Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Révolte en Syrie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
Iranpower
Caporal chef
Caporal chef


messages : 165
Inscrit le : 26/06/2012
Localisation : Iran
Nationalité : Iran-Belgium

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 8:25

Al la la Jazeraa que des menteurs !



guerres par proxy ou autres la Turquie va avoir sa part d'ici peu de temp..



Tien mais on dirais des turc ,pour ce qui demande encore et encore des preuves...
Revenir en haut Aller en bas
Tskfanatik
Commandant
Commandant


messages : 1071
Inscrit le : 10/09/2011
Localisation : Eurasie
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 10:34

la 2° Armée des TSK est en Alerte ... En cas de tentative de franchissement de la frontière par des agents du PYD, ils seront abattu sans sommation.
un groupe de 70 terroristes s'est rendu depuis Kandil en syrie.. Ils vont se positionner du côte des monts Nur.

Ca va peter...

Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 11:15

Tskfanatik a écrit:
la 2° Armée des TSK est en Alerte ... En cas de tentative de franchissement de la frontière par des agents du PYD, ils seront abattu sans sommation.
un groupe de 70 terroristes s'est rendu depuis Kandil en syrie.. Ils vont se positionner du côte des monts Nur.

Ca va peter...


La Turquie a toute la légitimité pour intervenir en Syrie.

On peut comparer la situation au Mali :

Des groupes terroristes qui contrôlent une partie d'un pays et qui menacent la sécurité des voisins.

On est dans notre bon droit.
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Tskfanatik
Commandant
Commandant


messages : 1071
Inscrit le : 10/09/2011
Localisation : Eurasie
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 11:23

Faut y aller... Pas le choix.. Il faut intervenir tout de suite. Droit ou pas le droit on s'en tape ..
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 12:36

Citation :
Une députée syrienne représentant la province d'Alep a annoncé vendredi qu'elle avait fait défection en Turquie. Ikhlas al Badaoui est la première parlementaire à rompre avec le pouvoir syrien. «J'ai traversé la frontière turque et quitté ce régime tyrannique en raison de la répression et de la torture sauvage auxquelles il soumet une nation qui réclame des droits minimaux», a-t-elle expliqué à Sky News Arabia.

Ikhlas al Badaoui siégeait dans l'assemblée élue en mai dernier et qui, dominée par le Parti baassiste de Bachar al Assad, sert pour l'essentiel de chambre d'enregistrement des décisions du pouvoir. Membre du Parti bassiste, mère de six enfants, elle appartient à la communauté sunnite syrienne. Badaoui grossit le rang des responsables syriens ayant fait défection ces derniers jours, dont Naouaf al Farès, l'ex-ambassadeur syrien à Bagdad qui a fait défection il y a deux semaines et s'est réfugié au Qatar.

Farès, qui était également ancien chef du Parti bassiste dans la province orientale de Daïr az Zour, serait un proche de Manaf Tlass, le général de la Garde républicaine et membre du premier cercle de Bachar al Assad, qui a lui aussi rompu avec le régime et dit aujourd'hui vouloir rassembler l'opposition syrienne.
http://www.20minutes.fr/ledirect/977575/deputee-alep-fait-defection-turquie
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 13:17

Tskfanatik a écrit:
... En cas de tentative de franchissement de la frontière par des agents du PYD, ils seront abattu sans sommation.

Abattre quelqu'un sans sommation est non seulement un crime, mais c'est de surcroit d'une bêtise sans nom, c'est comme ça que la Turquie s'est rendue célèbre en tuant des bergers kurdes et/ou des contrebandiers tout aussi kurdes parce que les services de sécurité n'avaient pas pris la peine de vérifier de qu'il s'agissait avant de tirer. Il y a vraiment chez certains turcs, heureusement pas tous, une fascination pour des façons de faire digne du temps des nazis ou des soviets. Rolling Eyes et surtout, il faut réfléchir aux conséquences de telles annonces dans les pays démocratiques.


Citation :
Syrie : les islamistes contrôlent-ils la révolution ?

Majoritaires au sein de l'opposition, les Frères musulmans syriens, aidés par le Qatar, se positionnent déjà pour l'après-Assad.

Les monarchies sunnites du Golfe souhaitent-elles installer au pouvoir en Syrie des islamistes ? C'est en tout cas ce que répète à souhait le régime alaouite de Bachar el-Assad, justifiant ainsi le recours à une répression qui a fait 19 000 morts en dix-sept mois. Une chose est sûre, l'Arabie saoudite et le Qatar sont aujourd'hui les deux seuls pays à avoir officiellement admis qu'ils livraient des armes aux rebelles syriens. "Cette aide existe, et s'est accentuée ces derniers mois", concède Thomas Pierret (1), maître de conférences en islam contemporain à l'université d'Édimbourg. "Mais elle est en réalité beaucoup plus limitée que ce que l'on croit."

Une aide militaire, mais pas seulement. D'après Fabrice Balanche (2), maître de conférences à l'université Lyon-II, "des mouvements salafistes (tenants d'un islam rigoriste, NDLR) seraient chargés par des réseaux saoudiens de s'infiltrer en Syrie, via la ville libanaise de Tripoli". Le chercheur en veut pour preuves les photos montrant des combattants barbus à Homs, arborant avec fierté leur bandeau noir sur lequel est inscrit "Il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah". Plus récemment, les images illustrant la prise par les rebelles du poste-frontière turco-syrien des Bab al-Hawa représentaient bien des insurgés salafistes.
Salafistes en Syrie

"Ces combattants jusqu'au-boutistes ont pour mission de faire du prosélytisme chez les rebelles syriens, afin de pouvoir peser dans le futur régime", affirme Fabrice Balanche. "Ils ne seraient toutefois que quelques centaines", tempère le spécialiste. Pourquoi les Saoudiens s'intéressent-ils tant à la Syrie ? "L'Arabie saoudite a tardé à soutenir la militarisation de la révolution", rappelle Thomas Pierret. "Elle y a été obligée en raison du fort mouvement de solidarité qui s'est développé au sein de sa population."

C'est à travers les chaînes satellitaires confessionnelles que les réseaux islamistes saoudiens ont instantanément relayé la nouvelle de la révolution sunnite qui a éclaté en Syrie. Très vite, Riyad n'a eu d'autre choix que de suivre la vague. "Le royaume savait que, s'il ne s'inscrivait pas dans cette logique, la révolte aurait pu se retourner contre lui." Hantise des Saoud, une contagion de la révolution au sein de leur propre palais. Car le pays le plus riche au monde n'est pas épargné par le Printemps arabe. Depuis mars 2011, la région orientale et riche en pétrole du royaume est secouée par un soulèvement de sa minorité chiite, qui se plaint de discriminations sociales par rapport à la majorité sunnite.

L'Arabie saoudite a peur

Un vent de révolte démocratique intolérable que Riyad n'a pas hésité à réprimer dans le sang. Mais il a suffi qu'un dignitaire chiite soit arrêté début juillet pour que les manifestations soient relancées. "Ce qui préoccupe les Saoudiens, c'est la stabilité de la région", note Thomas Pierret. Ainsi, tout en apportant leur aide à l'opposition syrienne, les Saoudiens veillent à ce que la fronde révolutionnaire ne leur échappe pas. Récemment, ils se sont opposés à une collecte de dons en faveur des Syriens, alors que celle-ci avait été organisée par les grands oulémas du pays.

Une inquiétude qui ne touche pas le Qatar, minuscule État assis sur un gigantesque gisement gazier, et qui, de fait, ne craint pas de soulèvement populaire. Premier diffuseur, parfois même agitateur du Printemps arabe, notamment à travers sa chaîne d'information en langue arabe, Al Jazeera, l'émirat a pourtant mis trois semaines avant de couvrir la révolte syrienne, en mars 2011. Outre l'aspect médiatique et diplomatique, c'est surtout par le financement qu'il a accordé au Conseil national syrien, principale coalition de partis d'opposition, que le royaume s'est illustré.
Les "clients" du Qatar

Cet organisme, créé en Turquie en août 2011, sur le modèle du Conseil national de transition libyen, regroupe des opposants syriens exilés de longue date, couplés à des révolutionnaires qui viennent de fuir le pays. "Il ne s'agit pas, pour Doha, d'une stratégie idéologique, mais politique", remarque Thomas Pierret. "Le Qatar veut clientéliser tous les membres du CNS dans le but de placer l'opposition sous sa tutelle." Parmi les "clients", figurent des personnalités laïques qui occupent les postes de premier plan. C'est le cas de son nouveau président, Abdel Basset Sayda, issu de la minorité kurde, ou de son ancien chef, Burhan Ghalioun, professeur de sociologie politique à Paris.

"Ces personnalités ne sont qu'une façade, afin de mieux cacher les islamistes, qui dominent le CNS", explique au Point.fr l'opposant Haytham Manaa, responsable à l'étranger du Comité national de coordination pour le changement démocratique (CNCD), qui a toujours refusé de rejoindre la coalition. En réalité, près d'un tiers des membres du CNS sont des islamistes, Frères musulmans syriens ou anciens de la confrérie, interdits dans le pays depuis le massacre de Hama, en 1982. "Certains membres de la diaspora frériste, qui se sont exilés dans le Golfe, ont fait fortune dans les affaires", explique Thomas Pierret. D'après le spécialiste, ils seraient aujourd'hui les principaux bailleurs de fonds du CNS. Problème, à l'inverse des autres tendances, les Frères ne possèdent presque plus de liens avec le pays.
"On mobilise au nom de l'islam" (spécialiste)

Leur salut viendra peut-être du caractère extrêmement conservateur de la société syrienne. Ainsi, c'est avant tout à la sortie des mosquées, à l'appel des oulémas, qu'ont eu lieu les premières manifestations pacifiques. Aujourd'hui, c'est en criant "Allah Akbar" que les soldats de l'ASL combattent l'armée régulière. "On mobilise au nom de l'islam, pas de la démocratie", souligne Fabrice Balanche. Des populations majoritairement pieuses, qui pourraient accueillir favorablement le discours islamiste appelant à revenir aux valeurs de l'islam pour redresser le pays. "Quarante ans de dictature ont anéanti le niveau de culture politique et économique de la population syrienne", affirme le spécialiste de la Syrie.

Et à peine le régime syrien a-t-il été ébranlé par l'attentat-suicide qui a coûté la vie à quatre responsables du régime que la confrérie a affiché ses ambitions. Les Frères musulmans ont annoncé la création de leur nouveau parti, censé défendre une vision "islamique de la société syrienne". Un mouvement organisé et honni par le régime actuel qui pourrait tirer son épingle du jeu dans la Syrie future. "En cas d'élections libres, on peut prédire aux islamistes un score considérable", prévient Thomas Pierret. Mais "la Syrie ne peut être un État islamique", insiste Haytham Manaa. "Cela signifierait l'éclatement confessionnel du pays."

Peut-être les Syriens se rassureront-ils en regardant les revirement politiques que vient de connaître l'Égypte. "Quel que soit le remplaçant de Bachar el-Assad, il aura pour mission de reconstruire un pays en ruines, et pratiquement privé de pétrole", rappelle une source bien informée. "Et s'il n'arrive pas, dans un laps de temps très court, à nourrir la population, il s'en ira aussi rapidement qu'il est arrivé au pouvoir."

http://www.lepoint.fr/monde/syrie-les-islamistes-controlent-ils-la-revolution-23-07-2012-1488477_24.php

Citation :
La chute d'Assad ne résoudra pas la situation, affirme Mood

L'ex-chef des observateurs de l'ONU en Syrie, le général norvégien Robert Mood, a affirmé vendredi que la chute de Bachar el-Assad n'était qu'une question de temps tout en estimant qu'elle ne suffirait pas nécessairement à mettre à fin la guerre civile dans ce pays.

"Tôt ou tard, le régime va tomber", a déclaré à l'AFP l'officier norvégien, dont le mandat à la tête de 300 observateurs a pris fin la semaine dernière sur fond de recrudescence de violences. "La spirale de la violence, le manque de proportionnalité dans les réactions du régime, son incapacité à protéger la population civile font que les jours du régime sont comptés mais chutera-t-il dans une semaine ou dans un an ? C'est une question à laquelle je n'ose pas répondre", a-t-il ajouté.

Une chute du régime combattu par une rébellion encore morcelée et militairement en position de faiblesse -"c'est toujours David contre Goliath"- n'est pas nécessairement synonyme de fin de la guerre civile, a-t-il précisé. "Beaucoup croient que si Bachar el-Assad chute ou que si on lui donne une sortie honorable (...), le problème sera résolu. C'est une simplification à l'égard de laquelle il faut être prudent", a dit le général Mood lors d'un point de presse. "La situation pourrait même encore empirer".

Sur le terrain, des quartiers d'Alep, deuxième ville de Syrie et enjeu crucial du conflit entre le régime et les rebelles, étaient mitraillés vendredi par les hélicoptères des forces gouvernementales.

"Soulèvement des deux capitales, la guerre de libération continue" est le slogan des manifestations prévues vendredi à l'appel des militants anti-régime qui ne semblent pas découragés par les violences ayant fait plus de 19.000 morts depuis le début de la révolte en mars 2011 selon une ONG syrienne.

Des quartiers du sud et sud-ouest, notamment Salaheddine, al-Azamiyé, Boustane el-Kasr et al-Soukkari (sud) étaient mitraillés par les hélicoptères, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Des combats entre rebelles et armée se sont également déroulés dans le centre, notamment à al-Jamiliyé.

A Salaheddine, des centaines de rebelles se préparent à une offensive majeure de l'armée contre la ville après l'ouverture le 20 juillet d'un nouveau front à Alep. Un photographe de l'AFP a vu jeudi des barricades de sacs de sable, un autobus disposé en travers d'une rue pour la bloquer et des centres de soins installés dans les sous-sols des écoles et des mosquées.

Les habitants du quartier, eux, fuyaient en masse, les femmes et les enfants surtout, le plus souvent à bord de camionnettes.

Jeudi, la répression et les combats ont fait 164 morts dont 84 civils, 43 soldats et 37 rebelles.

"Les forces spéciales se sont déployées sur le flanc est de la ville et d'autres troupes sont arrivées en vue d'une contre-offensive généralisée vendredi ou samedi" de l'armée à Alep, a indiqué une source de sécurité.

Le porte-parole de l'Armée syrienne libre (ASL, formée de déserteurs) à Alep, Abdel Jabbar al-Okaidi, a fait état de l'arrivée de 100 chars de l'armée régulière et de nombreux véhicules militaires en renfort à Alep. "Nous nous attendons à tout moment à une offensive majeure".

Le journal proche du régime, Al-Watan, a parlé de "la Mère de toutes les batailles".

Les Etats-Unis ont déclaré jeudi redouter un massacre à Alep, mais Washington a répété qu'il n'y aurait pas d'intervention militaire américaine sur le terrain.

Devant une base des rebelles dans Alep, un camion chargé de cartons portant les inscriptions en arabe "masques à gaz" a d'autre part été vu, selon le correspondant de l'AFP.

http://www.lorientlejour.com/category/%C3%80+La+Une/article/770548/La_chute_dAssad_ne_resoudra_pas_la_situation,_affirme_Mood.html
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 13:55

Citation :
La Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme a dénoncé vendredi les crimes contre l'humanité commis en Syrie par les deux camps alors qu'une nouvelle bataille se prépare à Alep.

"Je suis convaincue, sur la base des preuves rassemblées de sources crédibles et diverses, que des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre ont été et continuent d'être commis en Syrie", a affirmé la Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme Navi Pillay dans une déclaration écrite qui détaille les exactions commises par l'armée syrienne et les rebelles.

La Haut Commissaire a exprimé sa profonde inquiétude quant aux menaces croissantes qui pèsent sur la population civile en raison de l'escalade des combats dans de nombreux villages et villes, y compris Damas et Alep.

"J'ai reçu des informations encore non confirmées d'atrocités, dont des exécutions sommaires et des tirs de francs-tireurs contre des civils pendant les récents combats dans les faubourgs de Damas", a affirmé Navi Pillay.

http://www.rts.ch/info/monde/4162058-la-haut-commissaire-de-l-onu-denonce-des-crimes-contre-l-humanite-en-syrie.html

Citation :
Pillay warns of consequences under international law as Syria conflict escalates

UN High Commissioner for Human Rights Navi Pillay on Friday expressed deep alarm at the increased threat to civilians in Syria as the conflict and violence escalates across many towns and villages, as well as the country's two biggest cities Damascus and Aleppo.

Pillay urged the Government and the armed opposition to protect civilians and abide by their obligations under international human rights law and international humanitarian law, or face the consequences.

"The Government has the prime responsibility to protect civilians from all forms of violence," she said. "While Government forces have on some occasions, in accordance with international humanitarian law, given civilians a clear opportunity to leave areas it is attacking, on other occasions it has not. Effective warning is required by international humanitarian law."

“Civilians and civilian objects – including homes and other property, businesses, schools and places of worship – must be protected at all times. All parties, including the Government and opposition forces, must ensure that they distinguish between civilian and military targets,” Pillay said.

The UN human rights chief expressed particular concern about the likelihood of an imminent major confrontation in Syria's second largest city Aleppo.

"I have been receiving as yet unconfirmed reports of atrocities, including extra-judicial killings and shooting of civilians by snipers, that took place during the recent fighting in various suburbs of Damascus," she said, "and it goes without saying that the increasing use of heavy weapons, tanks, attack helicopters and -- reportedly -- even jet fighters in urban areas has already caused many civilian casualties and is putting many more at grave risk.”

“All this, taken along with the reported build-up of forces in and around Aleppo, bodes ill for the people of that city,” Pillay said. “Such attacks are also continuing in other major towns such as Homs and Deir-ez-Zur. Already the consequences for civilians have been devastating, with many thousands killed and injured and between 1 and 1.5 million now reported to have fled their homes."

The High Commissioner said "a discernible pattern has emerged" as Government forces try to clear areas it says are occupied by opposition forces.

"Typically, during the initial stages, after a village or urban district has been surrounded, water, electricity and food supplies are cut. This is followed by intense shelling and bombardment by a variety of weaponry, increasingly with air support from attack helicopters, and now reportedly even jet aircraft. Then tanks move in, followed by ground forces who proceed door-to-door and reportedly often summarily execute people they suspect of being opposition fighters, although sometimes they detain them," she said. "The bodies of those executed or otherwise killed are then sometimes burned or taken away.”

Pillay said she had had also been receiving an increasing number of reports of opposition fighters torturing or executing prisoners.

“Murder and wilful killing, whether committed by government or opposition forces, may constitute crimes against humanity or war crimes. Torture, likewise, is prohibited under all circumstances," she said.

“While such conclusions can only ultimately be reached in a court of law, it is my belief, on the basis of evidence gathered from various credible sources, that crimes against humanity and war crimes have been, and continue to be, committed in Syria," the High Commissioner said.

"Those who are committing them should not believe that they will escape justice. The world does not forget or forgive crimes like these," she added. “This applies to opposition forces committing crimes as well as to Government forces and their allies.”

The High Commissioner said she was also concerned by reports of killings of unarmed prisoners and use of excessive force by authorities reacting to recent unrest in two prisons in Aleppo and Homs. "The rules governing the treatment of inmates in prisons do not change in times of conflict," Pillay said. "There are internationally agreed minimum standards that must be adhered to. It is vital that the authorities permit access to independent observers, both to find out what exactly happened during last weekend's prison uprisings and to deter any further use of excessive force or other illegal means of dealing with prison unrest."

http://www.ohchr.org/FR/NewsEvents/Pages/Media.aspx?IsMediaPageFR=true&LangID=E
Revenir en haut Aller en bas
vipsdesvips
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2595
Inscrit le : 26/05/2011
Localisation : Homsgrad
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 15:05

Tskfanatik a écrit:
la 2° Armée des TSK est en Alerte ... En cas de tentative de franchissement de la frontière par des agents du PYD, ils seront abattu sans sommation.
un groupe de 70 terroristes s'est rendu depuis Kandil en syrie.. Ils vont se positionner du côte des monts Nur.

Ca va peter...


Ils vont rien franchir du tout, ils savent leur situation fragile...
Ils veulent imposer un fait accompli, gratter une sorte d'autonomie mais ca va etre tres dur.

http://www.rudaw.net/english/news/syria/5010.html

Citation :
Analyse de la situation en Syrie

par Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE

Invité de l’Association Régionale Nice Côte d’Azur de l’IHEDN (AR29), le 27 juin 2012, Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE, reconnu bien au delà de l’Hexagone pour son expertise du monde arabo-musulman, a livré aux auditeurs son sentiment au cours d’une conférence retranscrite ci-dessous.

Spoiler:
 


Dernière édition par vipsdesvips le Ven 27 Juil 2012 - 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tskfanatik
Commandant
Commandant


messages : 1071
Inscrit le : 10/09/2011
Localisation : Eurasie
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 15:12

Ya des risques quand meme . Le pkk est bien implante dans ce secteur .

J espere que les TSK abatteront chaque teroristes qui sera a portee de leur tir ..
Revenir en haut Aller en bas
Inanç
Genelkurmay Başkanı
Genelkurmay Başkanı


messages : 6356
Inscrit le : 13/07/2009
Localisation : France
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 15:14

Tskfanatik a écrit:
Ya des risques quand meme . Le pkk est bien implante dans ce secteur .

J espere que les TSK abatteront chaque teroristes qui sera a portee de leur tir ..

Les TSK feront le job, il faut juste que RTE soit courageux.


Dernière édition par inanc le Ven 27 Juil 2012 - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://defense-turque-infos.com/
Tskfanatik
Commandant
Commandant


messages : 1071
Inscrit le : 10/09/2011
Localisation : Eurasie
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 15:16

La volonte politique y est puisque que le 2 Ordu est en alerte et le " vur emri " a ete donne .

" vur emri" ca veut dire ordre de tir pour les non turc .
Revenir en haut Aller en bas
Spadassin
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1388
Inscrit le : 30/03/2010
Localisation : oum dreyga
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 16:13

Citation :
Syrie: Alep mitraillée, les effectifs de l'armée au complet avant l'offensive

BEYROUTH (AFP) - 27.07.2012 13:59
Plusieurs quartiers d'Alep étaient mitraillés vendredi par les hélicoptères des forces gouvernementales syriennes, désormais "quasiment au complet" en vue d'un assaut décisif contre les rebelles dans la deuxième ville de Syrie, selon une ONG syrienne et une source de sécurité.

Plusieurs quartiers d'Alep étaient mitraillés vendredi par les hélicoptères des forces gouvernementales syriennes, désormais "quasiment au complet" en vue d'un assaut décisif contre les rebelles dans la deuxième ville de Syrie, selon une ONG syrienne et une source de sécurité.
La répression et les combats ont fait 28 morts vendredi dont 17 civils, neuf soldats et deux rebelles, selon un bilan provisoire de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Les forces de l'armée massées depuis jeudi aux abords d'Alep "sont quasiment au complet. Les rebelles quand à eux sont installés dans de petites ruelles, ce qui rendra difficile la bataille", a indiqué la source de sécurité syrienne à l'AFP.
Le président de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, avertit que si les troupes du régime ont recours à "un usage excessif de la force (...) il y aura des centaines de morts".
Les quartiers de Salaheddine (sud-ouest), al-Azamiyé (sud-ouest), Boustane el-Kasr (sud), al-Machad (sud) et al-Soukkari (sud) étaient mitraillés par les hélicoptères, selon l'OSDH.
Des combats se sont déroulés à al-Jamiliyé et à Mahatat Baghdad, dans le centre d'Alep, et sur la place Saadallah al-Jabiri, principale place du centre-ville. Quatre civils ont péri notamment dans le bombardement du quartier Firdaws dans le sud.
En dépit des violences, plusieurs manifestations se déroulaient à Alep, notamment dans les quartiers d'Alep al-Jadida (nouvel Alep, ouest), Midane et Khaldiyé (nord), Boustane el-Kasr, Hanano City (est) et Hamdaniyé (sud-ouest).
Des manifestants ont défilé également dans la province d'Alep, à Deraa (sud) et Hama.
Dans le quartier de Salaheddine (sud-ouest), des centaines de rebelles se préparent à une offensive majeure de l'armée.
"Les civils ont quitté le quartier", affirme à l'AFP un combattant à Salaheddine joint au téléphone. "L'armée n'a pas tenté de rentrer, elle est aux abords du quartier", a ajouté ce rebelle qui se fait appeler Moulhane.
Ailleurs dans le pays, de violents combats se déroulent depuis plusieurs heures à Maaret al-Noomane, dans la province d'Idleb (nord-ouest), où une femme et son garçon ont été tués par des obus qui se sont abattus sur la ville.
Jeudi, la répression et les combats ont fait 164 morts dont 84 civils, 43 soldats et 37 rebelles.
Revenir en haut Aller en bas
vipsdesvips
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2595
Inscrit le : 26/05/2011
Localisation : Homsgrad
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 16:34

Tout est pres afin qu'Alep devienne la nouvelle Hama. Je ne comprend pas la strategie de l'ASL de vouloir s'emmurer dans cette ville, au lieu de continuer le hit and run. Ils ne doivent pas ignorer leur inferiorite en nombres, materiels et logistique.

Citation :

Paris : Assad prépare « de nouvelles tueries »

vendredi 27 juillet 2012 - 14h25

La France juge que le président syrien Bachar Al-Assad « s’apprête à commettre de nouvelles tueries contre son peuple » à Alep, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bernard Valero.

« En accumulant les moyens militaires lourds autour d’Alep, Bachar s’apprête à commettre de nouvelles tueries contre son peuple », a déclaré Bernard Valero. Des troupes se massaient vendredi aux abords de la deuxième ville de Syrie en vue d’une bataille cruciale entre le régime et les rebelles. (Agences).

Citation :

Navi Pillay demande que les civils soient épargnés à Alep

vendredi 27 juillet 2012 - 11h08

La Haut-Commissaire aux droits de l’homme des Nations unies Navi Pillay a appelé ce vendredi les forces syriennes en présence à épargner les civils à Alep, deuxième ville du pays, où les insurgés s’attendent à une contre-offensive majeure des forces gouvernementales. Dans un communiqué publié à Genève, Navi Pillay exprime son inquiétude face à « la probabilité d’une confrontation majeure imminente ». Elle évoque aussi des informations non confirmées d’atrocités, avec exécutions et meurtres de civils par des tireurs isolés, lors des récents combats dans la capitale Damas. Ceux qui commettent des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité n’échapperont pas à la justice, prévient la représentante de l’ONU. (Reuters).

Nouveau massacre de gangs assadistes pres d'Alep

18+

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 16:44

L'ALS ne le ferait probablement pas, s’incruster dans une ville alors que le type de combat qui est mené est insurrectionnel ne tient pas la route. Tout bon révolutionnaire sait que ce n'est pas le terrain qui est important, mais plutôt de se mouvoir dans la population, être là sans être là, y revenir lorsqu'il est besoin et décrocher lorsque les troupes régulières approchent. Ça va vient donc de plus haut, avec un autre but que de simplement montrer que l'on tient la ville en tout ou partie, comme en ex-Yougoslavie, genre Sarajevo, ville martyre. La phase suivante avait été la canonnade à partir du mont Igman et l'intervention occidentale. Ça serait cohérent avec la mise en condition des forces turques.
Revenir en haut Aller en bas
Spadassin
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1388
Inscrit le : 30/03/2010
Localisation : oum dreyga
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 16:46

Citation :
Tout est pres afin qu'Alep devienne la nouvelle Hama. Je ne comprend pas la strategie de l'ASL de vouloir s'emmurer dans cette ville, au lieu de continuer le hit and run. Ils ne doivent pas ignorer leur inferiorite en nombres, materiels et logistique.

s'ils se font encerclés à Alep ils vont être exterminé par l'armée régulière vu l 'avantage de l'aviation
Revenir en haut Aller en bas
Tskfanatik
Commandant
Commandant


messages : 1071
Inscrit le : 10/09/2011
Localisation : Eurasie
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 16:51

RTE aux journalistes a Londres avant une rencontre avec Cameron concernant Halep:

" Mon espoir est que ici aussi le regime de Assad prennent la leçon qu'elle merite par les propres enfants de la Syrie " .

Tensions entre les pesmerge de Barzani et les forces centrales irakiennes qui veulent prendre le contrôle des frontières avec la Syrie qui sont sous contrôle de Barzani..

Ca va peter ... Bombe en place ..

Les russe préviennent qu'en cas d' attaque contre leur navire par l' ALS, elle répliquera sur le champ.
Revenir en haut Aller en bas
Tskfanatik
Commandant
Commandant


messages : 1071
Inscrit le : 10/09/2011
Localisation : Eurasie
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 17:20

Riyad AlAssad :

" Nous ne laisserons pas la Syrie se couper. Nous nous battrons et ferons la guerre pour chaque m² de la Syrie. Un seul Etat Un seul drapeau...
Un Etat allaouites a Latakié n' est qu'un rêve. Nous voulons pas nous battre cobtre les kurdes . Mais qu'ils sachent que nous leur abandonnerons aucun metre de la syrie"
Revenir en haut Aller en bas
Tskfanatik
Commandant
Commandant


messages : 1071
Inscrit le : 10/09/2011
Localisation : Eurasie
Nationalité : Turquie
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 17:34

info ... ou Intox ...
Citation :

Une base secrète en Turquie pour appuyer les rebelles syriens

Créé le 27-07-2012 à 17h01 - Mis à jour à 17h01

Abonnez-vous à
Challenges

par Regan Doherty et Amena Bakr

DOHA/DUBAI (Reuters) - Les autorités turques, avec leurs alliés saoudiens et qataris, ont installé une base secrète à Adana, ville proche de la Syrie, pour fournir aux rebelles syriens une assistance militaire et un appui logistique dans les communications, ont révélé à Reuters des sources des pays du Golfe.

Ce centre névralgique, à une centaine de kilomètres de la frontière syrienne, a été mis en place à la demande du vice-ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Abdoulaziz bin Abdallah al Saoud, après une visite en Turquie, a-t-on précisé.

L'idée a été approuvée par la Turquie, soucieuse de superviser les opérations dans la région.

C'est aussi près d'Adana que se trouve la base aérienne d'Incirlik, un vaste complexe militaire turco-américain que Washington a utilisé dans le passé pour des opérations de reconnaissance et de logistique.

D'après les informations obtenues par Reuters, il n'est pas possible de déterminer si ce "centre névralgique" appuyant l'insurrection syrienne est situé à l'intérieur de la base d'Incirlik ou dans la ville même d'Adana.

La révélation de l'existence de cette base clandestine contrôlée par des puissances régionales illustre la prudence des Occidentaux, qui ont joué un rôle majeur l'an dernier dans l'éviction de Mouammar Kadhafi en Libye mais ont évité jusqu'à présent de s'impliquer militairement en Syrie.

"Ce sont les Turcs qui contrôlent militairement la base. La Turquie est le principal coordinateur/médiateur. Représentez-vous un triangle, avec la Turquie en haut et l'Arabie saoudite et le Qatar à la base", a indiqué une source basée à Doha.

"Les Américains n'interviennent vraiment pas. Les services de renseignement américains travaillent via des intermédiaires. Les intermédiaires contrôlent l'accès aux armes et aux voies d'approvisionnement."

PRUDENCE OCCIDENTALE

Le Qatar, petit Etat du Golfe riche en gaz qui a joué un rôle de premier plan dans l'envoi d'armes aux rebelles libyens, a une place centrale dans la direction des opérations depuis Adana, selon les mêmes sources. Les services de renseignement et de sécurité qataris sont également impliqués.

"Trois gouvernements fournissent des armes: la Turquie, le Qatar et l'Arabie saoudite", a dit la source basée à Doha.

"Tout l'armement est russe. La raison évidente est que les rebelles syriens sont formés à l'utilisation des armes russes, mais aussi parce que les Américains ne veulent pas être impliqués là-dedans. Toutes les armes proviennent du marché noir. L'autre moyen de se procurer des armes est de les voler à l'armée syrienne".

Ankara a officiellement démenti fournir des armes aux rebelles.

"Les Turcs voulaient aussi que les Américains avec leurs drones les aident à surveiller la région, une requête qui apparemment n'a pas abouti. Ils ont alors chargé des sociétés privées de faire ce travail", a ajouté la même source.

Le président américain Barack Obama a jusqu'à présent privilégié la voie diplomatique pour tenter de convaincre Bachar al Assad de quitter le pouvoir. Mais la secrétaire d'Etat Hillary Clinton a annoncé cette semaine que Washington prévoyait d'intensifier son aide aux rebelles.

Selon des informations recueillies par Reuters, la Maison blanche envisagerait de renforcer son aide aux insurgés, sans aller toutefois jusqu'à les armer.

La prudence de Washington, partagée par d'autres pays occidentaux, illustre les inquiétudes sur la nature de l'"après-Assad" en Syrie, en raison de la présence de nombreux islamistes et djihadistes parmi les rebelles.

VINGT GENERAUX SYRIENS AURAIENT GAGNÉ LA TURQUIE

L'existence de la base secrète d'Adana pourrait aussi expliquer comment les rebelles syriens, divisés, mal armés et mal organisés, ont récemment pu orchestrer des attaques majeures, à l'image de l'attentat à la bombe du 18 juillet à Damas, qui a tué quatre dirigeants proches d'Assad, dont le ministre de la Défense.

Un diplomate turc dans la région a insisté sur le fait que son pays n'avait joué aucun rôle dans cet attentat.

"Le ministre syrien de l'Information a mis en cause la Turquie et d'autres pays dans cette affaire. La Turquie ne fait pas de telles choses. Nous ne sommes pas un pays terroriste. La Turquie condamne de telles attaques", a-t-il souligné.

Deux anciens responsables de la sécurité américaine ont pourtant affirmé que la Turquie jouait un rôle croissant dans la formation militaire des rebelles syriens qui ont trouvé refuge sur son territoire.

L'un de ces anciens responsables, qui est également conseiller auprès d'un gouvernement de la région, a indiqué à Reuters que vingt anciens généraux syriens étaient désormais basés en Turquie, d'où ils aidaient à renforcer les moyens de l'opposition syrienne. Selon Israël, jusqu'à 20.000 soldats syriens pourraient être passés du côté des insurgés.

Selon les mêmes sources dans le Golfe, il y a des raisons de penser que les Turcs ont intensifié leur soutien aux insurgés après la destruction d'un avion militaire turc par les forces gouvernementales syriennes le 22 juin au large du port de Lattaquié.

Juliette Rabat pour le service français, édité par Guy Kerivel
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 17:40

U.S. drones and spyplanes involved in information gathering missions over Syria. As in Libya one year ago. More or less…
Revenir en haut Aller en bas
Spadassin
Lt-colonel
Lt-colonel


messages : 1388
Inscrit le : 30/03/2010
Localisation : oum dreyga
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 17:43

c'est de reuters repris par le Monde
Citation :
Syrie : une base secrète en Turquie pour appuyer les rebelles
Les autorités turques, avec leurs alliés saoudiens et qataris, ont installé une base secrète à Adana, ville proche de la Syrie, pour fournir aux rebelles syriens une assistance militaire et un appui logistique dans les communications, ont révélé à Reuters des sources des pays du Golfe. Ce centre névralgique, à une centaine de kilomètres de la frontière syrienne, a été mis en place à la demande du vice-ministre des affaires étrangères saoudien, le prince Abdoulaziz Ben Abdallah Al Saoud, après une visite en Turquie, a-t-on précisé.
L'idée a été approuvée par la Turquie, soucieuse de superviser les opérations dans la région. C'est aussi près d'Adana que se trouve la base aérienne d'Incirlik, un vaste complexe militaire turco-américain que Washington a utilisé dans le passé pour des opérations de reconnaissance et de logistique. D'après les informations obtenues par Reuters, il n'est pas possible de déterminer si ce "centre névralgique" appuyant l'insurrection syrienne est situé à l'intérieur de la base militaire d'Incirlik ou dans la ville même d'Adana.

La révélation de l'existence de cette base clandestine contrôlée par des puissances régionales illustre la prudence des Occidentaux, qui ont joué un rôle majeur l'an dernier dans l'éviction de Mouammar Kadhafi en Libye mais ont évité jusqu'à présent de s'impliquer militairement en Syrie. "Ce sont les Turcs qui contrôlent militairement la base. La Turquie est le principal coordinateur et médiateur. Représentez-vous un triangle, avec la Turquie en haut et l'Arabie saoudite et le Qatar à la base, a indiqué une source basée à Doha. Les Américains n'interviennent vraiment pas. Les services de renseignement américains travaillent via des intermédiaires. Les intermédiaires contrôlent l'accès aux armes et aux voies d'approvisionnement."

PRUDENCE OCCIDENTALE

Le Qatar, petit Etat du Golfe riche en gaz qui a joué un rôle de premier plan dans l'envoi d'armes aux rebelles libyens, a une place centrale dans la direction des opérations depuis Adana, selon les mêmes sources. Les services de renseignement et de sécurité qataris sont également impliqués.

"Trois gouvernements fournissent des armes : la Turquie, le Qatar et l'Arabie saoudite, a dit la source basée à Doha. Tout l'armement est russe. La raison évidente est que les rebelles syriens sont formés à l'utilisation des armes russes, mais aussi parce que les Américains ne veulent pas être impliqués là-dedans. Toutes les armes proviennent du marché noir. L'autre moyen de se procurer des armes est de les voler à l'armée syrienne." Ankara a officiellement démenti fournir des armes aux rebelles.

"Les Turcs voulaient aussi que les Américains avec leurs drones les aident à surveiller la région, une requête qui apparemment n'a pas abouti. Ils ont alors chargé des sociétés privées de faire ce travail", a ajouté la même source. Le président américain Barack Obama a jusqu'à présent privilégié la voie diplomatique pour tenter de convaincre Bachar Al-Assad de quitter le pouvoir. Mais la secrétaire d'Etat Hillary Clinton a annoncé cette semaine que Washington prévoyait d'intensifier son aide aux rebelles.

Selon des informations recueillies par Reuters, la Maison Blanche envisagerait de renforcer son aide aux insurgés, sans aller toutefois jusqu'à les armer. La prudence de Washington, partagée par d'autres pays occidentaux, illustre les inquiétudes sur la nature de l'"après-Assad" en Syrie, en raison de la présence de nombreux islamistes et djihadistes parmi les rebelles.

RÔLE CROISSANT DE LA TURQUIE

L'existence de la base secrète d'Adana pourrait aussi expliquer comment les rebelles syriens, divisés, mal armés et mal organisés, ont récemment pu orchestrer des attaques majeures, à l'image de l'attentat à la bombe du 18 juillet à Damas, qui a tué quatre dirigeants proches d'Assad, dont le ministre de la défense. Un diplomate turc dans la région a insisté sur le fait que son pays n'avait joué aucun rôle dans cet attentat.

Deux anciens responsables de la sécurité américaine ont pourtant affirmé que la Turquie jouait un rôle croissant dans la formation militaire des rebelles syriens qui ont trouvé refuge sur son territoire. L'un de ces anciens responsables, qui est également conseiller auprès d'un gouvernement de la région, a indiqué à Reuters que 20 anciens généraux syriens étaient désormais basés en Turquie, d'où ils aidaient à renforcer les moyens de l'opposition syrienne.

Selon Israël, jusqu'à 20 000 soldats syriens pourraient être passés du côté des insurgés. Selon les mêmes sources dans le Golfe, il y a des raisons de penser que les Turcs ont intensifié leur soutien aux insurgés après la destruction d'un avion militaire turc par les forces gouvernementales syriennes le 22 juin au large du port de Lattaquié.
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/07/27/syrie-une-base-secrete-en-turquie-pour-appuyer-les-rebelles_1739407_3218.html
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 17:46

En quelques heures, que de changements, tout le monde découvre son jeu. Nous sommes bien loin d'une révolte partie de la rue.

Pourquoi maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 18:04

c´est pour ca que ca ne va pas aboutir inchallah Cool et la magie se retournera contre le magicien,les US en savent quelquechose..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
vipsdesvips
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2595
Inscrit le : 26/05/2011
Localisation : Homsgrad
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 18:12

rafi a écrit:
En quelques heures, que de changements, tout le monde découvre son jeu. Nous sommes bien loin d'une révolte partie de la rue.

Pourquoi maintenant?

le depart de la revolte, c'est quand des corps d'enfants ont ete restituer a leur famille a Deraa. Les corps comportaient des preuves de tortures, brulures de cigarette,... L'un des gosse a ete castrer.
Meme un parlementaire syrien represantant le Houran, region de Deraa, l'a admis devant le parlement, c'est passer a la tele syrienne. Le responsable de la securite de la region, de la famille d'Assad, a ete renvoyer...
Faut y aller fort pour croire que c'est l'AS, le Qatar ou la Turquie qui ont lancer la revolte...
S'ils avaient traiter l'affaire comme on a fait au Maroc,sans violence excessive, ca aurait ete vite enterrer...




Le gosse qui a ete castrer :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
rafi
General de Division
General de Division


messages : 8554
Inscrit le : 23/09/2007
Localisation : le monde
Nationalité : Luxemburg
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 18:25

Nous sommes bien loin de tout ça. Nous savons désormais et officiellement que les deux camps torturent et massacrent, se livrant aux crime contre l'humanité et aux crimes de guerre et portant conjointement la responsabilité de ces dizaines de milliers de morts dans la population. Cette révolte sert de fondement à un complot pour renverser Bachar, on ne va pas pleureur pour un dictateur, mais on ne va pas non plus se réjouir d'une prise de pouvoir par les djihadistes, salafistes et autres terroristes en Syrie (ou ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
atlasonline
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2009
Inscrit le : 23/05/2010
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Ven 27 Juil 2012 - 18:26

L'OTAN, le Qatar, l'AS ont appuyé les rebelles libyens, pourtant, on a pas souhaité leur défaite.

_________________
السيسي عمهم و حارق دمهم
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Révolte en Syrie.   Aujourd'hui à 10:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Révolte en Syrie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 39 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Guerres et épaves - Le Syrie
» Syrie . 120 militaires français arrêtés
» Mathilde,17 ans,a suivi son petit ami parti faire le djihad en Syrie
» Une jeune Autrichienne djihadiste morte en Syrie
» soldat(s) français en Syrie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: