Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21
AuteurMessage
Cherokee
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1598
Inscrit le : 25/11/2008
Localisation : Hna & Lhih
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   Lun 27 Mar 2017 - 20:34

jf16 a écrit:
Citation :
Le Brexit plonge les pêcheurs de l'UE en eaux troubles
     

Bruxelles, 26 mars 2017 (AFP) -


Le Royaume-Uni se félicite de retrouver le contrôle de ses eaux poissonneuses avec sa sortie de l'UE, mais les pêcheurs européens redoutent de perdre leur accès à cette zone qui remplit le tiers de leurs filets.

Une semaine exactement avant le 29 mars, date annoncée du déclenchement de la procédure de divorce, les pêcheurs européens ont tiré la sonnette d'alarme mercredi au Parlement européen, regroupés au sein d'une nouvelle coalition, l'European Fisheries Alliance.

Les flottes de pêche en provenance d'Allemagne, de Belgique, du Danemark, d'Espagne, de France, d'Irlande, des Pays-Bas, de Pologne et de Suède, les neuf Etats membres les plus concernés, tirent le tiers de leurs prises au sein de la zone économique exclusive qui entoure les îles britanniques.

A court terme, la fin de la pêche dans les eaux britanniques pourrait réduire de 50% les profits des pêcheurs. A long terme, jusqu'à 3.000 emplois à plein temps pourraient être menacés sur les bateaux, avertit l'Alliance.

"Les bateaux de pêche européens (hors Royaume-Uni) ont débarqué presque huit fois plus de poissons et de fruits de mer, en poids, des eaux britanniques que les bateaux britanniques du reste des eaux de l'UE", observe de son côté Ian Napier, conseiller pour le Centre de la mer NAFC, basé dans les Shetlands.

- Exportations britanniques -

Son rapport publié en janvier met en évidence une disproportion flagrante: en moyenne, entre 2011 et 2015, les bateaux européens ont pêché 700.000 tonnes de poissons et fruits de mer par an dans les eaux britanniques (pour une valeur de 530 millions de livres). A l'inverse, les navires britanniques ont débarqué 92.000 tonnes (pour environ 110 millions de livres) depuis les eaux du reste de l'UE chaque année.

Dans son livre blanc de 77 pages présenté en février, le gouvernement britannique estime qu'il est dans l'intérêt des deux parties de trouver un accord "mutuellement avantageux" qui réponde aux attentes des communautés de pêcheurs de tous les pays.

Car le Royaume-Uni, qui ne mange pas ce qu'il pêche, exporte principalement vers le reste de l'UE. Saumon, homard, noix de Saint-Jacques, crabe... le marché de plus d'un milliard d'euros est dépendant à près de 70% de ses partenaires européens, selon l'European Fisheries Alliance.

L'industrie halieutique n'est pas l'une des plus importantes ni au Royaume-Uni, ni dans aucun pays de l'UE, mais elle est vitale pour la survie de certaines communautés, de Concarneau à Rostock, en passant par Zeebrugge, Gdansk ou Galway.

Le Royaume-Uni n'a pas la capacité de pêcher la totalité des limites de captures autorisées dans ses eaux -- un quota mis en place par l'UE pour assurer la viabilité des zones de pêches et éviter la surpêche.

Dans quelle mesure les Britanniques donneront-ils accès aux navires de l'UE? "Tout dépendra du type de Brexit, +soft+ ou +hard+", analyse le Français Alain Cadec, président de la commission Pêche du Parlement européen.

- Variable d'ajustement -

"Il est clair que les deux enjeux (le libre accès des navires européens aux eaux britanniques et l'accès des produits de la pêche britannique au marché européen, ndlr) sont étroitement liés et ne peuvent être dissociés", estime-t-il.

En aucun cas le secteur ne doit servir de "variable d'ajustement" dans les négociations sur le Brexit, martèle l'eurodéputé du PPE (droite).

L'UE s'est dotée depuis les années 1970 d'une Politique commune de la pêche (PCP) visant à gérer durablement son capital halieutique. Et comme le souligne le député européen socialiste Richard Corbett, "le poisson a cette la fâcheuse habitude de nager des eaux d'un pays à l'autre".

"Le Brexit est l'opportunité pour le Royaume-Uni de revitaliser son industrie de la pêche, de stabiliser les écosystèmes menacés et de créer des milliers de nouveaux emplois", affirme Lasse Gustavsson, directeur exécutif européen de l'ONG de défense des océans Oceana.

"Mais seulement si on met un terme à la surpêche", ajoute-t-il, alors qu'Oceana critique régulièrement des quotas européens trop élevés.

http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/14404-le-brexit-plonge-les-pecheurs-de-lue-en-eaux-troubles  

on devra baisser encore plus nos quota histoire de bien les emm**** .avec les poux qu'ils nous cherchent a chaque fois qu'il s'agit d'appliquer l'accord Agricole
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
Colonel-Major
Colonel-Major
avatar

messages : 2952
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   Lun 27 Mar 2017 - 20:43

on devrait plûtot leur interdire la pêche au niveau de nos côtes sahariennes jusqu'à éclaircissement et rédaction noir sur blanc de leur position, avec signatures de tous les membres de l'UE et non du seul représentant.
Et si une signature "manquait", qu'ils aillent pêcher à Tindouf s'ils y trouvent des poissons.

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

http://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
RecepIvedik
Capitaine
Capitaine


messages : 924
Inscrit le : 25/10/2014
Localisation : FRANCE
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   Jeu 30 Mar 2017 - 0:21

A méditer ... Laughing



http://www.lepoint.fr/europe/le-pape-francois-invite-l-europe-a-retrouver-sa-solidarite-24-03-2017-2114616_2626.php


_________________
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   Ven 31 Mar 2017 - 16:33

Citation :
Gibraltar: l'Espagne aura son mot à dire après le Brexit


© Photo. Pixabay

International
16:01 31.03.2017(mis à jour 16:03 31.03.2017)

Dossier: Brexit (2017)


Les dirigeants européens octroieront à l'Espagne le droit de donner ou non son feu vert pour que tout accord passé entre l'UE et le Royaume-Uni après le Brexit puisse s'appliquer au territoire de Gibraltar.

Après le Brexit, aucun accord entre Bruxelles et Londres « ne pourra s'appliquer au territoire de Gibraltar sans un accord entre le Royaume d'Espagne et le Royaume-Uni », lit-on dans un projet d'« orientations de négociation » présenté vendredi par le président du Conseil européen Donald Tusk, annonce le journal Español.

Les dirigeants des 27 pays membres de l'UE devront adopter ces « orientations » au cours d'un sommet européen programmé pour le 29 avril à Bruxelles.

Cédée par l'Espagne à la Grande-Bretagne en 1713, Gibraltar, qui compte un peu plus de 30 000 habitants sur 7 km2, se retrouvera exclue de l'UE après le départ définitif du Royaume-Uni. Lors du référendum sur le Brexit en juin 2016, 96 % des électeurs de l'enclave ont voté pour rester dans le giron européen.

En octobre dernier, Madrid a formellement proposé à Londres une souveraineté partagée censée permettre à Gibraltar de rester au sein de l'UE. Alors que l'enclave britannique dépend de l'Espagne pour son approvisionnement, son économie spécialisée dans les services financiers et les jeux en ligne profite à son tour à Madrid.

Mercredi 29 mars, la chef du gouvernement britannique Theresa May a officialisé le déclenchement du Brexit devant les députés du Parlement. Une lettre ad hoc, signée par la dirigeante conservatrice, a été transmise au président du Conseil européen Donald Tusk par l'ambassadeur britannique à Bruxelles, Tim Barrow.

https://fr.sputniknews.com/international/201703311030702899-brexit-gibraltar-espagne/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   Dim 2 Avr 2017 - 21:19

Citation :
May : Londres ne cèdera "jamais" la souveraineté sur Gibraltar sans accord de la population


AFP 02/04/2017


La Première ministre britannique Theresa May a affirmé dimanche que Londres ne céderait "jamais" la souveraineté sur Gibraltar sans l'accord de la population de ce territoire situé au sud de l'Espagne, selon un communiqué de Downing Street.

Lors d'un entretien téléphonique avec le chef du gouvernement de Gibraltar, Fabian Picardo, Mme May a affirmé qu'elle ne conclurait "jamais d'accord qui laisserait passer les habitants de Gibraltar sous une autre souveraineté sans leur volonté librement et démocratiquement exprimée", selon ce communiqué.

"La Première ministre a dit qu'elle restait totalement engagée à travailler avec Gibraltar pour obtenir le meilleur résultat possible sur le Brexit et qu'elle continuerait à les inclure pleinement dans le processus" de négociations, ont ajouté les services de Mme May.

Auparavant son ministre des Affaires étrangères Boris Johnson avait assuré que "Gibraltar n'est pas à vendre", après que l'UE a estimé que l'Espagne devra donner son feu vert pour qu'un accord sur le Brexit puisse s'appliquer à ce territoire britannique. "Gibraltar n'est pas à vendre. Gibraltar ne peut pas se marchander. Gibraltar ne sera pas soldé", écrit Boris Johnson dans le journal Sunday Telegraph.

Selon un projet d'"orientations de négociation" présenté vendredi par le président du Conseil européen Donald Tusk, "aucun accord entre l'UE et le Royaume-Uni ne pourra s'appliquer au territoire de Gibraltar sans un accord entre le Royaume d'Espagne et le Royaume-Uni", après le Brexit.

Cela signifie que Madrid pourrait potentiellement bloquer l'accès de Gibraltar à tout accord commercial négocié par le Royaume-Uni avec l'UE, se sont alarmés des membres de l'opposition social-démocrate à Gibraltar.

M. Picardo a lui dénoncé "la machination prévisible de l'Espagne" qui "cherche à manipuler le Conseil européen pour poursuivre ses propres intérêts politiques mesquins". Il a qualifié la proposition de l'UE de "discriminatoire" et "inutile".

Dans le Sunday Telegraph, M. Johnson insiste sur le fait que la politique de son gouvernement "reste fixe et ferme. La souveraineté de Gibraltar ne peut pas être changée sans l'assentiment formel du Royaume-Uni et du peuple de Gibraltar".

"Le statut de Gibraltar est inchangé depuis 1713. L'adhésion du Royaume-Uni au marché commun (européen) en 1973, lorsque l'Espagne n'était pas encore membre, n'a fait aucune différence. Cela ne devrait pas non plus entraîner de différence aujourd'hui", ajoute-t-il.

La péninsule de 6,7 kilomètres carrés située à la pointe sud de l'Espagne compte quelque 33.000 habitants. Les secteurs clés de son économie sont les jeux en ligne et une finance offshore qui attire des capitaux de toute l'Europe.
En 2002, les habitants de Gibraltar avaient rejeté par référendum une proposition de partager la souveraineté du Rocher avec l'Espagne.

https://www.lorientlejour.com/article/1044342/gibraltar-nest-pas-a-vendre-selon-le-mae-britannique.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   Jeu 6 Avr 2017 - 17:37

Citation :
Le coût du travail varie de 1 à 10 dans l'Union européenne


AFP 06/04/2017


Les coûts horaires de la main d'oeuvre varient de 1 à 10 dans l'Union européenne, selon des estimations pour l'année 2016 publiées jeudi par l'Office européen des statistiques Eurostat.

Avec 42,0 euros par heure, le Danemark est le pays où le travail est le plus cher, près de dix fois plus qu'en Bulgarie, où il est estimé à 4,4 euros. Les coûts de la main d'oeuvre comprennent les salaires et les traitements, auxquels s'ajoutent les coûts non salariaux, comme les cotisations sociales à la charge des employeurs.

Derrière le Danemark, la Belgique (39,2 euros), la Suède (38,0 euros) et le Luxembourg (36,6 euros) possèdent les coûts les plus élevés. Avec un coût horaire de 35,6 euros, la France est en cinquième position, tandis que l'Allemagne est huitième, avec 33,0 euros. La moyenne est de 29,8 euros dans la zone euro et de 25,4 euros dans l'ensemble de l'Union européenne.
Après la Bulgarie, la Roumanie (5,5 euros) et la Lituanie (7,3 euros) possèdent les coûts de main d'oeuvre les plus faibles.

C'est en France que la part des coûts non salariaux est la plus importante, à 33,2%, suivie par la Suède (32,5%). La proportion atteint 22,4% en Allemagne, inférieure à la moyenne de la zone euro (26,0%) et même de l'UE dans son ensemble (23,9%). Les coûts non salariaux ne sont que de 6,6% à Malte.

https://www.lorientlejour.com/article/1045170/le-cout-du-travail-varie-de-1-a-10-dans-lunion-europeenne.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   Jeu 6 Avr 2017 - 22:02

Citation :
Johnson évoque une libre circulation post-Brexit des citoyens de l'UE


Reuters 06/04/2017


La Grande-Bretagne pourrait autoriser la libre circulation des personnes en provenance de l'Union européenne durant la phase de transition qui s'ouvrira une fois le Brexit acté, a déclaré jeudi le secrétaire britannique au Foreign Office, Boris Johnson.

Cette possibilité permettrait à l'économie britannique de continuer à attirer des talents du continent, a-t-il précisé à Reuters Television en marge d'un déplacement à Athènes.

"Nous ne voulons pas fermer nos portes. Nous voulons simplement disposer d'un système qui soit équilibré", a-t-il ajouté.

Le chef de la diplomatie britannique a estimé que cette disposition pourrait être négociée dans les deux ans à venir, soit avant la sortie définitive du Royaume-Uni de l'Union européenne, et s'appliquer durant une période de transition qui précédera l'entrée en vigueur d'un futur accord, à négocier, encadrant les relations post-Brexit entre Londres et les Européens.

https://www.lorientlejour.com/article/1045278/johnson-evoque-une-libre-circulation-post-brexit-des-citoyens-de-lue.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   Mar 25 Avr 2017 - 20:00

Citation :
Grèce : la justice refuse d'extrader trois militaires turcs


Reuters 25/04/2017


Un tribunal grec s'est prononcé mardi contre l'extradition de trois des huit militaires turcs qui ont se sont réfugiés en Grèce en juillet dernier après l'échec d'un coup d'Etat dans leur pays.

La cour suprême grecque avait bloqué l'extradition des huit militaires en janvier, indignant les autorités turques qui avaient déposé une deuxième demande.

La Turquie estime que ces hommes ont pris part aux efforts pour renverser le président Recep Tayyip Erdogan en juillet dernier et demande qu'ils soient renvoyés sur le sol turc.

https://www.lorientlejour.com/article/1048408/grece-la-justice-refuse-dextrader-trois-militaires-turcs.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 18793
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   Jeu 27 Avr 2017 - 19:23

Citation :
Soupçonné de préparer un attentat, un officier allemand affecté France a été interpellé


Posté dans Forces terrestres, Terrorisme par Laurent Lagneau Le 27-04-2017




Un lieutenant appartenant au Jägerbatallion 291, une unité de la brigade franco-allemande (BFA) basée à Illkirch-Graffenstaden, près de Strasbourg, a été arrêté par la police allemande à Hammelburg (Bavière) sur la foi de soupçons sur de possibles activités terroristes. Un étudiant de 24 ans a également été interpellé en même temps.

Le projet prêté par le bureau du procureur de Francfort à cet officier de la Bundeswehr est tellement machiavélique que l’on peine à le croire.

Ainsi, selon la justice allemande, l’affaire a commencé quand ce lieutenant du Jägerbatallion 291 s’est fait repérer en janvier, au moment il venait récupérer un revolver caché dans les canalisations des toilettes de l’aéroport de Vienne, en Autriche. Ce qui a valu des poursuites pour « infraction à la législation sur les armes ».

C’est alors qu’il a éveillé la curiosité des enquêteurs allemands. Ces derniers ont découvert par la suite que ce lieutenant de 28 ans avait réussi à se faire enregistrer, en décembre 2015, comme demandeur d’asile syrien dans son propre pays. Et cela alors qu’il ne parle pas un mot d’arabe. Selon le quotidien Die Welt, il aurait donné le change en dissimulant sa nationalité allemande et en parlant en… français.

Le mois suivant, sa demande approuvée, l’officier a pu bénéficier d’un logement et d’aides sociales. Fait incroyable : il a réussi à dissimuler sa double identité en faisant la navette entre Illkirch et un foyer de migrants en Hesse, dans le centre de l’Allemagne.

« Il a mené tout cela en parallèle, une sorte de double vie », a déclaré Nadja Niesen, la porte-parole du procureur de Francfort. Je n’ai pas connaissance qu’une pareille affaire se soit jamais produite », a-t-elle ajouté.

Pour la justice allemande, cet officier ne s’est pas visiblement pas donné tout ce mal pour frauder les aides sociales. Ainsi, a précisé mme Niesen, les éléments découverts sur « ses convictions xénophobes » font penser qu’il avait « planifié un attentat » avec son complice. « Nous savons, à partir de messages vocaux enregistrés, que les deux suspects étaient racistes », a-t-elle dit.

Le parquet de Francfort n’a rien dit au sujet des cibles qu’il projetait d’attaquer. Ce qui libre court à toutes les spéculations. Pour Die Welt et Der Spiegel, il est possible qu’il ait cherché à commettre un attentat et d’en jeter le « discrédit » sur les migrants.

http://www.opex360.com/2017/04/27/soupconne-de-preparer-un-attentat-un-officier-allemand-affecte-france-ete-interpelle/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...   

Revenir en haut Aller en bas
 
actualité européenne : Economie, politique, diplomatie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 21 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21
 Sujets similaires
-
» Magazine de l'actualité poilitique européenne
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !
» Pétition européenne pour sauvegarder la médecine naturelle
» Le général Patrick de Rousiers nommé president du comité militaire de l'Union Européenne
» Pour ou contre la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: