Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Audiovisuel au Maroc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
iznassen
Lieutenant
Lieutenant


messages : 732
Inscrit le : 22/06/2008
Localisation : belgique
Nationalité : Maroc-Belgique
Médailles de mérite :

MessageSujet: Audiovisuel au Maroc    Mar 17 Avr - 17:43

Citation :



Maroc: le Francais aura une place importante sur les TV publiques (ministre)

Le ministre de la Communication marocain a assuré mardi que la langue française "occupera toujours sa place" sur les deux chaînes publiques maroc, rejetant des accusations selon lesquelles le gouvernement islamiste prône "l'arabisation" généralisée du paysage médiatique au Maroc.

Le ministre, Mustapha El Khalfi, répondait à la levée de boucliers, y compris au gouvernement où les islamistes modérés sont majoritaires, face à l'interdiction de la publicité pour les jeux de hasard, une plus grande arabisation des programmes sur les chaînes publiques et la diffusion de l'appel aux cinq prières quotidiennes -- conformément aux cahier des charges.

"La langue française se maintiendra avec un pourcentage de 20 à 25% dans les programmes de la télévision 2M", la deuxième chaîne, a affirmé M. El Khalfi, dans un entretien avec l'AFP.

"Le bulletin d'information en français sur 2M reste maintenu, sauf que sa diffusion sera décalée de peu si la chaîne le juge nécessaire", a-t-il dit.

La 1ère chaine reste majoritairement en langue arabe (dialectal et classique), le reste étant en français et en amazigh (berbère), notent les experts de l'audiovisuel.

"Le Maroc a choisi la voie de l'ouverture, il le restera car il est appelé à consolider cette ouverture dans les domaines de l'audivisuel, des langues, de l'économie, du commerce et des technologes", insiste M. El Khalfi en réponse aux critiques qui l'accusent de vouloir opérer un "retour en arrière" dans l'audiovisuel, avec une fin programmée du "multilinguisme".

Ces mesures, annoncées fin mars, ont suscité l'inquiétude notamment dans les milieux francophones, très influents au Maroc et alors qu'une importante communauté marocaine vit en France.

Le ministre des Sports --qui préside aussi le Conseil d'administration de la Marocaine des jeux et des sports --Mohamed Ouzzine a critiqué l'approche de M. Khalfi, "qui est un ministre de la communication et non un Mufti ou un Fqih (théologien) qui interdit et autorise".

Or, selon M. Khalfi, "il n'y a pas une arabisation plus large mais un réajustement" lié entre autres à la concurrence des grandes chaînes satellitaires arabes, comme Al Jazeera.

Pour le ministre, "le pluralisme linguistique et les libertés seront (mêmes) renforcées", sur la chaîne 2M avec "50% des programmes en arabe, 30% en amazigh, et autres dialectes et 20% en langue française".

"Nous avons un million de Marocains qui vivent en Français en plus de trois autres qui résident dans le monde et il faut bien communiquer avec eux en employant les langues qu'ils maîtrisent selon les pays dans lesquels ils vivent", a-t-il précisé.

Il précisé que la chaîne satellitaire marocaine Al Maghribia pour l'étranger "va diffuser des bulletins d'information en français, en anglais et en espagnol". Elle le fait actuellement en arabe et en amazigh.

Concernant l'interdiction de la publicité pour les jeux du hasard, le ministre l'a justifiée en se référant à l'article de la constitution qui appelle à la protection des mineurs", et en s'inspirant des exemples de la BBC britannique et des chaînes publiques françaises.

Il a également indiqué qu'aucun changement n'interviendra dans les programmes des radios privées "libres de choisir leurs langues et leurs programmes".

Selon un expert, le pourcentage du français équivaut à celui de l'arabe sur la dizaine de radios privées que compte le Maroc, regrettant l'absence de statiqstiques officielles sur ce sujet.

Le bilinguisme arabe et français y est pratiqué, de même que chez la majorité des citadins au Maroc ainsi que les titres de la presse écrite sont publiés en en arabe classique et en français.

M. El Khalfi a par ailleurs promis que l'apprentissage de la langue française et des autres langues étrangères sera renforcé dans les programmes de l'Institut supérieur du journalisme, ainsi qu'à l'Institut des métiers de l'audiovisuel et du cinéma dont la création est prévue au Maroc en 2013


http://www.challenges.fr/media/20120417.AFP3573/maroc-le-francais-aura-une-place-importante-sur-les-tv-publiques-ministre.html
Revenir en haut Aller en bas
klan
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3420
Inscrit le : 22/05/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Audiovisuel au Maroc    Ven 11 Mai - 12:10

Citation :
Maroc: le président de l'Autorité audiovisuelle écarté sur fond de polémique.

Le président de la plus haute autorité audiovisuelle au Maroc, Mohammed Ghazali, a été démis de ses fonctions vendredi par le roi Mohammed VI, après une polémique sur les programmes de télévision publique.

Amina Lamrini El Ouahabi a été nommée par le roi présidente du Conseil supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA), en remplacement de Mohammed Ghazali, a indiqué l'agence officielle marocaine MAP.

Le CSCA est une instance intégrée à la Haute autorité de la Communication et de l'audiovisuel (HACA), l'équivalent du CSA français.

Cette nomination intervient sur fond de polémique après l'adoption par la HACA, le 31 mars, de nouveaux cahiers de charges réclamant notamment aux deux chaînes publiques à diffuser les cinq appels à la prière, interdisant la publicité des jeux de hasard ainsi qu'une refonte des programmes en langue française et de l'heure de diffusion du bulletin d'information du soir.

"Ghazali paie de sa tête le prix de la crise des cahiers de charges", ont titré vendredi plusieurs journaux marocains.

Le ministre de la Communication, l'islamiste Mustapha El Khalfi, avait fait de l'interdiction de la publicité des jeux de hasard le cheval de bataille de son "projet de réforme de l'audiovisuel".

Ces mesures devaient entrer en vigueur le 1er mai, mais après la polémique, leur application a été reportée à une date non définie.

Le ministre des sports Mohamed Ouzzine -qui est en même temps le président du Conseil d'administration de la Marocaine des jeux et des sports (MDJS)- avait critiqué "l'approche" de M. Khalfi, qui est un ministre de la Communication et non un Mufti ou un Fqih (théologien) qui interdit et autorise".


http://www.challenges.fr/media/20120511.AFP5889/maroc-le-president-de-l-autorite-audiovisuelle-ecarte-sur-fond-de-polemique.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/NEWSFARMAROC
klan
General de Brigade
General de Brigade


messages : 3420
Inscrit le : 22/05/2010
Localisation : France
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Audiovisuel au Maroc    Jeu 5 Fév - 17:52

Citation :
Le Maroc supprime les émissions sur la criminalité

LE SCAN TÉLÉ - Afin de lutter contre la criminalité dans le pays, le gouvernement marocain a décidé de suspendre toutes les émissions sur la criminalité qui pourraient avoir un effet néfaste sur les plus jeunes.

Les mesures sont radicales. Comme le révéle le site Aujourdhui.ma, le gouvernement marocain vient de prendre toute une série de mesures dont la finalité consiste à faire disparaître toutes les émissions traitant de la criminalité à la télévision publique.

Alors que les députés avaient mis en avant les effets néfastes qu'avaient ces émissions auprès du jeune public (certains n'hésitant pas commettre des crimes inspirés de certains reportages), le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalifi a annoncé, mardi, que le gouvernement a mis en place plusieurs mesures afin de lutter contre la criminalité. Dans le viseur du gouvernement: des émissions comme Akhtar Al Moujrimoun (Le plus dangereux des criminels), Masrah al Jarima (Le théâtre du crime), ou encore Moudawala (Délibération).

Mustapha El Khalfi a annoncé que le chef du gouvernement marocain avait envoyé un message à la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle. Ce dernier a alors faire connaître son avis le 14 décembre dernier aux chaînes de télévision. À l'heure actuelle, une émission a déjà été suspendue et sera désormais remplacée par un programme abordant le thème de la réinsertion des prisonniers.
L'héroïsme sera désormais mis en avant

Les autres émissions mis en cause devraient elles-aussi changer le contenu de leurs reportages pour des sujets plus positifs. En parallèle, de nouveaux programmes seront mis à l'antenne et traiteront «des modèles de réussite de la société» et «de personnes ayant fait preuve d'héroïsme.»

Mais voir de la violence à la télévision peut-il vraiment engendrer de la violence dans le monde réel? Dans Violence et terreur dans les médias, George Gerbner répondait par l'affirmative en estimant que «la violence véhiculée par les médias, qu'elle relève de la réalité ou de l'imagination, ne tarde pas à être suivie de manifestation du même ordre.»

Si la question a toujours soulevé de nombreux débats et que le lien entre les deux n'a jamais vraiment été réellement établi, les succès d'audiences de Crimes, Enquêtes criminelles ou Faites entrer l'accusé prouvent en tout cas que le public français reste friand de ce genre d'émissions.

http://tvmag.lefigaro.fr/le-scan-tele/etranger/2015/02/05/28007-20150205ARTFIG00167-le-maroc-supprime-les-emissions-sur-la-criminalite.php

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.youtube.com/user/NEWSFARMAROC
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Audiovisuel au Maroc    Aujourd'hui à 20:41

Revenir en haut Aller en bas
 
Audiovisuel au Maroc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obtention du visa et la durée pour quitter le Maroc???!!!!
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» Bricks au thon (Maroc)
» Couscous (Maroc)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: