Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 16 ... 26  Suivant
AuteurMessage
jonas
General de Brigade
General de Brigade
jonas

messages : 3325
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena24actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena25
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena26actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena31

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeMer 9 Mai 2012 - 16:02

Rappel du premier message :

nouveau topic sur l'actualité européenne dans tous les domaine (économique, politique scientifique etc ...)


Citation :

Merkel travaille sa contre-offensive face à Hollande

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 496b7510

Des ministres du gouvernement allemand reprochent au président français de ne pas avoir les moyens de sa politique.
Angela Merkel peaufine sa contre-offensive face à François Hollande. La chancelière allemande, qui continue de dominer la politique européenne, où elle a imposé sa stratégie fondée sur la discipline budgétaire dans la lutte contre la crise de la dette, n'a aucune intention de céder aux pressions du président français. Plusieurs ministres de son gouvernement sont montés au créneau pour rappeler la France à ses engagements et tacler le nouveau président socialiste, lui reprochant de ne pas avoir les moyens de sa politique.

Lundi, Merkel avait fermement réitéré son refus de renégocier le pacte de stabilité budgétaire, comme le souhaite son nouveau partenaire. La chancelière, qui a adressé mardi un message de félicitations au nouveau président français, a laissé entrevoir clairement à Hollande quelles concessions il pourrait obtenir de Berlin: la formulation d'un nouveau pacte de croissance et l'augmentation des moyens de la Banque européenne d'investissement en font partie. Mais elle rejette catégoriquement tout programme de stimulation de la conjoncture qui creuserait la dette.

«L'Allemagne n'est pas là pour financer les promesses électorales des socialistes, a lancé plus brutalement son lieutenant, le ministre de l'Écologie et vice-président de la CDU, Norbert Röttgen. Le gouvernement fédéral défend clairement la poursuite de la politique de discipline budgétaire.» Au bout du compte, si la croissance est financée par de nouvelles dettes, ce sera à l'Allemagne de payer pour «la victoire des socialistes français», tranche-t-on à Berlin, où l'on rappelle qui tient les cordons de la bourse en Europe.

Réduction des déficits budgétaires
Merkel mise sur une double stratégie. «L'économie de la France et les finances du pays demeurent dans un état précaire, décrypte Peter Altmaier, dirigeant du groupe parlementaire CDU au Bundestag et fidèle de la chancelière. Tout pays qui essaierait de mener une politique de l'offre en accroissant ses déficits se mettrait très vite les marchés à dos et verrait ses taux d'intérêt augmenter. La France n'a aucune marge de manœuvre.»

Berlin déplore notamment qu'Hollande ait promis pendant sa campagne d'augmenter le salaire minimum, de créer des postes de fonctionnaires et de revenir sur le recul de l'âge de la retraite. Altmaier juge qu'une fois les élections législatives françaises terminées, il sera possible pour Berlin de parvenir à un compromis avec Paris pour réaffirmer «une fois pour toutes» que la réduction des déficits budgétaires est la seule voie possible pour l'Europe.

Berlin juge crucial pour Hollande de prendre à bras-le-corps les réformes nécessaires pour que la France retrouve sa compétitivité. Si Hollande s'entête dans la voie tracée pendant sa campagne, Merkel entend désamorcer le soutien dont il jouit auprès des sociaux-démocrates et des Verts, qui se sentent portés par la victoire des socialistes français, en faisant d'eux un épouvantail en Allemagne. Elle n'hésitera pas à dénoncer les «recettes archaïques» d'un François Hollande accusé d'aller dans le mur, pour laisser entendre que les sociaux-démocrates veulent expérimenter la même politique en Allemagne s'ils remportaient les législatives de septembre 2013. La stratégie de Merkel a ses limites. Si Hollande parvient à inverser le rapport de force dans la zone euro en mobilisant contre la politique d'austérité allemande, la chancelière ira au compromis avant de plonger dans l'isolement.

Lefigaro
Citation :

Europe: les Bourses demeurent angoissées par Athènes.

Les Bourses européennes ne parviennent pas à se remettre de leur séance déprimante de la veille, les graves incertitudes liées au blocage politique de la Grèce continuant d'angoisser les investisseurs.

Francfort grappille certes 0,1%, mais Londres perd 0,3%, Milan 0,6%, Zurich 0,7% et Madrid dévisse de 2,5%. Sur Euronext, Amsterdam recule de 0,4%, Paris et Lisbonne de 0,6%, et Bruxelles de 0,8%. Wall Street a cédé 0,6% mardi.

'Le résultat indécis des élections grecques ce week-end a conduit à une incertitude renouvelée sur les perspectives du plan de sauvetage grec à court terme et, plus généralement, sur l'appartenance du pays à la zone euro', indique un économiste de Crédit Suisse.

Ce dernier considère cependant que l'échec vraisemblable de la formation d'un gouvernement conduira à de nouvelles élections le mois prochain, probablement le 17 juin, qui pourraient déboucher sur un gouvernement d'unité nationale destiné à renégocier le plan de sauvetage.

'La situation demeure volatile et cela devrait rendre les investisseurs prudents et nerveux après la relative période de stabilité que nous avons connue depuis le début de l'année, comparativement à 2011', estime pour sa part Cameron Peacock, chez IG Markets.

Sur le plan des données économiques, l'Allemagne a dégagé un excédent commercial stable à 13,7 milliards d'euros en mars, tandis que la France a vu son déficit baisser à 5,7 milliards contre 6,3 milliards en février.

En hausse de 2,5% à 5,1 euros, ING Group prend la tête de l'AEX à Amsterdam, l'établissement financier néerlandais ayant observé une certaine amélioration de ses résultats au premier trimestre 2012 par rapport aux trois derniers mois de 2011.

De même, Commerzbank figure dans le haut de classement sur le DAX, prenant 3,1% à près de 1,6 euro, grâce à des résultats illustrant une amélioration de sa solidité financière malgré un contexte de marché pénalisant pour son segment BFI.

E.On recule par contre de 1,4% à 15,4 euros à Francfort, bien que les résultats trimestriels du groupe énergétique aient pu résister à la baisse des prix électriques européens et de la production nucléaire allemande.

Carlsberg s'adjuge 3,3% à 488 couronnes danoises sur l'OMX, malgré des résultats en baisse au premier trimestre pour le brasseur, du fait du déstockage opéré en Russie et de ses investissements en marketing.

Lefigaro
Citation :

L'Europe sous la pression des extrêmes

Le contraste entre le dénouement du scrutin présidentiel français, dimanche 6 mai, ouvrant la voie à une alternance ordonnée et incontestée à la tête de l'Etat, et le chaos créé par le résultat des élections législatives en Grèce, où, trois jours plus tard, aucune perspective de gouvernement ne se dessine encore, ne doit pas faire oublier la tendance commune révélée par ces deux scrutins : la montée de mouvements minoritaires, mais de plus en plus vocaux, contestant l'ordre établi par les partis traditionnels. Cette tendance est de plus en plus sensible à travers l'Europe.

En France, 18 % des électeurs ont choisi d'exprimer, au premier tour de l'élection présidentielle, leur rejet de l'Europe et de l'immigration en votant pour Marine Le Pen. En Grèce, le 6 mai, 7 % des électeurs ont envoyé au Parlement 21 députés du parti néonazi Aube dorée, dont le programme prévoit de miner la frontière avec la Turquie pour bloquer l'immigration. En Italie, les "antipolitiques" du mouvement "5 étoiles" du comique Beppe Grillo ont réalisé une percée aux élections municipales, en dénonçant la corruption et l'austérité.

Dans un autre genre, le Parti pirate, militant du téléchargement gratuit sur Internet, a fait une irruption spectaculaire dans la politique allemande et parvient à inquiéter les grands partis à la veille d'une importante élection partielle, le 13 mai.

Ces mouvements ont peu de chose en commun. Il est difficile, par exemple, de rapprocher la vague des jeunes indignados espagnols, née il y a un an à Madrid, des mouvements xénophobes et anti-islam que l'on voit monter depuis des années dans le nord de l'Europe ou en Autriche.

Pourtant, qu'ils soient d'extrême droite, d'une gauche radicale qui conteste l'orientation actuelle de la politique européenne ou totalement à la marge du système, ces mouvements bousculent les formations traditionnelles, et en particulier les grands courants politiques qui ont pris en charge le projet européen depuis des décennies. Ils les bousculent d'autant plus que la crise économique et la question de la dette ont créé une problématique commune à l'ensemble du paysage politique européen.

L'Europe politique existe, et chaque élection nationale résonne beaucoup plus que par le passé dans les autres pays de l'UE.

La tentation est grande, pour les partis traditionnels, de réagir en incorporant certains des thèmes des contestataires. L'inflexion donnée par Nicolas Sarkozy à sa campagne présidentielle sous la pression de l'ascension du Front national, par exemple sur la question des frontières, a parfaitement illustré les risques de cette dynamique.

De toute évidence, ce n'était pas la bonne stratégie. Le défi, pourtant, reste à relever : aucune institution, aucun mouvement à l'échelle européenne ne paraît en mesure aujourd'hui de répondre aux questions posées par ce front du refus. C'est un chantier auquel doivent s'atteler d'urgence les grands partis, sous peine de se voir déborder.

Lemonde
Citation :

Barroso : "Il n'y aura pas de renégociation du pacte budgétaire"

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Pict_410

Renégocier le pacte de discipline budgétaire : voila qui figure dans le programme du président élu François Hollande. Mais le président de la Commission ne l'entend pas de cette oreille.
Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a estimé mercredi qu'il n'y aurait pas de renégociation du pacte de discipline budgétaire qui a été signé en mars par 25 pays de l'UE, contrairement au souhait du nouveau président français, François Hollande.

Interrogé lors d'un colloque au Parlement européen à Bruxelles pour savoir s'il y aurait renégociation du pacte budgétaire, M. Barroso a simplement répondu "non", sans étayer sa réponse. Egalement présent, le président du Parlement européen, Martin Schulz, a apporté la même réponse à cette question.

Les deux responsables politiques se sont en revanche montrés ouverts à la mise en place d'un autre pacte économique européen qui ne soit pas uniquement consacré à la discipline budgétaire. Interrogé sur un tel scénario, ils ont répondu positivement. "Parlez-vous de nouveau traité ou de contrat politique ? Si vous me dites un contrat politique, je vous dis oui", a affirmé M. Barroso. Il n'a pas donné de précision sur le format que pourrait prendre ce contrat et s'est contenté de dire qu'il ne serait pas financé par de nouvelles dettes ou par l'inflation, en réponse à une question lors de ce colloque sur l'avenir de l'Europe au Parlement européen.

Le socialiste François Hollande, qui a été élu dimanche président de la république française, souhaite "renégocier" ou "compléter" le pacte budgétaire par des mesures censées doper la croissance, mais se heurte au non catégorique de la chancelière allemande Angela Merkel sur ce point.

Mardi, un membre du directoire de la Banque centrale européenne, Jörg Asmussen, a également affirmé que la France devait appliquer le pacte "tel quel". M. Hollande et Mme Merkel doivent se rencontrer le 16 mai, au lendemain de la prise de fonction de du nouveau président français, et ce sujet sera au coeur d'âpres discussions avant un dîner informel des dirigeants européens le 23 mai, consacré à la croissance et à l'emploi.

lalibre.be

_________________
" les orphelins d'aujourd'hui seront les guerriers de demain !!! " GAZA
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 15051210
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Fahed64
Modérateur
Modérateur
Fahed64

messages : 14683
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena10actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena13
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena15

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeLun 30 Déc 2013 - 13:54

faut quand même abuser Farwell, les allemands leur donnent des noyaux d'olives avec le pain sec  Smile 

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı
Inanç

messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena24actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena31
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena25actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Cheval10
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena23

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeLun 30 Déc 2013 - 14:00

L'ambassadeur doit être le seul en Grèce qui mange encore de la viande, évidemment ça crée un peu de frustration/jalousie.
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
farewell
Général de corps d'armée (ANP)
Général de corps d'armée (ANP)
farewell

messages : 2468
Inscrit le : 13/02/2011
Localisation : ******
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena24actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena25
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena26

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeVen 3 Jan 2014 - 12:17

Citation :
Les exportateurs allemands s’inquiètent de la fin du miracle économique

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/01/03/les-exportateurs-allemands-s-inquietent-de-la-fin-du-miracle-economique_4342583_3234.html

Yak, what do you think about?

Cordialement

_________________
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 4cdc5300-4889-4be3-9a10-1fb0c573da7d
"Les belles idées n'ont pas d'âge, elles ont seulement de l'avenir"
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
Yakuza

messages : 21653
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena20actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena22
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena21

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeVen 3 Jan 2014 - 12:34

ils peuvent s´inquieter comme ils veulent et c´est normal que chaque lobby defend ses centimes..mais la situation est toute autre

j´ai remarqué un truc,faut pas lire la presse francaise sur l´allemagne elle est tres loin de la credibilité,la situation eco de ce debut 2014 est des plus fortes,y´a jamais eu autant de gens avec travail dans l´histoir,hier tout les gens de la bourse applaudissaient des 2 oreilles pour les perspectives bref tout le contraire de la france

_________________
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 A10-na10
Revenir en haut Aller en bas
farewell
Général de corps d'armée (ANP)
Général de corps d'armée (ANP)
farewell

messages : 2468
Inscrit le : 13/02/2011
Localisation : ******
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena24actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena25
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena26

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeVen 3 Jan 2014 - 12:39

C'est pour cela qu'il faut souvent un témoignage et une analyse inside.....danke air yak actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 11 

_________________
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 4cdc5300-4889-4be3-9a10-1fb0c573da7d
"Les belles idées n'ont pas d'âge, elles ont seulement de l'avenir"
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı
Inanç

messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena24actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena31
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena25actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Cheval10
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena23

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeVen 3 Jan 2014 - 12:40

Si tu veux dire "Monsieur" Yak, tu dois dire "Herr".

Nous on aime notre Président ...

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Bc9GkMmCQAERioQ
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Yakuza
Administrateur
Administrateur
Yakuza

messages : 21653
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena20actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena22
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena21

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeVen 3 Jan 2014 - 12:49

la meme info du BGA autrement reportée par la presse eco..comme quoi le monde et son "professionalisme" pff  Rolling Eyes 
le seul souci pour les allemands c´est la situation en france..

Citation :
BERLIN, 30 décembre (Reuters) - Les exportations allemandes devraient augmenter de 3% en 2014 pour atteindre un montant total sans précédent de 1.142 milliards d'euros, grâce à la reprise de l'économie mondiale, a annoncé lundi la fédération patronale BGA.

L'excédent commercial allemand devrait donc encore progresser, à 224 milliards d'euros, car la hausse des importations ne devrait pas dépasser 1%, à 918 milliards d'euros, ajoute-t-elle.

"Nous serons une nouvelle fois en mesure de profiter de l'amélioration globale des marchés mondiaux", a dit Anton Börner, le président de la BGA, dans un communiqué.

"Dans le même temps, il y a de plus en plus de signes d'une poursuite de la stabilisation de la situation économique dans les pays européens qui ont connu des difficultés."

En 2013, estime la BGA, la croissance des exportations allemandes devrait avoir été de 1% seulement tandis que les importations ont probablement stagné.

Alors que l'ampleur de l'excédent commercial allemand vaut à Berlin des critiques régulières, y compris de la part des Etats-Unis et de la Commission européenne, Anton Börner explique la croissance des exportations allemandes est tirée principalement par les pays extérieurs à l'Europe et qu'elle profite aux autres pays de la zone euro.

"Nous sommes le moteur des exportations de l'Europe dans son ensemble et les fournisseurs de la totalité de l'Union européenne en profitent", assure-t-il.

Il ajoute que les risques actuels incluent "le manque de réformes structurelles en France et le risque que les réformes économiques et sociales annoncées par la Chine ne soient pas mises en oeuvre au moment opportun."
http://bourse.lesechos.fr/forex/infos-et-analyses/allemagne-hausse-de-3-des-exportations-en-vue-en-2014-bga-939867.php

l´emploi
Citation :
Le chômage en Allemagne suit un chemin opposé à celui français. Si de ce côté du Rhin, l'inversion des courbes ne s'est pas encore produit (tout dépendant du point de vue), l'emploi ne s'est jamais aussi bien porté en Allemagne.
http://www.economiematin.fr/ecoquick/item/7954-emploi-allemagne-annee-record-2013

_________________
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 A10-na10
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
Alloudi

messages : 7521
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena24actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena26
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena28actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena25
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena23

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeVen 3 Jan 2014 - 13:13

un complexe des media francais face a l economie Allemande (sa critiques, les condition ,les polonais, les salaire, les exportation....)

idem face a l eco chinoise

la caravane passe quand meme  Sleep 

_________________
Gloire à nos aieux  actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_sal
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Marche10
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
Fahed64

messages : 14683
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena10actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena13
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena15

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeVen 3 Jan 2014 - 13:20

Non une critique qui à le mérite de dénoncer la supercherie Merkel. Construire une économie sur la pauvreté et l'exploitation des gens n'a rien de miraculeux...

La ou les allemands réussissent mieux qu'en France est il faut le leur reconnaitre c'est:

-Le gros de leur force de frappe industriel est au main de patron/famille allemande VS fond de pension en France (qui pour marger, licencie de manière abusive)

- Entreprise ont continué d'investir massivement dans l'outil industriel pour gagner en compétitivité. chose qui n'a pas était faite en France puisque on a préféré verser des dividende à droite à gauche...

Maintenant, c'est comme la quenelle, les gens ne croit plus à l'emplois à partir du moment ou celui ci ne permet pas de vivre dignement. Ni même aux multiples promesses du patronat français qui se fout littéralement de gueule de gens.
Je vous jure que si les allemands avaient le patronat français, leur usines seraient en grève tout le temps Laughing


_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
Yakuza

messages : 21653
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena20actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena22
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena21

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeVen 3 Jan 2014 - 13:32

tu ne connais pas la situation richtig Fahed,tu repete les memes choses qu ecrit cette meme presse tendancieuse
la france va faire les memes reformes que l´allemagne en 2005 tu vas voir

_________________
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 A10-na10
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı
Inanç

messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena24actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena31
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena25actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Cheval10
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena23

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeVen 3 Jan 2014 - 13:57

Ca reflète plus une certaine jalousie, donc on nous ressort un discours de gauchiste contre le libéralisme Allemand.

Comme dit si on a une fierté, on demande rien à l'Etat, on se démerde.

J'ai pas fait des études, j'en fait toujours malgré le fait que je travaille pour financer une bande d'assistés.

Le "zakat permanent" ça commence à bien faire.

Les Allemands conservent leurs usines au prix de quelques concessions, mais en France, on les perds et elles ne reviendront pas si les concessions sont faites trop tard ...


Dernière édition par Inanç le Ven 3 Jan 2014 - 13:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
RED BISHOP

messages : 6878
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena21actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Untitl10
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena26actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Cheval10
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena13

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeVen 3 Jan 2014 - 13:58

Je suis d'accord pour sauver ce qu'il reste Hollande n'aura pas d'autre choix que de faire comme Schroder...
Sinon l'autre problème c'est que les produits français sont encore conçu pour être vendu en Franc Français et donc inadapté ( cf automobile) ce qui n'est pas le cas des produits allemand ( DM = Euro)

_________________
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Marche12
Revenir en haut Aller en bas
farewell
Général de corps d'armée (ANP)
Général de corps d'armée (ANP)
farewell

messages : 2468
Inscrit le : 13/02/2011
Localisation : ******
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena24actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena25
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena26

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeMer 8 Jan 2014 - 16:50

Citation :
Réduire les excédents allemands? Cherchez l'erreur

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20140108trib000808424/reduire-les-excedents-allemands-cherchez-l-erreur.html

_________________
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 4cdc5300-4889-4be3-9a10-1fb0c573da7d
"Les belles idées n'ont pas d'âge, elles ont seulement de l'avenir"
Revenir en haut Aller en bas
farewell
Général de corps d'armée (ANP)
Général de corps d'armée (ANP)
farewell

messages : 2468
Inscrit le : 13/02/2011
Localisation : ******
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena24actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena25
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena26

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeDim 12 Jan 2014 - 19:38

Citation :
La puissance intacte de l'appareil industriel allemand

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/01/12/la-puissance-intacte-de-l-appareil-industriel-allemand_4346688_3234.html

_________________
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 4cdc5300-4889-4be3-9a10-1fb0c573da7d
"Les belles idées n'ont pas d'âge, elles ont seulement de l'avenir"
Revenir en haut Aller en bas
farewell
Général de corps d'armée (ANP)
Général de corps d'armée (ANP)
farewell

messages : 2468
Inscrit le : 13/02/2011
Localisation : ******
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena24actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena25
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena26

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeLun 3 Fév 2014 - 14:51

Citation :
L'Allemagne prête à tenir son nouveau rôle dans le monde

http://fr.ria.ru/discussion/20140203/200372708.html


Germany want to be back?

_________________
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 4cdc5300-4889-4be3-9a10-1fb0c573da7d
"Les belles idées n'ont pas d'âge, elles ont seulement de l'avenir"
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de corps d'armée (ANP)
Général de corps d'armée (ANP)
annabi

messages : 6951
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena24actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Cheval10
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 M15c10

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeMar 4 Fév 2014 - 18:04

Citation :
La filière européenne des satellites en crise

         Les deux champions européens Thales Alenia Space et l’ex Astrium annoncent des réductions d’effectifs en France. Dans un marché commercial stagnant, ils subissent de plein fouet le retour en force des fabricants américains et la concurrence des nouveaux acteurs émergeants.
La filière satellitaire européenne est rattrapée par son manque de compétitivité. A quelques heures d’intervalle, les deux champions européens du domaine, Thales Alenia Space (TAS, filiale codétenue par Thales et Finmeccanica) et l’ex Astrium ont annoncé des réductions d’effectifs. TAS va supprimer 270 postes sur les 4300 en France sur les sites de Toulouse (Haute-Garonne) et de Cannes (Alpes-Maritimes). La branche spatiale d’Airbus Defense and Space réduira de plus de 1000 postes son nombre de salariés, activité des lanceurs compris.
Les deux acteurs subissent une concurrence acharnée sur le marché des satellites de télécommunications. De plus en plus de concurrents se disputent une part de ce gâteau qui stagne pourtant à une vingtaine de satellites par an. Le retour en force de l’industrie américaine fait mal. Confrontés à la baisse des commandes institutionnelles, Boeing et Lockheed-Martin cherchent des relais de croissance sur le marché commercial. Très agressifs, ils gagnent des parts de marché. Boeing s’est ainsi adjugé huit des vingt contrats en 2013 ! Et sur le nouveau segment des satellites à propulsion électrique, il a été le premier à rafler des commandes avec une nouvelle plateforme ultra-légère.

Les pays émergents s’y mettent
L’autre concurrence vient des pays émergents dans ce secteur comme l’Inde, le Brésil, la Chine mais aussi Israël qui affiche de nouvelles ambitions. Résultat : pris en tenaille, les Européens peinent à conserver leurs part de marché. TAS n’a vendu en 2013 que deux satellites de télécommunications sur les trois espérés pour soutenir son plan de charge industriel. La direction justifie ses réductions d’effectifs pour retrouver de la compétitivité. "Nos produits sont plus chers que la concurrence. Nous voulons gagner 20% de compétitivité d’ici 2015", indique-t-on du côté de Thales Alenia Space à Cannes. De leur côté, les syndicats déplorent que l’entreprise ait trop réduit ses efforts en R&D pour soigner sa profitabilité et se retrouve in fine avec des plateformes dépassées en terme d’innovation.
Paradoxalement, chez Airbus Defense ans Space, la situation commerciale est plus favorable mais les réductions d’effectifs plus lourdes. Avec quatre contrats de satellites télécoms remportés en 2013, l’ex Astrium maintient ses parts de marché à 20%. Les syndicats ont donc l’impression de payer les baisses de commandes dans le secteur de la défense et d’être victime des nouveaux impératifs de rentabilité du groupe qui vise une marge de 10% sur l’ensemble de ces activités. "Grâce aux dernières affaires remportées en fin d’année dernière, notre carnet de commandes se situe à un bon niveau. On fait payer aux activités spatiales les déboires de l’Eurofighter [l’avion de combat commun à Airbus groupe, BAE et Finmeccanica, ndlr]", estime un représentant de la CFDT à Toulouse.
Si ces mesures de restructuration s’avéraient insuffisantes, un schéma plus radical pourrait s’imposer : la constitution d’un Airbus des satellites par le rapprochement des activités de Thales Alenia Space et de l’ex Astrium. Un scénario plusieurs fois évoqué mais toujours abandonné, car ses conséquences sur l’emploi serait autrement plus douloureuses.

http://www.usinenouvelle.com/article/la-filiere-europeenne-des-satellites-en-crise.N236759#xtor=RSS-300
Revenir en haut Aller en bas
farewell
Général de corps d'armée (ANP)
Général de corps d'armée (ANP)
farewell

messages : 2468
Inscrit le : 13/02/2011
Localisation : ******
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena24actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena25
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena26

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeMer 5 Fév 2014 - 10:25

Citation :
Réflexions sur le péril démographique musulman russe

http://french.ruvr.ru/2014_02_05/Reflexions-sur-le-peril-demographique-musulman-russe-6550/

_________________
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 4cdc5300-4889-4be3-9a10-1fb0c573da7d
"Les belles idées n'ont pas d'âge, elles ont seulement de l'avenir"
Revenir en haut Aller en bas
leadlord
Colonel-Major
Colonel-Major
leadlord

messages : 2766
Inscrit le : 11/07/2010
Localisation : montreal
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena11actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena10
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena31actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena11

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeMer 5 Fév 2014 - 12:23

Fahed64 a écrit:
Non une critique qui à le mérite de dénoncer la supercherie Merkel. Construire une économie sur la pauvreté et l'exploitation des gens n'a rien de miraculeux...

La ou les allemands réussissent mieux qu'en France est il faut le leur reconnaitre c'est:

-Le gros de leur force de frappe industriel est au main de patron/famille allemande VS fond de pension en France (qui pour marger, licencie de manière abusive)

- Entreprise ont continué d'investir massivement dans l'outil industriel pour gagner en compétitivité. chose qui n'a pas était faite en France puisque on a préféré verser des dividende à droite à gauche...

Maintenant, c'est comme la quenelle, les gens ne croit plus à l'emplois à partir du moment ou celui ci ne permet pas de vivre dignement. Ni même aux multiples promesses du patronat français qui se fout littéralement de gueule de gens.
Je vous jure que si les allemands avaient le patronat français, leur usines seraient en grève tout le temps Laughing


je ne pense pas que sa soit totalement vrai, l’Allemagne reste en situation de casi monopole sur beaucoup de secteur industriel clef  et en constante innovation et la je parle pas de industrie de consommation ( automobile , armement optique pharmaceutique ou) je parle plus d'industrie de fabrication dont dépend d'autres industrie ..autre , puis le système de co-gestion des entreprises les syndicas francais sont en d'hors des conseilles d'Administration alors que en Allemagne ils sont in , c'est les francais qui se tire dans pied le problème  , les romains polonais ect sa c'est juste des polémiques comme les français aime toujours en faire, d'ailleurs peu de personne en parle mais l’Allemagne à maintenant un salaire minimal obligatoire .

Citation :
Je suis d'accord pour sauver ce qu'il reste Hollande n'aura pas d'autre choix que de faire comme Schroder...
Sinon l'autre problème c'est que les produits français sont encore conçu pour être vendu en Franc Français et donc inadapté ( cf automobile) ce qui n'est pas le cas des produits allemand ( DM = Euro)

humm , le problème de la france est surtout son réseau de distribution / commercialisation elle à pas osé attaquer certain marché quand il le fallu , elle est rester dans ses marchés classique néocolonialiste, la france à toujours une belle industrie mécanique mais la france c'est mal adapté à la mondialisation , tu sais les entreprises ne gagne pas beaucoup sur la fabrication , le fameux exemple du iphone 29 dollar cout de fabrication les chinois gagne 6 dollar par iphone alors que en Californie c'est plus de 300 de gains , c'est sur la conception,innovation,désigne, réseau de commercialisation , si il été juste question de désigne le problème serait rapidement régler, c'est plus profond que sa , après critiquer la délocalisation c'est un faux débat la france tout comme n'importe quelle pays industrialisé ne fait que jouer le jeux de la mondialisation , les entreprises française gagne beaucoup ... l'allemagne à trouver un juste équilibre en mettant le garde fou à l’intérieure de ses entreprises , c'est pas de leur faute si les francais se tire dans le pied ...

sorry j'ai de moins en moins de temps pour vous lire mes amis ce qui fait je répond un peu trop tard des fois  tongue 

_________________
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 11104110
Pro rege, saepe, pro patria semper

اقسم بالله العظيم ان اكون مخلصا لله و لملكي و ان اتفانى في خدمة وطني و دفع كل خطر يهدده و ان انفد اوامرقائدي الاعلى صاحب الجلالة
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
Yakuza

messages : 21653
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena20actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena22
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena21

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeDim 9 Fév 2014 - 17:53

hopla,la suisse se fait de nouveaux ennemis,son economie avec l´UE pourrait payer le prix fort

"Oui" à l'initiative UDC contre l'immigration de masse à 50,3%
http://www.romandie.com/news/n/Oui__initiative_UDC_contre_l_immigration_de_masse_03_RP_090220141720-16-445229.asp?

_________________
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 A10-na10
Revenir en haut Aller en bas
annabi
Général de corps d'armée (ANP)
Général de corps d'armée (ANP)
annabi

messages : 6951
Inscrit le : 18/07/2012
Localisation : paris
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena24actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Cheval10
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 M15c10

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeMer 12 Mar 2014 - 22:23

Citation :
UK will be told to remove all submarines from an independent Scotland... clown 

The UK's entire nuclear-powered submarine fleet will be told to leave the Clyde and go back to England if Scotland votes for independence in September, the Scottish Government has said.

This would deal a fatal blow to Ministry of Defence (MoD) plans to make the Faslane naval base near Helensburgh the UK home port for all its 14 reactor-driven submarines over the next few decades. As well as the four Trident submarines, three Trafalgar-class submarines and seven new Astute-class boats would all have to find a new base on the English coast.
The move has been warmly welcomed by anti-nuclear groups, who label the submarines "floating Chernobyls" after the devastating nuclear accident in Ukraine in 1986. But the MoD warned that ending Faslane's role as a submarine base "would seriously impair the UK's national security, including Scotland".
In 2011, the Scottish Government welcomed the decision to station Astute submarines at Faslane because of the jobs they would bring. But this was publicly opposed by prominent party activists, and has led to a change of heart.
The Scottish Government now says that it sees no role for any nuclear-powered submarines in an independent Scotland. "We do not see the continued basing of the Astute or Trafalgar fleets at Faslane, beyond the necessary transition period, to be in Scotland's interests," a spokeswoman told the Sunday Herald.
Scottish ministers expect the transition to take no longer than 10 years, suggesting that there would be no nuclear-powered submarines at Faslane by 2026. "The Scottish Government strongly favours a conventional approach to Scotland's defence, with Faslane being Scotland's main conventional naval base," the spokeswoman added.
"In the event of independence, it would be for the rest of the UK to decide whether to relocate its submarine fleet to the Royal Navy submarine base at HMNB Devonport or to another location."
Devonport, in Plymouth on the south coast of England, is the most likely alternative to Faslane. Trafalgar submarines are currently based there before their scheduled move to the Clyde by 2017.
The first two Astute submarines are already at Faslane, but the third, HMS Artful, has had its launch from Barrow in Cumbria delayed until later this year because of fears that an old dock there might collapse. The remaining four Astute boats are due to arrive at Faslane over the next 10 years.
The Scottish Campaign for Nuclear Disarmament argued that it would be relatively easy to relocate the submarines to Devonport. "We have lived for too long with these floating Chernobyls in our lochs," said campaign co-ordinator, John Ainslie.
"Independence offers the prospect of a completely nuclear-free Scotland, with no Trident, no nuclear power stations and no Astute submarines."
The MoD pointed out that the Clyde naval base was the biggest employment site in Scotland, with 6700 military and civilian jobs. This would rise to 8200 by 2022, as the nuclear-power submarines are all moved there, an MoD spokesman said. "We are not developing contingency plans as we are confident that the Scottish people will vote to remain part of the UK family," he argued. "Removing Faslane as an operating base for attack submarines would seriously impair the UK's national security, including Scotland."
But the Scottish Government said that it expected to maintain the number of military jobs at Faslane as it changed from a nuclear to a non-nuclear base. "Those military personnel will be supported by a significant number of civilian personnel," it said. "In addition, work to reconfigure Faslane as a conventional naval base is expected to involve major construction activity, and related jobs, in the area."

http://www.heraldscotland.com/news/home-news/uk-will-be-told-to-remove-all-submarines-from-an-independent-scotland.23640481
Revenir en haut Aller en bas
farewell
Général de corps d'armée (ANP)
Général de corps d'armée (ANP)
farewell

messages : 2468
Inscrit le : 13/02/2011
Localisation : ******
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena24actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena25
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena26

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeDim 30 Mar 2014 - 11:07

Citation :
L'Europe peut-elle se passer du gaz russe?

http://www.centre-presse.fr/article-299428-l-europe-peut-elle-se-passer-du-gaz-russe.html

_________________
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 4cdc5300-4889-4be3-9a10-1fb0c573da7d
"Les belles idées n'ont pas d'âge, elles ont seulement de l'avenir"
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
Fahed64

messages : 14683
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena10actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena13
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena15

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeJeu 8 Mai 2014 - 16:18

Analyse poubelle du figaro. Selon cet "expert" tout les problèmes européens sont "limites" du fait russes  clown clown Vraiment la propagande a de beau jour devant elle! Plus c'est gros mieux ça passe...

Citation :
La stratégie de puissance russe : agrandir la Russie, morceler l'Europe

La crise ukrainienne de 2014 peut désormais être considérée comme l'aube d'une nouvelle ère géopolitique pour le continent européen, à l'origine des changements les plus importants depuis la chute du rideau de fer en 1989 et les recompositions territoriales qui s'en sont suivies, dont le dernier soubresaut a été l'indépendance du Kosovo proclamée en février 2008. En effet, la logique d'expansion vers l'est du modèle de la démocratie occidentale, qui semblait inscrite pour certains experts dans le «sens de l'histoire», semble arriver à son terme. La résurgence d'une puissance impériale à tendance autocratique certaine sur ses frontières orientales, la Fédération de Russie, vient remettre en cause les acquis de vingt années d'extension de l'emprise de l'Europe occidentale sur la partie orientale du continent, suivant une logique de domination qui n'a jamais vraiment dit son nom, puisque les anciens pays du bloc communiste se sont vus obliger (de leur plein gré) d'adapter leur économie et leur système politique aux règles fixées par Bruxelles. En effet, la Russie de Vladimir Poutine compte rentrer définitivement dans le jeu politique européen, d'où elle avait été écartée par ce qui sera probablement jugé par nos descendants comme un accident de l'histoire, l'implosion de l'URSS. Sa stratégie repose sur deux éléments qui ont pour objectif final de faire de la Russie le pays dominant du continent.
Le premier élément a pour but de renforcer le poids démographique de la Russie. Si cette dernière est le plus grand pays du monde par sa superficie, elle souffre néanmoins d'une relative faiblesse démographique, qui l'empêche d'écraser complètement les autres états européens. Ses 143 millions d'habitants en font l'Etat le plus peuplé du continent, mais c'est moins de deux fois le poids de l'Allemagne son poursuivant, qui en compte 80,5 millions. En conséquence, outre les enjeux géopolitiques divers et variés que sont l'accès à la Mer Noire ou le contrôle des gazoducs, les dirigeants russes cherchent aujourd'hui autant à accroître la population que la superficie de leur Etat. Or, c'est vers l'ouest que les possibilités d'extension sont les plus importantes dans ce domaine, du fait de densités de population bien plus élevées en Europe orientale qu'en Asie Centrale et de la présence conséquente de russophones, qui peuvent laisser espérer au Kremlin la possibilité de contrôler des régions comprenant aussi des minorités non russophones. C'est bien évidemment le cas de l'Ukraine, où la Russie lorgne sur les potentiels 21,5 millions d'habitants des régions de l'est et du sud du pays, dont environ 8 millions de russes ethniques. C'est aussi le cas de la Biélorussie et ses 9,5 millions d'habitants, qu'elle tentera probablement de récupérer une fois réglé «le cas Loukachenko», dont la dictature est à bout de souffle. A l'arrivée, la Russie peut espérer, en menant une politique d'immigration et en continuant le redressement bien engagé de sa natalité, constituer une entité géopolitique comptant environ 175 millions de personnes, auxquels pourraient éventuellement s‘ajouter en Asie sous une forme d'association (L'Union Eurasiatique?) le Kazakhstan et ses 16 millions d'habitants (dont 3,8 millions de russes au recensement de 2009), soit près de 200 millions d'habitants, qui lui donneraient un poids plus important face aux autres états européens.
Parallèlement, le second élément de la stratégie russe consiste à affaiblir ses concurrents européens, en tentant de réduire leur taille, à travers le soutien aux mouvements indépendantistes qui se renforcent suite à la crise économique, chose à laquelle indirectement le référendum sur la Crimée contribue, puisqu'il ouvre une véritable boîte de pandore, qui n'est pas sans arrière-pensée du côté de Moscou. En effet, plus l'Europe sera morcelée en une multitude d'Etats, plus il sera facile pour un pays de près de 200 millions d'habitants d'imposer ses vues en jouant la concurrence entre les uns et les autres, suivant le vieux proverbe latin «diviser pour mieux régner». Dans ce cadre, l'indépendance de l'Ecosse constitue très vraisemblablement l'objectif primordial de la Russie car elle permettrait d'affaiblir le Royaume-Uni  Laughing , pays jugé par Moscou comme le cheval de Troie américain en Europe, le privant de l'accès aux ressources naturelles de la mer du Nord et à sa principale base de sous-marins nucléaires. D'ailleurs, même s'il est, en l'état de nos connaissances, impossible de prouver l'existence d'un lien, la forte progression récente du vote favorable à l'indépendance en Ecosse dans les sondages n'est peut-être pas totalement déconnectée du précédent de la Crimée. Ensuite, la Russie a tout intérêt à favoriser l'implosion des autres grands pays européens, que ce soit l'Espagne avec la Catalogne ou l'Italie avec les velléités sécessionnistes du NordPour les Etats comme la France et l'Allemagne, qui disposent d'une assise territoriale plus solide, elle aura plutôt tendance à monter les minorités ethniques, de plus en plus importantes numériquement dans le cadre d'Etats multiculturels de facto , contre les régimes en place et à favoriser les mouvements extrémistes chez les populations «autochtones», tel que le Front National dans l'hexagone, dans l'optique de miner la cohésion nationale.
Une fois démontrée la stratégie russe, qui suit une logique géopolitique claire et précise, la principale question


qui se pose aux élites européennes concerne la politique à adopter pour pouvoir la contrer de manière efficace. Or, pour cela, il apparaît nécessaire de changer de mentalité, c'est-à-dire qu'il faudrait arrêter de prendre ses désirs pour des réalités et de penser que les rapports entre Etats sont uniquement des rapports de force économique. Comme nous le montrent les succès incontestables de la politique étrangère russe depuis quelques années, la Puissance repose aussi sur d'autres éléments, comme la force militaire, la ruse, une «vision» de long terme et la capacité à prévenir les réactions de son adversaire. Il convient donc de construire une école de géopolitique européenne pragmatique et indépendante d'influences extérieures qui puisse orienter de manière pertinente les décideurs politiques ainsi que de mieux former ces derniers aux réalités de l'exercice du Pouvoir dans un monde en perpétuel mouvement.

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2014/05/08/31002-20140508ARTFIG00050-la-strategie-de-puissance-russe-agrandir-la-russie-morceler-l-europe.php

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Alloudi
Modérateur
Modérateur
Alloudi

messages : 7521
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena24actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena26
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena28actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena25
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena23

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeSam 13 Sep 2014 - 23:28

Citation :
Avec l'indépendance, une armée écossaise et un affaiblissement de la puissance britannique


Les Ecossais sont appelés à se prononcer le jeudi 18 septembre par référendum sur leur indépendance. La bataille des sondages fait rage entre les tenants du Yes, du Premier ministre indépendantiste (Scottish National Party) Alex Salmond, et ceux du No d'Alistair Darling, ancien ministre travailliste.

Figurez-vous qu'un volet Défense existe dans le Livre blanc sur le futur de l'Ecosse. Il décrit les objectifs d'une Ecosse indépendante. Qui pourrait faire vaciller la puissance militaire de la Grande-Bretagne et son poids dans le monde...

En cas de victoire du oui, la Grande-Bretagne deviendrait la petite Bretagne, raille-t-on dans la région de Glasgow.

Son poids à Bruxelles, au conseil de sécurité des Nations-Unies pourrait en souffrir rapidement. Car une Ecosse indépendante a pour objectif de créer une Force de défense écossaise en récupérant des bases, des sites, du matériel et des soldats de l'actuelle armée britannique qui serait affaiblie d'autant...

Les Ecossais évaluent à près de 10 milliards d'euros de moyens militaires qu'ils pourraient ainsi récupérer (environ 8 %). Chaque armée rétrocéderait du matériel. Pour la marine, il s'agirait de deux frégates, de quatre chasseurs de mines, de deux patrouilleurs de haute-mer et de quatre à six patrouilleurs.

Sur le plan humain, la Force de défense écossaise tablerait environ sur 15 000 hommes et 5 000 réservistes pour un budget d'environ 2,5 milliards de livres (3,1 milliards d'euros). Pour l'heure, on note environ 10 000 soldats britanniques présents sur le sol d'Ecosse et 4 000 civils travaillant pour le ministère de la Défense.

Le déménagement de la dissuasion ?

L'autre enjeu de taille est la dissuasion nucléaire. Les nationalistes du SNP y sont opposés et ne veulent plus du programme Trident sur leur sol. Or la base de Clyde à Faslane (photo MoD), à 40 km de Glasgow, abrite les quatre sous-marins lanceurs d'engins Vanguard. Des ogives sont aussi stockées à Coulport.

En cas d'indépendance, il faudrait donc " déménager " la dissuasion nucléaire sous-marine britannique.

Imaginez la complexité et le coût d'une telle opération... Nous n'en sommes pas là mais la pression monte tant les sondages sont serrés (53-47 pour le non à l'indépendance à une semaine du scrutin qui faisait suite à un 49-51 tellurique !).

Malgré tout, une Ecosse indépendante souhaiterait adhérer à l'Union européenne, à l'OTAN... Avec la bénédiction de l'ancien Royaume-Uni ?

http://defense.blogs.lavoixdunord.fr/archive/2014/09/11/avec-l-independance-une-armee-ecossaise-13325.html

_________________
Gloire à nos aieux  actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_sal
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Marche10
Revenir en haut Aller en bas
charly
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2419
Inscrit le : 25/05/2011
Localisation : Aquitaine
Nationalité : France
Médailles de mérite :
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena24actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena31
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena25

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeMer 29 Oct 2014 - 21:51

Normalement d ici deux mois nous devrions connaître la nouvelle doctrine pour l armee russe.

Des bases en Europe ont déjà été annoncées, les personnes qui vivent ou qui sont russe, ont il eu d autre écho ?

Nb : Fahed, j avais parié sur un rapprochement avec l Algérie et plus de base en dehors de l europe, pour l instant il n y a que l Europe concerné, vais-je perdre mon paris scratch

_________________
« Je voudrais que les Français renouent avec cette idée simple selon laquelle ce n’est pas seulement un territoire qu’il leur faut défendre (…) mais aussi une façon d’être, une langue, une civilisation. Bref, l’ensemble d’un patrimoine dont nous sommes les héritiers. Et s’ils venaient à oublier ou à refuser cette idée, alors je craindrais beaucoup pour l’avenir de mon pays », plaidait François Léotard, peu suspect de sympathie avec des idées extrêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Modérateur
Modérateur
Fahed64

messages : 14683
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena10actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena13
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Unbena15

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitimeMer 29 Oct 2014 - 21:56

charly a écrit:
Normalement d ici deux mois nous devrions connaître la nouvelle doctrine pour l armee russe.

Des bases en Europe ont déjà été annoncées, les personnes qui vivent ou qui sont russe, ont il eu d autre écho ?

Nb : Fahed, j avais parié sur un rapprochement avec l Algérie et plus de base en dehors de l europe, pour l instant il n y a que l Europe concerné, vais-je perdre mon paris scratch

Ils vont se développer un max en antarctique région riche en hydrocarbure et future passage maritime obligé. Oublie l'Algérie, pas de base Russe la bas, ils veulent avoir des relations privilégié avec les US ou plutot équilibré avec toutes les grandes puissance.

En méditérannée il ne reste que la base en Syrie qui deviendra un état éclaté de facto...

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   actualité européenne : Economie, politique, diplomatie... - Page 6 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...
Revenir en haut 
Page 6 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 16 ... 26  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pourquoi les jeunes se détournent de la politique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: