimentée dans ce genre de conflits (ce qui est vrai), on nous dira que le Maroc est une puissance régionale, un pays ami précieux pour la France et pour l'occident, qu'on a besoin de nous, que sans nous tout le monde serait dans la merde... etc...En réalité tout ce qu'on veut c'est flatter notre ego, et nous pousser à nous engager dans un conflit qui ne nous concerne pas, pour minimiser le coût humain des Français en sacrifiant nos propres vies. Et cela revient à sacrifier la vie de nos soldats pour des pays ingrats et sans aucune utilité pour nous, en faisant sur le terrain le sale boulot dont le coût humain ne peut être assumé par d'autres vis-à-vis de leur opinion publique, comme si leurs vies sont plus précieuses que les nôtres.

La France s'était trouvée dans l'obligation d'agir pour protéger ses intérêts, elle n'avait pas le choix et elle est prête à engager un max de moyens aériens, logistiques et autres, mais elle ne veut pas engager trop de troupes terrestres sur le terrain, elle veut pas encaisser trop de pertes humaines et sait qu'elle ne peut pas compter sur des pseudo-armées qui n'existent que sur le papier comme celles du Sénégal, Niger... etc... Donc ils seront obligés tôt ou tard de solliciter notre intervention terrestre, et flatteront notre ego. Il ne faut pas être naïf et mordre à l'hameçon, jusque là nous nous sommes toujours moqué des algériens pour les mêmes raisons, en leur reprochant le fait de réagir sous l'impulsion de leur ego, mais en réalité concernant cette crise malienne ils ont fait preuve de beaucoup d'intelligence et de clairvoyance, en poussant les autres à faire le sale boulot pour eux, faut pas qu'on soit plus bêtes qu'eux.

Si la France doit protéger ses intérêts je comprends mais qu'elle le fasse en sacrifiant ses propres enfants sur le terrain et qu'elle l'explique à son opinion publique, faut pas se contenter de l'appui aérien et pousser les sénégalais, nigériens et autres à mourir pour une cause qui n'est pas la leur, et si ces derniers l'acceptent, je comprends, ce sont des pseudo-états qui doivent leur existence à la France, mais je ne voit pas ce qui nous pousserait à le faire.

Revenir en haut Aller en bas
vipsdesvips
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2595
Inscrit le : 26/05/2011
Localisation : Homsgrad
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Mar 15 Jan 2013 - 1:02

Raptor_M a écrit:
Je suis contre une intervention militaire marocaine directe dans ce conflit, ce n'est pas une idée de génie, quand on est un internaute qui suit l'actualité derrière son ordi et installé confortablement sur son fauteuil ça parait une bonne idée ça flatte son ego nationaliste pour pas cher, mais faut penser au coût que peuvent payer d'autres marocains, faut penser à nos soldats si braves et si précieux, leurs vies sont trop précieuse pour la sacrifier pour les beaux yeux des corrompus de Bamako, et pour protéger l'arrière-jardin des algériens.

On flattera notre ego nationaliste, on nous dira que nous avons l'armée la plus expérimentée dans ce genre de conflits (ce qui est vrai), on nous dira que le Maroc est une puissance régionale, un pays ami précieux pour la France et pour l'occident, qu'on a besoin de nous, que sans nous tout le monde serait dans la merde... etc...En réalité tout ce qu'on veut s'est flatter notre ego, et nous pousser à nous engager dans un conflit qui ne nous concerne pas, pour minimiser le coût humain des Français en sacrifiant nos propres vies. Et cela revient à sacrifier la vie de nos soldats pour des pays ingrats et sans aucune utilité pour nous, en faisant sur le terrain le sale boulot dont le coût humain ne peut être assumé par d'autres vis-à-vis de leur opinion publique, comme si leurs vies sont plus précieuses que les nôtres.

La France s'était trouvée dans l'obligation d'agir pour protéger ses intérêts, elle n'avait pas le choix et elle est prête à engager un max de moyens aériens, logistiques et autres, mais elle ne veut pas engager trop de troupes terrestres sur le terrain, elle veut pas encaisser trop de pertes humaines et sait qu'elle ne peut pas compter sur des pseudo-armées qui n'existent que sur le papier comme celles du Sénégal, Niger... etc... Donc ils seront obligés tôt ou tard à solliciter notre intervention terrestre, et flatteront notre ego. Il ne faut pas être naïf et mordre à l'hameçon, jusque là nous nous sommes toujours moqué des algériens pour les mêmes raisons, en leur reprochant le fait de réagir sous l'impulsion de leur ego, mais en réalité concernant cette crise malienne ils ont fait preuve de beaucoup d'intelligence et de clairvoyance, en poussant les autres à faire le sale boulot pour eux, faut pas qu'on soit plus bêtes qu'eux.

Si la France doit protéger ses intérêts je comprends mais qu'elle le fasse en sacrifiant ses propres enfants sur le terrain et qu'elle l'explique à son opinion publique, faut pas se contenter de l'appui aérien et pousser les sénégalais, nigériens et autres à mourir pour une cause qui n'est pas la leur, et si ces derniers l'acceptent, je comprends, ce sont des pseudo-états qui doivent leur existence à la France, mais je ne voit pas ce qui nous pousserait à le faire.



Capitaine Raptor_M

On s'est deja battu pour la France, on sait ce que cela nous a couter et rapporter. On est les goumiers de personne. L'ONU ect c'est deja beaucoup trop...
Revenir en haut Aller en bas
RadOne
Lieutenant
Lieutenant


messages : 740
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Mar 15 Jan 2013 - 2:50

Je trouve cet édito conçis, précis, et sans doute très proche de la réalité.

Citation :

L'intervention française pour stopper l’invasion du Mali est un acte hautement apprécié par toute la région.

En effet, le Sahel était en train de devenir une base destinée à faire tomber les Etats les uns après les autres, du Nigeria jusqu’à la Mauritanie.
Contrairement aux apparences, le mouvement de déstabilisation était préparé de longue date. C’est ainsi que des citoyens français ont été pris en otage, non pas pour être marchandés, mais pour paralyser Paris, le moment venu. La chute du régime libyen a été une belle aubaine puisque les armes ont été récupérées par les islamistes du Sahel.

Certes, dans le nord du Mali, il existe un petit groupe indépendantiste. Il est très peu représentatif de la population Touareg. Son «indépendantisme» servait surtout d’habillage politique pour couvrir les activités de contrebande et de banditisme.
L’arrivée de groupes islamistes terroristes a changé définitivement la donne. Leur objectif politique est de contrôler l’ensemble de la région, en détruisant les fragiles structures étatiques existantes; au Mali d’abord, puis au Niger, Mauritanie… et ce jusqu’aux groupes violents sévissant au Nigeria.
Le jeu de la grande puissance régionale qu’est l’Algérie est très trouble. Elle s’est constamment opposée à toute intervention étrangère, alors que ces mouvements sont dirigés principalement par des terroristes d’origine algérienne.

La position de notre voisin dans cette affaire avait bloqué les initiatives jusqu’au moment où Bamako elle-même a été menacée.
Les terroristes pariaient que la France continuerait à être neutralisée par l’Algérie et par le sort des otages français.
En dépit de ce contexte, François Hollande a pris la mesure du danger stratégique, dont l’onde de choc pouvait dépasser de loin la seule région sahélienne.
Il faut reconnaître au président français d’avoir eu la clairvoyance nécessaire pour réagir promptement.


http://www.leconomiste.com/sahel-1

-------

http://far-maroc.forumpro.fr/viewtopic.forum?t=3624
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Crise Malienne - risque de partition   Aujourd'hui à 6:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Crise Malienne - risque de partition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 40 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
 Sujets similaires
-
» Des médicaments contre les brûlures d’estomac augmenteraient le risque de crise cardiaque
» Pensées rationnelles pour surmonter nos peurs lors d'une crise de panique
» Crise la nuit
» La crise...
» Cherbourg, ville-arsenal en crise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: