Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Révolte en Syrie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant
AuteurMessage
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Mar 29 Mai 2012 - 12:37

Inanc l'a bien fait comprendre, le Moyen-Orient est rempli de sauvages sans foi ni loi, et de plus serait une habitude. Rolling Eyes Mais tu n'as pas les yeux d'un occidental, tu ne peux pas comprendre...
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Mar 29 Mai 2012 - 12:41

Tskfanatik a écrit:
Tout ceci n est que propagande de Assad. Il m est impossible de croire que ce soit les combattants pour la liberté qui aient tués ces enfants .
Une raison très simple . Si ces combattants tuent des enfants, ils perdront immédiatement le soutien des turcs et de RTE en particulier qui n est pas homme accepter le meurtre d enfants pour quelques raisons que ce soient.

Prendraient ils ce risque ?? je ne pense pas .

Tsk, n'oublies pas les mecs d'Al Qaida qui font sauter des voitures dans les rues en Syrie, je pense plus à eux comme éventuel responsable.

Certains rebelles syriens sont tellement désespérés qu'ils utilisent tous les moyens pour forcer la communauté internationale à réagir.

Comme dit, la situation est très confuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Mar 29 Mai 2012 - 12:51

Attention images écœurantes et dégradantes.

Quand je regarde une telle vidéo, que les coupables soient les gouvernementaux ou les rebelles, provocation ou non, je me dis qu'il y a de curieux "jeux" au Moyen-Orient...

http://www.liveleak.com/view?i=9ab_1312286368

Revenir en haut Aller en bas
Tskfanatik
Commandant
Commandant


messages : 1071
Inscrit le : 10/09/2011
Localisation : Eurasie
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Mar 29 Mai 2012 - 13:27

@ Inanc

Je sais pas c est qui . Mais pour moi il est certain que ce n est pas ceux que soutient RTE.
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Mar 29 Mai 2012 - 13:33

Tskfanatik a écrit:
@ Inanc

Je sais pas c est qui . Mais pour moi il est certain que ce n est pas ceux que soutient RTE.

Nous sommes d'accord là dessus
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
MAATAWI
Modérateur
Modérateur


messages : 14775
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Mar 29 Mai 2012 - 13:48

Citation :
La France va expulser l'ambassadrice de Syrie

L'ambassadrice de Syrie en France va être expulsée "aujourd'hui ou demain", annonce le président François Hollande. Une réunion du groupe des Amis du peuple syrien devrait avoir lieu "au début du mois de juillet", a précisé le chef de l'Etat lors d'une conférence de presse à l'Elysée.
lefigaro

Citation :
L’Australie expulse 2 diplomates syriens

L'Australie a annoncé aujourd'hui l'expulsion de deux diplomates syriens, après le massacre de Houla (centre de la Syrie) qui a fait au moins 108 morts, dont une cinquantaine d'enfants, et pour lequel l'ONU a condamné le régime syrien. Le chargé d'affaires syrien Jawdat Ali et un autre diplomate seront expulsés sous 72 heures, selon la décision du ministre des Affaires étrangères Bob Carr.


Le chargé d'affaires avait été convoqué hier par des responsables gouvernementaux australiens, pour s'expliquer sur le massacre de vendredi. "Le gouvernement syrien ne doit pas s'attendre à d'autres engagements officiels avec l'Australie jusqu'à ce qu'il respecte le cessez-le-feu de l'ONU et qu'il prenne des mesures concrètes pour mettre en place le plan de paix de l'envoyé spécial Kofi Annan", a déclaré Bob Carr. "Ce massacre de plus de cent personnes à Houla, des hommes, des femmes et des enfants, est un crime hideux et brutal", a-t-il ajouté.

Jawdat Ali est chargé de transmettre à son gouvernement un message très clair, a précisé le ministre: "Les Australiens sont effarés par ce massacre et nous chercherons une réponse internationale unie pour que les responsables soient poursuivis". Le ministre a précisé s'attendre à des expulsions de diplomates syriens dans d'autres capitales.
lefigaro

_________________
Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Mar 29 Mai 2012 - 15:16

rafi a écrit:
Inanc l'a bien fait comprendre, le Moyen-Orient est rempli de sauvages sans foi ni loi, et de plus serait une habitude. Rolling Eyes Mais tu n'as pas les yeux d'un occidental, tu ne peux pas comprendre...

Arrêtes de me prendre à partie comme ça, je pense que tu es assez grand pour t'abstenir de ce genre de post qui n'a aucune valeur ajoutée et qui n'est le reflet que d'arrières pensées.

Je ne vas pas te convaincre, comme dit, tu as tes opinions mais les miennes sont plus proches de la réalité, du terrain.

Toi tu ne fais malheureusement qu'enfoncer des portes ouvertes en disant :

- une personne qui commet un crime est un criminel.

- une personne qui torture est un tortionnaire.

Génial ... et après ? Assad doit dégager du pouvoir qu'il a hérité de son père, aucune légitimité il ne possède, la seule raison pour laquelle il n'est pas par terre c'est qu'il est assis sur les genoux des Russes et Chinois.

Faut négocier dis-tu ? Entre Assad qui est un criminel et le CNS qui sont des criminels ? On les fais négocier et on prépare les menottes après la réunion ?

Sur le terrain, c'est un rapport de forces, aucune règle n'est respectée, là-bas convention de Genève ou autres, ils ne connaissent pas. Le mec qui se tient debout devant un tank, il est écrabouillé même s'il a un drapeau blanc.

Les sauvages sont partout mais la télé nous montre ceux qui sont au MO en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
tshaashh
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1305
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Canada
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Mar 29 Mai 2012 - 15:34

Canada expels all remaining Syrian diplomats

http://www.cbc.ca/news/world/story/2012/05/29/pol-baird-syria-diplomats.html

Citation :
...
"Canada is acting in a co-ordinated effort with our closest partners who are pursuing similar actions," Baird said in the statement.

Australia, Great Britain, France, Italy, Spain and Germany all announced expulsions of Syrian diplomats posted in their respective countries Tuesday.

"These Syrian representatives are not welcome in our countries while their masters in Damascus continue to perpetrate their heinous and murderous acts," the statement said.
...

_________________
Citation :
One should then look at the world of creation. It started out from the minerals and progressed, in an ingenious, gradual manner, to plants and animals. [...] The animal world then widens, its species become numerous, and, in a gradual process of creation, it finally leads to man, who is able to think and to reflect. The higher stage of man is reached from the world of the monkeys, in which both sagacity and perception are found, but which has not reached the stage of actual reflection and thinking. At this point we come to the first stage of man after (the world of monkeys). This is as far as our (physical) observation extends.


Ibn Khaldoun, Al Mouqaddimah (1377 - Franz Rosenthal translation), Ch.1
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Mar 29 Mai 2012 - 16:25

Je ne te prends pas plus à partie que qui que ce soit d'autres, Inanc, mais tu justifies si souvent maintenant l'injustifiable pour des raisons qui le sont encore moins, qu'il ne faut donc pas t'étonner que je cite comme exemple ton mode de pensée. Le coup de la culture orientale qui ne connaitrait pas la limite entre ce qui est faisable de ce qui ne l'est pas, ça ne passe vraiment pas.

Assad est un criminel, je ne crois pas avoir jamais laissé de doute à ce sujet, lui non plus d’ailleurs, mais c'est aussi un chef d'Etat, et juger un homme qui a tel pouvoir ne se fait pas si facilement que ça. Bien évidemment qu'il faut négocier avec lui, puis lorsqu’il ne sera plus au pouvoir, là, il faudra en profiter pour le juger, mais il y a un temps pour tout. Un dictateur n'a jamais aucune légitimité, mais il ne s'agit pas en Syrie de légitimité, mais bien de se débarrasser d'un dictateur. Or, est-ce une raison pour se comporter comme lui, car si lui n'a pas de légitimité, celui qui fait comme lui, non plus n'en a pas?

C'est vrai qu'il y a des criminels partout, les sauvages sont partout, mais ce n'est pas partout que systématiquement, et dans la durée, tout au moins pour certains membres de ce forum, que les criminels d'hier et d'aujourd'hui réussissent à l'être avec une certaine compréhension, entres autres, de ceux qui pensent qu'au Moyen-Orient, ça fait partie des traditions de se comporter comme des (*censuré*), d’assassiner son voisin, d'égorger des enfants, de jeter des corps d'un pont en criant, etc, je rappelle que c'est vous qui évoquez cette "culture du terrain", cette "culture orientale", à l'opposé de la culture occidentale qui justifierait tout les crimes, bien que l'occident ne se gêne pas non plus pour en commettre et le cacher, et ça c'est grave. Ce qui fais que je suis loin d'enfoncer des portes ouvertes lorsque je le rappelle.

Pour la petite histoire, tout criminel doit répondre de ses crimes, ça ne se limite pas à une région ou à une époque. Tout chef d'Etat qui fait exécuter ou encore torturer telle ou elle personne sans qu’aucune décision de justice le permette, et quelle justice permettrait une telle chose? est un criminel. Si l'un peut le faire l'autre dira qu'il peut le faire aussi, qu'aucun ne puisse le faire créera un précédent empêchant tout le monde de revendiquer "sa culture" ou les circonstances pour accomplir un acte criminel.

inanc a écrit:
Sur le terrain, c'est un rapport de forces, aucune règle n'est respectée, là-bas convention de Genève ou autres, ils ne connaissent pas. Le mec qui se tient debout devant un tank, il est écrabouillé même s'il a un drapeau blanc...

Tout le monde connait la convention de Genève, tout le monde sait où se trouve la frontière entre l'humanité et la sauvagerie, mais en Syrie il y en bien trop qui se laissent gouverner par leurs instincts et non par la réflexion, ce qui leur permet de faire en toute connaissance de cause ce qu'ils font.
Revenir en haut Aller en bas
Ryad
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1402
Inscrit le : 03/03/2012
Localisation : Sur la Falaise
Nationalité : Egypt
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Mar 29 Mai 2012 - 20:57

Citation :
Des militaires iraniens en Syrie




Si l'opposition syrienne et les États-Unis accusent depuis plusieurs mois les forces armées iraniennes d'ingérence dans le conflit syrien, ils ont aujourd'hui la preuve du soutien militaire de Téhéran au régime de Bachar al-Assad. Des aveux qui viennent de la bouche même du vice-commandant des Forces Al-Qods, l'unité d'élite des Gardiens de la Révolution, Esmail Ghaani, qui a soutenu dimanche en entrevue à l'agence iranienne Isna que «si la République islamique n'avait pas été présente en Syrie, le massacre de la population aurait été beaucoup plus catastrophique».


En janvier 2012, le renseignement américain avait déjà fait part de la présence de Qassem Soleimani, commandant de l'unité Al-Qods, à Damas. Dès le début du conflit syrien Téhéran s'est rangé aux côtés du régime Assad, Damas étant son principal et plus vieil allié dans la région.
http://www.lapresse.ca/international/ailleurs-sur-le-web/201205/29/01-4529654-des-militaires-iraniens-en-syrie.php

_________________
"Que vous cachiez votre parole ou la divulguiez Il connaît bien le contenu des poitrines."

Sourate 67 Al Mulk (la Royauté) ~ Verset 13
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Mar 29 Mai 2012 - 21:36

Citation :
François Hollande a estimé ce soir qu'une "intervention armée n'est pas pas exclue" en Syrie, après le "massacre" de Houla, à condition qu'elle se fasse "après délibération du Conseil de sécurité des Nations unies".

"Une intervention armée n'est pas pas exclue, à condition qu'elle se fasse dans le respect du droit international, c'est à dire après délibération du Conseil de sécurité des Nations unies", a précisé le président de la République, interrogé par la télévision France 2.

Sur ce point, la Maison-Blanche a indiqué aujourd'hui que les Etats-Unis ne pensent pas qu'une intervention militaire en Syrie soit la décision appropriée pour le moment car elle conduirait à davantage de chaos et de carnages. Washington n'exclut cependant aucune option, y compris une intervention militaire, pour contribuer au réglement de la crise en Syrie, a ajouté Jay Carney, porte-parole du président Barack Obama.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/05/29/97001-20120529FILWWW00682-syrie-hollande-n-exclut-pas-une-intervention.php
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
thewa3r
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2275
Inscrit le : 21/04/2011
Localisation : la voie lactée
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Mer 30 Mai 2012 - 18:21

peut être que le Charles de Gaulle reprendra du service Exclamation


_________________
" Par l'évolution des actes , celui qui dépouille est dépouillé à son tour "
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Mer 30 Mai 2012 - 18:27

Citation :
Personne d'autre que les témoins oculaires ne peut vous décrire la situation en Syrie. Toutefois, même les récits de ces derniers ne permettent pas de former un tableau complet car les avis varient en fonction des localités, des métiers de témoins et de plusieurs autres facteurs. RIA Novosti a recueilli quelques témoignages en s'entretenant avec des habitants de Damas et Deraa.

A. Moussa, journaliste, Damas

La capitale syrienne connaît depuis près de deux mois une montée de violences sans précédent, des échanges de tirs et des explosions retentissent quotidiennement en périphérie de la ville, les enlèvements et assassinats y devenant quasi-habituels.

En mars dernier, la vie suivait encore son cours ordinaire à Damas et il était difficile d’imaginer que le sang coulait quotidiennement seulement à quelques kilomètres de la ville. Aujourd’hui; la peur règne dans les rues de la capitale syrienne. Effrayés par le double attentat meurtrier du 10 mai, les habitants de Damas et de sa banlieue assistent quotidiennement aux attaques perpétrées par des bandes armées contre les points de contrôle installés à l’entrée de la ville et près de bâtiments militaires.

Dès que la nuit tombe, des échanges de tirs et des explosions secouent différents quartiers de la ville. Ce sont les quartiers habités par des fondamentalistes religieux, qui représentent un danger particulier : agressions et enlèvements y surviennent quasi quotidiennement. Visant principalement les forces de sécurité, ces attaques coûtent également la vie à des civils.

Selon les habitants locaux, la situation sécuritaire s’est nettement détériorée dans le pays après l’arrivée sur son sol de la mission d’observation de l’Onu. Qualifiant toutes ces attaques de "provocation", ils accusent les bandes armées de chercher à torpiller le plan de règlement de la crise syrienne avancé par l’émissaire spécial de l’Onu et de la Ligue arabe sur la Syrie, Kofi Annan. Beaucoup de Syriens inscrivent sur la liste de ces provocations le massacre perpétré la semaine dernière dans le village de Houla (centre de la Syrie).

Fait curieux, cette montée des violences a poussé certains opposants au régime à revenir sur leur position. Ceux qui il y a encore un an niaient toute idée de complot contre la Syrie et rejetaient l'entière responsabilité de la crise syrienne sur le régime et l’armée reconnaissent aujourd’hui la présence d’une « troisième force » (terroristes financés depuis l’étranger) et prônent même la nécessité de rompre le cessez-le-feu en vigueur en Syrie depuis le 12 avril.
En contrepartie, d'autres estiment que cette vague de violences est une réaction naturelle et légitime suite aux répressions perpétrées par le régime en place.

Ahmad el-Khatib, Membre du Conseil du commandement révolutionnaire à Damas

Aujourd'hui, les marchés de Damas ont entamé leur première grève depuis l'arrivée du parti Baas au pouvoir. Les marchands se sont finalement rendus compte qu'il est impossible de vivre sous ce régime, et se sont joints aux protestations. La situation économique se détériore de jour en jour.

A Damas, la situation est différente, car la majorité des résidents de la capitale soutiennent le président el-Assad. La ville est beaucoup moins agitée qu'auparavant, certains habitants se rendent toujours aux cafés et aux restaurants.

Aïcha, ménagère de 60 ans, Deraa

Nous ne bougeons presque pas de chez nous. Nous et nos voisins, nous vérifions si tout est calme en dehors, et ensuite on se rend très vite au magasin pour acheter des produits ou des médicaments, ou bien une bouteille de gaz. Les prix sont incroyables, une famille ordinaire ne peut pas se permettre d'acheter des œufs!

Quand le soir approche, les rues deviennent désertes, mais même en plein jour nous préférons de ne pas laisser les enfants sortir, même pour aller à l'école. Après le coucher du soleil, personne ne sort de la maison.

Un expert politique, Damas

Le régime cherche à exercer des pressions sur les gens, notamment avec des leviers économiques, mais le régime en souffre lui-même: le secteur touristique et les exportations connaissent une stagnation sur fond des sanctions internationales.
Je ne vais pas nier la présence de groupes armés qui enlèvent les gens et refusent de cesser les hostilités en dépit de la trêve, mais on sait bien que tout cela découle de la politique menée par le gouvernement, qui a provoqué le chaos dans le pays.

Pour plusieurs habitants de la capitale syrienne, le récent massacre du village de Houla a constitué un tournant dans leur attitude envers le régime et l'opposition.

http://fr.rian.ru/discussion/20120530/194882863.html

Citation :
Le chef de la mission d'observation de l'Onu en Syrie, le général Robert Mood, a fait état mercredi d'un nouveau meurtre de masse perpétré dans le pays, rapportent les médias européens.

Selon le général, les corps de 13 personnes exécutées ont été découverts dans la nuit de mardi à mercredi dans la province de Deir-Ezzor (nord-ouest).

"Tous les corps avaient les mains liées derrière le dos, certains d'entre eux semblent avoir été tués d'une balle dans la tête tirée à bout portant", a fait savoir le général Mood dans un communiqué.

Le chef des observateurs s'est déclaré "profondément perturbé par ces actes affreux et impardonnables".

Il y a deux jours, les médias syriens ont rapporté qu'un groupe d'employés de la compagnie pétrolière Al-Furat avait été enlevé par des inconnus à Deir-Ezzor. On ignore pour le moment s'il existe un lien entre ces deux évènements...

http://fr.rian.ru/world/20120530/194885630.html

Citation :
Moscou s'opposera à toutes les propositions concernant une intervention militaire en Syrie au Conseil de sécurité de l'ONU et considère une possible action dans le pays en guerre comme "prématurée", a déclaré mercredi un diplomate russe.

La Russie s'est toujours fortement opposée à une intervention extérieure dans le conflit interne syrien, qui ne ferait que compliquer la situation dans ce pays et qu'assombrir l'ensemble de la région, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Gennady Gatilov.

M. Gatilov a également exprimé des réserves quant aux remarques avancées par le président français, François Hollande, selon qui une intervention militaire internationale en Syrie est possible si l'on se base sur les décisions du Conseil de sécurité.

D'après M. Gatilov, la déclaration du président du Conseil de sécurité sur le massacre de Houla est une "réaction suffisante" au carnage et "un signal assez fort" à toutes les parties en Syrie.

Par conséquent, "un examen maintenant par le Conseil de sécurité de toutes nouvelles mesures sur la situation serait prématuré", a rapporté l'agence de presse Interfax citant M. Gatilov.

Les Etats-Unis et nombre de leurs alliés ont annoncé mardi l'expulsion des diplomates syriens de leur pays dans une action coordonnée visant à intensifier les pressions sur Damas après les massacres horribles de civils ce week-end dans le centre de la Syrie.

Les pays occidentaux sont convaincus que l'armée syrienne est derrière les assauts lancés dans la ville de Houla qui ont tué 108 civils et fait plus de 300 blessés, bien que Damas ne cesse de nier ces accusations.

Le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Alexander Loukachevitch, a déclaré mercredi que l'expulsion des ambassadeurs syriens de plusieurs pays était "une mesure contreproductive" pour la fin de la crise en Syrie.

http://french.news.cn/monde/2012-05/30/c_131621314.htm
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 1 Juin 2012 - 18:58

Citation :
L’appel à la raison des « laïques »

Alors que le régime et la rébellion se rejettent la responsabilité des massacres, des opposants laïques prônent la démission des autorités et la formation d’un pouvoir consensuel.

Damas (Syrie), correspondance. Le massacre de Houla, qui a coûté la vie à 108 civils, dont 49 femmes et 34 enfants, dans la nuit du 25 au 26 mai, reflète l’ampleur du chaos qui sévit dans plusieurs régions de Syrie. Les circonstances dans lesquelles le carnage s’est déroulé demeurent floues et incertaines. Le gouvernement syrien a accusé les djihadistes de l’avoir commis à des fins politiques. Les Frères musulmans, basés en Turquie, ainsi que les États pétroliers du Golfe ont pour leur part attribué le crime au régime syrien. Le chef des observateurs de l’ONU en Syrie, le général Robert Mooda, a confirmé « l’usage d’obus tirés depuis des chars ».

Cependant, les marques sur le corps des victimes montrent que les civils n’ont pas succombé à des tirs d’artillerie lourde, mais auraient été sommairement exécutés par balle à bout portant, à la hache ou aux couteaux, ou souvent même égorgés. Pour une partie de l’opposition ce sont les Chabbiha (milice alaouite proche du régime) venus des villages voisins qui auraient perpétré le carnage. Or le village de Taldou était apparemment contrôlé par les rebelles de la « brigade de Houla », qui fait partie de l’Armée syrienne libre (ASL). Cette vague de violence s’ajoute aux attentats kamikazes qui visent depuis décembre Damas et Alep, les deux plus grandes villes du pays. Même si ces attaques portent la marque d’al-Qaida, les Frères musulmans, qui appellent désormais à la lutte armée contre le régime, accusent systématiquement le pouvoir damascène d’avoir commandité ces attentats.

Menaces de fragmentation de la société syrienne

Face à la détérioration sans précédent de la situation, partisans et opposants du régime se rejettent mutuellement la responsabilité du drame. Une partie de l’opposition accuse le régime de vouloir semer la terreur afin de mater la rébellion. D’autres soupçonnent les rebelles de vouloir provoquer une escalade à la veille de chaque échéance onusienne, pour l’imputer au régime, briser la trêve survenue depuis l’arrivée des observateurs de l’ONU et provoquer une intervention militaire étrangère en Syrie. Comme pour confirmer ces accusations, l’ASL a estimé n’être plus tenue par son engagement au plan de Kofi Annan après le massacre de Houla. Elle a appelé les « pays amis » de l’opposition à lancer des « raids aériens » contre l’armée syrienne, au risque de déclencher une guerre civile interconfessionnelle.

Sur le terrain, en plus de l’armée régulière, le pouvoir déploie les Chabbiha, pour contrer le soulèvement. De l’autre côté, la multiplication des brigades de l’Armée syrienne libre – qui compte près de 50 milices éclatées ne bénéficiant d’aucune structure claire, ni d’un commandement central – menace de fragmenter, sur des bases confessionnelles, un pays déjà largement polarisé. Et pour aggraver la donne, l’Arabie saoudite et le Qatar, les deux plus grands soutiens de la mouvance salafiste intégriste, ont officiellement débloqué des fonds pour financer et armer l’ASL.

Cette situation chaotique a pavé la voie à l’infiltration de combattants étrangers, venus mener la guerre sainte contre le régime « athée » de Damas. Une centaine de combattants étrangers ont été tués ces derniers mois dans plusieurs provinces syriennes, notamment à Homs et Idleb. Ces djihadistes se heurtent souvent aux courants modérés de l’opposition qui rejettent les appels à la guerre sainte contre les Alaouites. Cette faune militaire menace à terme de plonger le pays dans le chaos et la guerre civile.

Un gouvernement consensuel

L’opposition interne, pour sa part, se montre réservée en s’abstenant de lancer des accusations non fondées face aux crimes qui visent les civils, mais accuse le régime d’avoir pavé la voie au chaos en réprimant violemment les manifestations pacifiques et en optant pour la solution militaire.

Les massacres et la violence « reflètent une déliquescence sécuritaire qui s’installe dangereusement dans plusieurs régions de Syrie », estime dans un communiqué le Courant de l’édification de l’État (CED), un parti clandestin laïc dirigé par l’ex-détenu politique Louay Hussein. « Mais abstraction faite de l’identité des responsables de ce chaos, les autorités syriennes sont directement ou indirectement responsables de la dégradation de la situation (…) pour leur incapacité à assurer la protection des civils et des militaires et à préserver l’unité nationale » précise le CED. À l’instar du Comité national pour le changement démocratique (coalition de partis laïques de l’intérieur), le CED « rejette toute intervention étrangère sous prétexte de protection des civils » et condamne « les appels des États du Golfe à armer » les rebelles, car de telles démarches provoqueraient « une guerre civile ouverte ».

Ce courant de l’opposition préconise, comme seule porte de sortie à la crise, « la démission de l’autorité actuelle et la formation d’une nouvelle autorité consensuelle capable de protéger le pays et la population ». Cependant, les Syriens semblent conscients que l’avenir de leur pays se jouera également dans les coulisses des chancelleries des grandes capitales mondiales.

Lamia Chakour reste à paris

L’ambassadrice de Syrie, Lamia Chakkour, dont Paris a annoncé mardi l’expulsion après le massacre de Houla, est en fait restée 
en France au titre de son accréditation auprès de l’Unesco. Le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero, a souligné mercredi, lors d’un point de presse, qu’« elle est par ailleurs ambassadeur, délégué permanent de 
la République arabe syrienne auprès de l’Unesco », et qu’à ce titre « la France respecte l’accord de siège avec cette organisation ». Côté Unesco, un responsable a indiqué que « seul Damas peut changer son statut comme délégué permanent à l’Unesco et cela n’a pas été fait ». Autrement dit, Lamia Chakour reste en France.

http://www.humanite.fr/monde/l%E2%80%99appel-la-raison-des-%C2%AB-laiques-%C2%BB-497611
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Sam 2 Juin 2012 - 15:38

Citation :
Syrie/Liban: six morts à Tripoli

Six personnes ont été tuées et 21 autres blessées par des échanges de tirs qui ont éclaté aujourd'hui entre partisans et opposants au régime syrien à Tripoli, la principale ville du nord du Liban, indique une source sécuritaire.

Les heurts entre pro et anti-Assad à Tripoli ont début il y a plusieurs semaines. Ces violences témoignent de la manière dont l'insurrection qui se poursuit en Syrie parvient à gagner peu à peu le Liban dans cette ville portuaire où étaient stationnés des soldats syriens jusqu'en 2005.

Par ailleurs, en Syrie, des opérations de recherche de militants par les troupes syriennes ont eu lieu dans plusieurs régions où 27 personnes, au moins, ont été tuées, selon une ONG.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/06/02/97001-20120602FILWWW00430-syrieliban-six-morts-a-tripoli.php

Citation :
Annan : le Qatar veut un calendrier

Le Qatar a demandé samedi à l'émissaire international pour la Syrie Kofi Annan de fixer un calendrier pour la mise en oeuvre de son plan de paix dans ce pays, et evoqué un recours au chapitre VII de la charte des Nations unies qui autorise un recours à la force.

"Nous demandons à M. Annan de fixer un calendrier pour sa mission" en Syrie, où son plan de paix est resté lettre morte, a déclaré le premier ministre qatari, cheikh Hamad Ben Jassem Al-Thani, à l'ouverture d'une réunion ministérielle arabe sur la Syrie, en présence de l'émissaire international. "Nous demandons au Conseil de sécurité de placer les six points (du plan Annan) sous le chapitre VII (de la Charte de l'ONU) pour que la communauté internationale assume ses responsabilités" à l'égard de la poursuite de la sanglante répression en Syrie, a-t-il ajouté.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/06/02/97001-20120602FILWWW00404-annan-le-qatar-veut-un-calendrier.php

Revenir en haut Aller en bas
choukoumakou
2eme classe
2eme classe


messages : 25
Inscrit le : 02/06/2012
Localisation : syrie
Nationalité : France

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 3 Juin 2012 - 1:31

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Lt4jm8nZ8So#!
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 3 Juin 2012 - 12:00

Citation :
Le Président russe Vladimir Poutine, après un passage par Minsk puis une rencontre avec la Chancelière allemande Angela Merkel, a dîné hier soir avec le Président François Hollande.

D’après TF1, c’est la diplomatie française qui, devant le constat que Poutine n’assisterait ni au sommet du G-8 du 18 mai, ni au sommet de l’OTAN à Chicago, a pris initiative de ce tête-à-tête important.

Même si François Hollande avait déclaré la semaine dernière qu’une intervention militaire en Syrie pouvait être envisagée, il avait immédiatement précisé qu’une telle intervention n’aurait jamais lieu sans un mandat précis dans ce sens de l’ONU, sachant évidemment que la Chine autant que la Russie s’opposeraient à un tel mandat.

Les néo-cons français ont immédiatement tenu à faire monter la pression sur Hollande. L’inévitable Bernard Henri Lévy, s’est même fendu d’une tribune dans Le Point, pour tenter de forcer François Hollande à avaliser une intervention de type « Kosovo » en Syrie, c’est-à-dire des frappes aériennes hors du plan de Koffi Annan et hors du cadre de l’ONU comme l’a suggéré l’ambassadrice américaine aux Nations unies Susan Rice.

Poutine avait pris soin de réitérer, avant son départ de Moscou, sa détermination à s’opposer à tout mandat de l’ONU pour une intervention militaire contre la Syrie, une position soutenue par Angela Merkel, qui a qualifié le rôle de la Russie en Syrie de constructif. En dépit de la rhétorique, Hollande semble vouloir continuer la politique française d’une forte alliance avec la Russie.

Le Figaro publie un entretien avec Haytam Manna, un dirigeant du Comité national de coordination pour le changement démocratique, un groupe de 13 partis essentiellement de gauche et d’activistes politiques indépendants constituant la deuxième force d’opposition syrienne.

Ce Comité tente de convaincre le gouvernement syrien de la nécessité d’un changement et d’un dialogue avec l’opposition, et espère organiser une « transition sûre et pacifique, d’un état de despotisme vers la démocratie », sans qu’une intervention militaire de l’extérieur ne soit nécessaire.

Chose intéressante, Manna revient à peine d’un voyage à Moscou, qui espère garder la Syrie comme allié stratégique fiable, tout en reconnaissant que la famille al-Assad n’est pas éternelle et en restant ouvert à l’idée d’une réforme des services de renseignement syriens.

La Russie a 1200 experts civils et militaires sur place et 50 000 russes ont des liens de parenté en Syrie. Manna a rencontré Victor Bogdanov, un proche de Poutine qui a vécu 9 ans à Damas et qui connaît presque tous les leaders de l’opposition.

On peut espérer que la France et la Russie conjuguent leurs efforts pour combattre le fondamentalisme musulman instrumentalisé et promu par certaines pétromonarchies du Golfe.

Manna explique que « Moscou ne veut pas que la Syrie tombe entre les mains du Conseil national syrien (le principal groupe d’opposition, NDLR), c’est-à-dire, pour eux, de la Turquie, des Frères musulmans et de leurs parrains du Golfe. Pour nous, opposition, la solution ne peut venir que d’un rapprochement américano-russe, appuyé par les Européens. L’éloignement de la Russie, préconisé jusqu’à maintenant par la Turquie, le Qatar et certains pays européens, a retardé toute solution. Nous espérons que cela change. »

Manna espère que le soutien au Plan Annan sera maintenu, que le nombre d’observateurs sera accru et qu’ils seront mieux équipés pour devenir une force de paix capable d’accroître la pression sur Bashar el-Assad tout en soutenant la population.

Selon plusieurs médias, Paris cherche à harmoniser sa position avec celle de la Russie en vue d’un scénario du type Yémen, où le dictateur serait amené à quitter le pouvoir en échange d’une garantie d’immunité, permettant une transition vers une situation (relativement) plus stable. Alors que jusqu’ici le Qatar et la Turquie refusaient d’associer la Russie à toute recherche d’une solution au conflit syrien, Paris semble ouverte à une telle perspective.

Malgré les divergences affichées, le président russe a fait montre de courtoisie à l’égard de son hôte, l’invitant à son tour dans la capitale russe où François Hollande a décidé de se rendre.

Citation :
Le soutien russe à el-Assad est-il indéfectible?

Haytham MANNA. - Les Russes font une distinction entre l'État et le régime. Ils tiennent à préserver l'État ; en revanche, aucune personnalité du clan el-Assad n'est sacrée à leurs yeux, y compris Bachar. Moscou veut tout particulièrement préserver l'unité de l'armée, considérée comme garante de l'intégrité territoriale de la Syrie et du respect des différentes communautés. Selon les Russes, c'est avec des généraux qui ne sont pas impliqués dans la répression qu'un dialogue pourra s'instaurer. Ils n'ont pas une position figée.

Quelle est leur stratégie?

La Russie estime qu'une intervention militaire étrangère serait une catastrophe. En revanche, tout ce qui concerne le régime peut être mis sur la table, nous en avons discuté avec eux. Ils approuvent par exemple la refonte des services de renseignements, afin qu'ils ne soient plus au service d'un clan. Les Russes ont 1200 experts civils et militaires. Près de 50.000 d'entre eux sont mariés avec des Syriens ou des Syriennes. Nos interlocuteurs à Moscou sont très conscients de la situation en Syrie, notamment Victor Bogdanov, un proche de Vladimir Poutine. Il a été neuf ans en poste à Damas, il parle l'arabe et connaît les surnoms de la plupart des responsables de l'opposition.

Sont-ils déjà dans l'après-Bachar, sans le dire?

Leur réponse à cette question a été la suivante: «Qui vous dit qu'on veut garder Bachar à tout prix? C'est une décision du peuple syrien, pas la nôtre.» Pour les Russes, le départ d'el-Assad pourrait être envisagé dans le cadre d'une solution globale, qui maintiendrait le rôle de l'armée pendant la transition - comme en Égypte. Ils sont bien sûr très attentifs à ce que la nouvelle Syrie adopte une politique internationale équilibrée. La solution russe au conflit n'est pas forcément prorégime. Mais Moscou ne veut pas que la Syrie tombe entre les mains du Conseil national syrien (le principal groupe d'opposition, NDLR), c'est-à-dire, pour eux, de la Turquie, des Frères musulmans et de leurs parrains du Golfe. Pour nous, opposition, la solution ne peut venir que d'un rapprochement américano-russe, appuyé par les Européens. L'éloignement de la Russie, préconisé jusqu'à maintenant par la Turquie, le Qatar et certains pays européens, a retardé toute solution. Nous espérons que cela change.

Comment y parvenir?

Nous avons proposé aux Occidentaux, aux Russes et à la Ligue arabe de réaffirmer leur soutien au plan Annan, sinon ce sera la guerre civile. Nous devons renforcer la mission des observateurs de l'ONU sur place, augmenter ses effectifs (300 actuellement, NDLR), élargir son rôle grâce à la présence d'une trentaine d'experts - en explosifs, médecins légistes - et leur fournir des équipements plus performants. Enfin, nous demandons l'appui des pays occidentaux pour que cette mission renforcée puisse se transformer en une véritable force de paix, si le régime continue de ne pas respecter le plan Annan. Ainsi aurions-nous les moyens de faire pression sur Bachar el-Assad, tout en aidant la population sur le terrain.

http://www.lefigaro.fr/international/2012/05/31/01003-20120531ARTFIG00817-manna-pour-moscou-bachar-el-assad-n-est-pas-sacre.php
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 3 Juin 2012 - 12:37

et voila mtn qu´ils lachent lentement leur allié syrien,apres l´iran et la libye Rolling Eyes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 3 Juin 2012 - 13:02

Yakuza a écrit:
et voila mtn qu´ils lachent lentement leur allié syrien,apres l´iran et la libye Rolling Eyes

Les Russes n'ont pas d'autre solution. La situation se dégrade en Syrie. Les Américains redoutent un scénario à l'Irakienne, c'est à dire, la destruction de l'Etat Syrien. Les Russes viennent de comprendrent que leur soutien mènent la Syrie vers une guerre civile, avec des répercussions incontrôlables pour eux et pour la région.
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 3 Juin 2012 - 13:06

Les Russes sont toujours dans le mauvais camp et soumis à de fortes pressions, il faut que le régime d'Assad tombe, la capacité de nuisance se fait sentir au Liban, c'est très dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
arsenik
General de Division
General de Division


messages : 4637
Inscrit le : 19/05/2012
Localisation : juste a coté
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 3 Juin 2012 - 13:37

il faut a tout pris empecher une intervention occidentale sinon la syrie le liban et l'rak s'apelleront israel,c'est pays forme le grand israel avec la jordanie en plus



c'est maintenan que les arabe doivent intervenir avant qu'il soit trop tard
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 3 Juin 2012 - 13:42

arsenik a écrit:
il faut a tout pris empecher une intervention occidentale sinon la syrie le liban et l'rak s'apelleront israel,c'est pays forme le grand israel avec la jordanie en plus
c'est maintenan que les arabe doivent intervenir avant qu'il soit trop tard

Je vois mal l'Occident intervenir dans cette région vu le contexte, elle veut/va sûrement sous-traiter le boulot aux Turcs et Arabes.

C'est assez compliqué, la Syrie c'est compliqué, il faut obtenir un embargo total sur les armes vers la Syrie.

La situation va être explosive, si la Turquie et autres interviennent au sol, ils vont devoir "casser" du Pasdaran, ce qui va compliquer la situation avec les chiites.
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 3 Juin 2012 - 13:50

inanc a écrit:
arsenik a écrit:
il faut a tout pris empecher une intervention occidentale sinon la syrie le liban et l'rak s'apelleront israel,c'est pays forme le grand israel avec la jordanie en plus
c'est maintenan que les arabe doivent intervenir avant qu'il soit trop tard

Je vois mal l'Occident intervenir dans cette région vu le contexte, elle veut/va sûrement sous-traiter le boulot aux Turcs et Arabes.

C'est assez compliqué, la Syrie c'est compliqué, il faut obtenir un embargo total sur les armes vers la Syrie.

La situation va être explosive, si la Turquie et autres interviennent au sol, ils vont devoir "casser" du Pasdaran, ce qui va compliquer la situation avec les chiites.

Casser du Pasdaran, de cette façon? Laughing Pasdaran >>> Immortels



Plus sérieusement, il faut éviter la guerre, s'il doit avoir une guerre, je penche sur une guerre généralisée au Moyen-Orient..
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 3 Juin 2012 - 13:57

si vous intervenez la bas pour,les beaux yeux des occidentaux ou quiconque autres,c´est vous qui allez payer le prix,vous aurez des morts la bas et des attentas chaque jour chez vous,vaut vraiment pas le prix,pas pour l´US ou meme le GCC.
faut savoir rester dehors d´ingerences qui compliquent la vie,sinon on declenche un cercle infernal dont on ne peut sortir indemnes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
snak-boss
Aspirant
Aspirant


messages : 528
Inscrit le : 07/07/2010
Localisation : Belgique Liege
Nationalité : Maroc-Belgique
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Dim 3 Juin 2012 - 13:58

Malheureusement, se sera vos économies qui empatteront..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Aujourd'hui à 16:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Révolte en Syrie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Guerres et épaves - Le Syrie
» Syrie . 120 militaires français arrêtés
» Mathilde,17 ans,a suivi son petit ami parti faire le djihad en Syrie
» Une jeune Autrichienne djihadiste morte en Syrie
» soldat(s) français en Syrie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: